Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 09 août 2021

L'assassinat du prêtre à Saint-Laurent sur Sèvre en Vendée

hhyy.jpg

L'avis de Jean-François Touzé

Si les faits sont avérés, il s'agit d'un scandale d'Etat. Que ce pseudo réfugié d'un pays qui ne connaît plus de conflit depuis longtemps ait pu séjourner en France aussi longtemps et qu'après avoir incendié une de nos cathédrales, il soit resté en liberté sur notre sol national engage la responsabilité de l'exécutif.
 
Aujourd'hui Macron, Darmanin et Dupont-Moretti ont un peu plus de sang sur les doigts.
 
Quant aux prêtres "jureurs" de la soumission au régime globaliste, leur responsabilité est entière.

Lire aussi cliquez là

14:39 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 29 juillet 2021

Une journée pour la diversité ? Quelle curieuse idée...

225635694_10216233974841539_4792298979910178602_n.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Le 29 juillet, c'est la journée internationale pour la diversité socio-culturelle et la lutte contre la discrimination.
 
En France, en revanche, pas besoin de journée induite : c'est open-bar 365/365 et 24/24 pour les intersectionnels militants du brassage universel et de l'inversion globale.

10:15 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 17 juillet 2021

17 juillet 1936 : l'Espagne se lève pour en finir avec la dictature rouge

218166251_10216185150140952_2569423414539039458_n.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
17 juillet 1936, début du soulèvement nationaliste contre le gouvernement de Frente popular - Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), Unión General de Trabajadores (UGT), Parti communiste d'Espagne (PCE), Confédération Nationale du Travail (CNT), Parti ouvrier d'unification marxiste (POUM) - et la multiplication des exactions, grèves, incendies d'églises plongeant l'Espagne dans le chaos révolutionnaire rouge et noir.
 
Soutenue par la Phalange et les organisations carlistes, l'armée d'Espagne prend ses responsabilités. Au delà des seules tribunes.
 
NDLR SN : sur l'Espagne nationaliste, lire aussi... 

COUV 2013 1.jpg

Le commander en ligne cliquez là

COUV 2017 8.jpg

Le commander en ligne cliquez là

15:33 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 20 mai 2021

Manifestation des policiers devant l'Assemblée : timides revendications et bal des faux-culs

dder.jpg

L'avis de Jean-François Touzé

De la même manière qu'il n'y a pas d'amour mais seulement les preuves que l'on est capable d'en donner, en politique il ne peut y avoir de soutien aux forces de l'ordre sans volonté de rétablissement de l'autorité de l’État, de réaction musclée aux agressions, aux meurtres barbares, aux atteintes contre les principes de la Nation, et de répression sans faille de la délinquance déferlante.

La plupart des touristes électoraux, de gauche comme de droite, même le Parti communiste était là, qui, ce mercredi, se sont joints, toute honte bue, à la manifestation des policiers ont une responsabilité - et donc une culpabilité - dans la grande tournante d'ensauvagement que connait aujourd'hui notre pays.

Quant à la présence du ministre de l'Intérieur lui même, elle ne peut pas ne pas faire penser à celle d'un criminel lors d'une marche blanche en souvenir de ses victimes.

On notera, par ailleurs, la modération de ton de ces policiers, auxquels beaucoup a sans doute été promis, qui, à aucun moment, n'ont véritablement mis en cause ni l'exécutif ni le système qui en cinq décennies a, petit à petit, plongé notre pays dans le chaos. On est loin, bien loin de la grande manifestation de policiers de 1983 à laquelle nous étions quelques-uns à avoir accompagné Jean-Marie Le Pen et où, devant le ministère de la Justice puis place Beauvau, les slogans, les revendications et les cris avaient une allure et une signification bien différentes.

09:48 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 12 mai 2021

Fin provisoire d'un psychodrame de comédie dont seuls les députés français détiennent le secret.

passeport-sanitaire-tousanticovid-va-certifier-vos-tests-et-votre-vaccination-1400526.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Petit doigt sur la couture du pantalon après les remontrances du gouvernement suite aux tentatives de fronde menées par un MODEM en quête d'existence qui avait fait échouer dans un premier temps le vote demandé par Jean Castex, la majorité parlementaire a adopté cette nuit en séance plénière de l'Assemblée nationale la loi prolongeant de fait l'état d'urgence et  instituant le principe du pass sanitaire. 
 
Certes cette attestation numérique de vaccination contre le Covid ou de négativité d'un test récent ne sera exigible que pour les déplacements à l'étranger et pour la participation à de grands événements réunissant un grand nombre de personnes. Il n'en constitue pas moins un élément supplémentaire du contrôle de la population et s'inscrit dans un renforcement de la dictature sanitaire que l'on aurait tort de croire en recul du fait de la levée partielle et bien sûr à tout moment  réversible de certaines mesures de restriction.
 
Ce qu'un vote a fait, un autre peut en étendre le champ et généraliser demain, en seconde lecture, ou après demain par une autre loi, le périmètre d'application de ce passeport soviétique. Cela d'autant plus facilement qu'aucune jauge n'a été fixée par la loi.
 
On ne s'étonnera pas de constater que de nombreux députés "de droite" aient voté cette mesure. On notera une fois de plus l'ambiguïté positionnelle du parti mariniste et on regrettera qu'un élu et membre du Bureau exécutif du Rassemblement national - pas  parmi les pires  pourtant - ait cru bon, même en siégeant au parlement de Strasbourg et non au Palais Bourbon, de faire connaître son assentiment à ces dispositions.

10:17 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 19 avril 2021

Sécurité et enfumage.

Unknown.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Avant son déplacement à Montpellier consacré à la sécurité, Emmanuel Macron, dans un long entretien accordé au Figaro, affiche ce lundi sa "FERMETÉ".
 
• 10 000 policiers et gendarmes seront recrutés d'ici avril 2022, c'est a dire moins que les 13 000 postes supprimés par Sarkozy entre 2007 et 2012 et jamais compensés depuis. Mesure qui relève d'autant plus du saupoudrage que rien n'indique que l'ensemble de ces fonctionnaires seront affectés sur le terrain et se retrouveront vraiment sur la voie publique. Mais ce qui compte, n'est-ce pas, c'est l'affichage.
 
• Généralisation des caméras-piétons qui n'auront d'autres effets que de gêner les forces de l'ordre tant dans les choix des contrôles que dans leur déroulement. Mais ce qui compte, n'est-ce pas, c'est la communication.
 
• Remplacement de la casquette par un calot, ce qui, chacun en conviendra, changera du tout au tout la donne en terrorisant la racaille et en imposant aux méchants le respect de la loi et de ceux qui sont chargés de la faire respecter. Avec le calot, plus de caillassages, plus de guet-apens, plus de policiers brûlés vifs. 
 
• Création d'une surréaliste "école de guerre" destinée à la formation continue des policiers. Guerre contre quoi ? Contre qui ? Sans doute contre les automobilistes et les "délinquants" sanitaires, ceux qui enfreignent la loi en courant dans la nature à plus de 10 kilomètres de chez eux, où ceux qui vont à la messe.
 
• Ouverture enfin d'un "grand-débat citoyen" (sur la drogue cette fois), inévitable et incontournable gadget itératif de la Macronie.  
 
Quelle poigne ! Qu'elle hardiesse ! Grâce à Macron et par la mise en œuvre de ce plan ambitieux, l'ensauvagement sera bientôt vaincu et la libération des quartiers de non-France une réalité.
 
Fumisterie électorale ! Ce qui compte, n'est-ce pas, c'est la Présidentielle qui approche à grands pas.

12:51 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 09 avril 2021

France-Algérie : repentance et cinquième colonne.

Unknown.jpeg

L'avis de Jean-François Touzé
 
La décision surprise et unilatérale prise par le Président algérien Abdelmadjid Tebboune d'annuler le voyage a Alger du Premier ministre Jean Castex évite certes à la France un acte de repentance de plus.
 
Elle témoigne cependant d'une volonté affirmée d'humilier la France de la part de celui qui, il y a quatre jours, affirmait qu'il n'y aurait ni faiblesse ni négociation dans le "dossier mémoriel". 
 
Cette France prête à toutes les reculades et tous les aplatissements comme vient de le montrer le rapport Stora commandé et approuvé par le Président de la République — mais auparavant la visite d'Emmanuel Macron à Alger battant notre coulpe nationale en raison des  "crimes de guerre" commis par notre armée, ou encore le dépôt de gerbes de Gérard Darmanin au monument des "Martyrs" c'est à dire des terroristes du FLN. 
 
Cette France qu'un important ministre algérien vient de qualifier "d'ennemi traditionnel et éternel".
 
Rappelons qu'en 2019, selon l'INSEE, plus de 850 000 algériens étaient présents sur notre sol national et, pour la même année, 1,300 000 bi-nationaux y étaient installés. Chez l'ennemi donc !
 
La fantasmagorique "cinquième colonne" des années 30 était une joyeuse blague en comparaison de la réalité d'aujourd'hui.

10:55 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 05 avril 2021

Justice immanente...

169062633_10215719164331598_7635050103549747099_n.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
L'agression chez lui d'un vieillard de surcroît très malade et de son épouse est toujours révoltante. Celle de Bernard Tapie ne l'est pas moins que les dizaines de milliers d'autres commises chaque jour dans cette terre ensauvagée qu''est devenue la France.
 
Mais, pour celui qui traita Jean-MarIe Le Pen et ses électeurs de salauds - non sans tenter, par ailleurs, quand il pensait que celà lui servirait, quelques manœuvres glauques que le Président du FN lui renvoya tout de go en pleine poire avec le mépris qu'il convient face aux hommes vils - il y a là un effet de la justice immanente.

11:39 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 20 mars 2021

De la Francophonie à la francité.

pourquoi-le-monde-aime-autant-la-france-1110394.jpeg

L'avis de Jean-François Touzé
 
20 mars, journée de la Francophonie.
 
L'organisation internationale (OIF) qui prétend en être l'expression pourrait être, s'il existait une volonté nationale et un État digne de ce nom, une machine puissante de développement offensif de la langue française dans le monde en même temps qu'une arme de force au service du rayonnement et de l'influence de notre pays.
 
Hélas! Regroupant 88 États dont plus de la moitié ne sont ni francophones ni francophiles, ni même liés à nous par un destin commun - les Emirats arabes unis, le Qatar, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Mexique, la Bosnie, par exemple - cette institution molle et sans effet autre que la dilapidation de notre argent public et le reclassement de caciques du régime battus aux élections ou de Hauts-fonctionnaires en mal de sinécure, consacre désormais le plus clair de son temps à la promotion des droits-de-l'homme, du développement durable, de la défense des minorités, des questions climatiques et de l'accueil des réfugiés.
 
La droite nationale au pouvoir devra procéder à la dissolution pure et simple de cette organisation fantoche et la remplacer par un outil efficace, de rang ministériel, porté par un projet ambitieux au service global de notre langue française, de notre civilisation française, de notre esprit français, de nos intérêts français, culturels, économiques et politiques, de notre grandeur française.
 
Ce projet, c'est la Francité.

10:52 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 18 mars 2021

Macron décide, Castex annonce, les Français subissent.

23241762.png.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Débordé par les évènements, incapable de faire face aux circonstances, totalement incompétent dans sa gestion de la crise, infoutu depuis un an que dure la crise de renforcer les capacités hospitalières et d'entamer un redressement de la dérive létale dans laquelle les gouvernements successifs de droite comme de gauche ont laissé, ces trente dernières années, s'enfoncer le système médical et pharmaceutique français, l'Exécutif ordonne un nouveau serrage de vis. Un serrage de vis, complexe dans sa compréhension, inepte dans son principe et hasardeux dans son application, dont vont, une fois de plus, souffrir plusieurs millions de nos compatriotes sommés, quant à eux, de serrer les dents, et des dizaines de milliers de petites entreprises, tous considérés par le pouvoir comme de simples variables d'ajustement.
 
Condensé de toutes les tares accumulées d'un régime désormais crépusculaire, ce gouvernement doit savoir que les Français ne lui pardonneront ni de les avoir, durant des mois, enfermés derrière les barbelés sanitaires et privés de leurs libertés non seulement fondamentales mais élémentaires, ni les conséquences économiques de ses carences, ni de les avoir humiliés en tant que peuple aux yeux du monde entier.
 
En 2022, pour cette raison et pour toute les autres — incapacité à maintenir l'ordre et assurer la sécurité, submersion migratoire, effondrement démographique, dégradation morale, iniquité sociale, dislocation nationale, effacement de la France dans le monde, il faudra, d'une manière ou d'une autre, et "quoi qu'il en coûte" pour reprendre une expression chère à Macron, les virer.

20:22 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

La Commune : ne pas s'y perdre.

unnamed.jpegL'avis de
Jean-François Touzé
 
Il y a 150 ans débutait la Commune de Paris.
 
Nationalistes et nationaux ne peuvent qu'être partagés. Notre tentation de louer les vertus d'une insurrection aussi anti-prussienne qu'anti-bourgeoise est grande. Notre rejet de la carmaniole post-imperiale ne l'est pas moins.
 
D'un côté, le peuple résistant, la foi patriotique, le refus de l'étranger, la volonté sociale, le colonel  Louis  Rossel (en médaillon ci-dessus). De l'autre l'anti-chistianisme acharné, les incendies, les exactions, la chienlit révolutionnaire des internationalistes, l'ignoble Louise Michel, les redoutables blanquistes...
 
D'un côté le mur des Fédérés et l'ombre sanglante de la bourgeoise thieriste, de l'autre le chaos, la canaille rouge et les prémices de l'utopie communiste.
 
La révolution nationale n'est pas un bloc.

07:45 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 13 mars 2021

Assez César !

cesar-2021-decouvrez-le-palmares-complet-de-la-46eme-edition-des-cesar.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Entre-soi, guévarisme mondain, frelatage culturel, rebelles friqués, donneurs de leçons universelles sur écran formaté, indignations et revendications convenues, tunnels de déclarations bien-pensantes ou larmoyantes à effet ipéca garanti, sketchs sédatifs...
 
Depuis quarante-cinq ans la cérémonie des César nous bassine avec des films sans spectateurs, des metteurs en scène sans talent et des acteurs sans étoffe. 
 
Marquée par la fausse provocation - dérisoire tant la nudité est devenue banale - du déshabillage sinistre d'une histrionne gauchiste, féministe et donc nécessairement moche, l'édition 2021 de ce pensum se déroulait - situation sanitaire oblige - sans public, c'est à dire sans les représentants de la caste ciné-médiatique en celluloïd. Le public, le vrai, a, quant à lui, depuis longtemps fuit cette mascarade camphrée.
 
Assez César !

12:40 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 12 mars 2021

De la guerre froide au multilatéralisme, Washington veut toujours contrôler l'Europe.

biden.jpeg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Le 12 mars 1947, le président américain, Harry S. Truman, présentait devant le Congrès des États-Unis, sa "doctrine" visant officiellement à l'endiguement du communisme.
 
Louable projet en apparence que celui de contenir l'abominable menace de la dictature rouge et la montée en puissance, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, des partis communistes au ordres de Moscou.
 
Mais le véritable objectif de ce vaste plan de soutien économique, militaire et "moral" aux démocraties avait un autre objectif : le contrôle absolu de l'Europe par les Etats-Unis et son asservissement par Washington dans la continuité de la politique wilsonnienne menée depuis 1918, et de la vision iréno-hégémonique de Roosevelt.
 
En s'abandonnant ainsi au bon-vouloir de l'Amérique, l'Europe occidentale échangeait un internationalisme pour un autre et se condamnait à n'être qu'un appendice continental d'une puissance étrangère, dépendance politique et sociétale au même titre - en plus riante - qu'elle l'aurait été sous main-mise du bloc soviétique.
 
Au moment où Joe Biden et sa nouvelle administration rompent avec l'isolationnisme - au demeurant très relatif - de Donald Trump et renouent, sous couvert de multilatéralisme, avec une politique interventionniste de relance internationale de la puissance américaine, il n'est pas inutile de se souvenir de ce que furent les vrais ressorts de la Guerre froide.

16:07 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

GAV pour un cave !

661-magic-article-actu-a32-1a1-31dfd99d91a3330c5146e71a9e-president-de-l-udi-jean-christophe-lagarde-place-en-garde-a-vue-pour-detention-d-armes|a321a131dfd99d91a3330c5146e71a9e.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Jean-Christophe Lagarde a été placé jeudi en garde-à-vue (sans jeu de mot) et une enquête préliminaire à été ouverte par le Parquet  pour détention illégale d'armes. Dépressif, ivre, Il aurait, selon Europe 1, tenté de se suicider avec l'une d'entre elles.
 
Lagarde fut longtemps maire de Drancy où il pratiqua ardemment avec ses vassaux départementaux l'islamophilie municipale et le clientélisme allogène à grands coups de subventions et de privilèges ciblés.
 
Député et Président des démocrates indépendants (UDI), formation parlementaire à vocation auto-réalisatrice et à usage échangiste dans la plus misérable tradition des groupes "charnière" du régime obscur des partis et des arcanes, il est un parangon de la lâcheté centriste, de l'opportunisme des marais et du conformisme républicain dans sa version la plus puante. Usant, comme à son habitude, en mode "je fais monter le peu d'enchères que me permettent les limites de mon espace politique", du chantage électoral, il avait, il y a deux semaines, annoncé son intention de se présenter à la Présidentielle, ce qui, on s'en doute, avait eu autant d'effet sur l'opinion publique et dans le Landerneau politique, qu'un gravillon tombant dans l'océan.
 
On nous opposera peut être qu'un homme qui aime les armes ne peut pas être tout à fait mauvais.
 
Lagarde, si ! Et en plus, apparemment, il est  totalement givré.

10:09 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 11 mars 2021

Í, la maudite !

violence.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Débats à n'en plus finir sur les chaînes infos comme sur les radios, et tribunes démultipliées dans les colonnes de la presse.
 
Logorrhée débordante de bien-pensance  convenue et hors sol, sur les violences d'une certaine jeunesse - bien entendu jamais identifiée, ce serait discriminatoire - sur la nocivité des réseaux sociaux, sur les phénomènes de bandes, sur le harcèlement scolaire ou par le biais des réseaux sociaux, sur le mal de vivre des - pourtant de plus en plus puissantes - "minorités", sur les conséquences des restrictions sanitaires en termes de délinquance et d'atteinte à la psychologie si fragile, si délicate, si sensible de la racaille, comme on évoque depuis longtemps déjà la responsabilité de la pauvreté comme circonstance atténuante de la criminalité (c'est bien connu la réelle misère qui fut longtemps celle des marins bretons - et l'est encore - ou des mineurs du Pas-de-Calais a, de tout temps, conduit leurs enfants à brûler les voitures, vandaliser leurs villages ou leurs corons, vendre de la coke et commettre des actes de barbarie).  
 
Au fil des émissions, au tournant des pages écrites, on déplore les guérillas urbaines, on condamne les "rixes", mot poli pour "batailles tribales", on s'effraie de l'ensauvagement pour très vite le relativiser. On s'interroge benoîtement...
 
Un seul mot n'est pas prononcé. Un seul. On sait lequel.  Il commence par un Ì∗.
 
∗ I comme immigration...

10:43 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 03 mars 2021

Macron à nouveau dans la repentance.

L'avis de Jean-François Touzé
 
Le jour même où le président algérien rappellait que son pays "ne renoncerait jamais à sa mémoire" — ce qui, au demeurant, est légitime, même si l'Algérie ne fut un "pays" que par la grâce de l'œuvre française  — Emmanuel Macron se vautrait, une fois de plus, dans la plus misérable repentance, après avoir parlé en 2017 de crimes contre l'humanité commis par la France en Algérie et autorisé, il y a quelques mois, son ministre de l'Intétieur, Gérard Darmanin, à déposer une gerbe au "monument des martyrs de la guerre de libération". Cette fois il couvre la France de boue en "reconnaissant" l'assassinat après torture par nos soldats de l'avocat et militant FLN Ali Boumendjel pendant la bataille d'Alger en 1957. 
 
Boumendjel était un agent de liaison du terrorisme fell. Les paras de la 10° DP ont fait ce qu'ils devaient faire en accomplissant, dans la discipline, la mission difficile que leur avait confiée le pouvoir civil, mission à laquelle leur honneur militaire ne les avaient pas préparés, mais nécessaire pour éradiquer la menace  des bombes qui visaient chaque jour ou presque la population européenne d'Alger. 
 
Nous non plus, nous ne renoncerons jamais à notre mémoire.

23901247.jpg

Sur les crimes FLN en Algérie cliquez ici

15:42 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 01 mars 2021

Sarkozy et le gouvernement des juges : retour de manivelle

661-magic-article-actu-8f1-165-1aecc18d7778d263f8818409cf-affaire-des-ecoutes-pourquoi-le-proces-de-nicolas-sarkozy-est-il-suspendu|8f11651aecc18d7778d263f8818409cf.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
En condamnant Sarkozy à trois ans de prison dont un ferme, les juges érigés en second gouvernement de la République ont voulu se payer l'ancien Président comme ils se sont déjà payé Fillon. Nous sommes bien devant une décision politique qui est un signe supplémentaire du basculement de la France post-nationale dans la dictature mediato-judiciaire.
 
Pour autant pas une larme ne doit être versée sur cette caste arrogante qui, depuis des décennies, se croit tout permis. 
 
Voilà que vient le temps du retour de bâton contre ceux qui, tout en instituant le laxisme permanent envers les délinquants, ont autorisé par des réformes constitutionnelles imbéciles le passage à des pratiques attentatoires à la dignité et au sens de l'Etat.
 

23:30 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 22 février 2021

Au-delà de l'islamo-gauchisme

152765378_10215517703335199_7476538493667062819_n.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Depuis 50 ans, l'Université est tenue par les gauchistes. Des villes entières sont noyautées par les islamistes, certaines, au nom de l'idéologie ou par simple clientélisme étant même en état de fait de cogestion avec les partisans de la charia. Des centaines de quartiers sont aux mains de la racaille. Des sections syndicales sont sous la coupe des groupes salafistes, des frères musulmans ou des organisations allogènes. Tous veulent la fin de notre civilisation. Il était bien évident que la jonction se ferait. Une des priorités de l'Etat national sera d'en éradiquer les effets.
 
Pour autant nous ne devons pas oublier qu'il n'y a pas que l'isamo-gauchisme à combattre. Il y a aussi l'islamo-progressisme, l'islamo-centrisme et l'islamo-droitiste.

11:13 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 17 février 2021

Mercredi des Cendres. Jusqu'au bout soyons fidèles.

image.png

L'avis de Jean-François Touzé
 
Pour les enfants que nous étions au tout début des années 60 - louveteaux de surcroît, élèves studieux et plus ou moins disciplinés de l'enseignement catholique, auditeurs attentifs des cours d'un catéchisme qui nous apprenait encore l'indissociabilité de l'amour de la lumière du Dieu du Ciel et de celui de la Patrie catholique et française toujours, le mercredi des Cendres était un jour important dont nous ressentions en nous mêmes la signification profonde qui dépasse largement  le juste et nécessaire rappel que nous sommes "poussière et retournerons à la poussière".
 
En apposant sur nos fronts la marque sacrée, notre aumônier réveillait la promesse de notre baptême et ouvrait devant nous un chemin: quarante jours de préparation, de sacrifices raisonnables, de résolution et surtout d'espérance.
 
Nous n'avons rien oublié.
 
Jusqu'au bout, soyons forts, humbles et fiers dans le même temps. Jusqu'au bout, restons fidèles.
 
Bon carême !

09:34 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 15 février 2021

Retour sur un évènement lourd de conséquences.

gettyimages-1159559_retrait_troupes_russes_afghanistan_mai1988_1920.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Le 15 février 1989, la Russie achevait le retrait de ses troupes d'Afghanistan. Quelques mois plus tard, revenant sur cet événement, j'écrivais dans mon premier éditorial d'Espace Nouveau, le mensuel que nous venions de fonder Roland Hélie et moi, ma certitude que ce départ était une mauvaise nouvelle pour le monde blanc car il laissait la place au pire ennemi de l'Europe : l'islamisme. 
 
Omnubilés par la menace soviétique pourtant déclinante - cette menace que nous avions si longtemps et si légitimement combattue de toutes nos forces militantes - ne percevant pas encore que l'emprise communiste sur notre civilisation était en passe, non de disparaitre mais de se perpétuer sous une autre forme et sous d'autres masques - ceux du progressisme, des droits de l'homme et d'un nouvel internationalisme - instrumentalisés par la propagande américaine, intoxiqués par la CIA, influencés par un certain air du temps où se mêlaient archéo-atlantisme de la droite et néo-antistalinisme bien tardif des intellectuels ex-maoïstes devenus révisionnistes de la cause des peuples et glorificateurs des moujahidines, ossifiés dans le conformisme de la guerre froide sans voir que le monde était en plein bouleversement, un certain nombre de nos amis me reprochèrent cet article qui établissait pourtant clairement les risques à venir, définissait les enjeux et montrait les intentions à long terme de Washington. 
 
J'avais pourtant raison. La suite l'a malheureusement montré.

10:38 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 13 février 2021

Salvini se couche.

italie-matteosalvini-marinelepen.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Pour prix de son soutien à Draghi et de son ralliement au Système, Matteo Salvini obtient l'aumône de trois petits ministères pour la Lega : le tourisme, le handicap et le développement.
 
Salvini c'est fini parce que Salvini c'est Fini en pire qui, à  force de louvoyer dans une douteuse union des droites au sein de laquelle il fit perdre son âme au MSI et son attractivité électorale à l'Alliance nationale pour le seul bénéfice de Berlusconi et de son clan affairiste, sombra dans le fossé des renégats.
 
L'union des droites est un mirage. Le populisme est un naufrage. Vive le nationalisme !
 
 
163236782.80.jpgNDLR SN : en adoptant cette stratégie hasardeuse, Salvini offre une voie royale à l'héritier du MSI, Fratelli d'Italia, présidé par Georgia Meloni, désormais seul mouvement national et populaire d'opposition en Italie...
 
 
 
 
L'histoire du Mouvement social italien (MSI) :

2017 02 CHN 11 1.jpg

Pour l'acheter cliquez ici

18:53 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 11 février 2021

De la discrimination positive à la préference allogène.

images (1).jpeg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Après l'annonce, fin janvier, par le Premier ministre, Jean Castex, du versement de 3,3 milliards d'euros en faveur des "quartiers défavorisés" inscrivant ainsi ses pas dans ceux de tous ses prédécesseurs engagés au service de la ruineuse et folle "politique de la ville" qui, en trente ans a coûté au contribuable français - en pure perte - plus de 50 milliards, c'est au tour du Président de la République de se lancer dans la course républicaine à l'échalote du meilleur défenseur des droits des minorités et du plus ferme partisan de la lutte contre la "discrimination". À moins de quinze mois de la Présidentielle, il s'agit pour la macronie de soigner son flanc gauche.
 
En déplacement à Nantes ce jeudi, Emmanuel Macron devant les étudiants de l'Institut régional d'administration (IRA) a donc annoncé plusieurs mesures pour promouvoir plus de diversité sociale et culturelle dans la haute fonction publique. Le nombre de places destinées aux étudiants des quartiers défavorisés ou ruraux va être augmenté de 1.000 pour passer à 1.700 et des accès leur seront réservés dans cinq grandes écoles publiques, dans la limite de 15 % du nombre de reçus via le concours externe. 
 
Au moment où une grande école comme Sciences Po sombre dans le chaos après son ouverture idéologique aux "minorités" et son adhésion aux pires courants de la déviation sociétale, on peut craindre le pire pour une administration qui fut jadis une fierté nationale et qui devient petit a petit une des principales forces de sapement de l'Etat et de l'ensemble de la société française.
 
Sarkozy avait déjà rêvé d'installer la discrimination positive comme principe d'action et avait entamé un processus largement développé par Hollande. Macron, lui,  fait de la préférence allogène une urgence sociale et la place au centre même de nos Institutions.

1620539029.jpg

18:03 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 05 février 2021

Impérialisme US as usual.

ccdsz.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
L'arrivée à la Maison Blanche de Joe Biden a un mérite : celui de mettre fin à l'illusion qu'entretenaient certains nationaux à l'égard de l'administration précédente.
 
A l'occasion de son premier discours de politique étrangère, ce jeudi, le nouveau Président a, quant à lui, mis les points sur les "i". Son mandat sera celui du retour de l'activisme diplomatique et militaire, de la guerre froide, de la pression sur les nations et les peuples, et d'un redémarrage du leadership yankee de droit biblique.
 
Trump voulait une Amérique forte mais eut le bon goût de ne pas - sauf sur les questions commerciales où il fut un adversaire redoutable de l'Europe - cultiver l'interventionnisme. Avec Biden la foutue mâchoire américaine sur le monde va se resserrer. Wilson et Roosevelt sont de retour. l'Empire entend bien retrouver l'entièreté de ce qu'il considère comme ses droits sur la planète.

 

18:27 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 01 février 2021

Séparatismes: une loi inutile et nuisible.

SIPA_00931710_000038 (1).jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Redessinée en mode laïciste et républicain, la loi contre les séparatismes ("les" : un pluriel qui en dit long sur la portée de cette loi) est examinée à partir de ce lundi au sein de l'hémicycle de l'Assemblée nationale.
 
Même si son nom à changé, le terme même de "séparatisme" fausse totalement l'approche de la réalité. 
 
Il n'y a pas de séparatisme mais une volonté patiente, planifiée, polymorphe de conquête islamiste face à laquelle ces mesurettes qui ne s'attaquent ni aux causes - l'immigration, l'effondrement démographique et le sapement systématique de nos valeurs et de nos principes - ni aux effets réels sont cautères sur jambe de bois.
 
On notera par ailleurs que le pouvoir, au nom d'une fausse égalité de traitement, entend bien profiter de ce projet pour limiter les libertés de l'école libre et en particulier catholique ainsi que de l'enseignement à domicile, choix parental qui relève de nos libertés fondamentales.
 
Cette loi/Potemkine, nuisible par certains articles et inutile pour tous les autres doit être rejetée en bloc.
 
A lire :

2020 LIV JMARQUIS copie.jpg

Commander ce livre cliquez ici

15:56 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 26 janvier 2021

Dissoudre...

images.jpeg

L'avis de Jean-François Touzé
 
En 1968, alors que gauchistes et communistes venaient de tenir la rue pendant des semaines, bloquer le Pays et remettre en cause tous les fondements de notre société, le pouvoir s'empressait de répondre par la dissolution d'Occident.
 
En 1973, face aux exactions de la LCR de Krivine, Weber et Bensaïd, le pouvoir s'attaquait à Ordre nouveau dans un faux parallélisme avec l'organisation marxiste léniniste et trotskiste.
 
Aujourd'hui, tandis que la déferlante migratoire s'accroît, rien de plus urgent pour le gouvernement que de casser ceux qui la dénonce. 
 
Darmanin est bien un Marcellin comme les autres. Pas seulement par la consonnance finale de leur nom, mais par la volonté de réprimer toute action nationale de résistance, même si elle s'inscrit dans la légalité et le respect du droit.
 
Solidarité avec nos camarades identitaires dont la dissolution est désormais "à l'étude" dans le grand bac d'acide sulfurique de la République.

15:55 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 19 janvier 2021

Effondrement de la natalité française. Seule une politique vitaliste nous sauvera.

Unknown.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
13 000 naissances en moins dans notre pays en 2020, soit une baisse de 1,8 % par rapport à 2019. A titre d'exemple, en 2014, il y eut 79 000 nouveaux nés de plus que dans les douze mois ecoulés. Et bien sûr, dans ces chiffres, il convient de comptabiliser les naissances allogènes.
 
Comment s'étonner de cet effondrement ? 
 
Confrontés aux crises sanitaires, économiques et sociales qui se renforcent les unes par les autres, menacés dans leur sécurité et leurs biens, conscients des nuages planétaires qui s'accumulent au dessus de leurs têtes, atteints dans leurs libertés, bouleversés dans leur mode de vie et leurs traditions à la fois par la déferlante migratoire et par la déconstruction systématique des piliers de force de la civilisation européenne que sont la famille, la morale, les valeurs, la fidélité aux origines et le respect de la vie, les Français ne croient plus en eux mêmes et voient l'avenir sous la forme d'un trou noir dévoreur de matière.
 
On chercherait en vain dans les politiques publiques — ce serait pourtant le minimum minimorum — la trace d'un début de commencement d'ébauche d'incitation nataliste: logements familiaux, salaire maternel pour les femmes qui veulent élever leurs enfants à plein temps, créations de crèches pour faire garder ceux dont les mères choisissent de travailler, préférence nationale... Mais, en réalité, le vrai sursaut ne peut être que global. Il passe par le réarmement moral de la France, la confiance réaffirmée et insufflée dans l'esprit de chacun en notre destin et le retour des principes civilisationnels sans lesquels toute entreprise vitaliste est vouée à l'échec.
 
Il passe donc par l'instauration d'un État national.

17:33 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 14 janvier 2021

L'Etat-Moloch choisit le couvre-feu en attendant de reconfiner.

téléchargement.jpeg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Après avoir joué à la courte-paille entre les différentes options possibles ce que serait la décision sanitaire de la semaine (en attendant celles de la semaine prochaine ou de la suivante), Macron, Castex et leurs portes-cotons ont hérité du sort la décision de mettre l'ensemble du territoire sous couvre-feu à partir de 18 heures, condamnant ainsi les Français à de dangereuses et invivables acrobaties horaires entre métros bondés, voies de circulation saturées et magasins surchargés en journée et le weekend tandis que la mesure ne sera évidemment pas respectée dans les cités. Un couvre-feu qui, comme ce fut le cas en novembre, n'est sans doute qu'une étape avant une nouvelle chape de plomb version reconfinement chapitre 3.
 
On l'aura compris, les contrôles renforcés aux frontières que le laxisme gouvernemental rendra impossibles ne sont là qu'en habillage et effets d'annonces, tout comme le très léger, très progressif et très hypothétique assouplissement des restrictions dans les facs.
 
Sans stratégie face à une épidémie dont personne ne peut dire la portée réelle mais dont on sait que la nocivité tient d'abord et avant tout à l'impéritie criminelle des gouvernements du Système qui n'ont cessé depuis des décennies de détruire les services de soins, d'abandonner l'industrie pharmaceutique aux grands groupes internationaux et de les rendre dépendants à la fois de la finance et de l'étranger, tout en  fermant par milliers des lits d'hôpitaux, le régime joue au poker menteur avec les Français. Par ailleurs incapables d'assumer les choix que leur dicte le hasard bien plus que la nécessité, les pouvoirs publics lestés par le poids d'une administration aussi obèse qu'impotente, n'exerce sur les évènements aucun rôle réel mais se venge de son impuissance en brimant les Français, en enchaînant les libertés publiques et individuelles, en détruisant toute vie sociale, en condamnant à mort des dizaines, voire des centaines de milliers de commerces et de petites entreprises. 
 
L'Etat progressiste est décidément bien le dieu Moloch de la Bible, celui qui terrorise les siens et sacrifie par le feu son propre peuple.

1620539029.jpg

Pour commander ce livre cliquez ici

19:17 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 13 janvier 2021

Hallali !

lheritage-de-trump-un-11-septembre-tous-les-jours-philippe-di-nacera-670x360.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
L'ignoble hallali qui frappe Donald Trump des deux côtés de l'Atlantique nous rappelle combien est sans limite la lâcheté des hommes dès lors que les caractères ne sont plus forgés dans le triple alliage de l'honneur, du courage et de la fidélité.
 
Il démontre aussi la réalité planétaire de l'État profond global aux mille tentacules politiques, financières, numériques et constructivistes.
 
Sans oublier que Trump lui même  n'était qu'un autre aspect de l'Empire, et que la sympathie que peut nous inspirer à la fois son refus du politiquement correct et le rejet dont il est aujourd'hui (Vae victis) l'objet ne doit pas occulter que son ambition "America great again" ne pouvait se réaliser qu'en opposition aux intérêts de la vieille Europe dont, sur le plan commercial pour le moins, mais aussi par son soutien constant à Erdogan, il fut un adversaire acharné. Trump n'était pas, ne pouvait pas être notre ami.
 
Dans ces conditions, la voie est toute tracée pour les âmes pures et les esprits libres : le chemin de notre libération et du maintien de notre civilisation passe par le refus total du Système, la rupture, et le retour aux seules valeurs européennes. 

1620539029.jpg

Pour le commander cliquez ici

18:57 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 08 janvier 2021

Macron sur la tombe de Mitterrand.

ddd.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
A qui Macron va-t-il rendre hommage ce vendredi à Jarnac? A celui qui pendant quatorze ans de règne républicain a semé, sur un terreau il est vrai déjà bien préparé par ses prédécesseurs, toutes les graines de la désagrégation nationale dont les pousses géantes étranglent chaque année d'avantage notre pays.
 
Mitterrand fut un fossoyeur. Un fossoyeur lettré mais un fossoyeur. Sa fréquentation assidue, tout au long de sa vie, des œuvres de Barrés, Chardonne, Drieu ou Rebatet et sa connaissance profonde, charnelle, enracinée de la France ne sauraient suffire à le sauver.
 
Vingt-cinq ans après la mort de Mitterrand, le déplacement de Macron sera l'hommage du vice médiocre au vice supérieur. 

1620539029.jpg

Le commander cliquez ici

12:13 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 07 janvier 2021

Association de malfaiteurs démocrates.

JUYWK244XQAQVG7KIONXXQYBSY.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Alors que les démocrates, par leur double succès en Géorgie, disposent désormais de la majorité au Sénat et au Congrès, les évènements qui se sont déroulés ces dernières heures au Capitole de Washington profiteront bien évidemment à Joe Biden qui saura renverser les charges de la preuve en faisant passer Donald Trump pour un irresponsable dépassé par les troupes "fascistes" dont il a suscité l'action, refusant la décision du peuple et bafouant les lois sacrées de la démocratie.
 
La manipulation des votes en faveur du candidat démocrate - c'est a dire le candidat de l'établissement globaliste, des "minorités visibles" et du communautarisme - est aujourd'hui achevée par cette autre forgerie qui consiste à assimiler les pro-Trump à une escouade d'activistes carnavalesques, au front bas et au couteau cranté de survie entre les dents.
 
Joe Biden a gagné par la tricherie et le mensonge avec la complicité des médias et des partisans du camp du bien international. Lui, sa vice-Presidente et son Secrétaire d'Etat seront dans quelques jours à la tête des États-Unis d'Amérique, première puissance du monde, "plus grande démocratie planétaire" autoproclamée, empire progressiste de la domination financière des Nations et des peuples.
 
Le 20 janvier prochain, une association de malfaiteurs s'installera à la Maison blanche. Ce ne sera pas la première. Mais celle-ci pourrait être la pire.
 

1620539029.jpg

Le commander : cliquez ici

10:09 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |