Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 01 décembre 2022

Après Callac : Saint-Brevin les Pins

Sur cette affaire : cliquez ici

Sur Riposte laïque cliquez là

15:01 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 28 novembre 2022

Callac : la résistance face au diktat du maire immigrationniste s'intensifie sur le terrain

unnamed (1) copie.jpeg

Le tract RV distribué à Callac ces derniers jours.

unnamed (1).jpeg

Toute la fin de semaine dernière, des milliers de tracts ont été distribués dans toute la commune et le canton de Callac par les militants du l'Association Les Amis de Callac et de ses environs animée par Catherine Blein et Danièle Le Men. Cette association, dont le porte parole est Bernard Germain qui s'apprête à sortir très bientôt un livre explosif intitulé "Callac, la mère des batailles" (édité par Synthèse nationale), milite sans relâche contre le projet de "grand remplacement," intitulé "Projet Horizon", imposé par le maire Jean-Yves Rolland et par une fondation parisienne, la fondation Merci, dirigée par une famille Cohen.

Le combat que mène nos amis de Callac est en effet exemplaire et déjà, dans plusieurs communes de France confrontée au même problème, des groupes de citoyens s'organisent pour s'y opposer et pour dénoncer les élus collabos qui se lancent dans de tels projets.

09:18 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 16 novembre 2022

À cause de mon article sur Laure-Line, le maire de Callac a éclaté en sanglots

jean-yves-rolland-maire-de-callac-le-17-septembre-dernier_6958877_676x441p.jpeg

Martine Chapouton Riposte laïque cliquez là

Ce 15 novembre, c’est soir de conseil municipal à Callac.

18 h 20. Cela commence mal. La porte de la mairie est fermée à clé. Ceux qui veulent assister au conseil doivent attendre dehors dans le froid et sous une fine pluie désagréable.

Pourquoi cette porte verrouillée ? Le maire et ses services ont reçu plein de coups de téléphone demandant à quelle heure est le conseil. Alors, vous comprenez. Cela inquiète le pauvre homme.

Il redoute une manifestation, donc il a fait prendre des précautions. 18 h 30, les portes s’ouvrent. Les citoyens peuvent accéder à la salle du conseil où siègent déjà les élus.

Enfin, pas tous. Il manque trois élus, qui ont d’ailleurs donné procuration.

C’est pas de veine, notre chère Laure-Line Inderbitzin est portée manquante. On ne saura pas pourquoi.

Lire l'article cliquez ici

Notons que dans cette salle il fait vraiment bon. On doit être à 22 ou 23 degrés. Très au-dessus des 19 degrés que le maire indique être la norme pour toutes les autres réunions. C’est bien connu, « charité bien ordonnée commence par soi-même ». Mais on ne va pas s’en plaindre, dehors il fait vraiment frisquet.

Le maire lit l’ordre du jour des plus passionnants mais, surprise, il n’y a aucun point consacré à l’arrivée des migrants à Callac. Tout à l’heure, la porte était fermée, maintenant c’est le débat qui est fermé. Ça commence mal, cette affaire.

Les points de l’ordre du jour défilent. Un échange très passionnant suit, rythmé par les « abstention », « vote contre », « merci le point est adopté ».

Moi, je vous le dis tout net, je plains le maire. Ce pauvre homme, dont on voit bien que ce n’est guère un aigle de la politique, est constamment coupé par une femme, Lise Bouillot, qui est placée en face de lui de l’autre côté de la table. Elle n’a pas l’air très commode.

Cette femme, c’est l’ancien maire. Elle est maintenant dans l’opposition et doit avoir très mal vécu sa défaite. Elle a constamment quelque chose à dire ou à redire lorsque le maire s’exprime. Mais comme le brave homme n’a guère d’autorité, il laisse faire. Tout le temps. Je ne sais pas comment cela se passe pour lui en famille, mais au conseil, entre son âme damnée Laure-Line et cette bougresse, c’est évident que ce n’est pas lui qui « porte la culotte ».

Vient le point sur la démission de la première adjointe. Le maire informe que c’est pour une vague raison de santé qu’elle aurait décidé de quitter ses fonctions. Personne n’est dupe. Tout le monde sait qu’en fait c’est pour son désaccord avec le maire sur le projet Horizon qu’elle a quitté le conseil. Mais personne ne moufte. Dans la foulée, le maire indique qu’il va falloir la remplacer mais là… ô surprise, alors que c’était Laure-Line qui devait être nommée à ce poste, un simple jeu de chaise musicale a lieu.
Le 2e adjoint devient le 1er, le 3e devient le 2e… etc. Aucune explication n’est fournie.

Fait notoire, il n’y a plus 5 mais 4 adjoints. Donc, mon amie Laure-Line Inderbitzin, qui était mystérieusement absente, devait passer première adjointe, or, elle n’est que deuxième adjointe. J’espère que ce n’est pas ma faute, je m’en veux déjà d’avoir fait pleurer le pauvre maire à migrants, Jean-Yves Rolland.

Les spectateurs, qui avaient ouvert un œil à l’occasion de ce point, replongent dans leur somnolence.

Arrive l’ultime point des« questions diverses » et là, l’ancienne maire déclare d’un ton martial :
« Je souhaite qu’on parle du projet Horizon. On entend des tas de choses contradictoires, il faut nous dire où on en est ».

Les 30 à 40 citoyens qui somnolaient au fond de la salle se réveillent en sursaut. Là, c’est palpable, en une fraction de seconde l’atmosphère est devenue électrique.

Le maire prend la parole pour faire le point. On apprend tout d’abord qu’il a failli annuler le conseil à la dernière minute. Et pourquoi donc ?

Il se trouve qu’un article « horrible » est sorti dans la presse, attaquant Laure-Line (son adjointe) de manière « honteuse ». « Elle est mise en cause à titre personnel, c’est inadmissible ».

Et voyez-vous, le maire déclare au conseil : « je suis vraiment choqué, j’en ai pleuré et c’est pour cela que j’ai failli annuler le conseil à la dernière minute. Mais ça n’en restera pas là. Je vais convoquer un conseil extraordinaire et on va voter pour me donner le droit d’aller en justice. On a le nom de l’auteur de l’article ».

Il est mignon ce maire. Et apparemment, si on en croit le journal gauchiste le Poher, cela n’a pas traîné.

 Lire l'article cliquez ici

Il n’a aucun problème à refuser un référendum à sa population sur un projet qu’il a sorti de son chapeau à la surprise générale, mais il pleurniche comme un gosse lorsqu’un article critique son action condamnable et celle de sa chère Laure-Line, son âme damnée.

Il n’est nullement « touché » ni « choqué » lorsque les bandes de nervis antifas veulent attaquer la manifestation des patriotes et pour cela ont affronté les gendarmes qui les empêchaient de passer. Mais si on critique son adjointe, immigrationniste enragée qui soutient ouvertement la violence des antifas et insulte les patriotes, là il ne peut retenir ses larmes.

Il y avait déjà Laure-Line qu’on savait fragile psychologiquement – la preuve son absence du dernier conseil municipal – maintenant on découvre que c’est aussi le cas du maire.

Avec une pareille équipe, Callac est bien parti…

Après cette introduction larmoyante sur le projet Horizon, le maire donne plusieurs informations au conseil et à l’assistance.

D’abord, la préfecture lui aurait proposé d’envoyer ses services afin d’étudier comment mieux sécuriser son domicile, puisqu’il serait « menacé ». Il aurait refusé car « il ne veut pas inquiéter sa famille avec de telles mesures ». C’est touchant.

Ensuite on apprend qu’une réunion a eu lieu à la préfecture avec le maire, afin de faire le point.
À cette occasion le préfet a confirmé que l’arrivée des migrants est de la compétence de l’État donc qu’aucun référendum ne peut être organisé par le maire sur ce sujet.
Par contre, l’accompagnement des immigrés est de la compétence de la mairie qui le ferait avec la fondation Merci et l’association Viltaïs (qui a reçu de l’État 2,5 M€ pour l’année 2022).

Les bêtas du conseil municipal se croient tirés d’affaire puisque le préfet indique que l’arrivée des migrants est de sa seule compétence. Donc pas de référendum sur ce point. Sur ce point, effectivement, le préfet vient de leur éviter la noyade en les repêchant par le col.

Malheureusement pour nos as de la politique, ils ne semblent pas avoir compris qu’une fois arrivés sur place, l’accompagnement des immigrés est de la compétence de la mairie. D’où l’action de Merci et de Viltaïs.

L’ancienne maire a bien compris le problème. Elle a d’ailleurs déclaré lors du conseil : « il faut que l’État ne se contente pas de décider de l’arrivée des migrants. Il faut qu’il nous accompagne jusqu’au bout ».
Comprenez qu’il mette la main au porte-feuille afin de financer ledit accompagnement. Sauf que ce n’est nullement au programme et l’État se déchargera de cela sur la municipalité. C’est là que les problèmes vont commencer.

Par exemple, à l’école, comment vont faire les enseignants avec des classes dans lesquelles il y aura plusieurs dizaines d’enfants africains ne parlant pas le français ? Un accompagnant par classe serait prévu. Mais sa présence ne serait assurée que pour un mois et demi. Et après ? Personne ne veut répondre. Les enseignants, eux, ont compris.

Ils savent parfaitement qu’ils seront dans une situation intenable. Ils devront s’occuper soit des uns soit des autres.

Résultat, les petits Africains auront tous les problèmes de la création pour apprendre. Quant aux petits Français, leur apprentissage se trouvera gravement perturbé, sauf si le professeur ne s’occupe que d’eux. Le rêve pour les enfants et les enseignants.

Autre exemple, les emplois. Contrairement à ce qu’a annoncé de manière péremptoire le maire, il n’y a quasiment aucun emploi pour les immigrés. D’autant qu’ils ne parlent pas français et n’ont pas de formation. De quoi vont-ils vivre, alors ? Comme ailleurs, parce qu’ils ont 7 à 8 enfants par famille, ils recevront des allocations familiales conséquentes ainsi que des aides diverses… sans travailler. Donc sans cotiser.

En clair, ils seront, comme ailleurs, à la charge de la société. Il n’y a rien à Callac pour aider les familles modestes, les personnes âgées ou les jeunes. Mais nos brillants élus du conseil municipal s’enthousiasment de l’arrivée de gens qui seront exclusivement une charge pour la collectivité. Et ce ne sont que deux exemples. Il y en a beaucoup d’autres.

Les Callacois vont apprécier quand ils seront au courant de toutes ces conséquences concrètes. Le maire de Callac et sa joyeuse équipe ne sont pas près d’arrêter de raser les murs ni de se barricader dans la mairie. Ils ne comprennent visiblement rien à la galère dans laquelle ils ont embarqué, perdus qu’ils sont dans leur délire immigrationniste, comme ce conseiller municipal, par ailleurs très bien nourri, qui a répété au moins 10 fois « c’est de l’humain qu’on fait ! ».

L’affaire est loin d’être réglée.

Reste que ce conseil sera inoubliable pour ceux qui en ont été les témoins.

23:31 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 15 novembre 2022

Callac : Riposte laïque dévoile la vérité sur Laure-Line Inderbitzin, l'adjointe immigrationniste responsable du grand remplacement

download-1.jpg

Martine Chapouton

Source Riposte laïque cliquez là

À Callac, c’est Laure-Line Inderbitzin, la troisième adjointe, qui porte la culotte, notamment sur le désormais célèbre projet Horizon. Beaucoup d’habitants le disent sous le manteau, tant ils craignent les conséquences de leurs propos, dans une petite ville où la municipalité fait régner une forte terreur idéologique, qualifiant de « raciste » et de « fasciste » quiconque s’oppose au projet de Marie-France Cohen et ses 70 familles africaines. Soit 80 % de la population, selon les propos tenus par le maire lui-même, Jean-Yves Rolland, sur la place du marché, un mercredi matin, devant une quinzaine de témoins, dont les principaux animateurs de l’association « Les Amis de Callac et ses environs ».

Il se dit que, folle furieuse d’une telle faute de communication, Laure-Line Inderbitzin, aurait qualifié, dans l’intimité de quelques échanges, le maire de propos peu élégants, pour avoir tenu publiquement de tels propos, et qu’elle ne porterait pas le premier magistrat de la ville, agriculteur, dans une haute estime. Le mépris classique des prétendus intellectuels pour les hommes de la terre et les ouvriers…

Une curieuse personne que cette adjointe, aujourd’hui âgée de 45 ans. Scolarisée à l’école de Plusquellec, près de Callac, elle est donc une enfant du pays. Elle poursuivra ses études à Brest, avant de rencontrer son mari, avec qui elle s’installera à 10 km de Callac. Quatre enfants naîtront de cette union, avant que la bougresse ne décide de quitter brutalement son mari.

On la dit instable psychologiquement, et les rumeurs bruissent, dans Callac, sur certains faits passés inquiétants que par respect pour sa vie privée nous tairons.

Bien que possédant un lieu de vie à Callac, elle s’installera avec son nouveau compagnon à dix kilomètres de là. L’homme deviendra le maire de la commune où ils vivent, et, en bon élu de gauche, se prépare, malgré les réticences de la population, à installer des éoliennes.

Finalement, ils étaient faits pour se rencontrer, ces deux-là. Elle veut imposer des clandestins à une majorité de la population qui n’en veut pas, et il veut implanter des éoliennes à ses administrés, qui n’en veulent pas davantage. Un couple de gauche dans toute sa splendeur !

Pour des raisons que nous ignorons, Laure-Line les aime, les clandestins africains, et elle est la première à signer des pétitions, avec la gauche radicale, pour que leur régularisation soit la plus rapide possible, des fois qu’en France on puisse expulser des personnes qui n’ont rien à faire chez nous.

En savoir plus cliquez ici

Elle est aussi enseignante, notamment professeur de breton dans un lycée public. Certains esprits chagrins s’étonneront que dans un contexte où le niveau scolaire baisse tous les ans, on se permette d’ajouter une heure de breton en 6e, mais il paraît que cela fait partie de la reconnaissance des langues régionales, voulues par les instances européennes. Elle enseigne aussi officiellement le français. On espère qu’elle ne raconte pas aux élèves que c’est la langue de l’envahisseur…

En savoir plus cliquez ici et cliquez là

D’autres affirment que Laure-Line aurait l’arrêt-maladie facile, surtout quand sa hiérarchie ose être en désaccord avec elle. Sans doute la contrariété. Et nombre de parents, toujours sous le manteau, se disent choqués de l’orientation politique de ses cours. On craint de deviner que les élèves de Callac, comme presque tous les élèves de France, se voient laver le cerveau par le devoir d’accueil de l’autre, sans oublier la prochaine catastrophe climatique à cause de l’Homme. Il suffit de l’écouter parler, elle a tout à fait ce profil d’enseignant arrogant qui préfère rééduquer ses élèves que de les instruire.

Laure-Line a donc pris en main le dossier de Callac, et c’est elle qui, fidèle à ses engagements immigrationnistes, défend la copie avec ardeur, voire avec hargne, lors des différents conseils municipaux, suppléant un maire parfois dépassé.

Ne faisant guère dans la nuance, lors des deux rassemblements appelés par les opposants au projet Horizon, elle sera en première ligne des contre-manifestants, et ne verra aucun problème à cautionner, par sa présence, un rassemblement de gauchistes non déclarés aux autorités. Et bien sûr, elle prendra la parole, invectivera les opposants, les insultant politiquement, au nom de la lutte contre l’extrême droite, un terme dont elle ne paraît pas bien connaître la signification.

Mais c’est lors du deuxième rassemblement où la municipalité, sans vergogne, assurera toute la structure et l’organisation, chapiteau, repas et boissons compris, qu’elle donnera sa pleine mesure. D’abord, comme tout était gratuit, les gens de gauche vinrent en famille, ce qui permit de gonfler fortement les chiffres. Et il se dit, toujours sous le manteau, que Laure-Line, grande défenseur de la viticulture bretonne, avait largement payé de sa personne, avant de prendre le micro. Est-ce pour cette raison que la bougresse dut lire son discours, qui pourtant ne durait pas plus de deux minutes ? Nous l’ignorons. Toujours est-il que tous les élus firent corps autour d’elle, et l’écoutèrent religieusement insulter les opposants, et appeler à ce qu’ils ne mettent plus jamais les pieds à Callac.

En savoir plus cliquez ici

Voilà donc qui est Laure-Line Inderbitzin, vraie cheftaine de la ville de Callac, enseignante propagandiste, apologiste de l’immigration, qui a un tel mépris des Français et des Callacois que cela ne lui a posé aucun problème de tenir un discours avec un slogan raciste au pied de la tribune : « Réfugiés, ne nous laissez pas seuls avec les Français ».

Cela ne lui a pas posé davantage de problèmes que trois cents de ses invités attaquent les gendarmes, voulant en découdre avec les manifestants qu’elle qualifie de fascistes. Aucun mot d’excuse de sa part, ni de la municipalité, suite à une agression dont elle porte la responsabilité, et qui pourrait valoir les tribunaux aux élus de Callac.

Dans un prochain article, nous amènerons d’autres précisions sur cette femme prête, par idéologie et par haine d’elle-même, à livrer Callac à des nouveaux venus, majoritairement musulmans et africains, et à qualifier de racistes ceux qui, avec bon sens, expliquent la folie du projet Horizon, lors de ce reportage effectué par le talentueux Vincent Lapierre.

 

Rassurez-vous, le meilleur est à venir, pour Laure-Line Inderbitzin. Suite au prochain numéro…

Vincent Lapierre était à Callac le 5 novembre :

10:57 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 09 novembre 2022

BERNARD GERMAIN, PORTE-PAROLE DES OPPOSANTS AU PROJET HORIZON À CALLAC, INVITÉ SUR RADIO COURTOISIE

Diapositive1 copie.jpg

L'ÉMISSION LIGNE DROITE CLIQUEZ ICI

LIVRES DE BERNARD GERMAIN CLIQUEZ LÀ

19:54 Publié dans Callac 22, Sur les ondes libres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 07 novembre 2022

CALLAC : FACE À LA RÉSISTANCE PATRIOTIQUE, LES COLLABOS DU MONDIALISME ONT BAVÉ LEUR VENIN...

Diapositive1.jpg

Alors que les forces patriotiques étaient rassemblées en masse devant la mairie de Callac samedi après-midi pour exiger le retrait du "projet Horizon", les habituels pleurnichards de la gauche et de l'extrême gauche étaient piétinaient sous un hangar pour baver leur haine anti-française.

Après avoir écouté cette triste équipe de collabos stipendiés par la mairie éructer une heure durant leur poncifs décatis, les gauchistes ont voulu en découdre en agressant le rassemblement pacifique des Amis de Callac. Les forces de l'ordre, en nombre, se sont interposées et ont dispersé comme il se devait ces  ringards en mal d'aventures.

Pendant ce temps, avec enthousiasme et dignité, le peuple de Callac faisait front commun avec les organisations patriotiques pour sauver leur commune du destin malheureux que veut lui imposer le maire parjure Jean-Yves Rolland.

2db99855a663641c99855a66315c99v-960x640.jpeg

Alors que le peuple de Callac manifestait dans le calme et la dignité sa volonté de survivre, les hordes gauchistes, dont le rassemblement était financé par le maire parjure Rolland, tentèrent de l'agresser.

8b15dea4a66367f15dea4a6634325dv-960x640.jpg

images-1.jpg

Les forces de police s'interposèrent pour éviter le carnage.

00:04 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 06 novembre 2022

Samedi à Callac, le Parti de la France était à côté des habitants contre le projet Horizon

312895471_1455355278307837_4761522962801246179_n.jpg

Le message de Nicolas Zahar, responsable local du Parti de la France

Le Parti de la France a toujours été du côté des Français, particulièrement dans les moments les plus tragiques. Et nous risquons en effet une tragédie si nous ne réagissons pas, si tous les Français ne se lèvent pas contre ce que l'on veut leur imposer, c'est à dire le grand remplacement ; cette catastrophe que nos mauvais dirigeants veulent imposer à notre peuple depuis déjà plusieurs décennies. Votre présence aujourd'hui ici peut devenir le point de départ d'une formidable résistance, mieux une reconquête, peut-être même d'une renaissance de notre Nation. Mais pour cela il nous faut pouvoir opposer à nos adversaires, qui sont en réalité nos ennemis, autre chose que leur mondialisme visant à détruire les Nations, et en priorité la reine des Nations, la France. Sans attendre la divine surprise, nous devons renouer avec notre foi, avec la vérité de ce qu'est notre Nation. Les Français sont un peuple guerrier, jamais résignés, fidèles à leurs anciens et à ce que ceux-ci nous ont laissés.

Nous devons donc armer notre discours pour combattre nos ennemis, pour défendre la terre de nos pères, de nos héros, de nos martyrs, de nos rois.
 
Nous devons refuser l'esclavage moderne qui consiste à importer de pauvres ères pour faire une pression à la baisse sur les salaires aux détriments des Français. Ni les uns, ni les autres, ne peuvent y trouver un quelconque avantage ; seuls les exploiteurs et les profiteurs trouvent un intérêt évident et certain à ce trafic d'êtres humains, bien sûr toujours au nom de la tyrannie de la tolérance et de la fausse religion de la bienpensance.
 
Vive la France éternelle, vive le pays réel, vive le parti de la France et des Français 

23:09 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Callac : l'intervention de Bernard Germain, porte-parole du Comité d'organisation, à la manifestation du samedi 5 novembre.

IMG20221105145301 copie.jpg

Chers amis,

Quel plaisir de vous retrouver, si nombreux à répondre à l’appel de l’Association « les amis de callac » et du Comité d’organisation. 

Le combat que nous menons avec vous depuis des semaines à Callac, c’est la mère des batailles.

Nous avons été les premiers, mais déjà d’autres communes sont touchées comme nous en France.

C’est l’application de la « transition démographique » voulue par Macron. De quoi s’agit-il au juste ?

La « transition énergétique » c’est le passage du nucléaire aux énergies renouvelables.

Donc la « transition démographique » c’est le passage de la population française à une autre population.

En clair, il s’agit de nous noyer sous un flot incontrôlé d’immigrés et la démographie fera le reste.

En moins de 20 ans, nous nous retrouverons minoritaires dans notre propre pays.

Pour nous c’est simple :

  • C’est NON à Callac !
  • C’est NON pour toute la France !

De toute part, on nous dit maintenant, … vous vous trompez, il n’y a que 2 familles concernées.

Si c’est vrai, pourquoi avoir fait tout ce battage, prévu tous ces millions, et pourquoi 2 structures mobilisées : la fondation Merci et l’Association Voltaïs ?

En fait on nous ment en minimisant le projet, afin qu’on arrête notre mobilisation.

S’ils veulent qu’on arrête, il y a un moyen simple : qu’ils annoncent la fin du projet et on s’arrêtera. Sinon c’est qu’ils mentent honteusement pour nous endormir.

Et comme ils n’annoncent pas le retrait du projet, donc nous manifestons à nouveau aujourd’hui à Callac contre ce projet inacceptable du maire et la mobilisation continue.

Début 2023, Macron va présenter au parlement une Loi qui va obliger tous les maires de France à mettre en place notre grand remplacement. 

Alors, il n’y aura qu’une seule réponse possible, comme à Callac, nous dirons :

Macron n’avait nullement indiqué ce projet dans son programme électoral. Donc pour lui, comme à Callac ce sera :

  • Retrait du projet sans condition qui n’était pas dans son programme
  • Ou référendum National pour demander au peuple s’il est d’accord ou pas.

Et il faudra organiser une gigantesque MANIFESTATION NATIONALE pour exprimer notre refus de ces projets partout en France. 

Les choses pourraient se passer ainsi :

C’est nous, le Comité d’Organisation de Callac, avec le Comité de soutien national qui appellerons à cette manifestation et qui serons en tête du cortège.

Nous irons voir chaque parti politique qui se dit défenseur de la France et nous leur dirons ceci en terminant par une simple question :

« Nous avons engagé à Callac la mère des batailles. Aujourd’hui toute la France est en passe d’être confrontée au même problème. Nous appelons donc tous les français à répondre à notre appel à une manifestation nationale.

Acceptez-vous de venir défiler avec nous pour réclamer : retrait du projet Macron ou organisation d’un référendum national ? »

Nous irons voir :

  • les LR qui sont contre Macron
  • le RN
  • Reconquête
  • Les Patriotes
  • Le Parti de la France
  • Debout la France
  • Civitas

Si tous répondent oui, cette manifestation peut se transformer en un véritable raz de marée.

Sur cette revendication toute simple : retrait ou référendum, tout le monde peut et doit se retrouver.

Il s’agit du sort et de l’avenir de la France.

Pour sauver notre pays, l’unité est et sera indispensable entre tous les patriotes.

Alors, mes amis, à Callac, on continue et on ne lâchera rien ! Malgré les discours qui essayent de nous endormir.

Et pour le pays entier, nous devons dès maintenant préparer cette grande mobilisation nationale et patriotique.

Mes amis, tout est simple et clair :

  • Callac doit rester Callac !
  • La Bretagne doit rester la Bretagne !
  • La France doit rester la France !

Non au projet du maire de Callac !

Non au projet de Macron !

Vive la France !

23:02 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Un numéro spécial Callac comme si vous y étiez

20221106_075502.jpg

Source Riposte laïque cliquez ici

Le rassemblement de Callac est terminé depuis à peine quelques heures. Treize intervenants y ont pris la parole. Dans l’ordre :

• Catherine Blein, présidente des Amis de Callac ;

• Bernard Germain, porte-parole du Comité d’organisation contre le projet Horizon à Callac ;

• Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine ;

• Jean-Pierre Fabre-Bernadac, président de Place d’Armes ;

• Danielle Le Men, vice-présidente des Amis de Callac ;

• Richard Roudier, président de la Ligue du Midi ;

• Cécile Scheffen, porte-parole de l’association nantaise « La Caraque » ;

• Patrick Jardin, père de Nathalie, assassinée au Bataclan ;

• Éric Mauvoisin, animateur du combat contre le déboulonnage de la statue Saint-Michel aux Sables d’Olonne ;

• Général André Coustou, administrateur des Maires pour le Bien Commun ;

• Gilbert Collard, président d’Alternative France :

• Pierre Cassen, fondateur de Riposte Laïque.

Des interventions de soutien, venues de Saint-Brevin et de Saint-Lys, où des compatriotes mènent le même combat qu’à Callac, ont été lues, ainsi qu’un message de soutien du Parti de la France.

À la fin du rassemblement, Bernard Germain et Catherine Blein ont fait entonner l’hymne breton, Bro Goz Ma zadou, et ensuite, bien sûr, La Marseillaise.

Des slogans très offensifs seront scandés, après chaque intervention. « On est chez nous », « Callac, Callac, référendum », « Rolland, ton Horizon, on n’en veut pas », « Aujourd’hui dans la rue, demain on continue », « Ensemble, ensemble, on va gagner », et quelques autres encore.

Il y avait deux France, ce jour là, à Callac. Celle des collabos, gavés de subventions, appuyés par l’appareil d’État et la municipalité de Callac, qui soutiennent le projet Horizon, donc le Grand Remplacement du peuple français et breton par des Africains. Ils veulent nous faire taire par tous les moyens. Y compris en attaquant notre rassemblement, et en obligeant les gendarmes mobiles à tirer des grenades lacrymogènes pour les disperser.

Et celle des Français, les vrais, les résistants, qui avaient pour beaucoup parcouru des centaines de kilomètres pour refuser l’africanisation de Callac, et exiger que Callac reste Callac, la Bretagne reste la Bretagne et la France reste la France. C’est cette France-là qui est insultée par tous les médias, tous les partis politiques, exceptés ceux de la Droite patriotique, et toute la caste mondialiste.

Grâce à eux, une superbe démonstration a été réussie, mille patriotes présents ce jour.

08:58 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Samedi après-midi à Callac, le peuple a parlé... Maintenant, le maire-parjure doit se soumettre ou se démettre !

IMG20221105150726.jpg

Près de 1 000 personnes contre le projet Horizon de Callac

Même si le temps n’était pas avec nous, la mobilisation fut épatante. Près de 1 000 personnes dont de nombreux callacois, se sont massé devant la mairie de Callac à l’appel de l’Association « les Amis ce Callac » et le Comité d’Organisation contre le projet Horizon. 

Le maire de Callac a refusé de recevoir une délégation de cinq personnes qui souhaitaient dialoguer avec lui concernant le projet Horizon, voulu par le maire, et le refus d’une majorité de la population de ce plan d’arrivée de plusieurs centaines d’immigrés dans ce bourg de 2 200 habitants qui va considérablement perturber la vie de ce bourg.

Ce maire, qui se réclame de la démocratie « et des valeurs de la République » , a préféré aller se réfugier au milieu de la manifestation des antifas, avec plusieurs membres de son conseil municipal, ceints de leur écharpe tricolore. Contre-manifestation et « fest-deiz » dont il a financé une bonne partie des dépenses, sinon la totalité. 

Plus fort encore, ces antifas, nervis du maire et de Macron, n’ont rien trouvé de mieux que de tenter d’attaquer la manifestation des patriotes réunie devant la mairie. 

Grâce à l’action des forces de l’ordre, ces nervis ont été repoussés et n’ont pas pu exercer les violences qu’ils souhaitaient commettre contre les patriotes réunis devant la Mairie.

Encore une belle leçon pour tous ceux qui se permettent de dire que ceux qui réclament un référendum pour que le peuple décide, sont des « fascistes » tandis que ceux qui refusent de s’en remettre à la décision du peuple sont des « démocrates ».

Une chose est sûre… les callacois ne vont rien lâcher.

Le combat continue, mais les callacois savent maintenant que le maire, non seulement se moque comme de sa première chemise de la démocratie, mais en plus fait appel et finance les hordes antifas qui par la violence veulent faire taire tous ceux qui sont attachés à la démocratie.

Ce maire piétine toutes les bases de la démocratie et démontre à ses concitoyens qu’il défend des intérêts qui sont à l’opposé des leurs.

Honte à lui… pour notre part le combat continue et nous ne lâcherons rien jusqu’à la victoire.

IMG20221105145301.jpg

Bernard Germain, porte-parole des Amis de Callac et ses environs, ouvre le meeting.

IMG_20221105_200938.jpg

Personnalité très attendue par les habitants de Callac en lutte, Me Gilbert Collard, député européen, enflama l'assistance.

IMG20221105155751.jpg

C'est avec ferveur que le peuple breton a répondu massivement présent à l'invitation des Amis de Callac et de ses environs.

Manif-5Nov.jpg

1, 2, 10, 100 1 000 Callac : partout le parti de la résistance doit s'organiser face à celui de la soumission.

IMG_20221105_200859.jpg

La Bretagne debout face à ses fossoyeurs !

IMG_20221105_221446.jpg

Et même le général Stofflet était des nôtres...

00:11 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 05 novembre 2022

CALLAC, LA MÈRE DES BATAILLES, C'EST AUJOURD'HUI !

IMG-20221018-WA0003 copie.jpg

Depuis 15 jours, toute la Bretagne

se mobilise pour libérer Callac...

6619474918754055044.jpg

...et, comme toujours , le capital immigrationniste, face à la juste réaction populaire et patriotique, n'hésite pas à engraisser ses petits domestiques gauchistes pour semer le désordre et la haine anti-française et anti-bretonne.

-2878516216219574286.jpg

09:21 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 04 novembre 2022

Callac J - 2 : le maire Jean-Yves Rolland, main dans la main avec les antifas, contre 80 % des Callacois !

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 37.jpg

Bernard Germain

Porte-parole du Comité d'organisation

de la manifestation contre le projet Horizon

Depuis de longs mois, en douce et sans que ce soit dans son programme électoral, ce maire prépare la mise en œuvre du plan « Horizon », plan qui prévoit l’arrivée massive d’immigrés d’origine africaine à Callac, bourgade de Bretagne. 

Lorsque la population découvre la chose, des callacois organisent la riposte sous forme de pétitions signées par centaines tous les mercredi sur le marché par les habitants. Près de 1000 à ce jour.

En réponse, le maire s’invite sur le marché et tente d’intimider les callacois. Mal lui en prend, puisqu’il se retrouve entouré par une trentaine de personnes en colère qui lui demandent de retirer son projet ou de le soumettre à référendum.

Ce triste sire leur répond le 5 octobre en public « je ne ferais pas de référendum car je sais que 80 % de la population est contre ». Montrant ainsi son mépris de la démocratie et des callacois. 

Il ne s’arrête d’ailleurs pas en si bon chemin. Suivent les pressions et autres intimidations, y compris au sein de la mairie, sur certaines personnes ayant signé la pétition dont plusieurs feuilles ont été volées chez des commerçants.

Une adjointe au maire démissionne de son mandat, officiellement pour raison de santé, en fait pour désaccord avec le maire sur le projet horizon et la conduite qui est la sienne. 

Et pour couronner le tout ce maire détestable ose prétendre que comme le climat est mauvais dans le village, il ne peut pas organiser de référendum.

Mais qui pourrit le climat sinon lui, refusant obstinément d’écouter ses administrés et d’organiser le référendum que tout le monde demande ? 

On pourrait s’étonner de ce comportement … mais nous en connaissons maintenant l’explication. 

Le 5 novembre, près du plan d’eau de Callac, aura lieu une contre manifestation appelée par les anti-fas et autres groupuscules d’extrême gauche, les milices de Macron qui attaquent et usent de violence contre ceux qui défendent la France et s’opposent à l’invasion migratoire. Ce sera un « fest-deiz » de … soutien au projet horizon ainsi qu’au maire et à son action anti-démocratique.

De plus, nous venons d’apprendre que c’est le Maire qui aurait payé cette petite fête avec les impôts des callacois. Plusieurs membres de l’équipe municipale sont annoncés au « fest-deiz ».

80 % de la population est contre le projet Horizon, mais le maire leur fait à tous un magnifique bras d’honneur. Il refuse le référendum en bafouant la démocratie et de plus financerait le « fest-deiz » des gauchistes ultra violents. Pour lui la population de Callac n’est qu’une bande de « fachos ».

En fait, ce maire main dans la main avec les anti-fas trahit ses administrés et sa commune !

Si demain, par malheur, des bretons exaspérés par tout cela finissaient par s’énerver, le maire ne pourrait s’en prendre qu’à lui-même de ce qui arriverait ...

Pour le retrait ou le référendum sur le projet Horizon

TOUS A CALLAC, SAMEDI 5 NOVEMBRE - 14H30 DEVANT LA MAIRIE

09:24 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 02 novembre 2022

J-3 : Manifestation à Callac. Il y a encore des maires qui respectent la démocratie ...

téléchargement.jpeg

Bernard Germain 

Le 22 septembre à St-Nazaire, Macron inaugurait le premier par éolien off-shore de France. A cette occasion il affirmait qu’il fallait « aller deux fois plus vite » pour ce qui concernait les projets d’énergies renouvelables.

Dans la foulée, le gouvernement avait présenté un projet de Loi afin de faciliter les démarches des promoteurs des parcs éoliens en France.

Le Sénat avait proposé … en vain, un droit de véto des maires sur ce type de projet.

Toujours la même rengaine qui revient : il y a les « sachants » d’un côté, qui là soutiennent les projets éoliens terrestres et en mer,  et de l’autre les abrutis qui ne comprennent rien et entendent s’opposer à ces projets qui vont pourrir leur cadre de vie, faire chuter le prix de leurs biens immobiliers et poser de grave problèmes à plusieurs professions notamment aux pécheurs.

Pour Macron et son gouvernement, un droit de véto aux élus des abrutis qui ne comprennent rien … n’y pensez même pas !

Il y a pourtant des maires encore attachés aux principes démocratiques de notre République, qui n’entendent pas se coucher devant ceux qui torpillent les bases de notre société démocratique. A savoir que c’est le peuple qui doit décider en dernier lieu. Que cela plaise ou non aux sachants éclairés.

L’un d’eux est le maire de la ville des Sables d’Olonne. Il n’entend pas baisser pavillon et va organiser du 18 au 26 novembre une consultation de ses administrés pour connaître leur opinion sur ces multiples projets éoliens prévus, qui encerclent totalement sa commune.

Ce maire est l’honneur de sa fonction. Les autres élus qui se couchent lâchement en sont la honte.

A Callac, c’est le même problème qui est posé. Il y a les sachants qui soutiennent le projet Horizon.

De l’autre côté, il y a les abrutis qui ne comprennent rien. L’Association « les amis de Callac et ses environs » ainsi que la population qui ne veulent pas de ce projet qui veut importer dans ce bourg des centaines d’africains pour « repeupler la bourgade ».

Le maire n’avait nullement ce projet dans son programme. Comme pour les éoliennes, il entend pourtant passer en force.

Interroger la population par référendum pour qu’elle valide ou pas le projet ? … vous n’y pensez pas !

En effet, comme le dit le maire « je ne ferais pas de référendum car 80 % de la population est contre ».

Nouvel exemple des sachants, qui se prétendent des démocrates -souvent de « gauche »- et qui s’assoient sans états d’âme sur les principes qu’ils invoquent les jours de fête, mais pas dans la vie.

Aux Sable d’Olonne comme à Callac, la population ne l’entend pas de cette oreille. Et n’est nullement prête à accepter les diktats du maire et ses semblables.

Il va falloir que le maire de Callac accepte d’entendre ses administrés, il ne pourra pas éternellement tirer sur la corde. A un moment elle va casser …

Pour le retrait du projet Horizon ou l’organisation d’un référendum

TOUS A CALLAC LE SAMEDI 5 NOVEMBRE A 14H30 DEVANT LA MAIRIE

18:40 Publié dans Bernard Germain, Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Callac : consignes pour samedi...

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 37.jpgCommuniqué du Comité d’Organisation contre le Projet « Horizon » de Callac 

Certaines personnes ont reçu un mail annonçant un pique-nique à 12 h 00 devant la mairie le samedi 5 novembre.

C'est un erreur ... il n'y aura aucun pique nique devant la mairie le 5 novembre.

La demande faite en Préfecture par la présidente « Les amis de Callac et ses environs » pour notre manifestation n'annonce rien de tel. Si nous acceptions ce pique-nique, nous risquerions tout simplement l'annulation de l'autorisation de manifester.

D'autre part, les antifas appellent à une contre manif à 12 h 00. Ils seront cantonnés à côté de la pièce d'eau en bas de Callac.  

Il ne faut donc pas arriver avant 13 h 00/13 h 30 à Callac, sinon vous serez au milieu des antifas et des contrôles des véhicules de ces individus que fera certainement la gendarmerie.

Donc, s'il vous plaît ... pas d'arrivée avant 13 h 00 plutôt 13 h 30.

Lorsque vous viendrez depuis la N12 (à partir de Guingamp), pour venir à notre manif, c'est au premier rond-point annonçant Callac qu'il faut tourner à droite, vers le village.

Nous comptons sur votre participation massive afin de nous aider à faire plier le Maire. Callac est un symbole... nous devons GAGNER. Merci d'avance de votre mobilisation et de votre aide.

Bernard Germain

(Porte-parole du Comité d'Organisation)

00:33 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 31 octobre 2022

Contre le Grand Remplacement dans nos campagnes, tous à Callac le samedi 5 novembre à 14 h 30

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 32.jpg

Un communiqué commun de Riposte laïque et de Résistance républicaine :

Pour la deuxième fois en quelques semaines, le Comité d'Organisation appelle à une nouvelle mobilisation contre le projet Horizon qui, à Callac, entend installer 70 familles de migrants,  malgré l'opposition massive de la population locale. Le maire lui-même, Jean-Yves Rolland, a avoué, sur le marché, devant une dizaine de témoins, que s'il organisait le référendum que les opposants demandent, 80 % des Callacois voteraient contre son projet.

Attirés par l'appel d'air du projet Horizon, piloté par Marie-France Cohen, une riche veuve vivant les beaux quartiers parisiens, d'autres associations immigrationnistes ont jeté leur dévolu sur Callac. Ainsi, l'association Viltaïs prévoit-elle d'installer deux familles africaines, dans les jours qui viennent, et annonce que cela représentera 16 personnes !

Miraculeusement, les autorités, qui ont préféré, au détriment des campagnes, arroser les banlieues islamisées pour acheter la paix sociale, trouvent soudain, pour le venue des migrants africains, des millions qu'ils n'ont jamais proposés pour les 18 % de chômeurs, les travailleurs pauvres et les retraités modestes de Callac.

Bien sûr, la gauche immigrationniste, qui avait déjà contre-manifesté le 17 septembre, sans autorisation, appelle, de manière provocatrice, à un rassemblement juste à côté de celui, déclaré et accepté, du Comité d'Organisation. Nous ne pouvons que nous féliciter que, conscients du danger, les autorités aient repoussé à plusieurs centaines de mètres leur rassemblement.

De 14 h 30 à 17 heures, prendront la parole :

Catherine Blein, présidente des Amis de Callac et ses environs, Bernard Germain, porte-parole du Comité d'Organisation, Danielle Le Men, vice-présidente du Comité de Callac et ses environs, Eric Mauvoisin, animateur de la bataille des Sables d'Olonne, contre le déboulonnage de la statue Saint-Michel, Cécile Scheffen, porte-parole de l'association nantaise La Caraque, le Général André Coustou, administrateur des Maires pour le Bien Commun, Patrick Jardin, père de Nathalie, assassinée au Bataclan, Christine Tasin, présidente de Résistance Républicaine, Richard Roudier, président de la Ligue du Midi, Jean-Pierre Fabre-Bernadac, président de Place d'Armes, Pierre Cassen, fondateur de Riposte Laïque et Gilbert Collard, président d'Alternative France.

Un message de soutien d'Eric Zemmour sera lu par le sécrétaire départemental de Reconquête 22, Pierre-Yves Thomas, et des messages d'opposants à l'implantation de migrants dans leur ville, notamment Saint-Brévin-les-Pins et Saint-Lys, seront également lus.

Plus que jamais, ce rassemblement se fixe deux objectifs : obtenir de la municipalité de Callac le retrait du projet Horizon, qui ne figurait pas dans son programme électoral, ou, à défaut, d'organiser un referendum, car en démocratie, c'est le peuple qui tranche.

Il en va de l'avenir de nos villages, que Macron, au nom de la transition démographique, veut transformer de force en lieux d'accueil de migrants africains, en légiférant dès janvier 2023.

Nous appelons l'ensemble des Bretons, mais aussi tous les Français qui veulent que Callac reste Callac, que la Bretagne reste la Bretagne et que la France reste la France à venir nombreux à ce rassemblement, et à en assurer un succès éclatant.

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 33.jpg

18:17 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Callac, samedi 5 novembre : Bernard Germain, au nom du Comité d'organisation, vous appelle à venir en masses pour sauver l'Honneur de la Bretagne

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 37.jpg

09:15 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Callac : les vrais Bretons accepteront-ils le Grand Remplacement ?

environ-300-personnes-s-etaient-rassemblees-samedi_6992006_676x338p.jpg

Cyrano Riposte laïque cliquez là

Ce samedi 5  novembre, aura lieu le deuxième rassemblement organisé à Callac, avec les moyens du bord, par des militants qui veulent que Callac reste Callac, que la Bretagne reste la Bretagne, et que la France reste la France.

Ce que ne souhaitent pas, manifestement, Marie-France Cohen, riche veuve qui vit dans les quartiers aisés à Paris, ni ses enfants, artistes d’Etat du show-biz, ni la gauche immigrationniste, qui multiplie les rassemblements provocateurs près des initiatives des opposants, ni bien sûr Emmanuel Macron, qui a clairement affiché l’objectif : la transition démographique. Autrement dit, la présence de Bretons dans les villages n’est qu’une parenthèse qui doit se refermer au plus vite.

Il est donc intéressant d’observer, à travers ce dossier de Callac, la convergence entre la finance, le show-biz, la gauche, ses élus et ses milices, et le pouvoir mondialiste incarné par Macron. Ils ont tous les moyens à leur disposition : l’argent, les médias, la justice. En face, nous ne sommes que de petites organisations, associations, particuliers, qui n’ont que l’amour de leur région et de leur pays à opposer. C’est le pot de terre contre le pot de fer.

Mais la réponse appartiendra aux Callacois, aux Bretons et aux Français. Le maire refuse d’organiser un référendum ? Nous faisons alors confiance aux habitants de Callac, et à leurs amis, pour lui rendre la vie impossible, et empêcher, par tous les moyens possibles, ce viol de la démocratie que constituerait l’installation forcée, contre l’avis de la population, de soixante-dix familles immigrées.

Les Bretons sont souvent accusés, et à juste titre, de voter pour la gauche immigrationniste, pour Macron, et d’être la région française la plus vaccinée. Mais il faut nous intéresser aussi à la résistance patriotique qui existe dans cette région. L’épisode des Bonnets rouges, ainsi que la forte mobilisation contre la dictature sanitaire, en ont été d’excellents exemples. S’il vient mille Bretons à Callac, nul doute que, malgré les provocations gauchistes, cela changera considérablement le rapport de force local. Par contre, s’il n’en vient que deux cents, les Callacois sont foutus !

Mais cette lutte ne s’arrêtera pas à Callac. Macron veut faire voter une loi imposant les migrants africains, souvent musulmans, dans nos campagnes, après qu’ils aient pourri des villes comme Nantes, Rennes, Brest, et de nombreux autres quartiers de bourgades bretonnes. Le projet Horizon est prêt à se reproduire dans des dizaines de villes de France. D’autres associations, comme Viltaïs, financées par nos impôts, sont prêtes à profiter d’un marché extrêmement juteux.

Cécile Schaffen, jeune femme de 23 ans, viendra expliquer aux habitants de Callac la réalité de Nantes, où elle vit, depuis que Johanna Rolland en a fait une terre d’immigration. A présent, plutôt que de remettre en cause la politique qu’elle a soutenue, elle veut imposer à Callac et aux autres communes rurales une immigration qu’elle n’est plus capable de gérer.

Le maire de Callac, Jean-Yves Rolland, a expliqué, apparemment tout fier, que sa ville était un laboratoire. La résistance de Callac doit être aussi un laboratoire, en refusant des diktats venus d’en haut, sans que le peuple n’ait son mot à dire. Dans d’autres villes, comme à Saint-Brevin-les-Pins ou à Saint-Lys (qui enverront des messages de soutien), la résistance s’organise également. L’axe choisi par les militants de Callac, exigeant un référendum, paraît une arme efficace, qui met les maires collabos, souvent de gauche, face à leurs contradictions et à leur isolement.

Voici les personnes qui interviendront à Callac. Il est important qu’un Gilbert Collard, militant reconnu et apprécié, avec le verbe qui est le sien, soit présent, malgré la distance, et vienne apporter son soutien. Vous y remarquerez quelques vieilles connaissances de Riposte Laïque, preuve que notre journal, qui soutient le combat depuis le début, est autre chose qu’un simple journal, mais aussi un outil militant tourné vers l’action. Mais cela, vous le saviez déjà. Et nous pouvons vous annoncer en dernière minute que Patrick Jardin a pu se libérer et sera également présent à Callac, au milieu de nous.

Eric Zemmour ne sera pas parmi nous, mais il fera lire un message de soutien à notre initiative. Nous espérons que Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan et Florian Philippot, eux aussi sollicités, feront de même.

Hauts les cœurs, et tous à Callac, la mère de toutes les batailles, ce samedi 5 novembre, à 14 h 30.

IMG-20221018-WA0003 copie.jpg

09:13 Publié dans Callac 22, Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 30 octobre 2022

Le général Coustou, administrateur des Maires pour le bien commun, prendra la parole à Callac le samedi 5 novembre.

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 38.jpg

18:34 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

A Callac, l'avenir de l'Homme, ce n'est pas la femme, c'est l'Africain

téléchargement (1).jpeg

Bernard Germain

Louis Aragon écrivait en 1963 dans « le fou d’Elsa »… « L'avenir de l'homme est la femme ».

C’est Jean Ferrat, célèbre artiste proche du PCF, qui en a inversé les termes pour donner cette célèbre formule « La femme est l’avenir de l’homme », ainsi qu’une chanson du même nom, non moins connue.

Mais les temps changent et la célèbre formule d’Aragon pourrait être réécrite dans la France de 2022 avec les termes suivants : « L’africain est l’avenir de l’homme … français ». 

Certains, j’en connais, pourraient s’écrier « Mais d’où sortez-vous un truc pareil ? ».

A ceux-là je répondrais … du journal « Le Poher », petit journal breton, également site internet.

En fait je devrais dire misérable torchon d’extrême-gauche. 

Le 27 octobre 2022, un journaliste (dont par charité chrétienne nous tairons le nom) a commis un article stupéfiant dans cette feuille de choux immonde.

L’objet de l’article était Callac, cette petite bourgade bretonne de 2200 habitants où le Maire, aidé par la fondation « Merci », veut implanter de force 70 familles venues d’Afrique, soit plus de 500 personnes selon les chiffres publiés par Ouest-France du 14 septembre (1 famille africaine, c’est 7,6 personnes).

Toute personne normalement constituée et qui n’a pas une cervelle de poisson rouge, comprend que ça va poser de sérieux problèmes, vu les différences de cultures et de conception de la vie en société, d’implanter plus de 500 personnes (25 % de la population) dans cette bourgade.

Mais pas ce « journaliste ». Lui n’y voit que du bien et soutient totalement le projet du Maire Jean-Yves Rolland, par ailleurs communiste.

Ce dernier a sans doute oublié ce que disait Georges Marchais, Secrétaire Général de son parti le PCF, pendant la campagne présidentielle de 1981 : « il faut arrêter immédiatement toute immigration légale et illégale en France ».

Marchais disait cela parce qu’à l’époque, il y avait la « ceinture rouge » (les départements de la 1ère couronne autour de Paris). Le PCF était la première force politique dans ces départements. Étant aux premières loges, ils voyaient parfaitement les problèmes que posaient dans les banlieues l’arrivée massive d’immigrés africains dont l’immense majorité étaient musulmans.

Et Marchais tirait désespéramment le signal d’alarme. Depuis, la situation s’est très largement dégradée et touche la France entière, que ce soit les grandes, les moyennes et même les petites villes.

Pour convaincre ses lecteurs, ce « journaliste » vendu aux immigrationnistes et mondialistes, ne recule devant rien en termes d’arguments.

Lire la suite

18:30 Publié dans Bernard Germain, Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 29 octobre 2022

RICHARD ROUDIER, PRÉSIDENT DE LA LIGUE DU MIDI, PRENDRA LA PAROLE SAMEDI 5 NOVEMBRE À CALLAC CONTRE LE PROJET HORIZON

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 39.jpg

17:52 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Au cours du rassemblement du samedi 5 novembre à Callac, Pierre-Yves Thomas, responsable départemental de Reconquête !, apportera le soutien d'Eric Zemmour

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 36.jpg

11:05 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 28 octobre 2022

DANIELLE LE MEN, VICE PRÉSIDENTE DES AMIS DE CALLAC ET SES ENVIRONS, PRENDRA LA PAROLE SAMEDI 5 NOVEMBRE LORS DU RASSEMBLEMENT CONTRE LE PROJET HORIZON

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 35.jpg

17:51 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 27 octobre 2022

GILBERT COLLARD, DÉPUTÉ EUROPÉEN, PRENDRA LA PAROLE SAMEDI 5 NOVEMBRE À CALLAC (22) LORS DU RASSEMBLEMENT CONTRE LE PROJET HORIZON

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 34.jpg

EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ ICI

17:11 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

J-10 : Manifestation à Callac, ça commence à craquer à la Mairie ...

municipales-jy-rolla1jpg-galerie-de-photos.jpeg

M. Rolland, maire de Callac

Premier sujet : Les affaires du maire ne s’arrangent pas …

Il s’est déjà mis à dos la population de son village en déclarant en public qu’il n’organiserait pas de référendum « parce que 8O % de la population est contre ».

Refuser au peuple de pouvoir donner son avis sur un projet qui touchera toute la population, fallait le faire et il l’a fait. Persuadé qu’il est de détenir la vérité et de faire le bonheur des gens contre leur volonté.

Pour un homme qui se dit de « gauche » et qui prétend combattre pour sauver le pays face au péril de « l’extrême-droite », … c’est vrai que ça la fout mal. Belle leçon d’attachement à la démocratie !

Mais ses ennuis ne s’arrêtent pas là.

Maintenant c’est une adjointe au maire, qui vient de claquer la porte. Officiellement « pour raisons de santé ».

Mais cela ne trompe personne. Ceux qui la connaissent personnellement indiquent qu’en réalité c’est parce qu’elle est en désaccord avec le maire sur le projet Horizon et sur la manière dont le maire agit face à l’opposition qu’exprime la population.

Encore un petit effort et c’est tout le Conseil Municipal qui va exploser.

Raison de plus pour continuer et amplifier notre mobilisation !

Second sujet : une entrevue a été demandée au maire par l’Association « Les Amis de Callac et ses environs ». Ci-dessous le mail envoyé au maire par la Présidente, Catherine Blein.

Monsieur le maire,

Comme vous le savez, nous organisons  une grande manifestation le samedi 5 Novembre prochain à 14h30 à Callac, devant la mairie.

En préalable à cette manifestation, nous souhaitons que vous receviez à 14H00 une délégation de 5 personnes, afin de pouvoir discuter avec vous du problème posé, à savoir le retrait du projet Horizon qui n’était pas dans votre programme électoral ou si vous maintenez votre volonté de le mettre en œuvre d’organiser, en préalable à son application, un référendum afin de demander à la population si elle est pour ou contre le projet Horizon.

Je vous remercie par avance de bien vouloir m’indiquer votre décision de nous recevoir ou pas. 

Croyez, Monsieur le maire, à l'assurance de ma parfaite considération.

Catherine BLEIN

Dernière information :

La Préfecture a bien reçu notre déclaration de manifestation et n’a opposé aucun refus. Notre manifestation est donc déclarée et légale.

Pour le retrait du projet Horizon

ou l’organisation d’un référendum

TOUS A CALLAC

LE SAMEDI 5 NOVEMBRE A 14 H 30

DEVANT LA MAIRIE

Bernard GERMAIN

Porte-parole du Comité d’Organisation

00:44 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine, prendra la parole le samedi 5 novembre à 14 h 30 contre le projet Horizon à Callac (22)

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 33.jpg

00:43 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 26 octobre 2022

SAMEDI 5 NOVEMBRE À CALLAC (22) : IERRE CASSEN, PRÉSIDENT DE RIPOSTE LAÏQUE, PRENDRA LA PAROLE

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 32.jpg

POUR EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ ICI

15:41 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

ÉRIC MAUVOISIN, ORGANISATEUR DE LA MANIFESTATION CONTRE LE DÉBOULONNEMENT DE LA STATUE DE SAINT-MICHEL AUX SABLES D'OLONNE, INTERVIENDRA À CALLAC LE SAMEDI 5 NOVEMBRE

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 31.jpg

EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ ICI

00:50 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 25 octobre 2022

SAMEDI 5 NOVEMBRE À CALLAC (22) : JEAN-PIERRE FABRE-BERNADAC, PRÉSIDENT DE PLACE D'ARMES, PRENDRA LA PAROLE

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 30.jpg

POUR EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ ICI

SUR PLACE D'ARMES CLIQUEZ LÀ

23:08 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

SAMEDI 5 NOVEMBRE À CALLAC (22) : CÉCILE SCHAFFEN, PORTE-PAROLE DE L'ASSOCIATION NANTAISE "LA CARAQUE", PRENDRA LA PAROLE

2022 11 05 CALLAC 2.jpg

EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ LÀ

16:24 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

SAMEDI 5 NOVEMBRE À CALLAC (22) : CATHERINE BLEIN, PRÉSIDENTE DES AMIS DE CALLAC ET SES ENVIRONS, PRENDRA LA PAROLE

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 28.jpg

EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ ICI

12:27 Publié dans Callac 22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |