Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 10 janvier 2013

Préférence Etrangère : approchez, c'est l'Etat qui régale !

Un communiqué de Jeune Bretagne :

Lundi 7 janvier, 5h du matin. Le TGV Quimper-Paris s’apprêtait à partir avec à son bord, deux familles de clandestins débarquées mercredi dernier en Bretagne, et dormant depuis dans des hôtels de Lorient, logées et nourries, aux frais du contribuable puisque les hôtels sont indemnisés par l’Etat.

Afin de gaspiller un peu plus l’argent public, la préfecture de Bretagne a même payé aux deux familles les billets de TGV nécessaires afin de pouvoir aller se faire enregistrer en préfecture, à Rennes, en vue de leur régularisation.

Les militants de Jeune Bretagne, présents sur place depuis 4h ce lundi matin, ont donc décidé, au nom de l’égalité pour tous, de permettre à tous les passagers du train de bénéficier de nuits d’hôtels et de billets de train payés par l’Etat.

Un tract avec coupon réponse a été distribué, afin de proposer à chacun de demander à la préfecture le remboursement de son loyer, de son billet de train, de ses amendes ou encore de ses courses.

La seule condition à remplir étant de renoncer immédiatement à sa nationalité française, ces remboursements payés par le contribuable ne pouvant être effectué qu’à des clandestins.

Vous pouvez donc, vous aussi, profiter de la générosité de la région Bretagne en imprimant et en nous retournons ce bon, disponible sur cette page.

En pleine crise économique, en pleine crise sociale, en pleine crise du logement, l’Etat français préfère nourrir et loger des clandestins plutôt que de venir en aide à sa propre population.

Quand l’Etat n’est plus en mesure de garantir un traitement juste pour ses citoyens, il est du devoir de chacun de se révolter.

C’est pourquoi nous incitons également l’ensemble de la population à imprimer, à diffuser et à remplir ce tract que nous acheminerons massivement vers la préfecture d’Ille et Vilaine, haut lieu de la préférence étrangère.

« Quand les peuples cessent d’estimer, ils cessent d’obéir »

07:47 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 09 janvier 2013

Le Collectif France-Russie sera dimanche prochain à la manif...

sans-titre.pngUn communiqué du Collectif France-Russie :

 

Face aux différents coups de boutoir du gouvernement français dont l’objectif prioritaire est de nous imposer ce nouvel ordre mondial ultra libéral, le Collectif France Russie a décidé de réagir en se joignant à la manifestation du 13 Janvier.

 

A un moment où il serait plus opportun de rassembler et de fédérer notre pays à la dérive, le régime actuel a, résolument pris l’option de fracturer et de déstabiliser. Le projet de loi visant à officialiser le mariage des personnes de même sexe est une révolution sociétale dont nous ne voulons pas.

 

Nous nous référons à ce qui se fait de bien chez nos amis russes et ce type de glissement n’a pas droit de cité là-bas. La famille est un monolithe auquel les politiques, personnes élues par une partie de l’électorat de manière ponctuelle, n’ont pas à modifier de tels fondements de notre société d’une manière aussi désinvolte.

 

Le libéralisme, partout où il sévit applique les mêmes méthodes de nivellement et d’abandon de nos fondamentaux, les uns après les autres tous les pans de ce qui constituait notre colonne vertébrale sont abattus de manière vigoureuse.

 

Le climat détestable qui règne désormais dans nos pays occidentaux est celui de l’autoritarisme d’une caste qui prétend nous imposer ce qui lui est étranger à titre privé (car, n’oublions pas que l’intelligentsia socialiste a toujours été opposée au mariage et notre président de la République, entre autres, en est la preuve vivante).

 

Dans ce souci de constance, nous sommes résolus à exprimer notre force et notre réprobation aux côtés de ceux qui osent dénoncer cette vaste opération de délitage. Nous ne sommes pas encore prêts à mettre un genou à terre face à ces nouveaux maîtres de l’univers qu’ils soient à Washington, Paris, Londres ou Berlin, nous nous joindrons à chaque fois à ceux qui auront pour objectif de lutter pour que nos valeurs reprennent de leurs couleurs et nous permettent de nous distinguer dan ce monde gris clair qu’ils veulent nous imposer..

 

Par respect envers nos aïeux qui n’auraient pas accepté un tel diktat, nous appelons nos amis russes et français à se regrouper avec des drapeaux russes et français angle Rue Jeanne d’Arc et Bd Vincent Auriol Dimanche 13 Janvier à 12h.30 précises (métro Nationale), nous irons ensuite en délégation nous joindre à la manifestation.

09:20 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 07 janvier 2013

Vincent Peillon se paye notre tête...

080408_220113_PEEL_TZmEp5.jpgCommuniqué de l'Œuvre française

Vincent Peillon, parangon de vertu et d’impartialité a mis en garde les établissements catholiques contre les dérives liées au débat sur le mariage homosexuel. Lui-même enseignant et homme politique, membre à part entière de cette caste inféodée qui prend leur chaire d’enseignant pour une tribune politique, partisan de cette parodie d’éducation nationale qui n’a pas pour but d’éduquer mais de dresser les élèves aux réflexes pavloviens de la détestation de soi, à en faire non des citoyens français mais de pauvres ères d’une Salente du mondialisme… Vincent Peillon se paye notre tête.

Inutile de rappeler l’abandon dans les programmes scolaires de tout ce qui a pu constituer la fierté et la grandeur de la France afin que les têtes vierges et les cœurs faibles ne retiennent d’elle qu’un sentiment de honte et de rejet prompt au mondialisme et au communisme de ce siècle, celui d’un marché commun, un marché universel. Les programmes scolaires engendrés sciemment par nos dites élites sont devenus des programmes politiques, des méthodes d’apprentissage ou de formatage dignes d’Orwell. Cette attaque vise bien entendu à stigmatiser les catholiques dans la bonne tradition des rouges sang de 1789.

Mais loin d’inquiéter cette attaque rassure. Elle rassure car elle est le révélateur d’un soubresaut qui dérange, qui intrigue. Un signe avant-coureur du réveil de la France, cette France de Jeanne d’Arc, la réconciliation de l’épée et de la croix, celle qui protège, celle qui défend, celle qui apporte la foi, la charité et l’espérance, l’espérance « dauphin de France ».

17:01 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 06 janvier 2013

Mais où veut donc en venir madame Barjot ?

5d9bd784bfd234610bf8ba15e7ad6a4e_L.jpgBernard Antony

Président de l'AGRIF cliquez là

Par ses déclarations irresponsables, intempestives, et même haineuses à l’égard de la manifestation distincte de Civitas du 13 janvier, Frigide Barjot place les catholiques respectueux de l’autorité de Benoît XVI dans une insupportable situation.

On peut en effet ne pas partager les positions doctrinales de la Fraternité Saint Pie X sur les rapports de l’Église et de la société mais se réjouir de ce que Benoît XVI ait levé, dans la responsabilité de son magistère, leur excommunication. Dans le grave souci de l’unité catholique.

On peut certes discuter sur la nécessité de refuser le pseudo « mariage homo » en invoquant d’abord les arguments religieux et moraux des commandements de la Bible ou de mettre plutôt en avant, dans le contexte d’une société très laïcisée, les arguments de sens commun sur le mariage, qui est certes un sacrement pour les croyants mais qui est pour tous l’engagement, devant la loi de la société, d’un homme et d’une femme pour fonder une famille et élever les enfants.

En traitant comme elle le fait, avec mépris et vindicte, qualifiant « d’intégroïdes » ou de « fachos » ceux qui, avec Civitas, préfèrent mettre d’abord en avant des arguments religieux, Frigide Barjot n’agit ni charitablement ni intelligemment. Elle s’enfonce dans une position tristement discriminatoire.

Que les responsables de la Marche dite pour tous ne soient pas en accord avec ceux de Civitas et plus largement avec, au-dessus d’eux, ceux de la Fraternité Saint Pie X, c’est une chose, mais il n’était tout de même pas bien difficile d’établir avec eux un agrément, dans le respect des sensibilités civiques et religieuses, selon lequel leur manifestation suivrait celle de la Marche.

Or voilà que Frigide Barjot croit, à l’évidence, dialectiquement intelligent de les traiter comme des pestiférés, des parias, des intouchables, selon une triste logomachie d’ordinaire d’extrême-gauche et qui, pour autant, ne fera pas taire les vociférations du lobby homocratique « LGBT-OGM ».

Va-t-elle d’ailleurs, avec la même vigilance, mettre en garde et donner des mots d’ordre d’exclusion contre les musulmans qui entendent bien manifester dans la « Marche pour tous » au nom de la charia ? Comme si beaucoup ne pouvaient pas être aussi, et plus légitimement qualifiés « d’intégristes » - et d’une autre facture ! - que les fidèles de la Fraternité Saint Pie X ?

À l’égard de ces derniers, cette Frigide s’échauffe, s’excite, alors qu’elle fait un large étalage d’homophilie sans les grandes et fortes nuances nécessaires quant aux diverses formules de vie homosexuelles.

J’ai, avec l’unanimité de ses dirigeants, totalement engagé l’Agrif dans le refus du projet de loi socialiste de dénaturation du mariage. C’est en effet beaucoup plus encore qu’une atteinte à l’identité française et chrétienne, c’est une attaque visant à la désintégration de l’humanité elle-même, dans sa structure fondamentale, forme ultime de ce que l’on peut appeler un « racisme anti-humain ».

Il faut face à cela une réaction de rue immense et donc la nécessité de la « Marche pour tous ».

Mais justement, elle doit être POUR TOUS !

Nous n’acceptons donc pas que la dame qui a choisi, peut-être avec une bonne connaissance d’elle-même, le pseudonyme de Barjot confisque idéologiquement et médiatiquement l’orientation de la protestation d’immenses foules françaises.

Considérant que cette manifestation est, en effet, celle de tous et non la propriété de dame Frigide, je serai à son départ, avec de très nombreux amis, devant la mairie du XIII°, place d’Italie, sans banderoles ni slogans particuliers. Mais nous serons aussi en parfaite amitié et en totale compréhension chrétienne et française avec ceux qui, excédés par les déraisonnables et méchants propos de madame Barjot, seront dans la manifestation organisée par Civitas à laquelle nous représentera Maître Jérôme Triomphe, un des principaux avocats de l’AGRIF.

 

PS : Frigide Barjot approuve-t-elle les incroyables directives comminatoires du ministre Vincent Peilhon à l’enseignement dit « libre » selon le totalitarisme LGBT ? Ne voit-elle pas que sous le prétexte fallacieux de lutter contre « l’homophobie » il s’agit d’imposer la banalisation de l’homosexualité par le Big Brother socialiste ?

12:38 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 04 janvier 2013

Le Parti de la France sera à la manifestation contre le mariage homo le 13 janvier

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgUn communiqué du Parti de la France :

Le gouvernement socialiste s’apprête à présenter un projet de loi qui dénature le mariage, détourne l’adoption et détruit l’institution du mariage conforme à l’ordre naturel.

En permettant l’adoption d’enfants par les couples homosexuels, il ouvre la voie à la double peine infligée aux orphelins en quête d’une nouvelle famille. Déjà privés de leurs parents naturels, les orphelins se verront de surcroît privés de la possibilité de se reconstruire avec un père et une mère d’adoption.

Cette loi infâme ouvre aussi la voie à la généralisation de la procréation médicalement assistée pour les femmes homosexuelles et au commerce des utérus reproductifs pour les hommes homosexuels. Le soit disant « droit » des homosexuels à avoir des enfants aboutit de fait au commerce et au trafic des ventres et des orphelins. La location des ventres féminins fera donc bientôt partie des valeurs de leur République.

Ce projet révoltant suscite à travers toute la France une naturelle et légitime révolte populaire et pacifique qui se concrétisera à nouveau le 13 janvier prochain à Paris.

Le Parti de la France appelle tous nos compatriotes à descendre massivement dans la rue afin de défendre l’institution naturelle de la famille célébrant l’union d’un homme et d’une femme ainsi que les droits de l’enfant à avoir un père et une mère.

Le Parti de la France appelle ses militants et sympathisants à se retrouver le dimanche 13 janvier à partir de 13 heures, Place Pinel à Paris 13e (métro Nationale) et à participer aux côtés de l’Institut Civitas à la mobilisation générale. Il invite tous les militants de la cause nationale à s’associer à ce salutaire élan de résistance populaire sans tenir compte des mots d’ordre de celles et de ceux qui désertent ce combat essentiel.

Tous à Paris le 13 janvier prochain !

18:53 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 02 janvier 2013

2013 : les voeux de Carl Lang

P2124895D2098954G_px_512_.jpg

Carl Lang et Le Parti de la France vous présentent, ainsi qu’à votre famille et à vos proches, leurs meilleurs vœux pour cette année 2013.

Nos pensées vont tout d’abord aux militants et sympathisants de la vraie Droite nationale ainsi qu’à tous les patriotes qui refusent la soumission à la subversion anti-française véhiculée par la Gauche et qui mènent le juste et nécessaire combat pour la défense des valeurs de notre civilisation européenne et chrétienne. Le combat politique d’opposition totale à l’idéologie internationaliste et subversive de ce gouvernement est un combat vital pour l’avenir de notre société et de notre pays. Il n’y a en effet pas de compromis pos

sible ni d’hésitations à avoir à l’égard des politiques de destruction de la famille et d’atteinte aux lois naturelles que veut imposer le pouvoir socialiste.

Nos vœux vont aussi à l’ensemble du peuple français en souhaitant qu’il prenne enfin conscience du péril mortel qui pèse sur son identité, son unité, ses libertés et son avenir du fait de la colonisation migratoire qui détruit toujours plus, d’année en année, la France française.

Souhaitons que cette année 2013 permette à la communauté du peuple français de retrouver sa fierté nationale et la volonté de résister au socialisme et à la colonisation.

23:25 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 23 décembre 2012

Ségrégation dans le recrutement au collège de Guerlesquin (29) : le principal, M. Yannick Ezequel, préfère engager un stalinien qu'un jeune patriote breton ! Et la justice taubiresque lui donne raison...

letregor.pngCommuniqué de « JEUNE BRETAGNE » :

Nous vous avions fait part, au mois de septembre (cliquez ici), d'une affaire de discrimination à l'encontre de Yann Vallerie, président de l'association Jeune Bretagne.

Ce dernier, qui avait postulé au collège de Guerlesquin afin d'être assistant d'éducation, avait en effet été convoqué à un entretien d'embauche puis avait reçu une promesse téléphonique d'embauche dans la foulée, avant de se voir de nouveau convoqué quelques heures plus tard dans le bureau du principal du collège, M. Ezequel.

Ce dernier l'informa qu'il avait effectué des recherches sur google et ainsi appris son positionnement politique. Il indiqua suite à cette recherche être dans l'impossibilité de continuer le processus de recrutement, le positionnement politique de Yann Vallerie n'étant selon lui pas compatible avec le personnel du collège, ni avec les élèves. Yannick Ezequel alla même jusqu'à avouer que ce qu'il faisait été passible d'être attaqué devant les tribunaux, puisque constituant un grave cas de discrimination politique.

Dans le même temps, le collège avait recruté un nouveau bibliothécaire, en la personne d'Ismael Dupont, candidat du Front de Gauche lors des dernières élections législatives...

Selon des témoignages oraux de parents d'élèves, ce dernier n'aurait pas hésité, alors que la déferlante médiatique s'abattait sur le collège de Guerlesquin et que les élèves se posaient légitimement des questions, à leur expliquer que Yann Vallerie était "un méchant" et que c'était pour cela qu'il n’avait pas été recruté dans le personnel du collège.

Plus de trois mois se sont écoulés après que la plainte ait été déposée auprès du procureur de Brest mais également du défenseur des droits, par l'avocat de Yann Vallerie, maître Cyril Guillou. Trois mois, c'était le délai maximum qu'avait le procureur de Brest pour se saisir du dossier. Il ne l'a pas fait. La justice française de madame Taubira est une justice bananière et parodique.

Si Yann Vallerie avait été refusé à cause de sa couleur de peau, de sa religion ou de son engagement politique marqué très à gauche, nul doute que le procureur de Brest se serait jeté sur le dossier, trop content d'endosser l'habit du "chasseur de bête immonde".

Que va-t-il se passer désormais ? Eh bien le combat continue, et c'est sur la table du juge d'instruction que se trouve désormais le dossier. Nous sommes déterminés à aller jusqu'au bout. Et nous savons que nous sommes dans notre bon droit. Le dossier est également dans les mains du défenseur des droits.

Nous souhaitons clairement provoquer une jurisprudence qui établisse clairement qu'il ne saurait y avoir de discrimination entre militants politiques, qu'ils soient patriotes ou autres.

Chacun doit être protégé, y compris au niveau professionnel.

Nous souhaitons également dénoncer le climat de terrorisme intellectuel de gauche qui pollue les institutions publiques bretonnes.

Nous ne céderons pas !

11:10 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 22 décembre 2012

ALGÉRIE : LA HONTEUSE REPENTANCE DE FRANÇOIS HOLLANDE

images.jpg

 

Un communiqué de l'Action française :

Cela n’a ni le goût de la repentance ni la couleur de la repentance, mais est bien de la repentance !

Car il ne suffit pas de changer les mots pour travestir la vérité !

François Hollande, se sachant surveillé par les Français au cours de son déplacement à hauts risques en Algérie, avait pourtant déclaré, hier, dès son arrivée à Alger, qu’il n’était venu ni faire repentance ni présenter des excuses pour le passé, c’est-à-dire pour 130 années de présence française sur cette terre qui, avant notre arrivée, n’était ni unie ni souveraine. Avant 1830, faut-il le rappeler ?, l’Algérie n’existait pas.

Il était donc venu tenir un discours de vérité.

Or, la vérité, il l’a surtout déguisée pour plaire tant aux caciques du FLN qu’aux islamistes qui, d’ailleurs, avaient boudé son discours devant le Parlement algérien.

Monsieur "Reconnaissance Lucide" — telle est l’expression hollandaise pour « repentance » — a ainsi déclaré : « Nous devons la vérité à tous ceux pour qui notre histoire commune reste douloureuse, blessée, avec des cicatrices qui peinent, 50 ans après, à se refermer. Pendant 132 ans, l’Algérie a été soumise à un système profondément injuste, brutal et destructeur. Rien ne peut justifier les agressions commises contre la population algérienne. Je reconnais ici les souffrances que le système colonial a infligées au peuple algérien [...] Nous devons le respect à toutes les mémoires. Et donc la vérité sur la violence, sur l’injustice, sur la torture », a-t-il conclu.

Louant ensuite la mémoire des porteurs de valises, qui, en armant les terroristes, tiraient dans le dos de nos soldats, ou celle des intellectuels qui désarmaient moralement les Français, François Hollande, applaudi par un parlement hostile à la France, a ainsi montré dans quel camp il se situait. Avant d’aller rendre hommage au communiste Audin, arrêté en 1957 pour sa complicité avec le FLN.

Certes, Sarkozy avait déjà évoqué en 2007 à Constantine, « les crimes du système colonial », s’engageant sur la pente glissante de la repentance, mais il n’était pas allé aussi loin dans la négation de l’œuvre économique, structurelle et humaine accomplie par la France en Algérie ni, surtout, dans la négation des souffrances subies par les Algériens fidèles à la France — 100 000 harkis torturés et assassinés —, et par les milliers de pieds-noirs et les centaines de soldats du contingent, disparus et assassinés, eux aussi, surtout après la signature des accords d’Evian. Manifestement, « le respect [dû] à toutes les mémoires », « la vérité sur la violence, sur l’injustice, sur la torture » est, aux yeux du chef de l’Etat, à géométrie variable : il oublie tout simplement, devant leurs bourreaux ou leurs enfants, d’y inclure ses compatriotes !

Hollande est venu mentir, en Algérie, mentir au détriment du pays qu’il est censé représenter, tuant une seconde fois, par cet oubli prémédité, les victimes françaises de la guerre d’Algérie, quelles qu’aient été leurs origines ou leurs confessions.

Il est venu aussi, en guise de "réparation", ouvrir grandes les portes de la France à une Algérie pressée de se débarrasser de sa jeunesse à laquelle un Etat indépendant et corrompu est devenu incapable d’assurer un avenir.

Le Chef de l’Etat français vient de porter, délibérément, un mauvais coup à la France.

01:33 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 19 décembre 2012

MADAME DUFLOT, MADAME CULOT...

1140107133.jpgFrançois Ferrier

Membre du Bureau de la NDP

Dans la presse et les autres médias «  aux ordres », Madame Cécile DUFLOT – Ministre de l’égalité des territoires et du logement «  obédience Khmers verts » n’a rien trouvé de mieux que de demander à l’église catholique la possibilité de mettre à sa disposition des lieux de culte et de résidence de religieux afin d’accueillir des SDF – Sans Domiciles Fixes.

Madame «  Noir désir » ne manque pas d’aplomb : Fille de syndicalistes, militante à la JOC – Jeunesse Ouvrière Chrétienne – (sic), cette urbaniste dans le logement social «  section bolchevique » entend s’approprier comme ministre les biens d’autrui : Grande spécialité de ce que l’on nomme La Gauche !!!!!!

Cette mégère a de plus annoncé le 29 novembre 2012 des réquisitions d’ici la fin de l’année dans les régions d’Ile de France, de Rhône Alpes et de Provence Cote d’Azur.

 Descendante des révolutionnaires de 1789 et des Thermidoriens de 1793, Madame DUFLOT devenue anticléricale ne s’en prend qu’à une seule religion.

Elle se garde bien de demander la mise à disposition d’autres bâtiments cultuels comme des synagogues, des Mosquées, des temples Protestants où lieux de méditations Bouddhiques.

Il serait plus sérieux, Madame la Ministre que vous contactiez personnellement vos petits copains syndicalistes «  représentatifs » (8 % des salariés sont syndiqués en France !!!!) afin que ces derniers mettent à votre disposition pour les SDF des adresses sérieuses dans des lieux très bien équipés.

En voici une première liste :

● Le château de Fontenay – les  - Briis, aux portes de Paris, propriété de la CGT – RATP.

● Le château de la Bréviére, en foret de Compiègne. Propriété du syndicat FO – Force Ouvrière pour les initiés.

● Le château Lafaurie – Peyraguez dans le Bordelais avec son superbe vignoble, propriété du CE GDF Suez.

● Le château du plat, dans la Creuse. Propriété du CE de la RATP

● Le château de Montreuil. Propriété de la fédération des organisations sociales des PTT (la Poste).

● Le château de Pretreville, prés de Deauville. Propriété du CE de la caisse d’allocations familiales du Val d’Oise.

● Le château de Ragny, en Bourgogne. Propriété du CE de la Banque de France.

● Le château de la Bachasse. Propriété de l’association de gestion des foyers de la région ferroviaire de Lyon.

● Le château  du Vernay, prés de Nevers. Propriété du CE de la SNCF

● Les châteaux du CE d’EDF : Château de Cappelle (Nord), Château Sainte Croix (Ain), Château de Blomard (Allier), Château de Vaux (Creuse).

● Le château de Courcelles sur Yvette, prés de Paris. Propriété du syndicat CGT

● Le château de Bierville, proche d’Etampes. Propriété du syndicat CFDT.

Durant la période hivernale, ces superbes demeures offrent une grande disponibilité. Alors Madame la Ministre de l’égalité des territoires (resic), il est urgent de mettre un terme à cette honteuse situation foncière.

Rentrez dans l’histoire de la France Madame DUFLOT et prenez position pour l’abolition des privilèges de ces nouveaux «  châtelains ».

15:22 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 07 décembre 2012

Non au délitement de l'armée française !

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgUn communiqué de Carl Lang, Président du Parti de la France :

Le « Livre blanc de la Défense » pour 2014-2019 propose d’accélérer la désagrégation de l’armée française pourtant déjà largement entamée sous les gouvernements précédents.

Démantèlement des 2/3 des bases militaires, 10.000 recrues en moins par an, réduction drastique des crédits consacrés à la dissuasion nucléaire, disparition du Centre sportif d’équitation militaire de Fontainebleau et d'une partie des fanfares militaires, recours à des Sociétés Militaires Privées : telles sont les pistes proposées pour achever le démantèlement de l'armée française.

Le Parti de la France est totalement hostile à ce délitement de notre défense nationale. Bien au contraire, le budget consacré à notre armée doit être augmenté à plus de 2% de notre PIB (alors qu'il est de 1,6% environ aujourd'hui). Si des économies doivent être faites, elles doivent porter sur les opérations extérieures comme en Afghanistan où nos soldats servent des intérêts étrangers.

Afin d'assurer notre sécurité intérieure comme extérieure, ainsi que notre indépendance, nos forces armées doivent disposer des moyens nécessaires pour remplir leurs missions de défense nationale.

Une fois de plus l’armée française et donc notre capacité de défense sont les victimes de la démagogie socialisante et de l’incompétence économique du pouvoir politique.

09:51 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 05 décembre 2012

Au sujet de la guerre entre Copé et Fillon...

Savon Hubert.jpgUn communiqué de Hubert Savon, secrétaire général du MNR :

Certains commentateurs politique comparent la guerre déclarée entre deux chefs de l’UMP à la scission du FN fin 1998, dont le MNR est issu.

Rien de comparable en cela.

D’un côté, actuellement, deux arrivistes avides de prendre les rênes d’un parti, sans tenir compte de son intérêt général.

De l’autre, à l’époque, un groupe de cadres qui, à l’instigation de Bruno Mégret, veulent radicalement changer la stratégie d’un parti politique, le FN, pour en faire une force de gouvernement.

Les uns, par intérêt personnel, trouveront certainement un terrain d’entente.

Les autres, par opiniâtreté, continuent leur combat pour faire en sorte qu’une nouvelle droite puisse devenir, enfin, une force réelle de recours.

Et ce, pour le plus grand Bien de la France.

23:58 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 03 décembre 2012

Quand Louis Aliot s'excite sur Terre et peuple et sur la NDP, ça donne :

louis_aliot_98_la_clau.jpg« Une manifestation antifrançaise a eu lieu samedi dans les rues de Perpignan, ne rassemblant qu’un millier d’irrédentistes proches des thèses euro-régionalistes et euro-mondialistes. Parmi eux, les antinationaux de Terre et Peuple de Pierre Vial, membre de la Nouvelle droite populaire (NDP), un groupuscule ouvertement anti-FN et associé à la micro-scission de Carl Lang. Idiots utiles du mondialisme, ils veulent faire de la Catalogne un nouveau Kosovo » (NPI, le site d’ « informations » de Marine Le Pen).

Voilà comment le FN qualifie les forces vives de la résistance nationaliste et identitaire ! Alors, une fois pour toutes, que l’on cesse de nous traiter, nous, de « diviseurs ».

En attendant, c’est bien volontiers que nous publions la réaction de nos camarades de Terre et peuple de Perpignan, très attachés à leur identité catalane, suite aux divagations du vice-président du FN (cliquez ici) :

Le Front National, toujours en pointe du combat anti-catalan.

Récemment Louis Aliot, a dénoncé “la bipolarité entre la Catalogne espagnole et Perpignan prônée par certains leaders locaux”. Louis Aliot avoue sa crainte de Barcelone après les dernières élections en Catalogne (Une élection triomphale pour l’indépendantisme catalan),et être “assez d’accord” sur certains points avec Christian Bourquin, le président socialiste de la région Languedoc-Roussillon. Cliquez ici

Après l’UMPS, le FNPS? Une certitude: le Front unitaire jacobin des partis franco-français fait cause commune contre la catalanité.

Louis Aliot à propos des identitaires catalans de Terra i Poble en 2010 : “euro-régionalistes et euro-mondialistes”. “les antinationaux de Terre et Peuple de Pierre Vial, membre de la Nouvelle droite populaire (NDP), un groupuscule ouvertement anti-FN et associé à la micro-scission de Carl Lang. Idiots utiles du mondialisme, ils veulent faire de la Catalogne un nouveau Kosovo.” … Rien que ça ? Cliquez là 

Les déclarations de Marine Le Pen dans L’Indépendant du 11 mars 2011 :

L’Indépendant : “ Vous vivez en partie ici, un département qui a une identité catalane forte : Que pensez-vous des autonomistes ? ”

Marine Le Pen : “ Je suis évidemment complètement contre. Je suis un défenseur acharné de la nation. Ceux qui réclament l’autonomie sont d’ailleurs souvent des européistes il s’agit là d’idées qui sont de mauvaises idées et que je combats. ”

Pour finir nous aimerions connaitre le bilan du conseiller régional Louis Aliot, à propos du territoire dont il est élu, à savoir un territoire catalan. A moins bien sur qu’il considère comme “un bilan positif” les critiques constantes à l’encontre du peuple catalan.

NDLR : Louis Aliot, tout comme Marine Le Pen, semble avoir du mal à piger que l'on puisse être attaché à son identité locale sans pour autant vouloir tuer la France... Ce qui est plutôt gênant lorsque l'on veut devenir député d'une région réputée justement pour sa forte identité...

mercredi, 28 novembre 2012

Hausse permanente du nombre de chômeurs : ce n'est pas une fatalité...

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgUn communiqué du Parti de la France :

Pour le 18e mois consécutif, le nombre de chômeurs a encore augmenté en octobre. En parallèle, le travail par intérim a baissé de 15% (soit 60.000 postes) depuis le début de l'année 2012.

Les partis politiques du Système, du gouvernement comme de l'opposition médiatiquement compatible, n'ont d'autres réponses que la démagogie sociale voire l'aveu de leur impuissance, se livrant à de vaines incantations pour un retour hypothétique de la croissance, incapables de sortir soit de la soumission au mondialisme économique, soit des utopies marxistes d'un autre âge tout aussi nocives.

Le Parti de la France estime que la crise économique et sociale que traverse notre pays n'est pas une fatalité et défend un certain nombre d'orientations qui auraient pour effet de sortir les Français de la précarité dans laquelle ils s'enfoncent lentement mais sûrement :

● En finir avec l'étatisme, le socialisme, le collectivisme, le fiscalisme et le gaspillage indécent de l'argent public ;

● Défendre les libertés économiques et l'initiative privée en réduisant les charges écrasantes qui pèsent sur les entreprises françaises ;

● Instaurer le patriotisme social en réservant les aides sociales et familiales aux seuls Français et l’emploi en priorité aux nationaux ;

● En finir avec la colonisation migratoire qui ruine la France depuis plus de trente ans ;

● Produire français en France avec des Français en organisant, face à la mondialisation sauvage et la concurrence déloyale, la reconquête économique de notre marché intérieur par une régulation du commerce international, par la promotion et la protection de nos productions nationales.

23:06 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L’hôpital qui se moque de la charité...

Devillers-Christophe.jpgUn communiqué de Christophe Devillers

Délégué du Parti de la France en Franche-Comté

 

Par faute d’avoir pu compter sur une dynamique électorale sortie des urnes et par manque de propositions audibles et crédibles pour répondre à la désastreuse situation économique de la France, le front mariniste espère se relancer en récupérant certains élus et militants déçus, aigris ou frustrés par la tuerie des chefs d’un parti au bord de l’implosion comme un charognard attend avec envie la mort d’une proie avant de la dévorer.

 

Pour parvenir à ses fins, Marine Le Pen s’offense donc du déroulement des élections d’un parti tenu par Jean-François Copé qui aurait donc anormalement bénéficié des moyens de ce dernier au détriment de son adversaire François Fillon.

 

Mais de qui se moque-t-on lorsque l’on se souvient que pour la succession à la tête de l’entreprise familiale, des méthodes similaires avaient été pourtant employées, sans que cela ne soit véritablement relevé par la presse ?

 

Rappelons ainsi que Bruno Gollnisch avait alors été privé d’utiliser l’emblème du FN, n’avait que trop rarement pu bénéficier de la bienveillance médiatique, que ses partisans déclarés ou pressentis étaient au fur et à mesure mis à l’écart, si ce n’est exclus, et enfin que l’annonce des résultats avaient préalablement fait l’objet de fuites à la presse avant même leur officialisation, expliquant encore plusieurs claquement de portes.

 

Dans de telles conditions, si Bruno Gollnisch l’avait finalement emporté d’une poignée de voix face à sa concurrente pourtant donnée gagnante à l’avance, nous aurions surement assisté au même climat délétère au sein du clan Le Pen.

 

Les élus, cadres, militants ou électeurs de l’UMP qui seraient donc tentés de rejoindre par dépit le front mariniste n’auront par conséquent rien de plus à attendre de la part d’une boutique familiale où le seul droit reconnu à chacun des membres est de suivre puis d’appliquer à la lettre et en silence les seules directives de la patronne.

 

Source cliquez ici

11:22 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 26 novembre 2012

Guerre interne à l'UMP : que devient la France ?

th.jpgUn communiqué du MNR :

Les élections pour la présidence de l’UMP n’en finissent pas de mettre en évidence la rivalité de deux personnages, dont, visiblement, l’intérêt du pays est le cadet de leurs soucis. En plus de l’amateurisme dont ont fait preuve les responsables UMP, qui n’ont pas été capables de décompter les votes de manière incontestable, on est frappé par l’hostilité mutuelle violente que montrent les deux candidats, au point que François Fillon parle de déposer un recours devant la justice.

Dans ces conditions, on comprend que les adhérents et sympathisants de l’UMP soient déstabilisés.

Le Mouvement National Républicain est prêt à accueillir tous ceux qui veulent défendre notre pays et sa civilisation, et qui ne supportent pas la lamentable guerre des chefs qui a lieu à l’UMP.

11:46 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 20 novembre 2012

Faire face à la répression avec sérénité...

blog-magistrat-anti-france_konk.jpgUn communiqué de l’OEuvre française :

Le dix-neuf novembre 2012, à 9h00, comparaissait devant la 29e chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris, Yvan Benedetti, président de l’Œuvre française, pour y répondre, à la suite de son interpellation, le 29 septembre dernier, le jour de la manifestation sur le thème « Maîtres chez nous » à l’appel des Jeunesses Nationalistes, des chefs de poursuites suivants : rébellion, participation à une manifestation interdite.

Le Parquet ayant commis l’erreur de désigner, pour juger Yvan Benedetti, une chambre composée d’un seul magistrat, c’est-à-dire une juridiction incompétente pour les délits visés, le procès a été reporté au jeudi 28 mars 2012 à 13h30.

L’acharnement judiciaire à l’encontre des vrais patriotes français connaît un point d’orgue puisque, au même moment, Alexandre Gabriac, président des Jeunesses Nationalistes, subit de nouveau les affres de la garde à vue, pour avoir déployé sur le toit d’un immeuble lyonnais une banderole « Adoption, mariage ? Pas question ! », à l’occasion d’une manifestation nationale contre le mariage homosexuel. La procédure diligentée, de façon abusive, pour attroupement armé à l’encontre d’Alexandre Gabriac et huit de ses amis, en possession seulement de fumigènes et prétendument de casques de chantier, traduit bien la nature arbitraire de la répression mise en œuvre par le système et l’extrême nervosité de celui-ci face au réveil de notre nation.

Au terme de 48 heures de garde à vue, en dépit de tous ses efforts qui confinent à la persécution, le Procureur de la République n’a pu réunir assez d’éléments pour traduire notre jeune ami devant quelque juridiction que ce fût ou même faire ouvrir une information judiciaire à son encontre. Ce magistrat très zélé a donc été obligé de rendre à Gabriac ce bien précieux dont il semble faire si peu de cas à notre égard : la liberté ! Il nous reste à attendre, résolus à faire face et sereins, les suites qui pourraient être données à ces dérives judiciaires dignes d’une tyrannie.

12:07 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 19 novembre 2012

La haine et le mépris antifrançais d'Houria Bouteldja impunis...

195467622_e548a4c2a2.jpgUn communiqué de Bernard Antony, Président de l'AGRIF :

Rejetant la plainte en appel de l‘AGRIF et ne suivant les sévères réquisitions du Parquet, la Cour d’Appel de Toulouse, présidée par le juge Bastié, a prononcé la relaxe d’Houria Bouteldja, acceptant de la croire quand elle affirme n’avoir pas traité de « sous-chiens » « ces blancs qu’il faut bien nommer » et qu’il faut « éduquer », mais de souchiens.

L’islamo-gauchiste Houria Bouteldja, et son PIR (« parti des indigènes de la république » !) et son idéologue Saïd Bouamama, l’auteur du livre « Nique la France » ont de quoi être satisfaits. Et avec eux, ils ont de quoi hurler leur joie, ceux de leur bande qui les accompagnaient, comme les rappeurs de la haine, devant le tribunal de Toulouse et éructaient « On nique la France ».

Houria Bouteldja pourra allègrement continuer à exalter la victoire sur notre armée du Viet-minh communiste à Dien-Bien-Phu. Et les fils et petits-fils rescapés de cette tragédie où moururent au combat ou dans les camps d’extermination tels que le camp 113 du tortionnaire Boudarel, ces enfants des soldats de la boue, d’origine métropolitaine, indochinoise ou africaine, doivent se persuader – lavage de cerveau oblige ! – qu’ils sont des « enfants de salauds ».

Président de l’AGRIF, j’exprime, la rage au cœur, ma grande tristesse devant l’impunité accordée au racisme d’Houria Bouteldja à Toulouse, la ville hélas de Mohamed Merah. Cet arrêt de la Cour d’Appel de Toulouse est un dur revers pour ceux qui veulent épargner à leur peuple la montée du racisme et des terribles épreuves de guerre civile et peut-être sa réduction finale dans une soumission honteuse.

20:48 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 18 novembre 2012

Civitas répond aux délires de Caroline Fourest

DSC_9041-9e395.jpgUn communiqué d'Alain Escada, Président de Civitas :

"Nous avions appelé à manifester en masse contre le projet de loi sur le mariage homosexuel et près de 20.000 personnes se sont retrouvées autour de nous ce dimanche 18 novembre 2012 à Paris, entre le ministère de la Famille et l’Assemblée nationale. Nous souhaitons remercier chaleureusement tous ceux qui sont venus des plus larges horizons pour porter notre message afin de barrer la route à ce dessein gouvernemental. C’est un grand succès et le mouvement va s’amplifier dans les semaines qui viennent.

C’est sans doute ce qui a suscité les vives craintes de Caroline Fourest qui a immédiatement répandu dans la presse sans apporter de preuve qu’elle était venue comme journaliste et qu’elle avait été « tabassée » à plusieurs reprises. Compte tenu de ses revendications affichées sur le sujet de l’homosexualité, on peut clairement s’interroger sur l’impartialité de cette journaliste en la matière et sur le caractère plus que provocateur de sa présence. Il faut savoir que Caroline Fourest était déjà venue accompagner, la veille, des militants agressifs, hurlant et brandissant des pancartes, prônant le mariage homosexuel, lors de la« Manif pour tous » partie de la place Denfert-Rochereau. Déjà Caroline Fourest avait été refoulée, en présence des forces de sécurité.

Lors de notre marche de ce dimanche, cette dame accompagnait des extrémistes féministes et homosexuelles qui se sont présentéesentièrement dénudées devant les enfants (ce que cette journaliste appelle de« l’humour »). Leur contre-manifestation n’était pas déclarée. Elles se sont approchées de notre colonne en hurlant, en présence des forces de sécurité. Il faut noter que toutes ces contre-manifestantes agressives, Caroline Fourest comprise, ont été arrêtées par celles-ci. En revanche, la police n’a interpellé aucun des manifestants qui ont pu continuer dans le calme leur marche jusqu’à l’Assemblée Nationale. Qu’il nous soit permis de remercier les autorités pour leur professionnalisme afin d’assurer la sûreté de tous."

Source Le Salon beige cliquez là

23:31 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 17 novembre 2012

RAPPEL : Dimanche prochain 18 novembre, mobilisation contre le "mariage" et l'adoption par les couples homos...

3893990750_3.png

Carl Lang et le Parti de la France participeront à la grande manifestation organisée par l'institut Civitas le 18 novembre à Paris contre la dénaturation du mariage et l'adoption par des couples homosexuels.

Tous les patriotes attachés à la famille, à l'ordre naturel et à nos valeurs de notre civilisation sont invités à se mobiliser contre les aberrations sociétales de la gauche au pouvoir.

Tous présents à Paris le 18 novembre pour défendre la Famille, le mariage et l'enfant ! RDV à 14 h 30, devant le Ministère de la Famille, avenue Duquesne, Paris VIIe (métro : Ecole Militaire).

Rassemblement des militants du Parti de la France à 14 h 15-14 h 30 devant l'Eglise Saint-François Xavier (métro Saint-François Xavier).

19:35 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 15 novembre 2012

Halte à la dénaturation du mariage et de la famille...

080408_220113_PEEL_TZmEp5.jpgUn communiqué de l'OEuvre française :

 

Depuis plus de deux siècles, sous couvert du salmigondis idéologique des "Lumières", la civilisation européenne et singulièrement la France sont l'objet d'une entreprise consciente de destruction dirigée par des coteries maçonniques et apatrides.

 

Le premier acte s'est joué dès 1789 : profitant de la société d'Ancien régime fortement sclérosée, les structures sociales naturelles, tels les corps intermédiaires, prolongements de la personne humaine, ont été abolies et remplacées par une société atomisée, fondée sur l'individu isolé, citoyen abstrait, identique et interchangeable, seul, face à un Etat ainsi légitimé à intervenir dans tout ce qui touche à la vie des personnes. Par là même le fait national, culturel a été délégitimé, la France étant réduite à l'état de section française de la république universelle des Droits de l'homme !

 

Le deuxième acte a consisté à détruire le système de principes moraux naturels qui structurent l'intelligence humaine, déniant toute légitimité aux notions de hiérarchie, de règles de vie ordonnée, d'honneur, de conscience nationale. L'an 1968 a marqué la manifestation au grand jour des effets de ce cheminement dissolvant avec la légalisation et la banalisation de l'inversion et de la subversion des repères stables et fondateurs de toute société traditionnelle et saine.

 

Le troisième acte consiste maintenant à détruire par une ultime transgression, en dénaturant l'institution du mariage, le seul élément qui résistait : la famille, société domestique qui fonde l'Etat puisque d'une part la population n'existe que par elle et que, d'autre part, c'est elle qui distingue la société politique des autres : société qui ne se recrute pas par la volonté politique de ses membres mais normalement par voie de génération.

 

Après la légalisation du meurtre des enfants à venir qu'est l'avortement, le projet de légalisation des unions homosexuelles, sodomites et lesbiennes a pour seul objectif de dissoudre et ridiculiser la famille, à savoir l'union d'un homme et d'une femme en vue de la procréation et de l'éducation des enfants issus de cette union. Cela ouvre la porte à la légalisation de toutes les perversions, la polygamie, unions entre hommes et animaux, etc…

 

De même, légaliser l'adoption d'enfants par des couples contre nature et autoriser leur procréation artificielle est un attentat contre la personne humaine dans la mesure où tout enfant se construit normalement dans la double référence à un père et une mère dont il est le fruit.

 

L’OEuvre française dénonce ces deux crimes, et contre l'être humain et la civilisation que sont le projet de légalisation de cette contrefaçon du mariage qu'est le "mariage homosexuel", et le projet autorisant l'adoption par les sodomites et les lesbiennes d'enfants déjà nés ou artificiellement fabriqués.

 

L’OEuvre française appelle en conséquence à tout faire pour empêcher la transgression de l'ordre naturel. Elle appelle à réaffirmer que seule, l'union d'un homme et d'une femme doit bénéficier de l'institution du mariage, dont l'importance pour la stabilité de toute société est telle qu'elle a toujours été sacralisée, revêtant en Europe depuis deux mille ans la forme chrétienne du sacrement de mariage.

14:32 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 10 novembre 2012

Manifestation ce samedi après-midi (14 h à Alésia) à Paris contre l'islamisation de la France

Communiqué du Comité de Lépante :

 

Le 10 novembre 2012, a lieu une marche contre l’islamisation de notre pays, sujet primordial (...).

 

Le comité de Lépante, appelle à participer en masse à cette marche contre l'islamisation en se rendant à Paris le 10 novembre, métro Alésia à 14 heures.

 

Il n’est plus qu’un combat :celui de la liberté et de l’identité de la France et des Français.

 

Que chacun fasse son devoir et l’espoir renaitra.

10:40 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 09 novembre 2012

Contre le « mariage » des homosexuels, pour la famille naturelle...

3-mnr.JPGUn communiqué du MNR :
 
Le mercredi 7 novembre 2012, le Conseil des Ministres a examiné un projet de loi ouvrant la voie au « mariage » entre personnes de même sexe et à l’adoption par les mêmes couples. Ce projet sera examiné par le Parlement en janvier.
 
Les partisans de cette réforme parlent de « droit au mariage ».Mais le mariage, à part ses conséquences pratiques (protection juridique de la famille), comporte un très fort aspect symbolique. C’est pourquoi il donne lieu à une cérémonie, qui magnifie l’union des aspects masculin et féminin de la vie. Il est clair qu’une telle cérémonie, appliquée à un duo d’êtres de même sexe, ne peut être qu’une mascarade. Il est d’ailleurs significatif que ce projet suscite l’opposition des trois grandes religions monothéistes (christianisme, judaïsme, islam), ce qui ne semble pas gêner nos autorités, habituellement si compréhensives à l’égard des religions non chrétiennes.

Avec le MNR, opposons-nous au projet de « mariage » homosexuel et à la destruction de la famille naturelle.

01:35 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 08 novembre 2012

La lamentable et funeste obamania...

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgUn communiqué de Carl Lang, Président du Parti de la France :

L'obamania de la classe politique et médiatique française est non seulement choquante mais grotesque.

Tout d'abord, la campagne électorale américaine a occupé une telle place dans les médias qu'on a pu croire que le président des Etats-Unis était aussi celui des Francais.

Mais nos journalistes, nos artistes et nos politiciens ne se sont pas seulement passionnés pour cette élection dans un pays étranger, ils ont bien sûr pris fait et cause pour Barack Obama, le candidat de l'Amérique politiquement correcte, celle du showbiz d'Hollywood et des bobos de New-York, adeptes de la discrimination "positive", du mariage homosexuel et de l'idéologie du "gender."

De surcroît, il apparait clairement que le vote ethnique des minorités américaines a assuré la victoire du candidat démocrate qui symbolise parfaitement le déclin de l'Amérique et du monde occidental.

00:28 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 29 octobre 2012

Naturalisation : ce n’est pas un quelconque bien de consommation, M. Valls...

3-mnr.JPGUn communiqué du MNR :
 
Le journal Le Monde du 18/10/2012 indique que « Manuel Valls veut faciliter l'acquisition de la nationalité française »

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls (lui-même naturalisé français à l’âge de 20 ans), vient d’envoyer aux préfets une circulaire révisant les critères en vigueur pour les naturalisations. M. Valls dit ne "pas avoir d'objectif chiffré", mais explique au Monde vouloir "retrouver le rythme d'avant". Soit celui d'avant le passage de Claude Guéant Place Beauvau, entre février 2011 et mai 2012.

Ainsi, alors qu’un certain nombre de «Français» d’origine étrangère ne montrent aucun attachement à notre pays, sauf en ce qui concerne les avantages qu’ils en reçoivent, notre gouvernement cherche à augmenter leur nombre en facilitant les naturalisations. En revanche, il n’est jamais question de mener une véritable politique nataliste, qui préserverait notre identité et contribuerait, à terme, à résoudre le problème des retraites.
Il n’y a aucune raison de faciliter l’acquisition de la nationalité française, sous peine de la dévaloriser.

Avec le MNR, refusons le bradage de la nationalité française.

00:30 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 26 octobre 2012

Halte au rituel barbare annuel de l'Aïd-El-Kébir !

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgUn communiqué du Parti de la France :

Comme chaque année, partout en France, des millions de musulmans égorgeront à partir d'aujourd'hui de pauvres bêtes dans des conditions souvent ignobles. En effet, les abattoirs légaux, pourtant installés avec déférence par des pouvoirs publics zélés, ne suffisent pas aux égorgeurs de moutons qui, pour beaucoup, préfèrent effectuer la boucherie dans la baignoire de leur logement ou bien en pleine nature, au détriment de toutes les règles élémentaires d'hygiène.

L'animal (tourné vers la Mecque) n'est bien sûr pas étourdi avant qu'on lui coupe la gorge avec plus ou moins de dextérité, les "sacrificateurs" homologués n'étant pas suffisamment nombreux ; il agonise et se vide de son sang durant de longues minutes.

Le Parti de la France, scandalisé par les souffrances inutiles dont les animaux de boucherie sont victimes pour satisfaire des exigences religieuses et communautaristes d'un autre âge, réclame l'application sans dérogation de l'étourdissement préalable avant la mise à mort et l'interdiction des cruels abattages rituels, comme l'Aïd-El-Kébir, complètement étrangers aux traditions françaises.

12:01 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 19 octobre 2012

Naturalisations : Manuel Valls veut accélérer la substitution du peuple français...

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgCommuniqué du Parti de la France :

 

Le Ministre de l'Intérieur, le calamiteux Manuel Valls, lui-même naturalisé français en 1982, souhaite assouplir encore plus les critères pour obtenir la nationalité française. Se lamentant d'une baisse dérisoire des naturalisations massives sous le gouvernement précédent (87.000 en 2011 au lieu de 116.000 en 2010), ce fanatique de la submersion migratoire a décidé, avec ses amis socialistes, d'accélérer le processus de colonisation de notre pays.

Bien plus facile à mettre en œuvre que le droit de vote pour les étrangers qui entraîne une révision constitutionnelle (et l'accord des 3/5ème des parlementaires ou un référendum populaire), la facilitation de l'acquisition de la nationalité française ne nécessite qu'un simple décret du Ministre de l'Intérieur.

Espérant une manne électorale à court terme grâce aux Français de papier, le gouvernement de l'internationale socialiste commet un nouveau crime contre l'identité du peuple français en accordant massivement la nationalité française à des populations extra-européennes inassimilables, islamisées pour la plupart, et souvent hostiles au pays d'accueil.

Le Parti de la France défend, à l'inverse, une refonte du code de la nationalité qui doit être basé sur la transmission de la nationalité par la filiation et par le seul mérite, une inversion des flux migratoires extra-européens et une grande politique nataliste afin que la France reste française.

16:10 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 17 octobre 2012

Contre le droit de vote aux étrangers...

3-mnr.JPGUn communiqué du MNR :
 
Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a promis récemment (le 20 septembre 2012) qu’un projet de loi sur le droit de vote des étrangers serait préparé «pour l’année prochaine».

La constitution dispose, dans son article 3, que : «Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques».

Il s’agirait donc d’une modification majeure du fonctionnement de nos institutions. Alors que, déjà, un certain nombre de «Français» d’origine immigrée ne se sentent nullement liés à notre pays, sinon pour en tirer des avantages, il serait particulièrement choquant que les étrangers extra-européens puissent participer au vote aux élections municipales, participant ainsi indirectement au choix des grands électeurs, qui eux-mêmes désigneront plus tard les sénateurs.

17:27 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 16 octobre 2012

Cannabis : la gauche veut nous enfumer...

Un communiqué de Thibaud de Chassay, directeur du Renouveau français :

Le ministre de l’Education dite « nationale », le franc-maçon fanatique Vincent Peillon, entend « lancer le débat » concernant la légalisation du cannabis.

Bien que Matignon ait par la suite démenti qu’il y aurait dépénalisation, il est patent que nous avons là un nouveau « ballon d’essai » lancé par la Gauche.

Lorsque celle-ci entonne ce genre de refrain, on sait ce que cela signifie : dans quelques mois ou quelques années, les projets qu’actuellement elle n’ose énoncer clairement seront proposés, puis inscrits dans la loi. Et ensuite, en revanche, il ne sera bien sûr plus question d’évoquer un quelconque débat : on le voit aujourd’hui avec des questions comme celles de l’avortement volontaire, de la peine de mort, etc.

L’idée de la libéralisation du cannabis appelle une réaction ferme et radicale des patriotes, car le sujet n’est pas si anodin qu’on pourrait parfois le croire.
 
Le fait est que le cannabis est et restera une drogue nocive : addictive, endommageant le cerveau, développant les troubles mentaux, marchepied vers l’usage de drogues encore plus dangereuses.

Un État soucieux du bien commun, à l’inverse de notre République donc, ne saurait laisser la jeunesse à la merci d’un tel fléau.

Mise de côté la question marginale d’une utilisation thérapeutique, envisageable sous contrôle strict de l’État, tous les prétextes avancés par la Gauche restent « fumeux » ; à commencer par l’amour d’une liberté individuelle mal comprise qui ne mène en réalité qu’à l’asservissement.

On peut supposer que l’idée d’assécher les trafics en banlieue n’est qu’une mauvaise excuse pour tenter de récupérer à son profit une économie souterraine : la rente dont pourrait bénéficier la République en taxant le cannabis, comme elle le fait déjà sans vergogne pour la cigarette, doit faire rêver des socialistes toujours en quête d’argent à dilapider.

Mais il est prévisible que si l’État tarit cette source de revenus dans les banlieues immigrées, sans traiter le problème de celles-ci à la racine, les trafiquants se rabattront sur d’autres produits, probablement pires, qu’ils tacheront d’écouler en créant le besoin chez les personnes qu’ils démarcheront.

Il reste vrai que la situation actuelle n’est nullement satisfaisante.

Mais devant le constat d’une très large consommation de cette drogue (la France est championne d’Europe en ce domaine, avec 24% de ses 15-16 ans qui ont fumé du cannabis au cours du dernier mois), il faut prendre le problème à la source en éliminant d’une part le trafic de cannabis par une répression plus efficace des trafiquants, et d’autre part traiter la question des banlieues par la seule solution véritable : rapatrier leurs habitants.

Il convient de ne pas s’adapter cyniquement à une situation que l’on a laissée pourrir, comme le font nos gouvernants en espérant des gains faciles sur le dos d’une jeunesse qu’ils souhaitent voir toujours plus avachie, toujours plus abrutie, toujours moins apte à une révolte que pourtant tout légitime.

La triste réalité du monde moderne, que beaucoup de jeunes cherchent à fuir, peut être modifiée, réellement. Pour cela, il faut justement que cette jeunesse se lève, animée d’un idéal enthousiasmant comme celui que nous lui proposons.

09:26 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 15 octobre 2012

Dépénalisation du cannabis : Vincent Peillon en plein délire !

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgUn communiqué du Parti de la France :

 

Le Parti de la France condamne avec la plus grande fermeté les propos irresponsables du Ministre de l'Éducation nationale tenus dimanche 14 octobre sur France Inter plaidant pour la dépénalisation du cannabis. Monsieur Peillon entend lutter ainsi contre le trafic de drogue. Dans le même esprit, on pourrait aussi lui suggérer de mettre les armes de guerre en vente libre pour lutter contre le trafic d'armes...

 

En tout cas, cette proposition en dit long sur les intentions de Monsieur Peillon à l'égard des jeunes Français en matière d'éducation.

 

Complétement dépassés par la crise économique, sociale et migratoire, nos gouvernants socialistes tentent d'enfumer les Français avec des mesures sociétales totalement nocives mais conformes aux revendications de leurs soutiens les plus extrémistes.

 

En matière de trafic de drogue, le Parti de la France est favorable à une politique de tolérance zéro, à un harcèlement policier et judiciaire des revendeurs de drogue, à la peine capitale pour les plus gros trafiquants, à l'expulsion des dealers étrangers à l'issue de leur peine.

11:48 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 14 octobre 2012

Lyon : samedi 17 novembre, défendons la famille naturelle...

580258_488067527883589_363142324_n.jpg

10:49 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook