Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 08 février 2021

Les vaccins font s’envoler les Bourses ! Et pourtant…

ROUSSET M 2.JPGMarc Rousset

La Bourse de Paris et Wall Street ont clos leur meilleure semaine depuis deux mois avec de nouveaux records. Le CAC 40 a progressé de 4,82 % sur l’ensemble de la semaine, pour terminer à 5.659. Aux États-Unis, le Dow Jones est en hausse de 3,89 %, le NASDAQ de 6 % et le S&P 500 de 4,65 %. Les boursiers croient aux nouveaux sérums et à l’extension des vaccinations ; aux États-Unis, la pandémie est en régression. Les résultats publiés des grandes sociétés sont bons et Wall Street espère que le plan Biden, de 1.900 milliards de dollars, sera adopté. Les petits porteurs qui s’attaquaient aux fonds alternatifs ont contribué à faire monter les cours, tout en piégeant les fonds alternatifs de Wall Street qui ont subi des pertes de 70 milliards de dollars avec, en plus, une forte volatilité du VIX, l’indice de la peur, au-dessus de 35 en fin de semaine dernière. Quant à la spéculation sur l’argent métal, elle s’est calmée, cette semaine. Une forte et très prochaine correction boursière est malgré tout probable car les arbres ne montent pas jusqu’au ciel.

Sortirons-nous très rapidement de cette crise en Europe grâce aux ? Tout le monde le souhaite, mais la probabilité nous semble très faible. Certains experts craignent que les variants du virus ne finissent par totalement contourner les défenses immunitaires développées par les vaccins actuels. De plus, étant donnés les délais ultra-courts de la mise au point de ces vaccins, une catastrophe n’est pas impossible pour l’un de ces vaccins avec des technologies très différentes : vaccins à partir de virus inactivé (Sinopharm, Sinovac), vaccins avec des protéines virales (Sanofi et GSK), vaccins avec ARN messager (Pfizer/BioNTech, Moderna), vaccins avec vecteur viral (Sputnik V et Oxford/AstraZeneca). On ne peut pas s’empêcher de penser au fameux principe de précaution dont on nous a tant rebattu les oreilles ; il ne reste plus qu’à croiser les doigts.

Comme exemple de cygne noir possible à venir, et qui n’a rien à voir avec les vaccins : l’Italie. Ce pays représente un très grand danger pour la zone euro, avec un endettement de 160 % du PIB. Il était très facile, pour , président de la BCE, d’ouvrir les vannes monétaires et de faire baisser les taux d’intérêt. Président du Conseil italien, il lui sera plus difficile de mettre en place un plan d’austérité, afin d’éviter la faillite, sans déclencher une révolution sociale. L’Italie sera la prochaine Grèce, puis ce sera ensuite le tour de la France. L’Italie sera le premier cobaye du fameux rapport Draghi à passer à la casserole. La survie de la zone euro se posera alors de façon dramatique. Et n’oublions pas les paroles de Macron, qui n’est pas certain de se représenter : c’est probablement à cela qu’il pensait, au-delà d’une tactique oratoire pour que de nombreux Français le supportent davantage, espérant qu’il puisse quitter ses fonctions aussi facilement.

L’Italie est un pays fondateur de l’Europe, surendetté, sans croissance, qui a du mal à se réformer et qui a refusé le soutien du Mécanisme européen de stabilité. Or, l’Italie peine à mettre en œuvre le plan de relance de 209 milliards d’euros de l’Union européenne, d’où la démission de Conte. Si les Italiens n’arrivent pas à se mettre d’accord, les Néerlandais et les Allemands pourraient en tirer certaines conclusions sur la nécessaire séparation à venir. Le taux de chômage en Italie atteint 9 %, bien au-dessus de la moyenne de la zone euro ; pour les jeunes de 15-24 ans, il atteint 29,7 %. Selon le syndicat agricole Coldiretti, le nombre d’Italiens ayant recours à l’aide alimentaire a augmenté de plus d’un tiers, en 2020, pour atteindre 3,7 millions de personne. De plus, à la fin du mois de mars, le gel des licenciements arrivera à sa fin, ce qui comporte le risque de graves tensions sociales.

D’autres cygnes noirs sanitaires, sociaux, sociétaux, migratoires, terroristes, boursiers, économiques, monétaires, financiers, politiques, géopolitiques, dans divers pays dont la France, ne manquent pas. Un seul peut suffire à faire s’effondrer le château de cartes, mais les vaccins sont, pour les boursiers, l’arbre qui cache la forêt.

11:05 Publié dans Tribunes de Marc Rousset | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 06 février 2021

FACE À LA DÉCADENCE, QUE FAIRE ? LE POINT DE VUE DE L'EQUIPE COMMUNAUTAIRE PARIS

hqdefault_20900.jpg

Lucien Lachance

A l’heure où l’Europe est vraisemblablement confrontée à une invasion migratoire sans précédent, la majorité des Européens font le choix de faire l’autruche, par lâcheté ou par confort de vie. Ce manque de révolte contre le "Grand Remplacement", couplé à d’autres phénomènes tels que la dénatalité des Européens ou la léthargie globale face à la propagande progressiste ou métissolâtre, peut laisser perplexe. La bataille politique peut-elle encore être gagnée ?

Depuis plus d’un an, l’émission "Le Soleil se lève", produite par l’Équipe Communautaire Paris, reçoit des invités très éclectiques pour éveiller des consciences et sensibiliser principalement autour des questions d’identité. Cette fois-ci, c’est David Engels, universitaire de renom ayant inspiré à la fois Onfray et Houellebecq, qui est venu présenter son livre « Que Faire ? », un vrai manuel de survie dans les terres décadentes.

Confronté à Olivier Piacentini, Grégory Roose et Thomas Ferrier, Engels a présenté des solutions à adopter au niveau individuel ou communautaire pour continuer à garder espoir et à perpétuer les valeurs et les idéaux européens auprès des siens. Désinvestir l’État, fonder une famille, créer une nouvelle société civile, éventuellement s’expatrier,  ne pas trop espérer de la politique ... Dans cette émission, vous aurez toutes des idées pour améliorer vos vies de patriotes.

S’en suivent une intervention du représentant de La Cocarde étudiante, syndicat de droite, pour sensibiliser sur le gauchisme à la FAC, la présentation d’un nouveau média nommé The Conservative Enthusiast et évidemment la promotion du communautarisme. Le tout saupoudré d’humour avec les imitations de Dal Dec qui s’est illustré notamment avec une brillante caricature du très connu Renaud Camus.

Bon visionnage !

18:48 Publié dans Sur les ondes libres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

6 février 1945 : assassinat de Robert Brasillach

2017 02 06 BRASILLACH.jpg

12:18 Publié dans Nous avions un camarade... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Journal du chaos

couv nn.jpg

Pour télécharger, cliquez ICI

09:10 Publié dans Le Journal du Chaos hebdo | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Eric Zemmour sort victorieux de son procès après ses propos sur le maréchal Pétain

XVMe9803d32-6600-11eb-b428-291134851382.jpg

Source Valeurs actuelles cliquez ici

Eric Zemmour avait encore une fois été attaqué pour ses propos. Le chroniqueur star de l’émission Face à l’info sur CNews est sorti vainqueur de son procès pour « contestation de crime contre l’humanité ». En décembre dernier, le parquet de Paris avait requis une amende de 10.000 euros contre Eric Zemmour. Il s’agissait de 100 jours-amende à 100 euros, soit un total de 10.000 euros contre l’écrivain qui avait soutenu, en octobre 2019 sur CNews, que le Maréchal Pétain avait « sauvé » les Juifs français.

Plus précisément, ses propos avaient été prononcés le 21 octobre 2019 lors d’un débat avec Bernard Henri-Lévy, rapportait Le Figaro. « Un jour, dans une autre émission, vous avez osé dire que Pétain avait sauvé les Juifs français. C'est une monstruosité, c'est du révisionnisme », s'était emporté le philosophe Bernard-Henri-Lévy. « C'est encore une fois le réel, je suis désolé », avait aussitôt rétorqué Eric Zemmour. 

Plusieurs associations (Mrap, Licra, SOS Racisme...) s’étaient retrouvées à la barre en tant que parties civiles. Face à elles, Eric Zemmour ne s’était pas laissé faire… Il avait continué à dire qu’il estimait que le débat sur le rôle de Vichy envers les citoyens juifs français devait être tranché par les historiens et non par la justice. « Je tiens à répéter ce que j'ai dit, les chiffres parlent d'eux-mêmes : en France, 40 % des Juifs étrangers qui ont été exterminés et 90 % des Juifs français qui ont survécu », avait rapporté le journaliste. Avant de conclure : « J'admets que l'on puisse contester ce que je dis mais je ne vois pas en quoi ce que je dis conteste que des Juifs aient été exterminés par des Allemands. »

00:15 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

André Gandillon, directeur de Militant, nous parle de Klaus Schwab

h318-idees-klaus-schwab-fondateur-du-symposium-europeen-du-management-en-1971-qui-deviendra-le-forum-economique-mondial-en-1987.jpg

00:01 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 05 février 2021

Impérialisme US as usual.

ccdsz.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
L'arrivée à la Maison Blanche de Joe Biden a un mérite : celui de mettre fin à l'illusion qu'entretenaient certains nationaux à l'égard de l'administration précédente.
 
A l'occasion de son premier discours de politique étrangère, ce jeudi, le nouveau Président a, quant à lui, mis les points sur les "i". Son mandat sera celui du retour de l'activisme diplomatique et militaire, de la guerre froide, de la pression sur les nations et les peuples, et d'un redémarrage du leadership yankee de droit biblique.
 
Trump voulait une Amérique forte mais eut le bon goût de ne pas - sauf sur les questions commerciales où il fut un adversaire redoutable de l'Europe - cultiver l'interventionnisme. Avec Biden la foutue mâchoire américaine sur le monde va se resserrer. Wilson et Roosevelt sont de retour. l'Empire entend bien retrouver l'entièreté de ce qu'il considère comme ses droits sur la planète.

 

18:27 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 04 février 2021

Le journal de bord de Jean-Marie Le Pen de cette semaine

1620539029.jpg

Commandez le livre

de Jean-François Touzé cliquez ici

20:32 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Exclusif-Pédophilie : 11 ministres de Macron appartiennent à un club ultra-secret jadis présidé par Duhamel

Macron-696x463.jpg

Une dizaine de personnalités ayant servi au gouvernement d’Emmanuel Macron ou toujours membres du gouvernement sont connus pour être membres du club secret Le Siècle, récemment présidé par Olivier Duhamel qui a été contraint de démissionner de ses fonctions en raison des accusations d’inceste et de pédophilie qui pèsent sur lui.

L’Affaire Duhamel met l’Exécutif très mal à l’aise et il y a de quoi. En effet, le 26 janvier dernier, Lecourrier-du-soir.com, en se basant sur une information du journal Le Monde, avait révélé la grosse inquiétude qui règne au cœur de l’Elysée suite à l’affaire Olivier Duhamel accusé d’inceste et de pédophilie.

D’après Le Monde, Edouard Philippe et des personnalités très proches de Macron ayant des liens très étroits avec Olivier Duhamel tentent d’étouffer le scandale à tout prix. Depuis bientôt un mois, l’Affaire, qui a reçu un retentissement mondial, secoue la classe politique française et menace de faire tomber des têtes.

Et l’affaire n’en est pas à sa fin car une nouvelle révélation qui vient de surgir risque de ternir sérieusement l’image de l’Exécutif. La révélation met en relief les liens très étroits entre Olivier Duhamel, qui a rejoint Emmanuel Macron peu avant le second tour de la présidentielle 2017 et l’entourage du président de la République.

En effet, d’après Capital.fr, 14 personnalités (ministres et ex ministres) du gouvernement d’Emmanuel Macron sont membres du Siècle, un club ultra secret où la consigne est très claire : “ne rien répéter de ce qui se dit dans leurs dîners”. Le club élitiste, fondé en 1944, a été présidé par Olivier Duhamel.

Les noms ont été dévoilés. Il s’agit de : Edouard Philippe (l’ancien Premier ministre), Muriel Pénicaud (ex-ministre du Travail), Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Éducation), Gérald Darmanin (ministre de l’Intérieur), Florence Parly (ministre des Armées), Élisabeth Borne (ministre du Travail), Sébastien Lecornu (ministre des Outre-mer), Emmanuelle Wargon (ministre déléguée au Logement), Amélie de Montchalin (ministre de la Fonction publique), Agnès Pannier-Runacher (ministre de l’Industrie), Jean-Baptiste Djebbari (ministre des Transports), Franck Riester (ministre du Commerce extérieur), Clément Beaune (secrétaire d’État aux Affaires européennes) et Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée.

En dehors du monde politique, d’autres personnalités issues du monde des affaires et du monde littéraire sont aussi membres du Siècle. Parmi eux, il y a : Augustin de Romanet (PDG d’ADP), Nicolas Baverez (essayiste), Stéphane Pallez (la PDG de la Française des jeux) ou encore Philippe Wahl (PDG du groupe La Poste).

“En 2017, les Echos évoquait un annuaire comptant plus de 600 noms. Parmi les personnalités politiques y figurant à l’époque, on trouvait aussi Nicolas Sarkozy, François Fillon, Rachida Dati, François Baroin ou Nathalie Kosciusko-Morizet”, conclut Capital.fr. Cette révélation risque d’être un coup de massue pour l’Elysée qui, depuis le début de cette affaire, fait tout pour se laver de tout soupçon dans un scandale devenu carrément “Affaire d’Etat”.

Source : Lecourrierdusoir 

18:31 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Didier Raoult - "Ce n’est pas dans la rue qu’on attrape le Covid-19, mais confiné à la maison"

André Bercoff reçoit le Professeur Didier Raoult, auteur de "Carnet de guerre COVID-19-Le plus grand scandale sanitaire du XXIème siècle" (Editions Michel Lafon).

Il répond à toutes les questions liées à la crise sanitaire : vaccination, variants, reconfinement.

Carnets-de-guerre.jpg

18:17 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Le Great Reset ou la dictature écolo-numérique du Forum de Davos

iu-1.jpeg

Source : Géopolitique Profonde

17:44 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Pédocriminalité et inceste : brisons l’omerta !

Anne Brassié reçoit Didier Rochard pour dénoncer la pédocriminalité et l’inceste, pratiqués au sein d’un certain milieu, qui depuis des décennies profitent de l’impunité la plus totale.

Ils évoquent l’âge du consentement sexuel et les principales affaires dont la dernière en date est racontée dans l’ouvrage de Camille Kouchner « La familia grande ».

agression-sexuelle-maternelle-696x392.jpg

15:57 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

ÉCOUTEZ L'ÉMISSION AVEC DIDIER LECERF SUR RADIO COURTOISIE

2021 COURTOISIE.jpg

 

 

Pour écouter

l'émission cliquez ici

11:44 Publié dans Sur les ondes libres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Quand l'homme Blanc est pris pour cible

la-decolonisation-historyweb.jpg

Ecrivain et philosophe, Pascal Bruckner qui vient de publier Un coupable presque parfait, la construction du bouc émissaire blanc (Grasset) analyse ici pour Valeurs Actuelles les soubassements de la pensée décoloniale et son succès auprès d’une partie de l’intelligentsia française.

A lire ICI

10:33 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 03 février 2021

La préservation de la biodiversité est essentielle à notre survie

biodiversité.jpg

L’écologie est loin de se résumer à la bande de zozos politiques qui ont instrumentalisé ce domaine en le détournant de ses véritables objectifs qui ne sont ni de droite ni de gauche. L’un des premiers à s’être penché sur le sujet n'est autre que Charles Maurras. Bruno David, président du muséum d’Histoire naturelle, paléontologue et biologiste de formation nous rappelle dans un ouvrage pertinent – A l’aube de la 6ème extinction (Grasset) que l’homme fait naturellement corps avec la nature dans son rapport au monde animal. Et de nous rappeler que la préservation de la biodiversité est essentielle à notre propre survie. Comme il l'écrit : « L’échelle de temps humaine n’est rien par rapport à celle de l’évolution. La biodiversité a mis des centaines de millions d’années à se mettre en place et à évoluer. Quand on «tripote» la biodiversité, on intervient sur un processus qui a mis très, très longtemps à s’installer. On dérègle des processus qui ont pris parfois des millions d’années à se réguler (…) La biodiversité est notre assurance vie, et notre assurance santé. Nous, humains, faisons partie intégrante de la nature, nous ne la dominons pas. »

Lire ICI

10:50 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

MERCREDI 3 FÉVRIER, À 10 H 30, DIDIER LECERF INVITÉ À L'ÉMISSION DE JEAN-PAUL CHAYRIGUES DE OLMETTA SUR RADIO COURTOISIE

2021 COURTOISIE.jpg

SITE DE RADIO COURTOISIE CLIQUEZ ICI

ACHETER LE LIVRE DE

DIDIER LECERF CLIQUEZ LÀ

mardi, 02 février 2021

La tricherie criminelle des banques - avec Pierre Jovanovic

La BCE n’est pas en reste dans la fabrication de fausse monnaie conduisant toujours plus aux taux d’intérêts négatifs, une menace sur les retraites et l’épargne. L’essentiel des flux financiers se dirigent vers Wall Street et la City, tandis qu’en Europe se préparent les taxes covid. Fusions bancaires en masse et création de bad banks sont le signe d’une grave crise bancaire qui menace. Un signe qui ne trompe pas sur la nature du nouveau pouvoir étatsunien, Biden a nommé à la tête du gendarme de la bourse américains Gary Gensler, ce qui a fait hurler de rire toute la profession. En effet, Gary Gensler est celui qui a permis la manipulation des cours de l'or, de l'argent, et surtout, la prolifération des CDS (Crédit Default Swap, produits dérivés hyper toxiques) pendant une décennie. Cela n’empêche d’ailleurs pas que le monde commence à se défaire du Dollar, tandis qu’il est de plus en plus question du Revenu de Base Universel, l’aumône du Grand Reset. Et d’autres perspectives, à dire vrai, bien sombres, traitées avec une pointe d’humour pour garder le moral... Pour en parler, Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent le journaliste financier Pierre Jovanovic. 

Capture d’écran 2021-02-02 à 16.51.51.png

Gary Gensler  nouveau président de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis.

17:07 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

2e conférence du collectif Coordination Santé libre

Les différents groupes de travail du Collectif Santé Libre ont présenté ce dimanche 31 janvier 2021.

les premiers résultats de leurs travaux en présence de : - Violaine Guerin - Martine Wonner - Louis Fouché - Claude Veres - Patricia Melot - Claire Delval - Christine Spitz - Philip Keros - Claude Escarguel - Trinidad Garcia - Vincent Reliquet - Gérard Guillaume

Pour revoir la première conférence de lancement du collectif de Coordination Santé Libre du 9 janvier 2021 : ICI

Capture d’écran 2021-02-02 à 16.02.33.png

Source : Nexus

16:05 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Discours de Vladimir Poutine au Forum de Davos 2021

poutine-davos-2021.jpg

Le Président russe Vladimir Poutine a participé à distance au Forum annuel de Davos, qui a lieu cette année du 25 au 29 janvier 2021. Cette année, le principal sujet de discussion est la nouvelle situation mondiale suite à la pandémie de coronavirus. Vladimir Poutine a réitéré ses déjà nombreux appels à la coopération internationale pour résoudre les problèmes les plus graves, mais aussi à résoudre le problème du creusement des inégalités sociales dans le monde, afin d’éviter que les tensions que créent ces inégalités ne finissent pas déboucher sur une instabilité et un conflit globaux. Il parle aussi des dangers que peut représenter le passage au tout robotique et informatique ainsi que le poids excessif de certaines sociétés numériques dans la vie politique des États.


Cher M. Schwab, cher Klaus ! Chers collègues !

J’ai assisté à de nombreux événements organisés par M. Schwab dans les années 90. Klaus vient de se rappeler que nous nous sommes rencontrés en 1992. Au cours de mon travail à Saint-Pétersbourg, j’ai assisté à plusieurs reprises à ce forum consultatif. Je tiens à vous remercier pour l’occasion qui m’est donnée aujourd’hui d’apporter mon point de vue à la communauté des experts, qui se réunit sur cette plateforme mondialement reconnue grâce aux efforts de M. Schwab.

Tout d’abord, Mesdames et Messieurs, je tiens à vous souhaiter à tous la bienvenue au Forum économique mondial.

Il est agréable de constater que cette année, malgré la pandémie, malgré toutes les restrictions, le forum poursuit encore ses travaux. Bien qu’il soit en ligne, il fonctionne toujours et donne aux participants l’occasion de partager leurs évaluations et leurs prévisions dans le cadre d’une discussion ouverte et libre, ce qui compense en partie le manque de communication directe entre les dirigeants, les représentants des entreprises mondiales et le public, qui s’est accumulé au cours des derniers mois. Tout cela est important à un moment où nous avons tant de questions difficiles auxquelles il faut répondre.

Le forum de cette année est le premier de la troisième décennie du XXIe siècle, et la plupart de ses thèmes portent, bien sûr, sur les profonds changements qui se produisent sur la planète.

En effet, il est difficile de ne pas remarquer des transformations...

Lire la suite

15:10 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Samedi 6 février, Hommage aux morts des 6 février à Paris

photo_2021-01-26_18-05-59-1140x641.jpg

Parce que nous n’oublions pas les générations passées de nationalistes qui se sont battues et sacrifiées pour que vive la France, le Cercle Franco-Hispanique organise chaque année un hommage aux morts de février (6 février 1934 – 6 février 1945).

Programme :

  •  9 H 30 : cérémonie au cimetière de Charonne (Rdv devant l’entrée située Chemin du Parc de Charonne)
  •  11 H 30 : messe solennelle
  •  13 H 00: collation

Renseignements et inscriptions : 07.81.72.58.81 ou cfh.grimaldi@free.fr

11:34 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Samedi 6 février, galette des rois de la Ligue du Midi à Nîmes

image003.jpg

Ligue du Midi cliquez ici

11:32 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Liberté ou santé ? Quand la pandémie divise les libéraux

eugeniebastie.jpg

Eugénie Bastié

Ah que le monde d’avant la pandémie était simple! Le clivage entre «mondialistes» et «populistes» tournait à plein régime. Les «ouverts» affrontaient les «fermés», les «progressistes» bataillaient contre les «conservateurs». Et puis le Covid est arrivé, rebattant les cartes idéologiques. On a vu un président pro-européen se mettre à parler de souveraineté nationale, le même, adepte du libre-échange, fermer les frontières, des libertariens communier avec les «gilets jaunes», des conservateurs batailler contre l’ordre sanitaire. C’est sans doute dans le camp du libéralisme que la division est la plus forte. En effet, jadis uni contre la tutelle de l’État et pour la réforme de ce dernier, les libéraux sont désormais divisés entre ceux qui dénoncent une atteinte intolérable aux libertés et les partisans de l’expertise qui justifient les mesures exceptionnelles au nom de l’intérêt général.

«La fragilité de la santé humaine peut fournir à l’État une justification permanente pour un état d’exception permanent », alertait dans Le Figaro le libéral conservateur Pierre Manent dès mars dernier. « Le Covid fait basculer le monde dans l’état d’urgence sanitaire permanent », renchérit le philosophe Gaspard Koenig dans une chronique remarquée, où il problématise le dilemme entre « vies prolongées » et «vies gâchées». L’essayiste Mathieu Laine redéploie à l’occasion de la crise le discours libéral classique contre « l’État nounou» tandis que le philosophe antitotalitaire Bernard-Henri Lévy s’inquiète d’un «virus qui rend fou ».

Mais d’autres libéraux comme l’économiste Nicolas Bouzou privilégient le réalisme économique aux principes, et affirment que les restrictions sont nécessaires pour retrouver le chemin de la croissance. Le libéral kantien Luc Ferry, dans sa dernière chronique dans nos colonnes, « La liberté plus que la vie ? », cite Rousseau pour rappeler que « la liberté ne consiste pas à faire n’importe quoi, à s’affranchir de toute contrainte, mais à “obéir à la loi qu’on s’est prescrite”». La philosophe Barbara Stiegler fait, elle, remarquer que l’attestation dérogatoire de déplacement est un exemple de nudge, cette technique qui consiste à influencer les comportements par de micro- incitations, et relèverait donc davantage du paternalisme néolibéral que de la bureaucratie administrative (elle aurait d’ailleurs été suggérée au gouvernement par un cabinet de conseil).

Faut-il voir dans l’affrontement qui se joue une bataille entre néolibéraux (qui ont troqué l’idée d’un homo économicus rationnel pour une défiance envers l’individu qu’il faut guider vers les bons choix) et libéraux classiques ? Jeff Bezos contre François Sureau ? À vrai dire, ce débat est consubstantiel au libéralisme lui-même. Foucault a bien montré que l’avènement de la biopolitique, c’est- à-dire l’intrusion de la politique dans la gestion des corps (santé, longévité, hygiène, etc.) est concomitant à celle du libéralisme comme cadre politique au XVIIIe siècle. Dès le départ, le libéralisme est traversé par cette contradiction.

Un bon exemple est le débat autour des Contagious Diseases Acts au Royaume- Uni, lois votées en 1864 qui donnaientles prostituées à des contrôles réguliers pour vérifier si elles étaient porteuses de maladies vénériennes qui pourraient affecter les membres de l’armée . Une femme infectée était alors obligée de se confiner dans un hôpital fermé. Ces lois liberticides prises au nom de l’intérêt général occasionnèrent un débat sur le rôle de l’État comme intendant moral et sanitaire. John Stuart Mill dit fermement son opposition : il comprenait bien l’objectif louable de la loi, à savoir la réduction des épidémies, mais affirmait que le moyen utilisé était trop attentatoire aux libertés. Il prit à cette occasion ses distances avec son « harm principle » (principe de nuisance) énoncé dans son livre De la liberté (1859) qui affirmait : « Les hommes ne [sont] autorisés, individuellement ou collectivement, à entraver la liberté d’action de quiconque que pour assurer leur propre protection». Cette prise de position acta l’évolution de Mill depuis un utilitarisme hédoniste hérité de Bentham, qui veut la maximisation du bonheur du plus grand nombre, vers un libéralisme plus individualiste.

La contestation du libéralisme en Occident ne date pas de 2020. La crise de 2008, les déséquilibres provoqués par la mondialisation, la montée du populisme ont puissamment contribué à son krach idéologique, le Covid-19 n’ayant été que le coup de grâce. Mais aussi peut-être l’occasion de se réinventer. Après la crise de 1929, qui avait marqué l’échec de la main invisible du marché sans règles, le colloque Lippmann en 1938 avait jeté les bases du néolibéralisme. À l’heure où se multiplient les lois liberticides, le libéralisme saura-t-il faire entendre une voix renouvelée?

Source : Figaro 02/02/2021

10:04 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 01 février 2021

Séparatismes: une loi inutile et nuisible.

SIPA_00931710_000038 (1).jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Redessinée en mode laïciste et républicain, la loi contre les séparatismes ("les" : un pluriel qui en dit long sur la portée de cette loi) est examinée à partir de ce lundi au sein de l'hémicycle de l'Assemblée nationale.
 
Même si son nom à changé, le terme même de "séparatisme" fausse totalement l'approche de la réalité. 
 
Il n'y a pas de séparatisme mais une volonté patiente, planifiée, polymorphe de conquête islamiste face à laquelle ces mesurettes qui ne s'attaquent ni aux causes - l'immigration, l'effondrement démographique et le sapement systématique de nos valeurs et de nos principes - ni aux effets réels sont cautères sur jambe de bois.
 
On notera par ailleurs que le pouvoir, au nom d'une fausse égalité de traitement, entend bien profiter de ce projet pour limiter les libertés de l'école libre et en particulier catholique ainsi que de l'enseignement à domicile, choix parental qui relève de nos libertés fondamentales.
 
Cette loi/Potemkine, nuisible par certains articles et inutile pour tous les autres doit être rejetée en bloc.
 
A lire :

2020 LIV JMARQUIS copie.jpg

Commander ce livre cliquez ici

15:56 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

HALTE AUX RESTRICTIONS ! QU’ILS ARRETENT DE NOUS FAIRE CHIER !

B9725741915Z.1_20210107202757_000+GA3HC6GUR.1-0.png

Pieter Kerstens

Un an après le début de l’épidémie de Covid 19, certains pays européens ferment enfin leurs frontières aux voyageurs, afin de limiter la propagation du virus, alors que cette disposition évidente avait été prise dès le début par la plupart des pays asiatiques.

Pour enrayer cette épidémie, l’Asie a retenu les leçons du passé en imposant des mesures de bon sens, tel le port d’un masque, le dépistage des personnes contagieuses, l’isolement des malades en des lieux fermés (lazarets) et l’accueil des cas graves dans des hôpitaux équipés d’appareils respiratoires en nombre suffisant.

Par manque d’anticipation, de préparation, de courage politique et d’incompétence, la mafia euro-mondialiste en poste à Bruxelles et les bureaucrates nationaux siégeant dans les ministères de la santé ont adopté une stratégie de la frousse et de la langue de bois, pour imposer à leurs peuples des réclusions à domicile et des couvre-feux totalement inefficaces qui, douze mois plus tard, n’ont en rien enrayé la propagation de l’épidémie.

En outre, de nombreux pays d’Europe ont mis leurs parlements hors circuit, en adoptant des mesures d’exception par des plans d’urgence sanitaire et en s’octroyant les pleins pouvoirs, sans réactions énergiques des partis de l’opposition, que l’on aurait aimé voir plus actifs contre cette violation des libertés.

Nous avons eu droit jour après jour à un décompte macabre des personnes malades et des décès dus « au Covid 19 » alors même que de nombreux morts était le fait d’autres pathologies (cancers, maladies cardio-vasculaires ou infectieuses) dont ils souffraient déjà auparavant. En tétanisant sa population, en instaurant un climat de trouille générale, en culpabilisant les gens et en imposant des contraventions imbéciles à ceux qui se promenaient -seuls- en forêt, sur les plages ou en montagne, les chefs d’état et de gouvernements en Europe ont fuit leurs responsabilités et fait preuve d’incurie. A l’heure actuelle une majorité de la population réagit uniquement par émotivité et sensibilité, totalement incapable de raisonnement et d’analyse.

Des citoyens, tétanisés par une catastrophe et anesthésiés par la propagande d’un pouvoir incapable, sont effectivement plus dociles et à l’esprit malléable, prêts à accepter des mesures et des lois totalitaires.

Nous y sommes !

Dans chaque pays européen, de nombreux secteurs économiques sont sinistrés et les faillites vont s’accumuler avec des légions de chômeurs comme résultat, malgré des aides, des subventions, des allocations et des prêts, distribués par milliards d’euros comme une manne céleste, mais qu’il faudra inévitablement rembourser à l’avenir, (quoi qu’il en coûte). Et l’addition va être salée !

OUI, les vieillards décèdent en premier. Et alors, est-ce anormal ?

Moi-même, j’appartiens à une « catégorie à risques » -les septuagénaires- ayant souffert d’une primo-infection tuberculeuse dans mon enfance (avec un isolement total de 4 mois en préventorium) ; j’ai connu le désastre d’une grippe « asiatique » avec 100.000 morts en 1957 en France ; puis la grippe de « Hong-Kong » est arrivée en décembre 1969 et janvier 1970 en tuant 36.000 personnes. Mais à cette époque, chacun prenait ses responsabilités, affrontait l’adversité avec courage et réagissait en adulte sans se tourner en permanence et sous n’importe quel prétexte vers l’Etat-Providence réelle « nounou » de la société actuelle.

Nul n’est immortel et si les progrès de la science et de la médecine ont permis d’augmenter la durée de vie de 25 ans depuis le lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, il ne faut pas croire ou espérer que tous seront centenaires (en France, 6.100 femmes et 1.250 hommes ont plus de 108 ans. Source INSEE).

Bloquer des services de réanimation dans les hôpitaux pour accorder quelques mois supplémentaires de survie à des vieillards cacochymes est un non-sens, alors qu’il faut au contraire protéger et sauver les forces vives d’une nation, c’est-à-dire sa jeunesse qui représente l’avenir d’un pays. Il ne s’agit pas de morale à quatre sous, mais des réalités d’une guerre, comme le docteur Micron l’avait répété à 6 reprises en mars 2020.

A la guerre il y a des morts et des blessés, et l’on fait face en assumant les risques, sans états d’âme !

Au 30 janvier 2021, il y a eu 102 millions de contaminés dans le monde, dont 56 millions ont été guéris et 2,2 millions qui en sont morts, soit 2,17% des cas testés et 0,0003% de la population de la planète. En France, sur 3,2 millions de cas recensés, 76.000 sont morts (soit 0,023%) en un an ce qui représente 0,001 de la population totale ! Est-ce qu’il est raisonnable de sacrifier la vie sociale, culturelle, psychologique et économique d’un pays pour un tel pourcentage et ignorer les conséquences désastreuses de la gestion de cette épidémie qui nous est imposée par un gouvernement de nullards ? Pour ma part, c’est NON ! Vidons les incapables ! Et vite…

15:16 Publié dans Les articles de Pieter Kerstens | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Franck Abed : Mieux connaitre Charles Martel

9782262080655_1_75.jpg

Charles Martel, Georges Minois,

Perrin, 374 pages, 23 euros

Lire aussi :

SN HS 5.jpg

Pour l'acheter, cliquez ici

14:53 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 31 janvier 2021

Vers un krach boursier imminent ?

ROUSSET PIERRE.jpgMarc Rousset

Très volatile, avec un indice VIX en hausse de 18 % suite à de puissants mouvements spéculatifs, Wall Street a sombré, vendredi, dans le rouge. Le titre de la chaîne de magasins vidéo GameStop, à l’origine des turbulences, repartait en nette hausse de plus de 70 %, à 335 dollars, après avoir perdu 43 %, la veille. Une armée de 3 millions d’investisseurs amateurs, le sous-groupe « WallStreetBets » du site Reddit, a décidé en effet d’acheter massivement l’action GameStop pour punir les fonds spéculatifs (hedge funds) en les prenant à leur propre piège sur le marché à terme. La Bourse de Paris a clôturé aussi en forte baisse de 2,02 %, sa pire semaine, en trois mois.

Les onze secteurs du S&P 500 à Wall Street ont tous terminé dans le rouge. Les têtes d’affiche habituelles de la technologie (Tesla -5,02 %) ont toutes décliné, ce vendredi. La perspective d’une reprise rapide de l’économie semble aussi s’éloigner. Le déploiement des vaccins est plus lent que prévu, avec des interruptions d’approvisionnement. Le Dow Jones est cependant au-dessus de 30.000, soit +70 % depuis mars 2020. Le NASDAQ 100 des valeurs technologiques a pratiquement doublé et Tesla atteint une capitalisation de 800 milliards de dollars. Les Bourses sont toujours persuadées, comme le président Hoover en 1929, que les vaccins vont très vite ramener la prospérité au coin de la rue.

Il se trouve que le ratio Shiller, un ratio cours/bénéfice moyen sur dix ans, ajusté en fonction de l’inflation, s’élève à plus de 34 pour l’indice Standard & Poor’s 500, soit très proche de sa valeur de 1929, le double de sa valeur moyenne historique à long terme de 17. L’indicateur de Warren Buffett, un autre élément pertinent de mesure, clignote aussi au rouge vif. Si les banques centrales ne maintenaient pas artificiellement des taux d’intérêt bas, la bulle aurait éclaté depuis longtemps.

Des courtiers en ligne américains comme Robinhood et TD Ameritrade ont dû juguler les achats de titres GameStop (cinq actions seulement) pour limiter la déroute des fonds spéculatifs depuis jeudi, ce qui a provoqué la colère des petits porteurs, tandis que le gendarme de la Bourse SEC, le procureur du Texas et même le Congrès vont se pencher sur ces mesures inéquitables. Les plates-formes de courtage veulent sauver, en fait, les fonds spéculatifs qui ont vendu à terme pour s’enrichir, attaqués par les « dégénérés de WallStreetBets » qui, eux, achètent à terme afin de faire remonter les cours de Bourse et leur faire perdre leur chemise.

Le fonds spéculatif Melvin Capital a dû déjà être renfloué de 2,7 milliards de dollars fournis par Citadel. Pour la première fois, des particuliers ont trouvé le moyen de faire trembler Wall Street en utilisant ses propres armes. On en arrive à la situation ubuesque, comme Tesla, où les actions GameStop et AMC valent près de dix fois leur valeur réelle.

Quant aux indicateurs économiques, cela clignote aussi au rouge de partout. Aux États-Unis, la dette fédérale, impossible à rembourser, pourrait facilement dépasser les 40.000 milliards de dollars avant l’élection présidentielle de 2024. Près de 16 millions d’Américains vivent, actuellement, grâce aux allocations chômage. En France, l’addition des 6,01 millions de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi et des 2,6 millions d’actifs en chômage partiel équivaut à la moitié des salariés du secteur privé. À ADP (Aéroports de Paris), la direction se voit obligée de faire accepter des baisses de salaires à ses 6.400 salariés s’ils veulent garder leur emploi.

Le FMI alerte sur la dette publique mondiale à 100 % du PIB ainsi que sur un risque de correction des marchés boursiers. Quant au Premier ministre israélien, il a déclaré que des variants résistants apparaîtront au cours du temps et qu’il faudra vacciner tout le monde, chaque année, un peu comme la grippe, mais en beaucoup plus dangereux.

Dans tous les cas, un troisième confinement en France, en 2021, est l’ultime erreur fatale à ne pas commettre. Une PME sur deux ne survivrait pas. Adieu, alors, au taux de croissance de 6 % de en 2021, avec une violente explosion économique et sociale du pays à la clé. Plutôt des masques FFP2, des vaccins pour ceux qui le souhaitent, des vitamines C et D, que de confiner tout le pays en laissant « mourir vivants » les Français à petit feu, ce qui serait encore plus catastrophique que le krach boursier à venir en 2021.

20:37 Publié dans Tribunes de Marc Rousset | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Samedi, en présence de Jean-Marie Le Pen et de nombreux cadres nationaux, le Parti de la France a rendu hommage à son président d'Honneur Roger Holeindre

image-0931529-20210127-ob_b06df3_hommage-roger.jpg

Lire aussi cliquez là

Site du PdF cliquez ici

19:32 Publié dans Nous avions un camarade... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Retour à la réalité territoriale

Alsace-300x96.png

Georges Feltin-Tracol

Le 1er janvier 2021 est née une nouvelle collectivité territoriale à statut particulier en France métropolitaine. Après la séparation de la Métropole de Lyon du département du Rhône redevenu rural en 2015 et la formation d’une Collectivité de Corse qui rassemble les compétences régionales et départementales de l’Île de Beauté en 2018, voici la Collectivité européenne d’Alsace (CEA).

La CEA résulte de la fusion des conseils départementaux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin. Les cartes administratives continueront cependant à indiquer ces deux départements. Une nouvelle institution, le Conseil d’Alsace, les dirige. Il dispose des prérogatives départementales habituelles (actions sociale et sanitaire, logement et habitat, collèges, etc.) ainsi que de quelques capacités supplémentaires comme par exemple le bilinguisme, le tourisme, la voirie ou la coopération transfrontalière.

La réduction du nombre de régions en 2014 ordonnée par François Hollande suscite non pas desubstantielles économies financières, mais plutôt un net regain de l’affirmation alsacienne. Bien des Alsaciens n’acceptent toujours pas la disparition de leur région amalgamée aux régions Lorraine et Champagne – Ardennes dans un grand ensemble au nom ridicule de « Grand Est ». Longtemps réticents à toute union du « 67 » et du « 68 », les élus locaux s’entendent finalement sur une unification. Avec la CEA renaît donc une structure administrative alsacienne garante de son appartenance géo-historique à la vallée du Rhin, de sa culture régionale, de son droit local et de sonsystème concordataire de 1801. Certes, la nouvelle collectivité va devoir se faire respecter d’un État parisien toujours plus tatillon, d’une grande région jalouse de ses pouvoirs, et des intercommunalités, dont l’Eurométropole de Strasbourg, en quête de nouvelles dispositions réglementaires.

Lyon la métropolitaine, l’Alsace et la Corse appartiennent dorénavant aux « collectivités territoriales uniques » qui intègrent les assemblées départementales et régionales. On retrouve ces collectivités territoriales originales en Outre-mer. Dès 2007, au large du Canada, Saint-Pierre-et-Miquelon devient une collectivité spécifique avec un conseil territorial unique. En 2011, le nouveau département de Mayotte reçoit du fait de son insularité toutes les compétences régionales. En 2016, la Guyane et la Martinique accèdent à leur tour à ce statut différencié. En revanche, la Guadeloupe dans les Antilles et La Réunion dans l’océan Indien gardent pour l’instant leur qualité de « région monodépartementale », soit un chevauchement souvent ubuesque sur le même espace du conseil départemental et du conseil régional. Signalons que les possessions françaises en Océanie (Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Wallis-et-Futuna) n’entrent pas cette catégorie.

Par-delà ces quelques exemples édifiants d’un mille-feuille administratif sans cesse renaissant, force est de constater l’apathie publique envers les enjeux de la décentralisation et de l’aménagement du territoire. Faut-il garder la structure commune – département – région ? Avant les nombreux regroupements pas toujours réussis, la commune perpétuait le pagus (le pays) gallo-romain. Les départements réagissent à ces évolutions territoriales en nouant des partenariats. Depuis une vingtaine d’années, Savoie et Haute-Savoie coopèrent sur de nombreux dossiers. La Drôme et l’Ardèche ont tissé des liens au-dessus du Rhône qui les sépare. La Loire et la Haute-Loire mutualisent leurs équipements routiers. La géographie de la France, plus vaste État de l’Union européenne, invite cependant au pragmatisme. En 1946, Michel Debré proposait au général de Gaulle une réduction du nombre de départements en les redessinant. Il importe aujourd’hui de réunir quand c’est possible les communes, de conserver le département et de maintenir la région. Au « diviser pour mieux régner » pratiqué par les différents régimes centralisateurs, les communes, les départements et les régions peuvent parfaitement se compléter dans un nouvel agencement territorial et administratif cohérent. La commune gère la vie courante; le département se charge de l’instruction et des affaires sociales; la région s’occupe des transports et de l’économie. Le Mouvement Normand réclame cette nouvelle répartition des pouvoirs entre les collectivités territoriales depuis près de… trente ans !

Menacée d’étouffement économique et démographique par la « ville – monde » Paris et une Île-de-France elle-même bien déséquilibrée sur les plans social et démographique, les pays de Francepeuvent renouer avec les mille et une facettes de leur quotidien bigarré. Malgré l’urbanisation des campagnes, l’américanisation des mentalités et la fin de l’esprit paysan, la France demeure encore cette subtile et délicate marqueterie de langues, de terroirs, de gueules et d’accents.

Bonjour chez vous !

• « Chronique hebdomadaire du Village planétaire », n°199, mise en ligne sur TVLibertés, le 26janvier 2021.

Europe Maxima cliquez ici

16:22 Publié dans Georges Feltin-Tracol | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les enfants, nouvelles cibles du politiquement correct

Aladdin.jpg

La chronique de Philippe Randa

En ce premier mois de 2021, on apprend que Disney interdit désormais la diffusion de certains de ses classiques (Le Livre de la Jungle, Peter Pan, La Belle et le Clochard, Dumbo, Aladdin, Les Aristochats,…) des profils pour enfants sur Disney + : « Plusieurs films contenant des scènes qui peuvent être considérées comme racistes ou sexistes ont été supprimés de la plateforme Disney +, pour les comptes sous contrôle parental. Depuis octobre 2020, la plateforme de streaming affichait un message de prévention avant la diffusion de certains films contenant des scènes jugées problématiques […] certains films du catalogue contiennent des scènes qui peuvent être perçues comme racistes et/ou sexistes, à l’image du chat siamois aux yeux bridés dans Les Aristochats ou des corbeaux, caricatures des Afro-Américains dans Dumbo », selon le site www.mouv.fr.

Certes, business is business quand même et les « mauvais parents » peuvent toujours en faire profiter leur progéniture puisque ces films restent disponibles sur les comptes classiques – non soumis au contrôle parental – précédés d’un message d’avertissement indiquant que « ce programme comprend des représentations négatives et/ou un mauvais traitement de personnes ou de cultures ».

Quant aux jouets Playmobil, c’en est fini des « Indiens », place aux « autochtones » – « À croire que les seuls autochtones de la Terre sont les populations d’Amérique du Nord », fait remarquer Valeurs actuelles – qui ne chasseront plus le bison et n’en découdront plus avec les cow-boys : les « autochtones » ne sont pas spécistes et les affrontements à caractère ethnique ne doivent pas plus exister que les races : Big Brother le veut, Big Brother le dit, Big Brother l’exige !

S’il y a bien une chose que la pandémie de la Covid-19 et son abracadabrantesque gestion n’ont ni ralenti, ni arrêté, c’est bien la dinguerie du politiquement correct qui n’a décidément ni frontières, ni date limite : de 7 à 77 ans, personne n’y échappe.

EuroLibertés cliquez ici

16:14 Publié dans La chronique de Philippe Randa | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 30 janvier 2021

Le journal de bord de Jean-Marie Le Pen de cette semaine

LE PEN JM11.jpg

21:43 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |