Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 26 janvier 2015

Très bientôt, chez votre marchand de journaux...

tumblr_nisn21hytz1rnng97o1_500.jpg

23:03 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Grèce : premier round

Le billet de  Patrick Parment

syriza.jpgIl aura suffi d’une victoire quasi programmée d’une gauche hétéroclite en Grèce pour que les Mélenchon, Cécile Duflot et autre Laurent - du fantomatique parti communiste -, s’imaginent que cela pourrait se produire en France. J’entendais Mélenchon à la radio dire qu’il avait les capacités pour gouverner, lui et ses potes. Là, franchement, je suis parti d’un grand éclat de rire.

Les Grecs ont, en effet, massivement voté pour un parti, Syriza, qui leur a fait miroiter la Lune. Enfin, presque. Mettons-nous à la place des Grecs, ils en ont marre de l’austérité et ils vivent sur la corde raide depuis de nombreuses années. Les partis au pouvoir depuis des décennies, de droite comme de gauche, les ont menés à la faillite. Dès lors, pourquoi ne pas essayer autre chose, voir si une autre « volonté » politique, vierge dans le paysage politique, ne serait pas capable de desserrer l’étau.

Il ne faut cependant pas perdre de vue que la Grèce a aussi plongé en raison de ses carences étatiques et d’un système d’impôts totalement inégalitaire puisque ce sont les plus riches qui en payaient le moins. Les Niarkos et autre Onassis en savaient quelque chose d’autant que les leaders politiques, tous bords confondus, s’en mettaient aussi plein les poches. La première des réformes en Grèce consiste bien à remettre de l’ordre dans la machine étatique et d’éliminer les inégalités les plus criantes.

Ce qui ne risque pas d’arriver en France, camarade Mélenchon, car nous, Français, sommes perclus d’impôts et de taxes par des énarques fous qui ont transformés Bercy en asile d’aliénés.

Par ailleurs, il ne faut pas s’imaginer que le Système capitaliste européen,  gangrené par les tenants de la finance mondialisée carburant au dollar, va laisser la Grèce jouer peinarde dans son coin.

On aimerait, certes, voir la Grèce ébranler cette institution bruxelloise qui joue contre l’intérêt des peuples, mais la Grèce est un trop petit pays pour que cela émeuve les hiérarques de la haute finance. Qui a pris soin de placer, en partie, la dette grecque dans les banques européennes.

Pour casser le modèle économique européen, il faudrait qu’un des pays de l’ex-Europe des Six, sombre à son tour ou décide de sortir du Système. Chose qui ne saurait arriver avec les Hollande et autre pignouf à la Sarkozy. Cela serait également possible si les classes laborieuses, en ultime détresse, descendaient dans la rue. Or, nous n’en sommes pas encore là. Du moins tant qu’il y aura encore un poulet aux hormones dans nos frigos.

Pour toutes ces raisons et bien d’autres que j’ignore, Alexis Tsipras, le leader de Syriza, a de fortes chances d’aller à Canossa et tenter de négocier de quoi soulager les classes laborieuses qui pourraient être tentées par des aventures pus radicales avec Aube Dorée, par exemple.

Il ne faut pas non plus perdre de vue que le programme de ce Tsipras est d’un laxisme éhonté en matière d’immigration alors que la population grecque est de plus en plus exaspérée par ces hordes qui arrivent du Moyen Orient et d’Afrique du fait que la Grèce est, avec l’Italie,  l’une des portes d’entrée des immigrés en Europe. Et que Bruxelles s’en fout.

Alexis Tsipras est assis sur un baril de poudre. Attendons de voir la suite.

19:21 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

"SYNTHESE NATIONALE DIFFUSION", une organisation criminelle ?

liberte-dexpression-bafouee-132.jpg

Notre site de diffusion des Bouquins de Synthèse nationale était hébergé par une plate-forme américaine. Honte à nous, d'accord, mais on fait avec ce que l'on trouve. L'offre étant somme toute assez réduite et la liberté d'expression étant ce qu'elle est en France, il est parfois prudent de s'exiler si l'on veut continuer à dire et diffuser la vérité.

Je dis bien "était hébergé" car, arbitrairement et sans même nous prévenir, cette plate-forme a décidé samedi dernier de fermer notre site. Cela justement au moment où la diffusion de notre numéro hors-série "NON, nous ne sommes pas Charlie" atteignait des chiffres de ventes records pour notre maison d'édition. 

Le titre de notre hors-série, qui reflète malgré tout l'avis d'un nombre grandissant de nos compatriotes, n'est pas du goût des obsessionnels de la sécurité qui font les lois outre-Atlantique. Rappelons au passage que la classe politique française, l’UMPS, envisage de faire passer des lois similaires chez nous.

Bref, ne pas "être Charlie", en Amérique cela signifie sans doute que l’on est forcément pro Coulibaly et autres frères Kouachi. Du grand délire certes mais, en attendant, ce sont les nationalistes qui subissent les conséquences des imbécilités d’une telle politique liberticide.

Heureusement, chez nous, la solidarité n’est pas un vain mot. Nos amis de FrancePhi, la courageuse maison d’édition dirigée par Philippe Randa et Evelyne Cotinet, ont accepté de relayer la diffusion notre fameux numéro hors-série qui, décidément, dérange encore plus que nous l’espérions les chiens de garde de la pensée dominante. Vous pouvez donc le commander momentanément à l’adresse suivante : cliquez ici.  

Dans quelques jours, un nouveau site de diffusion des Bouquins de Synthèse nationale sera fonctionnel. Nous vous tiendrons informés. En attendant, FrancePhi est à votre disposition pour vous servir.

Merci à eux pour leur aide. Merci à vous tous pour votre compréhension et votre fidélité.

Roland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

Charlie 2.jpg

Vous pouvez bien-sûr continuer à commander par correspondance ce numéro hors-série de Synthèse nationale en nous retournant le bulletin suivant cliquez ici

11:11 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Réinfo, le mag télévisé du Parti de la France de cette semaine

11:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Grèce : l'Aube dorée en troisième position. Syriza, un parti dangereux...

aube-doree-1976177-jpg_1756363.JPG

Au terme des élections législatives qui se sont tenues en Grèce hier, l'Aube Dorée s'affirme comme le troisième parti politique grec qui, avec 6,30% des voix (364295), obtient 17 députés. Un score d'autant plus remarquable quand on connaît la chasse aux sorcières déclenchée contre tous ses dirigeants qui croupissent en prison sous des prétextes fallacieux. L'Aube Dorée a juste connu un petit affaiblissement puisque en juin 2012 elle rassemblait 6,92% des voix (425 982), obtenant 18 députés. Malgré la répression orchestrée par Samaras, dont le parti Nouvelle Démocratie a été mis à la porte par les Grecs (27,82% des voix), la performance confirme l'ancrage de l'Aube Dorée dans la vie politique grecque.

Cependant, on ne peut qu'être inquiet de la victoire (toute relative avec 36,36% des voix mais qui lui donne 149 sièges, à deux sièges de la majorité absolue) de Syriza, un conglomérat d'extrême-gauche rassemblant marxistes, trotskystes, et écologistes. Outre que leurs décisions ne vont pas uniquement se cantonner au domaine économique (comme ses électeurs le croient naïvement), on peut penser que la persécution dont est victime Aube Dorée va non seulement se poursuivre mais s'amplifier. On peut faire confiance à l'extrême-gauche, désormais gouvernementale, pour organiser une provocation quelconque qui servira de prétexte pour interdire le parti.

11:08 Publié dans En Europe et ailleurs... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

POUR AIDER CE BLOG D'INFORMATIONS : ABONNEZ-VOUS A LA REVUE "SYNTHESE NATIONALE"...

sn 38 2.jpg

Synthèse nationale n°38 est sorti.

120 pages, 12 €, une maquette renouvelée...

Retrouvez les articles de Serge Ayoub, Francis Bergeron, David Charpen, Georges Feltin-Tracol, Pieter Kerstens, Robert Neboit, Patrick Parment, Luc Pécharman, Dr Bernard Plouvier, Jean-Claude Rolinat, Pierre Vial et bien d'autres... L'éditorial de Roland Hélie, les notes de lectures, la vie de l'association Synthèse nationale, la 8e journée nationale et identitaire, le congrès du GUD, la Table ronde de Terre et peuple.

ABONNEMENT : 6 numéros 50 € (soutien 100 €)

Chèque à l'ordre de Synthèse nationale

à retourner à Synthèse nationale

116, rue de Charenton 75012 Paris

(Correspondance uniquement)

BULLETIN D'ABONNEMENT

01:39 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 25 janvier 2015

Harlem Désir à l’ONU pour réclamer la censure mondiale de l’internet tandis que BHL veut y sacraliser Israël

harlem-desir-onu-300x156.jpg

Médias-Presse-Infos cliquez ici

L’ex-patron de SOS Racisme reconverti en pâle politicien socialiste s’est trouvé un nouvel hochet en tant que secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes. Hier, il a pris la parole lors d’une session spéciale de l’assemblée générale de l’ONU consacrée… à l’antisémitisme. Harlem Désir est venu y plaider en faveur d’un « nouveau cadre juridique » permettant la censure mondiale d’internet.

Forcé de constater « qu’il y a aujourd’hui de nouvelles formes de propagande qui utilisent les réseaux sociaux », perturbant ainsi quelque peu la propagande universelle des promoteurs du nouvel ordre mondial, Harlem Désir a lancé cet appel à la censure: « Il faut répondre mais aussi limiter la diffusion de ces messages ». Quelques jours après avoir défilé au sein d’une « marche républicaine » réclamant la « liberté d’expression » pour un journal ordurier, scatophile et blasphématoire, l’envoyé du gouvernement français à l’ONU tient un discours inverse destiné à museler les dissidents : « Nous devons lancer un appel et aussi mettre en place un cadre juridique pour que les plateformes internet qui gèrent les réseaux sociaux aient une attitude responsable ».

Dans une démarche digne de Big Brother, Harlem Désir a souhaité la mise en place d’une conférence internationale afin de « lutter contre une sphère mondiale délocalisée ».

La France et l’Union européenne planchent en ce moment sur une réforme des législations contre le racisme et l’antisémitisme afin de faciliter la persécution des sites internet qui maintiennent des poches de résistance au milieu de la pensée unique. 

Michael Roth, ministre d’Etat allemand, a lui-aussi appelé à une initiative en ce sens « au niveau international », rappelant les propos de l'UEJF à propos de la " nécessité d'une gouvernance mondiale " (cliquez ici) pour réguler internet.

Dans la foulée,Harlem Désir, dont le nom est reprissur le site sioniste terredisral.com dans la liste "des juifs de François Hollande" (cliquez ici), a encore lancé :  « Sans les juifs d’Europe, l’Europe ne serait plus l’Europe ».

Autre intervenant inévitable dans un tel contexte, Bernard-Henri Lévy a pris la parole pour effrayer les participants à propos du retour des « spectres » de l’antisémitisme et du terrorisme et … « réhabiliter » Israël.

« Votre assemblée avait la sainte tâche de conjurer le réveil de ces spectres. Mais non, les spectres sont de retour, et c’est pour cela que nous sommes ici », a-t-il déclaré, confirmant qu’à ses yeux, le sacré c’est Israël.

BHL a brossé une description confuse du « nouvel antisémitisme », permettant d’y inclure en vue de les interdire toutes les critiques à l’égard d’Israël ou du judaïsme.

Dans un message vidéo, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a affirmé que les Nations unies avaient « pour devoir de lutter contre l’antisémitisme si elles voulaient rester fidèles à leur idéal et à leur principe fondateur ».

A l’issue de la session, qui n’a débouché sur aucune décision, une quarantaine de pays ont publié une déclaration commune qui invite les 193 pays membres de l’ONU à prendre des mesures législatives et éducatives dont la nomination de « responsables gouvernementaux » chargés de ce dossier.

L’avenir s’annonce sombre. Qui va définir ce qui est « antisémite » ? Utiliser le mot « juif » dans un écrit ou un propos autre que laudateur sera-t-il tout simplement interdit ? Voilà qui rappelle le De Flato de Cicéron à propos de « ces gens qu’il m’est interdit de nommer« .

Décidément, l’affaire Charlie Hebdo n’a pas fini d’entraîner des conséquences bien opportunes pour les promoteurs de la police de la pensée.

19:32 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Non, les profs n’ont pas vocation à enseigner le fait religieux à l’école publique !

kozzi-little_girl_and_her_mother_studying-2387x1591-1456x648.jpg

Véronique Bouzou - Boulevard Voltaire cliquez ici

Dans le sillage des attaques terroristes perpétrées en France et de l’attitude de certains élèves refusant – entre autres provocations – de respecter la minute de silence, le ministre de l’Éducation nationale a annoncé que les élèves du primaire à la terminale bénéficieraient d’un « enseignement laïc des faits religieux » à la rentrée prochaine. Pas question, cependant, de faire porter aux seuls enseignants le poids d’une telle responsabilité. Ces derniers seront secondés par des « spécialistes » de la citoyenneté, de la laïcité et de la mémoire.

N’en déplaise à Najat Vallaud-Belkacem, ce n’est pas aux enseignants d’inculquer, même partiellement et de façon laïque, le fait religieux auprès de leurs élèves. La mission première de l’école est d’apprendre à lire, écrire et compter, pas à prier ! Le concept de laïcité, tant dévoyé ces temps-ci, repose sur le principe de séparation de l’État et de la religion. Une définition qui s’applique à l’école publique, qui n’est pas là pour débattre des religions.

Pas plus qu’elle n’est là pour organiser des discussions de comptoir autour d’une actualité bouillante que les politiques eux-mêmes se gardent bien de commenter sous peine de procès en « islamophobie ». Les quelques intellectuels et journalistes qui s’y sont risqués comme Houellebecq, Zemmour, Finkielkraut, Onfray ou Tesson ont subi les foudres des tenants du « politiquement correct » qui ne sont pas allés jusqu’à leur imputer la responsabilité des attentats, mais presque.

En marge de l’enseignement laïc des faits religieux ont été annoncées des actions spécifiques contre le racisme et l’antisémitisme. L’assassinat de citoyens français dans une supérette casher justifie amplement les mesures pour lutter contre l’antisémitisme et les nouvelles formes qu’il revêt. Mais que vient faire ici le sempiternel discours antiraciste ? Ce n’est pas au nom du « racisme » que les meurtriers ont agi mais au nom de l’interprétation radicale d’une religion. Faut-il voir derrière cette mesure l’action souterraine des associations antiracistes et autres officines affiliées au pouvoir socialiste ? Tout est bon pour renforcer leur mainmise sur l’école qui, peu à peu, leur échappe. En témoigne la désaffection croissante de la population enseignante pour l’idéologie gauchisante et ses vieilles lunes : égalitarisme, culture de l’excuse, communautarisme…

Si elle veut lutter efficacement contre la contagion du fanatisme religieux dans son enceinte, l’école républicaine et laïque n’a qu’un seul mot à prononcer : fermeté ! Fermeté à l’égard des élèves, parents voire enseignants qui entendent faire de l’école publique le terrain du prosélytisme religieux. On ne saurait que trop leur conseiller de se tourner vers les écoles confessionnelles où ils pourront s’exprimer et débattre à loisir. L’école publique peut enseigner l’histoire des grandes religions, mais pas la pratique religieuse qui relève définitivement de la sphère privée.

16:44 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

SABOTAGE !

sabotage_2014_movie-t1.jpgLe site de vente en ligne de Synthèse nationale, Synthèse diffusion, a été provisoirement endommagé.

Nous sommes en train de réparer les dégâts.

13:43 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 24 janvier 2015

Richard Roudier interpelle le maire de Lattes (34) au sujet de la construction d'une mosquée :

Excellent Richard Roudier...

19:51 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le Parti de la France à la Marche pour la Vie de dimanche prochain...

marche-pour-la-vie1-e1418309285801.png

Un communiqué du Parti de la France

Le premier des droits humains à défendre étant le droit à la Vie, Carl Lang, les élus et les militants du Parti de la France participeront le dimanche 25 janvier à la Onzième Marche pour la Vie.

Face aux tenants de la Culture de mort qui veulent désormais légaliser l'euthanasie, Le Parti de la France et Carl Lang proposent, d'une part, l'inscription dans la Constitution du principe de respect de la Vie depuis sa conception jusqu'à son terme naturel, d'autre part, le remplacement des lois Veil, Roudy et Aubry sur l'avortement par une grande politique familiale favorisant l'accueil de la Vie.

Le Parti de la France appelle ses militants et sympathisants à soutenir et venir manifester comme chaque année dimanche pour la grande Marche pour la Vie et à se rassembler à partir de 13h30.

Changement de lieu de rassemblement :

Suite à une modification préfectorale, le défilé débutera place Denfert Rochereau. Le rendez-vous des militants et sympathisants du Parti de la France aura lieu à 13h30 à l'angle du Boulevard Raspail et de l'avenue Edgard Quinet (métro Raspail).

19:45 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Donnons la parole aux grandes consciences de la démocratie

Ces poètes sont des purs produits de la grande réussite de la politique d'immigration de la Ve République...

La bobocratie les considère même comme des "artistes"...

A vous d'apprécier !

Soulignons que ces braves garçons ne sont animés par la haine, qu'ils sont très appréciés par leur entourage et rappelons que leurs grands parents ont beaucoup soufferts du colonialisme.

13:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Vous avez dit islamophobie ? Une mise au point

charles-martel.jpg

Pierre Le Vigan - Boulevard Voltaire cliquez ici

Ne peut-on évoquer la situation actuelle sans utiliser le terme d’islamophobie à tort et à travers ? Nul ne doute qu’il y ait des gens qui critiquent l’islam, comme telle autre religion, ou comme telle croyance politique, pour des raisons caricaturales, mal informées, ou simplement très bêtes. Que le pouvoir ait tout intérêt à ce que monte une peur diffuse propice à l’union nationale (autour des responsables de la situation actuelle), c’est l’évidence. Que le pouvoir ne cesse de répéter « pas d’amalgame » tout en sachant très bien avec qui se fait l’amalgame, cela ne trompe pas non plus les esprits habitués à la communication gouvernementale.

Mais critiquer l’islam n’est pas principalement une question de phobie (peur de, angoisse de). En outre, la lutte contre l’« islamophobie » est menée par des militants de l’islam (ou des immigrationnistes aveuglés). Dans ces conditions, toute critique même courtoise et nuancée de l’islam devient de l’islamophobie. Pour échapper à l’islamophobie, il ne reste qu’une voie : l’islamophilie systématique. Sortons donc de l’usage de ce terme piégé.

Restent de réelles questions. On doit pouvoir se demander, sans être taxé par quiconque d’« islamophobe » :
1) si l’islam est ou n’est pas compatible avec la culture européenne, par exemple avec la place de la femme, surtout dans le cas où il est présent en masse au sein de nos peuples, jusqu’à changer nos peuples ;
2) si on peut critiquer les monothéismes, notamment pour leur intolérance, sans mettre en question le plus tardif et le plus « pur » – le plus absolu – des monothéismes, à savoir l’islam. Le judaïsme est en effet un monothéisme très proche du paganisme car national et le plus proche de ses racines païennes, et le christianisme est imprégné de la pensée pré-chrétienne. L’incarnation l’éloigne en outre du monothéisme pur.

Il serait dès lors étonnant qu’une critique légitime de la logique des monothéismes, que nous appellerons de manière un peu outrée « totalitaire » – en tout cas étouffante – épargne le cas de l’islam, et lui seul. Là aussi, sans haine et sans outrance, mais aussi sans esquive.

De surcroît, au lieu de dire que les islamophobes (sic) sont les idiots utiles du fondamentalisme islamiste – belle mais vaine figure de rhétorique, eût dit Socrate –, on pourrait dire que les terroristes islamistes sont les idiots utiles du nouvel ordre mondial et du choc des civilisations. Qu’il s’agisse d’un choc des sous-civilisations (islamisme antioccidental mais occidentalisé contre laïcisme primaire français, qui est tout ce qui nous reste de ce que fut l’esprit de la République) ne change en l’occurrence rien à l’affaire.

13:35 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le numéro 62 du magazine Terre et peuple est paru :

62-couv.jpg

Plus d'informations : cliquez ici

13:17 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

NON, NOUS NE SOMMES PAS CHARLIE ! Déjà plus de 1000 exemplaires vendus... et ça continue !

Charlie 2.jpg

En 4 jours, plus de 1 000 exemplaires vendus !

Et ça continue !

Bulletin de commande cliquez ici

Commandez-le en ligne cliquez là

13:17 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Syndicats : corruption, dérives, Trahison...

images.jpg

Yann

Terre et peuple cliquez ici

Syndicats : corruption, dérives, Trahison, voici le titre d’un ouvrage très intéressant issu d’une enquête sur le milieu syndical menée dans les plus grandes entreprises publiques, semi-étatiques ou même privées (Sncf, La Poste, Ratp, Air France, logements sociaux, les douanes, Dalkia, etc…). Nous pourrions ajouter à cette liste de déviances les harcèlements, les intimidations et menaces, et la lâcheté. Liste bien entendue non exhaustive…

La CGT est la plus souvent impliquée, certainement parce qu’elle est généralement le syndicat majoritaire dans ces secteurs. Mais les autres syndicats (UNSA, CFDT, FO et même SUD dont un des auteurs fait partie) sont impliqués dans d’innombrables magouilles : petits et grands arrangements entre directions et syndicats (souvent au détriment des salariés) ; silence des centrales syndicales concernant des faits avérés de transactions financières douteuses (notamment dans leur trésorerie très opaque); responsables syndicalistes et politiciens copains comme cochons pour l’attribution de certains marchés… J’en passe et des pires…

Malgré leur sensibilité de gauche, les deux auteurs n’épargnent personne et ont même l’honnêteté de mettre dans la bibliographie un livre de notre camarade Jean-Claude Valla, Georges Valois, de l’anarcho-syndicalisme au fascisme. Pourtant on pourra relever quelques contradictions, notamment un passage page 164 sur les douanes, où les auteurs s’étonnent que peu de syndicats « dénoncent la porosité effarante des frontières ». Ce qui semble en nette contradiction avec le syndicat SUD de M. Touly qui est le premier à défendre les clandestins et qui milite pour l’ouverture des frontières…

Après lecture de tous ces faits ahurissants, il est plus que nécessaire qu’un syndicalisme identitaire nettoie les écuries d’Augias afin de laisser la place aux vrais syndicalistes, défenseurs de TOUS les salariés, et non protecteurs d’une minorité corrompue et sectaire qui se gave toujours plus au détriment du bien commun.

12:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le Journal du Chaos de cette semaine :

journal du chaos 4.jpg

Pour télécharger, cliquez ICI

11:20 Publié dans Le Journal du Chaos hebdo | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Jean-Marie Le Pen au Bistro Libertés de TV Libertés

10:48 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le MNR à la Marche pour la Vie

marche-pour-la-vie1-e1418309285801.pngUn communiqué du MNR :
 
 - Annonce de mesures visant à développer la pratique de l’avortement dans le plan santé qui sera discuté avant l’été
 
- Ouverture à l’Assemblée Nationale le 21 janvier du débat sur la fin de vie dont les travaux préparatoires ont conclu à la prochaine légalisation de gestes euthanasiques.
 
C'est pourquoi le MNR vous invite à participer à la prochaine Marche pour la vie.
 
Rendez-vous dimanche 25 janvier à 13 h 30, place Denfert-Rochereau, pour défendre la vie.
 

09:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 23 janvier 2015

Jeudi 5 février : conférence de Synthèse nationale sur la Syrie

sn cof terro syrie 2015.jpg

Demandez une invitation

synthesenationale@club-internet.fr

12:09 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

DEBAT : intéressant échange de vues entre Métamg et Vox-NR au sujet du FN

leurre-souple-ty-fourrage-monte.jpg

LE LEURRE FRANÇAIS

Attendre gentiment les élections

Michel Lhomme

Métamag cliquez ici

Prenons, pour commencer l'année, un peu de hauteur. S'agira-t-il pour le Front National de gouverner, de gérer les affaires ou bien de rompre avec le système ?

Nous remercions ici l'excellent article de notre camarade Philippe Delbauvre sur voxnr.com qui est l'exemple même de la courtoisie des discussions que nous prônons, ce que j'appelle en privé l'esprit satsanga de satsang, un mot sanskrit qui signifie « être en compagnie de la vérité », en « compagnie des sages » ou en  « compagnie de la vérité qui est en soi » ou « rassembler le vrai en soi ». Le terme désigne précisément les assemblées fondées sur les principes de la non-dualité et des contradictoires qui seules et bien loin du point Godwin des invectives médiatiques récurrentes peuvent faire avancer la discussion.

Dans le texte de Delbrauve, le mot n'a pas été prononcé une seule fois mais si nous devions résumer la position du Front National sur l'échiquier politique français, c'est  bien celle de parti populiste. Le Front national est le premier grand parti populiste français. Or, de tradition républicaine, la France n'a jamais eu affaire par le passé au populisme comme manifestation politique d'envergure en dehors peut-être de l'éphémère poujadisme des années 50.

Lire la suite

07:02 Publié dans Michel Lhomme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 22 janvier 2015

Le Marquis aux Ronchons : bonne table !

image002.png

19:23 Publié dans Sortir en ville... ou à la campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Comme souvent, Éric Zemmour parle d'or


Éric Zemmour : "À chacun son sacré" par rtl-fr

12:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Arno Klarsfeld n’en revient pas. Et nous avec lui…

blog-arno-klarsfeld_12mai2009.jpg

Gabrielle Cluzel

Boulevard Voltaire cliquez ici

Arno Klarsfeld est interloqué. Si interloqué qu’il a posté sur Twitter sa lettre de convocation du tribunal de grande instance de Nanterre, assortie de cette phrase : « Je suis convoqué le 3 fév pr être mis en examen pr av dit : “la France n’est pas antisémite mais une partie des jeunes des banlieues l’est”. »

La citation, à dire vrai, n’est pas complète. Le 9 janvier 2014 sur i>Télé, Arno Klarsfeld avait déclaré : « Non, la France n’est pas antisémite, il y a le noyau dur de l’extrême droite qui l’est vigoureusement, une partie de l’ultra-gauche et les islamistes et une partie des jeunes de banlieue. » Il est mis en examen pour avoir « porté atteinte à l’honneur et à la considération des “jeunes de banlieue” ».

Oui, Arno Klarsfeld n’en revient pas. Et nous avec lui. D’abord parce qu’ayant porté la même appréciation sur plusieurs segments de la population, si atteinte à l’honneur et à la considération il y a eu, elle devrait donc toucher tous ces segments. Si je traite de sinistre abruti Pierre, Paul et Jacques, pourquoi la justice se saisirait-elle du seul cas de Jacques ? Passons sur les islamistes qui se tapent de la considération qu’on leur porte comme de leur première kalach’… mais l’extrême gauche, l’extrême droite qui, si on en prend la définition usuelle, représente quand même 25 % de l’électorat, eux n’auraient donc pas été atteints comme les « jeunes des banlieues » ? Ils n’auraient donc ni honneur ni considération à défendre ? Ou en tout cas leur honneur et leur considération, tout le monde s’en tamponne le coquillard ?

Ensuite parce qu’Arno Klarsfeld n’a pas non plus livré le scoop du siècle. N’a pas découvert la pierre de Rosette, l’eau tiède, le fil à couper le beurre. « Une partie des jeunes de banlieue est antisémite… » « Une partie », cela veut dire quoi, au juste ? Une immense, une petite, une infime ? Dites donc, le monsieur nous avait habitués à déclarations plus fougueuses, fracassantes, ébouriffantes. « Une partie des jeunes de banlieue est antisémite. » Oui, bon. Cela sent son lieu commun de dîner en ville entre retraités, au moment de la tisane, après « les islamistes-sont-vraiment-des-fous » et « il-faut-faire-attention-dans-les-transports-en-commun-avec-tout-ce-qui-se-passe ».

Que cherche-t-on donc à montrer en mettant Arno Klarsfeld en examen ? Que son assertion est fausse ? Dans ce cas, c’est donc que l’assertion contraire est vraie : « Aucun jeune de banlieue n’est antisémite… » On peut rigoler quand même deux minutes, ou l’on va, nous aussi, recevoir une convocation ?

Que ces choses-là ne doivent pas être dites ? Que, comme dit l’autre, chacun son boulot et les vaches seront bien gardées, et celui d’Arno Klarsfeld, c’est de traquer l’antisémitisme dans le bocal de formol, sur l’étagère poussiéreuse, avec son étiquette écrite à l’encre de chine : « vieille droite ».

La prochaine fois qu’Arno Klarsfeld passera sur i>Télé, il pourra compléter son énumération : « … une partie des jeunes de banlieue et tous ceux, les yeux fixés sur la ligne Maginot de l’antisémitisme façon grand-papa, qui font semblant de ne pas les voir, les laissant benoîtement s’installer, croître et prospérer ».

12:07 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

RAPPEL : dimanche prochain, à Calais !

10455431_598112403655579_6696455561231141723_n.jpg

01:05 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Jeudi, c'est le jour de Rivarol :

homepage_logo.jpg

3,50€, chez votre marchand de journaux

00:55 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Emmanuel Ratier revient sur "l'affaire Charlie"

00:52 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 21 janvier 2015

En ce 21 janvier 2015, je suis Louis…

je-suis-louis-1456x648.jpg

Jean-André Bossy

Boulevard Voltaire cliquez ici

« Je meurs innocent de tous les crimes qu’on m’impute. Je pardonne aux auteurs de ma mort. Je prie Dieu que le sang que vous allez répandre ne retombe jamais sur la France. »

Depuis le 21 janvier 1793, la France a souvent saigné. Qui, aujourd’hui, se préoccupe de la France et des Français ? « Les musulmans sont les premières victimes du fanatisme et du fondamentalisme », a déclaré monsieur Hollande, éphémère président de la République exsangue. Soit ! De la même façon, ce monsieur pourrait nous dire « Les communistes sont les premières victimes du goulag » ou encore « Les nazis sont les premières victimes de la Shoah », surpassant Bernanos qui affirmait qu’ " Hitler avait déshonoré l’antisémitisme ".

Monsieur Hollande et son gouvernement n’ont de cesse de nommer des victimes ; je préférerais que les coupables soient recherchés : de qui, de quoi sont victimes les millions de chômeurs, les sans-abri, les sans-dents, nous tous, les Français ?

Les gouvernements successifs, incapables d’assurer leurs devoirs régaliens, se réfugient tous dans la défense des « valeurs républicaines », monsieur Bartolone allant jusqu’à parler de la « religion suprême pour chacun d’entre nous : la religion de la République ».

Quels en sont les commandements ? La liberté ? Celle de blesser les croyants en se moquant du pape et de Mahomet, mais interdisant de caricaturer madame Taubira. L’égalité qui permet aux clandestins ayant violé nos frontières et nos lois de bénéficier de l’AME, lorsque le salarié imposable doit quérir l’autorisation de sa mutuelle pour certains soins ? La fraternité des Enfoirés, ces milliardaires qui demandent aux smicards de donner de l’argent aux SDF, à l’instar des journalistes et politiciens qui nous imposent le « vivre ensemble », alors qu’eux vivent entre eux, à côté, voire très au-dessus ? Qui sont les prophètes, les idoles de cette religion de la République ? Strauss-Kahn, Tiberi, Cahuzac, Cambadélis, Balkany, Fabius, Désir, Sarkozy, Thévenot, faites-moi rêver, que diable ! Quelle est la genèse de cette religion suprême ? L’Être suprême, cher à Rosbespierre, mais prélude de la Terreur…

Ernest Renan disait : « Le jour où la France coupa la tête à son roi, elle commit un suicide. » Louis XVI, quittant sa geôle pour rejoindre l’échafaud, ne s’inquiéta pas de son propre sort, mais demanda des nouvelles de La Pérouse, officier français, explorateur au service de la France. Comment PS, UMP, FN, EELV, etc., pourraient-ils se préparer pour 2017 tout en se souciant de La Pérouse ? Les Français sont les premières victimes de la République.

En ce 21 janvier 2015, Je suis Louis.

20:42 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Participation aux manifs : la préfecture de police ment !

20:18 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

A lire et à offrir !

DV SP.jpg

Bulletin de commande

Le commander en ligne cliquez ici

11:09 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook