Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 14 juin 2016

Le nouveau Bureau politique du Parti de la France

651257RogerHoleindreCarlLang.jpg

Roger Holeindre et Carl Lang

Un communiqué de Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France :

Samedi 11 juin s'est déroulé à Paris le Bureau Politique du Parti de la France qui a notamment accueilli ses nouveaux membres élus lors du Congrès du 7 mai dernier.

Le Bureau Directeur du PdF suivant a été élu à l'unanimité, sur proposition de Carl Lang, Président de notre mouvement :

Myriam Baeckeroot : Trésorière
Roger Holeindre : Président d'honneur
Martine Lehideux : Vice-Présidente
Thomas Joly : Secrétaire général
Plusieurs Délégués nationaux ont également été nommés :

Jean-Claude Rolinat : Délégué national aux élus du PdF
Nicolas Goas : Délégué national aux étudiants du PdF
Dominique Slabolepszy : Délégué national aux élections
Gilles Arnaud : Délégué national à la communication

07:16 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La Ligue francilienne profite de son quatrième anniversaire pour publier son manifeste :

Logo-LF-50-x200-détouré.png

La Ligue francilienne, la dynamique organisation identitaire présidée par notre camarade et ami Hugues Bouchu, va bientôt fêter ses quatre ans d'existence. A cette occasion, elle publie un manifeste destiné à préciser son engagement auprès des habitants de la région parisienne. D'ores et déjà, nous pouvons vous annoncer qu'elle sera présente le dimanche 2 octobre prochain à la Xe Journée de Synthèse nationale à Rungis. Ce sera pour nos lecteurs l'occasion de rencontrer ses responsables. En attendant, nous vous proposons de lire le manifeste et de consulter le site de la Lige francilienne cliquez ici

Qui sommes-nous ?
La Ligue Francilienne est une association créée le 2 juillet 2012.

L’objet de l’association est de « concourir à l’expression démocratique en Île-de-France en assurant la promotion et la défense des identités historiques et des libertés publiques des habitants de cette région ».

Lancé en 2012, à l’initiative de plusieurs responsables politiques et associatifs engagés au service des peuples européens et de leur commune civilisation, la Ligue Francilienne est une constellation d’associations et d’adhérents directs, qui agissent pour :

- Œuvrer pour des régions autonomes, dans une France forte et une Europe souveraine, afin de protéger nos peuples et notre civilisation.

- Combattre sans relâche toute religion qui tenterait de soumettre les Européens à des idées et des mœurs incompatibles avec les fondements mêmes de notre civilisation.

- Stopper l’immigration humaine et culturelle qui tend à transformer l’Europe en une société multiethnique, multiraciale, et donc multiraciste. L’Europe, de Brest à Vladivostok, est une terre historiquement de culture celte, slave et gréco-romaine.

- Se défaire des systèmes financiers internationaux actuels, ce qui serait rendu possible à l’échelle d’une Europe souveraine, détachée de l’influence mondialiste des États-Unis.

- Favoriser une économie privilégiant les échanges locaux à échelle humaine, respectueuse des hommes et de leurs sols.

- Instaurer un véritable protectionnisme européen, afin de permettre aux entreprises et aux hommes d’Europe d’être protégés face aux autres blocs continentaux.

- Sa forme confédérale permet à la Ligue Francilienne d’affilier des adhérents individuels, mais aussi des associations à but politique, culturel ou autres (collectifs de citoyens, syndicats, associations de consommateurs, etc…) tout en respectant leur indépendance, leur personnalité juridique, leur logistique et leur liberté de ton et de parole.

Si vous aussi, vous partagez nos valeurs, alors n'hésitez pas : rejoignez-nous !

Rappelons qu'en janvier dernier la Ligue francilienne avait invité Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, à son dîner amical cliquez ici

02:20 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 13 juin 2016

Samedi 2 juillet : Dieppe dit "STOP à l'invasion migratoire !"

Diapositive1 - copie 3.jpg

10:31 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 04 juin 2016

Conférence de Vincent Vauclin (La Dissidence) à Paris le 26 Juin 2016

conference-vincent-vauclin-dissidence-francaise.png

18:12 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 01 juin 2016

Lundi 13 juin : une conférence de Patrick Gofman à Caen

conf.PG-Caen-13_6_16.jpeg

Lundi 13 juin, à l'invitation du PdF14, Patrick Gofman, écrivain nationaliste et ancien étudiant trotskiste de Caen, tiendra conférence sur le thème "le trotskisme dégénéré".

En introduction, Bruno Hirout, délégué départemental du Parti de la France du Calvados, interviendra sur "les devoirs du nationaliste contemporain".

Les deux interventions seront suivies d'un apéritif militant servi sur place. L'entrée est à 5 euros, toute autre information à l'adresse pdfcalvados14@gmail.com !


trots dege.jpgLe trotskisme dégénéré
, commandez le livre cliquez ici

Le commander en en ligne cliquez là

01:16 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 29 mai 2016

Un demi-millier de jeunes identitaires investissent la place Monge à Paris

La manifestation "On est chez nous !" cliquez ici a rassemblé 500 jeunes identitaires hier samedi dans le centre de Paris. Partout, après Rome, Madrid, Athènes et Bruxelles la semaine dernière, le mouvement d'opposition à l'islamisation de l'Europe se fait entendre...

gi.jpg

10:56 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 27 mai 2016

Gabriele Adinolfi lance un cycle de formation politique en français

ob_a5a442_adinolfi-21.jpg

Gabriele Adinolfi, directeur de l'Institut Polaris (Rome) et initiateur du Projet Lansquenet, donnera régulièrement, à partir du samedi 28 mai prochain, des cours de formation politique pour la formation de cadres agissant en métapolitique, en politique, en communication et en économie.

1er Cours en simultané en ligne "Que faire et comment faire", samedi 28 mai à 11 h avec comme thème : "Pouvoir, Etat, Système, Agir à l'âge des satellites"

On pourra les suivre de toute la France et des pays francophones par une simple connexion internet. Pour cela s'inscrire à l'avance en envoyant un mail à lanzichenecchi@outlook.it Par retour vous recevrez les instructions élémentaires à suivre. Il est conseillé de se regrouper à plusieurs personnes autour du même ordinateur pour optimiser les limites de connexion. Les Parisiens pourront y assister physiquement.

13:05 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 22 mai 2016

Paris : la procession en mémoire de St Martin acclamée par les Parisiens

13232918_863717257071759_2893640043527259455_n.jpg

L'association Oriflammes ne manque jamais une occasion de surprendre. Avec peu de moyens, elle réalise des événements marquants que quelques mauvaises langues jugeraient volontiers anachroniques. Voyez donc...

Il y a deux ans elle avait organisé une procession en honneur de St Louis dans les rues de certains quartiers parisiens réputés comme étant plutôt habités par des populations allogènes. Ce n'était pas évident, et pourtant, le succès fut au rendez-vous. Et cette année, Oriflammes a récidivé en honorant triomphalement la mémoire de St Martin (né il y a 1 700 ans) par une nouvelle procession dans le centre de Paris. Procession qui ne passa pas inaperçue. Il faut dire qu'Oriflammes n'avait pas hésité à donner à cette manifestation un certain éclat. Tout y était : fanfare royale (plus de 50 musiciens en uniformes), une trentaine de joueurs de cornemuses en kilts, des troupes de scouts, des dizaines de bannières de chrétienté fièrement portées, des abbés ensoutanés en pagaille et même une délégation de Coptes venus d'Egypte, et bien sur, le sympathique choeur Montjoie St Denis pour fermer la marche qui rassembla plusieurs milliers de participants. 

Que l'on soit croyants ou non, force est d'admirer ce type de démonstrations qui ressuscitent dans notre peuple un sentiment de fierté identitaire trop souvent bafoué par les démonstrations tapageuses des organisations islamistes qui imposent leurs coutumes sur notre sol. Pour s'en convaincre, il suffit d'avoir assisté à cette procession et d'avoir observé les réactions des Parisiens sur les trottoirs. L'étonnement du début laissant vite la place à l'intérêt qui, bien souvent, se transformait en approbation.

Félicitons Oriflammes et ses dynamiques animateurs pour cette heureuse initiative.

13254609_863717280405090_4256243118164857868_n.jpg

Le film relatant cet événement est en ligne cliquez ici

11:00 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 21 mai 2016

A Lyon : le GUD rend hommage à la mémoire de Dominique Venner

13256150_1715874515359362_6163443496661303952_n.jpg

Communiqué du Groupe Union Défense (Lyon) :

Le 21 mai 2013, Dominique Venner se sacrifiait dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. Par ce geste sacrificiel, il a voulu réveiller la longue mémoire des Européens en "dormition".

Ce matin, une banderole en son hommage a été accrochée sur un des ponts du Vieux-Lyon.

Son message est clair : L'Europe s'insurge contre la fatalité !

"Concernant les Européens, tout montre selon moi qu'ils seront contraints d'affronter à l'avenir des défis immenses et des catastrophes redoutables qui ne sont pas seulement celles de l'immigration. Dans ces épreuves, l'occasion leur sera donnée de renaître et de se retrouver eux-mêmes. Je crois aux qualités spécifiques des Européens qui sont provisoirement en dormition. Je crois à leur individualité agissante, à leur inventivité et au réveil de leur énergie. Le réveil viendra. Quand ? je l'ignore. Mais de ce réveil je ne doute pas."

Le choc de l'histoire, Dominique Venner, éd. Via Romana, 2011, p. 34

12:26 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 19 mai 2016

Richard Roudier ce jeudi soir à Toulouse

13263819_1303780849649451_228337408536608737_n.jpg

13:24 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 13 mai 2016

Dernière minute : la mobilisation populaire contre les provocateurs de l'anti-France a payé. LE BRAILLEUR BLACK M NE VIENDRA PAS A VERDUN LE 29 MAI !

black-m-les-yeux-plus-gros-que-le-monde-d17.jpg

La mobilisation patriote a payé.

La décision a été prise jeudi soir à la mairie de Verdun lors d’une réunion de la majorité et annoncée ce matin. Le concert de Black M prévu le dimanche 29 mai à 21h au cours des commémorations du centenaire de la Bataille de Verdun est annulé.

Depuis plusieurs jours déjà, « une polémique d’ampleur sans précédent a été orchestrée. Nous assistons à un déferlement de haine et de racisme. Nous sommes alertés par les services de l’État de risques forts de troubles à l’ordre public », lit-on dans le communiqué publié par la mairie de Verdun vendredi matin.

Le trouble à l’ordre public et la sécurité, « c’est la première raison » de l’annulation confie Samuel Hazard, le maire de Verdun. « Je pense que la polémique va retomber mais je ne peux pas prendre le risque ».

Comme quoi la résistance peu l'emporter... mais restons vigilants.

11:27 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Black M à Verdun. La pression monte pour faire annuler le concert du 29 mai

verdunblack_m.jpg

Verdun (Breizh-info.com) – Les réseaux sociaux se mobilisent massivement dans l’affaire Black M. Ce rappeur, invité par des collectivités de Verdun, dont la municipalité, doit venir jouer devant des scolaires en marge des commémorations du centenaire de la bataille de Verdun. La présidence de l’Élysée ainsi que le secrétariat d’État aux anciens combattants, un temps mis en cause, ont nié toute responsabilité dans l’organisation de ce concert, ce que conteste le maire de Verdun, M. Hazard : « C’est une proposition qui avait été faite par l’État. Ce choix a été un choix collectif lors du comité interministériel du Centenaire qui s’est déroulé à Paris en présence du ministre, du département… Personne ne s’est élevé contre ce choix ».

Les raisons de la colère d’une partie des Français ? Plusieurs chansons de son groupe d’origine, Sexion d’Assaut. Et notamment l’une d’entre elle, intitulée « Désolé », dans laquelle il qualifie la France de pays de « Kouffars », c’est à dire de mécréants, en Islam. Le mot « kouffar» est régulièrement employé par l’État islamique pour nommer ceux que les islamistes doivent attaquer et égorger partout dans le monde. Pour le maire de Verdun « le terme de kouffar ne signifie pas mécréant dans la bouche de Black M, mais qui se voile la face » (sic). Plutôt qu’un stage de déradicalisation, Black M aura gagné le pactole : 150 000 € pour jouer devant des scolaires, Allemands et Français, en fin de journée du 29 mai 2016, pour clôturer les commémorations d’une bataille et d’une guerre qui firent des centaines de milliers de morts parmi les Européens.

En effet, selon Le Figaro qui révélait l’information, « le concert, qui sera gratuit pour les jeunes, n’est pas financé par la Mission du centenaire, mais par la communauté d’agglomération de Verdun. Cependant, la mairie a demandé une subvention de 67.000 euros à la Mission du centenaire. Or, celle-ci peut financer à hauteur de 40% les frais. On peut donc estimer le prix du concert de Black M à 150.000 euros […] Interrogé, le maire de Verdun refuse de donner le montant exact de la soirée.«Quelle importance a le coût financier par rapport au sacrifice de nos aïeux il y a un siècle, dont je rappelle qu’ils furent nombreux à venir d’ex-colonies d’Afrique?»

Une belle récompense pour un chanteur interdit d’antenne en Belgique pour antisémitisme , ou pour quelqu’un dont le groupe chantait , dans une autre chanson « Je crois qu’il est grand temps que les PD périssent, coupe leur le pénis, laisse les morts, retrouvés sur le périphérique” .

Si, comme nous l’expliquions mercredi 11 mai, des personnalités politiques ont rapidement réagi – le Front national, ainsi que Thierry Mariani ou Hervé Mariton pour Les Républicains réclamant la déprogrammation du chanteur – ce sont les réseaux sociaux qui restent le plus mobilisés. Dans toutes les régions, beaucoup prévoient de « monter à Verdun », le dimanche 29 mai si le concert n’est pas annulé. La Bretagne – qui paya un lourd tribut durant la Grande Guerre – n’est pas en reste. Adsav, le parti du peuple breton, a envoyé un communiqué cinglant, dans lequel il annonce : « nous ne laisserons pas la mémoire de nos aïeux bafouée le jour de la commémoration ! Trop de nos ancêtres furent sacrifiés dans cette guerre inutile entre européens (pour un pays dont nombres ne parlaient pas la langue) pour les humilier cent ans plus tard avec cette pseudo-cérémonie aux allures de programme de télé réalité. Nous serons présents pour faire entendre la voix de nos pères, sous nos bannières, et le poing serré. Côte à côte, tout comme les soldats français, bretons, flamands et des autres nationalités en souffrance durant cette boucherie. On ne joue pas avec la mémoire des enfants de Saint-Anne d’Auray.».

Gilles Pennelle, pour le Front national, s’est lui fendu , après son communiqué, d’une vidéo de quelques minutes prise à Verdun même, devant le mémorial, là où est enterré notamment l’un de ses ancêtres « tué à l’ennemi » en 1916. cliquez ici

Enfin, y compris au sein de la rédaction de Breizh-info.com, l’un de nos journalistes, Yann Vallerie, a publié (en son nom) sur son compte facebook une vidéo dans laquelle il appelle à empêcher le concert de Black M si celui ci devait avoir lieu, « par respect pour les centaines de milliers d’Européens morts au combat. Par respect pour nos ancêtres Bretons sacrifiés dans les tranchées ». Une vidéo déjà visionnée des dizaines de milliers de fois, signe d’un vrai ras le bol pour une partie de l’opinion, de se sentir humilié constamment par des choix idéologiques douteux.

Le maire de Verdun lui, maintient pour le moment le concert, public, gratuit, et ouvert à tous, y compris à des opposants nombreux, ce qui pourrait occasionner du trouble à l’ordre public. Selon Samuel Hazard, cette polémique « est orchestrée par un parti d’extrême droite, le Front national ». Pour lui, le chanteur Black M est bien « plébiscité actuellement par les jeunes comme aucun autre artiste français, parce qu’il est tout simplement un enfant de la République. Il est français d’origine guinéenne. 80 nationalités ont combattu à Verdun. C’est aussi, à travers Black M, une façon de rendre hommage à ces soldats coloniaux qui se sont battus pour la défense de la France ».

Depuis 48h, les standards de la mairie de Verdun, de la Préfecture, des collectivités locales sont pris d’assaut par des opposants au concert en colère. Conséquence directe de la mobilisation : la mission du Centenaire a décidé de ne plus verser la subvention prévue pour ce concert. Soit 67.000 euros en moins sur un budget total de 150.000 euros. Reste désormais à savoir qui remportera la bataille de Verdun, version 2016 …

09:33 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le 29 mai, TOUS A VERDUN !

Verdun.png

Un communiqué d'Yvan Benedetti Jeune nation cliquez ici

Le président de leur république aurait choisi en concertation avec la chancelière allemande le rappeur Alpha Diallo, se faisant appeler « Negre M » (« Black M »), pour clôturer la cérémonie de célébration du centenaire de Verdun, le 29 mai prochain. Ainsi, celui qui qualifie dans ses « chansons » les Français de « kouffars » (les « mécréants » du Coran voués à l’enfer), irait danser et chanter au-dessus des têtes et des tombes des 700 000 Français et Allemands, envoyés à la boucherie, qui ne se sont pas défilés et qui sont tombés au champ d’honneur, victimes du devoir. Le devoir de courage jusqu’au sacrifice de leur vie pour défendre leur patrie, c’est-à-dire l’exact contraire de toutes les valeurs dont le rappeur raciste anti-blancs français transgenique est porteur. On dit qu’à la fin de la guerre il n’y avait pas un Français qui n’avait pas perdu un proche dans cette bataille.

Et bien j’appelle les descendants de tous ceux dont un ancêtre a péri dans cette guerre et tous les Français attachés à leur mémoire, à nous rejoindre le 29 mai prochain à Verdun pour empêcher l’ignominie du sacrilège qui se prépare en ce lieu où souffle l’esprit de la terre et des morts ! Je les invite à nous rejoindre afin de signifier à Hollande, Merkel et leur rappeur : « Verdun, on ne passe pas ! »

00:54 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 12 mai 2016

Verdun : même les nationalistes corses s'en mêlent...

PHOTI.jpgSangue Corsu cliquez là

Pour la commémoration du centenaire de la bataille de Verdun qui se déroulera au Parc de Londre à Verdun (Lorraine), bataille durant laquelle sont morts des centaines de milliers de soldats français (et Allemands), parmi lesquels des bretons, des corses, et des tirailleurs africains, la caste au pouvoir a choisi de marquer le coup, en invitant comme tête d'affiche pour un concert, une star montante du "Rap français"....

Tentative d'humiliation des masses européennes par l'oligarchie mondialiste, et clientélisme agressif vis à vis des masses immigrées et des jeunes en général, le gouvernement de François Groland s'enfonce un peu plus dans les abysses de l'indignité. "Black M" est non seulement un "rappeur" (le rap étant totalement étranger à la culture européenne), mais un rappeur qui comme tant d'autres a déjà pris plaisir à cracher plus ou moins sur la France, en n'hésitant pas à la qualifier de pays de "Koufars" (mécréants; en arabe) dans un de ces texte.

Effectivement la France, comme ses voisins européens est devenue un pays où la seule spiritualité réside dans le fait de croire aux pouvoir de l'argent et sa religion est le consumérisme. Mais quand un "musulman" qualifie un pays de "Koufars", il ne se contente pas d'émettre un avis amical, il exprime tout simplement son mépris vis à vis de ce pays. Ces mêmes "croyants" qui gagnent leurs vies grâce à une forme de musique qui ne fait la promotion que du consumérisme et de la décadence à longueur de texte (culte de l'argent, du gangstérisme, du bling bling et de femmes de petites vertus) et qui sont promus aujourd'hui par les mêmes qui ont contribué à ce que la France devienne un pays de "Koufars"....

Il faut vraiment ne plus être sensible au BEAU, pour oser mettre en avant un vulgaire "rappeur" africain qui gesticule et postillonne dans le micro, pour rendre hommage à des centaines de milliers de "poilus" européens, totalement étrangers à ce mode d'expression aux antipodes de la musique et des voix polyphoniques européennes. Car s'il est vrai que des tirailleurs africains sont morts pour la France, au même titre que des milliers de corses et de bretons, cela ne justifie pas le fait de s'infliger un tel supplice. Un concert avec les plus belles voix d'Europe, mêlées à celles de délégations africaines aurait été bien plus respectueux pour tout le monde. Mais cet épisode incarne tout simplement l'état de putréfaction non seulement de l'élite française mais aussi d'une partie importante des masses qui effectivement sont TOUTES "mécréantes" dans le sens où elles sont incapables de distinguer le beau du médiocre. Un épisode de plus qui ne peut que confirmer la volonté d'un certain nombre de corses de se séparer définitivement de ce pays en perdition, avant que l'on nous impose un concert de "Kenny Arkana" au col de Teghjime, ou de "JUL" au stade de Furiani...

On notera que il y a quelques semaines, la communauté maghrébine de Lyon s'est mobilisée suite à l'appel lancé par un de ses "Youtubeur" afin d'empêcher le rappeur "Booba" de faire son concert, car ce dernier aurait insulté les "beurettes" dans un de ses morceaux. Nous espérons que les français seront capables de faire de même cette fois, pour empêcher que la mémoire de tout nos "poilus" ne soit pas deshonnorée par les traîtres du gouvernement et leurs sous-traitants issus des masses immigrées, sans oublier les collabos de souche européenne toujours prêts à justifier l'injustifiable par manque de discernement dû à leur aliénation à la pensée globaliste...

23:41 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Verdun, face à la provocation du pouvoir, la mobilisation populaire s'organise

13220957_1712640449016102_8109516151634045480_n.jpg

21:33 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 11 mai 2016

Black M à Verdun : la riposte s'organise

Black_Mesrimes.jpg

Communiqué de Terre et peuple (Lyon) :

Nous apprenons la venue du rappeur Black M pour les commémorations de Verdun. Ceci est vraiment inadmissible !

Il n'est pas acceptable qu'un raciste anti-Français puisse se produire lors de ces hommages.

Nous demandons à la Ville de Verdun d'annuler son concert.

Nos anciens, qui se sont sacrifiés sur les champs de bataille, méritent beaucoup mieux que cela. Les Français en ont ras le bol de se faire insulter et mépriser par des "élites" qui font honte à notre si beau pays.

Pour exprimer votre mécontentement :

Mairie de Verdun :

contact@grandverdun.fr 

communication@grandverdun.fr

Tel : 03 29 83 44 22

Lire aussi sur Riposte laïque cliquez ici

09:47 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 09 mai 2016

L'intervention de Roland Hélie dimanche au rassemblement en honneur de Jeanne d'Arc :

images.jpgDimanche 8 mai 2016,

St Augustin, Paris

13:41 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Dimanche soir, un dîner amical avec Nicq Griffin, ancien député européen du BNP, et Gonzalo Martin Garcia de Démocratie nationale

RH Nicq Griffin.jpg

Dimanche soir, après les rassemblements, Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, a diné avec l'ancien député britannique, Nick Griffin, et le responsable des affaires étrangères du mouvement nationaliste espagnol Démocratie nationale, Gonzalo Martin Garcia. Soulignons à cette occasion le remarquable travail du Cercle Franco-Hispanique pour entretenir les rapports entre les nationalistes français et espagnols.

13:32 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Comme chaque année, Paris a honoré Jeanne d'Arc :

50.jpg

Dimanche matin l'Action française a organisé la première manifestation de l'Opéra à la Place des Pyramides.

DSC_0282-Copie-1-900x600.jpg

Plus tard, ce fut le tour du Parti nationaliste français.

13179315_718078028334245_5812292999479380713_n.jpg

Des responsables venus de toute l'Europe ont participé à cette manifestation.

42.jpg

En fin de matinée, une délégation de la Dissidence française s'est rendue devant la statue.

3847977lpw-3847992-article-extreme-droite-jpg_3534597_660x281.jpg

En début d'après-midi Civitas avait appelé à un rassemblement unitaire suivit par un défilé qui rassembla plusieurs milliers de patriotes.

13161243_952553401524027_1377822300_o.jpg

Synthèse nationale soutenait cette heureuse initiative de Civitas (intervention de Roland Hélie)

55.jpg

Le Parti de la France était présent en force.

49.jpg

Ainsi que le Renouveau français.

Le défilé s'est terminé vers 17 h devant la statue de Jeanne d'Arc par des discours de Pierre Hilard, Alain Escada et de M l'Abbé Beauvais.

12:21 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Lundi 9 mai à 20 h : hommage parisien à Sébastien Deyzieu

384227_752205878212311_7699345900945892478_n.jpg

Sébastien Deyzieu était un militant nationaliste. Il est mort le 9 mai 1994 à la suite de la dispersion d'une manifestation anti-impérialiste par les forces de police à Paris.

01:35 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 08 mai 2016

Le Parti de la France a tenu son 3e congrès samedi à Bagnolet près de Paris

20160507_164954.jpg

Le Parti de la France a tenu samedi 7 mai à Bagnolet, près de Paris, son troisième congrès national. Plus de 400 délégués venus de toutes les régions ont participé à cet événement.

Il s'agissait, un an avant les échéances électorales de 2017, de définir la ligne et la stratégie du parti qui se revendique fièrement comme étant l'incarnation politique de la Droite nationale, populaire, sociale et européenne. Ce congrès devait aussi renouveler les instances dirigeantes. Carl Lang a bien sûr été réélu à la présidence et Thomas Joly au poste de secrétaire général du parti.

La matinée fut consacrée à l'organisation interne du PdF. Plusieurs cadres locaux ou nationaux, comme Myriam Baeckeroot (Yvelines), Pierre Deplanque (Charente), Christophe Devillers (Haute-Saône), Dominique Morel (Puy-de-Dôme), Dominique Slabolepszy (Nord), Mattieu Mautin (Mayenne), ainsi que notre ami et collaborateur Jean-Claude Rolinat intervinrent lors des tables rondes prévues à cet effet. Notons aussi la passionnante intervention de Franck Timmermans, fin connaisseur des questions électorales, qui vint éclairer les congressistes de sa grande expérience.

L'après-midi, ce sont les questions programmatiques qui furent abordées. De nombreuses interventions de qualité se succédèrent. Nous citerons celles de Martine Lehideux, de Katel Mautin sur la famille, de Christian Baeckeroot, Eric Pinel sur l'écologie, Roger Holeindre, Fernand Le Rachinel qui parla des difficultés des entreprises françaises dans le contexte actuel. Une révélation : Nicolas Goas, le jeune délégué national des étudiants du PdF, qui fit une intervention remarquable sur la nécessité de l'engagement de la jeunesse française. Intervention faisant appel à de nombreuses références allant de Charles Maurras à Dominique Venner. Une vraie synthèse...

Justement Synthèse nationale était aussi invitée à ce congrès. Notre stand reçu un grand nombre de visiteurs qui purent, pour certains d'entre eux, découvrir nos revues et nos éditions. Ce fut aussi l'occasion de retrouver de vieux amis.

Dans son discours de clôture, Carl Lang se livra à un véritable réquisitoire contre la classe politique française, il dénonça aussi les leurres qui mènent notre famille politique dans une impasse et il présenta des propositions concrètes pour reconstruire une France forte dans une Europe libérée. Ce sont ces propositions que la centaine de candidats annoncés du Parti de la France aux élections législatives prévues en juin 2017 défendront.

Après cinq ans d'existence et vue la réussite de ce troisième congrès, force est d'admettre que le Parti de la France devient, petit à petit, une force avec laquelle il faut maintenant compter.

Dans quelques jours, vous pourrez voir sur ce site les différentes interventions filmées.

13174016_818533824946768_1350435627271169838_n.jpg

Roger Holeindre

13179403_818533714946779_9033149856716498496_n.jpg

Carl Lang

11:11 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

David Martin, cadre historique du FN de la Somme, rejoint le Parti de la France

13179015_1697656433833213_590912939211264817_n.jpg

David Martin avec Carl Lang et Thomas Joly

Chaque jour de nombreux cadres et militants du FN, en rupture avec la dérive de ce mouvement, rejoignent le Parti de Carl Lang. Ainsi, lors du congrès de samedi dernier, David Martin, dynamique candidat à de nombreuses reprises du FN dans la Somme, a annoncé son adhésion au Parti de la France.

David Martin et son équipe étaient présents à Nieppe (59) dimanche 24 avril lors de la 3e Journée nordiste de Synthèse nationale.

11:11 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 04 mai 2016

Samedi 7 mai : 3e congrès du Parti de la France à Bagnolet (93)

13118917_814298372036980_2218698715231798406_n.jpg

Samedi 7 mai, au Novotel de Bagnolet (1, avenue de la République à Bagoolet - 93), se tiendra le 3e Congrès du Parti de la France. Profitez de cet événement pour venir découvrir le Parti de la France et ses cadres. Le matin sera consacré aux élections et aux travaux internes du PdF et à partir de 14h, le Congrès est ouvert à tous.

Afin de faciliter l'organisation, merci d'annoncer votre présence au 06 38 73 25 61

Un stand de la revue Synthèse nationale

sera ouvert sur place.

15:02 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Plusieurs rendez-vous dimanche à l'occasion de la Fête nationale de Jeanne d'Arc

jeanne_2016.jpg

12933065_993271777394184_5795223091058971195_n.png

CeYlVREVIAEuUjl.jpg-large.jpg

986749587.png

8-mai-verso-3-JDA-2016.png

10:23 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 02 mai 2016

Dimanche prochain, 8 mai, défilé en honneur se Jeanne d'Arc

986749587.png

8-mai-verso-3-JDA-2016.png

15:46 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 01 mai 2016

Samedi 7 mai : forum de l'Europe nationaliste à Paris

13010909_675287745942372_1130254862412117394_n.jpg

00:16 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 29 avril 2016

1er Mai : les Européens honorent la Fête du Travail

12974341_193395441052650_7038258150432416468_n.jpg

13007145_1094786733917859_347573702659697401_n.jpg

10:26 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 28 avril 2016

Les Brigandes répondent à leurs accusateurs gauchistes et autres

Au mois d'octobre dernier Synthèse nationale avait invité Les Brigandes à se produire sur scène lors de la 9e Journée nationaliste et identitaire qui se déroulait à Rungis. Depuis deux ans nous avons en effet décidé de terminer nos journées annuelles par un concert. En 2014, ce fut le cas de Dr Merlin et Northmen Impact et en 2015 des Brigandes. On peut aimer ou ne pas aimer ces chanteurs, mais personne n'est obligé d'assister à leurs prestations. Ce qui nous intéresse, c'est leur engagement dans le combat contre le mondialisme qui est le même que le nôtre.

Depuis quelques semaines une campagne de dénigrement inspirée par quelques personnes aux motivations bien éloignées des nôtres a été amplifiée par le site gauchiste intitulé La Horde, et reprise par l'hebdomadaire mondialiste Le Point, contre Les Brigandes. Synthèse nationale étant considérée par La Horde cliquez ici comme un tremplin qui aurait permis à celles-ci de se faire connaitre (CQFD). Une telle affirmation aurait plutôt tendance à nous flatter mais il se trouve que ces jeunes artistes ne nous ont pas attendus pour percer, en particulier sur les réseaux sociaux de la mouvance non-conformiste. Ce qui est regrettable, c'est que les accusations des gauchistes soient reprises par certains média nationalistes d'habitude mieux avisés.

Quoiqu'il en soit, tout le monde peu se laisser abuser, y compris les journalistes de la presse libre. Afin de mettre fin à cette polémique stérile, nous publions ici le communiqué des Brigandes qui éclairera sans doute nos amis sur le fond de cette affaire.

Roland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

IMG_4081.JPG

Communiqué du secrétariat des Brigandes :

Le qualificatif de secte ayant été apposé à l’image des Brigandes, les faits rapportés par les accusateurs constituent une cabale orchestrée par des gauchistes satanistes en vue de détruire la réputation de notre groupe dans les milieux de la Droite Nationale. Une femme nommée Annick Lovinfosse qui a déjà tenté de nuire en nous accusant d’être un « groupe néo-nazi » et qui s’est rétractée devant la police, a récidivé en montant un scénario de « gourou et de secte » par dépit amoureux comme elle l’a avoué dans une lettre de rétractation : « L’état pathologique où je me trouvais alors (dépression et violent ressentiment affectif lié au rejet amoureux d’un musicien du groupe) m’ont amené à un véritable désir de vengeance envers tous les auteurs ou spectateurs de mon drame personnel, j’ai alors mêlé la C.A.F. à mon délire de persécution et dénoncer des choses dont je ne sais en réalité rien, ou déformées ces choses par mon désir de nuire à ces personnes… » (copie de l’original disponible au secrétariat des Brigandes).

Cette personne est mobilisée par une haine farouche des idées nationalistes. Ayant été formée idéologiquement au sein des Jeunesses communistes révolutionnaires, elle appartient à présent à une organisation mondialiste centrée à Tal Aviv, dirigée par Delia Steinberg au plan international, et les sionistes Fernand Schwarz et Thierry Adda au plan national. (La Nouvelle Acropole, citée comme secte occultiste dans le rapport parlementaire sur les sectes de 1995).

Cette musicienne retraitée, jalouse d’avoir été évincée de notre réseau par des jeunes femmes, et inapte à chanter dans notre formation, cherche depuis des années à nous décrédibiliser. Pour ce faire, elle a réuni quelques accointances ayant participé à un collectif d’artistes bien avant que les Brigandes soient réunies et qu’elles ne connaissent même pas. Ces gauchiste furent repoussés par opposition idéologique. L’un d’eux est le chanteur Jean-Luc de Meyer du groupe électronique Front 242 considéré comme une référence musicale de la sphère sataniste par Marilyn Manson.

Quant au personnage cité comme « le gourou des Brigandes », il s’agit d’un ami retraité, fin connaisseur de la chanson et de la musique populaire et qui nous a aidé à nous structurer musicalement et financièrement. Ses idées originales façon new age ne regardent que lui et ne sont pas les nôtres. Mais, issu d’une famille proche de l’Action Française, sa sincérité patriotique est totale, autant que sa virulence antimondialiste, d’où la haine qu’il suscite chez les gauchistes qui l’ont approché et qui se sont constitués en bande organisée pour le diffamer pour mieux nous atteindre, comme au billard français.

Les détails sur cette affaire sont disponibles auprès d’Antoine, secrétaire des Brigandes qui fournira pièces et preuves contradictoires permettant d’anéantir les accusations des « témoins » à charge en précisant la source politique de l’attaque. A vu de leur position unique dans la chanson contestataire antimondialiste, les Brigandes sont soumises à une très forte pression. Elles voudraient que l’on juge l’arbre à ses fruits car les attaques de tous bords ne manqueront pas.

La lettre de rétractation de l'accusatrice : cliquez ici 

19:00 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Sacrées Brigandes !

9 JNI Brig.jpg

Thierry Bouzard*

Apparues en 2014, le groupe de chanteuses s’est assez rapidement fait un nom dans la dissidence. Présentées par moi dans Rivarol et Synthèse nationale, je les avais fait venir pour leur premier concert en octobre dernier à Rungis lors de la journée annuelle de Synthèse nationale. Elles étaient annoncées le 8 mai prochain avant le défilé de Civitas, mais elles ont été décommandées suite à l’article (controversé) que leur consacre Rivarol de cette semaine. Elles appartiendraient, si l'on en croit cet article, à une secte démoniaque cornaquée par un gourou franc-maçon… Loin de moi l’idée de promouvoir les frères trois points, leurs pompes et leurs œuvres, mais il ne faut pas confondre les chansons et les chanteuses. D'une manière générale, l’homosexualité de l’un, les drogues de l’autre, l’affiliation à une secte ou une autre, les artistes — comme les hommes politiques — ne sont pas toujours des modèles même si on tente de nous les présenter comme tels. Leur vie privée les regarde, mais leurs chansons nous concernent.

Les Brigandes ont su attirer l’attention des milieux anticonformistes par des chansons engagées mises en scène dans des vidéos qui sont incontestablement du travail de pro. En retour, une certaine audience avec des scores de 50 000 vues en moyenne sur Youtube et des pointes à 170 000, ce qui est honorable sans être extraordinaire. Elles font quasiment jeu égal avec le chœur Montjoie. In Memoriam les dépasse un peu et elles sont devant FTP, mais encore loin du rappeur Kro Blanc qui fait des pointes à près de 400 000 vues, et encore plus loin de Jean-Pax Mefret qui, lui, chatouille souvent les 500 000.

L’affaire a été lancée par La Horde en octobre 2015 et relayée par un article du Point en février dernier. Le premier est un site antifa spécialisé dans la délationite aiguë de tout ce qui peut se faire dans la dissidence, le second héberge dans ses colonnes BHL, c’est dire comme il défend la culture française.

Car il s’agit bien du lien culturel. La jeunesse a déserté depuis longtemps les meetings politiques. Suivant les directives de Jdanov, le ministre de la Culture de Staline, les communistes ont été des précurseurs dans la prise de contrôle des artistes, les "compagnons de route", le terme de l’époque pour ne pas dire "collabo". Le meilleur exemple est la Fête de l’Huma. La grande majorité des jeunes qui venait écouter les grandes vedettes nationales et internationales ne votait pas forcément communiste, mais elle supportait sans broncher les discours des politiques avant le concert. Et ces grands concerts ne servent à rien d’autre qu’à passer des menottes culturelles à la jeunesse. Le torrent d’émotions collectives partagé lors de ces événements crée de puissants liens affectifs qui verrouillent les esprits dans une ambiance idéologique insidieuse. Elle est entretenue par les artistes qui interviennent au signal de leurs commanditaires pour rappeler pour qui va leur sympathie ou pour qui il ne faut pas voter. Cette technique bien rodée permet l’encadrement de toute la production musicale. Les concerts, grands et petits, fonctionnent avec des autorisations et des subventions, c’est-à-dire le feu vert des politiques. Outil d’expression à la portée de chacun, le monde de la musique est entièrement sous contrôle, verrouillé, cadenassé. Il suffit de rappeler le torrent d’indignations médiatiques après le concert de Fréjus en juillet dernier pour la prestation du groupe identitaire In Memoriam en ouverture de La Souris Déglinguée, ou les groupes dissidents condamnés à organiser des concerts clandestins pour contourner les annulations.

De par son origine, la dénonciation des Brigandes s’inscrit dans ce climat de persécutions systématiques déjà rencontré par tous les chanteurs de la dissidence, que ce soit ceux des déportés de l’Algérie française, les groupes du courant skinhead et puis ceux du rock identitaire. On entretient la population dans l’illusion que chacun peut écouter la musique qui lui plait, mais en réalité on écoute la musique que l’on nous fait entendre. Longtemps les maisons de disques, les radios et la télévision ont imposé leurs modes commerciales et l’arrivée d’internet n’a pas fondamentalement changé la donne. Si les maisons d’édition et les circuits de distribution se sont effondrés, l’organisation de concerts reste soigneusement sous contrôle. Or le CD ne se vend plus et aucun support alternatif n’est venu apporter un flux financier en rétribution de l’investissement des artistes : pourquoi payer ce que l’on trouve gratuitement en ligne ? Seule source de revenu subsistante, les concerts. L’aspect financier est essentiel car l’équation est simple, sans concert par de revenus, donc pas de répétitions, de moyens de déplacement ni d’organisation. La création est asséchée et l’exploitation du lien collectif créé par la musique est réservée à ceux qui détruisent l’identité de la communauté nationale française comme de l’identité européenne.

Dans ce contexte, s’il n’est pas indifférent de savoir comment fonctionnent les Brigandes, en revanche il est essentiel de savoir tirer un profit culturel de cet outil de communication. Les chiens de garde du système ne s’y sont pas trompés en les jetant en pâture, elles sont un réel danger, non pas pour la dissidence qui en a vu d’autres, mais pour son monopole culturel.

* Thierry Bouzard est chroniqueur musical au quotidien Présent. Il est l'organisateur des concerts lors des Journées nationalistes et identitaires de Synthèse nationale et il est l'auteur de Des Chansons contre la pensée unique, édition des cimes, 332 pages, 2014.

10:11 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 27 avril 2016

Dimanche 8 mai, 12 h 30, devant St Augustin (Paris VIIIe), rassemblement et défilé en honneur de Ste Jeanne d'Arc

16:51 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook