Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 10 octobre 2019

LES AMIS DE JEAN MABIRE VOUS ATTENDENT SUR LEUR STAND LORS DU RENDEZ-VOUS "BLEU BLANC ROUGE" DE SYNTHÈSE NATIONALE LES 12 ET 13 OCTOBRE À RUNGIS (94)

13 JNI J MABIRE.jpg

EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ ICI

RETENEZ VOS PLACES AU BANQUET

PATRIOTIQUE DU SAMEDI SOIR CLIQUEZ ICI

22:59 Publié dans 13 - Les 13e Journées de Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

UN ENTRETIEN AVEC ROLAND HÉLIE PUBLIÉ SUR LE SITE RIPOSTE LAÏQUE À PROPOS DU RENDEZ-VOUS BLEU BLANC ROUGE DE LA FIN DE LA SEMAINE

IMG_4291.JPG

Source cliquez ici

A quelques jours de l’organisation des journées bleu-blanc-rouge, à Rungis, ce week-end, notre fondateur, Pierre Cassen, a rencontré le sympathique Roland Hélie, pour faire le point…

Riposte Laïque : Vous organisez donc, ce week-end, le grand rendez-vous Bleu-Blanc-Rouge, et cela sur deux jours. C’est une révolution, par rapport à vos habitudes ?

Roland Hélie : Rien ne vous échappe, mon cher Pierre… Effectivement, la grande innovation de l’année, c’est que pour leur treizième édition, les Journées de Synthèse nationale se dérouleront sur deux jours, le samedi 12 et le dimanche 13 octobre prochains à Rungis (94).

Riposte Laïque : Pourquoi avoir repris les journées Bleu-Blanc-Rouge, qui étaient le grand rassemblement organisé par le Front national, à l’époque de Jean-Marie Le Pen ?

Roland Hélie : Comme nous sommes des gens attachés aux traditions, nous avons pensé que ce serait une bonne idée, puisque cela se passera sur deux jours, de renouer avec l’une des plus belles traditions du mouvement national, à savoir les Fêtes Bleu-Blanc-Rouge que le Front national organisait dans les années 1980, 1990 et 2000… J’ai donc demandé à Jean-Marie Le Pen, détenteur du titre, l’autorisation de le raviver. Ce qu’il a accepté bien volontiers.

Un petit bémol cependant, Synthèse nationale ayant des moyens sans doute plus limités que ceux du Front à la grande époque, nous avons plus modestement intitulé ces journées « Le rendez-vous Bleu-Blanc-Rouge » plutôt que « la fête des BBR ». Mais l’esprit à la fois politique et festif sera le même, rassurez-vous.

Riposte Laïque : Je présume que la tradition de Synthèse nationale sera préservée, et que vous aurez un nombre très conséquent, et varié, d’intervenants ?

Roland Hélie : Dans cette période trouble où la France subit de plus en plus les conséquences néfastes du mondialisme, il est temps que les patriotes se retrouvent. C’est là tout le sens de la démarche, depuis la création, en 2006, de Synthèse nationale. Voilà pourquoi nous invitons toutes les forces nationales et identitaires conséquentes, dans la mesure où elles le souhaitent, à venir s’exprimer lors de ce rendez-vous Bleu-Blanc-Rouge.

Ainsi, près d’une trentaine d’intervenants se succèderont au cours des différents forums ou durant le meeting final dimanche en fin d’après-midi. Il y aura des représentants de toutes les sensibilités de notre famille. Vous-même, Pierre, vous prendrez la parole lors de ce meeting final au nom de Riposte Laïque. Ce sera aussi le cas de Jean-Marie Le Pen qui vient de sortir le second volume de ses Mémoires. Les lecteurs peuvent consulter le programme ci-dessous.

Je sais bien que notre famille, d’une certaine manière, n’échappe pas à « la diversité » et que les forces qui la composent peuvent paraître contradictoires, voire antagonistes. La seule contrainte que nous imposons est de se respecter les uns et les autres dans la mesure où toutes ces forces sont engagées dans le même combat et ont toutes le même amour de la France.

Riposte Laïque : Cela commence quand, ces deux journées, cela finit quand, et que se passe-t-il entre le début et la fin ?

Roland Hélie : Bonne question… le mieux, c’est de consulter le programme :

SAMEDI 12 OCTOBRE
14 h 00 : ouverture des portes. Entrée : 10,00 € (valable pour les deux journées)
14 h 30 : message de bienvenue de Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale
14 h 30 – 15 h 30 : 1er forum : Le Système veut tuer nos libertés…
Hugues Bouchu, délégué des Amis franciliens de Synthèse nationale
Yvan Benedetti, Les Nationalistes
Jérôme Bourbon, Rivarol
Daniel Conversano, Suavélos
Caroline-Christa Bernard, artiste et témoin du Bataclan
Un responsable de l’ex-Bastion social
16 h 00 et jusqu’à 17 h 00 : 2e forum : sur l’Europe…
Gabriele Adinolfi, Institut Polaris (Rome)
Thomas Ferrier, écrivain
Irène Dimopoulos, directrice de Empros  (Athènes)
Des délégations grecques et espagnoles…
17 h 30  – 18 h 30 : 3e forum : La nécessaire reconquête culturelle…
Philippe Randa, directeur d’EuroLibertés
Robert Steuckers, éditeur (Bruxelles)
Anne Brassié, écrivain
Thierry Bouclier, écrivain
Pierre Gillieth, Réfléchir et Agir
19 h 30 – 23 h 00 : Banquet patriotique (repas alsacien : 30 €)
Animation musicale par Dr Merlin et par le groupe de folk traditionnel européen Les Feux follets.

DIMANCHE 13 OCTOBRE
11 h 00 : ouverture
11 h 30 – 12 h 30 : 4e forum : L’autre Europe que nous voulons…
Bernard Monot, économiste, ancien député européen
Ernest , écrivain ivoirien
Jean-Eude Gannat, l’Alvarium (Angers)
Massimo Magliaro, directeur de la revue (Rome)
Vincent Vauclin, Président de la Dissidence française
Serge Ayoub, militant solidariste
Jean-François Touzé, membre du BP du PdF
12 h 30 – 12 h 30 : restauration (repas ou sandwichs, bar)
14 h 30 – 15 h 30 : Grand concert des Brigandes
16 h 00 – 18 h 00 : MEETING FINAL
Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale
Richard Roudier, la Ligue du Midi
Alain Escada, président de Civitas
Pierre Cassen, fondateur de Riposte laïque
Martin Peltier, écrivain
Pierre Vial, président de Terre et peuple
Filip Dewinter, député flamand (VB, Anvers)
Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France
Roger Holeindre, président du CNC
Jean-Marie Le Pen présentera  le second tome de ses Mémoires.
Plus de 80 exposants vous accueilleront durant ces deux jours…
Ce programme est susceptible d’être complété. Consultez le site de Synthèse nationale.

Riposte Laïque : Et pour s’inscrire, on fait comment ?

Roland Hélie : Vu qu’il ne reste plus que quelques jours, il est conseillé de venir directement à l’Espace Jean Monnet à Rungis et de prendre son billet sur place (10 euros). Il en va de même pour le banquet patriotique du samedi soir. Un guichet d’inscription à la disposition de celles et ceux qui veulent y participer sera ouvert tout l’après-midi sur place.

Riposte Laïque : Sinon, un petit commentaire sur l’actualité politique, entre le discours d’Éric Zemmour, le lynchage qu’il subit, le scandale de la préfecture de police, où un islamiste sévissait en toute impunité, au cœur du renseignement français, et le début impulsé par Macron sur l’immigration ?

Roland Hélie : Chaque jour la triste réalité prouve ô combien nous avons tous raison de mener notre combat pour sauver notre nation et notre civilisation. Que voulez-vous, les faits sont têtus… Cela fait plus de cinquante ans que nous sonnons le tocsin et à chaque fois, on nous traite de tous les noms.

Heureusement, partout en Europe, et parfois au-delà, les peuples commencent à ouvrir les yeux. Notre devoir à nous tous, militants de la cause, est de redonner à nos compatriotes une conscience nationale et identitaire. C’est la première des choses à faire et c’est à la portée de tous. Ce rendez-vous Bleu-Blanc-Rouge est justement conçu pour essayer de donner aux participants l’argumentation nécessaire pour cela. Il en va de notre avenir à tous… Bientôt, il sera trop tard.

Riposte Laïque : Quelque chose à ajouter, Roland ?

Roland Hélie : Comme chaque année, les amis de Riposte Laïque sont tous les bienvenus samedi et dimanche prochains à Rungis.

Propos recueillis par Pierre Cassen

Rendez-vous Bleu-Blanc-Rouge, 13es Journées de Synthèse nationale, samedi 12 (à partir de 14 h) et dimanche 13 octobre 2019 (à partir de 11 h), Espace Jean Monnet 47, rue des Solets à Rungis (94), entrée 10 euros pour les deux jours.

Comment accéder à l’Espace Jean Monnet, 47 rue des Solets à Rungis (94) ?
En RER : Ligne C2 Train Mona, station Rungis La Fraternelle (située à 300 m de l’Espace Jean Monnet)
En Tramway : ligne T7, arrêt La Fraternelle (directe en partant de la station de métro Villejuif – Louis Aragon)
En voiture : Parc d’affaires ICAD à Rungis, l’Espace Jean Monnet est bien fléché. Vaste parking gratuit.

Diapositive1.jpg

20:32 Publié dans 13 - Les 13e Journées de Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L'ÉMISSION "SYNTHÈSE" SUR RADIO LIBERTÉS AVEC LE RAPPEUR NON-CONFORMISTE KROC BLANC

Diapositive1.jpg

ECOUTEZ

L'ÉMISSION

CLIQUEZ ICI

 

LE SITE DE

KROC BLANC

CLIQUEZ ICI

20:02 Publié dans Radio Libertés Synthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

JEAN-MARIE LE PEN SERA DIMANCHE PROCHAIN À RUNGIS AU RENDEZ-VOUS BLEU BLANC ROUGE DE SYNTHÈSE NATIONALE

2019 13 JNI JMLP.jpg

EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ ICI

RETENEZ VOS PLACES AU BANQUET

PATRIOTIQUE DU SAMEDI SOIR CLIQUEZ ICI

2019 13 JNI BRIGANDES.jpg

19:43 Publié dans 13 - Les 13e Journées de Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

IRÈNE DIMOPOULOS, DIRECTRICE DU JOURNAL NATIONALISTE GREC "EMPROS", INTERVIENDRA LORS DU RENDEZ-VOUS "BLEU BLANC ROUGE" DE SYNTHÈSE NATIONALE LES 12 ET 13 OCTOBRE À RUNGIS (94)

Diapositive1 copie.jpg

EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ ICI

RETENEZ VOS PLACES AU BANQUET

PATRIOTIQUE DU SAMEDI SOIR CLIQUEZ ICI

19:36 Publié dans 13 - Les 13e Journées de Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Offensive turque : Erdogan a la voie libre

19502823lpw-19502827-article-erdogan-jpg_6570378_660x281.jpg

L'avis de Jean-François Touzé

L'offensive de la Turquie contre les forces kurdes engagées en Syrie contre l'Etat islamique ammène de notre part trois réflexions.

1- La politique des États forts est d'abord celle de la continuité et de la ténacité. La Turquie d'Erdogan dont l'objectif principal n'est pas seulement de peser sur le plan régional mais bien la reconstitution de l'Empire Ottoman et le rétablissement de son leadership planétaire sur les musulmans sunnites, sait que ce projet à long terme passe par l'annéantissement de toute velléité de fondation d'un État kurde. Dès lors, tout sera mis en œuvre pour éradiquer cette menace considérée comme majeure par Ankara.
 
2- Cette offensive n'a été rendue possible que par la énième fluctuation des positions stratégiques américaines et par le retrait total de tous les soldats US présents sur le terrain d'operation. Une fois de plus, comme ce fut si souvent le cas dans leur pourtant courte histoire, les États-Unis ont trahi leurs engagements et abandonné ceux qu'ils étaient sensés soutenir. La sympathie que nous éprouvons souvent, à tort ou à raison, pour Donald Trump ne change rien à l'affaire. Quelle sorte d'alliés avons nous là? Avec de tels amis, pas besoin d'ennemis.
 
3- La faiblesse de l'Europe est patente, son impuissance aveuglante, sa décomposition avérée. Par la faute opérationnelle d'Angela Merkel et la complaisance passive de l'ensemble des dirigeants des États de l'UE, l'abandon du contrôle des routes migratoires Centre Europe et balkaniques au dictateur islamique Erdogan a permis à celui ci d'exercer un chantage mortel sur les européens contraints de se coucher au moindre froncement de sourcils du nouveau sultan. La peur, si Erdogan décidait de rouvrir les vannes, de la déferlante migratoire qui s'en suivrait — déferlante qui, comme chacun le sait, n'est pourtant qu'un fantasme de l'extrême droite — ajoutée aux pressions exercées à l'intérieur même de nos territoires par la diaspora, suffit à changer tout responsable politique continental en statue de sel. Dès lors, Erdogan peut avancer ses pions. Et il vise loin...
 
Il n'y a pas d'indépendance sans liberté d'agir et pas de liberté d'agir sans force, sans volonté, sans détermination, sans objectif de pyissance. Il n'y aura jamais d'Europe tant que les eunuques la dirigeront.

19:07 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

« Conglomérat de sous-merdes », « Salafistes » : Marlène Schiappa dérape à nouveau sur la Manif Pour Tous

CP-1.jpg

POUR LE « DÉBAT SEREIN ET APAISÉ » : C’EST ENCORE RATÉ !

Marlène Schiappa récidive et dérape à nouveau en « likant » un tweet odieux. Un comportement indigne d’une ministre de la République. Le mouvement demande des excuses sans délai.

Au surlendemain de la 1ère manifestation contre la PMA sans père et la GPA qui a rassemblé des centaines de milliers de manifestants, la Secrétaire d’Etat à l’égalité Femme-Homme a « liké » sur Twitter un message d’un certain M. Alex Dimeck-Ghione, s’adressant à La Manif Pour Tous et la qualifiant de « conglomérat de sous-merdes, pas même bonnes à faire pousser des champignons. Vous êtes de la même engeance que les salafistes, et devez être considérés avec la même crainte. » (Source, copie d’écran ci-après)

Ces propos sont graves. Il est plus grave encore qu’un membre du gouvernement les soutienne ainsi publiquement, avec la mention « j’aime ». Notre pays a été frappé par le terrorisme islamiste à de multiples reprises au cours de dernières années et il y a quelques jours encore au cœur même de Paris. Faire un amalgame odieux entre le terrorisme et la foule de manifestants rassemblés pour défendre le droit des enfants à ne pas être volontairement privés de père est indigne d’un membre du gouvernement. Cet amalgame est doublé d’une insulte caractérisée : « sous-merdes ».

Comment un membre du gouvernement peut-il soutenir et souscrire à de tels propos qui, tout à la fois, insultent les sympathisants de La Manif Pour Tous et relativisent le terrorisme islamiste ? Alors que le Président de la République avait appelé à un « débat serein et apaisé » sur les questions de bioéthique, l’attitude de Marlène Schiappa est une fois de plus à l’opposé.

La Secrétaire d’Etat n’en est pas à son premier dérapage. En février dernier, elle avait évoqué des « convergences idéologiques » entre La Manif pour tous et les « terroristes islamistes » dans une interview à l’hebdomadaire Valeurs Actuelles. Après une demande répétée de La Manif Pour Tous et l’annonce d’une saisine de la Cour de Justice de la République, Marlène Schiappa avait présenté ses excuses dans un communiqué, affirmant que « depuis près de deux ans au gouvernement », « [elle] défend aussi (…) une forme de bienveillance dans le débat d’idées » et qu’« [elle souhaite] depuis le début de [ses] missions [s’adresser] à tout le monde, sans sectarisme. » Force est de constater qu’elle agit en réalité à l’inverse.

Copie d’écran du tweet du 8 octobre à de M. Alex Dimeck-Ghione, Président du centre LGBT du Mans,
liké par la Secrétaire d’Etat Marlène Schiappa

« Nous attendons de nouveau des excuses car on ne peut laisser passer ces amalgames scandaleux et ces insultes visant des centaines de milliers de personnes » souligne Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. « La manifestation de dimanche s’est déroulée dans un climat paisible, ce qui est notable compte tenu du climat ambiant et des violences à déplorer dans tant de manifestations depuis le début de ce quinquennat » précise-t-elle.

2019 13 JNI 2.jpg

17:43 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

ALBERTO MARTIN, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L'ACIMJI (CERCLE NATIONALISTE ESPAGNOL), INTERVIENDRA LORS DU RENDEZ-VOUS "BLEU BLANC ROUGE" DE SYNTHÈSE NATIONALE LES 12 ET 13 OCTOBRE À RUNGIS (94)

13 JNI ESP.jpg

EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ ICI

RETENEZ VOS PLACES AU BANQUET

PATRIOTIQUE DU SAMEDI SOIR CLIQUEZ ICI

15:03 Publié dans 13 - Les 13e Journées de Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La rage de l’impôt de Simone Wapler

simone-wapler-rage-impot-economiste-1140x570.jpg

Jean-Baptiste Noé 

Cette rage de l’impôt pourrait s’apparenter à une rage de dents, mais la maladie est encore plus grave et plus difficile à traiter. Il y a une passion française pour l’impôt, qui consiste bien sûr à faire payer les autres pour jouir de la redistribution financée par autrui. L’impôt est à la fois le sujet le plus omniprésent dans notre société et celui qui demeure le moins compris. Le contribuable se perd dans le maquis de tous les impôts et taxes existant ainsi que dans les flux et les tuyaux des redistributions.

1682856395.jpg

L’ouvrage de Simone Wapler est utile à plusieurs titres. D’abord, il décrit de façon claire et compréhensible un système complexe, permettant ainsi de mieux comprendre le fonctionnement de la fiscalité. Ensuite, il en étudie de nombreux ressorts : protection sociale, légitimité de l’impôt, fonctionnement démocratique, culte de l’égalité, etc. Cela permet d’englober l’impôt dans sa totalité et de prendre en compte son fonctionnement général.

Le chapitre consacré à l’écologie est à ce titre très instructif. L’auteur rappelle d’abord, se fondant sur de nombreuses publications scientifiques, que le réchauffement climatique est loin de faire l’unanimité dans la communauté scientifique. Ensuite, que si réchauffement il y a, il n’est pas du tout certain que celui-ci soit dû à l’action humaine ou aux gaz à effet de serre. En revanche, la peur engendrée par l’évocation quotidienne du réchauffement sert la cause du socialisme et de la redistribution. Cela légitime la création de nouveaux impôts et l’accroissement de la pression fiscale, permettant ensuite le renforcement du capitalisme de connivence. Nombreuses sont les industries inutiles sur le plan de la protection de l’environnement, mais déclarées comme telles, et qui vivent donc de l’impôt : éoliennes, circuit de nourriture bio, etc. L’impôt se voit paré d’une nouvelle justification idéologique : la lutte pour l’environnement et contre le réchauffement climatique. C’est une nouvelle restriction de nos libertés et l’accroissement de la tutelle étatique.

La révolte fiscale arrivera-t-elle ? Rien n’est moins certain. Nombreux sont ceux à vivre de l’impôt, même un peu. Le matraquage fiscal est difficile à combattre. Le font ceux qui s’exilent ou bien qui cessent de développer leur entreprise. Cette folie fiscale nuit à la puissance française, en créant chômage, dette et pauvreté et en freinant le développement des entreprises. La rage fiscale est un enjeu de puissance nationale, sans cesse recommencé.

Source: Conflits

2019 13 JNI 2.jpg

12:12 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

LA REVUE "LIVR'ARBITRES" SERA PRÉSENTE LORS DU RENDEZ-VOUS "BLEU BLANC ROUGE" DE SYNTHÈSE NATIONALE LES 12 ET 13 OCTOBRE À RUNGIS (94)

Diapositive1 copie 6.jpg

EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ ICI

RETENEZ VOS PLACES AU BANQUET

PATRIOTIQUE DU SAMEDI SOIR CLIQUEZ ICI

 

10:22 Publié dans 13 - Les 13e Journées de Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

À QUELQUES JOURS DU RENDEZ-VOUS BLEU BLANC ROUGE DE SAMEDI ET DIMANCHE PROCHAIN À RUNGIS, UN ENTRETIEN AVEC ROLAND HÉLIE, DIRECTEUR DE SYNTHÈSE NATIONALE, SUR PARIS VOX

2019 13 JNI 1.jpg

Source cliquez ici

APRÈS PLUSIEURS ANNÉES DE JOURNÉES À SUCCÈS, LA FÊTE DE SYNTHÈSE NATIONALE SE TRANSFORME EN WEEKEND. POURQUOI CE CHOIX  ?

Roland Hélie : Chaque année, il faut trouver une nouveauté… Effectivement, comme vous le dites, depuis notre première journée nationale et identitaire, en 2007, nous constatons un succès grandissant de celles-ci. Alors, pour cette treizième édition, nous avons décidé de doubler la mise en organisant le rendez-vous annuel des lecteurs et amis de Synthèse nationale sur deux jours, le samedi 12 et le dimanche 13 octobre à Rungis (94). Le pari peut sembler audacieux mais il vaut la peine d’être tenté.

Les forces nationales et identitaires n‘ont pas autant d’occasions que cela de se retrouver. Or, au moment où, sous le joug de Macron et des siens, la France sombre de plus en plus, dans le gouffre mondialiste, il est temps de montrer que pour de nombreux Français les mots « nations » et « civilisations » ont encore un sens. 

Le but de ces journées est, au-delà des formations diverses qui seront présentes, de redonner aux patriotes confiance en eux-mêmes. Notre combat n’est pas perdu. Partout en Europe, et même ailleurs, des forces nationales et identitaires se réveillent. La France qui a montré il y a quelques décennies l’exemple, comme le rappelle Jean-Marie Le Pen dans ses Mémoires, ne doit pas être aujourd’hui à la traine. Nous devons reprendre en main notre destin… Pour cela, deux jours ne seront sans doute pas de trop.

LE NOM, FÊTE BLEU BLANC ROUGE, RAPPELLE DES SOUVENIRS À DE NOMBREUX SYMPATHISANTS DE LA CAUSE NATIONALE. LE CONTENU DE CES DEUX JOURS SERA-T-IL LE MÊME QUE LORS DE FEU LES BBR ?

RH : Tout d’abord, même si ces journées auront bien des côtés festifs, elles seront surtout des journées politiques. Vous faites allusion aux BBR d’antan et vous avez raison. C’est en accord avec Jean-Marie Le Pen, détenteur du titre, que nous avons donné cette appellation à nos journées. Il faut rappeler aux patriotes qu’il existe un ensemble de mouvements, d’associations, de revues, de maisons d’éditions, de groupes artistiques qui se battent pour la cause de la France française et de l’Europe européenne. Même si ce rendez-vous Bleu Blanc Rouge sera plus modeste que les BBR de la grande époque du Front, Il sera le point de départ d’un renouveau auquel chacun doit participer.  

SAMEDI, LA SOIRÉE SE PROLONGE AVEC NOTAMMENT UN DÎNER. QUEL EST LE PROGRAMME ?

RH : Ouverture des portes samedi 12 octobre à partir de 14 h 00. Plus de 80 stands politiques, associatifs, culturels et mêmes commerciaux seront là pour vous accueillir. Trois forums dans l’après-midi (un sur la liberté d’expression animé par Hugues Bouchu, délégué francilien des Amis de SN, avec des victimes récente de la répression d’Etat comme Yvan Benedetti, Jérôme Bourbon (Rivarol), Daniel Conversano, Caroline-Christa Bernard, les responsables du Bastion social dissout en mai dernier… Un deuxième sur l’Europe, animé par Gabriele Adinolfi de l’institut Polaris avec  Thomas Ferrier, écrivain, et des amis venus de Grèce, d’Italie, d’Espagne, de Belgique et d’ailleurs… Un troisième sur la culture autour de Philippe Randa que l’on ne présente plus, avec Anne Brassié, Thierry Bouclier, Pierre Gillieth (Réfléchir et Agir)…. De nombreuses autres personnalités participeront à ces forums. 

Le samedi soir, à partir de 19 h 30, se déroulera un grand banquet patriotique et festif (concert de Dr Merlin et des Feux follets, groupe de folk traditionnel européen), auquel nous vous invitons à participer nombreux (30 euros par personne).

Le dimanche, ouverture à 11 h 00 avec un forum sur l’avenir de notre nation et de notre civilisation auquel participeront entre autres Jean-François Touzé, Serge Ayoub, Vincent Vauclin (la Dissidence française) et aussi l’économiste Bernard Monot. Après le déjeuner (restauration et bar sur place), un concert des Brigandes (14 h 30) puis, à partir de 16 h, le meeting final avec Pierre Vial (Terre et peuple), Richard Roudier (Ligue du Midi), Pierre Cassen (Riposte laïque), Alain Escada (Civitas), Thomas Joly (Parti de la France), Martin Peltier (journaliste et écrivain), Roger Holeindre sur lequel nous venons d’éditer un livre-entretien, des amis européens, et, comme je vous l’indiquais, Jean-Marie Le Pen qui nous parlera du second tome de ses Mémoire qui vient de sortir. Je conclurai pour ma part ces journées vers 18 h 00.

Ajoutez à tout cela de nombreuses animations ludiques et musicales, les dessinateurs Ignace et Pinatel, des auteurs indépendants et non-conformistes… Bref, vous ne regretterez certainement pas d’être venu.

PEUT-ON ENCORE RÉSERVER ?

RH : Il reste peu de temps, le mieux est donc de le faire sur place… 

INFORMATIONS PRATIQUES

Rendez-vous Bleu Blanc Rouge, 13e Journées de Synthèse nationale, samedi 12 (à partir de 14 h) et dimanche 13 octobre 2019 (à partir de 11 h), Espace Jean Monnet 47, rue des Solets à Rungis (94), entrée 10 euros pour les deux jours. 

Pour accéder à l’Espace Jean Monnet, 47 rue des Solets à Rungis (94) :

  • En RER : Ligne C2 Train Mona, station Rungis La Fraternelle (située à 300 m de l’Espace Jean Monnet)
  • En Tramway : ligne T7, arrêt La Fraternelle (directe en partant de la station de métro Villejuif – Louis Aragon)
  • En voiture : Parc d’affaires ICAD à Rungis, l’Espace Jean Monnet est bien fléché. Vaste parking gratuit.

09:38 Publié dans 13 - Les 13e Journées de Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook