Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 02 avril 2013

Montebourg attendu cet après-midi à Marseille !

Un comité d’accueil pour Arnaud Montebourg à Marseille ?

Information sérieuse : mardi 2 avril, le train de l’industrie sera à la gare St Charles de Marseille. Le ministre Arnaud Montebourg le visitera à 17 h.

Prenez sifflets, mégaphones et trompettes car il faut prévoir de faire… beaucoup de bruit !

11:11 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

OUI à l'unité alsacienne !

600_carré_Alsacienne_pistolet.jpgGeorges Feltin-Tracol

Europe Maxima cliquez ici

Les Français ignorent que le 7 avril 2013, les électeurs des départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin sont convoqués à un scrutin référendaire régional. On leur demande d’approuver ou non la fusion dans une collectivité territoriale unique du conseil régional d’Alsace et des deux conseils généraux départementaux. Le succès de cette consultation dépend d’un oui majoritaire dans les deux départements et d’une participation minimale de 25 % sous peine de nullité.

Si les Alsaciens entérinent cette mesure audacieuse, le conseil régional deviendra un conseil exécutif régional à Colmar. Elle désignera une assemblée territoriale siégeant à Strasbourg. Quant à Mulhouse, des instances locales s’y installeront. Afin de ménager toutes les susceptibilités, des « conférences départementales » sont maintenues alors qu’il faudrait les supprimer, et sont prévus entre huit et douze « territoires de proximité » qui correspondent aux divers terroirs alsaciens (l’« Alsace bossue » du Nord-Ouest n’est ni le Sundgau, ni les vallées vosgiennes…).

L’idée de soumettre ce projet à un référendum régional revient à Philippe Richert, le président U.M.P. du conseil régional et ancien ministre aux Collectivités locales de Sarközy de 2010 à 2012. Il a bénéficié, d’une part, d’une concertation favorable avec ses homologues présidents de conseil général qui sont eux aussi à l’U.M.P., et, d’autre part, de l’accord du nouveau locataire de l’Élysée qui souhaite ainsi anticiper le fameux « Acte III de la décentralisation ». 

Le oui alsacien fera de l’Alsace la deuxième région de la Métropole, après la Corse, à obtenir une plus grande liberté locale. Les institutions régionales unitaires d’Alsace s’inspirent d’ailleurs largement de la collectivité territoriale corse. Bien sûr, le projet Richert n’est pas parfait d’autant que le texte approuvé devra ensuite être voté par le Parlement. Il faut cependant en saluer la portée et le caractère novateur qui inaugure une timide et légère réduction du millefeuille administratif français. 

La marche inéluctable vers l’unité alsacienne est entravée par l’existence même de partis politiques et de politiciens qui sont pour le moins les produits d’une contre-sélection ou d’une sélection négative, d’où les inévitables excès propres à la démocratie de marché (incompétence, bureaucratie, clientélisme, rançonnage des contribuables, gaspillage financier, etc.). Ce ne sont pas les institutions qui sont intrinsèquement mauvaises, mais les individus qui les dirigent. 

Cette objection qui n’infirme en rien la pertinence du projet Richert n’est nullement reprise par une coalition circonstancielle du non. Bouleversant les habitudes et les routines, l’unité alsacienne envisagée a suscité l’« union sacrée » d’une opposition hétéroclite. Sans surprise, on y retrouve les sans-culottards du Front de Gauche, du N.P.A., du P.O.I. (Parti ouvrier indépendant), de Lutte ouvrière, de la C.G.T., de S.U.D., de F.O. et du M’PEP (Mouvement politique d’émancipation populaire). Ces nostalgiques d’un Hexagone aux ordres d’une capitale toute-puissante, en appellent à la constitution de « brigades républicaines ». Ils oublient en revanche que la Convention adopta une constitution en l’An I qui permettait une relative décentralisation. Ces sans-culottes de 2013 ne doivent pas non plus connaître l’existence des « jacobins fédéralistes ». Ils ignorent aussi probablement les fructueux travaux sur le fédéralisme, la décentralisation et l’autonomie culturelle de l’austro-marxisme avec Karl Renner et Otto Bauer. On décèle bien ici la sclérose intellectuelle avancée de ces associations folkloriques arrêtées à 1968, 1936, 1917 ou 1793…

Toujours à gauche, le P.S. est profondément divisé. Si la fédération du Haut-Rhin fait campagne pour le oui, les socialistes du Bas-Rhin, furieux que Strasbourg ne concentre pas tous les organismes régionaux, se prononcent pour le non. Ces socialistes bas-rhinois démontrent leur inculture profonde à l’égard de la longue histoire de leur région. Avant l’annexion française en 1648, l’Alsace, territoire du Saint-Empire constitué d’une Haute-Alsace, d’une Basse-Alsace et de la République libre de Mulhouse, était structurée par la Décapole. Voulue en 1354 par Charles IV et dissoute en 1679, c’était une une alliance militaire et financière entre dix cités. Le polycentrisme urbain du projet Richert réactive une vieille structuration de l’espace alsacien. 

Aux côtés de ces adversaires du oui, signalons la présence de quelques élus du MoDem, du centre-droit et de Debout la République (tout un programme !). À Paris, les laïcards islamophobes et néo-conservateurs de Riposte laïque dénoncent eux aussi la consultation et ressortent les poncifs éculés d’une « Europe allemande des régions ». Reconnaissons-leur toutefois leur croyance constante dans une conception fumeuse du Français hors-sol. Avant d’être le sujet (ou le citoyen) d’un État à vocation universaliste, l’homme français est d’abord et avant tout un être européen inscrit dans une culture régionale, fut-elle moribonde du fait d’un parisianisme exacerbé et génocidaire. 

Riposte laïque rejoint sans surprise l’hostilité du F.N. Néanmoins, il y a eu du tangage, voire de sévères frictions, entre le « Carré » à Nanterre et les militants alsaciens. Au début, le président du groupe frontiste au conseil régional, Patrick Binder, soutenait la fusion au nom du particularisme local. Mais cette attitude courageuse contrevenait le discours anti-décentralisateur de son parti. Il dut ensuite envisager l’abstention avant que le Politburo de la rue des Suisses exige un non catégorique. Fort heureusement, d’après de récents sondages, deux tiers des électeurs frontistes voteraient en faveur du oui. 

Cette attitude n’est pas surprenante, venant d’un parti dont la présidente condamne les langues régionales, veut proscrire dans la Constitution la moindre communauté charnelle (et pourquoi pas y inclure la prohibition de la gravitation et l’interdiction de la grippe ?), soutient la suppression des régions et maintient une perception obsolète de la géographie administrative hexagonale. Marine Le Pen confirme son virage radical-socialiste digne de Clemenceau. 

Ce positionnement très IIIe République est néanmoins paradoxal parce que depuis trois décennies, le F.N. réalise ses meilleurs résultats électoraux dans des territoires qui tentent vaille que vaille de préserver leurs singularités (Lorraine, Alsace, Franche-Comté, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Provence, Pays nissart…). Lors de la campagne présidentielle de 2012, Marine Le Pen ne s’y trompa point puisqu’en Corse, elle salua la spécificité de l’île. 

La présence de nombreux orphelins chevènementistes dans la direction du F.N. et du Rassemblement bleu marine accentue le tropisme parisien et francilien d’un parti qui s’est toujours défié du réveil des peuples vernaculaires enracinés. Plutôt que de combattre la fusion alsacienne ou de garder un silence préjudiciable sur l’impérieuse réunification normande, le F.N. aurait pu avec ses victoires législatives dans le Vaucluse et dans le Gard organiser un Front national des identités, des régions et de la colère populaire. Par souci de respectabilité médiatique et désir de se conformer aux oukases de la « rebellitude », cette formation politicienne préfère combattre une bonne initiative. C’est regrettable, car, en se focalisant sur ce référendum et sans disposer de conseillers compétents en territorialité, elle ne voit pas la montée en puissance – discrète – d’un autre projet en préparation, vraiment mortifère celui-ci : l’émergence programmée des métropoles et des pôles métropolitains destinés à remplacer à terme les départements et les régions. 

Face à cette nouvelle menace majeure, porteuse de lourds déséquilibres territoriaux, il est impératif de disposer d’une France des régions fortes. Il faut par conséquent voter et faire voter oui, le 7 avril prochain.

10:28 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 28 mars 2013

Hollande ne sera pas seul à France 2 ce soir !

Hollande3.png

Un comité d’accueil pour François Hollande jeudi à France 2 (7, esplanade Henri de France 75015 Paris).

Rendez-vous devant France Télévisions, dès 19 h 00, jeudi 29 mars, avant l’intervention de François Hollande sur France 2.

Prenez sifflets, mégaphones et trompettes car il faut prévoir de faire… beaucoup de bruit !

01:53 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 27 mars 2013

La journée de Jeune Bretagne s'est bien tenue malgré les menaces gauchistes...

20:17 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 26 mars 2013

Conférence de Gabriele Adinolfi et de Alain Soral à Nice le 10 mars dernier :

 

 

23:57 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 25 mars 2013

Au-delà de la manif anti-mariage gay, organisons la lutte contre le mondialisme !

A9393CA77DFAEE9ED7ACC9C692F0D0.jpg

 

Plus d’un million de Français, 1 million 400 000 selon les organisateurs, sont descendus dimanche dans les rues de Paris afin de manifester leur opposition à la loi Taubira accordant le droit au mariage pour les « couples » homosexuels. A peine quelques mois après son élection François Hollande a donc réussi le tour de force de mettre dans la rue une foule immense contre sa politique socialiste et mondialiste de destruction des valeurs qui sont celles de notre civilisation millénaire. Jamais un Président de la République française n’a été aussi vite déconsidéré aux yeux de notre peuple. A tel point que l’on peut aujourd’hui sérieusement s’interroger sur la légitimité du gouvernement socialiste.

Mais revenons à la manifestation de dimanche. L’immense succès de celle-ci amène à quelques réflexions. Tout d’abord, pour que les choses soient claires, considérons que les relations amoureuses, fussent-elles homosexuelles, sont l’affaire de chacun et que les jugements portés n’ont pas à entrer dans le débat actuel. L’homosexualité a toujours existé et existera toujours. On peut peut-être le déplorer, mais il en est ainsi. D’ailleurs, le problème n’est pas là.

Le vrai problème, c’est lorsque celle-ci commence à être facilitée, voire promotionnée, par le pouvoir en place comme c’est le cas en ce moment avec l’instauration programmée de cette parodie de mariage (que personne à part quelques agités ne demandait vraiment…) qui relève plus du ridicule absolu que d’autre chose.

Ce projet, qui tombe à pic pour masquer la faillite totale du gouvernement, relève en fait de la volonté de l’hyper-classe mondialiste, dont Hollande et sa clique ne sont que les larbins, de détruire les piliers de notre civilisation ancestrale au premier rang desquels figure la conception traditionnelle et logique de la famille. De plus, derrière le "mariage" homo se profile déjà la sordide "théorie du genre" dont, rappelons-le au passage, on doit au précédent gouvernement (Fillon) l'introduction à l'Ecole. Une fois les repères supprimés et les racines détruites, il sera encore plus aisé pour les tenants de la haute-finance apatride de manipuler notre peuple afin de le transformer en un troupeau docile de consommateurs faciles à exploiter.

Toutefois, les prétentions génocidaires des prétendus maîtres du monde se heurtent à la volonté populaire. La réussite de la riposte à la légalisation du « mariage » gay, et au-delà au droit à l’adoption, en est la preuve flagrante.

Cette riposte est avant tout une riposte politique, spirituelle et identitaire, elle ne doit pas se résumer au carnaval de bons sentiments « politiquement corrects » auquel nous avons eu droit dimanche après-midi.

Les manifestants attendaient autres choses que la diarrhée de lamentations larmoyantes déversée par les orateurs qui se sont succédés à la tribune, qu’il s’agisse des vieux barbons sur le retour de l’UMP ou des représentants d’associations gays dont la présence suscitait à elle seule la compassion des organisateurs, sans oublier les orphelins de toutes les couleurs venus des 4 coins de la planète pour se faire adopter en France, ou encore d’élus radicaux de gauches sans doute en indélicatesse avec Taubira, sans oublier l'indispensable trotskiste repenti de service…

Mais qu’importe, ne faisons pas les fines bouches. L’essentiel, c’est la réussite de cet immense rassemblement qui prouve à lui-seul que notre peuple, malgré des décennies d’anesthésie collective orchestrée par les différents pouvoirs, est encore capable de se réveiller lorsque son identité est menacée. Cela prouve que le combat que nous menons pour la renaissance d’une France française dans une Europe européenne est le bon combat. Nous donnons rendez-vous à celles et ceux qui veulent le mener à nos côtés dimanche 12 mai à 10 h 00 Place de la Madeleine à Paris pour la grande manifestation nationaliste et populaire contre le mondialisme.

 

Roland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

Membre du Bureau de la

Nouvelle Droite Populaire

 

 

Photos de la manif sur le site du Figaro cliquez là

02:58 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 24 mars 2013

Jeudi 28 mars, à Paris :

clan-reunion.jpg

09:25 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 23 mars 2013

ATTENTION : CHANGEMENT DU POINT DE RENDEZ-VOUS DE LA DROITE NATIONALE DIMANCHE...

manif 24 chgt.jpg

17:40 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 22 mars 2013

Nouveau point de rendez-vous du Parti de la France :

Manif%2024%20mars.jpg

19:51 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 18 mars 2013

Samedi 11 mai : Ve congrès nationaliste organisé à Villepreux par le Renouveau français

visuCN2013.jpg

17:57 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 16 mars 2013

Dimanche 24 mars, le Parti de la France sera présent...

559870_137629366414547_1669196577_n.jpg

12:20 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

A propos d'Anthony

bitmap-270x270.pngSerge Ayoub

Porte-parole de 3e Voie

Si la retenue et la décence nous interdisent de profiter d’un malheur pour essayer d’en faire notre promotion, nous comprenons l’inquiétude des camarades après l’agression du jeune Anthony, et leur désir d’avoir de ses nouvelles. Je peux comprendre le silence d’Anthony, le choc de la famille, leur refus de communiquer et je m’y plie. J’aurai compris la mauvaise foi des journalistes gauchistes de « Rue 89  » qui dénigrent jusqu’au sang des nôtres sur le bitume. Je me serai amusé de leurs déclarations fantaisistes affirmant sans rire qu’ils ont contacté tous les parents des Anthony de la région ! J’imagine le fichier secret des Anthony du monde entier détenu par ces mythomanes… Je souris de la révélation du retour au boulot d’un jeune homme qu’ils reconnaissent ne pas avoir contacté. Mais je comprends moins et n’admets plus que dans notre camp, toujours la même clique se serve de cet évènement pour encore, nous attaquer. Alors pour les amis et les salauds je vais expliquer ce que je sais : dans la nuit du 11 au 12 mars, Renaud m’annonce la sinistre nouvelle. Aussitôt je le contacte et lui demande confirmation du malheur. Il me renvoie vers le camarade d’infortune de cette soirée, un dénommé Greg. Ce dernier, agressé, lui aussi, avec Anthony me révèle qu’après s’être remis de ses commotions, est inquiet par le sang perdu d’Anthony, il contacte un ami commun qui lui annonce sa mort à l’hôpital. À plus de huit cent kilomètres de là, je demande que l’on contacte la compagne d’Anthony pour vérifier la mort du jeune homme, si cela est possible. On ne peut me reprocher d’avoir le tact de ne pas vouloir torturer plus la jeune fille. On me l’a dite en larmes, tout le monde le conçoit. Si je comprends l’amour, je ne peux m’imaginer qu’elle ment sciemment pour garder son Anthony près d’elle, loin de nous et des problèmes. Le reste n’est que bien normal, une police qui ne répond pas, des hôpitaux qui refusent d’en dire plus. A peine quelques heures plus tard et l’on apprend la bonne nouvelle de la bouche même de son camarade Greg. Il est est vivant, blessé, agressé mais vivant.

Les salauds douteront et la caravane passera. Le devoir nous intimait de nous associer publiquement à la douleur de sa famille. Notre mouvement travaille tous les jours pour notre cause, il n’a pas de temps a perdre en vaine publicité. De plus, tout le monde le sait, je ne suis pas adepte de la victimisation permanente, je n’ai pas le culte du martyr mais celui du héros.

En attendant de le voir ce 12 mai à la fête de Jeanne d’Arc parmi nous, je respecte la volonté de ses proches et me tais.

00:36 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 13 mars 2013

Un militant du mouvement 3e Voie lâchement agressé dans les Hautes-Pyrénées :

Le communiqué commun de la Nouvelle Droite Populaire et de Synthèse nationale :

Un militant de la section des Hautes-Pyrénées du mouvement solidariste 3e Voie, Anthony, a été lâchement agressé lundi dernier par une bande constituée d’une quinzaine de nervis. Vue la gravité des blessures, plusieurs coups de couteaux, ses proches craignaient le pire (cliquez là). Mais, fort heureusement, dans un communiqué publié aujourd'hui, la direction de 3e Voie nous donne des nouvelles plutôt rassurantes d’Anthony.

Ce type d'agressions sauvages semble se développer depuis quelques mois. Rappelons les incidents qui se sont produits le 11 novembre dernier à Paris aux alentours de la salle où se déroulait notre journée de Synthèse nationale (cliquez ici), les tentatives d'agressions à la sortie de la messe pour le repos de l’âme de José Antonio Primo de Rivera et de celle du Général Franco à côté de l’église St Nicolas du Chardonnet en novembre aussi, et, plus récemment, l’attaque contre la salle où se tenait, quelques heures plus tôt, la réunion annuelle des Amis de Rivarol. Cela commence à bien faire !

Le pouvoir socialo-mondialiste, en pleine déconfiture, semble renouer avec les minables recettes d’un temps que l'on imaginait révolu pour tenter de museler l’opposition nationaliste, à savoir l’utilisation des bandes armées ethniques ou/et gauchistes. Qu’il se souvienne que cette méthode lâche n’a pas marché dans le passé… Qu’il sache que celle-ci ne marchera pas mieux aujourd’hui. Les nationalistes représentent la seule alternative crédible au Système mondialiste. Rien ne fera cesser notre combat pour sauver notre peuple et pour la renaissance de la France et de l'Europe.

La Nouvelle Droite Populaire (cliquez là) et la revue Synthèse nationale expriment, suite à cette agression, leur solidarité militante à 3e Voie et souhaite un rapide rétablissement à son adhérent agressé.

 

bitmap-270x270.pngVoici le texte du communiqué de Serge Ayoub, au nom de 3e Voie, à propos de l’état de santé d’Anthony :

Nous avons appris de source officielle la bonne nouvelle à l’instant. Le jeune Anthony qui s’est fait agresser parce qu’il a le malheur d’aimer son pays et d’en être fier, Anthony qui s’est fait poignarder dans le dos par une bande de quinze lâches antifas a survécu à ses blessures. Les témoins horrifiés par l’importante flaque de sang l’ont cru mort. La joie de l’annonce de sa survie ne doit pas occulter l’agression avec arme qu’a subie notre camarade et je tiens dès à présent, à remercier personnellement toutes les personnes anonymes et militantes qui nous ont soutenues dans cette épreuve. Source cliquez là

 

Lire aussi : la réaction de Richard Roudier du Réseau identité cliquez ici

00:27 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 08 mars 2013

Occupation du siège des Fem'haines à Paris par des courageuses militantes du Renouveau français...

19:09 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Montpellier : la Ligue du Midi s'oppose à l'inauguration d'une statue de Mao...

12:07 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 28 février 2013

Lisez la presse nationale...

Presse libre !.jpg

..et les autres !

09:32 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 18 février 2013

Samedi 23 mars, près de Rennes, colloque de Jeune Bretagne :

affichecassesociale.png

09:36 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 15 février 2013

Lyon : 2 rendez-vous nationalistes samedi 16 février...

984556625.jpg

Renseignements inscriptions :

conference16fevrier@gmail.com

tumblr_mgq7ayFhxv1rnng97o1_500.jpg

MALGRÉ L'INCENDIE VOLONTAIRE DE LA SALLE QUI DEVAIT L'ACCUEILLIR, LE XVe FORUM DE LA NATION AURA BIEN LIEU, CE SAMEDI 16 FÉVRIER EN RÉGION LYONNAISE.

RENSEIGNEMENTS & INSCRIPTIONS : 06 61 52 22 53.

00:14 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 13 février 2013

C'était le 2 février à Paris, on en parle partout...

10:10 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 12 février 2013

Samedi prochain, à Paris :

6298892594_3d176ed17f_m.jpgUn communiqué d’André Chanclu, Président du Collectif France Russie :

Jeudi 7 février dernier un commando de nervis se réclamant des Pussy Riots a profané la statue située Place du Canada à Paris XVIe (photo).

Cette statue commémore le sacrifice des soldats et officiers du corps expéditionnaire russe venus combattre  aux côtés de l’armée française entre 1916 et 1918.

Le Collectif France Russie associé à l’Organisation NOVOPOLE appelle ceux qui souhaitent manifester leur colère face à cet acte indigne.

Un regroupement citoyen est prévu : samedi 16 février à 14 h.00 devant la statue Place du Canada avec une fleur.

Nous devons, malgré le silence pesant de médias indifférents à de tels actes lorsqu’ils touchent nos amis russes, montrer que nous n’avons pas l’indignation à géométrie variable en fonction des monuments mémoriels qui sont ainsi profanés.

NDLR SN : Situé place du Canada (Paris 8e), à proximité du Grand Palais, ce monument a été réalisé par l’artiste russe Vladimir Sourovtsev ; le texte suivant y est inscrit en français et en russe : "En 1916, à la demande des Alliés, la Russie envoya en France deux brigades spéciales du corps expéditionnaire russe. Plus de 20 000 hommes participèrent aux opérations militaires en Champagne. Plus de 5 000 d'entre eux, soldats et officiers russes, perdirent la vie sur les champs de bataille français".

18:19 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Commandez le badge "DISSOLUTION SOS-RACISME" et diffusez-le :

SN Badge dissolution SOS.jpg

Bulletin de commande : cliquez ici

10:27 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 11 février 2013

2e CONGRES DU PARTI DE LA FRANCE : CARL LANG REELU PRESIDENT DU PARTI

Congres-10.jpg

Le 2e Congrès du Parti de la France s'est déroulé avec succès à Enghien-les-Bains où près de 400 délégués venus de toutes les fédérations de France du PdF se sont retrouvés.

A près un mot d'accueil de Réjane Guidon, conseillère municipale d'Enghien-les-Bains et déléguée départementale du PdF pour le Val d'Oise, Christian Baeckeroot a présenté l'ordre du jour et donné la parole à la trésorière du PdF pour son rapport financier puis au Président sortant, Carl Lang, pour son rapport moral au nom du Bureau Politique. Tous deux ont été approuvés à l'unanimité.

S'en est suivit l'élection du Président après la présentation des 3 candidats en lice par le doyen du Bureau Politique sortant, Pierre Descaves. Carl Lang est très largement réélu.

Le Président réélu a fait la proposition à l'assemblée générale de valider l'élection des 67 candidats au Conseil national, cette mesure a été adoptée à l'unanimité (vous retrouverez sur le site du PdF la liste des membres du Conseil national très bientôt).

Après une table ronde consacrée aux élections municipales de 2014 animée par Thomas Joly, les membres du Conseil national se sont réunis pour élire les membres du nouveau Bureau Politique qui sont, par ordre alphabétique : Bernard Allain, Myriam Baeckeroot, Christian Baeckeroot, Michel Bayvet, Martial Bild, Michèle Carayon, Jean-Pierre Dellac, Jean-Marc Dénier, Aldric Derré, Pierre Descaves, Christophe Devillers, Jeanne Dumont, Jean-Claude Frappa, Réjane Guidon, Bruno Hirout, Roger Holeindre, Thomas Joly, Jean-Marie Lebraud, Martine Lehideux, Fernand Le Rachinel, Éliane Marco-Gimenez, Matthieu Mautin, Éric Pinel, Robert Ponge, Dominique Slabolepszy, Jean-Pierre Reveau, Valéry Van Batten, Jean Verdon.

Après un déjeuner libre, les participants ont pu assisté aux allocutions de Pierre Descaves sur la repentance gouvernementale, Bruno Hirout sur l’engagement de la jeunesse dans le combat national, Jeanne Dumont sur la défense de la vie, Christian Baeckeroot sur l’école et la formation professionnelle, Martine Lehideux sur la colonisation migratoire et l’islamisation de la France, Matthieu Mautin sur la sécurité et le retour à l’ordre public, Christophe Devillers sur la nécessité de l’implantation locale, Martial Bild sur la dénaturation du mariage et Roger Holeindre sur le réveil du sentiment patriotique. Vous pourrez retrouver toutes ces interventions en vidéo d'ici peu.

Après la présentation du nouveau Bureau Politique par Thomas Joly, Carl Lang a clôturé ce 2e Congrès par un discours détaillant le projet de reconquête nationale du Parti de la France que vous pourrez visionner sous peu.

Très motivés et ravis par cette journée politique et conviviale, les délégués du Parti de la France sont repartis les bras chargés d'affiches, de tracts et d'autocollants qui étaient à leur disposition.

A noter que la sécurité de la réunion était assurée par les membres du SEP dirigé par Jean-Pierre Dellac et la présence amicale à ce Congrès d'Yvan Bénédetti (Président de l'Œuvre Française), Jérôme Bourbon (directeur de Rivarol), Roland Hélie (directeur de Synthèse Nationale) et de Patrick Gofman (écrivain).

Congres-13.jpg

Lire le blog de Thomas Joly cliquez ici

Lire aussi Le nouveau NH cliquez là

14:15 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Synthèse nationale était invitée samedi au 2e congrès du Parti de la France :


Nous reviendrons sur cet événement très prochainement...

11:03 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 08 février 2013

RAPPEL : cette fin de semaine, 2e congrès national du Parti de la France à Enghien (Val d'Oise)...

Congres-PDF-9-fevrier-2012.jpg

Synthèse nationale sera présente avec un stand à ce congrès.

23:45 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 05 février 2013

2e congrès du Parti de la france : un grand entretien avec Thomas Joly, Secrétaire général du PdF, dans Rivarol de cette semaine...

P1020938.JPGEntretien publié dans le n°3079 de l'hebdomadaire Rivarol. Propos recueillis par Jérôme Bourbon.

Rivarol : Le Parti de la France organise son 2e congrès national le 9 février à Enghien-les-Bains trois ans après le premier. Pourquoi maintenant et quel sera l'ordre du jour de cette journée ?

Thomas Joly : Statutairement, le Parti de la France est tenu de se réunir en assemblée générale tous les 3 ans afin de renouveler ses instances dirigeantes, c'est-à-dire le Conseil national qui élit ensuite les membres du Bureau Politique et le Président, élu par les adhérents présents le jour du Congrès.

Les participants de ce second Congrès du PdF seront accueillis à partir de 10h à la salle des fêtes d’Enghien-les-Bains (18 avenue de ceinture). La mâtinée débutera par les rapports moral et financier du Président et de la trésorière du mouvement. Il sera ensuite procédé à l’élection du Président puis du Conseil national.

J’animerai ensuite une table ronde consacrée aux élections municipales de 2014 avec 4 de nos conseillers municipaux en exercice ; Réjane Guidon (Enghien-les-Bains), Myriam Baeckeroot (Conflans-Sainte-Honorine), Bernard Touchagues (Vernon), Christian Baeckeroot (Tourcoing).

A 12h30, les membres du Conseil national se réuniront pour élire les membres du Bureau Politique.

L’après-midi sera rythmée par un certain nombre d’interventions de cadres du PdF sur différentes thématiques : Pierre Descaves sur la repentance gouvernementale, Bruno Hirout sur l’engagement de la jeunesse dans le combat national, Jeanne Dumont sur la défense de la vie, Christian Baeckeroot sur l’école et la formation professionnelle, Martine Lehideux sur la colonisation migratoire et l’islamisation de la France, Matthieu Mautin sur la sécurité et le retour à l’ordre public, Christophe Devillers sur la nécessité de l’implantation locale, Éric Pinel sur l’écologie, Martial Bild sur la dénaturation du mariage et Roger Holeindre sur le réveil du sentiment patriotique.

Enfin, après la présentation du nouveau Bureau Politique, le Président élu du PdF clôturera le Congrès par un discours de politique générale.

A noter qu’il sera possible d’adhérer sur place, de se procurer du matériel de propagande (affiches, tracts, autocollants), que Rivarol et Synthèse nationale tiendront des stands et que Roger Holeindre, Pierre Descaves et Christophe Lacroix dédicaceront leurs ouvrages.

Des personnes non-adhérentes peuvent assister à ce Congrès mais elles doivent impérativement s’inscrire au préalable au 09.67.17.81.36 ou contact@parti-de-la-france.fr

Carl Lang sera candidat à sa succession. Pour quelles raisons ?

Même si la démarche du Parti de la France est collective, tout mouvement politique a besoin d’un chef qui fixe et détermine la ligne politique du mouvement. Fondateur du PdF, militant expérimenté de la droite nationale qui n’a jamais varié de discours ni transigé sur la défense de nos valeurs de civilisation, Carl Lang est le candidat naturel et légitime à la présidence de notre Parti. En outre, contrairement à la plupart des partis politiques, tout adhérent du PdF peut se présenter à la présidence du mouvement, ce qui évite les magouilles et l’opacité des parrainages comme ça se fait ailleurs.

Carl Lang n'a pu obtenir les 500 signatures à la présidentielle et l'union de la droite nationale n'a pas obtenu les scores nécessaires pour recevoir le financement public. Cela ne montre-t-il pas les limites de la voie électorale. Et y a-t-il vraiment un espace à droite de l'UMP et du FN ? La droite nationale et radicale ne connaît-elle pas une nouvelle traversée du désert du fait de la multiplicité de ses structures, de l'absence de fédérateur incontesté, de sa faible audience et de la concurrence médiatique et politique du Front mariniste ?

Malgré des efforts considérables pour les obtenir, l’Union de la Droite Nationale n’est pas parvenu à faire sauter le verrou ripoublicain des parrainages pour concourir à l’élection présidentielle. Vu la façon dont certain(e)s ont obtenu leurs parrainages, il apparaît désormais clairement que les candidats à l’élection présidentielle sont choisis en amont par le Système et que celui-ci ne désirait pas offrir la moindre tribune à un candidat de droite nationale qui ne fait pas dans le reniement politique ni la dédiabolisation médiatique.

Les résultats des élections législatives n’ont pas été à la hauteur de nos espérances, ce qui nous a empêchés d’accéder à une petite part de subvention publique (que les partis du Système se sont grassement partagés). On peut remarquer que des partis connus et complaisamment médiatisés comme Lutte Ouvrière et le NPA ne sont pas parvenus non plus à franchir le seuil électoral nécessaire pour prétendre à un financement public, nos candidats étant d’ailleurs presque chaque fois devant les leurs dans les circonscriptions où nous étions présents. Depuis que le scrutin législatif suit immédiatement la Présidentielle, les « petits » partis d’opposition sont fortement victimes de l’abstention de l’électorat protestataire. Mais nous ne regrettons absolument pas cette tentative car plus personne, à par nous, ne défend un véritable programme de droite nationale et de défense de notre civilisation. Même si elle a été peu entendue, il était nécessaire de proposer une alternative nationale et identitaire à nos compatriotes.

Le Parti de la France n’est évidemment pas dupe de l’illusion démocratique entretenue par nos gouvernants et leurs donneurs d’ordre. Mais nous estimons qu’il s’agit d’un moyen (et non d’une fin) qu’il ne faut pas négliger pour diffuser notre projet de reconquête nationale. La démarche du PdF s’inscrit en complémentarité des activités d’autres structures politiques ou associatives qui ont choisi d’autres modes d’action. Les opposer constitue un non-sens.

Je crois qu’au sein de la mouvance nationale ou nationaliste, il serait souhaitable que les bonnes volontés se focalisent sur ce qui nous rassemble plutôt que sur nos divergences. Même si une démarche commune doit être idéologiquement cohérente, je suis assez agacé et consterné par certains individus, bien souvent plus spectateurs qu’acteurs, qui ergotent sur tout, décrètent des fatwas excommunicatrices du haut de leur tour d’ivoire et utilisent toute leur énergie dans des conflits soit personnels, soit purement théoriques. Alors que la France n’est jamais descendue aussi bas et que la survie même du peuple français est en jeu, l’heure est à la mobilisation et non aux règlements de compte de cour de récréation.

Enfin, je ne souscris pas au culte de l’homme providentiel. Le nationalisme est une aventure collective et notre combat doit être avant tout celui de nos convictions, de la défense à travers les âges de la France éternelle.

Que pensez-vous des positions ambiguës voire illisibles du FN et de Marine Le Pen sur le mariage homosexuel et l'adoption par des invertis ? Confirmez-vous le fait que l'entourage de Marine Le Pen est en très grande partie composée d'homosexuels notoires et qu'il existe, comme le disent tant Minute que Holeindre et Eric Zemmour - qui compare le FN à ce qui se passe à Paris avec Delanoë où les invertis se recruteraient entre eux - un puissant lobby gay au FN ?

La direction du Front National, où les homosexuels sont désormais surreprésentés, semble avoir atteint le même niveau de décadence et de déconnection avec les Français que les « élites » de l’UMPS et de leur alliés. Rien d’étonnant donc à ce que Marine Le Pen, pressée par ses mignons de ne pas s’engager sur la dénaturation du mariage, ait choisi d’éluder cette question pourtant fondamentale mais dont elle n’a sans doute que faire, préférant les petits calculs électoralistes de boutiquière plutôt que défendre la famille et le droit naturel.

Aucun parti politique du Système n’a eu de position claire et unanime sur le mariage gay, ce qui est la démonstration éclatante du pourrissement des esprits de notre classe dirigeante et de ses faux-opposants, prêts à tous les reniements pour ne pas paraître « ringards » aux yeux des faiseurs d’opinion.

Pour revenir à la dévirilisation stupéfiante de la direction du néo-FN, j’ai un peu de mal à concevoir comment certaines personnes telles, par exemple, que son président d’honneur, parviennent à évoluer, sans avoir la nausée, au sein de cet aréopage improbable d’invertis, de francs macs et d’opportunistes sans scrupules.

Il n’y a vraiment plus rien à attendre du Front mariniste si ce n’est de berner l’électorat patriote afin de canaliser une légitime colère populaire en lui imposant une orientation dialectique laïco-républicaine qui fleure bon les loges maçonniques.

Comment expliquez-vous que malgré l'évolution de la ligne politique sur des questions essentielles Bruno Gollnisch reste au FN et qu'il sera candidat aux municipales et aux européennes de 2014 sous cette étiquette ?

C’est en effet assez inexplicable. D’ailleurs, un certain nombre de ses amis, déçus de sa soumission apparemment sans limites au clan Le Pen, nous rejoignent au Parti de la France. Je n’ose croire qu’il ne reste au Front familial que par intérêt personnel ou électoral. D’ailleurs ce serait un très mauvais calcul, car je doute fortement que Bruno Gollnisch soit en position éligible lors des prochaines élections européennes. Le sémillant vice-président du FN, Florian Philippot, lorgne sur la grande circonscription européenne Grand-Est où il s’est opportunément parachuté lors des élections législatives, causant moult remous au sein des militants locaux qui ont vu débouler cette caricature d’énarque arrogant sans qu’on leur ait demandé leur avis. Nul doute que ce sera l’occasion pour Marine Le Pen de porter l’estocade définitive à Bruno Gollnisch en lui préférant Philippot pour être tête de liste.

Bruno Gollnisch est un homme brillant, déterminé, aux convictions incontestables, qui a démontré qu’il n’était pas de ceux qui courbaient l’échine devant le politiquement correct, il a toute sa place au sein de la droite nationale non-reniée. Qu’il claque la porte de ce FN vidé de sa substance qui l’a mis au placard et l’utilise uniquement pour servir de caution nationale-catholique, nous l’accueillerons à bras ouverts.

Quelle est la ligne politique, les orientations majeures du Parti de la France et que compte-t-il pouvoir faire à l'avenir dans la mesure où il est totalement exclu des media et qu'il n'est pas connu du grand public ?

L’action politique du Parti de la France a vocation à s’inscrire dans la durée. Il ne s’agit pas de simplement participer aux différentes échéances électorales mais de mener un combat de civilisation. Il est hors de question de laisser le champ libre à une fausse droite qui n’a toujours fait qu’être à la remorque des socialo-communistes dans tous les domaines et à un Front National qui ne donne plus désormais que dans la démagogie gaucho-lepéniste.

Le Parti de la France s’oppose résolument à toutes les idéologies véhiculées par les différents partis de gauche et leurs corollaires : étatisme, collectivisme, socialisme, fiscalisme, communisme, internationalisme révolutionnaire ou subversif, marxisme, post-marxisme, social-démocratie, social-mondialisme. Toutes les gauches d’hier ou d’aujourd’hui ont toujours eu une obsession : détruire les identités culturelles et nationales, faire table rase du passé, de notre Histoire et de notre mémoire pour imposer un modèle égalitariste, citoyen, laïciste et mondialiste.

Nous proposons aux Français un projet de reconquête identitaire, culturelle, spirituelle, sociale, familiale, démographique, économique, budgétaire, sécuritaire, souverainiste et diplomatique.

Peu importe que ce discours déplaise à l’engeance médiatique qui boycotte notre mouvement depuis sa création ; malgré nos faibles moyens logistiques, humains et financiers, il est de notre devoir et de notre responsabilité de maintenir toujours vivace la flamme de la résistance nationale dans une perspective historique d’espérance, de reconquête et de renaissance.

NDLR SN : samedi prochain, nous serons heureux de vous recevoir sur le stand de Synthèse nationale au 2e congrès du Parti de la France.

19:39 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

André Chanclu nous présente sa nouvelle organisation : Novopole...

sans-titre.pngAndré Chanclu

Novopole cliquez ici

Notre société vit une période extrêmement troublée, le bipartisme à la mode anglo-saxonne est de plus en plus transparent tant le post-libéralisme a transformé les mouvements politiques qui se partagent le pouvoir en alternance en de vulgaires serviteurs d’une caste qui s’est érigée en directeur de conscience internationale. Les grandes idéologies qui ont marqué notre passé proche ont été vaincues (frontalement pour le fascisme et le nazisme et de manière déliquescente pour le socialisme et le communisme) par ce capitalisme qui s’est mué peu à peu en un post-libéralisme tentaculaire. Dans un tel contexte, ceux qui n’adhèrent pas à cette idéologie unipolaire triomphante et autoritaire et qui osent lutter n’ont pas énormément de choix, soit, ils essaient, ça et là, de rejoindre des groupes qui restent à la traîne de ce gigantesque rouleau compresseur qui ne leur laissera que de modestes miettes, ils affichent un républicanisme de façade pour avoir le droit à un strapontin si ils passent régulièrement sous les fourches caudines d’un politiquement correct devenu une réelle dictature de pensée, ceux-là, n’en doutons pas seront phagocytés par le système, d’autres persistent à promouvoir ce qu’on pourrait appeler des idéologies de perdants, ils sont, à nos yeux, déjà moribonds.

Au milieu de cet état des lieux peu réjouissant, il reste quand même une lueur d’espoir, des bribes de renouveau nous viennent de l’Est. La Russie éternelle nous offre aujourd’hui quelques raisons de croire que le salut viendra de ce vaste pays dirigé aujourd’hui par un chef hors du commun et qui a su préserver son peuple de l’hydre post-libérale. Un penseur russe nous a déjà montré la voie à suivre, Alexandre DOUGUINE nous rappelle que le processus d’élaboration de cette nouvelle idéologie qu’il nomme Quatrième Théorie (en référence aux trois premières : capitalisme, communisme et fascisme) ne pourra être l’oeuvre d’un seul individu, pas plus que celle d’un petit cercle. Nous avons décidé, ici, de prendre ce flambeau qui nous est tendu pour alimenter ce terreau idéologique.

Pour être cohérents avec notre besoin d’agir dans ce contexte, nous avons décidé de créer NOVOPOLE. Notre groupe sera libre car non inféodé, les clivages droite-gauche ne sont pas sérieux puisqu’ils défendent les mêmes intérêts et qu’ils agissent pour la même idéologie post-libérale. NOVOPOLE se veut un cercle de pensée libre totalement de ses choix et de ses orientations même si ceux-ci peuvent choquer, il sera souvent un aiguillon. Il se veut, avant tout un lieu de partage et de rencontre pour celles et ceux qui ont la même envie de faire progresser cette vague qui devra conduire à la destruction de ce système pernicieux unipolaire et porteur de guerres. Le premier pas qu’est ce blog devrait à moyen terme évoluer vers une structure plus étoffée et plus directe en terme d’actions tous azimuts. Déjà, animé par un groupe d’amis, il doit vite se transformer en une plate-forme de combat.

Nous attendons vos commentaires pour faire avancer nos idées.

18:58 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 04 février 2013

Actualisé : PLUS DE 800 MILITANTS NATIONALISTES DANS LES RUES DE PARIS CET APRES-MIDI POUR DIRE NON AU MONDIALISME ET A L'IMPERIALISME...

SAM_0399.JPG

 La tête de la manif arrivait Place du Panthéon alors que la queue était encore loin de la rue Soufflot (Photo P. Gofman L'écho parisien)

Très belle réussite pour la manifestation nationaliste unitaire, organisée à l'initiative de 3e Voie, qui s'est déroulée samedi après-midi dans le Quartier Latin. Plus de 800 personnes ont ainsi défilé sans incident du Carrefour Odéon jusqu'à la Place du Panthéon. Impécablement encadrée par le Service d'ordre des JNR (Jeunesses nationalistes révolutionnaires), cette manifestation avait reçu le soutien des associations nationalistes syriennes, des indépendantistes québécois, des militants wallons du mouvement Nation, ainsi que d'autres organisations européennes.

Nous reviendrons très prochainement sur cet événement considérable pour le mouvement nationaliste dans son ensemble. Félicitons-nous de la réussite et de l'entente harmonieuse qui s'est instaurée pendant l'organisation de ce rassemblement entre la Nouvelle Droite Populaire, Synthèse nationale, le GUD et 3e Voie.NDP défilé manif du 02022013.JPG

Tout de suite, nous vous proposons le texte de l'intervention de Roland Hélie, directeur de la revue Synthèse nationale et membre du Bureau de la NDP, prononcée face au Panthéon avant la dispersion de la manifestation :

Amis et camarades nationaux et nationalistes,

Dimanche 13 janvier dernier, c’est plus de 1 million de Français qui ont manifesté à Paris leur opposition à la loi Taubira qui prétend instaurer un « mariage pour tous ». Nous ne pouvons que nous réjouir du succès de cette manifestation.

Mais ces manifestants savent-ils qu’au-delà de cette parodie de mariage la principale menace qui pèse sur la conception traditionnelle de la famille à laquelle ils sont attachés est la politique mondialiste voulue par l’hyper-classe apatride qui prétend diriger le monde et dont Hollande et Taubira ne sont en réalité que les petits domestiques serviles.

Pour réaliser leur projet funeste de transformer la Terre en un vaste espace économique uniformisé dans lequel les identités, nationales, ethniques et sexuelles seraient broyées, les mondialistes s’acharnent à détruire tous les repères qui font la spécificité de chaque peuple. Notre conception européenne de la famille est donc, à leurs yeux, l’une des premières cibles à abattre. L’humanoïde idéal pour ces nouveaux maîtres du monde devra être un consommateur métissé, déculturé, déraciné et asexué. La promotion de la fumeuse théorie dite du « gender » allant dans ce sens.

Cependant les prétentions mortifères des mondialistes se heurtent de plus en plus aux réactions populaires. Partout dans le monde les peuples prennent conscience que leur existence est menacée. La gigantesque manifestation du 13 janvier peut être considérée comme l’un des premiers symptômes de ce réveil salvateur dans notre pays. Mais il faut aller plus loin.

Les Français n’ont plus rien à attendre des partis politiques de la pseudo droite ou de la gauche dogmatique qui se partagent le pouvoir depuis des décennies. Ils sont tous imprégnés par l’idéologie mondialiste. Ils portent tous une accablante part de responsabilité dans le désastre actuel.

Voilà pourquoi la Nouvelle Droite Populaire et Synthèse nationale ont répondus avec enthousiasme à l’appel à cette manifestation contre le mondialisme et l’impérialisme organisée, à l’initiative du mouvement 3e voie.

La NDP et Synthèse nationale se félicitent aussi de la participation à nos côtés de délégations de peuples en lutte pour sauver leur identité tels que nos frères québécois et wallons ou encore les Serbes et bien sûr les Syriens qui sont actuellement en première ligne face à une convergence d’intérêts entre les mondialistes et les islamistes.

Depuis des décennies on cherche à nous faire avaler, au nom de l’ultra-libéralisme, que l’avenir de l’humanité passe par la globalisation de l’économie et par la destruction des différences qui, jusqu’à présent, faisaient la richesse de la planète…

L’hyper-classe apatride qui a progressivement prit le pouvoir, au dépend de la souveraineté des peuples et des nations, veut créer un monde uniformisé dans lequel les humains ne seraient plus que des consommateurs dociles privés de toutes références identitaires. Cela pour le plus grand profit des multinationales et des financiers tels la Goldman & Sachs et autres riverains de Wall street

Partout où le mondialisme triomphe, partout les peuples subissent !

Toute la classe politique française porte une accablante part de responsabilité dans cette situation. Ils ont tous contribué, d’une manière ou d’une autre, au bradage de notre indépendance nationale, de notre économie industrielle et à l’anéantissement de notre civilisation européenne…

IL FAUT QUE CELA CHANGE !

A la domination mondiale de l’hyper-classe cosmopolite, nous opposons le réveil des peuples et des nations. Nous ne voulons plus que notre avenir soit dirigé par ceux qui ont conduit nos compatriotes à se retrouver de plus en plus nombreux au seuil de la misère.

La France et l’Europe sont fières de leur Histoire et de leur Civilisation. Elles en ont assez de la repentance permanente imposée par les pseudo-pouvoirs successifs et de l’humiliation qui en découle.

De plus, dès les années 70, au nom du profit immédiat, le patronat sans scrupule, soutenu par les syndicats marxistes à la recherche alors d’une « clientèle » qu’ils imaginaient facile à manipuler, nous a imposé sur notre sol une immigration incontrôlée qui engendre l’islamisation progressive de notre société.

Face au grand brassage des peuples, face à la destruction des nations, face aux prétentions criminelles des mondialistes nous répondons simplement en reprenant l’expression si chère à notre camarade Pierre Vial : UNE TERRE, UN PEUPLE !

Nous voulons une France française, dans une Europe européenne…

Nous voulons instaurer un Ordre nouveau, nationaliste, populaire, solidariste et identitaire, seul capable de redonner au peuple français et aux peuples d’Europe leur liberté, leur prospérité et leur dignité.

Voilà pourquoi nous appelons au réveil des identités et à la constitution d’un vaste front nationaliste et populaire antimondialiste capable d’incarner l’opposition réelle de nos peuples à la volonté hégémonique de l’hyper-classe apatride !

Voilà pourquoi, dès maintenant nous devons nous mobiliser en vue de la préparation et de la réussite de la grande manifestation nationaliste du dimanche 12 mai prochain, jour de Ste Jeanne d’Arc, à Paris pour leur montrer de la manière la plus massive et la plus resplendissante qui soit que le peuple français et les peuples d’Europe sont à nouveau debout.

Le tract distribué cet après-midi tout au long de la manif par les militants de la NDP cliquez ici 

Quelques photos de la manif :

3éme voie NDP 0202 drapeau blanc bleu rouge et photographes.JPG

Un immense drapeau français déployé au milieu du cortège.

23376_261654140634152_520566882_n.jpg

Le tête du cortège, les drapeau des délégations présentes.

NDP roland le 3éme de sa lignée.JPG

Derniers détails avant le départ de la manif.

67441_465837730144843_2087248114_n.png

Serge Ayoub, l'organisateur à qui on doit le succès de la manif.

NDP défilé manif 0202 station nnodéon.JPG

La banderole de la NDP et de Synthèse nationale

482614_465828556812427_1707629045_n.png

Le Panthéon à l'horizon...

374217_465836146811668_912548641_n.png

Notre Ami Hervé Van Laethem, responsable du mouvement identitaire wallon Nation.

540571_10151426720059704_1402264493_n.jpg

Le représentant des patriotes syriens lors de son discours très instructif sur la situation dans son pays.

000_Par7463405_0.jpg

Les Héros des Peuples sont immortels...

72937_465825233479426_386052245_n.png

Contre le mondialisme, contre l'islamisme :

France Europe Syrie, même combat !

Quelques échos sur la manif parus dans la presse sur le site de 3e Voie cliquez là

07:40 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 02 février 2013

ATTENTION : samedi 2 février , 14 h 00, rendez-vous à ODEON !

SN Manif 02 02 13 chgt.jpg

00:23 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 01 février 2013

Samedi prochain, 2 février à 14 h, Carrefour Odéon : l'union sacrée contre le mondialisme...

734240_467286566664904_1774325193_n.jpg

00:03 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 31 janvier 2013

Serge Ayoub, quelques jours avant la grande manifestation nationaliste unitaire contre le mondialisme du samedi 2 février à Paris, un entretien avec Franck Abed :

02:38 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook