Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 19 juin 2017

Second tour des législatives : la réaction du Parti de la France

LANG CARL 9.jpg

Un communiqué du Parti de la France

Le Parti de la France constate qu’avec une abstention massive et historique de l’électorat, la majorité parlementaire issue des urnes vides reflète plus un succès par défaut et une grande illusion électorale qu’une réelle victoire politique pour le parti du président.

L’absence d’un groupe parlementaire pour le Front National et le fossé entre les espoirs affichés et le résultat sont le fruit d’une campagne qui a transformé un boulevard électoral en chemin de traverse…  Il est plus que jamais nécessaire de faire entendre la voix d’une véritable droite nationale, économiquement crédible et fière de ses valeurs. C’est la mission politique du Parti de la France.
 
Dès l'automne, le PdF publiera un manifeste détaillant nos mesures pour le redressement de la France. Un livre d'entretiens avec Carl Lang sera édité afin d'indiquer quelles sont nos grandes orientations et ce que seront notre stratégie d’action et nos objectifs. Une nouvelle politique de communication sera mise en œuvre (refonte du site internet, page Facebook officielle, multiplication des vidéos thématiques, présence accrue sur les réseaux sociaux). Une grande campagne de recrutement sera lancée parallèlement à la mise en place d’un institut de formation des cadres et des militants. Nous allons construire une force politique et militante de résistance nationale.
 
Face à la submersion migratoire, à l'islamisation de notre société, au déclin économique et social, à l’insécurité et à l’abandon de nos valeurs de civilisation, le Parti de la France a, plus que jamais, vocation à être la structure d'accueil politique et militante de tous ceux qui ne se reconnaissent pas ou plus dans les partis du système représentés à l’Assemblée nationale. 

08:43 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 16 juin 2017

CONSTERNANT !

Mme Anissa Kheder, candidate LREM dans le Rhône.
La promotion Macron est prometteuse...

01:29 Publié dans Législatives 2017, TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Traumatisée à l'idée de se retrouver à Pôle emploi, Nathalie Tucausetropmauricette, ne supporte pas qu'un passant lui refuse son tract...

ob_76312f_nkm-malaise-2.jpg

La malheureuse vient de subir une agression sans nom

Nathalie Kosciusko-Morizet a perdu toute dignité en feignant un malaise après une altercation avec un passant, lors d'une distribution de tracts sur un marché du Ve arrondissement. L'ancienne ministre, en ballottage défavorable dans la 2e circonscription de Paris face à un candidat REM, a poussé le ridicule jusqu'à faire semblant de perdre connaissance durant plusieurs minutes, provoquant l'intervention des pompiers.

ob_060d82_nkm-agression.jpg

Le terrible skinhead qui lui refuse son tract

Son « agresseur », un homme d'une cinquantaine d'années, lui a juste jeté son tract au visage en la traitant de « bobo de merde ».

ob_369b3c_nkm-philippot.png

Et le pauvre Philippot se croit obligé de se fendre d'un message larmoyant d'un ridicule rarement égalé...

Les messages de soutien de représentants du Système (Hidalgo, Ciotti, Valls, Balkany, Florian Philippot, etc) fleurissent sur Twitter comme si elle avait pris une rafale de kalachnikov.

Le Premier ministre, Édouard Philippe, lui a même a rendu visite à l'hôpital Cochin, vont-ils pousser le délire jusqu'à éteindre la Tour Eiffel ce soir et mettre les drapeaux en berne ?

Lire le blog de Thomas Joly cliquez ici

01:14 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 13 juin 2017

Débâcle FN : les fruits amers de la ligne Marine/Philippot

marine-le-pen-face-a-emmanuel-macron-le-4-mai-2017_5873211-588x330.jpg

Jean-Yves Le Gallou Polémia cliquez ici

Avec 13,20% des suffrages, le FN ne retrouve pas son résultat législatif de 1997 (15%) et dépasse à peine celui de 1993 (12,4%). C’est dire l’ampleur de la régression. Une régression considérable aussi par rapport aux dernières élections régionales de 2015 (28%).

Certes, les élections législatives amplifient souvent les résultats de l’élection présidentielle au bénéfice de son vainqueur. Mais le recul du FN – moins 8 points par rapport à l’élection présidentielle – est là aussi sans précédent à l’exception de 2002, chant du cygne de Jean-Marie Le Pen. Cette débâcle a une cause : la ligne Marine/Philippot.

1-Une campagne présidentielle désaxée

Alors que le ressort électoral premier du vote FN est la question identitaire et la lutte contre l’immigration, c’est la souveraineté abstraite et désincarnée qui a été placée au cœur de la campagne. Pire : les propositions sur l’immigration ont été « pasteurisées »  dans l’espoir, comblé d’ailleurs, de les faire échapper aux radars médiatiques. Marine Le Pen a même commis de graves dénis de réalité en condamnant l’expression « Grand Remplacement » et en prétendant que « l’islam était compatible avec la République » (sic). Résultat : le FN n’a pas été « accroché » par les critiques sur l’immigration mais sur les « affaires » et l’économie, ce qui était beaucoup moins porteur électoralement pour lui.

2-Une campagne présidentielle sur le terrain de l’adversaire

Marine Le Pen a choisi d’insister sur les aspects économiques et sociaux de son programme là où elle intéressait le moins les électeurs et les inquiétait le plus… Pourtant, dès janvier 2012 la journaliste Anne–Sophie Lapix avait théorisé, avec succès, l’angle économique comme voie la plus performante d’attaque du FN. Cinq ans plus tard, la direction du FN n’avait toujours pas compris…

3-Une campagne présidentielle polluée par la question de l’euro

Malgré tous les conseils donnés à Marine Le Pen (par les Horaces notamment) de se sortir du piège de l’euro, Marine Le Pen a cédé aux pressions de Philippot et continué à faire de la « souveraineté monétaire » l’alpha et l’oméga de son programme. Dans cette campagne l’euro a été comme le sparadrap du capitaine Haddock dans Vol 717 pour Sydney : impossible de s’en débarrasser. Jusqu’à la chute finale.

4-Plus généralement une candidature sans souffle et sans espérance

Bien sûr, c’est un leurre mais Macron (et Mélenchon) ont su faire passer un souffle d’espérance dans leur campagne. Marine Le Pen, jamais. Le négatif, l’étriqué, le vindicatif l’ont toujours emporté dans son discours.

5-Les limites du populisme

Marine Le Pen a fait fond sur le populisme : en théorie, les élites face au peuple, c’est le peuple qui a le nombre et qui doit gagner. Ce n’est pas ce qui s’est passé. Parce qu’on ne peut pas gouverner un pays uniquement avec les vaincus de la vie. Il faut aussi un discours pour les élites. Et ceux qui s’y identifient par souci de se placer symboliquement dans le camp des vainqueurs. Marine Le Pen n’a pas eu de discours adapté. Surtout le populisme ne peut pas gagner car les voix des populistes de gauche et de droite ne sont pas additionnables. Les appels du pied appuyés à l’électorat de Mélenchon ont juste servi à faire fuir les électeurs de droite… Ajoutons que c’est une erreur de fonder une stratégie sur le seul « vote populaire » car c’est le plus… abstentionniste.

6-Une candidate atteinte par le principe de Peter

Marine Le Pen a montré à trois reprises la faiblesse de son niveau personnel dans les trois débats qui l’ont opposée à ses concurrents. Avant le premier tour, elle s’est laissé dominer par Mélenchon et est restée sans voix face à… Poutou. Et elle s’est littéralement effondrée face à Macron le 3 mai. Un débat qui a sonné le glas définitif de ses espérances présidentielles d’hier et… de demain.

7-Une campagne législative aux accents mélenchonnistes

Sans tirer la moindre conséquence du résultat présidentiel la direction communicante du FN s’est lancée dans la législative en appelant les électeurs « patriotes » (ah ! la belle langue de bois !) à empêcher la « casse sociale ». Oubliant que les électeurs préfèrent l’original à la copie, Le Pen et Philippot ont fait la campagne de la France insoumise (qui avec le PC dépasse le résultat du FN avec 13,74% des voix !). Candidat dans une des meilleures circonscriptions de France, l’histrion philippotiste Franck de Lapersonne annonce qu’il est là « pour casser du facho » et « lutter contre la casse sociale ». Les électeurs l’entendent et l’éliminent dès le premier tour avec 15%… au profit du candidat de la France insoumise.

8-L’absence de campagne législative nationale

Pour la première fois de son histoire le FN n’a pas fait de campagne nationale pour les législatives. Marine Le Pen et Florian Philippot viennent soutenir leurs hommes dans le quart nord-est de la France. Au sud, Marion Maréchal assure seule le soutien des meilleurs candidats. Ailleurs, les candidats sont laissés à eux-mêmes.

9-Des candidats déracinés et sans expérience

Les candidats qui tirent le mieux leur épingle du jeu sont les plus enracinés, comme Alliot à Perpignan, Eymery à Dunkerque, Emmanuelle Ménard à Béziers, Gilbert Collard, dans le Gard, Gillet à Beaucaire, Laupies dans les Bouches-du-Rhône et les candidats du Vaucluse. Mais dans beaucoup d’endroits les meilleures investitures ont bénéficié à des parachutés, déplacés parfois de 1000 kilomètres, comme Damien Philippot (de Fréjus à Laon…) pour se trouver en ballotage très défavorable… dès le premier tour. Des parachutés sans expérience électorale et n’ayant souvent jamais vu d’électeur de leur vie… Des parachutés faisant campagne entre eux… sur Twitter sur le thème « tu feras un adorable (sic) député patriote ». Pas grave quand on a un puissant courant derrière soi, catastrophique par vent contraire.

10-Macron est le seul qui puisse sauver le FN

Le FN va connaître une crise. Ceux qui subissent depuis des années une ligne politique qu’ils désapprouvent et les pratiques népotiques de la coterie Philippot vont hausser le ton. Ils se heurteront sans doute à Marine Le Pen dont le soutien à Florian Philippot n’a jusqu’ici jamais failli. Sans doute le choix pour les opposants sera-t-il : se soumettre ou se démettre. Bref, une « scission blanche » en perspective sur fond d’épuration et de découragement, une scission blanche qui pourrait alors permettre à Philippot d’abattre sa carte ultime : le débarquement de Marine Le Pen, avec deux arguments forts dans la manche : en finir avec un nom en lui seul diabolisant, avoir un candidat plus compétent.

Mais pour assurer l’avenir du FN, c’est encore Emmanuel Macron qui a les meilleures cartes en main : le rétablissement de la proportionnelle pourrait faire espérer des « débouchés » toujours susceptibles de calmer les ardeurs de changement. Et maintenir une structure d’autant plus utile que sa stratégie est une impasse.

00:06 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 12 juin 2017

Jacques Bompard en campagne pour le second tour

Jacques Bompard, maire d'Orange (Vaucluse) depuis 1995 © Pascal Guot - AFP.jpg

Un communiqué de Jacques Bompard

Député et maire d'Orange

Je me félicite du maintien de la confiance de la droite vauclusienne. J’appelle tous ses membres à voter et faire voter Bompard le dimanche 18 juin prochain.

La télévision a imposé Macron et ses candidats ! Demain, ils transformeront l’hémicycle en machine à enregistrer des ordonnances notamment pour réduire les retraites ! Les retraités qui ont travaillé toute leur vie ne peuvent pas subir encore plus de charges et encore moins de considération !

Emmanuel Macron est un poison pour notre pays : élu des banques et des médias, il trahit le peuple. Avec Macron, ce sera toujours plus d’impôts et d’immigration, et même une baisse de 2 milliards d’euros pour nos soldats, alors qu’ils nous protègent du terrorisme islamiste !

Si nous nous laissons faire, Macron utilisera les moyens de l’Etat pour détruire le travail accompli à Orange et à Bollène !

Nous mènerons le combat à l’assemblée nationale pour défendre les gens d’ici. Nous avons besoin de vous pour mener cette résistance. J’ai confiance dans le Nord Vaucluse pour préférer les résultats et l’efficacité face aux incantations des télévisions.

23:10 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Législatives : la réaction du Parti de la France

14601085-20373606.jpgUn communiqué du

Parti de la France

Carl Lang et le Parti de la France remercient les électeurs qui ont apporté leurs suffrages aux candidats du PdF et plus largement à ceux de l’Union des Patriotes.

Le Parti de la France félicite toux ceux, candidats, militants et sympathisants qui ont eu le courage de porter avec fierté les couleurs de la droite nationale et de faire campagne pour notre France, nos traditions, nos familles et nos libertés contre l’islamisation de notre pays. 

Nous savions que dans ce contexte de confiscation médiatique où l’accès aux chaînes de télévision et de radio nous est interdit, il serait extrêmement difficile de faire entendre notre voix. Les circulaires électorales reçues 3 jours avant le scrutin par les électeurs sont dérisoires au regard des centaines d’heures de télévision et de radio que se partagent les personnalités et partis du système.
 
Dans ce contexte de démocratie confisquée, l’engagement de nos candidats et militants est d’autant plus admirable. Contrairement aux autres formations installées depuis des décennies dans la vie politique, Le Parti de la France n’avait rien à perdre dans cette bataille législative : nous n’avons donc rien perdu.
 
Ces résultats qui ne sont évidemment pas à la hauteur de nos ambitions électorales avec 18 candidats sur 56 qui ont dépassé la barre des 1% ont cependant permis de faire découvrir le Parti de la France et de rassembler de nouvelles personnalités et de nouveaux militants.
 
La règle de vote pour le deuxième tour reste conforme à la stratégie du Parti de la France : nous appelons à faire battre les candidats de gauche et ce quelque soit leur étiquette.
 
Le Parti de la France appelle plus que jamais les sympathisants de la droite nationale à le rejoindre afin que nous organisions ensemble la nécessaire résistance nationale.

17:30 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 09 juin 2017

ÉOLIENNES : lire et faire lire le livre d'Alban d'Arguin

SN BQ EOLIENNES 2017 02 02.jpg

COMMANDER LE LIVRE

D'ALBAN D'ARGUIN CLIQUEZ LÀ

2017 conf A d'arguin 21 06.jpg

17:18 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 08 juin 2017

Législatives : le Parti de la France présent dans 55 circonscriptions

gal-5231505.jpg.png

Dans l'Eure

gal-5231410.jpg.png

Dans la Manche

gal-5231381.jpg.png

Dans la Sarthe

gal-5231504.jpg.png

Dans les Bouches-du-Rhône

Liste des candidats du PdF cliquez ici

08:33 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Législatives : CIVITAS présent dans 14 circonscriptions

1203713561.jpg

Liste des candidats de CIVITAS cliquez ici

elie-affiche-officielle.jpg

08:24 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Législatives : le SIEL présent dans 50 circonscriptions

18446928_427207650988380_6368373942800598227_n.jpg

Dans le Val d'Oise

18814383_719173918254450_6351943284072359539_n.jpg

Dans les Yvelines

18892897_438306959878449_5573208968117014757_n.jpg

Dans le Rhône

18920581_437756296600182_2643948391682868826_n.jpg

Dans les Yvelines

Consulter la liste des candidats du SIEL cliquez ici

08:18 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 06 juin 2017

Des candidats patriotes partout

gal-5231589.jpg.png

Dans la Nièvre

18740639_1006854149450771_375934828698557136_n.jpg

Dans l'Ardèche

gal-5231590.jpg.png

Dans les Yvelines

18582341_1892468634359309_5105239540444290592_n.jpg

Dans le Bas-Rhin

00:23 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 03 juin 2017

Mardi 6 juin : meeting de Carl Lang à Aix-en-Provence

18740297_1071048316361983_4569385753735717544_n.jpg

13:07 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le clip de campagne de CIvitas

10:24 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 01 juin 2017

Législatives : la Droite nationale présente partout

gal-5231654.jpg.png

Dans le Nord

profession-foi-cecile-Thomas-709x1024.jpg

Dans la Loire

gal-5231600.jpg.png

En Corrèze

18557336_1384138604985863_1564254978296206266_n.jpg

Dans l'Ardèche

23:16 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Des candidat de la Droite nationale partout

18814557_10213511853415001_2317541127614207948_o.jpg

Dans le Gard

18767852_10208510254253613_6195591120156702714_n.jpg

Dans le Morbihan

18699934_550626078658287_8265079223752286736_n.jpg

Dans le Rhône

18739822_1737763786250579_7102327026495284432_n.jpg

Dans le Nord

00:51 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 30 mai 2017

Législatives : le clip du Parti de la France

17:28 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Alsace, législatives 2017 : 2 candidats régionalistes

800_Dahmane_Cordonnier-768x448.jpg

Catherine Dahmane est la candidate du Mouvement Alsace d’Abord à l’élection législative dans la 3è circonscription du Haut-Rhin. Cette circonscription regroupe les cantons d’Altkirch, Dannemarie, Ferrette, Hirsingue et Huningue. Âgée de 45 ans, cette mère de famille bien implantée dans le secteur, est employée administrative logistique. Elle a choisi pour suppléant Jean-Marc Knibihler, 62 ans, marié et père de deux enfants.

C’est Jacques Cordonnier, président d’Alsace d’abord, qui représentera le mouvement dans le Bas-Rhin, dans la 4è circonscription. Il aura comme suppléante Christèle Hert, 45 ans, active militante de la cause alsacienne. La 4è circonscription du Bas-Rhin, autrefois appelée Strasbourg-campagne, regroupe les cantons de Mundolsheim, Truchtersheim et Geispolsheim, ainsi que les communes de Lingolsheim et d’Ostwald.

01:25 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La Droite nationale en force aux législatives

18767500_10208501891324545_5675089675748419833_n.jpg

Dans le Morbihan

18740015_1534736393215568_6877338566870062560_n.jpg

Dans le Tarn-et Garonne

18739938_10208490194672136_2162664415301926223_n.jpg

En Ille-et-Vilaine

18700044_1555406451156400_9101690187852879532_n.jpg

Dans le Var

00:53 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 28 mai 2017

Des candidats nationaux partout

18582116_1998182237071605_5927131728567757516_n.png

À St Martin et St Barthélémy (Antilles françaises)

18664151_1405401669517927_3328854990720235363_n.jpg

Dans l'Aude

18622371_1502466573108557_701297834094236816_n.jpg

Dans le Val d'Oise

18670978_1410152219042872_576266559302200704_n.jpg

Dans les Yvelines

23:55 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 26 mai 2017

Calais : je ne pensais pas qu’une candidature catholique susciterait autant de haine

18557412_1720562908242817_1761854771951047422_n - copie.jpg

Marie-Jeanne Vincent dimanche dernier à Nieppe, près de Lille, lors de la Journée régionale de Synthèse nationale

Source Riposte laïque cliquez ici

Martin Moisan, dans un article récent cliquez ici, a évoqué cette enseignante de Calais, candidate aux législatives pour Civitas, que trois élèves de son lycée veulent faire exclure, rien de moins !

Naturellement, c’était pour Pierre Cassen l’occasion d’entrer en contact avec elle, et de lui demander des informations supplémentaires. Les voilà…

Riposte Laïque : Avant d’évoquer votre candidature aux prochaines législatives, pourriez-vous expliquer à nos lecteurs ce que vous faites dans la vie ?  

Marie-Jeanne Vincent : J’ai toujours travaillé dans la vraie vie, je suis diplômée en littérature médiévale, j’ai été comédienne une dizaine d’années  puis j’ai passé les concours de l’Education Nationale et je suis  devenue professeur de lettres-histoire en lycée professionnel et ensuite professeur de lettres modernes et de théâtre en lycée général. J’occupe ce poste actuellement.

Riposte Laïque : Vous avez donc décidé de vous présenter aux élections législatives, dans la région de Calais. C’est votre première candidature ?

Marie-Jeanne Vincent : oui

Riposte Laïque : Vous avez par ailleurs choisi d’être soutenue par Civitas, devenu un parti politique. Pourquoi ce choix ?

Marie-Jeanne Vincent : Civitas correspond à mes valeurs catholiques et traditionnelles, valeurs qui m’ont été transmises par ma tante adoptive, elle-même résistante. J’étais une enfant abandonnée et elle m’a adoptée et élevée malgré son âge et m’a transmis la foi et l’amour de notre pays .

Riposte Laïque : Apparemment, si nous en croyons la presse locale, votre engagement a suscité quelques réactions, dans le lycée où vous enseignez. Cela vous a-t-il ébranlé ?

Marie-Jeanne Vincent : Sincèrement, rien ne peut m’ébranler. Je suis portée par la foi et par des convictions sans faille.

Riposte Laïque : Soupçonnez-vous une manipulation politique, et croyez-vous en la sincérité des trois étudiants qui paraissent vouloir vous faire chasser de votre lieu de travail ?

Marie-Jeanne Vincent : Je n’ai pas à m’exprimer sur les opinions politiques d’élèves du lycée où je travaille, même si ceux-ci ne sont pas mes élèves et que je ne les ai jamais eus en classe. L’école est un sanctuaire et doit le rester. On n’y parle ni politique ni religion afin de ne pas influencer les enfants et je me suis toujours tenue à cette règle.

Ces jeunes ont leurs opinions et je les respecte. Loin de moi l’idée de vouloir les empêcher de s’exprimer.

Cependant, en cas de diffamation caractérisée, je me réserve le droit de porter plainte et mon avocat est en train d’examiner le dossier.

Je déplore d’ailleurs les menaces dont la jeune fille a fait l’objet et je trouve cela d’autant plus lamentable que j’ai moi-même fait l’objet de menaces. Personne ne doit être menacé pour ses opinions.

Riposte Laïque : Aviez-vous déjà rencontré un problème, dans l’Education nationale, à cause de vos engagements ?

Marie-Jeanne Vincent : Non, dans la mesure où je ne les ai jamais exprimés et où je ne les exprimerai jamais sur mon lieu de travail, la politique devant rester dans la sphère privée. J’enseigne la littérature et le théâtre et c’est tout. Le rectorat a d’ailleurs reconnu que mon dossier était exemplaire.

Riposte Laïque : Quelles réactions envisagez-vous ?

Marie-Jeanne Vincent : Les actions judiciaires sont en cours. Je ne pensais pas qu’une candidature catholique susciterait autant de haine. Assimiler les chrétiens à des antisémites est une aberration car c’est oublier leur rôle pendant la seconde guerre mondiale et le nombre de ceux qui ont sauvé ou aidé les persécutés et cela souvent au péril de leur vie. J’ai d’ailleurs travaillé sur ce sujet en 2008 avec mes élèves de lycée professionnel pour présenter un dossier au Concours National de la Résistance et de la Déportation sur le thème « L’aide aux personnes pourchassées et persécutées pendant la seconde guerre mondiale », dossier pour lequel ma classe a reçu une distinction au niveau départemental.

De plus, cette accusation me blesse profondément car ma tante – qui m’a élevée – a été une de ces résistantes de l’ombre et le grand-père de mon mari a été blessé de guerre, capturé par les SS et interné 5 ans dans les camps nazis en Poméranie.

Riposte Laïque : Parlez-nous de la campagne que vous allez faire, durant les deux semaines qui restent…

Marie-Jeanne Vincent : Vu les menaces de l’ultra-gauche et le fait qu’un journal local me harcèle et me diffame pratiquement tous les jours, vous comprendrez bien que cela ne sera pas facile. Je ne peux pas exercer le droit de tout citoyen, à savoir coller des affiches ou distribuer des tracts pour ma campagne. La situation à Calais vire au déni de démocratie absolu.

Riposte Laïque : Vous êtes inquiète pour votre sécurité, vu le climat de haine que vous constatez ?

Marie-Jeanne Vincent : Ma sécurité personnelle importe peu. Seul compte le combat. Ces petits ennuis  ne sont rien à côté des souffrances du Christ. Cependant je n’envisage pas le martyre, vous vous en doutez bien !

Le combat continue !

No Pasaran…

Propos recueillis par Pierre Cassen

11:31 Publié dans Législatives 2017, Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 25 mai 2017

Droite nationale aux législatives : des candidats partout

18620144_305984846508937_3874137522310923893_n.jpg

Dans le Var

18620006_246126812533206_1436070522556214423_n.jpg

Dans la Sarthe

18557305_244884409324113_2547751554636162582_n.jpg

Dans la Somme

14:07 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Un candidat identitaire catalan à Perpignan

18685552_1113136198788424_1578772454_n-660x330.jpg

Chez les Catalans, il y en a un que nous n'aimons pas. Vous l'avez deviné, c'est de Manuel Valls qu'il s'agit bien sûr. Et puis il y en a un autre qui a, lui, le mérite d'être identitaire catalaniste à 100 %... Alors, on peut ne pas être entièrement d'accord avec lui, mais c'est bien volontiers que nous lui donnons la parole aujourd'hui.

Llorenç Perrié Albanell (Laurent Perrié) sera candidat aux élections législatives sur la deuxième circonscription des Pyrénées Orientales face à Louis Aliot. Lengadoc Info est allé à la rencontre de celui qui pourrait bien être le seul candidat 100 % identitaire en France.

Synthèse nationale

Pour lire l'entretien qu'il vient d'accorder à notre confrère Lengadoc Info cliquez ici

13:47 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les candidats de CIVITAS aux Législatives

442882794.png

Les candidats Civitas aux législatives 2017

13 – Bouches du Rhöne

3e circ. (Nord-est de Marseille) Karine Harouche

33 – Gironde

1ere circ. (Bordeaux /Le Bouscat) Pierre Dinet

38 – Isère

2e circ. (Echirolles, St Martin, Vizille) Alexandre Gabriac

9e circ. (Voiron, St Marcellin) Thibault Barge

42 – Haute-Loire

5e circ. (région de  Roanne) Céline Thomas

57 – Moselle

5e circ. (Bitche, Sarreguemines) Jacqueline Berger 

9e circ. (Thionville) François Gauche

62 - Pas-de-Calais

7e circ. (Calais Centre, Sud et S.-E.) Marie-Jeanne Vincent

75 – Paris

3e circ. (17e - Batignolles, Ouest 18e) Marthe Caude

4e circ. (17e - Ternes-Monceau, 16e N.) - Michel Simonnot

83 – Var

7e circ. (Bandol, Sanary, Six Fours) Elie Hatem

89 – Yonne

2e circ. (Avallon,, Auxerre, Chablis) Cyrille Rey-Coquais

92 – Hauts-de-Seine

3e circ. (Courbevoie) Arnaud Fournet

4e circ. (Nanterre, Suresnes) Anne Le Baut

18620127_10213354784486874_4465164759216425985_n.jpg

00:49 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 24 mai 2017

La Droite nationale présente à Forbach (Moselle)

ob_a8ae7c_biry.png

Un communiqué de Thomas Joly :

Les électeurs patriotes de la 6e circonscription de Moselle auront la possibilité de voter pour un candidat de la droite nationale non-reniée, puisque Dominique Biry y portera les couleurs du Parti de la France.

Co-fossoyeur du Front National de Jean-Marie Le Pen avec la propre fille de ce dernier, Florian Philippot est l'incarnation de ce gaucho-souverainisme médiatiquement compatible qui n'est qu'une escroquerie électorale et une trahison de l'électorat du FN attaché au programme historique de ce parti.

Dominique Biry, Délégué du Parti de la France pour la Moselle, sera également soutenu par les Comités Jeanne de Jean-Marie Le Pen et Civitas.

18:35 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Législatives : des candidats de la Droite nationale partout

ob_cf0e82_brunohiroutpdf14.jpg

Dans le Calvados

18582460_1899387567003567_8793771550340022555_n.jpg

En Haute-Garonne

18699867_246128849199669_3798686431684635410_n.jpg

Dans le Bas-Rhin

18620058_611611212383009_7856532338001997587_n.jpg

Toujours dans le Bas-Rhin...

09:11 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 23 mai 2017

Calais : samedi 27 mai

Calais201705v2.png

07:31 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 22 mai 2017

Partout, des candidats de la Droite nationale se présentent aux législatives

18519798_244878255991395_7354876782549663451_n.jpg

Dans la Somme

18555878_471005763291582_5864229073596664729_n.jpg

Dans la Haute-Saône

18557237_1853258018332450_5093424011676128118_n.jpg

Dans les Bouches-du Rhône

18557503_767212123456265_7514569841750047255_n.jpg

Dans la Vienne

22:45 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 19 mai 2017

LEGISLATIVES - Droite nationale : nouveaux candidats

sophieaguille.jpg

4e du Calvados

18557200_10155388735337174_7919684644037723759_n.jpg

4e des Alpes-Maritimes

18:13 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 17 mai 2017

Somme, 5e circonscription : la Droite nationale représentée par le Dr Florence Perdu

18620137_246068752539012_2397773781017486517_n.jpg

Dans la 5e circonscription de la Somme, la Droite nationale non reniée est représentée par le Docteur Florence Perdu. Son suppléant est Virgile Quéval. Ils porteront les couleurs du Parti de la France dans le cadre de l'union des Patriotes (PdF, Comités Jeanne, Civitas...) et sont soutenus par Jean-Marie Le Pen.

21:47 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Samedi 20 mai, Grenoble, réunion d'Alexandre Gabriac avec Alain Escada

18491766_1034000533366438_284178977380827182_o.jpg

Candidature d'Alexandre Gabriac cliquez ici

10:03 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook