Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 26 mai 2013

La manifestation de Civitas, soutenue par plusieurs mouvements nationalistes dont la NDP, a rassemblé plusieurs milliers de personnes...

4081851719.jpg

Les manifestants près de l'Opéra

IMG_8003.JPG

Alain Escada, Président de Civitas, en tête de cortège

IMG_8030.JPG

Carl Lang, Président du Parti de la France, et Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale et membre du Bureau national de la Nouvelle Droite populaire

IMG_8017.JPG

Pendant la manifestation, les militants ont distribué des milliers de tracts de Synthèse nationale précisant notre position cliquez ici

SN 2013 05 26 tract.jpg

23:31 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 25 mai 2013

Hommage à Dominique Venner des militants nationalistes de Paris ce matin devant la Cathédrale Notre-Dame...

DSC_9523-a2b3f.jpg

Ce samedi matin (cliquez ici), près de 150 militants nationalistes se sont retrouvés, malgré la présence dissuasive de nombreuses forces de police, au pied de la statue de Charlemagne, symbole de l'Europe combattante, sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris où mardi dernier Dominique Venner s'est sacrifié pour réveiller notre peuple.

Christian Van den Bruck, de la bannière francilienne de Terre et peuple, Francis Bergeron, écrivain et journaliste, et Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, ont pris la parole afin d'évoquer le sens militant de l'acte ultime de Venner, à savoir la nécessité d’amplifier le combat pour sauver notre civilisation plus menacée que jamais.

Après avoir observé une minute de silence, les participants ont répondu à l’unisson à l’évocation du nom de Dominique Venner : PRESENT !

Photo Le nouveau NH cliquez ici

19:35 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le Printemps français a manifesté vendredi soir devant le siège du Grand Orient :

19:32 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

DIMANCHE 26 MAI : TOUS DANS LA RUE !

sn 26 mai.jpg

18:45 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Samedi, 10 h 30, devant Notre-Dame de Paris : hommage militant à Dominique Venner

d venner.jpg

09:50 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Nationalistes européens...

images.jpgJean-Marc Brissaud

Au cœur même de cette Lutèce chère à l’empereur Julien, dans un monde qui n’avait su étancher sa soif d’absolu, il a vécu comme un Spartiate et est mort comme un Romain. On a tant écrit, depuis lors, sur le geste héroïque de Dominique Venner que je n’ose y ajouter. Juste un témoignage.

En 1962, les jeunes gens de ma génération désespéraient de la France. Nous refusions désormais d’intégrer le peloton lors de nos services militaires dans une armée dont nous dénions aux officiers toute légitimité à nous commander. Nous montrions de la répugnance à saluer le drapeau français et à chanter la Marseillaise : deux symboles de l’abandon de notre Algérie par nos aînés. Il nous aura fallu vingt ans et la rencontre de Jean-Marie Le Pen pour de nouveau chanter l’hymne national. A ce dernier nous préférions à tout prendre entonner Les Lansquenets.

À nous qui ne croyions plus en rien, qui n’espérions plus rien, qui désespérions de notre jeunesse, il nous a donné, à cette époque, Pour une critique positive, d’abord, puis la collection des Europe Action. Précieux viatiques ! Nous avons, depuis, aimé et apprécié ce qu’il a écrit : ses livres et ses revues. Mais ce que lui, et d’autres d’ailleurs, ont accompli à ce moment-là fut décisif. Ce que nous lisions dans ses écrits, dans Europe Action, dans Les Cahiers Universitaires, fit de nous des nationalistes européens, oxymore (le mot n’était pas alors à la mode) qui orienta tout notre engagement politique futur.

Nous avions communié dans la défaite de Diên Biên Phu, écouté les récits de jungles et de rizières, nous avions rêvé du soleil algérien, des combats dans les djebels, et de Cette haine qui ressemble à l’amour… Certains mêmes rêvaient d’une autre Afrique, Au pays des lions fidèles. Il nous montra Sparte et Rome. Soudain, Lisbonne et Budapest étaient plus près de Paris que Saigon et Alger. Comme le disait un auteur que nous n’avions pas encore lu, nous pensions « en terme de continent ». L’empire n’était plus au sud mais au nord. Nous avions retrouvé un but, un espoir, un combat : celui de notre plus longue mémoire… Et nous n’allions pas nous arrêter en si bon chemin, Nietzsche et Evola devinrent nos compagnons de route. Ernst Jünger et beaucoup d’autres, aussi.

Certes, beaucoup de ceux que nous étions alors ont empruntés des voies différentes. Il cessa le combat politique. Il nous léga l’amour de la grande Europe, l’Europe impériale de nos rêves.

Et voilà, que le geste tragique qu’a accompli notre camarade va donner à une autre génération, le désir de croire, d’espérer, de combattre… Pour la France d’abord mais, nous l’espérons, demain, pour et avec l’Europe.

Nous avions eu Drieu parmi nous, ils auront « Venner parmi nous »… Grâce à lui, ni eux ni nous, ne sommes désormais plus seuls « au milieu des ruines » !

09:41 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 22 mai 2013

Pour saluer Dominique Venner

Dominique Venner-.png

La grandeur a un nom. Elle s’appelle Dominique Venner.

Par sa vie et par sa mort, cet homme exceptionnel nous laisse un message qui sonne en nos âmes comme un tocsin. Il nous appelle à nous tenir debout, quoi qu’il arrive. A regarder le destin en face, comme ces héros homériques qui étaient pour lui une source d’inspiration permanente.

Homme d’une grande pudeur, comme le sont les âmes fortes, il était habité par un puissant idéal qu’il fallait savoir décrypter derrière ses textes inspirés, ses paroles toujours mesurées au plus juste, voire ses silences. Mais le mince sourire qui éclairait parfois son visage était, pour les initiés, le signe d’une intense jubilation.

Le chemin sans lui, pourrait paraître bien terne car il était porteur d’une flamme qui irradiait. Mais la meilleure façon de lui être fidèle est de continuer le chemin qu’il a, inlassablement, tracé, lui qui avait fait de la fidélité sa règle de vie. Essayons d’être dignes de lui.

Pierre Vial

15:50 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

LE TESTAMENT D'UN EUROPEEN :

4-AVRIL-2013.jpg

Dominique Venner, 21 mai 2013

Je suis sain de corps et d’esprit, et suis comblé d’amour par ma femme et mes enfants. J’aime la vie et n’attend rien au-delà, sinon la perpétuation de ma race et de mon esprit. Pourtant, au soir de cette vie, devant des périls immenses pour ma patrie française et européenne, je me sens le devoir d’agir tant que j’en ai encore la force. Je crois nécessaire de me sacrifier pour rompre la léthargie qui nous accable. J’offre ce qui me reste de vie dans une intention de protestation et de fondation. Je choisis un lieu hautement symbolique, la cathédrale Notre Dame de Paris que je respecte et admire, elle qui fut édifiée par le génie de mes aïeux sur des lieux de cultes plus anciens, rappelant nos origines immémoriales.


Alors que tant d’hommes se font les esclaves de leur vie, mon geste incarne une éthique de la volonté. Je me donne la mort afin de réveiller les consciences assoupies. Je m’insurge contre la fatalité. Je m’insurge contre les poisons de l’âme et contre les désirs individuels envahissants qui détruisent nos ancrages identitaires et notamment la famille, socle intime de notre civilisation multimillénaire. Alors que je défends l’identité de tous les peuples chez eux, je m’insurge aussi contre le crime visant au remplacement de nos populations.


Le discours dominant ne pouvant sortit de ses ambiguïtés toxiques, il appartient aux Européens d’en tirer les conséquences. A défaut de posséder une religion identitaire à laquelle nous amarrer, nous avons en partage depuis Homère une mémoire propre, dépôt de toutes les valeurs sur lesquelles refonder notre future renaissance en rupture avec la métaphysique de l’illimité, source néfaste de toutes les dérives modernes.


Je demande pardon par avance à tous ceux que ma mort fera souffrir, et d’abord à ma femme, à mes enfants et petits-enfants, ainsi qu’à mes amis et fidèles. Mais, une fois estompé le choc de la douleur, je ne doute pas que les uns et les autres comprendront le sens de mon geste et transcenderont leur peine en fierté. Je souhaite que ceux-là se concertent pour durer. Ils trouveront dans mes écrits récents la préfiguration et l’explication de mon geste.

Source 3e Voie

08:06 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 21 mai 2013

Strasbourg : Jean-Louis Wehr, candidat historique du FN, écrit à Jean-Marie Le Pen...

imagesCA2UM019.jpg

Jean-Louis Wehr est un combattant. Ce jeune strasbourgeois âgé de 90 ans a toujours lutté. Il développa une importante entreprise de verrerie, fonda ou dirigea de multiples associations dans les domaines les plus divers : l’aviation, le golf, la gestion du 1% des employeurs, etc… Il fut aussi conseiller municipal et conseiller de la Communauté urbaine de Strasbourg, sous l’étiquette Front national. Et puis, et puis, ses amis connaissent son étonnant talent pour la chanson et la poésie. Il sait réciter des dizaines de fables de La Fontaine, mais aussi des poèmes de Leconte de l’Isle, qu’il adapte parfois, en vrai chansonnier, aux circonstances politiques contemporaines… Voilà ce qu’écrit cet ami de Jean-Marie Le Pen : C’est un appel à l’unité du camp national. Il pense dans ce texte à ses petits-enfants. Lisons-le.

« Depuis 40 ans, jour après jour, notre patrie va vers sa disparition, avec sa civilisation et ses mœurs. Nous sommes arrivés au point de rupture, mais les Français commencent à prendre conscience de l’abîme dans lequel notre France descend de plus en plus. Le 13 janvier plus d’un million de personnes malgré la météo et  en payant de leurs poches leur déplacement sont  allées à Paris manifester contre le mariage pour tous. Il faut profiter de cette révolte pour la compléter et l’amplifier pour les élections futures. Je préconise de créer une association qui se situerait au-dessus des partis politiques pour laquelle tous ceux qui veulent redresser notre pays pourront voter lors des élections prochaines. Nous élirons alors une majorité qui est  aujourd’hui divisée, et qui changera l’avenir de la France. Ayons la foi de croire en nous, dans le cadre d’une  nation revenue à ses valeurs occidentales, avec  une morale et une autorité retrouvée. Nous irons certes dans le sens contraire de la route suivie depuis Mitterrand.

Proposition : des mesures sur lesquelles les candidats devraient s’engager .

SECURITE : autorisation aux policiers de se servir de leurs armes. Rétablir la double peine. Rétablir la loi dans les quartiers difficiles.  Rétablir la peine de mort pour certains crimes.

FRONTIERES : rétablir le contrôle de frontières tant pour les personnes que pour les importations de marchandise, qui devront être taxées. Arrêter l’afflux des étrangers.

ECONOMIE : supprimer les subventions aux journaux, aux associations et à l’industrie. Diminuer les charges des entreprises.  Supprimer les 1% du chiffre d’affaires d’EDF, donnés aux syndicats.

EDUCATION ET JUSTICE : soutenir les familles nombreuses françaises. Reformer l’école et l’Université pour donner aux élèves et étudiants une formation tant morale qu’intellectuelle. Réduire le nombre de lois. Rénover la fiscalité. Mettre fin au laxisme des juges. »

Jean-Louis Wehr a une priorité : sauver la France. Il oeuvre pour la constitution d'une liste unitaire dans la capitale alsacienne lors des municipales de mars 2014.

10:07 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 17 mai 2013

Paris, dimanche 12 mai, les nationalistes rassemblés derrière l'Union sacrée des patriotes étaient dans la rue...

21:47 Publié dans Combat nationaliste et identitaire, TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le 26 mai, pas seulement contre la loi Taubira...

2233435186_3.jpg

 

Alain Escada

Président de Civitas cliquez ici

Le 26 mai, il s'agira de manifester, une fois de plus, pour défendre le mariage, la famille et la France catholique. Car il faut bien se rendre compte que le mariage entre personnes de même sexe n'est que la première étape d'un plan que le gouvernement a déjà rendu public dans des documents officiels qu'hélas personne ne lit. La suite ?

-La légalisation de ce qu'on appelle pudiquement la procréation médicalement assistée puis la gestation pour autrui (plusieurs actuels ministres avaient signé dès 2010 un manifeste en faveur d'un tel projet) qui consiste en réalité à louer les ventres des femmes et à pratiquer la marchandisation de l'être humain pour permettre à des duos homosexuels, par définition stériles, de pouvoir acheter des enfants et s'en prétendre les parents.

Mais le "Programme d'actions gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre" va bien plus loin ! Et annonce :

- L'introduction dès l'école maternelle de programmes banalisant l'homosexualité et la théorie du gender. Pour rappel, selon cette absurde théorie du gender, ce n'est pas la réalité anatomique et biologique qui fait de vous un homme ou une femme mais seulement ce qui se passe dans votre cerveau, si bien qu'au nom de la soi-disant liberté sacralisée jusqu'à la folie, vous seriez en droit si cela vous chante de vous proclamer homme les jours pairs et femme les jours impairs ! Des représentants du lobby homosexuel seront chargés par le ministère de l'éducation nationale de marteler ces théories contre-nature dès la plus petite enfance.

Des crèches ont déjà été inaugurées dans ce but afin d'encourager les petits garçons à jouer avec des jouets de petites filles et inversément.

- Le formatage de l'opinion sera organisé à travers des formations professionnelles obligatoires pour les enseignants, le personnel médical, les services sociaux, les forces de l'ordre, la magistrature,..., formations destinées à imposer la soumission au lobby homosexuel et à la théorie du gender.

- Un organisme va être créé afin de traquer ceux qui pensent mal et les faire traduire en justice. Les représentants du lobby homosexuel siègeront parmi la direction de ce nouvel organisme.

- La critique du lobby homosexuel et la critique de la théorie du gender vont être inscrites dans le code pénal comme des discriminations condamnables et seront criminalisées.

- Les employeurs devront prouver qu'ils ne pratiquent aucune discrimination à l'embauche sur base de l'orientation sexuelle. Ce qui dans la pratique équivaut à mettre en place un système de quota de personnel homosexuel/bisexuel/transexuel pour éviter d'être suspect.

- Le fait de conseiller à un homosexuel de se corriger sera considéré comme une attitude sectaire.

- Les nouveaux immigrés se déclarant homosexuels et discriminés pour cette raison dans leur pays d'origine pourront s'établir en France.

- L'histoire du lobby homosexuel sera valorisée par le ministère de la culture.

- Les ambassadeurs français soutiendront le lobby homosexuel dans le pays dans lequel ils sont affectés.

Même les formations du BAFA et du BAFD devront inclure ces thématiques. Et les associations familiales, pour être jugées représentatives, devront compter des "familles homoparentales". Jusqu'en dans les moindres détails, tout est imaginé pour subvertir l'ensemble de la société, particulièrement dès le plus jeune âge. La sénatrice socialiste Laurence Rossignol a d'ailleurs déclaré à la télévision (5 avril, France 2, émission Ce soir ou jamais) : "Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents, ils appartiennent à l'Etat".Une déclaration qu'il faut également relier à l'intention de Vincent Peillon d'imposer des cours de morale laïque dans tous les établissements scolaires. Car la haine de la famille a pour corollaire la haine de la religion.

Tout cela reflète un authentique totalitarisme. Allons-nous assister à cela sans réagir alors que nous sommes avertis de la perversion de ce projet gouvernemental ? Ce serait impensable !

Par le passé, des lois votées ont néanmoins été bloquées par la détermination populaire. L'enjeu civilisationnel rend notre détermination indispensable et oblige à refuser toute concession.

C'est pourquoi CIVITAS convie tous les défenseurs de la Famille lucides à manifester le 26 mai prochain avec un message clair et une attitude résolue. Il n'y a pas d'exemple d'un gouvernement qui cède devant une foule festive. Seule la ferme détermination d'une foule peut faire reculer un monde politique en perpétuelle quête de réélection.

10:00 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 16 mai 2013

Bordeaux, samedi 1er juin, 21 h 00 :

943671_499661893423084_463836827_n.jpg

19:42 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Montpellier : Cohn Bendit n'était pas le bienvenu !

08:10 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 15 mai 2013

Solidarité des Français a fêté ses 10 ans...

Il y a quelques semaines, l'association Solidarité des Français présidée par Odile Bonnivard, a fêté ses 10 ans. A cette occasion un banquet était organisé à Paris. Plus d'une centaines de convives étaient présents. Beaucoup de démunis bien sûr, mais aussi des amis de l'association venus témoignés de leur soutien à cette belle initiative. La réussite de cette sympathique réunion prouve à elle seule que le travail réalisé par les animateurs de SDF est plus que remarquable.

En effet, malgré l'adversité et les difficultés matérielles, SDF a toujours été, depuis l'hiver 2003, au rendez-vous avec ceux des nôtres qui sont dans le besoin. L'équipe de bénévoles qui entoure Odile et Roger Bonnivard fait preuve d'une parfaite abnégation et démontre ainsi que le mot "solidarité" n'est pas seulement qu'un mot qui donne bonne conscience mais surtout un acte qui peut redonner l'espoir à ceux qui l'on perdu. Nous sommes, avec SDF, aux antipodes des bavardages des adeptes de la charité patentée.

Soutenir SDF est un devoir pour les patriotes. Nul ne sait de quoi demain sera fait. Aidons les nôtres avant les autres...

Roland Hélie

Solidarité des Français : cliquez ici

Prochain rendez-vous de SDF : Lundi 27 mai sur l'esplanade de la Gare Montparnasse à 20 h 00.

08:57 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Samedi dernier, Carl Lang était invité au congrès du Renouveau français :


08:16 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 14 mai 2013

UNION SACREE DES PATRIOTES !

peuple en marche.jpg

01:16 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 13 mai 2013

GRACE A L'INTERVENTION EFFICACE DU SERVICE D'ORDRE DES JNR : LE PLAN PROVO DE MANUEL GAZ A LAMENTABLEMENT ECHOUE !

3e-voie.jpg

En partant de la place de la Madeleine, ce dimanche 12 mai, nous savions que cette édition 2013 de la Jeanne d’Arc organisée par le C9M, Troisième Voie, la Nouvelle Droite Populaire, Europe Identité, France nationaliste, Réseau identitaire, MNR, et bien d’autres pour manifester contre le mondialisme, serait un succès.

En effet, c’est près d’un millier de manifestants qui s’étaient réunis cette année pour rendre hommage à Jeanne d’Arc et commémorer le décès de Sébastien Deyzieu, victime en 1994 d’un acharnement policier contre la résistance nationale.

Nous croyons que c’était un succès, ce fut en réalité une véritable victoire contre un système qui cherche par tous les moyens à étouffer cette opposition populaire, sociale et nationale.

Une victoire, parce que nous avons évité de justesse le piège pervers tendu par les autorités.

003.jpg

En effet, au moment nous parvenions place des Pyramides, devant la statue de Jeanne d’Arc, quatre Femen déployaient, à l’intention de notre cortège, une banderole (dont le slogan ridicule et anglophone « sextermination for nazism » sonnait bon la novlangue orwellienne rédigée par des communicants professionnels) depuis le balcon de ce qui a d’abord semblé être une chambre de l’hôtel Régina, et qui s’avéra ensuite être un appartement du ministère de la… culture ! Après une demi-heure de vociférations pitoyables et étouffées par la clameur des manifestants ainsi que par la sono de l’organisation qui crachait du Laibach, les pompiers finirent par faire descendre les quatre femelles une à une.

001.jpg

C’est à ce moment que Serge Ayoub, principal organisateur de l’événement, ordonna au JNR de s’interposer entre les CRS qui protégeaient les Femen et la foule furieuse de la manière dont la police avait laissé quatre putes ukrainiennes bafouer par leur happening grotesque l’image de la patronne de la France et la mémoire de Sébastien Deyzieu.

002.jpg

C’est cette décision d’intercaler le JNR entre les CRS et les manifestants qui nous donna la véritable victoire : celle de préserver le déroulement normal de la manifestation. Serge Ayoub avait en effet averti la Police dès 8 heures du matin que les Femen préparait un « coup » aux abords de la place des Pyramides. Il en avait averti la préfecture. En arrivant devant la statue de Jeanne d’Arc, il constate que non seulement les Femen sont au balcon, mais que la préfecture a prévu onze cars de CRS (contre quatre l’an dernier). Pour une manifestation traditionnelle, c’est naturellement disproportionné. Le piège imaginé par le pouvoir est d’un scénario parfaitement galvaudé : trouver des provocateurs, laisser les manifestants s’exciter contre eux, puis, au moment où les manifestants, animés d’une juste colère, veulent punir les provocatrices, faire gazer, matraquer, et arrêter tout le monde par les CRS. Le pouvoir n’aurait plus eu ensuite qu’à décider l’interdiction de la fête de Jeanne d’Arc, « rassemblement de l’extrême droite », pour montrer aux derniers sympathisants qui lui reste qu’il fait bien une politique de gauche. Voilà ce qu’il faut comprendre.

Sans l’intervention indispensable du JNR, il y aurait eu de la répression, et l’interruption de la manifestation.

Sans eux, il y aurait eu des manifestants en garde-à-vue.

Sans eux, il y aurait eu « trouble à l’ordre public », et donc un prétexte pour interdire les défilés futurs, voire les autres manifestations nationalistes.

Sans eux, nous aurions perdu.

Les années passées, nous avions ciblé ce système comme notre ennemi. Cette année, c’est lui qui nous a désigné comme son ennemi. Il a voulu nous réduire, nous faire reculer, nous humilier au moment où nous fêtions la patronne de la France.

Ce 12 mai, le système nous a déclaré la guerre.

Ce 12 mai, nous avons tenu bon.

À l’année prochaine.

Source 3e Voie cliquez ici

23:05 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Dimanche après-midi, il y avait aussi le cortège de Civitas...

1612791171.jpg

La dynamique organisation catholique Civitas organisait dimanche après-midi, comme chaque année, son propre cortège en l'honneur de Sainte Jeanne d'Arc. Plusieurs personnalités politiques ont participé à cette procession parmi lesquelles Carl Lang, président du Parti de la France, Thomas Joly, secrétaire général, Martine Lehideux, Roger Holeindre, Jean-Pierre Reveau et Christian Baeckeroot, membres du bureau politique du PdF.

Rappelons qu'en novembre dernier, lors d'une manifestation contre ce qui était encore alors "le projet de loi Taubira", Civitas avait subi une agression extrêmement violente de la part des pétroleuses "Femen" à la tête desquelles se trouvait d'ailleurs la sinistre donneuse de leçons Caroline Fourest. Rappelons aussi que les Femen n'avaient pas hésité, à l'image de la police du Système, à gazer des enfants dans leurs poussettes.

Arrivé devant la statue de l'héroïne nationale, Alain Escada, Président de l'Institut Civitas, annonça l'organisation, le dimanche 26 mai prochain, d'une nouvelle manifestation nationale contre le mariage gay et contre la politique gouvernementale. En effet, et nous ne pouvons que nous en réjouir, Civitas entend donner à cette manifestation une image beaucoup plus politique.

2233435186_3.jpg

23:04 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

UNION SACREE DES PATRIOTES : PRES D'UN MILLIER DE NATIONALISTES DANS LES RUES DE PARIS POUR CELEBRER JEANNE D'ARC, COMMEMORER SEBASTIEN ET COMBATTRE LE MONDIALISME !

000_Par7555346.jpg

Ce dimanche 12 mai, à 10 h 00, c'est près d'un millier de militants nationaux et nationalistes qui a répondu présent, Place de la Madeleine, à l'appel des mouvements 3e Voie, Nouvelle Droite Populaire, Europe Identité, France nationaliste, Réseau identitaire, MNR, et bien d'autres pour manifester contre le mondialisme.

Cette démonstration de force de la résistance patriotique s’est déroulée sans incident. Le cortège unitaire, ouvert par une grande banderole sur laquelle on pouvait lire « UNION SACREE DES PATRIOTES CONTRE LE MONDIALISME », avait une fière allure en cette belle matinée ensoleillée. Des centaines de drapeaux tricolores ainsi que ceux aux couleurs de nos provinces de France donnaient un air festif à la manifestation. Il est vrai que dans la période sombre que traverse notre pays, un an après le retour aux affaires des socialistes, ce cortège était de nature à redonner l’espoir aux militants et aux Parisiens qui étaient venus nombreux sur les trottoirs de la rue de Rivoli pour l’applaudir.

Au mois de février dernier, Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale et membre du Bureau de la NDP, avait appelé, à l’issue d’une manifestation devant le Panthéon, à la constitution d’un vaste front nationaliste et populaire unitaire contre le mondialisme. Trois mois plus tard ce front est en train de prendre forme. Le climat d’agitation qui se développe à travers le pays étant de nature à accélérer les choses.

Inquiet de voir se développer un tel mouvement, le pouvoir socialiste, à la solde des mondialistes, se devait de réagir. C’est ainsi qu’il tenta une grossière provocation en envoyant ses chiennes de garde, les Femens, narguer, sous la haute protection des forces de police massivement déployées, les patriotes qui arrivaient Place des Pyramides, là où se trouve la statue de Sainte Jeanne d’Arc, héroïne de la Patrie. Quatre péronnelles, les seins à l’air, ont déployé d’un balcon situé au quatrième étage d’un immeuble donnant sur cette place, une banderole sur laquelle on pouvait lire «  Sextermination (?... il faudra nous expliquer) for nazism ». Visiblement, elles ne savent pas parler français, mais elles ont la prétention de donner des leçons aux Français... incroyable.

Nous avons aussitôt compris la manœuvre. Le pouvoir, comptant sur la légitime exaspération  des manifestants qui arrivaient en masse, voulait les disperser avant que les responsables des organisations nationalistes prennent la parole. Cela aurait pu marcher mais les provocateurs de la bande à Manuel Gaz n’avaient pas prévu l’efficacité et le sang-froid du service d’ordre des JNR qui réussit à éviter tout affrontement direct avec les CRS en s’interposant afin de protéger les patriotes. Piteusement, au bout d’une heure, les quatre folles dégagèrent de leur balcon (en fait celui d’un appartement  appartenant à l’administration - comme c’est curieux !) grace à l’intervention des pompiers et disparurent subitement dans un car de police. Pitoyable rôle que celui de petites domestiques de l’hyperclasse apatride….

L’ordre revenu, le meeting pouvait donc commencer. Et ce fut un grand moment. Se succédèrent à la tribune : Hervé Van Laethem, dirigeant du mouvement Nation, Roland Hélie, notre directeur, Richard Roudier, président du Réseau identité et président de la Ligue du Midi, et Serge Ayoub, porte-parole de 3e Voie et principal organisateur de cette grande et belle manifestation de la France française.

Très bientôt vous pourrez suivre ces interventions sur ce site.

Le 12 mai 2013 aura été une nouvelle occasion pour les nationalistes de prouver leur force et leur volonté de se rassembler. Au-delà de la contestation actuelle contre la dénaturation du mariage, il est temps de proposer une alternative crédible au système qui, depuis trop longtemps, veut détruire nos identités, nos libertés et les fondements de notre civilisation. Comme l'a proclamé Roland Hélie en concluant son discours : « Combattre la loi Taubira, c’est bien. Abattre l’idéologie mondialiste, c’est mieux ! ».

Et comme chez nous ça se termine toujours par une fête, c'est dans une ambiance de franche camaraderie que plusieurs centaines de jeunes nationalistes (et de moins jeunes) se sont retrouvés dimanche après midi pour assister à un concert donné par nos amis italiens du groupe Drizzatorti, venu spécialement de Rome, et par notre Cher Dr Merlin... et au diable les Femen !

 

01:28 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 10 mai 2013

Dimanche 12 mai, Fête de Jeanne d'Arc (10 h, Place de la Madeleine à Paris) : TOUS A LA MANIF CONTRE LE MONDIALISME !

ndp sen manif5.jpg

FLYER-CONCERT.jpg

jeanne2013B.jpg

10:36 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 04 mai 2013

Manifestation du dimanche 12 mai (10 h, Place de la Madeleine à Paris) : des cars de provinces sont organisés...

262480_509744465752447_220760212_n.jpg

11:32 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 03 mai 2013

Samedi 11 mai, congrès nationaliste du Renouveau français à Villepreux...

1377100441.jpg

10:03 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 02 mai 2013

Samedi 25 mai, états-généraux contre le Hallal...

192400034.jpg

Le samedi 25 mai 2013, à Paris, se dérouleront les Etats généraux du respect du consommateur et du bien être animal à l’abattoir.

Y seront abordés les thèmes de la production et distribution alimentaire de masse, du contrôle industriel et de la traçabilité, mais aussi de la dérogation halal et des risques sanitaires en découlant, ainsi que des absurdités gustatives. Tous ces thèmes formant un véritable enjeu de civilisation !


La journée est organisée par l’association Vigilance Halal, avec la participation de scientifiques, éleveurs, vétérinaires, associations de protection animale, journalistes, juristes et parlementaires dans un cadre pluridisciplinaire afin d’étudier toutes les facettes du problème.

Liste des premiers intervenants : (mise à jour au 30/04/2013)

Pr Sami Aldeeb, suisse d’origine palestinienne, professeur de droit arabe et musulman : "l'interdiction de l'abattage rituel en Suisse"

Dr Jean Louis Thillier, expert indépendant européen en toxicologie : "l'Escherichia Coli"

Dr Yves Lahiani, véterinaire praticien : étude comparative de l'abattage « moderne » et de l’abattage halal

Dr Alain Dubos, pédiatre,membre fondateur d’une association humanitaire (MSF) : "les risques du halal sur les enfants"

Me Dassa le Deist, avocat : "les recours juridiques".

Dr Jean Paul Richier, psychiatre : « souffrance animale : les traditions confrontées à la science, et leur influence sur la psychologie collective »

Nicolas Dhuicq, député de l’Aube : auteur d'un projet de loi sur l'étiquetage spécifique.

Pr Mouthon, de l'Ecole Veterinaire de Maisons Alfort

Denis Yvray, éleveur

Richard Roudier, syndicaliste agricole

Alain De Peretti, vétérinaire : bilan des actions menées par Vigilance Halal.

Prix d'entrée : 6 euros

Renseignements, inscriptions en ligne et pré-inscriptions cliquez ici

22:59 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 30 avril 2013

A BON ENTENDEUR :

SN Lille no pasaran.jpg

01:08 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Scandaleuse collusion entre la magistrature lilloise et l’oligarchie mondialiste locale ! Synthèse nationale condamnée à verser 1 000 € à la municipalité liberticide UMP de Marcq-en-Baroeul !

imagesCAGOY06G.jpg■ Synthèse nationale avait décidé d’organiser, le dimanche 28 avril, dans l’agglomération lilloise une journée régionale comparable à celles qui se tiennent chaque année à Paris au mois de novembre depuis 6 ans. A cet effet, une salle avait été retenue en bonne et due forme auprès de la Mairie de Marcq-en-Barœul.

■ Trois jours avant l’événement le maire UMP de la commune, M. Bernard Gérard, retire la salle prétextant que la tenue de notre réunion risquait « de troubler l’ordre public » et que les intervenants programmés (MM. Abed, Ayoub, Baland, Darchicourt, Dewinter, Hélie, Joly, Pécharman, Raffard de Brienne, Spieler) seraient des « gens douteux » (propos rapportés dans la presse locale). En réalité M. Bernard Gérard est un trouillard qui a cédé devant les appels à une hypothétique contremanifestation émanant de l’officine SOS-Racisme, appels émaillés de quelques menaces téléphoniques. Ce n’est pas le courage qui caractérise ce triste sire. Avec une telle droite, on comprend mieux pourquoi la gauche est au pouvoir…

■ Aussitôt l’annonce du retrait de la salle, Synthèse nationale a déposé un référé liberté devant la Tribunal de Lille. Alors que tout laissait à penser que la « justice » allait nous donner raison, vendredi 26 avril nous apprenons que nous étions déboutés ; et, plus encore, que nous sommes condamnés à verser 1 000 € à la commune de Marcq-en-Barœul ! On nage dans le surréalisme.

Il est interdit, dit-on, de commenter

une décision de justice.

Nous nous contentons donc d’exposer les faits...

Cette lamentable affaire prouve, une fois de plus, la collusion entre la magistrature pourrie et l’oligarchie mondialiste qui n’a qu’une seule préoccupation : museler la résistance nationaliste et populaire. Quel respect peut-on avoir pour une justice qui qui réprimande les patriotes et qui laisse la racaille d’importation faire sa loi sur notre sol ? Quel estime peut-on avoir pour une magistrature dont le principal syndicat, l’odieux Syndicat de la magistrature, se conduit en véritable gang de dénonciateurs ?

Oui, il est plus que temps de remettre de l’ordre dans cette justice complice de l’anti-France.

Il est interdit, dit-on, de solliciter des dons pour régler une condamnation… Dont acte.

Mais Synthèse nationale n’entend pas en rester là. Deux initiatives d’envergures vont être prises :

● le lancement d’une campagne pour la dissolution du Syndicat de la magistrature et, afin d'éviter les collusions malle-saines, pour que soit déclarée incompatible l’appartenance à la magistrature et à la maçonnerie.

● une campagne d’information dans toute la 9e circonscription du Nord (celle où il est encore élu) sur la vraie nature du député maire Bernard Gérard. On va bien rigoler…

Pour cela, nous avons besoin de votre aide à tous. Ces campagnes risquent de coûter plus que 1 000 €

Une dernière chose : dimanche 28 avril, notre réunion s’est tenue, sans incident aucun, malgré toutes les manœuvres des petits larbins locaux de l’hyper-classe apatride. Ce fut un énorme succès. Plus de 150 participants. Dans le Nord comme ailleurs, la Résistance nationaliste est en marche !

Souscription cliquez ici

00:32 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 29 avril 2013

LILLE : ILS ONT TOUT TENTE POUR NOUS FAIRE TAIRE. NON SEULEMENT NOUS N'AVONS PAS CEDE, MAIS NOUS AVONS GAGNE !

SN 8.JPG

A la tribune : Luc Pécharman, Serge Ayoub, Roland Hélie, Thomas Joly

Malgré les appels à la violence de l’officine stipendiée anti-française intitulée SOS-Racisme, en dépit de la lâcheté du député-maire Bernard Gérard de Marcq-en-Barœul qui, cédant aux pressions, nous a retiré trois jours avant l’événement la salle que nous avions réservé. Nonobstant la collusion évidente entre la pseudo justice lilloise et l’oligarchie systèmiste locale pour écraser la résistance nationaliste et populaire, nous avions annoncé que nous ne céderions pas et non seulement nous n’avons pas cédé mais, en plus, nous avons gagné !

En effet, ce dimanche 28 avril la journée régionale Flandre-Artois-Hainaut de Synthèse nationale s’est bel et bien tenue à Nieppe, à quelques kilimètres de Lille, en présence de plus de 150 militants nationalistes, identitaires et solidaristes. La salle était pleine, les orateurs sont tous venus, le public enthousiaste a pu assister à un véritable procès du Système et de la classe politique UMPS lilloise. Mais, au-delà de ces tribulations locales, les intervenants ont surtout traités des véritables problèmes qui touchent notre peuple, à savoir le mondialisme, l'immigration, l'islamisation, la crise sociale, la paupérisation de nos compatriotes, le pseudo-mariage gay, la désinformation, la pouriture de la magistrature, ainsi que la perspective de l'insurection populaire dont l'agitation actuelle n'est que la répétition générale... 

Une ambiance à la fois studieuse et détendue, une organisation parfaite que nous devons à Luc Pécharman et à nos camarades du Nord, aucun incident à signaler (le poltron qui sert encore de député-maire de Marcq-en-Baroeul est désormais devenu la risée des forces patriotiques du Nord Pas-de-Calais…), bref une belle journée sur laquelle nous reviendrons, avec photos et films, dans les heures qui viennent.

 

SN 11.JPG

Robert Spieler, Roland Hélie, Filip Dewinter

 SN 3.JPG

 Arnaud Raffard de Brienne, Roland Hélie, Lionel Baland, Franck Abed

13:58 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 27 avril 2013

Demain dimanche 28 avril, la réunion de Synthèse nationale aura bien lieu près de Lille !

SN Lille 28 04 nouveau lieu.jpg

avec :

Franck Abed, écrivain royaliste et catholique

Arnaud Raffard de Brienne, spécialiste de la désinformation

Lionel Baland, spécialiste des Droites nationalistes en Europe

Yves Darchicourt, collaborateur de Synthèse nationale

Serge Ayoub, porte-parole de 3e Voie

Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France

Luc Pécharman, membre du Bureau de la NDP

Robert Spieler, ancien député

Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale

Filip Dewinter, porte-parole du Vlaams belang

13:59 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 26 avril 2013

A MARCQ-EN-BAROEUL LE MAIRE LIBERTICIDE VEUT MUSELER LA RESISTANCE NATIONALISTE : NOUS NE CEDERONS PAS !

SN Lille 28 04 nouveau lieu.jpgUn communiqué de presse de Synthèse nationale :

Dimanche prochain, 28 avril, devait se tenir à Marcq-en-Barœul, près de Lille, la 1ère journée régionale organisée par la revue nationaliste et identitaire Synthèse nationale. L’invité d’honneur de cette journée étant Filip Dewinter, député d’Anvers et porte-parole du Vlaams belang. Jusque-là pas de problème.  

Mais le hic, c’est que la commune Marcq-en-Barœul est administrée par un maire, l’UMP Bernard Gérard, qui n’est pas, loin s’en faut, d’un courage exemplaire. Il aura en effet suffit de quelques menaces téléphoniques anonymes à la Mairie pour que celui-ci retire la salle attribuée par ses services à Synthèse nationale.

En se conduisant ainsi, Bernard Gérard montre son vrai visage : celui d’un petit trouillard incapable de tenir ses engagements dès la première menace venue. Avec des gens « de droite » comme Bernard Gérard, on comprend mieux pourquoi la gauche est au pouvoir…

Et dans sa lâcheté, Bernard Gérard trouve même des comparses. Ainsi le tribunal de Lille a rejeté le référé liberté déposé par Synthèse nationale avec des arguments tous aussi ahurissants les uns que les autres.  

Gérard, le maire pleutre de Marcq-en-Barœul, les juges lillois et Valls le gazeur ont au moins un point commun : leur obstination à vouloir réduire au silence la résistance nationale et populaire.

Quoi qu’il en soit Synthèse nationale ne cédera pas. N’en déplaise l’oligarchie nordiste la réunion aura bien lieu dimanche prochain près de Lille. Elle se déroulera, de 11 h à 18 h comme prévu, à la ferme de l’Epinette (776, rue de l’Epinette) à Nieppe. Rien de changé au programme, les orateurs annoncés seront tous là.

18:40 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Contre la résistance patriotique et identitaire, le gazeur Valls à un nouveau complice : la flipette Bernard Gérard, maire UMP, et député de surcroit, de Marcq-en-Barœul !

Roland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

Depuis deux mois, la revue Synthèse nationale avait décidé d’organiser dans l’agglomération lilloise une journée régionale à l’image de celles qui se déroulent depuis 7 ans à Paris. Ces journées sont l’occasion pour les différents mouvements de la Droite nationaliste et identitaire de se réunir pour débattre d’un thème précis. En l’occurrence, celle-ci était consacrée au combat national et aux élections locales à venir. Pour cela, Synthèse nationale avait retenu, pour dimanche prochain 28 avril, l’Espace St Joseph situé sur la commune de Marcq-en-Barœul. La réservation a été faite en bonne et due forme auprès des services municipaux sans que cela ne pose aucun problème. L’invité d’honneur de cette réunion étant Filip Dewinter, député d’Anvers et porte-parole du Vlaams belang.

Mais il se trouve que la ville de Marcq-en-Barœul est administrée par un personnage peu scrupuleux dont le courage ne semble pas être la qualité première. En effet, M. Bernard Gérard, puisque c’est son nom, a décidé, prétextant un fantasmé risque de trouble à l’ordre public (pauvre chochotte, il faudrait nous expliquer lequel ? A moins que quelques menaces téléphoniques anonymes, comme il prétend en avoir reçu, aient suffit pour lui faire peur ?), de retirer au dernier moment à Synthèse nationale la salle attribuée par ses services. Monsieur Gérard préfère, selon ses dires (cf. La Voix du Nord cliquez ici), prêter une salle au Parti communiste plutôt qu’à la résistance patriotique et identitaire. Bravo l’UMP, avec de tels comportements, on comprend mieux pourquoi la gauche est au pouvoir ! En ce conduisant ainsi, ce petit bonhomme nous montre son vrai visage : celui d’un poltron, comme il en pullule dans la pseudo droite, juste bon à collaborer avec les partis de gauche et cracher sur les patriotes. Pitoyable personnage que ce dénommé Bernard Gérard qui prétend qu’il ne connaissait pas Synthèse nationale. Il est vrai que ce n’est pas la culture politique de ce député-maire insipide qui a ébloui ses administrés jusqu'à présent… Avec une telle « droite », la gauche peut continuer tranquillement à détruire la France et à gazer ceux qui manifestent contre sa politique antifamiliale puisque dans le Nord c’est l’UMP Bernard Gérard qui, en bon supplétif qu'il s'avère être du ministre de l’Intérieur, muselle l’opposition patriotique. Ce que ce politicard aux petits pieds de M. Bernard Gérard n’a sans doute pas encore compris, c’est que la France est en train de se lever massivement contre les misérables comme lui. Il incarne à lui seul toute la lâcheté d’une classe politique déconsidérée qui, pour se maintenir aux affaires et protéger ses prébendes, est prête à se livrer toutes les forfaitures.

Evidemment, pour récompenser ce bon petit serviteur zélé de la pensée unique, la « justice » du Système, celle dans laquelle le Syndicat de la magistrature semble faire sa loi, a rejeté en début d’après-midi le pourvoi en « référé  liberté » déposé par l’avocat de Synthèse nationale sans tenir compte de ses arguments. Il est vrai que nous ne nous faisions pas beaucoup d’illusions sur ce recours… tant nous connaissons le parti-pris de la « justice » de Madame Taubira. Et, comme si cela ne suffisait pas, les juges lillois condamnent Synthèse nationale à verser 1 000 €, oui 1 000 €, à la mairie de Bernard Gérard. On hallucine.

Cette nouvelle affaire prouve en tout cas, comme s’il en était encore besoin, la collusion entre l’UMP et le PS contre les forces patriotiques et pour servir les intérêts du mondialisme destructeur de nos identités.

Dans les jours qui viennent Synthèse nationale distribuera dans toute la 9e circonscription du Nord un tract présentant aux électeurs la vraie nature de Gérard, le député UMP qui préfère le parti stalinien à la Droite nationale et identitaire. Bernard Gérard, en voilà un que nous ne sommes pas prêt d’oublier… Tout sera désormais fait pour que ce triste sire dégage au plus vite de la scène politique…

Mais, malgré cette atteinte flagrante à la liberté d’expression et n’en déplaise à Gérard, Taubira et autre Valls, Synthèse nationale tiendra quand même sa journée régionale dimanche prochain 28 avril dans le Nord. Celle-ci se déroulera donc, de 11 h à 18 h, à  La Ferme de l’Epinette, rue de l’Epinette à Nieppe (A 25, sortie n°9) en présence des intervenants prévus à Marcq-en-Baroeul.

 

SN Lille 28 04 nouveau lieu.jpg

15:37 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 19 avril 2013

Dimanche 12 mai, contre le mondialisme destructeur de nos identité, la mobilisation s'organise :

4143466015.jpg

1265693213.jpg

08:45 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook