Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 15 novembre 2020

GÉNÉRATION IDENTITAIRE DÉNONCE LE MAIRE ISLAMISTE DE GOUSSAINVILLE, DES MILITANTS EN GARDE À VUE

visuel-communique-paysage-2-1024x385.jpg

Un communiqué de Génération identitaire :

Au mois d’octobre dernier, Génération Identitaire a lancé une campagne pour alerter les habitants de Goussainville sur les accointances islamistes de leur nouveau maire fiché S, Abdelaziz Hamida.

Des dizaines d’affiches « Aujourd’hui Hamida, demain le Califat » ont ainsi été placardées dans toute la ville.

Furieux que son pédigrée radical soit exposé, Hamida s’est cru autorisé à déposer plainte pour « provocation publique à la haine »… le monde à l’envers.

Soumis, le parquet a immédiatement ouvert une enquête totalement disproportionnée confiée à la sûreté urbaine de Gonesse : localisation de téléphones, exploitation de la vidéosurveillance pour identifier des plaques d’immatriculation, etc.

C’est même allé plus loin.

Le 12 novembre, cinq « auditions libres » se sont transformées en gardes à vue.

Des perquisitions étaient aussi semble-t-il prévues mais elles n’ont pu avoir lieu… par manque d’effectifs.

Cet acharnement judiciaire, sous la pression d’un fiché S pour islamisme, est absolument scandaleux.

Alors même que la France est encore endeuillée par les dernières décapitations, que nous commémorons aujourd’hui les cinq ans du 13 novembre et que nous ne cessons de compter nos morts du djihad, la justice s’allie avec un ennemi de la France pour nous intimider.

La répression doit viser les islamistes, pas Génération Identitaire.

10:57 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.