Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 16 novembre 2017

Quimper. Claudine Dupont-Tingaud arrêtée pour avoir brandi la Une de Valeurs actuelles sur l’islam et le catholicisme

unnamed-1-810x608.jpg

Source Breizh info cliquez ici

Claudine Dupont-Tingaud, militante identitaire et catholique de longue date, s’est retrouvée ce samedi 11 novembre en garde à vue pendant 5 heures, à Quimper, en marge des commémorations du 11 novembre. Son « crime » ? Avoir brandi la une de Valeurs actuelles sorti vendredi 10 novembre sur lequel on peut lire « chassez le christianisme et vous aurez l’islam ».

Insupportable pour le préfet du Finistère, Pascal Lelarge, qui fera intervenir plusieurs fois les policiers pour retirer les affiches portées par l’ancienne conseillère régionale, cette dernière en ressortant à chaque fois une nouvelle. Claudine Dupont Tingaud finira par se faire arrêter sous le prétexte d’un outrage à agent, et passera 5 heures en garde à vue, traitée comme une délinquante de droit commun. Elle sera convoquée en janvier 2018 devant le procureur.

Dans un communiqué qui dénonce les atteintes à la liberté d’expression, cette dernière explique :  « après le déroulement de la messe en la cathédrale Saint Corentin (non signalée dans le presse locale, laïcité oblige t’elle ?) en souvenir de l’armistice clôturant la guerre 14-18 le jour de la Saint Martin, évangélisateur des Gaules, la présidente de REAGIR, je participais au cortège d’anciens combattants, d’officiels et de Quimpérois patriotes se rendant au carré militaire du cimetière Saint-Marc.» puis de poursuivre :

« Je m’étais munie de la Une d’un hebdomadaire national présentant la statue du Pape Jean Paul II à Ploërmel, tant controversée pour être surmontée du symbole du catholicisme, et titrant « Chassez le christianisme et vous aurez l’islam » pensant que ce combattant, lui aussi, du communisme avait toute sa place au milieu d’autres Croix faisant rappel d’un autre péril : le retour de l’islam pourtant chassé et repoussé dans d’autres siècles de notre continent.»

Claudine Dupont-Tingaud dénonce  «  le désir de mutiler la liberté d’expression que présentait ma pancarte et l’acceptation d’un danger qui devrait se faire lever de nouveaux combattants  comme ceux dont on célébrait la mémoire ce 11 novembre ! »

Outre Pascal Lelarge, préfet du Finistère, participait à la commémoration notamment Ludovic Jolivet, maire de Quimper, accompagné des délégations militaires, d’associations d’anciens combattants et des représentants des corps constitués de l’État.

En 2016 déjà, Claudine Dupont-Tingaud – qui fût jadis la plus jeune prisonnière de France appartenant à l’OAS –  avait été arrêtée lors des commémorations du 19 mars 1962 à Pleyben, cliquez ici, toujours à la demande du préfet du Finistère, Jean-Luc Videlaine à l’époque.

NDLR SN : sacrée Claudine !

2709419064.jpg

09:24 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 15 novembre 2017

Dimanche 10 décembre : 22e table ronde de Terre & Peuple à Rungis

1172866207.jpg

Venez nous retrouver sur le stand de Synthèse nationale

2709419064.jpg

21:34 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Samedi 18 novembre : Forum de Polémia

tumblr_oy0hobx71d1rnng97o1_1280.jpg

18:46 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 13 novembre 2017

Samedi prochain, mobilisation de Génération identitaire dans toute l'Europe

23434952_1969494683266246_3368140934987988832_n.jpg

07:29 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 12 novembre 2017

Bruxelles : complète réussite de la conférence-débat de NATION !

23434841_1170656609734486_3477191183655800239_n.jpg

Source Nation cliquez ici

La conférence-débat organisée ce samedi 11 novembre à Bruxelles fut un TRES GRAND succès !

Au point que le local ou il se déroulait était bien trop petit pour accueillir les dizaines de personnes venues écouter les orateurs qui, pour rappel, étaient Alain Escada, Roland Hélie, Thomas Joly, Frédéric Renson et Hervé Van Laethem.

Outre l’affluence, on se souviendra aussi du déplacement des participants de la gare vers le local aux cris de « On est chez nous » ou encore « Nous voulons, nous sommes la résistance nationale ». Déplacement sous lourde surveillance policière mais qui s’est déroulé sans incident. Il s’agissait en effet ici de militants identitaires et solidaristes et pas de « racailles » du type de celles qui ont dévasté le centre de Bruxelles le soir même.

Au niveau de la conférence-débat en elle-même, elle fut aussi une réussite, tant au niveau technique (ainsi un écran permettait de la suivre en direct dans une autre salle) qu’au niveau des orateurs qui ont tous défendus avec brio et talent leur point de vue.

A l’issue de la conférence, l’ensemble du public a d’ailleurs manifesté sa satisfaction… la soirée de camaraderie durant fort tard.

Tous les jours un peu plus, le Mouvement NATION démontre qu’il est la seule force patriotique dynamique et structurée de Belgique francophone ! Un grand merci à tous : ceux qui ont mobilisé, ceux qui ont réalisé le travail audio-visuel, ceux qui ont tenus les stands, ceux qui ont fait le service d’ordre, ceux qui on collé la semaine précédente, ceux qui sont montés de garde, ceux qui ont fait le service… et tous les autres que nous aurions oublié ; cette réussite fut la vôtre !

Photo-1221-e1510502780978-768x1024.jpg

De nombreux jeunes camarades belges sont venus

LOCAL-768x431.jpg

Beaucoup de militants rassemblés devant le local bruxellois de Nation

23376584_1170656529734494_9135521816621816524_n.jpg

Roland Hélie, Alain Escada et Thomas Joly

samedi, 11 novembre 2017

Samedi 11 novembre : Roland Hélie invité par Nation à Bruxelles

22688586_1252857374859589_8292284445973944603_n.jpg

01:01 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 09 novembre 2017

Thomas Joly était convoqué au Palais de Justice de Beauvais ce matin

23244350_1169061726560641_1333659659736095217_n.jpg

Un communiqué de Thomas Joly :

Dans la joie et la bonne humeur propres à ceux qui ont raison, moi-même et quelques militants du Parti de la France étions au Tribunal de Beauvais aujourd'hui pour mon audience. Le jugement sera rendu le 23 novembre. Un compte-rendu détaillé de l'audience sera publié sous peu. Sachez que je n'ai pas baissé la tête devant ce tribunal politique (même si les magistrats sont restés très mesurés, les ordres de poursuite venaient de Paris et non localement) et mon avocat a fait une brillante plaidoirie.

Merci à tous pour votre soutien, en particulier à ceux qui ont pu se libérer.

Quoi qu'il advienne je serai toujours en première ligne face à l'invasion afro-musulmane et personne ne me fera taire ! Me ne frego !

Compte-rendu du procès cliquez ici

19:15 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 01 novembre 2017

Procès de Thomas Joly le 9 novembre : il répond à Riposte laïque

JOLY THOMAS 1.jpgCe jour, nous avons rencontré Thomas Joly, secrétaire du Parti de la France, qui, comme d’autres patriotes, paraît avoir quelques soucis avec la justice de son pays…

Riposte Laïque : Vous êtes le secrétaire du Parti de la France, présidé par Carl Lang. En dehors de cela, que pouvez-vous dire de vous, afin que nos lecteurs vous connaissent davantage ?

Thomas Joly : Je suis fonctionnaire de l’Éducation nationale, j’ai 41 ans, je suis marié et père de 3 enfants, je pratique la boxe anglaise pour entretenir la forme et je consacre une grand part de mon temps libre à mes activités politiques ! Engagé en politique depuis l’âge de 19 ans (au Front national à l’époque), je n’ai eu de cesse de lutter contre la colonisation migratoire et l’islamisation de notre pays qui, si elles ne sont pas stoppées et inversées, se révéleront mortelles pour notre peuple et notre civilisation lorsque nous ne serons plus qu’une minorité sur notre propre sol.

Riposte Laïque : Vous voilà donc convoqué le 9 novembre prochain, au tribunal correctionnel de Beauvais. Qu’avez-vous donc fait de si grave ?

Thomas Joly : J’ai commis le crime abominable d’avoir illustré des articles de mon blog dénonçant la barbarie de l’État islamique avec des photos de la décapitation de Hervé Cornara par l’islamiste Yassin Salhi, ainsi que celle de James Foley décapité par l’État islamique. Je suis convoqué devant le tribunal correctionnel de Beauvais le 9 novembre prochain pour une soi-disant « diffusion de message violent accessible à un mineur », prétexte trouvé par le procureur pour me poursuivre. A savoir que j’ai passé six heures en garde à vue, le 19 février 2016, pour ce motif et que j’ai été convoqué à trois reprises par la gendarmerie pour ces mêmes faits.

Riposte Laïque : Quelle est votre réaction, devant ce procès ?

Thomas Joly : Il s’agit clairement d’un procès politique destiné à faire taire ceux qui dénoncent l’invasion afro-musulmane et la barbarie terroriste pratiquée au nom de l’Islam par des fanatiques sanguinaires. De plus, le chef d’accusation choisi est pour le moins cocasse lorsque l’on sait que les médias ont diffusé jusqu’à la nausée la photo du cadavre du petit Aylan échoué sur une plage afin de promouvoir l’arrivée massive de clandestins en Europe, que dès le plus jeune âge nos enfants ont droit à des cours détaillés sur la Shoah, que dans les écoles primaires des exercices de confinement sont discrètement organisés afin de préparer les enfants à l’éventualité d’un attentat islamique (requalifié en novlangue administrative « cas de risque majeur ») au risque de les traumatiser. Ce qui dérange le gouvernement et son représentant du Ministère public, c’est que, comme eux, je pense que « nous sommes en guerre contre le terrorisme » mais moi je désigne clairement l’ennemi et j’incite nos autorités à véritablement mener cette guerre ! Et celle-ci ne pourra commencer qu’en expulsant du territoire la plupart des extra-européens islamisés qui se comportent en conquérants et dont la majorité a une bienveillance suspecte avec les terroristes. Les rares fois où des musulmans sont descendus dans la rue suite à des attentats, c’était pour demander avec arrogance de ne pas faire d’amalgame avec l’Islam et de dénoncer l’islamophobie – pourtant légitime – des Français… J’invite ceux qui le souhaitent, et le peuvent, à venir me soutenir lors de ce procès inique, l’audience se déroulera jeudi 9 novembre à 8 h 30 au Palais de justice de Beauvais (20, Boulevard Saint-Jean).

Riposte Laïque : Vous n’avez pas ménagé vos critiques, depuis la création du Parti de la France, contre la direction du Front national et sa présidente, Marine Le Pen. 6 mois après la présidentielle, quel est votre regard sur la situation du FN, et plus largement sur le camp patriotique ?

Thomas Joly : Marine Le Pen est une véritable calamité pour la droite nationale. Elle n’a strictement rien retenu de son fiasco de la Présidentielle, alors même qu’elle bénéficiait de conditions historiques pour prendre le pouvoir ou au moins s’en approcher (attentats islamiques, crise des migrants, rejet de la classe politique du Système, chômage de masse). Lors de sa dernière prestation sur France 2, elle a continué sur la même ligne gaucho-souverainiste, qu’elle a toujours partagée avec son ex-lieutenant Philippot, et n’a pas pu s’empêcher d’avoir un petit mot ému pour nos « compatriotes musulmans » ; sûrement pensait-elle aux 92 % de mahométans qui ont voté Macron au 2nd tour de la Présidentielle ? Je crois qu’il n’y a rien à attendre du Front national tant que Marine Le Pen sera à sa tête ; le problème n’était pas Philippot, c’est elle. En outre, il est fort probable qu’elle subisse assez prochainement les foudres de la justice et qu’elle soit inéligible pour 2022, sans compter que le Front national, qui touche pourtant des millions de subventions publiques, est en quasi-faillite. Le camp national doit se réunir sur l’essentiel : le refus de la colonisation migratoire et de sa conséquence inéluctable : l’islamisation de notre société et l’instauration, à terme, de la charia.

Riposte Laïque : Quel est votre regard sur les six premiers mois de gouvernement de Macron ?

Thomas Joly : Même s’il fait mine de bousculer les codes établis, Emmanuel Macron est le digne successeur de ses prédécesseurs. Il gère le déclin économique et social ainsi que le chaos ethnique, un peu comme un liquidateur judiciaire, sauf que là il s’agit de notre Nation. Européiste, social-démocrate, immigrationniste, acquis à toutes les dérives sociétales, il n’y a rien à attendre de cet individu, pur produit de l’engeance systémique.

Riposte Laïque : Quels sont les prochains projets du Parti de la France ?

Thomas Joly : Le Parti de la France entend poursuivre la reconstruction du camp national avec tous ceux qui ne souhaitent pas voir la France mourir et notre peuple disparaître. Nous avons encore le droit de rester nous-mêmes, de ne pas vouloir que notre pays soit un déversoir pour toute l’Afrique et que l’appel du muezzin remplace les cloches de nos églises, n’en déplaise à nos pseudo-élites apatrides bien peu attachées à notre terre ancestrale du fait de leurs racines nomades.

Propos recueillis par Pierre Cassen cliquez ici

11:01 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 31 octobre 2017

THIERRY MAILLARD, MILITANT NATIONALISTE DE REIMS, VICTIME DE L'ACHARNEMENT DE LA JUSTICE

d794ae1f-7387-4045-a36b-4fd97c1d5363.jpg

Un communiqué des Amis de Thierry Maillard :

Lundi soir notre ami, notre camarade, notre frère, Thierry, a été condamné à deux ans de prison ferme pour détention d'armes. 

Nous ne pourrions assez exprimé notre révolte devant une telle condamnation. Tous les jours des crimes bien pires bénéficient d'une indulgence scandaleuse et incompréhensibles. On trouve aux pires racailles des excuses sans fins. Et on écoute à peine les explications d'un père de famille.

Thierry n'a jamais agressé personne. Il n'a jamais braqué qui que ce soit, avec ou sans armes. Depuis des années, en amoureux des lettres et de la culture, il vit  de son activité de libraire et paye ses impôts comme tous les honnêtes citoyens de ce pays. 

La semaine dernière sa voiture a brûlé. Menacé depuis plusieurs mois en raison de ses idées, Thierry a pris ses responsabilités, en tant qu'homme, en tant que mari, en tant que père, en tant que Français. Aurait-il pu agir autrement ? Peut-être. Mais il ne nous appartient pas de le juger, nous laissons ce travail à la justice, qui ne le fait que trop sévèrement quand il s'agit de simples français ou de patriotes fiers de l'être. Ce que nous, nous pouvons faire, en tant qu'hommes, en tant que maris, pères, et en tant que patriotes, c'est l'aider à se battre, à se battre juridiquement pour défendre sa liberté et son droit à vivre auprès des siens. C'est la seule raison  pour laquelle ce soir nous vous demandons de l'aider. Alors aidons-le. cliquez ici

MANIFESTEZ VOTRE SOLIDARITÉ AVEC THIERRY

Thierry Maillard, dans les milieux nationalistes, c'est une "figure". On est pas forcément d'accord avec lui sur tout, néanmoins sa sincérité et sa personnalité pittoresque en font un camarade attachant.

Mais ses qualités de meneur d'hommes, de combattant courageux et d'éternel boute en train (il nous en a encore fait la démonstration le 1er octobre dernier lors de notre XIe journée de Synthèse nationale) énervent nos ennemis. Contre lui, ils sont prêts à entreprendre toutes les persécutions afin de le neutraliser. Sa condamnation récente pour des motifs discutables en est la preuve.

Que l'on soit copain ou pas avec Thierry, le devoir de chaque patriote est de lui apporter, sous quelque forme que ce soit, un témoignage de solidarité.

R. H.

16:00 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 29 octobre 2017

Pour avoir dénoncé la barbarie islamiste, Thomas Joly est convoqué par le tribunal de Beauvais le jeudi 9 novembre

ob_0382b6_tj-trib-beauvais.png

Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, avait passé six heures en garde à vue, le 19 février 2016, pour avoir diffusé des photos montrant la barbarie de la décapitation d’Hervé Cornara par l’islamiste Yassin Salhi, ainsi que celle de James Foley décapité par l’État Islamique.

Convoqué devant le tribunal correctionnel de Beauvais le 9 novembre prochain pour une soi-disant « diffusion de message violent accessible à un mineur », prétexte trouvé par le procureur pour le poursuivre, Thomas Joly entend bien défendre sa liberté d'expression face à une justice qui ferait mieux de s'occuper de la racaille afro-islamiste qui a transformé notre pays en champ de bataille.

Tous ceux qui souhaitent soutenir Thomas Joly lors de ce procès inique sont invités à venir le soutenir lors de l’audience qui se déroulera jeudi 9 novembre à 8h30 au Palais de justice de Beauvais (20 Boulevard Saint-Jean).

12:17 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 23 octobre 2017

Retour sur le procès des militants identitaires de Poitiers

ob_ce5b6e_7d09d922-1ab1-11e2-9a50-af62d4c149b6-4.jpg

Il y a cinq ans, 73 militants du mouvement “Génération identitaire” avaient occupé le toit de la mosquée de Poitiers - alors en chantier - pour dénoncer “l'islamisation du pays”. Cinq d'entre eux étaient ce vendredi au tribunal : un an avec sursis a été requis contre eux.

Damien Rieu, vous aviez décidé de dénoncer l'islamisme en montant sur le toit d'une mosquée. Regrettez-vous la manière dont vous avez agi ce jour-là ?

Ce 20 octobre 2012, nous avons réclamé un référendum sur les constructions de mosquées et l'immigration en France. Nous l'avons fait, en effet, en occupant pacifiquement le toit du chantier d'une mosquée dirigée par un islamiste. C'est une méthode un peu cavalière, mais c'était nécessaire pour médiatiser notre message. Quand on voit ce qui se passe aujourd'hui, les 250 morts du terrorisme islamiste et la submersion migratoire, notre seul regret peut être celui d'avoir eut raison trop tôt... et de ne pas avoir été suffisamment écoutés.

Quelle était l'ambiance à ce procès ?

Le procès a débuté avec nos déclarations. Nous avons fait des révélations explosives sur l'imam de la mosquée qui dirige un institut faisant la promotion du cheick Youssef-Al Qaradawi, un dangereux prédicateur islamiste recherché par INTERPOL et désormais interdit de séjour aux USA, au Royaume Uni et en France. Très concrètement, cet homme légitime les attentats suicides, la mise à mort des juifs et des homosexuels, la violence contre les femmes et a participé au financement d'Al-Qaïda. Aujourd'hui encore, quand on se rend sur le site internet de l'institut présidé par l'imam de la grande mosquée de Poitiers (Iesh.org), on trouve son nom inscrit en référence dans l'onglet "Conseils et fatwas"... L'imam a du se justifier devant le Tribunal, mais sa défense était désastreuse. Nous sommes ensuite passés à la question du jour, et la plus importante de ce procès : peut-on encore dénoncer l'islamisme en France ?

Et quelle a été la teneur de ce débat ?

Après avoir dévoilé le vrai visage de l'imam de Poitiers, nous avons donc eu un débat intéressant sur le droit de la liberté d'expression, en rappelant par exemple que Valeurs Actuelles avait été totalement relaxé en 2013 pour une Une bien plus dure que les slogans qui nous étaient reprochés. Nos avocats ont ensuite ridiculisé une à une les accusations grotesques de dégradations. À la fin, il ne restait plus rien... Si ce n'est peut être le sentiment que ce vendredi, c'étaient l'imam, l'UOIF et l'IESH qui auraient dû être sur le banc des prévenus.

Ce procès était-il finalement pour vous une façon de militer ?

Le CCIF et l'UOIF, parties civiles, ont voulu utiliser la justice pour faire interdire la critique de l'islamisme en brandissant notamment l'accusation d'islamophobie. Il n'y a pas de raison de se laisser faire, surtout quand on connaît leur vraie nature. Alors oui nous en avons profité pour rendre les coups un par un. Ce sont les islamistes qui tient en France, certainement pas ceux qui les dénoncent et dont nous faisons partie jusque dans ce tribunal.

Un an de prison avec sursis, espérez vous un tribunal moins sévère que le ministère public ?

Si le tribunal décide de nous condamner, il offrira une victoire symbolique à ceux qui veulent imposer la chariah dans notre pays. Il enverra également un signal terrible à toutes les victimes du terrorisme islamiste et à tous ceux qui risquent leur vie pour dénoncer cette menace dans notre pays. Je n'ose l'imaginer, d'autant que le dossier est complètement vide.

Source Valeurs actuelles via Thomas Joly cliquez ici

07:14 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 11 octobre 2017

DEXTRA : vendredi soir 13 octobre, conférence à Paris sur le romantisme fasciste

22424511_1447651785350279_7876974706129520695_o.jpg

En savoir plus cliquez ici

09:59 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Samedi 14 octobre : colloque à Paris sur un siècle d'abominations communistes

Colloque 100 ans d'abominations communistes.jpg

00:26 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 07 octobre 2017

Dimanche 10 décembre : la Table-ronde annuelle de Terre et peuple à Rungis

Table_ronde_2017_Copier.jpg

17:23 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 04 octobre 2017

Lyon, samedi prochain, 7 octobre, manifestation du Bastion social

22220073_750573288477232_6530551751832035816_o.jpg

19:36 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 26 septembre 2017

Samedi prochain, 30 septembre, à Lille : une conférence organisée par Civitas

Conférence sur Calais - 30-09-17.PNG

22:54 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 25 septembre 2017

Sénatoriales : présent dans le Nord, le Pas-de-Calais et l'Oise, le Parti de la France renforce ses positions

ob_0516a1_pdf-drapeaux.jpg

Le Parti de la France présentait des listes sénatoriales dans trois départements : l'Oise, le Nord et le Pas-de-Calais. Notre score, par rapport à 2011, augmente partout, faisant même plus que doubler dans l'Oise.

Même si nos pourcentages sont très modestes, vu le collège électoral d'élus, pour la plupart inféodés au Système en place, cela reste tout de même encourageant pour cette élection très particulière. Celle-ci ne nous a quasiment rien coûté et a permis de faire parler du PdF dans la presse locale et auprès d'élus ruraux.

On pourra remarquer l'échec des listes de la majorité présidentielle (le vent tournerait-il déjà ?) et les scores peu glorieux du FN, bénéficiant pourtant d'un certain nombre d'élus et d'une médiatisation aussi importante que ses concurrents de droite comme de gauche.

2017 11 JNI C LANG.jpg

10:06 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 24 septembre 2017

La Droite nationale de Bretagne rassemblée hier à l'initiative du Parti de la France

DSC09411.jpeg

L'événement en Bretagne ce samedi, pour la Droite nationale non reniée, c'était la "fête du cochon" organisée par la Fédération régionale du Parti de la France. Et les patriotes ont répondu nombreux à l'invitation de Jean-Marie Lebraud, responsable breton du PdF.

Dans le cadre agréable d'un parc situé à une vingtaine de kilomètres de Rennes et sous un soleil radieux les convives ont savouré le délicieux repas préparé par les militantes du parti. Quel plus beau symbole culinaire de notre identité nationale que le cochon grillé ? Surtout lorsqu'il est précédé par une assiette d'huitres bretonnes. Quand à l'apéritif, celui-ci était offert par la section locale du Cercle national des combattants. L'ambiance festive était donc assurée...

DSC09415.jpeg

Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, était invité à prendre la parole au cours de cette réunion. Après une analyse de la situation actuelle du pays, il appela l'assistance à s'engager concrètement dans le combat politique aux côtés des responsables locaux du PdF. Il invita enfin les Bretons à venir nombreux dimanche prochain à Rungis à la XIe Journée de Synthèse nationale cliquez ici. Plusieurs voitures sont d'ores et déjà remplies.

Un message de Jean-François Touzé, directeur de Confrontation et Secrétaire national du PdF, empêché bien malgré lui, fut lu au début du banquet.

DSC09427.jpeg

Plusieurs militants du FN régional, abasourdis par la déconfiture de leur mouvement et les ridicules règlements de comptes qui se multiplient en interne, sont venus assister à cette fête du cochon où reignaient l'enthousiasme et la bonne humeur. De nombreuses adhésions au PdF ainsi que des nouveaux abonnements à la revue Synthèse nationale ont été enregistrés.

DSC09433.jpeg

Félicitons Jean-Marie Lebraud et l'équipe de militants bretons du Parti de la France pour cette belle journée patriotique.

S.N. 

18:54 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 23 septembre 2017

Aujourd'hui, 23 septembre, Synthèse nationale est à la fête régionale du Parti de la France de Bretagne

ob_9d8f06_cochon-pdf-bretagne.jpg

Samedi 23 septembre, à l'initiative de Jean-Marie Lebraud, Délégué régional, le PdF Bretagne organise une grande fête familiale et patriote à Treffendel (35).

Jean-François Touzé, Délégué national aux études et argumentaires du Parti de la France et directeur de la revue Confrontation, et Roland Hélie, Directeur de Synthèse nationale, seront présents et prendront la parole au cours de cette journée.

La participation aux frais est de 30 € : Cochon grillé, dégustation d'huîtres, boissons, animations, jeux, repas froid le soir.

Réservation obligatoire au : 06.09.53.93.84

2017 11 JNI C LANG.jpg

09:12 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 19 septembre 2017

Quimper : le minaret retoqué (annulation du nouveau projet), une victoire pour la résistance patriotique

affichage-images-2013-Manif-Quimper-006.jpg

Quimper (Breizh-Info.com) – Pour la troisième fois, la municipalité de Quimper, dirigée par Ludovic Jolivet, s’est opposée au permis de construire concernant une troisième mosquée dans la capitale de la Cornouaille. Pour l’association culturelle et cultuelle turque de Quimper, c’est la fin de la bataille juridique, puisque cette dernière a décidé de stopper ses actions en faveur du projet et de se consacrer à la rénovation de la mosquée déjà existante, route de Douarnenez.

Pour justifier l’annulation, Ludovic Jolivet a notamment argué de l’avis négatif de l’architecte des Bâtiments de France qui a déclaré : « Ce projet, en l’état, n’étant pas conforme aux règles applicables dans ce site patrimonial remarquable ou portant atteinte à sa conservation ou sa mise en valeur, l’architecte des Bâtiments de France ne donne pas son accord ».

Ali Dere, président de l’association turque, a notamment réagit en expliquant :  « On ne veut pas faire de procès d’intention. Si le maire a estimé que le projet ne pouvait se faire comme nous le demandions, on respecte sa décision. Depuis trente ans, nous travaillons en bonne intelligence avec la municipalité dans le respect du cadre légal, mais aussi en nous intégrant dans le tissu socio-économique, associatif et culturel breton. Cette décision n’empêchera pas de nouveaux projets d’être élaborés et soumis en toute transparence au contrôle des services concernés. »

Pour l’association RéAgir (Résister et Agir) qui s’est opposée depuis le début aux différents projets de mosquée à Quimper, c’est une bataille remportée, « mais pas la guerre », comme Claudine Dupont-Tingaud l’explique dans un communiqué :

« Car si à Quimper, en Cornouaille bretonne, la communauté turque installée depuis 1970, vient de prendre acte (provisoirement ?) du refus des « Bâtiments de France » d’autoriser, sur sa mosquée un minaret assorti de coupoles prévus par son architecte – évident et provocant emblème de sa conquête physique de notre territoire !- nous savons que ces musulmans fidèles d’Erdogan – l’actuel tyran de l’Etat Turc – n’ont jamais renoncé à suivre sa célèbre recommandation : « ….profitez de votre double nationalité pour voter en France…..mais ne vous assimilez jamais : nos mosquées seront nos casernes, leurs coupoles nos casques, leurs minarets nos baïonnettes ,et leurs fidèles nos soldats  » comme l’a écrit l’un de leurs poètes….»

Et l’association d’insister :

« Ce n’est donc pas une renonciation définitive de la communauté turque et nous devons en persuader nos édiles qui en ce domaine, font preuve, comme d’ailleurs l’Administration, d’un dangereux angélisme !

Nous ne pouvons nous satisfaire de ce recul , après 3 présentations de projets , uniquement, dû à une contrainte purement environnementale risquant de céder devant « l’accroissement démographique » comme nous en prévient le président de la communauté mahométane qui se félicite que son implantation bretonne ait permis, cette année, l’édition d’un festival Turc’o Breton !

REAGIR restera donc vigilant car l’actualité récente,- et la Bretagne dans sa générosité n’est pas épargnée – révèle le résultat du cosmopolitisme et du communautarisme dont l’Angleterre et la Catalogne donnent, hélas, un bien triste et sanglant exemple de non- résistance opposée au salafisme…. donc au terrorisme.»

L’association turque, forte d’un millier de membres dans les environs, dispose toutefois pour l’instant (avant la rénovation) d’une capacité d’accueil, au sein de sa mosquée, de 500 personnes, et d’une salle de réception pouvant en accueillir 800 avec notamment une salle réservée exclusivement aux femmes.

NDLR : comme quoi, là où on se bat, on peut gagner...

09:23 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 16 septembre 2017

Lyon : le Bastion social s'organise

21731019_742880432579851_2848494762301108887_n.jpg

Steven Bissuel, porte-parole du BS sera à Rungis le 1er octobre :

2017 11 JNI S BISSUEL.jpg

10:24 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 09 septembre 2017

Sénatoriales : Thomas Joly dépose la liste du Parti de la France dans l'Oise

ob_dc7271_tj-bras.jpg

Ce vendredi 8 septembre, Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, ancien Conseiller régional de Picardie, a déposé la liste qu'il ménera sous les couleurs du PdF. Ses co-listiers sont Florence Perdu, Cyprien De Vos, Caroline Alamachère, Pierre Verdier et Annabel Ménard.

12:31 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 04 septembre 2017

Samedi octobre à Lyon : manifestation du Bastion social

21231271_380043982414990_2645825596034749077_n.jpg

14:16 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Samedi dernier, Riposte laïque a fêté ses 10 ans à Rungis

CT10ansRL.jpg

Source Riposte laïque cliquez ici

Cela faisait un an et demi que les animateurs de Riposte Laïque cherchaient la bonne formule pour réussir au mieux la célébration des 10 ans de notre journal. Et finalement, ce fut Rungis, espace Jean Monnet, avec les sympathiques Nancy et Thierry, qui fut choisi, une fois encore.

Cela fait un an qu’ils réfléchissaient à la meilleure formule pour bien réussir cette fête. Ils avaient décidé d’organiser une journée complète, avec une matinée rappelant les grands moments de l’histoire de RL, un repas alsacien le midi, et des intervenants de qualité l’après-midi.

Pas de fête sans un gâteau, des bougies et du champagne.

Naturellement, pour réussir un tel événement, il faut une alchimie parfaite. Trouver un spécialiste de l’événementiel, capable d’assurer le son et l’image. Depuis des années, nous travaillons avec Jérôme, et nous n’avons jamais eu de souci.

Trouver le bon client pour assurer le repas du midi. Nous avons fait connaissance avec Patrick et ses enfants, qui, venus de Mulhouse, nous ont donné toute satisfaction, et ont fait face à la préparation de 320 repas, entre 12 heures et 14 heures.

Trouver des copains qui tiennent le bar. Sous la houlette de la cheftaine Anne, huit militants de Résistance républicaine feront face à la demande d’apéritifs, de vins blancs, de vins rouges, de bière, d’eau gazeuse ou plate, de jus d’orange… mais priveront le public de Coca Cola : question d’éthique !

Trouver d’autres copains qui tiennent la table de Riposte Laïque, et vendent nos livres. Grâce à Danielle, plus de 100 livres, figurant parmi les 17 publications des éditions RL, partiront dans la journée. Gros succès du livre « A Mort le flic », de Sébastien Jallamion, dont tous les ouvrages disponibles partiront dans la journée.

Trouver un bon pâtissier, capable de confectionner un gâteau de 1,20 mètre au carré, et 320 parts. Le tout agrémenté de 100 bouteilles de champagne, servies par l’équipe du bar.

Trouver un bon service de sécurité. Là encore, depuis des années, nous avons pris l’habitude de travailler avec Gilles et Eric, qui, de manière complémentaire, assurent la protection des organisateurs, et des participants. En cette période où les « déséquilibrés » s’agitent quelque peu, il fallait prendre toutes les précautions, et elles furent prises.

Une fois tous ces ingrédients réunis, il fallait rassembler des amis, à qui nous pouvions proposer des tables. TV-Libertés, Présent, Synthèse Nationale, Philippe Randa, le Parti de la France, le Siel, le Parti des Libertés, Isabelle James, Résistance républicaine commandèrent des tables où ils déposèrent leur matériel, que cela soit des livres ou des tracts et affiches.

Et surtout avoir des animateurs capables de réagir à tout événement qui pourrait perturber l’initiative, ou de faire face à tout imprévu. Nous les avions.

Ensuite, savoir réunir un animateur capable de maîtriser le temps, et d’avoir les mots qu’il fallait pour présenter les intervenants.

Enfin, des invités de qualité capables de captiver l’auditoire, avec des partitions différentes, mais complémentaires. Nous les avions choisis, et fort bien.

Il fallait enfin un bon reporter, pour que l’ensemble des lecteurs de Riposte Laïque, de France, de Navarre et du monde entier, puissent prendre connaissance au plus vite de l’ensemble des interventions. Grâce à nos amis de TV-Patriotes, le samedi, à 23 h 30, 28 vidéos de la journée étaient disponibles.

La matinée fut parfaitement réussie. Fanny Truchelut, Pascal Hilout, Maurice Vidal (quel formidable orateur !), Danielle Borer, Ghislaine Dumesnil, Guy Sebag, président de Riposte Laïque Suisse, Maxime Lepante (par vidéo) se succédèrent à la tribune, respectant parfaitement les temps de parole. A midi, Pierre Cassen qui, comme d’habitude, jouait le rôle d’animateur, après avoir rendu hommage à Brigitte Bré Bayle, qui fonda RL avec lui, et à nos contributeurs disparus, put inviter chacun à passer à table, et se tenir prêt, à 14 heures, pour reprendre les travaux.

Pendant une pause où tout se déroula pour le mieux, entre l’achat des livres, le bar et le repas, nos lecteurs purent faire connaissance de quelques plumes célèbres de Riposte Laïque, comme Josiane Filio ou Gérard Brazon. D’autres contributeurs ponctuels se présentèrent, et il fut agréable de mettre un visage sur un nom. Puis on passa à l’après-midi. Tout se déroula parfaitement. Christine Tasin fut la première intervenante, permettant, par son dynamisme, de lancer la deuxième partie de la journée sur de bonnes bases. Et tout s’enchaîna merveilleusement bien. Oskar Freysinger (qui envoya un message lu par Danielle Borer), l’invité surprise, Serge Federbusch, Karim Ouchikh, Jean-Yves Le Gallou, Richard Roudier, Sébastien Jallamion (par vidéo), René Marchand, Carl Lang, Fabien Engelmann(message de soutien), Tatiana Festerling (par vidéo), Renaud Camus, Emmanuelle et Robert Ménard (par vidéo) et Frédéric Pichon se succédèrent à la tribune. Avant de conclure, Pierre lut un message amical du Général Martinez.

Puis il conclut, en 20 minutes qui marquèrent fortement les esprits.

Riposte Laïque avait promis que les participants repartiraient avec un meilleur moral qu’en arrivant. Pierre fit tout pour cela, sans masquer la gravité de la situation dramatique que nous vivons. Mais, loin de se résigner à une défaite que beaucoup annoncent inéluctable, il sut, par un discours très combatif, certains diraient guerrier, redonner espoir à l’ensemble des participants, qui occupaient une salle pleine à craquer.

Le moins qu’on puisse dire est qu’il ne parla pas la langue de bois. Il appela les Français à rejoindre une Résistance organisée, déterminée, efficace, et expliqua qu’un grain de sable pouvait changer le cours de l’Histoire. Il encouragea les participants à prendre contact avec le stand de Résistance républicaine, et les invita à prendre les 20.000 premiers tracts de combat que RL et RR avaient mis à la disposition des spectateurs. Ils partirent tous comme des petits pains.

Puis ce fut le moment de savourer le gâteau, et de faire leur fête aux cent bouteilles de champagne qui attendaient les convives. Bien sûr, chacun poussa la chansonnette « Joyeux anniversaire Riposte » avant de savourer le gâteau et le champagne.

A 20 heures, après de nombreuses rencontres et conversations amicales, chacun repartit dans ses foyers (beaucoup avaient fait des centaines de kilomètre pour être présents). Les plus courageux se retrouvèrent avec quelques animateurs de Riposte Laïque (pourtant épuisés) de manière improvisée, dans un restaurant de Rungis.

Chacun avait eu conscience d’avoir participé à une formidable journée, inoubliable, organisée à la perfection, grâce à une équipe d’animation exceptionnelle. Un sans-faute, une réussite exceptionnelle, qui dépassa toutes nos espérances. L’initiative qu’il fallait pour redonner le moral à nombre de compatriotes désabusés, voire désespérés, par l’évolution de la France, l’invasion migratoire qui la frappe, et l’islamisation qui la guette.

Comment oublier la formidable vidéo de Tatjana Festerling, et ses passages forts sur les protégés et les non-protégés, sans oublier la tirade sur « Coupables ».

Demain, nous vous présenterons le fameux tract, que nous allons faire retirer à des dizaines de milliers d’exemplaires.

Nous vous raconterons également en détail comment nous demandâmes à notre service d’ordre d’expulser deux journalistes de Street Press qui avaient cru nous piéger, en s’inscrivant, et en venant avec des magnétophones cachés dans leurs sacs.

Nous reviendrons aussi, avec le recul nécessaire, sur cette journée que personne n’oubliera, et la complémentarité formidable des 23 intervenants, tous des résistants.

Mais sachons, en ce lendemain de fête, apprécier le chemin parcouru depuis dix ans, et la place prise par Riposte Laïque dans la galaxie de la Résistance française.

L'ensemble des interventions filmées cliquez là

13:30 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 03 septembre 2017

16 & 17 septembre, en Saône et Loire : camp d'été des jeunes de Civitas

camp-fjc-2017.jpg

En savoir plus cliquez ici

09:34 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 26 août 2017

Samedi 2 septembre, dans les Landes (40)...

gggplo.jpg

00:01 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 20 août 2017

Des nouvelles de la mission "Défend Europe"

succes-mediatique-navire-c-star-loue-identitares-termine-sa-mission-docjeanno-leguillou-20082017.jpg

11:03 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 18 août 2017

Samedi 2 et dimanche 3 septembre : les 60 ans de la revue "Lectures françaises" à Chiré en Montreuil (86)

Bandeau-journées-chouannes-2017.jpg.png

En savoir plus cliquez ici

10:36 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Samedi 2 septembre, Riposte laïque fêtera ses 10 ans

image001.jpg

En savoir plus cliquez ici

Stand de Synthèse nationale sur place

10:35 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 16 août 2017

Immigration. Quel impact pour la mission « Defend Europe » ?

defend_europe-810x540.jpg

Source Breizh info cliquez ici

Depuis janvier 2017, 113 614 migrants ont rejoint l’Europe par la mer. Un nombre tout aussi important que l’an passé, signe que la vague migratoire ne tarit pas.

Toutefois, l’ONG « Defend Europe », qui a affrété un navire (le C-Star) afin de mettre en lumière les rapports ambigus entre ONG dites « humanitaires » et passeurs, estime positif l’impact de sa mission en mer lancée à la fin du mois de juillet;

Ainsi, les départs de migrants clandestins depuis la Libye vers l’Europe ont baissé de 76% entre les dix premiers jours du mois d’août 2016 et 2017. Pour 6554 départs recensés en 2016, ils étaient 1572 en 2017.

defend-1-768x1090.jpg

L’ONG identitaire communique :

« -76% ! C’est l’ampleur de la baisse de départ de migrants clandestins depuis la Libye sur les dix premiers jours du mois d’août par rapport à la même période en 2016.

Cette chute des départs de clandestins n’est pas le fruit du hasard mais la conséquence de décisions politiques prises par l’Italie et de ses négociations avec Tripoli. Cependant le gouvernement de gauche qui siège à Rome n’a agi que grâce à la pression médiatique croissante depuis plusieurs semaines en Italie. Une pression à laquelle la mission Defend Europe n’est pas étrangère, il suffit de consulter la couverture médiatique de ses dernières semaines pour le vérifier. Notre initiative montre que des citoyens européens peuvent s’organiser à la base pour agir efficacement à la place des Etats. Ce faisant, nous contraignons ces derniers à prendre leurs responsabilités. A un moment décisif, dix hommes sur un bateau soutenus par des millions d’autres à terre pèsent plus lourds que toutes les ONG du charity-business.

Cette baisse du nombre de traversées de clandestins prouve définitivement que les opérations sauvages des ONG créaient un véritable appel d’air. Il reste maintenant à l’Europe de mettre en place une véritable politique à l’australienne de « No Way ».

Retrait des ONG « humanitaires »

Cette mission de surveillance est à mettre en parallèle avec le retrait progressif des ONG « humanitaires » (MSF, Sea-Eye et Save the Children ..) depuis que les autorités italiennes ont levé le voile sur la complicité entre ces ONG et le trafic de migrants, et depuis que les autorités libyennes ont mis leur veto afin que ces ONG ne pénètrent plus dans les eaux territoriales libyennes.

MSF comme d’autres ONG allaient en effet jusque dans ces eaux afin de récupérer des migrants secourus en mer (ou amenés par les trafiquants) avant de les amener jusqu’aux côtes européennes (au lieu des les sauver et de les ramener sur les côtes africaines).

Les autorités libyennes comptent par ailleurs sur l’aide financière de l’Europe – ce qui peut se comprendre dans un pays dont le chaos est né justement des opérations de déstabilisation menées par les Européens et les Américains – pour bloquer les migrants sur le continent africain. L’aide demandée est de 20 milliards de dollars.

 « Nous devons travailler ensemble pour bloquer les flux sur 4 000 kilomètres à la frontière désertique libyenne du Sud. Mes soldats sont prêts. Je contrôle plus des trois quarts du pays. Je possède la main-d’œuvre, mais il me manque les moyens », explique Khalifa Haftar, chef d’une force autoproclamée Armée nationale libyenne (ANL)

Incontestablement, c’est par l’action cumulée de la justice italienne et des autorités libyennes, mais aussi grâce au coup de communication de Defend Europe (et cela malgré la désinformation généralisée et le parti pris pro migrants de la presse subventionnée) que la crise migratoire sans précédent que connait l’Europe aujourd’hui et depuis quelques années, pourrait bien changer de cap dans les mois à venir.

Car si la presse subventionnée ainsi que certaines élites politiques et économiques voient d’un bon oeil (entre angélisme, idéologie et mauvaises intentions) ces vagues migratoires destinées à changer le visage de l’Europe, ils sont de plus en plus nombreux, à l’Est, en Europe centrale, mais aussi en Italie, en France, en Allemagne …à vouloir fermer le robinet, conscients de l’enjeu de civilisation qui se trame derrière cet avant goût du Camp des saints. 

11:14 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook