Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 17 avril 2024

Sortie prochaine du n°66 (printemps 2024) de la revue Synthèse nationale

Diapositive1.jpg

Sommaire

N°66 – PRINTEMPS 2024

P 2 : ÉDITORIAL Roland Hélie

P 5 : LE 9 JUIN, LE VOTE UTILE, C’EST LE VOTE MARION Roland Hélie

P 8 : SOUVENT MACRON VARIE Maurice Bernard

P 10 : LA FRANCE A L’AGONIE Arnaud Raffard de Brienne

P 15 : LE FIASCO ABSOLU DU GOUVERNEMENT Michel Festivi

P 20 :  LA RURALITÉ COMME NOUVEAU CLIVAGE Franck Buleux

P 31 : AGRICULTEURS, ILS SONT TOUJOURS EN COLÈRE Pieter Kerstens

P 34 : J.O. PARIS : DÉCONNEXION ET AMATEURISME Didier Lecerf

P 40 : DE L’ÉDIT DE PITRES AUX PITEUX ÉDILES Nicolas Zahar

P 46 : LA CHRONIQUE DE PHILIPPE RANDA

P 49 : L’UDB : UNE IMPOSTURE NATIONALISTE BRETONNE Erwan de Kerbroc’h

P 59 : JEAN-MARIE PERROT, UN CRIME COMMUNISTE  François Floc’h

P 63 : COMME BUKELE, « BOUCLEZ-LES ! » Jean-Claude Rolinat

P 74 : LES LIVRES AU CRIBLE Georges Feltin-Tracol

P 85 : BIOGRAPHIES LITTÉRAIRES Daniel Cologne

P 90 : LA LIBRE CHRONIQUE Charles-Henri d’Elloy

P 93 : LES PAGES DU MARQUIS Jean-Paul Chayriges de Olmetta

P 96 : LES FLANERIES DE SCIPION DE SALM

P 104 : LA VIE DE SYNTHÈSE NATIONALE Guirec Sèvres

108 pages, 12,00 € (+ 6,00 € de port)

Sortie le 29 avril 2024

Commandez-le dès maintenant cliquez ici

Abonnez-vous cliquez là

Bulletin d'abonnement

13:18 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 08 avril 2024

Banquet du Parti de la France à Combourg (35) : une belle journée pour les nationalistes de Bretagne...

-99904468533840789.jpg

Magnifique banquet du Parti de la France d'Ille-et-Vilaine dimanche à Combourg (35). Plus de 50 participants, une ambiance amicale et constructive, des appels enthousiastes à voter pour la liste de Marion Maréchal. Interventions de Pierre Cassen, fondateur de Riposte laïque, Bruno Hirout, secrétaire général du PdF, et de Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale.

Le stand de notre maison d'édition a remporté un beau succès et de nombreux convives profitèrent de l'occasion pour s'abonner à notre revue ou acheter nos livres. Merci à Jean-Marie Lebraud, responsable du PdF en Bretagne, et à son équipe pour leur accueil. 

Une belle journée pour les nationalistes de Bretagne...

samedi, 02 mars 2024

BONNE NOUVELLE : LE FAMEUX LIVRE "ORDRE NOUVEAU RACONTÉ PAR SES MILITANTS", ÉPUISÉ DEPUIS TROIS ANS, EST EN COURS DE RÉÉDITION

ON 1 COUV SITE.jpg

Cet ouvrage a été édité une première fois en septembre 2019, à l’occasion du cinquantième anniversaire de la création du mouvement Ordre nouveau. Ses concepteurs, Jacques Mayadoux et André Chanclu, avaient alors souhaité que cette première édition ait un tirage limité.

C’était sans doute sous-estimer l’intérêt que ce livre allait susciter, non seulement auprès des « anciens » qui ont connu cette période tumultueuse de l’après Mai 1968, mais aussi auprès des jeunes générations militantes pour lesquelles Ordre nouveau est devenu une référence.

Voilà pourquoi, pour répondre à cette forte demande, nous avons décidé, en accord avec Jacques Mayadoux et André Chanclu, de procéder à une seconde édition de ce livre-document.

Roland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

Sortie de la nouvelle édition : le 15 mars 2024

Commandez-le dès maintenant cliquez ici

11:51 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 20 février 2024

Dimanche dernier, en Vendée : conférence de Bernard Germain sur son dernier livre, "Union européenne : en sortir... au plus vite !" 

KoIm75MokzUhBPWunVNBp7Q_BjE.jpg

Dimanche 18 février, près de la ville de Challans, en Vendée, s'est tenue une conférence organisée par le Rassemblement vendéen. L'invité de cette belle réunion, qui réunissait une cinquantaine de personnes, était Bernard Germain, auteur du livre Union européenne : en sortir... au plus vite !. Tel était, bien entendu, le thème de son exposé. De nombreux exemplaires du livre de Bernard, ainsi que des numéros de notre revue Synthèse nationale, ont été diffusés à cette occasion.

Merci à la sympathique équipe du Rassemblement vendéen et à son président Eric Mauvoisin-Delavaud, pour leur accueil et bravo pour l'excellent travail militant qu'ils réalisent dans toute la Vendée militaire pour la renaissance de la France française.

S N

Le livre de Bernard Germain Union européenne : en sortir... au plus vite !  cliquez ici

Site du Rassemblement vendéen cliquez là

dimanche, 04 février 2024

Et surtout, n'oubliez-pas de vous abonner à la revue Synthèse nationale !

Diapositive1 copie 13.jpg

Commandez le n°65 (hiver 2023-2024) cliquez ici

Abonnez-vous en ligne cliquez là

Bulletin d'abonnement

12:38 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 23 janvier 2024

Parution cette semaine du n°65 (hiver 2023-2024) de la revue Synthèse nationale

Diapositive1.jpg

Sommaire

N°65 (HIVER 2023-2024)

P 2 - ÉDITORIAL “FRANCE LIBÈRE-TOI !” Roland Hélie

P 6 - GENÈSE ET ESSENCE D’UN TEXTE LIBERTICIDE Didier Lecerf

P 14 - PANIQUE À BORD DE  L’UNION EUROPÉENNE André Posokhow

P 21- ILS NE VEULENT RIEN VOIR Pieter Kerstens

P 25 - METTRE FIN AU TOURISME SOCIAL Franck Buleux

P 30 - NOS « CHÈRES TÊTES BLONDES » Erwan Houardon

P 36 - LA GRANDE DÉTRESSE DU SPORT FRANÇAIS Patrick Parment

P 40 - L’ARCHIPEL DU GOULAG, LE DÉBUT DE LA FIN DE L’URSS Michel Festivi

P 46 - DERRIÈRE VICHY, C’EST LA FRANCE QU’ON ATTAQUE André Posokhow

P 55 - LA CHRONIQUE DE PHILIPPE RANDA

P 58 - RENCONTRE AVEC MAÎTRE PIERRE-MARIE BONNEAU Nicolas Zahar

P 69 - DERRIÈRE LES ATTAQUES CONTRE DEPARDDIEU Charles-Henri d’Elloy

P 70 - LES LIVRES AU CRIBLE Georges Feltin-Tracol

P 78 - BIOGRAPHIES LITTÉRAIRES Daniel Cologne

P 84 - LES FLANERIES DE SCIPION DE SALM

P 88 - LA LIBRE CHRONIQUE Charles-Henri d’Elloy

P 94 - LES PAGES DU MARQUIS Jean-Paul Chayriges de Olmetta

P 98 - LA VIE DE SYNTHÈSE NATIONALE Guirec Sèvres

P 105 - BULLETIN D’ABONNEMENT

Pour le commander dès maintenant cliquez ici

En vous abonnant à la revue Synthèse nationale, vous aidez le site quotidien à exister et à se développer.

Abonnez-vous à la revue cliquez là

SN Entête 1 b.jpg

10:36 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 24 décembre 2023

BON NOËL

Diapositive1 copie 6.jpg

12:44 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 22 décembre 2023

RAPPEL : il reste quelques jours, participez à la souscription patriotique de Synthèse nationale...

Diapositive1 copie 9.jpg

Roland Hélie,

directeur de Synthèse nationale

Quelle année compliquée que celle que nous venons de passer… Après les « tracasseries » dues aux contraintes sanitaires qui nous avaient amenés à renoncer, en 2020 et 2021, à la tenue de nos Rendez-vous Bleu Blanc Rouge annuels, nous pensions, que tout cela était derrière nous. C’était sous-estimer la capacité de nuisance du pouvoir macronien et de son ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui, jusqu’à ces dernières semaines, s’évertuaient à vouloir éradiquer les forces nationales et identitaires.

Entre mai et septembre, on ne compte plus les réunions, manifestations et colloques nationalistes qui ont été interdits. En septembre, Darmanin passe au braquet supérieur et annonce la dissolution, sans raison sérieuse, de Civitas. D’autres organisations, nous le savons, sont aussi inscrites dans son plan liberticide…. Voilà pourquoi, par prudence et la rage au cœur, nous avons renoncé à nos BBR 2023.

Arrive le 7 octobre, jour du massacre provoqué en Israël par les islamistes du Hamas. En quelques heures, la classe politico-médiatique semble découvrir que l’eau est mouillée et que le principal danger qui menace ne s’appelle pas « l’extrême droite » mais plutôt l’islamo-gauchisme. Vous nous direz qu’il n’est jamais trop tard pour ouvrir les yeux… Certes !

Quoiqu’il en soit, nous pensons que les événements qui se déroulent actuellement en Ukraine, au Proche-Orient, ou, ne l’oublions pas, en Arménie, sont les prémices d’une crise beaucoup plus grave dans laquelle nous entraine la folie guerrière des mondialistes. Ils ne supportent pas de voir leur hégémonie sur la planète remise en cause par un nombre croissant de nations qui veulent retrouver leur liberté.

Dans ce contexte, la France doit retrouver sa souveraineté et son identité. C’est là le sens du combat que nous menons depuis bientôt 18 ans à Synthèse nationale. Il est en effet plus que temps que les forces conscientes de notre pays laissent leur orgueil au vestiaire et se mettent à tirer dans le même sens. Pour faire passer dans notre camp cette idée, nous avons besoin de votre aide à tous. Chaque année, nous élargissons notre audience, mais il reste encore beaucoup à faire pour imposer « l’esprit de synthèse » dont la droite de conviction a tant besoin. Tout cela a aussi un prix. Voilà pourquoi, une fois de plus, nous faisons appel, à travers notre souscription patriotique 2023, à votre contribution militante à tous.

Bulletin de participation cliquez ici 

Imprimez et diffusez ce texte cliquez là

Comment soutenir le combat national et identitaire ?

Tout d’abord, bien sûr, en vous engageant dans l’une ou l’autre des formations, partis, associations ou mouvements, qui se battent, comme nous, pour notre nation et pour notre civilisation. Vous pouvez aussi le faire en aidant Synthèse nationale, pôle de rencontre et de réunion des différents courants qui font la richesse de notre famille d’idées :

= en vous abonnant à notre revue Synthèse nationale ou aux Cahiers d’Histoire du nationalisme,

= en achetant, en lisant et en offrant nos Bouquins proposés dans ce catalogue cliquez là, ou sur notre site librairie cliquez ici

= en contribuant à notre souscription patriotique 2023 qui nous permet d’amplifier notre combat, vous pouvez aussi faire un don en cliquant ici (colonne de droite)...

Nous vous remercions par avance pour votre soutien et pour votre fidélité militante.

Diapositive1 copie 3.jpg

10:27 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 19 décembre 2023

VOS CADEAUX DE NOËL ? L'ALBUM 2023 D'IGNACE ÉVIDEMMENT !

Diapositive1 copie 5.jpg

POUR LE COMMANDER,

C'EST SIMPLE, CLIQUEZ ICI

19:34 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 16 décembre 2023

AVEZ-VOUS PENSÉ À COMMANDER LE NOUVEAU LIVRE DE BERNARD GERMAIN : "L'UNION EUROPÉENNE : EN SORTIR... AU PLUS VITE !"

Diapositive1.jpg

Sorti en milieu de semaine dernière, le nouveau livre de Bernard Germain remporte un véritable succès. En effet, en 4 jours, c'est près de 400 exemplaires qui ont été vendus par notre site librairie. Il faut dire que pour Synthèse nationale, c'est une belle performance... Et depuis, ça continue !

Alors, ne soyez pas en reste : vous aussi, commandez dès maintenant le livre "L'Union européenne, en sortir... au plus vite !" cliquez ici

15:30 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 06 décembre 2023

Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, est l'invité de Martial Bild sur TV Libertés

thumb_26013_program_bigSlider.jpeg

Diapositive1 copie 8.jpg

Consultez notre site librairie cliquez ici

mardi, 05 décembre 2023

Mercredi 8 décembre à 13 h : Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, invité de Martial Bild sur TV Libertés

Diapositive1 copie 8.jpg

Abonnez-vous à Synthèse nationale cliquez là

 Bulletin d'abonnement

Pour regarder TV Libertés cliquez ici

13:13 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale, TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 01 décembre 2023

Le nouveau catalogue de Synthèse éditions est actuellement routé...

Diapositive1 copie 8.jpg

Consultez le catalogue 2023 cliquez ici

Vous pouvez commander les livres publiés par Synthèse éditions en cliquant ici

15:50 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 29 novembre 2023

Didier Lecerf invité par Martial Bild sur TV Libertés

TV_Libertés_logo.png

Diapositive1 copie 6.jpg

Didier Lecerf présente le numéro hors-série de Synthèse nationale cliquez ici

 

dimanche, 19 novembre 2023

Vendredi 27 octobre, Roland Hélie a tenu une conférence à Rennes

IMG_20231118_193936.jpg

Invité par l'association Erminig Roazhon qui rassemble de nombreux étudiants rennais, Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, éditeur des Cahiers d'Histoire du nationalisme cliquez là, a tenu une conférence vendredi 27 octobre. Le thème était : "L'histoire du mouvement national en France de 1945 à nos jours".

Partant de la période trouble qui suivit la Seconde Guerre mondiale, en passant par la création du mouvement Jeune nation par les frères Sidos en 1949, les retombées de la guerre d'Indochine, les événements en Algérie, le leurre gaulliste, les différentes organisations militantes qui se complétèrent, se concurrencèrent ou se succédèrent dans les années 60 et 70, l'éphémère espérance née en 1965 avec la campagne présidentielle de Jean-Louis Tixier-Vignancour, Ordre nouveau, la création du Front national puis celle du Parti des Forces nouvelles dans les années 1970, les courants monarchistes, solidaristes et autres, la percée de Jean-Marie Le Pen en 1984... Bref, aucune étape de l'épopée nationale et nationaliste ne fut oubliée. 

Suite à son exposé, Roland Hélie, dont le but était de démontrer que le mouvement national et identitaire actuel n'était pas né subitement il y a quelques mois au hasard d'un second tour d'élection présidentielle mais que, bien au contraire, celui-ci était le fruit de décennies de travail intense, de fidélités sincères, de risques énormes et de sacrifices parfois fatals, a répondu aux nombreuses et pertinentes questions des étudiants bretons.

L'association Erminig Roazhon organise régulièrement des conférences de ce type et, vendredi dernier, 17 novembre, c'était notre ami et collaborateur Bernard Germain qui en était l'invité pour parler de ses différents livres cliquez ici.

S N

téléchargement (2).jpeg

18:35 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 17 novembre 2023

Parution début décembre du nouveau livre de Bernard Germain : "L'Union européenne : en sortir... au plus vite !"

COUV Maquette SN REVUE copie 31.jpg

L’Union européenne : en sortir… au plus vite !

Lors de chaque élection européenne, c'est toujours le même scénario. On entend une multitude de listes proposer « Une autre Europe ».

Cela fait des dizaines d’années que l'on nous de ces balivernes sur la transformation de l’Europe. Cela ne s’est jamais fait et ne se fera jamais car tout est prévu pour rendre la chose impossible. Ce qu’est réellement l’Union européenne est soigneusement caché, depuis sa création.

L’Union européenne est en réalité une authentique dictature, une machine à broyer les nations. Un système qui décide pour les peuples sans jamais leur demander ce qu’ils pensent et ce qu'ils souhaitent.

L’Union européenne est une construction dans laquelle aucun décideur n’est élu. Seul le parlement européen l’est, afin de donner à l’ensemble un léger vernis démocratique, mais, dans les faits, il n'a presque aucun pouvoir.

Ce livre a pour objet de vous informer de ce qu’est réellement l’Union européenne, comment elle est née, qui ont été ses créateurs, quelles ont été les étapes de sa construction, comment elle fonctionne, qui sont les vrais maîtres, comment sont décidées les politiques qu’elle impulse.

Nous pensons qu’en livrant au lecteur ces informations, qu’il aura beaucoup de mal à trouver ailleurs, il prendra conscience de la réalité de ce qu’est cette monstruosité et en arrivera logiquement à comprendre que la « réformer » est impossible. Quitter l'Union européenne est donc la seule solution avant que celle-ci n’ait réussi à détruire nos nations, notre civilisation et nos identités.

Pour que la France revive, et retrouve la place qui était la sienne avant la mise en place de l’Europe il n’y a pas d’autre solution que de nous retirer de cette Union. Et vite...

L'Union européenne : en sortir... au plus vite !  Bernard Germain, préface d’Alban d’Arguin, Les Bouquins de Synthèse nationale, collection “Idées”, 268 pages, 25,00 € (+ 6,00 € de port)

Sortie programmée : le 6 décembre 2023

Commandez-le dès maintenant cliquez ici

mardi, 07 novembre 2023

Un numéro hors-série d'une actualité brûlante, à lire et à diffuser largement

sn hs 7 visuel pub.jpg

Comme le rappelle Philippe Randa dans son interview reproduite un peu plus loin, "depuis les années 70, la mouvance nationaliste et populiste a seule dénoncé les graves dangers de l’invasion migratoire avec l’immigration sauvage non contrôlée parmi laquelle on trouve actuellement les acteurs de la quasi-totalité des agressions contre les Juifs". Et le directeur d'EuroLibertés d'ajouter : "cinquante ans durant, sans répit, on a assisté à des campagnes de diabolisation sans précédent de cette mouvance non seulement de la part des organisations d’extrême-gauche, mais également du Parti communiste, alors encore extrêmement puissant, ainsi que d’associations confessionnelles (UEJF, CRIF,…) ou politiques (SOS Racisme, Antifas,…)".

Notre nouveau hors-série de la revue Synthèse nationale a justement pour objet de rappeler les innom-brables avertissements qui ont émané de la "droite de la droite" dès les années 1970-1980, et que celle-ci n'a cessé d'adresser aux Français durant les décennies qui ont suivi. Des décennies durant lesquelles la formule de Chamfort a trouvé malheureusement une nouvelle confirmation : « En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu, et on persécute ceux qui sonnent le tocsin ».

Au sommaire :

P. 2 : Note de l'éditeur, Roland Hélie

P. 3 : Avant-propos : Ce n'est pas faute d'avoir pressenti et dit ce que l'on a pressenti, Didier Lecerf

P. 8 : Europe, les yeux grand fermés Bruno Gollnisch

p. 15 : Bilan et enseignements des émeutes, Didier Lecerf

P. 22 : Quelques déclarations datant des années 1980

P. 26 : Au cœur du débat : l'idée que l'on se fait de l'identité de la France, Maurice Bernard

P. 33 : Camp du bien contre camp du mal, Jacques Benoist

P. 41 : Ce n'est pas faute d'avoir prévenu, dossier réalisé par Didier Lecerf

P. 94 : Quelques chiffres, faits et avis pour nourrir la réflexion

P. 95 : L'immigration en 2023. Rapide état des lieux, Didier Lecerf

P. 105 : Les Mureaux, la radiographie d'une ville d'immigration, Maurice Bernard

P. 115 : Pour en finir avec les poncifs sur l'immigration, Philippa Randa

P. 122 : Grand remplacement tous azimuts, Georges Feltin-Tracol

P. 130 : Un problème français avant d'être celui des immigrés

P. 136 : Immigration, avenir de la France : à l'arrivée, plus de questions que de réponses, Didier Lecerf

P. 141 : Une conséquence de la politique du chien crevé au fil de l'eau, S N

POUR LE COMMANDER CLIQUEZ ICI

18:42 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 03 novembre 2023

ON NE DIFFUSERA JAMAIS ASSEZ LE NUMÉRO HORS-SÉRIE DE SYNTHÈSE NATIONALE : "CE QUI DEVAIT ARRIVER ARRIVA !"

sn hs 7 visuel pub.jpg

Au sommaire :

P. 2 : Note de l'éditeur, Roland Hélie

P. 3 : Avant-propos : Ce n'est pas faute d'avoir pressenti et dit ce que l'on a pressenti, Didier Lecerf

P. 8 : Europe, les yeux grand fermés Bruno Gollnisch

p. 15 : Bilan et enseignements des émeutes, Didier Lecerf

P. 22 : Quelques déclarations datant des années 1980

P. 26 : Au cœur du débat : l'idée que l'on se fait de l'identité de la France, Maurice Bernard

P. 33 : Camp du bien contre camp du mal, Jacques Benoist

P. 41 : Ce n'est pas faute d'avoir prévenu, dossier réalisé par Didier Lecerf

P. 94 : Quelques chiffres, faits et avis pour nourrir la réflexion

P. 95 : L'immigration en 2023. Rapide état des lieux, Didier Lecerf

P. 105 : Les Mureaux, la radiographie d'une ville d'immigration, Maurice Bernard

P. 115 : Pour en finir avec les poncifs sur l'immigration, Philippa Randa

P. 122 : Grand remplacement tous azimuts, Georges Feltin-Tracol

P. 130 : Un problème français avant d'être celui des immigrés

P. 136 : Immigration, avenir de la France : à l'arrivée, plus de questions que de réponses, Didier Lecerf

P. 141 : Une conséquence de la politique du chien crevé au fil de l'eau, S N

POUR LE COMMANDER CLIQUEZ ICI

11:12 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 23 octobre 2023

Il arrive ! Le très attendu n° hors série de Synthèse nationale consacré aux conséquences dramatiques de l'immigration incontrôlée

SN HS 7 COUV CATALOGUE.jpg

Ce numéro hors-série, réalisé sous la direction de Didier Lecerf, aborde les thèmes que nous devions développer le 15 octobre si notre Rendez-vous Bleu-Blanc-Rouge annuel s'était déroulé comme prévu. Malheureusement, comme nous vous l'avons expliqué cliquez ici, cela n'a pas été possible.

Faute de pouvoir nous exprimer verbalement, nous le faisons donc par écrit dans ce hors-série. Vous êtes très nombreux à l'avoir commandé et nous vous en remercions. Cela prouve l'attachements de nos lecteurs à nos publications. C'est un formidable encouragement pour le combat que nous menons...

De plus, pour ne rien arranger, un incident technique est venu retarder de quelques jours la parution. Nous avons presque imaginé que le sort s'acharnait contre nous... Mais les choses sont enfin rentrées dans l'ordre et nous avons le plaisir d'annoncer à ceux qui l'ont commandé qu'ils vont très vite le recevoir chez eux. Enfin...

Pour ceux qui ne l'ont pas encore commandé cliquez là

2019 03 codreanu pub 3 copie 5.jpg

 

10:17 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 18 octobre 2023

2009-2023 : finalement, presque rien n'a changé...

SN 12.JPG

Depuis quelques jours, nous recevons de la part de nos correspondants de nombreux courriers, exposant des positions diamétralement opposées, sur les événements au Proche Orient. Je voulais écrire un article tentant de faire la synthèse de ces avis divers et variés. Et puis je me suis souvenu qu'en 2009 j'avais consacré un éditorial de Synthèse nationale (n°12, janvier février 2009) à ce sujet.

14 ans se sont écoulés depuis la publication de cet éditorial, mais force est de reconnaître que les choses n'ont pas beaucoup évoluées. Il reste donc d'une terrible actualité.

R H

Ni Hamas, ni Tsahal ! Cette guerre n’est pas la nôtre…

Par Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale

Parmi les « dégâts collatéraux » provoqués par les affrontements qui se sont déroulés ces dernières semaines au Proche Orient, on pourrait presque inclure les nouvelles divisions que ceux-ci entrainent au sein de la droite nationale (1). Bien sûr, il convient de relativiser l’aspect tragique de ce constat car, fort heureusement, ces divisions n’ont pas encore entraîné mort d’homme… Néanmoins, ces événements sont survenus à point nommé, au moment où notre famille politique semble avoir beaucoup de mal à rebondir, pour creuser encore plus les fossés qui séparent les mouvements nationaux et identitaires entre eux et les éloigner de leur mission essentielle, celle de défendre notre peuple, notre nation et notre civilisation. Décidément, on peut leur faire confiance, les Juifs et les Arabes excellent dans l’art d’exporter leurs discordes partout, y compris là où on s’y attendrait le moins.

Ainsi, depuis le début de ce nouvel épisode de la guerre fratricide qui oppose les descendants des fils de Sem, toute la droite nationale se chamaille sur la position à adopter. Certains font une surenchère effrénée à la dialectique gauchiste, confondant au passage la légitime revendication du Peuple palestinien à disposer d’un Etat et les positions islamistes maximalistes du Hamas, alors que d’autres, au nom d’une notion totalement pervertie de l’Occident, se pâment d’admiration devant la force, réelle ou supposée, de l’armée israélienne. Une fois de plus, on nage en pleine confusion.

Depuis une trentaine d’années, je me suis personnellement toujours prononcé en faveur d’un Etat palestinien. A une époque où presque toute la droite nationale soutenait, probablement par nostalgie de l’Algérie française, l’Etat hébreu, nous étions alors ultra minoritaires, au sein des mouvements nationaux et nationalistes, à adopter une telle position. Nous l’expliquions tout simplement par le droit des peuples à disposer d’un Etat. Au même titre d’ailleurs que les Israéliens avaient le droit au leur. Je ne regrette en rien cet engagement, que je considère toujours comme le plus logique. Néanmoins, depuis, les choses ont nettement changé. La résistance palestinienne était alors nationaliste, laïque et révolutionnaire. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Le Hamas est islamiste, fondamentaliste et impérialiste (non seulement il veut détruire Israël, mais il veut aussi la fin de notre civilisation européenne). Nous sommes loin du baasisme bon teint ou du nassérisme triomphant de la seconde moitié du XXème siècle.

Deux peuples, un territoire : le bât blesse…

En fait, là où le bât blesse, c’est lorsque deux peuples ont la même prétention sur un même territoire. Comme c’est le cas dans ce sempiternel conflit israélo-palestinien. La solution la plus sage consisterait à procéder à une partition qui mettrait tout le monde d’accord. Mais peut-on encore, aujourd’hui, raisonnablement envisager une telle solution ? Toutes les tentatives de conciliation qui se sont succédées depuis la création, en 1947, de l’Etat d’Israël ont échoué. Plus encore, la situation n’a fait qu’empirer. J’en arrive donc à la conclusion qu’il est plus que temps de laisser les protagonistes se débrouiller entre eux. Tout le reste n’est que bavardages, postures esthétiques et, surtout, perte de temps… Prendre parti dans ce conflit n’apporterait rien au mouvement national.

S’il est vrai que les moyens et les méthodes de Tsahal sont totalement disproportionnés par rapport à ceux des Palestiniens ; s’il est vrai que si n’importe quel autre pays du monde avait utilisé les mêmes méthodes et les mêmes moyens pour régler un quelconque conflit avec un de ses voisins, toutes les « forces du bien » se seraient mobilisées pour éliminer ce « maudit pays » (souvenez-vous du sort qui fut réservé à la malheureuse Serbie il y a une dizaine d’années ou à l’Irak il y a vingt ans…) ; il n’en est pas moins vrai que le Hamas, qui n’hésite pas à mettre des enfants en première ligne face aux chars israéliens, considère qu’Israël doit être détruit et que, pour cela, tous les moyens sont bons, y compris le terrorisme aveugle. Terrorisme aveugle auquel les sionistes n’avaient d’ailleurs pas hésité à recourir, en d’autres temps, pour lutter contre les Anglais.

Entre ceux qui réclament « un soutien indéfectible à l’Etat d’Israël », comme s’ils ne savaient pas que les Etats n’ont pas d’amis ni d’alliés à soutenir mais que des intérêts à défendre, et ceux qui, souvent fraichement convertis au nationalisme, invoquent de fallacieuses raisons humanitaristes pour appeler à manifester, aux côtés de l’extrême gauche et des mouvements antiracistes, contre l’agression israélienne, nous n’avons vraiment pas à choisir. Peut-être que, si nous étions Israéliens, nous serions farouchement partisans de liquider la résistance palestinienne. De la même manière que, si nous étions Palestiniens, nous nous ferions un devoir de soutenir le Hezbollah ou le Hamas. Mais il se trouve que nous ne sommes ni les uns ni les autres, nous sommes Français et Européens et que, par conséquent, nous n’avons qu’un seul choix à faire : celui de la défense de nos intérêts et de nos intérêts seulement.

Ni drapeaux israéliens, ni drapeaux palestiniens…

Robert Spieler, au nom de la Nouvelle Droite Populaire, a parfaitement résumé la position qui conviendrait d’être prise par le mouvement national et identitaire dans son ensemble : « Ni drapeaux israéliens, ni drapeaux palestiniens ». Ce à quoi Pierre Vial, Président de Terre et peuple, ajoute de manière imagée : « Ni hallal, ni cacher »… Oui, tous ces emblèmes d’entités étrangères à notre civilisation européenne qui envahissent les rues de nos villes et qui détériorent, petit à petit, notre patrimoine et notre conscience collective doivent être rejetés simultanément. On ne peut pas à la fois combattre l’immigration de peuplement qui menace les fondements de notre civilisation et la violence qui en découle et qui s’amplifie partout sur notre territoire d’un côté  et, de l’autre, glorifier les organisations terroristes, que celles-ci soient sionistes ou islamistes. On ne peut pas à la fois militer sincèrement pour une France française dans une Europe européenne et se pavaner derrière les drapeaux, quels qu’ils soient, de puissances ou d’organisations qui veulent la mort de notre identité. Il faut arrêter de dire et de faire n’importe quoi.

Nous ne pourrons libérer notre continent de ceux qui l’envahissent et de ceux qui le contrôlent que si nous nous appuyons sur les valeurs, les symboles et les traditions qui sont les nôtres. Pour cela, il faut d’abord redonner à notre peuple une conscience ethnique, condition sine qua non à notre redressement national et identitaire. Si nous voulons gagner, nous devons d’abord être ce que nous sommes.

Note

(1) Lire à ce sujet l’article de Jérôme Bourbon publié dans Rivarol (n°2888 du 16 janvier 2009).

 

2023 : Un bémol cependant dont il convient de tenir compte :

Depuis 2009, le Hamas et les autres organisations islamistes, fort de la présence d'un nombre croissant de musulmans en Europe, ont choisi d'exporter leurs campagnes terroristes, en particulier en France. 

Le but final des islamiste est d'imposer leur civilisation et leur religion sur notre sol. La cause palestinienne n'étant qu'un prétexte pour y arriver.

Dans un Etat nationaliste digne de ce nom, leurs agissements, tout comme l'immigration inutile, devront être considérés comme des affaires de "simple police", c'est à dire réprimandées comme il se doit...

vendredi, 13 octobre 2023

IL NE VA PAS TARDER A SORTIR ! Un numéro hors-série de Synthèse nationale développera le thème de notre Rendez-vous Bleu-Blanc-Rouge du 15 octobre reporté en raison des interdictions

CHN 18 ANNONCE 1 copie 9.jpg

“Ce qui devait arriver arriva”, tel était le thème du Rendez-vous Bleu-Blanc-Rouge que nous avions prévu d’organiser le dimanche 15 octobre 2023 à Rungis près de Paris. La folie répressive du ministre Darmanin (multiplication depuis le début du printemps des interdictions, menaces de dissolutions…) nous a incité à être prudent et à reporter la tenue de ce RdV BBR cliquez ici. Mais, comme nous n’avons pas vocation a rester silencieux, nous avons décidé de nous exprimer dans ce numéro hors-série de Synthèse nationale.

Chaque jour, un ou plusieurs événements viennent confirmer ce que le camp national prévoyait depuis 50 ans. Chaque jour, une répression de plus en plus dure s’abat sur ceux qui ont sonné le tocsin.

Dans la livraison de cet été de notre revue Synthèse nationale, nous avons abordé cela… Mais comme le sujet est tellement vaste, et que les faits sont têtus, nous développons nos analyses et nos arguments dans un numéro hors-série, réalisé sous la direction de Didier Lecerf, destiné à une large diffusion.

En lisant et en faisant lire autour de vous ce numéro hors-série, vous ferez prendre conscience à nos compatriotes de la justesse et de la clairvoyance du combat nationaliste et identitaire.

Vous êtes déjà nombreux à l'avoir commandé. Soyez rassurés, vous n'allez pas tarder à le recevoir chez vous.

Synthèse nationale, hors-série n°7, 150 pages, 15,00 € , sortie prévue  : très bientôt.

Pour le commander cliquez là

23:06 Publié dans Didier Lecerf, La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 30 août 2023

AVEZ-VOUS PENSÉ À VOUS ABONNER À LA REVUE "SYNTHÈSE NATIONALE" ?

2020 07 SN 54 PUB ABNT copie 4.jpg

BULLETIN D'ABONNEMENT

S'abonner en ligne cliquez ici

Acheter le n°64 cliquez là

18:07 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 28 août 2023

RAPPEL : pourquoi nous reportons notre Rendez-vous Bleu-Blanc-Rouge du mois d'octobre prochain ?

15 BBR REPORTÉS.jpg

Roland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

Dans notre précédente livraison de Synthèse nationale (n°63, printemps 2023), nous vous annoncions la tenue, le dimanche 15 octobre prochain, de notre Rendez-vous Bleu-Blanc-Rouge annuel.

Depuis 16 ans en effet, chaque année ou presque, au début de l'automne, les amis de Synthèse nationale se retrouvent nombreux lors de ces journées qui rencontrent un succès croissant (près de 3000 entrées en 2019 cliquez ici).  Hélas, les contraintes sanitaires, en 2020 et 2021, nous avaient obligés à y renoncer. L'an dernier, nous avons pu organiser à nouveau cette réunion et celle-ci, malgré les risques engendrés par une grève interminable des raffineries qui immobilisait la France, remporta un nouveau succès cliquez là. Nous pouvions raisonnablement espérer que les tracasseries étaient derrière nous.

Mais nous avons sous-estimé la capacité de nuisance de la clique actuellement au pouvoir. Depuis le mois de mai dernier, toutes les réunions publiques de la droite de conviction sont systématiquement interdites par le sinistre Darmanin. De telles interdictions, outre le fait qu'elles limitent la liberté d'expression, mettent les mouvements organisateurs dans des difficultés financières peu enviables.

Il faut savoir qu'un Rendez-vous B-B-R correspond, pour Synthèse nationale, à un investissement d'environ 20 000 €. Si la réunion est interdite au dernier moment, comme c'est toujours le cas, nous perdons cette somme et inutile de vous dire que cela serait synonyme de faillite pour notre revue. Nous ne voulons donc pas prendre ce risque. Je pense que vous le comprendrez tous. La folie d'un ministre paranoïaque doit nous inciter à la prudence.

Cela ne nous empêche pas de mener notre combat sous une autre forme. Le thème que nous avions choisi était celui abordé dans le nouveau numéro de SN (n°64, été 2023, sortie imminente) : "Immigration : ce n'est pas faute d'avoir sonné le tocsin !" De plus, le "hors-série" que nous préparons et qui sortira en septembre développera les arguments que nous voulions exposer le 15 octobre prochain.

Faire momentanément le dos-rond ne signifie pas, pour autant, renoncement. Dès que le ciel s'éclaircira et que les caprices darmanesques s'éloigneront, nous organiserons, soyez-en convaincus, notre 15e Rendez-vous Bleu-Blanc-Rouge qui n'en aura que plus d'éclats...

Sortie la semaine prochaine du n°64 de la revue Synthèse nationale :

SN 64 COUV.jpg

Pour en savoir plus et

le commander dès maintenant cliquez ici

Abonnez-vous cliquez là

 

mardi, 22 août 2023

Sortie en fin de semaine du n°64 (été 2023) de la revue Synthèse nationale

sn 64 couv site.jpg

102 pages, 12,00 €

Au sommaire :

P 2       ÉDITORIAL Roland Hélie

P 6       IMMIGRATION : CE N’EST PAS FAUTE

            D’AVOIR PRÉVENU. Didier Lecerf

P 20     NO WAY ? OUI, PAR K.O ! Jean-Claude Rolinat

P 25     LES GAUCHES ÇA OSE TOUT Michel Festivi

P 29     1789-2023, la destruction programmée de la

            Bretagne  Erwan Houardon

P 38     EN FRANCE, ON TUE LES PLUS FAIBLES

            Pieter Kerstens

P 42     LA CHRONIQUE DE… Philippe Randa

P 44     ENTRETIEN AVEC LE GÉNÉRAL

            ANDRÉ COUSTOU Nicolas Zahar

P 50     LE DISCOURS DE MACRON SUR

            LE VEL’ D’HIV’  André Posokhow

P 59     QUAND L’ALLEMAGNE S’ÉVEILLERA

            Patrick Parment

P 62     AUX SOURCES DU CONFLIT

            RUSSO-UKRAINIEN Robert Neboit

P 69     LE BULLETIN CÉLINIEN Jean Leclerc

P 71     LES LIVRES AU CRIBLE Georges Feltin-Tracol

P 80     BIOGRAPHIES LITTÉRAIRES Daniel Cologne

P 84     LA LIBRE CHRONIQUE  Charles-Henri d’Elloy

P 89     LES PAGES DU MARQUIS   

            Jean-Paul Chayriges de Olmetta

P 95     LA VIE DE SYNTHÈSE NATIONALE   

            Guirec Sèvres

P 100   POURQUOI NOUS REPORTONS

            NOTRE RENDEZ-VOUS 

            BLEU-BLANC-ROUGE ?

P 101   BULLETIN D’ABONNEMENT

Commandez ce numéro cliquez ici

Abonnez-vous à la revue cliquez là

10:09 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 20 août 2023

Academia christiana a tenu cette fin de semaine son Université d'été en Anjou

téléchargement.jpeg

La XIe Université d'été d'Academia christiana cliquez ici s'est déroulée du 14 au 20 août dans un cadre magnifique en Anjou. Plusieurs centaines de jeunes venus de toute la France et aussi d'Europe ont participé à cette rencontre de qualité.

Samedi, une journée portes-ouvertes a rassemblé un public encore plus large ainsi que de nombreux stands d'associations, de librairies et d'éditeurs. Notre revue Synthèse nationale et notre maison d'éditions étaient présentes et ce fut l'occasion de retrouver un grand nombre d'amis.

Nous remercions la direction et les militants d'Academia christiana pour leur accueil chaleureux et, dans les jours qui viennent, nous publierons un compte-rendu détaillé de cette Université d'été.

IMG20230819173507 (2).jpg

Le stand de Synthèse nationale.

lundi, 07 août 2023

DIMANCHE 10 SEPTEMBRE 2023 : TOUTE LA BRETAGNE A RENDEZ-VOUS À LA FÊTE DU COCHON

2020 09 FETE BRETAGNE copie 3.jpg

dimanche, 06 août 2023

Sortie à la fin aout du n°26 de la collection "Les Cahiers d'histoire du nationalisme consacré à Jozef Pilsudski, vainqueur polonais de l'Armée rouge

COUV Maquette SN REVUE copie 24.jpg

La Pologne, qui avait disparu en tant qu’État souverain au XVIIIe siècle, renaît en 1918 à la faveur de la défaite des empires centraux. Immédiatement, un homme s’impose à sa tête : Józef Piłsudski. Tour à tour activiste politique, chef de parti, puis chef de guerre, il devient chef de l’État et prend en mains les destinées de son pays. En 1920, alors que la Russie a décidé de propager la révolution à tout le continent et que l’Armée rouge est aux portes de Varsovie, il lui inflige une défaite cinglante et sauve ainsi l’Europe du bolchevisme.

Au cours des années suivantes et jusqu’à son décès en 1935, il va s’imposer comme le vrai maître du pays bien qu’il n’en ait jamais été Président de la République. Son aversion pour le parlementarisme, son mépris pour les politiciens professionnels comme son caractère intransigeant vont le conduire à instaurer un régime qui, bien qu’indéniablement autoritaire, ne saurait être considéré comme totalitaire ou fascisant. Il va stabiliser le pays et tenter de le préparer à faire face aux menaces liées à une situation internationale préoccupante. Malgré ses efforts et une volonté hors du commun, il n’y parviendra pas et l’année 1939 sera hélas fatale à la Pologne.

L’auteur, Michel Vial, en fin connaisseur de la Pologne, décrit avec précision l’itinéraire extraordinaire de celui qui incarne indubitablement le nationalisme polonais et dont la personnalité exceptionnelle continue d’exercer, près d’un siècle après sa disparition, une influence considérable sur la mémoire nationale polonaise. Méconnu en France, le maréchal Piłsudski, a été un des personnages les plus marquants de la première moitié du XXe siècle.

Jozef Pilsudski, le vainqueur de l'Armée rouge, Michel Vial, Synthèse nationale, collection Les Cahiers d'histoire du nationalisme, n°26, aout 2023, 196 pages, 24,00 € (+ 6,00 € de port)

Commandez-le dès maintenant cliquez ici

mardi, 18 juillet 2023

Rappel : un nouveau titre dans la collection "Idées" de Synthèse nationale

Hugo Zemmour couv.jpg

En savoir plus et le commander

dès maintenant cliquez là

On reproche à Éric Zemmour d'être « brutal » et radical. J'ai voulu comparer son discours à celui de Victor Hugo quand il luttait contre le retour à l'enseignement des religieux à l'école. Il a même du s’exiler après avoir été accusé « d’appel au meurtre et à l’assassinat » lors de la prise de pouvoir « abusive » de Louis Napoléon. Éric Zemmour, lui, est accusé d’incitation à la haine raciale parce qu’il dénonce les violences factuelles liées à l’immigration de masse, la non-assimilation des immigrés musulmans, et qu’il ose rappeler les fondements de notre Laïcité originelle, dévoyée par l’islamo-gauchisme.

Ce livre invite à comprendre l'esprit Français face à la religion, car la séparation de l'Église et de l'État ne consistait pas uniquement à placer la religion en dehors de la sphère publique, mais à éduquer les peuples à adopter une religion discrète, une foi intérieure, pour éviter le séparatisme et les obstacles au fameux "vivre ensemble". Ce livre s’adresse à tous ceux qui ne comprennent pas « la résistance » à l’islamisation de la France, l’esprit fondamentaliste (clérical) que dénonçait Victor Hugo à son époque. La Laïcité permettait de conférer aux croyances une place autorisée tant qu’elles ne troubleraient pas l’ordre public de la France. Cependant, dans son contexte, elle ne concernait pas l’islam, mais les religions chrétiennes. Trahi par la majorité des journalistes, Éric Zemmour a deux fois été évincé, lui qui espérait faire réagir le peuple et sauver la France de cette politique mondialiste collaboratrice avec un islam conquérant : campagne politique en faveur du voile pour toutes, mosquées qui fleurissent, guide pour une nouvelle façon de parler, celle d'effacer notre identité, label halal et son séparatisme entre "purs" et "impurs". 

Pour Zemmour, à la présidentielle comme aux législatives, le combat était perdu d'avance... L'étiquette d'extrême droite, abus de langage utilisé par la presse, fait toujours aussi peur. Ce livre décrit tous les processus qui permettent d’affirmer que si Victor Hugo était vivant aujourd’hui, il serait lui aussi, traîné dans la boue et stigmatisé par les nouveaux inquisiteurs, les journalistes soumis à l’islamo-gauchisme, car il ne tolérerait aucun compromis. 

L’auteure

Eve Artio est enseignante et a été candidate aux Législatives 2022 pour le parti Reconquête. Diplômée en Sciences de l’information et de la communication, elle s’intéresse à tous les sujets qui concernent les dérives sectaires et religieuses. Un parcours humanitaire dans son giron, elle décrit aussi ses changements de route, quand elle découvre le programme de l’ICESCO, qu’elle dénonce dans ses livres Carnet de Voyage d’une inconnue en Palestine, et Le statut de la femme dans les religions du Livre. Constatant, elle aussi, le changement de paysage de la France et la volonté programmée de colonisation de l’islam depuis près de quarante ans, elle décide de suivre Éric Zemmour quand il se lance dans les présidentielles, quitte à endosser, elle aussi, le poids d’avoir le courage d’être injustement stigmatisée et traitée de « raciste ». Tous les résistants ne sont pas reconnus quand l’ennemi est en odeur de « sainteté » ! Mais elle s’inquiète aussi pour l’environnement et la dégradation de la planète, pour les jeunes et leur culture. Elle s’inquiète de la tendance au totalitarisme politique et à la discréditation systématique des opposants au système mondialiste. Elle lutte de toutes ses forces contre la perte des libertés des peuples en tant que nation.

10:53 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 13 juillet 2023

TOUS LES JOURS DEPUIS AVRIL 2006, SYNTHÈSE NATIONALE VOUS DONNE UN AUTRE REGARD SUR L'INFORMATION !

2020 12 juan ignacio copie 3.jpg

COMMENT AIDER

LE SITE SYNTHÈSE NATIONALE ?

C'EST SIMPLE,

IL VOUS SUFFIT DE VOUS ABONNER À

LA REVUE SYNTHÈSE NATIONALE 

Abonnez-vous en ligne cliquez ici

Bulletin d'abonnement cliquez là

16:58 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 09 juin 2023

Le livre "Transgression. Voyage du camp du "bien" vers le camp du "mal" présenté hier à la presse parisienne

IMG_5385.jpg

Roland Hélie, Bernard Germain, Pierre Cassen

et Jean-Yves Le Gallou

Hier, jeudi 8 juin, une conférence de presse était organisée à Paris afin de présenter le nouveau livre édité par Synthèse nationale, Transgression. Voyage du camp du "bien" vers le camp du "mal". Cette conférence était présentée par Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale et éditeur du livre.

Pendant près de deux heures, les journalistes et amis présents ont ainsi pu écouter et interroger successivement Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polemia, qui a préfacé l’ouvrage, et les deux auteurs, Pierre Cassen, co-fondateur et animateur de Riposte laïque, et Bernard Germain, animateur de la coordination Partout Callac. Point commun entre ces deux derniers : leur militantisme passé, trotskiste et syndicaliste, à la Ligue communiste révolutionnaire et à la CGT pour le premier, à l’Organisation communiste internationaliste et à Force ouvrière pour le second… Un parcours et une évolution similaires, du camp du "bien" vers le camp du "mal", qui est justement le sujet de ce volume d’un peu plus de 200 pages écrit à deux mains… (et comprend en annexe huit autres témoignages d'ex-cadres gauchistes aux parcours identiques). 

Premier à prendre la parole, Jean-Yves Le Gallou, militant de toujours de la droite nationale et identitaire, a affirmé sa « fierté » de compter à ses côtés, depuis quelque temps déjà, ces deux « camarades » issus de l’autre bord de l’échiquier politique et dont l’engagement au service de notre cause est particulièrement exemplaire. Il a salué le « transfert de compétences » du camp du "bien" vers le camp du "mal" dont ils sont le symbole. Puis face à l’offensive liberticide actuelle du pouvoir macronien contre les activités de nos milieux (dont l’institut Iliade a fait les frais, avec l’interdiction du colloque d’hommage à Dominique Venner), il a insisté sur le rassemblement et l’engagement plus que jamais nécessaires de toutes les forces de notre famille politique, à l’imitation de la NUPES et de Mélenchon (qualifié d’« admirable » car lui, « il ne condamne jamais une action émanant de son camp »), avant de rappeler cette évidence, en guise de conclusion : « on perd les batailles que l’on ne livre pas »…

Pierre Cassen lui a alors succédé. Il a déploré l’absence à cette conférence de presse de journalistes des médias "mainstream", décidément plus prompts à exprimer à distance leurs fantasmes sur le camp du "mal" qu’à se confronter à ses représentants quand ils en ont l’occasion. Il a rappelé que pour la gauche, le « pas liberté pour les ennemis de la liberté » demeure une constante de son action et que, dès lors, il ne saurait être question pour elle, fondamentalement, de reconnaître et d’accorder la moindre liberté à ceux (c’est-à-dire nous) qu’elle définit comme "fascistes". Il a dénoncé le recours à la diabolisation par le prétendu camp du "bien" afin d’empêcher tout débat sur l’immigration, l’insécurité ou encore l’islam ; un recours dicté par sa volonté de survie à l’heure où le fossé ne cesse de s’élargir entre ses positions et les attentes d’une majorité de plus en plus large de Français… Pour conclure, le chef de file de Riposte laïque a appelé les membres de notre famille d’idées à être fiers de leur liberté de pensée, de leur esprit critique, à être fiers de « ne pas bêler avec le troupeau » et à poursuivre leurs efforts pour libérer ceux qui sont encore prisonniers des dogmes de gauche et d’extrême gauche afin de les amener à leur tour à nos positions, à notre combat pour la France et pour l’Europe.

Enfin, Bernard Germain a évoqué et expliqué dans les grandes lignes sa prise de conscience et son évolution, jusqu’à son engagement au sein de Reconquête, le parti d’Éric Zemmour, et la coordination Partout Callac. Un éveil et une mutation qui l’ont conduit à ses prises de position actuelles, parfaitement résumées par cette formule : « Je veux que Callac reste Callac, que la Bretagne reste la Bretagne et la France reste la France ». Pour terminer, il a lancé un appel à l’ouverture vers nos compatriotes que le camp du "bien" abusent encore afin de les amener à ouvrir les yeux pour voir l’évidence et à  transgresser à leur tour pour rejoindre le camp du "mal"…

IMG20230608165801 copie.jpg

Pour acheter le livre cliquez ici

12:10 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |