Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 09 décembre 2011

Embrouilles chez les potes…

1757991_2_640x280.jpg

Par Christophe Langeot

Malek Boutih (à gauche), rappelons-le pour mémoire, fut un temps le président de SOS Racisme, association dont l'agent traitant pour le compte de la Mitterrandie était Julien Dray (à droite). A ce titre, il fut donc le mentor de Malek Boutih au sein du PS.

En plus d'être membre du conseil d'administration de Skyrock (la radio du RAP), Malek a toujours rêvé des ors de la République. Son premier galop électoral en Charente (allez savoir pourquoi), en 2007, entraina une candidature PS dissidente et une raclée phénoménale pour notre parachuté. Aujourd'hui celui-ci brigue une investiture PS dans l'Essonne. Seul problème, son ex-Pygmalion ne semble pas l'entendre de cette oreille. Et Malek Boutih d"accuser celui-ci ou son entourage direct d'avoir gonflé les listings de militant PS du cru (l'investiture étant tranchée par le vote de ceux-ci). Les accusations de tricherie fusent dans le camp de Boutih et celui-ci évoque des circuits financiers opaques entre le PS, Sos Racisme, la FIDL (un syndicat Lycéen dans l'orbite de Dray)…

Grand déballage de linges sales chez les Potes ? Rome n'est plus dans Rome ! Qui s'en plaindra ?

Lire aussi Le Parisien cliquez là

01:28 Publié dans Les cibles de Christophe Langeot | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 08 décembre 2011

Manque de tenue à la Grand Loge Nationale de France...

Par Christophe Langeot

C'est au cri de "Démission !", "Voyou !" qu'a été accueilli l'avocat François Stifani, Grand Maitre contesté de la Grande loge nationale de France (GLNF), à la Tenue annuelle de l’obédience, le 3 décembre dernier à Levallois-Pérret (92), qui aura été particulièrement mouvementée.

Les délégations africaines, encadrées par des CRS, ont entendu voler "Les valises, les valises !". Les insultes ont fusées et, horresco referens, des saluts nazis ont été signalés ! 

Puisqu'on est dans le comique une grande première : une vidéo de 6 mn 41 circule sur You Tube

.

 

En guise de secret maçonnique, on repassera ! Même chez les frangins rien ne va plus. Mais, chez les profanes que nous sommes, rigolade assurée...

mercredi, 07 décembre 2011

DU RIFIFI A LA RATP...

imagesCAXU3EOY.jpgPar Christophe Langeot

La Cour des Comptes a rendu un rapport « musclé » sur la gestion du Comité d’Entreprise de la RATP. En ligne de mire la CGT particulièrement visée. Les magistrats de la Rue Cambon pointent «des dysfonctionnements généralisés». «Dépenses manifestement à caractères privées», «fournisseurs dont certains pratiquent des facturations manifestement abusives». Le CE gestionnaire de la restauration collective accuse une hausse de 13,6 % sur 5 ans contre une hausse de 7,7 de l’indice INSEE, si soupe il y a, elle est à la grimace pour le personnel ! Le CE de la RATP emploie directement plus de 600 personnes. Le syndicaliste patron du CE ne fait pas dans la dentelle : « le management représente un risque grave d’atteinte à la santé physique et mentale de ses salariés » note la Direction du Travail, quant à la Cours des comptes elle évoque plus «sobrement» : la «brutalité des méthodes» de management.

La Direction de la RATP, quant à elle, joue l’irresponsabilité : «ces dysfonctionnements relèvent de la prérogative des élus du personnel et excluent un pouvoir d’ingérences». Son Pdg, Pierre Mongin, semble bien vite oublier que le CE doit établir un compte rendu détaillé de sa gestion financière.et qu’un exemplaire doit être simultanément adressé à l’employeur (code du travail L2142-3). La tête « bien faite » de l’énarque, et membre du Siècle, Pierre Mongin est-elle restée opportunément au placard dans cette affaire ? Aux Diners du Siècle le gratin du syndicalisme fait bombance avec l’hyperclasse. Tout se tient on vous a dit...

PS : Le rapport de la Cour des comptes est en ligne sur internet cliquez ici

mardi, 06 décembre 2011

Festival d’Angoulême 2012, tout est sous contrôle...

so-49-80-2048-72-p0.jpgPar Christophe Langeot

Si la bande dessinée pouvait encore, parfois, se révéler un terrain de liberté, la nouvelle édition du festival d'Angoulême, prévue pour la fin janvier 2012, pourrait en signifier la reprise en main par le politiquement correct.

Qu'on en juge : la présidence cette année a été confiée a Art Spiegelman. Ce dessinateur américain c'était taillé un succès commercial avec sa bande dessinée MAUS racontant la vie de sa famille juive polonaise, du ghetto jusqu'à Auschwitz, durant la seconde guerre mondiale. Une tragédie émouvante dont l'originalité mérite d'être soulignée et qui ne peut laisser insensible... Et, pour parachever le tout, il sera fortement recommandé aux visiteurs de s'imprégner de l’œuvre du dessinateur Gilles Rochier sur la joie de vivre en banlieue avec TMLP, entendez "Ta Mère La Pute".

Bref, pour les vrais amateurs de 8e Art, la lecture de la biographie d'Hugo Pratt en BD, par Paolo Cossi chez Vertige Graphic (y figure en citation un haïku d'Erza Pound), est plutôt conseillée. Et pour cela, pas besoin d'aller à Angoulême...  

23:48 Publié dans Banalisation..., Les cibles de Christophe Langeot | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook