Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 21 juillet 2016

Une initiative du GUD Lyon

13692546_1740514672895346_6191931561211460640_n.jpg

20:46 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 11 juillet 2016

Manifestation du GUD samedi à Strasbourg devant le Parlement européen

13590452_1227869243913054_1475114441809209261_n.jpg

02:04 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 10 juillet 2016

Journée de cohésion du PdF Normandie dimanche 17 juillet

ob_085433_13442275-985771581531100-5957652390713.jpg

En savoir plus cliquez ici

15:05 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 07 juillet 2016

L’engagement de la jeunesse

1235162_234990106653516_383679612_n.jpg

Steven Bissuel (GUD) Réfléchir et agir

La jeunesse, comme le reste du peuple, est en dormition. Il suffit de se rendre aux abords des facultés, des lycées pour se rendre compte de l’immense taux de fragilisation tant spirituelle, intellectuelle que physique. Elle a cependant un avantage certain, celui de pouvoir s’engager totalement. Cette période forge chaque âme sincère à ce devoir. Les expériences serviront de colonne vertébrale aux engagés, libres et de cœur rebelle. C’est à 20 ans que l’on s’engage. Mieux vaut un anarchiste qui, après s’être pris suffisamment de coups de manche de pioche sur le crâne, se rend compte de ses contradictions qu’un bourgeois droitard qui se contentera toujours de son micro-milieu de nantis qu’il avait investit durant son adolescence, se la jouant conservateur américain, et qui ne manquera de finir de briser le Vieux Continent à cause de ses positions ultra-libérales. On ne vit que lorsque l’on s’investit sans réserve, de manière désintéressée, pour un but qui nous dépasse, quelque chose d’immatériel qui nous élève vers l’exemplarité. L’homme européen ne se sent vivant que lorsqu’il agit.

Veiller à ne jamais guérir de sa jeunesse

Chaque matin, des décennies plus tard, nous devrons être en mesure d’affirmer avoir tout donné, tout tenté pour la défense et la renaissance de l’Europe, d’avoir été acteur du réel, de n’avoir aucun regret si ce n’est de de ne pas s’être engagé plus tôt. La vie n’a de sens que dans le don de soi envers la destinée de chacun qui se définie dans le cadre de la patrie. Nous arborons fièrement cet héritage pluri-millénaires et devons tous, tacher à retrouver notre longue mémoire afin de refaire jaillir l’âme européenne, brûlante et guerrière, qui permettra à chacun d’entre nous de devenir ce que nous sommes. Nous agissons pour nous mêmes puisque nous savons que, comme le disait Jean Mabire : « Nous ne changerons pas le monde […] mais le monde ne nous changera pas. »

Militantisme individuel et collectif

Nous devons être aussi communautaires. Le socle familial, fissuré mais toujours debout, inclus les camarades de la même identité biologique en lutte pour notre salue commun. Cette fraternité de pensée et d’action. Le mondialisme voudrait nous rendre indifférencié, individualiste, consumériste, interchangeable et déraciné, il s’y atèle plus férocement que jamais. Il est fondamental de ne plus répondre que par nous-mêmes, d’appliquer le principe de solidarité, de travail et d’interactivité entres Européens. Nous ne devons rien à personne si ce n’est le respect de nos anciens et l’amour de nos futurs générations. Les élites qui s’auto-proclament décideurs du destin des peuples oublient trop souvent que, en bas de leur gratte-ciel, la révolte gronde et amènera bientôt, je l’espère, la révolution. Tâchons d’être acteurs de celle-ci. Nos ancêtres ne nous pardonnerais pas si nous restions passifs et attentistes. Et ils auraient raison.

Le but est clair mais urgent. Il ne nous reste que quelques décennies avant que le géant du grand remplacement n’ait terminé son œuvre macabre et destructrice. L’engagement, c’est maintenant ou jamais, c’est le choix entre la vie ou la mort.

Source cliquez ici

 

08:45 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 04 juillet 2016

Le rassemblement organisé par Riposte laïque au Trocadéro : un acte de résistance à l'islamisation de Paris...

ramadan-paris-3-600x800.jpg

Jeanne Bourbillon Riposte laïque cliquez ici

Le rassemblement organisé par Riposte laïque place du Trocadéro s’est tenu sans incident, malgré quelques tentatives de jeunes crétins de type « Nuit Debout », rapidement canalisées par le service de sécurité.

Pierre Cassen, qui était l’animateur fit profiter le public ravi, de l’enregistrement de la chanson Anne Hidalgo sur l’air de la petite Marie. Il lut, pour démonter l’alibi d’Anne Hidalgo prétendant que la laïcité était compatible avec la commémoration du ramadan dans une mairie, un texte cinglant de Manuel Gomez paru il y a un an sur Boulevard Voltaire. Pierre termina sa première intervention en interpellant le million de militants laïques de gauche qui étaient dans la rue le 16 janvier 1994. Il affirma qu’ils devraient avoir honte de rester passifs devant un tel viol de la laïcité. 

Ensuite les deux principaux dirigeants du SIEL, Karim Ouchik et Frédéric Pichon intervinrent de manière très complémentaire pour dénoncer les compromissions de la mairie de Paris et de l’ensemble de la gauche devant l’islam. Ils appelèrent à un retour de l’amour de notre pays et à la mobilisation de nos compatriotes. 

Roland Hélie, Président de Synthèse nationale, se félicita de l’esprit unitaire qui réunissait des patriotes venus d’horizons différentes. Il rendit hommage au livre d’Emmanuel Albach, « Le Grand rembarquement », et encouragea l’ensemble des manifestants à se retrouver pour les dix ans de Synthèse nationale qui auront lieu le 2 octobre prochain. 

René Marchand se tailla un franc succès en décrivant ce que serait le prochain procès d’Hidalgo et il lui promit que ce ne serait pas devant la 17e chambre mais devant un tribunal traitant de la trahison devant l’ennemi en temps de guerre. (Vidéo à venir)

Car Lang, Président du Parti de la France démonta brillamment tous les vieux discours de la gauche sur le vivre ensemble, l’intégration et l’islam de France. Il appela les Français à résister à la guerre qui nous est menée sur notre propre territoire et les encouragea à s’organiser politiquement pour sauver la France. 

Entre chaque intervention Pierre lut différents messages de soutien qui lui étaient parvenus : Serge Ferderbusch, Président du Parti des libertés, Jean-Yves Le Gallou, Président de Polémia, Robert Ménard, Maire de Béziers.

Dans sa conclusion notre fondateur expliqua les raisons de l’engagement patriote de tous ceux qui avaient fait le choix de se déplacer ce soir (certains de très loin) et de tous ceux qui toute l’année impulsent les résistances patriotiques. Il cita de nombreux exemples d’engagement au service de son pays, et par ses paroles sur son amour indéfectible de la France, de son histoire, de sa civilisation, il émut énormément le public. En annonçant que plusieurs centaines, voire peut-être un millier, d’autocollants représentant Hidalgo léchant des babouches, avaient été placardés tout autour de la mairie de Paris, il déclencha un tonnerre d’applaudissements. 

Grace aux nouvelles technologies (Periscope) 954 personnes ont regardé en direct ce rassemblement qui est à l’honneur de ceux qui l’ont organisé, ceux qui sont intervenus et ceux qui étaient présents.

Les vidéos de ces différentes interventions seront bientôt visibles sur ce site.

20160704_205214.jpg

Parmi les participants à la manifestation : Carl Lang, Président du Parti de la France, et Emmanuel Albach, auteur du roman choc de l'été : Le Grand rembarquement cliquez ici

 2709419064.jpg

23:53 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 03 juillet 2016

Lundi 4 juillet, contre la célébration du Ramadan à la Mairie de Paris : RASSEMBLEMENT A 19 H AU TROCADERO

rama rl 4 07.jpg

En savoir plus cliquez ici

2709419064.jpg

10:05 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 02 juillet 2016

Contre la scandaleuse commémoration du Ramadan par Anne Hidalgo : Riposte laïque appelle à un rassemblement lundi 4 juillet au Trocadéro

Nous apprenons que ce lundi 4 juillet, le maire de Paris, Anne Hidalgo, et son adjoint Bruno Julliard, commémoreront le ramadan, qui est le quatrième pilier de l’islam, dans les salons de l’Hôtel-de-Ville. C’est un viol fragrant des principes laïques et de la loi de 1905 qui rappelle, dans son article 2, que « L’Etat ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte ». Tous les ans, cette petite fête, avec orchestres et buffet, coûte aux contribuables parisiens la somme de 100.000 euros.

Hidalgoramadan4juillet2016.png

En commémorant le ramadan à la mairie de Paris, quand, au Maroc, en Algérie ou en Tunisie, des militants des Droits de l’Homme, appelés les « Déjeûneurs », subissent la répression de leur gouvernement et les agressions des islamistes, Anne Hidalgo trahit également la solidarité internationale due à celles et ceux qui veulent s’émanciper de la tyrannie d’une religion d’Etat.

En commémorant le ramadan à la mairie de Paris, elle se rapproche du modèle anglo-saxon, et tourne le dos aux principes de séparation du religieux et du politique. Elle contribue à faire de l’islam la nouvelle religion d’Etat de la France.

En commémorant le ramadan à la mairie de Paris, elle se fait l’alliée des plus fondamentalistes des musulmans, qui utilisent cette pratique obscurantiste pour surveiller et intimider les mauvais musulmans qui souhaitent s’éloigner de l’islam.

Anne Hidalgo est, à notre connaissance, le seul maire de France à oser commémorer le ramadan dans sa mairie. Mais tous les ans, le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur, sans vergogne, multiplient les ruptures du jeûne dans les mosquées.

Il est à noter le silence complice assourdissant des organisations dites laïques, qui seraient sans doute beaucoup plus réactives si un maire commémorait le Carème dans sa mairie.

Pour protester contre les pratiques anti-laïques d’Anne Hidalgo et de sa majorité, prêts à tous les reniements pour acheter un vote communautariste, Riposte Laïque appelle les Parisiens à se rassembler, esplanade du Trocadéro, le lundi 4 juillet, à partir de 19 heures.

Une dizaine d’intervenants prendront la parole, dont plusieurs élus de la République.

Pierre Cassen,

fondateur de Riposte Laïque

Plusieurs responsable politiques et associatifs, parmi lesquels Carl Lang, Président du Parti de la France, Karim Ouchickh, conseiller régional d'Ile de France, Jean-Yves Le Gallou de la Fondation Polémia, l'avocat Frédéric Pichon, l'écrivain René Marchand...  ont d'ores et déjà annoncé qu'ils participeraient à ce rassemblement. 

PS. La manifestation est autorisée par la Préfecture, puisqu’elle n’a pas été interdite.

rama rl 4 07.jpg

15:37 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Civitas sur le terrain politique ?

Alain-Escada-20juin2015.jpgCes jours-ci, les médias ont abondamment parlé de la transformation de Civitas en parti politique. L’expression est impropre. Les partis ont l’habitude de placer des intérêts particuliers au-dessus de l’intérêt général. Au contraire, Civitas veut agir en politique à la façon d’une ligue au service du Bien commun.

Les statuts de Civitas ont donc été modifiés. Civitas peut désormais soutenir ou présenter des candidats lors des élections.

Que tout le monde se rassure, Civitas n’a nulle intention de se prostituer pour quelques bulletins de vote. Mais nous pensons que ce statut peut nous apporter une tribune plus importante pour exposer nos idées.

En septembre, Civitas présentera donc sa stratégie à cet effet ainsi qu’un programme affranchi de tout politiquement correct.

Le 8 mai 2016, lors de l’hommage national à Sainte Jeanne d’Arc, je concluais mon discours par un appel à la convergence. Il ne s’agissait pas d’une simple formule de convenance. Il ne faut pas non plus qu’il s’agisse d’un vœu pieux sans lendemain.

Les circonstances difficiles que traversent la France et toutes les nations d’Europe reflètent une impitoyable convergence des catastrophes qui semble irrépressible. La tyrannie du mondialisme et de sa vassale république maçonnique se renforce de jour en jour. Le déferlement migratoire orchestré pour remplacer nos populations ne rencontre quasi aucune résistance d’une population anesthésiée par une société de consommation qui la tient en esclavage. Le vice et la dévirilisation de notre civilisation finissent d’achever ses capacités à affronter les évènements. Quant au dévoiement de la foi et de la doctrine catholiques par une Rome conciliaire devenue complice du nouvel ordre mondial, il ne fait qu’accentuer la déchristianisation de notre société.

Ce terrible constat devrait avoir pour effet indirect de mettre fin à tout orgueil de ceux qui refusent de se soumettre. Aucun parti, aucun mouvement, aucune association ne peut raisonnablement croire qu’il parviendra seul et par ses propres moyens à restaurer la France. Seule la convergence des forces peut apporter un mince espoir. Encore faut-il pour cela que cette convergence se fasse sur un socle solide qui relie la foi du moine à la volonté du guerrier et à l’imagination du dissident dans le respect de l’héritage d’une France dont la grandeur a réellement démarré avec le baptême de Clovis.

D’emblée, il faut désamorcer une crainte : la convergence n’est pas l’uniformité. La convergence est la coordination de l’agir au service d’un bien commun.

Il faut obtenir que tous ceux qui aiment sincèrement la France et admettent que celle-ci est une terre chrétienne parviennent à conjuguer leurs efforts.

Civitas peut jouer un rôle moteur dans ce domaine. Il faut que dans les mois qui viennent, cette convergence prenne une forme concrète. Que des conférences, des colloques, des congrès, des manifestations, soient autant d’occasion de convergence. Que des projets communs se mettent en place, au niveau local comme au niveau national. Que des médias alternatifs viennent les relayer. Qu’un réseau prenne forme. Et que Civitas y veille à ce que la défense de la Vérité y prime sur la loi du nombre.

En savoir plus cliquez ici

2709419064.jpg

 

07:34 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 25 juin 2016

La condamnation à deux mois de prison fermes confirmée à l'encontre d'Alexandre Cabriac

1e29e96b-b070-47d1-8209-7235ffa91d3b.jpg

Alors que militants cégétistes et autres extrémistes de gauche mettent les rues de France à feu à et à sang depuis des semaines, le fondateur des Jeunesses nationalistes (JN) et ancien conseiller régional, Alexandre Gabriac, la Cour d'appel a confirmé sa condamnation à deux mois de prison ferme pour une prétendue « manifestation interdite » en septembre 2012 à Paris.

Le jour de la manifestation « interdite », Alexandre Gabriac se trouvait avec des journalistes dans un restaurant éloigné du lieu de rassemblement prévu. C’est alors que d’importantes forces de leur police politique avaient surgi et avaient violemment agressé le chef des Jeunesses nationalistes. Interpellé, il avait été placé durant de longs jours en garde à vue puis déféré.

À travers la capitale, la tchéka avait raflé tout ce qui ressemblait à des patriotes (y compris l’avocat maître P-M Bonneau), soit 57 personnes en tout, sans raison et dont aucune n’a été poursuivie.

La manifestation interdite avait pour but de dénoncer les zones de non-droit et le racisme anti-blanc.

Les nationalistes savent qu’à la longue liste des cités occupées, il ne faudra pas oublier d’ajouter les tribunaux qui devront eux aussi être délivrés d’une présence antifrançaise particulièrement nocive et désastreuse pour notre nation.

Pour participer au combat pour la liberté d'expression cliquez ici

Source Thomas Joly cliquez là

 

14:34 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 24 juin 2016

Brexit : le réveil des peuples !

british_bull.jpg

Lors du référendum d'hier, le verdict du peuple britannique a été sans appel : la souveraineté nationale des États européens est incompatible avec l'appartenance à l'Union européenne…

Retour sur les conséquences politiques en France tout au long de la journée sur Synthèse nationale avec les commentaires de tous les ténors de la droite nationale et identitaire…

2709419064.jpg

09:25 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 21 juin 2016

Synthèse nationale sera présente aux 50 ans de Diffusion de la Pensée française à Chiré en Montreuil (86) début septembre...

13508988_1717313948534508_4453821218392927433_n.jpg

18:17 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 17 juin 2016

Dieppe : l'Etat ne tient plus la situation en main, il interdit la manifestation patriotique...

Diapositive1 - copie 3.jpgQuelques affiches avaient fait leur apparition ces derniers jours : à l’appel de Pegida France (déclinaison nationale du mouvement « contre l’islamisation de l’Occident » apparu récemment en Allemagne), une manifestation était prévue le samedi 2 juillet à Dieppe, pour dire « stop à l’invasion migratoire ». C’était sans compter l’interdiction prononcée par Nicole Klein, préfète de la région Normandie et de Seine-Maritime.

La décision a été confirmée hier par la sous-préfecture de Dieppe : celle-ci invoque notamment « un risque sérieux de heurts et d’incidents violents » entre les partisans de Pegida et les multiples associations qui œuvrent aujourd’hui en soutien aux migrants basés à Dieppe. Une telle manifestation aurait par ailleurs nécessité la présence « en nombre » des forces de l’ordre, déjà pleinement mobilisées par l’Euro de football et l’état d’urgence, rappelle-t-on à la sous-préfecture de Dieppe.

Pour Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, associé à la démarche de Pegida, cette interdiction est « une décision politique lamentable » destinée à « entraver la liberté d’opinion ».

12:35 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 16 juin 2016

Bruno Mégret : "Il faut cesser d’affirmer que le terrorisme islamique n’aurait rien à voir avec l’islam"

IMG_5572.jpg

Bruno Mégret Le Chêne (n°83) cliquez ici

Le terrorisme est devenu aujourd’hui une préoccupation majeure des Français et de ce fait un enjeu central du débat politique. Et à juste raison car la menace est maintenant claire et durablement installée. Le ministre de l'Intérieur, le premier Ministre et le président de la République expliquent d’ailleurs à longueur d'antenne que la France serait en guerre. Mais il ne s'agit là que de simples paroles. Car, si nous sommes en guerre, il conviendrait de désigner clairement l'ennemi et de prendre les mesures défensives et offensives qui s'imposent. Or, rien de tel n’a été accompli. Il y a certes l'état d'urgence, mais il ne fait que redonner à la police un minimum de moyens d'action que les dirigeants du système lui avaient retiré par l'accumulation de lois prétendument protectrices des libertés. Quant à la politique menée en Syrie et en Irak, elle est timide et ambiguë. Combattre Bachar el-Assad, seul capable de faire reculer l’Etat islamique sur le terrain, revient pratiquement à soutenir Daesch. Et ce ne sont pas les quelques bombardements symboliques que nous lui infligeons qui peuvent avoir une quelconque efficacité stratégique. Si Daesch n’avait que la France comme adversaire, il pourrait prospérer.

Il n’y a cependant pas lieu de s’étonner de cette impéritie car la situation dramatique que nous connaissons est la conséquence directe de la politique voulue par les dirigeants du système. Le terrorisme est en effet le fruit vénéneux de la politique d’immigration qu’ils conduisent depuis quatre décennies. En faisant venir sur notre sol des millions et des millions d'étrangers dont beaucoup sont musulmans, on a installé l’islam dans notre pays. Un islam dont chacun sait qu’il est incompatible avec les valeurs de notre civilisation, avec les principes de la République et avec notre mode de vie européen. Un islam qui véhicule de surcroît un projet hégémonique, offensif et guerrier à l’encontre de ceux qu’il considère comme des «infidèles». Ce sont donc bien les dirigeants du système qui ont semé les germes de la haine et du terrorisme.

Plus grave encore, les gouvernements successifs, refusant de voir le danger, ont tenu à ces populations un discours de faiblesse et d’autoculpabilisation. Au lieu de parler avec fermeté aux étrangers nouveaux venus en les sommant de se soumettre à nos valeurs et à nos lois pour prix des avantages économiques et sociaux qu’ils recevaient, on leur a laissé croire qu'ils n’avaient aucun devoir à notre égard et qu'ils avaient même tous les droits en réparation des prétendues injustices passées et présentes commises à leur encontre. On leur a ainsi instillé l’idée qu'ils étaient victimes de l’action colonisatrice de notre pays et qu’il subissaient aujourd’hui l’intolérance et le racisme de nos compatriotes. Les tenants du politiquement correct ont ainsi délibérément suscité au sein de ces populations un ressentiment profond à notre égard qui prend chez certains la dimension d'une haine agressive et meurtrière. De ce fait, une partie non négligeable de la population musulmane présente sur notre sol considère comme légitimes les actions terroristes lancées contre nous. Aussi faut-il cesser d’affirmer comme le fait encore M. Hollande que le terrorisme islamique n’aurait rien à voir avec l’islam. Il a au contraire tout à y voir puisqu’il se nourrit idéologiquement des sourates les plus agressives du Coran et qu’il trouve ses militants et ses soutiens parmi les adeptes de cette religion.

Face à cette situation profondément dégradée, il est donc illusoire de penser qu’on pourra résoudre le problème par de simples mesures sécuritaires. Il est en effet pratiquement impossible d'empêcher quelques individus inconnus des services de police de se procurer des armes et de se livrer à des exactions meurtrières. En réalité, le terrorisme ne pourra être durablement éradiqué que si l’on accepte d’en comprendre les causes et que l’on s'attaque enfin à la racine du mal. Si le terrorisme vient de la politique d’immigration conduite par nos dirigeants et s’il est lié à l’islam qu’ils ont ainsi installé sur notre sol, il est temps d’en tirer les conséquences par trois mesures d’envergure.

Il faut d’abord stopper toute nouvelle immigration. Chacun sait maintenant que ce phénomène provoque dans notre pays d’innombrables drames dont le terrorisme. Il est dès lors indispensable «d’arrêter les frais» et de cesser d’aggraver chaque jour un peu plus le problème en augmentant le nombre d’étrangers et de musulmans présents sur notre territoire.

Ensuite, il faut changer radicalement le discours officiel des autorités à l’égard des immigrés et exiger d’eux qu’ils respectent nos lois, nos valeurs et notre identité.

Enfin il convient d’être dorénavant très clair à l’égard de la religion islamique sur notre sol. Il faut dire aux musulmans qu’ils sont minoritaires dans une nation européenne et chrétienne et qu’ils doivent donc, comme le Coran les y autorise, renoncer à appliquer les préceptes de la charia contraires aux lois et aux principes de notre pays. Et pour ceux qui refuseraient d’adapter ainsi leur pratique, il est temps d’en revenir à un principe simple : l’assimilation ou le départ. Dans cet esprit, il est nécessaire de fermer les mosquées, d’expulser les imams et de dissoudre les associations qui refuseraient de s’engager dans cette voie, la seule qui permette à l’islam de subsister sur notre sol sans compromettre le maintien de notre nation.

Qui pourra mettre en œuvre une telle politique de sauvegarde de la France ? Sûrement pas ceux qui sont responsables des agressions qu’elle subit.

Source LVCI cliquez là

09:41 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 14 juin 2016

Le nouveau Bureau politique du Parti de la France

651257RogerHoleindreCarlLang.jpg

Roger Holeindre et Carl Lang

Un communiqué de Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France :

Samedi 11 juin s'est déroulé à Paris le Bureau Politique du Parti de la France qui a notamment accueilli ses nouveaux membres élus lors du Congrès du 7 mai dernier.

Le Bureau Directeur du PdF suivant a été élu à l'unanimité, sur proposition de Carl Lang, Président de notre mouvement :

Myriam Baeckeroot : Trésorière
Roger Holeindre : Président d'honneur
Martine Lehideux : Vice-Présidente
Thomas Joly : Secrétaire général
Plusieurs Délégués nationaux ont également été nommés :

Jean-Claude Rolinat : Délégué national aux élus du PdF
Nicolas Goas : Délégué national aux étudiants du PdF
Dominique Slabolepszy : Délégué national aux élections
Gilles Arnaud : Délégué national à la communication

07:16 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La Ligue francilienne profite de son quatrième anniversaire pour publier son manifeste :

Logo-LF-50-x200-détouré.png

La Ligue francilienne, la dynamique organisation identitaire présidée par notre camarade et ami Hugues Bouchu, va bientôt fêter ses quatre ans d'existence. A cette occasion, elle publie un manifeste destiné à préciser son engagement auprès des habitants de la région parisienne. D'ores et déjà, nous pouvons vous annoncer qu'elle sera présente le dimanche 2 octobre prochain à la Xe Journée de Synthèse nationale à Rungis. Ce sera pour nos lecteurs l'occasion de rencontrer ses responsables. En attendant, nous vous proposons de lire le manifeste et de consulter le site de la Lige francilienne cliquez ici

Qui sommes-nous ?
La Ligue Francilienne est une association créée le 2 juillet 2012.

L’objet de l’association est de « concourir à l’expression démocratique en Île-de-France en assurant la promotion et la défense des identités historiques et des libertés publiques des habitants de cette région ».

Lancé en 2012, à l’initiative de plusieurs responsables politiques et associatifs engagés au service des peuples européens et de leur commune civilisation, la Ligue Francilienne est une constellation d’associations et d’adhérents directs, qui agissent pour :

- Œuvrer pour des régions autonomes, dans une France forte et une Europe souveraine, afin de protéger nos peuples et notre civilisation.

- Combattre sans relâche toute religion qui tenterait de soumettre les Européens à des idées et des mœurs incompatibles avec les fondements mêmes de notre civilisation.

- Stopper l’immigration humaine et culturelle qui tend à transformer l’Europe en une société multiethnique, multiraciale, et donc multiraciste. L’Europe, de Brest à Vladivostok, est une terre historiquement de culture celte, slave et gréco-romaine.

- Se défaire des systèmes financiers internationaux actuels, ce qui serait rendu possible à l’échelle d’une Europe souveraine, détachée de l’influence mondialiste des États-Unis.

- Favoriser une économie privilégiant les échanges locaux à échelle humaine, respectueuse des hommes et de leurs sols.

- Instaurer un véritable protectionnisme européen, afin de permettre aux entreprises et aux hommes d’Europe d’être protégés face aux autres blocs continentaux.

- Sa forme confédérale permet à la Ligue Francilienne d’affilier des adhérents individuels, mais aussi des associations à but politique, culturel ou autres (collectifs de citoyens, syndicats, associations de consommateurs, etc…) tout en respectant leur indépendance, leur personnalité juridique, leur logistique et leur liberté de ton et de parole.

Si vous aussi, vous partagez nos valeurs, alors n'hésitez pas : rejoignez-nous !

Rappelons qu'en janvier dernier la Ligue francilienne avait invité Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, à son dîner amical cliquez ici

02:20 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 13 juin 2016

Samedi 2 juillet : Dieppe dit "STOP à l'invasion migratoire !"

Diapositive1 - copie 3.jpg

10:31 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 04 juin 2016

Conférence de Vincent Vauclin (La Dissidence) à Paris le 26 Juin 2016

conference-vincent-vauclin-dissidence-francaise.png

18:12 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 01 juin 2016

Lundi 13 juin : une conférence de Patrick Gofman à Caen

conf.PG-Caen-13_6_16.jpeg

Lundi 13 juin, à l'invitation du PdF14, Patrick Gofman, écrivain nationaliste et ancien étudiant trotskiste de Caen, tiendra conférence sur le thème "le trotskisme dégénéré".

En introduction, Bruno Hirout, délégué départemental du Parti de la France du Calvados, interviendra sur "les devoirs du nationaliste contemporain".

Les deux interventions seront suivies d'un apéritif militant servi sur place. L'entrée est à 5 euros, toute autre information à l'adresse pdfcalvados14@gmail.com !


trots dege.jpgLe trotskisme dégénéré
, commandez le livre cliquez ici

Le commander en en ligne cliquez là

01:16 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 29 mai 2016

Un demi-millier de jeunes identitaires investissent la place Monge à Paris

La manifestation "On est chez nous !" cliquez ici a rassemblé 500 jeunes identitaires hier samedi dans le centre de Paris. Partout, après Rome, Madrid, Athènes et Bruxelles la semaine dernière, le mouvement d'opposition à l'islamisation de l'Europe se fait entendre...

gi.jpg

10:56 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 27 mai 2016

Gabriele Adinolfi lance un cycle de formation politique en français

ob_a5a442_adinolfi-21.jpg

Gabriele Adinolfi, directeur de l'Institut Polaris (Rome) et initiateur du Projet Lansquenet, donnera régulièrement, à partir du samedi 28 mai prochain, des cours de formation politique pour la formation de cadres agissant en métapolitique, en politique, en communication et en économie.

1er Cours en simultané en ligne "Que faire et comment faire", samedi 28 mai à 11 h avec comme thème : "Pouvoir, Etat, Système, Agir à l'âge des satellites"

On pourra les suivre de toute la France et des pays francophones par une simple connexion internet. Pour cela s'inscrire à l'avance en envoyant un mail à lanzichenecchi@outlook.it Par retour vous recevrez les instructions élémentaires à suivre. Il est conseillé de se regrouper à plusieurs personnes autour du même ordinateur pour optimiser les limites de connexion. Les Parisiens pourront y assister physiquement.

13:05 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 22 mai 2016

Paris : la procession en mémoire de St Martin acclamée par les Parisiens

13232918_863717257071759_2893640043527259455_n.jpg

L'association Oriflammes ne manque jamais une occasion de surprendre. Avec peu de moyens, elle réalise des événements marquants que quelques mauvaises langues jugeraient volontiers anachroniques. Voyez donc...

Il y a deux ans elle avait organisé une procession en honneur de St Louis dans les rues de certains quartiers parisiens réputés comme étant plutôt habités par des populations allogènes. Ce n'était pas évident, et pourtant, le succès fut au rendez-vous. Et cette année, Oriflammes a récidivé en honorant triomphalement la mémoire de St Martin (né il y a 1 700 ans) par une nouvelle procession dans le centre de Paris. Procession qui ne passa pas inaperçue. Il faut dire qu'Oriflammes n'avait pas hésité à donner à cette manifestation un certain éclat. Tout y était : fanfare royale (plus de 50 musiciens en uniformes), une trentaine de joueurs de cornemuses en kilts, des troupes de scouts, des dizaines de bannières de chrétienté fièrement portées, des abbés ensoutanés en pagaille et même une délégation de Coptes venus d'Egypte, et bien sur, le sympathique choeur Montjoie St Denis pour fermer la marche qui rassembla plusieurs milliers de participants. 

Que l'on soit croyants ou non, force est d'admirer ce type de démonstrations qui ressuscitent dans notre peuple un sentiment de fierté identitaire trop souvent bafoué par les démonstrations tapageuses des organisations islamistes qui imposent leurs coutumes sur notre sol. Pour s'en convaincre, il suffit d'avoir assisté à cette procession et d'avoir observé les réactions des Parisiens sur les trottoirs. L'étonnement du début laissant vite la place à l'intérêt qui, bien souvent, se transformait en approbation.

Félicitons Oriflammes et ses dynamiques animateurs pour cette heureuse initiative.

13254609_863717280405090_4256243118164857868_n.jpg

Le film relatant cet événement est en ligne cliquez ici

11:00 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 21 mai 2016

A Lyon : le GUD rend hommage à la mémoire de Dominique Venner

13256150_1715874515359362_6163443496661303952_n.jpg

Communiqué du Groupe Union Défense (Lyon) :

Le 21 mai 2013, Dominique Venner se sacrifiait dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. Par ce geste sacrificiel, il a voulu réveiller la longue mémoire des Européens en "dormition".

Ce matin, une banderole en son hommage a été accrochée sur un des ponts du Vieux-Lyon.

Son message est clair : L'Europe s'insurge contre la fatalité !

"Concernant les Européens, tout montre selon moi qu'ils seront contraints d'affronter à l'avenir des défis immenses et des catastrophes redoutables qui ne sont pas seulement celles de l'immigration. Dans ces épreuves, l'occasion leur sera donnée de renaître et de se retrouver eux-mêmes. Je crois aux qualités spécifiques des Européens qui sont provisoirement en dormition. Je crois à leur individualité agissante, à leur inventivité et au réveil de leur énergie. Le réveil viendra. Quand ? je l'ignore. Mais de ce réveil je ne doute pas."

Le choc de l'histoire, Dominique Venner, éd. Via Romana, 2011, p. 34

12:26 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 19 mai 2016

Richard Roudier ce jeudi soir à Toulouse

13263819_1303780849649451_228337408536608737_n.jpg

13:24 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 13 mai 2016

Dernière minute : la mobilisation populaire contre les provocateurs de l'anti-France a payé. LE BRAILLEUR BLACK M NE VIENDRA PAS A VERDUN LE 29 MAI !

black-m-les-yeux-plus-gros-que-le-monde-d17.jpg

La mobilisation patriote a payé.

La décision a été prise jeudi soir à la mairie de Verdun lors d’une réunion de la majorité et annoncée ce matin. Le concert de Black M prévu le dimanche 29 mai à 21h au cours des commémorations du centenaire de la Bataille de Verdun est annulé.

Depuis plusieurs jours déjà, « une polémique d’ampleur sans précédent a été orchestrée. Nous assistons à un déferlement de haine et de racisme. Nous sommes alertés par les services de l’État de risques forts de troubles à l’ordre public », lit-on dans le communiqué publié par la mairie de Verdun vendredi matin.

Le trouble à l’ordre public et la sécurité, « c’est la première raison » de l’annulation confie Samuel Hazard, le maire de Verdun. « Je pense que la polémique va retomber mais je ne peux pas prendre le risque ».

Comme quoi la résistance peu l'emporter... mais restons vigilants.

11:27 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Black M à Verdun. La pression monte pour faire annuler le concert du 29 mai

verdunblack_m.jpg

Verdun (Breizh-info.com) – Les réseaux sociaux se mobilisent massivement dans l’affaire Black M. Ce rappeur, invité par des collectivités de Verdun, dont la municipalité, doit venir jouer devant des scolaires en marge des commémorations du centenaire de la bataille de Verdun. La présidence de l’Élysée ainsi que le secrétariat d’État aux anciens combattants, un temps mis en cause, ont nié toute responsabilité dans l’organisation de ce concert, ce que conteste le maire de Verdun, M. Hazard : « C’est une proposition qui avait été faite par l’État. Ce choix a été un choix collectif lors du comité interministériel du Centenaire qui s’est déroulé à Paris en présence du ministre, du département… Personne ne s’est élevé contre ce choix ».

Les raisons de la colère d’une partie des Français ? Plusieurs chansons de son groupe d’origine, Sexion d’Assaut. Et notamment l’une d’entre elle, intitulée « Désolé », dans laquelle il qualifie la France de pays de « Kouffars », c’est à dire de mécréants, en Islam. Le mot « kouffar» est régulièrement employé par l’État islamique pour nommer ceux que les islamistes doivent attaquer et égorger partout dans le monde. Pour le maire de Verdun « le terme de kouffar ne signifie pas mécréant dans la bouche de Black M, mais qui se voile la face » (sic). Plutôt qu’un stage de déradicalisation, Black M aura gagné le pactole : 150 000 € pour jouer devant des scolaires, Allemands et Français, en fin de journée du 29 mai 2016, pour clôturer les commémorations d’une bataille et d’une guerre qui firent des centaines de milliers de morts parmi les Européens.

En effet, selon Le Figaro qui révélait l’information, « le concert, qui sera gratuit pour les jeunes, n’est pas financé par la Mission du centenaire, mais par la communauté d’agglomération de Verdun. Cependant, la mairie a demandé une subvention de 67.000 euros à la Mission du centenaire. Or, celle-ci peut financer à hauteur de 40% les frais. On peut donc estimer le prix du concert de Black M à 150.000 euros […] Interrogé, le maire de Verdun refuse de donner le montant exact de la soirée.«Quelle importance a le coût financier par rapport au sacrifice de nos aïeux il y a un siècle, dont je rappelle qu’ils furent nombreux à venir d’ex-colonies d’Afrique?»

Une belle récompense pour un chanteur interdit d’antenne en Belgique pour antisémitisme , ou pour quelqu’un dont le groupe chantait , dans une autre chanson « Je crois qu’il est grand temps que les PD périssent, coupe leur le pénis, laisse les morts, retrouvés sur le périphérique” .

Si, comme nous l’expliquions mercredi 11 mai, des personnalités politiques ont rapidement réagi – le Front national, ainsi que Thierry Mariani ou Hervé Mariton pour Les Républicains réclamant la déprogrammation du chanteur – ce sont les réseaux sociaux qui restent le plus mobilisés. Dans toutes les régions, beaucoup prévoient de « monter à Verdun », le dimanche 29 mai si le concert n’est pas annulé. La Bretagne – qui paya un lourd tribut durant la Grande Guerre – n’est pas en reste. Adsav, le parti du peuple breton, a envoyé un communiqué cinglant, dans lequel il annonce : « nous ne laisserons pas la mémoire de nos aïeux bafouée le jour de la commémoration ! Trop de nos ancêtres furent sacrifiés dans cette guerre inutile entre européens (pour un pays dont nombres ne parlaient pas la langue) pour les humilier cent ans plus tard avec cette pseudo-cérémonie aux allures de programme de télé réalité. Nous serons présents pour faire entendre la voix de nos pères, sous nos bannières, et le poing serré. Côte à côte, tout comme les soldats français, bretons, flamands et des autres nationalités en souffrance durant cette boucherie. On ne joue pas avec la mémoire des enfants de Saint-Anne d’Auray.».

Gilles Pennelle, pour le Front national, s’est lui fendu , après son communiqué, d’une vidéo de quelques minutes prise à Verdun même, devant le mémorial, là où est enterré notamment l’un de ses ancêtres « tué à l’ennemi » en 1916. cliquez ici

Enfin, y compris au sein de la rédaction de Breizh-info.com, l’un de nos journalistes, Yann Vallerie, a publié (en son nom) sur son compte facebook une vidéo dans laquelle il appelle à empêcher le concert de Black M si celui ci devait avoir lieu, « par respect pour les centaines de milliers d’Européens morts au combat. Par respect pour nos ancêtres Bretons sacrifiés dans les tranchées ». Une vidéo déjà visionnée des dizaines de milliers de fois, signe d’un vrai ras le bol pour une partie de l’opinion, de se sentir humilié constamment par des choix idéologiques douteux.

Le maire de Verdun lui, maintient pour le moment le concert, public, gratuit, et ouvert à tous, y compris à des opposants nombreux, ce qui pourrait occasionner du trouble à l’ordre public. Selon Samuel Hazard, cette polémique « est orchestrée par un parti d’extrême droite, le Front national ». Pour lui, le chanteur Black M est bien « plébiscité actuellement par les jeunes comme aucun autre artiste français, parce qu’il est tout simplement un enfant de la République. Il est français d’origine guinéenne. 80 nationalités ont combattu à Verdun. C’est aussi, à travers Black M, une façon de rendre hommage à ces soldats coloniaux qui se sont battus pour la défense de la France ».

Depuis 48h, les standards de la mairie de Verdun, de la Préfecture, des collectivités locales sont pris d’assaut par des opposants au concert en colère. Conséquence directe de la mobilisation : la mission du Centenaire a décidé de ne plus verser la subvention prévue pour ce concert. Soit 67.000 euros en moins sur un budget total de 150.000 euros. Reste désormais à savoir qui remportera la bataille de Verdun, version 2016 …

09:33 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le 29 mai, TOUS A VERDUN !

Verdun.png

Un communiqué d'Yvan Benedetti Jeune nation cliquez ici

Le président de leur république aurait choisi en concertation avec la chancelière allemande le rappeur Alpha Diallo, se faisant appeler « Negre M » (« Black M »), pour clôturer la cérémonie de célébration du centenaire de Verdun, le 29 mai prochain. Ainsi, celui qui qualifie dans ses « chansons » les Français de « kouffars » (les « mécréants » du Coran voués à l’enfer), irait danser et chanter au-dessus des têtes et des tombes des 700 000 Français et Allemands, envoyés à la boucherie, qui ne se sont pas défilés et qui sont tombés au champ d’honneur, victimes du devoir. Le devoir de courage jusqu’au sacrifice de leur vie pour défendre leur patrie, c’est-à-dire l’exact contraire de toutes les valeurs dont le rappeur raciste anti-blancs français transgenique est porteur. On dit qu’à la fin de la guerre il n’y avait pas un Français qui n’avait pas perdu un proche dans cette bataille.

Et bien j’appelle les descendants de tous ceux dont un ancêtre a péri dans cette guerre et tous les Français attachés à leur mémoire, à nous rejoindre le 29 mai prochain à Verdun pour empêcher l’ignominie du sacrilège qui se prépare en ce lieu où souffle l’esprit de la terre et des morts ! Je les invite à nous rejoindre afin de signifier à Hollande, Merkel et leur rappeur : « Verdun, on ne passe pas ! »

00:54 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 12 mai 2016

Verdun : même les nationalistes corses s'en mêlent...

PHOTI.jpgSangue Corsu cliquez là

Pour la commémoration du centenaire de la bataille de Verdun qui se déroulera au Parc de Londre à Verdun (Lorraine), bataille durant laquelle sont morts des centaines de milliers de soldats français (et Allemands), parmi lesquels des bretons, des corses, et des tirailleurs africains, la caste au pouvoir a choisi de marquer le coup, en invitant comme tête d'affiche pour un concert, une star montante du "Rap français"....

Tentative d'humiliation des masses européennes par l'oligarchie mondialiste, et clientélisme agressif vis à vis des masses immigrées et des jeunes en général, le gouvernement de François Groland s'enfonce un peu plus dans les abysses de l'indignité. "Black M" est non seulement un "rappeur" (le rap étant totalement étranger à la culture européenne), mais un rappeur qui comme tant d'autres a déjà pris plaisir à cracher plus ou moins sur la France, en n'hésitant pas à la qualifier de pays de "Koufars" (mécréants; en arabe) dans un de ces texte.

Effectivement la France, comme ses voisins européens est devenue un pays où la seule spiritualité réside dans le fait de croire aux pouvoir de l'argent et sa religion est le consumérisme. Mais quand un "musulman" qualifie un pays de "Koufars", il ne se contente pas d'émettre un avis amical, il exprime tout simplement son mépris vis à vis de ce pays. Ces mêmes "croyants" qui gagnent leurs vies grâce à une forme de musique qui ne fait la promotion que du consumérisme et de la décadence à longueur de texte (culte de l'argent, du gangstérisme, du bling bling et de femmes de petites vertus) et qui sont promus aujourd'hui par les mêmes qui ont contribué à ce que la France devienne un pays de "Koufars"....

Il faut vraiment ne plus être sensible au BEAU, pour oser mettre en avant un vulgaire "rappeur" africain qui gesticule et postillonne dans le micro, pour rendre hommage à des centaines de milliers de "poilus" européens, totalement étrangers à ce mode d'expression aux antipodes de la musique et des voix polyphoniques européennes. Car s'il est vrai que des tirailleurs africains sont morts pour la France, au même titre que des milliers de corses et de bretons, cela ne justifie pas le fait de s'infliger un tel supplice. Un concert avec les plus belles voix d'Europe, mêlées à celles de délégations africaines aurait été bien plus respectueux pour tout le monde. Mais cet épisode incarne tout simplement l'état de putréfaction non seulement de l'élite française mais aussi d'une partie importante des masses qui effectivement sont TOUTES "mécréantes" dans le sens où elles sont incapables de distinguer le beau du médiocre. Un épisode de plus qui ne peut que confirmer la volonté d'un certain nombre de corses de se séparer définitivement de ce pays en perdition, avant que l'on nous impose un concert de "Kenny Arkana" au col de Teghjime, ou de "JUL" au stade de Furiani...

On notera que il y a quelques semaines, la communauté maghrébine de Lyon s'est mobilisée suite à l'appel lancé par un de ses "Youtubeur" afin d'empêcher le rappeur "Booba" de faire son concert, car ce dernier aurait insulté les "beurettes" dans un de ses morceaux. Nous espérons que les français seront capables de faire de même cette fois, pour empêcher que la mémoire de tout nos "poilus" ne soit pas deshonnorée par les traîtres du gouvernement et leurs sous-traitants issus des masses immigrées, sans oublier les collabos de souche européenne toujours prêts à justifier l'injustifiable par manque de discernement dû à leur aliénation à la pensée globaliste...

23:41 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Verdun, face à la provocation du pouvoir, la mobilisation populaire s'organise

13220957_1712640449016102_8109516151634045480_n.jpg

21:33 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 11 mai 2016

Black M à Verdun : la riposte s'organise

Black_Mesrimes.jpg

Communiqué de Terre et peuple (Lyon) :

Nous apprenons la venue du rappeur Black M pour les commémorations de Verdun. Ceci est vraiment inadmissible !

Il n'est pas acceptable qu'un raciste anti-Français puisse se produire lors de ces hommages.

Nous demandons à la Ville de Verdun d'annuler son concert.

Nos anciens, qui se sont sacrifiés sur les champs de bataille, méritent beaucoup mieux que cela. Les Français en ont ras le bol de se faire insulter et mépriser par des "élites" qui font honte à notre si beau pays.

Pour exprimer votre mécontentement :

Mairie de Verdun :

contact@grandverdun.fr 

communication@grandverdun.fr

Tel : 03 29 83 44 22

Lire aussi sur Riposte laïque cliquez ici

09:47 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 09 mai 2016

L'intervention de Roland Hélie dimanche au rassemblement en honneur de Jeanne d'Arc :

images.jpgDimanche 8 mai 2016,

St Augustin, Paris

13:41 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook