Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 16 novembre 2018

Samedi 1er décembre : assemblée annuelle de la Dissidence française à Paris

46412672_1951205091600843_3266002060838961152_n.jpg

17:41 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 14 novembre 2018

Le Bastion social mobilise pour samedi prochain

tumblr_pi6h1qTmdK1rnng97o1_1280.jpg

Un communiqué du Bastion social :

Après avoir incité les Français pendant des années à s'équiper de moteurs diesels, le gouvernement prévoit de nouvelles augmentations successives des taxes sur le carburant dont plus de 60% du prix est déjà constitué de taxes.

Comment ne pas s'indigner de cet énième matraquage fiscal quand, dans le même temps, le budget alloué en 2019 à l'asile et l'immigration augmente de 14% et quand les propositions d'ordre écologique du gouvernement se cantonnent à rançonner un peu plus les maigres économies des Français ?

Insurgeons-nous contre ce gouvernement anti-national. Le 17 novembre, le Bastion Social soutiendra toutes initiatives citoyennes visant à exprimer le mécontentement du peuple et, descendra, lui aussi, dans la rue.

 

21:37 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 13 novembre 2018

La Marche pour la Reconquête de samedi dernier à Paris

46058314_10217358016363720_2742865663977586688_n.jpg

Communiqué de la Dissidence Française

Samedi dernier, 10 novembre, la Dissidence Française organisait la Marche de la Reconquête, une grande manifestation unitaire contre l’immigration massive et pour l’application immédiate de la préférence nationale.

Le cortège s’est élancé de la Place de la Bourse vers 15h pour rejoindre la Place des Victoires où Vincent Vauclin (Dissidence Française) et Roland Hélie (Synthèse Nationale) ont prononcé des discours offensifs contre le mondialisme libéral et le Grand Remplacement.

Rassemblant près de 150 participants (...), cette manifestation fut un franc succès malgré une météo capricieuse et les provocations de quelques activistes d’extrême-gauche.

Nous remercions l’ensemble des participants qui ont fait le déplacement, ainsi que les organisations qui ont répondu à notre appel au rassemblement.

Pour la France et les Français d’abord !

46084361_10217358015683703_7764942292938391552_n.jpg

46079715_10217358009083538_8135145689052086272_n.jpg

Lire aussi cliquez ici

18:00 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 12 novembre 2018

À Nîmes, l'Action française a honoré ses morts de la Grande Guerre

46002467_383334545540860_4968710410472521728_n.png

Information de l'Action française :

"Heureux ceux qui sont morts dans une juste guerre ! Heureux les épis mûrs et les blés moissonnés ! "

Charles Péguy, Ève, 1914

A Nîmes, devant le seul monument érigé en mémoire des soldats d'AF, l'Action Française rendait hommage aux combattants d'AF et camelots du roi tombés lors de la Grande Guerre et évoquait l'action de celui qui était alors le Général Pétain, dont la République, fidèle à sa tradition de falsification de l'histoire, ne cesse de salir.
Honneur à ceux qui ont marché avant nous sur le chemin du nationalisme intégral, à tous ceux-là nous répondons : Présents !

11:25 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 10 novembre 2018

La "Marche pour la reconquête" organisée par la Dissidence française s'est déroulée samedi après-midi à Paris

45809489_505201163334661_230047605244035072_n.jpg

Annoncée par Vincent Vauclin, Président de la Dissidence française, le dimanche 14 octobre dernier lors de la Journée de Synthèse nationale à Rungis cliquez ici, la première « Marche pour la reconquête » s’est déroulée sans incident samedi après-midi à Paris.

Malgré la présence pathétique d’une poignée de provocateurs « antifascistes » aux abords de la place de la Bourse, les patriotes se sont retrouvés dans le calme et la bonne humeur autour des nombreux drapeaux et calicots des mouvements appelant à participer à cette manifestation (la Dissidence française bien sûr, mais aussi Terre & peuple, le PNF, ainsi qu'une délégation de nos amis belges de Nation...). Il faut dire que les forces de police étaient présentes en nombre. Le cortège se dirigea ensuite vers la Place des Victoires (tout un symbole).

C’est donc aux pieds de la statue de Louis XIV que prirent successivement la parole Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, puis Vincent Vauclin qui appela à la création d’un vaste Front unitaire de lutte contre le mondialisme.

Félicitons la Dissidence française pour cette initiative combattante.

S.N.

Les interventions de Roland Hélie et de Vincent Vauclin :

 

 

46035877_1944049745649711_5687088173704806400_n.jpg

20:54 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Quand "Nord Littoral" se conduit en délateur contre la résistance patriotique...

image2.jpg

Le "une" de Nord Littoral d'aujourd'hui

image1.jpg

L'article digne du site gauchiste La Horde...

Le journal Nord Littoral, sévissant dans la région de Calais, vient, dans son édition d'aujourd'hui ainsi que sur son site cliquez là, de prouver une fois de plus sa servilité à l'égard du Système en calomniant notre amie Marie-Jeanne Vincent, courageuse militante de la résistance nationale et identitaire locale, déléguée du Parti de la France pour le Calaisis, suite à sa brillante intervention lors de notre 12e Journée de Synthèse nationale du dimanche 14 octobre dernier à Rungis cliquez ici.

En effet, dans son discours, Marie-Jeanne, se référant à une étude réalisée par le site "Nous sommes partout" cliquez là en collaboration avec le journal Présent, avait dénoncé avec brio les méthodes utilisées par les petits domestiques de la finance mondiale que sont les "antifascistes" pour insulter les forces patriotiques. Méthodes liberticides directement inspirées, soit dit en passant, de celles utilisées par les bolcheviques en URSS dans les années 1930. Ainsi, le site intitulé La Horde, créé selon cette étude par des gens proches du quotidien Le Monde, est devenu un étalon en matière de délation. En le lisant, on comprend mieux pourquoi des excités obsessionnels style Méric ont agressé en juin 1973 avec la violence que l'on sait (cf. le remarquable numéro hors-série de Présent consacré à cette affaire actuellement en vente dans les kiosques cliquez là) des jeunes patriotes à Paris.

Mais, revenons aux délires du jour de Nord Littoral. Toujours à l'affut du moindre prétexte pour déceler en chacun les germes de "la bête immonde", le journaliste, si l'on peut appeler cela un journaliste, s'est donné des frissons en disséquant le discours de Marie-Jeanne Vincent. Il suffit d'avoir écouté cette intervention pour faire la comparaison avec les divagations du plumitif. Comme le rappelait notre directeur, Roland Hélie, dans un entretien sur la chaine TV Libertés (cliquez là) il y a quelques semaines, si on dit "J'aime la France", ces gens là comprennent "Je suis nazi" (ou "Je suis fasciste")... Ils n'entendent que ce qu'ils veulent entendre. Il leur suffit de retirer trois mots de n'importe quel texte (ou de n'importe quelle intervention), et ils ont vite fait d'envoyer n'importe qui, surtout s'il s'agit d'un de leurs opposants, devant un peloton d'exécution... 

Rappelons que le 20 novembre prochain le directeur de Nord Littoral est convoqué devant le tribunal pour diffamations lors des dernières élections législatives (juin 2017) à l'encontre de Marie-Jeanne Vincent alors candidate (Civitas) de la Droite nationale à celle-ci. Il se pourrait bien que, dès lundi, l'article d'aujourd'hui soit ajouté au dossier.

En attendant, les Calaisiennes et les Calaisiens qui subissent chaque jour les conséquences du "Grand remplacement" imposé par le Système sauront reconnaître ceux qui se battent à leurs côtés pour que la France redevienne française et l'Europe européenne...

S.N.

Lire aussi 20 minutes cliquez ici Le Figaro cliquez ici Sud Ouest cliquez ici  France 3 cliquez ici l'AFP cliquez ici RTL cliquez ici

vendredi, 09 novembre 2018

Samedi 10 novembre, 15 h : marche de la Reconquête à Paris

45554171_1940094662711886_8809568464919330816_n.png

Message de Vincent Vauclin :

" Le salut de la France ne viendra ni de la Russie de Poutine, ni de l’Amerique de Trump, ni du Brésil de Bolsonaro, ni de l’Italie de Salvini, ni de la Hongrie de Orban, ni de l’Ukraine d’Azov.

Le salut de la France viendra des Français. Plus précisément de ceux qui auront eu l’audace de se mettre en mouvement avant les autres, de ceux qui auront fait le choix de braver le politiquement correct et d’avancer à contre-courant quand tous les autres se contentent de postures ou du confort de l’inertie virtuelle.

Une évidence qu’il convient de rappeler à la veille de la Marche de la Reconquête, la grande mobilisation unitaire organisée à l’appel de 7 organisations nationalistes, identitaires et patriotes.

Tous les mouvements, tous les partis qui prétendent refuser le Grand Remplacement et lutter contre l’immigration massive ont été invités. Je dis bien tous, sans exception. Il en va de même pour les « médias de réinformation » qui ont été sollicités. Nous verrons demain qui est effectivement sur place, et nous en tirerons les conséquences.

Car j’ai toujours tâché d’œuvrer à la convergence - à défaut d’unité - des forces de résistance au mondialisme libéral, et je crois qu’il convient de dépasser, pour une fois au moins, les querelles de chapelles. C’est le moment ou jamais.

La gauche, elle, ne rechigne jamais lorsqu’il s’agit de se rassembler contre « le péril fasciste ».

La DF a d’ailleurs toujours été présente lorsqu’il fallait du monde pour soutenir une mobilisation ici ou là, sans se préoccuper des étiquettes ou des inimitiés de tel ou tel.

Ainsi, la manifestation de demain revêt une importance particulière. D’abord parce qu’il est rare que nos idées se fassent entendre dans la rue, laissée trop souvent à nos adversaires. Ensuite parce qu’il s’agit d’une mobilisation unitaire, démarche encore plus rare, autour de mots d’ordre sur lesquels nous sommes tous d’accord.

Nous comptons donc sur vous pour être présents, en nombre, pour démontrer qu’il est possible de dépasser les divisions fratricides et de se rassembler dans l’intérêt supérieur de la France. On compte sur vous.

À demain. "

16:27 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 07 novembre 2018

Bonne nouvelle : Esteban a été remis en liberté dans l'attente de son procès en appel.

45288631_1443618352438309_8677482625541079040_n.jpg

Esteban Morillo est libre. Dans l'attente de son nouveau procès en appel - il a été condamné en première instance à 11 ans de détention par des juges rouges pour simplement s'être défendu contre des agresseurs d'extrême-gauche - son avocat a obtenu sa libération. C'est une très bonne nouvelle pour ce jeune homme, sacrifié sur l'autel du politiquement correct.

Lire le numéro hors-série de Présent cliquez ici

23:20 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 06 novembre 2018

Samedi 10 novembre : Carl Lang à Strasbourg

45510366_1442763689190442_2158448235650220032_n.jpg

23:33 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La Marche de la Reconquête prend forme

44979654_1925598157494870_8014472153304924160_n.pngCommuniqué de la Dissidence Française

La mobilisation prend de l'ampleur ! Plusieurs organisations nationalistes ont répondu à notre appel au rassemblement et ont apporté leur soutien à la Marche de la Reconquête : Terre & Peuple (Pierre Vial), Alexandre Gabriac (Civitas), le Parti Nationaliste Français (Yvan Benedetti), l'Action Nationale et Radicale, ainsi que Synthèse Nationale (Roland Hélie).

Contre l’immigration massive et pour l'application immédiate de la préférence nationale, tous les nationalistes et patriotes français sont appelés à se joindre à nous et à participer à cette Marche de la Reconquête, pour faire entendre notre voix et ne plus laisser la rue aux ennemis de notre pays !

Cette manifestation a été déclarée en préfecture et s’élancera le samedi 10 novembre 2018 à 15h, Place de la Bourse à Paris (2ème Arr.).

23:17 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 05 novembre 2018

RAPPEL Samedi 10 novembre, 15 h, Place de la Bourse à Paris : MARCHE DE LA RECONQUÊTE ORGANISÉE PAR LA DISSIDENCE FRANÇAISE

44393567_1915592248495461_8630124387695067136_o.png

Vincent Vauclin, Président de la DF, à la 12e Journée de Synthèse nationale :

 

09:47 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 01 novembre 2018

À FRIVILLE-ESCARBOTIN (80) : LES CLANDESTINS SE FONT LA MALLE...

ob_ba53da_friville-clandes.jpg

Un communiqué de Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France :

La plupart des clandestins installés autoritairement à Friville-Escarbotin (80) par le préfet la semaine dernière, avec la complicité active de la municipalité, sont partis. D'une part, parce qu'ils souhaitent passer en Angleterre et vont tenter leur chance à Calais, Dieppe, Ouistreham ou Dunkerque. Et d'autre part, parce que, la veille de leur arrivée, les militants du Parti de la France avaient alerté les habitants de l'arrivée ces migrants. Il en a été de même à Moreuil (80).

Quoi qu'en dise la presse locale xénophile pro-invasion, les habitants des communes concernées étaient en très grande majorité hostiles à l'installation de ces clandestins, et la mobilisation des militants locaux du Parti de la France a été particulièrement appréciée et soutenue.

Partout où il le pourra, le Parti de la France sera aux côtés des Français qui refusent que leur commune soit colonisée par des migrants.

Source cliquez ici

19:09 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Contre la politique de la clique mondialiste, en attendant la grève générale : à partir du 17 novembre la France sera bloquée

44882489_1216863635134129_3403304223897550848_n.jpg

La colère gronde, les automobilistes appellent à se mobiliser le 17/18/19/20 novembre, contre l'augmentation du prix du gasoil/essence. Des dizaines d'opérations escargots sur les autoroutes de France partout sont prévues. Un seul responsable : le pouvoir mondialiste !

La Ligue du Midi appelle au blocage :

Savez-vous que depuis le mois de janvier 2018, à la pompe, le gazole a augmenté de près de 50 centimes, soit une hausse de l’ordre de 50 % en 10 mois ?

Ça ne peut plus durer… Pour un automobiliste lambda de la France périphérique qui prend son véhicule pour aller travailler chaque jour, la dépense supplémentaire est de 120 euros par mois, soit près de 250 euros pour un couple. Dans ces conditions, nombreux sont ceux qui se demandent si ça vaut « vraiment le coup » d’aller travailler en ville, surtout si l’on rajoute l’usure du véhicule, le parking, les radars, la garde des enfants, la cantine etc…etc.

Selon un sondage IFOP publié par le JDD, 77 % des Français jugent que leur pouvoir d’achat a diminué depuis l’élection d’Emmanuel Macron. Aussi, le gouvernement qui sent la colère populaire gronder, tente de se défausser en accusant l’augmentation des cours du pétrole, et prétend « Taxer la pollution plutôt que les travailleurs ». Foutaises… En fait, ils ne font rien contre la pollution – exemple du glyphosate ou du nucléaire –, mais ils sont en train de ruiner les travailleurs et plus généralement les couches populaires qui représentent la grande majorité de la population.

Ce gouvernement est en train de ruiner la FranceLe « système » à la solde de Bruxelles et des multinationales a un besoin impératif de croissance qu’il tente de trouver en finissant de livrer aux marchés les derniers pans du patrimoine commun : services publics, participations publiques, fonctions régaliennes, tout va y passer… MACRON n’est là que pour finaliser la « grande braderie », car les marchés n’ont pas besoin de travailleurs mais de consommateurs même insolvables. Leur consommation sera financée par la suppression de notre protection sociale et par la dette qui sera ponctionnée sur le patrimoine financier et foncier de la classe moyenne de souche. Un immense transfert social est en train de se produire, les classes populaires doivent être ruinées pour que les nouveaux venus puissent consommer et produire de la croissance.

Les automobilistes et motards sont d’autant plus en colère que l’État tente de les culpabiliser afin de les tondre un peu plus chaque jour : de nouveaux radars haute performance, capables de flasher 32 véhicules à la fois, des retraits de points en folie, des contrôles techniques angoissants…

Face à un État centralisateur aux mains des mondialistes qui stérilise tout contrepouvoir et digère toutes les oppositions conventionnelles au parlement, seule la mobilisation de terrain peut être efficace. Rares sont les hommes politiques venus au renfort des aspirations du peuple. Le vide s’est fait entre le pouvoir et le peuple. Les partis électoralistes conventionnels sont aux abonnés absents. Des opportunités historiques vont se faire jour, il n’y a plus rien entre le peuple et ce pouvoir en phase de décomposition finale.

Car ce pouvoir malgré son arrogance est extrêmement fragile, son socle de légitimité est trop faible pour qu’il puisse contenir la poussée qui monte inexorablement… Qui dans l’administration ou dans la société civile le protégera contre un mouvement populaire de vaste ampleur ?

Souvenons-nous de la « révolution de jasmin » en Tunisie et le départ de BENALI, parce qu’un marchand à la sauvette s’était fait brutaliser par un policier à Sidi Bouzid. Des conditions analogues se présentent à nous. Un premier ballon d’essai nous est proposé : celui des actions à travers tout le territoire le 17 novembre qui pourraient tout emporter.

Qui peut savoir qui ou quel évènement fera reculer ce régime ? Quelle sera la goutte qui fera déborder la coupe « trop pleine » ? Cette goutte sera peut-être celle du prix du gazole et des carburants qui prend à la gorge les familles d’ouvriers, de cadres, d’artisans, d’entrepreneurs…

Les identitaires et patriotes doivent venir en soutien et contribuer à la réussite de la mobilisation du 17 novembre. Nous devons tout faire pour développer ce mouvement et pour le faire déboucher sur ces questions vitales pour notre peuple qui sont celles du déclassement et de la paupérisation.

Richard Roudier

Consignes

La 17 novembre : ne faire « aucun achat », n’aller dans « aucune banque », ne « pas se servir aux pompes » à essence, « aucun cinéma », « aucune dépense » de quelque sorte, pas « un seul centime », « aucune caisse en marche dans tout le pays », « ne pas prendre de transports en commun », pas de péages, parkings, autoroutes, là oui on bloque ce qui emmerde le plus le gouvernement c’est à dire « LE FRIC »

En voiture, moto, scooter… amenez vos gilets jaunes !!!

* comme partout en France

15:38 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Pierre Vial, Président de Terre et Peuple, apporte son soutien à la marche de la Reconquête du samedi 10 novembre prochain

44393567_1915592248495461_8630124387695067136_o.png

Pierre Vial, Président de Terre et peuple, invite les adhérents et sympathisants du mouvement à participer, dans un souci unitaire et avec les drapeaux tricolores frappés de l'Edelweiss, à la marche de la Reconquête du samedi 10 novembre organisée par le Dissidence française de Vincent Vauclin.

Le communiqué de la Dissidence française :

Le samedi 10 novembre à 15h s'élancera la Marche de la Reconquête, contre l'immigration massive et pour l'instauration immédiate de la préférence nationale !

MOBILISATION GÉNÉRALE !

Nous lançons aujourd'hui un appel à tous les nationalistes et patriotes français : soyons nombreux à répondre présents à cet évènement, pour enfin faire entendre notre voix et ne plus laisser la rue aux ennemis de notre pays !

Cette manifestation a été déclarée en préfecture et son parcours approuvé par les pouvoirs publics. Plusieurs organisations patriotes seront représentées lors de cette grande manifestation unitaire.

Invitez vos amis et partagez massivement cet évènement, nous comptons sur vous !

RDV LE SAMEDI 10 NOVEMBRE 2018 À 15H
PLACE DE LA BOURSE, PARIS (2ème ARR.)

L'appel de Vincent Vauclin :

14:37 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 28 octobre 2018

Ouistreham, contre l'immigration clandestine, face aux valets du Système, ils ont sauvé l'honneur de la Normandie

44838461_528365400963702_8432806443291246592_n.jpg

Samedi après-midi, le Parti de la France du Calvados appelait à un rassemblement sur la jetée de ce qui fut la paisible station balnéaire de Ouistreham. Rappelons que celle-ci est en passe de devenir une sorte de Calais-bis en raison des liaisons maritimes avec la Grande-Bretagne qui attirent de nombreux immigrés clandestins. Plusieurs dizaines de patriotes normands, dont de nombreux jeunes, ont participé à cette manifestation qui avait le soutien de la Dissidence française, le parti de Vincent Vauclin.

Face à cette initiative salutaire, la meute des chiens de garde de la finance mondialisée que sont les syndicats et partis de gauche, ainsi que les guignols gauchistes de toutes obédiences, avaient appelé à contremanifester. En tout, une poignée de sexagénaires déchainés, protégés par les forces de police, qui se sont totalement ridiculisés.

Notons les brillantes interventions de Thomas Joly, Secrétaire général du PDF, et de Vincent Vauclin. La réaction de Bruno Hirout, le dynamique et sympathique responsable local du Parti de la France, est claire  : "Je suis très heureux de notre rassemblement de ce jour à Ouistreham, beaucoup d'énergie positive et un état d'esprit offensif qui a fait plaisir à voir !".

Les habitants de la ville, abandonnés par les politicards locaux face à la promiscuité peu enviable qui leur est imposée, ont été nombreux à soutenir cette belle manifestation. Pour le PDF du Calvados, le combat pour sauver Ouistreham ne fait que commencer...

S.N.

Lire aussi cliquez là

11:19 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 27 octobre 2018

Thomas Joly prendra la parole cet après-midi à Ouistreham (14)

44776226_1433466340120177_6914450330658799616_o.jpg

10:50 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 26 octobre 2018

RAPPEL, Ouistreham (14), samedi 27 octobre : manifestation contre l'immigration clandestine

42699647_710574025981507_2855061020181790720_n.jpg

20:22 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

RAPPEL, samedi 3 novembre : conférence de Terre et peuple en Auvergne avec Robert Steuckers

tumblr_pfz7mbBisR1rnng97o1_540.jpg

20:18 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 22 octobre 2018

Fausses excuses et véritables enjeux.

44575388_1432486513551493_3059217059326984192_n.jpg

Samedi 3 novembre prochain à Paris, 30 ans après sa mort, le Parti de la France rendra hommage à Jean-Pierre Stirbois

Franck Timmermans
Membre de la direction du Parti de la France
 
Alors que les autres partis nationaux européens ont tous le vent en poupe, pourquoi la démobilisation semble-t-elle amollir les rangs du camp national ? Pourquoi le RN, encore crédité de fortes intentions de vote, semble-t-il incapable de maîtriser la nouvelle crise qui le mine ? Et en quoi le message de réconciliation de Carl Lang et du PDF est-il le seul espoir pour l’avenir ?
 
Il y a de cela quarante ans, Jean-Pierre Stirbois rejoignait le FN et allait en 10 années seulement le doter d’une force militante suffisante pour mettre KO le vieux Parti communiste et vampiriser la citadelle RPR. Dix ans jusqu’à ce que la tragédie nous prive de son courage exceptionnel. Mais suffisants pour permettre au Président d’alors et à son nouveau Secrétaire général Carl Lang de continuer la tâche harassante de sauver le Pays. Certains s’étaient découragés après la déception d’une élection présidentielle que, à défaut de remporter, nous avions pourtant exploitée au maximum pour diffuser notre message. D’autres ne se remettaient pas de la perte d’un groupe parlementaire, outil dont nous avaient privés Pasqua et Chirac en rétablissant le très inéquitable scrutin majoritaire à deux tours. La plupart se remirent au travail, conscients des enjeux et renforcés en cela par la détestable et bi-septennale omniprésence de Mitterrand à l’Élysée. Ces années que Stirbois marqua profondément peuvent être résumées par l’ardeur militante qu’il insuffla dans tout le mouvement, en parfaite complémentarité avec la locomotive tribunicienne de son Président. Des années de travail intense qui servirent de modèle aux générations de cadres suivantes. Pourtant, on entendait parfois dans des alcôves périphériques que le militantisme deviendrait vite désuet, que l’informatique finirait par le reléguer aux archives tant la politique moderne avait évolué : il suffirait désormais à un parti politique de se doter d’une cellule de communication performante pour, dès lors, qu’il ne soit plus nécessaire de coller des affiches ni de distribuer nos tracts, puisque tout se jouerait à la télévision. Le Président et la direction étaient heureusement très sceptiques à cet égard et préférèrent toujours conserver son âme militante à son mouvement. Mais en 2018, force est de constater qu’il n’y a plus de meetings, plus de fêtes conviviales, plus de rassemblements, il n’y a plus de militantisme, il n’y a plus que le doute. Tout a été sacrifié sur l’autel d’une prétendue efficacité médiatique.
 
Il y a pourtant des facilités qui équivalent à de funestes renoncements.
 
On commence par, élections aidant, se fondre dans le Système et on finit toujours par en dépendre, d’abord financièrement et de facto politiquement. Qui n’a pas déjà entendu ces ritournelles : « Les élus sont assez nombreux et connus pour le maillage local, inutile de conserver une implantation par sections, cela demande trop de temps ! », ou encore « Les adhésions, c’est secondaire, l’important c’est d’avoir les cotisations des élus, la dotation de l’État et le remboursement des campagnes électorales ! ». Et enfin : « Tracts et affiches coûtent trop cher en dehors des élections ! De même que les grands meetings ou les fêtes, cela absorbe trop d’énergies ! Mieux vaut tout axer sur les passages à la télé et internet ! » Tout cela au nom de la « modernité » et de l’évolution de la société.
 
Tout miser sur la communication ? Et comment fait-on si celle-ci se retourne contre soi ?
 
Si un problème survient, si le leader charismatique se plante ou gâche tout dans un débat catastrophique ? Comment fait-on, dès lors qu’il paraît exclu qu’une saine autocritique permette un renouvellement de sa direction, pour revenir aux principes d’indépendance ?
 
Les dégâts sont alors énormes car le doute envahit tout ; les maigres troupes se lassent, les élus commencent à penser aussi à la difficulté prochaine de leur réélection.
 
Enfin, si les problèmes judiciaires et financiers s’enchaînent, alors la réalité rattrapera inexorablement tout ce petit monde pour créer au plus tôt les conditions urgentes du changement d’équipe.
 
Pour autant, le mouvement national dispose d’un réservoir électoral considérable, mais pas éternel, et il faut donc le préserver. Revenir à des principes sains et simples dans l’organisation, la gestion et la définition des priorités.
 
Nous n’avons pas le droit à la démobilisation militante. Nous devons nous détacher de toutes les entraves qui ont fini par lier le mouvement national au Système, à ses pieuvres et le priver de sa liberté, de son autonomie financière, de ses principes fondateurs.
 
Nous, militants nationalistes français avons des devoirs d’autant plus grands que cinquante années d’efforts ont permis au Camp national de devenir une force électorale et politique de premier plan. Ce sont ces résultats qui ont concrètement créé cette situation, les médias ayant toujours été dans le camp de nos détracteurs. Toute prétendue dédiabolisation n’est plus que chimères, bilan amer des calculs et collusions inutiles.
 
Le Parti de la France que préside Carl Lang est justement là pour rassembler toutes celles et tous ceux qui ne veulent pas céder à cette corruptrice passivité, qui pensent qu’il serait suicidaire de renoncer si près du but et honteux de ternir ou grever les succès de nos voisins européens. Carl est le seul à pouvoir mettre son expérience au service de la cause nationale, lui qui a déjà été plusieurs fois son atout décisif par le passé. Il est le seul fédérateur.
 
Il n’y a de fatalité que dans la persistance à l’erreur. La volonté de vite reconstruire est intacte, l’urgence d’y travailler est immédiate, avec tous nos camarades du camp national et de la presse amie. La possibilité de sauver nos acquis politiques passera par une transition sereine et pacifiée, au seul profit de tous les Français qui malgré leurs déceptions, continuent d’espérer et de réserver leurs votes au camp national. À l’heure où nos concitoyens s’inquiètent de plus en plus des conséquences d’une immigration déferlante et planifiée, seul le retour à un militantisme actif et pragmatique saura nous rendre dignes de leur confiance.
 
Ainsi que FN et MSI nous y exhortaient déjà prophétiquement en 1972, « Avec nous avant qu’il ne soit trop tard ! »
 
NDLR SN : LIRE AUSSI 

2018 01 HDM AUTOPSIE.jpg

Le commander en ligne cliquez ici

10:20 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 21 octobre 2018

Samedi prochain, 27 octobre 14 h : rassemblement contre l'immigration clandestine à Ouistreham (14)

44488221_723970767975166_1229388724387708928_o.jpg

22:38 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 19 octobre 2018

Bruno Gollnisch, 30 ans de mandats électifs

Le site de Bruno Gollnisch cliquez là

bruno-gollnisch.jpg

19:05 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 16 octobre 2018

Dimanche 9 décembre : 23e Table-Ronde de Terre & Peuple à Rungis

Tableronde_TP_2018.jpg

20:30 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 10 octobre 2018

Agression contre la Nouvelle Librairie hier soir

43551099_1957606464262117_6573147756594987008_n.jpg

Les nervis du Système intitulés "antifas" ont agressé mardi soir la Nouvelle Librairie, espace de Liberté rue Médicis au coeur de la Capitale. Encore une fois des vitres ont été brisées et les forces de l'ordre sont intervenues. 

Exprimons notre solidarité et notre amitié aux courageux animateurs de la Nouvelle Librairie qui, une fois de plus, ont fait face à l'adversité. Venez leur témoigner, vous aussi, votre soutien en passant à la NL si vous êtes dans le quartier.

Synthèse nationale

43588761_1957606644262099_2246242345047556096_n.jpg

09:57 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 09 octobre 2018

Vincent Vauclin donne le statut de parti à son mouvement, la Dissidence française. Il explique pourquoi :

12 JNI V VAUCLIN.jpg

Entretien avec Vincent Vauclin sur Fréquence Europa, émission enregistrée le lendemain de l’annonce de la transformation de la Dissidence Française en parti politique.

Source cliquez ici

Vous avez annoncé hier la transformation de la Dissidence Française en parti politique. Quelles en sont les raisons ?

Depuis plusieurs années, nous avons travaillé activement à faire entendre nos idées, nos propositions. Nous avons multiplié les actions, les déplacements, les manifestations partout en France, en partant du principe que notre rôle était de faire évoluer les mentalités, de réveiller la jeunesse, de rassembler autour d’un programme de rupture ceux qui ne se reconnaissent pas dans la pensée unique, mais aussi de « brusquer » le milieu nationaliste français pour le renouveler, pour rompre avec des méthodes et des discours dépassés qui n’avaient plus d’efficacité concrète depuis des décennies.

Bref, nous avons accompli un travail métapolitique d’émulation, de refondation, et nous pensons qu’il est temps aujourd’hui de franchir un cap, de travailler à une autre échelle. Alors que jamais les circonstances n’ont été plus favorables à nos idées, les errances du Front National et l’effondrement des partis d’hier nous obligent à revoir notre stratégie. On ne peut pas faire comme si rien n’avait changé. Partout en Europe les choses bougent, et nous ne pouvons pas nous faire à l’idée que les nationalistes et patriotes français soient orphelins d’un parti à la hauteur des enjeux. Il est temps de construire un parti véritablement de Droite, qui ne cède rien à la pensée unique, qui ne recule plus face aux lobbies, et qui ose porter des propositions radicales pour répondre aux défis de notre époque. C’est ce défi que nous avons décidé de relever.

Est-ce que cela implique un changement de la ligne politique du mouvement ?

En aucun cas. Nous ne changerons pas une virgule au programme de la Dissidence Française. Nous ne cèderons rien au politiquement correct, nous ne tomberons pas dans le panneau de la « dédiabolisation ». Car je pense que le temps de la radicalité est venu, et c’est justement aujourd’hui qu’il faut faire entendre une ligne claire, un programme de rupture véritable. À l’heure où le discours politique se résume à des slogans creux et aseptisés, notre rôle est justement de renverser la table et de brusquer le conformisme ambiant. Les enjeux sont trop grands pour qu’on se contente de petites réformes et de quelques compromis, et ça de plus en plus de français le comprennent. Nous portons un projet de révolution conservatrice qui représente la seule alternative au mondialisme libéral, et c’est aussi ce qui fait notre différence avec les fausses « oppositions » téléguidées par le Système.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Dans les semaines et les mois qui viennent, je vais enchaîner les réunions publiques un peu partout en France pour présenter notre démarche, nos actions, notre projet. Bien sur, je serais aussi présent à l’occasion de la Journée de Synthèse Nationale qui se déroulera le 14 octobre à Rungis, à l’initiative de notre ami Roland Hélie. Le 1er décembre, la DF organise la troisième édition de son assemblée annuelle ReVolt, et d’ici-là nous organiserons d’autres rendez-vous et d’autres actions dans le cadre de notre campagne « Pour la France et les Français d’abord ».

09:29 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 07 octobre 2018

UNE FOIS DE PLUS, NOTRE CAMARADE ET AMI THOMAS JOLY, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU PARTI DE LA FRANCE, EST CONVOQUÉ (EN APPEL) DEVANT LA JUSTICE...

ob_0a18b9_tj-ca-amiens.png

Mercredi 24 octobre à 13h30, Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, passera devant la Cour d'Appel d'Amiens. Son crime ? Avoir illustré un article de son blog dénonçant la barbarie de l'État islamique avec des photos de la décapitation du journaliste James Foley et d'Hervé Cornara ; alors même que celles-ci sont accessibles à tous via n'importe quel moteur de recherche et sur, entre autres, les sites du Monde et de l'AFP !

Scandaleusement condamné en première instance à deux mois de prison avec sursis et 2.000 € d'amende (compte-rendu à lire ici), Thomas Joly a fait appel de cette décision inique (voir ici).

C'est pourquoi, tous les patriotes attachés à la liberté d'expression face à la barbarie islamiste sont invités à venir soutenir le Secrétaire général du Parti de la France mercredi 24 octobre à 13h30 à la Cour d'Appel d'Amiens (14, rue Robert de Luzarches).

ECOUTEZ THOMAS JOLY CLIQUEZ ICI

12:42 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 05 octobre 2018

Marseille : Génération Identitaire occupe les locaux de l'ONG pro-migrants SOS Méditerranée !

43127773_239315483605669_5527433171181764608_n.jpg

Un communiqué de Génération identitaire :

Depuis 14 heures, Génération Identitaire occupe les locaux de « SOS Méditerranée » à Marseille où ses militants ont déployé une grande banderole « SOS Méditerranée complice du trafic d’êtres humains ». Réalisée de manière pacifique, notre action vise à dénoncer la complicité de cette ONG qui, sous couvert « d’humanitaire », collabore avec les passeurs de clandestins.

En effet, depuis 2015, le navire « Aquarius » affrété par SOS Méditerranée récupère les migrants abandonnés en mer par les passeurs pour les débarquer sur le sol européen. Véritable « taxi des mers », il constitue un maillon de la grande chaîne de tous ceux qui profitent de l’immigration massive, des mafias libyennes aux vendeurs de sommeil européens, en passant par la cohorte d’associations subventionnées qui ont fait de l’immigration leur fonds de commerce.

Interrogé sur ce rôle délétère joué par les ONG, Emmanuel Macron a concédé au mois de juin qu’on ne peut pas « accepter durablement cette situation car au nom de l’humanitaire cela veut dire qu’il n’y a plus aucun contrôle. À la fin on fait le jeu des passeurs en réduisant le coût du passage pour les passeurs. » (Le Parisien, 26/06/2018).

Nous demandons aujourd’hui au Président de la République de faire preuve de cohérence. L’Aquarius est actuellement à Marseille, privé de tout pavillon pour non-respect des "procédures juridiques internationales".

A l’instar du navire « Luventa » de l’ONG « Jugend Rettet » placé sous séquestre par la Justice italienne en août 2017, nous réclamons la saisie de l’Aquarius et la fin de toute forme de subvention à ces associations qui favorisent la submersion migratoire.

18:54 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 04 octobre 2018

Mauvaise nouvelle : notre confrère le site Métamag suspend ses activités

logo-metamag-2.png

Depuis quelques années le site Métamag nous fournissait des analyses construites et non conformistes sur l'actualité. Régulièrement, nous reprenions les articles qu'il publiait. Une équipe soudée animait cet ilot de résistance qui avait trouvé sa place dans la réinfosphère nationale. Et la mauvaise nouvelle est arrivée il y a quelques jours : Métamag arrête... il y a donc une pièce d'artillerie en moins dans notre camp.

Entretenir quotidiennement un site comme Métamag, ou Synthèse nationale, représente un travail colossal que beaucoup de nos amis ont du mal à imaginer. Chez certains blogueurs, au bout d'un moment, la lassitude finit par l'emporter (ce n'est pas forcément le cas de Métamag, nous ignorons les raisons profondes de sa fin) et ils décident de raccrocher. C'est dommage, mais il est vrai que les animateurs font cela de manière militante et que le militantisme devient vite chronophage. C'est le prix de la liberté d'expression.

Quoiqu'il en soit, nous tenons à saluer le travail remarquable effectué par les membres de l'équipe de Métamag et nous leur rappelons que les colonnes de Synthèse nationale leur sont toujours ouvertes.

Synthèse nationale

21:10 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 02 octobre 2018

DES NOUVELLES DES PRISONNIERS POLITIQUES

ob_5fe20c_4087001053.jpg

Esteban et Samuel ont été condamnés il y a quinze jours à des peines énormes (11 et 7 ans de prison) alors que les charges qui pesaient contre eux se sont, tout au long du procès, effondrées les unes après les autres... J'ai exprimé, juste après le verdict inique, mon sentiment sur celui-ci cliquez ici. Face à une telle injustice, ceux-ci se sont pourvus en appel.

Pour les aider, une cagnotte a été alors créée par les proches d'Esteban. Nous avons invité nos lecteurs à y participer cliquez là et nous savons qu'ils ont été nombreux à répondre à cet appel et nous les en remercions pour ce bel élan de solidarité patriotique. Mais l'inquisition fanatique menée par les idiots utiles du Système que sont les antifas a obligé nos amis à fermer cette cagnotte. Soyez cependant rassurés, les fonds récoltés en quelques jours, soit plus de 10 000 euros, ont été reversés à la famille d'Esteban.

Depuis, vous êtes nombreux à nous demander comment aider nos camarades. Nous vous donnons donc les informations suivantes :

- Aujourd'hui, une nouvelle cagnotte vient d'être ouverte par Madame Colette Morillo, la mère d'Esteban - cliquez ici N'hésitez-pas, dans la mesure du possible, à y contribuer.

- Pour écrire à Esteban ou à Samuel, vous pouvez adresser vos lettres à Synthèse nationale (9, rue Parrot, CS 72809, 75012 Paris) en mentionnant au dos de l'enveloppe STB ou SM. Les courriers seront réexpédiés aux familles. Pour soutenir Esteban, si vous désirez joindre un chèque, établissez-le à l'ordre de Esteban Morillo.

- dimanche 14 octobre, lors de la 12e Journée de Synthèse nationale cliquez ici, avec Aristide Leucate, journaliste à Présent qui a couvert le procès, et Serge Ayoub, ancien dirigeant de Troisième voie, nous reviendrons sur cette odieuse provocation dont furent victimes les jeunes patriotes en juin 2013 et sur les conséquences dramatiques de celle-ci.

Roland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

17:56 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 29 septembre 2018

La conférence d'Alain Escada sur la préférence nationale dite à Chambéry

12 JNI A ESCADA.jpg

00:03 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 26 septembre 2018

L'état de santé de Jean-Marie Le Pen

0210_22.jpg

Un communiqué de Lorrain de Saint-Affrique :

A tous : Les nouvelles de la santé du président sont bonnes ce soir. On ne parle plus de récidive de l'attaque bactérienne d'il y a quelques mois, il a besoin de repos et son moral est excellent. Il sait le très grand nombre de messages de soutien qui arrivent de tous côtés et il en est très touché. Il quittera l'hôpital en temps utile, il est un patient patient.