Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 07 juillet 2018

Réaction de Bruno Gollnisch suite à sas mise en examen

Bruno-Gollnisch-au-Parlement-europeen-de-Strasbourg-300x200.jpg

Avec ma mise en examen signifiée aujourd’hui par Mme Thépaut, juge d’instruction français, le Parlement européen a ajouté à la persécution politique et au mépris du contradictoire, le délit d’escroquerie au jugement.

Par une procédure arbitraire interne, dirigée exclusivement contre des députés d’opposition, son administration hostile et politisée tente de me ruiner malgré la production de preuves surabondantes du travail effectif et considérable de mes collaborateurs, travail conforme en tous points à la législation et aux usages de la vie parlementaire.

Il s’agit en fait d’une tentative d’assassinat politique qui vise à ruiner nos formations politiques et leurs dirigeants en leur extorquant des sommes pharamineuses avant tout jugement et au mépris de toutes les règles de droit.

Devant le tribunal du Luxembourg que j’avais saisi, l’administration parlementaire européenne avait affirmé n’avoir entamé aucune procédure contre moi, ni au civil, ni pénal. Son mensonge éclate au grand jour.

Je continue bien sûr à formuler tous les recours possibles en France et à Luxembourg pour faire valoir mon bon droit et me rendre justice. En outre j’envisage de porter plainte contre les responsables européens concussionnaires qui sont à l’origine de cette persécution parfaitement relayée.

01:37 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 18 juin 2018

Jean-Marie Le Pen se repose...

Jean-Marie-Le-Pen-Lorrain-de-Saint-Affrique-Jean-Marie-Le-Pen-organise-un-buffet-politique-dans-l_exact1024x768_l.jpg

Une communication de Lorrain de Saint-Affrique :

Nouvelles rumeurs, nouveau démenti : hospitalisé pour des examens complémentaires par sécurité, Jean-Marie LE PEN reçoit les soins appropriés et trompe son ennui (!) en suivant la coupe du monde de foot.

13:40 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 07 juin 2018

La Communauté Syrienne de France organise en octobre son 10e voyage en Syrie

image_0_1.jpg

L’association de La Communauté Syrienne de France, dans le cadre du projet « Solidarité Syrie», organise son 10e voyage de solidarité au cœur du la SYRIE en mois octobre 2018, en coordination avec des associations locales et les autorités locales.

Programme

Un programme d’une semaine vous invite à découvrir les richesses culturelles et historiques de la Syrie et quelques joyaux du patrimoine syrien et du patrimoine de l’humanité. Pour faire une plongée dans l’actualité et approcher la réalité de la guerre actuelle, nous vous proposerons de rencontrer le peuple syrien qui se tien debout : soldats, civils, personnalités politiques ainsi que les journalistes qui sur le front couvrent cette actualité brûlante. Nous vous encourageons vivement à partir à la découverte de la Syrie authentique, d'hier et d'aujourd'hui…

Les villes à visiter : Damas, Alep, Lattakia, Tartous, Homs, Hama (dans des zones entièrement sécurisé par l’autorité Syrienne).

La CSF vous invite à participer à ces circuits en Syrie, organisés pour un groupe de 12 à 15 personnes et découvrir l’autre visage de la Syrie.

NDLR SN : Ce voyage est le 10e organisé par la CSF. De nombreux lecteurs de Synthèse nationale ont participé aux précédents. A chaque fois, nous avons reçu que des messages de satisfaction de leur part. Dans les conditions actuelles, il n'est pas toujours facile pour nos amis syriens d'organiser de tels déplacements. Et pourtant, ils le réussissent. Le tout pour un prix raisonnable. 

Lire aussi cliquez là

INSCRIPTION AVANT LE 30 JUIN PAR EMAIL rcsfrance@gmail.com

17:29 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 01 juin 2018

Un communiqué de Jean-Marie Le Pen

Rassemblement National - JMLP.png

21:43 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 13 mai 2018

Pendant que deux gauchistes pro-migrants chantaient les bienfaits de l'invasion à l'Eurovision, un envahisseur musulman poignardait 8 personnes à Paris

ob_e41412_tj-attentat.png

Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, a réagi sur Twitter au nouvel attentat islamiste qui a eu lieu ce soir à Paris aux abords de l'Opéra Garnier où un islamiste a poignardé huit personnes, en tuant une, avant d'être abattu comme le chien galeux qu'il était.

00:36 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 11 mai 2018

L’immigration, toujours une « chance pour la France » ?

logo_caf_bas-rhin.jpgUn communiqué du MNR :

Les Dernières Nouvelles d'Alsace du 7 février 2018 ont donné l'information suivante (ça n'a pas fait beaucoup de bruit à la télé...) : « 32 000 Euros d’allocations perçus avec une fausse identité : le prévenu relaxé » 

Cet Algérien de quarante-neuf ans avait produit un faux acte de naissance irakien ; à la suite de ses démarches auprès de la Caisse d'Allocations Familiales du Bas-Rhin, il avait touché 32 000 € d'allocation pour adulte handicapé, et d'aide au logement, en deux années et demie. La CAF a été déboutée de sa demande de remboursement des 32 000 euros versés.

Qu'en pensent les journalistes et associations « droit-de-l'hommistes » ?

Quand nos hommes politiques, et notre justice, s’arrêteront-ils de favoriser honteusement les immigrés au détriment des Français ?

11:33 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 09 mai 2018

Trump et l’attentat du Bataclan : pourquoi ces réactions indignées ?

images.jpg

Un communiqué du MNR :

Le président des États-Unis, lors de son discours à la convention de la NRA, lobby américain pro-armes a, vendredi 4 mai, réaffiché son soutien au port d'armes à feu. Et comme illustration de son plaidoyer, il a déclaré que les attentats du 13 Novembre, à Paris auraient pu faire moins de morts si les victimes avaient été armées.

Ces propos ont suscité des réactions indignées du Quai d'Orsay et d'un certain nombre de personnalités politiques (mais pas de Macron qui venait de rendre visite à Trump...), ainsi que des journalistes du « Système ».

On sait que la culture américaine concernant les armes à feu est très différente de la nôtre (ce qui n'empêche pas les amateurs de cinéma français d'apprécier les westerns...). Il est difficile d'affirmer que le nombre de victimes du 13 novembre 2015 aurait pu être plus faible si des spectateurs avaient été armés : mais on ne peut l'exclure, et les réactions indignées en France sont difficilement compréhensibles. N'y aurait-il pas là, de la part des autorités et journalistes français, comme un aveu de culpabilité devant des attaques islamistes que nous n'avons pas su éviter ?

Redisons avec force que face au danger que nous fait courir l'islam radical, la bonne attitude n'est pas dans une indignation qui ne ressuscite pas les victimes, mais dans la volonté de vaincre l'ennemi.

Source cliquez ici

09:52 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 03 mai 2018

Colloque de l'Action française sur mai 1968 : Jean-François Kahn se soumet à la pensée unique

event-colloque-mai-68.png

Un communiqué de l'Action française :

Jean-François Kahn fait marche arrière et refuse le débat à l’occasion de notre colloque du 12 mai intitulé « Mai 68 et le bien commun : utopies, échecs et perspectives », Jean-François Kahn, fondateur et ancien directeur de Marianne, avait accepté de venir répondre à nos questions, s’honorant ainsi de bien vouloir débattre avec l’Action française. 

C’est avec surprise que nous avons appris le 27 avril qu’il annulait sa venue, nous précisant qu’il était finalement dans l’incapacité de se rendre disponible. C’est avec une plus grande surprise encore que nous avons su que Jean-François Kahn n’a pas livré la même version à certains journalistes lors d’échanges téléphoniques. Paul Laubacher, jour-naliste à l’Obs, a en effet affirmé au porte-parole de notre mouvement que Monsieur Kahn lui aurait confié n’avoir jamais confirmé formellement sa participation à notre colloque, aurait évoqué des re-lances insistantes de notre part ainsi qu’un quiproquo sur le thème de l’entretien que nous lui avions proposé. 

L’Action française regrette la mauvaise foi évidente de Jean-François Kahn, qui nous avait explici-tement certifié qu’il serait présent. Nous contestons donc ses déclarations à la presse. Nous pensions trouver en la personne de Jean-François Kahn un esprit indépendant et au-dessus de la mêlée, avec lequel nous aurions pu échanger au-delà de sensibilités politiques divergentes. Nous nous étions manifestement trompés et nous étonnons qu’un intellectuel dont la carrière est déjà faite se sente obligé de donner des gages ou des justifications à un quelconque tribunal moral.

00:18 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 18 avril 2018

Toulouse : le Parti de la France réagit suite aux émeutes...

Voiture-police-brule_A2_18mai2016_20h.jpg

Communiqué de Guy Jovelin, Délégué départemental du PdF de Haute-Garonne, membre du Bureau politique du Parti de la France

Les nuits d’émeutes des 15 et 16 avril dans les quartiers « chauds » de Toulouse perpétrées par des « chances pour la France » sont inadmissibles.

Ces violences (29 voitures brûlées, caillassage des forces de l’ordre) auraient pour justification le décès d’un détenu de la  prison de Seysses et le contrôle d’identité à Toulouse d’une femme voilée.

Suite à ces violences la région s’embrase aussi ; à Agen et Auch, dans certains quartiers dits « sensibles », les mêmes incidents ont éclaté.

Le laxisme des autorités, tant locales que nationales, démontre une fois de plus la volonté politique de nos dirigeants d'empêcher les forces de l'ordre d'intervenir efficacement dans de telles zones de non-droit, où le « vivre ensemble » est une utopie.

Le Parti de la France de Haute-Garonne dénonce ces actes de guérilla urbaine, ainsi que le silence gêné de nos politiciens, et réclame une politique radicale de fermeté à l’encontre des individus de certaines cités qui se croient au-dessus des lois.   

17:09 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 12 mars 2018

Après la législative partielle en Haute-Garonne, Guy Jovelin continue le combat

2313484183.jpgUn communiqué de Guy Jovelin, candidat du PdF

Pour ce 1er tour de l’élection législative partielle dans la 8circonscription de la Haute-Garonne, je ne m’attendais pas à des miracles.

Ancré à gauche depuis des générations, le Comminges ne m’a pas permis de passer la barre des 1%. (0,97%).

Néanmoins, le Parti de la France a réussi à se faire connaître, tant par nos affiches que par notre présence sur les marchés, notamment celui de St. Gaudens.

Ma profession de foi reçue par plus de 80000 personnes, les commingeoises et commingeois ont pu découvrir l’existence de la « droite nationale populaire et sociale » représentée par le PdF de Carl Lang.

Parti de rien dans ce département marqué par une gauche omniprésente, le PdF avance doucement mais sûrement depuis 2014.

Le découragement n’est pas dans mes habitudes. Je ne perds pas confiance et avec mes camarades de combat, nous feront tout pour défendre nos idées.

Je tiens à remercier les personnes qui m’ont encouragé et accompagné lors de ce scrutin, tout d’abord les électeurs qui m’ont fait confiance, mon suppléant Franck Pech, mon mandataire financier Jean-Gabriel Roussel.

Sans oublier le super militant Joachim Mixture qui sillonna la circonscription sur sa moto transformée en moto-collage. Il fut pour moi d’une aide très précieuse.

Le Parti de la France continuera son implantation dans cette région quoi qu’il arrive.

J’appelle tous les patriotes, tous les déçus des partis du système à rejoindre nos rangs, et de former ensemble ce chemin de résistance qui nous amènera à la victoire.

Source PdF 31 cliquez ici

12:46 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 10 mars 2018

Pierre Cassen : « J’ai décidé de rendre publiques les intimidations et menaces dont nous sommes l’objet »

 

Pierre Cassen Riposte laïque cliquez ici

Sur cette vidéo de 10 minutes, tournée le 8 mars, quelques heures après que ma voiture ait été brûlée dans la nuit (la seule sur cinquante véhicules stationnés dans la rue), j’ai décidé de rendre public,  et de dévoiler un ensemble de faits troublants qui me sont arrivés depuis près de trois ans… date à laquelle Cazeneuve a donné l’ordre au Parquet de diligenter une enquête sur le fonctionnement de Riposte Laïque.

Je ne suis pas paranoïaque, ni complotiste, pour reprendre le mot à la mode. Sans doute quelques événements survenus n’ont-ils rien à voir avec mes activités. Mais l’accumulation de ce que je révèle est tout de même très troublante.

J’évoque la pression de nombreux amis, qui nous supplient, devant les risques qui s’aggravent, de quitter la France, et je précise où nous en sommes de notre réflexion, sur cette question.

J’explique enfin, à la fin de cette vidéo, le contexte liberticide dans lequel nous évoluons, avec une grosse offensive de ce régime contre les sites de la réinformation, avec l’alibi fallacieux de lutter contre la haine.

Véritable imposture de ce pouvoir et des antiracistes qui le somment d’aller plus loin, puisque la haine, dans ce pays, est véhiculée par un livre, Le coran, et une religion, l’islam, qui demandent juste à leurs fidèles d’islamiser le pays et de tuer tous les infidèles, dans ses textes sacrés.

Je remercie encore, pour finir, tous les donateurs de Riposte Laïque, qui nous ont permis de voir l’avenir de manière moins sombre, et de nous donner les moyens de poursuivre le combat.

Vous verrez, dans les prochains jours, que ce ne sont pas des paroles en l’air.

19:56 Publié dans Communiqués de presse, Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 22 février 2018

Plan Loup 2018-2023 : Hulot flingue le Loup en France

logo-kdl-loup.pngUn communiqué

du Klan du loup :

Le Plan Loup 2018-2023 version Nicolas Hulot vient d’être publié. Monsieur Hulot nous avait habitué au pire ; et cette fois encore, il ne nous a pas déçu.
 
Ce nouveau Plan Loup marque la volonté - à peine déguisée - d’éradication de Canis lupus italicus.
 
En effet, le ministre Hulot entend défendre une espèce strictement protégée en France à coup de fusil :
•      entre 10 à 12 % de l’effectif va être annuellement abattu, sachant que l’effectif théorique est artificiellement gonflé
•      la Brigade Loup, en charge de l’extermination du loup, va voir ses moyens renforcés
•      le défraiement des Lieutenants de Louveterie va augmenter
•      les industriels ovins vont « auto évaluer » les prédations sur les troupeaux
•      les indemnisations/subventions vont augmenter
•      les permis de chasse vont continuer à être distribués aux industriels ovins
 
Emmanuel Macron a indiqué "Je ne remets pas l’église au milieu du village, mais en quelque sorte l’éleveur au milieu de la montagne". Le président a juste oublié que l’industrie ovine est une pièce rapportée dans la montagne et qu’elle met en péril la biodiversité.
 
Pour nous, association Le Klan du Loup, une espèce strictement protégée ne se gère pas par des campagnes d’abattage, comme l’a fait monsieur Hulot, et ce dès sa prise de fonction.
 
La communauté scientifique rappelle qu’il faudrait une population de plus de 2000 Canis lupus italicus pour que celle-ci soit pérenne. Nous en sommes très loin avec 150 à 200 loups en France.
 
Il y a urgence pour le Vivant à ce que monsieur Hulot retourne faire la promotion de ses shampooings et déodorants !
 

10:02 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 21 février 2018

Ce que l'Histoire fait, l'Histoire peut le défaire...

Unknown.jpg

Un communiqué du MNR :
 
Le territoire des Bermudes, dans les Caraïbes, a adopté en décembre 2017 une loi rétablissant l’interdiction du mariage homosexuel quelques mois seulement après son autorisation par la Cour suprême. La nouvelle loi ne s’applique pas aux couples qui se sont déjà mariés et elle laisse place pour les couples homosexuels souhaitant s'unir à la possibilité d'un concubinage, Cette loi, signée par le gouverneur du territoire le 7 février 2018, fait des Bermudes le premier pays du monde à revenir sur le mariage homosexuel.

On ne peut qu'admirer cet exemple de courage face à la vague homosexuelle militante qui déferle sur le monde depuis des années.

Que nos hommes politiques (notamment de « droite ») méditent l'exemple des Bermudes, quand ils disent ne pas vouloir, ni pouvoir revenir sur la loi Taubira de 2013 dite du « mariage pour tous »...
 

11:14 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 18 février 2018

Samedi 24 février : réunion Terre et peuple à Rennes

bretagne.jpg

10:14 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Projection du film "Damas 2011" à Paris le 24 février

27972116_1918663614827568_3705620725991619844_n.jpg

L'association La Communauté Syrienne de France a le plaisir de vous inviter à la projection du film documentaire "Une légende syrienne" de Adnan Azzam, écrivain et réalisateur Franco-Syrien, samedi 24 février 2018 à 17 h.
 
Ce film est un témoignage de la guerre en Syrie telle qu'elle a été vecue par le peuple syrien resté sur place pendant ces 7 années de conflit. Il est une des visions de cette guerre qui n'a jamais été relatée dans les médias occidentaux et apporte donc un nouveau regard. En rétablissement la vérité l'auteur souhaite tourner la page pour reconstruire une Syrie pour tous les Syriens.
 
Nous espérons vous y voir au café "Falstaff", 10-12 place de la Bastille, Paris 75011 (entrée libre, 1 consommation par participant).

09:42 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 14 février 2018

Le mal-logement tue !

maraude-dissidence-francaise-les-notres-avant-les-autres.png

Communiqué de la Dissidence Française :

Il y a quelques jours, une femme sans-abri est décédée dans la rue, dans le IXe arrondissement de la capitale. Alors que l’hiver frappe notre pays, le nombre de Français contraints de vivre dans la rue continue de s’accroître, et ce malgré les gesticulations gouvernementales qui restent sans effet.

Depuis plusieurs années, les militants de la Dissidence Française sont mobilisés sur le terrain, auprès des SDF, pour leur apporter vivres, vêtements chauds et réconfort, et améliorer ainsi un peu leur quotidien.

Forts de cette expérience et des nombreux témoignages que nous avons recueilli, nous savons que les centres d’hébergement d’urgence sont bien souvent saturés, insalubres et donc incapables de remplir leur mission. Nous savons également que les populations immigrées fraichement débarquées en France bénéficient d’un accès prioritaire aux centres d’hébergements et à l’accompagnement social, au détriment des plus démunis de nos compatriotes.

Face au mal-logement et à la préférence étrangère, nous proposons des mesures d’urgence, issues de notre programme, qui permettraient de mettre un terme à cette situation inacceptable :

  • la préférence nationale doit être imposée, pour donner la priorité aux Français à l’accès aux logements sociaux, aux prestations sociales, aux centres d’hébergement d’urgence, ainsi qu’aux offres d’emplois et de formations ;
  • les dizaines de milliers de logements vacants, détenus par de grands groupes à des fins spéculatives, doivent être réquisitionnés et la spéculation immobilière – qui provoque une hausse artificielle des loyers – doit être combattue avec force.

Le mal-logement tue, il y a urgence à agir. Aidez-nous à faire entendre nos propositions et à forger cette alternative nationale et sociale dont la France a besoin.

Site de la DF cliquez là

15:47 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 04 février 2018

À CALAIS, UNE SEULE SOLUTION : LA REMIGRATION

870x489_maxnewsspecial181741.jpg

Communiqué de Marie-Jeanne Vincent, Délégué du Parti de la France pour le Calaisis

La ville de Calais a fait l’objet de violentes rixes entre clandestins afghans et africains. Le bilan est lourd : 21 blessés dont cinq par armes à feu. Cette poussée de violence fait suite à d’autres événements insupportables : agressions sexuelles, vols, attaques sur la rocade portuaire. 800 clandestins soutenus par des associations « humanitaires » composant avec les activistes de l’ultra gauche « anti fasciste » et le groupuscule No Border prennent en otage une ville de 77.000 habitants.

La maire Les Républicains de Calais, Natacha Bouchart, sans doute éclairée par la lecture des tracts du Parti de la France, réclame enfin que des mesures soient prises contre les activistes et la présence des clandestins. Réaction tardive de la part de l’élue qui en 2014 avait autorisé l’installation d’un centre de jour sur des terrains municipaux et avait déclaré que les migrants étaient « une richesse culturelle ».

Cette richesse rend la vie impossible pour les Calaisiennes et Calaisiens mais aussi pour les entreprises et les sociétés de transport. Face à cela que propose L’État : des CRS en plus.

Le PdF du Calaisis a conscience que cela ne servira à rien. C’est pourquoi nous réclamons :

- Un encadrement strict des activités des associations intervenant à Calais et un contrôle de leurs sources de financement ;

- La dissolution des groupuscules antifa et no border qui disposent d’un local boulevard Lafayette ;

- L’expulsion vers leurs pays d’origine de tous les clandestins, ces gens sont entrés illégalement sur le territoire français et la loi nous autorise à les renvoyer chez eux.

Calais a besoin de mesures concrètes et non de saupoudrage ou d'effets de manche médiatique comme l’a été la venue du Président de la République, Emmanuel Macron. 

17:18 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 28 janvier 2018

Samedi 3 février : le Bastion social à Chambery

tumblr_p3695hTkus1rnng97o1_1280.jpg

23:08 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 26 janvier 2018

Eoliennes : un message d'Alban d'Arguin aux lecteurs de son livre "Eoliennes un scandale d'Etat"...

2017 10 01.jpg

Chers amis et lecteurs,

Tout d’abord, puisque nous sommes encore en janvier, et selon la tradition, permettez-moi de vous offrir mes vœux pour cette année 2018 ; qu’elle vous soit propice au bonheur vrai, qu’elle vous permette de profiter de nos belles campagnes françaises, et, pour ceux qui luttent contre la folie qui s’empare de notre France, qu’elle voit l’abandon du plus grand nombre de projets éoliens hideux, dangereux pour la santé des riverains et nocif à notre indépendance énergétique autant qu’à notre économie nationale.

Vous êtes de plus en plus nombreux à avoir acquis et lu mon ouvrage « Eoliennes, un scandale d’Etat » paru chez Synthèse éditions dans la collection « bouquins » et qu’on peut se procurer soit chez l’éditeur à l’adresse suivante : Synthèse éditions, 9, rue Parrot (CS 72809) 75012 Paris ou par internet à www.synthese-editions.com (sous 2 jours en général) soit dans toutes les librairies de France. Soyez en remerciés.

Votre confiance va jusqu’à me solliciter fréquemment pour vous aider dans le combat local soit par la demande d’argumentaire anti-éolien, soit par la demande de déplacement au plus près de chez vous pour vous soutenir.

Sur le premier point, je vous rappelle que les dernières éditions du livre comprennent un index thématique qui vous permet d’avoir réponse à toutes les questions qui peuvent se poser en réunion externe, et de préparer vos interventions y compris contradictoires.

Plus qu’une anecdote, il y a un mois, un de mes lecteurs, riverain de terrains susceptibles d’accueillir un parc éolien dans l’ouest de la France, s’est déplacé à une réunion d’information organisée par sa commune et conduite par un représentant du promoteur éolien. A la fin de l’intervention de ce dernier, la salle était conquise par le projet et quasiment totalement favorable… il a alors publiquement sorti de sa poche mon livre et a pris la parole, en reprenant point par point tous les sujets clés : danger dramatique pour la santé des riverains, nuisances visuelles et sur les paysages, dépréciation du prix des maisons sur un rayon de 10 km autour des éoliennes, baisse du tourisme, saccage des terres pour 150 ans au moins, massacre des oiseaux, perte d’indépendance énergétique de la France, renchérissement déjà commencé du coût de l’énergie pour financer cette aberration à travers une taxe EDF que nous payons tous (la CSPE), corruption de nombreux élus en France (voir les exemples de procédure citées et qui ne sont pas exhaustives…). Son intervention a entraîné un débat salutaire et des questions pour finir par une salle communale convaincue du devoir de refuser un tel projet. A méditer.

Sur le second point, je ne puis aller partout en France. En revanche, pour les associations structurées qui le souhaitent, dans des délais évidemment réalistes en termes d’organisation, je suis prêt à me déplacer pour intervenir dans des réunions internes et répondre à toutes les questions de même qu’à dédicacer le livre dans des librairies locales qui le souhaiteraient.

Le contact peut se faire via mon éditeur ou via « messenger».

Enfin, et pour votre information, une nouvelle édition du livre interviendra avant l’été prochain et comportera un ajout sous forme d’annexes relatives à de nouvelles révélations pour comprendre l’accélération actuelle des projets éoliens.

Merci de votre confiance, et soyez tous assurés de mes pensées fraternelles dans le combat que vous menez, que nous menons, et qui se veut un combat (parmi d’autres) pour le salut de la France et des Français.     

Pour acheter ce livre d'Alban d'Arguin cliquez ici

Bulletin de commande cliquez là                                            

19:42 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 24 janvier 2018

Marine Le Pen veut supprimer le poste de Président d'honneur du FN

02d1f608654f53f6b93e085f5e2527ae.jpgRéaction de Jean-Marie Le Pen :

« C'est évidemment ridicule, je pensais que Marine le Pen avait d'autres soucis à régler. Ma qualité de Président d'honneur est de plus irréversible. Il n'appartient à personne de la supprimer, même pas à ma fille, se défend au Figaro, Jean-Marie Le Pen. Marine Le Pen veut supprimer le seul titre qui aurait pu la distinguer après sa présidence. C'est ce qu'on appelle se tirer une balle dans le pied. »

10:08 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 19 janvier 2018

Dimanche 21 janvier, à Paris : Marche pour la Vie

visu-mplv2018.jpg

12:17 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 16 janvier 2018

Dimanche 21 janvier à Paris : la Dissidence française participera à la 12e Marche pour la Vie

visu-mplv2018.jpgUn communiqué de la Dissidence française :

Le 21 Janvier prochain à 14h30 s’élancera la 12ème édition de la Marche pour la vie.

Contre la banalisation de l’IVG, la marchandisation de l’humain, et contre la PMA/GPA, la Dissidence Française appelle ses militants et sympathisants à se joindre à cette grande manifestation.

À l’heure où la famille, pilier fondamental de la société et espace naturel de solidarités, est sans cesse attaquée par les tenants d’une idéologie libertaire mortifère, nous devons nous mobiliser en nombre pour faire entendre une autre voix.

RDV LE 21 JANVIER 2018 À 14H30

PLACE DAUPHINE À PARIS

La Dissidence française cliquez ici

12:32 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 15 janvier 2018

Dimanche 21 janvier à Paris : la 12e Marche pour la Vie

mpv4.jpg

Un communiqué du Parti de la France :

Carl Lang et les militants du Parti de la France, participeront comme chaque année, à la mobilisation de dimanche 21 janvier prochain, pour la douzième Marche pour la Vie.

Le premier des droits humains à défendre est le droit à la Vie. Face aux tenants de la Culture de mort qui veulent tout à la fois banaliser l'interruption volontaire de grossesse, créer un délit d'entrave numérique à l’IVG et légaliser l'euthanasie, Le Parti de la France et Carl Lang proposent l'inscription dans la Constitution du principe du respect de la Vie de la conception jusqu'à la mort naturelle ainsi que le remplacement des lois Veil, Roudy et Aubry par une grande politique familiale favorisant l'accueil de la Vie. 

Sympathisants, cadres et militants du Parti de la France, nous comptons sur vous pour de nouveau vous mobiliser.

18:58 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 04 janvier 2018

HARO SUR LES BRIGANDES : La meute des grands médias est lâchée

les-brigandes-768x492.jpg

Un communiqué des Brigandes :

Le Parisien, 20 Minutes, France Info, Sud-Ouest, France Soir, France Bleue, … Ça se déchaîne contre le groupe des Brigandes depuis le jour de l’an ! Et c’est sans compter Europe1 qui tourne en ce jour dans le village, avec en plus les propositions de reportage de la part de France2 et M6, etc. Nous opposons à cette invasion médiatique une fin de non recevoir. Ils repartent bredouilles et comme d’habitude se citent les uns les autres à partir d’une base journalistique ancienne.

Le motif de cette campagne ? Un habitant de La-Salvetat-sur-Agout, où réside notre groupe, aurait été insulté par un de nos membres… Ce trublion local du nom de Thierry Canals avait écrit des infamies contre nous et nos femmes, nous traînant dans la boue ! En réponse, il aurait reçu des insultes sur la place publique du village, ce qui est devenu une affaire nationale. Les journalistes toujours prompts à nous attaquer feraient mieux de s’intéresser aux cas mille fois plus nombreux de « dérapages verbaux » dans les cités.

Qui est ce Thierry Canals, soudainement promu « héros de la résistance gauchiste » parce qu’il dénonce un groupe déjà cent fois dénoncé par tous les médias de France ? Quel courage ! Ce que ne disent pas les médias, c’est que le plaignant n’est pas un habitant lambda sans idéologie, mais un militant de la France Insoumise de Mélenchon ! Son objectif est de nuire au maire de La-Salvetat-sur-Agout en utilisant le levier des Brigandes comme prétexte.

Le maire étant un indépendant, sans étiquette et sans préjugés, il a toujours affirmé que Les Brigandes ne posaient pas de problèmes dans sa commune, puisqu’en France chacun est libre d’habiter où il veut du moment qu’il ne fait rien d’illégal. Ce prétexte suffit à l’agitateur local pour mener sa guéguerre ridicule contre la mairie de La-Salvetat-sur-Agout, accusée de collusion avec notre groupe !

Ce n’est qu’une basse opération politique, dans laquelle les médias brassent de l’air puisque aucune action en justice n’est en cours contre nous. (Contrairement à Thierry Canals qui emm*** tout le village et se voit convoqué à la gendarmerie).

Ce nul de chez nul a réussi à rameuter trois péquenots et, du coup, c’est le village dans sa totalité qui serait « sous l’emprise des Brigandes » (selon le titre de l’article du Parisien). Pourtant, à La-Salvetat-sur-Agout, on se fout des Brigandes qui travaillent tranquillement dans leur studio d’enregistrement ! Les autorités locales refusent de recevoir les journalistes, tellement cette non-affaire est grotesque.

Par contre, on peut se demander pourquoi les grands médias lancent soudainement une campagne contre Les Brigandes à partir des propos d’un gauchiste isolé ? Ce n’est là que la riposte à un succès que nous n’avions encore jamais eu aussi rapidement : notre clip L’heure de dire adieu est arrivé à 500 000 vues en un mois et demi. Il fallait donc une riposte du Système. Et pas un reportage qui parlerait des Brigandes en tant que groupe de musique. (Il n’y a aucune allusion à notre production musicale dans les médias). C’est une riposte dont le but est de coller au nom des « Brigandes » l’image d’une secte de barjots qui terroriseraient un village tout en tenant les notables sous contrôle ! C’est trop drôle.

Bref, une non-affaire qui se résume à la réaction hystérique du Système contre la notoriété d’un groupe dissident, dont le succès est en ascension constante.

En tout cas, il est bon de rappeler qui sont ces médias du système, pour qui ils travaillent, et pourquoi ils ne peuvent pas s’intituler médias d’information mais plutôt médias de propagande. Notre émission Radio Brigandes IV, réalisée avec le brillant Jean-Yves Le Gallou, répond à ces questions : cliquez ici

PS : Nous tenons quand même à remercier les journalistes qui nous consacrent du temps et qui, même s’ils passent nos disques sous silence, participent néanmoins à l’augmentation des ventes en nous faisant connaître !

Source cliquez là

Lire aussi Lengadoc.info cliquez là

11:51 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 27 novembre 2017

Christophe Castaner : « l'islam, religion d'amour... » !

MNR.jpgCommuniqué de

presse du MNR :

Le nouveau chef de file de La République en Marche, Christophe Castaner, vient de déclarer au micro de Jean-Jacques Bourdin : « certains, au nom de l'islam, ont des comportements qui ne sont pas acceptables. Cela n'a rien à voir avec l'islam, qui est une religion de bonheur, d'amour, comme la religion catholique ». On se frotte les yeux en lisant une telle déclaration : C. Castaner a-t-il jamais essayé de lire le coran ? Quand des terroristes tuent en criant « Allahou Akbar » (c'est-à-dire Allah est plus grand), cela n'a pas de rapport avec l'islam ?

Rappelons ce qu'écrivait Mme Delcambre, docteur en civilisation islamique, dans son livre « L'Islam des interdits » :  « Au risque de choquer, il faut avoir le courage de dire que l'intégrisme n'est pas la maladie de l'islam. Il est l'intégralité de l'islam. Il en est la lecture littérale, globale et totale de ses textes fondateurs. » Alors, faut-il décerner à M. Castaner la palme de l'inconscience ou de l'aveuglement ?

Une fois de plus, insistons pour que nos responsables politiques ouvrent les yeux sur le danger que recèle l'islam : ce n'est qu'à ce prix que pourront être évités de nouveaux drames.

2017 12 01 PUB SITE 1.jpg

20:43 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 23 novembre 2017

Thomas Joly condamné pour avoir montré la réalité de l'islamisme

JOLY Thomas 2.jpgUn communiqué de Thomas Joly
Secrétaire général
du Parti de la France
 
Suite au procès qui s'est déroulé le 9 novembre dernier au tribunal de Beauvais, le jugement a été rendu ce 23 novembre : deux mois avec sursis, 2.000 € d'amende.
 
Il s'agit clairement d'une condamnation politique ciblée alors même que l'infraction était inexistante puisqu'il n'y a eu ni préjudice ni victime. Je constate un acharnement judiciaire à mon endroit afin de m'interdire de m'exprimer contre, rappelons-le, la barbarie de Daech.
 
Sur les conseils de mon avocat, je fais donc appel de cette sanction inique destinée à intimider tous ceux qui luttent politiquement contre la colonisation migratoire, l'islamisation de la France et le terrorisme au nom d'Allah.
 
Aucun jugement, aucune condamnation, aucune amende ne me feront taire ni ne m'empêcheront de dire la vérité à mes compatriotes.

2017 12 01 PUB SITE 2.jpg

17:58 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Clichy : Apéro saucisson pinard vendredi 1er décembre s’il y avait des prières musulmanes demain !

maxresdefault.jpg

COMMUNIQUE DE RIPOSTE LAIQUE ET RESISTANCE REPUBLICAINE

De nombreux lecteurs de Riposte Laïque ou d’adhérents de Résistance républicaine nous demandent s’il faut aller à Clichy, ce vendredi 24 novembre, suite aux menaces effectuées par une association musulmane de reprendre les prières de rue, interrompues le temps d’un vendredi, après 8 mois d’occupation illégale de l’espace public, permis par le laxisme complice des autorités, préfet en tête.

Dans ce contexte où la France a été ridiculisée durant de longues semaines, on ne peut que se réjouir que la mascarade ait cessé vendredi dernier, et que le ministre de l’Intérieur ait enfin confirmé fermement son refus de voir les prières musulmanes continuer à Clichy. Nous aimerions par ailleurs qu’il en soit de même dans toute la France.

Même si nous avons appris à être prudents, devant le peu de courage des autorités françaises devant les multiplies provocations d’islamistes, nous ne pouvons envisager que l’Etat français puisse se laisser humilier une fois de plus, ce vendredi, aux yeux de toute la France.

C’est pourquoi nous n’appelons pas nos lecteurs et militants à se rendre à Clichy, ce vendredi. Par contre, s’il s’avérait que nous aurions été trop optimistes, et que les prières aient repris, nous appellerions tous les patriotes attachés aux principes laïques et républicains à nous rejoindre à la mairie de Clichy, le vendredi 1er décembre, pour organiser un apéro saucisson pinard, comme nous l’avions fait le 18 juin 2010, afin de protester contre les prières musulmanes illégales de la rue Myrha, tolérées par les autorités de l’époque durant de longues années.

Par ailleurs, nous appelons nos lecteurs et adhérents à soutenir, par leur présence, l’initiative de Génération Identitaire, le samedi 25 novembre, qui, au nom de défense de l’Europe contre les islamistes, organise une manifestation à 15 heures, à La Motte Picquet Grenelle.

Christine Tasin et Pierre Cassen

Riposte laïque cliquez ici

2709419064.jpg

17:50 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 17 novembre 2017

Civitas organise le samedi 24 mars prochain la 2e fête du Pays Réel : réservez dès maintenant votre stand

22540168_10155954778084645_3340642721063416233_n.png

Un communiqué de Civitas :

La 2e Fête du Pays Réel s’annonce déjà comme un rendez-vous incontournable. Elle se déroulera le samedi 24 mars 2018, de 10h à 18h, sur un vaste espace couvert à Rungis, en bordure de Paris (800 places gratuites de parking et nombreux transports en commun).

Vous êtes déjà nombreux à avoir demandé des informations pour y faire partie des exposants. Afin de réserver suffisamment d’espace pour pouvoir satisfaire les demandes de chacun, il est impératif pour vous et nous de s’y prendre tôt. Pour vous y encourager, un tarif avantageux (voir ci-dessous) est proposé aux exposants qui réservent dès maintenant. Attention, seul le payement tient lieu de réservation.

Bloquez déjà la date : le samedi 24 mars 2018, 2ème Fête du Pays Réel

La 2ème Fête du Pays Réel se déroulera le samedi 24 mars 2018, de 10h à 18h, sur un vaste espace couvert à Rungis, en bordure de Paris (800 places gratuites de parking et nombreux transports en commun).

Une fête du Pays réel ? Qu’est-ce donc ? C’est la volonté, durant toute une journée, de mettre à l’honneur la France des terroirs et des clochers dans une ambiance unitaire, conviviale, joyeuse et familiale.

D’une part, de nombreux stands illustreront l’histoire, la foi, les coutumes, le patrimoine, la culture, le savoir-faire, la gastronomie et le dynamisme de ce Pays réel : éditeurs, associations, congrégations, médias alternatifs, artisans, artistes, viticulteurs, brasseurs et petits producteurs rivaliseront de talents et de richesses à vous faire découvrir. Sans oublier, bien sûr, la longue liste d’auteurs pour petits et grands qui viendront dédicacer leurs livres ou bandes dessinées.

D’autre part, tout au long de la journée, des intervenants de qualité se succèderont à la tribune dans une salle réservée à cet usage.

Parmi les intervenants déjà annoncés pour cette édition 2018 : l’abbé Xavier Beauvais, Pierre Hillard, Marion Sigaut, Valérie Bugault, Me Olivier Wyssa, Carl Lang et Alain Escada.

L’année dernière, la Fête du Pays Réel avait rassemblé des dizaines d’exposants et un public nombreux venu de toute la France. Cette année, il faut faire mieux encore !

Vous êtes relieur, peintre, dessinateur, sculpteur, graveur, orfèvre, ébéniste, verrier, imprimeur, libraire, éditeur, brasseur, viticulteur, chocolatier, antiquaire…

Vous vendez des articles de scoutisme, des drapeaux, des vêtements, des porcelaines, des faïences, des figurines historiques, des jouets, du miel, du foie gras, des fromages, des biscuits, du cidre, des liqueurs, du champagne, des bijoux, des produits bios ou santé…

Vous représentez un mouvement de jeunesse, une association patriotique ou d’anciens combattants, une association familiale, une association de sauvegarde du patrimoine, une école hors contrat, un média alternatif, une congrégation religieuse traditionnelle, une association de reconstitution historique…

Vous voulez être exposant

lors de la 2e Fête du Pays Réel ?

Contactez dès à présent le secrétariat de Civitas– 01 34 11 16 94) pour connaître les conditions et tarifs pour votre secteur d’activité et réserver votre emplacement. Nous contacter rapidement est la meilleure garantie d’obtenir autant d’espace que vous le souhaitez.

Pour réserver cliquez ici

NDLR SN : comme lors de la première fête, en mars dernier, Synthèse nationale aura un stand à cette sympathique journée.

2709419064.jpg

09:28 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 19 octobre 2017

Suite aux amalgames douteux de la presse aux ordres, un communiqué de l'Action française

22555208_1475315502504191_3772092216229445992_n.jpg

François Bel-Ker, Secrétaire général d’AF

Certains se sont crus autorisés à évoquer l’Action française après l’annonce de l’arrestation, mardi 17 octobre, d’une dizaine d’individus à la suite de celle, en juin dernier, de Logan Nisin, soupçonné de préparer des attentats contre des personnalités politiques. Jean-Luc Mélenchon est allé jusqu’à interpeller le ministre de l’Intérieur, le préfet de Police et le maire de Marseille, mercredi 18 octobre 2017, afin de demander la fermeture du local provençal de l’AF, 14, rue Navarin à Marseille.

L’Action française tient à apporter les précisions suivantes :

1 – Elle n’a jamais nié que, durant quelques mois, Logan Nisin, en errance idéologique, ait, après de nombreuses autres tentatives de militantisme politique, « trouvé refuge chez les royalistes de l’Action française (AF) » pour reprendre les mots de l’article d’Elise Vincent, paru le 18 octobre dans Le Monde. Le 4 juillet dernier, après l’interpellation et le placement en détention provisoire du jeune homme, l’Action française, par voie de communiqué, avait fait savoir qu’il avait quitté notre mouvement, le jugeant « trop politique » et « trop consensuel ». Nous réaffirmons ici que ses agissements solitaires étaient parfaitement inconnus des membres et des cadres de notre organisation et nous nous réservons le droit de poursuivre tous médias ou personnalités prétendant le contraire.

2 – L’Action française affirme avec force qu’elle ne connaît ni les identités ni les agissements des individus interpellés mardi 17 octobre. Elle rappelle simplement que toute son histoire prouve son refus de l’action terroriste. Elle n’a aucun mort sur la conscience.

3 – Ce sont les militants de l’Action française qui sont de manière récurrente l’objet de violences de la part de groupuscules extrémistes semblant jouir de la plus parfaite impunité. Depuis la montée en puissance des activités de notre mouvement royaliste, nos membres, à Paris, à Lyon et à Marseille, subissent un nombre grandissant d’attaques violentes : dépôt de grenade, bombe artisanale, attaques physiques des militants. Ainsi, une bombe a explosé cet été devant le local de l’AF, rue Navarin, sans que cet acte odieux ait suscité la moindre indignation de la part du personnel politique. M. Mélenchon qui demande aujourd’hui la fermeture de notre local, n’avait pas alors protesté contre cet acte à caractère terroriste. Bien que député de la circonscription où a eu lieu cet attentat, il ne s’est jamais inquiété de l’état d’avancement de l’enquête.

4 – Concernant les troubles à l’ordre public qu’impute M. Mélenchon à notre mouvement, nous rappelons que, par deux fois, la préfecture de police des Bouches-du-Rhône a pris un arrêté bloquant l’accès à la rue Navarin par un très large déploiement des forces de l’ordre à la suite des très nombreuses exactions qui ont toutes été commises, avec l’adoubement et la complicité des médias locaux, par des militants de l’ultra gauche proches pour certains de la France Insoumise.

5 – Si la seule vocation des groupuscules dits antifascistes et d’extrême-gauche est d’en découdre violemment, à Marseille comme au plan national, avec les forces de l’ordre, l’engagement des militants d’Action française est celui du combat pour la France par la diffusion des idées royalistes. Il est évident que c’est la simple présence de l’Action française qui est insupportable à certains. En pratiquant l’amalgame, ceux qui diffament notre mouvement avouent simplement leur profond mépris des libertés politiques fondamentales.

Les militants de l’Action française sont des citoyens à part entière : forts de leurs droits et conscients de leurs devoirs envers la nation, ils continueront, à Marseille comme partout ailleurs en France, à militer pour ouvrir les yeux de leurs compatriotes sur la réalité d’un régime qui les conduit à l’asservissement.

09:12 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 10 octobre 2017

Jacques Bompard répond aux attaques de Marine Le Pen

ob_b84d4f_bompard-mlp.png

Communiqué de Jacques Bompard

En visite dans notre département à Carpentras dimanche 8 octobre, la présidente du Front National (FN) a pris la parole pour de nouveau s’en prendre à notre mouvement La Ligue du Sud, et à moi-même. C’est une triste habitude que nous ne pouvons que regretter, surtout à l’heure où Marine Le Pen elle-même en appelle aux alliances politiques. Désespérée de pouvoir un jour participer à un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale, où nous sommes toujours présents en la personne de la députée Marie-France Lorho, la toute nouvelle représentante de la 11e circonscription du Pas-de-Calais ne semble pas avoir profité de l’été pour mûrir sa stratégie ou même se garder d’insulter l’avenir.

Nous-mêmes favorables à des ententes ponctuelles ou durables, mais sans esprit de parti, sous la double bannière du bon sens et de l’union des droites, nous regrettons encore une fois le dédain de Marine Le Pen. Nous ne réclamons rien. Nous n’avons pas nous-mêmes demandé une quelconque alliance. Nous sommes juste encore une fois ébaubis par une attitude hostile et paradoxale qui ne peut que nuire à la bonne marche de la chose publique. Quelques militants éclairés du Front National du Vaucluse se sont approchés de nous pour d’éventuels accords lors des échéances électorales passées. Nous connaissions d’ores et déjà la réponse de Paris à cette proposition, toujours la même… Réponse que Marine Le Pen a confirmé de vive voix le 8 octobre.

Répondant aux journalistes de La Provence et de Vaucluse Matin, qui ont logiquement interrogé Marine Le Pen sur la mise en application de ses vœux pieux à l’échelle locale, en l’occurrence ici dans le Vaucluse, celle-ci n’a rien trouvé de mieux que de refuser a priori toute perspective d’entente. Ses propos sont clairs. Nous sommes trop petits, trop provinciaux, trop Provençaux tout simplement ? pour intéresser un si grand parti aux succès et aux mérites si incontestés :

« La Ligue du Sud ne représente que Monsieur Bompard, c’est un mouvement politique inexistant », rapporte Vaucluse Matin.

« La Ligue du Sud reste groupusculaire et epsilonesque », complète La Provence.

« Jacques Bompard a une manière de faire de la politique qui n’est pas la nôtre », renchérit Marine Le Pen selon les deux titres.

Ce manque de modestie et de cohérence est doublement agaçant. D’une part, la Ligue du Sud n’est pas groupusculaire. Nous comptons tout de même une représentante nationale au Palais Bourbon, deux maires des villes parmi les plus importantes du Vaucluse, quatre conseillers départementaux, des conseillers municipaux dans les majorités et dans l’opposition de nos villes et villages, ainsi que des centaines de militants et adhérents dévoués. D’autre part, ce ton méprisant ne devrait pas être de mise après avoir déçu l’espoir de millions d’électeurs lors des dernières élections présidentielle et législative. On peut et on a le droit de critiquer la méthode Bompard, néanmoins il faut savoir d’où l’on parle. Lors de la précédente mandature législative, la Ligue du Sud et le Front national comptaient chacun un député dans le département. Aujourd’hui, il n’en reste plus qu’un : le nôtre. On juge aux résultats.

il est amusant de constater les contradictions successives de Marine Le Pen qui en appelle à l’implantation locale mais critique les seuls qui ont été capables de la réaliser, ou encore qui vante les mérites de la gestion municipale des villes d’Orange et de Bollène pendant la campagne municipale de 2014 mais qui ne veut plus entendre parler de nous trois ans après.

« Je n’ai connu que Marine et, depuis quelques semaines, je découvre Le Pen », déclare Florian Philippot. Nous connaissons malheureusement les deux depuis longtemps, et elle n’a pas changé.

11:31 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook