Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 25 septembre 2017

TUEZ-LES TOUS ! ALLAH RECONNAITRA LES SIENS !

Euro islam Korbo DSCF1835. 3.09.2013 png.png

Pieter Kerstens

Il y a 3 ans, par un message audio du 22 septembre 2014, l’imam Abou Mohamed al-Adnani s’adressait ainsi aux musulmans : « La meilleure chose que vous puissiez faire est de vous efforcer de tuer tout infidèle, qu’il soit Français, Américain ou d’un de leurs pays alliés.

Si vous ne pouvez pas trouver d’engin explosif ou de munitions, alors isolez l’Américain infidèle, le Français infidèle ou n’importe lequel de ses alliés. Ecrasez-lui la tête à coup de pierre, tuez-le avec un couteau, jetez-le dans le vide, renversez-le avec votre voiture, étouffez-le ou empoisonnez-le ! »

C’est très exactement ce à quoi nous avons assisté mois après mois dans la plupart des pays d’Europe…alors que nos gouvernements se sont pitoyablement réfugiés derrière des arguments imbéciles : « pas de stigmatisation », « pas d’amalgame », « Je suis…idiot», pour ne pas perturber le « vivre ensemble ».

Durant tous ces mois qui ont vu s’additionner les assassinats de victimes civiles innocentes, de nombreux imams takfiristes et wahhabites ont continué à prêcher leur haine envers les européens dans de multiples mosquées radicales et salafistes. On peut se demander si ceux qui nous gouvernent ont fait preuve d’un déni des réalités ou s’ils ont toléré la présence de ces propagateurs du Djihad par une complaisance coupable, comme cela a été le cas à Molenbeek en Belgique depuis 2005.

Le dernier exemple en date est celui de l’imam marocain Abdelbaki Essatti, de la mosquée de Ripoll en Catalogne, et qui avait fait l’objet, après sa seconde sortie de prison le 29 avril 2014, d’un arrêté d’expulsion qui n’a jamais été appliqué.

La Justice se fout du monde, car déjà il était classé comme « radical salafiste » depuis plus de 10 ans !

Et on apprend aussi que de janvier à mars 2016 il a résidé à Vilvoorde (dans la grande banlieue de Bruxelles) alors que les attentats à l’aéroport et dans le métro de Bruxelles ont été commis le 22 mars.

Coïncidence ? Bizarre ? Vous avez dit « bizarre » ?

Nul doute que d’autres imams du calibre d’Abdelbaki existent en Europe. L’urgence qui se pose est de maintenant les dénicher et de les mettre hors d’état de nuire ! Car c’est la sécurité de nos familles qui est en cause et l’on constate que le déploiement de milliers de policiers et de militaires n’a pas empêché les centaines de morts et les milliers de blessés partout en Europe, victimes innocentes de musulmans fanatiques.

19:10 Publié dans Les articles de Pieter Kerstens | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

LE DESSINATEUR IGNACE SERA DIMANCHE PROCHAIN, 1er OCTOBRE, À RUNGIS À LA JOURNÉE DE SYNTHÈSE NATIONALE

2017 11 JNI IGNACE DESSIN.jpg

EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ ICI

L'ALBUM D'IGNACE CLIQUEZ LÀ

11:16 Publié dans 11 - La 11e journée nationale et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Une TVA anti-délocalisation, pourquoi pas ?

Le-Bal-est-fini.jpgLa chronique de

Philippe Randa

Se voyaient-ils déjà en haut de l’affiche, ces candidats malheureux à la dernière élection présidentielle, tous (sauf un !) fauchés dans l’élan de leur ambition politique ?

Il y a ceux qui avaient leur chance, tout de même ! (Macron, Le Pen, Fillon, Mélenchon, Hamon), ceux qui croyaient au moins dépasser les 5 % symboliques (Dupont-Aignan) et les autres qui ne voulaient sans doute que faire parler d’eux, l’occasion étant trop belle pour cela (Arthaud, Poutou, Lassalle, Asselineau, Cheminade) et… d’autres encore qui n’avaient guère d’espoir d’atteindre ne serait-ce que 0,00 (?)… % des suffrages, mais pensaient que leurs « Y’à qu’à… » ou « Faut qu’on… » pourraient toutefois être entendus : c’était leur seule espérance : lancer une bouteille de (leur) Bon Sens dans le marigot politique français.

Yves Bontaz a été de ceux-là… Entrepreneur reconnu (à la tête de 4 000 salariés à travers le vaste Monde, tout de même !), il fut donc un jour de ces candidats méconnus (euphémisme !) à la Fonction Suprême… Que reste-t-il de son aventure politique où il voulut « placer son expertise économique au cœur du débat politique » ? Un livre : Le Bal est fini, sous-titré « Le programme choc d’un esprit libre » (Jean Picollec Éditeur) : rogner les frais de l’État, diminuer le nombre de fonctionnaires, réduire les charges sociales, etc. : OK ! Bien du bon sens déjà entendu, mais hélas ! jamais retenu…

En revanche, sa proposition d’instaurer une « TVA anti-délocalisation » est une solution que les prétendants futurs à faire don de leur personne à la France (et à l’Europe) feraient peut-être bien d’étudier. Et si cela devait être le cas, finalement, la candidature déjà oubliée d’Yves Bontaz n’aurait alors peut-être pas été si inutile que cela… Qui sait ?

Le Bal est fini. Le programme choc d’un esprit libre, Yves Bontaz, Jean Picollec Éditeur, 150 pages, 14 euros

Lire EuroLibertés cliquez ici

2017 11 JNI PH RANDA.jpg

10:11 Publié dans La chronique de Philippe Randa | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Sénatoriales : présent dans le Nord, le Pas-de-Calais et l'Oise, le Parti de la France renforce ses positions

ob_0516a1_pdf-drapeaux.jpg

Le Parti de la France présentait des listes sénatoriales dans trois départements : l'Oise, le Nord et le Pas-de-Calais. Notre score, par rapport à 2011, augmente partout, faisant même plus que doubler dans l'Oise.

Même si nos pourcentages sont très modestes, vu le collège électoral d'élus, pour la plupart inféodés au Système en place, cela reste tout de même encourageant pour cette élection très particulière. Celle-ci ne nous a quasiment rien coûté et a permis de faire parler du PdF dans la presse locale et auprès d'élus ruraux.

On pourra remarquer l'échec des listes de la majorité présidentielle (le vent tournerait-il déjà ?) et les scores peu glorieux du FN, bénéficiant pourtant d'un certain nombre d'élus et d'une médiatisation aussi importante que ses concurrents de droite comme de gauche.

2017 11 JNI C LANG.jpg

10:06 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

LE MYSTÈRE ÉLUCIDÉ DE L’INFLATION DISPARUE

2017 11 JNI MARC ROUSSET.jpgMarc Rousset

Cela fait des années qu’aux États-Unis, malgré le « Quantitative Easing » et l’augmentation de la masse monétaire de la Fed, l’inflation n’a pas atteint la cible fixée des 2 %. En zone euro, malgré l’assouplissement quantitatif de la BCE, la hausse des prix devrait être inférieure à 1 % au premier semestre 2018. Les médias parlent du « mystère de l’inflation disparue » à élucider.

Les facteurs explicatifs nous paraissent être les suivants :

– l’économie numérique avec Amazon et la vente par Internet sont un facteur certain de pression sur les prix, mais ce n’est pas le facteur le plus important car il est bien connu que, dans tous les pays occidentaux, de Walmart aux États-Unis en passant par Carrefour en France, il y a déjà une concurrence féroce dans la grande distribution ;

– le libre-échangisme mondialiste qui met en concurrence d’une façon déloyale les fabrications en Europe ou aux États-Unis avec les produits fabriqués avec une main-d’œuvre payée à coups de lance-pierre en Chine et dans les pays émergents, sans la même protection sociale et sans respecter les normes environnementales ou de sécurité au travail, augmente le chômage et a aussi pour effet de faire baisser les prix. Les entreprises préfèrent souvent, avant de disparaître, rogner sur leurs marges plutôt que de perdre leurs clients.

Une autre explication très importante est que le chômage réel dans les pays occidentaux ne correspond en rien aux chiffres mensongers annoncés, d’où le mutisme des banques centrales et des gouvernements qui comprennent, mais prétendent ne pas comprendre. La courbe de Phillips, qui illustre la relation entre un taux de chômage élevé et une inflation faible, joue donc bel et bien et à plein !

Le nombre réel de chômeurs en France n’est pas de l’ordre de 10 % mais de 20 % ! La non-comptabilisation de certains chômeurs, les contrats aidés, les stages de formation, les emplois à temps partiel ridicule, la non-comptabilisation de chômeurs d’outre-mer, les inactifs qui souhaiteraient travailler, etc., font qu’il y a bel et bien au moins six millions de chômeurs en France, soit 20 % de la population active.
 
Aux États-Unis, même scénario ! Le chiffre réel honteux est aussi de l’ordre de 20 % de chômeurs, alors que le chiffre officiel est de l’ordre de 5 %. Il faut ajouter, en effet, les emplois précaires, les chômeurs classés à tort dans la catégorie des inactifs, tous ceux exclus des statistiques… C’est la raison pour laquelle les salaires, aux États-Unis, stagnent, et aussi la seule explication du nombre ahurissant de personnes bénéficiant du programme alimentaire.

Un autre facteur très important, mais monétaire celui-là, est la trappe à liquidité de Keynes ! En théorie, puisque la masse monétaire augmente, suite aux politiques d’assouplissement quantitatif des banques centrales au Japon, en Europe et aux États-Unis, les taux d’intérêt devraient diminuer et l’investissement des entreprises, la consommation privée par le jeu du crédit augmenter. Mais malheureusement, en dessous des taux d’intérêt actuels trop proches de zéro, il n’est plus possible de relancer l’activité par voie monétaire ! Les taux sont tellement bas que les banques préfèrent détenir du liquide à la BCE, moins prêter avec des risques à l’économie réelle, les entreprises moins investir, racheter leurs actions pour faire monter les cours, les particuliers, à l’exception des spéculateurs, thésauriser et ne plus acheter des obligations de l’assurance-vie dont les comptes peuvent être bloqués du jour au lendemain.

La grande terreur de Draghi et de Yellen, c’est que nous pourrions revivre malgré tout la situation de 1965 lorsque, après une inflation aussi faible qu’aujourd’hui, les prix se sont mis soudain à bondir comme le malin génie sortant de sa boîte, à la fin des années 60 !

Source Boulevard Voltaire cliquez ici

09:51 Publié dans Tribunes de Marc Rousset | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook