Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 19 janvier 2022

Eric Zemmour répond aux inquisiteurs

hhgfvcx.jpg

10:06 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Marche pour la vie : les reportages...

00:59 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 18 janvier 2022

À la RENCONTRE des ANTI-PASS

Très bon reportage de " L'Étudiant libre" qui s'est rendu à la manifestation anti-pass vaccinal le samedi 8 janvier 2022. En cette année présidentielle, ce combat est devenu pour eux encore plus politique. Certains élus étaient présents, dont le sénateur Stéphane Ravier.

Capture d’écran 2022-01-18 à 13.28.19.png

13:32 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Marche de la Fierté Parisienne : Hommage à Sainte Geneviève. Paris 15 Janvier 2022

Reportage de l'Agence LDC News.

1686213524.jpg

12:51 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Pécresse : tromperie sur la marchandise

pecresse 2.jpg

La candidate LR aux élections présidentielles enchaîne les prises de position et grandes déclarations qui laisseraient penser qu’elle est de droite. Pourtant, la carrière politique de Valérie Pécresse est jonchée de retournements de veste, de trahisons en tout genre, de clientélisme de bas étage et de conflits d'intérêt. Bref, les traditionnelles méthodes de son mentor d’hier, Chirac.

Lire la suite ICI

Source : L’Incorrect, janvier 2022

06:16 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 17 janvier 2022

Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, était invité à la réunion de lancement de la section quimpéroise de Reconquête

IMG_49941.jpgCe dimanche 16 janvier se tenait à Quimper la réunion de lancement de la section locale de Reconquête. Plus de 120 personnes ont répondu à l'invitation d'Anne-Marie Kerléo, déléguée de la première circonscription du Finistère du nouveau parti créé par Eric Zemmour le 5 décembre dernier à Villepinte (93). Rassembler autant de monde après à peine un mois d'existence était un pari audacieux : nos amis quimpérois l'ont gagné, qu'ils en soient félicités. Cela laisse présager un bel avenir pour le nouveau parti conquérant en Bretagne dirigé d'une main de maître par notre ami Philippe Milliau. 

L'invité d'honneur d'Anne-Marie Kerléo était justement le directeur de Synthèse nationale, Roland Hélie, venu (en presque voisin) expliquer les raisons pour lesquelles il estime que la candidature d'Eric Zemmour est la seule capable de réunir l'ensemble des forces nationales, souverainistes, identitaires et non-conformistes afin d'enrayer le processus de dislocation de notre nation et de notre civilisation orchestré par l'ensemble de la classe politico-médiatique aux affaires depuis trop longtemps. 

Roland Hélie a dénoncé les manoeuvres odieuses visant à discréditer le candidat de la France française et a appelé les patriotes à une mobilisation générale sans précédent afin de mettre définitivement à bas les tenants du Système et faire ainsi d'Eric Zemmour le prochain président de la République française. Il a rappelé que, face à l'arrivée massive de populations venues d'ailleurs, nous n'avons plus l'éternité devant nous et que, si nous voulons sauver notre identité, il n'y a plus de temps à perdre dans les tergiversations stériles qui divisent notre camp.

La réunion s'est achevée par une traditionnelle galette des Rois. Notons la présence de nombreux jeunes militants de Génération Z qui ont encadré, avec efficacité et bonne humeur, cette sympathique journée.  Une dernière chose, le stand de Synthèse nationale a remporté un franc succès et le livre "Pourquoi Éric Zemmour ? La droite nationale à l'heure du choix" cliquez ici, ouvrage réalisé sous la direction de Franck Buleux, a été abondamment diffusé. Merci à nos amis quimpérois pour leur accueil.

S.N.

IMG_49922.jpg

Un public nombreux et attentif.

0.jpg

Roland Hélie lors de son intervention.

IMG_49911.jpg

Une réunion parfaitement encadrée par les jeunes étudiants de Génération Z.

01:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 16 janvier 2022

Samedi 29 janvier 2022 : le Parti de la France saluera la mémoire de Roger Holeindre

271559670_604662260817140_8898118375881796218_n.jpg

Sur Roger Holeindre, lire le livre C'est Roger cliquez là

22:08 Publié dans Nous avions un camarade... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Sortie le 21 janvier du nouveau livre de Charles-Henri d'Elloy : Le procès de Jupiter

CHN 18 ANNONCE 1 copie 4.jpg

En savoir plus cliquez ici

Le commander dès maintenant cliquez là

10:08 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 15 janvier 2022

DE MARINE LE PEN À LA GAUCHE BIENPENSANTE : LE CHOEUR DES VIERGES INDIGNÉES INSTRUMENTALISE LES PROPOS RÉALISTES ET REMPLIS D'HUMANITÉ D'ÉRIC ZEMMOUR

2022 01 EZ HANDICAP.jpg

Lu sur le site Le Monde.fr, le 15 01 2022 : Nouvelle polémique en marge d’un déplacement d’Éric Zemmour. Lors d’une rencontre avec des enseignants acquis à sa cause à Honnecourt-sur-Escaut (Nord) vendredi 14 janvier, le candidat d’extrême droite s’est déclaré favorable à l’accueil des enfants en situation de handicap dans des « établissements spécialisés, sauf pour les gens légèrement handicapés évidemment », plutôt que dans les classes avec les autres élèves.

« Pour le reste, oui, je pense que l’obsession de l’inclusion est une mauvaise manière faite aux autres enfants et à ces enfants-là qui sont, les pauvres, complètement dépassés par les autres enfants. Donc je pense qu’il faut des enseignants spécialisés qui s’en occupent », a-t-il estimé. ()

IL FAUDRAIT NOUS EXPLIQUER CE QU’IL Y A DE « CHOQUANT » DANS CES PROPOS… EN REVANCHE, CE QUI EST VRAIMENT ÉCOEURANT, CE SONT LES RÉACTIONS « INDIGNÉES » DE LA CLASSE POLITIQUE DANS SON ENSEMBLE !

LA RÉACTION D'ERIC ZEMMOUR :  cliquez ici

Réaction de Jean-Marie Le Pen :

271892035_1612628219080041_8587970149447711255_n.jpg

et celle de Thomas Joly,

président du Parti de la France :

271889453_609238753692824_2497048125403452288_n.jpg

22:11 Publié dans Présidentielle 2022 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Journal du chaos

couv nn.jpg

Pour télécharger, cliquez ICI

04:54 Publié dans Le Journal du Chaos hebdo | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 14 janvier 2022

Le livre "Pourquoi Eric Zemmour ?", réalisé sous la direction de Franck Buleux, commenté au Québec

CHN 18 ANNONCE 1 copie 4.jpg

Rémi Tremblay EuroLibertés cliquez ici

Pourquoi certains cadres de la droite nationaliste rejoignent-ils le camp du polémiste de CNews ?

L’année 2022 verra deux échéances électorales, soit les législatives québécoises et la présidentielle française. L’élection dans la Belle province revêt pour le moment un intérêt secondaire : le premier ministre François Legault jouit d’une popularité dont rêve probablement Macron ; sa réélection est inéluctable, la seule question qui reste en suspens est de savoir combien de sièges l’opposition conservera.

En France c’est différent.

Le camp national est bien déterminé à en finir avec Macron, mais entre le désir et la réalité, il y a un fossé. La question électorale est d’autant plus intéressante en 2022 que le camp national est divisé en deux. Finie l’époque ou le vote nationaliste allait automatiquement au Rassemblement national, malgré ses abandons et ses déboires. Désormais, deux alternatives : Le Pen fille ou Zemmour.

La position de ceux qui rejettent Zemmour, à l’instar de Rivarol, est bien connue, tout comme l’est celle de ceux qui refusent carrément d’entériner l’une ou l’autre de ces candidatures républicaines par rejet du concept même de la démocratie. Celles des nationalistes ayant rejoint le camp Zemmour l’est beaucoup moins, d’où mon intérêt pour le livre Pourquoi Éric Zemmour, un ouvrage collectif rassemblant les contributions de militants historiques tels Philippe Randa, Roland Hélie, Bruno Hirout, André Posokhow (qui dresse une intéressante perspective historique) mais aussi de plus jeunes comme Romain Guérin (qui dresse un puissant plaidoyer) ou Thomas et Alaric qui ont rejoint « Génération Z ».

En aucun cas on ne pourrait accuser les contributeurs d’une quelconque forme d’opportunisme : le livre a été rédigé avant que Zemmour ne se déclare comme candidat, mais ce n’est qu’aujourd’hui qu’il prend toute son importance.

Inutile de le dire, il serait inconvenant pour un Québécois de donner son opinion personnelle sur la joute française, ce n’est d’ailleurs pas le propos de ce billet qui se bornera à présenter ce livre étayant les arguments des « ralliés au camp zemmourien ».

D’abord Frank Buleux nous présente une bibliographie commentée et résumée des ouvrages écrits par Zemmour. Le travail est nécessaire et est loin d’être inintéressant. En 25 ans, ce ne sont pas moins de 16 livres, essais et romans, qui ont paru sous sa plume. En remontant le fil d’Ariane de sa pensée, on comprend qu’il n’est pas un rallié de la onzième heure, un opportuniste découvrant soudainement que la France va mal : son œuvre présente certes une évolution – le contraire aurait démontré une crispation qui n’est pas un signe de vitalité -, mais aussi une constance logique. Les maux qu’il dénonce, il ne les a pas découverts en 2021. Fruit d’une réflexion de longue haleine que Buleux retrace dans sa production littéraire s’étalant sur un quart de siècle. N’ayant lu sur le bretteur de CNews que des articles de presse, ainsi que L’autre Zemmour, ce travail me parut essentiel.

Puis, après cette copieuse introduction à la pensée zemmourienne, les différents acteurs se mouillent et expliquent au lecteur, à l’électeur, ce qui les a convaincus de franchir le pas, de rejoindre le camp Zemmour et de s’y investir, chacun avec ses particularités, pensons aux régionalistes qui se sont prêtés à l’exercice.

Zemmour, homme providentiel ? Personne ne va jusque-là, fort heureusement. C’eût été une atteinte à l’intelligence, un manque de maturité politique. Ce qui ressort toutefois est la concordance des idées et des thèmes dont certains ont été abandonnés par Le Pen ou dilués pour des questions de respectabilité. Zemmour ne mise pas sur la dédiabolisation, qui consiste en une série de compromis sur le fond sans rien obtenir en échange, mais au contraire sur le respect des principes. Le grand remplacement, il n’hésite pas à en parler et ne tourne pas autour du pot en refusant de nommer un chat un chat. Pour régler un problème, il faut d’abord avoir le courage de le nommer. Ainsi, avec l’urgence démographique et l’accélération du phénomène remplaciste, il faut un candidat affirmatif et seul le polémiste occupe ce créneau. Son programme serait donc le plus en adéquation avec nos idéaux.

Est souvent aussi invoquée la crédibilité du personnage. Plusieurs souhaitent éviter une nouvelle mouture du deuxième tour de 2017 et pour cela, il faut hausser le niveau. Avec sa culture, son sens de la repartie, son envergure, il semble mieux préparé pour un tel défi, tout comme on l’envisage mieux à l’Élysée que Marine Le Pen. Sa popularité médiatique joue évidemment en sa faveur en ce qui a trait à ses chances de se hisser au second tour et de gagner la joute.

D’autres y voient la possibilité d’imposer certains thèmes dans le débat public, voire de radicaliser les positions sur l’immigration, une technique pragmatique relevant de l’approche métapolitique et d’une conception réaliste de la politique au sens le plus large. Les tenants de cette ligne ne regardent pas 2022, mais 2027 et après. Zemmour préparerait le champ du futur avec sa candidature, gagnante ou non.

Qu’on adhère ou non à ce réquisitoire, il démontre à la perfection que ce n’est ni par opportunisme, ni par manque de réflexion que certains de la cause nationale rejoignent le camp Zemmour. Les arguments sont étayés, solides, ce qui rend le débat d’autant plus intéressant.

Sous la direction de Franck Buleux, Pourquoi Éric Zemmour ? Éditions Synthèse nationale, 2021, 194 p. Pour commander ce livre, cliquez ici.

23:04 Publié dans Livres, Présidentielle 2022, Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Eloge de la vraie cuisine

cuisine.jpg

A l’heure où les émissions culinaires avec de vrais faux chefs se multiplient sur les chaîne de télévision, où les grands chefs étoilés de ce que l’on nomme la grande cuisine, gastronomique pour ne pas la nommer, se prennent pour Alexandre Dumas ou Jules Gouffé, et nous gratifient de livres dont les recettes sont la plupart du temps irréalisables pour le commun des mortels, il est temps de revenir à la réalité, car la vraie cuisine est bel et bien celle de la ménagère, celle de nos grands-mères dont le recettes se transmettent de mère en fille, bref, celle de tous les jours. Et Françoise Monestier, dont les chroniques nous ravissent toujours dans Présent, de nous signaler un vrai livre de cuisine à la portée de tous, Méthode de cuisine à l’usage des personnes intelligentes, par Marie Delcourt (Les Belles lettres)

Lire la suite ICI

Source : Présent 14/01/2022

15:38 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Coronavirus : on nous enfume !

gerald-kierzek-.jpg

Médecin urgentiste, consultant santé de TF1 et LCI, et directeur médical de Doctissimo, Gérald Kierzek conteste la responsabilité des non-vaccinés dans la crise de l'hôpital et regrette qu’une partie du corps médical ait abandonné l'éthique pour la morale.

Lire la suite ICI

Gérald Kierzek est aussi l’auteur de : Coronavirus, comment s’en protéger, Archipoche, 89 pages.

Source : Valeurs actuelles 13/01/2022

15:15 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 13 janvier 2022

Bascule en vue

eap-chute-plain-pied (2).png

Maurice Bernard

En mai 2017, Anne-Laure Debaecker, de l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, interroge Christophe Guilluy dont le dernier livre Le crépuscule de la France d’en haut vient d’être publié  (VA n°4198 du 11 au 17 mai 2017). Cet entretien, paru quatre jours après l’élection d’Emmanuel Macron, commence par une mise en garde prémonitoire du géographe à l’intention du nouveau président :

« Si le candidat d’En marche ! ne prend pas en charge les réalités populaires et les aspirations que dévoile cette élection, sa victoire sera une victoire à la Pyrrhus. La dynamique populiste est enclenchée et ne cessera de monter si on ne traite pas toutes les questions économiques,  sociales et culturelles qui sont en jeu. La présidentielle de 2017 et la victoire d’Emmanuel Macron n’offrent qu’un sursis à ce monde d’en haut, mais, si le nouveau chef de l’État n’apporte aucune réponse aux catégories populaires, à cette France d’en bas qui se sent exclue de la mondialisation, il est probable que la bascule s’opère alors en 2022 avec le parti le plus à même de représenter cette dynamique-là. Le modèle actuel n’est pas socialement durable. Si la France d’en haut ne parvient toujours pas à être exemplaire et à parler à celle d’en bas, ses jours sont comptés ».

Nous voici en 2022. Le sursis évoqué par Guilluy est sur le point de prendre fin. Or, durant le quinquennat écoulé, la France de l’Olympe macronien n’est parvenue ni à être vraiment exemplaire ni à parler à celle d’en bas, et aucune des grandes questions économiques, sociales et culturelles en jeu n’a été traitée…

Désormais, Éric Zemmour et son parti Reconquête (80 000 adhérents en un mois) apparaissent de plus en plus comme les seuls à même de représenter cette dynamique populiste dont parle Guilluy. Que les citoyens exaspérés par la situation actuelle de la France et inquiets pour son avenir prennent leurs responsabilités et réagissent, et la bascule pourra s’opérer en avril prochain ! Français, aux urnes !

15:48 Publié dans Maurice Bernard | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

PIERRE DUPUCH, RÉSISTANT DE LA CAUSE NATIONALE, NOUS A QUITTÉS !

téléchargement (3).jpegJean-Claude Rolinat

La triste nouvelle a été connue tardivement : Pierre Dupuch, ancien trésorier national du FN (avant Jean-Pierre Reveau) et aussi l’un des fondateurs, avec le docteur David, de la fédération des Hauts-de-Seine, est décédé le dernier jour de l’année 2021, le destin l’ayant voulu ainsi, hélas, en frappant notre ami des foudres du virus chinois.

Pierre était un ancien combattant de la cause « Algérie française » qu’il avait servie dans les rangs d’une héroïque « armée secrète »… Il avait défendu là-bas sa terre natale, le payant chèrement de quelques mois de prison à Marseille. Ce qui ne l’a pas empêché par la suite de faire une brillante carrière dans le secteur bancaire.

Il avait ensuite rejoint le MNR de Bruno Mégret qu’il conseillait activement pour les questions économiques et financières. Bon compagnon, toujours jovial, sportif, - à 85 ans de longs moments à nager en mer ne lui faisaient pas peur ! -, très cultivé, gros lecteur, il avait une imposante bibliothèque. Le président du Mouvement National Républicain a dit de lui avec justesse que « c’était un homme droit, fier et fort qui mariait souvent avec humour une intelligence acérée, et un talent d’observation et d’analyse peu commun. Il était de surcroit un camarade fidèle, amical… ».

Pour avoir connu Pierre qui m’a pratiquement recruté dans les rangs du Front National dans les années 1981/1982, je ne peux que confirmer les propos de Bruno Mégret. Repose en paix cher camarade, tu fus l’un des patriotes de ce pays qui font honneur à la France.

14:32 Publié dans Nous avions un camarade... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Le Journal de bord de Jean-Marie Le Pen de cette semaine

lliu.jpg

09:17 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 12 janvier 2022

Ce soir, sur BFM TV : Eric Zemmour face aux journalistes de cette chaîne

271882535_143953491361091_7891296685615689300_n.jpg

18:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

En hommage à Stéphane Blet

J’ai toujours affirmé une position de tradition : ce prétendu « droit » d’asile, c’était l’accueil en France de l’artiste libre persécuté par la police du Tsar. L’affreux suicide de Stéphane BLET, pianiste majeur, un ami, relève de la pente inverse et perverse : l’exil d’un grand artiste poussé hors de France par une implacable police de la pensée. Je salue douloureusement son courage, la grandeur de son art ; je prie pour le salut de son âme.
Jean-Marie LE PEN

61dc0330190b7.jpg

18:12 Publié dans Nous avions un camarade... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

La France prie : chapelets publics

Au milieu de vagues de confinements très restrictifs et d’une obligation de vaccination, les tensions en Autriche sont en hausse. Fin novembre, Louis-Pierre Laroche, négociant en vins et père de onze enfants, a lancé un appel à prier le chapelet avec d’autres en public, pour l’Autriche. Épuisés par les réponses politiques à la COVID qui n’offrent que des restrictions toujours plus importantes, souffrant économiquement, isolés par les fermetures, effrayés et consternés par la perspective d’une vaccination obligatoire, l’appel de Laroche trouve un écho auprès des Autrichiens désireux de se joindre à lui.

Chaque semaine, le mercredi soir, depuis la fin du mois de novembre, dans toute l’Autriche, des personnes ont commencé à se rassembler en public pour prier ensemble le chapelet dans le cadre de l’initiative " Österreich betet "[L’Autriche prie]. L’appel est simple, mais profond : « Priez pour l’Autriche ! » tous les mercredis soir, en public, comme l’explique un prospectus,

« afin que notre pays, qui traverse actuellement l’une des crises les plus graves de son histoire, soit confié à la Mère de Dieu et que l’on demande son intercession pour tous les citoyens ».

16:49 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 11 janvier 2022

Le nouveau numéro de Terre & peuple magazine est sorti

unnamed.jpeg

Pour le commander cliquez ici

18:09 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les vrais chiffres de l’immigration par André Posokhow : effrayants !

limmigration-vue-par-andre-posokhow-les-yeux-grand-ouverts-les-chiffres-en-bandouliere-800x450-1.jpeg

Jacques Guillemain Riposte laïque cliquez ici

À l’heure où le Système veut faire de la crise sanitaire l’unique sujet de la campagne présidentielle, afin de mieux évacuer les thèmes majeurs qui préoccupent l’immense majorité des Français, à savoir l’immigration incontrôlée, l’islam conquérant et l’insécurité exponentielle, André Posokhow nous livre une nouvelle étude sur l’immigration.

Ce livre est en quelque sorte une suite réactualisée de son rapport sorti en 2013 sur le coût de l’immigration. C’est Jean-Yves Le Gallou, expert en la matière, qui en a fait la préface, et c’est donc cette préface que je résume. Après les chiffres de l’immigration, déjà parus, Posokhow chiffrera le coût de cette folie, qui nous ruine depuis quarante ans.

C’est dans la jungle des statistiques, toujours plus opaques tant les mondialistes font tout pour noyer le poisson et taire l’effrayante vérité, qu’André Posokhow s’est donc plongé, pour en extraire les réponses que nous attendons tous. 

« Combien entre-t-il d’étrangers en France chaque année ? Et quel est le solde net des entrées une fois les sorties décomptées ? Combien y a-t-il d’étrangers en France aujourd’hui ? Combien de clandestins ? Et quelle est la part des immigrés et descendants d’immigrés extra-européens dans la population française ? Quelle est la proportion des naissances d’origine non européenne dans les maternités ? Enfin quelle est la charge des étrangers et des personnes issues de l’immigration sur les budgets publics (sécurité, enseignement, logements, santé). »

Après avoir traqué les chiffres sans relâche et les avoir analysés avec précision, voici les conclusions de l’auteur (chiffres arrondis)

  • Nombre d’étrangers entrés en 2019 : plus de 600 000
  • Solde net des entrées une fois les sorties décomptées en 2019 : plus de 400 000
  • Nombre d’étrangers réguliers en France : immigrés réguliers de nationalité étrangère (4,2 M) + étrangers nés en France (0,7M) = près de 5 millions
  • Nombre de clandestins selon les estimations d’André Posokhow : 1,3 million
  • Nombre total d’étrangers : 4,9 M+ 1,3 M = plus de 6 millions
  • Nombre et part des immigrés et descendants d’immigrés extra-européens réguliers dans la population française :
    – Nombre immigrés tiers : plus de 5 M
    – Nombre de descendants immigrés tiers : plus de 4,5 millions
    – Total tiers : près de 10 millions
    – Proportion dans la population française de 67 M habitants à fin 2019 : près de 15 %
  • Nombre et part des naissances d’origine non européenne dans les maternités : plus de 30 % selon les statistiques d’origine INSEE (sans la troisième génération), près de 40 % selon le dépistage des nouveau-nés à la drépanocytose
  • Charge des étrangers et des personnes issues de l’immigration sur les budgets publics (sécurité, enseignement, logements, santé) : suspense, suspense, le travail en cours d’achèvement.

Bien entendu, les mondialistes et immigrationnistes de tout poil nieront ces chiffres, alors même qu’ils sont inférieurs à la réalité, étant donné que les troisième et quatrième générations ne sont pas prises en compte dans les statistiques officielles. Toute vérité qui dérange devient vite un mensonge d’extrême droite.

Coût de l’immigration

En attendant les derniers chiffres de Posokhow, Jean-Yves Le Gallou revient sur les études antérieures.

En 1990, le rapport Milloz évaluait le coût de l’immigration à 32 milliards d’euros. Ce fut aussitôt un tollé général, l’ensemble de la classe politique, hors FN, cherchant à discréditer Pierre Milloz.

En 2013, André Posokhow avançait le chiffre de 63 milliards d’euros. L’étude fut contestée ou ignorée. Mais quand on sait qu’un migrant coûte 13 000 euros par an (Cour des comptes)  et qu’un mineur isolé en coûte 50 000, nul ne peut encore bêler à tout-va que l’immigration est une richesse pour la France.

Nombre d’immigrés

Chez Riposte Laïque, voilà bien longtemps que nous dénonçons les mensonges de l’Insee et les tromperies du discours officiel. Depuis quarante ans, tous ceux qui ont tenté de tirer la sonnette d’alarme ont été diabolisés. Et encore aujourd’hui, Macron et les médias aux ordres font tout pour ignorer le sujet et opacifier les statistiques. Dans le lien ci-dessus, vous pourrez lire les anecdotes que rapporte Jean-Yves Le Gallou, illustrant l’hypocrisie des élites dans le passé, y compris chez les figures soi-disant les plus à droite du RPR. 

En 1985, un article du Figaro Magazine estimait qu’en 2015, la part des naissances d’origine immigrée serait de 37 %. Les auteurs furent évidemment considérés avec mépris par ceux qui savent. Pourtant, aujourd’hui, nous avons bien 40 % de naissances d’origine immigrée en France. Les racistes et complotistes d’extrême droite disent vrai. Les chiffres du dépistage de la drépanocytose le prouvent.

Que les mondialistes le veuillent ou non, l’immigration de masse est devenue une catastrophe nationale, qui disloque la nation et nous ruine. 70 % des Français pensent comme Zemmour.

Nombre de clandestins

André Posokhow les estime entre 1 et 1,5 million.

Il a raison. Personnellement, j’ai déjà dit qu’ils sont plus d’un million en France. 

Il y en a plus d’un million au Royaume-Uni et plus de 11 millions aux États-Unis. On voit mal pourquoi nous en aurions moins que les Anglais, alors que depuis des années, les 90 000 demandeurs d’asile qui sont déboutés restent en France.

Les derniers chiffres en Europe sont sans appel : un désastre !

Fraude sociale

Charles Pratts l’estime à 50 milliards, majoritairement d’origine étrangère. Encore un sujet tabou mis sous le tapis !

Conclusion

Le livre d’André Posokhow et sa nouvelle étude annoncée sur le coût de l’immigration tombent à pic pour démarrer la campagne, sur les thèmes qui préoccupent les Français. Des chiffres que ne manquera pas d’utiliser Éric Zemmour, régulièrement contesté dans la presse quand il annonce qu’il y a eu 2 millions d’immigrés légaux supplémentaires durant le quinquennat Macron. Avec les clandestins, on peut 2,5 millions.

Acheter ce livre cliquez ici

Lire aussi :

L'article de Jean-Yves Le Gallou sur Polémia cliquez là

L'article de Novopress cliquez ici

13:41 Publié dans Livres, Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Des démographes minorent et relativisent l’immigration

tribalat.jpg

Dans Immigration, idéologies et souci de la vérité (L’Artilleur), la démographe Michèle Tribalat réfute méticuleusement nombre d’erreurs commises dans le débat public sur le sujet de l’immigration. Et elle conteste avec force les analyses de certains de ses collègues. La démographie est devenue une science militante, où dominent des chercheurs qui ne sont plus guidés par le souci exclusif des faits, estime-t-elle. Le Figaro publie de larges extraits de cet important ouvrage.

Source : Le Figaro 10/01/2022

Lire la suite ICI

06:43 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 10 janvier 2022

La Vendée en force derrière Eric Zemmour

Capture-décran-2022-01-08-à-16.18.14.png

1200x680_statue_saint_michel.jpeg

18:55 Publié dans Présidentielle 2022 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

En marche pour la Vie 2022, c'est dimanche prochain le 16 janvier !

Tous à Paris pour la marche pour la vie 2022 !

En 2022, la Marche pour la vie s’inscrit dans un contexte très politique. Après les différents confinements et les attaques contre le droit à la vie, elle n’a peut-être jamais été aussi attendue. Elle aura lieu le dimanche 16 janvier 2022 à Paris (départ proche de la gare Montparnasse).

Son thème est imposé par l’actualité, principalement l’extension du délai légal d’avortement à 14 semaines. Les marcheurs ne manqueront toutefois pas de rappeler qu’une vie n’en est pas moins humaine à sa conception, qu’à 14 semaines : il n’y a pas de hiérarchie des valeurs dans la biologie.

Marche-pour-la-vie-2022.jpg

La Marche a besoin de 1 000 bénévoles !

 
 

enmarchepourlavie.fr

17:19 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

COVID : La faille logique entraine le narratif.

Les mondialistes n'ont plus d'arguments logiques pour maintenir en vie la pandémie. Une sortie de crise de plus en plus envisagée.

Capture d’écran 2022-01-10 à 16.13.48.png

Source : radioquebec.tv

16:39 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Xavier Moreau – Dissolution de Mémorial, Pourquoi l’OTAN ?, Un nouveau Yalta ?

Le centre d'analyses Stratpol fournit des analyses politico-stratégiques et économiques sur toutes les zones, pays et continents, dans le but de permettre des prospectives réalistes. Le site s'adresse aux étudiants et aux chercheurs, aussi bien qu'aux décideurs politiques et aux acteurs économiques. Pour acheter le "livre noir de la gauche française" : un clic ICI

Capture d’écran 2022-01-10 à 15.28.50.png

15:52 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Revoir Yalta et mourir

000_9ve3hn.jpg

Patrick Saint-Paul

C’est un rêve qui a tourné à l’obsession. Vladimir Poutine le sent enfin à sa portée. Pur produit du KGB, le nouveau tsar n’a jamais digéré la mort de l’empire soviétique. L’équilibre né de la fin de la guerre froide était un cauchemar dont il fallait se réveiller à tout prix. Poutine sait qu’il pourra mourir tranquille s’il ressuscite le partage de Yalta : il restera dans l’histoire celui qui aura rendu grandeur et fierté à la Russie après la dislocation de l’URSS. Et il n’a pas choisi son moment au hasard ! Vladimir Poutine arrive aux discussions le revolver posé sur la table alors que les États-Unis donnent le sentiment d’avoir rendu les armes en se retirant d’Afghanistan. Du « pivot vers l’Asie » - contrer la Chine par tous les moyens, l’unique priorité de l’Administration Biden - il a tiré une conclusion : ailleurs, au Moyen-Orient, en Afrique, mais aussi en Europe, le champ est libre pour qui affiche sa détermination. Il a massé plus de 100 000 soldats aux portes de l’Ukraine, forçant ainsi sous la menace l’ouverture de négociations avec Washington, et exige la fin de l’élargissement de l’Otan. Ce nouveau Yalta chasserait les États-Unis de l’est de l’Europe. En échange d’une paix très hypothétique, la carte géopolitique du continent serait redessinée et permettrait à Moscou de reprendre le contrôle de son ancienne sphère d’influence. Joe Biden a menacé son homologue russe de sanctions « comme il n’en a jamais vu » si Moscou attaquait l’Ukraine. Mais il a peu d’atouts en main. Poutine sait que ni Washington ni ses alliés en Europe ne se battront pour l’Ukraine. Et les sanctions économiques ont peu de chances de le faire plier. Quant aux Européens, plus dépendants que jamais au gaz russe, ils peuvent bien crier « Nous ne sommes plus à l’heure de Yalta ! ». Minés par les divisions, faute de développer une autonomie stratégique crédible, ils semblent de moins en moins capables de prendre en main leur sécurité... ni même de peser sur le destin de leur continent.

Source : Le Figaro 10/01/2022

14:30 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

L’UNION SACRÉE en marche contre le pass vaccinal, ce 8 janvier à Paris

Capture d’écran 2022-01-10 à 13.53.45.png

14:01 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 09 janvier 2022

Illusions allemandes

gvt allemand.jpg

Pour ficeler son gouvernement le nouveau chancelier allemand, Olaf Scholz, a formé une alliance bancale qui donne le beau rôle aux écolos. Pas sûr que leurs exigences progressistes en matière d’immigration et d’économie soient les meilleures réponses à apporter aux problèmes auxquels le « moteur de l’Europe » et ses voisins sont confrontés.

Valentin Chantereau, pour le mensuel Causeur (janvier 2022), nous livre une analyse pertinente de la nouvelle donne politique en Allemagne. Angela Merkel était déjà une erreur, la nouvelle coalition au pouvoir risque d’en être une autre.

Lire la suite ICI

12:06 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 08 janvier 2022

La France et l’armée à l’os ; d’abord reconquérir, ensuite reconstruire…

drapeau (2).jpg

Didier Lecerf

Le 3 septembre 1939, le gouvernement français décrète la mobilisation générale, par affiches et par radio. Pas d’ordinateurs, pas d’internet, pas de smartphone, très peu de téléphones fixes : l’essentiel se fait, se transmet par notes manuscrites ou tapées à la machines à écrire… Pourtant, très rapidement et sans problèmes majeurs, quatre millions et demi d’hommes appartenant à vingt-neuf classes d’âge rejoignent, en train le plus souvent, les deux cent soixante-quinze dépôts militaires de métropole puis leur affectation. Chacun d’entre eux y reçoit une arme, des munitions et un paquetage, entièrement fabriqués en France et jusque-là stockés dans des conditions satisfaisantes et régulièrement contrôlés : casque, capote, pantalon, linge et effets de toilette, brodequins, gourde, ceinturon, bretelles de suspension, cartouchières, masque à gaz, etc... Au bout d’une douzaine de jours, soixante-douze divisions d’infanterie comprenant plus de quatre cents régiments sont à pied d’œuvre, appuyées par trois mille chars de différents types, plus de onze mille canons, mille trois cents avions…

On connaît la suite de l’histoire…

Quatre-vingt-deux ans plus tard, la France ne pourrait même plus organiser et réussir une telle mobilisation. Elle possède l’arme nucléaire mais s’avère incapable de fabriquer massivement sur son territoire des masques chirurgicaux ou, même, de stocker et de gérer convenablement ceux qu’elle a achetés en Chine (entre 2017 et 2020, plusieurs centaines de millions ont dû être détruits)… Désormais, elle est, en effet, le pays le plus désindustrialisé de l’Union européenne. En cinquante ans, elle a perdu plus de deux millions et demi d’emplois industriels et de nombreux savoir-faire ; quant à la part de son industrie manufacturière dans le PIB, elle a été divisée par deux (22,3% en 1970, 10,1% aujourd’hui, contre environ 19% pour l’ensemble de l’UE et 21,1% pour l’Allemagne)…

Variable d’ajustement, le budget de la défense, en euros constants 2015, a baissé de 20% entre 1990 (39 milliards) et 2014 (31,4 milliards). Résultat : l’armée, aujourd’hui, « rapportée à la population », est « la plus petite » que la France « ait jamais connue1 » et ses forces terrestres « ont désormais moins de moyens que celles de l’Azerbaïdjan, 76e puissance mondiale2 ». Cette armée décharnée, à l’os (tout comme l’industrie, l’hôpital, la police ou encore la justice), aligne ainsi cinq fois moins de régiments d’infanterie qu’en 1940 et deux fois moins qu’en 1977 ; « six fois moins de chars qu’en 1990, quatre fois moins de canons, deux fois moins d’hélicoptères (et) d’avions de combat1 ». En outre, une partie de ces matériels, trop sollicités et vieillissants, sont indisponibles…

Les pulls de ses soldats sont confectionnés au Maroc, leurs chemises manches courtes en Bulgarie, leurs sacs de couchage en Belgique, en Roumanie, au Bangladesh… Leurs fusils d’assaut sont allemands ; leurs pistolets, autrichiens ; leurs mitrailleuses et fusils de précision, belges ; leurs lance-roquettes, suédois ; leurs gilets pare-balles, norvégiens ; et toutes les munitions de petit calibre sont produites à l’étranger3

Pire : la rétractation de ses forces lui a fait perdre « la capacité de remonter en puissance si cela est nécessaire ». Elle n’a plus de véritable réserve : vingt-quatre mille hommes seulement pour l’armée de terre, c’est-à-dire trois mille de moins que le total des soldats français tués en un seul jour de combats, le 22 août 1914 ; elle manque d’instructeurs et ses stocks d’armes et de munitions sont au plus bas : à peine deux semaines de réserve pour ces dernières, alors que la guerre du Haut-Karabakh, par exemple (fin 2020), a duré six semaines… En outre, la capacité de production de ses industries de défense est des plus réduites. Ainsi, « en l’état actuel, la seule canonnerie de France, à Bourges, ne pourrait pas produire plus de 18 canons de 155 mm par an, quand bien même le budget de défense triplerait4 »…

Éric Zemmour nous invite à la reconquête et au redressement de notre pays. À travers les quelques données mentionnées ci-dessus, on voit bien que le chantier est immense, que la reconstruction sera difficile et longue. Avec un endettement à 115% du PIB (en juillet 2021), nous n’avons même pas la certitude qu’il sera possible de la mener à bien… Mais, de toute façon, avons-nous vraiment d’autre choix ? Il s’agit de l’avenir de la France, de sa sécurité, de sa prospérité, il s’agit de notre avenir et surtout, de celui de nos enfants. Aujourd’hui, Éric Zemmour est le seul à pouvoir rassembler toute la droite authentiquement patriote face à Emmanuel Macron. Alors, sans hésitation, rassemblons-nous derrière lui et faisons en sorte de démontrer une nouvelle fois qu’impossible n’est pas français !

Zemmour président !

  1. Michel Goya, Les guerres de demain, Conflits n°18, juillet-août-septembre 2018.
  2. Michel Goya, Les enseignements opérationnels de la guerre du Haut-Karabakh, La Voix de l’épée, 1er décembre 2020
  3. Jean-Marc Tanguy, État de l’industrie française de l’armement, Conflits numéro spécial n°14, novembre 2021.
  4. Joseph Henrotin, Options pour une masse renouvelée, Défense et sécurité internationale, hors-série n°79, août-septembre 2021.

11:12 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |