Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 09 septembre 2022

Retour sur l'Université d'été 2022 d'Academia Christiana

Nous vous proposons un petit aperçu de la semaine de formation qui s'est déroulée du 22 au 28 août en Anjou et qui a rassemblé plus de 500 personnes.

17 conférences, 15 ateliers de formation, 30 intervenants, 15 projets d'équipe mis en place par les participants, des cours de boxe, des sports collectifs, des cours de journalisme, des ateliers musicaux, des danses traditionnelles, plus de 3 500 repas servis sur la semaine, la messe et le chapelet tous les jours, un forum des associations et des artisans, un grand concert, des chants et des soirées conviviales, des rencontres, des amitiés forgées et bien plus encore !

IMAGE 2022-09-09 13:08:29.jpg

Pour plus d'information, cliquez ICI 

13:38 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Mobilisation pour la Marche pour la vie à Lyon

10-sept-2.png

Cette année encore, la Marche pour la Vie de Lyon organisera une manifestation, comme elle l’a fait depuis cinq ans.

Ce combat est devenu plus que nécessaire dans une société qui s’enfonce, chaque année davantage, dans la destruction et la manipulation de la Vie humaine. Nous avons connu l’allongement des délais de l’avortement l’année dernière, et si nous ne nous mobilisons pas cette année, si nous ne mettons pas toutes nos forces dans la défense de la Vie, nous connaîtrons également l’inscription de l’avortement dans la constitution, prévue avant la fin de l’année 2022.

La Marche pour la Vie refuse de se taire et de tomber dans l’inaction. Elle vous invite donc à venir manifester le 02 octobre à Lyon, et à mobiliser vos proches, familles, amis, afin qu’eux aussi, deviennent acteurs de la défense de la Vie.

La Marche pour la Vie ne peut exister sans vous ! Inscrivez-vous et devenez bénévole en cliquant ici.

Si vous souhaitez participer financièrement à l’organisation de cette manifestation, vous pouvez nous aider ici.

12:44 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

« Quel avenir pour la messe traditionnelle ? »

visuel-web.jpg

Rendez-vous le 24 septembre prochain à la Maison de la Chimie à Paris pour ce colloque organisé avec Renaissance Catholique, Lex Orandi & Oremus !

Source : renaissancecatholique.fr

12:27 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Charles Gave : "On a élu des lâches et on paye le résultat aujourd'hui !"

Avec Charles Gave, président de l’Institut des Libertés et économiste.

Capture d’écran 2022-09-09 à 12.09.58.png

12:12 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Dimanche 11 septembre 2022, près de Rennes, TOUTE LA BRETAGNE A RENDEZ-VOUS À LA "FÊTE DU COCHON" DU PDF...

2022 09 FETE BRETAGNE copie 2.jpg

Réservez votre place :

pdfbretagne@orange.fr

CHN 5 REEDITION ANNONCE 1 copie 3.jpg

Le Journal de bord de Jean-Marie Le Pen de cette semaine

7422491878568741609.jpg

10:24 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

CALLAC (22) : EN VUE DE LA MANIFESTATION DU SAMEDI 17 SEPTEMBRE (11 H 00) CONTRE L'ARRIVÉE DE 90 FAMILLES DE MIGRANTS, LES ORGANISATEURS RÉPONDENT À BREIZH-INFO

Eglise-Saint-Laurent-Callac.png

BREIZH-INFO CLIQUEZ ICI

Bernard Germain (Reconquête) et Pierre Cassen (Riposte Laïque) sont parmi les organisateurs de la manifestation du samedi 17 septembre prochain à Callac, contre le Projet Horizon. Nous les avons interrogé pour connaitre leurs motivations, alors que la population locale est très partagée sur ce dossier, chaud.

Breizh-info.com : Une manifestation est annoncée le 17 septembre sur Callac. Qui sont les organisateurs ?

L’organisateur de la manifestation est un « Comité d’Organisation », dont sont membres plusieurs organisations et partis : Reconquête, Riposte Laïque, Résistance Républicaine, Parti de la France

D’autres structures politiques ou associatives contactées pour les inviter à faire partie du Comité d’Organisation, doivent nous donner très prochainement leur réponse. Notre objectif est que la rassemblement soit le plus large possible, tout en respectant les différences de chacun. La seule chose qui doit unir est que Callac doit rester Callac, la Bretagne doit rester bretonne, et la France doit rester française. Tous ceux qui se retrouvent dans ces trois objectifs sont les bienvenus à notre rassemblement.

Projet Horizon à Callac. Appuyée par le fond de dotation Merci, la municipalité veut lancer un projet d’hébergement pour 100 migrants dans la commune cliquez ici

Breizh-info.com : Pourquoi cette manifestation à Callac, un samedi matin ?

Tout simplement parce que cela permettra aux personnes de venir facilement, ce qui aurait été impossible en semaine puisque nombre ont un travail. Souvenez-vous, dans le même esprit, que la Bretagne a été un des hauts lieux des manifestations contre la dictature sanitaire, et que rassemblements et défilés avaient lieu le samedi matin ou le samedi après-midi. D’autre part, une réunion d’information aura lieu à Callac, le 23 septembre, à l’initiative de ceux qui soutiennent le projet « Horizon ». Notre rassemblement tombe donc à pic pour préparer les habitants de Callac et de la région à cette soirée qui risque d’être animée, même s’il y a la volonté de la part des élus locaux de noyer le poisson et de ne pas dire la vérité à la population.

Breizh-info.com :  Avez vous pris contact avec les opposants locaux au projet, qui ont lancé une pétition dans la commune ?

Bien sûr que nous avions des contacts avec le comité local contre le projet Horizon. Une militante politique locale (Reconquête) en était même membre, et nous ne doutons pas que de nombreux habitants de Callac, informés de notre rassemblement, seront présents le 17 septembre, devant la mairie. Nous ferons tout ce qu’il faut pour cela. Mais par ailleurs, les enjeux ne se résument pas qu’à Callac, car cette initiative est un véritable laboratoire breton du Grand Remplacement, qui, après avoir transformé nos grandes villes, va maintenant s’attaquer à nos villages.

Breizh-info.com :  A travers le projet Horizon, il semblerait que la commune de Callac et ses élus aient accepté d’être, au nom du chantage financier notamment, les cobayes de l’expérience en cours d’étaler et de répartir l’immigration extra européenne sur tout le territoire français. Quelles seront les conséquences selon vous ?

Quelles que soient les raisons qui ont poussé le maire à soutenir le projet Horizon, les conséquences sont évidentes. Des personnes « étrangères » vont être transplantées dans une commune de Bretagne ayant des us et coutumes radicalement différents de ceux des arrivants. Ces arrivants ont le droit d’avoir une religion, une culture, des habitudes, une éducation et des valeurs différentes. La logique voudrait que les nouveaux arrivants cherchent à « se fondre » dans la ville et la société d’adoption. S’il ne le font pas, dans un premier temps, ces gens et la population locale vont vivre « côte à côte ». Mais les oppositions vont vite apparaître. Et ce, sur tous les sujets bien connus : enseignement à l’école, alimentation, habillement… etc. Des tensions vont rapidement apparaître. C’est inévitable, lorsqu’on confronte deux civilisations différentes, notamment si les arrivants veulent garder leur identité, sans s’assimiler. En conséquence, les gens vont vite se retrouver « face à face ». C’est d’ailleurs déjà le cas dans une multitude de lieux en France. Instaurer cette situation n’est pas souhaitable, surtout lorsque l’on sait que cela risque fortement de déboucher sur un climat conflictuel.

Breizh-info.com : Les élus locaux sont-ils selon vous naïfs, ou bien y a t-il une vraie volonté idéologique de changer en profondeur l’écosystème local ?

Si les élus locaux subissent un « chantage financier », comme vous le suggériez dans votre question précédente, la seule conclusion qu’on puisse en tirer est qu’ils ne savent pas « résister ». Au reste, c’est à eux de dire s’ils ont une « vraie volonté idéologique de changer en profondeur l’écosystème local » ou s’ils ne savent pas s’opposer. Nous notons toutefois qu’avec ce projet « Horizon » il s’agit de « repeupler » Callac. Pourquoi ne pose-t-on pas d’abord la question : « Comment empêcher l’exode de population que subit Callac ». Cet exode pourrait être endigué si l’on prenait pour la population locale les mesures qui vont être mises en œuvre pour ces populations immigrées. A savoir : créations d’emplois locaux, formations débouchant sur des emplois, rénovation de logements, aides diverses, … etc. Penser, en priorité, à aider les habitants de Callac serait plus approprié que de les laisser partir et trouver que la solution serait de les remplacer par des immigrés. Maintenant, si l’objectif du projet « horizon » est de contribuer à faire partir les « locaux » afin qu’ils soient remplacés, c’est juste inacceptable. Callac, dans ce cas, serait la matérialisation du « grand remplacement ». Qui plus est, planifié et organisé.

Breizh-info.com : Vous n’êtes pas de la commune, ni du canton. Quelle légitimité pensez-vous avoir pour mener à bien une telle action ? Qu’en espérez vous ?

Et cette dame de Paris qui soutient et anime cette entreprise de repeuplement de Callac … est-elle légitime pour conduire cette action ? Elle n’est pas de la commune. Mais, elle serait légitime et nous qui sommes contre, nous ne le serions pas ?
Les problèmes ne se posent pas ainsi.

Cette politique menée à Callac, est partie intégrante d’une politique nationale favorable au développement de l’immigration dans notre pays. Aujourd’hui, c’est à Callac. Demain ce sera ailleurs. Nous luttons à propos de Callac contre cette politique nationale.

Par ailleurs, Callac est en Bretagne et en France.

Nous avons le droit, comme citoyens de ce pays, de dire que nous voulons que Callac reste Callac, que la Bretagne reste la Bretagne, et que la France reste la France. Notre action a un objectif tout simple : obtenir le retrait du projet « Horizon ».

Sans oublier que nous demandons que soient adoptées et mises en œuvre les mesures qui permettraient de stopper l’exode de cette population. Cela vaut pour Callac et toutes les villes dans cette situation.

Breizh-info.com : Quelles sont les informations à connaître pour ceux qui voudraient se joindre à votre manifestation ?

Tout d’abord, que Callac est un symbole. Aujourd’hui c’est cette ville qui est touchée, demain ce sera une autre si nous laissons faire. Nous refusons l’exode de la population. Les zones rurales doivent cesser d’être les oubliées de la République. De plus, nous voulons que notre pays reste ce qu’il était. En conséquence, les problèmes liés à l’immigration incontrôlée, qui frappent tant de villes en France, ne doivent pas être importés dans nos campagnes. C’est pour cela que nous manifesterons à Callac.

NDLR : A noter qu’hormis le PNB (Parti National Breton) qui a mené une campagne d’affichage contre le projet, les partis bretons dans leur ensemble ne se sont pas prononcés sur le Projet Horizon. Y compris ceux qui entendent faire de la question du logement une priorité pour les Bretons dans les années à venir. Une semaine après la manifestation, une réunion publique est prévue le vendredi 23 septembre, à la salle des fêtes de Callac. L’occasion également de poser les questions qui fâchent aux élus.

10:15 Publié dans Callac 22, Combat nationaliste et identitaire, Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Pour défendre la statue de Saint Michel aux Sables d'Olonne (85) : "Reconquête !" appelle à la mobilisation le dimanche 18 septembre à 14 h 00.

070685341694-web.jpeg

304946125_1410417292801636_3392533070606573714_n.jpg

10:06 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Bourrage de crâne

Bourrage-de-crane-3.jpg

Moscou ne veut plus seulement soumettre l’Ukraine, mais la dépecer ; Washington ne veut plus seulement contenir la Russie, mais la vaincre. Rien ne paraît enrayer cet engrenage où chacun des camps, de plus en plus dominé par des partisans de la guerre, pense avoir les coudées franches parce qu’il parie que son adversaire, même acculé, ne commettra jamais l’irréparable pour se dégager. Or des erreurs de pronostic de ce genre peuplent les cimetières.

L’Union européenne et les États-Unis ont promis au président ukrainien Volodymyr Zelensky qu’ils l’aideraient à récupérer militairement le terrain conquis par l’ennemi. Ils lui ont délégué la définition des missions et la médiatisation des opérations destinées à mobiliser l’opinion. Au point de nous bourrer le crâne de fausses informations comme le montre Serge Halimi dans cet article du Monde diplomatique de ce mois.

Lire la suite ICI

Source : Le Monde diplomatique, septembre 2022

08:53 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |