Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 09 juin 2017

France bananière

RANDA PH 3.jpgLa chronique

de Philippe Randa

Qui échappe encore, dans notre classe politique, à la suspicion de corruption, prise d’intérêt illégal, favoritisme ou à on ne sait encore quelle accusation possible ? Il semblerait que plus un élu proclame – la main sur le cœur et « craché, juré les yeux dans les yeux » – être un garant de la probité, valeur suprême de son engagement, plus il risque que ne lui tombe désormais une vilaine affaire sur le coin du nez…

Ainsi, pour les plus récents scandales médiatico-politico-judiciaires, ceux de l’Ancien Premier ministre François Fillon et des salaires généreusement distribués à sa famille ou de l’actuel Ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand, ce proche du nouveau Président, empêtré tout à la fois dans un glauque enrichissement immobilier via son épouse autant que dans l’emploi de son fils comme collaborateur parlementaire en 2014.

Sans oublier l’ancien président « normal » François Hollande et son coiffeur aux factures mensuelles de 10 000 euros pour une teinture qui plus est si ridicule…

On ne peut que se réjouir de voir toutes les magouilles des uns, toutes les prévarications des autres, toute cette insupportable morgue de la plupart de nos élus à se croire au-dessus des lois, enfin ! dénoncées et réprimées… Espérons, pourquoi pas ! de meilleurs lendemains politiques pour la France, ainsi nettoyée de toutes ces pratiques douteuses, de ces élus corrompus… qu’on avait tant pris l’habitude de moquer dans les « Républiques bananières », sans se rendre compte qu’on avait les mêmes chez soi !

Ce serait là un changement notable. Un changement enfin ! Maintenant ?

Publiée sur EuroLibertés cliquez ici

09:53 Publié dans La chronique de Philippe Randa | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.