Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 17 avril 2024

Eric Zemmour et Patricia Chagnon, député du RN, interdits de parole par le maire de Saint Josse près de Bruxelles

2019616369.jpeg

Source Lionel Baland cliquez ici

Lors du premier jour, ce 16 avril, de la conférence des nationaux-conservateurs à Saint-Josse, une commune située à côté de Bruxelles, le bourgmestre (maire) ex-socialiste Emir Kir a interdit l’événement. La police a empêché les personnes arrivant plus tard d’entrer. Éric Zemmour de Reconquête et Patricia Chagnon du Rassemblement national, qui intervenaient tardivement durant la journée, n’ont pas pu prendre part à l’événement.

Ryszard Legutko du PiS, Tom Vandendriessche du Vlaams Belang, Nigel Farage de Reform UK, Hermann Tertsch de Vox, Rob Roos (ex-Forum voor Democratie et ex-JA21), ainsi que Suella Braverman et Miriam Cates du Parti conservateur britannique, ont pris la parole aux côtés d’autres orateurs.

La réaction sur place d'Eric Zemmour : En ce moment même, le bourgmestre socialiste Émir Kir, proche des islamistes turcs, utilise la police comme une milice privée pour interdire la conférence bruxelloise dont je suis l’invité avec Viktor Orban et Nigel Farage.

Jadis, la Belgique accueillait Victor Hugo en exil. Désormais, ce pays vit entre le califat et la dictature.

Dernière minute : Belgique. Le Conseil d’État a pris une décision en faveur des organisateurs de la conférence à Bruxelles. Celle-ci se poursuivra ce jour en présence du Premier ministre hongrois Viktor Orban (Lionel Baland).

2450270742.jpeg

11:52 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Tribune libre : Quel est l'objectif de la liste Forteresse Europe ?

unnamed.jpeg

Pierre-Marie Bonneau

Tête de liste Forteresse Europe cliquez ici

L'objectif n'est pas de faire élire une poignée de députés dans un parlement qui n'est qu'une chambre d'enregistrement, le pouvoir réel étant à la Commission européenne, dont les membres sont nommés par les chefs d'État européens

L'objectif est de faire entendre la voix des nationalistes au plus grand nombre avec le clip de campagne qui sera diffusé sur les télévisions et le programme politique publié sur le site officiel de l'élection. Depuis trop longtemps, cette voix est étouffée par les médias de l'oligarchie et sanctionnée par les tribunaux rouges.

Ce n'est pas parce qu'il y a déjà des listes de la mouvance nationale au sens large, qu'il faut s'interdire d'en présenter une autre. D'une part parce que nous portons un projet différent, sans concession et authentiquement nationaliste ; et d'autre part parce que plus il y aura de listes de la tendance nationale, plus nos thèmes et nos idées seront martelés aux Français et prendront place dans leur esprit.

Nous n'avons pas la prétention de vouloir transformer des dizaines de millions de Français en militants nationalistes. À long terme, l'objectif est de constituer une minorité suffisamment nombreuse et formée pour changer le cours des choses le moment voulu. C'est toujours ainsi que s'écrit l'histoire. À court terme, l'objectif est de faire entendre les positions nationalistes dans un espace médiatico-politique saturé d' « indigénistes », de libéraux-sionistes et de nationaux-sionistes.

Et quelle est l'utilité du vote en lui-même ? Un million de voix pour un programme mou n'a guère d'impact. Dix mille bulletins de vote téléchargés sur internet, imprimés et glissés dans l'urne, c'est un acte militant et une démonstration de force en faveur d'un programme radical.

11:51 Publié dans Européennes 2024, Tribunes libres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 11 avril 2024

Le 9 juin, le vote "utile", c’est le vote pour la liste de Marion Maréchal…

431424657_946289173535806_5192803930168553926_n.jpg

Roland Hélie

directeur de Synthèse nationale

Nous l’avons dit et redit, nous l’avons écrit : nous ne nous faisons plus aucune illusion sur l’avenir, ni même sur la raison d’être, de l’Union européenne. L’UE, telle qu’elle est aujourd’hui, n’est plus réformable. Elle est devenue une structure technocratique et supranationale, un véritable marchepied vers la gouvernance mondiale… Pour sauver la France, il faut donc en sortir et, autant que faire se peut, au plus vite.

Cela étant dit, cette nécessité ne se réalisera pas avant le 9 juin, date du prochain scrutin européen.  Alors, que faire ?

Lorsque nous sommes confrontés à un problème, le seul choix qui doit s’imposer, c’est celui qui sert l’intérêt national.

Certains, par pureté idéologique ou par refus des carcans bruxellois, pensent qu’il faut snober cette échéance en se réfugiant dans l’abstention ou le vote nul. C’est oublier la maxime « qui ne dit mot, consent ». Qu’on le veuille ou non, s’abstenir dans le système démocratique, c’est servir les intérêts de nos adversaires. C’est-à-dire ceux des partis de l’anti-France qui vont de l’extrême gauche islamo-wokiste aux résidus de la pseudo droite, dite "républicaine", d’antan.

Le choix ne peut se faire qu’entre les différentes listes se réclamant du courant national. Et, à ce jour, elles sont pléthore…

Il y a bien sûr les listes de souverainistes, comme celle des Patriotes de Florian Philippot, celles de nationalistes, telle la liste  du courageux avocat toulousain Maître Pierre-Marie Bonneau, auxquelles il faut en ajouter quelques autres, comme celles de l’UPR de François Asselineau ou de l’Alliance royale (Nicolas Dupont-Aignan s’étant, pour sa part, retiré récemment de la compétition). Mais aucune d’entre elles, aussi sympathiques soient-elles, ne peut espérer passer la fameuse barre des 5% lui permettant d’avoir des élus. Par conséquent, les deux seules listes qui peuvent jouer un rôle sont celles du Rassemblement national, menée par Jordan Bardella, et celle de Reconquête, conduite par Marion Maréchal. Rappelons que pour la France, il y a 79 sièges à pourvoir et que leur répartition se fait en fonction des résultats des différentes listes qui passent la barre fatidique.

L’intérêt national, c’est qu’il y ait un maximum d’élus nationaux le 7 juin.

À quelques semaines du scrutin, si l’on s’en tient aux sondages, la liste du RN arrive largement en tête, avec près de 30% des intentions de vote, et celle de Reconquête oscille entre 5 et 7%. Le total des deux listes tourne autour de 40%, ce qui équivaut, à peu près, au score de Marine Le Pen au second tour de la dernière présidentielle (2022). Tenons-nous en à cette hypothèse…

Avec 30% des suffrages exprimés, la liste RN peut espérer avoir une trentaine d’élus. Si la liste de Marion Maréchal fait plus que 5%, elle en aura quatre ou cinq (en dessous, elle n’en aura aucun).

J’entends parfois, ici et là, des amis qui ont soutenu Éric Zemmour lors de la présidentielle, éblouis peut-être par les sondages actuels, me faire part de leur intention de voter "utile" aux européennes en donnant leur voix à la liste RN. Font-ils le choix de l’efficacité ? Si la finalité est d’avoir un maximum d’élus nationaux au Parlement européen, permettez-moi d’en douter…

Je ne remets pas en cause leur sincérité mais, par manque d’information, ils ne connaissent pas tous les rouages de ce type de scrutin. Je les invite donc à réfléchir sur les cas de figure suivants :

• Dans la perspective la plus vraisemblable évoquée ci-dessus, si 1% des électeurs potentiels de Marion se reporte sur la liste RN, plaçant ainsi Reconquête en-dessous des cinq points, cela fera peut-être un élu en plus pour le RN mais cela fera surtout aucun élu pour Reconquête et donc, à l’arrivée, au mieux trente-et-un élus nationaux au lieu de trente-quatre ou trente-cinq… Est-ce un bon calcul ?

• Second cas de figure : la liste de Marion Maréchal dépasse les 5%. Cela ne fera pas un élu en moins pour le RN, mais cela fera quatre ou cinq élus de plus pour le courant national. Ce qui, bien sûr, ne peut être que bénéfique pour la France !

Le parti Reconquête sera-t-il l’instrument permettant au RN et à la droite nationale dans son ensemble de sortir de son isolement ?

Vous le savez, à Synthèse nationale, notre préférence va plutôt à la liste conduite par Marion Maréchal. Il en a été de même, il y a deux ans, lors de la présidentielle, avec Éric Zemmour. Nous avons à maintes reprises exposés nos critiques à l’encontre de ce qu’est devenu le Rassemblement national, ces dernières années. Néanmoins, nous considérons que ce parti, malgré ses dérives "dédiabolisatrices", sa quête de "respectabilité" et ses votes douteux à l’Assemblée nationale, fait partie de notre courant de pensée. Nous n’allons donc pas nous plaindre de le voir progresser comme c’est le cas actuellement.

En revanche, le problème qui a toujours été celui, d’abord du Front national, puis du RN, c’est l’impossibilité, faute de partenaire(s) conséquent(s), de pouvoir contracter des alliances. Or, en France, c’est un fait, il est impossible d’arriver seul au pouvoir (le PS s’est allié avec le PC, le RPR avec l’UDF, Macron avec le Modem...). Bref, jusqu’à aujourd’hui, en dehors de quelques alliances ponctuelles avec des groupuscules éphémères, le FN/RN est demeuré cloîtré dans une solitude certaine. L’émergence de Reconquête, qui clame sa volonté de voir se réaliser l’union des droites, est peut-être la chance historique de notre famille politique. Mais encore faut-il que cette émergence se confirme et se consolide… Espérons aussi que, d'un côté comme de l'autre, au cours de cette campagne, on mette de côté les rancunes et les invectives inutiles...

Les prochaines élections européennes sont donc cruciales pour l’avenir de la droite nationale et, plus encore, pour l’avenir de la France. Voilà pourquoi, le 9 juin, nous vous invitons à voter pour la liste Reconquête conduite par Marion Maréchal !

15:21 Publié dans Editoriaux, Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 10 avril 2024

Marion Maréchal continue son tour de France de l'islamisation

téléchargement (5).jpeg

23:48 Publié dans Banalisation..., Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

En cette fin de semaine, dans l'Ouest, plusieurs rendez-vous à ne pas manquer :

Marion Ph Vardon carnac 2024.jpeg

7982938593618624662.jpg

419329401_1756843771492318_7560349509193282862_n.jpg

lundi, 08 avril 2024

Ce lundi soir, sur C-news, Marion Maréchal a pulvérisé la candidate de Macron

Marion-Marechal-pour-Reconquete-eaf6a6d4.png

Ce lundi soir, Marion Maréchal a fait preuve d'une patience exemplaire face à l'insupportable candidate Hayer qui ne cessait de lui couper la parole en aboyant les poncifs éculés de la logorrhée gouvernementale...

Face à cette furie à la voix métallique, la tête de liste de Reconquête ! s'est imposée, avec calme et précision, comme une candidate crédible mettant au premier plan de ses préoccupations les intérêts de la France et du peuple français. À l'inverse, la pauvre Madame Hayer semblait bien ailleurs.

Ce genre de débats démontre, s'il en est encore besoin, que la classe politique, aveuglée par ses certitudes et dans le dénie face à ses échecs, est totalement discréditée... 

Marion Maréchal a incarné ce soir l'espérance de nombreux Français de voir un jour leur pays se soustraire aux carcans de l'Union européenne et de retrouver ainsi son indépendance, sa Liberté et sa puissance.

S N

 

23:44 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

QUAND MARION REMET L'ECOLO À SA PLACE

téléchargement.jpeg

19:05 Publié dans Européennes 2024, TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 06 avril 2024

Deux débats télévisés avec Marion Maréchal

434090787_959852465512810_5950512793860197016_n.jpg

12:04 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 04 avril 2024

À NE PAS MANQUER : MARION FACE À LA CANDIDATE DE MACRON

433259016_1573047073545553_6283631570691203268_n.jpg

20:16 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Florian Philippot et Jean-Frédéric Poisson annoncent une liste commune pour les élections européennes

téléchargement (1).jpeg

Source Le Figaro cliquez ici

Ils espèrent «faire entrer les souverainistes au Parlement européen» et «créer la véritable surprise de ce scrutin». Ce jeudi 4 avril, le président des Patriotes, Florian Philippot, et le président de Via - la voie du peuple, Jean-Frédéric Poisson, ont annoncé dans un communiqué commun «un accord de coalition visant à faire liste commune aux élections européennes».

La liste sera conduite par Florian Philippot, tandis que Jean-Frédéric Poisson figurera en troisième place. La deuxième place sera occupée par Myriam Palomba, ancienne rédactrice en chef au magazine Public et un temps chroniqueuse sur TPMP. Pendant la pandémie du Covid-19, Myriam Palomba s’était rapprochée du président des Patriotes, avec qui elle s’était évertuée à dénoncer les «délires covidistes».

Frexit et sortie de l’Otan

Figurent également sur la liste le président-fondateur du Cercle Aristote, Pierre-Yves Rougeyron, le général (2S) Christian Blanchon ou encore Marc Doyer. «D'autres mouvements et personnalités, en particulier des agriculteurs ayant participé aux récentes colères paysannes» rejoindront «prochainement» la liste, annonce le communiqué.

Lors des dernières élections européennes, la liste menée par Florian Philippot avec une association favorable aux «gilets jaunes» n’avait recueilli que 0,65 % des suffrages. De son côté, Jean-Frédéric Poisson avait rallié Éric Zemmour lors de l'élection présidentielle de 2022, avant de prendre ses distances avec Reconquête!. Les deux hommes proposent désormais «la sortie de l'Union européenne» et «de l'Otan», et «la défense de nos libertés», détaille le communiqué.

17:45 Publié dans Européennes 2024, Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 01 avril 2024

Château-Chinon : après Mitterrand, les Frères musulmans

Un communiqué de Marion Maréchal :

Pour la deuxième étape du grand dévoilement, le grand tour de l’islamisation de la France et de l’Europe, nous faisons halte à Château-Chinon au cœur de la Bourgogne, dans le fief électoral de l’ancien président de la République, François Mitterrand.

Dans cette campagne bucolique, prospère l’IESH, l’institut européen des sciences humaines, en charge de former les imams de France et d’Europe.

Dans cette vidéo, je vous explique pourquoi cette sulfureuse école coranique est très proche des Frères musulmans…

Regardez et surtout partagez cette vidéo cliquez ici

téléchargement.jpeg

19:48 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 29 mars 2024

Marion Maréchal et Eric Zemmour sur les plateaux

GBowYtTXcAEs1Dk.jpeg

11:01 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 23 mars 2024

Le Parti de la France entre en campagne pour Marion Maréchal

image_0931529_20240323_ob_a861f6_marion-europeennes-pdf.png

Le Parti de la France, présidé par Thomas Joly, avait annoncé, il y a quelques semaines, son choix de soutenir la liste de Marion Maréchal aux prochaines élections européennes cliquez ici. Aujourd'hui, il nous présente son matériel de campagne et la très belle affiche qu'il vient d'éditer.

Le soutien du PdF à la liste de Marion sera très utile pour élargir le socle électoral de Reconquête et indispensable pour passer la barre des 5% et, ainsi, avoir des élus.

19:32 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

vendredi, 22 mars 2024

Jeudi 11 avril : Marion Maréchal et Philippe Vardon à Carnac (56)

Marion Ph Vardon carnac 2024.jpeg

00:05 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 13 mars 2024

Les élections européennes du 9 juin prochain : quelques enseignements du dernier de sondage Ipsos.

Marion.jpg

Cette enquête d’opinion réalisée du 1er au 6 mars pour Le Monde, le Cevipof, la Fondation Jean Jaurès et l’Institut Montaigne nous offre un aperçu de la situation et du rapport de force actuels, à trois mois des élections européennes (trois mois durant lesquels beaucoup de choses peuvent changer).

Premier enseignement : le taux de participation devrait se situer dans la moyenne (faible) des précédentes élections européennes : pour l’heure, seules 44% des personnes interrogées déclarent avoir l’intention d’aller voter. Pour rappel, en 2019, 50% des inscrits se sont rendus dans les bureaux de vote contre 42,4% en 2014 et 40,6% en 2009…

Deuxième enseignement : cette faible participation, si elle se confirme, promet de nouveau un nombre de suffrages exprimés des plus réduits : entre 40 et 42% des électeurs inscrits (ce qui, une fois de plus, devrait poser le problème de la représentativité des futurs élus, puisque 58 à 60% des inscrits n’auront pas voté pour eux).

Troisième enseignement : comme pour les élections précédentes, les 60 ans et plus apparaissent comme les plus disposés à se rendre aux urnes : 58% ont l’intention de voter (55% des 60-69 ans et 62% des 70 ans et plus), contre 29,5% des 18-34 ans (soit deux fois moins).

Quatrième enseignement : parmi les personnes déclarant être certaines d’aller voter et exprimant une intention de vote, 31% choisissent le RN, 18% la liste macroniste, 11,5% celle du PS, 8,5% celle des verts, 7% celle de LFI, 7 % celle de LR, 5% celle de Reconquête, 3,5% celle du PCF et 2,5% celle de Debout la France…

Cinquième enseignement : parmi ces mêmes personnes déclarant être certaines d’aller voter et exprimant une intention de vote, 32% choisissent une liste clairement située à gauche ou à l’extrême gauche, 18% optent pour la liste macroniste et 46,5% pour une liste située en principe à droite (RN compris)…

Sixième enseignement : parmi les 18-24 ans déclarant être certains d’aller voter et exprimant une intention de vote, plus de la moitié (52%) choisissent une liste de gauche ou d’extrême gauche (35% se prononçant pour les verts et LFI ; 15% pour le PS et le PCF…), 31% optent pour le RN (faisant de sa liste la première dans cette classe d’âges), 6% se tournent vers LR, 4% choisissent la liste macroniste et 3% celle de Reconquête…

Septième enseignement : parmi les 18-34 ans déclarant être certains d’aller voter et exprimant une intention de vote, 45% se prononcent en faveur d’une liste de gauche et d’extrême gauche (29% pour les verts et LFI), 32,5% choisissent le RN, 8,5% la liste macroniste, 4,5% celle de LR et 3% celle de Reconquête…

Huitième enseignement : parmi les 60 ans et plus déclarant être certains d’aller voter et exprimant une intention de vote, 27% se prononcent en faveur d’une liste de gauche et d’extrême gauche (dont la moitié pour celle du PS), 27,5% choisissent le RN, 24% la liste macroniste, 9% celle de LR et 5,5% celle de Reconquête…

Neuvième enseignement : la liste RN réalise ses meilleurs scores parmi les 25-59 ans (35,5% en moyenne, contre 31% des 18-24 ans et 27,5% des 60 ans et plus), et parmi les ouvriers et les employés (50,5% en moyenne, contre 23,5% des cadres et des professions intermédiaires). En revanche, la liste Reconquête réalise ses meilleurs scores parmi les 50 ans et plus (5,5% en moyenne, contre 3% des 18-49 ans) et attire la même proportion (à peu près) de cadres, de professions intermédiaires, d’employés ou d’ouvriers (5% en moyenne pour les deux premières catégories, contre 4% en moyenne pour les deux dernières).

Dixième enseignement : la liste RN attire 58% des ouvriers déclarant être certains d’aller voter et exprimant une intention de vote ; ce qui, pour cette catégorie socio-professionnelle, la place loin devant celles des macronistes, des verts (7% des ouvriers chacune), de LFI (6%), du PS (5%) ou de Reconquête (4%)…

Onzième enseignement : la liste Reconquête attire deux fois plus d’ouvriers et d’employés (4%) que celles du PCF et de Lutte ouvrière (2% chacune en moyenne).

Douzième enseignement : un peu plus d’un quart (26%) des retraités déclarant être certains d’aller voter et exprimant une intention de vote choisissent le RN ; un deuxième quart opte pour Macron ; et un troisième pour le PS et l’extrême gauche (les verts, LFI, le PCF) ; 10% choisissent LR ; et 6% Reconquête…

En conclusion : pour les nationaux et nationalistes, le 9 juin, une seule liste, celle de Reconquête menée par Marion Maréchal !

En matière d’élection, comme en tout autre matière d’ailleurs, la macronie aime aller au plus facile. Son conformisme bien-pensant, son manque d’imagination et de courage la portent naturellement à se tourner vers les vieilles recettes, même les plus éculées. À trois mois des prochaines élections européennes, la voici donc qui, une nouvelle fois, déploie la tactique en deux temps à laquelle elle a déjà eu recours à l’occasion des précédents scrutins.

  1. Elle s’emploie à imposer l’idée que tout se joue entre elle-même et le RN.

  2. Elle s’efforce de « rediaboliser » ce dernier.

L’objectif de la manœuvre est clair. D’une part, provoquer un réflexe de « vote utile » en faveur des deux adversaires présentés comme étant les « principaux », afin de marginaliser tous les autres. D’autre part, susciter la peur dans une partie de l’électorat, avec l’espoir de se renforcer au détriment du parti de Marine Le Pen et de Jordan Bardella… La ficelle est un peu grosse mais puisqu’elle a déjà servi avec succès pourquoi ne pas nous en remettre une couche…

Pour notre part, nous ne marchons pas ! Les européennes sont en effet des élections à un seul tour, au scrutin de listes à la proportionnelle (à la plus forte moyenne). Ce qui signifie que la notion de « vote utile » n’a ici aucun sens. À condition de franchir la barre des 5%, toutes les voix obtenues permettent d’avoir des élus et donc de faire représenter ses idées au sein du Parlement européen. Il ne s’agit donc pas de voter pour la liste qui paraît la mieux placer face à celles que l’on veut contrecarrer mais de voter pour ses idées, pour la liste qui les incarne le mieux, c’est-à-dire, en ce qui concerne les nationaux et les nationalistes, pour celle de Reconquête menée par Marion Maréchal !

431424657_946289173535806_5192803930168553926_n.jpg

19:18 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Samedi 6 avril, à Dunkerque : banquet de la Fédération du Nord du Parti de la France

432267461_1066726604610701_8601212033416027321_n.jpg

Samedi 6 avril, le Parti de la France organise un repas militant à Dunkerque (59) en présence de Thomas Joly, Président du Parti de la France, Maxime Leroy, Délégué régional du PdF, et Victor Jan de Lagillardaie, membre du Bureau politique du PdF.
 
Au menu : Welsh/Carbonade/Brioche perdue. PAF : 36 €.
Inscription obligatoire : pdfdunkerqueflandre@gmail.com
 
RAPPEL :

430028197_1064090208207674_5620475065076881797_n.jpg

00:01 Publié dans Européennes 2024, Sortir en ville... ou à la campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 12 mars 2024

Michel Onfray parle de l'Europe

fornt-populaire-m-onfray.jpeg

11:42 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Soyez rassurés, la macronie trouve des solutions...

431908836_278823838591222_6061280621575909028_n.jpg

11:30 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

dimanche, 10 mars 2024

Le magnifique meeting de Marion Maréchal à Paris ce dimanche après-midi

01003366378776-web-tete.jpeg

18:57 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 09 mars 2024

RAPPEL : DEMAIN DIMANCHE, AU PALAIS DES SPORTS...

427851621_907756074688833_1214269082150281991_n.jpg

15:00 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Dimanche 7 avril, à Combourg (35) : grand Banquet du Parti de la France (Bretagne) avec Pierre Cassen, Roland Hélie et Pierre-Nicolas Nups

2024 04 07 combourg pdf.jpeg

Stand des éditions Synthèse nationale cliquez ici

13:35 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 06 mars 2024

Vendredi 8 mars, dans les Alpes-Maritimes : Journée des femmes avec Marion Maréchal

429786472_1810908842720057_407691721067027470_n.jpg

11:07 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 29 février 2024

Aujourd'hui jeudi, au Salon de l'Agriculture :

428485816_422496863564823_2289513996902889500_n.jpg

408919471_420310200450156_7139408141398231318_n.jpg

00:14 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

samedi, 24 février 2024

Marion Maréchal visitera le Salon de l'Agriculture jeudi prochain, 29 février...

408919471_420310200450156_7139408141398231318_n.jpg

16:31 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

lundi, 12 février 2024

Marion Maréchal invitée dimanche sur BFM TV

Marion-Marechal-Je-n-ai-pas-envie-de-rendre-un-hommage-politique-a-Robert-Badinter-1803670.jpeg

 

23:37 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Dimanche 10 mars, Paris : LANCEMENT DE LA CAMPAGNE ELECTORALE DE MARION MARÉCHAL

427851621_907756074688833_1214269082150281991_n.jpg

Réservez votre place dès maintenant cliquez ici

17:41 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mercredi, 24 janvier 2024

Marion Maréchal et Reconquête aux côtés des agriculteurs en colère

422390473_722942536646337_1975581110650528454_n.jpg

23:38 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

mardi, 16 janvier 2024

Marion Maréchal ce mardi matin à 8 h 10 sur C-News et Europe 1

jkjhgfdfdss.jpeg

01:29 Publié dans Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

jeudi, 11 janvier 2024

Marion Maréchal sur TF1 jeudi matin

"Je considère qu'il faut avoir une vision claire sur le profil et l'origine des agresseurs et des victimes pour pouvoir en tirer toutes les conclusions", Marion Maréchal, vice-présidente exécutive de Reconquête est l'invitée d'Adrien Gindre dans En toute franchise sur TF1.

Marion-Marechal-etait-linvitee-de-la-nouvelle-Matinale-de-TF1-be6de541.png

18:22 Publié dans Européennes 2024, TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Européennes 2024 : Le Parti de la France soutient Marion Maréchal

image_0931529_20240110_ob_80eca3_marion-pdf-europeennes.png

Un communiqué du Parti de la France :

Le Bureau Politique du Parti de la France, réuni à Paris le 6 janvier, a pris la décision d'apporter le soutien du PdF à la candidature de Marion Maréchal pour les élections européennes du 9 juin prochain.

Le discours identitaire, souverainiste et civilisationnel de la petite-fille de Jean-Marie Le Pen est celui qui se rapproche le plus de la ligne de notre parti et c'est en toute logique que le PdF fera campagne pour sa liste.

Même si le PdF ne souscrit pas aux orientations hasardeuses de Reconquête en matière de politique internationale, la situation nationale et européenne est telle qu'il faut s'unir sur l'essentiel dans l'intérêt de la Nation et du peuple français.

Le 9 juin, pour retrouver une France française et une Europe européenne, votez Marion Maréchal !

11:06 Publié dans Communiqués de presse, Européennes 2024 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |