Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 11 août 2019

BRIGITTE BARDOT DÉNONCE SUR UNE PLEINE PAGE LES MÉTHODES DE "L'AÏD EL-KEBIR" DANS LE FIGARO

67966544_874006259641848_2148417343825379328_n.jpg

17:17 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 01 août 2019

Les 266 fossoyeurs qui ont voté le CETA

67617788_632615160566392_5954440503377264640_o.jpg

10:25 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 15 juillet 2019

FRANÇOIS DE RUGY EST L'HOMME DES LOBBYS EOLIENS : QU'IL DÉGAGE !

2019 07 RUGY EOL.jpg

En tant que ministre de l'Ecologie, le gastronome François de Rugy a cautionné toutes les implantations de champs éoliens en France. Il est l'interlocuteur privilégié des lobbys et consortiums de l'industrie éolienne qui ruine et saccage notre pays. Qu'il se casse et nous ne regretterons pas son départ...

Lire aussi cliquez là

14:28 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 11 juillet 2019

Assassinat de Vincent Lambert : les réactions d'indignation se multiplient...

66268125_1989585471147124_1689871714588033024_n.jpg

Depuis 11 ans, Vincent Lambert était, disait-on, "en fin de vie"... Ce matin, les tenants de la pensée dominante doivent être satisfaits, ce "malade encombrant qui n'en finissait pas de mourir" n'est plus. Sa "fin de vie" aura tout de même duré 11 années... Ils sont soulagés car une décision de justice suivie d'un geste criminel leur a enfin donné raison... Ils peuvent partir tranquillement en vacance, la voie est libre pour la légalisation de l'euthanasie...

Synthèse nationale

De nombreuses réactions nous sont déjà parvenues :

La Fraternité St Pie X :

Lourdement handicapé à la suite d’un accident de la route survenu en 2008, la justice des hommes et une médecine oublieuse du serment d’Hippocrate ont estimé que sa vie ne valait plus rien, et que lui prodiguer les soins les plus élémentaires – l’alimentation et l’hydratation – constituait une obstination déraisonnable, autrement dit un acharnement thérapeutique.

Malgré de nombreuses démarches et un combat héroïque avec leurs avocats, les parents de Vincent Lambert pleurent aujourd’hui leur fils, victime d’une euthanasie active, véritable assassinat déguisé.

« La mort de Vincent (…) lui a été imposée à lui comme à nous. (…) Nous ne pouvons que nous résigner dans la douleur, l’incompréhension, mais aussi dans l’Espérance », écrivaient-ils peu avant cette mort.

La rédaction de FSSPX.Actualités présente ses profondes condoléances à ces parents si éprouvés.

Donnez-lui Seigneur le repos éternel, et que votre lumière luise à jamais sur lui.

Jean-François Touzé :

Dieu ait son âme. Dieu jugera ses assassins.

Academie Christiana :

La mort de Vincent Lambert est notre défaite comme nation, civilisation et personne, fruit de notre démission face à notre histoire, nos blessures et notre égoïsme. Il est face à Dieu, nous sommes face à nous-mêmes. Qu’il repose en paix.

Le Parti de la France :

Suite à la décision d'un juge sous la pression de la caste politico-médiatique et de médecins fous, Vincent Lambert, handicapé tétraplégique, a été condamné à mourir par dénutrition et déshydratation contre l'avis de ses parents qui ont tout fait pour éviter cet assassinat. Après 10 jours d'agonie, il a rejoint le seigneur ce matin.

Ceci ouvre la voie à une légalisation de l'euthanasie, tant voulue par les loges maçonniques, qui ne tardera sûrement pas et donnera bien évidemment lieu aux mêmes dérives que pour l'IVG (220.000 avortements par an) utilisée par « confort » dans plus de 90 % des cas.

Le Parti de la France rappelle sa volonté de protéger la vie, de la conception jusqu'à la mort naturelle, et d'inscrire ce principe dans la Constitution.

Bruno Gollnisch :

Vincent Lambert est mort. De faim et de soif. Alors qu’il n’était pas en fin de vie, et que ses parents proposaient de le reprendre. Crime d’État. Je suis triste pour tout ce que cela révèle de notre société.

L'Action française :

C’est fini. Vincent Lambert est mort, et toute notre société a honte – ou devrait avoir honte.

Elle devrait avoir honte car il y a eu un acharnement procédurier inexplicable sinon par la volonté de faire un exemple. Oui, en France, depuis plusieurs années, on a décidé que Vincent Lambert devait être l’exemple de la miséricorde républicaine. C’est-à-dire qu’on a expliqué qu’il était un légume, qu’on l’a privé des soins auxquels il avait droit, qu’on a persécuté et diffamé ses parents et, enfin, qu’on l’a tué.

Voilà qu’on touche enfin du doigt la réalité de l’euthanasie : des médecins, des experts et des juges ont décidé qu’un malade devait mourir après avoir été traité comme un chien, enfermé dans sa chambre comme aucun prisonnier n’est détenu en France, parce que ce malade, pour eux, n’avait plus de dignité – alors que ce sont eux qui l’ont déclaré et rendu indigne des soins qu’on distribue aux autres malades dans son cas, indigne d’être transféré dans un service de soins palliatifs où il aurait pu mourir vraiment accompagné. Des médecins jugent désormais que droguer, affamer et assoiffer un homme, c’est soutenir la dignité des bien portants, au nom du Progrès.

La France a donc donné le spectacle d’un appareil d’État, justice, santé, administrations et police (car on mobilisa les policiers pour bien s’assurer que le condamné serait exécuté), tout entier tourné vers un but : faire mourir l’innocent, le proclamer, et insulter ses défenseurs.

Quant aux Français dont on nous dit que leur soutien à l’euthanasie est de plus en plus affirmé, ont-ils réfléchi qu’ils étaient eux aussi, pour beaucoup, des faibles et des incapables aux yeux du pouvoir – dont les soutiens n’hésitaient pas à les insulter et même à demander qu’on leur tire dessus ? Se rendent-ils compte que répondre “oui” à un sondage conduit parfois à des lois qui les conduiront à la mort ?

Voilà donc où en est rendue la France : à affirmer que l’assassinat est bon, à affirmer que la dignité ne réside que dans la capacité, à affirmer que la puissance publique a pour mission d’éliminer les faibles. Vertigineux progrès.

Comme tant d’autres Français, l’Action Française regarde ce lit vide. Elle mesure combien la suppression d’un compatriote en raison d’un accident dont il ne se remit pas complétement est le signe d’une victoire de la barbarie sur la raison, de l’idéologie sur la politique naturelle.

Ce lit vide est une fosse béante dans laquelle la start-up nation est prête à faire basculer tous ceux qu’elle réprouve, handicapés, déments séniles ou simplement gens usés par la vie, comme en Belgique. La politique répond parfois à des lois : quand une idéologie tue l’Homme, elle ne cesse de tuer ses semblables. Aux mêmes causes, les mêmes effets.

L’Action française présume que la représentation nationale brandira demain le cadavre de Vincent Lambert pour justifier sa légalisation de l’euthanasie. La République, c’est Créon. Et Créon, c’est la mort.

Robert Ménard, maire de Béziers :

Le cas Vincent Lambert doit nous faire réfléchir. Sur la liberté individuelle. Sur la vie. Tout cela est complexe. Philosophique. Anthropologique. Les prises de position radicales n'ont ici aucun intérêt. Notre société a besoin d'apaisement sur ce sujet fondamental.

Michel Houellebecq :

Pour l’écrivain qui vient de publier sur le site du quotidien Le Monde cliquez ici une tribune, rien ne justifiait l’arrêt des soins de l’ex-infirmier, mort jeudi après onze ans d’état végétatif. Vincent Lambert est mort pour l'exemple, il a été victime d’une surmédiatisation et d’une forme d’ingérence de l’Etat.

Civitas, Alain Escada :

Ce jeudi matin, Vincent Lambert est mort dans sa chambre d’hôpital. Qu’il repose en paix. Prions pour lui et pour sa famille.

La mort de Vincent Lambert ce matin est la conséquence directe du totalitarisme démocratique imposé par la républiquemaçonnique et qui décide qui peut vivre (par exemple le violeur, l’assassin, le terroriste, tous protégés par la justice moderne) et qui doit mourir (par exemple un handicapé comme Vincent).

La mort de Vincent Lambert, décidée à la requête de l’Etat, est la mise en application d’une pensée eugéniste et marchande, véhiculée par les loges maçonniques et entretenue par Jacques Attali.

La doctrine catholique veut qu’un Etat qui s’en inspire se soucie des plus faibles, avec charité et justice.

A l’inverse, la logique maçonnique eugéniste et marchande considère que celui qui n’est plus ni producteur ni consommateur ne mérite plus de vivre. C’est cette voie qu’a choisi de suivre le gouvernement d’Emmanuel Macron. La boîte de Pandore est ouverte. Nul ne peut prédire qui sera le suivant et jusqu’à quel point s’allongera la liste.

L'AGRIF :

Vincent est mort, tué par raison d’État et par un médecin qui a renoncé à son serment d’Hippocrate. Cette cathédrale d’humanité qui brûlait depuis une semaine sous nos yeux impuissants s’est effondrée. Il n’aura été tenu aucun compte de la dignité de cet homme handicapé, condamné parce que handicapé.

Car la première dignité, c’est le respect de la vie d’une personne. 

C’est un peu de notre humanité à tous qui s’en est allée aujourd’hui, tant cette faute ignoble qui ébranle les fondements de notre droit et de notre civilisation rejaillit sur nous tous.

L’heure est au deuil et au recueillement.  Il est aussi à la méditation de ce crime...

11:30 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 21 juin 2019

Les grandes impostures (1) : « Le nationalisme, c’est la guerre »

113037650.jpgFranck Timmermans  

Membre du Bureau politique

du Parti de la France

« Le nationalisme, c’est la guerre » (François Mitterrand en janvier 1995, repris par Juppé en 2016 et Macron en mai 2019).

Il y a comme une filiation entre ces trois-là et nul doute que vous l’aurez établie par la simple chronologie, l’étude des faits qui explique souvent tout. En 1995, c’était le dernier discours de Mitterrand, c’était au Parlement européen et ce n’était pas un hasard. Après l’ovation des eurodéputés énamourés, le Président rencontra à la préfecture de Strasbourg Le Pen et Hersant en grande conversation et dit à JMLP « Bonjour M. Le Pen, je vous ai bien eu tout à l’heure. (...) vous ne vous êtes pas senti visé ? » lequel répond : « Non, M. le Président ! Vous savez très bien que beaucoup de guerres n’ont rien à voir avec le nationalisme ; il y a des guerres de religion, des guerres pour le pétrole, etc ». Mitterrand l’admet à mi-mots : « Ah, c’est un grand sujet que la cause des guerres ; on n’a pas le temps d’en parler maintenant dans ce salon (...) Je le regrette d’ailleurs mais on va se revoir bientôt ? Je l’espère. À vous d’en décider. » Plus qu’une invitation, une invite ! Reste à savoir si les mémoires du sollicité en diront plus. Quoi qu’il en soit, Le Pen avait fort bien répondu (on dit « taclé » en novlangue…) mais c’est Carl Lang qui le fit dans le numéro du 1er février 95 de la Lettre de JMLP, avec d’excellents arguments. Sans doute, le Président du FN avait-il eu entre-temps l’occasion d’en débattre et il se dispensa donc élégamment d’un épilogue de trop dans son journal.

Resituons le contexte de 95 : nous sommes à 5 mois des élections présidentielles ; le Premier Ministre Balladur est en disgrâce pour avoir usurpé en août 1994 des prérogatives réservées à l’Élysée en l’absence de Mitterrand malade. La réaction prostatataire dudit est sans appel et son soutien discret à Chirac est dès lors acquis puisqu’il est hors de question d’adouber Jospin comme successeur du Pharaon. Le PS peut sombrer, après lui le déluge ! Ce discours dès le début janvier résonne comme une charge. J’aurais tendance à la considérer comme celle du chef autoproclamé du Front républicain d’alors, comme également un message de soutien indirect à Chirac, le candidat le plus viscéralement antilepéniste qui soit. Aucune équivoque ne doit profiter à Balladur qui a eu l’audace d’être conciliant avec le FN et qui pourrait même être tenté par un rapprochement, qui sait ? La chronologie parle encore : c’est le lendemain précisément, le 18 janvier, que Balladur a choisi depuis longtemps pour annoncer sa candidature à l’élection présidentielle. Et ce n’est pas un hasard si Mitterrand essaye dès la veille de lui voler la vedette et de cadrer le vrai débat. Voilà pour la forme florentine des tactiques. Sur le fond, ses divers successeurs ou disciples aiment donc à reprendre la formule. Pourtant, le Président jarnacais fit preuve d’un abus d’amalgame et sa grande culture d’essence maurrassienne n’en dévoile que davantage encore la manœuvre ! Mitterrand, pour la circonstance et les besoins de sa cause, se plut donc à confondre « nationalisme » et « impérialismes expansionnistes ». La diatribe est trop forte et générale pour se limiter à la seule 2e guerre mondiale, et il y aurait beaucoup à dire sur ses origines ainsi que sur les idéologies et protagonistes réellement en cause. Et il ne faut pas oublier ces pays de gouvernements « nationalistes » qui préservèrent leurs populations des affres de la guerre (Argentine, Portugal, Espagne, Turquie, etc). Au sujet de la 1ère Guerre mondiale, à qui donc faisait-il le reproche du « nationalisme », à l’assassin de l’Archiduc présenté comme tel, puis plus tard déifié par Tito ? À celui de Jaurès qui était un cinglé manipulé ? Ou aux Habsbourg, aux familles impériales toutes confondues et tant honnies par les loges et les Gauches réunies ? En France, ce sont bien des Radsocs comme Poincaré, Briand et Clémenceau qui étaient au pouvoir, ce n’est pas l’Action française, et ce fut bien Poincaré qui poussa la Russie à la guerre pour mieux encercler les empires centraux. Pour Mitterrand, qui sont les nationalistes fauteurs de guerre en 1870 ? Napoléon le « petit » comme disait Hugo ? Les Versaillais et Adolphe Thiers qui rétablirent la République ? Ou les communards avec parmi eux le Colonel Louis Rossel ? Le Nationalisme a trop bon dos, celui d’un fusible.

Mitterrand le savait pourtant bien, utiliser le manichéisme dans l’analyse des guerres c’est autant la réserver à la seule propagande du vainqueur ! Notre Nationalisme a trop à cœur l’économie du sang des Français pour être belliciste ! Le Nationalisme politique réagit toutes les fois où le peuple et la Nation sont en danger, qu’il soit économique, social, identitaire ou militaire, et aujourd’hui culturel, religieux et démographique. Son action est celle de défenses immunitaires. Si nous étions des provocateurs, nous aurions eu depuis longtemps l’occasion de mettre le feu aux poudres. Je dirais même que si le combat national avait été tout autre, les risques de guerre civile dès 1985 auraient pu conduire notre Pays au chaos et dans les bras du communisme. Le Pen a eu raison de répondre à Mitterrand. Aux religions et au pétrole, nous pourrions ajouter les guerres provoquées par les officines de pays qui n’avaient à l’époque rien de nationalistes, la CIA et le KGB, responsables de guerres civiles en Afrique et en Asie pour leurs besoins respectifs ; celles provoquées dès 1918 par le Communisme qui aura semé la mort de 85 millions d’hommes partout où il s’est installé ! Les guerres civiles aussi, comme en France et en Amérique, et dont les causes ne doivent rien au nationalisme, nous le savons bien. Les guerres de succession, les guerres économiques par FMI interposé, les blocus affameurs, les guerres ethniques et tribales, les guerres sporadiques dues au terrorisme, et même en 1969 une guerre du football qui opposa le Salvador au Honduras ! Demain, ce sera peut-être la guerre de l’eau, la guerre de l’air, la guerre du Dollar, celle des Réseaux internet ou celle des USA contre la Chine. Notre monde est fou. Et Mitterrand avait un sacré culot pour viser le FN en 1995, le premier parti politique à dire NON à la guerre en Irak dès 1990 !

Mais il avait ses raisons, toutes politiciennes. Et c’est là une circonstance aggravante pour un Président que d’utiliser un subterfuge pour ostraciser cyniquement une partie de l’électorat !

En 1995, Mitterrand avait l’excuse de l’âge, de la maladie et de l’orgueil pour scénariser sa sortie. En 2019, il n’y a pas d’excuses, il n’y a qu’un misérable spéculateur qui exacerbe les tensions d’un pays acculé au désastre par la faute du même Front républicain depuis 40 ans.

2017 12 01 PUB SITE 1.jpg

00:27 Publié dans Franck Timmermans, Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 20 janvier 2019

Le journaliste indépendant Léopold Jimmy, de l'agence LDC News, agressé par des nervis du capital apatride intitulés "antifas"

5c44a5c3488c7b690e8b4568.jpg

Un journaliste de l'agence vidéo indépendante LDC News a été agressé par des antifas à coups de barre de fer lors de la manifestation du 19 janvier à Paris. Il a remercié les Gilets jaunes pacifistes de lui avoir «sauvé la vie».

Léopold Jimmy, journaliste pour l'agence vidéo indépendante LDC News, a été pourchassé et passé à tabac le 19 janvier alors qu'il couvrait l'acte 10 de la mobilisation des Gilets jaunes, à Paris, rue de Tolbiac. Une vidéo mise en ligne sur les réseaux sociaux montre un groupe d'individus poursuivre Léopold Jimmy aux cris de « Paris, Paris ! Antifas ! ». Alors que plusieurs des poursuivants portent un gilet jaune, l'un d'entre eux sort une barre et frappe le journaliste, connu pour avoir été candidat du Front national aux élections cantonales en 2013.

Apprenant cette agression, Hugues Bouchu, délégué des Amis franciliens de Synthèse nationale, a immédiatement envoyé un message de sympathie au journaliste.

LDC News cliquez ici

 

23:36 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 15 janvier 2019

Face aux éoliennes, Vervins résiste toujours

c4dbd2a7-7c45-4ded-8c00-0afed3ef516a.jpg

Lire aussi cliquez ici

11:32 Publié dans Combat anti-éoliennes, Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 12 janvier 2019

Le local parisien des jeunes identitaires attaqué

490x314_local-parisien-generation-identitaire-vandalise-nuit-jeudi-10-vendredi-11-janvier.jpg

Jeudi soir dans le XVe arrondissement de Paris, 10 nervis de l'officine terroriste intitulée "antifas" ont essayé de détruire le local où se réunissent les jeunes de Génération identitaire. Heureusement, les dégâts se limitent à l'extérieur du bâtiment. 

Face aux agissements criminels de ces miliciens à la botte des intérêts du Parti de la Finance mondiale que sont les "antifas", petits valets de Castaner et de Mélenchon, il est temps d'envisager une véritable riposte patriotique d'envergure afin d'exiger la mise hors la loi de ces bandes ultra violentes. 

De plus, nous sommes (relativement) étonnés que ni Madame Hidalgo, ni Madame Pécresse, se soient rendues sur le lieu de l'attentat pour s'indigner face à de tels agissements.

S.N.

Quoiqu'il en soit rappelons que l'association identitaire Paris fierté organise aujourd'hui :

681765642.jpg

En savoir plus cliquez là

13:12 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 21 décembre 2018

Quel farceur ce Macron...

En attendant :

visuel-acte6-1.jpg

12:19 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 08 décembre 2018

Macron n'ira donc pas à Marrakech... mais signera quand même

47684488_968093226716082_1232565857725448192_n.jpg

Source Valeurs actuelles cliquez ici

Décision. Le chef de l’État devait prochainement ratifier un pacte mondial sur les migrations piloté par l’ONU, par ailleurs très décrié. En pleine crise des “gilets jaunes”, il va finalement déléguer la tâche.

Tandis que les « gilets jaunes » s’apprêtent à participer à l’acte IV de leur mobilisation, à Paris, samedi 8 décembre, Emmanuel Macron n’ira finalement pas, comme prévu, à Marrakech (Maroc) les 10 et 11 décembre prochains, où il était censé ratifier un pacte onusien sur les migrations. Pas de quoi calmer les ardeurs de certains manifestants, qui voient en ce texte la porte ouverte à tous les migrants, d’autant plus que c’est le secrétaire d’État aux Affaires étrangères qui le signera pour lui, rapporte Libération ce vendredi.

Une ratification en catimini ?

Le désistement du président Macron aurait suscité une « grande déception » du côté du Maroc, qui voit dans cette conférence un « moment historique », selon une source diplomatique locale. Ce changement de dernière minute peut être vu comme une stratégie de la part du chef de l’État, qui sait l’impopularité du pacte en question dans les rangs des « gilets jaunes ». Pourtant, l’idée est bel et bien de ratifier ledit texte, qui a déchaîné les passions depuis son adoption en juillet dernier à New York. Aujourd’hui, seuls deux tiers des quelque 190 pays qui l’avaient validé ont confirmé leur présence à l’événement.

11:52 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 03 décembre 2018

150 personnes à Le Sourd (02) pour protester contre l'installation d'éoliennes près du cimetière militaire

IMG_4179.jpg

Un manifestant raconte :

Des sociétés éoliennes souhaitent installer des machines de 180 mètres de hauteur sur les territoires de Lemé et Macquigny dans l’Aisne, à proximité des cimetières de Le Sourd et la Désolation cliquez ici.

Dans son étude de faisabilité, le gouvernement a omis de prendre en compte le fait que ces installations d’éoliennes vont se trouver sur un champ de bataille de la première guerre mondiale. Ces territoires se sont trouvés sous les coups directs des artilleurs allemands.

Nous avons organisé une mobilisation le 1er décembre pour nous insurger contre  des parcs éoliens prévus sur ce champ de bataille (7 500 soldats inhumés dans les deux cimetières assez proches l’un de l’autre). Et où  bien sur de  nombreux soldats sont encore ensevelis dans les terres agricoles. Nous sommes révoltés que l’on puisse déterrer des  corps de soldats à coup de pelleteuses.

A Chaudun, dans le sud de l’Aisne, le préfet a signé l’annulation d’un projet éolien sur un site de mémoire afin de respecter la mémoire des soldats afin  qu’ils reposent en paix. Nos soldats de Le Sourd et de La Désolation, seraient-ils moins prestigieux ? 

Nous avons prévenu les hautes autorités, et sommes soutenus par le Général Sainte Claire Deville (petit-fils du Général Lanrezac, qui a gagné la bataille Guise Saint-Quentin). Malgré la pluie battante et des vents violents, près de 150 personnes se sont déplacées pour venir dénoncer ce sacrilège d’Etat.

Nous avons ajouté à cela les nuisances sonores, visuelles et les problèmes de santé que génèrent les éoliennes sur la population et avons dénoncé la souffrance des habitants qui se retrouvent bombardés par ces monstrueuses machines de façon dictatoriale.

IMG_4169.jpg

Sur le scandale des éoliennes, lire le livre d'Alban d'Arguin cliquez ici

20:09 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 01 décembre 2018

ATTENTION, TENTATIVE DE RÉCUPÉRATION : FAITES EXPULSER MÉLENCHON DE LA MANIF !

Diapositive1.jpg

01:09 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Récupération : le "Gilet jaune" chéri de Matignon n'était qu'un infiltré de la CFDT...

47220546_2496889343659851_1928523487945687040_n.jpg

Jason Herbert le "Gilet Jaune" reçu par Edouard Philippe est en fait un représentant syndical des journalistes de la CFDT. Tout cela ressemble fort à une grosse manipulation...

00:48 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 29 novembre 2018

Béziers : Robert Ménard et les élus siègent au conseil municipal vêtus de gilets jaunes

image.jpg

Robert Ménard avait déjà à plusieurs reprise apporté son soutien au mouvement des gilets jaunes. Le maire de Béziers l’a une nouvelle fois formalisé lundi soir, à l’occasion du conseil municipal. Lui et ses élus se sont présentés habillés de gilets jaunes. Au moment d’ouvrir la séance, l’édile a assuré que « ces gilets jaunes ne sont pas de la récupération, mais de la solidarité pour les gilets jaunes que nous accompagnons ».

Source : Midi Libre et contre info.com

00:49 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 21 novembre 2018

VENDREDI PROCHAIN, 23 NOVEMBRE, ALBAN D'ARGUIN, AUTEUR DU LIVRE "ÉOLIENNES UN SCANDALE D'ÉTAT", PRENDRA LA PAROLE À AIRVAULT DANS LES DEUX-SÈVRES

2018 11 EOL REPEROUX 79.jpg

ACHETEZ LE LIVRE

D'ALBAN D'ARGUIN CLIQUEZ ICI

19:17 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 16 novembre 2018

Deux France face à face : celle qui ne veut pas mourir contre celle qui veut se suicider

46335604_1378958952240287_3370001567175409664_o.jpg

23:52 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 15 novembre 2018

Les consignes des Gilets jaunes parisiens pour samedi

ftv4874-00_00_06_19-3938214.jpg

Voilà qui est clair pour les Parisiens 

PROGRAMME 17 NOVEMBRE PARIS

VOITURES :

6H RENDEZ VOUS BOIS DE BOULOGNE PROCHE PORTE MAILLOTS

7H RENTRÉ SUR LE PÉRIPHÉRIQUE PORTE MAILLOTS

13H DIRECTION L'ELYSÉE A PIED OU EN VOITURE

A PIED :

RENDEZ VOUS 7H SUR LES CHAMPS ELYSÉES
BLOCAGE TOTAL A PIED !

13H DIRECTION ELYSÉE

POUR TOUT LE MONDE A PARTIR DE 13H SIEGE DEVANT L'ELYSÉE !

PAS DE DATE DE FIN !

CONSEILS pour :
LA JOURNÉE NATIONALE DU 17 NOVEMBRE 2018
- Habillez vous CHAUDEMENT ET METTRE SON GILET JAUNE
- Prenez de quoi MANGER ET BOIRE pour PLUSIEUR JOURS
- Ne prenez PAS VOS PAPIERS D IDENTITÉ pour ne pas être identifier par les forces de l' ordre 
- METTEZ VOS GILET JAUNES
LAISSEZ PASSÉ les Autorités
Ambulance
Police
Pompier
- PAS D'ALCOOL 
- PAS D'ENFANTS
- PAS D'ARMES
- LES CASSEURS RESTEZ CHEZ VOUS
- LES ANTI-17 NOVEMBRE RESTEZ CHEZ VOUS !
- Et enfin, si on vous demande qui est le RESPONSABLE de cette manifestation , bien évidemment vous répondez c'est E. MACRON
Cette journée nous appartiens pour mannifester, quoi qu' il arrivent nous ne lâcherons rien!
On fera plié MACRON qu'il le veuille ou non, ce n' est plus lui qui est au POUVOIR !
NOUS SOMMES TROP NOMBREUX 
N'oubliez pas le 
17 novembre les automobilistes
17 et 18 novembre les motards 
19 novembre les chauffeurs routiers
20 novembre les infirmières 
Et si RIEN ne BOUGE au gouvernement se sera la REVOLUTION SUR LES CHAMPS ÉLYSÉES !

08:57 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 14 novembre 2018

Ah ces bobos ministricules complètement en dehors des réalités et du quotidien de nos compatriotes...

46234488_10210176294044176_569389793025196032_n.jpg

21:32 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 22 octobre 2018

Disparition du Professeur Robert Faurisson

44556254_497842760695749_2902307580288172032_n.jpg

Nous venons d'apprendre la disparition, à l'âge de 90 ans, du Professeur Robert Faurisson.

Que l'on soit d'accord ou pas avec ses travaux et ses conclusions, force est de reconnaître le courage et l'audace de cet homme qui a consacré sa vie à des recherches minutieuses sur un aspect pour le moins controversé de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale.

Les chacals de la bien-pensance institutionnalisée vont bien sûr se croire obligés de déverser leurs insultes sur la mémoire de ce chercheur opiniâtre, ce d'autant plus qu'il n'est plus là pour se défendre.

Pour lever toutes ambiguïtés, il faudra bien qu'un jour ou l'autre, de manière apaisée, le débat entre historiens soit ouvert sur les sujets soulevés par le Professeur Faurisson. RIP.

S.N.

10:09 Publié dans Informations nationales, Un peu d'Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 18 octobre 2018

Fallon (70) : une victoire contre les éoliennes

613466186.jpg

Salle des fêtes de Fallon, le vendredi 9 mars 2018...

À l'initiative de l'association locale contre les éoliennes présidée par Luc Vermot-Desroches et de notre Ami Daniel Cavalotti, au début du mois de mars dernier, s'est tenue à Fallon (Haute-Saône) cliquez ici une conférence d'Alban d'Arguin, auteur du livre choc Éolienne, un scandale d'État cliquez là. Près de 200 habitants du canton sont venus assister à cette réunion et le maire, qui était présent, a entendu la légitime colère de ses administrés. Il a alors promis un référendum local, ainsi que dans la commune voisine d'Abbenans, sur l'implantation de 5 éoliennes sur le territoire de celles-ci.

Ces deux consultations viennent de se tenir et les habitants se sont prononcés largement contre le projet du consortium éolien. Espérons que le maire tiendra ses promesses et que Fallon et sa région garderont ainsi leur charme naturel. Félicitons le Président Vermot-Desroches et Daniel Cavalotti pour cette initiative qui prouve a elle seule que les combats perdus sont ceux qui ne sont pas menés. 

SN

2018 01 ÉOLIENNES.jpg

Le commander en ligne cliquez là

10:40 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 25 septembre 2018

Boulevard voltaire lance une pétition nationale pour soutenir Eric Zemmour

2018-02-08-PHOTO-00000113-768x475.jpg

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire ! »

Cher lecteur, vous le savez sans doute, c’est pour cette phrase célèbre que notre Boulevard s’appelle Voltaire. Elle devrait être la devise, bien sûr, de toute presse libre et indépendante.

Aujourd’hui, sous prétexte de combattre une supposée « incitation à la haine », une pétition circule, initiée par Hapsatou Sy, exigeant qu’Éric Zemmour soit interdit de médias. Nous ne pouvons qu’être profondément indignés par cette initiative. C’est en argumentant et non en le bâillonnant que l’on s’oppose à son adversaire dans un débat d’idées.

Peu importe que vous soyez d’accord ou non avec Éric Zemmour. À travers lui, c’est toute la liberté d’expression dans notre pays qui est gravement menacée. Nous avons toutes les raisons d’être inquiets, et c’est maintenant qu’il faut réagir.

Oui, nous voulons qu’Éric Zemmour ait le droit de s’exprimer !

Signez et faites signer ! cliquez ici

00:38 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 12 septembre 2018

Mais où est donc passé le "grand démocrate" (à 7 209,74 € par mois) qui prétendait détruire les nationalistes ?

41423845_1914625161916989_8052153842717949952_n.jpg

11:14 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 14 août 2018

Bonne question :

39208407_1093148967500220_323627280402219008_n.jpg

19:01 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 24 juillet 2018

Le crétin du jour :

37661423_10209536630812995_6711700386496905216_n.jpg

09:33 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 13 juin 2018

Jean-Marie Le Pen quelques jours en observation

NIKON CORPORATION-NIKON D80-3872x2592-000059.jpg

Jean-Marie Le Pen est hospitalisé depuis mardi après-midi dans un établissement près de Paris en raison d'un « état de fatigue générale », a fait savoir mercredi son conseiller, Lorrain de Saint Affrique.

Il devait se rendre ce mercredi à la 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris pour assister au procès qui lui est fait pour avoir déclaré : "les homosexuels, c'est comme le sel dans la soupe. Quand il n'y en a pas, c'est fade, quand il y en a trop, c'est imbuvable". Objectivement, il faut être tordu comme la bien-pensance pour voir une méchanceté manifeste dans de tels propos... 

Maître Frédéric Joachim, avocat du Président, a donc formulé une demande renvoi au tribunal qui a reporté le procès au 3 octobre.

Jean-Marie Le Pen ne souhaite pas en effet « se soustraire à l'œuvre de la justice », mais entend au contraire être présent devant ses juges pour pouvoir « dissiper un malentendu sur le sens de ses propos », constitutifs d'une « opinion », a affirmé son conseil.

« A l'issue d'un examen auprès de son médecin, celui-ci a souhaité garder Jean-Marie Le Pen en observation quelques jours, au moins jusqu'à lundi », a-t-il précisé. Pour autant « ce n'est pas la même chose » que l'hospitalisation d'avril, a-t-il précisé. L'eurodéputé a participé a cinq heures de dédicaces de ses mémoires à Paris dimanche, a souligné Lorrain de Saint Affrique.

23:01 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 28 mai 2018

L'affaire qui tombe à pic !

2018 05 29 mmm dou. jpg.jpg

11:14 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 06 mai 2018

Robert Ménard agressé par des gauchistes dans la Gironde

2018 05 R MENARD 33.jpg

En savoir plus cliquez ici

DIFFUSEZ LE TRACT

DE SYNTHÈSE NATIONALE CLIQUEZ LÀ

 

11:10 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 23 mars 2018

L'audacieux journaliste Vincent Lapierre agressé par une bande de nervis gauchistes

arton49716-a0b4f.jpgVincent Lapierre est un journaliste indépendant proche d’Egalité et Réconciliation. Alors qu’il réalisait ce matin un reportage sur la grève des cheminots il a été pris pour cible par des personnes qu’il identifie comme membre de la mouvance d’extrême gauche. Si les policiers ont réussi à l’exfiltrer, le jeune homme a pris plusieurs coups. Il s’est fait dérober son téléphone personnel et une partie de son matériel a été cassé.

Source Paris Vox cliquez ici

10:07 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 25 janvier 2018

TRIBUNAL D’EVRY : POLICIERS ET AGENTS DE SÉCURITÉ PILLAIENT LES SACS

6653484_7548e936-ea2c-11e6-b46f-ca2197cc15c2-1_1000x625.jpg

Paris Vox cliquez ici  Le poste de sécurité à l’accueil du tribunal d’Evry s’est révélé être en réalité un haut lieu de vol. En effet, des policiers et des agents de sécurité y avaient mis en place un système permettant de dérober des objets dans les sacs passés par le scanner.

A la suite d’une enquête de six mois, cinq personnes ont été interpellées, trois agents de sécurité d’une société privée (S3M) ainsi que deux policiers adjoints de sécurité. Ils ont tous été suspendu de leurs fonctions.

Les vols, plusieurs dizaines, auraient débuté en septembre 2017 et duré plusieurs mois. Les complices dérobaient essentiellement l’argent liquide présent dans les sacs.

Un scandale qui secoue tout le tribunal, choqué d’avoir été le théâtre de tels agissements. L’image de la police se trouve elle aussi écornée, au grand dam de Jean-François Papineau, le chef de la police dans le département, attaché à « l’exemplarité » de la fonction.

Ni la société impliquée ni la présidence du tribunal qui l’a choisie comme prestataire ne se sont exprimées sur cette affaire.

18:13 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 18 décembre 2017

BÉZIERS : L'ÉTAT FAIT INTERDIRE LA CRÈCHE...

25550499_164427470976770_2578821430298718305_n.jpg

18:58 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook