Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 12 avril 2024

Éoliennes : un scandale sanitaire à venir

Entretien choc dirigé par Armel Joubert des Ouches, journaliste-reporter au magazine Nexus.

Eddie Puyjalon est un « homme révolté ». Depuis des années, cet ancien président du Mouvement de la ruralité (LMR), aussi appelé Chasse, pêche, nature et traditions (CPNT). Il est ancien conseiller régional et alerte les pouvoirs publics sur les dangers de l’éolien. On le sait maintenant, l’énergie soi-disant « verte » est un miroir aux alouettes et les dégâts causés par l’installation d’éoliennes ou de parcs éoliens sur le territoire sont, dans nombre de cas, irréversibles. Ces dernières années, des paysans ont perdu la totalité de leur cheptel. C’est le cas par exemple de Céline Bouvet, de Didier Potiron et de son épouse. Pour Eddie Puyjalon, il va falloir tôt ou tard « se diriger vers des procédures pénales ».

« Victoire décisive pour les riverains contre les éoliennes : la cour d’appel de Rennes prononce des condamnations historiques

Angers, le 27/03/2024

Dans un arrêt du 12 mars 2024, la cour d’appel de Rennes a prononcé des condamnations importantes à l’encontre d’un promoteur éolien, entre 15 et 40 % de la valeur vénale des maisons de 13 riverains d’un parc éolien (3 éoliennes de 118 m de hauteur, d’une puissance de 2 MW chacune, situées entre 516 m et 1 344 m des maisons des riverains).

La cour d’appel a reconnu l’existence de nuisances visuelles, sonores, sanitaires et électromagnétiques et a considéré que ces éoliennes avaient un impact sur la santé des riverains, sur leur cadre de vie et sur l’habitabilité de leurs maisons.
Le promoteur éolien est donc condamné à verser aux riverains des sommes importantes en réparation de la perte de valeur vénale de leur bien immobilier (633 400 €), outre le remboursement des frais d’expertise (24 078 €) et une somme au titre des frais irrépétibles (65 000 €), soit une somme totale de 722 478 €.

Cet arrêt constitue donc un immense espoir pour les riverains souffrant des nuisances éoliennes. »

Capture d’écran 2024-04-12 à 21.56.35.png

Source : NEXUS

22:08 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 10 avril 2024

Quand s'interroger devient un délit, il est urgent de le commettre avec Christian Combaz

https---player.odycdn.com-speech-9b2354eaae7d0875-0.png.jpeg

20:30 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Gendarme Aimé Bille : "Ils ont saboté mon enquête sur Dutroux"

À voir absolument pour comprendre l'affaire Dutroux !

Ils enquêtaient trop bien. Cela dérangeait.

Chargés d’éplucher les comptes bancaires du pédocriminel Marc Dutroux, y découvrant de curieux versements après plusieurs enlèvements, constatant avec effarement qu’on avait bâclé (ou étouffé ?) l’enquête sur le meurtre sadique de Christine Van Hees (16 ans), les gendarmes Aimé Bille et Patriek De Baets exploraient avec grand soin une piste qui pouvait mener à des complicités haut placées dans la société belge.

Stop ! On les a brutalement dessaisis du dossier, accusés de faux et écartés de l’enquête. Finalement, ils furent blanchis de toute accusation. Mais leur enquête a été abandonnée. Pour protéger des réseaux pédophiles où certains notables côtoyaient des criminels ? Cette question sans réponse a passionné et divisé la Belgique.

Aujourd’hui, ce livre apporte la preuve irréfutable : de hauts gradés de la gendarmerie et des magistrats ont menti, leur supérieur direct a même commis un faux en écriture. Aimé Bille exige la vérité. Une enquête sur l’enquête. Pour rétablir son honneur. Pour informer réellement les parents des enfants assassinés. Pour protéger les enfants d’aujourd’hui.

Aimé Bille est de cette race de gendarmes qui ne plient pas. Comme Christian Jambert, dans l’affaire des Disparues de l’Yonne (« suicidé » de deux balles dans le dos) et Michel Roussel, dans l’affaire Alègre (viré précipitamment à 42 ans)... Dans l’affaire Dutroux, le gendarme Bille enquêtait sur la piste menant à des complicités entre Dutroux, Nihoul et des commanditaires haut placées dans la société belge. Elle aurait inévitablement abouti à la découverte du réseau pédocriminel qui passait commande à Dutroux de fillettes. Aimé Bille et son supérieur Patriek De Baets furent dessaisis du dossier, accusés de faux, écartés de l’enquête, mis au ban de la société. Lorsque enfin, ils furent (très discrètement) blanchis de toute accusation, il était trop tard: leur enquête avait été abandonnée, et Dutroux jugé en tant que simple « prédateur isolé ». Aujourd’hui Aimé Bille prend sa revanche, et se décharge du poids qu’il a sur le cœur depuis 28 en publiant l'implacable récit de son combat : "Dutroux, L’enquête assassinée. Révélations d’un gendarme écarté"

Pour commander le livre : ICI 

Spécial dédicace à Philippe Geluck qui fait preuve d'un grand courage en soutenant Bille et la réouverture des investigations sur l'affaire Dutroux.

Capture d’écran 2024-04-10 à 19.47.24.png

20:11 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 29 mars 2024

Piero San Giorgio :''C'est fou comme l'UE ressemble à l'URSS et la Russie à l'Occident d'avant'.

-5301jpg-c4fc4f7-1972d.jpg

11:30 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

L’humour noir et les pouvoirs surnaturels du Christ : Conférence de Pierre Jovanovic à Paris

arton75151-f81aa.jpg

E&R Île-de-France recevra Pierre Jovanovic à Paris (intra-muros) le samedi 30 mars 2024 après-midi pour une conférence sur le thème « L’humour noir et les pouvoirs surnaturels du Christ ».

Conférence-dédicace autour de son nouveau livre 888

Le 18 août 1996, un prêtre de Buenos Aires assiste à un événement singulier, que son supérieur direct (et futur Pape François) demande de garder « secret » dans l’espoir qu’il soit oublié…

Le 7 novembre 1999, à Lourdes, les caméras de France 2 retransmettent en direct un « miracle » en présence de tous les évêques de France. Ces derniers choisissent de ne jamais en parler…

En 2010, Peter Kennedy, prêtre catholique, déclare que Jésus n’a jamais existé…

Quant aux protestants, ils doutent de la présence de Pierre à Rome… alors que les rabbins, eux, affirment, que Jésus n’a jamais été leur « messie » et que le leur devrait arriver incessamment sous peu.

Pierre Jovanovic montre dans ce livre totalement stupéfiant non seulement qu’il n’en sera rien, mais également que, si Jésus a changé le nom du marin-pêcheur en « Pierre » à la seconde où il l’a rencontré, c’était dans un but précis, millimétré et calculé avec 2 000 ans d’avance : prouver au monde entier son omniscience, sa divinité et sa bienveillance. Et c’est sans parler du fait que les travaux d’une entité spéciale de la CIA prouvent sa démonstration magistrale.
La clé donnée par Jésus (et visible de tous) se trouve dans la phrase sibylline : « Tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon Église. »

Avec ce livre, le lecteur est littéralement emporté, happé par les pouvoirs surnaturels de Jésus qui se manifestent presque à toutes les pages, au point même qu’Il se rend quasiment perceptible…
Journaliste et écrivain, Pierre Jovanovic est l’auteur de 13 autres livres best-sellers, dont le célèbre Enquête sur l’existence des anges gardiens qui fête désormais ses 30 années de réimpressions. Il dirige la Revue de presse internationale sur quotidien.com

Informations importantes :

- Entrée : 10 euros

- Inscription obligatoire par e-mail : inscription.conf75@gmail.com (Indiquez nom et prénom)

- L’adresse et l’heure exactes vous seront communiquées la veille par courriel

- Présence d’un stand Kontre Kulture (des exemplaires de son nouveau livre disponibles à la vente)

- Présence d’une buvette et d’un buffet.

11:15 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 28 mars 2024

Le Colonel Jacques Hogard accuse : « Bernard Kouchner a couvert un trafic d’organes au Kosovo »

Jacques Hogard, colonel, expert en intelligence stratégique et géopolitique, a travaillé sous le fanion américain en Somalie en 1992 et sous celui de l'OTAN au Kosovo en 1999. Ces expériences l'ont marqué et l'ont amené à interroger les actions de l'OTAN et des États-Unis avec un regard critique. Dans son livre, il montre le lien entre la CIA, les Américains et la guerre en Ukraine, bien avant que l'opinion publique ne s'en rende compte.

En 1999, les bombardements de l’OTAN au Kosovo ont été un point de rupture pour Jacques Hogard. Il était sur place et a constaté que la France travaillait contre ses propres intérêts et engageait la vie de ses soldats de manière inappropriée. Il a le sentiment de revivre la même situation aujourd’hui avec la crise en Ukraine.

Le Colonel accuse l’ancien ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, d’avoir couvert un trafic d’organes au Kosovo. Selon lui, des personnes de tous âges ont été enlevées par des membres de l’Armée de libération du Kosovo (UÇK) et emmenées dans une clinique en Albanie où leurs organes étaient prélevés avant d’être revendus à des prix exorbitants. Le Colonel Hogard affirme avoir entendu parler de ces enlèvements lorsqu’il était sur place au Kosovo, et avoir découvert plus tard l’existence de cette clinique en Albanie. Il accuse Bernard Kouchner d’avoir été au courant de ces pratiques et d’avoir couvert ce trafic.

Selon Jacques Hogard, l’opinion occidentale a été travaillée et manipulée à l’époque des bombardements au Kosovo. Les images de réfugiés albanais quittant le Kosovo sous la pression de l’armée serbe ont été utilisées pour justifier l’intervention de l’OTAN. Cependant, la réalité était plus complexe, avec une rébellion armée kosovare albanaise menée par Hashim Thaçi, aujourd’hui détenu à La Haye pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Projeté dans cette affaire pendant 78 jours de bombardement. Il a été témoin de la manipulation de l’opinion publique et des désinformations massives. Il a également constaté que les Serbes avaient été accusés à tort de planifier un génocide et une épuration ethnique des Albanais du Kosovo.

Aujourd’hui, Jacques Hogard voit des liens entre les événements au Kosovo et la situation en Ukraine. Il pense que la volonté absolue de l’empire américain de garder la première place et de se comporter comme un gouvernement mondial est à l’origine de ces conflits. Il estime que la résistance de l’empire américain est responsable de la situation actuelle et que la France et l’Europe devraient être plus averties sur cette question.

Capture d’écran 2024-03-28 à 16.17.30.png

Source : Le Média en 4-4-2 et Tocsin

16:20 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Russie : le Bistro Libertés des experts

Eric Morillot vous a concocté un plateau d’experts :

- Jacques Sapir : économiste français spécialiste de l'économie russe. Il enseigne à l’université de Paris Nanterre, puis il est directeur de l’École des hautes études en sciences sociales. Il tient peut-être son attachement à la Russie de son père qui est né dans ce pays alors en pleine révolution. Il est avec Michel Onfray un des deux intellectuels qui prônent le rapprochement des souverainistes de gauche et de droite pour lutter contre la mondialisation malheureuse.

- Philippe Murer : lui aussi a sa page sur Front Populaire. C’est un économiste et un écologiste. Après des études d'ingénieur en mathématiques appliquées et en finance à l'Ensimag, il obtient un 3ᵉ cycle de sciences économiques. Il enseigne la finance à la Sorbonne.

- Régis Le Sommier : journaliste à Paris Match où il sera grand reporter, chef de bureau aux États-Unis, puis directeur général adjoint. Il rejoint RT France jusqu’à l’interdiction de la chaîne. Il ne se laisse pas abattre et fonde le média Omerta.

- Yves Pozzo di Borgo : cet ancien sénateur de l’UDI irrite la bien-pensance par son refus de la vaccination obligatoire, ses activités au sein de l’association "Dialogue franco-russe" et ses prises de position sur l’opération spéciale en Ukraine. - Charles-Henri Gallois : directeur financier dans des maisons prestigieuses du luxe. Cet ancien cadre de l’UPR est le président du mouvement Génération Frexit. Il a sa page sur le site Front Populaire.

Image 1.jpg

15:59 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 25 mars 2024

42e pèlerinage de Notre-Dame de Chrétienté de Paris à Chartres les 18,19 et 20 mai 2024

En cette année marquée par la constitutionnalisation de l’avortement et la préparation de la légalisation de l’euthanasie, le thème du 42ᵉ pèlerinage de Notre-Dame de Chrétienté, Je veux voir Dieu, trouve une acuité toute particulière.

C’est avec enthousiasme que les milliers de pèlerins s’élanceront sur les routes de Chartres les 18, 19 et 20 mai 2024. Cette année, le thème central de leurs méditations sera les fins dernières pour réveiller en eux le désir du Ciel.

Pour répondre à une croissance toujours plus forte qui avait contraint Notre-Dame de Chrétienté à fermer les inscriptions 8 jours avant le pèlerinage en 2023, l’organisation des départs.
a été modifiée : deux colonnes partiront successivement de St Sulpice le samedi 18 mai. Les chapitres adultes ont rendez-vous à St Sulpice à 5 h 30. La première colonne adulte assistera à la messe célébrée par l’Abbé Guilhem Le Coq, de la Fraternité Saint-Pierre, à 18 h 45 sur le bivouac de Choisel. La messe d’envoi de la deuxième colonne sera célébrée par l’Abbé Guilhem de Labarre, de la Fraternité Saint-Pierre, en présence de Mgr Emmanuel Tois, évêque auxiliaire du diocèse de Paris ; le mot d’envoi sera prononcé par l’Abbé Jean de Massia, Aumônier Général de Notre-Dame de Chrétienté.

Les pastoureaux/enfants/familles partiront d’Igny après une messe célébrée à 10 h 45 par le Père Jean-Denis Chalufour, Chapelain de Notre-Dame des Familles.

Le dimanche 19 mai 2024, la Messe de la Pentecôte sera célébrée aux Courlis à 12 h 30 par le Père Augustin-Marie Aubry, Prieur de la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier.

Le soir, sur le bivouac de Gas, le Salut du Saint Sacrement des adultes sera présidé par le Chanoine Louis Valadier, Provincial de France de l’Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre ; celui des enfants et des familles par l’Abbé Pierre Rineau, modérateur de la Fraternité saint Thomas Becket.

Le lundi 20 mai 2024, lundi de Pentecôte, le pèlerinage s’achèvera par la Messe pontificale célébrée à 15 h 30 en la Cathédrale de Chartres par le Cardinal Gerhard Ludwig Müller, qui fut préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi.

Face à la “crise mortelle” (Cardinal Sarah) que traverse notre civilisation, les seuls moyens humains ne pourront à eux seuls triompher du mal et obtenir la paix. La dévotion au Cœur Immaculé de Marie, demandée par la Ste-Vierge à Fatima en 1917, est plus que nécessaire.

Notre-Dame de la Sainte Espérance, convertissez-nous !

Les inscriptions sont ouvertes en ligne à partir du dimanche des Rameaux. Pour la bonne organisation du pèlerinage, ne tardez pas. Des tarifs préférentiels sont proposés jusqu’au 28 avril 2024.

Vous pouvez aussi rejoindre le millier de bénévoles qui œuvrent dans l’une des équipes Soutiens de Notre-Dame de Chrétienté (transport pèlerins, accueil haltes, transport des sacs, montage des tentes, montage des lavabos, médecins urgentistes, chauffeur WC, distribution eau, circulation, propreté…). N’hésitez pas à contacter rh@nd-chretiente.com

Capture d’écran 2024-03-25 à 17.22.36.png

17:29 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Pèlerinage de Pentecôte, de Chartres à Paris avec "Pèlerinages de Tradition"

affiche-pelerinage-de-chartres-2024-web-726x1024.jpg

Le week-end de la Pentecôte, de Chartres à Paris.

Départ : Cathédrale Notre-Dame-de-Chartres

Arrivée : Place Vauban à Paris, devant la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides

Le pèlerinage s’achève par une procession dans les rues de Paris, suivie d’une messe de clôture Place Vauban à 16 h 30, devant la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides.

Plus d'informations et inscriptions via le site de Pèlerinages de Tradition

16:40 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 19 mars 2024

Ukraine - Israël : regards croisés sur le narratif de guerre avec Jacques Baud

Les conflits en Ukraine et israélo-palestinien ont d’incroyables similitudes. D’abord, l’un comme l’autre déchaine les passions, avec son corolaire, une information souvent biaisée. Et si les médias sont à l’origine de bien des contre-vérités sur les deux guerres qui occupent l’essentiel de l’espace journalistique, les hommes politiques, y compris les plus hauts dirigeants, prennent également part à ce narratif de guerre qui agit comme un rayon paralysant. C’est d’ailleurs une nouvelle triste démonstration de cet état de fait qu’Emmanuel Macron a proposé aux Français jeudi soir dans le cadre de ses déclarations sur l’envoi de troupes au sol.

Sur le conflit en Ukraine comme sur les affrontements en Israël et à Gaza, chaque configuration est simplifiée à l’extrême pour déterminer un camp du Bien face à un camp du Mal. Au premier, on attribue toutes les vertus, mais aussi tous les droits, au second la brutalité et le crime. Parmi les manipulations, celles qui consistent à dater le début des conflits en faisant fi de leur histoire plus longue.

Ancien colonel des renseignements suisses et ancien chef de la doctrine des opérations de paix à l’ONU, Jacques Baud a publié un grand nombre d’ouvrages dont quatre consacrés à la guerre en Ukraine : le dernier opus "L’art de la guerre russe : Comment l’Occident a conduit l’Ukraine à l’échec" chez Max Milo (disponible ici) Il vient de faire paraître "Opération Déluge d’Al-Aqsa - La défaite du vainqueur", toujours chez Max Milo (disponible ici) L’occasion d’observer les mécanismes communs et les divergences de traitement dans les deux narratifs de guerre.

Image 19-03-24 à 23.06.jpg

23:20 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Le Monde Post-Démocratique de L'OTAN - avec Alexis Cossette

Descriptif des méthodes d'orientations des votes, de surveillances et de submersion migratoire pour déstabiliser le corps social de nos nations.

Capture d’écran 2024-03-19 à 22.25.22.png

22:37 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Face à Macron, nous sommes des esclaves - Véronique Le Floc’h

À l’heure de la fermeture d’une édition particulièrement chaotique du Salon de l’agriculture, la présidente de la Coordination Rurale, Véronique Le Floc’h, accorde un entretien à TVLibertés. Elle revient sur l’épisode de l’Arc de Triomphe, où les paysans qui voulaient honorer leurs morts ont été arrêtés par la police…

Un épisode qui symbolise l’attitude d’Emmanuel Macron à l’égard de la détresse du secteur agricole. C’est aussi l’occasion de faire un point sur les promesses non tenues des politiques, mais aussi sur les inquiétudes qui ne sont toujours pas entendues.

Des propos recueillis par Claude Corse. 

Capture d’écran 2024-03-19 à 22.08.52.png

22:11 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 12 mars 2024

Général Harald Kujat à Berlin sur la guerre en Ukraine et le changement géopolitique

Peu avant le début de la Conférence de sécurité de Munich (MSC), l'ancien Inspecteur général de la Bundeswehr et président du Comité militaire de l'OTAN, Harald Kujat, a donné une conférence très suivie sur le thème : "La guerre en Ukraine, la rivalité des grandes puissances et l'affirmation de soi de l'Europe". L'invitation avait été lancée par le think tank "Eurasien Gesellschaft", qui se consacre, selon sa propre présentation, à une "coexistence pacifique et à des relations coopératives entre les pays de l'Eurasie".

Les NachDenkSeiten (Les sites critiques) étaient présents et ont filmé la conférence. Kujat, dans son discours, en plus d'une analyse complète de la situation militaire actuelle dans la guerre en Ukraine, a abordé des approches possibles de solutions, a regardé au-delà du cadre occidental-transatlantique et a également analysé le changement actuel vers un ordre mondial multipolaire ainsi que l'incapacité actuelle des élites européennes à s'adapter à ce changement.

Capture d’écran 2024-03-12 à 14.21.50.png

14:19 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Avortement et euthanasie : Macron est devenu le croque-mort de la république

image_1297919_20160116_ob_094ad6_tatouage-mort-faux-tattoo-ql1xlczyrdy1eyjh14imzl8r04omb3msxfb9x9ep40.jpg

Communiqué de Yann BALY, Président de Chrétienté-Solidarité

La cire ayant servi à sceller l’avortement dans la Constitution est à peine sèche que Macron-Néron annonce pour avril une loi visant à instaurer l’euthanasie et le suicide légal.

Plutôt que de mettre en place une véritable politique familiale et un vaste plan d’aide pour les mères isolées et en difficultés, la république macronienne, avec la complicité active des « oppositions » a inscrit le droit de tuer un enfant dans le ventre de sa mère comme norme suprême.

Au lieu de s’occuper sérieusement de notre système de santé en perdition et spécialement de développer, sur l’ensemble du territoire, les unités de soins palliatifs dont notre pays manque cruellement, les mêmes s’apprêtent à voter une loi qui réglera le problème des patients incurables par la mort chimiquement imposée.

Macron est devenu le croque-mort de la république. De panthéonisation en scellement constitutionnel, par ses gestes, son regard noir, ses tenues, il joue parfaitement et avec délectation ce rôle de garçon de chambre mortuaire.

Feu La République en Marche est devenue un corbillard et Renaissance un rassemblement de franche camaraderie.

Pour ces prochaines échéances mortifères, Macron sait qu’il pourra compter sur les oppositions fantoches qui, elles aussi, ont oublié le goût de la liberté et de la vie. Quand on a une opposition comme cela, on n’a vraiment pas besoin de majorité !

Puisse le peuple français se réveiller et sortir de ce cauchemar qui le mène à sa perte.

14:01 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 08 mars 2024

Général André Coustou - Macron, «l’ennemi de la France»

L’armée peut-elle désobéir à l’ordre d’un chef d’État ? Qui veut mourir pour l’Ukraine ? Dans un entretien qu’il a accordé au magazine Nexus, le général 2s André Coustou revient sur les récentes déclarations d’Emmanuel Macron. Le 27 février dernier, en effet, devant les représentants des 27 pays de l’UE, le chef de l’État n’excluait pas l’envoi de troupes françaises sur le sol ukrainien pour tenter de contrer l’avancée de l’armée russe. Cette déclaration avait provoqué un tollé au sein de l’Otan. Pour le général Coustou, cette question de l’envoi de troupes françaises pose la question de la légalité ou non d’une telle opération. C’est ce qu’il fait savoir dans une lettre ouverte publiée sur le site Place d’armes.

Pour le général André Coustou, l’ennemi n’est pas Vladimir Poutine, mais Emmanuel Macron… « C’est lui le liquidateur, le destructeur de la France ! C’est lui qui devrait partir ! »

Entretien réalisé par Armel Joubert des Ouches, journaliste reporter au magazine Nexus.

Capture d’écran 2024-03-08 à 15.34.05.png

15:55 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Xavier Moreau - L’OTAN est affaiblie et court à sa défaite

Homme d’affaires et analyste politico-financier installé à Moscou depuis près de 25 ans, Xavier Moreau est le fondateur du site d’analyse Stratpol. De passage à Paris, il a donné un entretien à TVL pour présenter son nouvel ouvrage : "Ukraine, pourquoi la Russie a gagné".

Xavier Moreau évoque la guerre des chiffres sur le nombre de morts dans le conflit ukrainien avec la Russie. Il répond, point par point, aux déclarations controversées d’Emmanuel Macron. Il développe les arguments présentés dans son livre et rappelle que le titre de l’ouvrage a été choisi parce que, dès juin 2022, il avait acquis la certitude que la Russie l’emporterait, même face aux forces conjuguées de l’Ukraine et de l’OTAN.

Capture d’écran 2024-03-08 à 15.10.31.png

15:18 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les Bobards d’Or : l’arme du rire face à l’idéologie progressoïde

Malgré les tentatives de censure et les pressions politiques de la gauche parisienne, la quinzième cérémonie des Bobards d’Or 2024 a été un succès. Darmanin a été couronné pour son mensonge « Kévin et Mathéo » lors des émeutes tandis que Patrick Cohen est le champion des médias pour son récit lunaire du drame de Crépol.

Voici l’intervention d’ouverture à la cérémonie des Bobards d’Or par Jean-Yves Le Gallou :

"Cette année, comme les précédentes, nous devions nous réunir au beau théâtre du Gymnase. Mais sa nouvelle direction nous a retiré la salle à la suite de pressions reçues de la maire du Xᵉ arrondissement de Paris, de la CGT spectacle, des antifas et de Ian Brossat, adjoint d’Anne Hidalgo et sénateur communiste de Paris. Qui est ce censeur ?

C’est un militant LGBTQ sous casaque communiste. Il a rassemblé 2 % des voix aux élections européennes de 2019, mais bénéficie d’une très grosse présence médiatique. Il a milité à la LCR dès l’âge de cinq ans en accompagnant ses parents à des manifestations. Il a publié un livre, L'enfant et l’espion, sur son grand-père, un israélien condamné à 20 ans de prison pour espionnage au profit du KGB et de l’Union soviétique.

Ian Brossat est un petit bonhomme emblématique de l’idéologie dominante : idéologie antiraciste, idéologie LGBTQ+, idéologie de rupture avec toutes les traditions, idéologie de déni du réel, idéologie de culpabilisation des origines, du moins lorsqu’elles sont européennes. Avec lui, malheur aux hommes hétérosexuels blancs, malheur à ceux qui aiment la vie et les choses de la vie, malheur à ceux qui respectent la nature et aiment la beauté.

Et cette idéologie, les hommes du système veulent nous l’imposer par la propagande, par la censure, par la contrainte et par la délation. Cette idéologie de déconstruction, il faut lui donner un nom – retenez le – c’est l’idéologie progressoïde, c'est-à-dire une idéologie progressiste, de rupture avec les lois de la vie et du réel, en même temps qu’une idéologie imposée par des méthodes totalitaires, des méthodes soviétoïdes.

L’idéologie progressoïde est aujourd’hui la principale menace pour les libertés et l’identité française.

Mais ce soir, nous allons essayer d’en rire. Dans l’esprit des bobards pour cette quinzième cérémonie.

Avec deux nouveautés :

- une séquence sur les pubards consacrée aux meilleures publicités racistes antiblanches, une séquence sur les Darmarinades, ces mensonges à répétition des hommes politiques qui ne sont possibles que par la complaisance des médias.

- Enfin, il y aura une séquence consacrée au terrible meurtre raciste anti-blanc de Crépol. Mais à voir la manière dont le jeune Thomas et ses amis ont été traités dans certains médias de service public, je me demande s’il ne faudrait pas délivrer aussi des Salopards d’Or. Ce sera au jury d’en décider.

Mais rions malgré tout".

3.jpg

14:42 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 07 mars 2024

François Asselineau sort la sulfateuse !

L'invité spécial d'Éric Morillot est un énarque passé par HEC, pourtant il est tout le contraire du portrait type de l'Enarque. Pas un énarque, car il ne pratique pas la langue de bois, non, il parle sans détours. Pas un énarque parce qu'il a une colonne vertébrale idéologique. Pas un énarque non plus parce qu'il dit ce qu'il pense, mais surtout, il pense ce qu’il dit.

Les mots sonnent juste dans sa bouche et lorsqu'on l'écoute, on est à chaque fois surpris par sa logique implacable. Certains mettent de l'eau dans leur vin pour s'approcher du soleil. Lui, il préfère camper sur son orthodoxie politique. Il est un torrent sur YouTube qui affole les compteurs de vues. C’est un "Bistro Libertés" mémorable que cet épisode avec François Asselineau, le président de l'UPR

Présentation rédigée par TV Libertés

Capture d’écran 2024-03-07 à 15.45.33.png

17:11 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 04 mars 2024

Les dernières actualités "Ukraine-Russie-France" avec Hervé Carresse et Edouard Husson

Hervé Carresse et Édouard Husson sont les invités d'Irina Dubois dans le cadre d'une conférence du Dialogue Franco Russe.

Capture d’écran 2024-03-04 à 16.57.41.png

17:08 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

RADIO QUEBEC - LE CYBER-PIRATAGE DÉMOCRATIQUE

Analyse du chemin accompli depuis 2015 dans la libération des peuples.

Capture d’écran 2024-03-04 à 14.31.58.png

14:35 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Manifestation lundi 4 mars rue Hoche à Versailles

content.jpeg

Nous invitons tous les défenseurs de notre civilisation à venir manifester :

Lundi 4 mars à partir de 15 h (et jusque vers 18-19 h en fonction du vote), rue Hoche à Versailles, à proximité immédiate du château où aura lieu le Congrès des parlementaires, pour s’opposer à l’inscription de l’IVG dans la Constitution.

Vouloir inscrire dans le marbre constitutionnel la « liberté garantie » de pouvoir faire mourir un être humain sans défense est une ignominie.

Gardons les lampes allumées et défendons la vie envers et contre tout !

La presse étrangère s’intéresse beaucoup au sujet et sera présente. Nous devons montrer au monde qu’il y a en France des défenseurs de la vie de la conception à la mort naturelle.

Dress code : Écharpe, ou accessoire noir en signe de deuil

Venez avec une rose blanche en signe de résistance.

Diffusez et soyons nombreux ! Toutes nos associations partenaires sont mobilisées.

En union pour la Vie !

Nicolas Tardy-Joubert, pour la Marche pour la Vie

14:14 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 29 février 2024

Réquisitions de personnes et de patrimoine : l'effrayante loi militaire du gouvernement Macron

Avec Ariane Bilheran. Ancienne Élève de l'École Normale Supérieure (Ulm), Philosophe Psychologue clinicienne, Docteur en Psychopathologie, Auteur dernièrement de “Psychopathologie du totalitarisme” (éditions Guy Trédaniel)

Et Maître Virginie de Araujo-Recchia, Avocate au Barreau de Paris.

Le cauchemar d’Orwell en passe de devenir réalité ! Si nous ne faisons rien, toutes les opinions libres seront définitivement bannies en France.

Capture d’écran 2024-02-29 à 11.46.05.png

11:49 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 27 février 2024

Pourquoi Macron et Bardella baladent les Français sur la crise agricole

Dans cette capsule, Eric Verhaeghe rappelle que la crise agricole survient essentiellement du fait de la politique de sanction contre le gaz russe, qui fait flamber le prix des intrants agricoles de plus de 50 % et étrangle les agriculteurs. Mais, visiblement, ni Emmanuel Macron ni Jordan Bardella n'ont envie d'en parler.

Capture d’écran 2024-02-27 à 10.43.17.png

11:37 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 25 février 2024

Rendez-vous mercredi devant le Sénat !

content.jpeg

Mercredi, les sénateurs voteront pour ou contre la "liberté d'avorter" dans la Constitution.

La Marche pour la vie se mobilise ! 

Venez encourager les sénateurs à s'opposer à ce projet de loi inique !

ÉCRIVEZ AUX SÉNATEURS

21:58 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 23 février 2024

L'AUDIENCE D'EXTRADITION DE JULIEN ASSANGE - INTERVIEW DE STELLA ASSANGE PAR TUCKER CARLSON

Alors qu'elle nous fait sans cesse la leçon sur les droits de l'homme dans d'autres pays, l'administration Biden tente de tuer le journaliste Julian Assange pour avoir mis la CIA dans l'embarras. Dans cette interview, sa femme Stella nous rejoint depuis son audience d'extradition.

TC.png

15:26 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

À qui profite la mort de Navalny ?

Ce qui se joue en ce moment est très grave. Il apparaît clairement que l’État profond US cherche à entrer en guerre frontale avec la Russie, première puissance nucléaire mondiale, et à envoyer les peuples d’Europe au massacre contre l’armée russe, après avoir anéanti 500.000 Ukrainiens.

Dans ce contexte explosif, tout dirigeant politique ayant le sens des responsabilités doit faire preuve de la plus grande prudence face aux événements, notamment face à l’annonce de la mort subite de Navalny.

Car, que l’on aime Poutine ou pas, force est de constater qu’il n’avait surtout pas intérêt à la mort de cet agent US, perdu dans une prison de Sibérie et oublié de tous.

Poutine venait en effet de réussir un coup de maître avec l’entretien télévisé de Tucker Carlson, vu par un milliard de Terriens, dans lequel il apparaît – à la grande fureur de la CIA – comme un dirigeant raisonnable, ayant des arguments solides, avec lequel on devait pouvoir bâtir un plan de paix.

En revanche, s’il y a bien un camp qui trouve un grand intérêt dans la mort de Navalny, c’est l’État profond US et ses satellites de l’UE.

Lire la suite

15:22 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 20 février 2024

Interview de Mike Benz par Tucker Carlson - L’État de sécurité nationale et l’inversion de la démocratie

L’État de sécurité nationale est le principal moteur de la censure et de l’ingérence électorale aux États-Unis. « Ce que je décris est un régime militaire, dit Mike Benz. C’est l’inversion de la démocratie. »

b1ee8326181e9dda14f9ee62574410df.webp.jpeg

22:57 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

ANNE COFFINIER - ECOLES HORS-CONTRAT, ECOLES HORS CONTRÔLE ?

Entretien avec Anne Coffinier, énarque, ancienne diplomate, fondatrice de l’association Créer son école.

Depuis plus de 20 ans, elle défend la liberté scolaire et accompagne les créateurs d’écoles indépendantes en France, ainsi que les parents qui pratiquent l’instruction en famille (IEF).

Capture d’écran 2024-02-20 à 11.59.45.png

12:11 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Pendant que l’Occident pleure la mort de Navalny, le prisonnier Julian Assange risque d’être extradé aux Etats-Unis et condamné à la prison à vie

Capt.png

Yves Daoudal publie sur son blog les propos de Ľuboš Blaha, vice-président du Conseil national (parlement) de la République slovaque :

Il est triste, bien sûr, que cet homme soit mort, mais il est étrange que l’Occident tout entier soit en train de promouvoir allègrement des théories du complot, alors que sa mort n’a même pas fait l’objet d’une enquête. Poutine n’avait certainement pas besoin de sa mort, Navalny aurait dû passer les prochaines décennies en prison et il ne menaçait personne sur le plan politique. Selon les autorités, la cause de sa mort est un caillot de sang. Nous ne savons rien d’autre, l’affaire fait l’objet d’une enquête, tout le reste n’est que complot.

Je ne prétendrai pas que je vais pleurer toute la nuit à cause de Navalny – des milliers d’enfants meurent à Gaza et tous les médias leur crachent dessus, et ils vont maintenant parler à l’antenne pendant une semaine uniquement de cet agent américain.

Ils feraient mieux de regarder ce que les Britanniques et les Américains font à Julian Assange, qui est détenu au bord de la mort dans ce glorieux Occident, qui se targue de la liberté d’expression et de la protection des journalistes. Qu’ils se souviennent de leur silence lorsque le journaliste américain Gonzalo Lira, qui avait critiqué Zelensky, est mort récemment en détention en Ukraine.

Ils ne s’en sont même pas souvenus. Et aujourd’hui, ils vont moraliser sur la mort de Navalny. Encore une fois, il est toujours triste qu’une personne meure, mais c’est de la pure hypocrisie.

Concernant Julian Assange, il risque une extradition vers les États-Unis où il pourrait être condamné à 175 années de prison :

Le fondateur de WikiLeaks, accusé d’espionnage par Washington pour avoir rendu publics en 2010 et 2011 des centaines de milliers de documents militaires, est détenu depuis cinq ans dans la prison britannique de haute sécurité de Belmarsh. La Haute Cour de Londres doit examiner mardi et mercredi sa demande d’appel concernant une possible extradition aux États-Unis.

Les traits tirés, les larmes aux yeux, Stella Assange craint que son époux ne perde son appel. Julian Assange serait alors extradé vers les États-Unis, qui l’accusent d’espionnage. « Julian encourt 175 années de prison. C’est la peine possible. L’une des sources présumées des documents de WikiLeaks vient d’être condamnée à 40 ans de prison. Ce sont des méthodes de mafieux ! » dénonce-t-elle.

Une peine qui l’inquiète d’autant plus que l’état de santé du fondateur de WikiLeaks ne cesse de se dégrader, après un accident cardiaque en 2021 : « Sa santé décline mentalement, physiquement. Sa vie est menacée, chaque jour qu’il passe en prison. S’il est extradé, il mourra. »

Quant au journaliste américain Gonzalo Lira, mort dans une prison ukrainienne, très peu d’articles évoquent son cas :

En quelques mois, son état de santé semble s’être dégradé et l’homme de 55 ans est décédé subitement la semaine dernière. Sa mort reste un mystère. Un cinéaste américano-chilien pro-Poutine qui avait été emprisonné en Ukraine pour diffusion de propagande russe est décédé en prison. Gonzalo Lira, Youtubeur et réalisateur de 55 ans, né à Burbank, en Californie avait été condamné en mai 2023. 

Selon nos confrères américains, Gonzalo Lira avait déclaré qu’il avait été torturé par des détenus lors de ces séjours en prison. Une information démentie par les autorités ukrainiennes. Dans une lettre qu’il aurait envoyée à sa sœur, dévoilée par le New York Post, le réalisateur affirmait souffrir d’une “double pneumonie”, d’un pneumothorax et d’un œdème sévère aux poumons. Dans cette lettre, Gonzalo lui-même assure avoir été pris en charge pour une simple pneumonie et avoir subi une intervention pour réduire son œdème. Des informations qui n’ont pas pu être vérifiées. Les causes officielles de sa mort n’ont pas été annoncées.

Source : Le Salon Beige

11:46 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Caroline Galactéros - Ukraine : L'Occident entre déroute et banqueroute

La guerre ouverte en Ukraine avance vers son deuxième anniversaire. Sur le terrain militaire, c’est une déroute terrible qui devrait se poursuivre avec les combats à Avdiivka, à l’image de Bakhmout il y a un an.

Après avoir mis le feu aux poudres dès 2014 avec Maïdan, les États-Unis se désengagent peu à peu vis-à-vis de Kiev, préférant se concentrer sur l’année électorale qui verra vraisemblablement s’opposer Donald Trump et Joe Biden.

L’Union européenne, la France et Emmanuel Macron en tête sautent sur l’occasion pour briller sur la scène internationale en multipliant les déclarations les plus dangereuses et les financements dispendieux d’armes à Kiev sans pouvoir changer le cours de la guerre. Face à cela, les États-Unis ralentissent leur chute grâce à leur complexe militaro-industriel encouragé par les conflits qui mettent l’Europe à plat aussi bien financièrement que sur le plan diplomatique.

Caroline Galactéros est géopolitologue, docteur en science politique, présidente du think-thank Geopragma, auteur de "Vers un nouveau Yalta", publié chez Sigest et disponible ici.

Capture d’écran 2024-02-20 à 11.00.49.png

11:13 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |