Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 29 mai 2017

MERCI MACRON !

VIAL PIERRE 1.jpg

Pierre Vial

Macron le Pharaon (voir son numéro de mégalo devant la pyramide du Louvre après son élection) a, à sa façon, son utilité. Pour plusieurs raisons :

- Grâce à lui ces vieilles baudruches appelées gauche et droite, destinées à amuser le gogo, ont implosé en vol. Le dynamitage du Parti Socialiste est acquis. Celui des Républicains est en bonne voie.

- Pour survivre, le Système a mis en place le Golem Macron, condamné à essayer de gouverner avec une équipe style macédoine de légumes, composée de gens qui n’ont rien de commun entre eux, sinon l’arrivisme et le goût de la gamelle. Certains sont des caricatures : Hulot, le robin des bois de l’écologie qui fait beaucoup de fric en commercialisant ses produits Ushuaïa (via TF1) et en tirant de juteux revenus de sa Fondation (qui compte, entre autres, parmi ses généreux donateurs EDF – merci le nucléaire - , l’Oréal, TF1 et ce danger mortel pour l’environnement qu’est le lobby des éoliennes – encore une pompe à fric) ; Collomb, le patron des policiers… armé d’un pistolet à eau et qui se révèle proche du gâtisme dans ses déclarations aux media ; Laura Flessel, la négresse de service, « diversité » oblige (comme dans les téléfilms). Et le benêt du Béarn, tenté peut-être, pour justifier sa sucette en se faisant bien voir, de faire du Taubira-bis. Et puis Richard Ferrand, qui traîne déjà à ses basques une jolie casserole (sauf que la « Justice » dit qu’il n’y a pas de problème…). Mais les choses sérieuses sont ailleurs : à Bercy, par exemple.

- A Bercy, le libéralisme triomphe sans retenue ni pudeur avec le style triomphaliste de Le Maire. Ce n’est pas pour gêner Macron, qui a inventé le mouton à cinq pattes appelé « social-libéralisme » et qui est aussi « social » que Rothschild et ses congénères. Mais ça coince quand même : Le Monde du 20 mai titrait « Le Maire et Macron sont très loin d’être d’accord ». Et le quotidien explique : « Si l’on compare le programme économique que proposait Bruno Le Maire lors de la primaire de la droite et celui d’Emmanuel Macron pour la présidentielle, les différences ne sont pas anodines. Or, avec la nomination de M. Le Maire à Bercy, ces divergences pourraient poser problème. Que ce soit sur les questions de l’assurance-chômage, de l’impôt sur la fortune ou de la contribution sociale généralisée, le président de la République et son nouveau ministre de l’économie vont devoir se mettre d’accord ». Qui va avaler les couleuvres ? Les paris sont ouverts. Mais à la sortie une chose est sûre : ce sera du « plus libéral que moi tu meurs ».

- La minorité des Français (étrange coalition de bobos et de Français de papier) qui a porté Macron au pouvoir va pousser à la roue pour toujours plus de déracinement, toujours plus de métissage, toujours plus de cosmopolitisme (c’est ce qu’imaginent les apprentis sorciers qui ont fabriqué Macron… mais ils vont découvrir que la logique du communautarisme va tout emporter sur son passage).

- Les millions de Gaulois, salariés, paysans, artisans, commerçants, petits entrepreneurs qui sont les victimes désignées du processus libéral « en marche » vont découvrir, un jour ou l’autre, qu’il n’y a qu’une issue pour eux : la révolte. La révolte, active, physique. Qui peut déboucher sur ce qu’il faut bien appeler une révolution. Un cauchemar pour certains. Un rêve pour d’autres…

Source Terre & peuple cliquez là

00:00 Publié dans Les Nouvelles du Front de Pierre Vial | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 28 mai 2017

Des candidats nationaux partout

18582116_1998182237071605_5927131728567757516_n.png

À St Martin et St Barthélémy (Antilles françaises)

18664151_1405401669517927_3328854990720235363_n.jpg

Dans l'Aude

18622371_1502466573108557_701297834094236816_n.jpg

Dans le Val d'Oise

18670978_1410152219042872_576266559302200704_n.jpg

Dans les Yvelines

23:55 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L’oeuvre de l’Action Sociale et Populaire Les oubliés des ors de la République

3685998380.jpg

Philippe Randa

L’époque contemporaine fait la part belle aux personnalités médiatiques, notamment celles qui, souvent en mal de publicité personnelle, participent aux concerts des« enfoirés ».

Et il y a les autres, éloignées des ors de la République qui oeuvrent en silence avec la foi des braves comme seul bagage.

Le pasteur Jean-Pierre Blanchard, évidemment, n’en manque pas depuis le siècle dernier où un certain 25 octobre 1996, il organisa la première soupe distribuée gratuitement aux plus démunis à la gare Saint Lazare à Paris… Des dizaines d’autres suivront, même si elles furent immédiatement stigmatisées en tant que « soupes de Le Pen ». A l’époque, le pasteur faisait effectivement partie des cadres du FN, mais vingt ans plus tard, éloigné du monde politique, c’est à la tête de l’Action Sociale et Populaire qu’il continue de battre le pavé chaque hiver, bien que toujours accompagnée de la marraine de l’ASP : Jany Le Pen, fidèle parmi les fidèles…

Le 9 mai dernier, l’ASP a terminé sa onziéme campagne de maraudes, ses distributions de café, soupe, sardines en boîte, vêtements et couvertures pour les SDF, chaque saison plus nombreux… et plus démunis !

Les médias qui parleront de l’ASP se compteront sur les doigts d’une main. Et ce seront toujours les mêmes. Mais qu’importent les lambris dorés de « la France d’en Haut » aux oubliés des trottoirs : de simples réverbères sont bien suffisants à Jean-Pierre, à son épouse Catherine et à la poignée de bénévoles qui oeuvrent à leurs côtés pour voir les sourires de celles et ceux auxquels ils n’apportent parfois qu’un instant d’attention… si attendu !

Est-il utile de préciser que l’ASP ne bénéficie d’aucune aide institutionnelle ? Elle ne donne que ce qu’elle reçoit des particuliers.

Action sociale et populaire cliquez ici

13:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

le Cahier d'Histoire du nationalisme sur le PFN (n°4) vient d'être rééditer

2017 PFN CHN REEDITION.jpg

Le commander cliquez ici

09:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 27 mai 2017

Le Bistro Libertés de cette semaine avec Elisabeth Lévy

19:00 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

DEPUIS CE MATIN, À LYON, LES NATIONALISTES OCCUPENT UN BATIMENT EN PLEIN CENTRE VILLE : LE 1er BASTION SOCIAL EST NÉ !

18813156_689510931250135_3372850324818543770_n.jpg

Communiqué de presse :

Aujourd'hui en France plus de 8,8 millions de Français vivent sous le seuil de la pauvreté, soit une personne sur sept. Entre 140 000 et 150 000 personnes sont SDF.

L’État français est actuellement propriétaire de 78 millions de m2 dont 11 millions sont officiellement vacants (c'est à dire inoccupés), parmi lesquels 1 million de logements.

Il aurait donc largement la possibilité d'attribuer des logements aux plus démunis de nos compatriotes. Néanmoins, celui-ci préfère s'occuper des clandestins extra-européens qui, chaque jour, déferlent sur nos côtes au mépris des Français.

En conséquence, nous avons donc décidé la réquisition d'un immeuble abritant d'anciens logements de fonction inoccupés depuis des années et susceptibles d'offrir un toit aux nôtres. Nous proclamons par cet acte hautement symbolique l'ouverture du Bastion Social Lyon, lieu de solidarité et d'entraide.

Nous appelons tous les Français soucieux du sort de leurs compatriotes et de l'application de la justice sociale à nous rejoindre pour nous prêter main forte directement dans ce batiment situé au 18 rue du Port-du-temple 69002 Lyon. Nous avons besoin de toutes les bonnes volontés, qui souhaitent aider les nôtres avant les autres, afin de pouvoir rénover les lieux, de nous apporter des dons alimentaires, vestimentaires ou financiers. « Nous entrons dans un temps ou les paroles doivent être authentifiées par des actes. » disait Dominique Venner.

Avec cette occupation, nous voulons lancer un signal fort au pouvoir en place. Il est temps d'appliquer la réelle préférence nationale !

Nous demandons donc :

- La mise en place d'un grand plan de construction et de réhabilitation des logements, y compris des logements étudiants.
- La systématisation de la priorité nationale pour l'attribution de ceux-ci.
- La réquisition et la rénovation totale des batiments publics abandonnés afin que les français les plus démunis puissent avoir un logement décent.
- La baisse de la taxe d'habitation pour les plus modestes et l'arrêt immédiat de son augmentation ainsi que sa suspension pour les étudiants les plus modestes.
- La facilitation de l'accès à la propriété par la mise en place de prêts aidés et de micro-crédits.

Telles sont nos propositions actuelles afin que les français puissent retrouver une dignité dans un monde moderne détruit par le capitalisme et l'ultra-individualisme.

Nous donnons donc rendez-vous à tous les bénévoles qui souhaitent participer au projet d'aide concrète envers notre peuple au Bastion Social, 18 rue du Port-du-Temple, 69002 Lyon.

La solidarité est une arme !

Steven Bissuel, GUD Lyon

11:36 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 26 mai 2017

LE JOURNAL DE BORD DE JEAN-MARIE LE PEN DE CETTE SEMAINE

Jean-Marie Le Pen nous relate ses lectures du mois. Parmi celles-ci, le Président a retenu le dernier numéro (n°45 - printemps 2017 cliquez ici) de Synthèse nationale (3,12 mn) qu'il conseille aux téléspectateurs.

23:28 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

ALBAN D'ARGUIN (ÉOLIENNES UN SCANDALE D'ÉTAT) ET GABRIELE ADINOLFI (PROJET LANSQUENETS) SAMEDI MIDI SUR RADIO COURTOISIE

2017 RC A D'ARGUIN MAI.jpg

Acheter le livre d'Alban d'Arguin cliquez ici

18:35 Publié dans Sur les ondes libres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Il est sorti : LE NOUVEAU CD DES BRIGANDES !

18697980_1890547991269103_7779839901151832441_n.jpg

Les Brigandes sont un groupe de chanteuses françaises défendant des idées identitaires. Installées depuis 2014 à La Salvetat-sur-Argout, dans l’Hérault, elles se font connaître à partir de 2015 en diffusant leurs chansons sur internet.Notre collectif produit des œuvres artistiques, culturelles et intellectuelles pour servir au combat antimondialiste.

Leurs activités médiatiques se concentrent sur trois pôles :

 – Le groupe musical féminin « Les Brigandes », créé durant l’été 2014, et dont le nom fait référence aux « brigands vendéens » qui se révoltèrent contre la Terreur jacobine de 1793. Ce groupe produit des clips musicaux ainsi que des CD (cliquez ici). À l’occasion, Les Brigandes se produisent également sur scène, en particulier lors des journées annuelles de Synthèse nationale cliquez là

 – Leurs émissions « Radio Brigandes » qui expliquent leurs démarche ou synthétisent des informations sur certains sujets.

 – L’édition de brochures pour approfondir des sujets que le groupe considère importants cliquez ici.

Leur groupe est composé d’hommes et de femmes vivant en communauté fraternelle. Leur directeur est Joël La Bruyère.

Pour le commander cliquez ici


17:51 Publié dans CD | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L’INATTENDU MISTER TRUMP, VRAIMENT ?

Trump-Proche-Orient-Médias-e1495547589393.jpg

Le bloc-notes de Jean-Claude Rolinat 

Le Président Donald Trump, personnage original s’il en est, passe dans le monde de la médiacratie, pour un « iconoclaste ».En fait, si cette impression perdure, c’est bien plus pour le style, la forme, que sur le fond. Sa tournée au Proche Orient et en Europe, en dépit de ses déclarations antérieures, s’inscrit dans une sorte de continuité de la politique américaine.

Il vient de réaffirmer avec solennité l’alliance nouée entre le Président des Etats-Unis et le roi Ibn Saoud père, à bord du navire de guerre « Quincy », il y a maintenant 71 ans. C’est, avec « l’amitié israélienne », l’un des piliers de la stratégie américaine dans la région auquel on ne touche pas. Et les millions de dollars de contrats passés sur place ne font que fortifier cette « belle alliance », comme dirait le Premier secrétaire du PS ! Sauf que là, c’est du sérieux et que Washington continue d’appuyer les monarchies du golfe, même si elles sont « rétrogrades », pour rester indulgent. L’Iran des ayatollahs est toujours mis à l’index, sans que l’on sache avec certitude si « the Donald » reviendra sur la signature de son pays au bas de l’accord sur la dénucléarisation militaire de l’ancien Empire perse.

Autre allié de poids dans la région, l’Etat Hébreu, qui semble bénéficier des retombées stratégiques de la sollicitude américaine permanente pour le clan sunnite, plutôt que pour la famille chiite. Tandis que le monde arabe, et pas seulement lui, se déchire en Syrie et en Irak, – les Kurdes pointeront leur nez séparatiste une fois close la parenthèse de l’Etat islamique –, le sort de la Palestine reste pendant. Le Président américain a bien déclaré que jamais l’opportunité d’une paix durable n’avait été aussi certaine, il n’en reste pas moins vrai que cette Palestine continue d’être divisée et morcelée. D’une part, divisée contre elle-même entre les frères ennemis du Hamas qui règnent à Gaza et ceux du Fatah dans la Cisjordanie du Président Mahmoud Abbas, enfermé à Ramallah comme l’était, toutes proportions gardées, le Maréchal Pétain à Vichy ! La Cisjordanie, la « West bank » de la Palestine post-mandataire, est « saucissonnée », constellée de colonies de peuplement juives, emmaillotées de barrières de séparation, humiliantes cicatrices sur le sol arabe. Jérusalem, qui dans le plan de partage des Nations Unies de 1947 devait être un « corpus separatum » entre les deux Etats à naitre est, aujourd’hui, presque exclusivement «  judaïsée », la politique immobilière israélienne laissant peu d’espoir aux propriétaires arabes. (A noter tout de même, la TOTALE liberté d’accès pour TOUS aux lieux Saints, ce qui n’était pas le cas sous la souveraineté jordanienne). Dans ces conditions, comment réaliser juridiquement le rêve de deux Etats vivant pacifiquement côte à côte, si aucune bulle d’oxygène n’est donnée à l’une des deux parties ?

L’emploi AVANT l’écologie ?

D’oxygène, il en sera sûrement question au sommet du G7 réunissant les « grands » de ce monde et qui se déroule dans le fabuleux décor sicilien de Taormine, où le théâtre antique grec dégringole vers la mer Ionienne. Honorera-t-il, là aussi, la signature de son pays au bas de l’accord de la COP-21 ?

Il serait prématuré d’avancer un avis, mais le candidat Trump avait promis de réactiver les énergies polluantes pourvoyeuses d’emplois, charbon et gaz de schiste par exemple. Difficile de croire qu’il se démarque de ses prises de position, lesquelles lui avaient assurées les voix de millions d’électeurs concernés. Ses promesses portaient, bien sûr, sur l’emploi, notamment dans les mines de houille de l’Etat de West-Virginia, l’extraction du pétrole au nord de l’Alaska et les schistes bitumineux dans les deux Dakota. Et, au sujet des postes de travail, on peut dire qu’il a jusqu’à maintenant beaucoup de chance.

En avril par exemple, 211 000 ont été créés ce qui a fait reculer le chômage à un taux de 4%, à rapprocher de nos presque 10 % ! C’est le plus bas niveau depuis la récession de 2008. Sous la mandature d’Obama, ce taux oscillait entre 6 et 10%. La bourse tient bon et les prévisions donnent un chiffre de croissance de 4%. Est-ce dû à un « effet Trump » ? Le fait que le milliardaire soit un businessman, a sans doute joué pour redonner confiance aux entrepreneurs, sans oublier la promesse du candidat de lancer une ambitieuse politique de grands travaux publics où des millions de dollars fédéraux seront injectés, notamment dans le prolongement du fameux « mur » séparant les Etats-Unis du Mexique. Promesse à tenir sous peine d’un recul irrémédiable dans les sondages !

Accusé, levez-vous !

La grande affaire du moment pour le richissime new-yorkais, c’est l’acharnement avec lequel tout l’establishment lui tombe dessus pour « le coincer », l’obliger sinon à être emporté par le maelstrom de la procédure d’impeachment, à tout le moins à démissionner, à terme. Que lui reproche-ton ? Les Russes, les Russes, une obsessionnelle accusation de compromission avec « l’ennemi ». Qu’en est-il réellement du bienfondé de ces soupçons complaisamment véhiculés par les Démocrates, les idéologues libéraux et autres médias en recherche de sensationnel ? Que Poutine ait souhaité plutôt la victoire de Trump que celle d’Hillary Clinton ne fait pas l’ombre d’un doute. Mais les Russes auraient-ils pu faire pousser des bulletins de vote « Trump » dans les urnes comme des champignons dans la forêt après une bonne pluie ? Pire, le Président lors de sa très récente rencontre avec Serge Lavrov, le ministre des affaires étrangères de Moscou, lui aurait confié des « secrets » sur la lutte anti-terroriste, ces informations provenant du Mossad israélien, décrédibilisant ainsi la parole de Washington auprès de ses alliés. Foutaise ! Un chef de l’Etat peut bien échanger des propos avec un interlocuteur étranger, justement pour lutter contre le terrorisme, islamiste notamment, sans être accusé de trahison.

Le limogeage de James Comey, ex-chef du FBI, serait vu comme une sorte de vengeance trumpienne à l’encontre d’un haut fonctionnaire voulant dévoiler de possibles compromissions entre l’entourage de Trump, notamment sur son gendre Jared Kushner, un juif très religieux, et ces mêmes Russes. Un magistrat, Robert Mueller, lui-même ancien patron du FBI, a été nommé pour démêler cette affaire. Espoir des ennemis de Trump : une procédure d’empêchement en bon Français. Il y a un long chemin entre l’aboutissement final de ce parcours du combattant et cette supposée obstruction de la justice par le cabinet fédéral. Aucun Président américain n’a été destitué de la sorte, même si trois d’entre eux avaient commencé à être « aspirés » dans ce labyrinthe juridique : Andrew Johnson, Richard Nixon et Bill Clinton. Tout ceci, certes, n’est pas bon pour l’image présidentielle.

C’est sans doute l’un des objectifs réaliste, accessible, que veulent atteindre les ennemis du Président qui, six mois après, n’ont toujours pas digéré leur défaite électorale. Mais l’actuel locataire de la White house a une assurance-vie imparable : il défend bec et ongles l’Etat d’Israël et, nous l’avons vu, son gendre est un influent membre de la communauté juive des Etats-Unis.

Au pays du Grand canyon, des cow-boys de jadis et de la vigne vierge qui mange les frondaisons du Sud, c’est un passeport pour la durée !

Sortie prochaine du nouveau livre de Jean-Claude Rolinat

2017 hongrie jcr flyer.jpg

Le commander en ligne cliquez ici

RL JCR 1.jpg

17:14 Publié dans Le bloc-notes de Jean-Claude Rolinat | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

CHEZ MACRON, TOUT N’EST PAS BON

French-Sudan.jpg

Pieter Kerstens

Il y a quelques semaines Emmanuel Macron, futur Président de la République, avait déclaré à Alger que « la colonisation fut une barbarie, un véritable crime contre l’Humanité. » C’est faire preuve d’ignorance ou d’amnésie.

Devoir d’oubli.

Par une dépêche de l’AFP du 30 novembre 2000 nous avions pris connaissance que Hocine Aït Ahmed, l’un des chefs historiques de la guerre d’Algérie (1954-1962) avait été vivement critiqué dimanche par des journaux algériens, pour avoir admis que la torture était également pratiquée par les combattants algériens.

Vendredi 29 novembre 2000, lors du Congrès du Parti Socialiste français à Grenoble, M. Aït Ahmed avait estimé que « ce débat sur la torture, sur les exécutions sommaires, sur les disparitions et crimes atroces… fera aussi découvrir qu’il y a eu des tortures du côté du FLN. »

Fureur au siège du quotidien gouvernemental algérien « El Moudjahid » qui avait qualifié de dérives les propos d’Aït Ahmed, dirigeant l’un des principaux partis d’opposition algériens, le Front des Forces Socialistes (FFS), soutenu par les caciques du PS français… Hollande & C°.

Pour sa part, le journal du FLN « Swat El-Ahrar » avait écrit qu’Aït Ahmed « marchande » avec le Parti Socialiste français en « évoquant des dépassements de l’armée de libération ».

Il y a 60 ans :

Le 28 mai 1957, deux katibas du FLN pénétrèrent dans le village de Melouza, fief de Messali Hadj, le fondateur du mouvement indépendantiste le Parti du Peuple Algérien (PPA).

Dans un délire de cruauté sanguinaire, les fellaghas assassinent les femmes après les avoir violées, tuent les enfants en les clouant aussi contre les portes et massacrent les vieillards. Tous les militants de l’ANPA (Armée Nationale Populaire Algérienne) de Mohamed Ben Lounis, dit Bellounis, seront exécutés.

Alors que depuis des années, les charlatans du Politiquement Correct nous imposent le Devoir de Mémoire, ils seraient bien inspirés de ne pas occulter les vérités historiques et cesser de donner des leçons de morale à la Terre entière.

Il ne faut pas se poser en redresseur de torts, comme Emmanuel Macron, quand on a une mémoire à géométrie variable et que l’on prône en permanence une repentance nauséabonde.

« Un arbre sans racine est un arbre mort. Un peuple sans Histoire est un peuple condamné. »

  1. Macron notre énarque-chef, quand il était l’assistant du philosophe Paul Ricœur pour son livre « la Mémoire, l’Histoire, l’Oubli » paru en 2000, ne pouvait donc pas ignorer cet aveu éclairant d’un chef du FLN.

15:56 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Calais : je ne pensais pas qu’une candidature catholique susciterait autant de haine

18557412_1720562908242817_1761854771951047422_n - copie.jpg

Marie-Jeanne Vincent dimanche dernier à Nieppe, près de Lille, lors de la Journée régionale de Synthèse nationale

Source Riposte laïque cliquez ici

Martin Moisan, dans un article récent cliquez ici, a évoqué cette enseignante de Calais, candidate aux législatives pour Civitas, que trois élèves de son lycée veulent faire exclure, rien de moins !

Naturellement, c’était pour Pierre Cassen l’occasion d’entrer en contact avec elle, et de lui demander des informations supplémentaires. Les voilà…

Riposte Laïque : Avant d’évoquer votre candidature aux prochaines législatives, pourriez-vous expliquer à nos lecteurs ce que vous faites dans la vie ?  

Marie-Jeanne Vincent : J’ai toujours travaillé dans la vraie vie, je suis diplômée en littérature médiévale, j’ai été comédienne une dizaine d’années  puis j’ai passé les concours de l’Education Nationale et je suis  devenue professeur de lettres-histoire en lycée professionnel et ensuite professeur de lettres modernes et de théâtre en lycée général. J’occupe ce poste actuellement.

Riposte Laïque : Vous avez donc décidé de vous présenter aux élections législatives, dans la région de Calais. C’est votre première candidature ?

Marie-Jeanne Vincent : oui

Riposte Laïque : Vous avez par ailleurs choisi d’être soutenue par Civitas, devenu un parti politique. Pourquoi ce choix ?

Marie-Jeanne Vincent : Civitas correspond à mes valeurs catholiques et traditionnelles, valeurs qui m’ont été transmises par ma tante adoptive, elle-même résistante. J’étais une enfant abandonnée et elle m’a adoptée et élevée malgré son âge et m’a transmis la foi et l’amour de notre pays .

Riposte Laïque : Apparemment, si nous en croyons la presse locale, votre engagement a suscité quelques réactions, dans le lycée où vous enseignez. Cela vous a-t-il ébranlé ?

Marie-Jeanne Vincent : Sincèrement, rien ne peut m’ébranler. Je suis portée par la foi et par des convictions sans faille.

Riposte Laïque : Soupçonnez-vous une manipulation politique, et croyez-vous en la sincérité des trois étudiants qui paraissent vouloir vous faire chasser de votre lieu de travail ?

Marie-Jeanne Vincent : Je n’ai pas à m’exprimer sur les opinions politiques d’élèves du lycée où je travaille, même si ceux-ci ne sont pas mes élèves et que je ne les ai jamais eus en classe. L’école est un sanctuaire et doit le rester. On n’y parle ni politique ni religion afin de ne pas influencer les enfants et je me suis toujours tenue à cette règle.

Ces jeunes ont leurs opinions et je les respecte. Loin de moi l’idée de vouloir les empêcher de s’exprimer.

Cependant, en cas de diffamation caractérisée, je me réserve le droit de porter plainte et mon avocat est en train d’examiner le dossier.

Je déplore d’ailleurs les menaces dont la jeune fille a fait l’objet et je trouve cela d’autant plus lamentable que j’ai moi-même fait l’objet de menaces. Personne ne doit être menacé pour ses opinions.

Riposte Laïque : Aviez-vous déjà rencontré un problème, dans l’Education nationale, à cause de vos engagements ?

Marie-Jeanne Vincent : Non, dans la mesure où je ne les ai jamais exprimés et où je ne les exprimerai jamais sur mon lieu de travail, la politique devant rester dans la sphère privée. J’enseigne la littérature et le théâtre et c’est tout. Le rectorat a d’ailleurs reconnu que mon dossier était exemplaire.

Riposte Laïque : Quelles réactions envisagez-vous ?

Marie-Jeanne Vincent : Les actions judiciaires sont en cours. Je ne pensais pas qu’une candidature catholique susciterait autant de haine. Assimiler les chrétiens à des antisémites est une aberration car c’est oublier leur rôle pendant la seconde guerre mondiale et le nombre de ceux qui ont sauvé ou aidé les persécutés et cela souvent au péril de leur vie. J’ai d’ailleurs travaillé sur ce sujet en 2008 avec mes élèves de lycée professionnel pour présenter un dossier au Concours National de la Résistance et de la Déportation sur le thème « L’aide aux personnes pourchassées et persécutées pendant la seconde guerre mondiale », dossier pour lequel ma classe a reçu une distinction au niveau départemental.

De plus, cette accusation me blesse profondément car ma tante – qui m’a élevée – a été une de ces résistantes de l’ombre et le grand-père de mon mari a été blessé de guerre, capturé par les SS et interné 5 ans dans les camps nazis en Poméranie.

Riposte Laïque : Parlez-nous de la campagne que vous allez faire, durant les deux semaines qui restent…

Marie-Jeanne Vincent : Vu les menaces de l’ultra-gauche et le fait qu’un journal local me harcèle et me diffame pratiquement tous les jours, vous comprendrez bien que cela ne sera pas facile. Je ne peux pas exercer le droit de tout citoyen, à savoir coller des affiches ou distribuer des tracts pour ma campagne. La situation à Calais vire au déni de démocratie absolu.

Riposte Laïque : Vous êtes inquiète pour votre sécurité, vu le climat de haine que vous constatez ?

Marie-Jeanne Vincent : Ma sécurité personnelle importe peu. Seul compte le combat. Ces petits ennuis  ne sont rien à côté des souffrances du Christ. Cependant je n’envisage pas le martyre, vous vous en doutez bien !

Le combat continue !

No Pasaran…

Propos recueillis par Pierre Cassen

11:31 Publié dans Législatives 2017, Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 25 mai 2017

Droite nationale aux législatives : des candidats partout

18620144_305984846508937_3874137522310923893_n.jpg

Dans le Var

18620006_246126812533206_1436070522556214423_n.jpg

Dans la Sarthe

18557305_244884409324113_2547751554636162582_n.jpg

Dans la Somme

14:07 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Un candidat identitaire catalan à Perpignan

18685552_1113136198788424_1578772454_n-660x330.jpg

Chez les Catalans, il y en a un que nous n'aimons pas. Vous l'avez deviné, c'est de Manuel Valls qu'il s'agit bien sûr. Et puis il y en a un autre qui a, lui, le mérite d'être identitaire catalaniste à 100 %... Alors, on peut ne pas être entièrement d'accord avec lui, mais c'est bien volontiers que nous lui donnons la parole aujourd'hui.

Llorenç Perrié Albanell (Laurent Perrié) sera candidat aux élections législatives sur la deuxième circonscription des Pyrénées Orientales face à Louis Aliot. Lengadoc Info est allé à la rencontre de celui qui pourrait bien être le seul candidat 100 % identitaire en France.

Synthèse nationale

Pour lire l'entretien qu'il vient d'accorder à notre confrère Lengadoc Info cliquez ici

13:47 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Samedi 17 juin, Paris, colloque pour une autre Europe présidé par Gabriele Adinolfi

UneAutreEuropeEstImperative-Paris-17juin2017.jpg

13:29 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les candidats de CIVITAS aux Législatives

442882794.png

Les candidats Civitas aux législatives 2017

13 – Bouches du Rhöne

3e circ. (Nord-est de Marseille) Karine Harouche

33 – Gironde

1ere circ. (Bordeaux /Le Bouscat) Pierre Dinet

38 – Isère

2e circ. (Echirolles, St Martin, Vizille) Alexandre Gabriac

9e circ. (Voiron, St Marcellin) Thibault Barge

42 – Haute-Loire

5e circ. (région de  Roanne) Céline Thomas

57 – Moselle

5e circ. (Bitche, Sarreguemines) Jacqueline Berger 

9e circ. (Thionville) François Gauche

62 - Pas-de-Calais

7e circ. (Calais Centre, Sud et S.-E.) Marie-Jeanne Vincent

75 – Paris

3e circ. (17e - Batignolles, Ouest 18e) Marthe Caude

4e circ. (17e - Ternes-Monceau, 16e N.) - Michel Simonnot

83 – Var

7e circ. (Bandol, Sanary, Six Fours) Elie Hatem

89 – Yonne

2e circ. (Avallon,, Auxerre, Chablis) Cyrille Rey-Coquais

92 – Hauts-de-Seine

3e circ. (Courbevoie) Arnaud Fournet

4e circ. (Nanterre, Suresnes) Anne Le Baut

18620127_10213354784486874_4465164759216425985_n.jpg

00:49 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 24 mai 2017

La Droite nationale présente à Forbach (Moselle)

ob_a8ae7c_biry.png

Un communiqué de Thomas Joly :

Les électeurs patriotes de la 6e circonscription de Moselle auront la possibilité de voter pour un candidat de la droite nationale non-reniée, puisque Dominique Biry y portera les couleurs du Parti de la France.

Co-fossoyeur du Front National de Jean-Marie Le Pen avec la propre fille de ce dernier, Florian Philippot est l'incarnation de ce gaucho-souverainisme médiatiquement compatible qui n'est qu'une escroquerie électorale et une trahison de l'électorat du FN attaché au programme historique de ce parti.

Dominique Biry, Délégué du Parti de la France pour la Moselle, sera également soutenu par les Comités Jeanne de Jean-Marie Le Pen et Civitas.

18:35 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

JEUDI 25 MAI : IDA DE CHAVAGNAC INVITÉE DE L'ÉMISSION SYNTHÈSE SUR RADIO LIBERTÉS

RL 27 2017 05 25 IDA DE CHAVAGNAC.jpg

ÉCOUTEZ RADIO LIBERTÉS CLIQUEZ ICI

17:46 Publié dans Radio Libertés Synthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Législatives : des candidats de la Droite nationale partout

ob_cf0e82_brunohiroutpdf14.jpg

Dans le Calvados

18582460_1899387567003567_8793771550340022555_n.jpg

En Haute-Garonne

18699867_246128849199669_3798686431684635410_n.jpg

Dans le Bas-Rhin

18620058_611611212383009_7856532338001997587_n.jpg

Toujours dans le Bas-Rhin...

09:11 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 23 mai 2017

Attentat de Manchester : la réaction de Thomas Joly (Parti de la France)

ob_6aa86c_tj-presse.jpg

Thomas Joly, Secrétaire général du PdF : « Ceux qui nous imposent de cohabiter avec nos bourreaux sont plus coupables encore que les islamistes »

19:04 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La rançon de la décadence

explosion-manchester-quand-j-ai-leve-la-tete-il-y-avait-des-corps-partout.jpg

Bernard Plouvier

Depuis 2012, les attentats des fous furieux du dénommé allah se sont multipliés à rythme accéléré, devenant de plus en plus meurtriers. Avec des explosifs artisanaux ou volés dans les dépôts militaires (grâce à des complicités internes), avec des armes automatiques dont tous les voyous sont pourvus, ou par des moyens aussi rudimentaires, mais très efficaces, qu’un camion-bélier, les terroristes pulvérisent les records annuels de victimes.

Le trafic d’armes alimente le fanatisme politico-religieux et se nourrit du trafic de stupéfiants. Chacun sait ou devrait savoir que les preux chevaliers du sieur allah sont de gros négociants de haschich et d’héroïne (appelée « larme d’allah » en Afghanistan).

Les complicités intérieures ne peuvent que se multiplier en Europe occidentale et scandinave où l’on accepte des islamiques dans les forces armées, la police, la gendarmerie ou le gardiennage de prison… et tout le monde se souvient (ou devrait le faire) d’une gendarmette française de souche permettant à son amant candidat terroriste d’accéder à un QG de la Gendarmerie nationale.

Pourquoi les terroristes se gêneraient-ils ? Ceux qui meurent en tuant de « l’infidèle » se croient assurés d’aller immédiatement au paradis de leur sanguinaire divinité. Ceux qui s’échappent sont assurés de n’être pas exécutés, puisque les mols Européens ont partout aboli la peine de mort.

Quant aux services de renseignements, on entend systématiquement leurs patrons se glorifier, lors d’un nouvel attentat, prétendant en avoir déjoué « plus d’une dizaine d’autres », ce qui fait une maigre consolation aux victimes estropiées à vie et aux familles des morts.

En supposant même que les porte-parole des barbouzes soient honnêtes, tout nouvel attentat témoigne d’une faute grave, voire d’une chaîne d’incompétences… un médecin a beau soigner parfaitement 999 malades curables, il n’en sera pas moins condamné si un millième patient atteint de maladie curable meurt prématurément, faute de diagnostic précoce et de mesure thérapeutique adéquate, et c’est justice.

Vivre hors des frontières de l’Europe permissive – celle où l’on accueille sans tri réel tous les immigrants venus de terres islamiques – ne met pas à l’abri des tueurs d’allah. Brexit ou pas, les Britanniques viennent d’en recevoir la preuve, sanglante autant qu’évidente.

En outre, la honteuse Collaboration avec le nouvel Occupant n’est pas non plus un gage de sûreté. Avoir élu maire de Londres un mahométan à la femme voilée ne réduit nullement le risque… et c’est logique puisque le calife Abou Bakr II a changé les règles du Djihâd : un tueur d’allah peut faire disparaître des mahométans du monde des vivants, puisque la divinité est censée reconnaître les siens.

Stimulé par le pétrodollar, l’islam authentique - c’est-à-dire la religion violente où le Djihâd est exigé de tout mahométan en bonne santé - connaît une vigueur accrue et porte la guerre là où ne règne pas la charî’a, soit dans le Dâr al-Harb où précisément nous autres, Européens, vivons.

Dans une guerre, l’alternative est simple : ou l’on se bat, ou l’on se couche et on lèche les pieds de son maître. Depuis les années 1980, les Européens se vautrent dans la grotesque repentance coloniale, alimentent en devises les pays exportateurs de tueurs par un tourisme absurde autant que dangereux, accordent les droits civiques à une foule d’immigrants dont on ne sait rien, engagent une énorme 5e Colonne mahométane dans leurs soi-disant forces de l’ordre et de la prévention, tolèrent viols, assassinats, vols et vandalisme, tout en finançant la consommation parasite d’immigrés-chômeurs.

On imagine facilement ce qu’aurait pu être la réaction de l’ultranationaliste Charles De Gaulle ou celle de l’égoïsme britannique incarné Winston-Spencer Churchill face à ce genre de situation récurrente.

L’on ne sait que trop ce qu’est la réaction des mollassons d’Europe occidentale et scandinave, de nos jours : pleurs & gémissements, crises d’hystérie devant les caméras et dépôts d’une quantité impressionnante de fleurs… en plus des mensonges grotesques des « autorités musulmanes » implantées en Europe.

Face à la plus immonde barbarie et à l’obscurantisme religieux, les Européens réagissent en veaux et en vaches. Nous ne sommes que les descendants dégénérés, mous et aveulis des hommes de 14-18 et de 39-45.

Les terroristes, lâches et immondes, ne sont nullement des surhommes. Ce sont intellectuellement des sous-doués, qui vivent en plein Moyen-Âge. Mais, en face d’eux, ils ne trouvent que les détritus de la décadence : nous !

10:31 Publié dans Tribune de Bernard Plouvier | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le discours de Jean-Marie Le Pen au Conseil national du Parti de la France le 13 mai dernier

07:59 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les Brigandes présentent le Manifeste des Clans du Futur

Les Brigandes sont un groupe de chanteuses françaises défendant des idées identitaires. Installées depuis 2014 à La Salvetat-sur-Argout, dans l’Hérault, elles se font connaître à partir de 2015 en diffusant leurs chansons sur internet.Notre collectif produit des œuvres artistiques, culturelles et intellectuelles pour servir au combat antimondialiste.

Leurs activités médiatiques se concentrent sur trois pôles :

 – Le groupe musical féminin « Les Brigandes », créé durant l’été 2014, et dont le nom fait référence aux « brigands vendéens » qui se révoltèrent contre la Terreur jacobine de 1793. Ce groupe produit des clips musicaux ainsi que des CD (cliquez ici). À l’occasion, Les Brigandes se produisent également sur scène cliquez là

 – Leurs émissions « Radio Brigandes » qui expliquent leurs démarche ou synthétisent des informations sur certains sujets.

 – L’édition de brochures pour approfondir des sujets que le groupe considére importants (cliquez ici).

Leur groupe est composé d’hommes et de femmes vivant en communauté fraternelle. Leur directeur est Joël LaBruyère.

07:48 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Calais : samedi 27 mai

Calais201705v2.png

07:31 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Platon à Téhéran

170px-Plato_Pio-Clemetino_Inv305.jpgGeorges Feltin-Tracol

Aujourd’hui (NDLR : 19 mai) se déroule en Iran le premier tour de l’élection présidentielle. Sauf énorme surprise, le président sortant Hassan Rohani sera réélu pour un second mandat de quatre ans. Il ne faut toutefois pas surestimer l’action du président qui, bien que représentant l’État, n’est qu’un super-Premier ministre.

République islamique depuis 1979, l’Iran est une théocratie dans laquelle le clergé chiite joue un rôle important. La Constitution du 3 décembre 1980, adoptée par référendum, transcrit dans les faits la vision politique de l’ayatollah Khomeyni. Comme tous les clercs chiites, Khomeyni a lu et médité les auteurs classiques grecs traduits en arabe et en perse farsi dont La République de Platon qui dépeint la cité idéale gouvernée par un philosophe-roi.

Révisée par référendum en 1989, la Constitution distingue très nettement le pouvoir exécutif détenu par un président qui nomme vice-présidents et ministres, le pouvoir législatif, le Majlis ou Assemblée consultative islamique, élu pour quatre ans au suffrage universel direct, et le pouvoir judiciaire avec un Chef indépendant des deux autres pouvoirs. Ces trois pouvoirs sont placés sous la supervision du Guide suprême de la Révolution islamique, soit le philosophe-roi platonicien. Successeur de Khomeyni depuis 1989, Ali Khamenei, chef des armées, peut révoquer le président. Élu par l’Assemblée des experts (86 religieux élus par les Iraniens pour 8 ans) qui peut le révoquer, le Guide suprême désigne le Chef de la justice. Ce dernier nomme à son tour les six religieux qui siègent au Conseil des gardiens de la Constitution aux côtés des six juristes choisis par le Majlis. Ce conseil vérifie la conformité musulmane et constitutionnelle des lois et valide (ou pas) les candidatures aux élections.

Outre la suppression du poste de Premier ministre, la révision de 1989 a entériné le Conseil de discernement du bien de l’État qui entend préserver le Guide suprême des problèmes triviaux de la vie courante dont les interventions risqueraient de désacraliser la fonction. Cet autre conseil se compose de 31 membres nommés par le Guide parmi lesquels s’y trouvent de droit le président, le président du Majlis et du Chef du pouvoir judiciaire. Cet organisme tranche les conflits entre l’exécutif, le législatif et le Conseil des gardiens de la Constitution à propos des questions politiques, économiques et sociales. Ainsi le Guide suprême se réserve-t-il l’essentiel tel l’accord nucléaire conclu avec l’Occident.

La République islamique d’Iran concilie par conséquent un système théocratique et l’élection populaire, ce qui donne toute sa plasticité, son originalité et sa longévité en dépit des crises politiques fréquentes et des tentatives de déstabilisation venues de l’extérieur.

Bonjour chez vous !

• « Chronique hebdomadaire du Village planétaire », n° 34, diffusée sur Radio-Libertés, le 19 mai 2017.

07:09 Publié dans Georges Feltin-Tracol | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le n°4 (PFN) et le n°6 (Tixier-Vignancour) des Cahiers d'Histoire du nationalisme sont à nouveau disponible : commandez-les

2017 CHN REEDITION 4 ET 6.jpg

Pour les commander en ligne cliquez ici

07:05 Publié dans Les Cahiers d'Histoire du Nationalisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 22 mai 2017

Partout, des candidats de la Droite nationale se présentent aux législatives

18519798_244878255991395_7354876782549663451_n.jpg

Dans la Somme

18555878_471005763291582_5864229073596664729_n.jpg

Dans la Haute-Saône

18557237_1853258018332450_5093424011676128118_n.jpg

Dans les Bouches-du Rhône

18557503_767212123456265_7514569841750047255_n.jpg

Dans la Vienne

22:45 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Tout est prématuré chez notre Macron, à commencer par le culte de la personnalité !

emmanuel-macron-et-brigitte-trogneux.jpg

Bernard Plouvier

L’on avait déjà constaté, à propos du lamentable Obama, ce pressentiment populaire – fort erroné dans le cas du Nord-Américain – d’un grand règne. Et ce fut pitoyable, désastreux même !

L’on était allé jusqu’à lui offrir un Prix Nobel de la Paix, à peine était-il installé à la Maison-Blanche… et le rusé politicien lança ou poursuivit la guerre & finança des séismes électoraux un peu partout en Afrique, au Proche- et au Moyen-Orients, en Amérique latine. S’il n’a pas réussi à faire la guerre avec la Russie, la Chine et la Corée du Nord, ce n’est pas faute de l’avoir voulu, mais il n’a pu emporter la conviction des maîtres de l’économie, qui eurent un brusque accès de prudence, ce dont il faut les créditer.  

En notre beau pays, si accueillant aux immigrés de tous poils, y compris djihadistes, violeurs, détrousseurs etc., une minorité active de Français vient de mettre en selle pour x fois cinq années un homme jeune, beau parleur, au sourire ravageur.  

Aussitôt, ce Président – que tout le monde eût jugé improbable il y a 18 mois – est paré de toutes les qualités, au point d’être adulé comme un rappeur ou un jeune premier de la grande époque du cinéma hollywoodien.

Faire la moindre allusion à sa très curieuse vie privée devient un crime de lèse-majesté. Dans ce cas, pourquoi donc cette vie conjugale hors normes fait-elle un tabac sur tous les blogs des réseaux sociaux, pourquoi est-elle étalée dans tous les tabloïds ? Après tout, le charivari est une institution française bien établie… tant pis pour les fanatiques partisans du Président tout nouveau-tout beau.

Le problème du jeunot et de la cougar n’a d’ailleurs aucune importance. La France est riche d’une telle quantité de problèmes : un chômage de masse, une paupérisation du menu peuple, une immigration exotique qui tourne à l’invasion et s’avère grosse d’une substitution de population dominante, l’islam djihadiste et ses meurtres individuels et collectifs, une criminalité en hausse continue et une Justice aux abonnés absents, la désindustrialisation du pays qui confine à la désertification, les menaces sur l’agriculture et la pêche...

Franchement, l’on a bien d’autres soucis que les états d’âme d’une femme qui, constitutionnellement, n’est rien, et qui, si elle ne veut pas être brocardée, se doit d’être ultra-discrète. Qu’elle fasse comme Tante Yvonne et se confine aux bonnes œuvres ; elle y gagnera au moins un certain capital de sympathie.

Quant à son mari, qu’il s’attelle aux vrais problèmes de l’État et de la Nation. Ils sont suffisamment nombreux pour qu’il n’aille pas perdre son temps (chèrement payé par les contribuables) à des querelles dignes d’une cour de récréation.    

15:07 Publié dans Tribune de Bernard Plouvier | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

LE JOURNAL DU CHAOS DE CETTE SEMAINE

2457982678.6.jpg

Le lire cliquez ici

14:08 Publié dans Le Journal du Chaos hebdo | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

5e Journée régionale de Synthèse nationale à Nieppe (près de Lille) : belle réussite

20170521_162839.jpg

Dimanche 21 mai, sous un beau soleil, les amis du Nord de Synthèse nationale se sont retrouvés nombreux pour la 5e édition des Journées régionales Flandre Artois Hainaut organisée d'une main de maître par Luc Pécharman, délégué local de notre organisation. 

18557412_1720562908242817_1761854771951047422_n.jpg

Plusieurs conférences étaient inscrites au programme et ce fut Thierry Bouzard, responsable de Civitas, et Marie-Jeanne Vincent, qui porte avec courage et brio les couleurs de l'Union des patriotes (Civitas, Parti de la France, Comité Jeanne) à Calais aux législatives de juin, qui ouvrirent la séance. Marie-Jeanne Vincent expliqua comment sa ville, en quelques années, subit l'arrivée massive de "migrants" qui la transformèrent en un véritable enfer.

S'en suivit l'exposé passionnant d'Alban d'Arguin sur les éoliennes qui défigurent toute la France et le Nord en particulier. Alban dédicaça dimanche un nombre impressionnant d'exemplaires de son ouvrage Eoliennes un scandale d'Etat cliquez ici à la suite de son intervention percutante.

Après vingt minutes de pause au cours desquelles le public a pu visiter les stands présents comme ceux, entre autres, de Terre et peuple, Civitas, Nation, du PdF, sans oublier celui de Synthèse nationale sur lequel plusieurs nouveaux abonnements à notre revue furent enregistrés, débuta la seconde partie des interventions.

18595232_1794643207516012_9098577329974732348_o.jpg

Deux invités européens, Hervé Van Laethem, porte-parole du mouvement belge francophone "Nation" venu en voisin, et Gabriele Adinolfi, Président de l'institut romain Polaris, que les amis de Synthèse nationale connaissent bien, donnèrent leurs points de vue respectifs sur la récente présidentielle française. Ce qui ne manqua pas d'intérêts...

Puis ce fut Thomas Joly, le dynamique Secrétaire général du Parti de la France, qui fit un discours sans langue de bois au cours duquel il analysa les motifs de l'échec la candidate "dédiabolisée" à la Présidentielle et donna les raisons de s'engager pour le renouveau de la Droite nationale. Il annonça la présence aux législatives de près de 200 candidats de l'Union des patriotes, soutenus par Jean-Marie Le Pen, dont beaucoup dans la région. Il demanda à l'assistance de soutenir dans les semaines qui viennent ces candidats.

Roland Hélie, après avoir rendu hommage à Dominique Venner décédé dans les conditions que l'on sait il y a quatre ans, conclut la journée en définissant le rôle primordial de Synthèse nationale dans le combat qu'engagent les forces nationalistes et identitaires non reniées contre le Système. Pour nous un seul message : "Ni soumission, ni abandon, le combat continue !"

Merci à Luc et à son équipe pour cette belle journée et rendez-vous le dimanche 1er octobre à Rungis, près de Paris, pour la XIe Journée de Synthèse nationale...

18588787_1794643767515956_3982195867096960737_o.jpg

09:15 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook