Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 04 septembre 2017

Samedi dernier, Riposte laïque a fêté ses 10 ans à Rungis

CT10ansRL.jpg

Source Riposte laïque cliquez ici

Cela faisait un an et demi que les animateurs de Riposte Laïque cherchaient la bonne formule pour réussir au mieux la célébration des 10 ans de notre journal. Et finalement, ce fut Rungis, espace Jean Monnet, avec les sympathiques Nancy et Thierry, qui fut choisi, une fois encore.

Cela fait un an qu’ils réfléchissaient à la meilleure formule pour bien réussir cette fête. Ils avaient décidé d’organiser une journée complète, avec une matinée rappelant les grands moments de l’histoire de RL, un repas alsacien le midi, et des intervenants de qualité l’après-midi.

Pas de fête sans un gâteau, des bougies et du champagne.

Naturellement, pour réussir un tel événement, il faut une alchimie parfaite. Trouver un spécialiste de l’événementiel, capable d’assurer le son et l’image. Depuis des années, nous travaillons avec Jérôme, et nous n’avons jamais eu de souci.

Trouver le bon client pour assurer le repas du midi. Nous avons fait connaissance avec Patrick et ses enfants, qui, venus de Mulhouse, nous ont donné toute satisfaction, et ont fait face à la préparation de 320 repas, entre 12 heures et 14 heures.

Trouver des copains qui tiennent le bar. Sous la houlette de la cheftaine Anne, huit militants de Résistance républicaine feront face à la demande d’apéritifs, de vins blancs, de vins rouges, de bière, d’eau gazeuse ou plate, de jus d’orange… mais priveront le public de Coca Cola : question d’éthique !

Trouver d’autres copains qui tiennent la table de Riposte Laïque, et vendent nos livres. Grâce à Danielle, plus de 100 livres, figurant parmi les 17 publications des éditions RL, partiront dans la journée. Gros succès du livre « A Mort le flic », de Sébastien Jallamion, dont tous les ouvrages disponibles partiront dans la journée.

Trouver un bon pâtissier, capable de confectionner un gâteau de 1,20 mètre au carré, et 320 parts. Le tout agrémenté de 100 bouteilles de champagne, servies par l’équipe du bar.

Trouver un bon service de sécurité. Là encore, depuis des années, nous avons pris l’habitude de travailler avec Gilles et Eric, qui, de manière complémentaire, assurent la protection des organisateurs, et des participants. En cette période où les « déséquilibrés » s’agitent quelque peu, il fallait prendre toutes les précautions, et elles furent prises.

Une fois tous ces ingrédients réunis, il fallait rassembler des amis, à qui nous pouvions proposer des tables. TV-Libertés, Présent, Synthèse Nationale, Philippe Randa, le Parti de la France, le Siel, le Parti des Libertés, Isabelle James, Résistance républicaine commandèrent des tables où ils déposèrent leur matériel, que cela soit des livres ou des tracts et affiches.

Et surtout avoir des animateurs capables de réagir à tout événement qui pourrait perturber l’initiative, ou de faire face à tout imprévu. Nous les avions.

Ensuite, savoir réunir un animateur capable de maîtriser le temps, et d’avoir les mots qu’il fallait pour présenter les intervenants.

Enfin, des invités de qualité capables de captiver l’auditoire, avec des partitions différentes, mais complémentaires. Nous les avions choisis, et fort bien.

Il fallait enfin un bon reporter, pour que l’ensemble des lecteurs de Riposte Laïque, de France, de Navarre et du monde entier, puissent prendre connaissance au plus vite de l’ensemble des interventions. Grâce à nos amis de TV-Patriotes, le samedi, à 23 h 30, 28 vidéos de la journée étaient disponibles.

La matinée fut parfaitement réussie. Fanny Truchelut, Pascal Hilout, Maurice Vidal (quel formidable orateur !), Danielle Borer, Ghislaine Dumesnil, Guy Sebag, président de Riposte Laïque Suisse, Maxime Lepante (par vidéo) se succédèrent à la tribune, respectant parfaitement les temps de parole. A midi, Pierre Cassen qui, comme d’habitude, jouait le rôle d’animateur, après avoir rendu hommage à Brigitte Bré Bayle, qui fonda RL avec lui, et à nos contributeurs disparus, put inviter chacun à passer à table, et se tenir prêt, à 14 heures, pour reprendre les travaux.

Pendant une pause où tout se déroula pour le mieux, entre l’achat des livres, le bar et le repas, nos lecteurs purent faire connaissance de quelques plumes célèbres de Riposte Laïque, comme Josiane Filio ou Gérard Brazon. D’autres contributeurs ponctuels se présentèrent, et il fut agréable de mettre un visage sur un nom. Puis on passa à l’après-midi. Tout se déroula parfaitement. Christine Tasin fut la première intervenante, permettant, par son dynamisme, de lancer la deuxième partie de la journée sur de bonnes bases. Et tout s’enchaîna merveilleusement bien. Oskar Freysinger (qui envoya un message lu par Danielle Borer), l’invité surprise, Serge Federbusch, Karim Ouchikh, Jean-Yves Le Gallou, Richard Roudier, Sébastien Jallamion (par vidéo), René Marchand, Carl Lang, Fabien Engelmann(message de soutien), Tatiana Festerling (par vidéo), Renaud Camus, Emmanuelle et Robert Ménard (par vidéo) et Frédéric Pichon se succédèrent à la tribune. Avant de conclure, Pierre lut un message amical du Général Martinez.

Puis il conclut, en 20 minutes qui marquèrent fortement les esprits.

Riposte Laïque avait promis que les participants repartiraient avec un meilleur moral qu’en arrivant. Pierre fit tout pour cela, sans masquer la gravité de la situation dramatique que nous vivons. Mais, loin de se résigner à une défaite que beaucoup annoncent inéluctable, il sut, par un discours très combatif, certains diraient guerrier, redonner espoir à l’ensemble des participants, qui occupaient une salle pleine à craquer.

Le moins qu’on puisse dire est qu’il ne parla pas la langue de bois. Il appela les Français à rejoindre une Résistance organisée, déterminée, efficace, et expliqua qu’un grain de sable pouvait changer le cours de l’Histoire. Il encouragea les participants à prendre contact avec le stand de Résistance républicaine, et les invita à prendre les 20.000 premiers tracts de combat que RL et RR avaient mis à la disposition des spectateurs. Ils partirent tous comme des petits pains.

Puis ce fut le moment de savourer le gâteau, et de faire leur fête aux cent bouteilles de champagne qui attendaient les convives. Bien sûr, chacun poussa la chansonnette « Joyeux anniversaire Riposte » avant de savourer le gâteau et le champagne.

A 20 heures, après de nombreuses rencontres et conversations amicales, chacun repartit dans ses foyers (beaucoup avaient fait des centaines de kilomètre pour être présents). Les plus courageux se retrouvèrent avec quelques animateurs de Riposte Laïque (pourtant épuisés) de manière improvisée, dans un restaurant de Rungis.

Chacun avait eu conscience d’avoir participé à une formidable journée, inoubliable, organisée à la perfection, grâce à une équipe d’animation exceptionnelle. Un sans-faute, une réussite exceptionnelle, qui dépassa toutes nos espérances. L’initiative qu’il fallait pour redonner le moral à nombre de compatriotes désabusés, voire désespérés, par l’évolution de la France, l’invasion migratoire qui la frappe, et l’islamisation qui la guette.

Comment oublier la formidable vidéo de Tatjana Festerling, et ses passages forts sur les protégés et les non-protégés, sans oublier la tirade sur « Coupables ».

Demain, nous vous présenterons le fameux tract, que nous allons faire retirer à des dizaines de milliers d’exemplaires.

Nous vous raconterons également en détail comment nous demandâmes à notre service d’ordre d’expulser deux journalistes de Street Press qui avaient cru nous piéger, en s’inscrivant, et en venant avec des magnétophones cachés dans leurs sacs.

Nous reviendrons aussi, avec le recul nécessaire, sur cette journée que personne n’oubliera, et la complémentarité formidable des 23 intervenants, tous des résistants.

Mais sachons, en ce lendemain de fête, apprécier le chemin parcouru depuis dix ans, et la place prise par Riposte Laïque dans la galaxie de la Résistance française.

L'ensemble des interventions filmées cliquez là

13:30 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.