Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 10 avril 2014

Le Parti de la France a son premier maire dans l'Aisne...

149cfgz.jpgPierre-Marie Verdier, membre du Conseil national du Parti de la France, a été élu maire de sa commune de Besmont (02) sur une liste d'intérêt communal.

P-M Verdier a également été élu délégué communautaire et siégera donc à la Communauté de communes du Pays des Trois Rivières.

20:01 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 31 mars 2014

Municipales : Bérézina pour la gauche, qui a perdu au minimum 155 villes de plus de 9 000 habitants, dont plusieurs bastions historiques, le FN ravit 11 mairies.

index.jpgAu moins 155 villes basculent à droite. «Le premier parti de France, c'est l'UMP», se félicite Jean-François Copé. Au moins 155 communes de plus de 9000 habitants, dont des dizaines de villes de plus de 30.000 habitants, ont basculé de gauche à droite lors des élections municipales de dimanche. Certaines d'entre elles sont particulièrement symboliques, comme Toulouse, 4e ville de France, ou Limoges, capitale de la région Limousin et détenue par les socialistes depuis 1912. Autres villes importantes ravies par l'UMP, principal parti de droite, Saint-Étienne et Reims ont elles aussi basculé à droite. A Quimper (Bretagne) , la défaite du socialiste Bernard Poignant, un des principaux conseillers du président François Hollande, est aussi très symbolique .

Résultats du second tour cliquez ici

Jean-Marc Ayrault admet l'échec du gouvernement. Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a déclaré dimanche, au soir du deuxième tour des municipales, que la responsabilité des mauvais résultats de la gauche était «collective» et qu'il y prenait «toute sa part». Maigre motif de satisfaction: Anne Hidalgo deviendra dans quelques jours première femme élue maire de Paris. Surtout, il garde Strasbourg, où le combat était beaucoup plus serré, Villeneuve-sur-Lot, la ville de l'ex-ministre Jérôme Cahuzac et Cherbourg, ville du ministre Bernard Cazeneuve. Le PS remporte aussi Douai (Nord), à droite depuis plus de 30 ans.

Onze villes tombent aux mains du FN. Le parti d'extrême droite l'emporte notamment à Béziers avec Robert Ménard, à Fréjus, Villers-Cotterêts, Le Pontet, Beaucaire, le Luc, Hayange, Cogolin et dans le 7e secteur de Marseille. Avec la victoire de Steeve Briois à Hénin-Beaumont, au premier tour, la semaine dernière, cela porte à une quinzaine le nombre de mairies FN.  Le FN échoue toutefois à l'emporter à Forbach (Moselle) et à Perpignan, où deux de ses dirigeants, Florian Philippot et Louis Aliot se présentaient.

Par ailleurs, les mairies d'Orange, de Camaret-sur-Aigues et de Bollène (Vaucluse) sont dirigées par des maires d'extrême-droite.

L'analyse du Figaro cliquez là

Source Parti de la France cliquez là

10:33 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 30 mars 2014

Municipales : l'abstention est bien placée pour l'emporter !

437895657.pngYves Darchicourt

Cette fois c'est fini! Cinq jours de palabres, de marchandages, de fâcheries, d'apostrophes et de coups de pied de l'âne. On a passé la soupe, dégraissé le bouillon et clarifié le consommé. On a touillé, délayé, malaxé, combiné et mitigé. On a dénoncé, critiqué, assuré, promis, surenchéri. Tout va bien on va continuer à embellir ou tout va mal mais on fera mieux du jour au lendemain. C'est Clochemerle sans l'humour.

Et puis il y a un larron qui veut s'intégrer au Système et faire les parts plus congrues. Gêne immense. Union sacrée contre l'intrus. On dénonce, on s'indigne, on menace, on fait peur, on défend sa pâtée. On s'entendait si bien à deux pour partager le gâteau. Sombres perspectives de soupes à la grimace et de bouillons de onze heures pour les larrons en foire.

Cinq jours de démocrassouille dans toute sa splendeur. Le Système dual est parti pour se muer en triade. Ses vrais opposants encore en lice se comptent sur le doigt de la main, ce qui n'est pas si mal. Dans l'immense majorité des cas, il n'y a de choix qu'entre la peste et le choléra ou la grippe espagnole. Les isoloirs de Vénissieux et de Ronchamp méritent le déplacement pour les "anti-système"; ceux aussi sans doute de villes ou des ultra-nocifs ou des nocifs symboliques doivent être éliminés pour de moins nocifs qu'eux (comme la Keller à Strasbourg par exemple). Ailleurs...regardez la capitale où le parigot ne peut opter qu'entre deux bourges pures "bobo" - une ashkénaze et une sépharade maranne comme le relève si bien Hannibal dans le dernier Rivarol - ...vous parlez d'un choix !

Dimanche dernier, pour près de 40% de citoyens c'était "cause toujours tu m'intéresses". Il y en aura combien demain 30 mars 2014 pour s'abstenir et voter blanc ? Voter blanc ou bouder les urnes est un acte militant, une manière de délégitimer d'avance les représentants de la ripoublique UMPS&Co et de justifier les "jours de colère" à venir. Un pavé dans la marre du Système !

19:50 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt, Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Jean-Claude Rolinat réélu !

IMG_0131 -Copier-.JPGNotre ami et collaborateur Jean-Claude ROLINAT, ancien conseiller municipal Front national de Villeneuve la Garenne, Hauts-de-Seine, de 1977 à 2002, vient pour la troisième fois consécutive d'être élu Premier-adjoint au Maire de son village, en Seine-et-Marne. Bien que ce Conseil municipal soit classé "sans étiquette", gageons qu'à chaque fois que se présentera le cas, il saura défendre nos idées, bien que le champ des capacités d'intervention des communes rurales, avec l'extension des intercommunalités, soit limité.

19:45 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 29 mars 2014

Consigne de Robert Spieler à Strasbourg : faire barrage à Fabienne Keller

spieler-fn-alsace-robert-2014408-jpg_1783596.jpg

"Ne votez à aucun prix pour Fabienne Keller qui hait les nationalistes et soutient le mariage homosexuel !"

Robert Spieler

Ancien député

13:56 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Grand succès populaire et militant pour la dernière réunion de campagne d'Yvan Benedetti à Vénissieux

IMG_1070web.jpg

Les trois têtes de liste de Vénissieux fait Front

C'est sous la protection d'un service d'ordre impressionnant destiné à pallier l'absence des forces de police qu'Yvan Benedetti, Alexandre Gabriac et leurs colistiers ont tenu leur dernière réunion de campagne hier soir à la salle Marcel Sembat de Vénissieux. Exploitant à fond les dernières heures de la campagne officielle, les courageux candidats nationalistes  ont tenu en haleine pendant près de deux heures un auditoire captivé. À l'impressionnante énumération par Alexandre Gabriac des obstacles opposés par le système (Marine Le Pen en tête) à la candidateure de nos amis, a succédé le rappel par Yvan Benedetti des fondamentaux de la doctrine nationaliste.

Ce ne sont pas moins de trois équipes de chaines de télévision nationales qui couvraient l'événement. Les militants nationalistes venus de tout le sud-est de la France ont côtoyé pendant près de deux heures dans une ambiance bon enfant le petit peuple vénissian venu entendre comme le messie la virile parole de ces curieux politiques venus leur promettre la fin du scandaleux apartheid qu'ils subissent de la part de l'odieuse municipalité communiste.

IMG_1062cropweb.jpg

Hier soir, la puissance du verbe nationaliste a conquis l'auditoire vénissian

C'est dans une ambiance électrique et sans cesse interrompu par des tonnerres d'applaudissements que celui qui se présente comme le président "envers et contre tous" de l'Œuvre française a fustigé l'immigration de peuplement et l'insécurité galopante qui en résulte, le massacre de notre industrie avec comme corolaire le dévastateur chômage de masse qui frappe si durement nos quartiers populaires, la dévirilisation de notre peuple par l'ignominieuse propagande LGBT et son offensive généralisée contre nos enfants par l'application de la délirante théorie du genre…

À l'issue de ce discours, nos candidats ont répondu à quelques questions pratiques de l'assistance et se sont prêtés de bonne grâce aux inévitables séances de dédicace de matériel électoral et aux photos avec les électeurs devant les affiches de campagne.

IMG_1075web.jpg

Laura Lussaud, présidente du Clan, répond en tant que quatrième de liste aux questions des journalistes.

Correspondant Lyon

09:30 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 25 mars 2014

A Fontgombault, les cathos-tradis plébiscités

614194-le-maire-de-fontgombault-jacques-tissier-pose-dans-le-hall-de-la-mairie-le-22-janvier-2014.jpg

Ce petit village de l’Indre, où le maire avait fait voter une délibération condamnant le mariage homosexuel au nom d’une «loi naturelle», a reconduit l’édile sortant.

«Une raclée» : André Antigny, tête de liste des «Indignés de Fontgombault», ne cache pas sa déception.

Dans ce petit village de l’Indre, qui vit dans l’ombre de son abbaye bénédictine, l’élection municipale a tourné au plébiscite pour le camp du maire sortant, Jacques Tissier. Celui-ci s’était fait remarquer à l’automne en faisant voter une délibération au conseil municipal condamnant le mariage homosexuel au nom d’une «loi naturelle».

En réaction, certains habitants s’étaient mobilisés pour tenter de présenter un projet alternatif. Sans succès. Le camp Tissier a recueilli ce dimanche en moyenne 140 voix, contre seulement 80 pour les «Indignés». La présence d’une soixantaine de moines parmi les 258 électeurs inscrits de la commune a, encore une fois, eu son influence. «On a tout fait, on s’est battus, on est fiers de notre combat, mais on est à Fontgombault», soupire Antigny.

Jacques Tissier devrait donc, en toute logique, être réélu maire par les onze conseillers municipaux de la commune.

Source La Flamme cliquez ici

08:20 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Pourquoi vous vous inquiétez ? La Loi Taubira sera bien appliquée à Hénin-Beaumont !

PHOb064f650-b36a-11e3-94f7-841413f0da67-805x453.jpg

Lundi 24 mars 2014, sur RTL, le futur maire FN de Hénin-Beaumont a déclaré : « Je ne vois pas pourquoi les couples homosexuels ne pourraient pas être mariés. Vous savez à Hénin-Beaumont comme ailleurs, les couples seront mariés, parce que c’est la loi, et là aussi je respecterai la loi ».

Source La Flamme cliquez ici

08:19 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 24 mars 2014

Les résultats des listes soutenues par le Parti de la France :

1_téléchargement.jpgNice : 3,69 %

Nîmes : 0,78 %

Asnières-sur-Seine : 3,92 %

Maltot : 3,85 %

Craon : 7,72 % (Matthieu Mautin élu au Conseil municipal)

Ronchamp : 14,61 % (2nd tour)

Valenciennes : 1,52 %

Vernon : 6,06 %

Ouzouer-sur-Trézée : 24,56 % (Alexandre Capy élu au Conseil municipal)

Vénissieux (liste Benedetti-Gabriac) : 11,49 % (2nd tour)

Le Parti de la France félicite tous les candidats de ces listes qui ont eu le courage de représenter le France française et d'offrir une véritable alternative lors de ces élections municipales.

23:54 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 23 mars 2014

Nouvelle offensive des socialo-communistes contre la liste Vénissieux Fait Front

Commentant les résultats des municipales, le site Rue 89 publie l'inquiétant entrefilet suivant, à propos de Vénissieux où nos camarades Benedetti et Gabriac viennent de remporter une grande victoire (voir article ci-dessous) :

22h55. A Vénissieux, où le FN se s’est pas présenté, la liste des ultranationalistes Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac se maintient avec 11,49% des voix. Jean-François Carenco, préfet du Rhône, nous a déclarés ce soir qu’il invaliderait cette liste si elle contient toujours les quelques huit ou neuf candidats qui y figurent contre leur gré.

Rappelons que, suite à une lettre de Madame Le Pen au préfet Carenco affirmant qu'Yvan Benedetti avait trompé ses colistiers en prétendant que sa liste était – comme en 2008 – soutenue par le FN, les membres de la liste Vénissieux Fait Front avaient été contactés individuellement par les services de police. On ne sera pas surpris que certains d'entre eux, âgés et de condition modeste n'aient pas eu le courage d'assumer plus avant leur choix.

La question qui se pose aujourd'hui est donc la suivante : si quelqu'un a conduit ces personnes à faire quelque chose contre leur gré, s'agit-il d'Yvan Benedetti et d'Alexandre Gabriac ou des services du préfet Carenco ?

Correspondant Lyon

23:53 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Triomphe de la volonté à Vénissieux !

Grande victoire militante pour la liste de nos camarades Benedetti et Gabriac à Vénissieux.

Seuls contre tous, calomniés par la fille Le Pen qui les a qualifiés de "parasites", leurs colistiers victimes de pressions de la police pour les faire se désister, leur profession de foi invalidée par la commission de propagande de la préfecture, ses 32 000 exemplaire distribués par les militants quand celles des autres listes l'ont été par la Poste aux frais du contribuable, la liste Vénissieux fait Front accède néanmoins au second tour dans la municipalité islamo-communiste de Vénissieux !

VFF.jpg

Correspondant Lyon

22:02 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 21 mars 2014

Lecteurs électeurs à Asnières : dimanche votez tous pour la liste conduite par Henri Massol

affiche(1).jpg

profession_de_foi_1er_tour_verso_vignette.jpg

bulletin_de_vote.jpg

aeschlimann_passible_de_prison.jpg

23:18 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La priorité du MNR : battre la gauche...

img_4bde00bc7fa88.jpgUn communiqué du MNR :

Le MNR estime que la gauche au pouvoir est catastrophique pour notre pays. Elle détruit notre économie, bafoue nos valeurs de civilisation et compromet notre identité nationale et européenne.

L'objectif que chacun doit donc se fixer aux prochaines élections municipales est de faire battre la gauche dans toutes les communes .

Le MNR invite en conséquence les Français à émettre dès le 1er tour, le vote le plus efficace pour assurer la défaite de la gauche au 2ème tour.

06:53 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 20 mars 2014

Fontgombault (36) : voilà un maire plein de bon sens et qui tient bon...

12:38 Publié dans Municipales 2014, TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 16 mars 2014

Valenciennes : la liste de rassemblement des patriotes conduite par Dominique Slabolepszy

549179827.JPG

Chers compatriotes valenciennois,                                                      

Le 23 mars prochain, vous aurez le privilège de désigner celles et ceux qui vous représenteront pour les six prochaines années.

Les femmes et les hommes qui m’accompagnent, et qui se présentent à vos suffrages sont des acteurs de la vie économique locale, des travailleurs, des mères de famille, des jeunes étudiants, des demandeurs d’emplois, certains sont ce que l’on appelle des « Invisibles », d’autres des retraités, mais tous se sont mis à votre service, au service de Valenciennes.

Pour vous, avec eux, je combattrai contre le racket fiscal qui vous a frappé avec ses 75% de hausse en dix ans.

Pour vous, avec eux, je combattrai contre le racket financier dont sont victimes les automobilistes valenciennois.

Pour vous, avec eux, je mettrai mon expérience d’élu au Conseil Régional, au Conseil Municipal de Valenciennes, au service d’une gestion rigoureuse refusant la hausse des emprunts inutiles et toutes les dérives financières et fiscales.

Pour vous, avec eux, nous organiserons la consultation systématique des habitants avant le lancement des projets qui les touchent, en particulier environnementaux, dans tous les quartiers.

 

Pour vous, avec eux, nous défendrons la famille française, celle des terroirs et des clochers.

 

Dominique SLABOLEPSZY

Conseiller Régional Honoraire

Conseiller municipal de 2001 à 2008

Site de la liste cliquez ici

02:14 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 14 mars 2014

Asnières : la Nouvelle Droite Populaire et toute l'Union de la Droite nationale soutiennent la liste d'Henri Massol

979552Asnires.jpg

19:30 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 11 mars 2014

Pressions policières sur les colistiers de nos camarades Benedetti et Gabriac

Un communiqué de la liste

nationaliste Vénissieux fait Front :

L'inscription d'Alexandre Gabriac sur les listes électorales de Vénissieux avait suffit à mettre en branle une police lyonnaise aux ordres et abois. La Tribune de Lyon révélait alors que "l'affaire était suivie de près" par les représentants du ministère de l'Intérieur. La seule inscription sur les listes était déjà en soi constitutive d'une "affaire"... Sa seule inscription suffisait déjà à faire trembler le Système.
 
Le dépôt de la liste " Vénissieux fait Front " qui s'en suivit, dont la presse locale prédisait le rejet par le préfet, sous-entendant un défaut de conformité de la liste a priori, ou un défaut d'objectivité réputé du représentant de l’État, poussait la police politique à passer d'un simple suivi, à des actes de persécutions systématiques. Que le peuple se présente contre le Système semble intolérable aux chantres de la démocratie. La liste étant conforme en tous points au code électoral, du propre aveu du préfet socialiste Carenco, ils ont alors fait pression sur nos colistiers afin de les retourner contre nous, et créer la faute qui n'existait pas, selon le bon vieux système socialo-communiste.

Convocation policière.JPG

Après les appels téléphoniques passés par le Directeur du Préfet aux colistiers, succédèrent les convocations au poste de police. Les Vénissians apprécieront que rien ne paraisse plus urgent aux forces de police que de persécuter ceux qui ont le courage de s'engager pour le bien public, plutôt que de persécuter ceux qui le détériorent. Est-il tolérable que l'on traite avec des méthodes de voyous d'honnêtes gens ? Il s'agit là de toute évidence d'un usage à tout le moins contestable de l'autorité dont sont dépositaires les garants de l'ordre et de la sécurité publics afin d’exercer une pression psychologique dans le but précis d’interdire à Yvan Benedetti, élu conseiller municipal depuis six ans, de pouvoir se représenter.Quelle ironie grossière que d'avoir ouvertement recours aux méthodes d'une dictature socialo-communiste, au nom de la démocratie ! Le masque tombe, le système se dévoile et fait démonstration de ce que nous dénonçons, démontrant de fait la nécessité de notre liste, contre leur Système.

Correspondant Lyon

13:09 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 09 mars 2014

Pierre-Bénite (Rhône) : les électeurs d'origine portugaise ou italienne devraient apprendre l'arabe !

2224224314.jpgYves Darchicourt

Il paraît qu'il est maintenant un peu piteux Daniel Deleaz ou qu'il fait semblant de l'être. Candidat phare d'une liste de la "gauche rassemblée" aux municipales, l'homme avait cru bon de faire imprimer un tract traduit en arabe sur son verso, histoire sans doute de s'attirer les bonnes grâces des français de papier de la commune de Pierre Bénite dont il voudrait devenir maire. De la commune de Pierre-Bé préfère t-on d'ailleurs dire au sein de sa nébuleuse PC-PS-PG, un raccourci qui gomme toute référence à l'histoire et aux traditions de cette ville de la banlieue-sud de Lyon et qui ne contrarie ni les mahométans sourcilleux ni les laïcards forcenés.

Son initiative polyglotte ayant suscité d'intenses réactions hostiles sur les "réseaux sociaux", l'individu a tenté maladroitement de la justifier par la frustration que ressentiraient des personnes françaises d’origine maghrébine, portugaise ou italienne qui parlent le français mais ne le lisent pas, ou mal. Certaines d’entre-elles ont fait part d’un sentiment de mise à l’écart. Il y a donc une inégalité entre les citoyens ". Une constatation qu'il aurait faite durant ses "porte à porte" mais qui curieusement ne l'a pas incité à faire traduire son tract en italien ou en portugais ! Pour le cuistre il y aurait donc des "zissus" exotiques à considérer respectueusement et des "zissus" européens sans intérêt car sans doute trop semblables aux gaulois. Et puis ils n'ont qu'à apprendre l'arabe !

De là à conforter l'idée que les politicards de la gauche plurielle ou rassemblée sont avant tout des petits collabos de l'idéologie mondialiste qui prône le "grand remplacement" des peuples européens par des entités allogènes, il n'y a qu'un pas qu'il ne faut plus hésiter à franchir.

samedi, 01 mars 2014

Offensive du système socialo-lepéniste contre les colistiers d'Yvan Benedetti

Correspondant Lyon

09:32 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 28 février 2014

Guillaume Aguillé, candidat du Parti de la France à Maltot (14)

1003048_1383573728567169_8166072_n.jpgGuillaume Aguillé, 23 ans, marié et salarié du secteur privé, représentera le Parti de la France aux élections municipales à Maltot dans le Calvados.

« Le sens de ma candidature est de proposer une alternative à l'éternel et stérile débat droite/gauche. J'appelle les électeurs attachés à l'identité de leur village et soucieux de ne pas laisser notre commune aux mains d'idéologues socialistes ou libéraux à soutenir ma candidature et à porter leurs suffrages sur mon nom le 23 mars prochain. »

La candidature de Guillaume Aguillé a été déposée mercredi après-midi à la préfecture du Calvados.

13:08 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

A Vénissieux, les « ex » du FN se rappellent au mauvais souvenir de Marine

venissieux.jpg

La Chronique de Philippe Randa

Boulevard Voltaire cliquez ici

À chaque échéance électorale, ses grandes ambitions… et ses petits règlements de comptes. C’est la loi du genre humain, les médias en raffolent et guère de partis politiques ne s’y laissent piéger.

À Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise, deux anciens élus du Front national (Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac), décrétés persona non grata par la direction de ce parti pour des déclarations ou des passés militants par trop radicaux, voire trop nostalgiques, ont décidé d’y déposer une liste en vue des prochaines élections municipales.

Marine Le Pen les a aussitôt qualifiés de « parasites » et a réclamé au préfet du Rhône de ne pas valider cette liste. En cause, son nom : « Vénissieux fait Front ».

« Il est clair que la dénomination de cette liste constitue un acte de parasitisme du nom “Front national”, parasitisme autant juridique que politique », a-t-elle écrit au préfet du Rhône, Jean-François Carenco, ajoutant qu’« il est tout aussi clair que le Front national n’a rien de commun avec les parasites qui animent cette liste », et lui demandant « pour cette raison de [lui] refuser le matériel électoral ».

Rien de moins.

Les intéressés, évidemment, démentent toute intention maligne et Yvan Benedetti, ancien président de L’Œuvre française – mouvement dissous l’année dernière par Manuel Valls –, réplique : « Notre liste ne s’appelle pas le “Front national”, que je sache. Elle reprend le nom du groupe que je préside au conseil municipal de Vénissieux depuis six ans, et cela n’a jamais posé de problème », tandis qu’Alexandre Gabriac – pour sa part ex-dirigeant des Jeunesses nationalistes, autre mouvement également dissous par le ministre de l’Intérieur à la même époque que L’Œuvre française – martèle : « Cela ne m’étonne pas de sa part. Marine Le Pen a toujours cherché à monopoliser la parole de la droite nationale. C’est vraiment une manœuvre ridicule. »
Ambiance, donc !

S’il est évident que la confusion aura forcément lieu chez nombre d’électeurs, d’autant que le responsable du Front national Christophe Boudot ne semble pas – ou plus, faute de pouvoir désormais réunir suffisamment de candidats, les deux « ex » du FN ayant récupéré « les trois quarts de sa liste » de 2008 – en mesure de monter lui-même une liste, est-il vraiment licite pour Marine Le Pen d’employer le terme de « parasitisme » envers des concurrents politiques, soit un argument dans l’esprit comparable à celui de l’UMP qui rabâche sans cesse que « voter FN, c’est faire gagner la gauche » ? Quant aux termes utilisés, il est difficile d’exiger le monopole de certains mots ou plus encore de certaines expressions : « faire front » n’est pas une marque déposée.

La présidente du Front national, qu’elle obtienne gain de cause ou non dans sa demande au préfet, aurait sans doute eu davantage intérêt à ne pas porter la polémique sur la place publique… Outre la « publicité » ainsi faite aux « dissidents » tant honnis, ses déclarations auront mis en lumière l’incapacité de son mouvement à monter cette année une liste dans une ville où il était pourtant implanté (deux élus en 2008)…

Au contraire d’un duo de « vils extrémistes » qui n’en espérait sûrement pas tant !

13:03 Publié dans La chronique de Philippe Randa, Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 27 février 2014

Pressions de la préfecture sur les colistiers d'Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac

 Candidats.jpg

Alors que la liste Vénissieux fait Front a été déposée lundi en préfecture et doit être validée (ou invalidée) au plus tard demain, les services de M. Carenco – contre lequel Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac ont déjà porté plainte à l'automne – cherchent à faire pression sur les membres de la liste.

Ils accèdent ainsi à la demande de la fille Le Pen, héritière de la petite boutique familiale, qui appelle les autorités à son secours pour protéger son fond de commerce. Il semblerait que les adhérents du FN ayant souhaité concourir sur la liste de nos amis Benedetti et Gabriac soient contactés afin d'être informés que, même si la liste s'intitule Vénissieux fait Front (Yvan Benedetti siège depuis six ans au conseil municipal de Vénissieux sous cette étiquette), le FN n'en est pas l'organisateur.

C'est à dire qu'incapable de monter une liste, le falot Boudot, secrétaire départemental de la fédération Front National du Rhône, considère que ses adhérents lui appartiennent et veut les empêcher de faire leur devoir en tentant de barrer la route au bolchevisme à Vénissieux. Le tout avec le soutien de la préfecture !

Dans sa quête de respectabilité, le néo-front se déshonore chaque jour d'avantage… Les nationalistes s'en souviendront lors des prochains scrutins en évitant soigneusement de choisir les bulletins de cette officine gaulliste dans les rares communes où leurs listes auront pu être déposées.

Correspondant Lyon

10:21 Publié dans Combat nationaliste et identitaire, Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 25 février 2014

Carl Lang était à Nîmes pour soutenir la candidature d'Elizabeth Pascal aux élections municipales

gerer-en-bon-pere-de-famille_813465_510x255.jpg

Elizabeth Pascal, ancienne conseillère régionale du Front national mène une liste de rassemblement des Nîmois et d'union à la base des patriotes.

Nîmoise authentique, de souche et de coeur, elle incarne la volonté d'une gestion enracinée, de proximité, d'écoute et de protection des Nîmois.

Une réunion en présence de Carl Lang, Président du Parti de la France, avec les candidats s'est tenue vendredi 21 à la permanence de la liste, suivie, le lendemain, d'une conférence de presse.

10:16 Publié dans Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Une liste conduite par Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac à Vénissieux

ban-vff.jpg

Communiqué d'Yvan Benedetti, conseiller municipal de Vénissieux :
 
Lundi 24 février, nous avons déposé en préfecture du Rhône, Alexandre Gabriac et moi-même, Yvan Benedetti, notre liste de candidature pour les élections municipales à Vénissieux où suis conseiller municipal et Président du groupe Vénissieux fait front cliquez ici depuis 6 ans. A ce titre, j’ai pu constater la gestion catastrophique ainsi que despotique du maire communiste et de ses apparatchiks.  Il est le communisme idéologique qui consiste à partager les richesses. Il est le communisme pratique qui consiste à partager la pauvreté. La ville de Vénissieux se paupérise, se tiers-mondise. Nul ne se sent plus chez soi, à Vénissieux. Il est temps de se réapproprier notre ville : ses rues, ses quartiers, sa mairie. La liste Vénissieux fait front est la seule à s’opposer au système, dans les termes et dans les faits. Elle est la seule qui apportera un changement concret, non seulement sur le papier, mais dans nos vies, au quotidien. Cette liste est désormais entre les mains du préfet du Rhône, M. Carenco, qui a quatre jours pour statuer en toute objectivité sur la validité de la liste, lui qui, depuis deux ans, a fait du combat contre nous, nationalistes, une affaire personnelle.

10:08 Publié dans Communiqués de presse, Municipales 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 23 février 2014

Alors que les candidats socialistes promettent 0 SDF à Paris dans quelques années, Solidarité des Français ne peut pas laisser dire n'importe quoi...

sdf11c.gifUn entretien avec Odile Bonnivard, Présidente de Solidarité des Français (SDF) :

C’est reparti pour un tour, avec un arrière goût de déjà entendu : les candidats promettent et nous devrions les croire !

Voici les réponses d’Odile BONNIVARD, porte-parole de l’association Solidarité Des Français aux questions soulevées sur ce sujet :

- Adhérez-vous à l’objectif Zéro SDF à Paris en 2020 comme le prônent Emmaüs-Défi et le Samu Social ?

OB : Comment pourrions-nous répondre NON à cette question ? Evidemment, OUI, ce serait merveilleux de n’avoir plus aucun SDF dans les rues de Paris (ou d’ailleurs ?), d’ici 6 ans et pourquoi pas avant ?

- Cet objectif est-il réalisable en 6 ans ?

OB : Zéro SDF, ce fut l’une des promesses de Nicolas SARKOZY, candidat à la présidence de la république en 2007, ce fut aussi avant lui, ce que promettait Lionel Jospin en 2002, candidat à la mairie de Paris ; bref, zéro SDF, c’est avant tout un super slogan de campagne électorale que les candidats se réchauffent quand ils en ont besoin et abandonnent aussitôt élus.

Lire la suite

15:54 Publié dans Municipales 2014, Rencontre avec... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook