Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 19 avril 2021

Les Arcs-sur-Argens, paisible commune du Var...

IMG_6123-xSHirf77.jpg

Jacques Mayadoux

Les Arcs-sur-Argens, paisible commune du Var, située à quelques kilomètres de Draguignan et de Fréjus  connait une agitation peu ordinaire et la presse nationale s’est emparée d’un fait divers suite à l’occupation par des squatters depuis le 27 septembre 2020 d’une villa.

Peu importe leur nationalité, ces squatteurs qui ont pénétré par effraction dans cette habitation sont des voyous et interdisent à de paisibles citoyens de jouir de leur bien.

Les autorités (police municipale, gendarmerie nationale etc.), toujours promptes à verbaliser un malheureux passant ayant omis son attestation de déplacement ou de porter son masque, ne bougent pas. La préfecture se réfugie derrière le prétexte de la treve hivernale afin de justifier son manque de réaction. Jean Raspail, dans son livre prémonitoire Le Camp des Saints, publié en 1973, prédisait déjà cette invasion des migrants sans respect pour notre civilisation et la pleutrerie de nos gouvernants.

Aujourd’hui, nous voilà envahis par des hordes venues d'ailleurs et la majorité des hommes politiques nous parlent de "règles sanitaires".

Une manifestation s’est déroulée dans le calme ce samedi 17 avril. Manifestation de braves gens qui en ont assez de voir se dérouler sous leurs yeux une telle incurie. Avant de se disperser, à la fin de leur marche, ils ont entonné La Marseillaise, notre hymne national. C’est très bien, mais visiblement pas suffisant. Chacun est rentré chez soi, le préfet est rassuré, pas d’incident... et les squatteurs toujours en place.

Imaginons maintenant ces mêmes manifestants, armés de fourches et pourquoi pas de fusils, faisant le siège de la villa occupée illégalement aux cris de « Nous voulons rester maitres chez nous ! ». Monsieur le préfet aurait-il envoyé les forces armées face au peuple de France ?

Il est temps de réagir et de se dresser contre ces ennemis de la France et de nos lois. Les Français doivent réagir contre cette immigration invasion qui demain anéantira notre civilisation.

18:30 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 15 avril 2021

EVIAN : SOUMISSION !

2021 04 EVIAN.jpg

10:53 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 31 mars 2021

Conférence de presse de Jacques Bompard, maire d'Orange, et de Maître Benoit Fleury vendredi 2 avril

167285119_4164061726959416_1099568917063471913_n.jpg

En savoir plus cliquez ici

19:09 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 17 février 2021

Ce qui caractérise l'esprit bourgeois :

bobos - with both.png

• Morale de l’intérêt

• Recherche individualiste de la sécurité et du bien-être immédiat

 • Sensibilité aux modes éphémères

 • Refus des risques

 • Consumérisme passif et ostentatoire

 • Conformisme envers l’idéologie dominante

 • Souci d’apparaitre politiquement correct

 • Absence totale de patriotisme et de conscience ethnique

 • Snobisme culturel

 • Esprit de calcul

 • Conception négociatrice des rapports humains et de l’existence

 • Narcissisme

 • Place prépondérante dans l’échelle des valeurs

 • Indifférence aux solidarités communautaires

 • Humanitarisme de façade

 • Ignorance du don

 • Préservation parcimonieuse de la vie

 • Esprit d’entreprise limitée à l’accroissement de richesse

 • Désir de sécurité

 • Tendances cosmopolites

 • Indifférence aux attaches, aux enracinements

 • Détachement envers tout attachement religieux de nature collective ou gratuite

 • Ignorance complète du sacré et des sentiments poétiques

 • Inaptitude à l’esthétique

09:30 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 06 février 2021

Eric Zemmour sort victorieux de son procès après ses propos sur le maréchal Pétain

XVMe9803d32-6600-11eb-b428-291134851382.jpg

Source Valeurs actuelles cliquez ici

Eric Zemmour avait encore une fois été attaqué pour ses propos. Le chroniqueur star de l’émission Face à l’info sur CNews est sorti vainqueur de son procès pour « contestation de crime contre l’humanité ». En décembre dernier, le parquet de Paris avait requis une amende de 10.000 euros contre Eric Zemmour. Il s’agissait de 100 jours-amende à 100 euros, soit un total de 10.000 euros contre l’écrivain qui avait soutenu, en octobre 2019 sur CNews, que le Maréchal Pétain avait « sauvé » les Juifs français.

Plus précisément, ses propos avaient été prononcés le 21 octobre 2019 lors d’un débat avec Bernard Henri-Lévy, rapportait Le Figaro. « Un jour, dans une autre émission, vous avez osé dire que Pétain avait sauvé les Juifs français. C'est une monstruosité, c'est du révisionnisme », s'était emporté le philosophe Bernard-Henri-Lévy. « C'est encore une fois le réel, je suis désolé », avait aussitôt rétorqué Eric Zemmour. 

Plusieurs associations (Mrap, Licra, SOS Racisme...) s’étaient retrouvées à la barre en tant que parties civiles. Face à elles, Eric Zemmour ne s’était pas laissé faire… Il avait continué à dire qu’il estimait que le débat sur le rôle de Vichy envers les citoyens juifs français devait être tranché par les historiens et non par la justice. « Je tiens à répéter ce que j'ai dit, les chiffres parlent d'eux-mêmes : en France, 40 % des Juifs étrangers qui ont été exterminés et 90 % des Juifs français qui ont survécu », avait rapporté le journaliste. Avant de conclure : « J'admets que l'on puisse contester ce que je dis mais je ne vois pas en quoi ce que je dis conteste que des Juifs aient été exterminés par des Allemands. »

00:15 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 05 janvier 2021

Et... un de plus qui avait la remontrance facile

Eq90avUW4AI2fm4.jpg

Mauvais temps pour les

donneurs de leçons du Système...

16:25 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 02 janvier 2021

Demain, dimanche 3 janvier à 14 h, mobilisation pour défendre le calvaire de Plorec-sur-Arguenon (22)

131938564_2442937549348429_2735021985950208364_o.jpgCapture d’écran 2020-12-22 à 18.09.30.png

Source Breizh info cliquez là

Les militants gauchistes de la Libre Pensée ont réussi à faire quasiment l’unanimité contre eux concernant l’affaire dite du Calvaire de Plorec-sur-Arguenon, dans les Côtes d’Armor.

Localement d’abord, car les habitants interrogés sont, dans l’ensemble, circonspects sur l’acharnement « laïque » de cette association dans une région qui, traditionnellement et historiquement, est chrétienne et catholique.

Politique ensuite. Ainsi, un appel à mobilisation a été lancé en vue d’une manifestation le 3 janvier prochain, par David Cabas et le collectif « Touche pas à ma croix ».

« En 2017, lors de l’affaire de la croix de Ploërmel, j’ai fondé le collectif « Touche pas ma croix ».

Lors de cette affaire , j’ai dit : Déplacer la croix, c’est déplacer le problème ». Suite à la décision du tribunal administratif de Rennes de détruire le calvaire de Plorec-sur-Arguenon le 5 février 2021, il est évident que j’avais raison.

Hier, mercredi 15 décembre, je me suis déplacé à Plorec-sur-Arguenon et j’ai lancé à nouveau un appel pour protéger notre patrimoine. Ma vidéo a déjà été vue plus de 10.000 fois sur Facebook.

Avec le collectif « Touche pas à ma croix », j’appelle à une grande mobilisation dans le respect des règles sanitaires le dimanche 3 janvier entre 14h et 15h devant le Calvaire de Plorec-sur-Arguenon » indique-t-il.

 

17:07 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 23 décembre 2020

Lettre ouverte à Jean Castex : Vincent Vauclin demande un moratoire sur le vaccin anti-Covid

ghjklo.jpg

Vincent Vauclin, président du Mouvement national-démocrate, vient de publier une lettre ouverte à Jean Castex, Premier ministre, pour lui demander un moratoire sur le vaccin anti-covid. Nous la reproduisons ici :

Monsieur le Premier Ministre,

Le lundi 21 décembre, Monsieur Olivier Véran, Ministre de la Santé, a indiqué que la France débuterait sa campagne de vaccination contre le Covid-19 dès ce dimanche, faisant suite à l'autorisation délivrée par la Commission européenne au vaccin élaboré par la firme Pfizer-BioNTech. Par la présente, et dans l'intérêt national, je vous demande instamment d'ordonner un moratoire sur l'exécution de cette décision pour les motifs suivants.

1. La gravité de l'épidémie est exagérée et ne justifie pas une vaccination générale de la population française.

Le coronavirus SARS-CoV2 serait apparu en novembre 2019 dans la région de Wuhan, en Chine. Il s'agit donc d'un virus très récent dont les symptômes - lorsqu'ils sont manifestes - sont généralement semblables à ceux de la grippe saisonnière, c'est-à-dire sans gravité particulière. Car si le taux de contagiosité du SARS-CoV2 semble effectivement élevé, sa sévérité et sa létalité demeurent faibles. La lecture attentive des données épidémiologiques régulièrement publiées par Santé Publique France démontrent que des formes graves ne surviennent, dans l'immense majorité des cas, que chez des patients déjà âgés (93% des cas de Covid-19 décédés étaient âgés de 65 ans et plus), et de surcroît affectés par des comorbidités graves (renseignées dans 65% des cas). Si l'on enregistre effectivement un excès de mortalité pour l'année 2020 par rapport aux années précédentes, les statistiques officielles ne nous permettent pas d'estimer précisément la part de cette hausse de la mortalité attribuable à l'épidémie de Covid-19, ni de la distinguer de celle relevant des dynamiques démographiques naturelles d'une population vieillissante, ou encore des conséquences psychologiques, sanitaires et sociales des confinements successifs et des diverses mesures spécifiques décidées par votre gouvernement et par celui de votre prédécesseur, M. Edouard Philippe. En somme, une confusion statistique et une surinterprétation unilatérale et systématique des données officielles ont amené à exagérer la gravité de cette épidémie. En réalité, la situation sanitaire de notre pays ne justifie pas une vaccination générale de la population française, comme elle n'a jamais justifié des mesures disproportionnées comme le confinement général d'une population saine, les restrictions de déplacements et les fermetures de lieux recevant du public, ou encore l'instauration d'un couvre-feu sur l'ensemble du territoire.

2. Il ne s'agit pas d'un vaccin conventionnel mais d'un produit de thérapie génique dont nous ignorons tout des effets et des conséquences à long terme.

Plusieurs types de vaccins ont été annoncés par les grandes entreprises pharmaceutiques. Certains d'entre eux, comme celui de la firme chinoise Sinopharm, relèvent de vaccins de type conventionnel : il s'agit d'un virus désactivé qui est injecté au sujet pour faire réagir son système immunitaire et lui faire produire les anticorps capables d'identifier et de combattre la forme naturelle du virus. D'autres vaccins, comme celui produit par la firme Pfizer-BioNTech, sont en réalité des vaccins à ADN ou ARNm. Concrètement, il s'agit d'un protocole de thérapie génique consistant à injecter au sujet une séquence génétique destinée à modifier le fonctionnement de ses cellules pour leur faire produire des protéines et des anticorps contre un agent pathogène. C'est ce type de vaccin qui a été choisi par la France. Outre les questionnements éthiques légitimes sur les dangers potentiels d'administrer à des millions de français ce type de vaccin qui n'a jamais été employé à une telle échelle et qui serait susceptible, selon certains spécialistes comme le professeur Perronne, de transformer le matériel génétique des patients vaccinés de manière irréversible, nous n'avons évidemment pas le recul suffisant pour évaluer les effets secondaires et les conséquences sanitaires de ce type de vaccin dont l'élaboration et les phases de tests ont été accélérées et dont aucune étude indépendante n'a jusqu'ici établi l'innocuité. Au Royaume-Uni, où ce vaccin commence à être administré, l'agence britannique du médicament a déjà émis en urgence une recommandation afin de ne pas vacciner les personnes ayant des antécédents allergiques. Il y a quelques jours, Michael Yeadon, ancien vice-président et directeur scientifique de Pfizer, et Wolfgang Wodarg, parlementaire allemand et médecin, ont alerté sur les effets secondaires du vaccin développé par Pfizer-BioNTech, en particulier sur le risque d'induire une stérilité de durée indéterminée chez les femmes vaccinées. La précipitation avec laquelle votre gouvernement a commandé des millions de doses de ce vaccin et entend les administrer en urgence à la population française est donc tout à fait déraisonnable. En particulier parce que les premiers publics concernés par ce programme de vaccination seront, selon le calendrier défini par le gouvernement, les pensionnaires des Ephad, les résidents de maisons de retraites et les personnes âgées, c'est-à-dire des personnes à la santé fragile et psychologiquement vulnérables dont le consentement libre et éclairé ne saurait être garanti dans ces conditions.

3. Des traitements existent et permettraient de répondre à l'urgence sanitaire en attendant l'immunité collective.

Si la gravité de l'épidémie est exagérée, il est cependant vrai que nos capacités hospitalières risquent la saturation du fait de la durée d'hospitalisation ou de réanimation des patients atteints du Covid-19, qui viennent s'ajouter aux patients déjà hospitalisés pour d'autres motifs, et alors que les capacités d'accueil de nos services d'urgence sont déjà insuffisantes en temps normal. Voilà pourquoi il est capital d'agir sur la durée d'hospitalisation en levant les invraisemblables interdictions de prescriptions imposées aux médecins qui souhaiteraient traiter leurs patients avec des protocoles efficaces comme celui proposé par le professeur Didier Raoult (hydroxychloroquine et azithromycine), qui permettent de réduire la charge virale, d'accroître les chances de rémission et donc de réduire la durée d'hospitalisation des patients malades du Covid-19 lorsque le traitement intervient dès la première phase de la maladie. Cette efficacité a notamment été démontrée récemment dans le rapport d'expertise des professeurs Alessandro Capucci, Luigi Cavanna et Paola Varese qui a été repris par le Conseil d'Etat italien dans sa décision du 11 décembre 2020 pour autoriser la prescription d’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19 en phase précoce. D'autres traitements ont également été avancés, comme la supplémentation en vitamine D proposée par les docteurs Jean-Marc Sabatier et Emmanuelle Faucon ainsi que par l'Académie Nationale de Médecine, et qui permet là aussi de réduire la progression du virus dans l'organisme et de prévenir les risques de développer une forme grave de la maladie. Ainsi, avant d'envisager une vaccination générale de la population française, le gouvernement devrait plutôt privilégier la prévention et le traitement du Covid-19 en recommandant l'usage de molécules connues de longue date, à l'efficacité établie et aux effets secondaires limités.

Monsieur le Premier Ministre, il relève de votre responsabilité et de celle de votre gouvernement de garantir la sécurité des français, en particulier en matière de santé publique. Considérant les nombreuses mises en garde de la communauté scientifique à propos de ce vaccin, et en application du principe de précaution, je vous ai demandé d'ordonner un moratoire sur la vaccination qui doit débuter d'ici quelques jours dans notre pays. J'ose espérer, Monsieur le Premier Ministre, que vous serez sensible aux arguments et aux inquiétudes présentés dans cette lettre, et que vous saurez placer l'intérêt du pays avant celui de certains groupes pharmaceutiques.

Je vous prie de recevoir mes plus cordiales salutations.

Vincent Vauclin

MND cliquez ici

00:13 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 06 novembre 2020

Patrick Jardin, le père d'une victime de la barbarie islamique du Bataclan, lance un appel pour que ce crime ne tombe pas dans l'oubli...

Patrick-Jardin-Bataclan-2019-lettre-Nathalie-1024x576.jpg

Vous avez tous déjà entendu parler du courageux combat que mène depuis cinq ans Patrick Jardin, le père d'une jeune fille assassinée lors du carnage du Bataclan en novembre 2015.

Pour que ce crime ne tombe pas dans la banalité de l'oubli, Patrick Jardin prend de nombreuses initiatives afin d'éveiller nos compatriotes. Ainsi, dernièrement, il a écrit un livre que nous avons déjà mentionné sur ce site cliquez ici.

Aujourd'hui, pour marquer le cinquième anniversaire de cet odieux attentat, il publie un texte intitulé "l'appel du Bataclan". C'est le cri d'alarme d'un homme désespéré qui n'entend pas abandonner sa lutte. Ce teste peut certes être discuté sur certains points, mais ce qui compte c'est le message de résistance à l'islamisation de la France et de l'Europe. Voilà pourquoi nous le relayons bien volontiers ici.

R. H.

L'APPEL

DU BATACLAN

Mes chers compatriotes,

Il y a 5 ans, le 13 novembre 2015, ma fille a été assassinée dans la salle de spectacle du Bataclan. Depuis je n’ai eu de cesse de lutter contre l’islam que certains appellent encore islamisme qui tue nos concitoyens, alors que les responsables politiques n'ont rien fait pour répondre aux tueurs islamiques.

Après Charlie Hebdo et l’hyper casher ils  n’ont rien fait, après la décapitation d’Hervé Cornara ils n’ont rien fait, après le Bataclan ils n’ont rien fait, après le massacre de Nice ils n’ont rien fait , après l’assassinat des deux policiers chez eux devant leur enfant de 3 ans ils n’ont rien fait, après le massacre de Nice ils n’ont rien fait, après l’assassinat d’un policier sur les Champs-Élysées ils n’ont rien fait, après l’assassinat des deux jeunes filles devant la gare de Marseille ils n’ontrien fait, après l’assassinat d’Arnaud Beltrame ils n’ont rien fait, après la fusillade au marché de Noël à Strasbourg ils n’ont rien fait, après la tuerie à l’arme blanche dans les locaux de la préfecture de Paris ils n’ont rien fait, après l’assassinat d’un homme dans un parc à Villejuif ils n’ont rien fait, après l’assassinat cet été à Romans-sur-Isère de deux hommes, dont un père devant son fils de 12 ans ils n’ont rien fait, après l’attaque à la machette devant les anciens locaux de Charlie Hebdo ils n’ont rien fait, après la décapitation de Samuel Paty ils n’ont rien fait, après l’assassinat de 3 personnes dans la basilique de Nice ILS NE FERONT RIEN. On nous a promis l’expulsion de 231 personnes (qui étaient déjà prévues d’être expulsées) seuls à ma connaissance 14 l’ont été. On nous a promis la fermeture de certaines mosquées salafistes seule une seule à ce jour l’a été, et encore pour seulement 6 MOIS. On nous a promis la dissolution d’associations islamistes, dont le CCIF, seule une seule l’a été à ce jour.

LA SITUATION EST GRAVE ET PAR RESPECT POUR LES VICTIMES ET LEUR FAMILLE IL EST INDISPENSABLE DE PRENDRE IMMEDIATEMENT LES MESURES POUR FAIRE CESSER CES TUERIES. NOUS NE POUVONS PAS RESTER PASSIFS DEVANT LES 239 MORTS DEPUIS JANVIER 2015.

Les attentats continuent et même s'accélèrent -nous sommes en train de passer, avec ce « jihad individuel », de 1'attentat par semaine à 1'attentat par jour. Le gouvernement reste dans une posture de déni face à la guerre qui nous est faite c’est INTOLERABLE La justice semble nous avoir trahis, elle semble s'être donnée à nos ennemis. Et les forces de police, de gendarmerie sont laissées sans direction, sans ordres efficaces, offertes en pâture aux barbares, alors qu’il paraît indispensable d’appuyer la mobilisation des forces de l’ordre, et de l’armée contre l’envahisseur.

Constatant la carence, constante, persistante, coupable et criminelle de ceux qui ont la charge de la défense et de l'avenir de notre peuple, je vous lance cet appel, mes chers compatriotes, mes frères, pour dire non, avec moi, aux assassins et aux barbares.

J'en appelle à vous, mes compatriotes, hommes et femmes de cœur, de bonne volonté, d'honneur, de courage comme lors de notre lutte contre le concert abject de Médine au Bataclan.

Je vous invite d’exiger avec moi, la mise en place de plusieurs mesures de bon sens immédiates :

- la reprise en main des Français volontaires pour assurer la sécurité de nos femmes, de nos enfants, de nos aînés et de nos lieux de cultes par la création d’un comité de garde nationale sous l’autorité et en parfaite symbiose avec nos services de police et de gendarmerie après avoir constaté qu’en ce domaine l’État est incapable de nous apporter la sécurité qu’il doit à chaque Français. L’État, à qui le peuple Français a transféré le monopole de violence légitime pour assurer sa sécurité a rompu unilatéralement ce contrat, a trahi la constitution qui le liait au peuple en l’abandonnant sans défense à la violence et à la barbarie. Dans ce cas le peuple est parfaitement légitime pour recouvrer par lui-même sa sécurité, première condition sine qua non de toutes les libertés

- La fermeture de nos frontières aux envahisseurs qui ne fuient pas leur pays en guerre mais viennent chasser sur notre sol toutes les aides sociales qui ne devraient être réservées qu’aux seuls Français.

- La proclamation de l’état d’urgence afin que nos forces de l’ordre puissent sans justificatif procéder à des perquisitions ce qui avait permis en 2015 à la récupération de plusieurs centaines d’armes.

- Le rappel des réservistes, ce qui nous permettra de confiner et de désarmer les Territoires perdus de la République.

-l’organisation d’un référendum tendant au rétablissement de la peine de mort pour les terroristes, ceux qui agressent les forces de l’ordre -militaires, policiers, gendarmes, policiers municipaux-, le personnel enseignants, les soignants, les pompiers en un mot ceux qui s’attaquent à tous nos concitoyens de la « première ligne ».

- L’abrogation des lois favorables à nos ennemis, et hostiles aux défenseurs de la France.

- La suppression de la double nationalité ceux qui en bénéficie devront choisir obligatoirement leur nationalité et s’ils ne choisissent pas la nationalité Française expulsion immédiate et l’expulsion immédiate de tous les islamistes radicaux et de façon plus générale ceux qui préfèrent la charia aux lois de la France.

- La fermeture immédiate de toutes les mosquées salafistes et obligation pour les autres d’effectuer leurs prêches en Français.

- Exiger de l’Union Européenne que la France en matière de lutte contre l’immigration puisse retrouver sa complète autonomie.

- J'en appelle en outre à la constitution d'un Comité de salut public républicain,rassemblant tous les responsables français de toutes tendances politiques afin de matérialiser une union nationale, comme lors de la formidable marche dans Paris suite au massacre de Charlie Hebdo pour faire face à la colonisation de notre Patrie.

Je demande la constitution d’une commission parlementaire pour juger si le Coran et l’islam qui en découle sont compatibles avec les valeurs de la France, en attendant je demande un moratoire d’un an sur la visibilité de l’islam sur le territoire Français au nom du principe de précaution justifiant le confinement.

Dans nos métropoles, nos villes, nos villages, ici, mais aussi outre-mer, l'heure du réveil a sonné. Français patriotes, amoureux de la France, levons-nous, comme nos glorieux aïeux ont su le faire, même dans des situations plus graves que celle que nous connaissons aujourd'hui. Soyons dignes de notre glorieuse histoire, de nos ancêtres de Poitiers, de Bouvines, de Valmy, de Bir-Hakeim. Soyons la continuation de leur bravoure, de leurs efforts, de leurs sacrifices, reprenons en mains le destin de notre Patrie.

Pour la France...

Dès que nous en saurons plus, nous vous informerons sur les possibilités de diffuser ce texte.

23:41 Publié dans Informations nationales, Tribunes libres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 30 octobre 2020

Arrivera le moment où ils devront rendre des comptes...

123259676_836155283860369_4695703307032131791_n.jpg

UN JOUR VIENDRA !

15:12 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

LE BANQUIER A PARLÉ...

Diapositive1 copie 4.jpg

13:02 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 20 octobre 2020

Il y a 5 ans, Hervé Cornara était décapité, et tout le monde s’en foutait !

a-a-a-Hervé-Cornara.jpg

Source Riposte laïque cliquez ici

C’était le 26 juin 2015. Un chef d’entreprise, Hervé Cornara, était décapité par son salarié, Yassin Sahli, qui accrochait sa tête aux grilles d’une usine, avec des banderoles de l’État islamique. Il y avait eu la volonté de l’ensemble des médias et de la classe politique de minorer la gravité d’un tel acte. Nous avions organisé un rassemblement, place de la Bourse, le 30 juin. Les médias avaient totalement boycotté cette initiative, et nous n’étions que 150 à rendre hommage à toutes les victimes de l’islam. Deux journalistes se distingueront particulièrement, David Perrotin, qui se vantera d’avoir téléphoné tout l’après-midi pour demander l’interdiction du rassemblement, et Julien Martin, du Nouvel Observateur, qui, lui, demandera carrément aux policiers de m’arrêter !

Ni oubli, ni pardon !

Sur la manifestation cliquez là

23:27 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 08 octobre 2020

Un message d'Hervé Ryssen en prison depuis trois semaines

 

arton60968-03295.png

Chers amis,
 
Je reçois bien toutes vos lettres, tout votre courrier, toutes vos prières, et je sais qu’ici, d’autres prisonniers subissent sans doute une détresse plus grande que la mienne. Je vous en remercie du fond du cœur car je ne vous cache pas que l’on passe ici parfois par des moments difficiles.
 
J’ignorais jusqu’à présent le pouvoir de la prière... à ma grande honte. Il m’aura fallu attendre 53 ans et une incarcération pour comprendre le message d’amour porté par le christianisme. J’ignore si ce sentiment perdurera en moi. Je ne suis même pas certain que l’on puisse parler de foi religieuse. Tout ce que je sais est que cette solitude qui m’est imposée depuis maintenant deux semaines et les conditions que l’on me fait subir ici m’ont remué l’âme.
 
Toutes vos lettres m’ont été d’un grand secours. Elles ont aussi visiblement intrigué l’administration pénitentiaire qui, à mon arrivée, ignorait tout des causes de mon incarcération, résumées en un lapidaire chef d’inculpation : « Injure, provocation, haine, etc. » ; tant et si bien qu’ils ont jugé préférable de me placer à l’isolement ; c’est-à-dire qu’on est seul en cellule, au lieu d’être à deux, et à un étage séparé d’un bâtiment.
 
La prison de Fleury-Mérogis, qui est la plus grande d’Europe, a libéré des centaines de détenus au mois de mars, du fait de la crise sanitaire. Il y a donc de la place pour les dissidents.
 
Si la solitude carcérale peut être propice à certains déplacements tectoniques dans l’âme humaine, je ne la conseillerais pourtant pas à certains qui, parmi vous, peut-être, pourraient être tentés par cette expérience. Il faut en effet savoir que les prisons françaises abritent 80 % d’étrangers ; la chose est connue. Mais pour avoir observé les cours de « promenade », où des groupes de 70-80 détenus viennent se dégourdir les jambes, je puis vous dire que la proportion d’Européens ne dépasse ici jamais les 5 % ; et l’on est même souvent plus proche des 2 ou 3 %.
 
Tous ces prisonniers expriment évidemment bruyamment leur désir de se faire entendre et hurlent à n’en plus finir à la fenêtre en conversations croisées – quand ils ne mettent pas leur musique exotique pour réjouir toute la société. Vous comprenez ainsi aisément qu’un intellectuel patriote sensible des oreilles ne puisse pas consacrer autant de temps qu’il le souhaiterait à la lecture ou à l’écriture. J’essaie néanmoins de répondre à vos lettres, autant que faire se peut. J’espère que vous me pardonnerez si je ne suis pas parvenu au bout de cette correspondance à la fin de mon séjour.
 
Je remercie encore une fois tous les sympathisants et les personnalités de la cause nationale qui œuvrent à la défense de la liberté d’expression.
 
N’envoyez pas d’argent, pas de chèque, pas de mandat, pas de virement : rien. Faites un don à toutes les organisations patriotes dont les responsables se sont manifestés sans restriction. Sans omettre les personnalités avec qui nous avons pu autrefois avoir quelques différends et qui ont exprimé leur sympathie.
 
Je n’ai besoin de rien ici mais je serai heureux de vous savoir avec moi le 2 décembre prochain, à la 17e chambre du tribunal de Paris.
 
Que Dieu vous garde.
 
Hervé Ryssen

121232793_968638466976907_6996442142507994727_n.jpg

A propos de la détention d'Hervé Ryssen cliquez ici

Réaction de Synthèse nationale cliquez là

23:54 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 22 septembre 2020

Immense acteur, personnalité non-conformiste, Michael Lonsdale est décédé

120040600_204362037779693_302653710372169458_o.jpg

En 2014, il s'engageait pour les Veilleurs

aux côtés des frères Martineau :

00:09 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 23 juillet 2020

La soeur du violeur Traoré : la honte de l'Afrique...

Présentation1.jpg

Le pire, c'est que des blancs reniés

se sont prosternés devant elle...

10:04 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 21 juillet 2020

Nous voulons des noms !

111691021_10157734485572183_8360245380985542709_n.jpg

Source Le Salon beige cliquez ici

Quand un policier blanc tue un délinquant noir à 10 000 kms d’ici, toutes les informations tournent en boucle dans les journaux télévisés français.

Mais quand la racaille tue des Français en France, c’est l’omerta médiatique. Nous connaissons les noms des victimes. Mais la presse masque les noms des assassins.

  • Philippe Monguillot, chauffeur de bus et père de famille mortellement tabassé par des racailles à Bayonne. Des noms ont circulé hors médias…
  • Axelle Dorier, 23 ans, aide-soignante (photo), a été traînée sur 800m et tuée par des chauffards-racailles à Lyon. 3 présumés criminels sont en garde à vue, mais rien ne filtre sur leur identité.

Un journal comme Le Monde consacre un article délirant sur les “micro agressions” racistes. Mais les agressions, lynchages, coups de couteaux, que les Français connaissent, c’est sur FDesouche qu’on les trouve.

La presse française, complice des racailles.

09:10 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 17 juillet 2020

« Guérilla urbaine » aux Sables-d’Olonne : Environ 150 « jeunes » ont affronté les policiers pendant des heures, aucune interpellation

1401555.jpeg

Source F.desouche cliquez là

Un épisode de violences urbaines a secoué le Remblai et la grande plage des Sables-d’Olonne dans la nuit du 14 au 15 juillet 2020.

(…) Selon nos sources, les forces de sécurité sont intervenues pour calmer et séparer ces jeunes qui étaient environ 150.

« Mais, quand ils ont vu des gens en bleu arriver, ils se sont rassemblés pour casser du flic. Ils ont pris des bouteilles et tout ce qu’ils avaient sous la main », raconte un témoin.

(…) Le syndicat Alliance police Nationale, qui estime le nombre de jeunes plus proche de 200, évoque

« une guérilla urbaine. Nos collègues ont reçu des feux d’artifices et des bouteilles de verre provenant de la plage »

« Il s’agissait de jeunes, voire de très jeunes personnes », selon une source proche de l’enquête qui parle également de bandes de La Roche-sur-Yon et du Mans venues en découdre aux Sables-d’Olonne.

Face au nombre important d’agresseurs, aucune interpellation n’a été possible.

11:26 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 30 juin 2020

L'OREAL NOUS AVAIT HABITUÉS À PLUS DE COURAGE... MAIS C'ÉTAIT IL Y A BIEN LONGTEMPS

LOREAL.jpg

18:57 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 18 mai 2020

Disparition de Michel Piccoli...

838_000_par2003102307957.jpg

Il aurait, disait-on, plus ou moins aidé les gauchistes de la LCR au moment du lancement du quotidien Rouge dans les années 1970... c'était alors de bon ton dans le milieu qui était le sien. Mais, reconnaissons-le, quel remarquable acteur. Il lui sera donc beaucoup pardonné.

Roland Hélie

14:29 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 13 mai 2020

Ces minables députés "de droite" qui votent la loi liberticide Avia

loi-liberticide-avia-liste-courageux-censeurs-couards-588x330.jpg

POUR INFORMATION :

le résultat du vote de la loi Avia sur Polémia cliquez ici 

 

23:30 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 30 avril 2020

Des nouvelles (rassurantes) de Christian Bouchet

15644908.jpg

Nous l'avions appris à la fin du mois de mars, notre confère, camarade et ami Christian Bouchet, directeur des Editions nantaises Ars Magna, présentes chaque année à nos journées nationalistes et identitaires, était hospitalisé dans un état très grave en raison du Coronavirus. De nombreux lecteurs de Synthèse nationale, inquiets, nous ont interrogés régulièrement sur l'évolution de sa maladie mais nous n'étions pas en mesure de les informer.  

Bonne nouvelle, nous sommes rassurés ! Depuis hier, Christian est sorti de l'hôpital et nous nous en réjouissons tous. Certes, il devra se reposer mais nous espérons le revoir bientôt à nos côtés. Nous lui souhaitons tous un prompt rétablissement.

R.H.

13:02 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 23 avril 2020

Des masques pour tous... mais pas pour Stéphane Ravier et ses administrés marseillais

stephane_ravier_candidat_fn_marseille.jpg

Voici ce qu’on peut lire sur Valeurs actuelles : « Antoine Baudino, attaché parlementaire de Stéphane Ravier et candidat RN à la mairie de Berre-l’Étang (Bouches-du-Rhône), cherchait en effet 1 000 visières de protection auprès des entreprises de la cité phocéenne afin de fournir les commerçants du 7e secteur de Marseille. Parmi plusieurs réponses positives accompagnées d’un devis, à sa grande surprise, il reçoit cette réponse quelque peu détonante de l’une de ces entreprises, nommée Make it Marseille : « Désolé, nous ne souhaitons pas contribuer à vos actions, ne partageant pas les mêmes valeurs que le Rassemblement National. » Contacté par Valeurs actuelles, le sénateur RN Stéphane Ravier ne mâche pas à ses mots à l’encontre de cette société : « Ça ressemble à une attitude de “salauds” ».

Dans tous les cas, la discrimination commerciale pour des raisons politiques est sanctionnée par la loi. L’article L121-11 du Code de la consommation dispose qu’« est interdit le fait de refuser à un consommateur la vente d’un produit ou la prestation d’un service, sauf motif légitime ». Cela signifie qu’un professionnel n’a pas le droit de refuser de vendre un produit ou une prestation de service à un consommateur.

Le Code pénal (articles 225-1 à 225-4) sanctionne toutes les discriminations, mais aussi le refus d’une vente ou d’une prestation de services ayant pour cause une discrimination fondée sur l’origine, le sexe, la situation de famille, l’apparence physique, le patronyme, l’état de santé, le handicap, les caractéristiques génétiques, les moeurs, les orientations sexuelles, l’âge, les opinions politiques, les activités syndicales, l’appartenance à une ethnie, une nation, une race, ou une religion. Les amendes peuvent aller jusqu’à 45 000 euros et/ou un emprisonnement jusqu’à trois ans (sanctions quintuplées pour les sociétés).

Source Breizh infos cliquez ici

12:14 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 03 avril 2020

Si les ricains n'étaient pas là... Nous aurions des masques français en France

IMG-20200328-WA0014.jpg

Rachetée en 2010 par le groupe américain Honeywell, l’entreprise de fabrication de masques Spérian, basée à Plaintel (Côtes-d’Armor), a fermé ses portes en octobre 2018. Cette fermeture est le symbole de la problématique des délocalisations d’activités stratégiques lors de leur rachat par des groupes étrangers...

Lire la suite cliquez ici

16:49 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 19 janvier 2020

Gigantesque succès de la manifestation parisienne contre la PMA GPA

82936367_2740483509375820_8208078442806116352_n.jpg

La presse aux ordres s'est évertuée à minimiser l'énorme mobilisation contre la PMA GPA en colportant les chiffres fantaisistes du sinistre Castaner. Mais les faits sont têtus et les Français ont constaté, à la vue de l'ampleur de la manif, à quel point le gouvernement les prend pour des imbéciles...

eoqc5_fxuaa58oe-1-e1579451589424-1050x600.jpg

23:16 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 18 janvier 2020

Macron débusqué au théâtre : pas très glorieux

82264178_117802373079040_8458717263728476160_o.jpg

Source cliquez ici

19:04 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 11 août 2019

BRIGITTE BARDOT DÉNONCE SUR UNE PLEINE PAGE LES MÉTHODES DE "L'AÏD EL-KEBIR" DANS LE FIGARO

67966544_874006259641848_2148417343825379328_n.jpg

17:17 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 01 août 2019

Les 266 fossoyeurs qui ont voté le CETA

67617788_632615160566392_5954440503377264640_o.jpg

10:25 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 15 juillet 2019

FRANÇOIS DE RUGY EST L'HOMME DES LOBBYS EOLIENS : QU'IL DÉGAGE !

2019 07 RUGY EOL.jpg

En tant que ministre de l'Ecologie, le gastronome François de Rugy a cautionné toutes les implantations de champs éoliens en France. Il est l'interlocuteur privilégié des lobbys et consortiums de l'industrie éolienne qui ruine et saccage notre pays. Qu'il se casse et nous ne regretterons pas son départ...

Lire aussi cliquez là

14:28 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 11 juillet 2019

Assassinat de Vincent Lambert : les réactions d'indignation se multiplient...

66268125_1989585471147124_1689871714588033024_n.jpg

Depuis 11 ans, Vincent Lambert était, disait-on, "en fin de vie"... Ce matin, les tenants de la pensée dominante doivent être satisfaits, ce "malade encombrant qui n'en finissait pas de mourir" n'est plus. Sa "fin de vie" aura tout de même duré 11 années... Ils sont soulagés car une décision de justice suivie d'un geste criminel leur a enfin donné raison... Ils peuvent partir tranquillement en vacance, la voie est libre pour la légalisation de l'euthanasie...

Synthèse nationale

De nombreuses réactions nous sont déjà parvenues :

La Fraternité St Pie X :

Lourdement handicapé à la suite d’un accident de la route survenu en 2008, la justice des hommes et une médecine oublieuse du serment d’Hippocrate ont estimé que sa vie ne valait plus rien, et que lui prodiguer les soins les plus élémentaires – l’alimentation et l’hydratation – constituait une obstination déraisonnable, autrement dit un acharnement thérapeutique.

Malgré de nombreuses démarches et un combat héroïque avec leurs avocats, les parents de Vincent Lambert pleurent aujourd’hui leur fils, victime d’une euthanasie active, véritable assassinat déguisé.

« La mort de Vincent (…) lui a été imposée à lui comme à nous. (…) Nous ne pouvons que nous résigner dans la douleur, l’incompréhension, mais aussi dans l’Espérance », écrivaient-ils peu avant cette mort.

La rédaction de FSSPX.Actualités présente ses profondes condoléances à ces parents si éprouvés.

Donnez-lui Seigneur le repos éternel, et que votre lumière luise à jamais sur lui.

Jean-François Touzé :

Dieu ait son âme. Dieu jugera ses assassins.

Academie Christiana :

La mort de Vincent Lambert est notre défaite comme nation, civilisation et personne, fruit de notre démission face à notre histoire, nos blessures et notre égoïsme. Il est face à Dieu, nous sommes face à nous-mêmes. Qu’il repose en paix.

Le Parti de la France :

Suite à la décision d'un juge sous la pression de la caste politico-médiatique et de médecins fous, Vincent Lambert, handicapé tétraplégique, a été condamné à mourir par dénutrition et déshydratation contre l'avis de ses parents qui ont tout fait pour éviter cet assassinat. Après 10 jours d'agonie, il a rejoint le seigneur ce matin.

Ceci ouvre la voie à une légalisation de l'euthanasie, tant voulue par les loges maçonniques, qui ne tardera sûrement pas et donnera bien évidemment lieu aux mêmes dérives que pour l'IVG (220.000 avortements par an) utilisée par « confort » dans plus de 90 % des cas.

Le Parti de la France rappelle sa volonté de protéger la vie, de la conception jusqu'à la mort naturelle, et d'inscrire ce principe dans la Constitution.

Bruno Gollnisch :

Vincent Lambert est mort. De faim et de soif. Alors qu’il n’était pas en fin de vie, et que ses parents proposaient de le reprendre. Crime d’État. Je suis triste pour tout ce que cela révèle de notre société.

L'Action française :

C’est fini. Vincent Lambert est mort, et toute notre société a honte – ou devrait avoir honte.

Elle devrait avoir honte car il y a eu un acharnement procédurier inexplicable sinon par la volonté de faire un exemple. Oui, en France, depuis plusieurs années, on a décidé que Vincent Lambert devait être l’exemple de la miséricorde républicaine. C’est-à-dire qu’on a expliqué qu’il était un légume, qu’on l’a privé des soins auxquels il avait droit, qu’on a persécuté et diffamé ses parents et, enfin, qu’on l’a tué.

Voilà qu’on touche enfin du doigt la réalité de l’euthanasie : des médecins, des experts et des juges ont décidé qu’un malade devait mourir après avoir été traité comme un chien, enfermé dans sa chambre comme aucun prisonnier n’est détenu en France, parce que ce malade, pour eux, n’avait plus de dignité – alors que ce sont eux qui l’ont déclaré et rendu indigne des soins qu’on distribue aux autres malades dans son cas, indigne d’être transféré dans un service de soins palliatifs où il aurait pu mourir vraiment accompagné. Des médecins jugent désormais que droguer, affamer et assoiffer un homme, c’est soutenir la dignité des bien portants, au nom du Progrès.

La France a donc donné le spectacle d’un appareil d’État, justice, santé, administrations et police (car on mobilisa les policiers pour bien s’assurer que le condamné serait exécuté), tout entier tourné vers un but : faire mourir l’innocent, le proclamer, et insulter ses défenseurs.

Quant aux Français dont on nous dit que leur soutien à l’euthanasie est de plus en plus affirmé, ont-ils réfléchi qu’ils étaient eux aussi, pour beaucoup, des faibles et des incapables aux yeux du pouvoir – dont les soutiens n’hésitaient pas à les insulter et même à demander qu’on leur tire dessus ? Se rendent-ils compte que répondre “oui” à un sondage conduit parfois à des lois qui les conduiront à la mort ?

Voilà donc où en est rendue la France : à affirmer que l’assassinat est bon, à affirmer que la dignité ne réside que dans la capacité, à affirmer que la puissance publique a pour mission d’éliminer les faibles. Vertigineux progrès.

Comme tant d’autres Français, l’Action Française regarde ce lit vide. Elle mesure combien la suppression d’un compatriote en raison d’un accident dont il ne se remit pas complétement est le signe d’une victoire de la barbarie sur la raison, de l’idéologie sur la politique naturelle.

Ce lit vide est une fosse béante dans laquelle la start-up nation est prête à faire basculer tous ceux qu’elle réprouve, handicapés, déments séniles ou simplement gens usés par la vie, comme en Belgique. La politique répond parfois à des lois : quand une idéologie tue l’Homme, elle ne cesse de tuer ses semblables. Aux mêmes causes, les mêmes effets.

L’Action française présume que la représentation nationale brandira demain le cadavre de Vincent Lambert pour justifier sa légalisation de l’euthanasie. La République, c’est Créon. Et Créon, c’est la mort.

Robert Ménard, maire de Béziers :

Le cas Vincent Lambert doit nous faire réfléchir. Sur la liberté individuelle. Sur la vie. Tout cela est complexe. Philosophique. Anthropologique. Les prises de position radicales n'ont ici aucun intérêt. Notre société a besoin d'apaisement sur ce sujet fondamental.

Michel Houellebecq :

Pour l’écrivain qui vient de publier sur le site du quotidien Le Monde cliquez ici une tribune, rien ne justifiait l’arrêt des soins de l’ex-infirmier, mort jeudi après onze ans d’état végétatif. Vincent Lambert est mort pour l'exemple, il a été victime d’une surmédiatisation et d’une forme d’ingérence de l’Etat.

Civitas, Alain Escada :

Ce jeudi matin, Vincent Lambert est mort dans sa chambre d’hôpital. Qu’il repose en paix. Prions pour lui et pour sa famille.

La mort de Vincent Lambert ce matin est la conséquence directe du totalitarisme démocratique imposé par la républiquemaçonnique et qui décide qui peut vivre (par exemple le violeur, l’assassin, le terroriste, tous protégés par la justice moderne) et qui doit mourir (par exemple un handicapé comme Vincent).

La mort de Vincent Lambert, décidée à la requête de l’Etat, est la mise en application d’une pensée eugéniste et marchande, véhiculée par les loges maçonniques et entretenue par Jacques Attali.

La doctrine catholique veut qu’un Etat qui s’en inspire se soucie des plus faibles, avec charité et justice.

A l’inverse, la logique maçonnique eugéniste et marchande considère que celui qui n’est plus ni producteur ni consommateur ne mérite plus de vivre. C’est cette voie qu’a choisi de suivre le gouvernement d’Emmanuel Macron. La boîte de Pandore est ouverte. Nul ne peut prédire qui sera le suivant et jusqu’à quel point s’allongera la liste.

L'AGRIF :

Vincent est mort, tué par raison d’État et par un médecin qui a renoncé à son serment d’Hippocrate. Cette cathédrale d’humanité qui brûlait depuis une semaine sous nos yeux impuissants s’est effondrée. Il n’aura été tenu aucun compte de la dignité de cet homme handicapé, condamné parce que handicapé.

Car la première dignité, c’est le respect de la vie d’une personne. 

C’est un peu de notre humanité à tous qui s’en est allée aujourd’hui, tant cette faute ignoble qui ébranle les fondements de notre droit et de notre civilisation rejaillit sur nous tous.

L’heure est au deuil et au recueillement.  Il est aussi à la méditation de ce crime...

11:30 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 21 juin 2019

Les grandes impostures (1) : « Le nationalisme, c’est la guerre »

113037650.jpgFranck Timmermans  

Membre du Bureau politique

du Parti de la France

« Le nationalisme, c’est la guerre » (François Mitterrand en janvier 1995, repris par Juppé en 2016 et Macron en mai 2019).

Il y a comme une filiation entre ces trois-là et nul doute que vous l’aurez établie par la simple chronologie, l’étude des faits qui explique souvent tout. En 1995, c’était le dernier discours de Mitterrand, c’était au Parlement européen et ce n’était pas un hasard. Après l’ovation des eurodéputés énamourés, le Président rencontra à la préfecture de Strasbourg Le Pen et Hersant en grande conversation et dit à JMLP « Bonjour M. Le Pen, je vous ai bien eu tout à l’heure. (...) vous ne vous êtes pas senti visé ? » lequel répond : « Non, M. le Président ! Vous savez très bien que beaucoup de guerres n’ont rien à voir avec le nationalisme ; il y a des guerres de religion, des guerres pour le pétrole, etc ». Mitterrand l’admet à mi-mots : « Ah, c’est un grand sujet que la cause des guerres ; on n’a pas le temps d’en parler maintenant dans ce salon (...) Je le regrette d’ailleurs mais on va se revoir bientôt ? Je l’espère. À vous d’en décider. » Plus qu’une invitation, une invite ! Reste à savoir si les mémoires du sollicité en diront plus. Quoi qu’il en soit, Le Pen avait fort bien répondu (on dit « taclé » en novlangue…) mais c’est Carl Lang qui le fit dans le numéro du 1er février 95 de la Lettre de JMLP, avec d’excellents arguments. Sans doute, le Président du FN avait-il eu entre-temps l’occasion d’en débattre et il se dispensa donc élégamment d’un épilogue de trop dans son journal.

Resituons le contexte de 95 : nous sommes à 5 mois des élections présidentielles ; le Premier Ministre Balladur est en disgrâce pour avoir usurpé en août 1994 des prérogatives réservées à l’Élysée en l’absence de Mitterrand malade. La réaction prostatataire dudit est sans appel et son soutien discret à Chirac est dès lors acquis puisqu’il est hors de question d’adouber Jospin comme successeur du Pharaon. Le PS peut sombrer, après lui le déluge ! Ce discours dès le début janvier résonne comme une charge. J’aurais tendance à la considérer comme celle du chef autoproclamé du Front républicain d’alors, comme également un message de soutien indirect à Chirac, le candidat le plus viscéralement antilepéniste qui soit. Aucune équivoque ne doit profiter à Balladur qui a eu l’audace d’être conciliant avec le FN et qui pourrait même être tenté par un rapprochement, qui sait ? La chronologie parle encore : c’est le lendemain précisément, le 18 janvier, que Balladur a choisi depuis longtemps pour annoncer sa candidature à l’élection présidentielle. Et ce n’est pas un hasard si Mitterrand essaye dès la veille de lui voler la vedette et de cadrer le vrai débat. Voilà pour la forme florentine des tactiques. Sur le fond, ses divers successeurs ou disciples aiment donc à reprendre la formule. Pourtant, le Président jarnacais fit preuve d’un abus d’amalgame et sa grande culture d’essence maurrassienne n’en dévoile que davantage encore la manœuvre ! Mitterrand, pour la circonstance et les besoins de sa cause, se plut donc à confondre « nationalisme » et « impérialismes expansionnistes ». La diatribe est trop forte et générale pour se limiter à la seule 2e guerre mondiale, et il y aurait beaucoup à dire sur ses origines ainsi que sur les idéologies et protagonistes réellement en cause. Et il ne faut pas oublier ces pays de gouvernements « nationalistes » qui préservèrent leurs populations des affres de la guerre (Argentine, Portugal, Espagne, Turquie, etc). Au sujet de la 1ère Guerre mondiale, à qui donc faisait-il le reproche du « nationalisme », à l’assassin de l’Archiduc présenté comme tel, puis plus tard déifié par Tito ? À celui de Jaurès qui était un cinglé manipulé ? Ou aux Habsbourg, aux familles impériales toutes confondues et tant honnies par les loges et les Gauches réunies ? En France, ce sont bien des Radsocs comme Poincaré, Briand et Clémenceau qui étaient au pouvoir, ce n’est pas l’Action française, et ce fut bien Poincaré qui poussa la Russie à la guerre pour mieux encercler les empires centraux. Pour Mitterrand, qui sont les nationalistes fauteurs de guerre en 1870 ? Napoléon le « petit » comme disait Hugo ? Les Versaillais et Adolphe Thiers qui rétablirent la République ? Ou les communards avec parmi eux le Colonel Louis Rossel ? Le Nationalisme a trop bon dos, celui d’un fusible.

Mitterrand le savait pourtant bien, utiliser le manichéisme dans l’analyse des guerres c’est autant la réserver à la seule propagande du vainqueur ! Notre Nationalisme a trop à cœur l’économie du sang des Français pour être belliciste ! Le Nationalisme politique réagit toutes les fois où le peuple et la Nation sont en danger, qu’il soit économique, social, identitaire ou militaire, et aujourd’hui culturel, religieux et démographique. Son action est celle de défenses immunitaires. Si nous étions des provocateurs, nous aurions eu depuis longtemps l’occasion de mettre le feu aux poudres. Je dirais même que si le combat national avait été tout autre, les risques de guerre civile dès 1985 auraient pu conduire notre Pays au chaos et dans les bras du communisme. Le Pen a eu raison de répondre à Mitterrand. Aux religions et au pétrole, nous pourrions ajouter les guerres provoquées par les officines de pays qui n’avaient à l’époque rien de nationalistes, la CIA et le KGB, responsables de guerres civiles en Afrique et en Asie pour leurs besoins respectifs ; celles provoquées dès 1918 par le Communisme qui aura semé la mort de 85 millions d’hommes partout où il s’est installé ! Les guerres civiles aussi, comme en France et en Amérique, et dont les causes ne doivent rien au nationalisme, nous le savons bien. Les guerres de succession, les guerres économiques par FMI interposé, les blocus affameurs, les guerres ethniques et tribales, les guerres sporadiques dues au terrorisme, et même en 1969 une guerre du football qui opposa le Salvador au Honduras ! Demain, ce sera peut-être la guerre de l’eau, la guerre de l’air, la guerre du Dollar, celle des Réseaux internet ou celle des USA contre la Chine. Notre monde est fou. Et Mitterrand avait un sacré culot pour viser le FN en 1995, le premier parti politique à dire NON à la guerre en Irak dès 1990 !

Mais il avait ses raisons, toutes politiciennes. Et c’est là une circonstance aggravante pour un Président que d’utiliser un subterfuge pour ostraciser cyniquement une partie de l’électorat !

En 1995, Mitterrand avait l’excuse de l’âge, de la maladie et de l’orgueil pour scénariser sa sortie. En 2019, il n’y a pas d’excuses, il n’y a qu’un misérable spéculateur qui exacerbe les tensions d’un pays acculé au désastre par la faute du même Front républicain depuis 40 ans.

2017 12 01 PUB SITE 1.jpg

00:27 Publié dans Franck Timmermans, Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |