Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 13 octobre 2016

DIMANCHE PROCHAIN, LE PARTI DE LA FRANCE SERA A LA LA MANIF POUR TOUS !

16oct.jpg

Carl Lang et les cadres du Parti de la France vous donnent rendez-vous dimanche 16 octobre à 12 h 30 devant la sortie RER C (station Avenue Foch ) à l'angle de  la PLACE DE LA PORTE DAUPHINE (Place Maréchal de Lattre de Tassigny) et du Boulevard FLANDRIN (à hauteur du n° 91) .

18:44 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 06 octobre 2016

Renaud Camus annonce sa candidature à la Présidentielle

22:03 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 08 septembre 2016

Un nouveau voyage organisé en Syrie fin octobre

2655305lpw-2655336-article-topshots-jpg_3284213_660x281.jpg

L’association de La Communauté Syrienne de France, dans le cadre du projet « Solidarité Syrie », organise son 6e voyage de solidarité au cœur du la SYRIE dans la 4e semaine de mois octobre 2016, en coordination avec des associations locales et les autorités locales.

Programme

Un programme d’une semaine vous invite à découvrir les richesses culturelles et historiques de la Syrie et quelques joyaux du patrimoine syrien et du patrimoine de l’humanité (Palmyre, Ougarite…). Pour faire une plongée dans l’actualité et approcher la réalité de la guerre actuelle, nous vous proposerons de rencontrer le peuple syrien qui se tien debout : soldats, civils, personnalités politiques ainsi que les journalistes qui sur le front couvrent cette actualité brûlante. Nous vous encourageons vivement à partir à la découverte de la Syrie authentique, d'hier et d'aujourd'hui…

Les villes à visiter : Damas, Lattakia, Tartous, Homs, Hama (dans des zones entièrement sécurisé par l’autorité Syrienne).

Le programme détaillé vous sera transmis ultérieurement dès sa finalisation et sa validation terminées.

Nous vous invitons à participer à ces circuits dans en Syrie, organisés pour un groupe de 15 personnes et découvrir l’autre visage de la Syrie.

Renseignements : rcsfrance@gmail.com

Pour tout renseignement : 06 05 60 56 79

Sur les précédents voyages lire :

sn syrie pouquoi.jpg

En savoir plus cliquez ici

Le commander en ligne cliquez là

22:49 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 30 juillet 2016

Brest : une élue d'extrême gauche s'amuse de l'assassinat du prêtre normand et le qualifie de pédophile

julie-le-goic.jpg

L’élue d’extrême-gauche brestoise Julie Le Goïc, connue pour son engagement en faveur de l’imam salafiste de Brest (voir ici) et son soutien aux filières de migrants clandestins, vient probablement de commettre la provocation de trop : une apologie d’acte de terrorisme en bonne et due forme.

Sur son compte Twitter, Julie Le Goïc s’amuse publiquement de l’exécution barbare du Père Hamel à Rouen, suggérant qu’il était pédophile et que sa récompense pour avoir été égorgé par deux djihadistes serait “70 enfants de choeur”. Une analogie à la promesse faite aux musulmans engagés dans le djihad de recevoir 72 vierges au paradis s’ils meurent au combat.

julie_goic-pretre-egorge-768x332.jpg

Les connaisseurs de la vie politique brestoise se rappellent que cette anarcho-gauchiste, élue en 2014 sur la socialiste de François Cuillandre avant de s’en dissocier, avait introduit des clandestins musulmans dans la salle du conseil municipal de Brest récemment. Une scène ubuesque – et filmée – qui s’était terminée par de la casse de matériel et des menaces à l’encontre des élus (voir ici et ici).

BREIZ ATAO a régulièrement dénoncé dans ses colonnes le soutien actif de Le Goïc aux salafistes de Brest au nom de “l’antiracisme” ainsi que son aide aux filières d’immigration clandestine de la mafia albanaise musulmane opérant dans la ville. L’impunité dont elle bénéficie – comme l’avait à nouveau démontré l’émeute qu’elle avait orchestrée lors du conseil municipal – signalant la complicité active de la gauche socialiste avec cet élément radical.

Source Breiz atao cliquez ici

via Thomas Joly cliquez là

23:22 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 16 juillet 2016

Ce qui va arriver...

13754316_1754342588168235_720099928644469903_n.jpg

11:40 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 09 juillet 2016

Que du solide, on vous le dit...

ob_71e2c8_juppe-fermete.jpg

09:53 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 01 mai 2016

REFLEXes est-il hitléro-trotskyste ?

reflex.jpg

Max Hime & ses amis

Depuis des décennies, le site d'information REFLEXes sévit à l'encontre de tout ce qui lui paraît relever de "l’extrême droite". Son activité consiste pour beaucoup, suivant les critères de ces grands démocrates, à compiler des données sur les individus jugés "dangereux", leurs activités, leurs proches. Ce travail de taupe est généralement suivi de délations publiques via ledit site. On peut imaginer que ces renseignements sur les personnes ainsi suspectées d'idées ou d'activités fascistes puissent être communiquées à d'autres réseaux actifs dans les administrations, la justice … REFLEXes semble aussi avoir inspiré de nombreux organes similaires comme LA HORDE, FAFWATCH, LES ENRAGES, etc … Après des décennies de publication, le site n'affiche toujours aucun directeur de publication, aucune adresse physique, et il n'y a pas la possibilité d'y exercer un quelconque droit de réponse. Des gens peuvent donc être mis au pilori, dénoncés de diverses manières, leur carrière menacée, leurs proches atteints, et cela sans qu'ils puissent se défendre.

Cette situation est illégale et punie par la Loi en la confiance en l'économie numérique. A l'évidence, REFLEXes s'apparente bien plus à une publication professionnelle structurée, soumise de fait au droit de la presse, qu'à un blog de collégiens qui pourrait effectivement prétendre légalement à garder l'anonymat. La chose, cependant, n'a jamais semblé émouvoir nos gouvernements de droite comme de gauche ! De la même façon que les revendications d’agressions à l'encontre des supposés mal pensants, comme par exemple les paisibles Antigones ce 14 avril dernier, et publiées sur LA HORDE. Elles constituent pourtant autant d'aveux que d'incitations à la violence ! Cette incroyable impunité, ainsi que sa longévité, a contribué petit à petit à ce que REFLEXes devienne pour les médias une sorte de référence en matière d’extrême droite, ou de quoi que se soit de prétendue comme tel, comme si ces informations venaient d'un média ordinaire, voire institutionnel.

Cette attitude est d'autant plus curieuse pour des journalistes professionnels que l'équipe de REFLEXes n'a jamais caché son hostilité envers les démocraties occidentales. C'est fort bien expliqué par la plate forme « antifa-net » , créée par la même équipe  : « dans cette guerre qui nous oppose en premier lieu à la société marchande, à l’état sécuritaire et à l’ordre moral, les fascistes et les nazi sont  nos ennemis et ceux du mouvement social comme le sont la police, l’armée, les juges, les procureurs et tous les représentants de l'ordre social et moral actuel …  »

Il n'y a donc rien d'étonnant à ce qu'une récente plainte à l'encontre de REFLEXes, ait pu révéler comme directeur de publication un certain Monsieur Yves PEIRAT. Cet individu pourrait bien être le « Don Quichotte poseur de bombes », selon les termes du journal Libération en février 2001. Il avait été condamné à l'époque à un peu de prison pour des attentats à l'encontre, pèle mêle, du consulat d'Italie, de permanences du FN, du garage d'un cadre du même parti, d'un transformateur électrique de la ville de Vitrolles ou de la direction départementale du travail et de l'emploi … Monsieur PEIRAT avait alors déclaré en être venu là de par l'exemple et l’influence de son grand père antifranquiste, ancien cadre du parti ouvrier ouvrier d'unification marxiste - le POUM pour les intimes. Mais est-il au courant que le POUM et ses dirigeants, à l’exception de quelques-uns dont son grand père, ont été liquidés en 1937 par les staliniens espagnols, et non par les franquistes ? Selon la Pravda de l'époque, il s'agissait de dangereux « hitléro-trotskystes. »

En tous cas, la Direction Départemental du Travail et de l'Emploi de Marseille, le FN, ou les transformateurs de la ville de Vitrolles, n'y sont vraiment pour rien …

Quand aux journaleux de la presse bourgeoise en quête d'informations, puissent-ils comprendre que ce ne sont pas les ennemis déclarés de la société actuelle, de ses valeurs et de ses institutions, qui soient les mieux placés pour donner le la de ce qui bien ou pas en politique.

00:28 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 25 mars 2016

Humilions Valls !

12072572_576016675906779_7410096249575870577_n.jpg

A titre de comparaison, le livre de notre ami Emmanuel Albach, qui n'est pas (encore) Premier ministre, Beyrouth 1976, sorti le même jour que celui de Vals s'est déjà vendu à près de 1000 exemplaires ! Alors, humilions Valls encore plus, achetez le livre d'Emmanuel Albach cliquez ici en ligne cliquez là.

10:37 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 14 mars 2016

La France revue et corrigée par les socialistes

942875_10156600273980247_957125109415061685_n.jpg

20:56 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 01 mars 2016

STOP !.... OU PLUS ENCORE D’ISLAMISATION A QUIMPER ?

reunis-sous-la-banniere-de-l-association-quimper-resistance_2127298_660x348.jpg

Claudine Dupont-Tingaud, Présidente de Réagir et Agir

C’est ce refus qu’avaient exprimé plus de 10 000 quimpérois en 1996, habitant essentiellement ces quartiers, dits sensibles, mais déjà en résistance à une soumission islamique rendue visible par deux mosquées (maghrébine et turque) et le projet d’une école coranique entrainant installation culturelle et cultuelle de celui-ci en la capitale de la Cornouaille… Ils furent plus nombreux encore l’an passé, 2015, par pétition papier et internet !

Vingt ans après cette résistance, dans les boîtes aux lettres de ces mêmes zones, une publicité « MUSLIM SHOP QUIMPER » propose des vêtements (hijab, jilbeb (voile intégral) robe trapèze, musc) et plus si affinités… livrés à domicile ou en réunion… Sans doute des tenues permettant d’assister au festival du Film (comique) turc programmé ces jours-ci mais dont est éliminé la projection du si révélateur et accusateur des mœurs musulmanes, le long métrage « MUSTANG » ! Manifestation présentée par la COJEP dont le but est : l’intégration des migrants, le vivre ensemble, la citoyenneté, la lutte contre les discriminations et le racisme… N’en rajoutez plus, ! Car rien ne manque à ce qui pourrait faire tomber le Français ou le Breton de souche, interrogatif, sous le coup des lois Pleven, puis qu’ il lui est impossible d’émettre un choix ou une préférence !

Le vestimentaire ne concerne bien sûr pas que l’espace impur dans lequel se meuvent les femmes dont les appâts sont à dissimuler de l’appétit naturellement sexué des hommes ! Quimpéroises, elles sont, incitées, sur les 300 milliards de kebabs vendus en France, à privilégier ceux de l’une des quinze boutiques de Quimper et, mieux encore, a les composer elles mêmes à partir de la viande halal des trois boucheries spécialisées comme dans les rayons des Grandes Surfaces sous le contrôle des abatteurs musulmans, fonctionnaires finançant la cause islamique. Il s’agit ainsi de flatter un clientélisme religieux en rien freiné par une municipalité privilégiant ce communautarisme électoraliste au détriment d’une simple diversité exogène ou exotique ! Qu’en pensent nos éleveurs de cochons ?

La crise identitaire et économique que connait la Bretagne, et plus encore notre extrême Ouest, est encore aggravée par la migration installée de force par le pouvoir socialiste avec la complicité de maires de touts bords (structures vacancières non occupées, cars scolaires, repas halal etc…) créant par un état dans l’état en favorisant des coutumes opposées aux nôtres comme le révèle l’imam de la mosquée magrébine de Quimper dont l’épouse porte le voile intégral et reconnaît avec angélisme, qu’il est «  de son choix de suivre les principes de l’islam ! » et non de cette république si couramment évoquée.

Il est temps de stopper ce déploiement sur notre ville en invitant son maire, M. Ludovic Jolivet, a organiser un referendum d’initiative communale afin de savoir si notre territoire doit devenir terre d’islam avec l’acceptation de minaret et coupoles sur le centre culturel et cultuel turc de l’ancienne fabrique de galettes bretonnes « Gavottes » comme pourrait le laisser craindre l’actuel chantage et l’arrivée du quota de migrants, musulmans, dont il est, hélas, demandeur ! 

10:59 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 24 février 2016

Quand Jean-Marie écrit à Marine Le Pen...

Le Pen JM 1.jpg

LA LETTRE OUVERTE A MME. MARINE LE PEN,

PRESIDENTE DU FRONT NATIONAL

Madame la Présidente,

Me plaçant exclusivement sur le terrain politique, mais n’ayant plus de contacts, ni avec vous, ni avec les dirigeants du Front National, je vous adresse cette lettre ouverte pour vous faire connaître mon point de vue.

Exclu comme adhérent, je demeure, nonobstant votre dernier recours en cassation contre les procès que vous avez perdus, en particulier celui du « Congrès postal », Président d’honneur du Front National que j’ai fondé il y a quarante-quatre ans, et que j’ai dirigé jusqu’en 2011 avec le soutien et la participation de dizaines de milliers de militants dont les efforts et les sacrifices ont permis la pérennité d’une formation aujourd’hui au premier rang de la politique française.

C’est sous de fallacieux prétextes (interviews à RMC et Rivarol) que j’ai été exclu du Front National ainsi que de votre groupe parlementaire au Parlement Européen où je siège pourtant depuis trente-deux ans. Le complot, puisqu’il s’agissait d’une manœuvre secrète, conçu depuis le congrès de Lyon, à l’initiative, ou, en tout cas, avec le soutien des ambitieux du Carré.

Personne ne peut nier que cet épisode extraordinaire a causé dans le mouvement un malaise profond.

Certains militants sont partis, d’autres ont été épurés, qui avaient fait connaître leur désapprobation publiquement. Le moral de l’appareil en demeure profondément affecté.

Or, si l’on considère que seul le Front National peut, en provoquant un sursaut salvateur aux élections présidentielle et législatives de 2017, arracher notre pays au désastre qui s’annonce, il est indispensable qu’il soit réuni.
La rupture, que certains proclamaient comme totale et définitive, n’a pas atteint son objectif, si celui-ci était la « dédiabolisation ».

Jean-Marie, écarté ! Voici Marine en première ligne : votre retrait stratégique de l’espace médiatique risque d’être irréversible, je le note en passant.

Plus que de ma personne – encore que !- l’exclusion s’est voulue celle de la ligne politique que j’avais incarnée naguère : une ligne droite, non d’extrême droite, mais d’extrême droiture, fidèle à ses principes et à ses objectifs nationaux. Chargé des péchés de ladite extrême droite, j’ai été, comme dans l’Ancien Testament, chassé dans le désert. Morte la bête, effacés les péchés !

Ce fut une mauvaise action, et, plus grave, une mauvaise affaire.

Une mauvaise action, parce qu’injuste et blessante, elle sous-entendait une accusation d’antisémitisme politiquement invalidante, jusqu’alors lancée par les ennemis du FN, mais désormais consolidée puisque reprise depuis nos propres rangs. Victime de cette infamie diffamatoire, en dépit des blessures intimes, et plaçant la France et les Français d’abord, je dirai à l’instar du Roi Henri IV : « La violente amour que je leur porte m’a rendu plus facile le pardon ».

Mauvaise action, ce fut aussi une mauvaise affaire… En effet, le sursaut de la France ne peut être espéré que de la victoire préalable du candidat national, et celle-ci exige une unité sans faille du Front National, fer de lance de la nécessaire majorité patriotique. Or, à l’image du vase brisé de Sully Prudhomme, la fêlure peut devenir brisure.

J’avais espéré que « le séminaire » marquerait une évolution vers l’unité. Las ! La montagne accouchait d’une souris, et quelques rats s’essayaient au grignotage : l’un voulait supprimer le nom Front National, l’autre le défilé du 1er mai…

La force d’un mouvement politique se mesure lors des élections. Les dernières régionales ont placé le Front en tête des formations françaises, avec six millions huit cent mille voix. Mais cette force est surtout constituée par le nombre, la qualité et l’organisation des militants.

C’est sur eux qu’il faut prendre appui dans les circonstances décisives. La démocratie comporte des faiblesses, mais aussi des avantages réels. Il n’y a au FN que deux échelons démocratiques parce qu’élus par le Congrès :

– La présidence, chef de l’exécutif.

– Le Comité Central, composé de 120 membres, dont 100 élus, et 20 nommés par la présidence, véritable parlement du FN. Il doit être statutairement réuni une fois par an ; il ne l’a pas été en 2015 ! J’en demande aujourd’hui expressément la réunion avant les vacances de l’été 2016, avec à l’ordre du jour la question de mon exclusion, l’unité d’action, la stratégie électorale en 2017.

Gagner la bataille de 2017 est un impératif catégorique. La victoire sera une gageure, un de ces miracles qui ont permis au long de l’Histoire la pérennité de la France.

Il faut refermer au plus tôt la faille ouverte, qui, déjà, suscite les ambitions chez de potentiels candidats qui, par leur seule présence, menaceraient vos chances de figurer au second tour.

J’ai le sentiment d’avoir au long de cette année tout fait pour aider à l’unité. Cette lettre est un dernier effort avant qu’il ne soit définitivement trop tard. Par exemple, l’un des nombreux organismes que j’ai fondés, « Cotelec », a aidé par ses prêts les candidats aux élections régionales. J’avais appelé au succès de tous ces candidats, même ceux qui s’étaient compromis dans mon exclusion, montrant ainsi clairement que je mettais l’intérêt de la France et du Front National au-dessus de ma propre et légitime sensibilité.

Des demandes pressantes me conduisent à organiser, si possible à l’intérieur, ou en parallèle avec le Front National, un rassemblement des volontés patriotiques fidèles à la ligne politique d’un changement décisif.

Si notre démarche n’aboutit pas, conscients des terribles dangers qui menacent notre patrie, nous ne baisserons pas les bras, et agirons alors et à regret en dehors du Front National.

Nous espérons de tout cœur que le bon sens, celui du bien commun, l’emportera, et que votre candidature, renforcée par les forces patriotiques en leur totalité, arrachera la victoire.

Jean-Marie LE PEN
Président d’honneur du Front National

La réaction de Bruno Gollnisch cliquez ici

10:01 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 20 février 2016

Après la fermeture du site de l'abbé Pagès, Thomas Joly passe 6 heures en garde à vue...

Cazeneuvecollabo40.png

Paul Le Poulpe Riposte laïque cliquez ici

Qu’est-ce qu’ils doivent se marrer les islamistes. Ils nous ont tué 150 personnes en 2015, et ils ont un gouvernement socialiste qui passe son temps à persécuter les Français qui résistent à l’islamisation et à l’invasion de leur pays.

Nous avons ainsi appris que l’abbé Pagès n’avait plus de site, car ce dangereux prêtre, par ailleurs marginalisé par l’église vaticane, ose montrer la réalité de la barbarie islamique (NDLR cliquez ici).

Sauf que dans la France de Hollande-Valls-Cazeneuve, cela s’appelle de l’apologie du terrorisme et de l’incitation à la violence. Et donc, les flics descendent chez votre hébergeur, barbotent les serveurs (où figurent d’autres clients) et vous n’avez plus de trace de milliers d’articles et de vidéos qui résumaient le combat d’une vie.

C’est au tour de Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, parti présidé par Carl Lang, d’avoir goûté aux joies de la police de l’ineffable Cazeneuve.

Le secrétaire général du Parti de la France a donc passé six heures en garde à vue. Son crime ? Avoir diffusé, comme Riposte Laïque, des photos montrant la barbarie de la décapitation d’Hervé Cornara par l’islamiste Yassin Salhi, ainsi que celle de James Foley décapité par l'État Islamique.

Rappelons que pour avoir diffusé, en exclusivité, cette photo, notre site a subi deux plaintes du ministre de l’Intérieur en personne, celui que nous appelons l’islamo-collabo Bernard Cazeneuve, pour… « atteinte à l’intégrité du cadavre », rien de moins, comme si cela était un contributeur de RL qui avait décapité le malheureux patron.

Dans ce contexte, peu importent les divergences (et nous n’en manquons pas avec le Parti de la France), seule compte la solidarité patriotique, militante et combattante qui doit unir tous ceux qui, amoureux de la France, refusent son invasion, son islamisation et son changement de civilisation.

Nous apportons donc la même solidarité à Thomas Joly que celle que nous avons exprimée à l’abbé Pagès, en sachant que tous deux sont sur la même barricade que nous, au service de la France éternelle et de la liberté.

Lire aussi cliquez là

11:01 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 07 février 2016

Les Enfoirés, dites-vous ?

SN enfoirés système.jpg

08:49 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 01 février 2016

Collecte de médicaments pour la Syrie

12631435_878633138916759_2850663035037353591_n.jpg

Appel de solidarité :

Les Syriens continuent à résister face au terrorisme aveugle orchestré de l'extérieur, mais malheureusement, ils paient très cher cette résistance.

Encore une fois, nous faisons appel à votre générosité et à votre sens de la solidarité, pour aider nos compatriotes qui ont un besoin absolu et vital de médicaments : des antalgiques / analgésiques, des anti-inflammatoires, des antibiotiques, de la cortisone, tout type de traitement du diabète, de l’asthme, de l’hypertension et des maladies cardio-vasculaires.

Ils ont également besoin de tous matériels de soins tels que pansements, bandes de contention, sparadraps etc

Faites le tri dans vos pharmacies, vérifiez les dates de péremption et donnez ce qui ne vous sert plus mais qui peut aider à soulager des souffrances ou à soigner des blessures.

Merci de prendre contact avec l’équipe au 06 05 60 56 79 pour connaître l’adresse de dépôt.

Opération menée par le Rassemblement des communautés syriennes de France qui est intervenu lors de la 9e Journée de Synthèse nationale le 11 octobre dernier cliquez ici

09:22 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 29 janvier 2016

Me Gilbert Collard défendra les Calaisiens agressés samedi dernier...

Gilbert-Collard-va-defendre-gratuitement-Gael-Rougemont-qui-a-pointe-un-fusil-contre-des-manifestants-pro-migrants-a-Calais.jpg

La France entière s'est émue samedi dernier en voyant comment les hordes de migrants, excitées par les petits valets de la haute-finance mondialiste que sont les gauchistes du NPA, ont attaqué une humble famille calaisienne devant son domicile lors d'une manifestation organisée par les partis de gauche.

Et lorsque nos compatriotes ont appris que des membres de cette famille lâchement agressée avaient été embarqués par la police sous le prétexte que l'un d'entre eux, dans un réflexe de légitime défense, avait sorti une (fausse) carabine, cette émotion s'est carrément transformée en colère.

Enfin, la réaction lamentable du maire (Les Républicain) de la ville qui demanda en début de semaine aux victimes de l'agression de déménager ne peut que nous inspirer le dégoût le plus total.

Voilà pourquoi nous ne pouvons que saluer la décision de Me Gilbert Collard de prendre en charge la défense de la famille calaisienne.

Synthèse nationale

08:08 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 26 janvier 2016

Il reste deux places pour le voyage en Syrie organisé en février

Diapositive1.jpg

Communiqué de la Communauté syrienne de France :

En solidarité avec le peuple syrien, et suite à la réussite des voyages de solidarité d'avril, août et novembre 2015, La Communauté Syrienne de France organise un quatrième voyage au cœur de la Syrie, fin février 2016. Lors de ce voyage, seront organisées des visites accompagnées des principaux musées, des sites historiques, et quelques joyaux du patrimoine syrien et du patrimoine de l’humanité. Venez découvrir l'autre visage de la Syrie.

Renseignements : 06 05 60 56 79 ou rcsfrance@gmail.com

Interventions de Rima, de la Communauté syrienne de France, et de Stéphane qui a participé au premier voyage, lors de la 9e Journée de Synthèse nationale le 11 octobre dernier cliquez ici

Comte rendu de ce voyage publié par Breizh infos et repris dans Synthèse nationale cliquez là

18:01 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 10 janvier 2016

Quand les pleurnicheries ne font plus recette...

12400815_1736845806534384_5837065953081355131_n.png

La fin de la supercherie ?

18:46 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 05 janvier 2016

Il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir...

12507318_541781675996946_978450410645088227_n.jpg

Une priorité cependant pour les gouvernants :

combattre l'extrême droite...

17:34 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 07 décembre 2015

Cela n'a pas tardé : déjà du rififi à l'UDI

Jean-Christophe-Fromantin.jpg

"Je quitte l’UDI, je reprends ma liberté pour agir autrement…"

Jean-Christophe Fromentin, député-maire de Neuilly-sur-Seine

Source cliquez ici

Ces élections régionales marquent la fin des partis traditionnels et le profond ras-le-bol des Français vis à vis de ceux qui depuis des années ne pensent qu’à la conquête du pouvoir au détriment des évolutions dont la France a besoin. Le délitement de la confiance vis à vis des « politiques » atteint des niveaux peu compatibles avec un fonctionnement harmonieux de notre démocratie.

Les partis, de gauche comme de droite, captent le débat, ferment le jeu et arbitrent les élections, y compris territoriales, selon des contingences d’état-major et de gestion des carrières. Cette évolution révèlent deux conséquences graves exprimées très clairement dans ces élections : Les Français n’y croient plus et préfèrent la résignation ou le vote populiste ; ils constatent que la France est encalminée dans des difficultés abyssales dont les générations à venir subiront lourdement les conséquences.

L’UDI n’échappe pas à ces travers politiciens. Elle ne constitue pas une alternative indépendante et ne reflète plus l’élan impulsé à son origine par Jean-Louis Borloo.

A 15 mois des élections présidentielles et législatives il est urgent de réagir. C’est la raison pour laquelle, fort de mon engagement politique qui, dès le départ, s’inscrit dans un double principe d’audace et de renouveau, j’ai décidé de reprendre ma liberté pour agir autrement.

Les défis à relever appellent des actes courageux, visionnaires et modernes. Or, l’avenir de la France ne peut être préempté par quelques professionnels de la politique dont l’accumulation d’erreurs ou de non-choix au cours des trente dernières années est une des principales causes des grandes difficultés actuelles que nous connaissons. Nous ne pouvons pas continuer avec les mêmes dont les promesses n’opèrent plus.

Mais chacun d’entre nous a une part de responsabilité dans cette situation. Celle de réagir et de se mobiliser plutôt que de critiquer et de se résigner.

C’est la raison pour laquelle je proposerai dans les prochaines semaines à un maximum de Français de se mobiliser pour mettre leurs talents au service de nos territoires et de la France.

08:49 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 17 novembre 2015

On ose nous parler de "Justice"...

4091376458727.jpg

Omar Ismaïl Mostefaï : terroriste, fiché S., condamné 8 fois entre 2004 et 2010 sans jamais être allé en prison !

Et là... pensons à Nicolas Bernard-Buss, jeune homme au casier vierge... Il avait passé trois semaines à la prison de Fleury-Mérogis en juin et juillet 2013 (à cause de son opposition à la loi Taubira)...

Repensons aussi à Esteban, militant solidariste, lâchement agressé avec ses amis par une bande de petits laquais du Système intitulée "antifa" en juin 2013 et qui passa quinze mois en prison pour s'être simplement défendu...

Un jour, il faudra que les responsabilités soient établies et que les coupables payent... 

20:07 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La ville d'Orange rend hommage aux victimes du terrorisme islamique

12234888_1057055050993448_4642736494059254993_n.jpg

01:07 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 14 novembre 2015

Ce n'est pourtant pas faute d'avoir sonné le tocsin....

12243310_10208003375743635_7663918101611614168_n.jpg

11:08 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Quel état d’urgence ?

12226546_10208193520384632_735851080_n.jpg

Dr Bernard Plouvier

Après les scènes de guerre civile qui ont ravagé la ville de Paris dans la soirée du 13 novembre 2015, notre bon Président – prenant enfin conscience de l’existence d’un problème racial et religieux en France – décrète « l’état d’urgence ». De fait, plutôt que d’aller parader devant micros et caméras pour organiser un nouvel afflux massif d’immigrants islamiques, il serait temps de s’occuper quelque peu de protéger les citoyens français.

Mais de quoi peut-il s’agir, en fait « d’état d’urgence », dans un pays où la Justice est dirigée par une indépendantiste guyanaise, fière de sa négritude, haïssant les Blancs et multipliant les offensives médiatiques pour réduire les peines des assassins, des violeurs, des incendiaires ?

De quoi peut-il s’agir dans ce pays où l’Intérieur est dirigé par un politicien qui a osé éructer, le 5 août 2014 (au micro de RTL) : « Ce n’est pas un délit de prôner le Djihâd »…. effectivement, pitoyable ignare, ce n’est pas un délit mais un crime contre l’Humanité ! Le Djihâd est obligatoire, en Dâr al-Harb (domaine de la guerre, soit tout pays non dominé par l’islam) à tout fidèle (muslim) qui en est physiquement capable. Le coran (sourate 8, verset 40) est on ne peut plus clair : « Faites la guerre à ceux qui ne croient pas en Allah… tuez tous les idolâtres partout où vous les trouverez », l’idolâtre étant celui qui n’adore pas Allah, « le tout-puissant et le miséricordieux » (paraît-il).

Le Djihâd est présenté comme « bon et juste » par les sourates 2, 8, 9, 22, 47, 58, 59, 60, 61. L’islam, bête monstrueuse issue du fanatisme médiéval, est non pas « à nos portes », mais largement installée chez nous. Entre 7 et 10 millions de musulmans vivent en France. Des Français autochtones, abrutis par une propagande absurde autant que lénifiante, semblent ne voir que l’honnête musulman qui travaille. Et l’on nous ressort le couplet sur l’ingénieur ou l’infirmière… sortez les violons, pendant que les fils et frères tuent, violent, incendient et pillent (pour ne même pas évoquer le racket des écoliers, l’organisation de la prostitution, les trafics de stupéfiants et d’objets volés).

L’état d’urgence, le vrai, c’est, d’abord, exclure impitoyablement tout musulman des forces de police et de gendarmerie, des forces armées et de gardiennage de prison… sans oublier les « petites amies » des musulmans, puisque l’on a vu des gendarmettes ouvrir à des terroristes dont elles étaient éprises l’accès aux ordinateurs de leur organisme. C’est de faire passer en Haute-Cour de la République les ministres sectaires et incompétents. C’est de rétablir la peine de mort pour tous les commanditaires et inspirateurs religieux, pour tous les complices assurant le soutien logistique des terroristes djihadistes.

L’état d’urgence doit être maintenu jusqu’à complète éradication du millier de cités de non-droit que nos ineptes politiciens ont laissé proliférer sur le sol de la République depuis les années 1980. Dès à présent, il faut hermétiquement fermer nos frontières à tout immigrant musulman et commencer à inverser le flux migratoire : en clair, renvoyer les musulmans dans leur cher Dâr al-Islam, ce domaine de l’islam que la France ne sera jamais.

Enfin, il est temps d’ouvrir les yeux : le racisme, en France actuelle, ce n’est pas l’action de vilains Blancs contre de gentils colorés. Le racisme, le vrai, quotidien et s’exprimant par des injures, des attaques physiques, des viols en série, des assassinats de Blancs, singulièrement de Juifs, est le fait des immigrés extra-européens.     

Si le peuple français comprend enfin ces réalités, les innocents, victimes de la barbarie musulmane et du racisme anti-Blancs, ne seront pas morts en vain. En revanche, si l’on en revient aux demi-mesures, à la politique de l’autruche et au tiers-mondisme pleurnichard, alors ces victimes auront été offertes en holocauste à la pure connerie.

10:50 Publié dans Informations nationales, Tribune de Bernard Plouvier | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Carnage en plein Paris : au moins 127 morts et près de 200 blessés

XVMc77bd354-8a8c-11e5-a4b7-0685e8719f87.jpg

Arnaud Raffard de Brienne cliquez ici

Il aura fallu cette soirée d’horreur pour que nombre de nos compatriotes réalisent (enfin) que nous sommes en guerre. Une guerre commencée depuis bien longtemps, de moins en moins pacifique au fil des ans malgré la censure quotidienne de l’establishment, de la classe politique et médiatique. Plus de 127 morts en une soirée, c’est l’attaque terroriste la plus importante jamais subie sur le sol français. C’était malheureusement prévisible et les experts s’entendaient pour prédire des actions terroristes sur notre territoire, le seul détail leur échappant demeurait la date. C’est chose faite, en attendant la suite du calendrier et d’autres actions du même type.

Il est déjà loin le massacre de Charlie Hebdo et ses 17 victimes au nom desquels, des millions de nos contemporains se sont réveillés « Charlie ». Loin aussi notre première décapitation terroriste, en Isère, le 26 juin dernier. Nous avons eu hier nos premiers attentats-suicide, hier, près du Stade de France. C’est en effet la première fois qu’en France que des islamistes se font exploser par une ceinture d’explosifs. Nous aurons, bien entendu, nos voitures piégées, comme je l’ai annoncé à plusieurs reprises. Tout cela a été dit, prédit, écrit, clamé dans une quasi-indifférence quand ce n’était pas de l’hostilité et des insultes. La classe politico-médiatique, gauche et droite, a pesé de tout son poids pour étouffer jour après jour tout ce qui pouvait contribuer à la vigilance des Français face à la libanisation qui vient. Perverties d’idéologies mortifères, nos élites n’acceptent aucune ombre qui vienne ternir la belle histoire d’une société ouverte et généreuse (bien que ruinée). Leurs pseudo-valeurs nous mènent droit au chaos, comme nous l’affirmons depuis des décennies malgré une censure tatillonne, des cascades de procédures, des quolibets et autres tracasseries. Mais le vent de l’Histoire tourne et gageons que, dans les mois à venir et comme en 1944, beaucoup de collabos se découvriront une vocation tardive de résistants.

Nos apprentis-sorciers redécouvrent dans la précipitation les vertus de la fermeture des frontières et des contrôles d’identité. Certains de nos voisins achètent par camions entiers des dizaines de tonnes de fil de fer barbelé. Mieux vaut tard que jamais n’est-ce pas ? Leur découverte de l’eau tiède a quelque chose de pathétique. Ils pourront d’ailleurs mettre en œuvre tous les plans Vigipirate renforcés, blindés, écarlates ou fluo, rien n’empêchera jamais des épisodes comme celui qui s ‘est déroulé hier soir dans la capitale. Tous les services de renseignement étrangers ou nationaux avaient pourtant prévenu en long, en large et en travers nos autorités de l’infiltration de nombreux djihadistes parmi les cohortes d’immigrés illégaux que l’on laisse négligemment accoster sur les côtes européennes. Leur prise en charge dans une nation surendettée pour plusieurs générations, minée par le chômage (plus de six millions de chômeurs effectifs), la précarité et dans laquelle sévit déjà une insécurité qui stupéfie le monde entier, jusqu’au fin fond de la Chine et de la Russie, relève, dans le meilleur des cas, d’un inconscience criminelle et dans le pire de desseins qu’il serait long de développer ici.

Il serait vain et malhonnête de surcroît d’incriminer le seul gouvernement actuel en oubliant les responsabilités écrasantes des Sarkozy, Chirac, Mitterrand et Giscard. Les plus sains de nos compatriotes reconnaissent, à mi-voix pour le moment, l’urgence de mener une autre politique avec d’autres hommes, une toute autre politique, tout simplement conforme à nos intérêts nationaux et à ceux de nos concitoyens. A un tweet de François Bayrou, hier, qui exhortait les internautes à se retrouver sur " l‘unité, la solidité et la solidarité ", j’ai simplement répondu : " Non Monsieur, pas avec les responsables de la situation actuelle ". Fin des échanges. Je ne serai pas plus Bataclan que je n’ai été Charlie.

Massacre en plein Paris : ce n’est qu’un tout début

12241666_889945681096300_6458768257633304267_n.jpg

Arnaud Raffard de Brienne cliquez ici

L’immense avantage d’accepter la pouillerie du monde entier sur notre territoire n’aura pas tardé à se révéler au grand jour. En préambule, ne craignons pas d’affirmer que la classe politique, droite et gauche confondues, porte l’entière responsabilité du drame survenu à Paris ce soir et pour lequel on décompte déjà plus de 60 morts à cet instant précis (23h30). Notons que nous sommes passés de 18 morts, puis 30 à au moins 40 en moins d’une heure puis à 60 (23h45), sans parler des blessés dont certains dans un état grave. Le bilan risque de s’alourdir encore dans le courant de la soirée.

Plusieurs fusillades ont donc éclaté ce soir à différents endroits de la capitale et des explosions dues à des attentats suicides auraient aussi fait un certain nombre de victimes aux abords du Stade de France. Une prise d’otages est en cours au Bataclan sans qu’on sache très bien combien de personnes sont ainsi retenues. Il y aurait eu sept attaques simultanées et par conséquent concertées : le Bataclan, République, Les Halles, Trocadéro, Stade de France, Belleville, Paris 10è, Paris 11è.

Alors que Valls éructe contre le Front national et en perd les pédales, au point de proposer des listes communes UMPS (LRPS maintenant) avec pour seule obsession de « faire barrage au Front national », ne ferait-il pas mieux de faire barrage au terrorisme, à la submersion migratoire qui en est la cause, au chômage et à l’inexorable montée de la pauvreté et de la précarité ?

Les Français doivent maintenant se préparer à reprendre en main leur destin, au prix de grandes souffrances et de grands sacrifices mais que jamais aucun ne vienne dire « nous ne savions pas ». Ils doivent maintenant s’organiser et se préparer à assurer leur défense.

Espérons qu’il n’y aura pas, dans les jours à venir, de marche blanche et autres grandes déclarations sur les valeurs républicaines, le « pas d’amalgame » et autres « Je suis Charlie. Le retour ». Cela ajouterait l’odieux à l’horreur. La folle immigration et la politique de soumission à Washington et à sa folie belliciste aboutissent aux résultats que de nombreux patriotes annoncent et prédisent depuis des décennies malgré la hargne de la classe politique gamellarde, essentiellement soucieuse de se partager l’assiette au beurre. Même l’obscurantiste Arabie Saoudite dont la seule religion autorisée est pourtant l’islam, se garde bien d’accueillir ces fameux « migrants » qui ne sont rien d’autre que des immigrés illégaux. Elle refuse énergiquement d’accueillir des réfugiés en provenance des pays en état de guerre civile et surtout pas venant de Syrie. Tout juste propose-t-elle benoîtement de financer 200 mosquées en Allemagne, à coups de pétro-dollars, ce qui comporte infiniment moins d’inconvénients.

La seule attitude digne du gouvernement consiste à démissionner pour laisser place à un gouvernement de salut public.

02:02 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 15 septembre 2015

Succès des Journées Chouannes 2015

IMG_2759_1-300x200.jpg

Source Lectures Françaises cliquez ici

Dimanche 6 septembre 2015, 23h00 : Au fin fond de notre petit Poitou discret, un énorme cri de victoire fait trembler les murs de la préfecture. C’est notre bande d’irréductibles Gaulois qui autour du traditionnel « banquet de la fin » exprime leur joie d’avoir réussi leur mission.

Viviane Lambert, Roberto de Mattei, Roger Holeindre, Elise Humbert, Henri Servien, l’abbé Labouche, Olaf, l’abbé Pagès, Etienne Couvert, Francine Bay… Tous ces grands noms se sont succédé pour animer dignement notre rassemblement annuel et la foule de nos amis, de plus en plus nombreuse chaque année, se pressait autour d’eux pour obtenir leur dédicace.

Nous nous réjouissons, à Chiré, d’observer que le public est toujours présent, fidèle et apôtre, puisque le nombre d’entrée gonfle sans cesse, jusqu’à dépasser les 1200 cette année !

Si nous devions retenir qu’une chose de ces journées, ce serait : l’ambiance générale, cette ambiance qui est devenue mythique, ambiance de franche amitié réunissant autour de quelques tables éparses des personnes de sensibilité, de pensée, d’horizons différents mais qui se rejoignent toutes dans un amour effectif de la France.

Et, pour respecter les grandes traditions françaises, tout s’articule autour des deux grands événements notables : le Banquet du samedi soir (350 couverts) et celui du dimanche (450 couverts) ! C’est la troisième année consécutive que Chiré gère l’intendance de la pitance du soldat et l’équipe est fameusement rodée sous les ordres de deux femmes hors du commun qui ne ménagent pas leur peine ! Cuisine et service sont assurés par la maison qui brigue maintenant sa première étoile !

C’est à vous en premier lieu, conférenciers, auteurs ou journalistes, vous qui consacrez votre vie à la défense de la Vérité, que vont nos plus chaleureux remerciements. Cette journée est la vôtre et sans vous, elle n’aurait aucun sens.

Et bien sûr nous voulons vous exprimer toute notre gratitude à vous, chers amis lecteurs, fidèles de Chiré, qui nous témoignez votre sympathie toute l’année, qui travaillez activement à la Diffusion de la Pensée Française en lisant vous-même et en répandant autour de vous notre littérature de combat. Ce militantisme est le seul espoir de la France !

Souhaitons-nous de se retrouver l’an prochain, toujours plus nombreux, pour une éditions spéciale des Journées Chouannes : Les 50 ans de Chiré !

Notez d’ores et déjà que ces Journées Chouannes (que l’on vous promet légendaires) auront lieu les 3 et 4 septembre 2016.

Rappelons à nos lecteurs que les publications de Synthèse nationale sont vendues à la Librairie Duquesne diffusion, 27, avenue Duquesne à Paris (VIIe) qui dépend de Chiré.

samedi, 12 septembre 2015

Loudun (86) : des militants identitaires manifestent contre l'installation des migrants

Source Poitou info Nicolas Albin cliquez ici

Le 5 septembre, une demi douzaine de militants de Génération Identitaire a déployé une banderole devant le centre d’accueil des migrants de Loudun.

Au nom du politiquement correct, on les appelle les migrants. Pour François Hollande, le mot est déjà trop stigmatisant, et il conviendrait désormais de les appeler les réfugiés. Pour le groupe Génération Identitaire, ils sont avant tout des clandestins illégaux qui affluent massivement en Europe, et donc en France. C’est le message que les jeunes militants du mouvement contestataire ont voulu faire passer samedi matin à Loudun (Vienne) devant le bâtiment qui accueille depuis quelques semaines environ 90 personnes entrées illégalement sur le sol français. Génération Identitaire a pu déployer sa banderole sans que les forces de l’ordre ne s’interposent.

Scandant des slogans tels que « Clandestins expulsions« , « Migrants hors d’Europe« , « La seule solution, c’est la remigration » ou encore « On est chez nous« , ils ont voulu alerter l’opinion publique sur les bouleversements qui ne manqueront pas d’accompagner ces arrivées sans précédent, la France étant déjà comme chacun sait dans une situation économique catastrophique.

Suivant la décision d’Angela Merkel d’accueillir sur le sol allemand 800.000 clandestins en 2015, Hollande a avancé le chiffre de 24.000 personnes hébergées sur deux ans en France. Compte tenu de l’afflux désordonné de millions de personnes auquel fait face l’Europe, on est en droit de se demander comment les autorités (si tant est qu’il existe encore une autorité) françaises peuvent avancer un chiffre aussi dérisoire. De toute évidence, il s’agit une nouvelle fois de mentir aux Français.

Le plus vraisemblable est que, dépassés par les événements qu’ils ont refusé de voir venir depuis plusieurs décennies, les responsables politiques de droite comme de gauche tentent par la parole de se rassurer en annonçant aux français que tout est sous contrôle. L’opinion publique, quant à elle, semble être de moins en moins dupe. Qu’importe : pendant que le paquebot France continue d’être submergé par les eaux, l’orchestre gouvernemental continue à jouer sa partition contre vents et marrées, partition qui pourtant ne convainc plus les Français.

18:27 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

A l'attention des migrants arrivés à Bordeaux :

11144922_905216429554197_4405861099615064093_o.jpg

16:29 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 06 septembre 2015

Une priorité citoyenne :

11905382_820431584738889_3849400845387907013_n.jpg

17:25 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Selon que vous serez...

11986388_710038912463038_7637961606460086340_n.jpg

15:24 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook