Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 27 mai 2013

BON SANG, MAIS C'EST BIEN SUR !

252381_334911649971398_166727327_n.jpg

18:12 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 01 mai 2013

Lundi dernier à Paris : la manif du Printemps français contre la répression policière

23:30 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 24 avril 2013

Liste des députés a sanctionner :

L'Assemblée nationale a adopté le projet de loi Taubira détruisant le mariage par 331 voix contre 225 (566 votants). En première lecture, le projet de loi avait obtenu 329 voix pour, 229 contre, sur 558 suffrages exprimés.

Détail des votes (source) :

Députés UMP ayant voté pour (à faire battre lors des prochains scrutins) :

  • Benoist Apparu
  • Franck Riester

A noter que M. Marcel Bonnot, M. Luc Chatel, M. Alain Chrétien, Mme Marianne Dubois, M. Henri Guaino qui étaient présents au moment du scrutin ou qui avaient délégué leur droit de vote ont fait savoir qu'ils avaient voulu "voter contre" (ils apparaissent comme ayant voté oui).

Députés UMP s'étant abstenus (à faire battre lors des prochains scrutins) :

  • Nicole Ameline
  • Nathalie Kosciusko-Morizet
  • Pierre Lellouche
  • Bruno Le Maire
  • Édouard Philippe

Députés UDI ayant voté pour (à faire battre lors des prochains scrutins) :

  • Jean-Louis Borloo
  • Philippe Gomès
  • Yves Jégo
  • Sonia Lagarde
  • Jean-Christophe Lagarde
Les députés non-inscrits ont tous voté contre.

Lue sur Le Salon beige
 

23:49 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 20 avril 2013

Des militants du CRAC (Comité de Résistance artistique et citoyenne) accueillent le collabo Pierre Bergé au Palais de Tokyo...

Les membres du CRAC se sont invités pacifiquement jeudi soir lors du cocktail financé par Pierre Bergé à l’occasion de l’inauguration de l’exposition intitulé « LE DICTATEUR » avec pour sous-titre « un homme juste est quand même un homme mort ».

Cette exposition constitue la ènième provocation de ce personnage qui veut la mort du modèle familial « blanc, hétérosexuel et patriarcal » tel que l’a exprimé la rapporteur de la loi pour le mariage et l’adoption des homosexuels au sénat.

Pierre Bergé « LE DICTATEUR » n’en est pas à sa première provocation.

En quelques jours, il a accumulé toutes les ignominies. Il s’est réjoui qu’une bombe puisse exploser lors de la manif du 24 mars tristement célèbre pour le gazage des enfants et des vieillards. Il a ensuite mis en relief le fait que Le Monde était sous la coupe éditorial de ses actionnaires en menaçant de licenciement la direction de ce quotidien d’information qui avait osé publié une publicité de la Manif pour tous. Il a enfin justifié la GPA en considérant que les femmes pouvaient louer leur ventre comme un ouvrier louait ses bras.

Honte à Pierre Bergé qui se comporte – du nom de l’exposition qu’il finance au Palais de Tokyo - comme un véritable « DICTATEUR ».

C’est pourquoi le CRAC, Comité de Résistance Artistique et Citoyenne s’est constitué.

Composé de jeunes, d’étudiants, de professionnels du monde de l’art et de la société civile, le CRAC a pour vocation d’alerter l’opinion publique par des actions artistiques et des happenings afin de dénoncer l’exploitation de l’homme par l’homme que souhaite Pierre Bergé « LE DICTATEUR ».

Des actions non violentes sont envisagées contre Pierre Bergé qui souhaite changer la civilisation.

Ainsi de nombreuses manifestations culturelles seront la cible de notre comité afin de faire prendre conscience au monde de l’art et de la culture à quel point la réforme dite du « mariage pour tous » est détestable pour les citoyens de France.

Même si la loi était validée par le Conseil Constitutionnel, le CRAC continuera de proposer des performances artistiques dans la France entière tant que la loi ne sera pas abrogée.

Comme le CRAC a su s’infiltrer dans le palais de Tokyo, nous envisageons par exemple de pénétrer le festival de Cannes au mois de mai.

Source Le Printemps français cliquez ici

23:50 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 17 avril 2013

ATTENTION, les valets du mondialisme deviennent hargneux... C'est bon signe !

copin-de-Valls.png

Lors de la Manif de l’ultra Gauche soutenue par LGBT : dimanche 14 avril, place de la République... Maintenant, ils veulent tuer.

Source Altermedia

09:19 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 28 mars 2013

1 million 950 000 !

hollande degage 2.jpgEt oui, ce ne sont pas nos chiffres, mais c’est l’’hélicoptère de la sécurité civile était équipé d’un système de comptage optique fabriqué par THALES. Il a dénombré 1 950000 personnes !

Les gens de la DCRI ont ensuite confisqué l’enregistrement de l’hélicoptère à son atterrissage…

la DCRI a annoncé après calcul, dans le réseau militaire et la présidence de la République 1,7 million de participants.

Hollande le sait parfaitement, et cela le rend furieux.

Info Altermedia cliquez ici

12:27 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 27 mars 2013

Marseille : Contribuables associés fait céder la mairie...

marseille_annulation_victoire_NL1.png

Victoire ! La mobilisation des contribuables a permis d’annuler la subvention de 400.000 euros que la ville de Marseille voulait verser à David Guetta pour son concert payant du 23 juin prochain dans le cadre de Marseille Provence Capitale de la Culture 2013 !

Nous avons été plus de 70.000 à signer la pétition et ces 5 semaines de mobilisation ont payé !

Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille, a compris l’exaspération des contribuables et face à leur révolte et leur mobilisation, il a annulé la subvention de 400.000 euros.

Contribuables Associés a activement contribué à cette victoire. Nous avons rencontré les initiateurs de cette pétition et nos militants l’ont signée en masse. Nous avons relayé cette affaire sur nos sites : Contribuables associés cliquez ici, Le Cri du contribuable, l'Observateur des subventions ainsi que sur les réseaux sociaux où nous sommes activement présents.

Nous avons exercé la pression des contribuables contre ce qui était une mauvaise utilisation de l’argent public. Et tous ensemble, avec les contribuables marseillais, avec les responsables de la pétition, avec les élus marseillais quel que soit leur bord politique, nous avons mis à bas cette subvention !

La pression des contribuables est efficace et concrète ! Elle est nécessaire pour se faire entendre, surtout lorsque nos élus en charge des exécutifs, qu’ils soient maires, présidents de conseil général, présidents de région ou Président de la République, sont sourds et feignent d’ignorer les contribuables à qui ils doivent leur mandat.

Il faut rappeler sans cesse aux élus que l’argent public n’est pas le leur, mais celui des contribuables. Qu’ils ne peuvent pas en disposer comme bon leur semble. Que nous n’accepterons pas qu’ils l’utilisent de manière discrétionnaire. Qu’ils doivent rendre des comptes précis de la gestion de notre argent.

Alors la mobilisation des contribuables ne doit pas se relâcher : nous avons fait reculer la deuxième municipalité de France, ce qui veut dire que nous pouvons faire pression sur d’autres collectivités afin d’éviter les gaspillages, stopper les excès, annuler les projets inutiles.

Signer des pétitions est le meilleur moyen de lutter contre la folie des élus. Mobilisez-vous encore en cliquant ici.

Laurent, initiateur de la pétition contre la subvention de David Guetta, témoigne de l’ampleur de notre action militante : « Ce que nous avons fait a vraiment montré la force des réseaux sociaux et des mobilisations spontanées. Cela vaut la peine d’essayer: ça peut vraiment marcher. C’est rendu possible par certains médias qui font leur travail et révèlent des informations d’intérêt public, comme Marsactu, et par des plateformes d’expression innovantes qui permettent de fédérer des milliers de citoyens pour peser dans le débat public, comme Change.org. »

Cette victoire est significative : elle montre que la mobilisation des citoyens a un impact concret sur les politiques publiques. Les élus ne peuvent pas nous ignorer, nous les contribuables !

Nous devons continuer la mobilisation. La victoire de Marseille nous encourage à continuer les autres combats, ceux que nous menons déjà contre le rétablissement du jour de carence des fonctionnaires, pour l’interdiction du cumul des mandats, et ceux qui sont à venir, et il y en a tant !

Cette victoire nous donne de l’espoir pour l’avenir. Elle montre que notre combat est utile, utile pour les contribuables dont l’argent doit être mieux géré, utile pour nos enfants car ils hériteront des finances publiques que nous leur laisserons, utile pour le redressement de notre pays qui passe par de vraies économies. Contribuables, continuons le combat et unissons-nous pour d’autres victoires !

21:02 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 19 février 2013

Monument russe profané à Paris : manifestation de protestation...

197576303.jpgLe Collectif France Russie associé à la nouvelle Organisation NOVOPOLE ont manifesté samedi devant le monument aux soldats du Corps expéditionnaire russe ayant combattu pour la France lors de la Première guerre mondiale, qui avait été profané le 7 février dans le centre de Paris par des sympathisants des punkettes russes Pussy Riot.

Une vingtaine de personnes se réclamant des ces deux Associations, portant drapeaux russes et français se sont rassemblées samedi devant le monument pour déposer des fleurs. Un message fut lu par son Président André CHANCLU puis la lettre adressée au Collectif France Russie par Monsieur ORLOV, ensuite une minute de silence fut observée afin d'exprimer leur indignation dans la dignité face à cet acte de profanation.

L'ambassade de Russie à Paris avait déjà envoyé une note au ministère français des Affaires étrangères et des lettres de protestation à la mairie et à la préfecture de police de Paris. Cet acte barbare "est un outrage à la mémoire des soldats russes qui ont combattu pour la France au début du XXème siècle", selon le chef de la mission diplomatique russe Alexandre Orlov.

Le 7 février dernier, des sympathisants du groupe punk-rock féministe russe Pussy Riot ont peint la statue en plusieurs couleurs et ont écrit "Free Pussy Riot" (Libérez les Pussy Riot) sur le monument. Deux des cinq membres du groupe Pussy Riot purgent actuellement une peine de deux ans de colonie pénitentiaire pour avoir improvisé une "prière punk" devant l'autel de la cathédrale du Christ Sauveur, la cathédrale principale de Moscou.

Voir aussi cliquez là

09:25 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 27 janvier 2013

Manif pro mariage homo : LE BIDE !

place-de-la-Bastille-à-16h30.png

La Place de la Bastille : 125 000, où sont-ils ?

Quelques dizaines de milliers de fanatiques vociférant ont défilé cet après-midi derrière la fine-fleur de la bobocratie parisienne pour défendre le projet de loi Taubira sur le mariage homosexuel.

La Préfecture de police (entendez le ministère de l’Intérieur, donc le pouvoir socialiste) qui avait suscité l'hilarité générale il y a 15 jours en estimant à 340 000 le nombre des manifestants venus défendre la famille traditionnelle à Paris (alors que tout le monde s'accorde désormais sur un chiffre qui dépasse de loin le million), a compté ce dimanche 125 000 manifestants. Si l'on s'en tient à la logique de la police, il faut donc diviser par au moins 3 cette estimation pour le moins fantaisiste. On arrive ainsi à environs 42 000 personnes, et ce malgré les moyens énormes offerts aux organisateurs. Ce qui correspond d'ailleurs exactement au comptage effectué par nos observateurs envoyés sur place. En résumé : ILS ONT FAIT UN BIDE !

Le gouvernement doit maintenant en tirer les conclusions qui s'imposent : se soumettre ou se démettre...

Synthèse nationale

22:42 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 20 janvier 2013

Pour rester libre, lisez la presse libre !

Presse libre !.jpg

21:59 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 13 janvier 2013

MANIFESTATION CONTRE LE "MARIAGE" HOMO : UN SUCCES ENORME !

DSC_0244.jpg

Près de 1 million de personnes dans les rues de Paris, dont plusieurs dizaines de milliers (50 000 sans doute) dans le cortège de Civitas !

Dès demain, plus d'informations...

23:24 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 05 janvier 2013

Ancien OAS, les socialistes lui retirent sa Légion d'Honneur !

Jean-François Collin-ADIMAD.jpgpar Marc Noé*
Le Gaulois cliquez ici

Les bassesses se succèdent. Les socialistes décorent un imam de la Légion d’Honneur mais la retirent à Jean-François Collin (en photo - NDLR), un Ancien Combattant mutilé pendant la guerre d’Algérie. Prétexte invoqué par la mafia socialiste : il a appartenu à l’OAS.

Nous avons vraiment à faire à un État pourri jusqu’à la moelle qui patauge en pleine trahison !

Les socialistes et leurs vassaux auront un jour des comptes à rendre ! Et ils le savent. C'est pourquoi "les chacals craignent pour leur peau..."

Ainsi, cet ex-membre de l'Organisation de l'Armée Secrète (OAS) s’est vu retirer sa Croix de Chevalier de la Légion d'Honneur. Elle lui avait été décernée en 2011 à titre militaire comme mutilé de guerre en Algérie.

Rappelons ici que François Hollande est Grand Maître de l’Ordre en "qualité" de président de la république. Cette décision inique croit pouvoir s’appuyer sur l'article R96 du code de la Légion d'Honneur qui stipule que les peines disciplinaires (censure, suspension totale ou partielle, exclusion) « peuvent être prises contre tout légionnaire qui aura commis un acte contraire à l'honneur ». Comme si l'appartenance à l'OAS était un manquement à l'Honneur !...

Or, de plus, les membres et les faits relatifs à l’OAS ont été amnistiés depuis longtemps (voir ci-dessous). Cette décision est-elle donc vraiment légale au regard des différentes amnisties prononcées depuis les « évènements » d’Algérie ?... Il semble bien  que NON ! N’y a-t-il pas là matière à recours ?... Il semble bien que OUI !

Jean-François Collin, 73 ans, avait été nommé Chevalier de la Légion d'Honneur avec traitement, dans la promotion du 5 mai 2011 réservée aux militaires et anciens militaires au titre de mutilé de la guerre d'Algérie, durant laquelle il avait servi comme sous-lieutenant. Il préside actuellement l'Association de défense des intérêts moraux des anciens détenus (Adimad) ayant appartenu à l'OAS.

Fidèle à sa Parole et à ses Camarades, Jean-François Collin n’a pas semblé surpris de cette exclusion.

Devant la stèle de l'Adimad à Marignane, le 1er novembre 2011, après avoir reçu sa décoration d'un ex-camarade de l'OAS, il avait alors dédié sa Croix de Chevalier « à tous les combattants de l'OAS qui sont morts les armes à la main ou ont été fusillés par le plus grand traître de l'Histoire de France (De Gaulle). Ce sont eux, aujourd'hui, qui devraient être honorés à ma place ! Et pour que les choses soient limpides, je vous promets que je ne porterai jamais cette Croix tant qu'il y aura un gaulliste ou un ami du FLN à l'Élysée! ».

Malheureusement, il y a aujourd'hui encore et toujours un grand ami du FLN à l'Elysée en la "personne" de Hollande lui-même !... à qui tout sentiment d'Honneur est totalement étranger. Son discours d'Alger est là pour en témoigner.

C'est à cet "homme" qu'il devrait être interdit d'arborer la Légion d'Honneur !


* Marc Noé a été président de la section UNP-Essonne qu'il avait faite baptiser "Section Colonel Jeanpierre - 1er REP" avec Pierre Sergent pour parrain.

Note de Synthèse nationale :

Depuis la création de notre revue, en 2006, Jean-François Collin nous a toujours fidèlement témoigné son amitié. Nous profitons de cette occasion pour l'en remercier et pour lui manifester notre entière solidarité.

Roland Hélie


Amnisties de l’OAS
 
 
logo_OAS.JPGDès le mois de décembre 1964, les prisonniers OAS condamnés à des peines inférieures à quinze ans de détention sont amnistiés, car il s'agit de prisonniers politiques.

En mars 1966, une centaine de condamnés est graciée et, trois mois plus tard, une seconde loi d'amnistie efface les condamnations des condamnés libérés.

Le général Jouhaud, condamné à mort le 13 avril 1962, passe 235 jours dans une cellule de condamné à mort, sa peine est commuée en perpétuité, il est libéré en décembre 1967.

En 1968, des anciens de l'OAS rencontrent Jacques Foccart pour lui proposer leur ralliement au régime gaulliste contre la «chienlit» et demander l'amnistie des membres de l'organisation encore incarcérés, ce qu'ils obtiendront.

Cette amnistie est promise par De Gaulle à Massu, lors de sa visite à Baden Baden.

En juillet 1974, une amnistie complémentaire efface d'autres condamnations pénales.

En décembre 1982, les officiers survivants sont réintégrés dans les cadres de l'armée par une nouvelle amnistie (loi du 24 novembre 1982). C'est ainsi que le Capitaine Pierre Sergent, Chef de l'OAS-Métropole, atteindra le grade de Colonel de Réserve.

En 1987, une loi sur les rapatriés amnistie les dernières condamnations encore effectives.

13:26 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 21 décembre 2012

Les Femen font moins les fières devant l'ambassade d'Egypte... plus soft avec les musulmans qu'avec les catholiques.


Samedi après-midi, les femen devaient manifester contre la charia devant l’ambassade d’Egypte, à Paris, avec Aliaa Elmahdy, blogueuse activiste égyptienne qui avait posté sur son blog une photo d’elle dans le plus simple appareil. Aliaa Elmahdy n’ayant pu se rendre à Paris aujourd’hui, les femen attendues de pied ferme par les forces de l’ordre n’ont donc fait qu’une revendication rapide… en restant habillées.

Observons que les Femen sont donc allées manifester contre la charia, étant habillées, et avec pour slogan : “No charia” et non pas “Fuck charia” ou “Fuck Islam”, et elles ne projetaient rien non plus avec des extincteurs portant la mention “Sperme d’Allah”…

Source Contre-info.com cliquez là

09:27 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 20 décembre 2012

Dunkerque : le président de SOS Racisme condamné à 8 mois ferme pour avoir défiguré son « ex »...

120809-sos-racisme.jpg

Anthony Simati, président de SOS Racisme Flandre Côte d’opale et militant anti-violence, a été sévèrement condamné par le tribunal, aujourd’hui en comparution immédiate, pour avoir tabassé son ex-concubine au point de la défigurer. Il a été incarcéré à l’issue de l’audience pour purger une peine de huit mois ferme.

Source Français de France cliquez ici

01:30 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 17 décembre 2012

Pour le mariage homo : la mobilisation des partis du Système a fait un flop...

603201_10152343278750599_1106424718_n.jpg

Source Contreinfo.com cliquez là

14:22 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 30 novembre 2012

Incident lors du tournage d’une émission consacrée au « mariage » homosexuel

Un incident s’est produit, hier matin, durant le tournage, pour « Complément d’Enquête », de l’émission de Benoit Duquesne consacrée au « mariage » homosexuel. Le journaliste avait reçu l’autorisation du Maire du 19e pour tourner une des séquences dans la salle des mariages. Mais quand le Maire a découvert que l’invitée était Frigide Barjot, il s’est opposé au tournage.

Des employés de la Mairie sont alors intervenus pour interdire le tournage, mais Benoit Duquesne a décidé de poursuivre l’interview. Du coup, le Maire a fait couper l’électricité petit à petit dans la salle, au point que le tournage s’est terminé dans le noir. Regardez la séquence : cliquez ici

Source Contre-info.com

08:39 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 19 novembre 2012

Qui finance les Femen qui montrent leurs seins pour du pain ?

 

3.jpg

Source : La voix de la Russie

 

La journaliste d’une chaîne de télévision ayant infiltré l’organisation féministe ukrainienne a découvert des détails intéressants concernant le fonctionnement de l’organisation. Sa conclusion : les militantes ont pour objectif de se faire de la publicité et sont financées par des représentants des milieux d'affaires européens et américains.

 

Pour comprendre le fonctionnement de l’association FEMEN, une jeune journaliste de la télévision ukrainienne a intégré l’organisation et a participé à ses actions « seins nus » en filmant ce qui se produisait avec une caméra cachée. Elle a suivi pendant plusieurs semaines une initiation professionnelle à l’art de la scène et aux relations publiques, apprenant à se comporter agressivement pour attirer l’attention des journalistes et se présenter comme une victime innocente. Le plus important – c’est d'être à l’aise en montrant ses seins au public lors des manifestations.

 

Diaporama : Les membres de l’organisation FEMEN sont descendues dans les rues de Paris

 

La nouvelle recrue de FEMEN a fait ses débuts lors de l’action à Paris, où l’association a ouvert récemment un bureau. Les filles de FEMEN sont venues à Paris pour manifester devant le Centre culturel islamique de la capitale française. Selon la journaliste, elle ressentait littéralement sur sa peau les regards chargés de colère des gens, dont les sentiments religieux ont été délibérément offensés.

 

« L'action se déroule près du Centre culturel islamique et nous sentons que la foule est prête à nous déchirer en morceaux. Seuls les appareils photo de mes confrères nous ont sauvés du lynchage », a-t-elle dit après la manifestation.

 

Le voyage à Paris était offert à la journaliste par l’organisation FEMEN. Le billet d'avion, la chambre d'hôtel, les voyages en taxi et la nourriture coûtaient un millier d’euros par jour pour chacune des participantes, sans compter les frais de costumes, les services des maquilleurs et des stylistes.

 

La journaliste a également découvert que les activistes de FEMEN sont payées pas moins de 1 000 dollars par mois, le triple du salaire moyen en Ukraine. En outre, le loyer que l’association verse pour son bureau de Kiev s’élève à 2500 dollars par mois, alors que le loyer mensuel du bureau parisien se monte à plusieurs milliers d’euros.

 

Malheureusement la nouvelle activiste n’a pas pu découvrir qui sponsorise le mouvement, ni découvrir la personne qui appelle les militantes à mener telle ou telle action de protestation. La journaliste suppose qu’il s’agit certainement de personnes qui apparaissent souvent aux côtés des militantes du mouvement. Il s'agirait notamment du milliardaire allemand Helmut Geier, de la femme d’affaires allemande Beat Schober, et de l’homme d'affaires américain Jed Sunden.

 

Wikipédia soutient également la version selon laquelle ce dernier financerait les actions de FEMEN.

 

Via Hervé Ryssen cliquez là

16:33 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 18 novembre 2012

Samedi, entre 200 000 et 500 000 manifestants dans toute la France pour défendre la famille traditionnelle ! RDV aujourd'hui dimanche à 14 h 30 à Paris...

423065_10151244678499645_141233639_n.png

10:29 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 17 octobre 2012

Tourcoing : pourquoi le groupe de Christian Baeckeroot (Parti de la France) a voté contre la mosquée...

Baeckeroot.jpgLe 11 octobre dernier le conseil municipal de Tourcoing adoptait avec une large majorité une délibération autorisant la construction d'une mosquée à Tourcoing...

 

LORS DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 OCTOBRE, AU SUJET DE LA DÉLIBÉRATION SUR LA MOSQUÉE. VOICI LES VOTES :

VERTS, COMMUNISTES,PS,PRG,MODEM (Majorité Municipale ) = POUR

UMP = POUR

A TOURCOING LES FRANÇAIS D'ABORD ( PDF ) = CONTRE

 

Ci-dessous intervention de Christian BAECKEROOT Président du Groupe PdF au Conseil Municipal de Tourcoing du Il octobre 2012 (Délibération n°4) :

 

Cette délibération appelle plusieurs remarques des élus du Parti de la France.

 

1°) sur le prix : Face au projet initial qui faisait état d'une cession de terrain au prix de 40 € /m2, nous avions fait part de notre doute quant à la possibilité légale d'une cession a ce prix. Monsieur le Maire avait répondu lors de cette même séance du Conseil municipal, qu'il interrogerait les services préfectoraux à ce sujet. La réponse de Monsieur le Préfet a dû confirmer le bien-fondé de notre interrogation car le prix qui nous est proposé est bien de 120 € /m2 conforme à l'estimation des services fiscaux.

Dont acte.

 

2°) sur l'opportunité du projet de mosquée : De nombreuses familles de Français de souche nord-africaine ont été installées dans le quartier du Pont Rompu et en particulier des familles de harkis et autres supplétifs qui avaient échappé, lors de l'indépendance de l'Algérie, au massacre dans des conditions horribles de plus de 70.000 de leurs camarades. On aurait pu espérer que la France et les pouvoirs publics se mobilisent pour les accompagner dans cette vie nouvelle. Il n'en a rien été, car, comme le rappelait Monsieur le Maire, depuis 40 ans ce quartier n'a connu que des démolitions. De plus la sécurité est insuffisante, le chômage est particulièrement élevé. Le renouveau du quartier implique en priorité des emplois, des logements neufs ou rénovés, des services de proximité et l'amélioration d'une image de marque grâce à une plus grande mixité.

 

Or la construction d'une nouvelle mosquée, en plus des 4 qui existent déjà à Tourcoing, ne s'inscrit pas dans la réhabilitation de ce quartier. Par son importance, par les cours coraniques qui seront donnés, ce projet de mosquée s'inscrit dans le cadre de revendications, non pas de musulmans croyants, mais de l'Islam qui constitue un système global, religieux et politique, qui a la volonté de contrôler les comportements personnels, comme les comportements sociaux. Les exemples étrangers, malheureusement trop nombreux, nous imposent ce devoir de clairvoyance et de vérité.

 

Quant aux vieux de ma génération, ceux qui parcouraient les Aurès avec moi, ou les autres djebels algériens, ils ne sont pas si nombreux pour servir de justification à la construction d'un ensemble immobilier de cette importance. Pour les quelques petites dizaines, à qui l'âge interdirait de se déplacer rue du Clinquet, rue du Bus, ou ailleurs, une simple salle de prière suffirait largement.

 

Voici brièvement exposées les raisons qui nous conduisent à voter contre ce projet qui ne peut que nuire au renouveau du quartier du Pont Rompu.

 

Source Tourcoing le Français d'abord cliquez ici

17:49 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 28 septembre 2012

Télé : une nouvelle série s’en prend à l’Eglise catholique

LLLLIT~1.JPGDécidément, ils ne s’arrêtent plus ! Après le téléfilm « Inquisitio », produit par France 2 et historiquement mensonger, puis « Borgia » , Canal + récidive avec « Ainsi soient-ils ». La diffusion de cet étron de 8 x 52 minutes commence le 11 octobre prochain. Yahoo news présente ainsi cette série : « Elle met en scène cinq futurs prêtres partagés entre leurs idéaux de jeunesse et la rigueur de leur engagement, et confrontés aux réalités d’un monde extérieur plus complexe qu’il n’est écrit dans la Bible. »

Concrètement, la série va insister sur les « tentations auxquelles sont confrontées les 5 jeunes séminaristes de la série : l’argent, la violence et le sexe. » Quelle programme ! Quatre affiches sont sorties pour annoncer ce navet, et illustrent parfaitement l’esprit de la production : cliquez ici

Une fois de plus le modèle de vie vertueux proposé par l’Église catholique va être souillé. Les intransigeants relèvent les noms des dégénérés mêles à cet immondice, l’origine des protagonistes surprendra que les plus naïfs :

Créateurs : David Elkaïm, Bruno Nahon
Scénario : David Elkaïm, Vincent Poymiro
Avec : Samuel Jouy, Julien Bouanich …
Production : Zadig Productions, Arte France

Président du Comité consultatif des programmes d’ARTE : Françoise Benhamou
Président du Conseil de surveillance d’ARTE : Bernard Henri Lévy
Producteurs associés de ZADIG Productions : Bruno Nahon, Paul Rozenberg, Caroline Nataf, Florian Lobstein …

Source Contre Info.com cliquez là

10:16 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 27 septembre 2012

Dimanche 18 novembre, Paris :

Manif-18-novembre.jpg

08:41 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Mariage des paires homosexuelles : nouvelle initiative d'opposition !

567109440.jpgDéputé-maire d’Orange, Jacques Bompard vient d' adresser une lettre-circulaire à tous les maires de France dans laquelle il regrette que le gouvernement n’organise pas de référendum relatif au mariage des invertis. Il demande aux édiles d'intervenir auprès de leurs députés et sénateurs, afin que soit inscrite dans la loi une clause de conscience permettant aux maires ou adjoints de ne pas être tenus de célébrer un tel mariage s'il est contraire à leurs profondes convictions morales. Jacques Bompard précise que cette loi touche à la structure même de notre société, en même temps qu’à la conscience de chacun et que de ce fait, il n’est pas admissible qu’un élu se trouve privé de cette liberté primordiale. (source)

Pai ailleurs, Jacques Bompard lance une pétition nationale permettant aux signataires de manifester leur opposition au mariage homosexuel, d'exiger un référendum sur le sujet et au minimum l'introduction de la clause de conscience permettant le droit de retrait des élus municipaux confrontés à la chose. (cliquez ici)

01:34 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 14 avril 2012

François Brigneau a été enterré hier à Saint Cloud...

Brigneau-Ordre-Nouveau.jpg

François Brigneau, journaliste, polémiste, militant historique de la cause nationale, a été enterré hier après-midi à Saint Cloud (92) en présence de sa famille et de nombreux amis et admirateurs. Un hommage particulièrement émouvant lui a été rendu par l'un de ses fils, deux petites filles, et par notre ami Aramis, le tatentueux déssinateur très proche du défunt.

Article publié hier sur le nouveau N H  (cliquez ici) :

Pour le Front national de Marine Pen, François Brigneau est plus grand mort que vivant…

Avec François Brigneau, c’est le Front national des années Le Pen père que l’on a enterré hier vendredi au cimetière de Saint-Cloud. Ni Jean-Marie Le Pen, ni aucun représentant du parti, qui d’ailleurs s’apprête à changer de nom, n’ont cru devoir se déplacer pour accompagner le corps de François Brigneau à sa dernière demeure.

A une semaine du premier tour de l’élection présidentielle, ordre a été donné aux cadres du parti de ne pas se montrer, ni de rendre un hommage à celui qui pendant de longues années a mis son talent de journaliste et de polémiste au service de ses idées et de Jean-Marie Le Pen.

Lire aussi l'article de Patrick Gofman cliquez là

Lire la lettre au Bon Dieu de François Brigneau publiée sur le site Jeune Nation cliquez là

10:47 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 03 avril 2012

Anne Lauvergeon s'en va avec 1 500 000 €...

Source Le Figaro cliquez ici

 

Suite et fin dans le dossier des indemnités d'Anne Lauvergeon. Sauf contre-ordre de dernière minute, l'ancienne présidente du directoire d'Areva touchera mardi les sommes liées à son départ du groupe nucléaire: soit un million d'euros - l'équivalent d'une année de salaire brut hors primes - auxquels s'ajoutent 500.000 euros, contrepartie financière à une clause de non-concurrence. Jean-Cyril Spinetta, le président du conseil de surveillance d'Areva, a demandé à l'entreprise d'effectuer ce règlement d'1,5 million d'euros en tout.

 

Fin mars, le ministre de l'Économie, François Baroin, avait indiqué par écrit que «la mise en œuvre des propositions du conseil de surveillance faisant l'objet du protocole transactionnel n'appelait pas d'opposition de (sa) part». Il appartenait alors à Jean-Cyril Spinetta d'appliquer - ou non - ce protocole. Il a tranché.

 

NDLR : Anne Lauvergeons, vous vous souvenez ? C'était cette collabo qui paradait, fin 2009, en annonçant qu'elle préférait embaucher dans son entreprise, AREVA, du personnel issu de l'immigration plutôt que des Français de souches. A ce prix là, on peut...

 

Afin de protester contre ces prétentions racistes anti-françaises, les nationalistes de la NDP, du PdF et du MNR avaient organisé, le 19 novembre 2009, une manifestation devant le siège d'AREVA à La Défense.

 

Intervention de Robert Spieler, Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire :

00:38 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 22 mars 2012

La tartufferie journalistique...

chapuis.jpg

Nicolas Chapuis, « journaliste » au Nouvel Observateur, se confie sur twitter :
« Putain je suis dégoûté que ce soit pas un nazi »
« ça aurait été effectivement plus simple », lui répond un collègue journaliste et réalisateur…

Le comble de la tartufferie journalistique…

19:17 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 15 mars 2012

Mort de Pierre Schoendoerffer : Dernier voyage du grand baroudeur...

Pierre-Schoendoerffer.jpg

Source Evous.fr cliquez ici

La France des Arts vient de perdre l’un de ses représentants les plus héroïques ce mercredi matin. A l’âge de 83 ans, Pierre Schoendoerffer nous a quittés des suites d’une opération à l’hôpital Percy à Clamart. Son fils, le réalisateur Frédéric Schoendoerffer, est notamment l’auteur du remarquable Scènes de Crime (2000).

Cinéaste, romancier ou reporter de guerre, le natif de Chamalières (Puy-de-Dôme) n’a jamais quitté ses combats. D’abord marin, il rejoint Dien Bien Phu durant la Guerre d’Indochine où il est engagé au service cinématographique de l’armée. Là-bas, ce ne sont pas les gradés qu’il fixe sur pellicule, mais les soldats, empêtrés dans une guerre horrible. Fait prisonnier, puis libéré, il rentre en France avec l’étiquette d’un défenseur du colonialisme parce qu’il s’était engagé dans une guerre qu’il était bon de fuir. S’ensuivent les indépendances en Afrique du Nord, où il se fera journaliste et observateur attentif.

Très vite, il décide de soumettre ses interrogations au public. En 1958 paraît son premier film de fiction, réalisé avec Jacques Dupont d’après un scénario et des dialogues signés par Joseph Kessel. Les trois hommes ont beaucoup en commun, dont le goût de l’aventure et un œil accompagné d’une parole pour observer et décrire la misère humaine. Après La Passe du Diable sortent Ramuntcho et Pêcheur d’Islande (1959), adaptés d’un autre grand voyageur, Pierre Loti.

Dans les années 1960, Pierre Schoendoerffer se fait romancier à succès. Après La 317e section (1963), L’Adieu au Roi (1969) obtient le Prix Interallié, puis Le Crabe-tambour (1976) le Grand Prix de l’Académie Française. Mais il n’en oublie pas pour autant le cinéma. Adaptant ses romans, il plonge ses acteurs dans des conditions de tournage "réelles" - quatre semaines de bivouacs au Cambodge pour ses interprètes tels Jacques Perrin et Bruno Cremer pour La 317e section (1965), sept sur un navire de guerre dans l’Atlantique nord pour Le Crabe-tambour, toujours avec Jacques Perrin mais aussi Jean Rochefort, Claude Rich et autres. Là encore, le succès est au rendez-vous puisqu’il obtient le Prix du scénario à Cannes pour le premier, et trois Césars pour le second.

La postérité retiendra également que Pierre Schoendoerffer obtint un Oscar du Meilleur film documentaire pour La Section Anderson réalisé en 1967 avec Dominique Merlin. On se souviendra également que Francis Ford Coppola et Oliver Stone se réclamèrent de lui pour leurs œuvres acclamées sur la Guerre du Vietnam que furent Apocalypse Now et Platoon. Plus que le cinéaste de la guerre, ce grand baroudeur restera dans nos mémoires comme le réalisateur qui fuyait les décors artificiels.

09:00 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 09 décembre 2011

Le Sénat adopte la proposition de loi sur le vote des étrangers...

thumb_small_sipa_00526005_0000100.jpgVive la Gauche ! Imaginons un peu si les socialistes gagnent la présidentielle....

(Reuters) Le Sénat a adopté jeudi soir avec une courte majorité la proposition de loi sur le droit de vote et d'éligibilité des étrangers non communautaires aux élections municipales présentée par la gauche et à laquelle le gouvernement est hostile.

La proposition de loi, soutenue par les sénateurs socialistes, écologistes et communistes, a été adoptée à 173 voix pour, et 166 contre.

Un résultat dont s'est félicité le groupe socialiste et apparentés Europe Ecologie-Les Verts dans un communiqué, alors même que le texte a peu de chances d'être adopté par une Assemblée nationale majoritairement à droite.

A cinq mois de l'élection présidentielle, le Sénat a été le théâtre d'oppositions très vives entre droite et gauche sur ce sujet jeudi, en présence du Premier ministre François Fillon, du ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, et de celui de la Justice, Michel Mercier.

Sous les huées des sénateurs de gauche et les applaudissements de la droite, François Fillon a réaffirmé en ouverture de séance son attachement au lien entre nationalité et droit de vote en France, disant voir dans ce texte un "travail de sape d'un des fondements" de la République.

"Avec cette proposition, la gauche s'engage dans une voie dangereuse avec légèreté. Elle prend le risque de vider la nationalité et la citoyenneté française de leur substance", a-t-il déclaré en conclusion d'une allocution d'une vingtaine de minutes.

Claude Guéant a accusé le PS de ressortir ce texte, qui faisait déjà partie des "110 propositions" de François Mitterrand en 1981, "avec une régularité d'horloger" avant chaque élection.

"C'est révélateur de votre sens des priorités", a-t-il dit.

Les sénateurs de gauche ont accusé le gouvernement et le parti de la majorité de "stigmatiser" les étrangers et d'utiliser ce thème pour récupérer les voix du Front national.

Esther Benbassa, sénatrice d'Europe-Ecologie-Les Verts et rapporteur du texte, a suscité l'enthousiasme à gauche de l'hémicycle en reprenant dans sa voix en début de séance d'anciennes prises de parole de Nicolas Sarkozy, Jean-Pierre Raffarin ou encore Brice Hortefeux en faveur du vote des étrangers aux élections locales.

La bataille idéologique autour du vote des étrangers avait commencé dans la rue avant la discussion du texte, avec les manifestations du Front national d'un côté et de partis de gauche et associations de l'autre.

"COMMUNAUTARISME"

Reprenant un argument avancé à plusieurs reprises par divers membres de son gouvernement, le Premier ministre a estimé que le vote des étrangers aux élections municipales faisait courir le risque de "communautariser le débat public".

"Il n'est sans doute pas de pire ferment du communautarisme que l'onction du suffrage universel donnée à des candidatures qui seraient tentées de miser sur leur caractère ethnique", a-t-il dit.

Une position dénoncée par la gauche, qui voit au contraire dans le droit de vote des étrangers aux élections municipales un "outil d'intégration".

Le texte offre la possibilité aux étrangers d'être élus aux postes de conseillers municipaux, mais pas à ceux de maire et d'adjoint au maire.

François Fillon a également remis en cause le fait que le Sénat puisse être saisi de ce texte 11 ans après avoir été adopté par une Assemblée nationale de gauche sans que le Sénat, alors à droite et passé historiquement à gauche en septembre, n'ait jusque-là suivi.

"Cette initiative n'a (...) plus le moindre lien avec la représentation nationale actuelle, ce qui pose un problème au regard de la clarté démocratique", a-t-il déclaré.

Depuis 1998, les citoyens de l'Union européenne sont éligibles et peuvent voter aux élections municipales au même titre que les nationaux, une différence de traitement vivement dénoncée par la gauche sénatoriale.

Sur ce point, le Premier ministre a déclaré que le choix d'accorder le droit de vote aux Européens correspondait à une volonté de voir émerger une "citoyenneté européenne".

Une large majorité des Français (61%) est favorable au vote des étrangers, selon un récent sondage BVA.

Source Le Parti de la France cliquez ici

Plus que jamais, amplifions la campagne de la NDP contre le droit de vote aux étrangers : cliquez là

11:26 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 08 décembre 2011

Manque de tenue à la Grand Loge Nationale de France...

Par Christophe Langeot

C'est au cri de "Démission !", "Voyou !" qu'a été accueilli l'avocat François Stifani, Grand Maitre contesté de la Grande loge nationale de France (GLNF), à la Tenue annuelle de l’obédience, le 3 décembre dernier à Levallois-Pérret (92), qui aura été particulièrement mouvementée.

Les délégations africaines, encadrées par des CRS, ont entendu voler "Les valises, les valises !". Les insultes ont fusées et, horresco referens, des saluts nazis ont été signalés ! 

Puisqu'on est dans le comique une grande première : une vidéo de 6 mn 41 circule sur You Tube

.

 

En guise de secret maçonnique, on repassera ! Même chez les frangins rien ne va plus. Mais, chez les profanes que nous sommes, rigolade assurée...

mercredi, 07 décembre 2011

DU RIFIFI A LA RATP...

imagesCAXU3EOY.jpgPar Christophe Langeot

La Cour des Comptes a rendu un rapport « musclé » sur la gestion du Comité d’Entreprise de la RATP. En ligne de mire la CGT particulièrement visée. Les magistrats de la Rue Cambon pointent «des dysfonctionnements généralisés». «Dépenses manifestement à caractères privées», «fournisseurs dont certains pratiquent des facturations manifestement abusives». Le CE gestionnaire de la restauration collective accuse une hausse de 13,6 % sur 5 ans contre une hausse de 7,7 de l’indice INSEE, si soupe il y a, elle est à la grimace pour le personnel ! Le CE de la RATP emploie directement plus de 600 personnes. Le syndicaliste patron du CE ne fait pas dans la dentelle : « le management représente un risque grave d’atteinte à la santé physique et mentale de ses salariés » note la Direction du Travail, quant à la Cours des comptes elle évoque plus «sobrement» : la «brutalité des méthodes» de management.

La Direction de la RATP, quant à elle, joue l’irresponsabilité : «ces dysfonctionnements relèvent de la prérogative des élus du personnel et excluent un pouvoir d’ingérences». Son Pdg, Pierre Mongin, semble bien vite oublier que le CE doit établir un compte rendu détaillé de sa gestion financière.et qu’un exemplaire doit être simultanément adressé à l’employeur (code du travail L2142-3). La tête « bien faite » de l’énarque, et membre du Siècle, Pierre Mongin est-elle restée opportunément au placard dans cette affaire ? Aux Diners du Siècle le gratin du syndicalisme fait bombance avec l’hyperclasse. Tout se tient on vous a dit...

PS : Le rapport de la Cour des comptes est en ligne sur internet cliquez ici

Manifestation dimanche prochain à Paris pour la défense de la Chrétienté...

2737274333.jpgUn communiqué de l'Institut Civitas :

 

Dans le spectacle "Golgota Picnic", le Christ et les Chrétiens sont gravement insultés : Notre Seigneur est traité de "putain de démon", ceux qui confessent sa foi en lui de "baiseurs de gosse", le tout au cours d'une pièce faisant alterner des parodies de la vie de Jésus et des scènes particulièrement obscènes. Tout cela sera produit à partir de ce jeudi 8 au théâtre du Rond-Point à Paris, grâce aux subventions publiques.

 

A offense publique, il faut une réparation publique. Nous ne pouvons pas rougir de Celui qui a donné sa vie pour nous ni le laisser conspuer à la faveur de notre indifférence. Aussi, comme la mère de Dieu et le disciple préféré sont allés sans crainte et avec ferveur jusqu'au pied de la Croix, nous irons sans aucune violence prier jusque devant le théâtre, désireux de témoigner de notre foi. On nous dira peut-être fous, exaltés ou provocateurs, ce sont les mêmes titres dont furent affublés les premiers Chrétiens. Nous ne les craignons pas. Plusieurs évêques, à la suite des courageuses interventions de Mgr Raymond Centène, de Vannes, et de Mgr Henri Brincard, du Puy, ont souligné, en parlant de notre mobilisation, de l'importance de ce témoignage public contre ces spectacles "dont certaines scènes dépassent l'entendement".

 

Nous vous invitons donc tous ce dimanche 11 décembre à 14 heures place de l'Alma à Paris pour une grande marche qui nous conduira jusqu'au théâtre du Rond-Point. Ce rassemblement sera le point d'orgue de toute notre mobilisation de cet automne (...).

 

Source cliquez ici

15:12 Publié dans Informations nationales | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook