Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 25 août 2009

De vendredi à dimanche prochain à Saintes : XIème Université du MNR

MNR.jpgLa XIème Université d’été du MNR se tiendra à Saintes (Charente-Maritime), du vendredi 28 août 14 h 00 au dimanche 30 août 15 h 00.

Le thème en sera : «Restaurer le mérite pour une société plus juste».

Placée sous le signe du rassemblement, l'Université d'été aura le plaisir d’accueillir Carl Lang, chef de file du Parti de la France, Robert Spieler, délégué de la Nouvelle Droite Populaire, Hilde De Lobel, représentante du Vlaams belang, ainsi qu'une représentante de Russie Indépendante, parti de Vladimir Poutine.

Renseignements et inscriptions : 01 56 56 64 34 ou 06 62 71 10 63

Samedi 5 septembre, à Orange, journée Balkans...

5840_1203467170528_1344065139_1306834_4164264_n.jpg

20:01 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : orange, kosovo, balkans, serbie | |  Facebook

jeudi, 13 août 2009

Royan : LA NDP APPORTE SON SOUTIEN AUX FORAINS ET AUX COMMERCANTS...

A Royan comme ailleurs :

 

DEHORS LA RACAILLE !

 

HONNEUR A LA RESISTANCE POPULAIRE !

 

Les événements qui viennent de se dérouler à Royan, où une bande de racailles venue de la Région parisienne a transformé en enfer la vie des habitants et des commerçants de cette  réputée paisible station balnéaire de Charente-Maritime, prouvent l’incapacité du gouvernement à régler définitivement le problème de l’insécurité lié à celui de l’immigration et à la perte de notre identité nationale et européenne.

 

Devant l’incurie de la classe politique locale et des autorités pour résoudre ce phénomène, il aura fallu l’intervention exemplaire des forains et de certains commerçants de la ville pour mettre fin à cette situation insupportable.

 

Comble d’ignominie de la part des médias aux ordres du Système : à la suite de cet acte courageux, il reste encore une certaine presse, tant locale que nationale, pour fustiger la saine réaction des commerçants.

 

Face à l’invasion et à la violence imposées par la pègre d’importation, face à l’incompétence du pouvoir en place, il faut organiser la résistance civile !

 

La Nouvelle Droite Populaire, mouvement politique qui met la défense du peuple français et celle des peuples d’Europe au premier plan de ses préoccupations, tient à manifester son soutien total à l’action menée par les forains et les commerçants de Royan. Elle exige l’expulsion immédiate du territoire européen des voyous qui sèment la terreur chez nous. La NDP appelle à la constitution d’un vaste pôle de rassemblement des forces nationales et identitaires, capable d’imposer une alternative au Système actuel.

 

Avec la Nouvelle Droite Populaire, exigeons :

 

■ Le rétablissement réel de la sécurité en France.

■ L’expulsion du territoire européen des racailles d’importation.

■ L’arrêt immédiat de l’immigration extra-européenne.

■ Le rétablissement de nos valeurs nationales et la renaissance des principes de la civilisation européenne !

 

Tract distribué par les militants de la NDP à Royan : cliquez ici

 

vendredi, 07 août 2009

Une nouvelle biographie de Jacques Laurent...

050809_203822_PEEL_FR64yB.jpg

 

Critique littéraire, journaliste, essayiste, Jacques Laurent est également un pamphlétaire redouté. Auteur de best-sellers sous le pseudonyme de Cecil Saint-Laurent, il est aussi lauréat du Goncourt, membre de l’Académie française, pasticheur encore, historien, reporter de guerre, directeur et fondateur de revues. Jacques Laurent a été un des hommes les plus en vue de son temps. Faisant la couverture des magazines des années cinquante, académicien respecté à la fin de sa vie, il est traqué par la police au temps de l’OAS. Défenseur du désengagement politique en littérature, il est vilipendé par la gauche, prompte à dénoncer son "fascisme" supposé. Bien qu’adversaire des écoles et des catéchismes politiques, religieux ou littéraires, on a voulu faire de lui le maître à penser des "Hussards". Brûlant son existence par les deux bouts, multipliant ses succès féminins, roulant en Buick avec chauffeur, écumant les palaces des côtes méditerranéennes et les bars de Saint-Germain-des-Prés au temps de sa gloire, il met fin à ses jours dans l’absolu dénuement d’une chambre de bonne parisienne.

Jacques Laurent sort des cadres et des sentiers battus. La profusion de son œuvre donne le vertige. Que ce soit en littérature ou dans les combats, elle se démarque par une liberté de ton et une intelligence percutantes.

Ce Qui suis-je ?  Jacques Laurent s’attache à restituer l’essentiel de la leçon de liberté et d’intelligence laurentienne en éclairant les faces les plus marquantes de la vie de l’homme et de son œuvre.

Qui suis-je ? Jacques Laurent par Raphaël Chauvency, Editions Pardès,
128 pages - 12 euros (frais de port en sus)

 

 

Source : Cercle du 6 février

 

19:14 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jacques laurent, les hussards, cecil saint-laurent, pardès, livres, éditions | |  Facebook

lundi, 03 août 2009

AOUT : LE MOIS DES MAUVAIS COUPS

230776764_2.jpgUn communiqué de François Ferrier

Conseiller Régional de Lorraine

Nouvelle Droite Populaire

 

La série débute avec nos agriculteurs qui ont la noble charge de nourrir la population française.

 

Le gouvernement Fillon est sommé par les européistes de Bruxelles de faire restituer aux producteurs de fruits et légumes des terroirs français des aides distribuées depuis de nombreuses années à cette filière agricole. Mais de qui se moque-t’on ?

 

Pour l’année 2008, la contribution de la France au budget de l’Union européenne s’est élevée à 19 milliards d’euros. Pour cette même année, la redistribution de l’Union européenne à la France n’a été que de 12 milliards d’euros (dossier « Contribuables associés »). Soit un solde débiteur de 7 milliards d’euros qui aurait été bien utile pour aider nos agriculteurs, mais aussi l’ensemble de nos petites entreprises : commerces, artisans, pêcheurs…

 

S’il y a des millions d’euros à rembourser - aux Français et non à Bruxelles -, que l’on commence par taxer la grande distribution qui avec ses marges opaques pénalise en France nos agriculteurs, nos producteurs, nos industriels et, tout autant, l’ensemble des consommateurs, dont les fins de mois sont de plus en plus difficiles. Et ce n’est qu’un début.

 

Monsieur le ministre de l’Agriculture, les producteurs français de fruits et légumes n’ont rien à rembourser. Ils doivent être aidés pour que leur profession permette aux Français d’avoir plus encore des produits de qualité.