Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 16 mai 2017

Alors que, comme on pouvait s'y attendre, le Front national semble en discorde avec son allié DLF et qu'à l'intérieur les rencoeurs s'étalent au grand jour... La Droite nationale se rassemble pour les législatives

16708367_148510378993826_8223596351262249965_n.jpg

Législatives : 150 à 200 candidats via une alliance J-M Le Pen, C. Lang, Civitas

Source Europe 1 cliquez ici

Tous ces candidats auront sur leur affiche de campagne le soutien explicite de Jean-Marie Le Pen, cofondateur du FN et toujours président d'honneur par décision de justice.

Jean-Marie Le Pen, Carl Lang et Alain Escada, présidents respectifs des Comités Jeanne, du Parti de la France (PdF) et de Civitas (extrême droite catholique), escomptent présenter ensemble 150 à 200 candidats pour les législatives, ont-ils annoncé mardi. L'alliance, qualifiée de "cartel", de "plateforme" ou de "partenariat", et qui sera concurrente du Front national, vise pour toutes ces petites formations de l'extrême droite à obtenir un financement public, possible dès que 50 candidats ont obtenu plus d'1% des suffrages exprimés au premier tour des législatives.

Le soutien de Jean-Marie Le Pen. Tous ces candidats auront sur leur affiche de campagne le soutien explicite de Jean-Marie Le Pen, cofondateur du FN et toujours président d'honneur par décision de justice, malgré son exclusion en août 2015. Ils se rattacheront administrativement à une structure appelée "Union des patriotes", tout comme le Siel, petit parti présidé par le conseiller régional Karim Ouchikh qui a rompu son alliance avec le Front national au sein du Rassemblement bleu marine, mais uniquement pour un "accord technique" et non politique dans ce dernier cas, d'après Karim Ouchikh.

Des candidats royalistes aussi ? Sur les 150 à 200 candidats, environ 60 viendront des "Comités Jeanne", 60 du Parti de la France et environ 25 de Civitas. Le Siel de son côté devrait en présenter 70 à 80. Des candidats royalistes pourraient s'ajouter à l'accord.

Une candidate face à Marine Le Pen. Une candidate PdF soutenue par Jean-Marie Le Pen devrait se présenter à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), potentiellement face à Marine Le Pen si celle-ci confirme sa candidature. Le mot d'ordre des candidats Comités Jeanne sera "Immigration : assez!", "Pas d'islamisation chez nous! Défendons nos familles, nos traditions, nos libertés" pour les PdF, "Défendons nos familles, nos traditions, nos libertés" pour les Civitas et "La droite des valeurs et des convictions. La France agonise, patriotes, sauvons-la!" pour les Siel.

21:38 Publié dans Législatives 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.