Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 04 mars 2021

Génération Identitaire : entre « le fait du prince » et « la lettre de cachet », L’Etat a tordu l’esprit de la loi pour aboutir à une forfaiture

ROUDIER RICHARD.jpg

Richard Roudier, président de la Ligue du Midi

Lors de son audition, en avril 2019, par la commission d’enquête parlementaire sur les groupuscules d’extrême droite, l’ancien directeur de Tracfin, organisme du ministère de l’Economie chargé de la lutte contre (…) le financement du terrorisme, avait affirmé que Brenton Tarrant, l’auteur de la tuerie de Christ Church, était « membre bienfaiteur » de GI démontrant par cela que Génération Identitaire était dans le viseur de l’Etat.

On rappellera que cette opération de dissolution avait été lancée par la députée Muriel Ressiguier (LFI France Insoumise) qui voulait, à l’époque, se payer la Ligue du Midi. On se souvient de sa déconfiture et de son fiasco, elle qui était poursuivie pour dénonciation calomnieuse à mon égard.  Par la suite, elle se rétracta piteusement, mais continua à donner des gages au pouvoir macroniste en déroulant le tapis pour la loi Avia -bien que ne la votant pas- qui voulait introduire la notiond’incitation à la haine, idéale par son flou, pour museler toute opposition. Mais un train peut en cacher un autre…

La dissolution de Génération Identitaire repose pitoyablement sur deux arguments que le Conseil des ministres a bien du mal à faire cadrer avec la réalité :

- « [G.I] tenant un discours de haine incitant à la discrimination ou à la violence envers des individus en raison de leur origine, de leur race et de leur religion » (en quoi est-ce discriminatoire de dénoncer des illégaux ? et où est la violence ?)

- et, « par sa forme et son organisation militaires », GI « peut être regardée comme présentant le caractère d’une milice privée » … (Les concepteurs de la loi de 1936 doivent bien rigoler, eux qui s’employaient à dissoudre des mouvements lourdement armés, composés de centaines de milliers de membres).

A propos des Black Blocs cliquez ici

Mais, « Qui veut se débarrasser d’un chien l’accuse de la rage »… La dissolution de Génération Identitaire intervient alors que le ministère de l’intérieur, il y a quelques semaines, avait obtenu celle de trois associations proches de la mouvance islamiste (CCIF, Baraka City et le collectif Cheikh Yassine), suite à l’assassinat hideux de Samuel Paty.

La technique est éculée comme la République qui la pratiquait déjà dans les années 60-80 : un coup à gauche, un coup à droite… un coup contre les islamistes, un coup contre les identitaires…

Dans ces conditions la dissolution était déjà pliée, puisque cette mesure relève de la justice administrative non du pénal. Cette dissolution prise en Conseil des Ministres ressortit du « fait du Prince » et l’on aura remarqué l’implication personnelle de Macron qui, dans son habituelle posture du « en même temps », n’a eu pour seul souci que de rétablir l’équilibre avec la mouvance islamiste.

Mais la bataille n'est pas encore perdue et le Conseil d’Etat risque d’hésiter à avaliser cette décision lors de l’examen d’undossier juridique pratiquement vide dans lequel on a tordu le cou à l’esprit de la loi. Difficile de faire passer des jeunes gens propres sur eux, style boy-scouts, en nostalgiques de la nuit de cristalOn notera également que les divers groupes Black blocs, antifas, indigénistes, et autres décoloniaux, casseurs organisés devant l’éternel depuis des années ou séparatistes, n’ont jamais eu à subir les mêmes oukases du Conseil des ministres. Pour finir, on observera que les identitaires agissent toujours à visage découvert, contrairement aux gauchistes, ces derniers bénéficiant de traitements de faveur lors des manifestations avec, entre autres, un taux d’interpellation quasi-nul au moment des Gilets jaunes.

Défenseur acharné des libertés publiques et ayant subi les foudres de l’Etat à de nombreuses reprises je ne puis que m’élever contre la dissolution de Génération Identitaire. Je m’étais déplacé le 20 février à Paris et je le referai s’il le faut.

Remercions au passage Gérald Darmanin pour la formidable publicité qu'il a fait à notre cause : désormais tous les français connaissent les identitaires et savent que nous serons toujours à leur côté pour la défense de l’identité et de nos libertés

Mais que la caste des « procurateurs » garde bien en tête que l'on ne dissout pas une idée, une nation ou un peuple… encore moins une génération !

Site de la Ligue du Midi cliquez ici

19:04 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

DISSOLUTION DE GÉNÉRATION IDENTITAIRE : HONTE À NOTRE GOUVERNEMENT

MNR.jpgUn communiqué du MNR :

Ce mercredi 3 mars 2021, le Conseil des ministres a prononcé la dissolution du groupe « Génération Identitaire », car « elle incite à la discrimination, à la haine et à la violence ».

On reste stupéfait devant la mauvaise foi que reflète cette décision : défendre son pays de l'invasion serait condamnable ? Que penser alors de tous les combattants et résistants durant la deuxième guerre mondiale ?

En vérité, G.I. n'a conduit aucune action violente. À la différence de M. Darmanin et de tout le gouvernement, ses militants aiment leur pays et cherchent à le défendre.

Avec tous les patriotes, exprimons notre dégoût devant cet acte de trahison.

Le site du MNR cliquez ici

18:32 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 03 mars 2021

Le Ministère de l’Intérieur va traquer toute pensée dissidente

les-brigandes-synthese-nationale-2019-1024x688.jpeg

Un communiqué des Brigandes :

Le 24 février 2021, le Ministère de l’Intérieur a rendu public un nouveau rapport sur les « dérives sectaires et complotistes », qui auraient explosé depuis la « pandémie » du coronavirus. Ce rapport demande une vigilance judiciaire et une surveillance de tous ceux qui pensent différemment : médecines alternatives, mouvements religieux tenant un discours apocalyptique, organisations aux idées dissidentes, mouvances complotistes, survivalistes, « néo-communautés », collapsologues, etc.

Notre communauté a l’honneur d’être nominativement citée et prise en exemple dans ce rapport – avec, évidemment, une bonne dose de diffamations empruntées aux médias supposés dire la vérité.

Les choses se précisent toujours davantage : si vous pensez différemment, c’est que vous êtes sous l’emprise d’une secte ou d’une mouvance complotiste ; il faut donc vous surveiller de très près ou « venir à votre secours » pour vous remettre dans le droit chemin.

Par exemple : un véritable chrétien qui croit en l’existence du Mal, qui se considère comme appartenant « à Dieu et non à César », ou encore qui méprise la mort du corps car il se préoccupe d’abord du salut de l’âme, est, selon le Ministère de l’Intérieur, un danger à surveiller !

Nous posons à nouveau la question, avec cette vidéo mise en ligne il y a un mois : le Christianisme va-t-il être interdit pour complotisme ?

Source cliquez ici

COUV-2020-cd-1-324x458.jpeg

Achetez le nouvel album CD des Brigandes cliquez ici

10:08 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 24 février 2021

LIBERTÉ !

phph8sNoN.jpg

Un communiqué de Pierre Vial

La manifestation de soutien à Génération identitaire a permis de démontrer qu’il y a un front de solidarité qui s’est constitué contre l’absurde chasse aux sorcières déclenchée par Darmanin.

Lui et ses semblables, qui se drapent si volontiers dans « les valeurs de la République », feignent d’oublier qu’un peuple a le droit et le devoir de lutter pour son identité. En s’appelant Terre & Peuple, notre mouvement affirme qu’un peuple et sa terre ont un lien d’union charnelle, que nulle idéologie déracinante ne pourra faire disparaître.

On redécouvre le bienfondé et la nécessité des frontières pour se protéger contre la propagation du Covid. Mais est autrement dangereuse la propagation d’une invasion incontrôlée par des gens qui ne peuvent ni ne veulent respecter notre identité et qui sont encouragés par toutes les forces de l’Anti-France.

Lorsque j’ai proposé, à la fin du XXe siècle, d’adopter le mot « identitaire » pour définir ce que nous sommes, je ne pensais pas que sa diffusion serait aussi rapide et aussi large. Aujourd’hui, les sondages montrent que la majorité des Français de sang (et non de papiers) se reconnaissent dans ce mot et approuvent sa signification. C’est un motif d’espoir en ce temps si noir.

Terre & peuple cliquez ici

jeudi, 18 février 2021

L’Institut Iliade organise son VIIIe colloque annuel le 10 avril prochain à Paris.

affiche_684302.thumb53700.1613508780.png

« AU-DELÀ DU MARCHÉ - L’économie au service des peuples »

A la faveur des bouleversements du « Siècle de 14 », les valeurs d’argent ont progressivement subverti les hiérarchies traditionnelles, fondées sur des critères éthiques et la notion de bien commun : sens de l’honneur, courage, exigence d’excellence, amour du beau, respect du sacré, fidélité aux siens et à la patrie. Tout ou presque est devenu marchandise, y compris ce qui n’a pas de prix. Il en résulte pour les peuples une aliénation et une perte d’identité qui prennent des formes multiples : conception de la « vie bonne » remplacée par la consommation frénétique, identités réduites aux marques que l’on porte et aux caprices individuels, disparition des anciens métiers au profit de « bullshit jobs » sans signification, destruction ou effacement de tout ce qui n’a pas d’utilité marchande immédiatement quantifiable : patrimoine, paysages, structures familiales, cultures et nations.

L’objectif de ce colloque est d’appeler à prendre le contre-pied de cette évolution délétère, afin de remettre l’économie au service des peuples. Il ne s’agit nullement de céder à la tentation du rejet des réalités économiques : une telle attitude serait profondément « impolitique », c’est-à-dire incompatible avec la vie de la Cité. Une économie prospère est l’une des conditions de la grandeur d’une civilisation et de la puissance d’un peuple, souverain sur sa terre. Mais pour être source de grandeur, l’économie doit être mise au service de valeurs plus hautes ; elle doit être ancrée dans un projet de civilisation, devenir porteuse de sens pour la communauté et chacun de ses membres. Ce sont ces voies alternatives que nous avons pour vocation d’explorer, pour qu’elles contribuent au réveil des peuples européens.

Avec les interventions de  Ferenc Almássy, Alain de Benoist, Charles Beigbeder, François Bousquet, Nicolas Buriez, Jean-Baptiste Fantun, Jean-Yves le Gallou, Pascal Gauchon, Jean Hubert, Hervé Juvin, Elisabeth Lefebvre, Marion Maréchal, Véronique Monvoisin, Gérald Olivier, Héléna Perroud, Olivier Rey, Philippe Schleiter, François de Voyer...

Ouverture des portes : 9 h 30
Fin des interventions : 18 h 30
Fermeture des portes : 19 h 00

Contact, demandes d’interviews et renseignements complémentaires : contact@institut-iliade.com

11:26 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 12 février 2021

Toulouse : ce sont les habitants du quartier qui ont vidé les racailles antifascistes qui squattaient la maison d'un octogénaire

6025adb6d7f0b_squat_3-5193646.jpg

Communiqué de la Lige du Midi

En fin de soirée, ce jeudi 11 février, nous apprenions que les squatteurs de Toulouse avaient quitté, sous les quolibets des riverains, le pavillon de Rolland Leutard,sis au 83 avenue de Fronton à Toulouse.

Ce ne fut pas à cause de l’action des policiers de Gérald Darmanin, mais sous la pression d’un collectif de riverains excédé par cette saloperie manifeste.

Déjà en fin de matinée, un groupe spontané de soutien à Roland Leutard composé de gens du voisinage, de jeunes, de mamies, de commerçants, de populistes ... avait invité les squatters à sortir sous une haie d'honneur qu'il leur aurait faite. Les autres ayant refusé, la tension avait été vive, mais l’incident évité temporairement. 

Depuis plusieurs jours, nous avions partagé l'émotion de nos sympathisants et amis, comme celle de nombreux Français, à cause de la situation terrible, injuste et insupportable où se trouvaient plongés les époux Leutard suite à l’occupation de leur modeste pavillon de banlieue.

Cette nouvelle affaire aura eu au moins l’avantage de mettre en lumière l'incapacité de l'Etat à faire respecter le droit de propriété -qui est un droit constitutionnel-, et aura échauffé d'autant plus les esprits que d’autres affaires du même type font en ce moment les gros titres des médias et que nous avons eu à en connaître plusieurs autres au cours de l'année précédente. 

Les français que nous représentons, ne peuvent envisager sereinement que leurs biens immobiliers, bien souvent acquis au prix de nombreux efforts de toute une vie, puissent être un jour « réquisitionnés » au titre du trop fameux Droit Au Logement. Ils se sentent donc particulièrement concernés et inquiets. La personnalité de Roland Leutard, son origine populaire, son âge et son désir de vendre sa maison afin de pouvoir rejoindre son épouse en Ehpad, n’ont pu qu'émouvoir et interpeller les honnêtes gens. 

La « politisation » de cette affaire par les groupes zadistes et antifas de Toulouse qui organisent les squats en tentant de les institutionnaliser, échauffent très nettement les esprits de gens lassés par la dictature de la racaille ! Et ce d’autant que ceux-ci profitent de la médiatisation de ces affaires pour imposer l’équation : travailleur + propriété = capitaliste = facho. On ne comprendrait pas que l’Etat puisse laisser courir de telles assertions anarchisantes et nihilistes.

Nous avons attiré l’attention du préfet sur cette pitoyable affaire au moment où elle était en passe de déboucher sur des troubles à l'ordre public. La faible présence policière mise en place autour de la maison, donnait l'image insoutenable d’une Police protégeant des délinquants. 

Cette lamentable situation a donc cessé, mais les squatters, qui étaient tout de même une trentaine, s’ils n’ont pas eu l’outrecuidance de dire qu’ils reviendraient, ont déjà annoncé, sur les réseaux sociaux, qu’ils s’apprêtaient à occuper rapidement une autre propriété privée… pourquoi pas la vôtre ?  A noter que, si ce n’est avec la complicité, c’est au moins avec la complaisance de la municipalité que cette affaire aura dégénéré, la mairie en refusant la vente du bien, sans préempter ou proposer une solution équitable, ayant montré de quel côté son cœur penchait.

En tout cas, cette affaire aura démontré que la population n’a rien à attendre des pseudos pouvoirs publics et que quand le peuple commence à se bouger, il est très difficile de l’arrêter.

Nicole Mina Conseillère régionale Occitanie

Richard Roudier Ligue du midi

François Galvaire Ligue de Gascogne/La Meute France

La Ligue du Midi cliquez ici

16:11 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 11 février 2021

Contre la folie sanitaire, le Parti de la France soutient les mobilisations populaires

149145455_412209313395770_685197468709174641_o.jpg

Un communiqué du PdF :
 
Samedi 13 février, le Parti de la France appelle ses militants et ses sympathisants à participer aux manifestations organisées à travers toute la France par Les Patriotes contre la dictature sanitaire.
 
Face à cette tyrannie, l'unité d'action est de mise. Nos gouvernants n'ont absolument aucune intention de mettre fin au contrôle néo-soviétique des Français et comptent instaurer cette folie sanitaire de manière permanente en racontant n'importe quoi. Il en va de nos libertés et de la survie de milliers de commerçants et artisans acculés à la ruine pour des motifs délirants.
 
Thomas Joly, Président du Parti de la France, sera à Amiens à 11h devant l'hôtel de ville avec des militants du PdF.
 
Voici la liste provisoire des villes où sont annoncés des rassemblements :
 
75 PARIS samedi 13/02 15h Place Pierre Laroque Paris 7e
26 TAIN-l’HERMITAGE samedi 13/02 13h Parc du Chayla – Rue des Bessards
31 TOULOUSE samedi 13/02 10h30 Place Saint-Georges
33 BORDEAUX samedi 13/02 14h30 Rue du Corps Franc Pommies
38 VIENNE samedi 13/02 10h Boulevard Eugène Arnaud
45 ORLÉANS samedi 13/02 15h Devant la cathédrale
59 LILLE samedi 13/02 10h30 Place du Gl de Gaulle (Grand’Place)
66 PERPIGNAN samedi 13/02 14h Place de la Loge
69 LYON samedi 13/02 15h Parvis Renée Richard
80 AMIENS samedi 13/02 11h Place de l’Hôtel de Ville
82 MONTAUBAN samedi 13/02 15h 2, allée de l’Empereur
84 AVIGNON samedi 13/02 10h Place de l’Horloge

11:31 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 08 février 2021

COVID 19 : LES RAVAGES DU « SCIENTIFIQUEMENT CORRECT »

MNR.jpgUn communiqué du MNR :

Depuis le début de cette pandémie de Covid-19, on ne peut qu'être perplexe devant la mise à l'écart de personnalités de haut niveau dans le domaine de la médecine ou de la biologie :

• Didier Raoult, spécialiste en microbiologie, maladies infectieuses, poursuivi par le Conseil de l'Ordre des médecins, et discrédité (voire ridiculisé) en permanence pour son protocole de traitement (qui est en vérité défendu par de nombreux médecins).

• Christian Perronne, Professeur de maladies infectieuses et tropicales à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches jusqu'en décembre 2020. Le 17 décembre 2020, le directeur général de l'Assistance Publique Hôpitaux de Paris met fin à ses fonctions de chef de service des maladies infectieuses et tropicales. Il s'était notamment montré favorable à l'utilsation du protocole Raoult dans le traitement, et dubitatif quant à l'intérêt d'un vaccin anti-covid.

• Alexandra Henrion-Claude, généticienne, censurée par Youtube pour un entretien où elle mettait en garde sur les incertitudes et dangers éventuels du vaccin Pfizer.

Au vu de la catastrophe économique et humaine engendrée par les mesures gouvernementales, sans que l'épidémie soit arrêtée, il paraît difficile de justifier ces ostracisations. On n'ose penser que les grands laboratoires font fi de la vie humaine pour accroître leurs profits...

Le gouvernement (poussé par des médecins partisans) présente la vaccination comme la seule issue possible. Avec tous ceux qui sont attachés à la vérité, affirmons que le gouvernement n'a pas à imposer un point de vue raisonnablement contesté par des personnalités de haut niveau : c'est notre survie qui est en jeu. Il faut absolument parler des traitements qui existent.

Site du MNR cliquez ici

11:19 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 29 janvier 2021

Terrre et peuple Ile de France soutient la manifestation de samedi contre la dictature sanitaire

blason-terre-et-peuple-tp-edelweiss.pngUn communiqué de la Bannière francilienne de Terre et peuple :

La pieuvre globaliste étrangle nos peuples sous couvert d'une crise sanitaire à geométrie variable. Cette dictature en gestation s'appuie sur une nomenklatura en blouses blanches cosmopolite.

Son haut état major, le Conseil scientifique, viole sans contrôle aucun, nos libertés fondamentales et insinue son venin incapacitant au plus profond de notre intimité. Il ne nous tient pas en respect avec un flingue mais avec une seringue !

L'ultimatum du parti Covidiste est simple, pas de vaccin plus de liberté ! La clef de voute de cette ingénerie sociale au service de l'oligarchie, le "passeport sanitaire" ou "passeport vert" sous peine de mort sociale et de relégation definitive.

Gaulois Réfractaires (devenus par trop exemplaires), ouvrez les yeux! Insurgez vous! Sans cela nos libertés ne nous serons JAMAIS rendues.

Nous sommes des loups, pas des chiens couchés, alors hurlons notre colère ! Contre la soumission, l'humiliation sadique, la délation, le goulag numérique c'est maintenant ou JAMAIS ! Eradiquons cette pègre oligarco mondialiste avant qu'elle ne nous extermine ! SOLIDARITE AVEC NOS CAMARADES EUROPEENS INSURGES !

TP appelle à participer à ce rassemblement :

image.jpg

11:51 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 22 janvier 2021

Passeport vaccinal : vers un nouvel apartheid ?

Vingt-Sept-doivent-examiner-jeudi-21-janvier-pertinence-certificat-vaccination_0.jpg

Communiqué du Mouvement National-Démocrate :

Depuis plusieurs semaines, et sans doute sur commande du gouvernement, les médias tentent d'imposer une nouvelle narration à l'opinion publique : l'instauration du "passeport vaccinal" est la condition de la sortie de crise. Pour que les restaurants, les cafés, les salles de sport, les théâtres et les cinémas puissent enfin rouvrir leurs portes, leurs clients seront dans l'obligation de présenter un justificatif de vaccination contre le Covid-19, soit sous la forme d’un document-papier, soit, plus vraisemblablement, sous la forme d'un QR-Code. Les récalcitrants, les méfiants envers des effets secondaires encore inconnus de ces vaccins, ou les simples étourdis se verraient d'office refuser l’accès aux établissements concernés.

Facultative en théorie, la vaccination deviendrait donc dans les faits obligatoire. Elle démentirait en tout cas les propos initiaux du président de la République, à moins qu’il ne s’agisse d’une nouvelle manifestation subtile du fameux "en même temps". Si les gouvernements occidentaux répètent pour l’heure qu’une telle mesure n’est pas d’actualité, il est clair que la machine médiatique entreprend déjà son travail de persuasion collective pour faire accepter l'inacceptable.

Après le port obligatoire du masque, les confinements successifs, le couvre-feu imposé à 21 h, à 20 h, puis à 18 h, il sera donc bientôt nécessaire de présenter un Ausweis sanitaire, un "laissez-passer" vaccinal. On notera la contradiction d'une telle mesure quand, dans le même temps, le gouvernement, les médias et les associations poursuivent leur combat contre "toutes les formes de discriminations", puisque des non-vaccinés seraient alors perçus comme des véritables parias, intrus nuisibles rejetés hors de l'espace public comme ils le sont déjà du débat médiatique. Et dès lors, rien ne s'opposera à ce que le "passeport vaccinal" soit également obligatoire pour utiliser les transports en commun, pour faire ses courses, être reçu au guichet d'un service public, ou même tout simplement pour travailler.

Les Français marginalisés pour "incivisme vaccinal" seront-ils plus mal traités que des immigrés clandestins nourris, logés et blanchis aux frais des contribuables ? Faudra-t-il instaurer des postes de contrôles à chaque coin de rue et devant chaque restaurant, tout en continuant à laisser nos frontières nationales ouvertes à tous les vents migratoires ? L'instauration du "passeport vaccinal" en France marquerait alors un tournant historique, puisqu'à la dictature sanitaire déjà insupportable s'ajouterait alors une véritable politique d'apartheid fondée sur l'exclusion sociale et l'assignation à résidence de tous ceux qui refuseraient de céder aux injonctions vaccinales du gouvernement et des médias subventionnés.

Face à la dérive autoritaire du gouvernement Macron, le Mouvement National-Démocrate :

  • appelle à la levée immédiate de l'état d'urgence sanitaire et de l'ensemble des mesures de restrictions de nos libertés individuelles ;

  • rappelle son opposition à l'obligation vaccinale et demande un moratoire sur la vaccination contre le Covid-19 tant que l'innocuité des vaccins concernés n'aura pas été formellement établie par des études indépendantes ;

  • exige le rétablissement de la liberté de prescription des médecins et l'augmentation des moyens dédiés à nos hôpitaux ;

  • demande la réouverture immédiate des commerces de proximité et de tous les lieux recevant du public, et l'annulation des mesures instaurant le port obligatoire du masque dans l'espace public ;

  • propose la création d'une commission d'enquête indépendante pour mettre à jour les conflits d'intérêt et les ingérences du lobby pharmaceutique dans la politique sanitaire de la France.

Source site du MND cliquez là

14:49 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 20 janvier 2021

Thomas Joly apporte son soutien aux militants identitaires qui barrent la route aux migrants dans les Pyrénées.

image-0931529-20210120-ob_0e473c_identitaires-frontieres.jpg

Un communiqué du Parti de la France :

Le Parti de la France soutient l'action des Identitaires qui, symboliquement, ont décidé de sécuriser la frontière franco-espagnole au col du Portillon pour empêcher le passage de migrants et notamment de terroristes de Daesh.

En cas d’intrusion, ils contacteront aussitôt les forces de police et de gendarmerie afin que les migrants clandestins soient interpellés et expulsés. Pour rappel, condamnés en première instance par le tribunal correctionnel de Gap pour une opération coup de poing dans les Hautes-Alpes en avril 2018, trois militants du mouvement avaient finalement été relaxés par la cour d’appel de Grenoble. Cette mobilisation avait eu lieu au col de l’Échelle, un point de passage de migrants dans les Hautes-Alpes, à la frontière italienne.

Source cliquez ici

19:06 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 14 janvier 2021

30 et 31 janvier : mobilisation nationale contre la GPA et la PMA

bandeau-site-internet.jpg

En savoir plus cliquez ici

10:07 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Samedi 16 janvier à Paris : marche en mémoire de Louis XVI

137559831_1222456014817094_4256002935218752950_o.jpg

00:30 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 08 janvier 2021

Le 9 janvier, on se mobilise contre la dictature sanitaire !

safe_image.php.jpg

Communiqué du Mouvement National-Démocrate

Après deux confinements sanitaires, l'instauration du port du masque obligatoire dans les lieux publics, la généralisation du couvre-feu sur l'ensemble du territoire et la prolongation de la fermeture des bars, des restaurants ou encore des boîtes de nuit, le gouvernement Macron entend aller toujours plus loin dans la restriction arbitraire de nos libertés fondamentales au prétexte de lutter contre l'épidémie de Covid-19.

Projet de "passeport vaccinal", prolongation de l'état d'urgence sanitaire, fichage généralisé des données personnelles des français, report des élections départementales et régionales, restriction de la liberté de prescription des médecins, prohibition des protocoles thérapeutiques alternatifs, menace d'un troisième confinement, confiscation de nos libertés constitutionnelles de déplacement et de réunion : le gouvernement Macron poursuit sa dérive autoritaire dans l'indifférence générale des oppositions contrôlées et avec l'assentiment complice des médias et des journalistes subventionnés.

En première ligne pour défendre nos libertés et déconfiner la démocratie française, le Mouvement National-Démocrate se mobilise sur tous les fronts contre cette dictature sanitaire et appelle au rassemblement dans l'action de toutes les forces d'opposition au mondialisme libéral. En conséquence, le Mouvement National-Démocrate appelle ses adhérents et sympathisants franciliens à participer au Rassemblement contre la folie sanitaire organisé le samedi 09 janvier à 15h, Place Pierre Laroque à Paris (7ème), à l'initiative des Patriotes de Florian Philippot.

19:31 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 18 décembre 2020

MACRON MALADE DU COVID VA-T-IL SE SOIGNER ?

MNR.jpgUn communiqué du MNR :

Hier jeudi 17 décembre 2020, notre président a été testé positif au Covid-19, avec quelques symptômes.

Certes, à son âge (43 ans) il est peu probable que sa vie soit en danger. Néanmoins, il ressent de la fatigue, qui cesserait probablement s'il consentait à se faire appliquer le protocole Raoult : de nombreuses études ont montré que ce dernier est très efficace appliqué au début.

Malheureusement, notre président avait déclaré qu'il n'y ferait pas appel s'il était touché : il faudrait donc qu'il se déjuge, et qu'il désavoue tous ceux qui n'ont cessé d'empêcher l'utilisation de cette méthode. Cependant, s'il avait le courage de reconnaître ses torts à ce sujet, il tiendrait une occasion en or de sauver le pays, et peut-être le monde entier...

Nous attendons (sans nous faire d'illusions) avec intérêt l'attitude de Macron dans les jours qui viennent : la survie du pays peut en dépendre.

23:06 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 17 décembre 2020

DEFEND EUROPE mission Alpes : Relaxe générale pour Génération Identitaire !

gabarit-retouche-image-site-6-1024x385.jpg

Communiqué de Génération identitaire :

Le 21 avril 2018, nous avions dressé un poste-frontière symbolique au Col de l’Échelle, haut-lieu de passage des migrants clandestins entre l’Italie et la France depuis quelques années. Deux ans et demi après notre action « Defend Europe » dans les Alpes, nous sommes donc enfin relaxés. La victoire en appel est aussi éclatante que les peines étaient sévères en première instance.

Rappelons que trois militants avaient été condamnés à 6 mois de prison ferme, des amendes et à la privation de leurs droits civiques et familiaux.

Comme si cela ne suffisait pas, notre association avait été sommée de payer une amende de 75 000 €, soit le maximum prévu par la loi.

En appel, c’est donc le droit qui a prévalu et non les accusations fantaisistes et l’animosité du procureur de la République. Nous ne sommes pas dupes de la méthode, il s’agissait de maintenir la pression le plus longtemps possible sur notre mouvement. Dans l’espoir que cela nous découragerait.

C’est tout l’inverse qui s’est produit. Aujourd’hui, les Français savent qu’avec un peu de volonté, il est possible d’arrêter l’immigration illégale. Le gouvernement sait qu’avec Génération Identitaire son laxisme ne passera plus inaperçu.

18:16 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 20 novembre 2020

À l'attention des Parisiens pratiquants

126360375_10221727243244263_1837857115002018171_n.jpg

08:28 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 15 novembre 2020

GÉNÉRATION IDENTITAIRE DÉNONCE LE MAIRE ISLAMISTE DE GOUSSAINVILLE, DES MILITANTS EN GARDE À VUE

visuel-communique-paysage-2-1024x385.jpg

Un communiqué de Génération identitaire :

Au mois d’octobre dernier, Génération Identitaire a lancé une campagne pour alerter les habitants de Goussainville sur les accointances islamistes de leur nouveau maire fiché S, Abdelaziz Hamida.

Des dizaines d’affiches « Aujourd’hui Hamida, demain le Califat » ont ainsi été placardées dans toute la ville.

Furieux que son pédigrée radical soit exposé, Hamida s’est cru autorisé à déposer plainte pour « provocation publique à la haine »… le monde à l’envers.

Soumis, le parquet a immédiatement ouvert une enquête totalement disproportionnée confiée à la sûreté urbaine de Gonesse : localisation de téléphones, exploitation de la vidéosurveillance pour identifier des plaques d’immatriculation, etc.

C’est même allé plus loin.

Le 12 novembre, cinq « auditions libres » se sont transformées en gardes à vue.

Des perquisitions étaient aussi semble-t-il prévues mais elles n’ont pu avoir lieu… par manque d’effectifs.

Cet acharnement judiciaire, sous la pression d’un fiché S pour islamisme, est absolument scandaleux.

Alors même que la France est encore endeuillée par les dernières décapitations, que nous commémorons aujourd’hui les cinq ans du 13 novembre et que nous ne cessons de compter nos morts du djihad, la justice s’allie avec un ennemi de la France pour nous intimider.

La répression doit viser les islamistes, pas Génération Identitaire.

10:57 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 08 novembre 2020

Contraint par la situation sanitaire, Terre & peuple annule sa Table ronde de décembre prochain...

blason_tp.gifUn communiqué

de Terre & peuple :

Nous traversons une période « mouvementée » qui bouleverse nos habitudes et qui vient restreindre nos libertés…

Il y a beaucoup à dire sur la situation et les méthodes employées pour tenter d’y remédier, mais ce n’est pas là l’objet de notre propos. Chacun d’entre nous sait où trouver les bonnes informations, sait comment interpréter les mesures qui s’additionnent et sait surtout qu’il faut être prêt pour un autre monde…qui souhaitons-le, devienne un jour le nôtre !

Ainsi, dans le contexte actuel, et face aux dispositions imposées par l’actuel gouvernement, la tenue de notre Table Ronde en décembre, est annulée…

C’est pour Terre & Peuple un crève-cœur… mais c’est aussi un défi à poursuivre inlassablement notre combat dans la défense de notre culture et de notre enracinement européen.

Les conséquences économiques pour les petites entreprises risquent de s’avérer dramatiques, laissant au bord du chemin des familles entières. Plus que jamais nous devons apporter notre soutien à ceux qui ont pris tous les risques pour travailler en tentant de rester libres !

Nous devons soutenir nos amis artisans par tous les moyens car ce sont eux qui portent l’espoir d’un retour à des valeurs de tradition, de savoir-faire, d’innovation de la chose bien faite.

Attisons ce feu qui couve en nous pour qu’il nous anime encore plus chaque jour d’une volonté de lutter contre le mondialisme qui nous aliène et qui tente de nous étouffer !

Croire en un lendemain, défendre notre communauté et notre histoire, faire respecter nos valeurs est à la portée de chacun d’entre nous ! Encore faut-il le vouloir.

Nous ne gagnerons pas la bataille dans la peur et le renoncement… faisons front, serrons-nous les coudes, soutenons nos camarades et soyons fiers de notre combat !

NDLR SN : nous comprenons et partageons tout à fait la grande déception que provoque chez nos lecteurs cette décision. Cependant, en agissant ainsi, la direction de Terre & peuple fait preuve d'une prudence tout à fait justifiée qui l'honore. Ayant été, il y a deux mois, confrontés au même problème, nous lui exprimons notre totale solidarité militante.

18:19 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 01 novembre 2020

Terrorisme : des mesures d'urgence proposées par le Parti de la France

image-0931529-20201031-ob_e716c3_arrestation-djihadistes.jpg

Un communiqué du Parti de la France :

La multiplication des attaques meurtrières commises au nom d'Allah par les tueurs islamistes et les manifestations de haine anti-française qui agitent le monde musulman montrent clairement qu'une fatwa a été lancée contre la France.

Face à cette situation de guerre voulue par les djihadistes, seule la force paiera.

Le Parti de la France, dans le cadre contraint de ce que permet le régime actuel, demande la mise en œuvre a minima d'une politique de fermeté absolue.

  1. Adoption de lois d'exception permettant la mise en rétention administrative sans délais des suspects.
  2. Fermeture des frontières nationales puisque celles de l'Europe sont incontrôlables.
  3. Expulsion de tous les étrangers liés à la mouvance islamiste.
  4. Réforme du code de la nationalité permettant la substitution du droit du sang à celui du sol et la suppression de la double nationalité.
  5. Ratissage des cités par les forces de l'ordre au besoin renforcées par l'Armée.
  6. Arrêt immédiat de l'immigration dite légale et de la filière migratoire du droit d'asile.

Ces mesures peuvent être prises sans délais.

La droite nationale, si elle accédait au pouvoir, irait, quant à elle, évidemment beaucoup plus loin en ajoutant à ces dispositions l'application sans faiblesse d'une politique de remigration et le rétablissement de la peine de mort.

00:14 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 31 octobre 2020

Face à la menace d'une guerre civile, l'urgence d'une politique identitaire

123272368_164937545270524_1510761171851739153_o.jpg

Communiqué du Mouvement National-Démocrate

Pour la seconde fois depuis l'attentat du 14 juillet 2016, qui avait couté la vie à 86 personnes, la ville de Nice a été la cible d'une nouvelle attaque terroriste : un immigré tunisien, arrivé en France il y a un moins d'un mois, a commis hier une attaque au couteau dans la basilique Notre-Dame de Nice. Trois personnes sont mortes, dont une femme sauvagement décapitée. Deux semaines après la décapitation de Samuel Paty par un immigré tchéchène, cette nouvelle attaque vient s'ajouter à la longue liste des violences barbares perpétrées sur le sol Français au nom de l'islam.

Loin de constituer des actes isolés de "déséquilibrés", ces attaques s'inscrivent en réalité dans un contexte général d'ensauvagement où les violences criminelles se conjuguent à des actes de guérilla et de terreur de plus en plus nombreux. Le laxisme judiciaire et migratoire, l'effondrement de la société multiculturelle et la faillite du modèle d'assimilation républicaine mène la France à une guerre civile dont la multiplication de ces attentats islamistes n'est que la préfiguration. La responsabilité d'une classe politique démissionnaire, qui durant près de quarante ans a délibérément encouragé et accompagné cette "politique de peuplement" de notre territoire en fermant les yeux sur le développement de l'islamisme, est donc clairement engagée.

Face au péril de l'embrasement et de la guerre civile, le Mouvement National-Démocrate dénonce les imposteurs de tous bords qui prétendent combattre l'islamisme tout en cherchant à réhabiliter un modèle assimilationniste largement dépassé. Le Mouvement National-Démocrate appelle à la mise en oeuvre de mesures urgentes destinées à porter un coup d'arrêt au processus de sédition islamiste, de remplacement démographique et d'effacement identitaire du peuple Français :

  • Nous voulons arrêter totalement l'immigration, car nous ne pouvons plus accueillir ni intégrer d'immigrés supplémentaires alors que des millions de Français souffrent déjà du chômage, de la précarité et du mal-logement ;

  • Nous voulons instaurer le port d'arme citoyen, car il est essentiel de permettre aux Français de se défendre et de protéger leurs proches, et parce que la police ne peut pas être présente partout tout le temps ;

  • Nous voulons organiser la remigration, car la politique d'assimilation républicaine a échoué et que des peuples différents, aux moeurs et aux cultures antagonistes, ne peuvent coexister durablement sur un même territoire ;

  • Nous voulons combattre la délinquance et le fondamentalisme islamiste, car ils constituent le vivier de la sédition immigrée et de la barbarie terroriste ;

  • Nous voulons refuser l'esprit de repentance et exalter notre héritage, car c'est sur les discours de haine de la France que prospère la violence et le ressentiment communautaire.

00:00 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 22 octobre 2020

ASSASSINAT D'UN ENSEIGNANT LE 16 OCTOBRE : MACRON SE TROMPE DE GUERRE

Macron-le-president-qui-assoit-son-autorite-a-t-il-laisse-place-au-chef-autoritariste.jpg

Un communiqué du MNR :

Après la décapitation d'un enseignant qui avait montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, notre président a déclaré : « ils ne passeront pas » !

Cette formule, datant de la bataille de Verdun en 1916, s'appliquait à un ennemi organisé en armée sur un front connu. Mais actuellement, « ils » sont déjà passés partout, avec la complicité de nos autorités qui n'en finissent pas d'introduire chez nous des immigrés dangereux, et de favoriser le développement de l'islam, « religion de paix et d'amour » (!).

Pourquoi accueillons-nous des « réfugiés » venant d'un pays (la Tchétchénie) qui n'a aucun lien avec la France ? Serait-ce parce que ce sont des opposants au président russe ?

D'autre part, en dépit des déclarations du Conseil Français du Culte Musulman (« les musulmans de France sont horrifiés par ce crime abject »), réaffirmons que l'islamisme a sa racine dans l'islam.

Quand nos hommes politiques comprendront-ils qu'en favorisant l'islam, ils facilitent le développement de l'islamisme, et donc du terrorisme ?

11:58 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 17 octobre 2020

La plupart des musulmans ne feignent même plus de condamner les attentats islamiques

image-0931529-20201017-ob_15d315_tj-musulmans.jpg

Thomas Joly, Président du Parti de la France

L'observation des réseaux sociaux, juste après un nouvel attentat au nom d'Allah, est toujours édifiante. Ça l'est encore plus suite au nouvel acte de barbarie islamique commis hier à Conflans-Sainte-Honorine.

Déjà, il faut rappeler le contexte de cette exécution : une campagne de lynchage du professeur de collège qui avait montré des caricatures de Mahommet à ses élèves était orchestrée depuis deux semaines par des parents d'élèves musulmans, avec la complicité d'autres professeurs qui leur avaient fourni toutes les coordonnées personnelles de leur collègue ainsi que ses heures de sortie de cours !

image-0931529-20201017-ob_6f0f62_bensafi.jpg

Habituellement, du bout des lèvres, imams et Mahométans condamnent avec gravité les attaques terroristes islamiques en précisant qu'elles n'ont rien avoir avec l'Islam. Un grand classique. La Taqîya de base.

Mais cette fois-ci, au-delà de très molles indignations d'usage, on assiste à des commentaires extrêmement virulents et agressifs justifiant quasiment l'égorgement et la décapitation du professeur qui a outragé, selon eux, leur « prophète ».

Les messages du style « il l'avait bien cherché », « on ne blasphème pas Mahommet » ont fleuri partout sur la toile, par milliers. Avec également des avertissements virulents, intimant de ne pas stigmatiser l'Islam et de ne pas faire de récupération politique « raciste » et « d'extrême-droite »...

L'avantage, c'est que cela fera peut-être comprendre à nos compatriotes que les auteurs potentiels d'attentat sont bien plus nombreux que médias et gouvernants ne veulent le faire croire, que des afro-musulmans enragés prêts à céder, au moindre prétexte, à leurs pulsions haineuses anti-occidentales sont des milliers, et qu'ils en croisent chaque jour dans notre pays en phase de colonisation avancée.

Nous ne pourrons inverser le cours des événements qu'en réalisant trois choses :

1 - Écarter du pouvoir tous ceux qui ont la responsabilité de la colonisation migratoire et islamique de la France.

2 - Mettre en place une remigration massive et irréversible des immigrés afro-musulmans, Français de papier compris, dans leur pays d'origine.

3 - Réaffirmer l'identité européenne et spirituelle de notre civilisation en envoyant au diable l'universalisme républicain qui nous a amené au désastre actuel.

Tout le reste n'est que littérature.

Blog de Thomas Joly cliquez ici

23:20 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 11 octobre 2020

OCCUPATION DU CHANTIER DE LA MOSQUEE DE POITIERS : VICTOIRE DES IDENTITAIRES

9620-p2-poitiers.jpg

Un communiqué du MNR :

Le 20 octobre 2012, 73 jeunes identitaires, montés sur le toit de la mosquée de Poitiers, avaient déployé des banderoles rappelant la victoire décisive de Charles Martel sur les envahisseurs arabes près de cette ville en 732.

Dans la semaine qui avait suivi cette action NON VIOLENTE, plusieurs organisations et partis avaient demandé la dissolution de Génération Identitaire. Le ministre de l'intérieur Manuel Valls avait déclaré : « la dissolution de ce groupe est étudiée ».

En première instance, 40 000 euros avaient été réclamés aux cinq jeunes identitaires inculpés pour cette action, ainsi qu'une peine de prison avec sursis et l'interdiction d'exercice de leurs droits civiques et familiaux pendant cinq ans ! Fin 2017, le tribunal correctionnel de Poitiers les avait condamnés à un an de prison avec sursis.

Mais, le 19 juin 2020, la cour d'appel a infirmé ce jugement, qui annonce donc la DÉFAITE TOTALE DES ISLAMISTES DE POITIERS.

Avec tous les vrais patriotes, nous nous réjouissons de cette victoire sur les islamistes. Et nous félicitons Génération Identitaire pour ses courageuses actions pour la France, qui devraient être une inspiration pour tous nos responsables politiques et élus locaux.

10:58 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 08 octobre 2020

Samedi 10 octobre, dans toute la France, mobilisation contre la PMA et la GPA

image-0931529-20201008-ob_59c93a_manifestation-lmpt-23-novembre-2013-ar.jpg

Communiqué du Parti de la France

Le Parti de la France soutient la manifestation décentralisée dans les grandes villes de France organisée ce samedi 10 octobre par la Manif pour Tous contre la loi bioéthique de Macron. Nous invitons nos adhérents et sympathisants à y participer.

Le PdF regrette en revanche que l'immense majorité des militants MPT n'ait pas encore fait le choix du combat politique en même temps que de celui pour les valeurs. L'Histoire et l'expérience montrent en effet que sans engagement partisan les meilleures intentions restent lettres mortes.

23:51 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 04 octobre 2020

Séparatisme : les contre-propositions du MND

safe_image.php.jpg

Communiqué du Mouvement National-Démocrate 

Dans son discours prononcé vendredi aux Mureaux, Emmanuel Macron a fustigé le "séparatisme islamiste" et le communautarisme qui "nient les lois de la République". Dans un numéro d'équilibriste pour le moins confus, le Président de la République a réussi le tour de force de dénoncer le processus de sédition communautariste à l'oeuvre dans les banlieues françaises sans jamais remettre en cause la folle politique d'invasion migratoire imposée à la France par tous les gouvernements, y compris le sien, ces quarante dernières années. Pire, Emmanuel Macron a fait le choix explicite d'attribuer la responsabilité première de cet échec de la politique d'assimilation républicaine à la France elle-même, qui n'aurait pas su "tenir ses promesses", qui n'aurait pas été suffisamment efficace dans la "lutte contre le racisme et les discriminations", et qui aurait failli "à affronter les traumatismes et les insuffisances" de son passé colonial. Rappelons qu'en 25 ans, près de 100 milliards d'euros ont été injectés dans les quartiers "sensibles" au nom de la "politique de la ville",tandis que dans le même temps on fermait par centaines des écoles, des bureaux de poste, des gares et des brigades de gendarmerie dans les campagnes de la France périphérique.

En somme, ce discours relève d'une opération de communication destinée d'une part à réactiver la narration culpabilisante selon laquelle la France serait, en dernière instance, première coupable et responsable de ce processus de séparatisme islamiste, et d'autre part à justifier la création de nouveaux dispositifs de contrôle social, notamment par l'école obligatoire dès 3 ans ou encore l'encadrement des écoles hors-contrat. Ainsi, les dérives de quelques minorités communautaires serviront une fois encore de prétexte à la restriction des libertés fondamentales de la majorité.

Lire la suite

11:22 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 02 octobre 2020

Samedi 10 octobre, partout en France : mobilisation générale contre la PMA et la GPA

120704144_2476722619287246_6589240503272764499_n.jpg

11:04 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 14 septembre 2020

Le Parti de la France a réuni samedi son Bureau politique à Paris

117306678_1248152042194518_2143581601514527518_o.jpg

Communiqué du Parti de la France :

Le Bureau politique du Parti de la France s'est réuni ce samedi 12 septembre à Paris.

Le Président du PdF, Thomas Joly est tout d'abord revenu sur les raisons qui nous ont obligé à reporter notre meeting qui aurait dû se tenir ce même jour. L'hystérie sanitaire et les mesures de distanciations obligatoires imposées par un gouvernement en marche vers le totalitarisme en portent la responsabilité pleine et entière. Ce n'est que partie remise: dès que possible cette réunion publique aura lieu, dans la même salle et avec les orateurs initialement prévus.

Thomas Joly a ensuite abordé les questions électorales en précisant, sans exclure une participation aux échéances locales qui auront lieu dans six mois, que l'objectif du PdF était une forte présence de nos candidats - renforcée éventuellement dans le cadre de coalitions à créer - aux prochaines Législatives, quel que soit le mode de scrutin, majoritaire ou proportionnel.

Jean-François Touzé, Délégué général a ensuite présenté le projet du parti, édité dans un document de grande qualité et intitulé "L’État national REVITALISERA la France - Les 9 Idées-forces du Parti de la la France".

Il revenait à Bruno Hirout, en tant que Secrétaire général, de présenter les nouveaux documents de propagande - autocollants qui seront suivis d'affiches - et d'annoncer la reprise des actions de collages et des réunions dans les provinces.

La dernière partie de ce BP fut consacrée aux questions administratives mais aussi de communication avec le lancement dans les prochaines semaines d'une émission vidéo mensuelle ou peut être même bimensuelle qui sera présentée par notre amie Charlène.

Le prochain Conseil national statutaire se tiendra fin novembre à Paris.

Reportage photos cliquez ici

01:19 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 11 septembre 2020

Une "Casa Pound" à Angers ?

119177619_195341591993960_8344632328640438046_n.jpg

Décidément, il s'en passe des choses en Anjou... Outre la présence d'un candidat authentiquement national et identitaire, Jean-Eudes Gannat cliquez ici, à l'élection partielle qui doit se dérouler à Saumur le 21 septembre, l'occupation par les patriotes d'un local à Angers, dans la pure tradition de Casa Pound à Rome, suscite bien des commentaires.

S. N.

Communiqué de l'Alvarium (Angers) :

Depuis Novembre 2018, nous avons pris le contrôle de l’immeuble situé au 17 rue Thiers à Angers. Durant 2 ans, nous avons effectué des travaux (l’intérieur était plus qu’insalubre) et utilisé celui-ci pour loger des SDF, des personnes en attente de relogement et des jeunes précaires. Nous avons également pu organiser des activités sociales comme le Noël des malchanceux, ou héberger des gens de passage. Discrètement, à notre échelle, nous avons agi dans la continuité de notre mission de service auprès des français les plus démunis. Et nous continuerons à agir tant que nous serons dans cet immeuble.

Aujourd’hui nous sommes contraints de rendre publique notre action suite au passage d’un huissier venu nous signaler notre obligation de partir. Alors qu’on vient de nous couper l’eau, notre immeuble est menacé de destruction dans le mois qui vient. La mairie a entamé dans le quartiers d’immenses travaux visant à construire un mélange d’appartements classiques et de logements sociaux dont chacun sait que les attributions font l’objet d’une véritable préférence étrangère. Nous refusons ce double mouvement inquiétant de gentrification et d’africanisation de notre ville. Nous ne voulons pas qu’Angers devienne une mégapole envahie et hors de prix comme Nantes ou Bordeaux. Ni spéculation immobilière, ni clientélisme ; nous réclamons la fin de ce projet mené par Abraham Immobilier à la demande de la municipalité. D’une manière plus générale, nous réclamons la mise en place d’un prêt social sans intérêt pour les couples mariés primo-accédants à la propriété, la préférence européenne dans l’attribution des logements sociaux, la fin de l’usure permanente dans notre société et l’encadrement des loyers et du Airbnb à Angers pour bloquer la spéculation immobilière. Mesures défendues également par notre porte-parole Jean-Eudes Gannat comme candidat à la députation dans la 3ème circonscription du Maine-et-Loire.
 
Avant que médias et politiques ne poussent leurs traditionnels cris d’orfraie, nous tenons à clarifier certaines choses. Depuis 2 ans les squats de l’extrême-gauche angevine font l’objet d’une clémence médiatique et juridique totale, malgré un trafic de drogue connu des autorités, et l’hébergement de clandestins présents illégalement sur notre territoire. Les plaintes du voisinage sont même tues par les journaux locaux dont certains journalistes fréquentent le squat. Pour notre part, nous n’avons causé aucun débordement ni aucune dégradation, et nous avons rendu les lieux plus propres et rénovés que lors de notre arrivée. Dans ces conditions, une répression brutale de notre initiative ne ferait que confirmer -en plus du soutien financier de la mairie à l’Etincelle- le parti-pris du Système pour l’anarchie, la drogue et l’immigration illégale.
 
En savoir plus cliquez ici

10:42 Publié dans Combat nationaliste et identitaire, Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 10 septembre 2020

SOS Chrétiens d'Orient attaqué par Mediapart

Unknown.png

L'association SOS Chrétiens d'Orient est attaquée par Mediapart. Son président, Benjamin Blanchard, vient de rédiger un communiqué pour répondre au site d'Edwy Plenel. C'est bien volontiers que nous publions.

« Affreux, sales et méchants » … C’est le titre que pourront donner à leur article les pigistes de Mediapart qui s’apprêtent à publier un sujet sur SOS Chrétiens d’Orient.

Je me permets de vous adresser ce petit message pour vous prévenir et vous inviter à rester vigilants et éventuellement prêts à nous aider en cas de besoin. L’approche de cet article est claire : il ne s’agit pas de s’intéresser au travail d’humanitaires français en zone de guerre, de chrétiens partis aider les plus démunis au Proche-Orient ni même des malheureuses victimes chrétiennes sur place. Il faut dézinguer, salir, diffamer.

Les auteurs sont au moins trois, tous marqués à l’extrême gauche. Nous vous donnerons leur biographie sommaire sous ce message. Il s’agit de pigistes non officiellement rattachés à Mediapart. Leurs questions nous ont été envoyées ainsi qu’à plusieurs de nos collaborateurs ou partenaires comme un interrogatoire de police de mauvaise série noire. Il ne manquait que le projecteur dans les yeux et les claques dans la figure : « Pourquoi soutenez-vous des criminels de guerre ? », « Où est passé l’argent ? », « Aimez-vous les dictateurs ? » « Vous n’avez pas honte ? » On exagère à peine…

Un exemple : les pigistes de Mediapart considèrent que, dans le village de Mhardeh, en Syrie, les chrétiens qui ont résisté durant plusieurs années, par leurs propres moyens, aux attaques du Front al-Nosra (Al Qaida en Syrie) sont des « criminels de guerre ».  Sur ce sujet, les pigistes ont demandé à l’un des membres de notre conseil d’administration s'il était « au courant que cette milice [qui] combat en coordination avec le régime syrien est accusée de multiples crimes de guerre ? » (sans que l’on sache par qui évidemment) et si « en tant que membre du conseil d'administration de SOS Chrétiens d'Orient », il approuvait « les agissements de l'association », voire s'il maintenait ses « responsabilités au sein de ce conseil d'administration ? » On croit rêver ! 

Lire la suite

11:03 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |