Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 19 avril 2015

Calais : la petite Chloé est aussi une victime du laxisme judiciaire !

2270701385.jpgYves Darchicourt

Calais : la malheureuse petite Chloé enlevée, séquestrée, terrorisée, battue, violée puis étranglée par une brute étrangère récidiviste n'a pas encore eu droit à ses funérailles qu'après la marche silencieuse, on passe à la marche blanche ! C'est à la mode. Un peu comme les cellules psychologiques. Les deux bidules d'ailleurs, généralement couplés dès que se commet ce genre d'atrocité, ont le même objectif, calmer le vulgaire, noyer la fureur dans le lacrymogène, délayer la juste revendication du châtiment immédiat et exemplaire dans le recueillement, canaliser les exigences d'explication, neutraliser les revendications et faire en sorte que sinue un cortège de citoyens muselés et soumis à ceux qui pensent et agissent à leur place, même si ils ont failli, là ou on aurait dû voir une déferlante populaire s'emparer de l'ignoble et le brancher vite fait bien fait histoire de l'empêcher de récidiver à tout jamais.

Car le salopard qui a martyrisé la fillette de 9 ans était bien "connu des services de police et de justice", deux fois condamné en France pour extorsion, c'est à dire pour avoir "obtenu la remise de fonds, de valeurs ou de biens quelconques par la violence" et avoir encouru la rigueur des article 312-2 à 312-9 de notre Code Pénal. En 2003, les robins de Boulogne/Mer pouvaient l'envoyer au trou pour 7 ans, il n'a écopé que de 4 et en novembre 2005 il était libre ; en 2010, les robes noires auraient pu l'embastiller pour 10 ans, il en a pris 6 mais sort en 2014... pour être renvoyé en Pologne d'où, grâce aux règlementations européennes, il ne tarde pas à pouvoir retourner dans la zone occupée de Calais.

Alors le gandin de Matignon et son caniche de l'Intérieur ont beau pointer les autorités polonaises du doigt, il n'en reste pas moins que c'est l'incroyable laxisme judiciaire dont il a fait l'objet qui a permis à l'ignoble de croiser la route de sa pauvre petite victime. Les responsables du martyre de Chloé sont avant tout les robins qui ne l'ont pas condamné lourdement quand il le fallait, comme ils le pouvaient, comme ils le devaient au regard du passé de l'individu...des responsables pas coupables hélas! Du moins pour le moment. Car il faudra bien que l'on en finisse avec l'irresponsabilité de ces gens là !

13:20 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 15 avril 2015

Cour des Comptes et droit d'asile : le pavé dans le marigot aux clandestins !

111111111111.jpgYves Darchicourt

La Cour des Comptes vient de publier un rapport accablant sur la gestion calamiteuse des demandeurs d'asile en France. Un rapport aux conclusions fort dérangeantes tant pour la politique immigrationniste du gouvernement écolo-socialiste que pour l'élyséen qui avait cru bon dernièrement de déclarer que "l'asile est un droit constitutionnel qui fait partie de l'identité de la France".

Alors que la réforme de l'asile concoctée par le duo Valls-Cazeneuve - constituant surtout à raccourcir le délai d'attente des pauvres "migrants" dans le traitement de leurs demandes d'obtention du statut de réfugiés - a été adoptée par les godillots de l'Assemblée "Nationale" et doit être examinée par le Sénat, les magistrats ont dénoncé en 113 pages les conséquences dramatiques d'une "politique d'asile qui est devenue la principale source d'immigrés clandestins en France".

L'ahurissant laxisme dont font preuve les autorités à l'égard des clandestins prétendûment demandeurs d'asile - incontestablement voulue et organisée par le gouvernement de Manuel Gaz Valls pour de raisons idéologiques - coûterait ainsi plus de 2 milliards d'euros par an aux contribuables gaulois (le double de ce que prétend le gouvernement et qui serait déjà scandaleux). Même s'il est exact que les 3/4 des 60 à 65 000 demandes annuelles sont rejetées, seuls 1% des déboutés du droit d'asile sont réellement expulsés du territoire national, les autres se faisant la malle illico pour prospérer comme clandestins, et on sait bien que la réforme voulue, en raccourcissant le temps d'examen des cas, sous la pression des collabos politiques et associatifs, aboutira in fine à une distribution quasi automatique du statut de réfugié à n'importe quel migrant de confort attiré par ce pays ou ils vivra allocatairement mieux à ne rien foutre que chez lui à suer au boulot.

Pour la haute autorité, "tant que la question de l'organisation systématique et rapide du retour [des déboutés du droit d'asile] ne sera pas réglé, le système ne pourra pas fonctionner correctement". Un voeu pieu qui restera sans suite, le pouvoir en place raisonnant et agissant en fonction d'une idéologie basée sur le mondialisme, le brassage des peuples, le métissage et la volonté de "grand remplacement" du caucasien par des allogènes en Europe et ce coûte que coûte au contribuable français qui, en outre, devra se soumettre à la plus forcenée des politiques de cohabitation raciale avec tous les dommages collatéraux qu'elle a engendré et engendre partout ou elle a été imposée aux forceps. Bref, pour ce qui est des demandeurs d'asile, comme pour tout ce qui touche à l"immigration, nos compatriotes et congénères devront continuer à payer pour continuer à subir ce pourquoi on ne les consulte pas...du moins tant que l'engeance politicienne qui nous gouverne - ou aspire à nous gouverner dans le même Système - n'aura pas été neutralisée.

Rassemblement-Résistance-Insoumission-Révolte-Reconquête !

00:36 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 26 mars 2015

Le directeur d'école violeur d'enfants avait déjà été condamné comme pervers !

1952993891.jpgYves Darchicourt

Son identité n'a pas été révélée, dans les médias il reste "le directeur d'école" auteur présumé de viols sur plusieurs de ses élèves. Il faut dire que l'individu n'est pas un religieux, qu'il n' a pas été dénoncé comme un suppôt avéré de la famille naturelle ou du mariage traditionnel et qu'il ne semble pas avoir été soupçonné de complaisance envers ce qui de près ou de loin n'est pas conforme à la pensée unique. Horreur! malheur ! l'homme est un enseignant promu directeur d'école à l'Educ'Nat, pire même en septembre dernier il a été publié dans la "Voix de l'Ecole "- organe du Syndicat National des Ecoles - où il a expliqué son engagement et son combat pour que les enseignants relèvent la tête et reprennent en main leur métier. Et pour que ce métier soit de nouveau considéré et que l’Ecole ne soit plus le fourre tout de la société ».

L'anonyme prédateur sexuel est donc fonctionnaire du Mammouth et syndicaliste. Consternation ! c'est un pédophile, auteur avoué de neuf viols aggravés, des fellations abominablement imposées à ses petites victimes (au moins 7 fillettes et 2 garçonnets) dans le cadre des activités organisées par le salopard dans un "atelier du goût" L'immonde était en outre receleur d'images répugnantes mettant en scène des enfants. Derechef d'ailleurs car on sait maintenant qu'il enseignait malgré une condamnation à 6 mois d'emprisonnement avec sursis écopée en 2008 pour recel d'images pédopornographiques !

Une condamnation fort légère pour un personnage ayant charge d'enfants, assortie simplement de l'obligation de soins aussi traditionnelle que bidon pour des pervers de ce genre. Il semblerait là que les robins de la Justice (disons l'a-justice) taubiresque - sans doute imprégnés des doctrines fumeuses style théorie du genre ou autres déviances sur l'éveil sexuel des pré-adolescents illustré par les mémoires de la braguette de Cohn-Bendit par exemple-  aient voulu lui laisser une chance en ne lui interdisant pas toute activité en rapport avec des enfants comme ils en avaient la possibilité et n'ont pas même voulu avertir l'Inspection Académique concernée.

Résultat, l'ignoble est passé aux actes. Les robins responsables ne seront pas estimés coupables d'un laxisme scandaleux, peut-être idéologique d'ailleurs, et on ne va pas leur reprocher d'avoir laissé une brute perverse s'occuper d'enfants. Quand aux fonctionnarisés de l'Educ'Nat sont paraît-il autant sous le choc que les petites victimes, leurs parents et leurs jeunes camarades...tous proies futures des charlatans de l'inévitable cellule psychologique. Le violeur a quand même été suspendu de ses fonctions à l'Educ'Nat et devrait être emprisonné... souhaitons lui d'être accueilli comme il se doit par ses codétenus en général fort peu compréhensifs avec les pervers de ce genre.

02:09 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 23 mars 2015

Départementales : le grand ouf tabagique de Manuel Valls

757062989.pngYves Darchicourt

Son parti ne représente plus que 6,34% des inscrits au corps électoral et la "gauche" dont il se veut le représentant emblématique sera absente au second tour dans près d'un canton sur trois.

Et pourtant le gandin de Matignon a semblé content de lui lors de la soirée électorale. Il faut dire que la déculottée reçue a été un peu moins dure que prévue et que le gazeur de femmes et d'enfants devrait conserver sa sinécure gouvernementale.

C'est sans doute pourquoi, après les déclarations de circonstances, repu et bien calé, le bellâtre soulagé s'est allumé un barreau de chaise à la cubaine et a suivi la retransmission télévisée du match de football opposant le Real de Madrid au club de Barcelone qu'il soutient ardemment par atavisme. C'est aussi cela un politicard !

18:22 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Départementales : le front des abstentonnistes largement en tête au premier tour !

3105978619.pngYves Darchicourt

Selon le Ministère de l'Intérieur, 50,17% des 42 693 54 citoyens inscrits sur les listes électorales ont pris le chemins des urnes pour les élections départementales. Il y a donc eu 21 273 037 (49,83%) irréductibles gaulois à se refuser à sacrifier à la ripoublique, auxquels on peut ajouter les 702 354 (1,65%) qui ont choisi de voter "blanc".

C'est donc plus de la moitié des électeurs français qui se sont refusés à cautionner un des candidats du Système ou le Système lui-même. La satisfaction affichée par les politiciens et leurs relais médiatiques suite au "réveil citoyen" et au "recul de l'abstention" ressort donc surtout de la méthode Coué. Les chiffres sont là dans leur dure réalité: la représentativité des différents partis politiques en lice dans le corps électoral est ridiculement faible.

Le pourcentage des inscrits obtenu par les "grands" partis est révélateur: en tête le Front marinien avec 12,04%, suivi par la nébuleuse Union de la Droite (UMP UDI) 9,96% puis le PS 6,34%; pour mémoire citons le Front de Gauche (2,25%), le PC"F" (0,63%), les écolos (0,97%) ou le Modem (0,17%) Bref, à l'issue du premier tout ou l'électeur se détermine selon des orientations politiques précises, les partis du Système ne regroupent chacun qu'une faible voire insignifiante partie de l'électorat.

C'est donc la porte ouverte aux traditionnelles magouilles d'entre les deux tours, aux marchandages soukesques sur les désistements réciproques entre les "grands" partis et leurs nébuleuses, aux stigmatisations, aux anathèmes, aux déclarations péremptoires de principe, aux ni/ni, oui/si, non/sauf, aux menaces, aux révélations scabreuses... pour la répartition des sinécures entre larrons, habitués à faire deux grandes parts et quelques toutes petites, menacés par l'intrusion d'une nouveau convive aux dents longues. Spectacle lamentable couronné de grands principes. De quoi susciter des vocations nouvelles pour le FAF (Front des Abstentionnistes de France)... c'est à dire de futurs insoumis, de futurs résistants, de futurs révoltés !

17:29 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 21 mars 2015

Europe : combien de terroristes islamistes parmi les "migrants" ?

2323473353.jpgYves Darchicourt

Gilles de Kerchove, Coordonnateur de l'Union Européenne contre le terrorisme, vient de déclarer à Vienne en marge d'une réunion avec des ministres des nations des Balkans, d'Autriche et d'Italie : "Nous devons être vigilants. Il est relativement facile de pénétrer dans l'Union européenne quand on se mêle au flux de migrants"

Les écailles semblent être enfin tombées des yeux de certains eurocrates. Le belge Gilles de Kerchove, qui reconnaît avoir jusqu'alors "évité d'évoquer le risque d'infiltrations par voies humanitaires", admet qu'il fallait désormais "être vigilant". Il a en outre reconnu que l'Europe, jusqu'ici confrontée à des infiltrations ponctuelles de terroristes de l'Etat Islamique, devait s'attendre à des attentats de "grande ampleur". Ce qui est intéressant c'est que le Coordonnateur a mis ses constatations en parallèle avec le fait que, selon Eurostat (office européen de statistiques), les demandes d'asile politique dans l'Union ont explosé en 2014 pour avoisiner le demi million (dont 20% de "syriens").

C'est un premier pas. Le raisonnement qui en découle n'est que de bon sens : s'il y a - ou s'il est seulement possible qu'il y ait- nombre grandissant de suppôts de l'Etat Islamique noyés dans la masse des "migrants" en provenance de pays islamisés, et si ces gens là sont d'évidence des terroristes potentiels formés au djihad, l'accueil massif des "migrants" constitue donc un danger et en vertu du simple principe de précaution il importe donc d'interdire et d'empêcher toute cette immigration dont, de toutes façons, l'Europe n'a aucune utilité.

Ne rêvons pas trop tout de même, même si les dirigeants de l'UE prennent conscience du risque grandissant de puissante pénétration djihadiste dans les fourgons de l'immigration allogène, il est peu probable qu'ils en tireront les conséquences qui s'imposent, des conséquences jugées indignes au nom des angéliques et castrateurs droid'lomes ou impensablement hostiles aux desiderata du "nouvel ordre mondial" lequel in fine vise à éradiquer le caucasien. Et la politique du "grand remplacement" risque de continuer quelles qu'en soient les dégâts collatéraux... jusqu'à ce que le populaire souchien se débarrasse de toute cette engeance, au besoin manu militari, et prenne son destin en main.

16:21 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 18 mars 2015

Elections cantonales : pas d'acharnement thérapeutique sur la ripoublique, abstention !

772533361.2.jpgYves Darchicourt

L'abstention n'est pas synonyme d'indifférence. Loin de là même. Dans l'immense majorité des cas l'abstentionniste manifeste une opinion politique bien tranchée, respectable en soi, allant du refus de principe à participer à un quelconque scrutin au rejet de la classe politicienne dans son ensemble en passant par l'impossibilité de choisir entre des candidats dont aucun n'apparait comme satisfaisant au regard de ses convictions.

C'est que la "démocratie" issue des "Lumières" dont on nous rebat les oreilles n'est en fait qu'un système "aristocratique" au profit des "élites politiques" appartenant à des clans (partis institués et subventionnés, lobbies, fortunes...) et où comme l'a dit James Madison (un des fameux "pères fondateurs" nord-américain et 4e Président US : " le système représentatif a pour but d'épurer et d'élargir l'esprit publique en la faisant passer par un corps de citoyens dont la sagesse est la mieux à même de discerner les véritables intérêts du pays" Ce système et ses corollaires obligés (organisations et ententes partisanes dont les fameux désistements réciproques ou non, financements occultes, copinage médiatique, influences sectaires...) conduit à la sélection de représentants fort dissemblables des citoyens, à la promotion et à la pérennisation d'une caste politicienne de prétentieux inféodés idéologiquement, redevables à leurs "patrons" et si totalement déconnectés des réalités qu'on pourrait presque trouver plus juste et potentiellement plus utile de lui substituer le tirage au sort.

Ce désaveu des professionnels de la politique, qui se révèle au rythme de l'abstention grandissante irrite fort les susdits larrons en foire : à preuve la multiplication effrénée à la participation au vote pour les cantonales dans tous les médias et la résurgence du projet de loi liberticide qui veut faire d'un droit une obligation. Une ineptie - d'ailleurs juridiquement contestable car finalement discriminatoire - même tempérée par la prise en compte des bulletins blancs, des "blancs" d'ailleurs auxquels nos "élites" n'entendent pas donner le pouvoir d'annuler un scrutin même s'ils représentent plus de 50% des bulletins exprimés. Et puis tous ces politicards qui se partagent les sinécures sont inquiets de constater que le vainqueur programmé de toutes les élections à venir sera le fameux parti des abstentionnistes, en réalité celui du français à qui on insuffle quoi penser, de quoi se souvenir ou qui croire et qui en a ras le béret, celui du gaulois enchaîné d'interdictions de faire ou de dire bref celui du populaire souchien qui demain, fort de son écrasante majorité, pourra légitimement entrer en résistance, en insoumission et en révolte. Commençons par l'abstention !

Note : Notre ami Yves Darchicourt ne m'en voudra certainement pas d'apporter ici la précision suivante à son article du jour. Il exprime un point de vue tout à fait compréhensible et sans doute partagé par un grand nombre de nos lecteurs.

Néanmoins, il convient dans le cas de ces élections de prendre en compte toutes les particularités locales. Dans certains cantons des candidats méritent d'être soutenus, par exemple là où des nationalistes authentiques se présentent (quelle que soit leur étiquette).

D'autre part, ailleurs, on peut aussi comprendre que beaucoup de patriotes sincères profitent de cette échéance pour sanctionner les tenants du Système en votant, sans illusion ni enthousiasme, pour le mouvement qui leur semble encore le moins responsable de la situation actuelle.

Quoi qu'il en soit, chacun fera en son âme et conscience et une chose est sûre : les résultats de ces cantonales ne changeront pas la face du monde...

Roland Hélie

08:10 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 11 mars 2015

Europe : plus de 230 000 entrées de clandestins en 2014 !

 2088285536.jpg

Yves Darchicourt

Les chiffres publiés par FRONTEX (agence européenne de contrôle des frontières), repris récemment par le Figaro, parlent d'eux-mêmes pour illustrer le "grand remplacement" des peuples d'Europe qui est en train de s'opérer ! Encore s'agit-il là des entrées répertoriées, probablement comptabilisées ad minima, et ne tenant pas compte évidemment ni du nombre de clandestins passés entre les mailles (fort lâches) du filet, ni de l'immigration "légale".

Des clandestins, bien vite rebaptisés migrants ou réfugiés, qui dans leur immense majorité sont des hommes jeunes, en bonne santé et en parfaite condition physique, tout juste un peu stressés et affaiblis après les difficultés du "passage" terrestre ou maritime mais qui récupèrent bien vite après avoir été dorlotés trois ou quatre jours dans les structures sanitaires mises à leur disposition aux frais des contribuables européens dont on n'a pas demandé l'avis et qui sont ponctionnés pour financer un accueil forcé de surnuméraires et budgétivores allogènes.

On notera les chiffres effarants de la pression migratoire clandestine aux frontières européennes en 2014 par rapport à 2013 : +153% de clandestins interpellés (la moitié durant le seul 3e trimestre propice aux eaux calmes en Méditerranée) alors que le nombre des renvois effectifs diminue (-2%), ce qui induit un nombre croissant de clandestins séjournant illégalement en Europe (+21%) et de demandes d'asile (+38%). Et tous ces mâles clandestins, en majorité mahométans, ont pour objectif d'être régularisés, installés, soutenus et de faire venir leurs femmes, leurs familles et de reconstituer en Europe des clans soudés, des tribus fort prolifiques.

Il est bien évidemment politiquement incorrect de parler d'invasion. On dira simplement que c'est l'Italie (îles et sud de la péninsule) qui est en première ligne sur le front maritime suivie par l'Espagne pour les assauts en provenance d'Afrique noire via le Maroc ; l'offensive terrestre s'étendant des Balkans à la Pologne avec récemment des percées en Hongrie. On précisera que tout ce beau monde finit par majoritairement être "accueilli" dans les pays le plus propices à une occupation pérenne dont la France, pays des droidlome, au maillage serré d'associations collaborationnistes et à la législation partisane si favorable aux envahisseurs et si dure aux souchiens-résistants.

Bref, l'Europe risque bientôt de ne plus être qu'une citadelle investie, aux remparts écrêtés, aux tours minées, aux barbacanes détruites, aux fossés comblés, à la population démoralisée, défaitiste, pervertie par l'ennemi, corrompue par les traîtres, hostile même à ceux de ses défenseurs qui osent encore monter aux créneaux. Alors pendant qu'il et encore temps : tocsin, boute-selle et sonne tambour ! Défendons nous !

12:26 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 08 mars 2015

Roubaix aux six mosquées : un article de Valeurs Actuelles qui dérange !

1828426247.jpegYves Darchicourt

Le dernier numéro de l'hebdomadaire Valeurs Actuelles cliquez ici consacre un long article sans concession à "Roubaix, la ville des six mosquées". Ce qui a suscité l'irritation et l'indignation, comme toujours sélective, du journal "La Voix du Nord"ou un plumitif n'a pas hésité à titrer sur ce qu'il appelle un"article truffé de clichés et de mensonges".

La Voix du Nord s'insurgeant contre les "clichés" et les "mensonges", bref contre la désinformation, c'est carrément l'hôpital qui se fout de la charité ! Les artésiens, les flamands et les hennuyers bon teint et un tant soit peu observateurs et critiques le confirmeront, le "journal issu de la Résistance" est une parution régionale collaborationniste de l'idéologie mortifère du "nouvel ordre mondial" laquelle travaille à l'éradication des peuples et des nations européennes (hélas pas la seule espèce provinciale dans le genre médiacratique riche en républicain de ceci, la république de cela, paris trucmuche ou autres machin-chose libéré qui tiennent surtout grâce aux subventions)  C'est un canard qui nasille la grandeur de l'accueil aux immigrés clandestins ou non, le "vivre ensemble" religieux et/ou racial obligatoire, le métissage comme avenir de l'humanité, la dhimmitude comme facteur de paix ; c'est un babillard éructant à plaisir contre tout ce qui, de près ou de loin, évoque l'identité, la nation, les petites patries provinciales, l'Histoire libérée, la pensée indépendante du "politiquement correct", la fierté d'appartenir à des peuples souchiens "issus d'un âge immense" C'est la feuille de chou de la pensée unique, de la charlimaniaquerie, de l'indignation salonarde à géométrie variable, du parti pris militant de la démocrassouille politicienne ripou-blicaine, du bourrage de crâne, du tri sélectif et du "remodelage" de l'information. C'est ce bobardier qui s'enflamme régulièrement contre l'Association"Sauvons Calais" -qui ose soulever les calaisiens contre l'invasion des clandestins - ou contre les militants "Flandre-Artois-Hainaut" de "Synthèse Nationale" (qui organise sa 3e grande journée régionale le 26 avril prochain).

On l'aura compris, pour avoir une petite idée du quotidien de nos congénères de Roubaix, confrontés à l'immigration exotique galopante et à l'islamisation conquérante, il est infiniment préférable de consulter Valeurs Actuelles plutôt qu'un torche-cul propagandiste régional subventionné qui n'est même pas digne d'être parcouru d'un derrière distrait (clin d'oeil à Sacha Guitry et Francis Blanche).

SN JR Lille 2015.jpg

11:53 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 05 mars 2015

Le CRAN, le pâtissier et les dieux africains !

723702556.jpgYves Darchicourt

Il suffit de quelques recherches adéquates sur la Toile pour se convaincre de la mauvaise foi haineuse ou de l'imbécilité crasse des représentants du CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires-le même qui n'aime ni Tintin au Congo ni le tirailleur sénégalais de Banania) qui viennent de menacer de représailles judiciaires un pâtissier de Grasse qui a le front de proposer à sa clientèle des friandises en forme de "dieux et déesses africaines". Des personnages aux caractéristiques traditionnelles (comme les dieux Ogun du Cameroun ici en photo) disproportionnant certaines parties du corps (tête,sexe), présentant des bedons bedonnants ou des croupes monstrueuses, des membres grêles ou atrophiés, des bouches énormes ou des yeux dilatés... typiques des "arts premiers".

Les gugusses du CRAN ont vu dans ces pâtisseries, élaborées par un blanc, une évidente volonté de ridiculiser les religions africaines et une manifestation hypocrite de racisme colonial, alors qu'ils ne condamnent pas la vente, par leurs congénères, de reproductions de ces mêmes dieux, déesses et fétiches, avec les mêmes caractéristiques soi-disant désobligeantes sur la plupart des marchés de l'héxagone. A en juger par les réactions du populaire, l'initiative cranesque risque fort de finir en eau de boudin dont on ne précisera pas la couleur.

On pourrait en rire s'il ne s'agissait là encore d'une illustration de l'arrogance grandissante des représentants des lobbies communautaires (religieux et/ou raciaux) -soutenus et encouragés par les idéologues fumeux encore au pouvoir en France- qui pourrissent la vie du souchien à la moindre occasion sous les prétextes les plus fallacieux. Ici des revanchards du colonialisme qui ne crachent pas sur les subventions allouées par les descendants des colonialistes, des prétentieux surfant sur la repentance instituée qu'il conviendrait de remettre à leur juste et insignifiante place et à qui on devrait dire d'aller se faire voir chez Mugabe.

On marche sur la tête. Revenons les pieds sur terre : Résistance !

Sur le même sujet, l'excellent article de Caroline Artus sur Boulevard Voltaire cliquez ici

18:02 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 02 mars 2015

De Calais à Pouilly-en-Auxois : le gouvernement dissémine les clandestins dans les campagnes françaises !

Auxois SN.jpg

Yves Darchicourt

Soixante "migrants" africains échoués à Calais réinstallés en catimini en Bourgogne ! C'est là une parfaite illustration de la mise en oeuvre par le gouvernement écolo-socialiste de la politique du brassage des peuples et du métissage planétaire imposé par le "nouvel ordre mondial" auquel l'Union Européenne en général et la France en particulier sont inféodées. Ces 60 clandestins sont maintenant pépères aux frais du contribuable dans l'ancienne gendarmerie de Pouilly-en-Auxois, un charmant village de 1 600 habitants situé sur le canal de Bourgogne à une encablure de Dijon.

Evidemment les polliens n'ont pas été consultés, leur maire non plus qui a été mis devant le fait préfectoral accompli sans faire preuve du moindre esprit de résistance à une intrusion présentée comme "provisoire"... un provisoire probablement aussi perpétuel que les impôts occasionnels. Et ce au grand dam de ses administrés qui lui ont vertement reproché sont inaction. Mais que pouvait faire le malheureux édile ? ainsi confronté à la volonté mondialiste d'imposer des populations allogènes dans les campagnes, histoire d'habituer les souchiens ruraux (et citadins devenus ruraux pour fuir l'invasion migratoire urbaine) au "melting-pot" généralisé, laïc et obligatoire censé faire le bonheur d'une humanité uniformément colorée genre Dora l'exploratrice.

Personne n'est dupe à Pouilly. La raison officielle, désengorger les "jungles" de Calais - ville de France abandonnée à son triste sort par les gouvernements umps successifs - n'est que prétexte : pour libérer la cité investie, il suffirait de renvoyer manu militari les clandestins dans leurs contrées d'origine. D'après Le Figaro une vingtaine de départements seraient concernés par la dissémination programmée d'une bonne partie des clandestins "calaisiens" : il s'agit bien d'un plan d'ensemble destiné à les ancrer sur le territoire français où, à terme, asile obtenu, régularisés, ils ne tarderont pas à faire venir leurs familles.

Pas de chance pour les polliens qui sont les premiers punis ! Déjà 60 clandestins et 30 supplémentaires ce mois de mars, des "pauvres migrants" africains illico presto aux petits soins des associations collaborationnistes régionales et couvés tant par l'abbé de la paroisse (qui préfère sans doute son lointain à son prochain) que par Anne Frackoviak-Jacobs, la sous-préfète aux champs du coin, émerveillée qu'un soudanais sache (?) "citer Voltaire". Chance pour Pouilly donc que ces surnuméraires exotiques, sans aucune utilité pour le village ou ses habitants, tous hommes jeunes, en parfaite condition physique, totalement oisifs, sans doute fort mécontents d'avoir été éloignés des zones d'embarquement pour l'Angleterre et sexuellement frustrés... mais sympathiques aux plumitifs, politicards, associatifs, curetons et bobos régionaux collabos masochistes ou inconscients de la gigantesque entreprise d'éradication de l'homo europaeus.

Alors une fois de plus, encore et toujours appelons au rassemblement, à la résistance, à l'insoumission, à la révolte et à la reconquête !

17:59 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 01 mars 2015

Lille : Martine Aubry vacille sur ses bases !

3510406330.jpgYves Darchicourt

Selon l'Express, qui vient de lui consacrer sa "une", Martine Aubry serait "dans l'impasse à Lille". La parisienne - parachutée et accueillie (non sans mal) dans la capitale des Flandres en 1995 - a pu devenir maire de l'antique Rijsel surtout grâce à Pierre Mauroy dit "Gros Quinquin" célébrissime pour ses 28 années d'édilité festive à l'origine de la populaire expression lilloise "rouge comme Gros Quinquin après un banquet de la fédération socialiste du Nord"

Si de mauvaises langues assurent que la dame égale son mentor sur le chapitre de la bièrologie, elle serait loin d'en avoir la simplicité, la bonhommie et l'entregent. Il paraît que la Martine ne tolère aucune critique au point de virer illico de l'entourage de sa divine personne les imprudents qui ne donnent pas suffisamment dans la courtisanerie, qu'elle aurait "fait le vide autour d'elle"et que "les cocus d'Aubry se réveillent" au point que "le système bien rodé se désagrège".  Dur dur pour la politicienne qui, pour pérenniser une politique municipale plus favorable aux bobos de tous les genres possibles du centre-ville et à la faune colorée des "quartiers" qu'au populaire traditionnel lillois, rêvait d'être "une maire couveuse" dans le Beffroi et qui a vu son équipe successorale se réduire comme peau de chagrin au rythme des départs vers les centres de pouvoir parisiens.

D'où sa tentation de recourir aux "parachutages" notamment de politiciennes d'Ile de France en mal de notoriété financièrement avantageuse après s'être faites étendre aux dernières législatives ; une manoeuvre qui lui a réussi mais avec cette nuance qu'elle même avait bénéficié d'un "aspirateur" d'une autre pointure que la sienne même si depuis quelques mois elle tente de réapparaître dans la foire politique nationale en critiquant la politique économique du duo Hollande/Valls. Ce qui lui vaudrait d'ailleurs d'être surnommée par les susdits Tullius Detritus (du nom d'un personnage envoyé par César semer la zizanie dans un petit village gaulois bien connu des amateurs de BD) Par ailleurs, Manuel Gaz ne devrait pas se gêner pour lui lancer dans les jambes le transfuge lillois Patrick Kanner - son ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, un ancien président du conseil général du Nord et un maçon maçonnique de la loge La Lumière du Nord - pour les prochaines municipales en 2020.

La guerre de succession semble bien avoir déjà commencée, Kanner se laissant aller à déclarer perfidement que "Martine Aubry a été un grand ministre...au siècle dernier" Quant à Martine, qui aura près de 70 ans à l'aube des municipales, aux dernières nouvelles, elle aurait laissé tombé " je ne me représenterais pas, sauf catastrophe" On peut parier sans risque qu'il y aura des malfaisants pour dire que la catastrophe serait justement qu'elle se représente !

A nos amis du Nord :

SN JR Lille 2015.jpg

21:17 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 27 février 2015

Réau (Seine et Marne) : un si joli village de France à la tranquillité menacée !

349057970.jpegYves Darchicourt

Abasourdis les réaltais ! Ils viennent d'apprendre que leur charmant village vient brutalement de dépasser les 1 500 âmes, 1 558 exactement alors qu'ils étaient bien moins du millier avant le dernier recensement. Et ils savent désormais que leur si joli village va devoir se ruiner à construire 89 logements sociaux! C'est que le maire de Réau a eu la surprise d'apprendre que l'Insee a désormais la consigne d'intégrer à une population municipale les personnes détenues dans les centres pénitentiaires de la commune. Et Réau héberge une prison de 798 places !

Au prime abord il s'agit là d'une stupidité crasse, une aberration de fonctionnaire qui tend à placer sur le même plan les citoyens d'une commune et les taulards obligés provisoirement de vivre sur une portion très congrue de son territoire, une "population carcérale" pourtant nettement distinguée de l'ensemble de la population française. A y réfléchir, on peut penser que cette mesure est destinée à obliger des petites communes -déjà emmiellées par l'hébergement forcé d'un centre carcéral, sa dangerosité éventuelle et le va et vient des visiteurs- a franchir la barre des 1 500 habitants qui en Ile de France impose la construction de logements sociaux.

Magouille bureaucratique donc destinée à épauler les promesses gouvernementales et élyséennes en la matière. Et puis qui va bénéficier de ces 89 logements sociaux à Réau ? Les réaltais ne semblent n'en avoir aucune utilité. Les taulards libérés et leurs familles ? une belle faune à venir - quand on sait que cette prison entretient aux frais du contribuables des longues peines dont des "individus extrêmement dangereux" et des "islamistes radicaux", mais sans doute peu intéressée par une vie rurale à mille lieues de l'environnement habituel de la criminalité grande ou petite. Et puis Réau n'a pas de mosquée, enfin pas encore... or, selon un rapport parlementaire d'octobre dernier, 60% des détenus des prisons françaises seraient musulmans et ils ont des familles et des potes ou des complices qui leur rendent visite! Il reste que la Seine et Marne jouxte le 9-3 et l'Essonne où il est (notamment à Evry fort proche de Réau et ses 15% d'étrangers) nombre de demandeurs-assistés qui pourraient bien se retrouver transbahutés à Réau dans le cadre de la politique de mixité sociale ou plutôt de mixité raciale.

Dans tous les cas les réaltais ont du souci à se faire. Souhaitons leur bonne chance dans le combat juridique qui s'annonce même s'il semble perdu d'avance face à l'idéologie mortifère qui plombe notre pays. Restera alors la résistance l'insoumission, la révolte, la reconquête !

13:01 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 25 février 2015

Europe : l'invasion migratoire et ses collabos !

1648198435.jpgYves Darchicourt

"Nous voulons l'asile tout de suite!" C'était en fin d'année dernière à Salemi en Sicile où 150 "pauvres migrants" avaient été "provisoirement" logés aux frais du contribuable italien dans un hôtel quatre étoiles. Sans doute un tantinet irrités de ce que les autorités italiennes avaient le front d'examiner minutieusement la justification des leurs demandes d'asile, ces clandestins africains -d'origine ethnique la plupart du temps indéterminée et tous hommes adultes en fort bonne condition physique pour des persécutés faméliques- ont alors manifesté leur mauvaise humeur en saccageant complètement l'établissement. Ils n'ont bien évidemment pas été virilement interpelés et expulsés manu militari vers le "berceau de l'humanité" mais relogés ailleurs. Il est même possible sinon probable que depuis ils divaguent quelque part en France, le pays (encore) européen le plus "accueillant" et disposant d'un réseau serré d'associations de collabos fanatiques du brassage des peuples et du métissage universel qui les confortent dans le fait qu'ils ont "des droits" à faire valoir sur les pâles souchiens - éternellement stigmatisés par les actes de leurs ancêtres croisés, esclavagistes, colonialistes - et qu'ils sont de toutes façons protégés par une législation qui traque en eux le moindre relent d'un quart de moitié d'once de racisme.

C'est ainsi que dans le même temps ou presque, du côté de Dijon, 43 "kossovars" ont été introduits et installés subrepticement dans une propriété privée par les collabos de "Solidarité Migrants". Les propriétaires, bourguignons de Bourgogne, ont été taclés non seulement par les médias mais plus scandaleusement par les services du Préfet qui ont entériné la spoliation sans doute heureux de ne pas avoir à se soucier de loger les clandestins comme une loi immigrationniste scélérate leur en fait obligation.

Voilà où l'on est tombé en Italie et en France comme d'ailleurs dans toute l'Union "Européenne." Rassemblement et résistance, insoumission et révolte, épuration et reconquête pour notre identité, pour les peuples et les nation d'Europe, pour notre survie tout simplement !

14:11 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 22 février 2015

Islamisation de la Grande-Bretagne : la conquête par les ventres !

baby-boom-muzz.jpg

Yves Darchicourt

Une étude du rapport de l'Office Britannique des Statistiques Nationales (ONS) a révélé qu'en 2013 c'est bien le prénom Muhammad qui était le plus fréquent pour les nouveaux petits "britanniques" . Les chiffres officiels ne plaçaient ce prénom qu'en 15e position avec 3499 occurrences, loin derrière les Oliver, Jack et Harry...sauf que ce rapport a comptabilisé à part les variantes de ce même prénom - Mohammed (2887 occurrences) et Mohammad (dont d'ailleurs les 1359 occurrences sont pudiquement estompées de la liste communiquée aux médias) - lesquelles font référence au même personnage, un peu comme Bess, Betty, Liz ou Lilibeth pour le royal Elizabeth. La combinaison des trois variantes amènent donc bien en tête de tous les prénoms mâles d'Outre-Manche les références éponymes au Prophète de l'Islam. Si ce n'est pas une des preuves de l'islamisation galopante du Royaume, çà y ressemble bougrement fort!

Ce qui n'a rien d'étonnant d'ailleurs quand on sait que déjà en 2011 - selon le British Council of Britain Muslims - les mahométans représentaient 4% de la population britannique mais 8,10% des enfants scolarisés. Des chiffres révélateurs d'une communauté fort prolifique qui par exemple représentait aussi 12% des enfants de moins de 4 ans (lesquels constituaient 6% de la population globale du royaume) et 21% des 5-15 ans (13% de la population) C'est là encore une illustration de laconquête par les ventres que les collabos du mondialisme tentent de minimiser par tous moyens pour éloigner le spectre de l'inévitable réflexe de survie du populaire souchien d'Albion.

D'autant que le processus d'islamisation ne fait que croître et embellir: en 2001 les mahométans constituaient environ 3% des sujets de Sa Majesté Britannique, ils sont aujourd'hui tout près de 5% et largement concentrés en communautés urbaines et sub-urbaines. A ce rythme là, les truqueurs des "stats" vont devoir imaginer dur pour tenter de masquer la réalité du péril qui menace le Royaume des Celtes, des Angles, des Saxons et des Normands.

Source cliquez ici

13:38 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 19 février 2015

Italie : une invasion de "migrants" programmée par les islamistes !

29450119.jpeg

Yves Darchicourt

Comme vient de le relever une fois de plus Bernard Lugan dans un article paru sur son excellent blog (L'Afrique Réelle), repris par ailleurs sur Synthèse nationale, "les gangs islamo-mafieux déversent des dizaines de milliers de migrants sur les côtes européennes", des clandestins qui sont systématiquement "accueillis" en Europe et où se trouvent probablement de futurs "agents dormants" du terrorisme islamiste.

Une analyse en règle générale considérée comme politiquement incorrecte voire scandaleuse au regard de l'angélisme ambiant vis à vis de ces "pauvres migrants" et de la législation liberticide en matière d'expression qui ne serait pas accréditée par l'idéologie au pouvoir. Or il se trouve que dans un article du 18 février dernier, le Daily Mail révèle que les autorités italiennes ont désormais la certitude que l'Islamic State of Iraq and Syria (ISIS) est en mesure de faire envahir les côtes européennes - notamment italiennes - par 500 000 à 700 000 "migrants" dont les centaines d'embarcations partiraient des huit ports actuellement sous son sous contrôle ou sous le contrôle d'autres groupes islamistes en Libye. Les très nombreuses conversations téléphoniques interceptées par les services de renseignements italiens, et qui attestent de la réalité de la menace, révèlent en outre que le noyautage de ces clandestins par des djihadistes serait effectué.

En conséquence, le gouvernement italien, qui envisageait de soutenir une action contre les bases de l'ISIS en Libye vient courageusement de faire machine arrière. Ce qui revient à dire que l'Italie n'envisagerait pas de contrer virilement une armada invasive de rafiots de "réfugiés" même mêlés de combattants islamistes. Ce n'est pas seulement navrant, c'est dramatique!

Daily Mail : cliquez ici

17:21 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 18 février 2015

Djihad par ci, djihad par là !

1222679546.jpgYves Darchicourt

Dans un article publié ce 17 février sur le site de "Challenges" à propos des "attentats de Paris et de Copenhague", un éditorialiste a écrit : « Il faut insister sur un point, le répéter sans cesse, enfoncer le clou sans jamais renoncer (...) rappeler que les musulmans de France et d'Europe n'ont pas grand chose en commun avec les islamistes ». C'est grosso modo la version et le mot d'ordre général du Système et du politiquement correct appuyé sinon dicté par les représentants des communautés musulmanes d'Europe et les dignitaires religieux des pays musulmans prudents. C'est aussi une preuve d'ignorance, une divagation dans l'erreur ou une manipulation éhontée des esprits.

Car enfin, si les musulmans ne sont pas nécessairement des acharnés islamistes, ces derniers sont aussi des musulmans et tous se réfèrent à l'Islam, au même Coran, aux mêmes paroles et aux mêmes actes à proprement parler "exemplaires" du même Mahomet, un même personnage historique dont il n'est pas lieu ici de dire s'il a eu révélation de Parole Divine, s'il a cru avoir révélation ou s'il a prétendu avoir révélation mais qui est unique source de la doctrine de l'Islam.

Cela dit on notera que dans le Coran la racine jhd se trouve dans 35 versets: 22 fois dans un sens général, 3 fois pour une démarche spirituelle et 10 fois pour des actes guerriers. Mahomet n'a pas honni la violence et l'usage des armes: il a lui-même combattu, il a été chef de guerre, il a fait exécuter des prisonniers, il a fait assassiner des contradicteurs et des "chansonniers" qui l'avaient irrité ou ridiculisé. Par ailleurs, dans le Coran, il y a huit versets "pacifistes" mais de fort nombreux autres versets "belliqueux", "anti-pacifistes" ou franchement "bellicistes" ; dans la Sunna nombre de "dits du Prophète" exaltent le djihad comme action strictement guerrière et assurent des récompenses célestielles ; la Sîra, la vie du Prophète, révèle son évolution (et par là même celle de la Communauté) de l'attitude "pacifiste" des débuts précaires, vers la pratique de la guerre justifiée par la défense légitime jusqu'à la légitimation de la conquête guerrière. Enfin, Mahomet a affirmé avoir eu révélation que Dieu ferait prévaloir l'Islam sur les autres religions ce qui implique à l'évidence une domination religieuse indissociable de la domination séculière : d'où la magnification du djihad comme instrument de conquête religieuse et politique.

Le djihad est intrinsèque à l'Islam. Son acceptation spirituelle (djihad du coeur ou de la langue), peu développée dans le Livre et les Dits, n'est mise en avant que lorsque la Communauté se juge en position de faiblesse parce que minoritaire par exemple. Ce qui n'exclut pas l'acceptation de son sens le plus fréquent, le combat guerrier  (le djihad du sabre) dont le but alors n'est pas de convertir mais de conquérir. Tout musulman, dit modéré ou dit fondamentaliste, a cette acceptation à disposition s'il l'estime nécessaire. (à suivre)

15:22 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 17 février 2015

Terrorisme islamiste et riposte virile des bobos : "Danois un jour, Charlie toujours" !

219152975.JPGYves Darchicourt

Cette fois "ils" sont danois! Mais toujours "Charlie" Tremblez terroristes les bobos sont dans la rue! On l'aurait parié d'ailleurs après les mitraillages perpétrés à Copenhague sur un Centre Culturel, où se déroulait un débat sur "art, blasphème et liberté d'expression", puis sur une synagogue par Omar El-Hussein, un mahométan plaisamment qualifié de "danois" même si on peut assurer que le djihadiste en question n'avait en lui aucune goutte de sang "viking".

Or donc cet islamiste pur et dur a rafalisé au nom d'Allah et du Prophète réunis et le cirque politico-médiatique qui a suivi est quasi le même que lors de l'affaire "Charlie": les mêmes qui s'émotionnent dans les mêmes médias ressortent les mêmes poncifs sur la liberté d'expression, la laïcité, l'antisémitisme, l'islamophobie, le communautarisme, la démocratie universelle ou le vivre ensemble, des princes chameliers et des dignitaires mahométans assurent hypocritement que le djihad n'a rien à voir avec l'Islam religion d'amour et de paix, un urgentiste de service (qui voit là une terreur fasciste!) et une Hidalgo se précipitent lacrymogéner sur les lieux, quelques "people" concernés y vont de leur petite larme devant les caméras et des rassemblements "spontanés" de virils bobos, d' indignés trois-points sélectifs et de tolérants indécrottables trompettent le "padamalgam".

On peut maintenant s'attendre à une tentative de "remake" de la grande manif' unitaire du mois dernier si utile pour certains politiciens dans les sondages, une nouvelle gugusserie où on devrait pouvoir cette fois admirer les vétérans de la marche de Charlie battre le pavé à la queue chien chien en aboyant, ou plutôt en glapissant "je suis danois" De quoi tétaniser tous les apprentis djihadistes de toute l'Europe et du monde entier.

Et on nous rebattra les oreilles avec la lutte contre le terrorisme, le terrorisme au sens large, une entité, un concept alors qu'il convient, comme dans toute guerre, de cibler l'ennemi à abattre, en l'occurrence le terrorisme islamiste, celui perpétré au nom du djihad par des mahométans pétris des versets bellicistes du Coran. Un ennemi fanatique, sans états d'âme émasculant, sans pitié, aspirant même au martyre ouvrant sur l'éternité qui s'est insidieusement infiltré, réparti et renforcé dans tous les pays européens à cause de la négligence aussi angélique que criminelle des dirigeants de l'Union qui ont toléré voire favorisé une immigration de peuplement clandestine ou non, sans cesse alimentée, à très forte connotation musulmane où le djihadiste se fond tout naturellement. De cela on ne parlera pas et c'est pourquoi cette "guerre contre le terrorisme" est perdue d'avance. Sauf sursaut salutaire des peuples d'Europe, réflexe de survie des souchiens européens. Il faut  y travailler. Vite !

09:28 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 08 février 2015

Assia Djebar a fini de cracher dans la soupe : la Coupole est paraît-il en deuil !

2878630488.jpgYves Darchicourt

En guise d'éloge funèbre de la dame, dont l'envol ad patres ne va d'ailleurs guère remuer dans les chaumières gauloises, on se contentera de reproduire ci-après l'article qui lui avait été consacrée sur ce blog en juin 2006 à l'occasion de sa réception sous la Coupole :

Signe des temps, l' Algérienne Fatima Zohra Imalayène vient de devenir Immortelle... écrivain(e) sous le pseudonyme de Assia Djebar, elle a été reçue hier jeudi sous la Coupole où, dans son discours de réception, elle n'a pu s'empêcher de dénoncer longuement "l'immense plaie du colonialisme". On se plait à penser que c'est l'ivresse du moment qui lui a fait oublier que c'est aux colonisateurs, dont elle utilise la langue, qu'elle doit sa formation, son parcours et par là-même sa notoriété... certains diront que c'est en quelque sorte cracher dans la soupe ! Le moins que l'on puisse dire est que les oeuvres de la dame - une quinzaine en 50 ans - sont fort peu connues en France ; chantre du féminisme algérien, elle avait été élue à l'Académie française en juin 2005, au second tour, surtout pour sa participation à la promotion de la francophonie et pour ce que, fort lucidement d'ailleurs, elle avait nommé d'elle-même son "entêtement d'écrivain". On ignore, même si on peut le penser, si elle doit son élection à l'amical et présidentiel soutient de Jacques Chirac ; toujours est-il que celui-ci a salué "un nouveau témoignage de la profonde amitié entre la France et l'Algérie". On ne sait pas si l'ex-garçon de bain qui trône à Alger a la même vision des choses, ni si il a la même considération pour Fatima qui, il est vrai, ne met plus les pieds dans son pays d'origine qu'épisodiquement, résidant à New-York où elle enseigne la littérature française... pardon, l'immonde et détestable littérature colonialiste. 

CQFD... sans plus !

10:04 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 07 février 2015

6 février 1945 : assassinat de Robert Brasillach !

Robert Brasillach 2015.jpgYves Darchicourt

9 janvier 1945, une parodie de procès aux Assises de la seine : 6 heures d'audience, aucune audition de témoins, des jurés populaires soigneusement sélectionnés pour avoir "fait preuve de sentiments nationaux au cours de l'Occupation" et de toutes façons tétanisés à la fois par Marcel Reboul - le procureur général, on dira plutôt l'accusateur public, un bonhomme fort soucieux par ses envolées haineuses de faire oublier qu'il fut robin zélé aux ordres de l'Etat Français et qu'il n'avait que récemment et fort opportunément retourné sa veste sinon son pantalon - et par le président Maurice Vidal qui -avant toute chose préoccupé de sa carrière- va expédier la délibération en 20 minutes avant de prononcer la sentence de mort dictée par le garde des sceaux du gouvernement provisoire du général à titre (éternellement) provisoire Charles De Gaulle.

6 février 1945, un poteau au Fort de Montrouge et 12 balles dans un corps de 35 ans : le général intérimaire n'a pas voulu commuer la peine, il n'a pas même daigné prendre connaissance de la demande de grâce contresignée par 55 personnalités comme Paul Valéry, Georges Duhamel, Jean Paulhan, Thierry Maulnier, Roland Dorgelès, Jean Anouilh, Jean-Louis Barrault, Jean Cocteau, Max Favalelli, Marcel Achard, Albert Camus, Arthur Honegger, Daniel Rops, Marcel Aymé, Colette, Charles Dullin...Grand par la taille seulement le général transitoire n'a pas eu le cran de contrarier les communistes de son gouvernement et puis, comme le dit excellemment le procureur Philippe Bilger dans son livre " 20 minutes pour la mort" "il manquait à cet homme d'Etat qui invoquait sans cesse la grandeur la seule grandeur qui vaille : la grandeur d'âme".

Il y a 70 ans qu'a été assassiné Robert Brasillach, journaliste, romancier, poète...pour ses idées, pour ses écrits et pour cela seulement. Pour d'aucuns, il est devenu de bon ton de se dire "Charlie", il n'y a donc aucune raison de ne pas pouvoir dire que l'on se sent "Robert" !

01:12 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 06 février 2015

6 février 1934 : à bas les voleurs! un cri plus que jamais d'actualité !

2981311834.jpg

Yves Darchicourt

6 février 1934, les politicards inutiles, nuisibles, profiteurs et corrompus de la IIIe Ripoublique, menacés dans leurs privilèges par l'indignation grandissante du populaire, font tirer à salves sur une foule énorme de braves gens, dont un grand nombre d' anciens combattants rescapés de la Grande Guerre, qui n'avaient eu que le tort de crier "A bas les voleurs !", juste avant, encore tremblant et pissant de peur, de voter en l'urgence des lois restreignant la liberté du citoyen.

80 ans après, en digne héritière, la Ve Ripoublique, qui plus que jamais engraisse une foultitude de politiciens inutiles, nuisibles profiteurs et corrompus, a pris et s'apprête à durcir encore des lois scélérates, multipliées à l'envie, visant à empêcher le populaire gaulois de penser, d'écrire, de parler libre et de rester gaulois et fier de l'être.

Plus que jamais : à bas les voleurs et à bas les pourris ! Rassemblement Résistance Insoumission Reconquête !

02:32 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 19 janvier 2015

Terrorisme islamiste chez Charlie : l'exemple vient de loin et de haut !

480703536.jpgYves Darchicourt

Pour les musulmans c'est le Coran qui est la source de la Loi et du comportement des croyants qui peuvent aussi se référer aux récits de la Vie du Prophète (la Sîra), à ses Actes et Paroles (la Sunna) - transmis oralement une centaine d'années environ - et qui, considérés comme infaillibles, ont été collationnés dès le IXe siècle pour servir de références exemplaires.

Il ressort nettement de ces textes que le Prophète de la religion d'amour et de paix, non seulement n'a pas rejeté, mais a prôné, prêché et participé à la violence guerrière et a eu recours à l'assassinat. Ainsi au printemps 624, après la victoire de Badr, Mahomet décide de faire exécuter ceux des prisonniers pour lesquels personne ne paierait rançon mais aussi deux hommes qui s'étaient moqués de lui et de ses révélations. C'est peu de temps après que fort courroucé par la diffusion de satires composées par un poète juif, le très vindicatif Mahomet commandita son assassinat. L'historien persan musulman Tabari ( 838-923) dans sa "Chronique : Histoire des Prophètes et des Rois" l'a relaté ainsi :

"ce fut dans le même mois de rabî'a premier que le Prophète envoya quelqu'un pour tuer Ka'ab, fils d'Aschraf, dont il avait essuyé beaucoup d'injures (...) un jour qu'il se trouvait au milieu de ses compagnons et que l'on parlait de ka'ab fils d'Aschraf, le Prophète se plaignit de lui et dit: " qui donnera sa vie à Dieu et tuera cet homme ?" L'un des Ançâr nommé Mohammed fils de Masmala dit : "Moi j'irai et je le tuerai ô apôtre de Dieu". Le Prophète le remercia vivement.

[ndlr :  les envoyés tuent le polémiste, ainsi que sa femme pour faire bonne mesure et reviennent rendre compte à Mahomet ]

Le jour commençait à poindre lorsqu'ils entrèrent dans la ville. Ils trouvèrent le Prophète occupé à prier et lui rendirent compte de ce qu'ils venaient d'accomplir. Le Prophète fut très heureux, rendit grâce à Dieu et les remercia".

Moralité : il ne faut surtout pas ironiser sur le Prophète au risque de la vie! L'incitation à la fureur homicide chez Charlie vient bien de fort loin et de très haut. Une religion d'amour et de paix on vous dit ! (à suivre)

19:29 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 18 janvier 2015

Pas de mesures d'exception contre les islamistes... seulement contre les français anti-islamistes !

affiche-18-janvier.jpgYves Darchicourt

Il n'y aura pas de mesures d'exception a claironné Manuel Gaz Valls ! C'est exact, il n'y en aura pas contre les islamistes radicaux - par définition voués au djihad - qui prolifèrent en France, aussi à l'aise qu'un poisson dans l'eau, anonymes, incolores et inodores, au milieu d'une population immigrée à forte composante musulmane, clandestine ou non, qui a tout loisir de pénétrer et de circuler librement en France (et en Europe d'ailleurs) puis de s'y installer en colonies de peuplement déjà majoritaires dans pléthore de "quartiers" suburbains et en passe de l'être dans nombre de villes et départements.

Pas de mesures d'exception contre les terroristes mahométans potentiels, ou leurs réseaux de soutien, dont on attend qu'ils passent à l'acte ou qu'ils soient sur le point imminent de le faire pour les neutraliser ou tenter de le faire. Et ce au nom de grands principes teintés d'angélisme et d'humanisme dont les fanatiques se contrefichent, et en tous les cas en contradiction totale avec le pourtant sacrosaint principe de précaution.

Alors pas de mesures d'exception ! Sauf contre les français, de plus en plus nombreux, qui s'accommodent mal d'être pris pour des billes ou des moutons, qui voudraient que le ménage soit fait jusqu'au fond des chiottes des djihadistes, qui dénoncent l'immigration allogène et l'islamisation de la France, qui entendent rester maîtres chez eux et avoir le droit de le crier haut et fort. Pas de mesures d'exception sauf contre les spectacles de Dieudonné systématiquement empêchés désormais, contre la manifestation de Lucide Breizh à Vannes mardi dernier ou contre le rassemblement anti-islamistes de Paris prévue demain à Paris (cliquez ici).

Pas de mesures d'exception... sauf bientôt peut-être contre ceux qui n'ont jamais été Charlie, qui n'ont été que tièdement Charlie ou qui ne sont plus Charlie parce qu'ils en ont ras le bol de Charlie qui commencent sérieusement par nous emmieller d'importance.

Rassemblement Résistance Insoumission Reconquête !

NDLR : conférence de presse de Riposte laïque cet après-midi à Paris (cliquez ici).

12:40 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 13 janvier 2015

Charlie Hebdo : 3 millions d'exemplaires à ne pas acheter !

3326131459.jpgYves Darchicourt

Quasiment en état de cessation des paiements depuis des lustres, ne tirant guère qu'à 60 000 exemplaires dont une bonne part alimentait ses stocks de bouillons, Charlie-Hebdo va tenter de rebondir en surfant sur la grande vague d'indignation lacrymogène - suscitée par l'attentat islamiste qui a pratiquement éliminé son état-major et ses "grandes signatures" - admirablement, il faut le reconnaître, alimentée et soutenue par les propagandistes et les réseaux de la pensée unique.

Il faut croire que la manipulation des esprits est fort prometteuse pour la feuille - déjà bénéficiaire d'une aide d'un million€ de fonds publics, ce qui va sans doute satisfaire les français sans ressources que l'on laisse croupir dans la misère - qui vient d'annoncer par l'intermédiaire de son "porte-parole" l'avocat Richard "charlie" Malka qu'à la demande de son distributeur - qui n'en doutons pas a assuré ses arrières y compris peut-être avec l'assurance que pouvoirs publics, lobbies et associations rafleront les invendus - le prochain numéro sera tiré à 3 millions d'exemplaires et distribué dans 25 pays.

Le bourrage de crâne va donc s'intensifier d'ici à demain mercredi et les jours suivant la sortie du "journal irresponsable" pour que chaque "indigné" y aille de son obole en achetant le numéro des survivants "écrit avec le sang et les larmes". Un numéro où figure en première page un Charlie Mahomet qui y va de sa petite larme! Un numéro quasi en vente forcée que les français de simple bon sens devraient avoir à coeur de ne surtout pas acheter même pour le parcourir d'un derrière distrait.

Sortez des rangs bêlants des moutons du Système ! Parce que l'idéologie dictatoriale actuellement en place vous y incite : ne continuez pas à être ou à suivre Charlie ! N'achetez pas Charlie-Hebdo !

22:07 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Charlie'Barnum : Hollande, le survivant et le pigeon !

2157401980.jpgYves Darchicourt

Il n'y a pas que la Taubira à s'être bien fendue la poire lors de la cérémonie d'apothéose de dimanche dernier. Le dessinateur et disc-jockey Renald Luzier, (alias Luz, à gauche sur la photo) y est allé aussi de son fou rire lors du passage pourtant compassé de François Hollande, ému aux larmes à pouvoir serrer la pogne d'un "survivant" de la tuerie islamiste, lequel d'ailleurs ne doit son salut qu'au fait d être arrivé en retard à la conférence de rédaction à l'aboutissement tragique pour ses collègues de Charlie-Hebdo.

Il paraît que l'irrépressible rire du "survivant" était due à un pigeon facétieux qui, dans un piqué impeccable au nez et à la barbe des services de protection, était parvenu à déposer une fiente (très probablement islamiste, les analyses sont en cours) sur la veste présidentielle. Comme quoi on peut rire de tout en n'importe quelle circonstance ! Surtout de François Hollande !

13:00 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 11 janvier 2015

Aura t-on encore longtemps le droit de ne pas être Charlie ?

10906050_10203293475366943_509539688175256914_n.jpgYves Darchicourt

Au train où çà va ce n'est pas certain du tout! On a pu voir aujourd'hui les prémisses de ce qui demain dimanche devrait être l'Apothéose, non pas des 17 victimes de la furie mahométane de ces derniers jours, mais de quelques unes d'entre-elles et notamment du quarteron de signatures préférées des médias et de la bobosphère : Cabu, Wolinski, Charb et Tignous érigés en martyrs tout à la fois de la République, de la liberté de la presse, de la laïcité, de la tolérance, de la France plurielle, du vivre ensemble, de l'Islam de France et de l'humour talentueux au service de l'Universel.

Bref oser dire qu'on n'appréciait que modérément voire pas du tout une feuille de bobos éditée pour les bobos et qui n'avait pas même l'intérêt de pouvoir être parcourue d'un derrière distrait va bientôt relever de la même inconscience qu'une critique des lois mémorielles. Et pourtant - au-delà du drame humain infiniment regrettable pour les victimes et leurs proches mais qui n'est pas plus sinistre par exemple que la mort prématurée de dizaines de soldats français pendant les diverses interventions exotiques "contre le terrorisme" (et pour les multinationales) de ces dernières années - en quoi le Gaulois devrait y aller du lacrymogène sur la disparition probable d'une parution qui, dans une très large proportion, s'attachait surtout à discréditer tout ce qui se rattache à la patrie, à la nation, à la famille naturelle, à l'identité européenne, aux traditions religieuses... bref à déverser son fiel anti-blanc et anti-national enrobé d'humour scatologique sauce perverse avec, pour donner le change, quelques saillies -qui se révèleront aussi financièrement profitables que malencontreuses- en direction d'une sensibilité religieuse d'importation fort réactive au blasphème.

Avancer que demain le grandiose panthéonesque va confiner au grotesque sera certainement politiquement incorrect, tout comme pronostiquer qu'après-demain le "beauf" contribuable va trouver sévère que Charlie "citoyen d'honneur de Paris" soit arrosé d' un million d'euros d'aide publique à fonds perdus pour renflouer une trésorerie défaillante depuis des lustres faute de lecteurs. Un Charlie qui va en outre bénéficier d'un million d'exemplaires d'un "spécial survivants" tiré et "publicité" gratos et ratisser le produit d'un geste citoyen salutaire qui s'apparente presque à de la vente forcée tant la pression morale est déjà forte sur le populaire.

Alors pendant que c'est encore possible sans encourir le lynchage médiatique et la mort civique, je persiste à dire que je ne suis décidément pas Charlie !

Faites un don à SN.jpg

13:34 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 09 janvier 2015

Attentat islamiste : les coupables sont recerchés, les responsables nous enfument !

2746826741.2.jpgYves Darchicourt

En visite en Arabie Saoudite en décembre 2013, la ganache élyséenne n'avait pas hésité à poser brandissant le sabre qui figure sur le drapeau du royaume chamelier, le sabre emblématique des conquérants musulmans.

Une pantalonnade de plus pour l'incapable majeur qui est censé gouverner la France certes mais aussi le symbole fort de la dhimmitude acceptée au plus haut niveau de notre pays. Une dhimmitude rendue inéluctable par la progression de l'immigration de peuplement allogène majoritairement mahométane. Un processus de soumission à une religion étrangère qui nous écrasera quand les populations qui la portent seront devenues majoritaires en France et en Europe. Il n'y a pas plus d'Islam de France que d'Islam de n'importe quel pays occidental, il n'y a que l'Islam: l'Islam des origines, une religion simpliste née dans les déserts de la péninsule arabique, qui s'est étendue par conquête militaire, qui a enflé et reflué, qui s'est maintenue et s'étend par les armes et l'immigration dans le monde entier, une communauté de croyants qui ignore les nations et les races et dont le but ultime est d'imposer de gré ou de force la Loi coranique.

La volonté de conquête islamique est certes pragmatique (embrasse la main que tu ne peux pas mordre!) et patiente (nous allons conquérir l'Europe par le ventre de nos femmes). Trop lente sans doute pour certains impatients qui estiment qu'il est temps de passer à la vitesse supérieure, celle du djihad. Le terrorisme djihadiste a pour but premier de tester les capacités de réaction des européens. Et c'est sans doute le but de l'attentat qui vient d'avoir lieu à Paris. Les tenants du djihad ne vont pas être déçus: au terrorisme la caste politicienne entend opposer le "vivre ensemble" affirmé, la tolérance magnifiée, les vertus républicaines sublimées et les droits de l'homme érigés en bouclier de la France plurielle. Vladimir Poutine lui, qui est un vrai homme d'état, avait affirmé qu'il allait faire traquer les terroristes mahométans "jusqu'au fond de leurs chiottes".

La réaction, la vraie sera celle du peuple souchien, ces gaulois, ces français moyens - tant méprisés et caricaturés par les gocho bobo anarchistes salonnards subventionnés de Charlie Hebdo - dont on craint tellement qu'ils ne s'adonnent à une Saint-Barthélémy des djihadistes réels ou supposés qu'on les bombarde sans interruption de propos lénifiants, de dithyrambes lacrymogènes et d'appels à l'unité nationale. Unité nationale derrière ceux qui n'ont de cesse de détruite les nations! On en rirait presque! Les coupables de la tuerie sont identifiés et seront espérons le abattus, les politiciens responsables de la situation qui a mené à cet attentat - l'alignement sur les desiderata du nouvel ordre mondial en matière d'immigration - vont essayer d'échapper au ras le bol populaire. Pour combien de temps ?

Rassemblement ! Résistance ! Insoumission ! Reconquête !

Faites un don à SN.jpg

00:59 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

CGT : Thierry Lepaon a quitté son nid douillet !

2709708655.jpgYves Darchicourt

L'assaut djihadiste sur les locaux de Charlie Hebdo qui a fait 12 morts dont notamment deux policiers a totalement occulté la démission forcée de Thierry Lepaon de son poste de secrétaire général de la CGT, pourtant la première du genre dans l'histoire de ce syndicat.

Il faut dire que le damné de la terre en chef était complètement déconsidéré auprès de sa base par la révélation de ses exigences de satrape tant pour la décoration byzantine de son appartement de fonction et de son bureau que pour son gros salaire de permanent ou encore ses très confortables indemnités de départ de la CGT normande pour... la CGT parisienne ! Lâché par les aparatchiks de l'officine eux-même dûment chapitrés par le parti communiste le bel oiseau n'avait guère d'autre solution que de démissionner piteusement.

Lepaon s'en va donc sans faire la roue comme il aimait tant le faire devant micros et caméras. Que va t-il devenir lui qui n'a pas tenu une clé de 12 depuis des lustres ? Le goulag ou le placard aussi doré que discret ? Qui va lui succéder ? Les camarades cgétistes sont tellement déboussolés que d'aucun parlent de rappeler Bernard Thibaud qui paraît-il à l'oreille de certaines autorités morales du bidule dont l'exemplarité a largement contribué à ramener le nombre de syndiqués en France à 7%. On va bien rigoler !

Faites un don à SN.jpg

00:49 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 06 janvier 2015

Dresde : 20 000 manifestants contre l'islamisation de l'Allemagne !

4196620444.jpg

Yves Darchicourt

Cette fois ils étaient 20 000 au coeur de la capitale de la Saxe ! 20 000 "pegida" ces "Européens patriotes contre l'islamisation de l'Occident", partis tout au plus à 500 le 20 octobre dernier et qui sont désormais des milliers chaque lundi à se rassembler à Dresde pour dénoncer l'islamisation de leur Patrie.

En bonne collabo du "nouvel ordre mondial" - qui vise à l'éradication des peuples souchiens et des nations d'Europe par le biais notamment de l'immigration de peuplement exotique et qui se trouve être à forte composante islamique - la Chancelière Angela Merkel a rapidement dénoncé ce sursaut spontané de survie comme une scandaleuse manifestation de xénophobie et d'intolérance. Un avertissement qu'elle croyait sans doute suffisant dans un pays où les citoyens sont, depuis 70 ans, soumis à un incessant lavage de cerveau, à une culpabilisation permanente qui prétend leur interdire de songer même à sortir du cadre convenu de la pensée unique proscrivant le patriotisme, le nationalisme, l'attachement aux origines, la fierté historique et civilisationnelle. Rien n'y a fait, pas même les hoquets désapprobateurs des politicards du Système, les chuintements effarouchés de pasteurs et d'évèques modernistes, les vociférations des officines immigrationnistes ou les dénonciations des médias aux ordres du politiquement correct: les rassemblements "populistes" saxons n'en finissent pas de grossir au fil des semaines. Et maintenant on commence même à en signaler qui naissent et prennent de l'importance à Berlin, Bonn, Würzbourg, Düsseldorf et Münich. Des émotions populaires spontanées qui auraient d'ores et déjà la sympathie de 13 à 15% des allemands qui osent se dire prêts à s'y joindre!

Une sombre perspective d'insoumission croissante pour la mère Merkel qui commence à s'affoler au point de faire multiplier les messages "anti-xénophobie" sur le site du ministère des affaires étrangères ou encore d'envoyer Heiko Mass, le ministre fédéral de la justice, battre le pavé berlinois en tête d'une manifestation "contre la haine et les préjugés" péniblement organisée avec l'habituel ramassis de collabos mondialistes, de bobos en mal d'amours exotiques, de grüners vélocipédistes, de gauchistes enfumés, de masochistes des heures sombres, d'intermittents du spectacle embauchés pour jouer les indignés et de "jeunes" en maraude.

Ces citoyens allemands qui osent défier le Système ont bien raison de clamer haut et fort : wir sind das Volk ! car le peuple allemand, le vrai, c'est bien eux qui sont aux antipodes de la médiacratie et de l'oligarchie politique qui prétend penser pour eux. Un exemple à suivre dans toute l'Europe ! Bonne continuation camarades !

A suivre sur le site de Lionel Baland cliquez ici

Faites un don à SN.jpg

23:45 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 05 janvier 2015

Solidarité-Kosovo : des soleils d'espoir pour les Serbes persécutés par les mahométans !

3624549926.jpgYves Darchicourt

C'est le 10e convoi de Noël que l'Association "Solidarité Kosovo" a pu faire parvenir à des familles chrétiennes serbes qui survivent dans des enclaves de plus en plus réduites, dans un Etat fantoche, au milieu d'une population immigrée albanaise mahométane qui a pris possession de leurs terres ancestrales avec la bénédiction et le soutien actif de l'Union Européenne obéissant aux injonctions de l'Oncle Sam et de son "nouvel ordre mondial".

Images vivantes de ce qui attend les souchiens d'Europe - s'il n'est pas mis un terme très vite à l'immigration de peuplement à dominante islamique dont le déferlement est tacitement encouragé par les collabos de la Commission Européenne et leurs complices politiciens à la tête des Etats membres - nos frères de peuples serbes sont désormais minoritaires dans leur propre pays, des sous-citoyens, de véritables sous-hommes, victimes permanentes de la ségrégation, de l'intolérance, du fanatisme des maîtres mahométans qui les confinent dans la misère, les enrobent d'incertitudes et travaillent à les empêcher d'entretenir leurs traditions, de vivre leur Foi, d'éduquer leurs enfants dans la fierté de leur Identité, le respect de leur Histoire et la grandeur de leur Mémoire.

Ils ont pourtant l'esprit de Résistance chevillé au corps, ces serbes du Kosovo-Metochie, l'âme rude et la Foi ardente qui les font "tenir" malgré tout face à leurs persécuteurs. Comme l'enfant grec de Victor Hugo, c'est sans doute de la poudre et des balles qu'ils attendent surtout. Un jour peut-être viendra où des européens debout les aideront à chasser leurs envahisseurs. En attendant, ce sont de simples poêles à bois, venus de France grâce aux bénévoles de "Solidarité Kosovo" qu'ont pu recevoir 50 familles de l'enclave de Rabovce, comme autant de soleils d'espoir pour franchir le cap de l'hiver. Un peu de vivres aussi. Et quelques cadeaux pour les enfants. Et beaucoup de chaleur humaine.

Après-demain 7 janvier, les serbes du Kosovo fêteront encore le Noël orthodoxe dans des conditions précaires. Le 10e depuis les premiers pogroms anti-serbes. Une parfaite illustration des éclatantes joies de ce "vivre ensemble" mondialiste qu'on veut nous imposer. Pour nous éviter çà, pour les délivrer de çà : Rassemblement Résistance Reconquête !

Solidarité Kosovo cliquez ici

Faites un don à SN.jpg

17:25 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook