Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 16 octobre 2011

Arte et les espèces invasives...

3441020233.jpg

 

Par Yves Darchicourt

Gràce aux reportages diffusés, durant la semaine écoulée, dans le "Global Mag" de la chaîne Arte, le citoyen-télespectateur a pu prendre conscience des dégâts occasionnés à un environnement naturel et ancestral par des espèces dites "invasives".

Et plus particulièrement par des espèces exotiques inconsidérément importées sur un sol qui leur était totalement étranger, qui s'y sont trouvées aussi à l'aise - sinon beaucoup plus à l'aise - que dans leurs territoires d'origine, qui s'y multiplient allègrement et qui ravagent l'environnement des espèces indigènes dont ils prennent la place petit à petit, les vouant ainsi à une inéluctable disparition... un scénario-catastrophe déjà d'actualité en France : sauf à réagir promptement et énergiquement en interdisant ce genre d'importation et en organisant la réaction "indigène" de rejet définitif des intrus.

Ne rêvons pas... la très politiquement correcte Arte n'évoquait que le développement invasif de certaines espèces animales comme les écrevisses rouges et les grenouilles-taureaux de Louisiane, les frelons asiatiques tueurs d'abeilles et les écureuils rouges indochinois. Tout rapprochement ou toute comparaison avec certaine politique de brassage universel ne serait que le fruit de cogitations particulièrement malveillantes et éminemment condamnables ! 

19:09 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 12 octobre 2011

Montebourg par ci, Montebourg par là...

Par Yves Darchicourt

Incroyable aubaine pour les médias, Arnaud Montebourg devrait prendre position entre Aubry et Hollande à l'issue du débat devant opposer ce soir les deux mammouths du PS ; un choix paraît-il crucial même si l'on peut douter que les 17% obtenus par l'homme au grand cirque médiatique des "primaires socialistes" soient constitués uniquement de partisans affirmés de sa "doctrine" et non pas d'une bonne part de "torpilles" déstabilisatrices lancées par l'UMP et le "Front de Gauche"

Ce qui est certain c'est que le "monsieur muscle" de la gauche dite démocratique devrait fortement influer sur le choix définitif du candidat qui s'opposera à Sarközy et le lamentable spectacle de la véritable danse nuptiale entamée par Martine Aubry autour du gominé suffit pour s'en convaincre. C'est que la place de Président est bonne dans la Ripoublique : bonne pour le vainqueur, bonne pour sa famille et ses amis, bonne pour sa clientèle. Alors que François y pense tous les matins en baillant tandis que Martine y songe en se rasant n'a rien d'improbable.

Comme il n'est pas improbable qu'Arnaud y pense aussi sérieusement à l'aube de chaque jour en lustrant sa chevelure... pour 2017 ! C'est sans doute pour cela que, dans cette optique, son choix - comme son choix conditionnel du bout des lèvres ou son non choix - n'a aucune importance; ce que l'ambitieux escompte sans doute en secret, et qui a beaucoup plus d'intérêt pour lui que des promesses doctrinales ou des assurances de strapontins ministériels et de circonscriptions gagnées d'avance pour ses potes, c'est une défaite du candidat PS. Une défaite qui sonnerait le glas de l'ère des mammouths socialistes définitivement déconsidérés et qui lui ouvrirait de belles perspectives à l'issue d'un nouveau mandat sarközien qui ne pourra être que catastrophique dans la conjoncture actuelle de crise financière, de faillite généralisée et d'austérité programmée et au regard des difficultés qui s'amoncellent à l'horizon de la France et de l'Europe.

Tout cela pour dire que finalement les gesticulations de Montebourg n'intéressent qu'un microcosme politico-médiatique et sont indifférentes aux nationaux pour qui seul doit compter le rassemblement autour de Carl Lang, candidat d'Union de la Droite Nationale, le seul candidat de réelle opposition au "système" ripoublicain des profiteurs de l'UMPS.

18:49 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 11 octobre 2011

Manifestation de Lille : les médias au ras de la tondeuse...

3239293074.jpgPar Yves Darchicourt

Il est comme un leitmotiv dans la presse régionale ou nationale qui évoque la manifestation du Front Populaire Solidariste à Lille relevant à l'instar du Parisien que "nombre de participants avaient le cheveux ras ou le crâne rasé !" 

Acuité journalistique, profondeur d'analyse, argumentation exemplaire : la longueur du cheveu élevée au rang de symbole de la pensée politique ! On dira plutôt fantasme de plumitif du politiquement correct, pesanteur de scribouillard laborieux resté englué dans les poncifs soixante-huitards qui faisaient du cheveux long, de la crasse et de la barbe broussailleuse des symboles éminents de liberté et de progrès et qui ne voyaient dans la coupe à la brosse ou dans le crâne ras que l'annonce d'une dictature militaro-policière ou la promesse de bourre-pifs par des brutes fascisantes.

Et puis aussi peut-être profonde déception : d'abord le nombre de participants impossible à minimiser d'importance comme à l'habitude ; ensuite la correction, l'ordre et la discipline régnant dans le cortège ; enfin rien à se mettre sous la dent question matériels contondants ou "look" agressif : pas même l'ombre d'une moustache adolfienne ! Restait le cheveux ras ou le crâne rasé... çà c'est du journalisme, du grand !

09:26 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 11 septembre 2011

Sarkubu : la guerre pour faire oublier l'austérité !

3617318008.jpgPar Yves Darchicourt

On sait bien que le plan de rigueur qui vient d'être imposé par le Gouvernement Sarközy à ses godillots n'est en fait qu'un premier volet "pédagogique" pour mettre le citoyen en condition, pour le préparer psychologiquement à subir un plan bis que l'on sera bien obligé cette fois d'appeler plan d'austérité et qui frappera durement les Français notamment et probablement par une hausse sensible de la pression fiscale en général et de la TVA en particulier.

Or, Sarközy mise évidemment sur une ré-élection acquise gràce au grand guignol des rivalités au sein de la Gauche où l'on a plus tendance à sodomiser les diptères qu'à proposer des mesures salvatrices crédibles, gràce à sa victoire en Libye - acquise sans gloire par une forte coalition à l'armement ultra-moderne sur un pays de 8 millions d'habitants en proie à la guerre civile - qui fait oublier l'enlisement mortel en Afghanistan et, gràce à la venue prochaine de l'héritier du trône : les Te Deum médiatico-people qui glorifieront la divine naissance pouvant faire eux oublier le bilan désastreux de l'élyséen.

Et c'est sans doute en prévision de lendemains difficiles sur le plan intérieur que Sarközy croit bon de donner allègrement dans le va-t-en-guerre. On a ainsi pu l'entendre dire que le "président syrien Bachar al-Assad a commis l’irréparable. La France, avec ses partenaires, fera tout ce qui est légalement possible pour que triomphent les aspirations du peuple syrien à la liberté et à la démocratie" et assurer que l' Iran a des "ambitions militaires, nucléaires et balistiques qui constituent une menace croissante qui pourrait conduire à une attaque préventive contre les sites iraniens, qui provoquerait une crise majeure" *. Bref, l'ubuesque n'hésitera pas à envoyer les soldats de notre armée financièrement exangue (paraît-il en rupture de stock pour certaines munitions) en Syrie et en Iran où on sait bien que l'épreuve sera infiniment plus dure qu'en Afghanistan.

Rien ne vaut une crise internationale gravissime et mieux encore un engagement militaire d'importance pour que le citoyen se sente tenu de faire corps avec son Gouvernement même s'il le voue aux gémonies par ailleurs. C'est sans doute le pari dangereux de notre petit chef des armées dont on peut pourtant craindre que les compétences en matière stratégique ne dépassent pas niveau des mômeries style guerre des boutons. On pourrait s'en gausser si ce n'était là faire bon marché de la vie de jeunes français et de l'avenir de notre pays. 

* déclarations du 30 août dernier, sources : Infoguerilla (cliquez là) via Contre-Info.fr (cliquez ici 

10:33 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 10 septembre 2011

Taxe "Sodas" : le prétexte sanitaire...

1451482962.gifPar Yves Darchicourt

Dans un entretien sur RTL jeudi soir, Valérie Boyer - élue UMP des Bouches du Rhône - a vertement condamné l'annonce faite par la firme Coca-Cola de riposter à la taxe "sodas" par le gel de ses investissements dans son usine des Pennes-Mirabeau, une "menace" d'ailleurs démentie par la direction "Europe" du Groupe.

Réaction justifiée à l'égard d'une multi-nationale qui, si elle fournit des emplois en France, y réalise aussi d'énormes bénéfices. Mais, dans la foulée, la dame a justifié une politique "dirigiste" de l'Etat dans l'alimentation des citoyens par le biais de taxes qui dissuadent le vulgaire d'ingérer des produits considérés comme nuisibles à sa bonne santé et que les campagnes d'information n'empêcheront pas de continuer à absorber par véritable obstination diabolique... sauf à le toucher au porte-monnaie évidemment. Une ingérence étatique dans les verres et les assiettes citoyens rendue nécessaire par la véritable épidémie d'obésité qui toucherait le pays et grèverait sa sécu... mais qui aura surtout l'intérêt bien compris de rapporter gros à l'Etat (la dame n'a pas envisagé par exemple d'éxonérer de TVA les boissons sans sucres ajoutés pour les rendre sainement compétitives).

On aurait pu lui rétorquer par ailleurs que les boissons ultra-sucrées ne sont pas seules responsables de l'obésité et que la sédentarité y est aussi pour beaucoup. C'est finalement sans doute préférable : cela aurait pu lui donner l'idée de faire instaurer des péages pour l'utilisation des ascenseurs, escalators et autres tapis roulants attentatoires à l'effort physique. Et puis, on ne sait pas trop si crever les bulles de sodas va contribuer pour beaucoup à combler le déficit de la branche maladie de la Sécurité Sociale... dans ce secteur, il y aurait bien la piste de l'incidence néfaste de l'immigration mais le problème n'est pas seulement évoqué, ni à l'UMP, ni au PS ! 

11:00 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 08 septembre 2011

Afghanistan : encore un soldat français mort pour rien...

1798377448.jpgPar Yves Darchicourt

ll est le 75e à être tombé en Afghanistan ! Le lieutenant Valéry Tholy, du 17e Régiment du Génie Parachutiste de Montauban, a été mortellement atteint pendant une action de soutien aux soldats et policiers collaborateurs opérant un "nettoyage" dans le village de Mobayan qui abritait des éléments de la Résistance afghane. 

Selon un porte-parole de l'Etat-Major, entendu hier sur RTL et adepte sans doute de la méthode Coué, les combats de mercredi matin durant lesquels le lieutenant Tholy a été tué et plusieurs de ses camarades blessés dont trois grièvement, illustrent le fait que " les insurgés sont aux abois ". On pourrait plutôt avancer qu'ils démontrent surtout l'incapacité crasse des forces de la collaboration à faire face seules à la détermination combattante des insurgés : à Mobayan, outre l'assistance au sol des paras français, il aura fallu l'intervention de l'artillerie et un appui aérien pour venir à bout des résistants (qui auraient eu 5 tués, une quinzaine de blessés et autant de prisonniers voués - comme cela vient d'être révélé - aux interrogatoires musclés des séides de Karzaï.) 

23 soldats français sont morts en Afghanistan depuis le début de l'année dont 11 au cours du seul dernier mois : bilan effarant ponctué par les trémolos hypocrites de Sarközy. La rhétorique pompeuse de l'ubuesque chef des armées ne parvient plus à masquer la réalité : le peuple afghan n'entend pas se voir imposer ses règles de vie par des étrangers, l'intervention occidentale en Afghanistan est un échec cinglant annonciateur de la déroute du pantin américanisé installé à Kaboul.

Ce n'est pas un retrait progressif de nos troupes qu'il faut, c'est une évacuation d'urgence.  

23:25 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 07 septembre 2011

Mecklembourg-Poméranie : la droite nationale entre au Landtag !

3796608772.jpgPar Yves Darchicourt

Le parti conservateur (CDU) de la Chancelière allemande Angela Merckel vient de subir un nouvel échec électoral dimanche dernier dans le land de Mecklembourg-Pomeranie lors du renouvellement du Landtag, n'enregistrant que 23,10% des suffrages (- 5,70% ) contre 35,70% aux sociaux-démocrates du SPD.

Cette élection partielle vient confirmer l'effondrement des libéraux - le FDP, partie prenante de la coalition gouvernementale à laquelle il fournit son ministre des affaires étrangères et son ministre de l'économie - qui sont éjectés du parlement régional de Schwerin, avec le score éliminatoire de 2,70% (-7 points)

Avec 6% des suffrages, la droite nationale et identitaire fait son entrée au Landtag où siègeront 6 élus du NPD (Nationaldemokratische Partei Deutschlands). C'est sans aucune charité que l'on relèvera que, les sondages étant défavorables, Gino Leonhard, le responsable local du FDP, avait déclaré peu avant le scrutin " ce serait une honte pour notre parti d'arriver derrière le NPD " !

Félicitations à nos camarades et amis du NPD !

10:16 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 01 septembre 2011

RATP, nomades et mémoire sélective...

238617691.jpgPar Yves Darchicourt

Un élu du PC"F" s'étrangle d'indignation en apprenant que la RATP a mis un train à disposition des forces de l'ordre pour aider à l'évacuation - sur décision de Justice - de quelques 150 nomades expulsés d'un campement sauvage de Saint-Denis. Cette image évoquerait pour l'homme des "souvenirs d'école ou de cinéma" liés à la déportation ferroviaire des juifs durant les "heures les plus sombres".

L'indigné politicien communiste n'a par contre pas fait de rapprochement avec les quelques 18 millions de déportés du Goulag sous la dictature de Staline et dont la plupart ont été véhiculés par trains "spéciaux" : des semaines en wagon dans des conditions inhumaines jusqu'aux camps de leur martyre. Un oubli sans doute !

17:42 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 15 août 2011

Pertes françaises en Afghanistan : le rythme s'accélère !

1265924027.jpgPar Yves Darchicourt

Jeudi dernier, un caporal-chef du 19e Régiment du Génie de Besançon a été tué et 4 sapeurs ont été blessés dans leur véhicule blindé touché par un engin explosif improvisé ; aujourd'hui dimanche 14 août, dans la même région de la Kapisa, c'est un lieutenant du 152e Régiment d'Infanterie de Colmar qui a été tué par un tir de résistant afghan au cours d'une mission d'appui à l'armée collaborationniste.

C'est le 74e soldat français à mourir en Afgfhanistan à cause de l'entêtement mégalomaniaque de Sarközy qui n'a pas encore compris que cette inutile guerre était perdue et que la retraite progressive annoncée risque maintenant de se transformer en déroute. A preuve, ce même jour, à 50 km de Kaboul, cinq résistants afghans - fort bien renseignés - ont attaqué les bâtiments où se tenait une réunion à laquelle participaient le gouverneur de la province de Parwan, le vice-gouverneur, le chef de la police, le responsable provincial de l'agence de renseignement et des conseilers américains, tuant 5 policiers et 14 employés civils et blessant 37 personnes avant d'être abattus.

Il paraît qu'il faut voir en ce genre d'attaque-suicide - comme en l'utilisation d'engins explosifs artisanaux - un signe que la Résistance afghane est à bout de souffle. On peut aussi y déceler une grande habileté guerrière et une termination plus farouche que jamais à chasser l'envahisseur comme à faire payer le prix de leur trahison aux collaborateurs stipendiés par les américains.

Encore une fois, la France n'avait rien à gagner en Afghanistan et il importe maintenant d'en sortir au plus vite. Rapatrions nos soldats ! Sans délai !

11:00 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 25 avril 2011

Lampedusa : reccord d'affluence...

1975926226_2.jpgPar Yves Darchicourt

760 d'un coup ! 760 prétendus réfugiés, entassés sur un bateau parti de Zwara en Libye sont parvenus mardi dernier à Lampedusa. Essentiellement composée d'hommes originaires d'Afrique Noire, la horde avait précautionneusement embarqué des enfants et des femmes (dont un certain nombre en état de grossesse) sans doute pour faire pleurer dans les chaumières européennes médiatiquement sensibilisées.

Tout ce beau monde va ré-embarquer... non pas vers la Libye ou les pays d'origine mais vers le sud de la péninsule italienne. Un petit coup de baguette magique va très vite y transformer les clandestins en demandeurs d'asile-chances pour l'Europe.

Comme l'a fait remarquer le ministre italien des affaires étrangères "la vengeance de Kadahafi a commencé". De fait, Mouammar n'a peut-être pas d'armes de guerre sophistiquées pour faire face à l'agression de la "coalition internationnale" cornaquée par l'Oncle Sam et ses sous-fifres européens mais il a d'inépuisables réserves d'Africains qui ne rêvent que d'émigration et dont il peut organiser le débarquement... en Europe. 

Le pire reste à venir !  

09:39 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 23 avril 2011

Piss Serrano, tirons la chasse !

3262239811.jpgPar Yves Darchicourt

Le grand coup de gueule citoyen n'aura pas suffi, l'exposition "Je crois aux miracles" continue en Avignon avec comme "oeuvre" phare le Piss Christ de Andres Serrano, l'Afro-cubain catapulté artiste photographe et créateur de génie par les galleristes new-yorkais dont on connait, sinon le goût en matière artistique, du moins le nez infaillible pour faire du fric avec les parvenus du monde entier, irrésistiblement attirés par le scandaleux, le scatologique, le macabre et le pornographique. Le gugusse est une trouvaille dans le genre, un omnubilé permanent du sexe, du morbide et du pervers sur fond de fantasmes religieux, le tout intimement mêlé dans des montages du style "défunt au chapelet reposant sur un sexe exhibé", "femme torturée à côté d'un cardinal" ou encore "religieuse s'adonnant au plaisir solitaire". On l'aura compris, ce n'est pas n'importe quelle religion qui est l'objet des élucubrations dégénérescentes de l'olibrius qui se garderait bien de fixer pour l'éternité une "main de Fatima dans la culotte d'un zouave", des "rouleaux d'étrons dans l'Arche d'Alliance" ou une grandissime "défécation des droits de l'homme"... Pour réussir dans le genre, l'homme se devait de donner dans le christianophobe et plus particulièrement dans le catophobe ! 

C'est sans doute ce qui explique l'ampleur médiatique donnée au raid iconoclaste de dimanche dernier et aux glapissements indignés du monde politico-boboesque. L'affaire va sans doute doper les ventes des futurs tirages de la photographie mais elle permettra aussi de faire remarquer qu'en France, le cliché d'un Christ en Croix plongé dans l'urine est exposé et protégé comme création artistique alors que dans le même temps un jeune homme est condamné pour avoir pissé sur un Coran.

Et puis nos compatriotes seront aussi heureux d'apprendre que cette exposition présente la collection du richissime négociant en "art" et soit-disant mécène Yvon Lambert dont la Fondation éponyme est subventionnées à 100% par des fonds publics (Etat-PACA-ville d'Avignon qui lui a octroyé en outre un petit Noël de 45 000 €) : un million d'euro par an en échange d'une promesse de don à l'Etat de 350 bidules rebaptisées "oeuvres"... en 2030 !

L'argent du citoyen-contribuable détourné par de prétendues "élites intellectuelles" pour financer les aberrations pseudo-artistiques d'invalides du neurone cornaqués par des spéculateurs en "art contemporain", voilà qui, au-delà des coups de gueule, pourrait bien justifier des coups de triques.

11:27 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 15 avril 2011

Aidons la Côte d'Ivoire : rendons lui ses émigrés...

1821696191.jpgPar Yves Darchicourt

On a pu entendre hier soir sur RTL, un extrait de la conférence de presse donnée le jour même par Alassane Ouattara au cours de laquelle il s'était exclamé "nous demandons à tous ceux qui sont partis de revenir".

L'espace d'un instant, on a pu croire que le "monsieur à la licorne" souhaitait ardemment le retour au pays des dizaines de milliers d'Ivoirien(nes) partis pour toucher beaucoup plus en France à ne rien faire que chez eux en travaillant. Hélas non, ces propos s'adressaient aux résidents étrangers - en grande partie des Français(es) - ayant quitté la Côte d'Ivoire pendant la guerre tribale parce que craignant à juste titre pour leur vie. 

Les immigrés ivoiriens installés en France ne sont donc pas concernés par ce pathétique appel. Ils seraient pourtant quelques 50 000 à résider chez nous officiellement, entre 80 et 120 000 en tenant compte de la masse fluctuante des clandestins. Selon les dogmes établis, ils doivent être considérés comme autant de "chances pour la France", une France à laquelle ils apporteraient ainsi leur intrinsèque valeur. 

Dès lors, on se demande bien pourquoi Sarközy ne restitue pas cette manne providentielle à Ouattara pour contribuer au redressement de la Côte d'Ivoire. Voilà qui représenterait bien plus que les 400 malheureux millions d'euros d'aide directe que Christine Lagarde va se faire un plaisir de trouver dans le budget national. Les immigrés rentreraient travailler au pays, les 400 millions€ versés par les contribuables français serviraient aux français(es) et tout le monde serait content !

Source cliquez ici

18:31 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 13 avril 2011

Alassane Ouattara : le "monsieur à la licorne" !

3159587650.jpgPar Yves Darchicourt

Admirables longueteries : "aucun soldat français n'est entré dans la résidence présidentielle (...) aucun soldat français n'a arrêté Laurent Gbagbo"

C'est probablement vrai ! Les forces françaises de la Licorne se sont contentées de pilonner les fidèles de Gabgbo, de paralyser leur logistique, de détruire leurs dépôts et leurs armes lourdes ; les soldats français n'ont fait que préparer ensuite l'estocade en encerclant le bunker (un petit mot innocent pous assimiler Gbagbo à Hitler, un parallèle qui justifie tout et n'importe quoi) et en neutralisant les derniers défenseurs pour ouvrir le chemin aux miliciens de Ouattara qui se sont contentés d'appréhender Laurent et madame.

Et tout cela sans arrières pensées, juste pour la plus grande gloire de la démocratie version Nouvel Orde Mondial. On lira avec profit l'analyse de Bernard Lugan reprise sur le site de Synthèse nationale (voir ci-dessous) annonçant les difficultés qui attendent le vainqueur de Gbagbo, lequel représentait quand même 46% des Ivoiriens dont on peut penser qu'ils sont irréductiblement divisés en deux clans tribaux ennemis.

Arrivé au pouvoir dans les fourgons d'une armée étrangère, Alassane Ouattara vient peut-être de gagner l'incomparable surnom de "Monsieur à la Licorne". De là à dire qu'il ne fera que tapisserie dans le grand bal néo-colonialiste qui ne va pas tarder à s'ouvrir... pour le plus grand bien des investisseurs internationaux, mais pas pour celui des Ivoiriens(nes) qui continueront à émigrer en masse vers l'Europe en général et la France en particulier. Encore un beau succès de Sarközy !  

00:21 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 08 avril 2011

La France submergée : bientôt des Tunisiens par milliers via l'Italie !

1472448142-afflux-d-immigrants-tunisiens-sur-l-ile-italienne-de-lampedusa.jpgPar Yves Darchicourt

On ne peut pas lui jeter la pierre ! L'Union européenne s'étant révélée incapable d'assister l'Italie pour lui permettre de faire face à l'invasion de clandestins qui déferlent sur son territoire, et encore moins (mais le voulait-on ?) de faire oeuvre commune pour tarir les flux en attaquant le problème à sa source - c'est à dire en se montrant énergique avec les pays qui laissent ainsi partir leurs ressortissants par milliers - le gouvernement italien a décidé de se débarrasser de la plus grande partie des envahisseurs en leur délivrant des visas temporaires qui vont leur permettre de circuler dans toute l'eurocratie et de se fondre dans la population immigrée déjà sur place.

On parle de quelques 22 à 23 000 de ces visas "humanitaires" uniquement pour les Tunisiens dont l'immense majorité souhaiterait se rendre... en France où les attendent déjà des myriades de parents et amis, la cinquième colonne des collabos, des avantages sociaux ou des subsides de toute nature et des mosquées bientôt subventionnées par les laïcards ! C'est une bonne opération pour l'Italie et les Italien(nes), une façon de "vider la baignoire" selon l'expression fort heureuse de Umberto Bossi, le leader de la Ligue du Nord, dont le poids politique et électoral vient ainsi de se faire sentir.

Le problème est qu'avec l'eau du bain, la France va récupérer les bébés par milliers ! Et cela risque fort de n'être pas qu'une image lorsque l'on sait que l'imbécile autant que scandaleux droit au regroupement familial va permettre à tous ces gens là de s'installer sur nos terres... et d'y proliférer ! Et çà, ils savent le faire !

Rassemblement - Résistance - Reconquête ! Vite ! 

Source cliquez ici

08:08 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 06 avril 2011

Prix des carburants : c'est l'Etat qui pompe le plus !

h-20-1047990-1211293612.jpgPar Yves Darchicourt

Les prix des carburants s'envolent allègrement au prétexte des troubles au Moyen-Orient et de la guerre civile en Libye : le super sans plomp 95 a franchi la barre des 1,51 € le litre, le litre super sans plomb 98 dépasse 1,55 € et le gazole est à un peu plus de 1,36 le litre (prix moyens calculés par la DEGC sur le territoire national hier lundi)... dont 50% à 60% de taxes qui vont à l'Etat !

Le Gouvernement, apparamment fort compatissant envers les Français touchés par ce matraquage, n'envisage pourtant pas de diminuer l'importance du racket fiscal sur les carburants qui lui rapporterait environ 2 milliards € chaque année. 

Interrogée sur le problème du coût insupportable pour beaucoup de Français (professionnels des transports ou non) des carburants il y a deux ans , l'inimitable Christine Lagarde avait cru spirituel de conseiller de "faire du vélo" ; aujourd'hui, elle se contente plus prudemment de recommander des petits trucs à la portée de chacun pour consommer moins avec sa voiture. On se demande si elle en a parlé au chauffeur qui la ballade dans son véhicule ministériel aux frais du contribuable ! 

Décidément on marche sur la tête !   

00:35 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 31 mars 2011

La Grèce paie ses dettes mais certains "créanciers" sont privilégiés !

3033765038.jpgPar Yves Darchicourt

On se souvient que la Grèce, endettée jusqu'au cou, n'a pu éviter la banqueroute que gràce à un plan de sauvetage internationnal de 110 milliards€.

En contre-partie de cette aide, le gouvernement grec a mis en oeuvre un plan drastique d'austérité, un plan "dur et injuste" comme l'avait qualifié la première centrale syndicale du pays et qui avait déclenché des manifestations monstres de mécontentement dont certaines avaient tourné à l'émeute fin février. Début mars, les dirigeants hellènes avaient encore resserré les mesures d'austérité notamment en diminuant les salaires de la fonction publique et en instaurant toute une série de taxes sur le tabac, l'alcool, les carburants... Les salaires ont globalement baissé de 20%, les retraites ont diminué, le niveau de vie a chuté de 30%, le chômage a augmenté et il atteint 40% chez les jeunes. Les économistes s'attendent à ce que ces mesures d'austérité fassent chuter de taux de croissance de la Grèce et que le niveau de la dette n' atteigne 130% du PIB... spirale infernale ! Les appels à une grève générale ont été lancés pour les 6 et 7 avril prochains.

Et pourtant, le gouvernement grec vient d'accepter de verser quelques 14 millions de dollars US à la communauté juive de Salonique en compensation de la destruction de son cimetière communautaire durant la dernière guerre mondiale, une manne mémorielle payable à échéances sur 5 ans mais avec 10 ans d' intérêts ! Voilà qui remettra du baume au coeur du peuple grec en ces temps difficiles ! Quel foudre olympien est tombé sur la tête des dirigeants grecs ? Il est vrai que Zeus rend fou ceux qu'il veut perdre !

Source Anne Kling cliquez là

23:48 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Lampedusa : évacuation des clandestins... vers la péninsule et la Sicile !

1399828894.jpgPar Yves Darchicourt

Deux navires sont déjà arrivés à Lampedusa, on en attend trois autres. Le gouvernement italien prend enfin des mesures énergiques pour libérer la petite île de Lampedusa des hordes de "réfugiés" qui sont venues s'y déverser depuis des mois. On parle d'une évacuation forcée de quelques 6 000 individus, essentiellement tunisiens, pour la plupart des hommes jeunes et en bonne santé qui - on se demande pourquoi - fuient la démocratie retrouvée.

Energique Berlusconi ? On se plaisait à penser qu'il allait retenir les propositions de ses ministres de l'Intérieur et des Affaires Etrangères, membres de la Ligue du Nord, qui proposaient une évacuation forcée vers les pays d'origine, c'est à dire surtout vers la Tunisie. Une affaire qui, rondement menée, aurait eu valeur symbolique pour décourager les candidats à l'immigration clandestine. Il paraît que ce n'est pas possible sans l'accord de la Tunisie ! Le monde à l'envers encore une fois, la Tunisie qui laisse partir ses ressortissants - voire les encourage à partir pour se débarasser de surnuméraires improductifs - aurait le front de ne pas vouloir les réintégrer sur son territoire !

Le problème ne sera donc pas résolu, il sera transféré. Il sera déplacé vers la Sicile et le sud de la péninsule italienne. Qu'ont donc fait les italiens de Sicile, de Calabre, des Pouilles ou de Campanie pour mériter cela ? Rien évidemment, ils n'en subiront pas moins l'invasion organisée par leur propre gouvernement. Lequel d'ailleurs ne va pas tarder, on le comprend, à se débarasser de ceux qui souhaiteraient partir vers un ailleurs plus protecteur... il paraît que près de 5 000 visas Schengen pourraient rapidement intéresser 5 000 Tunisiens. Avec leurs familles qui ne tarderont pas à rappliquer gràce au regroupement familial, cela fera pas mal de chances pour la France !

La solidarité européenne peut et doit s'exercer, pour aider l'Italie à renvoyer tous ces gens là chez eux, pas pour les inciter à venir chez nous !

Rassemblement - Résistance - Reconquête ! Vite !

00:28 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 30 mars 2011

Linosa : une autre île italienne envahie par des "réfugiés" africains !

942325526.jpgPar Yves Darchicourt

Linosa : une toute petite île italienne rattachée comme sa "grande" soeur Lampedusa à la Province sicilienne d'Agrigente, un peu plus de 5 km², quelques 300 habitants et 5 carabiniers, une vie paisible au milieu de la Méditerranée.

Et puis "ils" sont arrivés ! Dans la nuit de samedi à dimanche dernier, un bateau venant de Libye a déversé environ 300 Somaliens, Ethiopiens et Erythréens sur le petit port ; un deuxième bateau susceptible de transporter 200 autres prétendus "réfugiés" africains approche et on parle de cinq autres embarcations. Les Italiens de Linosa sont d'ores et déjà assurés d'être bientôt très largement minoritaires en nombre sur leur île, littéralement envahis qu'ils sont, submergés par ces "migrants" africains que, jusqu' il y a peu, la Libye contrôlait et empêchait de partir en masse pour l'Europe.

Aujourd'hui, le tampon libyen n'existe plus et la première conséquence de l'intervention de la coalition menée par la France et la Grande-Bretagne contre Mouammar Kadhafi - pour le plus grand intérêt à venir des pétroliers américains - est d'avoir ouvert toutes grandes les vannes d' une gigantesque immigration africaine vers notre continent. Les déclarations de Kadhafi n'étaient pas une menace en l'air quand il annonçait qu'il laisserait désormais la bride sur le coup aux clandestins pour que des "millions de noirs affluent en Europe" : une Europe où l'on sait bien que c'est la France qui offre le plus de garanties aux clandestins et le plus d'avantages aux "migrants" et à leurs familles... qui ne tarderont pas à les rejoindre en vertu du sacro-saint droit au regroupement familial ! 

Et pendant ce temps là, le Charles De Gaulle, fleuron de notre Royale, contribue à instaurer en Libye, un régime "démocratique" dont le gouvernement sera, à l'image de ceux d'Irak ou d'Afghanistan, stipendié par les USA et vendu au Nouvel Ordre Mondial  ! 

Rassemblement - Résistance -Reconquête !

Source cliquez ici

00:21 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 24 mars 2011

FN : vers les fourches caudines selon Minc ?

Par Yves Darchicourt

Alain Minc était hier, de 18 h à 19 h, l'invité de l'animateur de semaine sur RTL pour éclairer et nourrir l'information (disons la désinformation) par son incontournable pensée. Accessoirement, il en a profité pour faire faire la promotion de son dernier livre par son faire-valoir... même quand on se présente comme le conseiller "officieux" mais surtout "bénévole" de Sarközy, un petit coup de pouce médiatique pour doper les ventes est toujours le bienvenu.  

Pour le reste, l'incomparable est resté égal à lui-même : morgue, suffisance et fatuité. On ne retiendra donc rien de son pontifiant verbiage, sauf certains de ses propos, fort intéressants parce que fort révélateurs, sur Marine Le Pen. Même s'il s'est dit un jour "mauvais juif parce que juif sartrien", il s'est ostensiblement félicité de ce que la présidente ait "fait un pas important vers le monde juif" et qu'elle a un autre regard que son papa sur "la mémoire historique". Cependant, le sourcilleux du prêt à penser lui conseille fortement de "progresser vers le refus de la xénophobie" et de s'aligner sur "les valeurs d'intégration de la République" pour devenir fréquentable pour de bon.

Autrment dit, la dame qui a tendu la main au politiquement correct et à certain lobby qui n'existe pas et qui s'est fait bouffer le bras, est appelée à se faire dévorer toute crue si elle veut intégrer définitivement le Système. Le pire est que la chose semble en bonne voie !

Alors :  rassemblement - résistance - reconquête !  

09:15 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 21 mars 2011

Lampedusa : l'invasion s'accélère ! la population commence à résister !

2631064943.jpgPar Yves Darchicourt

Pendant que la "coalition" menée par la France et la Grande-Bretagne multiplie les raids -désormais meurtriers en civils- sur la Libye et se prépare à attaquer la "logistique" de Kadhafi, c'est à dire va chercher à éliminer physiquement Mouammar (avant qu'il ne révèle ce qu'il sait sur sait sur Sarközy ?) rien n'est fait pour enrayer l'invasion de l'Italie, via Lampedusa et la Sicile, par des foultitudes de prétendus "réfugiés".

Depuis hier, quelques 1 630 irréguliers sont arrivés par bateaux entiers sur la malheureuse petite île qui compte maintenant près 4 800 clandestins hébergés pour une population indigène de 5 000 personnes environ. C'est maintenant à Catane, en Sicile, que parviennent directement des embarcations bondées de soit-disant Libyens à la nationalité et à l'identité invérifiables. Depuis février, c'est presque 14 000 Tunisiens qui ont transités par Lampedusa avant d'être discrètement - non pas renvoyés chez eux - mais transférés en Sicile et dans la région italienne des Pouilles.

Combien d'entre-eux vont devenir ou sont déjà devenus des "chances pour la France" ? Les médias commencent timidement à le reconnaître, l'immence majorité des "réfugiés" est constituée de Tunisiens, un peu moins d'Egyptiens, presque tous hommes jeunes et en bonne santé, dont l'objectif est de gagner l'Europe et surtout la France connue pour ses libéralités en matière d'assistance en tous genres et où on vit mieux sans travailler que chez soi en travaillant.

En attendant, les habitant(es) de Lampedusa sont menacés de pénurie d'eau, une eau abondamment utilisée pour rafraîchr, laver et abreuver les clandestins. Le ras le bol se fait sentir, déjà un premier bateau a été empêché d'accoster par des citoyens exaspérés. Il est évident que l'on va vers de forts légitimes actions de résistance de plus en plus violentes si l'Union européenne ne se décide pas à intervenir pour refouler les envahisseurs !

Rassemblement - Résistance - Reconquête ! Vite !

22:56 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 17 mars 2011

L'EUROPE D'APRES L'EUROPE...

3762180821.jpg

Par Yves Darchicourt

L'Europe métisse dans toute sa splendeur ! L'image est censée représenter la jeunesse européenne décidée à s' engager dans les actions de bénévolat; elle illustre "l'année européenne des activités de volontariat pour la promotion de la citoyenneté active" voulue pour 2011 par le Conseil de l'Union Européenne et ainsi publiée dans le dernier numéro de "L'Europe en France" (la lettre de la représentation en France de la Commission européenne)

C'est la parfaite illustration de la propagande intensive en faveur du cosmopolitisme et du métissage en direction des jeunes européens. L'Europe d'après l'Europe que les eurocrates entendent faire admettre dans les esprits et imposer dans le quotidien ne sera plus celle des Peuples et d'une Civilisation aux racines millénaires mais un conglomérat d'entités économiques peuplées d'être indifférenciés, d'incertaine origine et voués à n'être que des consommateurs.

Ce n'est pas l'Europe d'un âge immense que nos aïeux ont construit, celle que nous voulons préserver et voir se continuer pour nos enfants et les enfants de nos enfants. L'Europe des Peuples européens doit être défendue bec et ongles, férocement, et notre détermination à la protéger sera plus forte encore, que la volonté des mondialistes à la détruire. 

Rassemblement - Résistance - Reconquête !   

10:41 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 16 mars 2011

Japon : Europe-Ecologie tente de rebondir sur le malheur d'un Peuple !

thumbnail.jpgPar Yves Darchicourt

Le dernier bilan humain de la catastrophe qui vient de frapper le Japon est de 3373 morts, 6746 disparus, 1897 blessés et près de 500 000 personnes évacuées (chiffres communiqués ce jour). Des familles entières ont été anéanties, beaucoup sont éparpillées et ont tout perdu. 

Dans les régions ravagées par le tremblement de terre, par les répliques et/ou par le tsunami, les dégâts sont sans précédent : immenses dommages urbains et industriels, destruction des infrastructures et des relais de télécommunication, graves atteintes au parc nucléaire, une économie menacée... Parmi les ruines, dans le sang et les larmes, les survivants commencent à manquer de nourriture, de médicaments, de carburant.

Et au milieu de ce malheur, de cette souffrance, de cette détresse, sans aucune vergogne, les politicaillons d'Europe-Ecologie pérorent sur le nucléaire, pontifient, haussent le ton, exigent un référendum, louchent sur les prochaines échéances électorales. Le Peuple japonais ? On se prend à croire que les snobinards verdissants, les bobos en 4/4 écologiques, les hommes des bois de fin de semaine relookés fashionable n' en n'ont rien à foutre.

Il faut dire qu'à leurs yeux, il a tout faux le Peuple japonais. Voilà un Peuple qui reste immensément digne dans la catastrophe, qui accepte de l'aide mais ne l'exige pas, qui n'accuse personne des malheurs qui le frappent, qui ne vend pas ses orphelins à l'encan et qui se remet déjà à travailler à son avenir. Qui plus est, le Japon s'obstine à rester ethniquement homogène, il n'a aucune repentance historique, il n'a été vaincu que par la stratégie des lâches et il est parvenu à redevenir un puissance mondiale de premier ordre.

Alors il n'y a pas lieu d'attendre que le Japon et les Japonais(es) pansent leurs plaies et finissent de pleurer leurs morts. L'occasion est trop belle pour se faire valoir, haro sur le nucléaire, votez Europe-Ecologie !

C'est plus que lamentable, c'est ignoble ! 

07:41 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 15 mars 2011

Marine Le Pen pleure sur les clandestins de Lampedusa !

nhy.jpgPar Yves Darchicourt

Marine Le Pen a cru politiquement bon d'aller faire trois heures de tourisme promotionnel sur l'île italienne de Lampedusa qui subit depuis des années et de façon quasi ininterrompue des débarquements de clandestins exotiques.

De façon fort révélatrice, l'héritière de Jean-Marie Le Pen est apparue beaucoup plus émue par le sort de ces clandestins que par celui des malheureux habitants de la petite île contraints de supporter cet envahissement. "L'Europe n'a pas la capacité de vous accueilir (...) j'ai beaucoup de compassion pour vous (...) mais nous n'avons plus les moyens financiers" a t-elle tristement déclaré à deux représentants de "migrants" qu'elle a tenu à revevoir. Ce qui revient à dire que si nous (la France, l'Europe ?) pouvions le supporter financièrement, nous nous ferions une joie d'accueilir tout ce beau monde les bras ouverts ! Et puis a-t-elle seulement approché une de ces familles italiennes confrontée à cette invasion ?  Cerise sur le gâteau, la présidente n'a pu s'empêcher de donner dans le grandiloquent : "Si je n'écoutais que mon coeur, je me jetterais à l'eau pour aller les sauver" a péroré la dame qui, il est vrai, dans ses débuts d'avocate commis d'office, se faisait une joie de défendre des clandestins menacés d'expulsion.

On le constatera sans peine, face à l'immigration Marine Le Pen et le Front National light ne se posent pas en défenseurs de notre identité ; la déferlante migratoire ne leur paraît pas condamnable en soi mais regrettable parce qu'elle a un coût actuellement insupportable. La prétendue lutte contre l'immigration de la Le Pen'Family n'est donc qu'une parenthèse... en attendant des jours meilleurs où les feuilles de palme pourront venir allègrement se greffer sur l'arbre France.

Ce n'est pas la conception de celles et ceux qui se rassemblent pour défendre nos identités régionales, nationales et européennes et pour qui l'immigration allogène est condamnable en toutes circonstances.

Rassemblement - Résistance - Reconquête ! Vite ! 

Source cliquez ici

15:16 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 10 mars 2011

Déchéance de la nationalité française : l' UMP lâche Sarközy !

2859616837.jpgPar Yves Darchicourt

La déchéance de la nationalité ne restera donc applicable qu'aux auteurs d'actes de terrorisme ou d'atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation. Sarközy et son gouvernement viennent de renoncer à un projet de loi étendant cette disposition aux étrangers naturalisés depuis moins de 10 ans et coupables de crime à l'encontre d'agents dépositaires de l'autorité de l'Etat.

Le projet était pourtant bien timide puisque ne devant toucher qu'une partie des naturalisés auteurs de seuls actes qualifiés crimes sur une seule catégorie professionnelle de nos compatriotes. Il n'en a pas moins suscité l'hostilité de la gauche, de la nébuleuse confédération des centres et de quelques 70 députés UMP encore plus timorés que les autres. Finalement le groupe UMP dans son ensemble retourne sa veste sécuritaire et va allègrement voter un amendement prévoyant le retrait du projet de Loi.

Ce devait être la mesure phare du projet de Loi Besson sur l'immigration... elle vient de virer en eau de boudin. Les autres mesures, prévues pour lutter façon Sarközy, c'est à dire petitement, contre l'immigration clandestine suscitent pareille hostilité et titillent autant les timides ; on est en droit de craindre qu'une fois de plus, la gesticulation matamoresque gouvernementale n'aboutisse qu'à du pusillanime après un retournement général de pantalons.

Il est pourtant de l'intérêt vital de notre Nation et de nos Provinces que l'immigration soit jugulée, que les clandestins soient renvoyés chez eux et que le droit du sol soit rétabli; il serait en outre dans l'orde des choses que tous les repris de justice étrangers soient expulsés à l'issue de leur peine et que les naturalisés délinquants puissent être déchus de la nationalité française dans des conditions drastiques. Ce sera peut-être pour bientôt : Rassemblement - Résistance - Reconquête !

08:55 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 05 mars 2011

Arras : à peine libérée, la brute pédophile remet çà !

381598283.jpgPar Yves Darchicourt

Les médias n'ont jamais publié que ses initiales F-X G et son âge, 48 ans; il est sorti de la prison de Bapaume le 6 décembre dernier après 12 années de détention pour agression sexuelle sur mineur. Il en était à sa treizième du genre. Il avait bénéficié d'une libération anticipée en 2007, libération très "provisoire" annulée après qu'il ait "approché" un mineur.

La brute pédophile a donc effectué toute sa peine et aucune surveillance judicaire ne pouvait plus lui être imposée au regard des lois actuelles. Il est sorti... et a presqu'immédiatement récidivé début février, deux fois : sur une gamine et sur un attardé mental (majeur) ! Le Préfet du Pas-de-Calais avait signalé sa  "dangerosité et le risque important de récidive" aux services de police et de gendarmerie, avec diffusion de photographies. Le Parquet général de Douai reconnait qu'il s'agit là "du cas très particulier d'un pervers avec aucun suivi possible, à part le suivi de son adresse.", ce qui a effectivement permis son arrestation presqu'immédiate le 5 février mais qui ne consolera ses victimes que très modérément.

Car ce qui importait, c'est que F-X G ne puisse plus récidiver. Ce qui est importait, et qui importe encore, c'est que F-X G, irrécupérable pervers pédophile, soit définitivement mis hors d'état de nuire. Ne serait-ce qu'en vertu du sacro saint principe de précaution, ce genre de nuisible doit être, au mieux, enfermé à vie ! F-X G est de nouveau en prison, cette fois à la Maison d'Arrêt d'Arras... et un jour, il ressortira !

Source cliquez ici

20:29 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 01 mars 2011

L'alibi libyen : une déferlante migratoire programmée sur l'Europe !

324623763.jpgPar Yves Darchicourt

 

"Les personnes fuyant la Libye ne seront pas repoussées" : Cécilia Malmström, commissaire européenne à l'immigration et à la sécurité, manie la litote avec maestria ! C'est tout l'art de dire moins pour suggérer davantage : la déferlante migratoire en provenance de Libye ne sera pas arrêtée aux frontières de l'Union européenne. Ce qui revient à admettre que les dizaines de milliers de "réfugiés", auxquels se mêleront allégrement tous les candidats de longue date à l'émigration vers l'Europe, y seront accueillis… probablement pour y faire souche.

 

On remarquera que sur les quelques 100 000 personnes ayant fui la Libye, selon le Haut Comité aux Réfugiés de l'ONU, la grande majorité est constituée de Tunisiens et d'Egyptiens qui auraient, en principe, vocation à retourner s'installer dans leur pays d'origine, non à transiter vers l'Europe. Or, il semble bien que l'Union européenne s'apprête à accueillir indistinctement toute personne venant (ou prétendant venir) de Libye et se disant "réfugiée."

 

On se demandera si les dramatiques évènements qui surviennent en Afrique du Nord comme dans la péninsule arabique, en attendant ceux qui risquent de survenir dans le reste du Proche-Orient ou en Afrique de l'Ouest, ne sont pas pain béni pour des gens comme Cécilia Malmström et ses comparses eurocrates dont on sait bien qu'ils n'envisagent l'avenir de l'Europe que comme celui d' un territoire soumis aux maîtres du Nouvel Ordre Mondial : une étendue peuplée d'êtres indifférenciés, coupés de leurs racines, de leur Histoire et de leurs traditions, des consommateurs unicolores, décérébrés et sans âme.

 

La nécessité humanitaire va faire pleurer dans les chaumières, c'est un excellent alibi. Mais derrière les grands mots et les trémolos se cache la volonté de détruire l'Europe de nos aïeux et la civilisation européenne. Cette civilisation dont nous sommes les dépositaires mais aussi les gardiens et les défenseurs. Alors : Rassemblement - Résistance - Reconquête ! Vite, très vite !

 

Source cliquez ici

22:16 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 25 février 2011

Marine Le Pen abandonne Hénin-Beaumont : vol au dessus d'un nid de cocus !

1788062386.jpgPar Yves Darchicourt

 

Touchée par la loi - qu'elle estime inique - sur le cumul des mandats, Marine Le Pen vient de démisionner de son poste de conseiller municipal de ma bonne ville d'Hénin-Beaumont. Rien d'étonnant à cela finalement ! Connait-on beaucoup d' exemples d'élus de l'UMP, du PS ou des politiciens de leurs satellites centrifuges ou centripètes qui aient abandonné un mandat doté d'une confortable indemnité pour une représentation politique certes, mais sans intérêt pécuniaire ?

 

Or le FN marinisé a sans conteste rallié le "système" et il n'y a donc aucune surprise à ce que sa dirigeante adopte les moeurs et les pratiques des politicards professionnels représentatifs de l'oligarchie qui nous gouverne.

 

La chose faisait parler sur le grand marché du vendredi ce matin à Hénin. Amusés, résignés, écoeurés ou déçus, les Héninois(es) se souviennent que la dame s'était faite élire au Conseil régional du Nord / Pas-de-Calais - paraît-il devenu "sa" région, pour repartir presto en Ile-de-France, sans doute pour être plus près de papa, et que la sombre perspective de ne pas être réelue par les Francilien(nes) lui a conseillé la prudence de revenir politiquement nidifier façon coucou chez nous. 

 

Les sans-ceur seulement lui jetteront la pierre. Imaginent-ils ce que représentent pour une bourgeoise de St-Cloud les obligations d'apparaître au conseil municipal d'Hénin-Beaumont, une petite ville sinistrée où il n'y a même pas une boutique fashionable ou une boîte branchée ! Et pour rien en plus !

 

Les Héninois(es) qui avaient pensé qu'elle allait se dévouer corps et âme pour leur cité doivent sentir poindre bois et cornes. Pourvu qu'on y acrroche pas de clochettes comme s'en amusait la chanson !

 

Source cliquez ici

17:33 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 23 février 2011

ONU : grosse et sélective colère...

4107471709.jpgPar Yves Darchicourt

 

Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme, Mme Navi Pilay, a officiellement averti hier les autorités libyennes que "les attaques systématiques et généralisées contre la population civile peuvent constituer des crimes contre l’humanité ".

 

Fort bien ! Ce genre de joyeusetés étant considérées en outre comme imprescriptibles, on se demande pourquoi la même détermination ne vise pas à impliquer, même à titre posthume, les ordonnateurs et les exécuteurs des massifs bombardements au phosphore sur les habitants et les concentrations de réfugiés allemands de Dresde et Hambourg (il y a tout juste 66 ans) ou de la vitrification, quelques mois plus tard, des populations civiles japonaises à Hiroshima et à Nagasaki !

 

On se demandera aussi pourquoi le génocide programmé du Peuple palestinien par l'Etat hébreu - qui se poursuit depuis des dizaines d'années, allègrement ponctué d'opérations "raisins de la colère" et autres "plomb durci" - ne suscite pas non plus pareille fermeté !

 

On se demandera enfin pourquoi les musulmans albanais exterminateurs des malheureux Serbes du Kosovo, dont le martyre se poursuit jour après jour, ne sont pas l'objet d'une telle vindicte !

 

A moins, bien évidemment, que la personnalité des assassins et/ou des victimes ne constitue en soi une sorte d'excuse absolutoire !

 

Source cliquez ici

13:45 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 20 février 2011

Afghanistan : Sarközy fait tuer un 54e soldat français !

jpg_C1.jpgPar Yves Darchicourt

 

Un chasseur alpin tué, un caporal du 132e bataillon cynophile gravement blessé, un caporal-chef du 7e BCA plus légèrement touché... c'est le bilan d'une attaque de la résistance afghane effectuée samedi dernier sur une colonne de la Force Internationale mandatée par l'ONU et où, hélas, la France est engagée.

 

On ne se lassera pas de répéter que cette intervention n'a pour but que de maintenir à bout de bras le gouvernement aussi fantôche que corrompu de Karzaï pour le plus grand intérêt des pétroliers américains et la sécurité de l'Etat hébreu. L'alignement inconditionnel de Sarközy sur les Etats-Unis d'Amérique a déjà provoqué la mort de 54 soldats français. Et combien de militaires issus de nos Provinces mutilés ou psychologiquement marqués à vie ? 

 

Pendant que nos soldats souffrent et meurent sur contreforts de l'Asie Centrale - pour imposer la "démocratie" made in USA aux autochtones qui s'en fichent royalement ou soit disant pour lutter contre une "barbarie" islamique à la sauce taliban - la France sarközienne se prépara à accueillir, aussi hypocritement qu'au cas par cas, des milliers de "réfugiés" mahométans tunisiens via l'Italie... en attendant la masse de ceux qui ne manqueront pas de fuir l'Algérie, le Maroc ou la Lybie comme on peut le craindre en fonction des évènements actuels. Qui peut assurer que des agitateurs ou des agents dormants islamistes ne vont pas s'y infiltrer en nombre, assurés de se noyer anonymement dans certaine population chez elle chez nous ?

 

C'est en France, dans nos quartiers dits sensibles (où l'on sait bien que circulent des milliers d'armes de guerre) et tout au long de nos côtes et de nos lignes frontières-passoires que l'on a besoin de nos soldats... pas en Afghanistan ! Rapatrions nos soldats !

 

Source cliquez ici

22:26 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook