Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 07 avril 2015

La Ligue du Midi se mobilise pour soutenir le buraliste Luc Fournié

10451163_372243536301512_5307616881530102024_n.jpg

Un communiqué de Richard Roudier, Président de la Ligue du Midi :

« Je suis Luc Fournié » : on a tous en mémoire le calvaire de  René Galinier en 2010, ce vieux monsieur de 73 ans originaire de Nissan dans l’Hérault, placé malgré son âge, en détention préventive. L’émotion avait été si forte qu’Elie Aboud, le député de la circonscription avait rendu visite au prisonnier incarcéré à la maison d’arrêt de Béziers et qu’un soir, à la télé, Xavier Bertrand, alors ministre du travail déclarait  à une question qu’on ne lui posait pas  « s’il y a un scandale, c’est celui de ce vieux monsieur qui est en détention préventive pour avoir tiré sur deux cambrioleuses qui s’étaient introduites dans sa villa… ». Les choses n’avaient pas trainé et après un jeu de chaises musicales judiciaires, le détenu était libéré au bout de 60 jours grâce à un lobbying efficace des identitaires de la Ligue du Midi. « Papy » Galinier comme on le surnomma dès lors affectueusement devrait être jugé en juin de cette année 2015; la légitime défense sera au cœur des débats.

Cette fois-ci c’est dans le Tarn, que le buraliste  Luc Fournié a été condamné par la cour d’assises d’Albi à la peine disproportionnée de 7 ans d’emprisonnement et incarcéré sur le champ pour avoir abattu un cambrioleur chez lui, de nuit. Pourtant l’affaire paraissait simple et avait de fortes chances de déboucher sur un acquittement.  Mais en France, en matière de légitime défense, ce genre d’affaire n’est jamais simple. Résumé : le buraliste Luc Fournié est averti, par sa sœur, 4 jours avant les faits, que les barreaux d’une fenêtre avaient été sciés. Ce n’est pas la première fois que cela se produit. Le buraliste prévient les gendarmes –une fois de plus- et  décide de monter la garde dans sa boutique : «On était sur le qui-vive depuis plusieurs jours et je croyais que les gendarmes nous protégeaient ». Il dort  avec à proximité un fusil de chasse chargé et dispose quelques chaises en équilibre de façon à être réveillé en cas d’intrusion. En pleine nuit, il entend du bruit, distingue deux silhouettes et fait feu à deux reprises. Un des cambrioleurs meurt sur le coup, le second prend la fuite.

L’affaire, pour un jeune étudiant en droit, ne fait pas problème : il y a d’évidence légitime défense si l’on se réfère aux articles du Code pénal. En effet, l’article 122-6 stipule :

« Est présumé avoir agi en état de légitime défense celui qui accomplit l'acte : pour repousser, de nuit, l'entrée par effraction, violence ou ruse dans un lieu habité … »

Mais l’article 122-5 qui donne la définition de la légitime défense apporte une précision qui va s’immiscer au cœur du débat:

« N'est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d'elle-même ou d'autrui, sauf s'il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l'atteinte ».

Dans cette affaire, les conditions du paragraphe 6 semblaient être remplies, en outre le buraliste  agissait pour défendre sa personne et sa famille et enfin le fait de se saisir d’un fusil de chasse dans le noir face à deux agresseurs semblait ressortir de la  notion de proportionnalité. Et bien NON et ce en raison du discours ambiant droit de l’hommiste  qui met  sur le même pied une racaille et un honnête commerçant. La légitime défense est un droit naturel qui implique, qu’à travers toutes les époques, on a le droit de se défendre quand on est attaqué, la notion de riposte proportionnée, n’étant qu’un faux nez destiné à incapaciter les braves gens.

Faudrait-il alors que tous les buralistes de France se mettent à la pratique du karaté –et encore pourrait-on leur reprocher que la pratique d’un art martial peut constituer une circonstance aggravante- ou alors, l’agressé devra t’il proportionner les coups qu’il va donner avec ceux qu’il est en train  de recevoir ; l’agressé devra t’il demander à ses agresseurs s’il peut prendre un temps de réflexion afin d’analyser si la riposte envisagée est proportionnée au millimètre près. Peut-être pourrait-il également inviter les malfaisants  autour d’une tasse de thé, leur demander s’ils sont eux aussi adeptes des sport de combat et s’ils ne dissimuleraient pas par hasard sous leurs vêtements, une arme blanche ou à feu. On en revient à l’affaire Galinier où un membre du parquet avait déclaré sans vergogne : « Galinier aurait dû s’enfermer dans une pièce et téléphoner à la gendarmerie ». Le problème, c’est que « Papy » avait déjà téléphoné à deux reprises à la gendarmerie et que préférant  faire confiance à l’adage, « il vaut mieux être vivant en prison que mort au cimetière », Galinier avait fait ce que son devoir d’homme lui imposait, à savoir assurer sa défense quand la société n’était pas capable d’y pourvoir. Je ne sais pas si cette réaction s’appelle de la légitime défense, mais je sais en tous cas que sa défense était légitime.

Aujourd’hui, les commerçants sont en première ligne dans le combat pour la reconnaissance de la légitime défense. En 2010 l’affaire Galinier, avait démontré le caractère insupportable d’une telle situation et les hommes politiques de droite n’ont pas eu plus de courage, hier, que ceux de gauche aujourd’hui pour renverser cette situation par une modification de la loi en instaurant, par la sanctuarisation du domicile, une présomption absolue de légitime défense dès lors qu’un logement ou une échoppe subit une intrusion maligne évidente.

Voilà pourquoi, jusqu’à la libération du buraliste de Lavaur, je suis Luc Fournié !

Ligue du Midi cliquez ici

00:17 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 27 mars 2015

Valls vient pleurer à Vauvert : il a fait du P.S un parti résiduel

resistencia1-2-.jpgUn communiqué de la Ligue du Midi :

Ce n’était jusqu’à présent qu’une rumeur, mais Manuel Valls sera bien présent ce vendredi 27 mars à 18h30 à Vauvert. Il vient soutenir un de ses affidés, Jean Denat, président socialiste sortant du Conseil général et candidat en grande difficulté derrière le candidat du FN, puisqu’il affiche un retard de près de 12 points au 1er tour (42.69% pour le FN et 30.82% pour le binôme DVG/PS).

Manuel Valls qui vient chaque année, depuis 2 ans en été, prononcer un discours de politique générale, devrait pourtant comprendre qu’en menant une politique hostile à notre population, il ne peut être bienvenu sur nos terres.

- Monsieur Valls, nous sommes ici en Camargue dans une région fortement identitaire dont la population autochtone ne supporte plus vos discours mondialistes qui sous couvert du “vivre ensemble” sont ceux d’un centralisateur jacobin  né sous d’autres cieux.

- MonsieurValls, les classes moyennes et les petites gens d’ici n’en peuvent  plus de votre matraquage fiscal qui les met en grande difficulté pour aborder les fins de mois.

- Monsieur Valls, notre population ne comprend rien à vos “binômes”, à la configuration des nouveaux cantons, à ces départements dépensiers que vous vouliez supprimer en 2014 et qui resurgissent en 2015. Notre population conchie votre incapacité à résorber le chômage, à réduire le train de vie de l’Etat, à raboter le mille-feuilles territorial, terreau de la corruption et du clientélisme.

Votre réunion électorale, la dernière de la campagne,  est en tous cas la preuve éclatante que le “pays réel” vous échappe et ce, de la manière susceptible de vous faire le plus mal : par les élections. Car dans le Gard, le FN sera présent au 2ème tour dans tous les cantons et dans la zone de la bouvine de Mauguio à Beaucaire, on se réjouit que sur 7 cantons, le FN a cartonné à plus de 40%... vous aurez ainsi réussi le tour de force de faire du P.S un parti résiduel.

09:30 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 02 mars 2015

Visite de quatre parlementaires en Syrie : comment peut-on désapprouver ?

mnr actu.jpgUn communiqué du MNR :

La récente visite en Syrie de quatre parlementaires français (dont un socialiste), dont trois ont rendu visite à Bachar el Assad, a provoqué une intense agitation désapprobatrice à gauche : "Je veux condamner avec la plus grande vigueur cette initiative", a lancé le chef du gouvernement. Et aussi : "Que des parlementaires aient ainsi, sans crier gare, rencontré un boucher", "je crois que c'est une faute morale". Le président de la république a, lui aussi, « condamné » cette initiative.

Quoiqu'on pense du dirigeant de la Syrie, on ne voit pas en quoi le fait d'aller discuter avec lui peut constituer une faute, alors que ce pays est ravagé aussi par les atrocités des combattants de l' « État islamique » (Daech, comme aiment à l'appeler nos hommes politiques et nos journalistes, pour ne pas parler de l'islam). Au contraire, il peut être d'un intérêt capital de renouer des relations avec lui, dans la mesure où il s'oppose aux islamistes. Mais nos dirigeants veulent-ils vraiment s'opposer aux ravages de l'islamisme ?

Avec tous les défenseurs de notre civilisation, dénonçons la duplicité de nos dirigeants face au danger islamiste ».

00:26 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 24 février 2015

Le CEPE ouvre un local dans le sud de la France pour aider les prisonniers politiques

thumbcepeyh6.jpgUn communiqué du CEPE :

Depuis maintenant un an et demi le Comité d'Entraide aux Prisonniers Européens (CEPE) tient à disposition des camarades un logement dans une ville du sud de la France. Ce logement est à disposition en priorité pour les prisonniers constituant leur dossier de mise en liberté provisoire pour laquelle un logement fixe et un emploi sont les deux facteurs déterminants.

Rappelons que le CEPE avait lancé cette initiative pour la remise en liberté de Michel Lajoye où nous avions loué un appartement pendant 2 ans alors que sa sortie était sans cesse repoussée sous des prétextes fallacieux.

Depuis lors, ce sont 4 camarades venus de toute la France qui ont pu bénéficier de cette aide concrète. Nous avons ainsi accueilli Kévin, Julian, Jérémy et Richard, leur laissant le temps de régler leurs problèmes et de repartir d'un bon pied.

Tous n'étaient pas incarcérés mais la vie a ses revers et le CEPE (depuis 2002) est toujours à disposition pour soutenir un camarade dans la difficulté.

Nous lançons un appel pour faire connaitre cette initiative qui s'inscrit dans la pérennité mais également parce que pour l'heure ce logement ne profite à personne.

Alors faites passer l'info car nous ne devons laisser personne sur le bord de la route!

Contact par mail : comitecepe@gmail.com

NDLR : Rappelons aussi que le CEPE s’était engagé en 2013 pour soutenir Esteban, militant solidariste emprisonné après avoir été agressé par une horde gauchiste à Paris (Rappel, cliquez ici).

19:44 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 20 février 2015

Après Charlie Hebdo, l'hyper cacher, Copenhague : toujours pas d'amalgame ?

img_54b161576138c.jpgUn communiqué du MNR :

Itélé indique que le 28 décembre dernier, le chef d'Etat égyptien, le président Al Sissi, a tenu au Caire, à l'université Al Azhar, un discours dans lequel il explique que « la peur et le rejet de l'islam ailleurs sur la planète viennent de l'islam lui-même et que cette crainte est fondée ». Il a dit, entre autres : «est-il concevable qu'1,6 milliard de personnes puissent penser qu'ils doivent tuer les autres membres de l'humanité, qui comptent sept milliards de personnes, aux fins de pouvoir vivre ?».

Nos hommes politiques voudront-ils réfléchir à ces paroles venant du chef du plus grand État arabe, très majoritairement musulman ?

En vérité, si les actions des services de renseignements, des polices, des armées, sont utiles, elles ne suffiront pas à extirper les idées qui sont à la base des actions terroristes.

Avec tous les défenseurs de la civilisation occidentale, luttons pour que nos responsables ouvrent enfin les yeux sur la source véritable des attentats qui ensanglantent le monde, seule manière d'aboutir à des actions efficaces.

23:18 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 19 février 2015

Libye : qui présentera "l'addition" à MM. Sarkozy, Juppé et BHL ?

                téléchargement.jpg

Un communiqué de Bernard Lugan :

Au mois de mars 2011, à l'issue d'une campagne médiatique d'une rare intensité initiée par BHL, Nicolas Sarkozy décida d'entrer en guerre contre le colonel Kadhafi avec lequel il était encore dans les meilleurs termes quelques mois auparavant.

Le 17 mars, Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, arracha la résolution 1973[1] au Conseil de Sécurité de l'ONU, ce qui permit d'ouvrir les hostilités.

Le 19 mars, 19 avions français (chasseurs et ravitailleurs) lancèrent un raid de 2h30 au dessus de la Libye. L'incompréhensible guerre franco-libyenne ou otano-libyenne, venait de débuter.

Les raisons de ce conflit aux conséquences à ce point dramatiques qu'une intervention internationale paraît aujourd'hui indispensable sont toujours aussi mystérieuses. A l'époque, l'Elysée avança l'argument d'une action humanitaire destinée à "sauver la population de Benghazi". Le mardi 16 décembre 2014, le président tchadien Idriss Deby donna une autre explication en déclarant qu'en entrant en guerre en Libye : " l'objectif de l'OTAN était d'assassiner Kadhafi. Cet objectif a été atteint"[2].

Quoiqu'il en soit de ses causes officielles ou officieuses, réelles ou supposées, étayées ou fantasmées, le résultat de cette guerre "pour la démocratie et les droits de l'homme", est catastrophique :

- Les alliés islamistes du Qatar et de la Turquie ont pris le contrôle d'une partie des approvisionnements gaziers et pétroliers de l'Europe.

- Daesh a lancé une entreprise de coagulation des milices islamistes. Celles qui lui ont fait allégeance contrôlent une partie de la Cyrénaïque et à l'ouest, elles sont sur la frontière tunisienne. Partout, elles font régner la terreur.

- L'Egypte est directement menacée ainsi que la Tunisie et l'Algérie. Au sud, le Tchad et le Niger sont en première ligne alors qu'avec Boko Haram un second front islamiste s'est ouvert sur leurs frontières.

- Les gangs islamo-mafieux déversent des dizaines de milliers de migrants sur les côtes européennes. Au lieu de les refouler, la marine italienne les récupère en mer pour les installer en Europe...d'où ils ne repartiront plus. Or, tout le monde sait que des terroristes se dissimulent parmi eux et qu'ils vont créer des cellules "dormantes" au sein de l' "espace Schengen".

Face à ce désastre, comme s'ils étaient étrangers au chaos qu'ils provoquèrent, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé aspirent à la plus haute charge de l'Etat français. Quant à leur inspirateur guerrier, il continue à promener sa superbe et son échancrure de col sur les plateaux des télévisions...

Notes

[1] Voir à ce sujet le texte de la conférence de presse d'Alain Juppé à New York (www.ambafrance-at.org).

[2] Voir mon communiqué daté du 1 janvier 2015 dont le titre est "Le but de la guerre était-il d'assassiner le colonel Kadhafi ?".

Lire l'Afrique réelle cliquez là

10:23 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 02 février 2015

Élection législative partielle dans le Doubs : le Parti de la France appelle à faire barrage à la gauche

partielle-doubs5.jpg

Communiqué du Parti de la France

Le Parti de la France, candidat pour la première fois dans le département du Doubs, remercie les électeurs qui ont apporté leur suffrage à notre candidat Alde Vinci*.

Le Parti de la France félicite son candidat et ses militants qui ont courageusement fait entendre la voix de la véritable droite nationale et européenne.

La dynamique campagne de terrain effectuée par les militants du Parti de la France dans la circonscription a permis une implantation de notre mouvement qui portera ses fruits lors des élections législatives générales de 2017.

Pour le second tour de cette élection législative, le Parti de la France appelle ses électeurs qui souhaitent s'exprimer à faire barrage à la gauche destructrice de nos valeurs de civilisation, complice active de la colonisation migratoire et de l'islamisation de notre pays.

* NDLR : Alde Vinci arrive en septième position avec 1,23% des voix ce qui constitue un score tout à fait honorable.

17:35 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 24 janvier 2015

Le Parti de la France à la Marche pour la Vie de dimanche prochain...

marche-pour-la-vie1-e1418309285801.png

Un communiqué du Parti de la France

Le premier des droits humains à défendre étant le droit à la Vie, Carl Lang, les élus et les militants du Parti de la France participeront le dimanche 25 janvier à la Onzième Marche pour la Vie.

Face aux tenants de la Culture de mort qui veulent désormais légaliser l'euthanasie, Le Parti de la France et Carl Lang proposent, d'une part, l'inscription dans la Constitution du principe de respect de la Vie depuis sa conception jusqu'à son terme naturel, d'autre part, le remplacement des lois Veil, Roudy et Aubry sur l'avortement par une grande politique familiale favorisant l'accueil de la Vie.

Le Parti de la France appelle ses militants et sympathisants à soutenir et venir manifester comme chaque année dimanche pour la grande Marche pour la Vie et à se rassembler à partir de 13h30.

Changement de lieu de rassemblement :

Suite à une modification préfectorale, le défilé débutera place Denfert Rochereau. Le rendez-vous des militants et sympathisants du Parti de la France aura lieu à 13h30 à l'angle du Boulevard Raspail et de l'avenue Edgard Quinet (métro Raspail).

19:45 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 13 janvier 2015

RAPPEL : Manifestation contre l’abattage Halal : samedi 17 Janvier à St Martial le Vieux dans la Creuse.

vh2-600x300.jpg

Un communiqué de l'association Vigilance Halal :

Vigilance Halal et son President le Dr Alain de Peretti vous invitent à participer à la manifestation du 17 Janvier contre l’usine d’engraissement de St Martial le Vieux (NDLR : dans la Creuse). Cette réalisation cumule toutes les tares de notre société assujettie au « veau d’or ».

Tout d’abord en terme de respect de la condition animale, on cumule un élevage industriel concentrationnaire ne respectant pas la physiologie des animaux finalisé par un abattage halal pour répondre à un marché appelé pudiquement « méditerranéen ». C’est la double peine pour ces animaux et c’est le premier scandale !

De plus, cet élevage est situé dans une zone où les espaces ne manquent pas, et régie par une charte de Parc Naturel Régional, qui est normalement le gage d’un développement durable et éthique : où sont passés les élus régionaux qui auraient dû s’opposer à cette réalisation ? Une fois de plus, on ne peut compter sur nos élus, cela devient la règle. Des arguments écologiques comme les panneaux photovoltaiques et la charpente en bois local ne peuvent occulter le problème des effluents et de la circulation des poids lourds .

Enfin, on peut s’interroger sur la viabilité du montage commercial, car avec un client unique la catastrophe financière semble inévitable : les Ets Jean Rozé trouveront certainement un fournisseur encore plus compréhensif, encore plus subventionné par le contribuable.

En conclusion on n’hésite pas à tout brader, par mercantilisme effréné, pour répondre au marché porteur en expansion de la viande halal. C’est oublier que, par exemple, la Nouvelle Zelande est restée le premier fournisseur mondial de viande de mouton vers les terres d’islam après avoir interdit l’abattage halal sur son territoire, tout simplement parce que sa production est de qualité et à un prix attractif. Il y a donc une énorme tartufferie derrière tout cela et des enjeux financiers énormes car n’oublions pas que la labellisation halal rapporte beaucoup d’argent dans des circuits particulièrement opaques. Cette analyse globale du problème nous donne des solutions d’actions diverses, notamment judiciaires.

Une 2e manifestation est prévue le 31 Janvier à l‘initiative de l’OEDA, abondance de biens ne nuit pas, la cause est juste et le nécessite, et cela permettra à tous de s’exprimer. 

Faites un don à SN.jpg

06:20 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 12 janvier 2015

Charlie hebdo ou le bal des tartuffes

10636367_337022503173610_2919285997295686973_o.jpgThibaut de Chassey

Renouveau français cliquez ici

Les réactions ayant suivi les assassinats de la semaine dernière ont bien illustré le culot et le cynisme absolus du Système politico-médiatique.

Instrumentalisant sans scrupule l’émotion populaire, l’oligarchie en place a tout tenté pour détourner l’attention des citoyens des véritables enjeux et problèmes.

Elle n’a pas oublié non plus de promouvoir l’idéologie cosmopolite et mondialiste dont certains effets pervers commencent pourtant à se faire douloureusement sentir.

Le souci de la vérité nous oblige à rappeler pour notre part que :

- l’invocation d’une « liberté d’expression » inviolable relève de l’hypocrisie la plus pure, tant de la part des gouvernants (songeons à la récente affaire « Dieudonné ») que de celle des partisans d’un journal qui, par exemple, soutenait la loi liberticide Fabius-Gayssot ou qui avait réclamé l’interdiction du Front national.

– ces effusions de sang (comme d’autres, moins spectaculaires, mais qui touchent chaque semaine des Français sans que les médias le soulignent) sont liées à l’invasion migratoire que subit la France.

– le système politico-médiatique et son multiculturalisme ont une responsabilité écrasante dans les tragédies que connaît notre pays et qui se multiplieront, toujours plus graves, leurs causes n’étant pas traitées mais au contraire favorisées. L’immigration de masse et la prolifération de foyers de guerre intérieure, avec leurs caches d’armes et leurs voyous déshumanisés, sont imputables à ceux qui se succèdent au pouvoir depuis des décennies.

- profitant de l’émotion et de la peur, le Système va sans scrupules renforcer ses moyens de flicage et de censure de la population (notamment des patriotes), comme il le fait en pareil cas et à l’instar du gouvernement américain après les attentats du 11 Septembre. Le totalitarisme actuel va se renforcer, sous prétexte de sécurité et par la manipulation de la mémoire des morts.

– les Français doivent sortir de la fausse alternative qu’on leur présente entre d’un côté la barbarie islamiste, et de l’autre la décadence libertaire et antispirituelle.

Dans une société civilisée, un torchon comme l’était Charlie Hebdo n’aurait pas la capacité de répandre ses ignominies agressives, comme il l’a fait encore récemment avec des affiches blasphématoires antichrétiennes affichées partout au moment de Noël.

Notons aussi que les grands « républicains », qui se présentent abusivement comme l’opposition à l’islamisme violent, ne se privent pas de tuer ou de laisser tuer abondamment que ce soit en France (criminalité étrangère tolérée voire encouragée, infanticides promus et remboursés par la Sécurité sociale, etc.) ou à l’étranger, où les mêmes islamistes ont été soutenus plus ou moins directement (Syrie, Lybie, Irak, etc.)

Nous refusons ce faux choix qui n’offre finalement que la mort du corps ou pire, celle de l’âme.

Nous voulons que la France soit libérée de ceux qui occupent indûment son sol ou son Etat, qu’elle soit libérée des idéologies funestes d’où qu’elles viennent.

Nous voulons et nous aurons un Etat qui se soucie véritablement des intérêts des Français, qui garantisse les libertés essentielles, qui respecte le véritable sacré, qui préserve l’identité nationale et la sécurité des Français. Pour ce renouveau français, il faut une véritable révolution.

20:26 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 09 janvier 2015

Après l'attentat contre Charlie-Hebdo : le bal des aveugles et des hypocrites

mnr actu.jpgUn communiqué du MNR :

Après l'opération islamiste qui a coûté la vie à une douzaine de personnes au siège de Charlie-Hebdo, les réactions officielles se sont multipliées, ce qui est normal.

Mais quand on lit que «  Un attentat contre la presse est un attentat contre la République. » (J.P. Huchon, président du Conseil Régional d'Ile de France)  ou que « Ce qui s’est passé ce matin au siège de Charlie Hebdo est une attaque odieuse contre un des piliers de notre démocratie, un acte d'une barbarie extrême contre ceux qui, au quotidien, font vivre l’information et animent le débat public. » (Fleur Pellerin, ministre de la culture et de la communication). Ou que :

« Olivier Galzi (I-Télé), Président du Press Club, l’ensemble des journalistes membres du Conseil d’Administration du Club et Isabelle Bourdet, sa directrice expriment leur indignation totale face à cette attaque sans précédent et d’une lâcheté absolue contre la presse française. »

Ou quand François Hollande parle d'un acte « contre un journal, c' est-à-dire contre l'expression de la liberté », nous n'oublions pas le véritable lynchage médiatique dont a été victime Eric Zemmour (par exemple par i-télé) pour avoir mis en évidence les dangers de la présence sur notre sol de millions de musulmans. Comment donc pouvons-nous prendre au sérieux tous ces personnages ?

Avec tous les patriotes, accentuons la pression pour que nos hommes politiques mettent fin à la folle islamisation de notre pays.

12:31 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 07 janvier 2015

Attentat Charlie hebdo : la réaction de Carl Lang, Président du Parti de la France

7331328-11282378.jpgDans un communiqué du 28 septembre 2014 j’écrivais au nom du Parti de la France :

« La guerre de domination et de conquête menée par l’Internationale révolutionnaire islamique en terre d’Islam et dans le monde est une guerre totale : elle est bien entendu, une lutte armée mais aussi une guerre religieuse, psychologique, politique et révolutionnaire. L’objectif politique final annoncé est l’établissement d’un ordre islamique planétaire basé sur la charia et la destruction de tous les « ennemis de l’Islam ».

La tuerie des locaux de Charlie hebdo qui n’est malheureusement qu’un des premiers épisodes de cette guerre totale vient d’illustrer tragiquement la capacité d’action terroriste des islamistes sur notre territoire national. Ce carnage illustre par ailleurs dans le même temps la dramatique incapacité du pouvoir socialiste à comprendre la nature de la menace et sa totale incapacité à faire face aux nouvelles organisations révolutionnaires qui se multiplient et dont les méthodes ne cessent d’évoluer et de s’adapter.

Le processus d’immigration-colonisation voulu et mis en œuvre depuis 1981 par la Gauche a ouvert la voie au phénomène d’islamisation massive de la société française. C’est le fruit de cette politique immigrationiste et d’islamisation qui permet aujourd’hui aux révolutionnaires islamistes de recruter massivement pour le Djihad et d’agir en France comme des poissons dans l’eau.

Le Parti de la France renouvelle comme en septembre dernier ses demandes de mesures d’urgence afin de rétablir la sécurité intérieure. A savoir :

· que les moyens affectés à nos services de renseignement et à nos forces spéciales soient décuplés et que le milliard de dollars promis par Hollande au « fonds vert » censé lutter contre le réchauffement climatique, soit affecté intégralement à nos forces armées et de police ;

· le rétablissement des contrôles aux frontières nationales. Notre sécurité intérieure étant directement menacée, la France doit sortir immédiatement de l’espace Schengen. L’absence de contrôles aux frontières intérieures de l’Union est en effet un cadeau fait à tous les trafiquants d’armes ainsi qu’aux réseaux djihadistes ;

· l’arrêt immédiat de toute immigration en provenance des pays arabo-musulmans à l’exception éventuelle d’un soutien humanitaire accordé aux Chrétiens d’Orient persécutés. Il est temps d’en finir avec le processus d’immigration-colonisation et d’islamisation de la France ;

·  qu’il soit définitivement mis un terme à la politique d’attribution automatique de la nationalité française pour les étrangers nés en France, véritable politique de destruction de l’identité nationale.

Si le Président de la République n’est pas capable de prendre les mesures nécessaires et urgentes de sauvegarde nationale et de lutte contre les réseaux et les tueurs djihadistes, le mieux pour la France et les Français est qu’il parte.

22:52 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 22 décembre 2014

Eric Zemmour : « il a dit la vérité, il doit être exécuté »

censure.jpgUn communiqué du MNR :
 
Dans une interview du 30 octobre au journal italien Corriere della Sera, Eric Zemmour évoque les difficultés pour notre pays à abriter sur son sol des millions de musulmans, dont le mode de vie est très différent des traditions françaises. A la suite de la citation par Jean-Luc Mélenchon (le 15 décembre) de son contenu, le feu a été mis aux poudres, et les associations « bien-pensantes » y sont allées de leur couplet anti-Zemmour... jusqu'au ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve, qui  "affirme son soutien aux musulmans de France odieusement attaqués et appelle tous les républicains à réagir et à manifester leur solidarité". Le point principal qui a soulevé la tempête est l'emploi, à propos de l'avenir, du mot “déportation” : or le journaliste italien auteur de l'interview a reconnu que le mot n'avait été prononcé, ni par lui, ni par Zemmour, mais qu'il l'avait ajouté dans la retranscription écrite.

D'autre part, quand Eric Zemmour dit "Les musulmans ont leur code civil, c'est le Coran“, peut-on sérieusement le nier ?

Avec tous les Français attachés à leur mode de vie, luttons pour que la laïcité, si souvent utilisée contre le christianisme, ne soit pas oubliée quand il s'agit de préserver nos libertés traditionnelles face aux excès de l'islamisation.

18:30 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 16 décembre 2014

Après le discours de Hollande au musée de l'histoire de l'immigration : quelle chance d'avoir des immigrés !

mnr actu.jpgUn communiqué du MNR :

Dans son discours du 15 décembre pour l'inauguration du musée national de l'histoire de l'immigration, notre président a répété les lieux communs favorables à l'immigration et aux immigrés venus « occuper des emplois que nul ne voulait occuper », citant les noms de la chimiste et physicienne franco-polonaise Marie Curie (prix Nobel 1903 et 1911), du mathématicien franco-brésilien Arthur Avila (médaille Fields 2014) (comme s'ils étaient représentatifs des milliers d'individus venus chez nous avant tout pour profiter de nos largesses sociales...). Il s'est élevé aussi contre "la peur sciemment installée d'une religion, l'islam, qui, d'une façon inacceptable, est présentée par certains comme incompatible avec la République" : comme si l'islam était par nature compatible avec la laïcité vantée par nos gouvernants !

Il s'est déclaré favorable au droit de vote des étrangers aux élections locales.

On pourrait reprendre à propos de ce discours le titre d'un livre récent (2010) de la démographe Michèle Tribalat, « Les yeux grands fermés », tant il s'aveugle sur les conséquences néfastes de l'immigration.

Avec tous les patriotes, luttons sans relâche pour faire reconnaître les méfaits d'une immigration hors de contrôle.

19:16 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Virus Ebola : la Ligue du Midi dit “Non merci...”

P1040046-4-.jpg

Un communiqué de la Ligue du Midi :

Il ne se passe pas de semaine sans que de nouvelles populations, dans le monde, ne soient touchées par le virus Ebola. A ce jour, on dénombre 18.000 cas et près de 6.500 décès et la progression est alarmante. Des états africains mitoyens des pays infectés par le virus  ont fermé les frontières avec ces territoires. De nombreux autres pays prennent des mesures draconiennes. Mais que fait la France ? Est-ce que le gouvernement va continuer longtemps à fermer les yeux et à faire l’autruche ?

La menace évidente générée par l’incroyable invasion d’illégaux par Lampedusa et Gibraltar doit déclencher chez nous une quarantaine stricte et sévère pour tous les clandestins provenant très majoritairement d’Afrique noire, zone touchée par le virus, ainsi que des mesures fortes  pour stopper cette invasion. Les pays européens doivent se doter d’une flotte de garde-côtes avec mission d’arraisonner les embarcations de clandestins et les reconduire dans le pays de départ.

Bravant les intempéries une équipe de la Ligue du Midi est intervenue récemment sur le Port de Sète pour dénoncer ce scandale sanitaire dont nos gouvernants ne semblent pas prendre la mesure, car il ne suffit pas d’opérer des contrôles dans les aéroports à l’arrivée, mais également au départ et y compris dans les lieux concernés par la navigation maritime. Les militants, pour mieux souligner la gravité de la situation avaient revêtu la tenue de protection avec combinaisons, gants, masques, capuches avant de déployer une banderole non équivoque portant l’inscription “Ebola Non merci...”

A l’issue de cette démonstration, une distribution de tracts dans les boites aux lettres du port languedocien résumait pour la population les mesures préconisées par la Ligue du Midi : contrôles stricts aux frontières européennes, remigration des clandestins, suspension de l’adhésion de la France à la charte européenne des droits de l’homme.

00:51 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 09 décembre 2014

Affaire des Crèches : la réaction de Civitas

Alain-Escada.jpgUn communiqué d'Alain Escada,
Président de Civitas :
 
La commune de Béziers est en ce moment sous le feu des projecteurs parce que son Maire, Robert Ménard, a eu l’audace de faire placer une crèche de Noël dans sa mairie.
 
Sur demande du Front de Gauche, le préfet de l’Hérault, qui ne semble pas surchargé de travail, a enjoint le Maire de Béziers de retirer cette crèche, ce que refuse Robert Ménard dont nous saluons ici le courage.
 
En Vendée, la même haine de la crèche de Noël s’est manifestée après l’installation d’une crèche dans le hall du conseil général de Vendée, crèche retirée après décision de justice du tribunal administratif de Nantes à la suite d’une plainte de l’association La Libre Pensée.
 
Cette haine de la crèche de Noël traduit la haine du christianisme qui anime les fondamentalistes laïcistes, hargneux exécutants des directives des loges maçonniques.
 
Précédemment, les mêmes ennemis du christianisme avaient par contre marqué leur enthousiasme pour un “sextoy” géant gonflable installé place Vendôme à Paris en lieu et place de sapin de Noël alternatif.
 
En cette période de l’Avent, les catholiques peuvent constater à quel point l’argument de laïcité sert uniquement à tenter d’effacer le christianisme et ses traditions. La république maçonnique est moins regardante lorsque la mairie de Paris fête le Ramadan ou se met aux couleurs de Hanouka.
 
Catholiques de France, nous qui préparons la célébration de la Nativité, nous devons plus que jamais affirmer avec fidélité notre foi dans le Christ.
 
Soutenons Robert Ménard et tous les élus qui auront le souci de placer une crèche de Noël dans les lieux publics et les bâtiments institutionnels. Là est le vrai sens de la fête de Noël et non dans la débauche consumériste d’une société décadente.

10:02 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 02 décembre 2014

Décès de Georges Vendryes : « nul n'est prophète en son pays »

ph_1988_Vendryes.jpgUn communiqué du MNR :

Le 16 septembre 2014 est décédé Georges Vendryes (94 ans), dans l'indifférence des médias et des autorités. 

C'était pourtant un grand physicien nucléaire, père de superphénix, réacteur nucléaire (expérimental) d'avant-garde, construit de 1976 à 1986 à Creys-Malville (département de l'Isère). Malheureusement pour lui, et pour notre pays, l'opposition politique et «écologique » (qui utilisa parfois des méthodes violentes) eut raison du projet, en 1997.

Mais le travail de Georges Vendryes, oublié en France, est célébré à l'étranger : prix Enrico Fermi du gouvernement des États-Unis, prix du Japon de la Fondation du Japon pour la science et la technologie, prix du « Scientifique éminent pour l'année 2007 », de la Société indienne de l'énergie nucléaire.
On peut faire le parallèle avec Maurice Allais, prix Nobel d'économie en 1988, dont les idées n'ont jamais été diffusées ni utilisées, car elles heurtaient le « politiquement correct ».

Travaillons à ce que nos hommes politiques fassent passer le respect de la vérité avant leurs parti-pris idéologiques.

13:26 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 27 novembre 2014

Pour une législation consacrant le droit à la vie de la conception jusqu'à la mort naturelle

10647212_565353963598090_8447621227946576138_n.jpgUn communiqué de Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France :

En ce funeste 40e anniversaire de la loi Veil dépénalisant l'avortement, le Parti de la France rappelle sa volonté d'abroger les lois Veil-Aubry-Roudy et de les remplacer par une législation consacrant le droit à la vie de la conception jusqu'à la mort naturelle.

Durant 40 ans, les fanatiques de l'IVG ont entrepris d'habituer les consciences à l’abominable, de changer les mots pour tromper les intelligences, d'asservir les volontés.

A l'inverse, le Parti de la France s'engage à remplacer la législation sur l’avortement par une législation de protection de la mère de famille et de protection de l’enfant. Celle-ci permettrait de tourner définitivement le dos à une véritable culture de mort au profit de l'accueil de la vie.

02:17 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 16 novembre 2014

« Tourisme social » : la Cour de justice de l'Union Européenne valide la préférence nationale

mnr actu.jpgUn communiqué du MNR :
 
La Cour de justice de l'Union européenne devait se prononcer sur le litige opposant deux citoyens roumains (qui demandaient à recevoir des allocations sociales) au « Jobcenter » de Leipzig. Ce dernier leur refusait des allocations, au motif qu'ils ne recherchaient pas activement d'emploi et qu'ils ne pouvaient subvenir à leurs besoins. La Cour de justice, le 11 novembre 2014, a donné raison au tribunal social de Leipzig, se basant sur la directive 2004/38, qui « cherche à empêcher que les citoyens de l'Union économiquement inactifs utilisent le système de protection sociale de l'État membre d'accueil pour financer leurs moyens d'existence ». Notons que si cette décision s'applique aux ressortissants de l'Union, elle devrait, a fortiori, s'appliquer aussi aux étrangers non européens. Pour une fois, l'Union européenne prend une décision de bon sens !

Avec tous les patriotes, travaillons pour que l'idée de préférence nationale soit appliquée, face à tous ceux qui profitent sans vergogne de la générosité de nos institutions !

01:29 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 24 octobre 2014

Minarets en Alsace : la faute du maire de Strasbourg

500_Eyyub10.jpg

Communiqué d'Alsace d'abord cliquez ici :

La municipalité de Strasbourg vient d’accorder à la communauté turque le permis de construire une grande mosquée de style ottoman rue de la Fédération dans le quartier de la Meinau.

Dès décembre 2013, nous avions annoncé l’existence de ce projet démesuré et avions publié la photo de la maquette soumise à Roland Ries. À sa demande, les Turcs avait différé le dépôt de la demande de permis de construire, car en plaine campagne des élections municipales, cette affaire aurait ruiné les chances du candidat PS.

Si la construction d’un lieu de culte conforme aux normes et aux besoins de la communauté turque de Strasbourg n’a pas été contesté, l’autorisation d’ériger deux minarets dominant le quartier et culminant à 44 mètres de hauteur est une faute. C’est une faute car cette autorisation rompt le pacte non écrit en vertu duquel les maires d’Alsace ont toujours refusé la construction de minarets, appendices sans autres fonctions que celles d’une visibilité symbolique et d’une affirmation communautaire. Les minarets n’ont jamais fait partie des paysages urbains ou ruraux en Alsace.

Depuis plusieurs années, les responsables politiques alsaciens, comme emportés dans une folle surenchère, n’osent plus rien refuser aux communautés musulmanes installées en Alsace et donnent suite à toutes leurs demandes.

Si le projet de la Meinau est maintenu en l’état, comment refuser aux Marocains au Heyritz les minarets accordés aux Turcs à la Meinau ? Et par un phénomène de propagation, les minarets risqueraient de se multiplier en Alsace. Nous demandons à Roland Ries de renoncer au projets de minarets.

00:57 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 02 octobre 2014

Carl Lang et le Parti de la France appellent à manifester dimanche à Paris...

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgLe Parti de la France appelle ses militants et sympathisants à participer au défilé de la "Manif pour Tous" du dimanche 5 octobre à Paris.

Opposé à toutes les politiques qui portent atteinte au respect de la vie et au droit naturel tels qu'affirmées par nos valeurs chrétiennes de civilisation, Le Parti de la France milite pour l'abrogation de la Loi Taubira et refuse la marchandisation et la dénaturation de la vie humaine qui sont associées aux projets de gestation pour autrui (GPA) et de procréation médicalement assistée (PMA). Ces questions ne définissent pas qu'un choix de société mais déterminent un véritable choix de civilisation.

Par ailleurs, Carl Lang et Le Parti de la France s'associent à la grande fête champêtre organisée par le Cercle National des Combattants présidé par Roger Holeindre qui se tiendra ce même dimanche 5 octobre à la Chapelle d'Angillon. Plus que jamais, la droite nationale des valeurs, des traditions et de la patrie doit se mobiliser et se faire entendre.

14:03 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le n°3 de Conflits, la revue géopolitique de Pascal Gauchon, est paru...

slide-n3.jpg

En savoir plus cliquez ici

13:06 Publié dans Communiqués de presse, Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 01 octobre 2014

Nouvelle attaque socialiste contre la famille...

images.jpgUn communiqué de Thomas Joly,

secrétaire général du Parti de la France :

Le gouvernement socialiste, face au déficit abyssal des comptes de la Sécurité sociale, a pour projet de réduire le congé parental des femmes qui passerait de 36 à 18 mois, sous un faux-prétexte de parité : celui des hommes - qui y ont très peu recours - augmenterait de 6 à 18 mois. La prime de naissance est également dans le viseur puisqu'elle ne serait versée que sous des conditions de ressources excluant les Français qui travaillent et seulement pour le premier enfant.

Alors que le poids de l'immigration est la principale cause de la faillite de notre système de protection sociale, c'est aux familles françaises que François Hollande s'en prend une nouvelle fois en rabotant les quelques aides de l'État qui leur sont accordées. Il n'est pas saugrenu de se demander si la prochaine étape ne sera pas la mise en place de la politique de l'enfant unique comme aux pires heures de la Chine communiste.

Cet acharnement contre la famille traditionnelle n'est évidemment pas due au hasard, la volonté de nos gouvernants est clairement de favoriser la substitution du peuple français par une immigration de peuplement et de remplacement. 

A l'inverse, le Parti de la France s'engage à relancer la natalité française en accordant un statut juridique aux mères de familles, en réservant les aides sociales et familiales exclusivement aux Français, en supprimant le droit du sol, en mettant en place une législation protégeant la vie de la conception à la mort naturelle.

02:21 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 29 septembre 2014

FRAPPES FRANÇAISES EN IRAK : LE CADEAU POLITIQUE FAIT AUX MILICES ARMEES DE L’ETAT ISLAMIQUE D’IRAK ET DU LEVANT

7029448-10756166.jpgCarl Lang

Président du Parti de la France

La guerre de domination et de conquête menée par l’Internationale révolutionnaire islamique en terre d’Islam et dans le monde est une guerre totale : elle est bien entendu une lutte armée mais aussi une guerre religieuse, psychologique, politique et révolutionnaire.

L’objectif politique final annoncé est l’établissement d’un ordre islamique planétaire basé sur la charia et la destruction de tous les « ennemis de l’Islam »

Dans ce contexte idéologique, l’intervention armée de l’aviation française en Irak aura un impact militaire marginal mais un impact psychologique et politique maximal. Orchestrée et présentée comme une agression de « croisés » et de « mécréants » en terre d’Islam, elle renforce la mobilisation et la détermination des djihadistes qui exploitent chaque action armée des occidentaux comme une justification nouvelle et une légitimation du Djihad. François Hollande vient de réussir l’exploit de rendre un immense service politique aux islamistes fanatiques et dans le même temps de faire de chaque Français une cible potentielle

Le rôle prioritaire et essentiel du chef de l’Etat et de son gouvernement est pourtant de défendre les intérêts de la France et d’assurer la sécurité intérieure et extérieure des Français. La question que devrait se poser le président de la République est de savoir si sa décision d’intervention armée renforce ou menace la sécurité de nos compatriotes. La réponse est tragiquement évidente. Que messieurs Hollande et Valls rétablissent d’abord l’ordre dans les milliers de zones de non droit de nos villes qui servent au recrutement djihadiste avant de nous entraîner avec des moyens militaires insuffisants dans la  fosse à serpents du Proche et du Moyen Orient.

Maintenant que la machine infernale est lancée et que l’engrenage de la guerre sans fin a été enclenché, la France doit prendre un certain nombre de dispositions d’urgence.

- La première mesure doit être diplomatique à l’égard de la Syrie : après avoir soutenu de manière totalement irresponsable tous les islamistes et djihadistes qui combattent l’armée syrienne, il est urgent aujourd’hui de soutenir et d’armer les troupes du président Bachar el-Hassad, seules capables d’empêcher une victoire totale des milices islamistes en Syrie, victoire qui conduirait à la purification ethnique et au massacre des chrétiens et de la communauté alaouite.

- La deuxième mesure doit porter sur les moyens accordés à nos services de renseignement et à nos forces armées. Puisque le président socialiste a choisi d’impliquer militairement la France dans la guerre civile et religieuse irakienne, entrainant ainsi une menace dorénavant permanente pour tous les Français vivant en France ou à l’étranger, le Parti de la France demande que les moyens affectés à nos services de renseignement et à nos forces spéciales soient multipliés par dix, que le milliard de dollars promis par Hollande la semaine dernière à un « Fonds vert » censé lutter contre le réchauffement climatique soit affecté intégralement à nos forces armées et que le budget de la défense soit fortement en augmentation avant la fin du quinquennat. On ne peut pas tout à la fois multiplier les théâtres d’opérations extérieures et laisser l’armée française dans un état matériel et financier déplorable. La qualité remarquable des personnels des armées de terre, de l’air et de la marine ne peut seule pallier aux nombreuses insuffisances budgétaires.

- La troisième mesure doit porter sur le renforcement du contrôle des entrées sur le territoire national. Notre sécurité intérieure étant aujourd’hui directement menacée, la France doit sortir immédiatement de l’Espace Schengen afin de disposer des moyens maximum de contrôle et de surveillance du mouvement des réseaux djihadistes.

- La quatrième mesure doit impliquer l’arrêt immédiat de toute immigration en provenance des pays arabo-musulmans à l’exception éventuelle d’un soutien humanitaire accordé aux chrétiens d’Orient persécutés. Il est temps d’en finir avec le processus d’immigration-colonisation et d’islamisation de la France.

- La cinquième mesure d’urgence, compte tenu des centaines de djihadistes binationaux qui partent faire la guerre en Irak et en Syrie est de rétablir la maîtrise absolue de l’accès à la nationalité française en mettant définitivement un terme à la politique d’attribution automatique de la nationalité basée sur la loi du sol. Il est inacceptable et dangereux que la nationalité française s’obtienne comme dans un guichet automatique. Etre Français s’hérite ou se mérite. En complément, la déchéance de la nationalité et l’interdiction de territoire national doivent s’appliquer immédiatement à tous les djihadistes binationaux.

L’internationale islamiste est une hydre dont les têtes coupées ne cessent de se reformer et de s’adapter. La riposte doit être à la mesure de la menace, idéologique, psychologique et politique.

Le peuple français ne mérite pas de subir les conséquences des politiques menées en son nom par un gouvernement d’incapables et d’irresponsables.

Le Parti de la France appelle au sursaut national et à l’émergence d’une véritable droite nationale et européenne attachée à la défense de notre identité, de notre sécurité et de nos libertés et porteuse de nos valeurs de civilisation européennes et chrétiennes.

01:12 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 26 septembre 2014

Otages français des terroristes islamiques…

images.jpg

Un communiqué de Roger Holeindre,

Président du Cercle national des combattants :

Monsieur Hervé Gourdel, citoyen français, a été enlevé en Algérie, alors qu’il participait à une randonnée touristique dans le massif de la Djurdjura (Kabylie), région que certains de nos amis, anciens d’AFN ont jadis bien connue pour y avoir traqué jadis des unités de la rébellion FLN actuellement au pouvoir en Algérie. L’organisation terroriste liée à ceux qui se font appeler l’« État islamique » (EI) au Levant et responsable de ce forfait a retenu Hervé Gourdel comme otage pour exercer un chantage sous la forme d’un ultimatum adressé à la France au sujet de son intervention actuelle en Irak.

Le délai imposé par les terroristes s’étant achevé, l’otage a été assassiné (c’est le terme qui s’applique !) par égorgement, selon la tradition. Égorgement suivi, tout naturellement, du décollement de la tête. De la défunte AFN en passant par la Tchétchénie, la tradition perdure…

Cet assassinat a fait l’objet d’un vidéogramme intitulé Message de sang pour le gouvernement français, où l’on voit, tout à tour, M. François Hollande annoncer la participation de la France aux frappes aériennes contre l’EI en Irak, puis Hervé Gourdel agenouillé, les mains liées derrière le dos, entouré de quatre hommes armés et cagoulés dont l’un lit un texte où il dénonce l’intervention des Croisés criminels français (sic) contre les Musulmans en Algérie, au Mali, en Irak, etc.

Ce genre de mise en scène a été pratiqué lors des assassinats récents de journalistes ou membres d’ONG otages au Levant par des membres d’EI.

Tout en condamnant fermement ces pratiques barbares, les membres du Cercle National des Combattants déplorent que cet état de fait soit le fruit de la politique inconsidérée des gouvernements successifs de la France depuis le début du siècle. En effet, notre pays, visiblement à la remorque de puissances à tendances hégémoniques s’engage dans des interventions dont le but ne semble pas correspondre aux intérêts français bien compris. Il est dommage que des citoyens français en payent les conséquences et que des individus qui n’ont cessé de démolir l’armée française et de la réduire de façon drastique jouent aujourd’hui les va-t-en-guerre surtout qu’il est faux de prétendre que les frappes aériennes seules règleront le problème et l’éradication des ces fous criminels antichrétiens. Le Cercle National des Combattants demande le renforcement de notre armée, le respect pour nos soldats et le rétablissement immédiat du service militaire.

11:13 Publié dans Communiqués de presse, Eric Miné | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 23 septembre 2014

Djihad en Syrie : le CARED dénonce des choix aberrants et dangereux

jihad-armes-recadre-maxnewsfrthree024332.jpgUn communiqué du Comité d’action pour le respect de l’état de droit (CARED) :

Le 18 septembre, les députés, à l’initiative du Ministre de l’Intérieur, ont voté une interdiction de sortie du territoire  pour toute personne soupçonnée de vouloir partir mener le djihad.

Si les apprentis terroristes fanatisés veulent quitter la France pour « faire le dhihad en Syrie ou ailleurs », le CARED demande qu’on les laisse partir. Sachant qu’ils passent systématiquement de la délinquance au djihad, plus ils seront nombreux à s’exiler de la sorte, moins nous compterons de terroristes en puissance dans nos cités, plus nous serons tranquilles et moins il en reviendra.

Il fut un temps où l’on faisait tout pour empêcher les terroristes de s’implanter sur notre territoire Aujourd’hui, on fait tout pour les empêcher de le quitter… C’est complètement délirant.

Ce qui importe désormais, sachant qu’ils auront été particulièrement formés pour commettre des attentats en France c’est qu’ils ne reviennent pas. Le projet de loi aurait dû prévoir d’interdire le retour des djihadistes sur le territoire national. Il faut également supprimer les versements des prestations sociales et familiales aux familles des enfants mineurs partis faire le djihad du la terreur en Syrie et ailleurs. Voilà une avancée majeure dans la lutte contre le terrorisme qui satisferait les citoyens français.

CARED cliquez ici

18:29 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 09 septembre 2014

Pas de livraison de Mistral à la Russie : le mur de la stupidité est enfoncé

Mouvement_national_républicain.pngUn communiqué du MNR :

Le 3 septembre dernier, l'Elysée a décidé de suspendre la livraison à la Russie du premier Mistral, « Vladistok », un bâtiment de projection et de commandement (BPC), estimant que les conditions pour un accord n'étaient « pas à ce jour réunies ».

L'annonce a été « saluée par les partenaires européens et les États-Unis » (Le Monde). Le Monde indique qu' « Une annulation menacerait 1 000 emplois et coûterait près de 2 milliards d'euros ». et que « Le contrat russe a été une véritable bouffée d'oxygène à Saint-Nazaire, garantissant 1 000 emplois pendant quatre ans. »  Le contrat prévoit  la poursuite de la construction d'un deuxième Mistral pour les Russes.

Au moment où, comme chacun sait, la situation économique et sociale de la France est très dégradée, on se demande comment nos gouvernants ont pu prendre une telle décision, qui risque de plus de nous décrédibiliser pour l'avenir auprès de nos autres clients éventuels.

Avec tous les patriotes, protestons de toutes nos forces contre une décision contraire à l'intérêt national, et dictée par l'étranger

00:51 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 05 septembre 2014

Philippe de Villiers (MPF) à propos de la suspension de la livraison du Mistral à la Russie

220px-Philippe_de_Villiers_-_Meeting_in_Toulouse_for_the_2007_French_presidential_election_0165_2007-04-16_cropped.jpgUn communiqué de Philippe de Villiers :

Si François Hollande reportait la livraison du premier bateau de projection et de commandement de type MISTRAL, il poserait un acte de trahison vis-à-vis de la France et commettrait trois erreurs graves.

D'une part, François Hollande obligerait la France à trahir sa parole et sa signature, ce qui décrédibiliserait notre pays devant le monde entier, et affaiblirait notre industrie de défense en mettant en risque les grands contrats tels que le projet de vente de Rafales à l'Inde. Les Indiens s'interrogent d'ailleurs aujourd'hui sur le sérieux de notre pays et sa capacité à respecter ses engagements…

D'autre part, François Hollande poserait cet acte absurde et grave au moment même où, malgré la pression américaine et la position atlantiste et totalement soumise de l'Europe, Porochenko et Vladimir Poutine sont en train de parvenir à un accord de cessez-le-feu qui doit être signé vendredi et qui ouvre la voie à une solution diplomatique et politique à la crise !

Enfin, en plus du millier d'emplois liés aux contrats de fourniture des bateaux MISTRAL mis en danger par une telle décision, c'est toute l'industrie française à Moscou qui risquerait d'en subir les conséquences au moment même où notre industrie est parvenue à développer durablement ses activités en Russie dans un climat de confiance, créant, entre les 1200 entreprises françaises présentes sur le territoire russe, près de 100 000 emplois indirects en France générés par les projets russes de la France.

Si François Hollande avait la semaine passée une popularité de moins de 20 %, ses erreurs successives et l'incompétence dont il fait preuve doivent le conduire à tirer les conclusions évidentes de son échec : François Hollande doit démissionner.

08:40 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

MISTRAL : dimanche Saint-Nazaire dans la rue contre la décision de Hollande de s'aligner sur les diktats américains

Mistral2-e1409824106186.jpg

Comme des millions de Français consternés, nous prenons acte, ce soir, de la décision du président de la République, François Hollande, suite à un conseil restreint de défense, de ne pas livrer à la Russie le BPC Vladivostok (livraison initialement prévue en octobre).

Ainsi, dans son communiqué de presse final, le conseil restreint évoque le fait que, selon lui, « malgré la perspective d’un cessez-le-feu [ dans l’Est de l’Ukraine ] (…) les conditions pour que la France autorise la livraison du premier BPC ne sont pas réunies. »

Le bureau de Mistral, gagnons ! est indigné du choix du président de la République. Il constitue, à notre sens, un recul sans précédent de la France et une très grave menace pour Saint-Nazaire.

Nous dénonçons sans faiblesse, depuis un mois :

  • Le manque de parole de la France à l’égard de la Russie, les deux parties ayant signé ce contrat il y a déjà plusieurs années.
  • Si la suspension devient une annulation, l’obligation de la France à verser des réparations à la Russie.
  • Le choix pour la France de s’inféoder à d’autres puissances, défendant des intérêts géostratégiques distincts des siens et l’empêchant de demeurer souveraine, en premier lieu, les États-Unis.
  • Le risque que cette décision fait prendre quant à la crédibilité de la France à l’international, concernant de potentiels futurs contrats militaires : par exemple notre contrat en cours de 9 milliards d’euros en finalisation avec l’Inde pour la vente d’une centaine d’avions Rafale.
  • La menace que fait peser cette décision sur le bassin d’emploi de Saint-Nazaire (Saint-Nazaire, Trignac, Montoir-de-Bretagne, Donges…) et des milliers de travailleurs directement ou indirectement liés aux chantiers des deux BPC.

Nous maintenons, et d’ailleurs plus que jamais, notre souhait que les BPC Vladivostok et Sébastopol soient vendus à la Russie, comme il était prévu depuis 2010. Le soutien des syndicats locaux et de personnalités politiques relativement à cette vente, s’il est le bienvenu, reste cependant tardif pour beaucoup d’entre eux !

Heureusement, une minorité prenait déjà position dès le printemps dernier en faveur de cette vente.

Nous maintenons de même notre appel à manifester pour la protection de notre industrie et de notre liberté commerciale, ainsi que l’amitié entre les peuples, dimanche 7 septembre à partir de 13 heures, à Saint-Nazaire, devant le Vladivostok.

Source cliquez ici

00:17 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 03 septembre 2014

Une bonne nouvelle : Esteban est libre !

10387671_10152672259323270_8991262360807820068_n.jpg

Après 15 mois de détention, Esteban vient d'être remis en liberté.

Début juin 2013 Esteban et quelques uns de ses amis avaient été agressés par une bande de gauchistes dans le quartier Saint Lazare à Paris. L'un des agresseurs, un dénommé Clément Méric, est décédé alors qu'il attaquait lâchement les jeunes patriotes. Le pouvoir socialiste profita de cet incident pour dissoudre plusieurs organisations nationalistes.

On revient sur cet événement très prochainement.

09:30 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook