Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 10 septembre 2020

Le Journal de bord de rentrée de Jean-Marie Le Pen

118052348_10223679866292615_1088816730932346145_o.jpg

16:48 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Alexis Cossette : La crise d’Octobre 2.0

Capture d’écran 2020-09-10 à 14.44.03.png

14:48 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

"Des décisions difficiles" disent-ils...

cover-r4x3w1000-59db3756c328d-000-p54b0.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
La crise économique et sociale qui vient s'annonce majeure. Ses conséquences en termes de chômage, d'effondrement du pouvoir d'achat, de désintégration des services publiques et de dislocation nationale seront cruelles.
 
La gestion aberrante de la vague épidémique de l'hiver dernier qui fut celle de l'exécutif en est à la fois la cause et l'effet, l'arbre sanitaire servant à cacher la forêt de l'échec du Système.
 
Dans le même temps, la France toute entière est devenue un coupe-gorges où meurtres, agressions, viols, cambriolages, actes de barbarie et terrorisme islamique sont devenus le quotidien de nos compatriotes  tandis que menace l'explosion générale de la poudrière des cités occupées par des populations venues d'ailleurs.
 
Le mal concerne toute l'Europe. La France est en première ligne qui est le maillon premier de la décomposition identitaire et morale du continent qui inventa jadis la civilisation.
 
Dès lors, le pouvoir, craignant pour sa survie sait que, face à ces menaces mais aussi face à la colère croissante des Français certes encore rentrée mais frémissante, il n'a d'autre choix que celui de la fuite en avant dans le totalitarisme de la radicalité régimiste redessinée à la mode sanitaire  par l'encadrement sévère de la vie de chacun et l'exigence d'un alignement populaire par contrôle absolu de tous les actes du quotidien.
 
Les "décisions difficiles" dont il est désormais question pour enrayer la fantasmagorique montée en puissance d'un virus banal doivent se lire à cet éclairage.
 
Macron et les siens n'hésiteront pas, même au prix d'une aggravation de la situation économique - les grandes sociétés financiarisées choyées par le Système seront peu touchées contrairement aux commerces et aux petites entreprises dont le sort importe peu à ceux qui se croient puissants - à faire couler sur les libertés publiques une chape de plomb qui n'empêchera certes pas l'ensauvagement allogène mais la dissimulera un peu pour un temps, et surtout donnera au gouvernement les moyens d'étouffer dans l'oeuf la colère des braves gens.
 
Qu'ils prennent garde cependant. Les Français sont lents dans leurs réactions. Leur capacité d'inertie, de passivité, de panurgisme et d'acceptation de ce qu'on leur impose est grande. Jusqu'au jour où... Les exemples sont multiples dans notre histoire qui montrent que l'obéissance trouve un jour d'embrasement général ses limites temporelles.
 
Caevant Consules... Que les consuls craignent alors la colère du peuple.

13:09 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

SOS Chrétiens d'Orient attaqué par Mediapart

Unknown.png

L'association SOS Chrétiens d'Orient est attaquée par Mediapart. Son président, Benjamin Blanchard, vient de rédiger un communiqué pour répondre au site d'Edwy Plenel. C'est bien volontiers que nous publions.

« Affreux, sales et méchants » … C’est le titre que pourront donner à leur article les pigistes de Mediapart qui s’apprêtent à publier un sujet sur SOS Chrétiens d’Orient.

Je me permets de vous adresser ce petit message pour vous prévenir et vous inviter à rester vigilants et éventuellement prêts à nous aider en cas de besoin. L’approche de cet article est claire : il ne s’agit pas de s’intéresser au travail d’humanitaires français en zone de guerre, de chrétiens partis aider les plus démunis au Proche-Orient ni même des malheureuses victimes chrétiennes sur place. Il faut dézinguer, salir, diffamer.

Les auteurs sont au moins trois, tous marqués à l’extrême gauche. Nous vous donnerons leur biographie sommaire sous ce message. Il s’agit de pigistes non officiellement rattachés à Mediapart. Leurs questions nous ont été envoyées ainsi qu’à plusieurs de nos collaborateurs ou partenaires comme un interrogatoire de police de mauvaise série noire. Il ne manquait que le projecteur dans les yeux et les claques dans la figure : « Pourquoi soutenez-vous des criminels de guerre ? », « Où est passé l’argent ? », « Aimez-vous les dictateurs ? » « Vous n’avez pas honte ? » On exagère à peine…

Un exemple : les pigistes de Mediapart considèrent que, dans le village de Mhardeh, en Syrie, les chrétiens qui ont résisté durant plusieurs années, par leurs propres moyens, aux attaques du Front al-Nosra (Al Qaida en Syrie) sont des « criminels de guerre ».  Sur ce sujet, les pigistes ont demandé à l’un des membres de notre conseil d’administration s'il était « au courant que cette milice [qui] combat en coordination avec le régime syrien est accusée de multiples crimes de guerre ? » (sans que l’on sache par qui évidemment) et si « en tant que membre du conseil d'administration de SOS Chrétiens d'Orient », il approuvait « les agissements de l'association », voire s'il maintenait ses « responsabilités au sein de ce conseil d'administration ? » On croit rêver ! 

Lire la suite

11:03 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

YouTube censure une vidéo de Didier Raoult sur la Covid-19

Qui meurt du COVID ?

Bulletin d'information scientifique de l'IHU - Nous avons le droit d'être intelligents !

Pr Didier Raoult, Directeur de l'IHU Méditerranée Infection

Pr Laurence Camoin, Professeur d'hématologie, spécialisée dans les troubles de la coagulation.

La dernière vidéo de l’IHU Marseille censurée et supprimée par YouTube ! La France pays de la liberté d’expression ?

Après les vidéos des médecins américains Simone Gold, c’est au tour de la vidéo hebdomadaire de de l’IHU du Professeur Raoult et de la Professeur Camoin qui vient d’être censurée.

Cette vidéo parlait de la mutation du virus ainsi que des études favorables à l’Hydroxychloroquine, mettant ainsi en avant une carte du monde ou les pays utilisant l’hydroxychloroquine ou la bithérapie en vert.

mail-2.jpeg

 
 

10:47 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Du racisme anti-Blancs

Taguieff-Les-nouvelles-passions-antijuives.jpg

Par Pierre-André  Taguieff

Philosophe, politiste et historien des idées, Pierre-André Taguieff analyse les fondements idéologiques du décolonialisme et l’avènement de ce que l’on appelle le « pseudo anti-racisme ». Il s’est entretenu avec Bastien Lejeune dans Valeurs Actuelles.

A lire ICI

08:13 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La torture au XXIe siècle : le port obligatoire du masque

resized-panneau-a4-masque-obligatoire-plan-de-travail-1.jpgBernard Plouvier

La Covid-mania de l’An 2020 aura permis de faire croire en l’utilité des avis des géniaux « experts » de l’OMS (l’Organisation Mondiale de la santé, dont les dirigeants ne sont que des politiciens aux ordres des super-politiciens), d’éviter de stigmatiser la Chine pour la médiocrité extrême de l’hygiène publique de ses populations rurales et urbaines pauvres (70% de la population) et surtout de transformer nos minables dirigeants en dictateurs au petit pied.

Il est idiot de continuer d’évoquer un complot dans l’origine de cette pandémie. La déforestation sauvage en Chine a provoqué l’invasion de vastes zones urbaines surpeuplées par des nuées de chauves-souris, réservoir naturel du virus. L’absurde étroitesse des relations entre Chinois et animaux de toutes espèces et leurs curieuses habitudes alimentaires ont créé un foyer épidémique local, transformé en pandémie par les transports de l’ère mondialiste. 

Le gouvernement chinois a exigé de l’OMS que l’on impose à l’hémisphère Nord, puis au Sud, un isolement grotesque – qui ne serait adapté que face à une maladie aussi puissamment mortelle que la peste ou le choléra. On a ainsi empêché l’immunisation naturelle des populations, comme celle que l’on observe à chaque pandémie de grippe et qui permet de classer l’affaire au moins pour une génération.

Avec les stupides recommandations de l’OMS, on va pouvoir jouer « Covid-19 le retour », à chaque nouvelle saison froide et humide ! Sauf si les vaccins qu’on nous promet de diverses sources s’avèrent efficaces, car une réponse sérologique n’implique pas obligatoirement une efficacité médicale : l’exemple de l’hépatite C est bien connu.

En attendant - et bien que la mortalité rapportée au nombre de cas dépistés soit neuf fois plus forte en France qu’en Suède, où l’on n’a pas décidé de confinement -, l’on persiste à fermer des écoles « dès qu’il y a plus de trois cas nouveaux recensés » et à imposer à tous le port d’un masque… qui n’est pas sans risque.

Respirer en circuit très peu ouvert (ce qui est le cas du masque) expose à une élévation du taux de gaz carbonique (CO²) dans le sang. C’est une source de maux de tête chez les migraineux et surtout cela peut provoquer la décompensation de leur état chez les insuffisants respiratoires chroniques… et il est infiniment plus important de savoir cela que d’être informé de la grogne de notre distingué Président-Dictateur-Général, incommodé, pauvre chéri, par son masque.

Après tout, il nous ennuie (pour rester poli) avec ce « machin » mal adapté à la maladie ; il est normal, voire « démocratique », que sa Hautesse en supporte, elle aussi, les désagréments.

Seules les cibles bien connues et désignées par tous les médecins compétents – on a vu ce printemps que cela excluait un nombre phénoménal de clowns professoraux des facultés de médecine – devraient être concernées par les mesures d’isolement et de protection rapprochée. 

Non ! Le Covid-19 n’est pas une pandémie gravissime comme le furent en leur temps les pandémies de peste, de choléra, ou de grippe maligne. Le « masque obligatoire pour tous » est une stupidité épidémiologique : il empêche l’immunisation naturelle. Reste à savoir si le vaccin commercialisé en Russie poutinienne tiendra ses promesses.

En tout état de cause, la gestion de cette triste affaire aura été un fiasco planétaire presque complet, mais bien plus dramatique en France que dans de nombreux autres pays.

Le ratio morts/cas répertoriés, dans les deux hémisphères, semble être de 3,25% en ce début du mois de septembre 2020, soit presque un an après le début probable de l’infection - les Chinois semblent avoir menti d’1 ou 2 mois sur le début réel de l’histoire ! Aux USA, pays le plus touché, le ratio est de 3% (190 000 morts sur 6,33 millions de cas dépistés) ; en France, le ratio est de 8% (30 770 morts sur 374 000 cas) ; en Suède, où il n’y a pas de Macron et où il n’y eut pas de confinement, le ratio est inférieur à 1% (0,69%).

Plutôt que de nous ennuyer avec le masque, Super-Président Macron et son invraisemblable bande « d’experts » feraient mieux de s’interroger sur le manque de lits et de médecins spécialistes en réanimation respiratoire : hôpitaux publics et privés des USA et de Suède sont fort bien pourvus, à la différence des hôpitaux français.

Plutôt que de nous importuner avec ses humeurs et de jouer au maître du Liban ou d’ailleurs, il serait souhaitable que notre Hyper-Super-Génial PDG, grand gourou d’hygiène publique, s’occupe un peu des vrais problèmes français : une immigration violente de plus en plus dangereuse (meurtrière, vandale et incendiaire), un sous-équipement dramatique de la France non-parisienne, un chômage de masse et une paupérisation des Français de souche européenne, les seuls qui soient en adéquation avec la situation géographique de la France… toutes choses qui dépassent le Grand Homme ou ne l’intéressent guère.          

01:14 Publié dans Tribune de Bernard Plouvier | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Un superbe anniversaire sous l’enseigne d’ « Occitans Lives Matter » avec près de 400 participants

image005.png

Communiqué de la Ligue du Midi :

Une fête sur deux jours. Un pari risqué, mais un pari gagné. Du samedi après-midi au dimanche soir nous avons vécu des moments chaleureux amicaux et patriotes. Cette fête de la Ligue avait fait le pari risqué de se dérouler sur deux jours.

Comme l’a dit Richard Roudier : « Quelle figure aurions-nous si nous avions réuni une trentaine de personnes le samedi et une centaine le dimanche ? Et bien ce pari fut gagné !

Pour la table-ronde dans un restaurant des bords de l’étang de l’Or, Richard Roudier attendait 90 personnes c’est plus de 150 qui sont venues, quant au dimanche, les organisateurs ont dénombré 350 participants.

Les intervenants du samedi au nombre de sept ont fait le constat de la situation de notre société à travers leurs diverses actions militantes : constat de la crise sociale et économique prélude à une guerre civile raciale ; ce constat implique la recherche de solutions pour échapper à la disparition. L’affaiblissement de nos concitoyens, leur soumission et parfois leur lâcheté semblent la cause première de la décadence de notre civilisation. François Jay dans son intervention rapprocha la baisse de la testostérone chez les hommes européens avec la disparition de la virilité et du courage.

Les patriotes, nationalistes, Identitaires ou quel que soit le nom qu’ils se donnent ne peuvent comme nos ancêtres gaulois rester divisés en chapelle et partis. La ligue est ouverte à tous les volontaires

Les armes sont spirituelles et concrètes. Le projet du mondialisme n’est pas gagné. Nous devons faire renaitre une communauté, créer des liens sociaux réels et pas seulement virtuels, le virtuel n’est pas suffisant et même peut être dangereux pour les patriotes. Redonnons à nos peuples le gout de vivre.

Une fête c’est justement l’occasion de créer des liens et des rencontres. L’endroit choisi est bien le symbole de notre enracinement : une propriété agricole traditionnelle.

Des cours de danse traditionnelle avaient été organisés. Ce furent des moments d’élégance et de joie, sans oublier un buffet improvisé et un bar chaleureux et attractif.

Le dimanche matin, après une très courte nuit pour certains, après café et boisson : visite des stands par l’équipe de direction de la Ligue, celui de la Ligue en particulier, où l’on trouvait livres, T-shirts dont le collector « OCCITAN LIVES MATTER », (nous aussi avons le droit de vivre…) l’ouvrage de Patrick Jardin père de la jeune éclairagiste assassinée par les islamistes au Bataclan. Le Stand des « Braves » de Marseille, des Identitaires de Bordeaux, de Civitas, du Rucher Patriote, du jeu de société Noir sur Noir, des Brigandes qui présentaient leur dixième album, commencèrent les travaux et conférences.

Celles-ci allaient se montrer riches et enthousiasmantes. Nous retiendrons la diversité des intervenants, étudiants, militants, économistes, essayistes, chefs d’entreprise, tous ont apporté leurs expériences et leurs espérances. Truculents ou sévères, plein d’humour ou de volonté tous nous ont transmis leur militantisme et leur énergie.

Lire la suite

01:02 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook