Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 21 décembre 2014

En finir avec l'hypocrisie à trois francs six sous...

SN enfoirés système.jpg

10:43 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

AIDEZ SYNTHESE NATIONALE A SE DEVELOPPER !

Faites un don à SN.jpg

UN GESTE POUR NOTRE LIBERTE !

10:43 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 20 décembre 2014

Calais : un petit cortège de bobos collabos pour soutenir les clandestins !

434686410.jpgYves Darchicourt

Mais qu'ont donc fait les calaisiens pour mériter çà! Ils sont envahis depuis des années par des essaims de clandestins exotiques avides de gagner l'Angleterre où l'on ne veut pas d'eux, ils ont été abandonnés par les gouvernements successifs dont les gesticulations n'ont servi et ne servent à rien sinon à pérenniser la présence délétère de ces "migrants" de confort avec la complicités des associations mondialistes et leurs idiots utiles. Ils sont en plus tenus de prendre des coups sans les rendre et de se faire piller sans résister, ils sont surtout obligés de la fermer et de subir cette insupportable promiscuité au risque, au moindre frémissement de ras le bol, de se faire qualifier de "racistes" par les inquisiteurs locaux, de s'attirer les foudres des séides préfectoraux voire de finir crucifiés dans la presse aux ordres de la pensée unique et traînés en a-justice devant un robin militant du "vivre ensemble" universel, laïc et obligatoire.

Et bien, comme si tout cela ne suffisait pas, ils ont en outre l'obligation de supporter dans leurs rues les cycliques et en général fort minces défilés des petits collabos du "nouvel ordre mondial" encadrant les habituelles poignées d'indignés à géométrie variable, de convaincus tous azimuts, de concernés de tous poils et de vieux batteurs de foire soucieux de faire encore parler d'eux. Ce fut encore le cas jeudi dernier où quelques 80 zassos diverses "de France entière" ont vomi leurs agitateurs intellectuels besogneux dans la cité pour exiger la mise en place  "d'une politique d'accueil et d'accompagnement" pour les "migrants" et notamment - tant qu'à faire - la "construction de maisons" pour les susdits !

L'affaire fut un bide intégral. 80 associations pour un "petit millier" de batteurs de pavé selon la fort navrée "Voix du Nord" (500 selon la Préfecture pourtant sympathisante puisque le Préfet avait vigoureusement interdit une contre manifestation de Sauvons Calais). Mais il y avait Guy Bedos que l'on avait sorti de la naphtaline pour le revigorer un peu avec l'air marin, lui faire faire quelques pas hors d'un plateau télé et lui remettre un passeport de "citoyen universel" D'où l'oeil de Chimène des médias pour une flopinesque manifestation, pour un ridicule cortège d'insignifiants s'étirant piteusement sous l'oeil goguenard des calaisiens... des calaisiens qui eux - une fois les cons partis - continueront à subir un "vivre ensemble" que ce ramassis de bobos en mal d'exotisme ne connaît que par ouï-dire ou dans la version édulcorée façon raouts et pince-fesse à la mode du petit monde de l'universalisme bon teint.

Ce n'est plus un simple frémissement de ras le bol qui agite Calais, c'est le bouillonnement de la rage contenue. Et il va bientôt faire sauter le couvercle de la marmite. Courage camarades calaisiens, le jour viendra de la Reconquête. En attendant, rassemblement et résistance !

23:44 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

21 décembre 2014 : l'Institut Iliade lance son site

23:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La fin de la pensée libre

20:34 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le Journal du Chaos de cette semaine :

couv.jpg

Pour télécharger, cliquez ICI

19:54 Publié dans Le Journal du Chaos hebdo | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Pour Metamag, l'homme de l'année c'est Eric Zemmour

4186375802.jpgMetamag cliquez ici

On peut être d’accord ou pas avec ce que dit Eric Zemmour et la façon dont il s’exprime. Mais pour nous, il est l’homme de l’année à plusieurs titres.

Le premier, c’est parce qu’il rend fous les inquisiteurs de la pensée unique. Un  homme qui est détesté par les politiques corrompus, les médias vendus, les féministes castratrices et les lobbies homosexuels en folie ne peut pas être complètement mauvais.

Le second, c’est parce qu’il rappelle que la liberté d’expression est faite surtout pour ceux qui ne pensent pas comme le régime et son idéologie dominante.

Le troisième, c’est que le succès de son livre «Le  Suicide français »  montre qu’une partie de la population sent qu’on lui cache, par idéologie, la vérité et la gravité des évolutions de la France.

Le quatrième, c’est qu’il nomme les dangers dont celui de l’islamisation- immigration de notre pays et le danger de changement de civilisation.

Et c’est pourquoi cette année se termine sur une polémique Zemmour qui confirme notre choix. Les propos d'Eric Zemmour, qui datent du 30 octobre, ont été récemment rapportés sur son blog par Jean-Luc Mélenchon, l'ancien dirigeant du Parti de gauche….. qui s'en étrangle à retardement tout de même.

Dans cette interview, Eric Zemmour, dont le livre est un best-seller, explique que les musulmans en France sont inassimilables car ils ont "leur propre code civil, le Coran" et  "vivent entre eux, dans les banlieues que les Français ont été contraints de quitter".

Le journaliste emploie alors le mot de déportation, pas Zemmour, mais il répond. «Cela semble irréaliste, mais qui aurait imaginé dans les années 1940 qu'un million de pieds-noirs quitteraient l'Algérie 20 ans plus tard pour revenir en France ? où que, après la guerre, 5 ou 6 millions d'Allemands quitteraient l'Europe centrale où ils vivaient depuis des siècles ?». Il aurait pu multiplier les exemples.

Eric Zemmour décrit un chaos tragique. La guerre civile que Zemmour décrit n'est évidemment pas ce qu'il souhaite, mais ce qu'il voit venir. Il pense que c'est possible. Il est cassandre… mais qui écoute cassandre et pourtant Troie a brulé. Si Priam avait fait rejeter à la mer le cheval des grecs…. L’histoire aurait été tout autre.

Pourquoi prévoir le pire ? Car si on ne le prévoit pas, le pire est toujours sûr. C’est, pour nous le rappeler, que Zemmour est grand !

19:49 Publié dans Le Billet de Patrick Parment | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les Jeunes Pop cornent à tous vents : le camourenais Tiki nommé à leur tête par Sarközy !

3245786614.jpgYves Darchicourt

A peine installé à la direction de l'UMP, Nicolas Sarközy s'acharne à vouloir ressusciter le "mouvement des jeunes ump" (il paraît qu'il y en a et qui ne sont pas seulement les rejetons des élus et des patentés de l'appareil de la maison mère, des sortes de clones des bébés centristes ou des apprentis du socialisme, communistes compris). Roulez jeunesse pour les valeurs de la firme "UMP&Sarko", l'avenir aussi radieux que sinécuresque vous appartient!

Les Jeunes Pop' - l'appellation fait quand même un peu Club Dorothée - se sont petit à petit évaporés de la vie politique nationale depuis les sarköcides présidentielles; c'est sans doute pourquoi le Guide vient de doter les survivants d'un chef à poigne représentatif tant de la "droite forte" que du politiquement correct de la "France d'après la France". En l'occurence Stéphane Tiki, 27 ans, camerounais, arrivé à Paris comme étudiant en 2005 seulement et à ce jour "auto-entrepreneur", imposé directement par le Bureau Politique pour un intérim directorial et paraît-il bénévole (mais sans doute riche de promesses) jusqu'aux printemps prochain quand les pré-trentenaires, qui ne manqueront pas d'affluer en rangs serrés, éliront leur chef de meute façon scout.

Sarközy devrait pourtant se méfier en promouvant des emblématiques: après la fuite des "cerveaux" Lesb-Gay-Bi-Trans vers le Nouveau Front National désormais si follement accueillant à leurs condisciples, un médiatisé cadre ump -migrant de première génération à l'intégration réussie- fera sans doute l'objet d'avances sirupeuses par les recruteurs de la cheftaine en bleu marine toujours en mal de dédiabolisation nonobstant des ralliements hétéroclites, claironnés en apothéoses, mêlant aux minoritaires sexuels, des frères trois points, des juifs, des mahométans d'origine ou convertis, des inconditionnels de la République droitdelhommesque pure et dure, quelques bobos sourcilleux du "vivre enselble" et des opportunistes style girouette bien huilée.

Il est vrai qu'il n'y a plus d'incompatibilités fondamentales, ni guère de différences secondaires entre l'UMP et le fatras "bleu marine" et que ne les oppose plus que les intérêts de familles, de clientèles et de personnes. Plus Hollande s'émiette dans le ridicule, plus le gouvernement écolo-socialiste s'enfonce dans l'incompétence, brille par ses échecs et - corollaire habituel - tend à l'oppression, plus le jeu des chaises musicales va discréditer les frères ennemis en façade de la droite molle. Un boulevard va s'ouvrir pour le rassemblement, la résistance et la reconquête sous l'égide de la droite radicale, nationale, sociale et identitaire. Il sera alors possible de lancer le raz de marée populaire qui emportera une Ripoublique prostituée au "nouvel ordre mondial".

17:29 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 19 décembre 2014

Face aux mensonges de nos énnemis : abonnez-vous aux Cahiers d'Histoire du Nationalisme...

CHN ABN 2014 12.jpg

Bulletin d'abonnement cliquez là

S'abonner en ligne cliquez ici

11:58 Publié dans Les Cahiers d'Histoire du Nationalisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Grand Languedoc : sous la bannière de la croix occitane

occitanr.jpgRéaction commune de Richard Roudier * et d'André Troise ** :

La loi sur la réforme territoriale a été définitivement adoptée par les députés dans la nuit du 19 au 20 novembre 2014. Désormais, sur le plan du principe, elle s’impose à tous. Malheureusement cet accouchement n’aura pas été sans douleur car cette réforme nous a été imposée sans consultation, ni concertation, sans tenir compte de certaines réalités géographiques ou culturelles et sans prendre l’avis ni des élus locaux, ni des acteurs de la société civile, ni de la population. On sait par exemple que certains élus de la petite Camargue auraient préféré un rattachement de leurs cantons situés à trois heures de voiture de Toulouse à la région Provence ; de nombreux lozériens auraient choisi, si on leur en avait laissé la possibilité, d’intégrer une grande région occitane “Massif Central” englobant le Limousin et l’Auvergne appuyée sur une économie de Montagne ; on notera également le peu de cas  que l’on a fait de nos cousins catalans à qui l’on se devra de demander l’avis…

On se demande bien pourquoi le couple Hollande-Valls s’est embarqué dans cette galère alors que personne ne le lui demandait. La situation économique et sociale de la France doit être bien exécrable pour que l’exécutif déclenche un tel rideau de fumée. Quoi qu’il en soit, s’ils ont eu envie de se tirer une balle dans le pied, c’est leur problème et, pour notre part, nous n’avons qu’à nous réjouir doublement, puisque ce sont nos ennemis qui créent, sur nos terres, une région identitaire reprenant des critères culturels, historiques et linguistiques. Le point primordial de cette  affaire est bien là : la réunification des deux régions, celle dite de Midi-Pyrénées et celle du Bas-Languedoc, deux entités qui furent malencontreusement séparées au moment de la “Terreur” (1793) et qui ont toujours été pendant des siècles, historiquement, culturellement et linguistiquement languedociennes, le tout constituant une réelle et belle charpente identitaire. Nous sommes en train d’assister au processus de construction sociale d’une « identité », sur des ensembles anciennement constitués, notamment autour de la langue régionale ou de l’histoire. C’est l’émergence d’une véritable région identitaire pouvant rivaliser avec ses homologues européennes.

La promotion de grandes régions à l’échelle européenne est, au 21° siècle, pour la France, une nécessité absolue sur le plan fonctionnel quand on connait la taille des autres régions d’Europe, que ce soit la Flandre, l’Ecosse, la Lombardie, le Piémont, la Bavière ou la Catalogne… et c’est paradoxalement toujours celles-ci que l’on nous présente comme le modèle de réussite à l’étranger, car ce sont les régions les plus industrieuses d’Europe, justement parce qu’elles sont identitaires. En matière de compétition internationale, ces régions jouent désormais un rôle de premier plan. De nouvelles approches économiques partent du constat que c’est au niveau régional qu’apparaissent, pour l’essentiel, les connaissances nouvelles, ainsi que les produits et les procédés novateurs. De grandes régions dans notre pays ne peuvent que renforcer la grandeur de la France. On oublie de signaler que c’est parce qu’elles sont probablement le contraire de la “région fonctionnelle” qu’elles sont dotées d’un supplément d’âme peu mesurable en termes de statistiques, mais qui doit être bien réel et notre nouvelle grande région, d’une superficie de 72 700 km2, regroupant treize anciens départements, forte de 5,6 millions d’habitants avec un territoire plus grand que la Bavière ou la Catalogne s’inscrit désormais dans cette compétition.

L’histoire retiendra, qu’en tant qu’identitaires nous avons été les premiers à nous battre avec acharnement pour la création d’une Région Grand Languedoc. Pour renforcer cette nouvelle entité et afin d’éviter toute guerre picrocholine entre Toulouse et Montpellier, nous avons proposé, sous la bannière de la croix occitane, la création d’une capitale administrative avec son parlement régional à Narbonne, capitale quasiment équidistante des deux pôles économiques de Montpellier et de Toulouse, Narbonne qui était déjà sous Rome, capitale de tout le Midi alors que Paris n’était qu’un tas de planches. Cette réforme aura mis, une fois de plus, en exergue les travers du personnel politique régional qui défilait il y a quelques mois à peine derrière le cacique Vézinhet pour défendre ses prébendes. En s’accrochant à leur petite « région-rente » nos politiciens de comice agricole n’auront cherché qu’à préserver leurs intérêts douillettement pourvus. Véritables adeptes du copinage et du favoritisme, ils sont à eux seuls une démonstration anthropologique de l’état réel de notre démocratie locale. D’ailleurs, les conseils généraux, dont nous réclamons la suppression, sont depuis longtemps reconnus par nos concitoyens comme étant le siège de la gabegie, de la corruption et du clientélisme.

Pourtant cette réforme était indispensable et revenait comme le serpent de mer depuis des années. Elle était souhaitée par une majorité de nos concitoyens très abasourdis devant l’empilement du mille-feuille qu’il fallait impérativement réduire pour une meilleure gestion des territoires et d’autre part pour limiter les dépenses de fonctionnement. Ce monument qu’est le “Languedoc nouveau” ne peut pas se diriger et se gérer de la même manière que nos anciennes régions microscopiques. C’est totalement incompatible en raison de l’étendue du territoire, de l’importance de la population, de la quantité des productions de la mer, de la terre et du sous-sol, des énergies renouvelables (éoliennes, solaires et hydroliennes), du Produit Intérieur Brut, de la balance du commerce extérieur, de l’export…

La question de fond est tranchée, n’ayons pas peur de faire appel au peuple pour la mise en musique de la partition à l’exemple de cette récente votation d’un village pour le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne. A nous de transformer l’essai en passant de deux entités pleines d’atouts et d’espérances en une grande région dynamique et prospère. L’avenir est à portée de mains. Nous avons décidé d’avoir raison.

* Président de la Ligue du Midi

** Ancien Conseiller régional

Source Réseau Identités cliquez ici

10:39 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Zemmour à Bordeaux :

10676364_888677561162680_4308205889960964382_n.jpg

10:17 Publié dans Sortir en ville... ou à la campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Un premier Bouquin de Synthèse nationale traduit en Espagnol !

3035113426.jpg

Il y a deux ans, le 11 novembre 2012, à l'occasion de la 6e Journée de Synthèse nationale un ouvrage collectif était publié par Synthèse nationale intitulé Face à la crise : UNE AUTRE EUROPE. Une trentaine de personnalités, tant françaises qu'européennes, avait répondu à nos questions. Ce livre a été assez largement diffusé depuis sa parution.

Il est toujours possible de se le procurer cliquez ici.

Aujourd'hui, une version espagnole de cet ouvrage de référence pour ceux qui s'intéressent à l'Europe vient de paraître à Barcelone. Ce sont les éditions Usatges qui sont à l'origine de cette heureuse initiative dont nous nous félicitons. Les travaux de Synthèse nationale sont reconnus dans l'Europe entière. 

Nos amis espagnols peuvent l'acheter en cliquant ici

00:30 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 18 décembre 2014

TREIZE, ÇA LEUR PORTERA MALHEUR !

4526984_6_5eaf_proposition-du-nouveau-decoupage-regional_7f81a00e81cfb53ea1a2c04093c9d0d5.png

Le bloc-notes de Jean-Claude Rolinat

Ma curiosité d’enfant, d’adolescent et d’adulte, s’est  parfois portée sur les découpages politico-administratifs des Etats. Quel bonheur de prononcer sans bafouiller " Massachussetts " ou " Schleswig-Holstein ", de   prendre la loupe et suivre les frontières, en rêvant à d’autres cieux, surtout  par temps de pluie… Le Rajasthan, le Mato Grosso, la Cochinchine de papa, la Western Australia ou la Patagonie du cher Jean Raspail, autant de noms évocateurs qui permettaient de faire un voyage immobile au gré des pointillés s’alignant sur les cartes.

Notre France, avec son gros nez breton et sa corne du Cotentin telle une licorne, n’échappait pas non plus aux rêveries : Rouergue, Armagnac, Bassée-Montois, Pays de Caux, Guyenne-Gascogne, Vivarais, Perche et autre Bigorre, n’attendaient que le passage de mes doigts dans les pages du dictionnaire pour révéler tous leurs charmes… Autres temps, autres mœurs, le portable à tout faire et internet omniprésent sont passés par là.

La clique qui prétend nous gouverner depuis bientôt deux ans et demi, vient encore de balafrer un peu plus la carte de ce « cher vieux pays ». L’Assemblée dite Nationale a porté le coup de grâce (provisoire, avant révision ?), au découpage administratif de la métropole. Motif ? Des économies. Mais à bien y regarder, c’est le contraire qui se produira. Des dépenses supplémentaires dues aux nombreux transferts de services et de fonctionnaires, dont il n’est pas question de réduire les effectifs, sont à envisager.

D’abord, premier exemple, la Corse : si elle reste bien, Dieu merci, une région à part, bien identifiée, elle n’en est  pas moins divisée en deux départements pour, en gros, 8 000 km². Avec l’Assemblée de Corse et les deux Conseils généraux – pardon, aujourd’hui on doit dire « départementaux » - cela fera trois assemblées délibératives pour moins de 300 000 habitants.

Poursuivons la démonstration avec l’Ile de France dont, au moins, on ne touche pas au nom, même si les socialistes ont mutilé sa représentation graphique avec un grotesque logo. Il s’agit de huit départements – Paris est à la fois commune et département – dont la plus grosse partie urbaine, très densifiée, va constituer une nouvelle métropole, (Le « Gross Paris » de Von Choltitz ?), en plus du Conseil Régional d’Ile de France et, bien entendu, des huit Conseils départementaux, lesquels restent en place.

Si la Normandie est enfin unie, heureuse initiative, si la Picardie rejoint le Nord Pas de Calais, ce qui n’attristera que Jean-Pierre Pernod de TF1, une monstruosité apparait à l’Est, une grosse pelote Champagne-Ardenne/Lorraine/Alsace ! Quelle identité donner à ce magma territorial et de quel nom l’affubler ? CALA ? Champarloral ? Quel emblème ? Celui des comtes de Champagne ou le rouge et blanc des amis d’Alsace D’abord ?

Si la fusion de la Bourgogne et de la Franche-Comté semble poser moins de problèmes sentimentaux, adieu Besançon pour son titre de capitale, un nouveau monstre semble éclore à ses frontières méridionales : une grosse Auvergne-Rhône Alpes. Cette province, pardon cette région, allant des bons vieux volcans jusqu’aux frontières italo-suisses… Là aussi, quelle appellation pour ce nouveau puzzle régional ? ARA ? Aurhalpes ?  

En bordure méditerranéenne, Provence-Alpes Côte d’Azur, « PACA », nous avait déjà habitués avec le jargon technocratique. Sans changement donc. Autrement plus délicate est l’union du Midi-Pyrénées avec le Languedoc-Roussillon. Beaucoup d’identités provinciales jetées dans le même sac. Qui, de Toulouse ou Montpellier, en sera le siège politico-administratif ? Forcément, il y aura une perdante à moins qu’à l’instar de certains pays, on crée une ville artificielle, à équidistance des deux rivales comme à Chandigarh en Inde, cité nouvelle, à la fois chef-lieu de Pendjab et de l’Haryana ?

La Bretagne ne récupère toujours pas Nantes, le Centre reste le… Centre, tandis qu’une grotesque forme macule de son hideuse tache la façade Sud-Atlantique de la Gaule. « Ils » ont osé - on pourrait citer ici le dialogue d’Audiard nous facilitant la reconnaissance des « cons » ! - « ramasser » l’Aquitaine, le Limousin  et Charentes-Poitou en une même nouvelle entité qui n’a, semble-t-il,  ni queue, ni tête, ou plutôt plusieurs têtes qui vont faire « la gueule » en s’effaçant devant Bordeaux : Limoges, Poitiers, La Rochelle… Là encore, quel nom donner à cet invraisemblable construction quasiment « contre nature », qui associe des terroirs tellement différents qu’ils n’ont rien à faire  ensemble, si ce n’est d’appartenir, bien sûr, à la France ?

Tous ces technocrates bien au chaud dans leurs bureaux qui, en petits dictateurs à la botte de l’oligarchie Bruxelloise, ont décidé de ces découpages, sans consultation du peuple, sans tenir compte du passé et des affinités réelles et non artificielles, ne méritent que le mépris et le refus obstiné, par une sorte de résistance civique  « à la Gandhi », de reconnaitre ces régions anonymes dont les nouveaux noms, forcément, ignoreront les accents de nos terroirs.

23:53 Publié dans Le bloc-notes de Jean-Claude Rolinat | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Dans son éditorial de Rivarol de cette semaine Jérôme Bourbon revient sur les affaires qui secouent le FN mariniste...

3126527616.10.jpgLe néo-FN est une vraie cage aux folles !

Jérôme Bourbon

LORSQUE, dans un entretien au site e-deo, en octobre 2010, nous écrivions que « l’entourage de Marine Le Pen n’était composé que d’arrivistes sans scrupule, de juifs patentés et d’invertis notoires », combien d’attaques et d’insultes avons-nous reçues, y compris et surtout de faux amis ! Pourtant nous ne faisions que dire la vérité, ainsi que l’actualité récente le montre une nouvelle fois de manière éclatante. Le 12 décembre, dans une conférence de presse, la présidente du FN a annoncé le ralliement de Sébastien Chenu, homosexuel militant tout droit venu de l’UMP où il était secrétaire national à la culture. Il fut le soutien de Nathalie Kosciusko-Morizet aux municipales à Paris et de Bruno Le Maire pour la présidence du parti. Mais il est surtout connu pour être le fondateur du mouvement Gaylib, créé en 2001, structure interne à l’UMP qui milite pour les droits des homosexuels (“mariage”, adoption, PMA et GPA), qui est à l’origine de la création de la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) et de l’institution d’un ahurissant délit d’“homophobie” et qui, en 2013, a rejoint les centristes de l’UDI. Chenu est l’ancien directeur de la stratégie de France 24 et consultant en communication politique. C’est d’ailleurs Gay-Lib qui avait convaincu Alain Juppé, alors président de l’UMP, d’envoyer très officiellement une délégation de son parti à la Gay Pride — ce qui avait entraîné cette boutade de Philippe de Villiers : « l’UMP défilera-t-elle dans le char de tête ou le char de queue de la manifestation ? »

La présidente du FN a confié à ce Sébastien Chenu qui rejoint le Rassemblement Bleu Marine (qu’il conviendrait de rebaptiser le Rassemblement Rose Marine) le soin de présider un « collectif culture » au côté du député franc-maçon Gilbert Collard. Il aura donc la même fonction qu’à l’UMP qu’il quitte en raison des positions de ce parti qu’il juge trop conservatrices sur le plan sociétal. En revanche, auprès de Marine Le Pen, l’homme se dit « hyper à l’aise » (sic). Il est vrai que l’UMP, essentiellement pour des raisons électoralistes, avait été globalement plus en pointe que le néo-FN dans le refus de la loi Taubira, ce qui est un comble. De même que Gianfranco Fini a terminé sa carrière politique à gauche de Berlusconi en Italie, il nous paraît tout à fait logique que Marine Le Pen, mixte de Gianfranco Fini et de Pim Fortuyn, finisse à la gauche de la pseudo-droite parlementaire voire à la gauche de la gauche ! Le fondateur de Gay-Lib, en rejoignant la présidente du FN, est toujours actif militant du “mariage” homosexuel mais, dit-il, « Marine Le Pen est favorable à un Pacs amélioré » et cela lui convient. Il a en effet bien compris que le Pacs amélioré, l’union civile que défend le numéro un du FN est exactement la même chose que le “mariage” civil pour les gays, seul le mot diffère. En effet, pendant son quinquennat, Sarkozy a accordé aux pacsés les mêmes avantages que les couples mariés sur le plan fiscal, successoral et patrimonial. Il n’y a donc plus aucune différence entre le Pacs et le mariage civil, si ce n’est que ce dernier a lieu en mairie. De même que la Gay Pride est subventionnée par la mairie de Paris et les principales institutions de la République et qu’elle est considérée comme un programme culturel, Chenu — que Marine Le Pen va présenter aux élections départementales dans l’Oise en mars dans un canton gagnable — pourra utilement proposer l’organisation de Gay Pride au sein du néo-FN. Nul doute que les personnes intéressées seraient nombreuses dans l’immédiat entourage de Marine Le Pen. Laquelle a vraiment gâté sa nouvelle recrue puisque, outre la présidence du collectif culture au RBM (Rassemblement Bleu Marine) et une candidature dans un canton de Picardie, le fondateur de Gay-Lib sera également candidat en position éligible aux régionales sur la liste qu’elle conduit dans le Nord Ouest et surtout il a été embauché avec, dit-on, un très bon salaire comme assistant parlementaire de l’eurodéputé FN Dominique Bilde, mère de Bruno Bilde, lequel est un intime de Steeve Briois !

Mais le fondateur de Gay-Lib n’arrive pas tout seul : selon Minute du 17 décembre « Sébastien Chenu a ainsi exigé et obtenu que son jeune “ami” Aymeric Merlaud, âgé de 22 ans et n’ayant strictement aucune expérience de la politique, soit investi pour les élections départementales dans un canton du Maine-et-Loire. La commission d’investiture du FN a validé cette candidature la semaine dernière. Aymeric Merlaud, qui habite à Paris, va donc porter les couleurs du FN au cœur de la Vendée militaire, dans le canton de Saint-Macaire-en-Mauges, près de Cholet, où demeurent ses parents, tout en essayant de poursuivre ses études de droit économique qu’il a débutées en septembre. Quant au candidat qui était pressenti, il a été prié de dégager le terrain pour permettre au protégé de Chenu de lancer sa carrière. » Toujours, selon notre excellent confrère, « l’arrivée  de Sébastien Chenu au Rassemblement Bleu Marine n’a pas entraîné que des grincements de dents. Ses “amis” se sont publiquement réjouis. Lui-même ne devait pas savoir qu’il avait déjà tant d’“amis” au Front national ou au RBM. Ainsi Damien Obrador (...) a-t-il twitté : « Je me réjouis de voir mon ami @sebchenu rejoindre la grande famille des patriotes et de faire bénéficier le #RBM de ses grandes compétences.» Chenu est son “ami” ? Première nouvelle. On ne savait pas le jeune élu FN de Gironde, “marieur” de deux colistiers gays (et qui n’a subi aucune sanction pour cela), si proche de Chenu. De même Pierre Ducarne, qui fut tête de liste aux municipales à Nancy et a bénéficié de l’intervention de Florian Philippot pour échapper à l’exclusion du FN après s’être fait photographier derrière un stand LGBT, s’est-il réjoui, ainsi que tout un tas d’autres jeunes pousses du FN, ravies de voir ainsi arriver leur “ami”. En fait, au sein du FN qui dit combattre tout « communautarisme », s’est manifestée une amicale solidarité due au seul fait que Sébastien Chenu est un des fondateurs de Gay Lib. Cela suffit manifestement à en faire leur « ami ». A part ça, il n’y a pas de lobby gay au FN » conclut avec pertinence l’hebdomadaire qui montre sur une photo Chenu dans une manifestation parisienne en faveur du « mariage pour tous » avec derrière lui une pancarte : « La PMA pour toutes ». A ses côtés défilaient Pascal Houzelot, le fondateur de Pink TV, chaîne homosexuelle militante, puis de Numéro 23, la chaîne de la “diversité”, le chanteur Dave et Steevy Boulay, le gay partenaire radiophonique de Laurent Ruquier. Que du beau monde ! Le 17 novembre, Chenu adressait encore ce texto à Daniel Fasquelle, député UMP du Pas-de-Calais : « Ce SMS pour te dire la désolation qui était la mienne en lisant tes propos sur le reniement d’une filiation d’enfants adoptés par des couples gays. Inutilement blessante, profondément choquante, ni républicaine ni humaniste, tu caricatures et enfermes cette pauvre UMP dans un conservatisme de mauvais aloi. » Voilà qui est l’homme que promeut Marine Le Pen !

Lire la suite

23:15 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le JT de TV Libertés de jeudi soir :

23:03 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Bruno Gollnisch commente l'actualité

22:58 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Une idée cadeau ? Pourquoi-pas le nouvel album d'Aramis !

aramis cadeau.jpg

Le nouvel album d'Aramis : cliquez ici

Le commander en ligne : cliquez là

07:02 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Talibans : le carnage

Chard.jpg

Caroline Parmentier
Présent cliquez ici

Chaque jour apporte son lot de barbarie islamiste aux quatre coins du monde. Les talibans pakistanais ont perpétré mardi la plus sanglante attaque terroriste de l’histoire du pays dans une école d’enfants de militaires, massacrant 141 personnes dont 132 enfants.

L’assaut de l’école de Peshawar s’est achevé après plus de sept heures de combat par la mort des six tueurs. Les récits de survivants racontent comment les talibans sont passés de classe en classe en abattant à la chaîne des enfants parfois âgés d’à peine dix ans. Les traquant jusque sous les bancs pour les achever. Une méthode dont s’était inspirée Mohamed Merah en assassinant chez nous les enfants de l’école juive Ozar-Hatorah de Toulouse.

Le carnage a été revendiqué par le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), principal groupe islamiste du pays et auteur de l’attaque contre Malala en 2012, qui a choisi cette école car « les enfants de plusieurs hauts gradés de l’armée y étudient ». Islamabad a en retour réaffirmé sa détermination à éradiquer ce groupe dont les attaques ont tué plus de 7 000 personnes dans le pays depuis 2007.

Sur son lit d’hôpital, l’un des survivants, Shahrukh Khan, 16 ans, gardera longtemps en mémoire l’image de ce taliban qui criblait de balles les écoliers et comment lui-même s’est tordu de douleur mais retenu de crier lorsqu’il en reçut deux aux jambes, faisant le mort. Après avoir longtemps « attendu d’être fusillé, les yeux fermés », il perdra connaissance mais se réveillera à l’hôpital, miraculé.

Le bilan est effroyable : hors assaillants, l’attaque a fait 141 morts, dont 132 enfants et 124 blessés dont 121 enfants, a annoncé dans la soirée le porte-parole de l’armée, le général Asim Bajwa. L’hôpital public Lady Reading de Peshawar a été assailli par des parents noyés de chagrin en voyant arriver les dépouilles de leurs enfants aux uniformes trempés de sang.

" La charia la plus stricte "

Souvent accusée par le passé de liens troubles avec des groupes armés islamistes, l’armée s’est décidée en juin dernier après plusieurs années d’hésitation, à lancer une offensive contre le TTP dans le Waziristan du Nord, une zone tribale située à la frontière afghane et considérée comme son principal bastion. Le TTP n’a pas réagi pendant plusieurs mois et s’est même divisé en factions rivales dont certaines semblent avoir abandonné le « djihad » contre le gouvernement pakistanais décrété en 2007 pour le punir de son alliance avec les « infidèles » américains. Mais d’autres, extrêmement fanatisées et violentes, sont déterminées à massacrer méthodiquement les civils faute de pouvoir affronter l’armée.

Le TTP, qui réclame l’instauration dans le pays de « la charia la plus stricte », a détruit des centaines d’écoles ces dernières années. C’est ce groupe qui a tenté en 2012 d’assassiner Malala Yousafzaï, la jeune militante pour l’éducation couronnée cette année du Prix Nobel de la paix. Le chef actuel du TTP, le mollah Fazlullah, a encore accentué le radicalisme religieux du mouvement et sa sauvagerie.

06:50 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Jeudi, c'est le jour de Rivarol !

homepage_logo.jpg

3,50 €, chez votre marchand de journaux

06:45 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Chronique de la France asservie et résistante

3550197500.2.JPGRobert SPIELER - RIVAROL N° 3167 du 11 décembre 2014

EMMANUEL Petit, qui fut un grand joueur de football, s’est un tout petit peu lâché, déclarant sur sports.fr, mardi 2 décembre : « La France est hypocrite et lâche. Parfois, je me dis qu’en ayant été envahis par les Allemands, on serait mieux dirigés aujourd’hui. » Et, histoire de se faire bien voir, il ajouta : « J’ai beaucoup de mal avec les Français, je n’ai jamais vu un peuple aussi arrogant, suffisant, menteur et hypocrite, a tancé l’ancien milieu de terrain d’Arsenal. Pris dans un élan humaniste, il poursuit, évoquant l’affaire de Brandao, ce joueur de foot qui avait quelque peu, et même plus, malmené un de ses adversaires : « Quand Brandao prend un mois de prison pour un coup de tête, Cahuzac est encore en liberté, Thévenoud siège toujours à l’Assemblée nationale ». Mais est-il devenu fou ?

 

HOULÀ ! MAIS EMMANUEL PETIT EST-IL DEVENU FOU ?

 

Emmanuel Petit se fit très sévèrement souffler dans les bronches. Les couineurs professionnels couinèrent d’importance, et même plus. Dieu merci, il vint très, très vite à résipiscence, déclarant : « Cette référence historique a été stupide de ma part. Je m’excuse auprès du peuple juif, mais aussi auprès de tous ceux qui ont connu la guerre. Ma référence est déplacée »… Il était important qu’il s’excusât auprès de peuple juif. Il l’a fait. Tant mieux. Les Rivaroliens lui pardonneront donc ce petit dérapage.

 

PAS DE CRÈCHE DE NOËL AU CONSEIL GÉNÉRAL DE VENDÉE

 

Le conseil général de Vendée avait décidé d’installer une crèche de Noël dans son hall. Il s’agissait évidemment d’une provocation inouïe et d’un mépris absolu pour le principe de séparation de l’Eglise et de l’Etat, comme l’a décidé le tribunal administratif de Nantes (Loire-Atlantique). Jean Regourd, un homme de haute pensée, président de la fédération de la Libre pensée de Vendée, avait saisi le tribunal. Il avait déclaré : « A priori, elle ne respecte pas ce que doit être la neutralité des bâtiments publics, de l’Etat donc, et ne respecte pas la liberté de conscience d’un citoyen qui, rentrant au conseil général, se voit quasiment imposer un emblème religieux et caractérisé comme tel. Il s’agit d’une crèche de la Nativité, donc c’est un emblème religieux, d’une religion particulière ». On peut comprendre son indignation, dès lors que cette crèche ne participe pas au crétinisme franc-maçon. En attendant, Bruno Ratailleau, président du conseil général de Vendée, a rétorqué, annonçant qu’il « fera appel de la décision du tribunal administratif » : « Le respect de la laïcité n’est pas […] l’abandon de toutes nos traditions et la coupure avec nos racines culturelles. Faudrait-il interdire les étoiles dans les guirlandes de Noël qui décorent nos rues en ce moment, sous prétexte qu’il s’agit d’un symbole religieux indigne d’un espace public ? ». Quel courage, quel héroïsme, quelle lucidité admirable ! Sauf que le même se couche, gémissant, déclarant plaintivement : « Maintenir la crèche, c’était entrer dans l’illégalité. Or un responsable public, et à plus forte raison un parlementaire chargé de faire la loi, ne peut pas donner l’exemple de la désobéissance civile. On ne peut pas à la fois déplorer l’affaiblissement de l’autorité de l’Etat, qui est une réalité que je ne cesse de dénoncer, et refuser d’appliquer la loi. C’est une question de cohérence et de crédibilité. » Mais attention, il résiste avec ses petits muscles ! Il entend aller jusqu’au bout pour faire annuler cette décision, « devant le Conseil d’Etat et jusqu’à la Cour Européenne des Droits de l’Homme s’il le faut ». Il note, fort justement, « que cette décision est grotesque. Pourquoi dans ce cas ne pas interdire la galette des rois à l’Elysée, et la croix occitane sur le logo de la mairie de Toulouse ? » et relève que personne ne remet en cause le repas d’ouverture du Ramadan offert tous les ans par la mairie de Paris. Très bien, mais un résistant digne de ce nom n’aurait jamais consenti à s’aplatir devant la trahison des juges et l’injustice. Jamais ! Philippe de Villiers, l’ancien président du Conseil général de Vendée, n’hésite pas à parler de « méthode terroriste », de « laïcisme totalitaire » : « On se croirait en Union soviétique ! » lance-t-il. « J’appelle à la résistance ! Si j’étais Président du Conseil général de la Vendée, je n’aurais pas démonté cette crèche ! » lance-t-il. Au passage, Philippe de Villiers s’en prend à la franc-maçonnerie. Fort bien. Mais pourquoi ne l’avait-il fait quand il occupait le devant de la scène politique ? Et Bruno Retailleau était bien l’un de ses poulains même s’ils se sont fâchés depuis !

Capture 1.JPG

CRÈCHE : ROBERT MÉNARD, LUI, REFUSE DE CÉDER

 

Le préfet de l’Hérault, Pierre Bousquet, saisi par le parti communiste, vient d’envoyer une lettre officielle au maire de Béziers, Robert Ménard, pour lui demander de retirer la crèche de Noël installée à la mairie. Réponse du courageux Robert Ménard : pas question d’obtempérer. Il a déclaré : « J’ai placé cette crèche dans le cadre de l’ensemble de la politique culturelle de la ville des fêtes de fin d’année ». Point… Pourvu qu’il tienne, le courage étant une vertu rare par les temps qui courent !

 

DE RETOUR DE SYRIE…

 

Je m’étais rendu, il y a un mois et demi, en Syrie. Invité à participer à une conférence organisée à Damas sur le thème du “terrorisme”, j’y retournai il y a quelques jours, en compagnie de 25 délégations dont des Américains, des Russes et des Polonais. J’y rencontrai plusieurs ministres dont celui de la Culture. J’intervins à plusieurs reprises lors du colloque et fus longuement interviewé par des chaînes de télévision. J’assurai nos amis syriens du soutien des nationalistes français et européens dans leur combat antimondialiste et insistai sur le terrorisme intellectuel qui sévit en France et en Europe. J’ai évidemment abondamment cité le cas de RIVAROL persécuté par les lobbys et le système, ce qui me valut l’expression d’une vive sympathie de la part des 300 participants devant lesquels j’intervins pour la conclusion des travaux. A noter que Bachar El-Assad vient d’accorder une interview à Paris Match. Il y déclare que les frappes de la coalition n’aident pas la Syrie car les combats contre Daech sont des combats terrestres. Il note aussi que la Turquie continue à apporter un soutien direct ou indirect aux terroristes. Et le président d’asséner : « Nous autres Syriens, nous n’accepterons jamais que notre pays devienne un jouet entre les mains de l’Occident. » Mais qu’en est-il de Hollande ? Réponse de Bachar El-Assad : « L’administration actuelle œuvre à l’encontre des intérêts de notre peuple et de ceux du peuple français. Je ne suis ni l’ennemi personnel ni le rival d’Hollande. Je pense que c’est plutôt Daech qui est son rival, puisque leurs cotes de popularité sont très proches. » Reconnaissons au président syrien un incontestable sens de l’humour ! A ce propos, j’ai rencontré à Damas plusieurs personnalités de valeur, qui m’ont toutes raconté la même anecdote. Avant la guerre, Bachar se promenait seul, ou presque, avec son chauffeur, sur le marché de Damas, allant déjeuner dans un restaurant, sans aucune protection policière. A-t-on jamais vu un “tyran” se comporter ainsi ?

Capture 2.JPG

COLLARD : PLUS SIONISTE QUE LUI, TU MEURS…

 

L’Assemblée nationale a adopté le 2 décembre, par 339 voix contre 151, une résolution du groupe socialiste invitant le gouvernement à reconnaître l’Etat palestinien. 68 députés n’ont pas pris part au vote et 16 se sont abstenus. La quasi-totalité des socialistes, les écologistes, le Front de gauche, une partie des radicaux de gauche et quelques UMP et UDI ont voté pour le texte, tandis que la grande majorité de l’UMP et de l’UDI a voté contre. Mais qu’en est-il de Gilbert Collard, le député du Rassemblement Bleu Marine ? Il en fit des tonnes. Prenant la parole à la tribune, il lança, ému en diable, des trémolos dans la voix : « Vous embrassez le Hamas, le terrorisme et la haine ». Et puis, cette puissante envolée : « Israël n’est pas un État raciste, mettez-vous cela dans la tête ! » Dans l’hémicycle, Meyer Habib, député UDI représentant les Français établis en Israël, a vivement applaudi le député du Rassemblement Bleu Marine. Si avec ce genre de reptations Collard n’est pas réélu, ce serait à désespérer de la Synagogue. Il a d’ailleurs immédiatement reçu les chaleureuses félicitations de la Ligue de Défense juive. Le Rassemblement bleu Marine serait-il le parti le plus sioniste de France ? Cela expliquerait bien des choses…

 

TRIERWEILER : “LE MENSONGE NOUS A ACCOMPAGNÉS JUSQU’À LA FIN

 

Hollande est décidément un menteur d’élite. Trierweiler vient de raconter que Hollande était venu la trouver, récemment, pour lui dire qu’il ne lui en voulait pas pour le livre. Il lui assura que Julie Gayet ne venait jamais à l’Elysée. Patatras, le lendemain le dernier numéro de Voici offrait des clichés de François Hollande et de sa nouvelle concubine, attablée dans les jardins de l’Elysée. L’hebdomadaire racontait : « Julie Gayet y est comme chez elle : la comédienne y dort plusieurs fois par semaine… », estimant même que l’actrice est devenue « une Première dame quasi officielle ». Commentaire de Trierweiler : « Le mensonge nous a accompagnés jusqu’à la fin ». Comme quoi le politicien qui ment continûment dans sa vie privée a toutes les chances de mentir aussi dans sa vie publique, la cloison n’étant pas étanche entre les deux sphères et l’homme étant un tout.

 

VALÉRIE TRIERWEILER FUSILLÉE PAR THE GUARDIAN

 

Certains media européens tirent à vue sur Trierweiler, en pleine tournée de promotion de son livre. Le quotidien anglais The Gardian y va allègrement. Il s’agit là d’« une série de clichés à couper le souffle trempés dans suffisamment de venin pour couler un gouvernement, sans parler de la narcissique prétentieuse qui semble avoir construit toute sa carrière autour d’un ego fragile », a en effet raillé une éditorialiste du Guardian. « Si c’est cela que les Français appellent l’élite, que le Ciel vienne en aide aux pauvres ! », a-t-elle même lâché. Tout est dit…

Rivarol.JPG

Pour lire la chronique dans son intégralité : achetez Rivarol chaque semaine chez votre marchand de journaux ou abonnez-vous. Vous pourrez ainsi lire la chronique complète de Robert Spieler cliquez ici.

06:39 Publié dans Chronique de la France asservie et résistante | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

LES DERNIERES PUBLICATIONS DES BOUQUINS DE SYNTHESE NATIONALE SONT ACTUELLEMENT LIVREES

Nos trois nouvelles publications annoncées depuis quinze jours sont arrivées. Elles sont actuellement livrées à nos nombreux amis qui les ont commandées. Merci à tous pour votre patience.

Ceux qui ne les ont pas encore commandées peuvent le faire :

111111111.jpg

Bulletin de commande cliquez ici

Le commander en ligne cliquez là

11111111.jpg

Bulletin de commande cliquez ici

Le commander en ligne cliquez là

1987366696.jpg

Bulletin de commande cliquez ici

Le commander en ligne cliquez là

06:20 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 17 décembre 2014

La Ripoublique interdit les crèches et subventionne les mahométans !

paris ramadan.jpgYves Darchicourt

Alors que les militants des dinosauriennes "amicales laïques", épaulées par les bras armés préfectoraux du gouvernement écolo-socialiste, multiplient les intimidations, les incidents et les procédures à l'encontre des municipalités qui ont l'outrecuidance d'exposer publiquement ces beaux et populaires symboles des fêtes de Noël que sont les crèches, la municipalité écolo-socialo-bobo de la capitale subventionne à tour de bras les "instituts culturels" d'Islam qui ne sont en réalité que des appendices militants des lieux de culte mahométans cliquez ici.

Le but ultime est évidemment de couper le peuple souchien de ses racines notamment religieuses en cette période de l'année où - même inconsciemment - on honore au travers de la chrétienne Nativité de la "Lumière du Monde" la renaissance cyclique du "Sol Invictus". Pour ce faire, les collabos cherchent à éradiquer nos traditions millénaires : en les noyant dans un fatras consumériste sans âme, en ridiculisant ou en interdisant les manifestations religieuses publiques dès lors qu'elles ressortent du catholicisme romain (la plus païenne des sectes chrétiennes a t-on pu dire) et en encourageant la diffusion d'une religion d'importation - totalement étrangère à notre mentalité civilisationnelle - dont nos aïeux avaient repoussés les barbaresques représentants hors d'Europe et qui se diffuse chez nous par le biais de l'immigration allogène à forte composante islamique.

On ne le dira jamais assez. Le laïcardisme est une arme de destruction massive aux mains des mondialistes ennemis jurés de notre Identité européenne. Rassemblement Résistance Reconquête !

08:33 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Contre l'immigration/islamisation, Dresde montre l'exemple...

07:28 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le JT de TV Libertés de mardi soir...

07:00 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 16 décembre 2014

Evreux : assassinat de Steve Degoulet par Rachid Chekkira ! crime raciste ?

Odr4Wez.jpgYves Darchicourt

Un jeune père de famille a été assassiné mercredi dernier, massacré à coups de barre de fer sur le pas de sa porte dans le "quartier sensible" de La Madeleine à Evreux. Pratiquement sous les yeux de ses trois bambins qu'il était occupé à baigner.

Comme la victime est un souchien et que la brute homicide se nomme Rachid Sekkira (photo - NDLR), il ne saurait évidemment s'agir d'un crime raciste, d'emblée écarté par l'a-justice taubiresque et pas même envisagé dans les médias. Un Rachid expédié par un représentant d'une vieille famille normande aurait immédiatement été catapulté au rang de martyr exemplaire de cet odieux racisme ancré jusque dans les gênes des franchouillards descendants de croisés, d'esclavagistes et de tortionnaires colonialistes et le déferlement médiatique aurait été à la hauteur de "l'inadmissible"; le crâne de Steve fracassé par Rachid n'est que le témoignage répugnant d'un fait divers à peine tragique que les "grands" médias n'ont pas daigné évoquer.

On fera probablement du Rachid, devenu aiguilleur sncf, un parangon de l'intégration réussie des "zissus" probablement égaré par un coup de folie qui lui a fait se munir d'une bombe lacrymogène et d'une massue de fer avant d'aller sonner chez sa cible. On va sans doute mettre en cause "madame pulsion" laquelle ignore la préméditation et n'est absolument pas raciste comme chacun le sait. Et puis le racisme anti-blanc est une fiction de haineux dont la simple évocation par un souchien est une preuve justement du racisme, du vrai, du seul, celui du blanc, de l'européen envers l'allogène.

Et bien que cela déplaise ou non aux inquisiteurs de la pensée unique, Steve Degoulet est une victime de plus de l'immigration exotique, du multiculturalisme, du métissage et du voisinage interracial obligatoire imposés aux forceps à nos congénères et compatriotes par des idéologues fumeux et des collabos du "nouvel ordre mondial". Résistance !

19:28 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Après le discours de Hollande au musée de l'histoire de l'immigration : quelle chance d'avoir des immigrés !

mnr actu.jpgUn communiqué du MNR :

Dans son discours du 15 décembre pour l'inauguration du musée national de l'histoire de l'immigration, notre président a répété les lieux communs favorables à l'immigration et aux immigrés venus « occuper des emplois que nul ne voulait occuper », citant les noms de la chimiste et physicienne franco-polonaise Marie Curie (prix Nobel 1903 et 1911), du mathématicien franco-brésilien Arthur Avila (médaille Fields 2014) (comme s'ils étaient représentatifs des milliers d'individus venus chez nous avant tout pour profiter de nos largesses sociales...). Il s'est élevé aussi contre "la peur sciemment installée d'une religion, l'islam, qui, d'une façon inacceptable, est présentée par certains comme incompatible avec la République" : comme si l'islam était par nature compatible avec la laïcité vantée par nos gouvernants !

Il s'est déclaré favorable au droit de vote des étrangers aux élections locales.

On pourrait reprendre à propos de ce discours le titre d'un livre récent (2010) de la démographe Michèle Tribalat, « Les yeux grands fermés », tant il s'aveugle sur les conséquences néfastes de l'immigration.

Avec tous les patriotes, luttons sans relâche pour faire reconnaître les méfaits d'une immigration hors de contrôle.

19:16 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Une nouvelle campagne de Terre et peuple

tp lama.jpg

12:12 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15 000 personnes à Dresde hier contre l'islamisation de l'Allemagne

3685176553.jpg

15.000 personnes ont pris part ce lundi 15 décembre 2014 à la manifestation de PEGIDA contre l’islamisation de l’Occident. [Une manifestation a lieu désormais à Dresde chaque lundi. La semaine précédente, ils étaient 10.000 manifestants.]

Source Lionel Baland cliquez là

11:45 Publié dans En Europe et ailleurs... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Virus Ebola : la Ligue du Midi dit “Non merci...”

P1040046-4-.jpg

Un communiqué de la Ligue du Midi :

Il ne se passe pas de semaine sans que de nouvelles populations, dans le monde, ne soient touchées par le virus Ebola. A ce jour, on dénombre 18.000 cas et près de 6.500 décès et la progression est alarmante. Des états africains mitoyens des pays infectés par le virus  ont fermé les frontières avec ces territoires. De nombreux autres pays prennent des mesures draconiennes. Mais que fait la France ? Est-ce que le gouvernement va continuer longtemps à fermer les yeux et à faire l’autruche ?

La menace évidente générée par l’incroyable invasion d’illégaux par Lampedusa et Gibraltar doit déclencher chez nous une quarantaine stricte et sévère pour tous les clandestins provenant très majoritairement d’Afrique noire, zone touchée par le virus, ainsi que des mesures fortes  pour stopper cette invasion. Les pays européens doivent se doter d’une flotte de garde-côtes avec mission d’arraisonner les embarcations de clandestins et les reconduire dans le pays de départ.

Bravant les intempéries une équipe de la Ligue du Midi est intervenue récemment sur le Port de Sète pour dénoncer ce scandale sanitaire dont nos gouvernants ne semblent pas prendre la mesure, car il ne suffit pas d’opérer des contrôles dans les aéroports à l’arrivée, mais également au départ et y compris dans les lieux concernés par la navigation maritime. Les militants, pour mieux souligner la gravité de la situation avaient revêtu la tenue de protection avec combinaisons, gants, masques, capuches avant de déployer une banderole non équivoque portant l’inscription “Ebola Non merci...”

A l’issue de cette démonstration, une distribution de tracts dans les boites aux lettres du port languedocien résumait pour la population les mesures préconisées par la Ligue du Midi : contrôles stricts aux frontières européennes, remigration des clandestins, suspension de l’adhésion de la France à la charte européenne des droits de l’homme.

00:51 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le conseil régional a décidé ce matin, en accord avec le maire de Nantes, de donner au nouveau lycée le nom de Nelson Mandela

Une confirmation : dans sa commission permanente d'hier, le conseil régional des Pays de Loire a décidé, ce matin, en accord avec le maire de Nantes, de donner au nouveau lycée de l'ïle-de-Nantes le nom de l'ex-président sud-africain, militant anti-apartheid et prix Nobel. Nelson Mandela est décédé il y a un an. (Ouest France cliquez là)
 
Connaissez-vous le vrai bilan de Mandela ?

mandela.jpg

En savoir plus cliquez ici

00:49 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook