Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 06 janvier 2017

Mardi 17 janvier : conférence de Civitas sur l'avortement à Paris

3782965556.jpg

08:42 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

J'avais un rêve...

08:38 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 05 janvier 2017

Samedi 21 janvier : Jean-Marie Le Pen tiendra un grand meeting à Palavas Les Flots dans l'Hérault

15209919_1195278350549169_8768945706456055808_n.jpg

Jean-Marie Le Pen tiendra le 21 Janvier 2017 à 18H00 un meeting national et dîner politique à Palavas-les-Flots dans l'Hérault.

Renseignements et hébergements :

comitejeanne34@gmail.com 

@comitejeanne - 06 74 88 96 10

Bulletin de réservation

Vous avez également la possibilité de vous inscrire en ligne cliquez ici 

23:00 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le Havre : Jean-Yves Métayer-Robbes sera le candidat de la droite nationale aux législatives de juin prochain

15909995_1181174295269803_344645263_n.jpg

Un communiqué de Jean-Yves Métayer-Robbes :

Je suis heureux de vous annoncer ma candidature aux élections législatives de Juin 2017, au Havre, soutenu par mon ami Carl Lang, le Parti de la France dont il est le Président et les Comités Défense Républicaine dont je suis le Président-Fondateur.

Le Havre va enfin pouvoir choisir librement entre le député sortant laïcardo-mondialiste E. Philippe, ex-porte-parole "d'Alain Juppé le grand perdant" et la vraie droite nationale que j'aurai l'honneur de représenter, dans l'espoir de devenir le futur député de la Porte Océane. Tous vos soutiens sont les bienvenus. Ensemble, nous allons défendre l'identité française. Oui, nous allons tout faire pour stopper l'islamisme et ceux qui l'encouragent tous les jours. Nous serons la droite de conviction, la droite des valeurs européennes et chrétiennes de civilisation, la droite de défense de nos entreprises et du patriotisme économique et social.

Vous allez enfin pouvoir vous faire entendre à l'Assemblée Nationale. Vous pouvez compter sur moi et sur ma détermination.

Le site de Jean-Yves Métayer-Robbes cliquez ici

22:50 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

OBAMA, MAUVAIS PERDANT, TENTE DE SAVONNER LA PLANCHE DE SON SUCCESSEUR !

AP-Trump-Obama-Oval-jrl-161110_12x5_1600.jpg

Le bloc-notes de Jean-Claude Rolinat

La fin de l’année 2016 nous a apporté quelques satisfactions, à nous autres Français, avec l’élimination de Sarkozy et de Juppé, ainsi que le renoncement de François Hollande. Elle a été assombrie par le drame de Berlin, sorte de répétition de notre 14 juillet niçois, conséquence de la folle politique d’Angela Merkel, et par le décès de célébrités inoubliables, chacune au firmament de leur art, comme les actrices Michèle Morgan et Claude Gensac, ou l’académicien Michel Déon, le dernier des « Hussards ». Nous aurons également une pensée pour nos amis russes qui ont perdu l’essentiel de leur plus célèbre chorale dans un crash aérien en Mer Noire. Mais la politique a repris ses droits et, tandis que la misérable comédie des primaires socialistes encombre nos écrans de télévision et colonise les ondes, la géopolitique subit les effets d’une nouvelle tectonique des plaques qui semble redistribuer les cartes.

La Turquie change-t-elle de camp ?

Longtemps l’alliée la plus sûre et la plus fidèle de l’OTAN, la Turquie vient d’effectuer un virage à 180 degrés de sa politique étrangère. A deux doigts de s’affronter avec la Russie après que son aviation ait abattu un appareil russe dans le ciel turco-syrien, Recep Tayyip Erdogan vient de parrainer avec Moscou un accord de cesser le feu en Syrie ! Pragmatique, réaliste, le Président turc s’est rendu compte que l’objectif qui consistait à renverser Bachar Al Assad en soutenant les guérillas islamistes, était impossible à atteindre. D’autre part, la menace kurde est trop présente dans l’esprit des dirigeants d’Ankara pour accepter d’être pris en tenaille entre un PKK très actif dans l’Est anatolien et un PYD syrien, sécessionniste, sur toute sa frontière sud. Ça tombe bien, Damas ne veut pas entendre parler non plus de séparatisme kurde, ces Kurdes – « cocus » de l’histoire, nation sans Etat - soutenus par l’Occident… Le prix à payer de cette réévaluation de la diplomatie est lourd : les attentats se succèdent, tous plus meurtriers les uns que les autres. Le dernier en date commis lors de la Saint-Sylvestre - des dizaines de morts dans une boite de nuit d’Istanbul, sorte d’opération « Bataclan bis » - est-il comme une piqûre de rappel après l’assassinat de l’ambassadeur de Russie en Turquie fin décembre ? Etrange… Etrange aussi ce putsch raté qui visait le Chef de l’Etat turc, lequel dit-on, n’aurait dû son salut qu’aux informations données par les services secrets russes : à un quart d’heure près, il devait être arrêté ou exécuté dans sa résidence sur les bords de la Mer Noire, avant que son avion ne l’emporte vers la capitale, escorté par des F-16 de l’armée de l’air, cette même arme qui attaquait au même moment le Parlement d’Ankara ! Tout n’a pas encore été dit sur ce mystérieux « golpe » qui aurait été ourdi, à en croire certains officiels turcs, par la CIA. Mais il est vrai que l’on ne prête qu’aux riches ! Une explication plausible en tout cas à défaut d’être vraie, au rapprochement des présidents Poutine et Erdogan.

A quelques jours de son effacement, OBAMA lâche son venin

Faute de peser sur les évènements, le Président sortant à Washington tente de savonner copieusement la planche de son successeur. C’est, tout d’abord, l’invraisemblable accusation contre la Fédération de Russie d’avoir manipulé l’élection présidentielle pour favoriser Donald Trump, dont on connait par ailleurs les idées à propos de la politique russe. C’est ensuite, l’expulsion de 35 diplomates vers Moscou en représailles d’une supposée cyber attaque, piège dans lequel Poutine ne tombe pas, sachant très bien que la situation sera rétablie le 20 janvier : « Nous n’allons pas tomber au niveau d’une diplomatie irresponsable », déclarait le Président russe. Pour sa part, le successeur d’Obama se fendait d’un tweet où il saluait la « belle réaction de Poutine ». «  J’ai toujours su qu’il est très intelligent », ajoutait-il. Comme si cela ne suffisait pas, à l’ultime terme de son mandat, le Président américain par l’intermédiaire de son secrétaire d’Etat John Kerry, se lançait dans une féroce – mais à notre humble avis, justifiée – critique de la politique israélienne de colonisation : « Si le choix est celui d’un seul Etat, Israël peut être juif OU démocratique, mais pas les deux ». Comme pour appuyer sa démonstration, son délégué aux Nations Unies laissait filer, par son abstention, le vote de la résolution 2334, texte condamnant les implantations juives en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, partie de la ville prévue pour accueillir les institutions d’une éventuelles Palestine indépendante (1) dans le cadre d’une solution « à deux Etats ». Si Benyamin Nentanyahou, Premier ministre israélien, accusait mal le coup, le futur locataire de la Maison Blanche y voyait une pierre lancée dans son jardin, lui qui veut transférer l’ambassade des Etats-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem, justement. (Mesure qui, soit-dit en passant, ne manquera pas de mettre le feu à la rue arabe…). Et même si l’Etat hébreu a besoin de l’aide militaire américaine, ses premiers avions furtifs F-35 – indétectables - viennent d’être livrés, il ne se prive pas de dialoguer avec les russes dont il s’est rapproché, ayant besoin de leurs garanties face à un Hezbollah « iranisé » sur leur frontière nord et sur le plateau du Golan, qu’Assad voudrait bien récupérer. On voit ici, une fois de plus, que « l’Orient compliqué » nous joue sa partition, qui n’est pas une petite musique de guinguette ! Et c’est sur ce fond de décor diplomatique que le « grand » François Hollande s’apprête à accueillir à Paris le 15 janvier, pas moins de 70 gouvernements, sauf le principal, celui d’Israël, pour parler du…Proche-Orient ! Totalement surréaliste, alors que Moscou comme la future administration américaine, sont partisans de négociations bilatérales, plutôt que d’une approche multilatérale. En tout cas, c’est au Kazakhstan, ex République soviétique, dans sa capitale Astana, que se dérouleront les prochaines conversations relatives à la situation syrienne, mais sans les Occidentaux. On voit se dessiner ici un complexe enchevêtrement d’alliances contre nature, qui fait la saveur de la géopolitique. Et la France hélas, avec ses petits poings, n’a pour l’instant aucun rôle à y jouer. Tournons vite la page de 2016 !

(1) A noter tout de même, qu’un « plan de partage » de la Palestine a déjà été voté aux Nations unies à la majorité de ses membres en… 1947 

RL JCR 1.jpg

20:47 Publié dans Le bloc-notes de Jean-Claude Rolinat | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les contribuables devront payer une dette de 119 millions d’euros à cause du fiasco Autolib’

accident-autolib-500x323.png

Source cliquez ici

“Une révolution urbaine “, promettait Bertrand Delanoé le 5 décembre 2011. Seulement voilà, en interne, le groupe Bolloré prévoit en réalité près de 180 millions de pertes, dont les deux tiers seront très probablement payées grâce aux impôts. Avec 131 000 abonnés, le système de voitures électriques est au point mort, comme le montre l’étude du cabinet conseil 6t, de surcroît face à la concurrence des VTC, dont les tarifs égalent presque ceux des Autolib’.

119 millions de pertes payées par la contribuable ?

Comme le rapporte Le Canard Enchaîné, le 22 novembre dernier, la société Autolib’ a dressé son bilan financier auprès d’Autolib’ Metropole (un syndicat mixte des 97 villes d’Ile-de-France adhérentes au “service d’autopartage”). L’annonce est fracassante : le groupe Bolloré table sur un déficit de 179 millions d’euros d’ici 2023, date de la fin du contrat.

“La délégation de service public prévoit que les pertes soient prises en charge par Bolloré, mais à hauteur de 60 millions d’euros”, indique le Volatile. Quid des 119 millions restant ? Les mairies devront se répartir la dette en fonction d’un calcul au prorata du nombre de voitures Autolib’ installées dans leur commune. Une annonce qui affole les élus franciliens.

09:58 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

CE JEUDI 5 JANVIER 2017 : EMMANUEL ALBACH SUR RADIO LIBERTÉS

Diapositive1.jpg

Ecoutez Radio Libertés cliquez ici

Les livres d'Emmanuel Albach :

Beyrouth 2016 des Français

aux côtés des phalangistes cliquez là

Le Grand rembarquement cliquez ici

Redif' vendredi 6 janvier, 9 h et 14 h

09:36 Publié dans Radio Libertés Synthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Aimeric Bordot reçu par Thierry Bouzard sur TV Libertés

00:55 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 04 janvier 2017

LE JOURNAL DU CHAOS DE CETTE SEMAINE

2457982678.jpg

Le lire : cliquez ici

14:28 Publié dans Le Journal du Chaos hebdo | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Salauds de travailleurs !

Randa Ph 2.jpgLa chronique de Philippe Randa

« Les gens ne veulent pas de travail, ils veulent de l’argent ! » : ce constat n’échappe plus à personne.

La réduction du temps de travail est devenue l’obsession d’une grande partie des citoyens, car on les a convaincus lentement, mais sûrement, que leur emploi était aliénant, forcément aliénant. La preuve : un siècle durant – le siècle dernier – on a eu de cesse de réduire les heures de labeur ; qu’on en juge :

– Loi de 1906 instituant la semaine de six jours (jour de repos hebdomadaire) ;

– Loi de 1919 instituant la semaine de 48 heures et la journée de 8 heures ;

– Loi de 1936 instituant la semaine de 40 heures ;

– Loi de 1982 instituant la semaine de 39 heures ;

– Lois de 1986 et 1987 introduisant la possibilité de déroger par accord de branches, puis d’entreprises à certaines dispositions légales ;

– Lois de 1992 et 1993 incitant à la réduction du temps de travail et au développement du temps partiel ;

– Accords interprofessionnels de 1995 organisant la répartition du temps de travail sur l’année ;

– Loi de Robien de 1996 offrant des allégements de charges patronales en contrepartie de réduction du temps de travail ;

– Lois Aubry du 13 juin 1998 et du 19 janvier 2000 instituant la semaine de 35 heures ;

Ces dernières « Lois Aubry » ont eu, plus que les autres encore, un effet pervers : elles étaient devenues un véritable tabou.

Quiconque tentait une critique était couvert d’opprobre citoyen. Pensez, un tel acquis so­cial… Il n’y a vraiment que la « France d’en bas » qui ne comprend décidément rien à rien pour avoir sanctionné électoralement – nous étions alors en 2002 – une gauche si généreuse en lui reprochant d’avoir supprimé des heures supplémentaires qui permettaient de mettre quelque beurre dans les épinards quotidiens.

Et encore cette France-là n’avait-elle pas compris alors qu’outre cette perte, cette loi d’apprentis démagogues, allait aussi bloquer les salaires. Ils le sont toujours !

Puis, certains, moins couards que d’autres ou plus inconscients, ont susurré qu’il serait bon d’en aménager les contraintes, pour permettre aux entreprises françaises de faire face à la concurrence étrangère.

Cela a été fait, timidement, presque en s’excusant, sous les quinquennats chiraquien, puis sarkozyste, mais dans l’urgence de ralentir quelques imminents dépôts de bilan et laisser le temps aux patrons qui en ont encore les moyens, de délocaliser leur entreprise avant son prévisible dépôt de bilan : ce fut la loi du 17 janvier 2003 flexibilisant largement le temps de travail sans revenir formellement sur le principe des 35 heures.

Aujourd’hui, on tente, ici ou là, de dire qu’il est nécessaire d’abroger cette loi débile et de renégocier branche par branche, la durée et la modalité du temps de travail en fonction des impératifs de chaque secteur et de chaque profession et certains candidats à la prochaine élection présidentielle émettent désormais à leur tour quelques réserves sur ces lois restrictives de travail hebdomadaire.

Le tabou fait donc long feu et l’on peut espérer que l’avenir fasse rendre gorge à la calamiteuse rengaine du « travail aliénant ».

Une anecdote en dit long à ce sujet ; elle date d’il y a tout juste dix ans : dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 janvier 2007, les sénateurs ayant maintenu la création d’une taxe sur la distribution de textile pour financer les organismes recyclant les vêtements, un journaliste interrogeait une femme concernée par la question.

Divorcée, sans emploi, avec trois enfants à charge, elle s’était retrouvée en foyer avant d’être salariée par Emmaüs grâce à cette taxe. Elle avait ainsi pu remonter la pente et expliquait alors que sa fille de quinze ans lui avait déclaré que, plus tard, elle ambitionnait de travailler à son tour pour les entrepôts Emmaüs car «… depuis que j’y suis employée, elle me voit tellement heureuse et épanouie ! »

À croire qu’il n’y a que ceux qui, un jour, ont tout perdu, pour reconnaître encore quelques vertus au travail…

Source EuroLibertés cliquez ici

12:44 Publié dans La chronique de Philippe Randa | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Italie, le 7 janvier 1978, trois militants nationalistes tombent sous les balles de terroristes et de la police.

15823292_1175012349280576_1461740735347283147_n.jpg

Le 7 janvier 1978, trois militants nationalistes tombent sous les balles de terroristes et de la police.

Les trois jeunes Italiens militaient au Front de la Jeunesse (FGD-Fronte della Gioventù). La première fusillade se déroula quand les militants sortaient alors d’une réunion du Mouvement social italien (MSI-Movimento sociale italiano). Ils furent mitraillés par cinq ou six extrémistes de gauche qui attaquèrent avec des armes automatiques.

Franco Bigonzetti, un étudiant en médecine de 20 ans est tué. Francesco Ciavatta, 18 ans, est blessé ; il parvint à quitter les lieux, pendant que trois autres militants réussissent à revenir au local du MSI, dont Vincenzo Segneri, également blessé par balles.

Les lâches criminels poursuivent Francesco et l’abattent, dans le dos. Il décèdera dans l’ambulance qui le conduit à l’hôpital. Une manifestation spontanée s’organise alors contre ce crime ignoble. Dans une atmosphère tendue, un journaliste de la RAI se livre à un acte tout aussi ignoble : il va éteindre sa cigarette dans le sang de l’une des victimes. Un mouvement de protestation gronde dans la foule ; la police intervient alors est le capitaine de police Edward Sivori abat Stephen Recchini. L’intention de tuer est certaine puisqu’il tire en pleine tête, entre les deux yeux du jeune militant de 19 ans, par ailleurs guitariste du groupe Janus.

Stephano Recchioni décède après deux jours d’agonie.

L’action criminelle des marxistes fera une quatrième victime : le père de Francesco Ciavatta se suicide quelques mois plus tard.
Un cinquième militant nationaliste sera assassiné suite à cette affaire. Un an après le massacres, les organisations nationalistes italiennes veulent démontrer publiquement en souvenir de leurs camarades et pour protester contre l’inaction de la police et de la justice. La marche est interdite par les autorités. Une manifestation spontanée aura pourtant lieu et se déroulera sans le moindre incident.

Alors qu’il rentre chez lui avec un camarade, Alberto Giaquinto est approché par une voiture de police banalisée. Des policiers finissent par en descendre est l’un d’eux tire une balle dans la nuque d’Alberto. Grièvement blessé, il tombe à terre ; les policiers s’enfuient, laissant leur victime mourir. Il demeure plus de 20 minutes dans la rue sans qu’aucun secours n’arrive. Transporté à l’hôpital, il y décède peu après.

Alors qu’il meure, sa famille à ses côtés, le domicile de ses parents est vandalisé par des policiers qui veulent se couvrir et cherchent des preuves – mais agissent sans mandat. Ils prétendirent en effet qu’Alberto était armé, ce qui était faux.

Albert Giaquinto avait 17 ans. La justice n’a jamais condamné les assassins. Plusieurs criminels rouges ont été identifiés : Mario Scrocca, Fulvio Turrini, Cesare Cavallari, Francesco de Martiis e Daniela Dolce. Sans aucun doute coupables, le premier s’est suicidé, le dernier s’est enfui. Les autres seront finalement acquittés.

Les flics tueurs ont également été acquittés.

Trente ans après, aucun des criminels n’a été condamné.

Depuis nos camarades italiens commémorent la mort de leurs camarades sur les lieux du drame.

1er JANVIER 2017 :

LA LIBRAIRIE NATIONALISTE DE FLORENCE VICTIME D'UN ATTENTAT À L'EXPLOSIF.

Le 1er janvier 2017, tôt dans la matinée, une bombe a explosé devant « Le Bargello », une librairie militante proche de Casapound, mouvement culturel et politique italien dissident. Un démineur de la police, qui était sur place après qu’un colis suspect ait été signalé, a été grièvement blessé dans l’explosion.

L’équipe de déminage était intervenue à peine trente minutes après avoir bouclé la zone – via Leonardo da Vinci, dans le centre historique de Florence – suite à l’alerte concernant le colis suspect. En pleine intervention, la bombe a finalement explosé, blessant grièvement au visage et aux mains le démineur qui tentait de la désamorcer. Celui-ci pourrait perdre un œil, mais ses jours ne sont pas en danger.

Il s’agit du troisième attentat visant la librairie « Le Bargello », en à peine un an. En février 2016 déjà, une bombe avait explosé au même endroit. Une enquête est en cours, et des perquisitions ont été réalisées dans un quartier anarchiste de la ville. Lire la suite cliquez là.

Source GUD cliquez ici

12:38 Publié dans Un peu d'Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

À JAMAIS IDÉALISTE...

08:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

IMMIGRATION = ISLAMISATION & ISLAMISME = TERRORISME !

Korbo.Charly couv 10.jpg

Pieter Kerstens

Pour certaines connues depuis plus de 60 ans, le FLN, MNA, OLP, FPLP, AMAL, GICM, FARL, GIA, DAESH et consorts, sont toutes des organisations terroristes musulmanes identifiées par les « services ».

Que ce soit à Madrid en 2004 jusqu’à Berlin ces derniers jours, en passant par Londres, Paris, Bruxelles ou Nice, à chaque fois le massacre est revendiqué au nom « d’Allah le très miséricordieux ».

Tous les gouvernements européens lèvent les bras au ciel et implorent leurs concitoyens de ne pas faire d’amalgame ni de rapprochement avec l’Islam (comme si les attentats étaient commis par des Catalans, des Bretons, des Flamands ou des Ecossais !).

Merkel, Hollande, Juncker & C° nous prennent pour des cons. Et ils voudraient que l’on accepte ces assassinats sans murmures, sans réactions, sans vengeances, avec abnégation, comme une punition bien méritée.

Laissons-les à leurs rêves.

Partout en Europe, de Gibraltar à Oslo et de Brest à Bucarest, les peuples ouvrent les yeux et constatent avec stupéfaction l’état de délabrement matériel des forces de l’ordre et la décadence morale où se trouve l’administration qui gère nos pays.

Les Anglais, les Autrichiens et les Italiens ont réagi en votant massivement contre les gourous de l’euro-mondialisme et les bonimenteurs de l’Etat-Providence.

Mensonges, propagandes et manipulations.

On constate depuis fort longtemps que les télés, les radios ou la presse écrite se comportent comme des putains soumises aux fantasmes des gouvernements, parce que grassement subsidiées par ceux-ci.

Leurs mensonges le disputent à la propagande et les exemples sont nombreux.

Rappelons-nous du prétendu charnier de Timisoara en 1988 pour accuser Nicolas Ceausescu et le peuple serbe. Et par la suite ces « atrocités » - mais jamais celles commises par les Musulmans contre les Chrétiens - justifieront les bombardements de l’Otan sur Belgrade en 1999, sans mandat de l’ONU.

Le devoir de mémoire nous impose aussi le souvenir des informations et des images montrant les bébés sortis de leur couveuse à Koweït-city ainsi que de la prétendue 4armée mondiale de Saddam Hussein, vils prétextes pour envahir l’Irak lors de la 1ère Guerre du Golfe en 1991. Etc. et. En 25 ans la liste est longue.

Face à ces mensonges, ces désinformations, ces manipulations et cette propagande, les politiciens de tous bords se taisent et courbent l’échine, au nom de la Pensée Unique.

L’ancien ministre Jean-Pierre Chevènement avait personnellement déclaré le 22 novembre 1994 à 7 h 45 au micro de la radio Europe n°1 « …tout a été occulté. On vit actuellement dans un système d’informations biaisées », à propos d’une de ses interventions à l’Assemblée nationale en décembre 1993. Et depuis, cela ne s’est pas amélioré, loin de là.

Certains font preuve de doute, de discernement ou de sérieuse contestation pour remettre en cause la Nouvelle Religion droits-de-l’hommiste. C’est un bon début.

Télés, radios, journaux sont les nouveaux saltimbanques du XXIe siècle.

Les médias ne sont pas dépositaires de la vérité révélée, ni investis du rôle de professeur qui dispense des leçons à des auditeurs/lecteurs décérébrés. Ils se sont accaparés le 4e pouvoir et veulent nous imposer ce qui est « Bon » ou « Mauvais », en résumé : le Prêt à Penser !

Nous n’avons que faire de leurs sermons nauséabonds et les politiciens qui courent les plateaux de télés seraient bien inspirés de remettre plus souvent les journalistes à leur place.

Car complices des régimes, les journalistes ont perdu leur neutralité et leur objectivité pour rabrouer et critiquer ceux (ou celles) qui n’abonderaient pas dans leur sens ou refuseraient les poncifs des salles de rédaction.

Cette manipulation de l’opinion culmine à un sommet lorsque les charlatans de l’immigration/invasion « bienfaitrice », ont clamé  à longueur d’antennes, que les centaines de milliers de clandestins ayant débarqué en Europe l’an dernier « étaient tous d’un excellent niveau, diplômés et attendus par les industriels ». Désinformation et mensonge calamiteux : « seuls 3% ont trouvé du boulot et 10% peuvent prétendre à des cours de formation. 80% n’ont aucun droit au statut de « réfugié » et 50% de ceux-ci sont totalement analphabètes !» C’est ce qui ressort des dernières statistiques allemandes, à propos des 1 200 000 illégaux arrivés en Germanie en 2015.

Le président américain Lincoln disait : « On peut tromper tout le monde pendant quelque temps. On peut tromper quelques personnes tout le temps. Mais on ne peut pas mentir tout le temps à tout le monde ! »

Et il ne faut être ni de gauche ni de droite, ou posséder un diplôme universitaire, pour se rendre compte que le continent européen est une terre de beffrois et de cathédrales et non pas de mosquées et de minarets !

01:00 Publié dans Les articles de Pieter Kerstens | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Roger Holeindre dédicacera son nouveau livre "La Réconciliation nationale" samedi prochain à St Cloud

RH-7_1.jpg

00:05 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 03 janvier 2017

Les voeux de Carl Lang, Président du Parti de la France

ob_05a899_lang.jpg

Les voeux de Carl Lang pour 2017 :

« Le Parti de la France présente à ses militants et sympathisants ainsi qu’aux familles françaises ses meilleurs vœux pour 2017. Nous avons l’espoir que cette nouvelle année nous débarrasse enfin de la calamité politique socialiste et permette de faire entendre la voix salvatrice de la droite nationale. Nous espérons que 2017 sera l’année du réveil des consciences nationales, du redressement de la France et de la résistance à la colonisation étrangère et islamique. La terre de France n’est pas terre d’islam : Pas de charia chez nous ! »

20:35 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 30 décembre 2016

La rédaction de Synthèse nationale vous souhaite une bonne année 2017

sn 2017.jpg

10:58 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

30 DÉCEMBRE 2006 - 30 DÉCEMBRE 2016 : IL Y A DIX ANS, SADAM HUSSEIN ÉTAIT LIQUIDÉ AU NOM DU MONDIALISME

SN SADAM.jpg

10:36 Publié dans Un peu d'Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Sous les Sabots des poneys sauvage

deon-473353-jpg_321091_660x281.jpg

Jean-Pierre Brun EuroLibertés cliquez ici

En ce mercredi 29 décembre nous apprenons l’ultime cavalcade du dernier des « Hussards », Michel Déon. Comme le furent les trois mousquetaires de Dumas, ils auraient été prétendument quatre. Mais que vient faire ce « prétendument » dans notre propos ?

Pour des raisons qui nous restent obscures, Bernard Frank avait cru bon de rassembler sous un même étendard Nimier, Blondin et Laurent avant de leur adjoindre un certain Déon. Cette affectation collective à un régiment de tradition devait sans doute énormément au fameux « Hussard Bleu » que l’ami Roger avait troussé en son temps au travers d’un roman on ne peut plus « non conformiste ».

Mais voilà, elle ne reçut jamais pour autant l’aval des intéressés. Certes, un solide dénominateur commun pouvait conforter les tenants d’une mathématique idéologique, mais c’était méconnaître les individualismes trop bien trempés des solistes de ce quatuor improbable.

Il fallut attendre les derniers mois de l’Algérie française pour que le tocsin national les rassemblât autour de Philippe Héduy et du toujours discret Roland Laudenbach, sous la bannière de la revue L’Esprit Public.

Pour le coup, nos francs-tireurs, ayant endossé l’uniforme régimentaire auquel ils devaient indûment une partie de leur réputation, se lancèrent à corps perdu dans la bataille, taillant des croupières aux piétons de l’armée gaullienne.

Alors que d’Artagnan Nimier, Porthos Blondin, Athos Laurent frappaient d’estoc leurs adversaires, Aramis Déon pratiquait une escrime plus subtile qui n’en touchait pas moins au cœur ses cibles préférées. N’est-ce pas lui qui dans ses Poneys sauvages dévoila les turpitudes élyséennes de l’affaire Si Salah ?

Qui se souvient de son perfide Supplément aux voyages de Gulliver et ce saisissant Mégalonose qui estomaqua les critiques littéraires et autres chroniqueurs politiques de l’époque ?

En guise d’adieu à notre frère dans la Résistance, je me contenterai de citer un extrait de cette œuvre qui, hélas !, n’a rien perdu de son actualité : «… Je suis dans l’opposition et je refuse la civilisation inhumaine de mon pays. Si des policiers entraient à cette heure dans ma maison et me voyaient utiliser des lampes à huiles, ils me tortureraient pour me faire avouer un complot contre l’État […] Les lampes à huile et la marine à voile sont des crimes contre le progrès, des atteintes à l’esprit nouveau. Peut-être auriez-vous été condamné seulement aux travaux forcés si l’on s’était aperçu que vous ne vous sépariez pas de la boîte noire qui diffuse à longueur de journée de la musique obsessionnelle et le discours de Mégalonose, parce que la possession de ces boîtes que nous appelons “orteffs” est obligatoire et que tout citoyen conscient et respectueux des lois de son pays doit en avoir une à côté de lui, jour et nuit, prêt à toute éventualité, c’est-à-dire à obéir aux ordres de Mégalonose qui parle deux fois par jour en période de calme et jusqu’à vingt fois en période de guerre… »

Va en paix Michel !, mais là-haut, avec l’aide de ton Saint Patron qui est aussi celui des parachutistes, fais en sorte que tu ne sois pas le dernier des hussards et que, dans un élan invincible, une charge de tes cadets reprenne hardiment et consolide méthodiquement nos positions perdues.

10:26 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Parution en janvier chez Pardès : Mesure de France de Pierre Drieu la Rochelle

Mesure de la France-vignette.jpg

Dans les bonnes librairies ou sur commande à 

Pardès 44 rue Wilson 77880 Grez sur Loing

09:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Samedi 31 décembre : réveillon amical dans l'Aisne, près de Soissons

15241752_1171100549641151_6048924098258255150_n.jpg

Plus d'infos cliquez ici

08:06 Publié dans Sortir en ville... ou à la campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 29 décembre 2016

2016 : un an d'activités de Synthèse nationale

Samedi 17 Janvier 2016 :

Banquet organisé par la Ligue francilienne, présidée par Hugues Bouchu, à Paris avec comme invité Roland Hélie cliquez ici.

2434843538.jpg

Dimanche 8 février 2016 :

Stand de Synthèse nationale à la réunion de Riposte laïque à Rungis cliquez ici

2641059219.jpg

Mercredi 9 mars 2016 :

Conférence à Paris d'Emmanuel Albach, auteur du livre Beyrouth 1976 des Français aux côtés des phalangistes (édité par les Bouquins de Synthèse nationale cliquez là). 

4135895328.jpg

En ce début d'année 2016, l'association des Amis de Synthèse nationale, créée lors de la 9e Journée nationale et identitaire d'octobre 2015, commence à s'organiser cliquez là

Fin mars 2016 :

SN_42_couv-1.jpg

Sortie du n°42 de la revue Synthèse nationale cliquez ici

Dans ce numéro, un entretien avec Bruno Mégret. 

Mercredi 6 avril 2016 :

Dans le cadres de ses conférence parisienne, Synthèse nationale invite Bruno Mégret à présenter son niveau livre Le temps du phénix. Revivre cette conférence cliquez ici ou regardez le film de celle-ci cliquez là

383950193.jpg

1225097535.8.jpg

 Jeudi 14 avril 2016 :

Parution du premier livre de la nouvelle collection publiée par Les Bouquins de Synthèse nationale intitulée "Pourquoi ?" Thème de ce premier dossier : La Syrie baasiste plutôt que l'Etat islamique. les événements prouveront la véracité des thèses exposées dans cet ouvrage collectif cliquez ici

Pourq Syrie 1.jpg

 Dimanche 24 avril 2016 :

4e Journée régionale (Flandre - Artois - Hainaut) de Synthèse nationale près de Lille cliquez là. Une nouvelle réussite pour la délégation locale animée par Luc Pécharman cliquez ici

3240234546.jpg

sn nieppe 2016 1.jpg   sn nieppe 2016 5.jpg

Version filmée cliquez là

30 avril 2016 :

Diapositive1 - copie.jpg

Sortie du n°9 des Cahiers d'Histoire du nationalisme consacré à l'éveiller de peuple Jean Mabire, disparu en 2006. Il fut sans doute l'un des écrivains les plus appréciés de ces quarante dernières années cliquez ici. La parution de ce cahier sera l'occasion de participer à plusieurs émissions sur Radio Courtoisie et sur Méridien Zéro.

Mars, avril et mai 2016 :

Notre revue Synthèse nationale est successivement invitée à la journée de Jeune nation, le 12 mars en région lyonnaise, au congrès du Renouveau français, le 17 avril à Boulogne près de Paris, et à celui du Parti de la France le 7 mai à Bagnolet cliquez là. A chaque fois le stand de notre revue à reçu de nombreuses visites d'amis engagés dans ces différentes formations politiques.

Dimanche 8 mai 2016 :

129769268.13.jpg

Roland Hélie était invité à prendre la parole cliquez ici lors du rassemblement organisé par Civitas cliquez ici en honneur à Jeanne d'Arc, Place St Augustin à Paris. S'en suivra un défilé qui ira jusqu'à la statue de l'héroïne nationale, Place des Pyramides cliquez là.

fin mai 2016 :

Diapositive1 - copie 7.jpg

La véritable provocation que constitue l'annonce de la participation du rappeur Black M à Verdun pour la commémoration de la bataille nécessite une riposte unitaire des organisations patriotiques. Synthèse nationale oeuvrera dans ce sens mais, finalement, le concert sera annulé.

1er juin 2016 :

synthese-nationale.jpg

Une brochure de 12 pages en couleur présentant Synthèse nationale est envoyée à plusieurs milliers de sympathisants de la cause nationale et identitaire.

15 Juin 2016 :

GR affiche 60x80.jpg

Après le succès de son livre Beyrouth 1996 des Français aux côtés des Phalangistes, Emmanuel Albach récidive avec un nouveau livre : Le Grand rembarquement cliquez ici Certes, il s'agit d'un roman, mais la réalité semble hélas bien partie pour rattraper la fiction cliquez ici. Nous avons décidé de donner à ce livre une publicité exceptionnelle tant le sujet abordé par Emmanuel est sensible. Ainsi, des milliers d'affiches ont été collées durant l'été à Paris et dans plusieurs villes de France. Ci-dessous l'auteur avec Roland Hélie devant un placard près du Trocadéro.

graff 2.jpeg

3 juillet 2016 :

248646178.jpg

Roland Hélie est invité par Pierre Cassen, Président de Riposte laïque, à prendre la parole au cours d'un rassemblement cliquez ici pour protester contre l'attitude de la Ville de Paris en faveur du Ramadan cliquez ici

25 Juillet 2016 :

sn 43 msi.jpg

Le n°43 (été 2016) de Synthèse nationale sort avec un dossier sur la droite italienne réalisé par Massimo Magliano, ancien responsable national du Mouvement social italien (MSI) cliquez ici. Massimo prépare un Cahier d'histoire du nationalisme sur le MSI qui sortira fin janvier 2017 cliquez là

Septembre 2016 :

CHN10 Flyer3.jpg

Parution du n°10 des Cahiers d'Histoire du nationalisme consacré à l'écrivain Pierre Drieu la Rochelle cliquez là

Samedi 2 et dimanche 3 septembre :

WP_20160904_002.jpg

Synthèse nationale tient pour la première fois un stand aux journées chouanes de Chiré en Montreuil (86) organisée par Diffusion de la pensée française cliquez ici. Dans la soirée, Roland Hélie est intervenu au cours du banquet qui rassembla plusieurs centaines de convives. Une belle occasion de revoir de nombreux amis.

Le dimanche 27 novembre, SN aura aussi son stand à la Mutualité à Paris à la grande réunion organisée par DPF pour les 40 ans de son point de vente parisien, la librairie Duquesne diffusion.

30 septembre 2016 :

CONF Flyer 1.jpg

Une nouvelle revue publiée par Synthèse nationale. Il s'agit de Confrontation. Cette revue traite tous les problèmes liés à l'immigration et à l'islamisation de notre pays. Elle est réalisé sous la direction de Jean-François Touzé. SN élargi ainsi son espace éditorial cliquez ici.

Dimanche 2 octobre 2016 :

3121210758.jpg

Synthèse nationale fête ses 10 ans d'existence à Rungis (94) à l'occasion de sa 10e Journée nationaliste et identitaire. Près de 1 300 personnes sont venues assister à cet événement. Notre invité d'honneur : Jean-Marie Le Pen.

IMG_3906 - copie.jpg

C'est lors de cette journée que Jean-Paul Chayrigues de Olmetta deviendra officiellement président de l'association des Amis de Synthèse nationale.

Toute cette 10e Journée : cliquez là

1499467197.jpg

IMG_3963.JPG

Comme l'an passé, une partie musicale avec Les Brigandes (ci-dessus) et Dr Merlin.

Parution, à l'occasion de cette journée, d'une plaquette de 90 pages racontant toute l'histoire de Synthèse nationale depuis sa création en avril 2006 cliquez ici

SN 10 ans 12.jpg

24 octobre 2016 :

Buda flyer.jpg

Pour marquer le 60e anniversaire du soulèvement de Budapest (octobre novembre 1956) Les Bouquins de Synthèse nationale éditent (en deux volumes de 300 pages) le texte original pour la première fois traduit en français du livre de David Irving Budapest 1956 Insurrection cliquez ici

6 novembre 2016 :

Parution du numéro 44 de Synthèse nationale.

SN 44 Flyer 4.jpg

En savoir plus cliquez ici

13 novembre 2016 :

3714504063.jpg

Alors que les policiers, excédés par la politique gouvernementale, manifestent partout en France, Synthèse nationale, en association avec la Ligue francilienne, diffuse un tract dans les rassemblements afin de faire connaitre notre position commune sur ce conflit cliquez ici. 

15 novembre 2016 :

Changement d'adresse pour notre association. La boite de domiciliation qui nous héberge depuis 2006 prend des nouveaux locaux. Nous la suivons. Désormais toute la correspondance doit nous être adressée à : Synthèse nationale 9, rue Parrot (CS 72809) 75012 Paris

SN Nlle adresse.jpg

Jeudi 24 novembre 2016 :

RL 1 2016 11 24 Budapest 56.jpg   RL 2 2016 12 01 F Joachim.jpg

Première émission Synthèse sur Radio Libertés cliquez ici Désormais, chaque jeudi (18 h 19 h) Philippe Randa et Roland Hélie animent cette émission sur la radio du groupe Libertés.

27 novembre :

2016 12 catalogue.jpg

Envoie massif du catalogue d'hiver des Bouquins de Synthèse nationale

Consultez notre site de vente Synthèse éditions cliquez ici

Dimanche 11 décembre 2016 :

IMG_20161211_162549.jpg

Participation de Synthèse nationale à la table-ronde de Terre et peuple, le mouvement présidé par Pierre Vial. Ce fut aussi l'occasion de présenter l'album de dessins d'Ignace, Apocalypse Flamby, que nous venons d'éditer en cette fin d'année cliquez là.

flamby17.jpg

Samedi 17 et vendredi 23 décembre

Ignace Facta 2016 12 17.jpg      IGNACE 23 12 2016 Duquesne.jpg

Deux séances de dédicaces d'Ignace dans des librairies parisiennes.

02:10 Publié dans SN : RETROSPECTIVES ANNUELLES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Ce jeudi 29 décembre, de 18 h à 19 h, sur Radio Libertés, l'émission Synthèse avec comme invité Philippe de Parseval

RL 6 2016 12 29 PH DE PARSEVAL.jpg

Radio Libertés cliquez ici 

Rediffusion vendredi à 9 h et à 14 h

puis en lien sur Synthèse nationale

00:28 Publié dans Radio Libertés Synthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Sortie du nouveau numéro de L'Héritage, journal du Renouveau français

ob_7121b6_couv11-250.jpg

En savoir plus cliquez ici

00:26 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 28 décembre 2016

IL ARRIVE : LE NOUVEAU CD DES BRIGANDES

Visuel Pochette.jpg

Sortie annoncée : 1ère semaine de janvier

11 chansons, 20 €

Commandez-le dès maintenant cliquez ici

Visuel Dos.jpg

Pour info : le premier album "Le grand remplacement", actuellement épuisé, sera à nouveau disponible début janvier. Les commandes en instance seront alors livrées.

C'était le dimanche 2 octobre dernier, à Rungis, lors de la Xe Journée de Synthèse nationale :

 

 

22:54 Publié dans CD | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La chanson est loin d'être un genre mineur...

IMG_3852.JPG

Thierry Bouzard Eurolibertés cliquez ici

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la chanson est loin d’être un genre mineur, même la chanson enfantine. La musicologue Sylvie Bouissou nous apprend que le célèbre Frère Jacques a été composé par l’illustre Rameau, l’auteur des Indes galantes, mais aussi le grand théoricien de la musique avec traités sur l’harmonie. Un talent qui a traversé les siècles et reste dans les mémoires dès la plus tendre enfance.

La grande affaire musicale en 2014 fut l’avenir de la Philharmonie de Paris. L’orchestre devait être, en partie, financé par les revenus de la concession de la Salle Pleyel, mais le tribunal de commerce de Paris avait interdit à la Cité de la Musique de conclure ce contrat suite à un conflit avec le vendeur. Déjà que la ville de Paris se fait tirer l’oreille pour régler sa quote-part de financement de l’orchestre, la situation de la Philharmonie se complique.

L’inspiration aurait-elle abandonné nos chansonniers ? Laurent Voulzy et Alain Souchon préparaient depuis dix ans un album en duo dont la sortie était annoncée pour le 24 novembre 2014. Les deux complices ont signé un grand nombre de succès à quatre mains dont on se rappelle au tout début J’ai dix ans. Un extrait de leur prochain album Derrière les mots n’avait pas enthousiasmé la critique qui trouva cette production « chargée, addictive, plaisante, mais guère conséquente ». Dans un autre genre, Yannick Noah « personnalité préférée des Français entre 2007 et 2012 » voyait les ventes de son dernier album au plus bas, il en fut obligé à annuler plusieurs dates. Lucide, il déclara sur TF1 qui l’invitait à faire sa promotion : « Je pense que j’ai dû faire quelques boulettes, prendre des positions qui n’ont pas forcément été entendues, comprises ». Il avait soutenu Hollande en 2012 et sur son dernier album figure Ma Colère, une chanson composée contre le Front national, un signe ?

Comme prévu, la nouvelle star à barbe, vainqueur de l’Eurovision en mai 2014, a chanté devant quelques centaines de spectateurs sur l’esplanade du Parlement européen le 8 octobre 2014. Le chanteur en a profité pour revendiquer « le droit d’aimer qui l’on veut c’est tellement humain. Tout le monde veut vivre librement et en paix, je ne comprends pas ceux qui veulent l’empêcher. »

Rien de tel que la chanson pour faire passer des idées… Dans un registre similaire Barbara Hendricks s’était produite à Paris le 13 octobre 2014 pour « lutter contre la barbarie et les groupes extrémistes » avec un hommage à Daniel Pearl et toutes les victimes. Elle voulait promouvoir le Mouvement pour le Paix et contre le Terrorisme. C’était le premier concert en France de cette organisation étasunienne : « la chanson est un très beau moyen de résistance. »

Dans le cadre du centenaire de la guerre de 1914, les éditions Hortus ont lancé une ambitieuse collection de 30 volumes consacrée aux Musiciens et la Grande Guerre dont les publications s’étalent sur cinq ans et proposeront plus de trente heures de musique. Les enregistrements sont tous originaux et chaque album est réalisé autour d’un thème (Albéric Magnard pour le premier volume, Maurice Maréchal pour le troisième). Les documents qui illustrent les livrets sont tirés de la BDIC (Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine) et replacent les compositions dans leur cadre historique. Une collection appelée à devenir une référence.

En photo : Dr Merlin en concert cliquez ici lors de la dixième journée de Synthèse nationale le 2 octobre dernier.

12:40 Publié dans CD | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le numéro 70 de la revue de Terre et Peuple vient de paraitre.

TP_70_couverture.jpg

Le dossier central évoque la fracture installée au coeur de l'Europe...

Dans ce dossier Russie Ukraine, nous avons voulu évoquer un conflit tragique qui se déroule au cœur de l’Europe. Tragique par ce que c’est du sang d’hommes blancs qui coule.

Nous avons voulu, à travers l’article d’Alain Cagnat, montrer la chronologie des évènements récents et bien plus anciens.

A travers celui de Robert Dragan, nous évoquerons l’Holodomor, ce génocide alimentaire qui toucha les Ukrainiens, notamment. Expliquant partiellement l’origine de la méfiance envers les Russes, même s’ils ne sont plus communistes.

Nous avions donné la parole à des identitaires Ukrainiens, mais malheureusement, pour diverses raisons cela n’a pu aboutir. Il était important pour nous que la résistance Ukrainienne puisse s’exprimer aussi. Cela n’a pas pu se faire et s’est bien dommage pour l’équilibre du dossier. Qu’il soit bien clair que ce n’est pas de notre fait si cela n’a pu se faire, la main était tendue…

Pierre Koenig et Jean Patrick Artault situeront ce conflit dans une perspective de durée récente et d’enjeux géopolitiques.

Enfin fidèles à nous-mêmes nous avons aussi regardé cela sous un angle économique. Petrus Agricola évoquera l’embargo européen envers la Russie, et les conséquences tant sur l’agriculture Française que sur celle de la Russie.

Thierry Thodinor mettra en évidence le pillage économique qui a résulté de la récente mainmise libérale sur l’Ukraine. Les chiffres font peur.

Pierre Koenig enfin montrera le tout récent « rejet » par la Russie du libéralisme économique.

Il nous a semblé important d’évoquer cette nouvelle fracture au cœur de l’Europe. Le seul constat que nous en faisons, au regard de notre grille de lecture identitaire et racialiste, est qu’une fois encore, certains ont agité afin de réveiller ce qui sommeillait. Diviser pour empêcher l’union des peuples blancs d’Europe.

Mais plus que tout il était important de relativiser ce qui arrive là-bas, car en aucun cas nous n’avons prise sur les évènements qui s’y déroulent.

Le combat pour notre survie se déroule ici et maintenant. Pas là-bas. Tentons d’influer sur ce qui est à notre portée, et ce sera déjà beaucoup.

Terre et peuple cliquez ici

11:25 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L'Edit de Mantes, un nouveau roman-fiction à ne pas manquer

edit mantes 2.jpg

L'acheter en ligne cliquez là

10:29 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Daniel Conversano reçoit Sera Ayoub

01:56 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 27 décembre 2016

Noël à Calais : Civitas aide les SDF français abandonnés par le Système

2820628307.jpg

L’équipe de Civitas Calais a organisé une maraude à Calais et dans les environs afin d’apporter du réconfort aux SDF délaissés par les associations dont la seule priorité est d’aider les migrants.

Des sachets (sandwichs, fruits, chocolat, etc.) ont été distribués aux sans-abri dont certains viennent d’Europe de l’Est. Grâce à un tarif spécial accordé par une enseigne, des vêtements ont également été donnés. D’autres actions auront lieu dans les mois à venir.

La maraude achevée, l’équipe a mené une opération collage sur les principaux panneaux d’expression libre de la ville.

Si vous souhaitez soutenir cette initiative de Civitas Calais, une adresse : calaiscivitas@protonmail.com

11:43 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les choeurs de l'Armée rouge chantent Tri Martolod

11:32 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook