Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 24 février 2012

Carl Lang invité sur I Télé et du nouveau NH...

4f4790dfbd008CHRONIQUE_L_INVITE_DE_L_EDITION_PERMANENTE_120224_ITV_86398_image_H.jpgPour regarder cette émission avec le candidat de la Droite nationale : cliquez ici

Lire aussi le grand entretien de Carl Lang avec les responsables du site le nouveau NH cliquez ici

23:46 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 23 février 2012

Roger Holleindre avec Carl Lang, samedi 3 mars, à Paris...

UDN Roger Holleindre carl lang 2012.jpg

18:40 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 22 février 2012

Le MNR avec Carl Lang, samedi 3 mars à Paris...

UDN Yann Phélip carl lang 2012.jpg

09:43 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 21 février 2012

CARTON ROUGE POUR... MARINE LE PEN !

carton-rouge-232x300.jpgSource La Flamme cliquez ici

Dans son discours à Lille ce week-end, Marine le Pen a déclaré « Il n’y a, mes chers compatriotes, pas de différences entre un Français immigré et un Français de souche. »

Cette phrase de la présidente du Front National est triplement scandaleuse.

Le premier scandale est qu’en mettant à égalité les Français dits « de souche » et les Français d’origine étrangère, elle nie que la construction de la France fut une longue et parfois douloureuse Histoire pour laquelle les Français – dont on qualifie aujourd’hui les descendants de « de souche » – ont donné leur génie et leur sang. Ainsi, la vérité veut qu’objectivement, il y aura toujours au moins cette différence fondamentale entre les Français de longue souche et les autres.

Le second scandale est qu’en mettant dans le même sac « immigré » les Français d’origine extra-européenne et les Français d’origine européenne, Marine le Pen nie que la France c’est avant tout une terre de chrétiens, de blancs, qui ont en commun une même culture et les mêmes valeurs de civilisation.

Le troisième scandale est que depuis plusieurs décennies, devenir Français n’est qu’une formalité administrative, nombre d’enfants d’étrangers recevant même la nationalité française sans l’avoir demandée, et ces Français de papier sont bien souvent hostiles à la France et à ses valeurs ancestrales. Les mettre ainsi sur le même plan que les « autres » Français est non seulement une erreur intellectuelle mais une stupidité sas nom.

La sortie politiquement correcte de Marine le Pen est finalement révélatrice de tout ce que la « dédiabolisation » peut engendrer comme reniements et comme destruction des principes les plus élémentaires sur lesquels a toujours reposé et reposera toujours la droite nationale, aujourd’hui définitivement représentée par le seul Parti de la France de Carl Lang.

23:13 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Carl Lang sera en Picardie le mardi 6 mars...

CARL-AMIENS-ST-QUENTIN.jpg

20:33 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Samedi 3 mars, à Paris, Fernand Le Rachinel avec Carl Lang...

UDN F le rach Carl Lang 2012.jpg

10:46 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 12 février 2012

Une journée réussie pour Carl Lang dans les Bouches-du-Rhône...

lang 001 (1).jpg

Samedi 11 février 2012 Carl LANG était présent dans les Bouches du Rhône.


Le matin, notre candidat à l'élection Présidentielle, pour l'Union de la Droite Nationale, a participé à une distribution de tracts sur le marché de Marignane accompagné de Alde Vinci candidats aux élections législatives dans la douzième circonscription des Bouches du Rhône où l'accueil fut très chaleureux surtout avec une température de -5°.


Le marché terminé, notre Président a pu donner une interview d'une heure au journal La Provence autour d'un café en présence des militants de l'UDN.


Vers 12h00 Carl Lang a été reçu au Cercle National des Combattants à Marseille où de nombreux militants l'ont attendu pour partager un repas et un discours en compagnie de Michèle Carayon, Ronald Perdomo, Françoise Guardia et Hubert Savon.


Carl Lang a réaffirmé que nous devons combattre tous ceux qui ont participé au déclin de la France et que nous sommes le dernier rempart à l'islamisation de notre Pays.


Source Richard Bonacase cliquez ici

17:42 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 10 février 2012

RAPPEL : samedi 11 février, Marseille a rendez-vous avec Carl Lang :

404240_359087267451578_100000509223507_1450555_1522345953_n.jpg 

09:02 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 09 février 2012

Carl Lang : « L’étatisme n’est rien d’autre qu’une des facettes du collectivisme et du socialisme »

carl-lang-300x168.pngUn entretien avec Carl Lang

publié dans Nouvelles de France cliquez là


Élection présidentielle. En 2012, les électeurs nationalistes et protestataires pourraient avoir le choix entre Marine Le Pen et… Carl Lang. Le président du Parti de la France (1), qui forme, avec deux autres petits mouvements (2), l’Union de la droite nationale (site), est candidat à l’élection présidentielle. Mardi, Carl Lang affirmait avoir « déjà recueilli plus de 300 promesses de parrainages de maires ». Entretien.


Carl Lang, pourquoi vous présenter en 2012 ? Pourquoi ne pas avoir choisi de faire front commun avec le Front national de Marine Le Pen ? Ne croyez-vous pas que votre candidature puisse être instrumentalisée par l’Élysée contre le FN ?


La quasi censure médiatique dont je suis l’objet, entre autre dans le quotidien sarkozyste Le Figaro, est la démonstration que je ne suis l’instrument de personne et désormais le seul candidat totalement exclu par le système médiatico-politique en place. Des concessions médiatiques ont été accordées de fait aux partis du système, et personne n’est en droit de contester les monopoles acquis. Le régime en place est certainement républicain, mais en aucun cas démocratique.


Je fais acte de candidature à cette élection présidentielle afin de porter notre projet de droite nationale et européenne qui n’est aujourd’hui défendu par aucun autre candidat. N’étant ni étatiste, ni laïciste, ni porté à la démagogie socialisante, mes idées ne sont évidemment pas représentées par Madame Le Pen. Je n’ai par ailleurs aucune confiance, ni en son entourage, ni en ses méthodes.


Définissez-vous votre candidature comme nationaliste ? Comment expliquez-vous que beaucoup de Français aient peur du nationalisme et l’assimilent à une doctrine violente ? Comment définiriez-vous le nationalisme ?


Je suis le candidat de la droite nationale et européenne et je considère que le grand enjeu de ce siècle sera un enjeu de civilisation. En conséquence, je souhaite tout à la fois défendre notre héritage historique et culturel national et nos valeurs de civilisation, européennes et chrétiennes. Le principe national du XXIe siècle doit s’inscrire, selon moi, dans une volonté affichée d’affirmer nos identités, provinciales, nationales et européenne sans les opposer les unes aux autres. Les défis à relever sont communs à tous les patriotes des nations d’Europe. C’est la raison pour laquelle je continue à défendre un modèle à reconstruire d’une Europe des nations souveraines et des peuples libres, d’une Europe européenne et indépendante instaurant de surcroît un lien privilégié avec la fédération de Russie.


Je définis l’identité nationale comme la communion naturelle, historique, culturelle et spirituelle entre le peuple de France et la terre de France. Je considère que le peuple français, au même titre que les autres peuples du monde, a le droit et le devoir de rester lui-même et de refuser la colonisation migratoire dont il est victime. Le principe national est aujourd’hui le garant de l’identité nationale, de l’unité nationale et donc de la paix civile. C’est la destruction organisée de la France française qui porte les germes de la guerre civile et des affrontements ethniques.


Où en est votre collecte de signature ? Quel score espérez-vous ?


Je reste confiant quant à la possibilité d’être candidat. Le jour où les Français découvriront qu’existent le Parti de la France et l’Union de la Droite Nationale, alors tout sera différent et les perspectives électorales apparaîtront. C’est d’ailleurs la raison principale de l’exclusion médiatique dont nous sommes victimes. Lorsqu’on affronte les partis du système, ils défendent leurs privilèges et leurs avantages acquis.


Votre revendication n°1 porte sur l’immigration. Sur quoi se base votre opposition à l’immigration ? Est-il réaliste aujourd’hui de prôner l’immigration zéro ? Même Marine Le Pen semble reconnaître que ce n’est pas le cas…


En effet, la candidate Le Pen propose de réduire en 5 ans l’immigration nouvelle de 200 000 entrées à 10 000, ce qui revient à laisser entrer en 5 ans 420 000 nouveaux immigrés. Je considère quant à moi que les politiques d’immigration sont depuis 35 ans contraires à l’intérêt national et sont la cause principale de la ruine de la France et de l’insécurité des Français. Il faut donc immédiatement mettre un terme à l’immigration extra-européenne et mettre en place une politique de retour au pays ainsi qu’une réforme du code de la nationalité mettant fin à l’acquisition automatique de la nationalité pour les étrangers nés en France. La question qui se pose n’est d’ailleurs plus celle de l’immigration, mais celle de la colonisation migratoire, culturelle et islamique de la France et de l’Europe occidentale. Le problème a changé de dimension et de nature après trois décennies de politiques antinationales. Au rythme migratoire et démographique actuel, le peuple français sera minoritaire chez lui avant la moitié du siècle et le remplacement de population sera accompagné par un remplacement culturel et un changement de civilisation. Vous avez aimé l’immigration ? Vous allez adorer l’islamisation et la charia !


« Je souhaite remplacer la loi Veil

par une loi d’accueil de la vie »


Comment proposez-vous de réduire le déficit français ? Proposez-vous plus d’État ou moins d’État ? 


La dette publique française, qui est aujourd’hui colossale, n’est rien d’autre que l’addition de tous nos déficits budgétaires cumulés depuis les années 80 et ce, à tous les échelons administratifs et sociaux ; Les démagogues et irresponsables qui ont dirigé l’État mais aussi les communes, les conseils régionaux et généraux et les caisses de sécurité sociale ont fait vivre la France à crédit. Le crédit facile au service de la démagogie sociale et électoraliste a fait les beaux jours de la caste dirigeante. Aujourd’hui, la fête est finie et les Français vont devoir payer la note. Il est vrai, cependant, que les peuples ont les gouvernements qu’ils élisent et que personne n’a obligé les Français à voter pour les fossoyeurs de la France.


La règle d’or à mettre en œuvre est de réduire les dépenses publiques aux seules dépenses ayant un effet économique et un effet sur l’emploi ; Il faut en finir avec tous les gaspillages, les dépenses de prestige, de communication et de copinage. Il faut d’abord que ce soient les collectivités et l’État qui se serrent la ceinture et qui montrent l’exemple plutôt que d’organiser la persécution fiscale des Français qui travaillent et qui épargnent.


La deuxième règle d’or est la mise en place du patriotisme social, c’est-à-dire une politique sociale et familiale qui bénéficie exclusivement aux Français.


La troisième règle d’or est le rétablissement de la préférence communautaire dans les traites et les politiques européennes ainsi que l’établissement de la préférence nationale, puis européenne à l’embauche. Il faut produire français, en France avec des Français !


La quatrième règle d’or est la pratique de la régulation commerciale en réponse à la dictature du libre-échange et du marché ouvert. La concurrence commerciale ne se conçoit que si elle est loyale et protégée de toutes les formes de dumping (social, fiscal, monétaire…) La régulation commerciale est la mise en pratique de règles d’échanges équilibrés et contrôlés qui nous mettrons à l’abri des prédateurs commerciaux. Il ne suffit pas de réguler la finance internationale, il faut réguler le commerce international.


Dans ce contexte l’État doit assumer ses fonctions régaliennes et de contrôle. Mais l’étatisme n’est rien d’autre qu’une des facettes du collectivisme et du socialisme. Nous voulons restaurer l’autorité de l’État, mais nous voulons que l’État reste à sa place et cesse de voler les français de leurs revenus et de leur épargne.


Quelle est votre opinion sur les problématiques suivantes : « mariage » homosexuel, ISF, écoles hors contrat ?


Le principe de l’ISF est une stupidité économique ; Taxer les revenus du capital ou du patrimoine est une chose normale, taxer le patrimoine, même s’il ne produit pas de revenus est une aberration.


La liberté de l’école est un droit familial fondamental. Il n’y a que dans les systèmes étatistes et totalitaires que l’enfant appartient à l’État. L’éducation des enfants est d’abord de la responsabilité des familles.


Je suis hostile au mariage homosexuel, à l’adoption d’enfants par les couples homosexuels, au PaCS et à la polygamie. Je considère que le mariage est l’union d’un homme et d’une femme. Je souhaite remplacer la loi Veil par une loi d’accueil de la vie, par un statut de la mère de famille et par une loi d’adoption prénatale. Il existe des valeurs qui ne sont pas négociables. C’est aussi cela l’enjeu de civilisation…


(1) La direction du Parti de la France est composée d’anciens cadres du Front national déçus par ses nouvelles orientations.
(2) le Mouvement national républicain et la Nouvelle droite populaire.

23:24 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 21 janvier 2012

Ce samedi : Carl Lang à Valenciennes...

CARL-VALENCIENNES.jpg

02:31 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 17 décembre 2011

Bruno Gollnisch a encore flanché...

007.jpg

Alexandre Gabriac, en discussion avec Carl Lang et Roland Hélie le 4 décembre dernier lors de la table ronde de Terre et peuple à Rungis.

Il n'y aura pas de réconciliation. Exclus du Front National, Olivier Wyssa et Alexandre Gabriac ne siégeront plus au sein du groupe éponyme à la Région. Ce jeudi, chaque groupe du conseil régional actualisait la fiche de ses membres. Celui d'extrême droite perd deux noms, ramené à 15. Pourtant, son président, Bruno Gollnisch, avait ouvert la porte à leur maintien au sein du collectif en le rebaptisant "FN et apparentés". Mais deux conditions ont été apposées aux deux intéressés : ne pas se présenter à l'avenir à une élection sous une autre étiquette et apporter son parrainage à Marine Le Pen pour la présidentielle. Des conditions qui n'ont pas été acceptées par les deux élus.

 

Déjà exclu du FN, cet engagement s'apparente, pour Olivier Wyssa, "à une mort civile". "Bruno Gollnisch a une fois de plus flanché. Il a préféré faire plaisir à ses adversaires qu'à ses amis", déplore-t-il. Il estime que son leader régional a validé les conditions posées par les proches de Marine Le Pen, pourtant en mauvais termes avec lui. Bruno Gollnisch espère pourtant à l'avenir leur ralliement : "J'estime toujours que les sanctions qui ont été prononcées sont excessives", nous a-t-il confié. Ce rapprochement paraît compromis. Fustigeant le budget socialiste de l'exécutif, Olivier Wyssa s'en est aussi pris, en assemblée régionale, contre la candidate "Marion" Le Pen (selon lui, il s'agit là du véritable prénom de la présidente du FN). "Elle est la seule à préconiser le retour à la retraite à 60 ans. Même François Hollande en est revenu". Et d'appeler à combattre le système "UMPSFN".

 

Source Lyon Capitale cliquez ici

via Rivarol blog des rivaroliens cliquez ici

17:09 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Financement public des campagnes électorales et financement public des partis politiques : il faut en finir !

Carl-11_11_20114.jpgUn communiqué de Carl Lang, candidat de l’Union de la Droite Nationale à la présidentielle :

 

Au palmarès des valeurs et des traditions de la cinquième république nous avions déjà les politiciens corrompus et fraudeurs avec leurs comptes en Suisse, les valises de billets de certains chefs d'Etats africains, les financements occultes des partis politiques, les petites enveloppes et les grosses rétro commissions. Pour cette année 2011, la Marianne d'or est, sans hésitation possible, attribuée à l'ancien président de la république Jacques Chirac pour sa condamnation à deux ans de prison avec sursis aux motifs de détournement de fonds publics, d'abus de confiance et de prise illégale d'intérêt.

 

Les Français seront par ailleurs heureux et rassurés de savoir qu'en sa qualité de membre du Conseil constitutionnel, Jacques Chirac pourra contrôler et valider les comptes de campagne des candidats à l'élection présidentielle. Face à l'indécence financière et aux gabegies de la caste politique, Carl LANG, président du Parti de la France et candidat de l'Union de la Droite Nationale à l'élection présidentielle propose :

 

- La suppression du financement public des campagnes électorales et la seule prise en charge pour tous les candidats des documents officiels remis aux électeurs ou affichés sur les panneaux électoraux.

 

- La suppression du financement public des partis politiques qui, non seulement n'a pas mis un terme à la corruption, mais porte atteinte à l'égalité démocratique et offre un privilège financier exorbitant aux partis en place.

 

- La réduction de 20% du nombre de députés et de sénateurs.

 

- La réduction drastique du train de vie de l'Assemblée nationale, du Sénat, des grandes collectivités territoriales, de l'Etat et des Institutions Européennes.

 

La caste politique et gouvernementale qui a conduit la France au surendettement et au déclin continue d'afficher, sans aucun scrupule, un choquant faste républicain alors que le peuple français et le pays réel sont livrés à la précarité économique et sociale, à la paupérisation généralisée et au chômage de masse.

 

Puisque les Français vont devoir payer très lourdement les conséquences de l'irresponsabilité, de l'incompétence et de la démagogie de leurs dirigeants politiques, le temps est venu d'imposer aux tenanciers de cette République de se serrer, eux aussi, la ceinture !

16:58 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 10 décembre 2011

Sommet de Bruxelles : la fuite en avant, le grand renoncement et la soumission...

Carl-11_11_20114.jpg

 

Par Carl Lang

Président du Parti de la France

Candidat de l'Union de la Droite Nationale

à la présidentielle

 

Mario Draghi, le nouveau président de la Banque Centrale Européenne et ancien vice-président pour l’Europe de la banque d’affaire américaine Goldman Sachs, a qualifié de « résultats très bons pour la zone Euro » les décisions prises lors du sommet européen de Bruxelles.

 

Nous pouvons donc en conclure que le résultat est calamiteux et constater qu’aucune solution concrète n’est apportée aux Etats pour les libérer de l’étranglement mortel de la dette publique. Mario Draghi peut se réjouir car la B.C.E se voit attribuer, comme cadeau de fin d’année, la gestion du fonds Européen de stabilité budgétaire ainsi que celle du futur mécanisme européen de stabilité. Voilà une victoire supplémentaire et facile de la B.C.E sur des Etats dont les dirigeants sont totalement inféodés aux volontés du cartel bancaire occidental et soumis aux diktats du marché financier. Mr Draghi est par ailleurs tout à fait serein car personne ne conteste plus l’intouchable et vénérée indépendance de la B.C.E.

 

Cette reddition des Etats est d’autant plus choquante que l’on explique depuis des mois à l’opinion publique que la seule mission de la B.C.E est la stabilité monétaire et le contrôle de l’inflation et qu’à ce titre elle ne pourrait pas monétiser la dette des Etats européens en achetant directement les obligations souveraines. Cela aurait pourtant comme effet immédiat de protéger les Etats de la spéculation. Les banques centrales du monde entier, à commencer par la réserve fédérale américaine, ne se gênent pas pour monétiser leur dette, d’autant que le risque aujourd’hui est moins celui de l’inflation que de la déflation. Ainsi, non seulement la Banque Centrale Européenne abandonne délibérément les Etats à la voracité spéculative des marchés, mais se voit accorder de plus par ces mêmes Etats des prérogatives nouvelles. Ce n’est plus une reddition, c’est une capitulation honteuse du pouvoir politique. Ce sommet parachève ainsi la soumission du politique à la finance, à la globalisation et au mondialisme idéologique.

 

Par ailleurs, c’est dans un climat de confusion, de divisions et d’agitation que ce sommet a accouché de l’annonce d’un dérisoire accord intergouvernemental pour un futur pacte de discipline budgétaire avec des sanctions inapplicables et un contrôle par la Commission européenne. Ce sommet ne débouche en fait que sur des déclarations de principe à contretemps et des vœux pieux d’Etats endettés et mendiants qui annoncent pour demain le respect de règles qu’ils ont été incapables d’appliquer hier, alors même qu’elles étaient définies par le pacte européen de stabilité et de croissance. Il s’agissait de maintenir les déficits publics en dessous de 3% du PIB et la dette publique en dessous de 60% du PIB.

 

Pour rappel, fin 2010, la dette publique de la France s’élevait à 81,7% du PIB, celle de l’Allemagne à 83,2%, celle de l’Italie à 119%, de la Grèce à 143%, du Royaume-Uni à 80%.

 

La dette de la zone Euro se montait à 85% du PIB et celle de l’ensemble de l’Union à 80%.

Et les mêmes nous annoncent aujourd’hui qu’ils vont réduire à 0,5% les déficits publics annuels alors que les Etats sont écrasés par les intérêts de la dette et asphyxiés par une croissance quasi nulle. Personne ne peut croire à cette fable.

 

Plusieurs pays, membres ou non de la zone Euro qui ont eu la chance de ne pas être gouvernés par des irresponsables et des démagogues ont su rester dans les normes comme la Finlande, le Danemark, la Suède…

La France, elle, a été dirigée, avec une grande constance et le soutien répété des électeurs, par une caste gouvernementale toujours parfaitement irresponsable, dépensière et démagogique. Les peuples ont les gouvernements qu’ils choisissent.

 

Entre gaspillages publics, immigration ruineuse, démagogie socialiste, dogme du libre- échange et du marché ouvert à la mondialisation sauvage, rien ne nous aura été épargné. L’héritage de cette république est une France colonisée, appauvrie et soumise !

 

L’affligeant spectacle du sommet de Bruxelles ne résout aucun des problèmes de la France et de l’Europe et ne sert qu’à gagner du temps, ou plutôt à en perdre, avant les premiers défauts de paiement et la vraie crise qui arrivent.

 

Il existe pourtant une possible gestion patriotique de cette crise basée sur des règles d’or qui ne sont pas celles de la troïka Union Européenne, Banque Centrale Européenne et Fonds Monétaire International :

 

● Briser le carcan devenu mortel de la spéculation financière sur les dettes souveraines en imposant à la BCE l’achat des obligations d’Etat et en organisant, dès à présent et avant la débâcle, la restructuration de l’ensemble des dettes des Etats Européens. Si la décote de la dette n’est pas organisée et maitrisée, elle sera sauvage et incontrôlée. La dégradation programmée par les agences de notation américaines de la note des Etats Européens rendra impossible une sortie conventionnelle de la crise. A ce stade, les Etats se soumettront au pouvoir de la finance internationale ou ils soumettront le pouvoir financier. Il faut choisir entre la souveraineté des Etats et la soumission aux marchés financiers.

 

● Instaurer le patriotisme social en réservant les aides sociales et familiales aux seuls nationaux dans chacun des pays d’Europe. L’immigration ruine la France et L’Europe. Réduisons à zéro le coût financier de l’immigration.

● Instaurer le patriotisme économique par le rétablissement de la préférence nationale et communautaire permettant la reconquête de notre marché intérieur, le développement de nos entreprises, de nos filières de production et de nos emplois. Il faut produire français en France avec des Français !

 

● Etablir une véritable régulation commerciale et douanière afin de protéger notre marché intérieur national et européen de la concurrence sauvage ou déloyale. Il faut en finir avec la religion économique du libre-échange au service d’Etats prédateurs.

 

● Imposer la préférence nationale à l’embauche dans chacun des pays d’Europe.

 

● En finir avec les gaspillages publics des collectivités territoriales, de l’Etat et de l’Union européenne en réduisant les dépenses de fonctionnement, de communication et de prestige et en concentrant les politiques des collectivités locales sur leurs seuls domaines de compétence. Le gouffre financier de la politique dite « de la ville » est un exemple parmi tant d’autres de ce qu’il ne faut plus faire. Les élus vont devoir apprendre à n’engager des dépenses publiques d’investissement qu’avec la certitude d’un effet économique sur la croissance et l’emploi.

 

● Sortir enfin du collectivisme post marxiste, de l’étatisme et du fiscalisme qui contaminent la France. La persécution fiscale des classes moyennes et des entreprises n’a jamais eu d’autre effet que de générer la pauvreté, le déclin économique et finalement la régression sociale.

 

Le temps est venu de décréter l’état d’urgence financière, économique et sociale et de mettre en place notre plan de sauvegarde nationale.

10:51 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 08 décembre 2011

Samedi prochain : Carl Lang sera à Vernon (27) pour une réunion amicale...

CARL-VERNON-JEPEG.jpg

Dans le cadre de la campagne présidentielle et de la préparation des législatives de 2012, Carl Lang participera à un apéritif amical et militant qui se déroulera le samedi 10 décembre de 17h à 18h30 à Vernon.

Pour toutes informations complémentaires concernant cette réunion, veuillez contacter M. Bernard TOUCHAGUES ou M. et Mme Guy DUGRES. Tel : 02.32.51.32.14 ou 06.12.90.45.64

10:39 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 03 décembre 2011

Conférence de presse de Carl Lang (2 décembre 2011, à Perpignan), candidat de l’Union de la Droite Nationale (UDN) à l’élection présidentielle de 2012

IMG_0204-300x225.jpgSource Perpignan Politique Info cliquez ici

 

Avec Carl Lang, le discours nationaliste est clair, classique, et intemporel.

 

C’est assez rare pour être souligné.

 

On peut ne pas partager son point de vue, mais il faut quand même reconnaître objectivement (*) qu’il est un de ceux dont les propos n’évoluent pas en fonction des as du marketing électoral qui formatent les discours des candidats, quitte à leur faire prendre des virages à 180 degrés d’un mois à l’autre parce que c’est électoralement rentable! Mais ils ne sont plus que quelques uns en France; dans un genre très différent et nous la citons parce que nous parlerons d’elle demain ou lundi, il y a Nathalie Arthaud, communiste révolutionnaire pure et dure, très dure, candidate hors normes à l’élection présidentielle, qui elle aussi était à Perpignan cette semaine.

 

Pour ceux qui écoutent le discours de Carl Lang et le comprennent, il ne peut pas y avoir de doute : il est candidat de la droite nationale et européenne, il en est « le » candidat, il est de droite et n’a pas honte de ça, il est un nationaliste qui aime son pays et sa patrie, il est encore et toujours conscient des racines de la France, de son Histoire, et reste viscéralement attaché à sa culture, ses valeurs, et ses traditions.

 

Sur ce positionnement politique, il est le seul, il n’y a absolument personne d’autre, et il est aussi le dernier des Mohicans


Mais aura-t-il un autre destin que le malheureux héros de James Fenimore Cooper, Uncas, fils de Chingachgook ?

 

Dès la première minute de sa conférence de presse il explique que la première fois qu’il est venu à Perpignan pour des raisons politiques, c’était pour participer à une réunion publique avec Pierre Sergent. Pour être sûr d’être bien compris, il rappelle que Pierre Sergent a été un des officiers de l’Armée française qui a pris parti pour l’Algérie française. Il parle aussi de tout ce que la France doit encore et toujours aux rapatriés d’Algérie, les pieds noirs, et à la communauté des Harkis qui ont été trompés, trahis, puis finalement abandonnés par le régime gaulliste.

 

Puis Carl Lang entre dans le vif du sujet : Je considère que nous avons à relever un défi de civilisation et que les enjeux qui sont les nôtres, qu’il s’agisse d’enjeux politiques, culturels, économiques et autres, sont des enjeux communs. Les problèmes de la France sont aussi les problèmes de l’Allemagne, de l’Italie, de l’Espagne, les problèmes de la Suède. C’est la raison pour laquelle je suis absolument convaincu de la nécessité d’apporter une réponse nationale et européenne aux problèmes du pays. Bien évidemment, il faut réorienter la construction européenne dans le sens d’une Europe des nations souveraines et des peuples libres parce qu’il n’y aura aucune possibilité de sursaut sans une réponse des états d’Europe, une réponse collective et cohérence des états souverains d’Europe.

 

Carl Lang continue : Je réaffirme aussi les valeurs de la droite. Je suis un homme qui est attaché à l’initiative privée, à l’esprit d’entreprise. Je condamne fermement le collectivisme, le socialisme, le fiscalisme… Je ne crois pas aux réponses de gauche à la crise. Je crois au contraire que si nous en sommes là aujourd’hui dans notre pays, c’est finalement parce que la France n’est jamais sortie du socialisme.

 

Quelques minutes plus tard, il aborde un autre sujet, la défense de valeurs de civilisation : Je réaffirme la nécessité de défendre nos racines chrétiennes, de réaffirmer notre héritage de civilisation, de défendre l’identité française, [...], l’attachement à la tradition, l’attachement à notre Histoire, l’attachement à notre mémoire, l’attachement à nos valeurs familiales, à nos valeurs sociales, à nos valeurs de civilisation.

 

Enfin, il aborde un des sujets potentiellement les plus explosifs de cette campagne électorale : Je considère que l’enjeu du XXIème siècle, pour nous français et européens, consistera aussi a savoir si nous résistons ou si nous acceptons le processus historique de colonisation de la France et de l’Europe. La France et l’Europe subissent une véritable colonisation totale. Une colonisation migratoire, donc une colonisation de peuplement, mais aussi une colonisation commerciale, une colonisation culturelle, une colonisation financière, une colonisation islamique. Et si les peuples d’Europe ne reprennent pas leur destin en main, en réaffirmant d’abord les droits du peuple français en France, et les droit de chaque peuple d’un pays européen chez lui, les peuples d’Europe seront minoritaires chez eux au plus tard en 2050.

 

Pour conclure ce compte rendu : Voilà pourquoi je fais campagne sur ces thèmes (refusons la colonisation, la France aux français et l’Europe aux européens ) car je crois que c’est un des enjeux essentiels du XXIème siècle. Je fais aussi campagne contre la colonisation islamique car je considère très clairement que les valeurs de l’islam ne sont pas compatibles avec les valeurs de la France et les valeurs de l’Europe. Dans ce domaine, je pense que le discours traditionnellement républicain, citoyen et laïc n’est pas un discours qui va nous protéger de l’islamisation, mais au contraire, le discours lié à la neutralité de l’Etat est un discours qui facilite l’islamisation de notre pays et que les militants révolutionnaires islamistes s’appuient sur la notion de citoyenneté républicaine et la notion de laïcité pour organiser notre islamisation progressive, en commençant par la multiplication des mosquées dans notre pays.

 

Carl Lang a bien entendu présenté l’Union de la Droite Nationale, sa charte, et ses trois partis fondateurs, mais l’essentiel est déjà en ligne (cliquez là) sur ce site.

 

Carl Lang nous ayant accordé un entretien hors conférence de presse, d’autres sujets encore seront traités par ailleurs, au cours des prochains jours.

 

JD

 

Note

 (*) Comme nous ne sommes pas aux ordres d’un Dassault (de la confrérie des marchands d’armes) comme le Figaro, ou d’un Rothschild (de la caste des banksters) comme Libération (comment donc peut-on prétendre être de gauche dans ces conditions ?) nous avons une liberté rare, de plus en plus rare, celle de pouvoir dire ce que nous pensons (bien que certaines Lois incompatibles avec la notion même de démocratie imposent des limites scandaleuses en interdisant par exemple de dire qu’un chat est un chat, petit félin domestique, au prétexte fallacieux que ce serait discriminatoire envers les tigres qui, eux, ne sont jamais « de salon »). Quitte à voir passer des commentaires nous traitant de « Carl-Langistes ». Mais comme il n’y a pas longtemps, « on » nous a reproché de « rouler pour les cocos » ça fera une moyenne. Mais peut-être pas, parce que Nathalie Arthaud avec qui nous avons discuté cette semaine est elle aussi est étonnante, impressionnante, et intéressante. Or son « truc » (en résumé caricatural, nous en dirons d’avantage), c’est d’arriver à pendre un jour le dernier des capitalistes qui n’aura pas pu s’empêcher de lui vendre la corde qu’elle utilisera pour ça…

12:58 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 28 novembre 2011

Vendredi prochain, Carl Lang sera à Perpignan...

CARL-PERPIGNAN-JEPEG.jpg

Carl Lang, candidat de l'Union de la Droite Nationale à l'élection présidentielle, se rendra à Perpignan vendredi 2 décembre à l'invitation de Florence Raffard de Brienne, déléguée régionale de la Nouvelle Droite Populaire.

Ils tiendront une conférence de presse à 11h suivi d'un déjeuner militant.

17:50 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Vendredi dernier, Carl Lang était à Limoges...

1287675989.jpg

Carl Lang était vendredi à Limoges. A peine arrivé, il s'est rendu au siège de France 3 Limousin où il était l'invité du journal 12/13 Limousin (cliquez ici - à partir de 9 mn 40).

Ensuite, Carl Lang a présidé un déjeuner-débat qui a rassemblé pas moins de 40 militants et sympathisants. Il a ensuite tenu une conférence de presse pour présenter son projet pour la présidentielle et les législatives de 2012.

La dynamique Fédération du Limousin du Parti de la France avait parfaitement organisé cette journée.

La semaine prochaine, le candidat de l'Union de la Droite Nationale sera à Perpignan reçu par la délégation de Catalogne du Nord de la NDP.

Lisez le blog de l'UDN cliquez ici

17:29 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 22 novembre 2011

Toujours après le drame ! Toujours trop tard !

Carl-11_11_20114.jpg

Un communiqué de Carl Lang, candidat d'Union de la Droite Nationale à la présidentielle 2012 :

L’effroyable meurtre de la jeune Agnès est dramatiquement emblématique de l’incapacité des pouvoirs publics à protéger la population des actes de récidive de délinquants et de criminels de plus en plus jeunes et violents.

La classe politique et gouvernementale française est tellement contaminée par l’idéologie permissive et par l’inversion des valeurs qu’il aura fallu une nouvelle victime afin que le gouvernement prenne enfin quelques mesures élémentaires d’urgence contre la récidive.

La soumission des dirigeants au laxisme judiciaire imposé par des personnels et des syndicats militants qui se préoccupent toujours plus des droits des criminels que des droits des victimes est devenue intolérable.

Si les dirigeants de cette République à la dérive sont incapables de mettre un terme aux défaillances à répétition du système de protection judiciaire de la jeunesse et incapables de restaurer la protection des Français ainsi que la sécurité et l’ordre public, il est urgent qu’ils laissent la place.

Le plus tôt sera le mieux !

14:58 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 20 novembre 2011

Mercredi dernier, Carl Lang tenait une conférence de presse à Strasbourg avec Robert Spieler...

Article de l'Alsace du 20 novembre 2011.jpg

 L'Alsace d'aujourd'hui cliquez dessus pour agrandir

Lire aussi cliquez là

17:45 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 17 novembre 2011

Militant, l'une des organisations fondatrices du FN, apporte son soutien à la candidature de Carl Lang :

071111_173548_PEEL_HDqY7Y.jpgEditorial du journal Militant

N° de novembre 2011 cliquez ici

 

Depuis plusieurs mois déjà, la caste politicienne française s'agite en vue de l'élection présidentielle normalement prévue pour le printemps 2012. Elle offre aux Français le traditionnel spectacle de bas étage de gens qui se mettent en scène pour attirer l'attention du public avec le concours des médias qui fabriquent et détruisent les images des personnes selon des critères et des intérêts divers et opaques.


Il faut le répéter sans cesse : le système politique est "verrouillé". En France comme ailleurs. Aussi longtemps que des événements imprévus et non maîtrisables ne bousculent pas l'ordre établi, les tenants du régime en place, à commencer par son magistère, savent tant bien que mal contrôler l'opinion pour éviter que, dans son ensemble, elle "pense mal", à défaut de ne rien penser. Le contrôle médiatique des cerveaux, dans le système démocratique, est parvenu à tel degré d'efficacité que, jusqu'à présent, du moins aussi longtemps que la grande masse des populations disposera d'un minimum de bien être, celle-ci est anesthésiée. Et lorsque les inévitables mécontentements face à la dégradation continue de la situation se font entendre, le théâtre qu'offre aux populations ce Janus politique que sont la "droite" et la "gauche" parvient à les calmer périodiquement, soit que les gens se soient laissés séduire par le porter-beau d'un personnage, comme Sarkozy en 2007, soit qu'ils votent contre quelqu'un, pensant qu'il est impossible de faire autrement dans un monde qui ne peut pas être autrement.


Bien sûr, lorsque la situation se dégrade trop rapidement, les mouvements dénonçant les dérives du système connaissent un inévitable développement. Depuis quelques lustres, face à la politique criminelle des régimes démocratiques qui, objectivement, détruisent la civilisation et les peuples européens, cette réaction saine est incarnée par des mouvements politiques désignés médiatiquement sous l'appellation "d'extrême droite", réputée infâmante et susceptible d'épouvanter le "bon peuple".


Parfois, à la faveur de dispositions électorales, elles participent au pouvoir, comme aux Pays-Bas et au Danemark, sans toutefois provoquer de substantiels changements. Ailleurs, comme en France, elles sont ostracisées, marginalisées. C'est alors qu'elles commettent une erreur fondamentale d'espérer briser le cordon sanitaire qui les enserre en amodiant leur discours, leurs idées, bref, en donnant des gages au système. Nous le voyons avec le Front national de Marine Le Pen, si tant est que celui-ci a jamais été, depuis au moins 1978, autre chose qu'un parti d'essence démocrate.


En effet, la difficulté majeure, pour tous ceux qui dénoncent la nocivité du système démocratique, est de se faire entendre de leurs compatriotes, de diffuser la pensée nationaliste au-delà des cercles restreints d'une élite. Si nous savons que le système ne sera pas mis à bas par le jeu truqué des élections, celles-ci existent et il faut savoir les utiliser pour briser l'omerta que nous subissons. Faire entendre notre voix à l'occasion de l'élection présidentielle est donc vital. Comment ?


Aujourd'hui, dans le cadre de l'élection de
2012, l'homme qui est le plus à même de faire entendre à un public élargi la voix des nationalistes est CARL LANG. Longtemps dirigeant du Front national, il n’a pas hésité à sacrifier une position politique en vue à sa fidélité aux idéaux nationalistes qu'il place, comme tout militant, au dessus de sa propre condition. C'est un homme honnête et respectable qui n'accepte pas de compromission avec un système destructeur. S'il existe d'inévitables nuances entre MILITANT et Carl Lang, elles ne sont rien au vu de ce qui nous unit. Nous menons tous le même combat, à savoir la sauvegarde de la France et de notre civilisation européenne.


Aussi, dans le contexte actuel, MILITANT ne peut que soutenir la candidature de Carl Lang à l'élection présidentielle de 2012 laquelle, constitue un parcours d'obstacles sans pareils puisqu'il doit préalablement obtenir 500 parrainages d'élus.

18:35 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le gouvernement UMP s'acharne contre les Français qui travaillent...

Carl-11_11_20114.jpgUn communiqué de Carl Lang, candidat d'Union de la Droite Nationale :

En instaurant un jour de carence sans indemnités journalières pour les fonctionnaires en cas d'arrêt maladie et un de plus pour les salariés du privé, le gouvernement UMP s'en prend une fois de plus à la France qui travaille. Cette mesure antisociale va évidemment pénaliser les bas salaires et les classes dites "moyennes" qui sont toujours les premières victimes de la répression fiscale étatique.

Par idéologie, le gouvernement refuse de mettre fin à l'assistanat social de la colonisation migratoire qui perdure depuis des décennies au détriment des Français constamment écrasés par de nouvelles taxes et dont le pouvoir d'achat se réduit année après année.

Plutôt que de s'en prendre à ceux qui cotisent toujours plus pour toujours moins de prestations sociales, Le Parti de la France propose de mettre en place le patriotisme social et politique réservant l’intégralité des aides sociales et familiales aux seuls Français. En réduisant à zéro le coût social de l’immigration les Français éviteraient ainsi d’être les victimes des politiques de persécution fiscale et de répression des contribuables menées par une caste gouvernementale et une classe politique incapables de faire face à la crise et de reprendre le contrôle des finances publiques.

09:34 Publié dans Communiqués de presse, Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Carl Lang en tournée en Lorraine et en Alsace...

DSC_0247.jpg

Mardi 15 novembre, Carl Lang, candidat de l'Union de la Droite Nationale à l'élection présidentielle de 2012, était en Lorraine où il a participé à une première conférence de presse à Metz (1) puis à une seconde à Nancy pour présenter sa candidature de droite nationale et européenne.

DSC_0257.jpg

Le soir, s'est déroulé un sympathique apéritif-militant saucisson-pinard à Toul où Carl Lang a pu rencontrer et s'entretenir avec des militants et des sympathisants lorrains.

A noter que cette journée a été organisée par l'ancien conseiller régional François Ferrier, membre du Bureau national de la NDP, et que le président du Parti de la France était accompagné de Robert Spieler, délégué général de la Nouvelle Droite Populaire et de Roland Hélie, directeur de la revue Synthèse nationale et secrétaire national de l'UDN (Union de la Droite Nationale).

Mercredi 16, les dirigeants de l'UDN étaient en Alsace, à Strasbourg, pour une nouvelle conférence de presse. Ce fut aussi l'occasion pour Robert Spieler d'annoncer que l'UDN sera présente aux prochaines législatives dans plusieurs circonscriptions alsaciennes (2). Toute la presse strasbourgeoise, y compris France 3 Alsace (3), a assisté à cette conférence de presse.

Notes

(1) Article publié (avec une faute - sans doute d'étourderie - au moment de la saisie du texte, à la dernière ligne : c'est contre le "führer prinzip" et non au nom du... que Robert Spieler applaudit à cette constitution d’une « UDF nationaliste »). Cliquez là

(2) Article publié sur le site des DNA cliquez ici

(3) France 3 Alsace cliquez ici

01:18 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 10 novembre 2011

Mardi prochain : Carl Lang en Lorraine...

CARL_LORRAINE_JPEG.jpg

00:14 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 07 novembre 2011

Carl Lang, candidat de la Droite nationale à la Présidentielle, était vendredi à Lyon...

Photo 045.jpgCarl Lang a tenu une conférence de presse à Lyon avec la participation d'Olivier Wyssa et Alexandre Gabriac(animateur des Jeunesses Nationalistes), conseillers régionaux de Rhône-Alpes, Pierre Vial, ancien conseiller régional et représentant de la Nouvelle Droite populaire, Yvan Benedetti, conseiller municipal de Vénissieux et avec la présence amicale de Liliane Boury, conseillère régionale de Rhône-Alpes.

Carl Lang et les personnalités politiques présentes ont animé une soirée militante de mobilisation de la Droite nationale pour les échéances présidentielle et législatives de 2012.

De nombreux jeunes militants ont ainsi pu prendre date afin de s'associer à la grande entreprise politique de reconquête nationale et de décolonisation de la France et de l'Europe. Reconquête qui devra être l'objectif des défenseurs de la Communauté nationale et de nos valeurs de civilisation.

Il a été rappelé à l'occasion de cette réunion que les échéances de 2012 ne représentent évidemment qu'une première étape d'affirmation des droits du peuple français à rester lui-même.

15:45 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 06 novembre 2011

Le chat et la souris grise : A L’ONU, L’ÉTAT D’ISRAËL NE RECONNAIT (ENCORE) PAS LE FRONT NATIONAL...

Dix petites minutes avec Ron Paul à Washington, vingt autres petites minutes avec l’ambassadeur israélien Ron Prosor à l’ONU en compagnie de quatre honorables représentants de petits pays exotiques. Le bilan des tribulations de Marine Le Pen en mal de reconnaissance reste bien maigre. Si ces rencontres expresses lui permettent dans une certaine mesure de sauver la face, on est loin de la visite "triomphale" espérée.

Salué comme "un formidable coup politique" par le FN, la brève rencontre entre Mme Le Pen et l’ambassadeur israélien a vite été ramenée à la dimension d’un "malentendu" par la porte-parole de la mission israélienne. Si Marine Le Pen espérait obtenir "la reconnaissance du Front national par l’État d’Israël" ce sera pour une autre fois. Au proche-Orient les tractations sont souvent longues et tortueuses, les Palestiniens sont bien payés pour le savoir…

A propos de ce voyage, l’ancien secrétaire général du FN Carl Lang et candidat lui aussi l’élection présidentielle a déclaré qu’à la différence de Marine Le Pen. "Je n’ai besoin de la caution d’aucune puissance étrangère".

Source Le nouveau NH cliquez ici

10:50 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 02 novembre 2011

Grèce : référendum, élections ou révolution ?

Présentation1.jpgUn communiqué de Carl Lang, candidat à la présidentielle 2012 :

Alors que les Etats européens, la Banque Centrale européenne et le Fonds monétaire international organisent la fuite en avant et les replâtrages, multiplient les réunions, les déclarations et les plans de « sauvetage » pour repousser l’échéance de la débâcle financière et de la crise systémique, le premier ministre grec, Georges Papandréou vient de lancer un pavé dans la mare en annonçant la tenue d’un référendum.

Aussitôt, la classe gouvernementale européenne hurle à l’irresponsabilité et à la déloyauté internationale. Mais au nom de quels principes ces habituels parangons de vertu démocratique s’opposeraient-ils au droit du peuple grec de s’exprimer directement sur des politiques qui conditionnent aussi lourdement son avenir ?

Ceux qui condamnent le recours au référendum ne voient-ils pas que la Grèce est en état de chaos social, de grèves à répétition, d’émeutes, de généralisation de l’économie parallèle et de fraudes fiscales exponentielles ?

La caste gouvernementale et les technocrates de la BCE qui pensent pouvoir imposer aux peuples des politiques dont ils ne veulent pas sont, eux, les véritables irresponsables.

Un référendum ou des élections anticipées sont mille fois préférables à la révolution rouge, à la guerre civile ou à un coup d’Etat. C’est par les élections ou le référendum que les Grecs doivent pouvoir, s’ils le souhaitent, sanctionner leur propre classe dirigeante et en changer. Le clanisme, le clientélisme, l’étatisme et la démagogie sociale des différents gouvernements sont responsables d’un endettement public colossal qui étouffe aujourd’hui l’économie grecque et la livre à la loi impitoyable des marchés financiers.

Un peuple mendiant n’est pas un peuple libre : cette leçon devrait, d’urgence, être comprise par la classe politique française.

Les Grecs sont malheureusement condamnés, pour des années, aux difficultés économiques et à la souffrance sociale. Dans l’état de délabrement financier où se trouve leur pays, il n’existe aucune solution miracle pour sortir de la crise.

Dans ces conditions, il appartient au seul peuple grec de faire le choix de la moins mauvaise politique afin d’organiser un rétablissement qui sera, dans tous les cas, long et douloureux.

Ce n’est pas la troïka BCE, FMI et Union européenne qui pourra imposer quelque politique d’austérité que ce soit sans le consentement minimum du peuple et encore moins contre sa volonté. Il n’appartient donc qu’au peuple d’Alexandre de trancher ou non le nœud gordien de la crise grecque.

Quant à la France, loin de l’illusion et des mirages d’une sortie rapide et facile de la crise et compte tenu d’un héritage de trente années de gaspillages, de déficits publics, d’immigration ruineuse et de mondialisation prédatrice, il est encore possible, mais urgent, de mettre en œuvre un plan économique et social de sauvegarde nationale et de gestion patriotique de la crise.

21:54 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les voyages forment la jeunesse… RON PAUL POSE UN LAPIN A MARINE LE PEN

En quête d’une stature internationale, Marine Le Pen est en visite aux États-Unis du 1er novembre au 6 novembre. La présidente du Front national devait y rencontrer le candidat à la primaire républicaine, Ron Paul. Celui ci a finalement fait savoir par l’une de ses collaboratrice qu’il serait absent ce jour là. L’agenda de Marine Le Pen diffusé par son cabinet faisait aussi mention de rendez-vous pour la même journée "avec des élus et conseillers républicains et démocrates", mais sans autre précision.

Le lendemain, la candidate du FN souhaitait rencontrer au cours d’un déjeuner au siège des Nations Unies à New York des diplomates francophones, mais là aussi, c’est le flou qui semble dominer. L’ambassadeur de France auprès des Nations Unies, Gérard Araud a fait savoir qu’il ne la rencontrerait pas et les autres ambassadeurs contactés par le staff de Marine Le Pen ont semble t-il préféré décliner l’invitation.

Heureusement que l’agenda distribué à la presse par le cabinet de la candidate indiquait que le programme était susceptible d’être modifié…

Source Le nouveau NH cliquez ici

Epilogue rassurant : finalement Ron Paul a reçu Marine Le Pen 10 minutes poignée de main comprise cliquez là

10:15 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Dimanche dernier, sur Canal+, la campagne présidentielle de Carl Lang...

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

10:04 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 31 octobre 2011

Vendredi prochain, 4 novembre, Carl Lang sera à Lyon...

CARL-LYON-2-JEPEG(1).jpg

21:18 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 26 octobre 2011

Exécutions sommaires et Charia : premiers succès de Bernard-Henry Lévy et de l'OTAN en Libye... !

Présentation1.jpgUn communiqué de Carl Lang, candidat à l'élection présidentielle de 2012 :

L'OTAN et BHL, grand gourou de la politique étrangère française et autorité morale, médiatiquement proclamée, de la République universelle, citoyenne et laïque, viennent d'obtenir une double victoire historique en Libye : d'une part, le lynchage et l'exécution sommaire de Khadafi et d'autre part, la proclamation par le nouveau pouvoir de la Charia comme socle du modèle social libyen.

C'est dire si les droits de l'homme et les valeurs démocratiques vont pouvoir s'exprimer dans toute leur plénitude !

Par ailleurs, un "bonheur" ne venant jamais seul et grâce au "Printemps arabe", le parti islamiste vient de remporter les élections en Tunisie.

Enfin, en Egypte et dans l'indifférence générale de la Communauté internationale, les persécutions et les assassinats des Chrétiens coptes s'organisent maintenant avec la participation active de la télévision d'Etat et du régime en place.

En vérité, le soit-disant "Printemps arabe" a été un véritable Printemps islamiste.

L'effondrement du mythe des régimes laïcs dans ces sociétés musulmanes devrait faire réfléchir les idiots utiles, collaborateurs et compagnons de route de l'idéologie coranique qui expliquent en France que l'islam est compatible avec les valeurs de la République ou encore que l'islam serait acceptable mais pas la Charia. Comme si l'on pouvait séparer l'une de l'autre!

Ces événements dans le monde arabe devraient servir d'avertissement à tous ceux qui, depuis quarante ans, militent pour une immigration active au nom d'un prétendu anti-racisme, véritable faux nez de l'anti France, et à tous ceux qui pensent que l'idéologie coranique va se dissoudre dans le plastique de notre carte nationale d'identité.

Ils ont aimé l'immigration et aiment la colonisation ?

Ils vont adorer l'islamisation et la Charia !

00:20 Publié dans Présidentielle 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook