Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 29 juillet 2015

Crise au FN : 94 % de 55 %

le pen.jpg

Un communiqué de Jean-Marie Le Pen :

La direction du FN a décidé de rendre publics les résultats de la consultation postale (baptisée abusivement Congrès) que la justice a pourtant, par deux fois, jugé illicite.

Cette publication « hors la loi » est une opération de communication politicienne au pire sens du terme.

Rappelons que les opérations de réception et de comptage ont été réalisées de façon totalement opaque sans possibilité de contrôle.

Sur 51 000 inscrits, seuls 28 000 avaient, selon la direction du FN, voté le 10 juillet sur la modification des statuts, suivant largement ma consigne d’abstention.

A l’effondrement du nombre de nos adhérents (de 83 000 en octobre 2014 à 51 000 en mai 2015), les multiples défaites dans les urnes aux partielles depuis mai dernier, ont suivi les camouflets judiciaires sur la pseudo-consultation jugée irrégulière par la justice et dont seule la disparition du statut du Président d’honneur constituait une réelle modification alors que sans aucun débat, je n’avais même pas eu droit de me défendre. Une pseudo-consultation dont j’ai été exclu irrégulièrement de toutes les instances internes décidant des opérations de vote, dans une parfaite opacité, sans contrôle aucun de ma part de leur déroulement et pour laquelle je doute même de la réalité du corps électoral dont l’anonymat n’était même pas garanti.

Une pseudo-consultation dépouillée alors que la justice en avait interrompu le déroulement.

A l’heure du chômage, des dettes et des déficits écrasants, de l’immigration invasive, de l’insécurité insupportable, le Front national n’a-t-il rien d’autre à faire que de dépouiller une consultation irrégulière et inutile?

Ceci serait risible s’il ne s’agissait pas du seul espoir de salut de la France et des Français…

Une dernière fois, je demande aux dirigeants du Front National de retrouver la raison et le chemin de l’union… avant qu’il ne soit trop tard.

23:45 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 25 juillet 2015

Le Mémorial des Rois communique :

Download.html.jpg

00:51 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 20 juillet 2015

Mort de Jean Lacouture : nécessaire rappel !

medium_communismepoubelle.jpgUn communiqué de Bernard Antony
Président de Chrétienté solidarité
 
« Manuel Valls en premier, toute la nomenklatura politico-médiatique bobo-gaucharde a rendu hommage au « journaliste » Jean Lacouture qui, à l’âge de 94 ans, a enfin rejoint dans leur au-delà Ho-Chi-Monh et Pol-Pot.
 
Jean Lacouture fut un habile collabo propagandiste qui, lorsque cela devenait trop énorme et même grotesque d’encenser de pareils criminels, sut juste à temps se raviser et émettre de judicieux salmigondis d’auto-critique « progressiste » et de repentance pseudo-catholique. Alors, la tartufferie régnante non seulement pardonnait à ce collabo-là mais l’honorait d’autant plus.
 
Après avoir aussi tranquillement passé les années de l’occupation allemande que son modèle Jean-Paul Sartre, Lacouture se débrouilla comme ce dernier, à la 11° heure et demi, pour s’auto-décerner les palmes d’une résistance… intellectuelle.
 
On sait combien ce résistancialisme était à vomir pour les véritables résistants de la première heure, pour la plupart sinon tous issus des rangs des droites nationales, cependant que le parti communiste célébrait l’alliance hitléro-stalinienne.
 
C’est ensuite dans la plus abjecte des collaborations propagandistes avec les abominations du communisme sous les masques de l’anticolonialisme que ce « chrétien de gauche » s’illustra durablement : dans Le Monde, le nouvel Observateur et autres médias audio-visuels de même facture.
 
Lacouture n’était pas de ces hommes de gauche anti-totalitaires qui avaient approuvé les propos et l’action libératrice décisive de l’héroïque Jules Moch, le grand ministre de l’Intérieur socialiste. Ce dernier, le 16 novembre 1948, devant faire face aux menées insurrectionnelles du parti communiste moscoutaire et de sa CGT, avait lancé dans son célèbre discours devant l’Assemblée Nationale : « Le bolchévisme est la plus gigantesque entreprise de dépravation de l’homme qui ait jamais existé ».   
 
Lacouture, lui, ne s’en était pas aperçu et au mépris donc de tout ce que l’on savait déjà des abominations du communisme et de ses relais subversifs, participait en très utile compagnon de route « chrétien » au système de désinformation marxiste-léniniste. Ce spécialiste parisien de l’Indochine encensa d’abord Ho-Chi-Minh autant qu’un Aragon glorifiant les crimes de son maître Staline.
 
Il devint bien sûr ensuite et simultanément un ardent prosélyte du FLN algérien dans le déni de réalité de ses attentats terroristes, de ses massacres de masse et cruautés sans limites.
 
Mais là où ce journaliste « chrétien » se hissa à un niveau d’abjection mensongère quasiment indépassable, ce fut dans la collaboration propagandiste avec les génocideurs communistes maoïstes du Cambodge.
 
Au mépris total de tout ce qui parvenait d’informations fiables sur leur entreprise de « régénération révolutionnaire » par les tortures aussi monstrueusement sadiques que celles des Jeunes-Turcs, et des charniers sans cesse ouverts, Lacouture louangeait les Khmers rouges comme Aragon la Tchéka et le Guépeou.
 
Il faut rappeler ce qui suit.
 
Le 14 avril 1975, le grand Soljenitsyne, dûment informé, lui, avait pu s’exprimer dans l’émission télévisée « Apostrophes » et annoncer les immenses abominations qui, dans la continuité des exterminations de masse lénino-trotskystes et stalino-maoïstes, allaient s’abattre sur le Vietnam et le Cambodge. Il suscita le scepticisme condescendant et ironique de Jean Daniel, le patron du nouvel Observateur, dégoulinant de sa suffisance de grand bourgeois de gauche.
 
Jean Lacouture, son éditorialiste, le dépassa très vite  dans le déni de réalité.  Quelques jours plus tard en effet, le 17 mai, les Khmers rouges s’emparaient de Pnom-Penh et en vidaient la population en de longues colonnes ne relevant pas d’un tourisme de masse… Le 30, le Viêt-Cong entrait dans Saïgon. On connaît la suite.
 
Peu après, au mois de mai, dans le nouvel Observateur, le « chrétien » Lacouture, si admiré par une grande partie de l’épiscopat français et de la cléricature « progressiste », osait se vautrer dans l’infâme ironie que voici : « Un observateur étranger est libre de juger inutilement expéditifs ou abusivement contraignants les procédés appliqués par les Khmers rouges au Cambodge ».
 
Il n’hésitait donc pas à commenter sans vergogne la déportation de la population comme « une audacieuse transfusion de peuple, le retour à la terre d’une masse citadine inorganisée, foisonnante et rapace ».     
 
Comment pouvait-il écrire une telle phrase sans peser que de très semblables propos avaient été émis pour justifier la déportation des Juifs !
 
Et deux ans plus tard, sous sa garantie morale, on pouvait encore lire dans Le Monde les propos de Pol Pot : « La situation du Cambodge est excellente, tant sur le plan du ravitaillement que sur celui de la sécurité ».
 
Comme, tout de même, l’énormité désinformatrice de ses assertions était de moins en moins tenable, et de plus en plus impossible le négationnisme du génocide, Lacouture s’avisa qu’il était temps pour lui, une fois de plus, de changer de positionnement. Avec trois ans de retard, sur les premières indéniables révélations de l‘atrocité, il découvrit enfin la réalité du génocide.
 
Il ne lésina pas alors à émettre un salmigondis d’auto-critique à la façon marxiste et de repentance à la manière catholique. Tant qu’à faire, il n’hésita pas à écrire : « Hitler et Staline étaient des timides comparés aux Pol Pot, Yen Sary et autres gribouilles sanglantes qui transforment le Cambodge en cimetière ». Dieu, qu’il avait fallu du temps à ce grand journaliste, à ce spécialiste très informé pour apprendre la réalité et dire la vérité ! Sur pareille chose et tant d’autres encore, on peut juger de la fiabilité informative du journal Le Monde.
 
Lacouture ayant héroïquement fait sa contrition pénitentielle et comme il était avant tout un grand humaniste de gauche, il put continuer d’autant mieux une belle carrière de grand journaliste. Il méritait bien l’hommage de ce grand défenseur de la vertu républicaine qu’est Manuel Valls.   

14:17 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 16 juillet 2015

Lydia Schénardi (FN) : Le lierre qui envahit l'arbre finira par l'étouffer...

Lydia_Schenardi-660x330.jpg

Lydia SCHENARDI, conseiller régional et seconde vice-présidente du groupe FN de PACA, soutient ses collègues BOUGUEREAU et COMAS suspendus par le FN.

Suite à l’initiative de Maître BOUGUEREAU, conseiller régional de PACA, vice-président du groupe, de demander publiquement à Monsieur PHILIPPOT, vice-président du FN de donner sa démission, maître BOUGUEREAU ainsi que Laurent COMAS viennent d’être « suspendus » par le Front National dans l’attente d’un passage en commission des conflits.

« Je suis interloquée par cette sanction qui se veut, sans la moindre équivoque, être un avertissement d’intimidation à tous ceux qui oseraient s’unir à la démarche de Maître BOUGUEREAU… Voire, manifester leur désapprobation sur telle ou telle décision émanant de notre hiérarchie. Je sais ce que je risque et ne le crains pas car le FN que nous impose Monsieur PHILIPPOT n’est absolument plus le Mouvement pour lequel j’ai milité pendant 34 ans. Il me semble qu’un parti qui prône la démocratie devrait écouter ses militants et tenter de les entendre. C’est d’ailleurs le sens du courrier que nous recevions en juin dernier de notre Présidente, promettant plus de démocratie et nous invitant à adopter de nouveaux statuts… Consultation par correspondance s’étant pourtant avérée elle-même un déni de démocratie…

Des promesses alors que c’est l’inverse qui se produit… C’est notre lot quotidien. Que se passe-t-il exactement dans les départements ? Les militants écrivent sans jamais un accusé de réception, sans jamais une réponse. Toutes les décisions sont imposées de Nanterre, allant souvent à l’encontre des réalités de terrain tout particulièrement ici dans les Alpes Maritimes. C’est sans aucune concertation que sont imposés à la fois une tête de liste non FN pour les régionales, décriée par les militants, et un secrétaire départemental peu apprécié du fait de ses déboires judiciaires…

Que reste-t-il alors pour s’exprimer ? Les médias. C’est d’ailleurs l’exemple que nous offrent au quotidien aussi bien notre Présidente Marine LE PEN que Jean-Marie LE PEN qui communiquent par médias interposés.

Oui, j’ose l’affirmer, Monsieur PHILIPPOT aussi brillant soit-il, n’est que le lierre invasif qui s’accroche au FN et à sa Présidente, pour monter toujours plus haut avec une influence néfaste pour notre Mouvement, néfaste pour les valeurs que nous défendons, avec de surcroît l’abandon de fondamentaux qui ont justifié pendant des années notre combat et des promesses électorales populistes gauchisantes totalement irréalistes.

Or l’on sait que le lierre finit par étouffer l’arbre… »

19:25 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 04 juillet 2015

Écoutes américaines en France : comment faire confiance à un tel « allié » ?

MNR.jpgUn communiqué du MNR :

Les documents Wikileaks, (relayés par Mediapart) montrent que, non seulement trois chefs d'État français (J. Chirac, N. Sarkozy, F. hollande), mais aussi des ministres, des hauts fonctionnaires, des parlementaires et des diplomates ont été surveillés téléphoniquement pendant près d’une décennie par les services secrets américains (NSA). 

La NSA est le plus gros service de renseignement américain, chargé théoriquement de la lutte antiterroriste. A ce sujet, le président F. Hollande a déclaré : « Les États-Unis sont nos alliés, cela suppose que nous soyons respectés. » Mais aussi : «Ces révélations couvrent une période qui n’a plus à être prolongée compte tenu des engagements pris». Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a rejeté avec force les appels à une remise en question des relations avec les États-Unis et à la suspension des négociations du TTIP (Traité de libre-échange transatlantique), faisant valoir «qu’entre grandes nations, (…) on a des responsabilités dans le monde» et beaucoup d’intérêts économiques... » (Le Monde)

Ainsi donc, la réaction des autorités françaises est pratiquement inexistante. Comment ne pas faire le parallèle avec notre attitude à l'égard de la Russie (refus de livraison des porte-hélicoptères Mistral), à propos d'un conflit (Ukraine) qui ne nous concerne pas ?

Avec tous les patriotes, exigeons de nos gouvernants une attitude qui serve les intérêts de notre pays, et non pas un alignement servile sur les positions américaines.

18:28 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 27 juin 2015

ATTENTAT ISLAMISTE EN ISÈRE : UN NOUVEL ÉPISODE DU DJIHAD EN FRANCE

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgUn communiqué du Parti de la France :

L'attaque islamiste à Saint-Quentin-Fallavier contre une usine de gaz industriels, accompagnée de la décapitation de l'employeur du principal suspect, est un nouvel acte de la guerre totale que livre le terrorisme islamique à la France et au monde occidental.

Ainsi que le rappelait déjà le Parti de la France en janvier dernier, le processus d’immigration-colonisation voulu et mis en œuvre par nos gouvernants depuis des décennies a ouvert la voie à l’islamisation massive de la société française. C’est le fruit de cette politique immigrationiste et d’islamisation qui permet aujourd’hui aux révolutionnaires islamistes de recruter massivement pour le Djihad et d’agir en France comme des poissons dans l’eau. 

Le Parti de la France renouvelle ses demandes de mesures d’urgence afin de rétablir la sécurité intérieure. A savoir :

· que les moyens affectés à nos services de renseignement et à nos forces spéciales soient décuplés ;

· le rétablissement des contrôles aux frontières nationales. Notre sécurité intérieure étant directement menacée, la France doit sortir immédiatement de l’espace Schengen. L’absence de contrôles aux frontières intérieures de l’Union est en effet un cadeau fait à tous les trafiquants d’armes ainsi qu’aux réseaux djihadistes ;

· l’arrêt immédiat de toute immigration en provenance des pays arabo-musulmans à l’exception éventuelle d’un soutien humanitaire accordé aux Chrétiens d’Orient persécutés. Il est temps d’en finir avec le processus d’immigration-colonisation et d’islamisation de la France ;

· qu’il soit définitivement mis un terme à la politique d’attribution automatique de la nationalité française pour les étrangers nés en France, véritable politique de destruction de l’identité nationale.

14:40 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 26 juin 2015

Contre le terrorisme islamiste : MANIFESTATION MARDI PROCHAIN, 30 JUIN (18 H), A PARIS

Islamraslebol.pngL’attentat qui s’est produit sur le site de Saint-Quentin-Fallavier, avec une voiture fonçant sur des bonbonnes, et l’horrible décapitation d’un homme dont la tête a été accrochée à la grille de l’entreprise, montrent, six mois après les assassinats de Charlie Hebdo, la réalité d’une guerre que ce gouvernement cache aux Français, et la faillite de la politique de soumission de ce régime.

Depuis six mois, sous l’impulsion du Valls et de Cazeneuve, nos ministres multiplient les concessions et les capitulations devant les représentants de la religion des frères Kouachi et de Coulibaly. Trahissant nos principes laïques, ils transforment petit à petit l’islam en religion d’Etat, multipliant les actes d’allégeance envers les disciples d’Allah.

Or, cette politique de soumission, incarnée par le discours de Cazeneuve, le 15 juin dernier, place Beauvau, et par les propos de Valls, une semaine plus tard, appelant notre pays à s’adapter à l’islam, ne fait qu’encourager les soldats d’Allah les plus déterminés à passer à l’action, devant l’absence de détermination de ce pouvoir à les combattre. Plus inacceptables, insultant les Français, ces ministres ont repris les propos du CCIF, affirmant une prétendue flambée des actes de violence en France contre les musulmans, quand dix fois plus de lieux catholiques sont profanés dans notre pays depuis le début de l’année.

Valls et Cazeneuve se sont ainsi vantés d’avoir mis mille hommes en protection devant les mosquées… des hommes qui manquent cruellement pour protéger les zones sensibles comme Saint-Quentin Fallavier.

Encore plus grave, alors que les militants de l’Etat islamique ont encouragé leurs soldats à envahir l’Europe par la mer, nous avons assisté à ce spectacle révoltant de voir un ministre de l’Intérieur, chargé de faire respecter la loi, saluer ceux qui la violent, sur notre sol, sans s’interroger sur les possibles futurs Merah qui pouvaient s’être faufilés parmi eux.

Devant la guerre qui est déclarée à la France, mais aussi à toute la civilisation occidentale par des musulmans radicaux qui ne font que respecter les textes sacrés de l’islam, quoi qu’en disent Boubakeur, Hollande, Valls et Cazeneuve, ce régime a montré son incapacité à protéger les Français, armant, par sa faiblesse, le bras des assassins.

Les résultats catastrophiques de la politique de soumission de ce gouvernement doivent être sanctionnés au plus haut niveau. Valls et Cazeneuve doivent être démis de leurs fonctions au plus vite.

Pour lutter contre l’islamisation de notre pays, il faut un gouvernement de salut public qui, prenant enfin en compte la gravité de la situation, prenne les mesures nécessaires pour protéger la France de la conquête islamique qui s’annonce, avec la barbarie qui l’accompagnera.

Il y a longtemps que Résistance républicaine et Riposte laïque, dans une situation exceptionnelle, réclament des mesures exceptionnelles, qui empêchent les soldats d’Allah de continuer à se comporter comme une véritable cinquième colonne sur notre territoire.

Le 11 janvier dernier, des centaines de milliers de Français, légitimement révoltés par les assassinats des islamistes, se sont faits grossièrement manipulés par l’opération « Je suis Charlie ». Nous ne voulons pas qu’une telle instrumentalisation se reproduise.

Avec d’autres composantes qui refusent l’islamisation de notre pays, nous tiendrons une conférence de presse, lundi 29 juin, à 15 h 30, dans un lieu parisien dont l’adresse sera fournie aux journalistes qui en feront la demande deux heures avant, pour la sécurité de tous.

Nous appelons mardi 30 juin, place de la Bourse, à Paris, à 18 heures, à un rassemblement de tous les patriotes qui refusent l’islamisation de notre pays, permise par la politique de soumission de Valls et Cazeneuve.

Nous encourageons les militants de province à multiplier le même type d’initiative locale, de manière unitaire, partout où cela est possible.

Pierre Cassen, fondateur de Riposte laïque 

Christine Tasin, Présidente de Résistance républicaine

18:44 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 25 juin 2015

“Iman comme il respire” : la nouvelle provocation de Boubakeur

Clocher-1-.jpgUn communiqué de la Ligue du Midi :

La “communauté musulmane” est toujours en pleine effervescence avant l’entrée en ramadan et  c’est dans ce cadre que Dalil Boubakeur recteur de la mosquée de Paris vient de montrer ses muscles, n’hésitant pas à déclencher une nouvelle polémique sur un sujet  oh combien sensible pour la grande majorité de la population de souche. Il ne s'agirait rien de moins que d’affecter à l’Islam certaines églises « sous-utilisée » par les catholiques.

Or cette question, si elle est un faux problème est une vraie provocation puisque les églises construites avant la loi sur la laïcité de 1905 appartiennent à l’Etat et sont attribuées stricto sensu au culte catholique sans possibilité d’y déroger et celles construites après 1905 appartiennent à l’Eglise catholique qui n’a pas envie -mais pas envie du tout-  de s’emparer de ce bâton m…..x.

Alors pourquoiDalil Boubakeur, qui ne peut pas ignorer ces éléments, vient-il  de déclencher cette salve médiatique en l’espace de 2 mois, au cours desquels il est passé de la construction de 1000 mosquées supplémentaires, au  doublement du nombre d’édifices -c’est-à-dire 2500 mosquées supplémentaires-  puis à la confiscation des églises…

Dalil Boubakeur ferait bien de balayer devant la porte de la mosquée de Paris dont il est le recteur, puisque l’assistance y est en général « maigroulette ». Et nous savons très bien que l’histoire des prières de rues (rue Mirha et alentour) dans la capitale avait été une pure opération de propagande avec la complicité des imans du 93.

On se rappelle, en Languedoc, du  projet de la mosquée fantôme de Lattes -ville dans laquelle la population musulmane se compte sur les doigts de la main-, opération-bidon montée par un iman en recherche de trésorerie.

En fait la personnalité de Dalil Boubakeur, qui ressemble plus à un marchand de Loukoum qu’à un théologien, ne semble pas étrangère à cette « montée au créneau ». Représentant de la bourgeoisie algérienne, proche des socialistes mais copain de Sarko, personne n’oublie des deux côtés de la Méditerranée, que lui et sa famille sont entrés en France en 1957 en pleine guerre d’Algérie. Une bonne tête d’idiot utile version « coran alternatif »…

Si l’on rajoute, en toile de fond les luttes d’influence entre les divers et nombreux courants de l’Islam, la montée en puissance des « Marocains », le renouvèlement prochain du président du Centre Français du Culte Musulman (CFCM), la mise en place de la nouvelle entité «Instance de dialogue avec le culte musulman»… on est en droit d’imaginer que les jihadistes à la frontière irako-syrienne ont de bonnes raisons de se fendre la pêche…

Mais la principale ruse du diable étant de faire croire qu’il n’existe pas, tout porte à croire que ce mic-mac qui pourrait faire songer à un congrès du Parti Socialiste ne sert en fait qu’à préparer l’opinion publique française à l’arrivée d’un flot inouï d’immigrants, auprès duquel les précédentes vagues d’immigrations ne seraient  que broutilles.

Lors des rencontres « Charles Martel » de Poitiers, il a été démontré que l’occupation partielle de la Septimanie et dans une moindre mesure du sud de la France, au début du 8ème siècle, avait duré moins d’un ½ siècle. La seconde invasion à laquelle nous devons faire face remonte aux années soixante et dix, représentant, à la louche, une période équivalente.  Aujourd’hui, la question des mosquées et plus généralement celle de l’emprise islamique est consubstantielle de celle de l’immigration : sans immigration, pas de mosquées,  plus d’Islam ou seulement de façon résiduelle. C’est pour cela qu’il importe que le concept de « remigration » soit au centre de nos préoccupations.

Les français sentent confusément que l’ennemi est entré dans la place et que beaucoup lui ont ouvert les portes. Seulement nos compatriotes sont infiniment démunis. Comme dans la ville d’Ys, engloutie pour avoir ouvert ses portes, leurs « élites » les trahissent tous les jours et les quelques résistances morales, légales et juridiques opposées à la marche inexorable de « l’islam de France » sont loin de suffire. Alors, les français ont ré-installé Charles Martel dans  le Panthéon secret des « petites gens ». C’est déjà un signal encourageant…

Rappel : Fête de la Ligue du Midi en Petite Camargue le dimanche 28 juin de 10 h à 18 h

10405339_906403586067505_2898724278630683194_n.jpg

Intervention de Richard Roudier, porte-parole de la Ligue du Midi, lors de la 1ère Rencontre Charles Martel à Poitiers le 7 juin dernier

12:22 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 15 juin 2015

Face aux agressions islamistes :soutien à la Syrie, à son armée et au Président Bachar :

11406851_996837533662769_5720218503909251367_n.jpg

Un communiqué de la Communauté syrienne de France :

Jusqu'à quand le monde va continuer à soutenir et armer ces barbares que la France appelle "opposition modérée" ?

Jusqu'à quand la Turquie va être encouragée à entraîner et à laisser passer les djihadistes en Syrie ?

Jusqu'à quand va t-on continuer à prendre les peuples pour des naïfs leur disant que la coalition internationale combat l'état islamique, alors qu'elle leur largue des armes ?

Jusqu'à quand la Syrie va continuer à combattre SEULE ces montres ?

Jusqu'à quand les syriens vont continuer à pleurer leurs proches ?

Les djihadistes de Daech ont encore sévi à Alep aujourd'hui. Ils ont attaqué avec des missiles sol/sol. On ne connaît pas le nombre de victimes, mais les 22 photos cliquez ici laissent deviner le pire.

MORT à ceux qui recrutent, entraînent, financent, arment et soutiennent ces déchets... quels qu'ils soient...

GLOIRE à notre Armée Syrienne qui fait ce qu'elle peut.

GLOIRE au peuple syrien qui résiste et qui reste digne.

VIVE BACHAR qui mène seul la bataille contre tous ces "puissants" occidentaux.

Vive la Syrie SOUVERAINE.

22:50 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Frontière franco-italienne : Génération Identitaire fait face aux clandestins !

menton.jpg

Ce dimanche 14 juin à 18h30, 20 militants de Génération Identitaire ont mené une action à la frontière franco-italienne, faisant face aux clandestins massés là depuis trois jours et exigeant d'entrer en France.

 

Rassemblés derrière une banderole "NO WAY ! - You will not make Europa home", reprenant le slogan de l'efficace campagne australienne de lutte contre l'immigration clandestine, les jeunes identitaires ont appelé les gouvernements européens au courage politique. Rappelons que le 23 mai dernier, Génération Identitaire occupait pendant plusieurs heures les locaux de la Commission Européenne à Paris en y déployant une grande banderole : "L'émigration tue l'Afrique, l'immigration tue l'Europe".

 

C'est bien la même idée qu'a défendu devant les journalistes présents sur place Clément Martin,Conseiller fédéral du mouvement, rappelant que "le destin des Africains ne se trouve pas en Europe, tout comme le destin de l'Europe n'est pas de devenir l'Afrique" ou encore que la place de ces clandestins n'est "ni en France, ni en Italie mais dans leurs pays".

 

Pour défendre leur souveraineté territoriale, leur sécurité, leur identité, les pays européens doivent désormais faire preuve de fermeté en expulsant tous les immigrés entrés illégalement et en reconduisant systématiquement les bateaux de clandestins vers leur port d'origine. Rappelons qu'en Australie, c'est cette politique de fermeté qui a notamment permis qu'il n'y ait plus AUCUN clandestin mort en mer.

17:07 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 11 juin 2015

Polémique à Tulle autour d'un tractage et d'un collage du Parti de la France

tulle.jpg

Communiqué du Parti de la France :
 
Dans la nuit du 8 au 9 juin, les militants corréziens du Parti de la France ont profité de la venue de François Hollande le 9 juin pour effectuer un collage d'affiches et une distribution de tracts dans les boîtes aux lettres des Tullistes, dénonçant la colonisation migratoire et l'islamisation de notre pays.
 
Dans communiqué délirant, la municipalité socialiste évoque « une insulte à l’histoire de notre pays » et « aux valeurs de paix et de fraternité qui fondent notre République » ainsi que son intention de saisir la justice.
 
Les militants du Parti de la France n'ont pourtant fait qu'exprimer la voix de la nouvelle résistance nationale en usant de leur droit à la liberté d'expression, qui tient tant à cœur à notre Président de la République depuis le 11 janvier.

10:54 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 09 juin 2015

Dimanche prochain, 14 juin, élections municipales partielles à Asnières (92) : la liste authentiquement nationale d'Henri Massol reçoit le soutien de Jean-Marie Le Pen

3238573102.jpg

Municipales à Asnières : LE PEN vote MASSOL
 
J'ai reçu, jeudi 4 juin, le soutien de Jean-Marie LE PEN à la liste "Front Municipal pour Asnières" que je conduirai les dimanches 14 et 21 juin, dans le but d'en finir avec les affairistes et les tricheurs de l'UMPS qui dirigent la ville depuis des lustres. Ou du moins de garantir aux Asniérois l'arrivée à la mairie d'une véritable force d'opposition.
 
A cet effet, notre liste regroupe très largement les diverses sensibilités de la Droite nationale et patriotique, sans aucune exclusive.
 
Nous remercions donc très chaleureusement Jean-Marie LE PEN pour son précieux concours à notre initiative, avec une double devise : Asnières aux Asniérois et la France aux Français !
 
Henri MASSOL
FRONT MUNICIPAL POUR ASNIÈRES, NON à l’UMPS !

10:43 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 13 mai 2015

Création du Cercle du Coeur noir, un nouveau centre de formation non conformiste à Paris

2880961319.jpg

Communiqué du Cercle du Coeur noir :

C'est avec grand plaisir que nous vous annonçons aujourd'hui la création du Cercle du Cœur noir. Celui- ci a pour but de proposer régulièrement des conférences sur des thèmes divers et variés dans un souci de formation et de ré-information.

Les médias traditionnels (presse écrite, TV, radios...) ont trahi leurs vocations premières. Ils ne sont désormais que des antennes de propagande d'un système mondialiste qui corrompe non seulement le peuple, mais plus grave la jeunesse. C'est dans cette optique, que nous créons ce cercle afin de proposer une autre alternative. Restez en contact, invitez vos amis, partagez la page !

Notre première conférence aura lieu le jeudi 21 mai à 19h30 au Crabe-Tambour, elle portera sur Dominique Venner.

Page Facebook cliquez ici

14:11 Publié dans Cercle du Coeur noir, Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 09 mai 2015

Le Parti de la France participera dimanche 10 mai au défilé en l'honneur de Sainte Jeanne d'Arc à Paris

208__320x240_logo_lepdf_s.jpg

Un communiqué du Parti de la France :

Comme chaque année le Parti de la France s'associe au défilé en hommage de Sainte Jeanne D'arc qui aura lieu dimanche 10 mai à l'initiative de l'association CIVITAS.

Le défilé partira à 14h30 de la Place Saint Augustin. Cette année des animations médiévales dans une ambiance familiale auront lieu dès midi sur la place.

10:39 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 16 avril 2015

La Ligue du Midi solidaire de Filip Dewinter

P1000377.JPG

Un communiqué de Richard Roudier, porte-parole de la Ligue du Midi :

Nous avons tenu à nous associer à la dépêche publiée par notre ami Roland Hélie (cliquez ici), l’infatigable animateur de “Synthèse Nationale”, suite à la tentative d’assassinat ce matin du chef de file du Vlaans Belang.

Filip Dewinter a toujours été présent à chacune des diverses étapes du combat politique des identitaires. Aussi ai-je ressenti cette lâche tentative comme si elle avait été dirigée contre quelqu’un de ma famille.

Si certains ne veulent pas comprendre que nous sommes en guerre contre les barbares, j’espère que cet acte odieux leur ouvrira enfin les yeux.

15:55 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 14 avril 2015

Réaction de Renaud Camus après sa condamnation en appel

0b0a57389a7e9f784d1e5cb8a814f086.jpegUn communiqué du

Parti de l'in-nocence :

Le parti de l’In-nocence prend acte avec tristesse et indignation, mais sans surprise, de la condamnation en appel, sur requête du Mrap, de son président Renaud Camus pour le discours qu’il a prononcé le 18 décembre 2010 aux Assises sur l’islamisation, “La nocence, instrument du Grand Remplacement”.

Le parti de l’l’In-nocence, à l’heure de ce communiqué, ne connaît pas encore les attendus de l’arrêt mais il y attache la plus grande importance. De deux choses l’une, en effet :

— ou bien Renaud Camus est condamné pour avoir parlé de la colonisation démographique dont la France et l'Europe font l’objet, de la conquête en cours, du Grand Remplacement et du rôle que joue la délinquance dans la prise de contrôle du territoire par ses nouveaux maîtres ; et, comme c’est exactement ce qu’il a fait, sa condamnation prouve simplement que l’énoncé de ces tragiques vérités est désormais criminalisé, ce qui n’est pas très étonnant.

— ou bien Renaud Camus est condamné, comme la première fois, pour avoir mis en cause l’honnêteté de tous les musulmans, pour les avoir traités de “voyous”, pour avoir dit qu’ils étaient les soldats de la conquête et pour avoir incité à la violence à leur égard, non pas expressément, sans doute, mais au seul motif qu’il ne proposerait rien politiquement, alors que ce communiqué-ci est le mille huit cent dix-huitième du parti qu’il préside, que le programme de ce parti constitue un programme de six cents pages (où non seulement ne se trouve pas, non plus qu’en les communiqués, la moindre incitation à la violence mais où elle est constamment répudiée et condamnée), sans compter qu’il prenait la parole, le 18 décembre 2010, en tant que candidat à la candidature pour la présidence de la République, une initiative éminemment politique ; et, en ce cas-là, si ces motifs-là sont de nouveau retenus, bien qu’ils soient totalement contraires à la plus évidente vérité et qu’ils prêtent arbitrairement à Renaud Camus et à son parti les sentiments, les convictions et les intentions les plus éloignés de ceux qui sont vraiment les leurs, alors cette condamnation montre que plus aucun citoyen n’est à l’abri de l’arbitraire remplaciste des juges.

10:11 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 13 avril 2015

Jean-Marie Le Pen siffle la fin de la récré...

jeanmarielepenbanniere.png

Un communiqué de Jean-Marie Le Pen :

Je dois d’abord dire que je suis navré de voir que l’espace public de liberté, tant d’opinion que d’expression, ne cesse de se réduire dans notre pays et même dans nos rangs.

Et pourtant, nous avons longtemps professé, à l’instar de Saint-Jean, que « c’est la Vérité qui nous rendra libre » et j’ai toujours dit que je préférais être battu sur mes idées qu’élu sur celles de mes adversaires.

Je n’ai pas changé !

Je ne ferai rien qui puisse compromettre la fragile espérance de survie de la France que représente le Front National avec ses forces et ses faiblesses.

Elu par le Congrès de Tours Président d’Honneur du Front National, après l’avoir fondé et conduit dans une constante adversité pendant une quarantaine d’années, je pensais être une bonne « locomotive » pour conduite la liste aux élections régionales en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

En effet, j’y avais obtenu plus de 33% des voix et fait élire cinq députés aux dernières élections européennes et avais l’appui de la grande majorité des conseillers régionaux dont je suis le Président de groupe.

Une crise grave a été ouverte au Front National, au prétexte de deux interviews, l’une à RMC-BFMTV et l’autre à l’hebdomadaire Rivarol.

Ceci ne justifiait pas le hourvari qu’on a déclenché dans nos rangs au risque d’affaiblir dangereusement notre mouvement.

Je ne serai pas complice de cette manœuvre.

C’est pourquoi, j’ai décidé de ne pas être candidat aux élections régionales.

Je remercie chaleureusement tous ceux, personnalités, élus, responsables, militants, qui m’ont apporté leur soutien dans cette épreuve, et tout particulièrement mon ami, le député Bruno Gollnisch.

Je leur demande, dans l’intérêt supérieur de la France, de soutenir la candidature de Marion Maréchal-Le Pen, député du Vaucluse.

Tant que Dieu me prêtera vie, je resterai à ma place au poste de combat.

Saint-Cloud, le 13 avril 2015

13:16 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 09 avril 2015

Ma seule boussole est celle de la persévérance dans notre combat politique

bruno-gollnisch-discours-villepreux-1024x682.jpgUn communiqué de

Bruno Gollnisch :

Attaché comme je l’ai toujours prouvé à l’unité de notre mouvement, je ne souhaite pas participer à des polémiques sur des sujets qui sèment la division, dont la plupart des commentateurs n’ont au mieux qu’une connaissance livresque, et dont la discussion est de surcroît judiciairement interdite par l’effet pervers de législations liberticides.

L’actualité politique, économique, sociale ou « sociétale» fournit un nombre plus important de sujets en phase avec les préoccupations de nos compatriotes, et en lien avec le mandat parlementaire que j’exerce.

Le respect de la discipline de notre mouvement, la légitime et fructueuse direction de sa présidente, l’accueil de personnalités de qualité venant d’autres horizons doctrinaux me paraissent pouvoir être compatibles avec la liberté d’expression de Jean-Marie Le Pen, à qui nous devons l’existence même du Front National et sa progression au milieu de tant d’épreuves passées.

Il n’y a aucune raison de sacrifier quelque composante de notre mouvement que ce soit en raison d’une diabolisation artificiellement entretenue, ni de maintenir un climat de tension que chercheraient à nous imposer nos adversaires, responsables du terrifiant déclin de notre pays.

Ma seule boussole est celle de la persévérance dans notre combat politique, avec tous les patriotes sincères, qui, dans leurs différences, voire leurs oppositions passées, sont les bienvenus sur ce qui nous unit : la défense de la France et des Français d’abord.

11:22 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 07 avril 2015

En déposant plainte contre le dessinateur Ri7, Anne Hidalgo menace la liberté d'expression et le droit à la caricature

RI7Hidalgolechebabouches.jpgUn COMMUNIQUE DE RIPOSTE LAIQUE :

En déposant plainte contre le dessinateur Ri7, Anne Hidalgo menace le droit à la caricature et la liberté d’expression

Le 11 janvier 2015, le maire de Paris, Anne Hidalgo, était au premier rang des manifestants parisiens, affichait « Je suis Charlie » et affirmait défendre la liberté d’expression, notamment celle des dessinateurs sauvagement assassinés par des musulmans radicaux. Le 12 janvier, elle faisait le journal Charlie Hebdo citoyen d’honneur de la Ville de Paris.

Pourtant, irritée par une caricature du dessinateur Ri7, parue sur Riposte Laïque, à l’occasion de la commémoration du ramadan à la mairie de Paris, le 9 juillet 2014 (ce qui viole les principes laïques de notre pays), cette élue a oser déposer plainte contre cet artiste, estimant que ce dessin constitue « une injure publique envers un citoyen chargé d’un mandat public ».

Cette plainte est consternante, mais surtout très inquiétante. Quelle liberté resterait-il aux dessinateurs et aux caricaturistes, éternels esprits libres, si le dessin de Ri7 était reconnu injurieux ? La conception de la liberté d’expression du maire de Paris serait-elle à géométrie variable ? Caricaturer de manière très polémiste Nicolas Sarkozy ou Marine Le Pen (voir les illustrations en pièces jointes) relèverait-il de la liberté d’expression, alors que la dessiner, elle, dans une position de soumission à des religieux, deviendrait-il injurieux ?

Riposte Laïque espère qu’Anne Hidalgo retirera au plus vite une plainte qui apparait grotesque. En attendant, soucieux de la défense du droit à la caricature et à la parole libre, nous informons l’ensemble des médias de la grave menace que la démarche judiciaire du maire de Paris fait peser à l’ensemble de la profession et aux libertés publiques. Lors du premier procès de Charlie Hebdo, en 2007, intenté par le recteur Boubakeur et l’UOIF, la France entière s’était reconnue dans la phrase de Nicolas Sarkozy : « Plutôt un excès de caricature que pas de caricature du tout ».

Nous sommes obligés de constater que la démarche d’intimidation du maire de Paris rejoint, avec d’autres méthodes, celle des islamistes, et constituent une véritable agression contre le droit à la caricature, symbole d’un pays où les artistes sont encore libres.

Nous espérons que les journalistes qui écrivaient « Je suis Charlie », le 11 janvier ne couvriront pas, par leur silence, les dangereux agissements liberticides du maire de Paris, et lui demanderont des explications sur sa conception de la liberté, dans un pays où il est attribué à Voltaire cette célèbre phrase : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous puissiez le dire ».

00:33 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La Ligue du Midi se mobilise pour soutenir le buraliste Luc Fournié

10451163_372243536301512_5307616881530102024_n.jpg

Un communiqué de Richard Roudier, Président de la Ligue du Midi :

« Je suis Luc Fournié » : on a tous en mémoire le calvaire de  René Galinier en 2010, ce vieux monsieur de 73 ans originaire de Nissan dans l’Hérault, placé malgré son âge, en détention préventive. L’émotion avait été si forte qu’Elie Aboud, le député de la circonscription avait rendu visite au prisonnier incarcéré à la maison d’arrêt de Béziers et qu’un soir, à la télé, Xavier Bertrand, alors ministre du travail déclarait  à une question qu’on ne lui posait pas  « s’il y a un scandale, c’est celui de ce vieux monsieur qui est en détention préventive pour avoir tiré sur deux cambrioleuses qui s’étaient introduites dans sa villa… ». Les choses n’avaient pas trainé et après un jeu de chaises musicales judiciaires, le détenu était libéré au bout de 60 jours grâce à un lobbying efficace des identitaires de la Ligue du Midi. « Papy » Galinier comme on le surnomma dès lors affectueusement devrait être jugé en juin de cette année 2015; la légitime défense sera au cœur des débats.

Cette fois-ci c’est dans le Tarn, que le buraliste  Luc Fournié a été condamné par la cour d’assises d’Albi à la peine disproportionnée de 7 ans d’emprisonnement et incarcéré sur le champ pour avoir abattu un cambrioleur chez lui, de nuit. Pourtant l’affaire paraissait simple et avait de fortes chances de déboucher sur un acquittement.  Mais en France, en matière de légitime défense, ce genre d’affaire n’est jamais simple. Résumé : le buraliste Luc Fournié est averti, par sa sœur, 4 jours avant les faits, que les barreaux d’une fenêtre avaient été sciés. Ce n’est pas la première fois que cela se produit. Le buraliste prévient les gendarmes –une fois de plus- et  décide de monter la garde dans sa boutique : «On était sur le qui-vive depuis plusieurs jours et je croyais que les gendarmes nous protégeaient ». Il dort  avec à proximité un fusil de chasse chargé et dispose quelques chaises en équilibre de façon à être réveillé en cas d’intrusion. En pleine nuit, il entend du bruit, distingue deux silhouettes et fait feu à deux reprises. Un des cambrioleurs meurt sur le coup, le second prend la fuite.

L’affaire, pour un jeune étudiant en droit, ne fait pas problème : il y a d’évidence légitime défense si l’on se réfère aux articles du Code pénal. En effet, l’article 122-6 stipule :

« Est présumé avoir agi en état de légitime défense celui qui accomplit l'acte : pour repousser, de nuit, l'entrée par effraction, violence ou ruse dans un lieu habité … »

Mais l’article 122-5 qui donne la définition de la légitime défense apporte une précision qui va s’immiscer au cœur du débat:

« N'est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d'elle-même ou d'autrui, sauf s'il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l'atteinte ».

Dans cette affaire, les conditions du paragraphe 6 semblaient être remplies, en outre le buraliste  agissait pour défendre sa personne et sa famille et enfin le fait de se saisir d’un fusil de chasse dans le noir face à deux agresseurs semblait ressortir de la  notion de proportionnalité. Et bien NON et ce en raison du discours ambiant droit de l’hommiste  qui met  sur le même pied une racaille et un honnête commerçant. La légitime défense est un droit naturel qui implique, qu’à travers toutes les époques, on a le droit de se défendre quand on est attaqué, la notion de riposte proportionnée, n’étant qu’un faux nez destiné à incapaciter les braves gens.

Faudrait-il alors que tous les buralistes de France se mettent à la pratique du karaté –et encore pourrait-on leur reprocher que la pratique d’un art martial peut constituer une circonstance aggravante- ou alors, l’agressé devra t’il proportionner les coups qu’il va donner avec ceux qu’il est en train  de recevoir ; l’agressé devra t’il demander à ses agresseurs s’il peut prendre un temps de réflexion afin d’analyser si la riposte envisagée est proportionnée au millimètre près. Peut-être pourrait-il également inviter les malfaisants  autour d’une tasse de thé, leur demander s’ils sont eux aussi adeptes des sport de combat et s’ils ne dissimuleraient pas par hasard sous leurs vêtements, une arme blanche ou à feu. On en revient à l’affaire Galinier où un membre du parquet avait déclaré sans vergogne : « Galinier aurait dû s’enfermer dans une pièce et téléphoner à la gendarmerie ». Le problème, c’est que « Papy » avait déjà téléphoné à deux reprises à la gendarmerie et que préférant  faire confiance à l’adage, « il vaut mieux être vivant en prison que mort au cimetière », Galinier avait fait ce que son devoir d’homme lui imposait, à savoir assurer sa défense quand la société n’était pas capable d’y pourvoir. Je ne sais pas si cette réaction s’appelle de la légitime défense, mais je sais en tous cas que sa défense était légitime.

Aujourd’hui, les commerçants sont en première ligne dans le combat pour la reconnaissance de la légitime défense. En 2010 l’affaire Galinier, avait démontré le caractère insupportable d’une telle situation et les hommes politiques de droite n’ont pas eu plus de courage, hier, que ceux de gauche aujourd’hui pour renverser cette situation par une modification de la loi en instaurant, par la sanctuarisation du domicile, une présomption absolue de légitime défense dès lors qu’un logement ou une échoppe subit une intrusion maligne évidente.

Voilà pourquoi, jusqu’à la libération du buraliste de Lavaur, je suis Luc Fournié !

Ligue du Midi cliquez ici

00:17 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 27 mars 2015

Valls vient pleurer à Vauvert : il a fait du P.S un parti résiduel

resistencia1-2-.jpgUn communiqué de la Ligue du Midi :

Ce n’était jusqu’à présent qu’une rumeur, mais Manuel Valls sera bien présent ce vendredi 27 mars à 18h30 à Vauvert. Il vient soutenir un de ses affidés, Jean Denat, président socialiste sortant du Conseil général et candidat en grande difficulté derrière le candidat du FN, puisqu’il affiche un retard de près de 12 points au 1er tour (42.69% pour le FN et 30.82% pour le binôme DVG/PS).

Manuel Valls qui vient chaque année, depuis 2 ans en été, prononcer un discours de politique générale, devrait pourtant comprendre qu’en menant une politique hostile à notre population, il ne peut être bienvenu sur nos terres.

- Monsieur Valls, nous sommes ici en Camargue dans une région fortement identitaire dont la population autochtone ne supporte plus vos discours mondialistes qui sous couvert du “vivre ensemble” sont ceux d’un centralisateur jacobin  né sous d’autres cieux.

- MonsieurValls, les classes moyennes et les petites gens d’ici n’en peuvent  plus de votre matraquage fiscal qui les met en grande difficulté pour aborder les fins de mois.

- Monsieur Valls, notre population ne comprend rien à vos “binômes”, à la configuration des nouveaux cantons, à ces départements dépensiers que vous vouliez supprimer en 2014 et qui resurgissent en 2015. Notre population conchie votre incapacité à résorber le chômage, à réduire le train de vie de l’Etat, à raboter le mille-feuilles territorial, terreau de la corruption et du clientélisme.

Votre réunion électorale, la dernière de la campagne,  est en tous cas la preuve éclatante que le “pays réel” vous échappe et ce, de la manière susceptible de vous faire le plus mal : par les élections. Car dans le Gard, le FN sera présent au 2ème tour dans tous les cantons et dans la zone de la bouvine de Mauguio à Beaucaire, on se réjouit que sur 7 cantons, le FN a cartonné à plus de 40%... vous aurez ainsi réussi le tour de force de faire du P.S un parti résiduel.

09:30 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 02 mars 2015

Visite de quatre parlementaires en Syrie : comment peut-on désapprouver ?

mnr actu.jpgUn communiqué du MNR :

La récente visite en Syrie de quatre parlementaires français (dont un socialiste), dont trois ont rendu visite à Bachar el Assad, a provoqué une intense agitation désapprobatrice à gauche : "Je veux condamner avec la plus grande vigueur cette initiative", a lancé le chef du gouvernement. Et aussi : "Que des parlementaires aient ainsi, sans crier gare, rencontré un boucher", "je crois que c'est une faute morale". Le président de la république a, lui aussi, « condamné » cette initiative.

Quoiqu'on pense du dirigeant de la Syrie, on ne voit pas en quoi le fait d'aller discuter avec lui peut constituer une faute, alors que ce pays est ravagé aussi par les atrocités des combattants de l' « État islamique » (Daech, comme aiment à l'appeler nos hommes politiques et nos journalistes, pour ne pas parler de l'islam). Au contraire, il peut être d'un intérêt capital de renouer des relations avec lui, dans la mesure où il s'oppose aux islamistes. Mais nos dirigeants veulent-ils vraiment s'opposer aux ravages de l'islamisme ?

Avec tous les défenseurs de notre civilisation, dénonçons la duplicité de nos dirigeants face au danger islamiste ».

00:26 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 24 février 2015

Le CEPE ouvre un local dans le sud de la France pour aider les prisonniers politiques

thumbcepeyh6.jpgUn communiqué du CEPE :

Depuis maintenant un an et demi le Comité d'Entraide aux Prisonniers Européens (CEPE) tient à disposition des camarades un logement dans une ville du sud de la France. Ce logement est à disposition en priorité pour les prisonniers constituant leur dossier de mise en liberté provisoire pour laquelle un logement fixe et un emploi sont les deux facteurs déterminants.

Rappelons que le CEPE avait lancé cette initiative pour la remise en liberté de Michel Lajoye où nous avions loué un appartement pendant 2 ans alors que sa sortie était sans cesse repoussée sous des prétextes fallacieux.

Depuis lors, ce sont 4 camarades venus de toute la France qui ont pu bénéficier de cette aide concrète. Nous avons ainsi accueilli Kévin, Julian, Jérémy et Richard, leur laissant le temps de régler leurs problèmes et de repartir d'un bon pied.

Tous n'étaient pas incarcérés mais la vie a ses revers et le CEPE (depuis 2002) est toujours à disposition pour soutenir un camarade dans la difficulté.

Nous lançons un appel pour faire connaitre cette initiative qui s'inscrit dans la pérennité mais également parce que pour l'heure ce logement ne profite à personne.

Alors faites passer l'info car nous ne devons laisser personne sur le bord de la route!

Contact par mail : comitecepe@gmail.com

NDLR : Rappelons aussi que le CEPE s’était engagé en 2013 pour soutenir Esteban, militant solidariste emprisonné après avoir été agressé par une horde gauchiste à Paris (Rappel, cliquez ici).

19:44 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 20 février 2015

Après Charlie Hebdo, l'hyper cacher, Copenhague : toujours pas d'amalgame ?

img_54b161576138c.jpgUn communiqué du MNR :

Itélé indique que le 28 décembre dernier, le chef d'Etat égyptien, le président Al Sissi, a tenu au Caire, à l'université Al Azhar, un discours dans lequel il explique que « la peur et le rejet de l'islam ailleurs sur la planète viennent de l'islam lui-même et que cette crainte est fondée ». Il a dit, entre autres : «est-il concevable qu'1,6 milliard de personnes puissent penser qu'ils doivent tuer les autres membres de l'humanité, qui comptent sept milliards de personnes, aux fins de pouvoir vivre ?».

Nos hommes politiques voudront-ils réfléchir à ces paroles venant du chef du plus grand État arabe, très majoritairement musulman ?

En vérité, si les actions des services de renseignements, des polices, des armées, sont utiles, elles ne suffiront pas à extirper les idées qui sont à la base des actions terroristes.

Avec tous les défenseurs de la civilisation occidentale, luttons pour que nos responsables ouvrent enfin les yeux sur la source véritable des attentats qui ensanglantent le monde, seule manière d'aboutir à des actions efficaces.

23:18 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 19 février 2015

Libye : qui présentera "l'addition" à MM. Sarkozy, Juppé et BHL ?

                téléchargement.jpg

Un communiqué de Bernard Lugan :

Au mois de mars 2011, à l'issue d'une campagne médiatique d'une rare intensité initiée par BHL, Nicolas Sarkozy décida d'entrer en guerre contre le colonel Kadhafi avec lequel il était encore dans les meilleurs termes quelques mois auparavant.

Le 17 mars, Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, arracha la résolution 1973[1] au Conseil de Sécurité de l'ONU, ce qui permit d'ouvrir les hostilités.

Le 19 mars, 19 avions français (chasseurs et ravitailleurs) lancèrent un raid de 2h30 au dessus de la Libye. L'incompréhensible guerre franco-libyenne ou otano-libyenne, venait de débuter.

Les raisons de ce conflit aux conséquences à ce point dramatiques qu'une intervention internationale paraît aujourd'hui indispensable sont toujours aussi mystérieuses. A l'époque, l'Elysée avança l'argument d'une action humanitaire destinée à "sauver la population de Benghazi". Le mardi 16 décembre 2014, le président tchadien Idriss Deby donna une autre explication en déclarant qu'en entrant en guerre en Libye : " l'objectif de l'OTAN était d'assassiner Kadhafi. Cet objectif a été atteint"[2].

Quoiqu'il en soit de ses causes officielles ou officieuses, réelles ou supposées, étayées ou fantasmées, le résultat de cette guerre "pour la démocratie et les droits de l'homme", est catastrophique :

- Les alliés islamistes du Qatar et de la Turquie ont pris le contrôle d'une partie des approvisionnements gaziers et pétroliers de l'Europe.

- Daesh a lancé une entreprise de coagulation des milices islamistes. Celles qui lui ont fait allégeance contrôlent une partie de la Cyrénaïque et à l'ouest, elles sont sur la frontière tunisienne. Partout, elles font régner la terreur.

- L'Egypte est directement menacée ainsi que la Tunisie et l'Algérie. Au sud, le Tchad et le Niger sont en première ligne alors qu'avec Boko Haram un second front islamiste s'est ouvert sur leurs frontières.

- Les gangs islamo-mafieux déversent des dizaines de milliers de migrants sur les côtes européennes. Au lieu de les refouler, la marine italienne les récupère en mer pour les installer en Europe...d'où ils ne repartiront plus. Or, tout le monde sait que des terroristes se dissimulent parmi eux et qu'ils vont créer des cellules "dormantes" au sein de l' "espace Schengen".

Face à ce désastre, comme s'ils étaient étrangers au chaos qu'ils provoquèrent, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé aspirent à la plus haute charge de l'Etat français. Quant à leur inspirateur guerrier, il continue à promener sa superbe et son échancrure de col sur les plateaux des télévisions...

Notes

[1] Voir à ce sujet le texte de la conférence de presse d'Alain Juppé à New York (www.ambafrance-at.org).

[2] Voir mon communiqué daté du 1 janvier 2015 dont le titre est "Le but de la guerre était-il d'assassiner le colonel Kadhafi ?".

Lire l'Afrique réelle cliquez là

10:23 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 02 février 2015

Élection législative partielle dans le Doubs : le Parti de la France appelle à faire barrage à la gauche

partielle-doubs5.jpg

Communiqué du Parti de la France

Le Parti de la France, candidat pour la première fois dans le département du Doubs, remercie les électeurs qui ont apporté leur suffrage à notre candidat Alde Vinci*.

Le Parti de la France félicite son candidat et ses militants qui ont courageusement fait entendre la voix de la véritable droite nationale et européenne.

La dynamique campagne de terrain effectuée par les militants du Parti de la France dans la circonscription a permis une implantation de notre mouvement qui portera ses fruits lors des élections législatives générales de 2017.

Pour le second tour de cette élection législative, le Parti de la France appelle ses électeurs qui souhaitent s'exprimer à faire barrage à la gauche destructrice de nos valeurs de civilisation, complice active de la colonisation migratoire et de l'islamisation de notre pays.

* NDLR : Alde Vinci arrive en septième position avec 1,23% des voix ce qui constitue un score tout à fait honorable.

17:35 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 24 janvier 2015

Le Parti de la France à la Marche pour la Vie de dimanche prochain...

marche-pour-la-vie1-e1418309285801.png

Un communiqué du Parti de la France

Le premier des droits humains à défendre étant le droit à la Vie, Carl Lang, les élus et les militants du Parti de la France participeront le dimanche 25 janvier à la Onzième Marche pour la Vie.

Face aux tenants de la Culture de mort qui veulent désormais légaliser l'euthanasie, Le Parti de la France et Carl Lang proposent, d'une part, l'inscription dans la Constitution du principe de respect de la Vie depuis sa conception jusqu'à son terme naturel, d'autre part, le remplacement des lois Veil, Roudy et Aubry sur l'avortement par une grande politique familiale favorisant l'accueil de la Vie.

Le Parti de la France appelle ses militants et sympathisants à soutenir et venir manifester comme chaque année dimanche pour la grande Marche pour la Vie et à se rassembler à partir de 13h30.

Changement de lieu de rassemblement :

Suite à une modification préfectorale, le défilé débutera place Denfert Rochereau. Le rendez-vous des militants et sympathisants du Parti de la France aura lieu à 13h30 à l'angle du Boulevard Raspail et de l'avenue Edgard Quinet (métro Raspail).

19:45 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 13 janvier 2015

RAPPEL : Manifestation contre l’abattage Halal : samedi 17 Janvier à St Martial le Vieux dans la Creuse.

vh2-600x300.jpg

Un communiqué de l'association Vigilance Halal :

Vigilance Halal et son President le Dr Alain de Peretti vous invitent à participer à la manifestation du 17 Janvier contre l’usine d’engraissement de St Martial le Vieux (NDLR : dans la Creuse). Cette réalisation cumule toutes les tares de notre société assujettie au « veau d’or ».

Tout d’abord en terme de respect de la condition animale, on cumule un élevage industriel concentrationnaire ne respectant pas la physiologie des animaux finalisé par un abattage halal pour répondre à un marché appelé pudiquement « méditerranéen ». C’est la double peine pour ces animaux et c’est le premier scandale !

De plus, cet élevage est situé dans une zone où les espaces ne manquent pas, et régie par une charte de Parc Naturel Régional, qui est normalement le gage d’un développement durable et éthique : où sont passés les élus régionaux qui auraient dû s’opposer à cette réalisation ? Une fois de plus, on ne peut compter sur nos élus, cela devient la règle. Des arguments écologiques comme les panneaux photovoltaiques et la charpente en bois local ne peuvent occulter le problème des effluents et de la circulation des poids lourds .

Enfin, on peut s’interroger sur la viabilité du montage commercial, car avec un client unique la catastrophe financière semble inévitable : les Ets Jean Rozé trouveront certainement un fournisseur encore plus compréhensif, encore plus subventionné par le contribuable.

En conclusion on n’hésite pas à tout brader, par mercantilisme effréné, pour répondre au marché porteur en expansion de la viande halal. C’est oublier que, par exemple, la Nouvelle Zelande est restée le premier fournisseur mondial de viande de mouton vers les terres d’islam après avoir interdit l’abattage halal sur son territoire, tout simplement parce que sa production est de qualité et à un prix attractif. Il y a donc une énorme tartufferie derrière tout cela et des enjeux financiers énormes car n’oublions pas que la labellisation halal rapporte beaucoup d’argent dans des circuits particulièrement opaques. Cette analyse globale du problème nous donne des solutions d’actions diverses, notamment judiciaires.

Une 2e manifestation est prévue le 31 Janvier à l‘initiative de l’OEDA, abondance de biens ne nuit pas, la cause est juste et le nécessite, et cela permettra à tous de s’exprimer. 

Faites un don à SN.jpg

06:20 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 12 janvier 2015

Charlie hebdo ou le bal des tartuffes

10636367_337022503173610_2919285997295686973_o.jpgThibaut de Chassey

Renouveau français cliquez ici

Les réactions ayant suivi les assassinats de la semaine dernière ont bien illustré le culot et le cynisme absolus du Système politico-médiatique.

Instrumentalisant sans scrupule l’émotion populaire, l’oligarchie en place a tout tenté pour détourner l’attention des citoyens des véritables enjeux et problèmes.

Elle n’a pas oublié non plus de promouvoir l’idéologie cosmopolite et mondialiste dont certains effets pervers commencent pourtant à se faire douloureusement sentir.

Le souci de la vérité nous oblige à rappeler pour notre part que :

- l’invocation d’une « liberté d’expression » inviolable relève de l’hypocrisie la plus pure, tant de la part des gouvernants (songeons à la récente affaire « Dieudonné ») que de celle des partisans d’un journal qui, par exemple, soutenait la loi liberticide Fabius-Gayssot ou qui avait réclamé l’interdiction du Front national.

– ces effusions de sang (comme d’autres, moins spectaculaires, mais qui touchent chaque semaine des Français sans que les médias le soulignent) sont liées à l’invasion migratoire que subit la France.

– le système politico-médiatique et son multiculturalisme ont une responsabilité écrasante dans les tragédies que connaît notre pays et qui se multiplieront, toujours plus graves, leurs causes n’étant pas traitées mais au contraire favorisées. L’immigration de masse et la prolifération de foyers de guerre intérieure, avec leurs caches d’armes et leurs voyous déshumanisés, sont imputables à ceux qui se succèdent au pouvoir depuis des décennies.

- profitant de l’émotion et de la peur, le Système va sans scrupules renforcer ses moyens de flicage et de censure de la population (notamment des patriotes), comme il le fait en pareil cas et à l’instar du gouvernement américain après les attentats du 11 Septembre. Le totalitarisme actuel va se renforcer, sous prétexte de sécurité et par la manipulation de la mémoire des morts.

– les Français doivent sortir de la fausse alternative qu’on leur présente entre d’un côté la barbarie islamiste, et de l’autre la décadence libertaire et antispirituelle.

Dans une société civilisée, un torchon comme l’était Charlie Hebdo n’aurait pas la capacité de répandre ses ignominies agressives, comme il l’a fait encore récemment avec des affiches blasphématoires antichrétiennes affichées partout au moment de Noël.

Notons aussi que les grands « républicains », qui se présentent abusivement comme l’opposition à l’islamisme violent, ne se privent pas de tuer ou de laisser tuer abondamment que ce soit en France (criminalité étrangère tolérée voire encouragée, infanticides promus et remboursés par la Sécurité sociale, etc.) ou à l’étranger, où les mêmes islamistes ont été soutenus plus ou moins directement (Syrie, Lybie, Irak, etc.)

Nous refusons ce faux choix qui n’offre finalement que la mort du corps ou pire, celle de l’âme.

Nous voulons que la France soit libérée de ceux qui occupent indûment son sol ou son Etat, qu’elle soit libérée des idéologies funestes d’où qu’elles viennent.

Nous voulons et nous aurons un Etat qui se soucie véritablement des intérêts des Français, qui garantisse les libertés essentielles, qui respecte le véritable sacré, qui préserve l’identité nationale et la sécurité des Français. Pour ce renouveau français, il faut une véritable révolution.

20:26 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 09 janvier 2015

Après l'attentat contre Charlie-Hebdo : le bal des aveugles et des hypocrites

mnr actu.jpgUn communiqué du MNR :

Après l'opération islamiste qui a coûté la vie à une douzaine de personnes au siège de Charlie-Hebdo, les réactions officielles se sont multipliées, ce qui est normal.

Mais quand on lit que «  Un attentat contre la presse est un attentat contre la République. » (J.P. Huchon, président du Conseil Régional d'Ile de France)  ou que « Ce qui s’est passé ce matin au siège de Charlie Hebdo est une attaque odieuse contre un des piliers de notre démocratie, un acte d'une barbarie extrême contre ceux qui, au quotidien, font vivre l’information et animent le débat public. » (Fleur Pellerin, ministre de la culture et de la communication). Ou que :

« Olivier Galzi (I-Télé), Président du Press Club, l’ensemble des journalistes membres du Conseil d’Administration du Club et Isabelle Bourdet, sa directrice expriment leur indignation totale face à cette attaque sans précédent et d’une lâcheté absolue contre la presse française. »

Ou quand François Hollande parle d'un acte « contre un journal, c' est-à-dire contre l'expression de la liberté », nous n'oublions pas le véritable lynchage médiatique dont a été victime Eric Zemmour (par exemple par i-télé) pour avoir mis en évidence les dangers de la présence sur notre sol de millions de musulmans. Comment donc pouvons-nous prendre au sérieux tous ces personnages ?

Avec tous les patriotes, accentuons la pression pour que nos hommes politiques mettent fin à la folle islamisation de notre pays.

12:31 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook