Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 01 juillet 2015

La manif d'hier soir à Paris pour exiger la démission des sinistres Valls et Cazeneuve :

30juinPierreChristine.jpg

Organiser en quelques jours un rassemblement à Paris, surtout en période de canicule, n'est pas une chose facile. C'est même un pari audacieux. Et malgré les risques que cela pouvait engendrer, Riposte laïque et Résistance républicaine, avec le soutien du Parti de la France, de Synthèse nationale et de quelques autres associations, ont remporté hier soir une belle victoire puisque, contrairement à ce qui s'était passé en janvier dernier, la manifestation qu'ils avaient annoncée pour demander la démission de Valls et de Cazeneuve a été autorisée.

A 18 h, les petits groupes se sont rassemblés devant la Bourse et là, premier hic, la direction de cette dernière, qui n'a sans doute pas d'autres chats à fouetter en ce moment, exigea que la grande banderole installée devant les grilles du Palais Brongiart soit retirée. Il ne faudrait pas que les islamistes s'imaginent un instant que la haute-finance soit complice des patriotes. Rassurez-vous ce n'est pas le cas !

Une fois cet incident réglé, Pierre Cassen, le dynamique Président de Riposte laïque, ouvrit, avec le talent que nous lui connaissons, la série d'interventions. Vous pourrez retrouver toutes celles-ci en cliquant ici.

Après l'horrible crime de vendredi dernier, il fallait que les responsables soient désignés. Or, ces responsables, comme l'a rappelé Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, ce sont ceux qui, par la politique immigrationiste qu'ils ont mené depuis plus de cinquante ans, ont installé sur notre sol les adeptes de l'islam radical. Les politiciens, les banquiers, les médias, tous sont responsables.

Carl Lang, Président du Parti de la France, pour sa part, rappela qu'ici, en France, nous ne sommes pas en terre d'Islam, mais en terre de libertés et que le combat de tous est nécessaire si l'on ne veut pas voir notre pays tomber sous le joug de la Charria. 

Il revenait à Christine Tasin, Présidente de Résistance républicaine, de conclure cette courageuse manifestation en proposant aux patriotes présents d'entonner notre hymne national, La Marseillaise.

Quelques interventions :

Roland Hélie, Directeur de Synthèse nationale

Carl Lang, Président du Parti de la France

 Pierre Cassen, Président de Riposte laïque

Simultanément, plusieurs rassemblements étaient organisés en France, en particulier à Quimper et à Montpellier... Nous en reparlerons.

11:05 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.