Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 26 juin 2013

Hollande, Ayrault et Valls n'auront pas le plaisir de dissoudre Troisième voie et les JNR... C'EST DEJA FAIT !

images.jpg

 

Mardi en fin d’après-midi, au cours d’une conférence de presse qui s’est déroulée au Local, le fameux bar associatif non-conformiste parisien, Serge Ayoub, porte-parole du mouvement Troisième voie, entouré de son avocat, Maître Nicolas Gardères, et de Roland Hélie, directeur de la revue Synthèse nationale et co-fondateur du Collectif pour la défense des libertés publiques, a annoncé l’autodissolution de son mouvement et du service d’ordre de celui-ci, les JNR.

Il s’agit là d’un véritable pied de nez au gouvernement de la part de Serge Ayoub. En procédant de la sorte, cela, quelques heures avant le Conseil des ministres de mercredi matin à l’issue duquel devait être prononcée la dissolution de ces organisations, il ridiculise définitivement Hollande, Ayrault et autres Valls en les privant du plaisir de bâillonner eux-mêmes les organisations de la résistance nationaliste.

Pour Serge Ayoub et ses amis, cette mascarade a en effet suffisamment duré. Depuis le 5 juin dernier, date de l’agression par un commando de gauchistes de militants nationalistes à Paris, agression à la suite de laquelle un des agresseurs, Clément Méric, est accidentellement décédé, le gouvernement, la gauche, l’oligarchie mondialiste et leurs petits domestiques patentés d'extrême gauche ne cessent de vouloir inverser les rôles et de faire porter le chapeau de cette affaire à Troisième voie et aux JNR. Il est plus que temps d’arrêter de confondre les agresseurs et les agressés.

Au moment où les preuves de la culpabilité de Méric et sa bande s’accumulent, il faut que la peur change de camp. Ayrault, Valls  et consort ont perdu la main. Homme d’honneur, Serge Ayoub ne pouvait pas un moment imaginer que cette bande de minables puisse assassiner son organisation sans réagir. En les devançant, il prouve avec panache le mépris qu’inspire aux nationalistes de tels personnages.

Pour se consoler, les apprentis sorciers qui dirigent la France pourront toujours, si cela les amuse, dissoudre des mouvements qui n’existent plus… Cela aurait au moins le mérite de provoquer un éclat de rire général.

Troisième voie et les JNR se sont auto-dissous… mais le combat continue. Qu’on se le dise !

 

994158_491943764212741_1286845222_n.jpg

11:55 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 23 juin 2013

Malgré la menace de dissolution : Troisième voie ne baisse pas la tête...

1016783_270424406431064_1734258327_n.jpg

Dans plus de 300 villes et communes de France, les militants de Troisième voie collent 25 000 affiches cette fin de semaine...

Ici à Rennes :

100_1484.JPG

 100_1479.JPG

08:19 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 22 juin 2013

Lancement du Collectif pour la défense des libertés publiques

CDLP-21-6-13-a.JPG

Eric Miné, Richard Roudier et Roland Hélie

Vendredi après-midi s'est tenue dans le salon d'un grand hôtel parisien une conférence de presse afin de lancer le Collectif  pour la défense des libertés publiques. Richard Roudier, Président du Réseau Identités, Roland Hélie directeur de Synthèse nationale, et l'écrivain Eric Miné ont présenté les objectifs du collectif. Renaud Camus, auteur du livre Le grand remplacement, et Christian Vanneste, ancien député du Pas-de-Calais, et l'essayiste Guillaume Faye, ainsi que de nombreuses personnalités dont la liste sera publiée prochainement, ont d'ores et déjà apporté leur soutien à cette initiative.

Voici le texte du document distribué aux journalistes présents :  

"Au moment où des opposants à la loi Taubira, tel le jeune Nicolas, sont interpelés par centaines, au moment où l'on emprisonne des jeunes nationalistes, tels Estéban et l'un de ses camarades, qui ont eu le courage de se défendre face à une agression gauchiste, au moment où on interdit des manifestations, telle que celle prévue samedi prochain pour demander la dissolution de l'Assemblée nationale à Paris, au moment où le Conseil de Paris cherche à faire fermer le bar associatif non-conformiste "Le Local", au moment où le gouvernement s'apprête à dissoudre des organisations patriotiques telles Troisième Voie ou les JNR, il est plus que temps de réagir. C’est pour cela que vient de se créer le Collectif pour la défense des libertés publiques.

Ce qu’il est convenu d’appeler « l’affaire Méric », à savoir l’agression par un groupe gauchiste de jeunes patriotes rue Caumartin à Paris le 6 juin dernier, risque d’avoir comme conséquence la dissolution de plusieurs mouvements nationalistes (en l’occurrence Troisième Voie, les JNR et l’association qui gère le bar associatif non-conformiste Le Local). Il s’agit là d’un véritable scandale dans la mesure où aucune de ces organisations n’est directement, ou indirectement, impliquée dans cette affaire.

Les reproches faits à ces organisations relèvent plus de la fantaisie et du fantasme que d’autre chose. D’ailleurs, Serge Ayoub, au nom de Troisième Voie (rappelons que les JNR n’ont aucune existence administrative) vient de répondre points par points à chacune des accusations portées contre son mouvement.

En réalité, nous assistons à une dérive totalitaire du pouvoir qui cherche par n’importe quel moyen à sortir de la crise engendrée par son obstination à vouloir imposer la Loi Taubira sur la dénaturation du mariage. Cette « affaire Méric » est tombée à pic pour essayer de discréditer les forces d’opposition à sa politique désastreuse. Après avoir tenté plusieurs provocations et manipulations (démonstration des Femen lors du défilé antimondialiste du 12 mai à Paris, incidents violents volontairement provoqués au moment de la dispersion de la manif du 24 mai…) le pouvoir prétexte maintenant cette rixe qui a mal tourné pour tenter d’enrayer la contestation qui ne cesse de croitre. C’est inadmissible.

Le seul « hic » que le pouvoir n’avait pas prévu, c’est que les patriotes n’entendent pas se laisser réduire au silence sans réagir. Le Collectif pour la défense des libertés publiques qui vient de se créer à l’initiative de plusieurs personnalités et qui est animé par Richard Roudier, Président du Réseau identité et fondateur du CEPE (Comité d’entraide aux prisonniers européens) et Roland Hélie, directeur de la revue Synthèse nationale, coordonne toutes les ripostes qui seront nécessaires pour mettre à bas les prétentions liberticides du pouvoir.

En voulant détruire les organisations patriotiques le gouvernement ne fait que les renforcer. En jetant en prison des jeunes qui ne font que se défendre ou manifester, le gouvernement est en train de monter contre le Système qu’il est censé servir une partie de plus en plus importante de la jeunesse de France…"

SAM_0553.JPG

Devant la presse nationale et européenne

13:16 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Dimanche soir, dans la rue...

tumblr_moqmvzOSrb1rnng97o1_500.png

10:22 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 21 juin 2013

Conférence pour la défense des libertés publiques hier soir au Local...

conf local 20 06 2013.jpgMerci à tous d'être venus si nombreux jeudi soir à la conférence pour la défense des libertés publiques. Le Local était bondé et il y avait aussi du monde dans la rue de Javel.

Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, et Richard Roudier, Président du Réseau Identités, ont décortiqué l'affaire Méric et la forfaiture gouvernementale qui en découle. Ils ont appelé à amplifier le vaste mouvement de solidarité qui s'est créé pour soutenir Estéban et ses camarades. Déjà, plus de 700 personnes ont répondu à l'appel du CEPE, seul organisme autorisé à ramasser des dons pour soutenir les prisonniers politiques impliqués dans cette affaire. Enfin le Collectif pour la défense des Libertés publiques mobilise plusieurs avocats pour soutenir les mouvements 3e Voie et JNR que le pouvoir espère dissoudre...  Mais 3e Voie n'a pas encore dit son dernier mot.

"Face à la répression du système, face aux mensonges du gouvernement, CE SOIR, NOUS SOMMES TOUS DE 3e VOIE !"  s'est exclamé Roland Hélie en guise de conclusion de cette belle réunion. 

03:32 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 18 juin 2013

Thomas Joly (Parti de la France) sera candidat d'Union de la Droite nationale à Beauvais

Conf-presse-Beauvais-17-06-13.jpg

Hier, lors d'une conférence de presse à Beauvais, Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, a annoncé son désir de constituer une liste d'Union de la Droite Nationale dès le premier tour à Beauvais lors des élections municipales qui auront lieu en mars 2014. Déjà candidat en 2008 dans la ville-préfecture, Thomas Joly a précisé qu'il était ouvert à toute discussion, au-delà des querelles partisanes, pour établir une entente à la base, afin d'éviter la présence de deux listes de droite nationale à Beauvais. Il serait tout à fait irresponsable et contre-productif de la part du Front National de vouloir à tout prix faire cavalier seul afin de régler de vieilles rancoeurs personnelles.

Lire les articles dans la presse cliquez là

15:28 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Samedi 29 et dimanche 30 juin : c'est la fête de la Ligue du Midi

AFFICHE-NDP06.jpg

La fête de la ligue du midi se tiendra le samed 29 et le dimanche 30 juin prochain, en Cévennes.

Au programme : 
Samedi 29 juin : Veillée autour du feu, évocation de Dominique Venner, possibilité de camper sur place.
Dimanche 30 juin de 10h à 18h : Stands, allocution, livres, jeux, détente, cochon grillé, buvette.
Conférence : « les enjeux géostratégiques du conflit en Syrie » par Antoine Carceller.
Délégation de camarades italiens, provençaux, bretons …

Réservation obligatoire .
Paf : 12€
www.liguedumidi.com
BP 1 – 7114
30912 Nîmes cedex 2
04 34 40 41 29 / 06 83 25 36 10

Europe identité soutien la campagne "Justice pour Esteban" !

E_I-nouveau-300x300.jpg

Face à l’injustice d’état et au mensonge médiatique que subit le jeune Estéban : Europe identité annonce soutenir ce jeune européen lynché par la justice aux ordres de la caste bourgeoise et compte mener des actions de solidarité avec d’autres mouvements identitaires ou nationalistes afin que triomphe la vérité face à l’acharnement judiciaire pour délit d’opinion. 

Liberté pour Estéban !

01:40 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 16 juin 2013

Depuis samedi soir, partout en France, ça commence à bouger pour Esteban :

En Normandie :

1011768_605932319431053_709902746_n.jpg

A Lyon :

992860_606110509413234_71092348_n.jpg

12:17 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 12 juin 2013

Sur l'agression gauchiste de la rue Caumartin : un dossier réalisé par le Réseau France nationaliste :

983717_602572293100389_866278182_n.jpg

Sur l'affaire de la rue Caumartin, nous vous proposons la lecture du dossier de presse rassemblé par Thierry Maillard et son équipe et publié dans le nouveau numéro de Révolution européenne, bulletin du Réseau france nationaliste : cliquez ici

01:19 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 09 juin 2013

« Après tout, lorsque l’on a un Président de la République qui confond les Japonais et les Chinois, il ne faut pas s’étonner que le Premier ministre confonde les agresseurs et les agressés »…

esteban.jpg

12:49 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Contre les prétentions du gouvernement de dissoudre les JNR : conférence de presse samedi après-midi à Paris...

sans-titre.png

 

Samedi après-midi, au Local, une conférence de presse a été organisée en quelques heures pour répliquer à l’annonce faite, le matin même, par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault de vouloir procéder à la dissolution des Jeunesses nationalistes révolutionnaires.

Devant un important parterre de journalistes, tant de la presse télévisée que de la presse écrite ainsi que plusieurs radios, Serge Ayoub, porte-parole du mouvement Troisième Voie et fondateur, dans les années 80, des JNR, et Roland Hélie, directeur de la revue Synthèse nationale et membre du Bureau de la Nouvelle Droite Populaire, qui avait tenu à apporter son soutien aux JNR, ont dénoncé la grossière manœuvre liberticide du gouvernement.

D’emblée, Serge Ayoub a répondu aux prétentions de celui qui fait figure de Premier ministre de la France par un énorme éclat de rire montrant ainsi le mépris que les nationalistes et les solidaristes ont pour ce petit monsieur qui espère faire oublier la faillite de sa politique en s’auto-persuadant que les JNR seraient à l’origine de la mort du gauchiste Clément Méric.

La vérité c’est que  les vrais responsables de cette tragédie, ce sont ceux qui poussent certains jeunes crédules à agresser les militants patriotes ; ce sont ceux qui, en leur bourrant le crane avec des âneries telles que l’antifascisme, ont conduit des pauvres naïfs à s’engager dans des groupes ultra-violents tels que celui auquel appartenait Méric. Ces groupes ne sont que les bandes armées de l’hyper-classe mondialiste qui veut détruire les nations et les identités afin de les remplacer par un ensemble de consommateurs déracinés justes bons à enrichir les multinationales et qui a besoin de ce type de groupes pour combattre la résistance nationale qui, partout, s'organise. Voilà à quoi servait un Clément Méric.

Le pouvoir veut dissoudre les JNR alors que les JNR ne sont en rien responsables de ce qui s’est passé mercredi soir à Paris. Il s’acharne sur ce mouvement en le faisant passer pour un mouvement violent. Mais, que le pouvoir nous prouve en quoi les JNR sont violents. Lorsque l’on affirme de telles choses, il faut des preuves ! La violence, il faut la chercher ailleurs et Serge Ayoub a montré, documents à l’appui, le vrai visage de la bande à Méric, le soi-disant gentil étudiant idéaliste. Un groupe armé qui entend, selon ses dires, « tuer des fascistes ».

Depuis des mois ce groupe, intitulé Action antifasciste, multiplie les attaques contre la résistance nationale : en novembre ils ont tenté de manifester contre la 6e journée de Synthèse nationale ; toujours en novembre, ils ont aussi tenté d’agresser des personnes qui, dans le Ve arrondissement, venaient d’assister à une messe dite à la demande du Cercle franco-hispanique. Quelques semaines plus tard, ils ont attaqué des vendeurs de l’Action française à Paris, blessant sauvagement l’un d’entre eux ; puis ils ont essayé de s’en prendre à une réunion organisée par l’hebdomadaire Rivarol en février de cette année. Ajoutons à cela les multiples provocations pendant les manifs contre la loi Taubira. Et puis, il y a quelques jours, ils ont tenté de sacager l'Espace Tribann à Lille... La liste de leurs exactions est longue mais qu’importe puisque le Système a besoin d’eux. Et cela à tel point que, comble de ridicule, les députés toutes tendances confondues, du PC au FN, se sont crus obligés d’observer une minute de silence en mémoire d’une petite frappe qui se croyait sans doute encore à Stalingrad ou peut être sur les plages de Normandie… « Lorsqu’un mouvement ou un militant nationaliste, quelle que soit son appartenance, est attaqué, c’est toute la résistance nationale qui est attaquée » a rappelé le directeur de Synthèse nationale.

Aujourd'hui, « il est évident (...) que ceux qui ont voulu cette bagarre sont les nervis, les petits amis de Clément Méric », a déclaré Serge Ayoub, ajoutant : « Il y a un proverbe québécois qui dit « quand tu mets des claques, attends-toi à en recevoir ». Je crois que c'est l'épitaphe de ce Clément, qui a voulu faire l'intéressant ».

Alors, dans ces conditions, notre compassion ne va pas vers celui qui voulait faire la « guerre aux fascistes » et qui en a payé le triste prix. Notre compassion va vers Estéban, Katia et ceux qui sont encore en prison parce qu’ils ont été agressés par cette bande de larbins du Système et qu’ils se sont, en Européens dignes de ce nom, défendus.

Pour conclure cette conférence de presse, laissons le mot de la fin à Roland Hélie : « Après tout, lorsque l’on a un Président de la République qui confond les Japonais et les Chinois, il ne faut pas s’étonner que le Premier ministre confonde les agresseurs et les agressés »…

Film sur la conférence cliquez ici


12:49 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

JUSTICE POUR ESTEBAN !

576640_10201356542534231_408814786_n.jpg

Samedi soir : LE JUGE A REQUALIFIE L'INCULPATION D'ESTEBAN D'HOMICIDE VOLONTAIRE EN HOMICIDE INVOLONTAIRE !

Sur Facebook : en quelques heures la page Justice pour Estéban a reçu près de 5 000 soutiens cliquez ici

 

10:57 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le pouvoir veut dissoudre les JNR : samedi après-midi Serge Ayoub a répondu au pouvoir...

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Samedi après-midi, Serge Ayoub a tenu une conférence de presse pour remettre les choses à leur place. Roland Hélie, Directeur de Synthèse nationale et membre du bureau de la Nouvelle Droite Populaire, a apporté publiquement son soutien à Serge Ayoub et aux Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires.

Quand Manuel Gaz prend ses désirs pour des réalités :

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

01:31 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 30 mai 2013

DIMANCHE 16 JUIN : RETENEZ CETTE DATE...

923122_314987138634886_266431565_n.jpg

10:14 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 26 mai 2013

La manifestation de Civitas, soutenue par plusieurs mouvements nationalistes dont la NDP, a rassemblé plusieurs milliers de personnes...

4081851719.jpg

Les manifestants près de l'Opéra

IMG_8003.JPG

Alain Escada, Président de Civitas, en tête de cortège

IMG_8030.JPG

Carl Lang, Président du Parti de la France, et Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale et membre du Bureau national de la Nouvelle Droite populaire

IMG_8017.JPG

Pendant la manifestation, les militants ont distribué des milliers de tracts de Synthèse nationale précisant notre position cliquez ici

SN 2013 05 26 tract.jpg

23:31 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 25 mai 2013

Hommage à Dominique Venner des militants nationalistes de Paris ce matin devant la Cathédrale Notre-Dame...

DSC_9523-a2b3f.jpg

Ce samedi matin (cliquez ici), près de 150 militants nationalistes se sont retrouvés, malgré la présence dissuasive de nombreuses forces de police, au pied de la statue de Charlemagne, symbole de l'Europe combattante, sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris où mardi dernier Dominique Venner s'est sacrifié pour réveiller notre peuple.

Christian Van den Bruck, de la bannière francilienne de Terre et peuple, Francis Bergeron, écrivain et journaliste, et Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, ont pris la parole afin d'évoquer le sens militant de l'acte ultime de Venner, à savoir la nécessité d’amplifier le combat pour sauver notre civilisation plus menacée que jamais.

Après avoir observé une minute de silence, les participants ont répondu à l’unisson à l’évocation du nom de Dominique Venner : PRESENT !

Photo Le nouveau NH cliquez ici

19:35 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le Printemps français a manifesté vendredi soir devant le siège du Grand Orient :

19:32 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

DIMANCHE 26 MAI : TOUS DANS LA RUE !

sn 26 mai.jpg

18:45 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Samedi, 10 h 30, devant Notre-Dame de Paris : hommage militant à Dominique Venner

d venner.jpg

09:50 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Nationalistes européens...

images.jpgJean-Marc Brissaud

Au cœur même de cette Lutèce chère à l’empereur Julien, dans un monde qui n’avait su étancher sa soif d’absolu, il a vécu comme un Spartiate et est mort comme un Romain. On a tant écrit, depuis lors, sur le geste héroïque de Dominique Venner que je n’ose y ajouter. Juste un témoignage.

En 1962, les jeunes gens de ma génération désespéraient de la France. Nous refusions désormais d’intégrer le peloton lors de nos services militaires dans une armée dont nous dénions aux officiers toute légitimité à nous commander. Nous montrions de la répugnance à saluer le drapeau français et à chanter la Marseillaise : deux symboles de l’abandon de notre Algérie par nos aînés. Il nous aura fallu vingt ans et la rencontre de Jean-Marie Le Pen pour de nouveau chanter l’hymne national. A ce dernier nous préférions à tout prendre entonner Les Lansquenets.

À nous qui ne croyions plus en rien, qui n’espérions plus rien, qui désespérions de notre jeunesse, il nous a donné, à cette époque, Pour une critique positive, d’abord, puis la collection des Europe Action. Précieux viatiques ! Nous avons, depuis, aimé et apprécié ce qu’il a écrit : ses livres et ses revues. Mais ce que lui, et d’autres d’ailleurs, ont accompli à ce moment-là fut décisif. Ce que nous lisions dans ses écrits, dans Europe Action, dans Les Cahiers Universitaires, fit de nous des nationalistes européens, oxymore (le mot n’était pas alors à la mode) qui orienta tout notre engagement politique futur.

Nous avions communié dans la défaite de Diên Biên Phu, écouté les récits de jungles et de rizières, nous avions rêvé du soleil algérien, des combats dans les djebels, et de Cette haine qui ressemble à l’amour… Certains mêmes rêvaient d’une autre Afrique, Au pays des lions fidèles. Il nous montra Sparte et Rome. Soudain, Lisbonne et Budapest étaient plus près de Paris que Saigon et Alger. Comme le disait un auteur que nous n’avions pas encore lu, nous pensions « en terme de continent ». L’empire n’était plus au sud mais au nord. Nous avions retrouvé un but, un espoir, un combat : celui de notre plus longue mémoire… Et nous n’allions pas nous arrêter en si bon chemin, Nietzsche et Evola devinrent nos compagnons de route. Ernst Jünger et beaucoup d’autres, aussi.

Certes, beaucoup de ceux que nous étions alors ont empruntés des voies différentes. Il cessa le combat politique. Il nous léga l’amour de la grande Europe, l’Europe impériale de nos rêves.

Et voilà, que le geste tragique qu’a accompli notre camarade va donner à une autre génération, le désir de croire, d’espérer, de combattre… Pour la France d’abord mais, nous l’espérons, demain, pour et avec l’Europe.

Nous avions eu Drieu parmi nous, ils auront « Venner parmi nous »… Grâce à lui, ni eux ni nous, ne sommes désormais plus seuls « au milieu des ruines » !

09:41 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 22 mai 2013

Pour saluer Dominique Venner

Dominique Venner-.png

La grandeur a un nom. Elle s’appelle Dominique Venner.

Par sa vie et par sa mort, cet homme exceptionnel nous laisse un message qui sonne en nos âmes comme un tocsin. Il nous appelle à nous tenir debout, quoi qu’il arrive. A regarder le destin en face, comme ces héros homériques qui étaient pour lui une source d’inspiration permanente.

Homme d’une grande pudeur, comme le sont les âmes fortes, il était habité par un puissant idéal qu’il fallait savoir décrypter derrière ses textes inspirés, ses paroles toujours mesurées au plus juste, voire ses silences. Mais le mince sourire qui éclairait parfois son visage était, pour les initiés, le signe d’une intense jubilation.

Le chemin sans lui, pourrait paraître bien terne car il était porteur d’une flamme qui irradiait. Mais la meilleure façon de lui être fidèle est de continuer le chemin qu’il a, inlassablement, tracé, lui qui avait fait de la fidélité sa règle de vie. Essayons d’être dignes de lui.

Pierre Vial

15:50 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

LE TESTAMENT D'UN EUROPEEN :

4-AVRIL-2013.jpg

Dominique Venner, 21 mai 2013

Je suis sain de corps et d’esprit, et suis comblé d’amour par ma femme et mes enfants. J’aime la vie et n’attend rien au-delà, sinon la perpétuation de ma race et de mon esprit. Pourtant, au soir de cette vie, devant des périls immenses pour ma patrie française et européenne, je me sens le devoir d’agir tant que j’en ai encore la force. Je crois nécessaire de me sacrifier pour rompre la léthargie qui nous accable. J’offre ce qui me reste de vie dans une intention de protestation et de fondation. Je choisis un lieu hautement symbolique, la cathédrale Notre Dame de Paris que je respecte et admire, elle qui fut édifiée par le génie de mes aïeux sur des lieux de cultes plus anciens, rappelant nos origines immémoriales.


Alors que tant d’hommes se font les esclaves de leur vie, mon geste incarne une éthique de la volonté. Je me donne la mort afin de réveiller les consciences assoupies. Je m’insurge contre la fatalité. Je m’insurge contre les poisons de l’âme et contre les désirs individuels envahissants qui détruisent nos ancrages identitaires et notamment la famille, socle intime de notre civilisation multimillénaire. Alors que je défends l’identité de tous les peuples chez eux, je m’insurge aussi contre le crime visant au remplacement de nos populations.


Le discours dominant ne pouvant sortit de ses ambiguïtés toxiques, il appartient aux Européens d’en tirer les conséquences. A défaut de posséder une religion identitaire à laquelle nous amarrer, nous avons en partage depuis Homère une mémoire propre, dépôt de toutes les valeurs sur lesquelles refonder notre future renaissance en rupture avec la métaphysique de l’illimité, source néfaste de toutes les dérives modernes.


Je demande pardon par avance à tous ceux que ma mort fera souffrir, et d’abord à ma femme, à mes enfants et petits-enfants, ainsi qu’à mes amis et fidèles. Mais, une fois estompé le choc de la douleur, je ne doute pas que les uns et les autres comprendront le sens de mon geste et transcenderont leur peine en fierté. Je souhaite que ceux-là se concertent pour durer. Ils trouveront dans mes écrits récents la préfiguration et l’explication de mon geste.

Source 3e Voie

08:06 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 21 mai 2013

Strasbourg : Jean-Louis Wehr, candidat historique du FN, écrit à Jean-Marie Le Pen...

imagesCA2UM019.jpg

Jean-Louis Wehr est un combattant. Ce jeune strasbourgeois âgé de 90 ans a toujours lutté. Il développa une importante entreprise de verrerie, fonda ou dirigea de multiples associations dans les domaines les plus divers : l’aviation, le golf, la gestion du 1% des employeurs, etc… Il fut aussi conseiller municipal et conseiller de la Communauté urbaine de Strasbourg, sous l’étiquette Front national. Et puis, et puis, ses amis connaissent son étonnant talent pour la chanson et la poésie. Il sait réciter des dizaines de fables de La Fontaine, mais aussi des poèmes de Leconte de l’Isle, qu’il adapte parfois, en vrai chansonnier, aux circonstances politiques contemporaines… Voilà ce qu’écrit cet ami de Jean-Marie Le Pen : C’est un appel à l’unité du camp national. Il pense dans ce texte à ses petits-enfants. Lisons-le.

« Depuis 40 ans, jour après jour, notre patrie va vers sa disparition, avec sa civilisation et ses mœurs. Nous sommes arrivés au point de rupture, mais les Français commencent à prendre conscience de l’abîme dans lequel notre France descend de plus en plus. Le 13 janvier plus d’un million de personnes malgré la météo et  en payant de leurs poches leur déplacement sont  allées à Paris manifester contre le mariage pour tous. Il faut profiter de cette révolte pour la compléter et l’amplifier pour les élections futures. Je préconise de créer une association qui se situerait au-dessus des partis politiques pour laquelle tous ceux qui veulent redresser notre pays pourront voter lors des élections prochaines. Nous élirons alors une majorité qui est  aujourd’hui divisée, et qui changera l’avenir de la France. Ayons la foi de croire en nous, dans le cadre d’une  nation revenue à ses valeurs occidentales, avec  une morale et une autorité retrouvée. Nous irons certes dans le sens contraire de la route suivie depuis Mitterrand.

Proposition : des mesures sur lesquelles les candidats devraient s’engager .

SECURITE : autorisation aux policiers de se servir de leurs armes. Rétablir la double peine. Rétablir la loi dans les quartiers difficiles.  Rétablir la peine de mort pour certains crimes.

FRONTIERES : rétablir le contrôle de frontières tant pour les personnes que pour les importations de marchandise, qui devront être taxées. Arrêter l’afflux des étrangers.

ECONOMIE : supprimer les subventions aux journaux, aux associations et à l’industrie. Diminuer les charges des entreprises.  Supprimer les 1% du chiffre d’affaires d’EDF, donnés aux syndicats.

EDUCATION ET JUSTICE : soutenir les familles nombreuses françaises. Reformer l’école et l’Université pour donner aux élèves et étudiants une formation tant morale qu’intellectuelle. Réduire le nombre de lois. Rénover la fiscalité. Mettre fin au laxisme des juges. »

Jean-Louis Wehr a une priorité : sauver la France. Il oeuvre pour la constitution d'une liste unitaire dans la capitale alsacienne lors des municipales de mars 2014.

10:07 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 17 mai 2013

Paris, dimanche 12 mai, les nationalistes rassemblés derrière l'Union sacrée des patriotes étaient dans la rue...

21:47 Publié dans Combat nationaliste et identitaire, TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le 26 mai, pas seulement contre la loi Taubira...

2233435186_3.jpg

 

Alain Escada

Président de Civitas cliquez ici

Le 26 mai, il s'agira de manifester, une fois de plus, pour défendre le mariage, la famille et la France catholique. Car il faut bien se rendre compte que le mariage entre personnes de même sexe n'est que la première étape d'un plan que le gouvernement a déjà rendu public dans des documents officiels qu'hélas personne ne lit. La suite ?

-La légalisation de ce qu'on appelle pudiquement la procréation médicalement assistée puis la gestation pour autrui (plusieurs actuels ministres avaient signé dès 2010 un manifeste en faveur d'un tel projet) qui consiste en réalité à louer les ventres des femmes et à pratiquer la marchandisation de l'être humain pour permettre à des duos homosexuels, par définition stériles, de pouvoir acheter des enfants et s'en prétendre les parents.

Mais le "Programme d'actions gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre" va bien plus loin ! Et annonce :

- L'introduction dès l'école maternelle de programmes banalisant l'homosexualité et la théorie du gender. Pour rappel, selon cette absurde théorie du gender, ce n'est pas la réalité anatomique et biologique qui fait de vous un homme ou une femme mais seulement ce qui se passe dans votre cerveau, si bien qu'au nom de la soi-disant liberté sacralisée jusqu'à la folie, vous seriez en droit si cela vous chante de vous proclamer homme les jours pairs et femme les jours impairs ! Des représentants du lobby homosexuel seront chargés par le ministère de l'éducation nationale de marteler ces théories contre-nature dès la plus petite enfance.

Des crèches ont déjà été inaugurées dans ce but afin d'encourager les petits garçons à jouer avec des jouets de petites filles et inversément.

- Le formatage de l'opinion sera organisé à travers des formations professionnelles obligatoires pour les enseignants, le personnel médical, les services sociaux, les forces de l'ordre, la magistrature,..., formations destinées à imposer la soumission au lobby homosexuel et à la théorie du gender.

- Un organisme va être créé afin de traquer ceux qui pensent mal et les faire traduire en justice. Les représentants du lobby homosexuel siègeront parmi la direction de ce nouvel organisme.

- La critique du lobby homosexuel et la critique de la théorie du gender vont être inscrites dans le code pénal comme des discriminations condamnables et seront criminalisées.

- Les employeurs devront prouver qu'ils ne pratiquent aucune discrimination à l'embauche sur base de l'orientation sexuelle. Ce qui dans la pratique équivaut à mettre en place un système de quota de personnel homosexuel/bisexuel/transexuel pour éviter d'être suspect.

- Le fait de conseiller à un homosexuel de se corriger sera considéré comme une attitude sectaire.

- Les nouveaux immigrés se déclarant homosexuels et discriminés pour cette raison dans leur pays d'origine pourront s'établir en France.

- L'histoire du lobby homosexuel sera valorisée par le ministère de la culture.

- Les ambassadeurs français soutiendront le lobby homosexuel dans le pays dans lequel ils sont affectés.

Même les formations du BAFA et du BAFD devront inclure ces thématiques. Et les associations familiales, pour être jugées représentatives, devront compter des "familles homoparentales". Jusqu'en dans les moindres détails, tout est imaginé pour subvertir l'ensemble de la société, particulièrement dès le plus jeune âge. La sénatrice socialiste Laurence Rossignol a d'ailleurs déclaré à la télévision (5 avril, France 2, émission Ce soir ou jamais) : "Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents, ils appartiennent à l'Etat".Une déclaration qu'il faut également relier à l'intention de Vincent Peillon d'imposer des cours de morale laïque dans tous les établissements scolaires. Car la haine de la famille a pour corollaire la haine de la religion.

Tout cela reflète un authentique totalitarisme. Allons-nous assister à cela sans réagir alors que nous sommes avertis de la perversion de ce projet gouvernemental ? Ce serait impensable !

Par le passé, des lois votées ont néanmoins été bloquées par la détermination populaire. L'enjeu civilisationnel rend notre détermination indispensable et oblige à refuser toute concession.

C'est pourquoi CIVITAS convie tous les défenseurs de la Famille lucides à manifester le 26 mai prochain avec un message clair et une attitude résolue. Il n'y a pas d'exemple d'un gouvernement qui cède devant une foule festive. Seule la ferme détermination d'une foule peut faire reculer un monde politique en perpétuelle quête de réélection.

10:00 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 16 mai 2013

Bordeaux, samedi 1er juin, 21 h 00 :

943671_499661893423084_463836827_n.jpg

19:42 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Montpellier : Cohn Bendit n'était pas le bienvenu !

08:10 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 15 mai 2013

Solidarité des Français a fêté ses 10 ans...

Il y a quelques semaines, l'association Solidarité des Français présidée par Odile Bonnivard, a fêté ses 10 ans. A cette occasion un banquet était organisé à Paris. Plus d'une centaines de convives étaient présents. Beaucoup de démunis bien sûr, mais aussi des amis de l'association venus témoignés de leur soutien à cette belle initiative. La réussite de cette sympathique réunion prouve à elle seule que le travail réalisé par les animateurs de SDF est plus que remarquable.

En effet, malgré l'adversité et les difficultés matérielles, SDF a toujours été, depuis l'hiver 2003, au rendez-vous avec ceux des nôtres qui sont dans le besoin. L'équipe de bénévoles qui entoure Odile et Roger Bonnivard fait preuve d'une parfaite abnégation et démontre ainsi que le mot "solidarité" n'est pas seulement qu'un mot qui donne bonne conscience mais surtout un acte qui peut redonner l'espoir à ceux qui l'on perdu. Nous sommes, avec SDF, aux antipodes des bavardages des adeptes de la charité patentée.

Soutenir SDF est un devoir pour les patriotes. Nul ne sait de quoi demain sera fait. Aidons les nôtres avant les autres...

Roland Hélie

Solidarité des Français : cliquez ici

Prochain rendez-vous de SDF : Lundi 27 mai sur l'esplanade de la Gare Montparnasse à 20 h 00.

08:57 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Samedi dernier, Carl Lang était invité au congrès du Renouveau français :


08:16 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook