Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 07 décembre 2012

Non au délitement de l'armée française !

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgUn communiqué de Carl Lang, Président du Parti de la France :

Le « Livre blanc de la Défense » pour 2014-2019 propose d’accélérer la désagrégation de l’armée française pourtant déjà largement entamée sous les gouvernements précédents.

Démantèlement des 2/3 des bases militaires, 10.000 recrues en moins par an, réduction drastique des crédits consacrés à la dissuasion nucléaire, disparition du Centre sportif d’équitation militaire de Fontainebleau et d'une partie des fanfares militaires, recours à des Sociétés Militaires Privées : telles sont les pistes proposées pour achever le démantèlement de l'armée française.

Le Parti de la France est totalement hostile à ce délitement de notre défense nationale. Bien au contraire, le budget consacré à notre armée doit être augmenté à plus de 2% de notre PIB (alors qu'il est de 1,6% environ aujourd'hui). Si des économies doivent être faites, elles doivent porter sur les opérations extérieures comme en Afghanistan où nos soldats servent des intérêts étrangers.

Afin d'assurer notre sécurité intérieure comme extérieure, ainsi que notre indépendance, nos forces armées doivent disposer des moyens nécessaires pour remplir leurs missions de défense nationale.

Une fois de plus l’armée française et donc notre capacité de défense sont les victimes de la démagogie socialisante et de l’incompétence économique du pouvoir politique.

09:51 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 05 décembre 2012

Au sujet de la guerre entre Copé et Fillon...

Savon Hubert.jpgUn communiqué de Hubert Savon, secrétaire général du MNR :

Certains commentateurs politique comparent la guerre déclarée entre deux chefs de l’UMP à la scission du FN fin 1998, dont le MNR est issu.

Rien de comparable en cela.

D’un côté, actuellement, deux arrivistes avides de prendre les rênes d’un parti, sans tenir compte de son intérêt général.

De l’autre, à l’époque, un groupe de cadres qui, à l’instigation de Bruno Mégret, veulent radicalement changer la stratégie d’un parti politique, le FN, pour en faire une force de gouvernement.

Les uns, par intérêt personnel, trouveront certainement un terrain d’entente.

Les autres, par opiniâtreté, continuent leur combat pour faire en sorte qu’une nouvelle droite puisse devenir, enfin, une force réelle de recours.

Et ce, pour le plus grand Bien de la France.

23:58 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 03 décembre 2012

Quand Louis Aliot s'excite sur Terre et peuple et sur la NDP, ça donne :

louis_aliot_98_la_clau.jpg« Une manifestation antifrançaise a eu lieu samedi dans les rues de Perpignan, ne rassemblant qu’un millier d’irrédentistes proches des thèses euro-régionalistes et euro-mondialistes. Parmi eux, les antinationaux de Terre et Peuple de Pierre Vial, membre de la Nouvelle droite populaire (NDP), un groupuscule ouvertement anti-FN et associé à la micro-scission de Carl Lang. Idiots utiles du mondialisme, ils veulent faire de la Catalogne un nouveau Kosovo » (NPI, le site d’ « informations » de Marine Le Pen).

Voilà comment le FN qualifie les forces vives de la résistance nationaliste et identitaire ! Alors, une fois pour toutes, que l’on cesse de nous traiter, nous, de « diviseurs ».

En attendant, c’est bien volontiers que nous publions la réaction de nos camarades de Terre et peuple de Perpignan, très attachés à leur identité catalane, suite aux divagations du vice-président du FN (cliquez ici) :

Le Front National, toujours en pointe du combat anti-catalan.

Récemment Louis Aliot, a dénoncé “la bipolarité entre la Catalogne espagnole et Perpignan prônée par certains leaders locaux”. Louis Aliot avoue sa crainte de Barcelone après les dernières élections en Catalogne (Une élection triomphale pour l’indépendantisme catalan),et être “assez d’accord” sur certains points avec Christian Bourquin, le président socialiste de la région Languedoc-Roussillon. Cliquez ici

Après l’UMPS, le FNPS? Une certitude: le Front unitaire jacobin des partis franco-français fait cause commune contre la catalanité.

Louis Aliot à propos des identitaires catalans de Terra i Poble en 2010 : “euro-régionalistes et euro-mondialistes”. “les antinationaux de Terre et Peuple de Pierre Vial, membre de la Nouvelle droite populaire (NDP), un groupuscule ouvertement anti-FN et associé à la micro-scission de Carl Lang. Idiots utiles du mondialisme, ils veulent faire de la Catalogne un nouveau Kosovo.” … Rien que ça ? Cliquez là 

Les déclarations de Marine Le Pen dans L’Indépendant du 11 mars 2011 :

L’Indépendant : “ Vous vivez en partie ici, un département qui a une identité catalane forte : Que pensez-vous des autonomistes ? ”

Marine Le Pen : “ Je suis évidemment complètement contre. Je suis un défenseur acharné de la nation. Ceux qui réclament l’autonomie sont d’ailleurs souvent des européistes il s’agit là d’idées qui sont de mauvaises idées et que je combats. ”

Pour finir nous aimerions connaitre le bilan du conseiller régional Louis Aliot, à propos du territoire dont il est élu, à savoir un territoire catalan. A moins bien sur qu’il considère comme “un bilan positif” les critiques constantes à l’encontre du peuple catalan.

NDLR : Louis Aliot, tout comme Marine Le Pen, semble avoir du mal à piger que l'on puisse être attaché à son identité locale sans pour autant vouloir tuer la France... Ce qui est plutôt gênant lorsque l'on veut devenir député d'une région réputée justement pour sa forte identité...

mercredi, 28 novembre 2012

Hausse permanente du nombre de chômeurs : ce n'est pas une fatalité...

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgUn communiqué du Parti de la France :

Pour le 18e mois consécutif, le nombre de chômeurs a encore augmenté en octobre. En parallèle, le travail par intérim a baissé de 15% (soit 60.000 postes) depuis le début de l'année 2012.

Les partis politiques du Système, du gouvernement comme de l'opposition médiatiquement compatible, n'ont d'autres réponses que la démagogie sociale voire l'aveu de leur impuissance, se livrant à de vaines incantations pour un retour hypothétique de la croissance, incapables de sortir soit de la soumission au mondialisme économique, soit des utopies marxistes d'un autre âge tout aussi nocives.

Le Parti de la France estime que la crise économique et sociale que traverse notre pays n'est pas une fatalité et défend un certain nombre d'orientations qui auraient pour effet de sortir les Français de la précarité dans laquelle ils s'enfoncent lentement mais sûrement :

● En finir avec l'étatisme, le socialisme, le collectivisme, le fiscalisme et le gaspillage indécent de l'argent public ;

● Défendre les libertés économiques et l'initiative privée en réduisant les charges écrasantes qui pèsent sur les entreprises françaises ;

● Instaurer le patriotisme social en réservant les aides sociales et familiales aux seuls Français et l’emploi en priorité aux nationaux ;

● En finir avec la colonisation migratoire qui ruine la France depuis plus de trente ans ;

● Produire français en France avec des Français en organisant, face à la mondialisation sauvage et la concurrence déloyale, la reconquête économique de notre marché intérieur par une régulation du commerce international, par la promotion et la protection de nos productions nationales.

23:06 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L’hôpital qui se moque de la charité...

Devillers-Christophe.jpgUn communiqué de Christophe Devillers

Délégué du Parti de la France en Franche-Comté

 

Par faute d’avoir pu compter sur une dynamique électorale sortie des urnes et par manque de propositions audibles et crédibles pour répondre à la désastreuse situation économique de la France, le front mariniste espère se relancer en récupérant certains élus et militants déçus, aigris ou frustrés par la tuerie des chefs d’un parti au bord de l’implosion comme un charognard attend avec envie la mort d’une proie avant de la dévorer.

 

Pour parvenir à ses fins, Marine Le Pen s’offense donc du déroulement des élections d’un parti tenu par Jean-François Copé qui aurait donc anormalement bénéficié des moyens de ce dernier au détriment de son adversaire François Fillon.

 

Mais de qui se moque-t-on lorsque l’on se souvient que pour la succession à la tête de l’entreprise familiale, des méthodes similaires avaient été pourtant employées, sans que cela ne soit véritablement relevé par la presse ?

 

Rappelons ainsi que Bruno Gollnisch avait alors été privé d’utiliser l’emblème du FN, n’avait que trop rarement pu bénéficier de la bienveillance médiatique, que ses partisans déclarés ou pressentis étaient au fur et à mesure mis à l’écart, si ce n’est exclus, et enfin que l’annonce des résultats avaient préalablement fait l’objet de fuites à la presse avant même leur officialisation, expliquant encore plusieurs claquement de portes.

 

Dans de telles conditions, si Bruno Gollnisch l’avait finalement emporté d’une poignée de voix face à sa concurrente pourtant donnée gagnante à l’avance, nous aurions surement assisté au même climat délétère au sein du clan Le Pen.

 

Les élus, cadres, militants ou électeurs de l’UMP qui seraient donc tentés de rejoindre par dépit le front mariniste n’auront par conséquent rien de plus à attendre de la part d’une boutique familiale où le seul droit reconnu à chacun des membres est de suivre puis d’appliquer à la lettre et en silence les seules directives de la patronne.

 

Source cliquez ici

11:22 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 26 novembre 2012

Guerre interne à l'UMP : que devient la France ?

th.jpgUn communiqué du MNR :

Les élections pour la présidence de l’UMP n’en finissent pas de mettre en évidence la rivalité de deux personnages, dont, visiblement, l’intérêt du pays est le cadet de leurs soucis. En plus de l’amateurisme dont ont fait preuve les responsables UMP, qui n’ont pas été capables de décompter les votes de manière incontestable, on est frappé par l’hostilité mutuelle violente que montrent les deux candidats, au point que François Fillon parle de déposer un recours devant la justice.

Dans ces conditions, on comprend que les adhérents et sympathisants de l’UMP soient déstabilisés.

Le Mouvement National Républicain est prêt à accueillir tous ceux qui veulent défendre notre pays et sa civilisation, et qui ne supportent pas la lamentable guerre des chefs qui a lieu à l’UMP.

11:46 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 20 novembre 2012

Faire face à la répression avec sérénité...

blog-magistrat-anti-france_konk.jpgUn communiqué de l’OEuvre française :

Le dix-neuf novembre 2012, à 9h00, comparaissait devant la 29e chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris, Yvan Benedetti, président de l’Œuvre française, pour y répondre, à la suite de son interpellation, le 29 septembre dernier, le jour de la manifestation sur le thème « Maîtres chez nous » à l’appel des Jeunesses Nationalistes, des chefs de poursuites suivants : rébellion, participation à une manifestation interdite.

Le Parquet ayant commis l’erreur de désigner, pour juger Yvan Benedetti, une chambre composée d’un seul magistrat, c’est-à-dire une juridiction incompétente pour les délits visés, le procès a été reporté au jeudi 28 mars 2012 à 13h30.

L’acharnement judiciaire à l’encontre des vrais patriotes français connaît un point d’orgue puisque, au même moment, Alexandre Gabriac, président des Jeunesses Nationalistes, subit de nouveau les affres de la garde à vue, pour avoir déployé sur le toit d’un immeuble lyonnais une banderole « Adoption, mariage ? Pas question ! », à l’occasion d’une manifestation nationale contre le mariage homosexuel. La procédure diligentée, de façon abusive, pour attroupement armé à l’encontre d’Alexandre Gabriac et huit de ses amis, en possession seulement de fumigènes et prétendument de casques de chantier, traduit bien la nature arbitraire de la répression mise en œuvre par le système et l’extrême nervosité de celui-ci face au réveil de notre nation.

Au terme de 48 heures de garde à vue, en dépit de tous ses efforts qui confinent à la persécution, le Procureur de la République n’a pu réunir assez d’éléments pour traduire notre jeune ami devant quelque juridiction que ce fût ou même faire ouvrir une information judiciaire à son encontre. Ce magistrat très zélé a donc été obligé de rendre à Gabriac ce bien précieux dont il semble faire si peu de cas à notre égard : la liberté ! Il nous reste à attendre, résolus à faire face et sereins, les suites qui pourraient être données à ces dérives judiciaires dignes d’une tyrannie.

12:07 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 19 novembre 2012

La haine et le mépris antifrançais d'Houria Bouteldja impunis...

195467622_e548a4c2a2.jpgUn communiqué de Bernard Antony, Président de l'AGRIF :

Rejetant la plainte en appel de l‘AGRIF et ne suivant les sévères réquisitions du Parquet, la Cour d’Appel de Toulouse, présidée par le juge Bastié, a prononcé la relaxe d’Houria Bouteldja, acceptant de la croire quand elle affirme n’avoir pas traité de « sous-chiens » « ces blancs qu’il faut bien nommer » et qu’il faut « éduquer », mais de souchiens.

L’islamo-gauchiste Houria Bouteldja, et son PIR (« parti des indigènes de la république » !) et son idéologue Saïd Bouamama, l’auteur du livre « Nique la France » ont de quoi être satisfaits. Et avec eux, ils ont de quoi hurler leur joie, ceux de leur bande qui les accompagnaient, comme les rappeurs de la haine, devant le tribunal de Toulouse et éructaient « On nique la France ».

Houria Bouteldja pourra allègrement continuer à exalter la victoire sur notre armée du Viet-minh communiste à Dien-Bien-Phu. Et les fils et petits-fils rescapés de cette tragédie où moururent au combat ou dans les camps d’extermination tels que le camp 113 du tortionnaire Boudarel, ces enfants des soldats de la boue, d’origine métropolitaine, indochinoise ou africaine, doivent se persuader – lavage de cerveau oblige ! – qu’ils sont des « enfants de salauds ».

Président de l’AGRIF, j’exprime, la rage au cœur, ma grande tristesse devant l’impunité accordée au racisme d’Houria Bouteldja à Toulouse, la ville hélas de Mohamed Merah. Cet arrêt de la Cour d’Appel de Toulouse est un dur revers pour ceux qui veulent épargner à leur peuple la montée du racisme et des terribles épreuves de guerre civile et peut-être sa réduction finale dans une soumission honteuse.

20:48 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 18 novembre 2012

Civitas répond aux délires de Caroline Fourest

DSC_9041-9e395.jpgUn communiqué d'Alain Escada, Président de Civitas :

"Nous avions appelé à manifester en masse contre le projet de loi sur le mariage homosexuel et près de 20.000 personnes se sont retrouvées autour de nous ce dimanche 18 novembre 2012 à Paris, entre le ministère de la Famille et l’Assemblée nationale. Nous souhaitons remercier chaleureusement tous ceux qui sont venus des plus larges horizons pour porter notre message afin de barrer la route à ce dessein gouvernemental. C’est un grand succès et le mouvement va s’amplifier dans les semaines qui viennent.

C’est sans doute ce qui a suscité les vives craintes de Caroline Fourest qui a immédiatement répandu dans la presse sans apporter de preuve qu’elle était venue comme journaliste et qu’elle avait été « tabassée » à plusieurs reprises. Compte tenu de ses revendications affichées sur le sujet de l’homosexualité, on peut clairement s’interroger sur l’impartialité de cette journaliste en la matière et sur le caractère plus que provocateur de sa présence. Il faut savoir que Caroline Fourest était déjà venue accompagner, la veille, des militants agressifs, hurlant et brandissant des pancartes, prônant le mariage homosexuel, lors de la« Manif pour tous » partie de la place Denfert-Rochereau. Déjà Caroline Fourest avait été refoulée, en présence des forces de sécurité.

Lors de notre marche de ce dimanche, cette dame accompagnait des extrémistes féministes et homosexuelles qui se sont présentéesentièrement dénudées devant les enfants (ce que cette journaliste appelle de« l’humour »). Leur contre-manifestation n’était pas déclarée. Elles se sont approchées de notre colonne en hurlant, en présence des forces de sécurité. Il faut noter que toutes ces contre-manifestantes agressives, Caroline Fourest comprise, ont été arrêtées par celles-ci. En revanche, la police n’a interpellé aucun des manifestants qui ont pu continuer dans le calme leur marche jusqu’à l’Assemblée Nationale. Qu’il nous soit permis de remercier les autorités pour leur professionnalisme afin d’assurer la sûreté de tous."

Source Le Salon beige cliquez là

23:31 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 17 novembre 2012

RAPPEL : Dimanche prochain 18 novembre, mobilisation contre le "mariage" et l'adoption par les couples homos...

3893990750_3.png

Carl Lang et le Parti de la France participeront à la grande manifestation organisée par l'institut Civitas le 18 novembre à Paris contre la dénaturation du mariage et l'adoption par des couples homosexuels.

Tous les patriotes attachés à la famille, à l'ordre naturel et à nos valeurs de notre civilisation sont invités à se mobiliser contre les aberrations sociétales de la gauche au pouvoir.

Tous présents à Paris le 18 novembre pour défendre la Famille, le mariage et l'enfant ! RDV à 14 h 30, devant le Ministère de la Famille, avenue Duquesne, Paris VIIe (métro : Ecole Militaire).

Rassemblement des militants du Parti de la France à 14 h 15-14 h 30 devant l'Eglise Saint-François Xavier (métro Saint-François Xavier).

19:35 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 15 novembre 2012

Halte à la dénaturation du mariage et de la famille...

080408_220113_PEEL_TZmEp5.jpgUn communiqué de l'OEuvre française :

 

Depuis plus de deux siècles, sous couvert du salmigondis idéologique des "Lumières", la civilisation européenne et singulièrement la France sont l'objet d'une entreprise consciente de destruction dirigée par des coteries maçonniques et apatrides.

 

Le premier acte s'est joué dès 1789 : profitant de la société d'Ancien régime fortement sclérosée, les structures sociales naturelles, tels les corps intermédiaires, prolongements de la personne humaine, ont été abolies et remplacées par une société atomisée, fondée sur l'individu isolé, citoyen abstrait, identique et interchangeable, seul, face à un Etat ainsi légitimé à intervenir dans tout ce qui touche à la vie des personnes. Par là même le fait national, culturel a été délégitimé, la France étant réduite à l'état de section française de la république universelle des Droits de l'homme !

 

Le deuxième acte a consisté à détruire le système de principes moraux naturels qui structurent l'intelligence humaine, déniant toute légitimité aux notions de hiérarchie, de règles de vie ordonnée, d'honneur, de conscience nationale. L'an 1968 a marqué la manifestation au grand jour des effets de ce cheminement dissolvant avec la légalisation et la banalisation de l'inversion et de la subversion des repères stables et fondateurs de toute société traditionnelle et saine.

 

Le troisième acte consiste maintenant à détruire par une ultime transgression, en dénaturant l'institution du mariage, le seul élément qui résistait : la famille, société domestique qui fonde l'Etat puisque d'une part la population n'existe que par elle et que, d'autre part, c'est elle qui distingue la société politique des autres : société qui ne se recrute pas par la volonté politique de ses membres mais normalement par voie de génération.

 

Après la légalisation du meurtre des enfants à venir qu'est l'avortement, le projet de légalisation des unions homosexuelles, sodomites et lesbiennes a pour seul objectif de dissoudre et ridiculiser la famille, à savoir l'union d'un homme et d'une femme en vue de la procréation et de l'éducation des enfants issus de cette union. Cela ouvre la porte à la légalisation de toutes les perversions, la polygamie, unions entre hommes et animaux, etc…

 

De même, légaliser l'adoption d'enfants par des couples contre nature et autoriser leur procréation artificielle est un attentat contre la personne humaine dans la mesure où tout enfant se construit normalement dans la double référence à un père et une mère dont il est le fruit.

 

L’OEuvre française dénonce ces deux crimes, et contre l'être humain et la civilisation que sont le projet de légalisation de cette contrefaçon du mariage qu'est le "mariage homosexuel", et le projet autorisant l'adoption par les sodomites et les lesbiennes d'enfants déjà nés ou artificiellement fabriqués.

 

L’OEuvre française appelle en conséquence à tout faire pour empêcher la transgression de l'ordre naturel. Elle appelle à réaffirmer que seule, l'union d'un homme et d'une femme doit bénéficier de l'institution du mariage, dont l'importance pour la stabilité de toute société est telle qu'elle a toujours été sacralisée, revêtant en Europe depuis deux mille ans la forme chrétienne du sacrement de mariage.

14:32 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 10 novembre 2012

Manifestation ce samedi après-midi (14 h à Alésia) à Paris contre l'islamisation de la France

Communiqué du Comité de Lépante :

 

Le 10 novembre 2012, a lieu une marche contre l’islamisation de notre pays, sujet primordial (...).

 

Le comité de Lépante, appelle à participer en masse à cette marche contre l'islamisation en se rendant à Paris le 10 novembre, métro Alésia à 14 heures.

 

Il n’est plus qu’un combat :celui de la liberté et de l’identité de la France et des Français.

 

Que chacun fasse son devoir et l’espoir renaitra.

10:40 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 09 novembre 2012

Contre le « mariage » des homosexuels, pour la famille naturelle...

3-mnr.JPGUn communiqué du MNR :
 
Le mercredi 7 novembre 2012, le Conseil des Ministres a examiné un projet de loi ouvrant la voie au « mariage » entre personnes de même sexe et à l’adoption par les mêmes couples. Ce projet sera examiné par le Parlement en janvier.
 
Les partisans de cette réforme parlent de « droit au mariage ».Mais le mariage, à part ses conséquences pratiques (protection juridique de la famille), comporte un très fort aspect symbolique. C’est pourquoi il donne lieu à une cérémonie, qui magnifie l’union des aspects masculin et féminin de la vie. Il est clair qu’une telle cérémonie, appliquée à un duo d’êtres de même sexe, ne peut être qu’une mascarade. Il est d’ailleurs significatif que ce projet suscite l’opposition des trois grandes religions monothéistes (christianisme, judaïsme, islam), ce qui ne semble pas gêner nos autorités, habituellement si compréhensives à l’égard des religions non chrétiennes.

Avec le MNR, opposons-nous au projet de « mariage » homosexuel et à la destruction de la famille naturelle.

01:35 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 08 novembre 2012

La lamentable et funeste obamania...

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgUn communiqué de Carl Lang, Président du Parti de la France :

L'obamania de la classe politique et médiatique française est non seulement choquante mais grotesque.

Tout d'abord, la campagne électorale américaine a occupé une telle place dans les médias qu'on a pu croire que le président des Etats-Unis était aussi celui des Francais.

Mais nos journalistes, nos artistes et nos politiciens ne se sont pas seulement passionnés pour cette élection dans un pays étranger, ils ont bien sûr pris fait et cause pour Barack Obama, le candidat de l'Amérique politiquement correcte, celle du showbiz d'Hollywood et des bobos de New-York, adeptes de la discrimination "positive", du mariage homosexuel et de l'idéologie du "gender."

De surcroît, il apparait clairement que le vote ethnique des minorités américaines a assuré la victoire du candidat démocrate qui symbolise parfaitement le déclin de l'Amérique et du monde occidental.

00:28 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 29 octobre 2012

Naturalisation : ce n’est pas un quelconque bien de consommation, M. Valls...

3-mnr.JPGUn communiqué du MNR :
 
Le journal Le Monde du 18/10/2012 indique que « Manuel Valls veut faciliter l'acquisition de la nationalité française »

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls (lui-même naturalisé français à l’âge de 20 ans), vient d’envoyer aux préfets une circulaire révisant les critères en vigueur pour les naturalisations. M. Valls dit ne "pas avoir d'objectif chiffré", mais explique au Monde vouloir "retrouver le rythme d'avant". Soit celui d'avant le passage de Claude Guéant Place Beauvau, entre février 2011 et mai 2012.

Ainsi, alors qu’un certain nombre de «Français» d’origine étrangère ne montrent aucun attachement à notre pays, sauf en ce qui concerne les avantages qu’ils en reçoivent, notre gouvernement cherche à augmenter leur nombre en facilitant les naturalisations. En revanche, il n’est jamais question de mener une véritable politique nataliste, qui préserverait notre identité et contribuerait, à terme, à résoudre le problème des retraites.
Il n’y a aucune raison de faciliter l’acquisition de la nationalité française, sous peine de la dévaloriser.

Avec le MNR, refusons le bradage de la nationalité française.

00:30 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 26 octobre 2012

Halte au rituel barbare annuel de l'Aïd-El-Kébir !

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgUn communiqué du Parti de la France :

Comme chaque année, partout en France, des millions de musulmans égorgeront à partir d'aujourd'hui de pauvres bêtes dans des conditions souvent ignobles. En effet, les abattoirs légaux, pourtant installés avec déférence par des pouvoirs publics zélés, ne suffisent pas aux égorgeurs de moutons qui, pour beaucoup, préfèrent effectuer la boucherie dans la baignoire de leur logement ou bien en pleine nature, au détriment de toutes les règles élémentaires d'hygiène.

L'animal (tourné vers la Mecque) n'est bien sûr pas étourdi avant qu'on lui coupe la gorge avec plus ou moins de dextérité, les "sacrificateurs" homologués n'étant pas suffisamment nombreux ; il agonise et se vide de son sang durant de longues minutes.

Le Parti de la France, scandalisé par les souffrances inutiles dont les animaux de boucherie sont victimes pour satisfaire des exigences religieuses et communautaristes d'un autre âge, réclame l'application sans dérogation de l'étourdissement préalable avant la mise à mort et l'interdiction des cruels abattages rituels, comme l'Aïd-El-Kébir, complètement étrangers aux traditions françaises.

12:01 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 19 octobre 2012

Naturalisations : Manuel Valls veut accélérer la substitution du peuple français...

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgCommuniqué du Parti de la France :

 

Le Ministre de l'Intérieur, le calamiteux Manuel Valls, lui-même naturalisé français en 1982, souhaite assouplir encore plus les critères pour obtenir la nationalité française. Se lamentant d'une baisse dérisoire des naturalisations massives sous le gouvernement précédent (87.000 en 2011 au lieu de 116.000 en 2010), ce fanatique de la submersion migratoire a décidé, avec ses amis socialistes, d'accélérer le processus de colonisation de notre pays.

Bien plus facile à mettre en œuvre que le droit de vote pour les étrangers qui entraîne une révision constitutionnelle (et l'accord des 3/5ème des parlementaires ou un référendum populaire), la facilitation de l'acquisition de la nationalité française ne nécessite qu'un simple décret du Ministre de l'Intérieur.

Espérant une manne électorale à court terme grâce aux Français de papier, le gouvernement de l'internationale socialiste commet un nouveau crime contre l'identité du peuple français en accordant massivement la nationalité française à des populations extra-européennes inassimilables, islamisées pour la plupart, et souvent hostiles au pays d'accueil.

Le Parti de la France défend, à l'inverse, une refonte du code de la nationalité qui doit être basé sur la transmission de la nationalité par la filiation et par le seul mérite, une inversion des flux migratoires extra-européens et une grande politique nataliste afin que la France reste française.

16:10 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 17 octobre 2012

Contre le droit de vote aux étrangers...

3-mnr.JPGUn communiqué du MNR :
 
Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a promis récemment (le 20 septembre 2012) qu’un projet de loi sur le droit de vote des étrangers serait préparé «pour l’année prochaine».

La constitution dispose, dans son article 3, que : «Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques».

Il s’agirait donc d’une modification majeure du fonctionnement de nos institutions. Alors que, déjà, un certain nombre de «Français» d’origine immigrée ne se sentent nullement liés à notre pays, sinon pour en tirer des avantages, il serait particulièrement choquant que les étrangers extra-européens puissent participer au vote aux élections municipales, participant ainsi indirectement au choix des grands électeurs, qui eux-mêmes désigneront plus tard les sénateurs.

17:27 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 16 octobre 2012

Cannabis : la gauche veut nous enfumer...

Un communiqué de Thibaud de Chassay, directeur du Renouveau français :

Le ministre de l’Education dite « nationale », le franc-maçon fanatique Vincent Peillon, entend « lancer le débat » concernant la légalisation du cannabis.

Bien que Matignon ait par la suite démenti qu’il y aurait dépénalisation, il est patent que nous avons là un nouveau « ballon d’essai » lancé par la Gauche.

Lorsque celle-ci entonne ce genre de refrain, on sait ce que cela signifie : dans quelques mois ou quelques années, les projets qu’actuellement elle n’ose énoncer clairement seront proposés, puis inscrits dans la loi. Et ensuite, en revanche, il ne sera bien sûr plus question d’évoquer un quelconque débat : on le voit aujourd’hui avec des questions comme celles de l’avortement volontaire, de la peine de mort, etc.

L’idée de la libéralisation du cannabis appelle une réaction ferme et radicale des patriotes, car le sujet n’est pas si anodin qu’on pourrait parfois le croire.
 
Le fait est que le cannabis est et restera une drogue nocive : addictive, endommageant le cerveau, développant les troubles mentaux, marchepied vers l’usage de drogues encore plus dangereuses.

Un État soucieux du bien commun, à l’inverse de notre République donc, ne saurait laisser la jeunesse à la merci d’un tel fléau.

Mise de côté la question marginale d’une utilisation thérapeutique, envisageable sous contrôle strict de l’État, tous les prétextes avancés par la Gauche restent « fumeux » ; à commencer par l’amour d’une liberté individuelle mal comprise qui ne mène en réalité qu’à l’asservissement.

On peut supposer que l’idée d’assécher les trafics en banlieue n’est qu’une mauvaise excuse pour tenter de récupérer à son profit une économie souterraine : la rente dont pourrait bénéficier la République en taxant le cannabis, comme elle le fait déjà sans vergogne pour la cigarette, doit faire rêver des socialistes toujours en quête d’argent à dilapider.

Mais il est prévisible que si l’État tarit cette source de revenus dans les banlieues immigrées, sans traiter le problème de celles-ci à la racine, les trafiquants se rabattront sur d’autres produits, probablement pires, qu’ils tacheront d’écouler en créant le besoin chez les personnes qu’ils démarcheront.

Il reste vrai que la situation actuelle n’est nullement satisfaisante.

Mais devant le constat d’une très large consommation de cette drogue (la France est championne d’Europe en ce domaine, avec 24% de ses 15-16 ans qui ont fumé du cannabis au cours du dernier mois), il faut prendre le problème à la source en éliminant d’une part le trafic de cannabis par une répression plus efficace des trafiquants, et d’autre part traiter la question des banlieues par la seule solution véritable : rapatrier leurs habitants.

Il convient de ne pas s’adapter cyniquement à une situation que l’on a laissée pourrir, comme le font nos gouvernants en espérant des gains faciles sur le dos d’une jeunesse qu’ils souhaitent voir toujours plus avachie, toujours plus abrutie, toujours moins apte à une révolte que pourtant tout légitime.

La triste réalité du monde moderne, que beaucoup de jeunes cherchent à fuir, peut être modifiée, réellement. Pour cela, il faut justement que cette jeunesse se lève, animée d’un idéal enthousiasmant comme celui que nous lui proposons.

09:26 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 15 octobre 2012

Dépénalisation du cannabis : Vincent Peillon en plein délire !

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgUn communiqué du Parti de la France :

 

Le Parti de la France condamne avec la plus grande fermeté les propos irresponsables du Ministre de l'Éducation nationale tenus dimanche 14 octobre sur France Inter plaidant pour la dépénalisation du cannabis. Monsieur Peillon entend lutter ainsi contre le trafic de drogue. Dans le même esprit, on pourrait aussi lui suggérer de mettre les armes de guerre en vente libre pour lutter contre le trafic d'armes...

 

En tout cas, cette proposition en dit long sur les intentions de Monsieur Peillon à l'égard des jeunes Français en matière d'éducation.

 

Complétement dépassés par la crise économique, sociale et migratoire, nos gouvernants socialistes tentent d'enfumer les Français avec des mesures sociétales totalement nocives mais conformes aux revendications de leurs soutiens les plus extrémistes.

 

En matière de trafic de drogue, le Parti de la France est favorable à une politique de tolérance zéro, à un harcèlement policier et judiciaire des revendeurs de drogue, à la peine capitale pour les plus gros trafiquants, à l'expulsion des dealers étrangers à l'issue de leur peine.

11:48 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 14 octobre 2012

Lyon : samedi 17 novembre, défendons la famille naturelle...

580258_488067527883589_363142324_n.jpg

10:49 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 16 septembre 2012

L'écrivain Eric Miné apporte son soutien à Renaud Camus :

Sol. juil. 2012. q.jpg

Éric Miné, écrivain et ami de Synthèse nationale, nous prie de bien vouloir publier son communiqué de soutien à Renaud Camus, poursuivi par des officines que nous ne connaissons que trop bien. S. N. s’associe bien volontiers à son appel.

Vivant en Asie, écrivant sur cette région du monde et les liens anciens et complexes qui l’unissent à la France – en particulier pour les pays qui formaient notre Indochine ainsi que la Thaïlande voisine –, tentant ainsi d’illustrer au travers de mes propres ouvrages – des romans contemporains ou historiques – et en tant que directeur de collection cette fusion quasi charnelle qui s’opère en maints domaines entre ces peuples et le nôtre et ce jusqu’à nos jours, je constate quotidiennement combien il est difficile, voire périlleux, d’éclairer le lecteur sur ces sujets, tant il est devenu politiquement incorrect d’évoquer les comportements des humains selon leurs origines, leur race (mot tabou s’il en est !), ou tout simplement leur religion, même si ces notions parfaitement audibles pour tout un chacun induisent, dans le cas qui m’intéresse, des affinités. Mille détours et circonvolutions sémantiques me sont alors imposés :

Louer le rapprochement des peuples selon leurs compatibilités implique d’évidence qu’on entend qu’en la matière des degrés existent. Mais là, au lieu de creuser ce sillon propice à la bonne compréhension des évolutions dans nos sociétés, voire d’apporter sa petite contribution au fameux « vivre-ensemble » si cher à nos élites autoproclamées en en prévenant les conflits consécutifs (comprendre en quoi, par exemple, le ressenti du « Français de souche » en matière d’immigration peut se différencier selon qu’il s’agit d’Asiatiques ou d’Afro-maghrébins), l’art de l’auteur ne constituera plus qu’à se dérober : « Comment ? mais je n’ai jamais dit ça, vous m’avez mal lu, je ne parle que du bien, pas du mal ». Foin de votre amour pour un continent et des populations qui le composent, de votre désir d’expliquer pourquoi, nous, Français, nous entendons si bien avec « eux » (et donc, il est vrai, peut-être un peu moins bien avec « les autres »), ne restent que vos préférences, vos « hiérarchies » ! Les fourches caudines de la XVIIe chambre correctionnelle ne sont dès lors plus bien loin.

 

L’accusation de « racisme » vous est brutalement lancée à la face par des associations toutes calibrées pour cela, dont les gains et les subventions sont le fruit de cette implacable chasse aux sorcières pour laquelle elles ont été crées.

 

Richard Millet intitule un de ses derniers essais – ceux-ci déchaînant d’ailleurs contre son auteur une haine sans précédent – De l’antiracisme comme terreur littéraire (1). Que ce libellé est malheureusement pertinent. Qu’il reflète bien la difficulté d’écrire à notre époque insidieusement totalitaire !

 

À ce titre en effet, l’éminent sociologue des foules et des peuples Gustave Le Bon serait aujourd’hui traîné devant les tribunaux, ainsi d’ailleurs que la plupart des meilleurs écrivains d’avant la seconde guerre mondiale. Ainsi vidée de toute substance, ce qu’on nomme bien improprement de nos jours « Culture » dans les médias destinés au grand public n’est plus en fait qu’un empilement de bric et de broc promu par une caste de zélés thuriféraires de la bien-pensance. Dans cet embrouillamini de productions laudatrices d’une planète indifférenciée – dans le sens où tout se vaut –, il existe bien sûr de bons auteurs, d’excellents réalisateurs, des artistes de génie. À la condition qu’ils n’évoquent pas l’essentiel – pris ici dans sa valeur symbolique d’essence – pour notre civilisation. La ligne jaune franchie, oubliée la notoriété, fini le gagne-pain ! Le procès sera le dernier recours pour les faire taire.

 

C’est ce qui arrive aujourd’hui à Renaud Camus. Déjà privé de ses éditeurs traditionnels pour ses prises de position « non-conformes » lors de la dernière élection présidentielle, le voilà en butte aux poursuites judiciaires, diligentées sur plainte du MRAP, pour ses propos tenus lors d’une conférence, propos qu’il reprend d’ailleurs dans son ouvrage, Le grand remplacement (2).

 

Qu’a-t-il fait, dit, écrit d’aussi ignoble pour mériter une telle vindicte ? Rien que de constater ce que tout individu normalement constitué est à même de voir, indépendamment de ce qu’il en pense ou de son analyse des causes, qu’un territoire donné – la France en l’occurrence – subit un « grand remplacement » des populations qui l’habitent. C’est cela qu’on reproche à Renaud Camus : d’avoir su voir, rapporter, et tenter d’expliquer. En ce sens, et nonobstant tout jugement sur la qualité de son œuvre, il n’a fait là que son métier d’écrivain. Il est le témoin de son temps. Si le temps dérange, qu’on mette alors le temps en examen !

 

Si Renaud Camus venait à être condamné dans cette affaire, outre les dommages causés à sa personne et à ses intérêts, ce serait l’arrêt de mort de toute littérature en France. De tout rôle social de l’écrivain aussi.

 

Pour cette raison, j’ai signé – aux côtés de bien d’autres – la pétition qui le soutient. J’invite toutes les personnes lucides et de bonne volonté, quelles que soient leurs opinions, leur religion ou leur couleur de peau, à en faire autant.

 

Pour signer la pétition

de soutien à Renaud Camus cliquez là

 

Notes

(1) Éditions Pierre-Guillaume de Roux, Paris, 2012.

(2) Éditions David Reinharc, Paris, 2011.

16:54 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 22 mars 2012

En France comme dans le monde, l’islamisme tue...

70b77ac4-b176-11dd-a4cd-8abe6e7402a3.jpgUn communiqué du

Parti de la France :

 

Le Parti de la France s’est associé à la douleur et au deuil de toutes les victimes civiles et militaires du tueur islamiste Mohamed Merah.

 

Le Parti de la France tient à rendre hommage à l’efficacité de l’ensemble des services de police qui ont permis la neutralisation du Djihadiste et attend que l’enquête soit enfin l’occasion de faire toute la lumière sur la présence et l’organisation des militants et cellules terroristes islamistes sur le territoire français. L’enquête devra aussi établir les liens entre le tueur et les réseaux de l’Internationale révolutionnaire islamiste et permettre d’analyser la logique politique du choix du passage à l’acte en pleine campagne électorale présidentielle.

 

Il faut, une fois de plus, rappeler la lourde et dramatique responsabilité des gouvernements, des partis politiques, des ligues et associations de tous genres dans le processus de destruction de l’identité française et de l’unité nationale par l’organisation délibérée d’une immigration massive extra européenne.

 

Ceux qui appellent aujourd’hui à l’unité nationale sont les mêmes qui ont mené depuis 30 ans et de manière systématique des politiques de désintégration nationale.

 

Le Parti de la France les accuse d’avoir créé les conditions historiques des drames d’aujourd’hui et de demain et appelle les Français, avant qu’il ne soit trop tard, à refuser la colonisation islamique de la France et de l’Europe.

08:46 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 13 mars 2012

François Hollande supprimant la « race », oui, c’est vraiment pire encore qu’un manieur du déconomètre, c’est tout simplement un con.

454037811.jpgUn communiqué de Bernard Antony, Président de l'AGRIF :

Après que sa proposition fiscale sur le barème des 75 % ait fait justement reprendre par François Bayrou une expression de Michel Audiard sur « le déconomètre fonctionnant à pleins tubes », François Hollande (NDLR - En médaillon) a sans doute encore voulu prouver qu’il était vraiment un très grand dans l’ordre de la connerie idéologique.

 

Il a donc prévu s’il était élu de supprimer le mot « race » de l’article premier de la constitution. Sans doute pense-t-il ainsi dans une sorte de confuse crédulité kabbaliste abracadabrantesque (abracadabra signifie en araméen : « il a créé comme il a parlé ») que si l’on peut créer en prononçant un mot, on peut décréer en le supprimant !

Ainsi, plus de mot, plus de race ! Et le tour est joué.

L’argument socialiste en faveur de cette éradication tient au fait qu’au nom de la race on aurait fait bien des mauvaises actions. Mais n’en a-t-on pas fait d’aussi vilaines au nom de la classe, de la nation, de la religion, et même au nom de la liberté et au nom de l’égalité aussi ?

Bigre, que de mots alors à supprimer ! Mais si plus de race, alors plus de racisme, ni d’antiracisme, et comment alors parler de métissage (entre quoi ?) et de diversité ?

Comme si le mot de race ne recouvrait pas simplement un déterminant parmi d’autres de la réalité humaine et justement de l’heureuse diversité de la nature humaine ?

Alors va-t-il falloir dans la logique hollandiste expurger aussi le mot race de la Bible et du Talmud, des œuvres de Voltaire et de Montesquieu, de Rousseau, de Taine et de Renan, de Marx et d’Engels, de Ferry, de Jaurès, de Clémenceau et de Blum, de Senghor et de Mandela.

Du travail en perspective d'abord pour les penseurs de gauche qui devront montrer l’exemple de la vigilance idéologique politiquement correcte !

Ensuite, dans la foulée, il faudra bien sûr expurger pour le moins cinq cent mille penseurs et écrivains de tous pays et de toutes races ! Car tant que demeurera le mot dans quelque livre de quelque recoin de bibliothèque, le danger de réapparition de la réalité subsistera. Du travail donc, pour les manieurs de ciseau de l’intelligentsia de la gauche hollandiste.

À vrai dire, résidait là un des secrets de Hollande, celui de la création nécessaire de cent mille postes d’épurateurs de bibliothèques et d’un million de surveillants de la pensée correcte.

Même le président Mao, « ce phare de la pensée universelle » selon Mr Giscard d’Estaing, n’aurait pas imaginé cela !

Mais que faire aussi pour le prochain salon de l’agriculture où l’on exalte, entre autres, les diverses races bovines, porcines, ovines, chevalines.  Désormais, seul sera accepté le mot déjà assez usité de « filière » !

Et comme on ne saurait, selon l’idéologie correcte, conserver plus longtemps la discrimination entre un pseudo « règne humain » et les autres règnes animaux, ne faudra-t-il pas appliquer également à l’animal « homme » ce vocable de « filière », peu discriminant ?

On parlera ainsi de « filière latine » ou de « filières nordiques », voire même, aux limites de la sécurité idéologique, de filières blanches, jaunes ou noires. 

Pour l’instant, avec le camarade Hollande, la filière de la connerie se porte bien !

Source cliquez ici

13:17 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 01 mars 2012

Affaire Pulvar Montebourg Le Pen : les limites de la dédiabolisation...

NDP logo.jpgCommuniqué de presse de la Nouvelle Droite Populaire :

 

Audrey Pulvar et Arnaud Montebourg sont les symboles voyants d’un Système responsable de la situation économique et de la crise identitaire actuelle subie de plein fouet par les classes populaires françaises. Le chahut dont ils ont été victimes traduit le ras le bol des « petits blancs de banlieues » qui subissent au quotidien le racisme anti-français et des agressions physiques réelles et parfois mortelles qui ne font jamais la une des journaux.

 

La Nouvelle Droite Populaire ne peut en aucun cas cautionner, s’ils sont avérés, les propos et les actes rapportés. Cependant, l’attitude de Marine Le Pen qui tente désespérément de faire porter le chapeau de cette affaire montée en épingle par les médias aux authentiques forces nationales prouve son mépris pour son propre électorat et son allégeance au Système. Que nous sachions, ce ne sont ni à la Nouvelle Droite Populaire, ni à l’Union de la Droite Nationale, ni à l’œuvre française auxquels se référaient les protagonistes mais bel et bien au nom de Le Pen. On voit là les limites de la stratégie de dédiabolisation.

 

Lire aussi Le nouvel Obs cliquez là La Croix cliquez là

16:04 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Affaire Pulvar Montebourg Le Pen : un communiqué d'Yvan Benedetti...

YB-MLP.jpgUn communiqué d'Yvan Benedetti, Président de l'Oeuvre française :

Ce matin, sur l’antenne de RMC, j’ai été pris à partie par la présidente du Front National.

 

Sur l’air du « c’est pas moi, c’est Benedetti », la candidate à l’élection présidentielle fait preuve d’un manque total de courage politique. Ceci n’est pas pour nous étonner, puisque nous assistons depuis l’accession de Mme Le Pen à la tête du Front National, à une longue succession de reniements

 

Oui Mme Le Pen, je suis le représentant de tous ceux qui scandent la France aux Français, ces militants historiques du Front que vous avez exclus, livrés en pâture aux médias du système et sacrifiés sur l’autel de votre prétendue dédiabolisation, pour les remplacer par des ralliés de la dernière heure.

 

Oui Mme Le Pen, je suis un ardent partisan de la France aux Français, de tous ces Français de souche qui refusent d’être considérés comme des étrangers dans leur propre pays par un système corrompu parfaitement représenté par le couple Pulvar-Montebourg, emblématique de la compromission du journalisme avec le politique.

 

Si la fin peut quelquefois justifier les moyens, elle ne peut servir d’alibi aux reniements de nos principes fondamentaux, que ces reniements concernent le droit à l’avortement, le renoncement à l’exigence de l’inversion des flux migratoires ou la volonté de se faire adouber par les représentants d’un Etat étranger.

 

Chère Mme Le Pen, il est urgent de stopper cette calamiteuse politique de dédiabolisation avant que vous ne deveniez le capitaine du Costa Concordia de la Droite nationale.

16:02 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 25 février 2012

Pour démanteler les bandes de voyous, expulsons les délinquants et criminels étrangers !

imagesCAD8NAUU.jpgUn communiqué de Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France :

Alors que selon une note de la sous-direction de l'information générale (SDIG, ex-renseignements généraux) de la Direction centrale de la sécurité publique, la « guerre des bandes » aurait fait en 2011 6 morts et 252 blessés, Claude Guéant, toujours à l'affût d'un effet de communication en cette période électorale, préconise la création d'une Mission interministérielle de lutte contre les bandes. On ne voit pas bien ce que ce nouveau « machin », chargé d'observer les bandes de voyous s'entretuer joyeusement pour le contrôle de trafics divers et de territoires, va bien pouvoir résoudre.

Ces bandes étant identifiées et composées, dans la quasi-totalité des cas, d'étrangers ou de « Français » d'origine étrangère, le Parti de la France propose, pour éradiquer efficacement ce fléau, que les forces de police et de gendarmerie procèdent à des arrestations massives de leurs membres, que la justice les condamnent lourdement pour leurs exactions et qu'à l'issue de leur peine ils soient expulsés définitivement du territoire français vers leur pays d'origine.

Rétablir la sécurité partout en France doit être une priorité absolue pour que les Français soient protégés où qu'ils résident et que notre pays et ses institutions soient de nouveau respectés. Ce n'est pas en multipliant les effets d'annonce en période électorale que l'on enraye l'insécurité croissante qui pollue la vie des Français, c'est en appliquant une politique volontaire, déterminée et réelle de tolérance zéro à l'égard des malfrats de toutes sortes.

22:52 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 13 décembre 2011

Manifestation catholique de dimanche dernier : un beau succés pour l'institut Civitas...

1074990594.jpg

 

Communiqué de Alain Escada, président de Civitas :

 

La marche organisée ce 11 décembre par l’Institut Civitas entre la place de l’Alma et le Rond-Point des Champs-Élysées a rencontré un vif succès. Près de sept mille catholiques, venus des chapelles traditionalistes comme des églises avoisinantes, soutenus par la présence de prêtres d’horizons divers, ont d’abord prié en réparation des violentes offenses faites au Christ et aux Chrétiens dans la pièce qui se jouait cet après-midi à Paris. Rejoints même par des non catholiques, ils ont eu à cœur de faire passer un message à leurs élus et compatriotes en affirmant leur volonté de ne plus voir l’image de Dieu traitée de la manière la plus ordurière qui soit. Le bon sens fera comprendre qu’il ne s’agit pas là de porter atteinte à quelque art ou liberté, termes abusivement sollicités pour l’occasion, mais tout simplement de garantir la forme la plus élémentaire du respect. Lors de ce rassemblement, c’est la ferveur et la sérénité qui régnaient. La seule « violence » que les journalistes auront pu constater, c’est cette visibilité le long des quais de Paris d’une foule jeune, porteuse d’espérance, décidée à ne pas déserter le débat dans les mois qui viennent et que certains médias ont discréditée en l’injuriant du nom de « fondamentalistes ». Mais ceux qui défendent le Christ se rappellent de ses propos qui les ont assurés de la béatitude lorsqu’ils seront persécutés en son nom.

 

Le discours d'Alain Escada cliquez ici

 

P1060844.jpg

Parmi les 7 000 manifestants, la présence très remarquée et chaleureusement accueillie de Carl Lang, candidat de l'Union de la Droite Nationale, à la tête d'une délégation du Parti de la France.

13:04 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 01 décembre 2011

Lille : merguez ou cochon va falloir choisir !

2617050254.jpg

Un communiqué de la  Vlams Huis (cliquez ici) :

 

Depuis maintenant plus de quatre ans, nos associations (Maison Flamande, l'Artésienne, Opstaan) ont toujours apporté soutien moral et, lorsque nécessaire, soutien logistique à nos amis de la mouvance catholique traditionaliste.

 

En effet, ces derniers offrent à notre société dévoyée et perdue des marqueurs moraux, que l'on peut suivre ou non, et permettent à beaucoup de nos camarades de trouver un sens spirituel à une vie de moins en moins facile.

 

Mardi soir, ces amis organisaient une manifestation pour protester contre la représentation à Villeneuve d'Ascq, d'une pièce de théâtre sulfureuse et blasphématoire dans laquelle le Christ est, entre autres, « bombardé » de merde.

 

Mais nos maisons n'étaient point là.

 

Par contre, participaient à la manifestation, Cheikh Jamel Tahiri, du centre Zahra, organisme représenté aux européennes de 2009 sur la liste antisioniste de Dieudonné, accompagnés de ses troupes respectives, et dont les choix vestimentaires ne laissent que peu de doutes sur leur allégeance religieuse.

 

Et c'est pourquoi nous ne sommes pas venu.

 

Car, si en France et en Europe, les Chrétiens ont parfaitement le droit de s'indigner des injures à l'encontre de leurs croyances, accepter la présence d'islamistes ou d'antisionistes (?) ne sert ni la cause religieuse qu'ils défendent, ni la cause du peuple que nous défendons.

 

Ainsi donner une tribune publique au parti antisioniste revient à porter la protestation du terrain strictement religieux à celui de la géopolitique ; or nous n'avons jamais varié sur ce sujet : le conflit israélo-palestinien ne nous regarde pas, et aucun des camps en présence ne pourra, à quelque titre que ce soit, devenir un allié objectif.

 

Ensuite, la présence des ses représentants, officiellement venus combattre le blasphème avec les Catholiques, ne servent en réalité que leurs propres intérêts.

 

Il s'agit pour eux de légitimer leur présence dans nos rues et dans nos débats.

 

Et les catholiques traditionalistes sont aujourd'hui leur dupe !

 

Chers amis, ne vous laissez pas séduire par de douces paroles, ne baissez pas la garde devant les prosélytes de l'Islam, car non seulement ils n'ont pas les mêmes droits historiques et culturels que vous à protester dans nos rues, mais le sort qu'ils vous réservent s'ils arrivaient pas malheur à imposer leur religion dans le pays serait beaucoup plus tragique que la programmation d'une pièce de théâtre...

22:43 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Braquages ultra-violents : l'impuissance manifeste des pouvoirs publics...

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgUn communiqué du Parti de la France :

 

En 24 h 00, les Bouches-du-Rhône ont connu deux fusillades meurtrières entre forces de l'ordre et braqueurs "marseillais" qui n'ont pas hésité à tirer à la kalachnikov, blessant très grièvement un policier dont le pronostic vital est toujours engagé.

 

Cette flambée de violence, qui touche l'ensemble des zones urbaines françaises, est la conséquence inéluctable de l'incapacité de nos gouvernants à protéger les Français et à réprimer efficacement la délinquance et la criminalité. Au laxisme politique, au manque scandaleux de places dans les prisons, s'ajoute le laxisme judiciaire de la part de magistrats irresponsables et politisés qui condamnent voyous et gangsters à des peines dérisoires qu'ils n'effectuent, au mieux, qu'à moitié.

 

Il est temps que la peur change de camp et que des mesures fortes soient prises pour éradiquer cette insécurité que les pouvoirs publics ont laissée s'installer, tant par incompétence que par lâcheté, soumis à une idéologie permissive absolument criminelle. Ce n'est ni plus ni moins que de la complicité et un abandon du peuple français qui n'a même pas la possibilité de se défendre sous peine de lourdes et ahurissantes condamnations...

 

Le Parti de la France s'engage à doubler au minimum les capacités des établissements pénitentiaires, à réinstaurer la double peine pour les malfaiteurs étrangers (prison puis expulsion définitive du territoire), à appliquer la tolérance zéro pour tous les crimes et délits, à supprimer toute possibilité de remise de peine pour les atteintes aux personnes, à ce que les sanctions encourues par les voyous soient réellement dissuasives, à rétablir la peine de mort, en particulier pour les "tueurs de flics", les grands trafiquants de drogue et les détraqués sexuels meurtriers.

19:43 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook