Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 23 février 2010

Rencontre avec Pierre Van Dorpe, candidat de la NDP sur la liste de rassemblement des nationaux conduite par Thomas Joly en Picardie...

matronche.jpgDans 7 régions des militants et des responsables de la Nouvelle Droite Populaire figurent ou mènent parfois des listes de rassemblement des forces nationales et identitaires. Afin de mieux les faire connaître à nos lecteurs, nous allons publier, d’ici le 14 mars prochain, date du premier tour des régionales, une série d’entretiens avec ces hommes et ces femmes de convictions qui mènent, au nom de la NDP et aux côtés de nos alliés, un rude combat pour sauver notre identité française et européenne.

 

Nous commençons aujourd’hui par un entretien avec Pierre Van Dorpe, 58 ans, chef d’entreprise et délégué de la NDP dans l’Oise.

 

Synthèse nationale : Pierre Van Dorpe, vous êtes délégués départemental de la Nouvelle Droite Populaire dans l’Oise et vous êtes candidat dans ce département sur la liste régionale conduite par Thomas Joly, Conseiller régional sortant et Secrétaire général du Parti de la France, liste intitulée « Pour notre Picardie, nos emplois, notre sécurité, nos traditions et notre identité française ». Quelles sont les raisons de cet engagement ?

 

Pierre Van Dorpe : Même si nos idées ne sont pas forcements les mêmes sur tout, les principes fondamentaux qui nous guident sont identiques : défendre notre identité nationale face aux dangers qui la menacent, dénoncer les partis en place qui prônent l’antiracisme dans tous leurs discours à tel point qu’ils oublient les Français, quantité négligeable à leur yeux, pour plaire aux médias. Proposer enfin une alternative crédible au Système reposant sur une véritable préférence nationale et européenne.

 

SN : Vous avez adhéré à la Nouvelle Droite Populaire pour porter vos idées. Avez-vous définitivement rompu avec le Front national, mentalement, physiquement ? Pourtant vous étiez  l’un de ses piliers au D.P.S…

 

PVD : Effectivement, adhérent au FN en 1984 dans la Vienne,  je fus nommé responsable du secteur sud du département et du service d’ordre. Je suis allé ensuite m’installer à Nanterre en banlieue parisienne où je suis devenu responsable local et responsable départemental du  DPS (Département protection sécurité du FN)  des Hauts-de-Seine.

 

En 1986, j’étais aux côtés de Jean Pierre Stirbois, Jean-Yves Le Gallou, Marie-Caroline Le Pen et Jean-Claude Rolinat pour la campagne des législatives et des régionales.  Ensuite, j’ai été élu conseiller municipal de Gennevilliers en 1989, tout en restant toujours responsable du DPS du 92. Je souffrais déjà des luttes intestines pour obtenir les premières places sur nos listes, derrière nos dirigeants. Certains de nos adhérents étaient uniquement mus par des ambitions personnelles, pulsions que je pensais pourtant uniquement réservées à la « bande des quatre », tant de fois si justement dénoncée par Jean Marie Le Pen ! Cet état de fait n’a fait qu’empirer au cours des années qui s’ensuivirent.

 

A tel point que maintenant c’est Marine Le Pen qui essaie, sans doute pour chercher à plaire aux tenants de la pensé unique, de rallier à sa cause certains Français d’origine étrangère, de confession musulmane, qui, en réalité, se moquent éperdument de la France rt de notre identité française et européenne.

 

Après m’être retiré un moment du combat national dans lequel je ne croyais plus guère, j’ai retrouvé à la Nouvelle Droite Populaire des Français qui se battent pour la France et pour l’Europe, sans luttes intestines, dans le seul but de préserver notre identité et nos valeurs, lesquelles ont tendance à disparaître sous les coups des lobbies anti-racistes et mondialistes.

 

SN : Quel regard portez vous sur vos contemporains et plus particulièrement sur les « élites » qui nous gouvernent ?

 

PVD : Un instant, le naïf que j’étais devenu, comme beaucoup de nos compatriotes, s’est rabattu sur Nicolas Sarkozy lors de la dernière présidentielle. Mais, bien sûr, je suis rapidement revenu à la réalité devant le tissu de mensonges de tous ces voyous de gouvernants, grands patrons et autres qui préfèrent les  profits maximums au détriment des emplois de nos compatriotes qui se retrouvent au chômage. Les principaux actionnaires augmentent leur bien-être en plaçant leurs capitaux  hors de France. C’est honteux !

 

SN : La famille nationale, nationaliste et identitaire est aujourd’hui éparpillée, exception faite de la NDP, du MNR et du PDF qui ont eu l’intelligence de se rassembler, d’abord lors des européennes de juin dernier et maintenant pour les régionales. Quels seraient vos conseils pour faciliter un rapprochement, puis une fédération éventuelle avec toutes les tendances de cette droite nationale ?

 

PVD : Simplement continuer sur cette voie qui fonctionne très bien et ne pas recommencer l’erreur du FN, la lutte des chefs. Pour résumer ceci, je citerai Saint Exupéry : « La vérité de demain se nourrit de l’erreur d’hier »

 

SN : Vous avez subi dans votre vie un traumatisme : l’incarcération. Pour avoir voulu défendre votre bien, vous vous êtes retrouvé trois semaines en prison en 1989. En gardez-vous une certaine amertume envers la société ?

 

PVD : Je garde bien sûr une certaine amertume, mais pas contre la société. En revanche, contre tous ces lobbies bien pensant devant lesquels nous devons nous incliner.et qui m’ont accusé sans rien savoir à l’affaire sous le seul prétexte que j’étais un militant nationaliste.

 

J’ai précisément passé 3 semaines en prison, plus 48 heures de garde à vue et 24 heures au dépôt avec les drogués, voleurs et autres individus à majorité d’origines étrangères ! De plus, lors de mon arrestation à mon domicile, les médias sont arrivés très vite sur les lieux. Je trouve qu’ils ont été prévenus bien rapidement pour un samedi soir… mais bon !

 

La vindicte de toute la gauche et de la fausse droite à mon égard avant même la fin de l’enquête, faisait très peur quant à la suite des événements. Ainsi, lors de mon arrivée à la prison de Bois d’Arcy, j’ai été tout de suite placé à l’isolement car les gardiens ne pouvaient pas assurer ma sécurité (dans une prison française !) suite aux menaces de mort proférées par les détenus à majorité issus de l’immigration. Ils avaient vu les reportages télévisés concernant mon affaire. Voici comment un cas de légitime défense se retournait en « crime raciste » selon la volonté du gouvernement en place et des médias. Pour ces raisons, je suis contre le rétablissement de la peine de mort tant que nous n’aurons pas un gouvernement impartial. Les premiers à en faire les frais, dans l’état actuel des choses, pourraient, hélas, être les militants nationalistes ?

 

Il ne se passe pas en effet une journée sans qu’un policier, un commerçant ou simplement un particulier, ne soit placé en garde à vue pour avoir osé se défendre contre la «  racaille » qui envahit nos villes et nos campagnes, avec la bénédiction des partis politiques et des médias.

 

Voilà pourquoi à 58 ans, meurtri physiquement par la maladie, je continue mon combat en espérant que les Français cessent de courber l’échine devant la « voyoucratie » et puissent sortir la tête haute pour se rendre  aux bureaux de vote le 14 mars prochain.

Merci de m’avoir écouté.

 

SN : C’est nous qui vous remercions et vous félicitons pour votre courage.

 

jeudi, 18 février 2010

Listes « NON AUX MINARETS » : la Résistance s’organise sur le front de l’est...

Par Robert Spieler

Délégué général de la

Nouvelle Droite Populaire

 

Annick Martin en Lorraine, Christophe Devillers en Franche-Comté, mèneront les listes de rassemblement de la résistance régionale, nationale et européenne dans ces régions. La Nouvelle Droite Populaire, le MNR et le Parti de la France présentent des listes aux élections régionales sous le sigle « Non aux minarets ! », faisant de ces élections un référendum pour la libération de notre peuple.

 

En Basse et Haute Normandie, en Picardie et dans la région Centre, les listes pilotées par Carl Lang bénéficient de la présence active de la Nouvelle Droite Populaire et du MNR.

 

Je peux témoigner de la formidable dynamique qui se met en place, notamment en Lorraine et en Franche-Comté, que je suis plus particulièrement. Grâce à la qualité des équipes et à la détermination idéologique absolue des animateurs de ces listes (Annick Martin, Catherine Davion et François Ferrier en Lorraine, Christophe Devillers, Gérard Cretin, Yvan Lajeanne et Paul-Arnaud Croissant en Franche-Comté), et aussi à l’esprit de camaraderie combattante qui les unit.

 

Le dépôt des listes « Non aux minarets ! » suscite le scandale. Emoi chez les représentants des « diversités », couinements des lobbies, pressions des adversaires (y compris des nationaux) pour que les Préfets refusent d’enregistrer nos listes… Le Préfet de Franche-Comté a décidé de valider notre liste en usant d’un argument certes étrange : comme une liste « antisioniste » avec Dieudonné à sa tête avait pu se présenter en Ile de France aux élections européennes, il n’y avait pas de raison de rejeter une liste anti minarets. Pourquoi pas …

 

Je dois dire que je n’ai pas retrouvé un tel enthousiasme militant depuis les années 85-86 où l’émergence du FN, dont je fus député, enthousiasmait nos équipes.

 

Nos adversaires vont beaucoup souffrir car nous allons réussir notre pari : constituer tous ensemble une force de rassemblement, de résistance et de renouveau, dans le respect de nos différences, autour du socle idéologique non négociable qu’est la défense intransigeante de nos identités.

 

Nos camarades européens nous soutiennent. Une première réunion avec des élus du Vlaams Belang flamand, des allemands de Pro-Köln et d’autres formations européennes aura lieu vendredi 5 mars à Metz.

 

La résistance nationale et européenne s’organise.

 

www.nouvelledroitepopulaire.info

07:34 Publié dans Editoriaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : régionales 2010, non aux minarets, politique, ndp, robert spieler, mnr, pdf | |  Facebook

lundi, 15 février 2010

Lorraine : LA LISTE NON AUX MINARETS, CONDUITE PAR ANNICK MARTIN, A ETE DEPOSEE CE MATIN !

 

La liste NON AUX MINARETS en Lorraine a été déposée ce matin à la préfecture de Metz. Cette liste est conduite par Annick Martin, Secrétaire générale du MNR. Originalité : dans les quatre départements lorrains, ce sont des femmes qui conduisent les listes départementales.  François Ferrier, conseiller régional et membre de la direction nationale de la Nouvelle Droite Populaire figure en deuxième place dans les Vosges. De nombreux cadres et militants locaux du Parti de la France, du MNR et de la NDP sont aussi présents.

 

Une réunion publique est prévue début mars à Metz avec, outre les candidats de la liste, Robert Spieler, Carl Lang et des représentants des partis européens qui mènent le même combat que le nôtre.

 

Les Lorrains auront ainsi, eux-aussi, la possibilité d’exprimer efficacement, le 14 mars, leur volonté de sauver leur identité face à l’islamisation de leur région.

 

Annick Martin est l'ivitée cette semaine du Libre journal du Parti de la France. Cliquez ici.

15:56 Publié dans Elections régionales 2010 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : metz, lorraine, mnr, ndp, pdf, régionales 2010, politique | |  Facebook

mardi, 19 janvier 2010

LANCEMENT DE LA CAMPAGNE DES REGIONALES EN LORRAINE...


Voici le film de la conférence de presse tenue lundi 18 janvier à Metz par Annick Martin, secrétaire générale du MNR, Carl Lang, Président du Parti de la France, et Robert Spieler, Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire, pour le lancement de la campagne de la liste "NON AUX MINARETS EN LORRAINE !". Cette liste de rassemblement des forces nationales et identitaires sera conduite par Annick Martin.

19:14 Publié dans Elections régionales 2010 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : metz, mnr, nancy, ndp, thionvilles, pdf, régionales 2010 | |  Facebook

lundi, 18 janvier 2010

France 3 Lorraine : LA LISTE "NON AUX MINARETS EN LORRAINE", PRESENTEE PAR LE MNR, LE PDF ET LA NDP, PART EN CAMPAGNE...

 Lancement liste lorraine de rassemblement : MNR, NDP et PDF
envoyé par media54. - L'info video en direct.

23:41 Publié dans Elections régionales 2010 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lorraine, metz, nancy, annick martin, mnr, ndp, pdf | |  Facebook

samedi, 16 janvier 2010

Franche-Comté : NDP / MNR / PDF, EN ROUTE POUR LES REGIONALES !

Image1-224x300.gifAgissant dans un esprit de renouveau et de résistance, nous vous annonçons les têtes de listes des sections départementales qui se présenteront au scrutin régional en Franche-Comté. Notre liste s’inscrit dans une démarche de rassemblement de la droite nationale, patriotique et identitaire face aux vieux partis du Sytème.

 

Cette démarche de bon sens nous permet déjà d’obtenir de nombreux soutiens qui facilitent la constitution de nos listes puisque celles du Territoire et du Jura sont complètes mais non arrétées en raison des discussions en cours avec des sympathisants frontistes qui sont en rupture de banc avec les méthodes du couple SENNERICH-MONTEL. Les listes du Doubs et de Haute -Saône sont encore en cours de constitution.

 

Nous faisons également le choix de transformer cette élection en référendum local contre les minarets et plus généralement contre l’islamisation de notre société dans le but d’éveiller les consciences et de répondre au mépris affiché par le pouvoir qui ne cesse d’ignorer la volonté du peuple souverain.

 

Notre campagne visera non seulement à restaurer les espoirs perdus de 2002 mais aussi à tendre la main aux abstentionnistes de plus en plus nombreux qui, par faute d’être entendus et écoutés, se détournent régulièrement des urnes.

 

Une réunion de travail sera organisée au début du mois de février en présence de Carl LANG, d’Annick MARTIN et de Robert SPIELER afin d’évoquer nos propositions dans le cadre des compétences du Conseil régional.

 

-  Nom de la liste : La ligue Comtoise, NON aux minarets !

 

- Tête de liste régionale : Christophe DEVILLERS, porte parole régional du Parti de la France (en photo).

 

- Têtes de listes départementales :

  Jura : Gérard CRETIN, Secrétaire régional du M.N.R,

  Doubs : Yvan LAJEANNE, Délégué régional de la N.D.P

  Territoire de Belfort : Paul-Arnaud CROISSANT, Responsable du Front Comtois

  Haute-Saône : Christophe DEVILLERS, au nom du Parti de la France

 

00:18 Publié dans Elections régionales 2010 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : franche-comté, doubs, besançon, régionales 2010, ndp, mnr, pdf | |  Facebook

dimanche, 13 décembre 2009

Franche-Comté : vers la constitution d'une liste d'union nationale aux régionales...

identite.jpgLe lundi 21 décembre 2009, à partir de 14 heures, à Besançon, les adhérents et sympathisants du Parti de la France (PdF), du Mouvement National Républicain (MNR) et de la Nouvelle Droite Populaire (NDP) se réuniront autour de Robert Spieler, ancien député et Délégué général de la NDP, afin d'étudier la possibilité de présenter une liste d'union nationale et patriotique aux prochaines élections régionales de Franche-Comté.

 

A l'ordre du jour :

1- désignation de la tête de liste régionale et des leaders des sections départementales,

2- élaboration de la liste régionale,

3- étude des principaux axes de campagne,

4- perspectives et organisation futures.

 

Une conférence de presse clôturera cette réunion. 

Pour tout renseignement et inscription :

christophe.devillers@gmail.com

 

Lire Front comtois 

vendredi, 20 novembre 2009

Discours d'Annick Martin (MNR) devant la Tour Areva...

Mardi 17 novembre, 8 h 00, des militants du MNR, de la NDP et du PDF investissent le parvis de la Tour AREVA pour dénoncer les propos racistes anti blancs d'Anne Lauvergeon.

Annick Martin (Secrétaire générale du MNR), prend la parole...

15:23 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mnr, martin, ndp, pdf, areva, lauvergeon | |  Facebook

jeudi, 19 novembre 2009

Discours de Robert Spieler (NDP) devant la Tour AREVA...

Mardi 17 novembre, 8 h 00, des militants du MNR, de la NDP et du PDF investissent le parvis de la Tour AREVA pour dénoncer les propos racistes anti blancs d'Anne Lauvergeon.

Robert Spieler (Délégué général de la NDP), prend la parole...

17:25 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ndp, mnr, pdf, areva, lauvergeon, spieler, martin, lang | |  Facebook

mercredi, 11 novembre 2009

AUJOURD'HUI, mercredi 11 novembre, à Paris, de 11 h 00 à 18 h 30 : LE GRAND RENDEZ-VOUS NATIONAL ET IDENTITAIRE DE L'AUTOMNE...

DSCF2049_2 copy.jpg

 

RASSEMBLER ET RESISTER !

 

LA 3ème JOURNEE DE SYNTHESE NATIONALE


Mercredi 11 novembre 2009, de 11 h 00 à 18 h 30, à Paris (Forum de Grenelle - 5, rue de la Croix Nivert 75015 - métro Cambronne), se déroulera la 3ème journée nationale et identitaire organisée à l'occasion du 3ème anniversaire de la revue Synthèse nationale.

Ont déjà annoncé leur participation à cette journée :

- Franck Abed, écrivain, président de Génération FA8
- Gabriel Adinolfi, écrivain et journaliste (Rome)
- Josep Anglada, Président de Plataforma per Catalunya (Barcelone)
- Francis Bergeron, écrivain
- Olivier Bonnet, Instigateur de La Desouchière
- Duarte Branquinho, Tierra e povo (Lisbonne)
- Pierre Descaves, ancien député, Président de France résistance
- Hilde De Lobel, Vlaams belang (Anvers)
- André Gandillon, rédacteur en chef de Militant
- Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale
- Anne Kling, écrivain
- Carl Lang, Président du Parti de la France
- Jean-Gilles Malliarakis, éditeur
- Annick Martin, secrétaire générale du MNR
- Frédéric Pichon, président d'Europae gentes
- Philippe Randa, écrivain et éditeur
- Enrique Ravello, directeur de Identidad (Madrid)
- Marc Rousset, écrivain
- Jean-Claude Rolinat, écrivain et journaliste
- Robert Spieler, délégué général de la Nouvelle Droite Populaire
- Nicolas Tandler, écrivain et journaliste
- Alberto Torresano, rédacteur à Identidad (Madrid)
- Pierre Vial, président de Terre et Peuple

- Markus Wiener, secrétaire général de Pro NRW (Nord Rhin Westfallen)
- Judith Wolter, Présidente du groupe Pro Köln au conseil municipal de Cologne

Et bien d'autres...

11 h 00 : ouverture des portes, visite des stands.

11 h 30  / 12 h 30 : 1ère table ronde avec des représentants de la presse nationale et du monde associatif.

12 h 30  / 14 h 00 : restauration rapide sur place.

14 h 00 / 15 h 00 : 2ème table ronde sur la nécessaire reconquête culturelle.

15 h 15 / 16 h 15 : interventions des invités européens.

 

16 h 00 : point presse

16 h 30 / 18 h 00 : "RASSEMBLER et RESISTER" avec Annick Martin, Pierre Vial, Carl Lang, Robert Spieler et Roland Hélie.

18 h 00 / 18 h 30 : c'est la tournée de Synthèse nationale, apéritif géant offert aux participants...

Les collaborateurs de la revue, Lionel Baland, François Ferrier, Pieter Kerstens, Patrick Parment, Vincent Valois... seront présents.

De nombreux stands de librairies, revues, associations, mouvements, blogs sont prévus.

 

PAF : 10,00 euros.

 

Tract journée 11 11 09 à imprimer

lundi, 09 novembre 2009

Le Parti de la France a tenu son 1er congrès national...

Par Thomas Joly

Secrétaire général du PdF

 

C'est dans le cadre magnifique du domaine de Grand'Maison à Villepreux (78) que s'est déroulé dimanche 8 novembre 2009 le 1er Congrès du Parti de la France créé il y a seulement quelques mois. Un peu plus de 300 cadres et militants ont participé à cette journée exceptionnelle qui donne un nouveau départ au renouveau national.

Au cours de ce Congrès a été procédé à l'élection du Conseil national composé, pour l'instant, de 50 membres. Une fois élus, les membres du Conseil national ont approuvé le bureau politique proposé par Carl Lang dont je fais partie avec 19 autres cadres. Myriam Baeckeroot a été confirmée à son poste de trésorière et, pour des raisons professionnelles, Michel Hubault n'a pas souhaité être reconduit au poste de Secrétaire général. Carl Lang m'a fait l'honneur de me proposer pour le remplacer, ce qui a été approuvé à l'unanimité des membres du Conseil national. Je tâcherai de me montrer digne de la confiance qui m'est accordée en travaillant au développement, à l'organisation et à l'implantation durable du Parti de la France sur tout le territoire.

La journée a commencé par une messe très fréquentée puis les bureaux de vote ont été ouverts jusqu'en début d'après-midi. Bernard Touchagues a ensuite officiellement ouvert le Congrès et présenté son déroulement. Les participants ont été invités à suivre deux commissions thématiques. La première, consacrée à l'organisation et au financement des élections régionales, était animée par Christian et Myriam Baeckeroot ainsi que par Jean Verdon. La seconde, qui avait pour thème l'organisation de notre mouvement et la participation au débat sur l'identité nationale, avait pour animateurs Michel Hubault et moi-même. Les échanges avec l'assistance ont permis de rendre ces commissions particulièrement instructives et constructives.

Après un déjeuner convivial et la proclamation des résultats après le dépouillement des votes, ont successivement eu lieu les interventions très dynamiques et passionnantes de Martial Bild, Bernard Antony, Eric Pinel, Michèle Carrayon et Martine Lehideux qui avaient pour sujet la famille, les nouveaux défis de la droite nationale, l'écologie, notre identité face à l'Islam et l'engagement militant.

Ce fut ensuite au tour des invités politiques de prendre la parole. Tout d'abord, Annick Martin, secrétaire générale du MNR, a axé son intervention sur la nécessité d'union de la droite nationale pour les combats à venir puis Robert Spieler, délégué général de la NDP, a pour sa part évoqué les dangers du développement de l'Islam en Europe. A noter également la participation amicale de Thibault de Chassey, chef du Renouveau Français, à notre Congrès.

Franck Vanhecke, député européen, au nom du Vlaams Belang, a ensuite apporté tout son soutien au Parti de la France et à Carl Lang après avoir rappelé l'inquiétante colonisation migratoire de la Flandre. Puis le député grec Makis Voridis, dans un excellent français, a prononcé une vibrante allocution rappelant le danger mortel que constituerait pour l'Europe l'intégration de la Turquie dans l'Union Européenne.

Enfin, le Président élu par les mlilitants du Parti de la France, a pris la parole pour clotûrer cette journée mémorable. Après avoir rendu hommage aux victimes du communisme du monde entier, Carl Lang a remercié ceux qui l'ont soutenu dès le départ dans sa démarche, avant de présenter les nouvelles instances du PDF. Puis il a dressé un portrait alarmiste et réaliste de la situation sociale, économique et identitaire de notre pays victime depuis tant d'années des euromondialistes destructeurs des Nations et des identités. Mettant en avant sa volonté sans faille et son intransigeance à défendre la France et les Français, Carl Lang a insufflé à l'auditoire un sentiment revigorant de renouveau et de résistance nationale.

C'est chargés de matériel de propagande et extrêmement motivés que sont repartis au quatre coins de la France les militants qui ont vécu cet événement politique qui donne un nouvel espoir à la mouvance nationale.

 

Le Nouveau NH pubie la liste des membres de la direction du PdF

 

Carl Lang sera présent à la 3ème journée nationale et identitaire de Synthèse nationale, mercredi 11 novembre, de 11 h 00 à 18 h 30, à Paris (Espace Grenelle, 5, rue de la Croix Nivert, XVème - métro Cambronne). 

 

10:36 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carl lang, pdf, politique, ndp, mnr, régionales | |  Facebook

vendredi, 06 novembre 2009

Un entretien avec Roland Hélie...

DSCF2082.JPGSource Génération FA8

GENERATION FA8 : Bonjour. Que se passera-t-il exactement le 11 novembre ? Pourriez-vous nous présenter plus en avant ce rassemblement ? Quel sens voudriez-vous donner à cette journée ?

 

Mercredi 11 novembre, de 11 h 00 à 18 h 30, se déroulera au Forum de Grenelle (5, rue de la Croix Nivert à Paris XVème – métro Cambronne) la 3ème journée nationale et identitaire organisée par la revue Synthèse nationale. En effet, pour la troisième année consécutive, notre revue rassemblera, autour d’un ensemble de responsables, d’élus, de journalistes et d’écrivains (*) représentatifs de la droite nationale et identitaires, ses lecteurs et amis, ainsi que celles et ceux qui désirent mieux nous connaître.

 

Cette journée, dont le thème est « Rassembler et résister ! », s’inscrira totalement dans la dynamique de rassemblement, engendrée au début de l’année à l’occasion des élections européennes, entre les formations nationales, nationalistes et identitaires hostiles à toutes formes de compromission avec le Système. Il est temps que renaissent dans notre pays une véritable force alternative capable d’incarner de manière crédible notre famille politique. Contribuer à cette renaissance salutaire, c’est le sens que nous entendons donner à cette réunion.

 

GENERATION FA8 : En consultant la liste des mouvements et des personnalités invités, nous constatons qu’il y aura de nombreux courants politiques présents, dont certains peuvent apparaître très différents, voire opposés. Comment l’expliquez-vous ? De même, selon vous, peut-il y avoir un ou des vecteurs communs pour l’ensemble des participants ? Si oui, lesquels ? Si non, pourquoi inviter tout ce monde ?

 

Nous sommes maintenant le dos au mur. Cinquante année de politique irresponsable menée par les différents gouvernements, de droite comme de gauche, qui se sont succédés depuis l’avènement de la Vème République ont conduit notre pays, et au-delà de notre pays, notre civilisation européenne, au bord du précipice. A tel point que l’on peut aujourd’hui légitimement s’interroger sur la survie de nos peuples dans les 20 ou 30 ans qui viennent. Pourtant, malgré le terrifiant matraquage médiatique orchestré par le Système et visant à imposer la société métissée comme étant la société idéale de demain, il existe des esprits éclairés pour dire « non ».

 

Refuser la fatalité du déclin engagé et du suicide programmé de nos identités, je pense que tel est le plus petit dénominateur commun des différents intervenants à cette journée du 11 novembre.

 

L’heure n’est plus aux tergiversations sur des futiles détails programmatiques qui n’intéressent plus grand monde. L’heure est au rassemblement des énergies. Il en va de l’avenir de notre civilisation.

 

GENERATION FA8 : Ces derniers mois une entente semble naître entre la NDP, le PDF et le MNR.  Quelle a été la genèse de cette union ? Comment fonctionne-t-elle ? Est-il possible qu’à l’avenir d’autres mouvements viennent s’agréger à ce pôle résistant national et identitaire ? Si oui comment ?

 

Je crois que l’entente entre ces formations est avant tout à mettre au crédit de l’intelligence politique des responsables de celles-ci. Mais je crois aussi que le travail que nous avons effectué autour de la revue Synthèse nationale et des deux précédentes Journées nationales et identitaires (JNI) n’y est pas pour rien. Nous nous étions fixé comme objectif, lors du lancement de Synthèse nationale en octobre 2006, d’introduire au sein de notre famille politique un nouvel état d’esprit. Un état d’esprit basé sur le respect mutuel des formations et associations qui la constituent et sur la complémentarité entre ces différentes forces.

 

Ainsi, lorsqu’en octobre 2007 nous avions organisé notre première JNI, beaucoup nous firent part de leur scepticisme face à notre volonté de réunir les responsables de tous ces mouvements, journaux et associations autour d’une même table. Et pourtant, se fut une vraie réussite. Ils vinrent tous et les centaines de participants présents purent apprécier de voir assemblés dans une même volonté de défendre notre identité des gens qui, jusqu’alors, se regardaient parfois en chiens de faïence. Un premier pas avait été fait. Depuis, les choses ont bien avancé.

 

GENERATION FA8 : Nous remarquons qu’il y a quand même deux absents de marque à votre journée du 11 novembre : le Front National et le Bloc Identitaire avec toutes ses associations satellites. Pourriez-vous nous en donner la raison ?

 

Comme toujours, il y a ceux qui refusent de prendre le train en marche, ceux qui s’endorment sur leur gloire passée, ceux qui font passer la gestion du patrimoine familiale en premier lieu ou ceux qui préfèrent s’évertuer à procéder à un hypothétique ripolinage afin de tenter d’être reconnu par le Système. C’est dommage, mais c’est ainsi. Demain les choses seront peut être différentes et il restera sans doute une place, lors des futures JNI, pour les bonnes volontés qui ouvriront les yeux et qui se manifesteront.

 

Notre volonté est d’ouvrir le plus largement possible les colonnes de la revue à toutes les composantes du camp national. Mais que voulez-vous on ne peut pas imposer à tous de travailler dans le même sens. Il y a encore beaucoup de rancœurs à atténuer et d’amertumes à dissiper. Pour s’entendre, il faut être deux.

 

Mais l’essentiel, c’est que cette entente entre les formations comme le Parti de la France, le MNR et la Nouvelle Droite Populaire continue et que, bientôt, nous soyons dans la mesure de proposer à notre peuple un grand projet capable de le rassembler.

 

GENERATION FA8 : Vous dirigez la revue Synthèse nationale. Comment se porte-t-elle ? Quelles sont vos méthodes pour développer le lectorat de votre revue ? La presse papier a-t-elle encore une utilité à l’heure de l’internet ?

 

Synthèse nationale fête ses trois ans. On dit toujours qu’une entreprise qui dépasse ses trois premières années d’existence est une entreprise établie. Je pense que c’est maintenant le cas pour Synthèse nationale. En trois ans, la revue s’est imposée comme un véritable outil de référence pour les militants et les sympathisants de notre cause. J’en tiens pour preuve le nombre croissant de nos abonnés et, surtout, le taux de fidélité de ceux-ci (87% de réabonnements…). Tout cela prouve que Synthèse nationale répondait à une attente de la part de nos amis. De plus, le fait que déjà plus d’une soixantaine de personnalités représentatives de notre famille d’idée aient accepté de contribuer, sous une forme ou sous une autre (articles, entretiens, participations aux réunions…), à notre démarche est un gage de reconnaissance et de réussite.

 

Mais, au-delà de la revue, Synthèse nationale veut être aussi une centrale d’agitation. Sur notre site (www.synthesenationale.com) nous donnons plusieurs fois par jour des informations tant sur la droite nationaliste et identitaire que sur l’actualité en général. Là aussi, le nombre croissant des connexions, plus de 1 500 par jours, nous prouve que notre travail n’est pas tout à fait inutile.

 

GENERATION FA8 : Les régionales approchent à grands pas. Comment la NDP compte-t-elle gérer ces élections ?

 

Il reste encore plusieurs mois. Même si, à mon avis, les élections ne sont pas une fin en soit, nous ne pouvons pas refuser d’y participer. Une chose est sûre, c’est que la NDP y sera présente dans le cadre du partenariat établi avec nos amis du Parti de la France et du MNR. Les résultats obtenus dernièrement par les candidats du PdF lors de quelques élections partielles sont d’ailleurs plutôt encourageants.

Pour conclure ?

 

Je donne rendez-vous à toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent dans notre volonté de rassembler et de résister le mercredi 11 novembre à la 3ème journée nationale et identitaire de Synthèse nationale. Je crois savoir que les lecteurs  de Génération FA8 seront nombreux à venir. Ils auront ainsi l’occasion d’écouter l’intervention de Franck Abed prévue lors de l’une des tables rondes.


(*) Au cour de la journée, deux tables rondes (avec Franck Abed, Francis Bergeron, André Gandillon,  Anne Kling, Jean-Gilles Malliarakis, Frédéric Pichon, Philippe Randa, Jean-Claude Rolinat, Nicolas Tandler…), une grande réunion politique (à 16 h 00, avec Annick Martin, Pierre Vial, Carl Lang et Robert Spieler) et des interventions de nombreux responsables européens (Hilde De Lobel du Vlaams belang, Gabriel Adinolfi l’instigateur de Casa Pound à Rome, Alberto Torresano de la revue Identidad, des camarades portugais et autrichiens…) sont prévues.

 

De plus, de nombreux stands, des librairies et un service de restauration rapide seront à la disposition du public. Enfin, à 18 h 00, pour fêter son troisième anniversaire, Synthèse nationale offrira un apéritif géant aux participants. Tout cela pour une modeste participation de 10 €.

dimanche, 18 octobre 2009

Samedi 17 octobre : réunion du Bureau national de la Nouvelle Droite Populaire à Paris...

vague3_modifié-1.jpgElections régionales : l’orientation de la NDP.

 

Le bureau national de la NDP s’est félicité des excellentes relations de partenariat, empreintes d’amitié et de confiance, établies avec le Parti de la France de Carl Lang et le MNR piloté par Annick Martin, et souhaite les poursuivre et les renforcer. La NDP participera activement à la présentation de listes, avec nos partenaires, aux prochaines élections régionales.

 

Elle exclut cependant fermement de soutenir des listes dont l’unique objectif serait de permettre à l’UMP d’emporter une région, au détriment de la gauche, en empêchant le FN d’accéder au second tour. La NDP n’a pas pour vocation de servir de supplétif au Régime et s’oppose tout autant à une pseudo « droite » collaborationniste et lourdement responsable de l’invasion, qu’à une gauche qui, au moins, a le mérite d’avancer à visage découvert.

 

Construire l'alternative au Système.

 

La NDP affirme la nécessité de constituer une alternative au Système. Cette démarche passe par l’élaboration d’un projet politique, économique et social alternatif, en rupture tant avec la doxa libérale et mondialiste de gauche ou de droite qu’avec l’antique discours véhiculé trop souvent par le camp national. Pierre Vial, François Ferrier et Nicolas Tandler sont chargés de l’animation des groupes de travail et de l’élaboration de ce programme.

 

La NDP sera présente le mercredi 11 novembre à la 3ème journée nationale et identitaire organisée à Paris par Synthèse Nationale. Pierre Vial, président de Terre et Peuple, Jean-Claude Rolinat, écrivain et Robert Spieler, délégué général de la NDP, y interviendront, ainsi qu’Annick Martin pour le MNR et Carl Lang pour le PDF, aux côtés de nombreux invités.

13:22 Publié dans Nouvelle Droite Populaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ndp, robert spieler, politique, mnr, pdf, pierre vial | |  Facebook

vendredi, 09 octobre 2009

Susciter le rassemblement, organiser la résistance…

forum_grenelle_112[1].JPGPar Roland Hélie

Directeur de Synthèse nationale

 

Editorial publié dans le n°15 (sept. oct. 2009) de la revue Synthèse nationale

 

Mercredi 11 novembre prochain, au Forum de Grenelle à Paris, notre revue fêtera en compagnie de ses lecteurs, amis et abonnés, ses trois ans d’existence. Trois ans de combat exaltant pour contribuer au rassemblement et au renouveau de la résistance nationale et identitaire.

 

A travers ses 15 livraisons (auxquelles il convient d’ajouter le remarquable hors série consacré à la défense de notre identité publié en octobre 2007), Synthèse nationale a gagné son pari de s’imposer comme un outil de référence incontournable pour notre famille d’idées et pour notre communauté militante. En ouvrant ses colonnes à des responsables politiques, des élus locaux, des militants associatifs, des journalistes et des écrivains (1) qui ne partagent pas forcément tous les mêmes options, mais qui se retrouvent  tous dans le combat pour la défense intransigeante de notre identité menacée, notre revue a répondu, et répondra encore, à sa vocation d’être, comme son nom l’indique, la synthèse des forces nationale et identitaire.

 

Car, dans cette période trouble que traverse notre pays, la nécessité vitale de développer un véritable mouvement alternatif au Système déliquescent s’avère de jour en jour plus pressante. Or, ce mouvement alternatif ne peut être que nationaliste, identitaire et européen. Le choix étant simple, soit la civilisation européenne, et par conséquent la France,  disparaissent purement et simplement au profit d’une mondialisation déracinée et, à terme, d’une islamisation forcée, soit la prise de conscience des réalités et le réveil des forces vives de nos peuples s’opèrent rapidement et l’Europe est sauvée. Pour cela, il faut des minorités agissantes et déterminées, capables de susciter ce réveil salutaire. Synthèse nationale se propose d’épauler ces véritables élites militantes en devenant un centre de réflexion et d’agitation digne de ce nom.

 

Parce que nous refusons de succomber aux sirènes du découragement et à celles du renoncement ; parce que nous sommes dotés d’une véritable conscience ethnique et que nous mettons au premier plan de nos préoccupations, sans aucun mépris pour quiconque, la défense de nos identités régionales, nationales et européenne ; parce que nous avons une autre conception du combat politique que celle qui consiste à s’enfermer dans de mesquines considérations matérielles et à ressasser en permanence sa gloire passée ; nous pensons que l’heure de l’engagement ultime approche inexorablement.

 

Il y a toujours, dans nos milieux, des oiseaux de mauvais augure qui se complaisent, par confort intellectuel ou par lâcheté, à nous affirmer doctement que « tout est fichu… », qu’« il n’y a plus rien à faire… », qu’« ils sont là et qu’ils ne partiront pas… », ceux-là se trompent  lourdement. Oui, ils sont là. Mais ils sont là depuis 30 ou 40 ans. Et qu’est-ce que 30 ou 40 ans dans l’Histoire de notre continent ? L’Islam n’a jamais, dans le passé, réussi à s’implanter durablement en Europe. Toujours, les invasions ont été refoulées. Souvenez-vous de Poitiers, de Lépante, de Vienne… Alors, ce qui fut vrai hier doit l’être à nouveau demain. Cela ne dépend que de vous…

 

Ainsi, la première nécessité pour gagner est bien sûr celle de rassembler. Lorsque nous avons lancé l’idée, il y a deux ans, d’organiser une réunion publique à Paris qui rassemblerait l’ensemble des composantes de notre famille politique, beaucoup sourirent gentiment et restèrent sceptiques devant l’audace d’un tel projet. Et, pourtant, le 27 octobre 2007, pour le premier anniversaire de Synthèse nationale, 24 responsables nationaux et identitaires, et non des moindres, acceptèrent d’être présents (cf. Synthèse nationale n°6, hiver 2007/2008). Ce fut un vrai succès. Environ 700 personnes enthousiastes assistèrent à cet événement. Bien sûr, après, chacun s’en retourna à son mouvement mais, qu’importe, un premier pas avait été fait.

 

Au cours des deux années qui suivirent cette première réunion, désormais institutionnalisée sous le nom de «Journée nationale et identitaire », Synthèse nationale a continué à œuvrer pour inculquer au sein de notre famille un nouvel état d’esprit reposant sur le respect mutuel de chacunes de nos formations et sur la nécessaire complémentarité de celles-ci face à l’adversité commune. Nous avons acquis la conviction que la fusion de ces forces serait contreproductive (on voit où en est  le FN après 40 ans d’existence…) alors que l’entente et l’unité d’action de celles-ci semblent plus judicieuses pour arriver à la victoire.

 

La création, en juin 2008, de la Nouvelle Droite Populaire, le lancement au début de  cette année par Carl Lang du Parti de la France, le rapprochement et l’entente réalisée, lors des élections européennes de juin dernier, de ces deux formations avec le MNR, le ralliement à la NDP de personnalités comme Pierre Vial ou au PdF d’anciens cadres du mouvement villiériste prouvent qu’une nouvelle dynamique unitaire est en train de voir le jour. Ce dont nous ne pouvons que nous féliciter.

 

Cette dynamique unitaire est l’embryon du vaste mouvement de prise de conscience auquel nous appelons de nos vœux. Le mercredi 11 novembre prochain, les acteurs de ce rassemblement naissant, Annick Martin, Pierre Vial, Robert Spieler, Carl Lang et bien d’autres, seront présents à notre « Troisième journée nationale et identitaire ». Il y aura aussi de nombreux auteurs et journalistes proches de notre revue qui interviendront au cours des différents forums qui se succèderont auparavant.

 

Nous comptons sur votre présence à tous pour venir affirmer votre volonté inébranlable de voir la France française et l’Europe européenne reprendre leur place et réaffirmer leur puissance.

 

Au-delà du rassemblement, c’est la résistance qu’il faut maintenant organiser.

 

 

Notes :

 

(1)     En tout, ce sont plus de 60 personnalités françaises et européennes qui nous ont fait l’amitié d’apporter une, ou plusieurs,  contributions à la rédaction de Synthèse nationale.

 

Roland Hélie sera sur Radio Courtoisie,

invité par Martial Bild,

mercredi 14 octobre à 18 h 00

11:57 Publié dans Editoriaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : roland hélie, politique, synthèse nationale, ndp, pdf, mnr, 11 novembre 2009 | |  Facebook

mardi, 06 octobre 2009

La NDP se développe !

Source : NOUVELLE DROITE POPULAIRE

 

Y. Lajeanne.jpgL’adhésion d’Yvan Lajeanne à la Nouvelle Droite Populaire constitue un renfort considérable pour notre mouvement. Adhérent du FN en 1992, responsable régional en Franche-Comté du FNJ en 1998, puis Secrétaire départemental du MNR jusque 2002, Yvan Lajeanne fut candidat aux élections municipales de Belfort, aux législatives et aux régionales.

 

Il est le responsable de la bannière Terre et Peuple en Franche-Comté et anime une équipe militante très importante. Plus de soixante militants participaient, il y a quelques jours, à la formation et au dîner animés par Pierre Vial à Belfort. Yvan Lajeanne prend la responsabilité de la NDP en Franche-Comté et intègre la direction nationale du mouvement.

samedi, 03 octobre 2009

Alain Vauzelle : un combattant courageux disparaît…

Source : Nouvelle Droite Populaire

 

Alain Vauzelle, trésorier du MNR, vient de disparaître après un combat courageux contre la maladie. Alain Vauzelle a milité jusqu’à son dernier souffle, aux côtés d’Annick Martin et en amitié avec le Parti de la France et la Nouvelle Droite Populaire, pour la construction de la nouvelle Résistance nationale et identitaire. Nous nous étions vus, pour la dernière fois, fin août, à l’Université d’été du MNR.

 

La Nouvelle Droite Populaire s’associe à la peine de sa famille et de ses camarades.

 

Alain sera inhumé lundi prochain 5 octobre. Une messe sera célébrée le même jour, à 16h 00, à Soisy-sous-Montmorency.

 

Il marche désormais en esprit dans nos rangs.

 

Robert Spieler

Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire

mardi, 25 août 2009

De vendredi à dimanche prochain à Saintes : XIème Université du MNR

MNR.jpgLa XIème Université d’été du MNR se tiendra à Saintes (Charente-Maritime), du vendredi 28 août 14 h 00 au dimanche 30 août 15 h 00.

Le thème en sera : «Restaurer le mérite pour une société plus juste».

Placée sous le signe du rassemblement, l'Université d'été aura le plaisir d’accueillir Carl Lang, chef de file du Parti de la France, Robert Spieler, délégué de la Nouvelle Droite Populaire, Hilde De Lobel, représentante du Vlaams belang, ainsi qu'une représentante de Russie Indépendante, parti de Vladimir Poutine.

Renseignements et inscriptions : 01 56 56 64 34 ou 06 62 71 10 63

mardi, 12 mai 2009

La Normandie avec Carl Lang...

Dimanche 17 mai 2009

de 10 h 00 à 19 h 00

 

Tous à Saint Sylvain (Calvados)

Grande fête champêtre


La Normandie unie pour le

renouveau national au

service du peuple

français d'abord ! 

 

avec :

 

Fernand Le Rachinel,

Député européen

 

Robert Spieler,

Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire

 

Carl Lang,

Député européen et candidat aux européennes



Déjeûner sur place, buvette, parking gratuit, attractions...

Nombreux stands :
Parti de la France, NDP, Synthèse nationale, MNR,

Terre et Peuple, Chrétienté Solidarité,

France Ecologie Environnement... 

Venez nombreux !

Renseignements : partidelaf@yahoo.fr

ou ndpcalvados@yahoo.fr

14:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carl lang, pdf, normandie, caen, rouen, ndp, mnr | |  Facebook

jeudi, 07 mai 2009

Cologne : DERNIERES NOUVELLES...

Manifestation anti-islamisation de Cologne.

Samedi 9 mai à 11 h 00 : Dernières informations.

La manifestation européenne contre l'islamisation de notre continent aura bien lieu Barmerplatz à Cologne samedi à 11 h 00. L'organisation de la réunion place Roncalli, à proximité de la cathédrale, a été refusée par les autorités, de même que le défilé qui devait nous mener jusqu'au lieu où la grande mosquée sera érigée.

Par ailleurs, la contre-manifestation d'extrême-gauche a été interdite et la police semble, pour cette fois, extrêmement déterminée à permettre à notre manifestation de se dérouler dans le calme. Elle prévoit 6 000 contre-manifestants et a mis en place tout un dispositif (canons à eau...) pour les empêcher de perturber la réunion.

 TOUS A COLOGNE SAMEDI 9 MAI :

RESISTANCE IDENTITAIRE EUROPEENNE !

Rassemblez-vous derrière les banderoles de la NDP.

 

lundi, 13 avril 2009

SYNTHESE NATIONALE N°13 (mars-avril 2009) EST SORTI !

1-Couv_SN_13[1].JPG

 

Au sommaire de ce numéro 13 :

 

La résistance sera européenne ou ne sera pas… l’éditorial de Roland Hélie

Pour en finir avec les poncifs sur l’immigration… Philippe Randa

Les Grandes écoles jouent la diversité… Arnaud Raffard de Brienne

Cologne : Pro Köln s’oppose à la construction de la mosquée… Lionel Baland

Proche Orient : la partition comme solution… Jean-Claude Rolinat

Oncle Sam est dans le coma… Pieter Kerstens

Nathalie Artaud du nouveau à LO… Patrick Parment

Petit mémento à l’usage de ceux qui veulent être élus ou réélus… Robert Spieler

Une rencontre avec Gabriele Adinolfi, un des fondateurs de Terza posizione

L’incroyable confession négative de Richard Millet… Francis Bergeron

Et de nombreux autres articles, débats, rubriques et annonces…

 

120 pages, 12,00 Euros

 

Synthèse nationale est en vente à la Librairie Primatice 10, rue Primatice Paris XIIIème (métro Place d’Italie)

 

Avez-vous pensé à vous abonner ?

 

Abonnez-vous à la revue politique, culturelle, nationale et identitaire. Bulletin d’abonnement.

vendredi, 06 février 2009

Lisez le dernier numéro (n°12) de Synthèse nationale....

1-Couv_SN_12[1].JPGLa revue politique et culturelle nationale et identitaire Synthèse nationale  (n°12, janvier/février 2009, 120 pages) est en vente (12,00 €) à la Librairie Primatice, 10 rue Primatice à Paris (XIIIème - Métro Place d'Italie)

Vous pouvez aussi vous abonner : Bulletin d'abonnement

mardi, 20 janvier 2009

Le MNR de Lorraine répond au Républicain Lorrain...

Un communiqué de presse du MNR 54 :

 

Suite à votre article intitulé "Le FN en camping-car" paru dans votre édition du Républicain Lorrain en date du 15 janvier 2009 (page 8), nous tenons à faire valoir notre droit de réponse et apporter les précisions suivantes :

 

Vous écrivez :  "Ce club (Convergences Nationales, ndlr) a pris la relève du MNR, disparu avec le retrait de la vie politique de Bruno Mégret".

 

Le club "Convergences Nationales" n'a en aucun cas pris la relève du MNR qui continue d'œuvrer, lui, dans le sens d'un véritable rassemblement de la droite nationale française en dehors de toute démarche carriériste.

 

En Lorraine, les cadres du MNR sont fidèles au Mouvement, continuent de défendre leurs idées, bénéficient du soutien  des adhérents et sympathisants de la droite nationale et s'organisent pour travailler en complémentarité et non en rivalité avec leurs amis Identitaires, de la Nouvelle Droite Populaire, les exclus du FN, les souverainistes, etc...

 

Nous rappelons également que lors de la dernière cantonale partielle d'Avallon (Yonne) du 11 janvier 2009, la candidate du FN n'a recueilli qu'un maigre 2% des voix, prouvant à quel point son parti n'a plus aucune crédibilité auprès des Français, et qu'en revanche Claude Moreau, membre du Bureau national du MNR, a bénéficié de la confiance de plus de 5% des électeurs, entamant ainsi la remontée de tous ceux qui souhaitent agir ensemble pour sortir la France et l'Europe de l'ornière dans laquelle le sarkozisme les enfonce chaque jour un peu plus. (...)



19:32 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nancy, mnr, lorraine, républicain lorrain, ndp, politique, metz | |  Facebook

dimanche, 11 janvier 2009

Le 1er Conseil national de la Nouvelle Droite Populaire s'est réuni samedi à Paris...

P1010570.JPGSamedi 10 janvier, s’est réuni à Paris le 1er Conseil national de la Nouvelle Droite Populaire.

 

Dans la perspective des élections européennes de juin prochain, le Conseil national de la NDP confirme son soutien apporté à la liste de Carl Lang dans la circonscription Nord Ouest.

 

Fidèle à sa vocation de contribuer à un vaste rassemblement des forces nationales, régionalistes et identitaires, la NDP suit avec intérêt toutes les initiatives qui vont dans ce sens.

 

Consciente des graves menaces qui pèsent sur la France et sur notre civilisation européenne, la NDP met au premier plan de ses préoccupations la lutte contre l’islamisation de notre continent. Dans cet esprit, elle entend multiplier les contacts avec les autres organisations qui, en France et en Europe, mènent le même combat. C’est ainsi que Robert Spieler, son délégué général, participera dimanche prochain à Cologne (Allemagne), en compagnie de représentants du Vlaams belang, à une réunion du mouvement Pro Köln opposé à la construction de la plus grande mosquée d’Europe dans cette ville.

 

Sept mois après sa création, la NDP se félicite des premiers résultats enregistrés. Elle est devenue aujourd’hui une composante reconnue du mouvement national et identitaire. Implantée dans six régions, elle se fixe comme objectif, d’ici son prochain Conseil national prévu au mois de juin prochain, d’être présente dans la majorité des départements. A cet effet, elle lance cette semaine une campagne nationale d’adhésions.

 

 

Voici le texte du discours d'orientations prononcé par Robert Spieler, Délégué général de la NDP :

 

L277xH400_spieler-7592e.jpgLa Nouvelle Droite Populaire, qui réunit ce samedi 10 janvier son 1er Conseil national, s’engage dans une démarche de rassemblement de la famille nationale, régionaliste et identitaire, avec la ferme volonté de dépasser des clivages qui n’ont plus lieu d’exister, vue la situation dramatique de la France et de l’Europe.

 

Espérance et Résistance !

 

Jamais le danger n’a été aussi grand. L’invasion que nous subissons menace les fondements mêmes de notre civilisation. Cette invasion mortelle doit être combattue, vaincue et les responsables de cette forfaiture doivent être désignés et condamnés.

 

Qui sont les responsables ?

 

Les immigrés ne sont pas responsables de cette situation. Serions-nous à leur place, nous ferions de même. Les responsabilités sont à chercher dans la logique libérale du profit à tout prix ayant entraîné, dans les années 1970, l’importation de populations non européennes supposées être malléables et corvéables à merci. Le capitalisme mondialiste, forcément mondialiste et cosmopolite, s’écroule aujourd’hui sous les coups de butoir de sa folie mégalomaniaque.

 

Si le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu et la recherche effrénée du profit rendent totalement fous. « Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre ». Les Grecs anciens avaient déjà désigné la folle démesure de ceux qui veulent, pour leur malheur, se mesurer aux dieux par le terme ubris.

 

Les dirigeants politiques, de droite ou de gauche, et davantage de « droite » au demeurant, portent une responsabilité majeure dans cette situation. Chirac et Giscard ont imposé le regroupement familial, transformant une immigration de travail en une immigration de peuplement. Je le dis très calmement : ils sont, eux et leurs clones, des traîtres à leur Patrie, des traîtres à leur Peuple.

 

Paul Valéry disait : « Rome n’est pas morte de sa belle mort, mais a été assassinée ». Rome est morte le jour où la citoyenneté romaine fut accordée à ceux qui n’étaient pas Romains. Aujourd’hui, de puissants lobbies de gauche, relayés par de misérables vermisseaux de « droite », tout à leurs génuflexions devant la religion des Droits de l’Homme et de la « République », ont imposé leur pensée unique. Nous vivons dans une dictature soft où les combattants nationaux et identitaires sont persécutés, où des lois liberticides interdisent l’expression de la vérité, où des amendes considérables remplacent les bûchers et les gibets.

  

Alors, que faire ?

 

Sur le plan politique, je prône un refus absolu de toute collaboration avec le Système. Nous n’avons pas à considérer que « la droite », c’est mieux que la gauche. Je pense même que c’est pire. Après tout, la gauche fait son boulot et développe ses thèses naturelles. La « droite », quant à elle, se comporte comme le faisait dans l’ancienne D.D.R. un pseudo parti libéral, allié en fait des communistes, qui servait d’attrape-gogos. Je ne peux m’empêcher de penser à Bazaine quand je songe à cette « droite » et au livre de Galtier–Boissière, le fondateur du Crapouillot, De la trahison chez les Maréchaux.

 

Sur le plan idéologique, la défense intransigeante de nos identités provinciales, française et européenne est une ardente nécessité. Peu importe que certains se reconnaissent en priorité dans la petite patrie régionale, dans la Nation française ou dans l’espérance européenne. Ces trois sentiments d’appartenance ne sont nullement contradictoires, mais se complètent. Bien sûr, autant nous refusons le jacobinisme français, autant nous rejetons un centralisme européen piloté par les nains de Bruxelles. Nous exigeons le respect de toutes nos identités !

 

La défense de nos identités passe, qu’on le veuille ou non, par l’émergence d’une Europe de la puissance libérée de la sujétion à l’Empire américain décadent et capable de résister à l’émergence des puissances asiatiques et à l’islamisation de notre continent : une Europe militaire, diplomatique et économique, avec comme partenaire la Russie.

 

Le libéralisme mondialiste entraîne l’Europe vers la ruine. Nous prônons la création d’un espace économique européen aux frontières protégées. Les Chinois n’achèteront plus d’Airbus ? Et alors ? Dès lors que les Européens achèteront européen.

 

Sur les plans organisationnels et comportementaux.

 

La culture du « Führerprinzip » a échoué. On en mesure aujourd’hui les conséquences désastreuses dans notre camp. Il est indispensable de se défaire de cette tentation récurrente chez certains et de s’engager dans une démarche collégiale où le dialogue, le respect de celui qui ne partage pas totalement nos convictions, mais qui fait partie de notre camp, doit remplacer le sectarisme, l’arrogance et l’invective.

 

J’ose le dire : je crois qu’il nous faut aussi pratiquer le pardon des offenses si nous voulons reconstruire demain le mouvement national et identitaire.

 

Construire, reconstruire.

 

Nous reconstruirons, certes, sur un champ de ruines. Mais peut-être fallait-il en passer par là afin que la renaissance fût possible. Cette renaissance passe par le nécessaire rassemblement de toutes les forces nationales, régionales et identitaires. Des milliers de cadres et de militants de valeur sont aujourd’hui perdus dans les ravines du découragement.

 

Je leur demande de reprendre espoir et de songer à ce que leurs aïeux diraient s’ils revenaient parmi nous : « qu’avez-vous fait de la France, qu’avez-vous fait de l’Europe ? » Pour leur mémoire, pour l’avenir de nos enfants, nous n’avons pas le droit de céder au désespoir.

 

Espérance et Résistance !

 

NDP Com. Conseil national 10 01 09.pdf 

NDP Orientations RS 10 01 09.pdf

samedi, 10 janvier 2009

Réunion aujourd'hui du 1er Conseil national de la Nouvelle Droite Populaire...

forum_grenelle_001[1].JPGCet après-midi, se tiendra à Paris le 1er Conseil national de la Nouvelle Droite Populaire.

 

Cette réunion, qui rassemble les membres du Bureau national et les responsables locaux du mouvement, doit permettre de dresser un premier bilan sept mois après la création, le 1er juin dernier, du mouvement.

 

Il s'agira aussi, pour la NDP, de définir une stratégie dans le cadre de la recomposition actuelle du mouvement national. A cet effet, nous vous proposons ici le texte du rapport d'orientation présenté par Robert Spieler, son délégué général.

 

NDP Orientations RS 10 01 09.pdf

samedi, 22 novembre 2008

Dimanche 23 novembre : TOUS A LA 2ème JOURNEE DE SYNTHESE NATIONALE !

 

2ème journée de la revue nationale et identitaire

 

Synthèse logo.JPG

 

Fin du Nouvel ordre mondial :

 

 RENAISSANCE EUROPEENNE ! 

 

 

Dimanche 23 novembre 2008 

 

(de 11 h 00 à 18 h 00)

 

Forum de Grenelle

5, rue de la Croix-Nivert 75015 Paris

Métro Cambronne

 

Avec (liste actualisée d’intervenants) par ordre alphabétique :

 

Pierre Descaves, ancien député, conseiller régional de Picardie, Président de France Résistance

André Gandillon, rédacteur en chef de Militant

Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale

Pieter Kerstens, chef d'entreprise

Anne Kling, écrivain

Henry Nitzche, député au Bundestag (ex CDU – Pro Deutschland)

Frédéric Pichon, président de Europae Gentes

Arnaud Raffard de Brienne, écrivain

Philippe Randa, éditeur et écrivain

Jean-Claude Rolinat, écrivain, élu local en Ile-de-France

Rüdiger Schrembs, président de Pro Munich

Robert Spieler, ancien député, délégué général de la Nouvelle Droite Populaire

Nicolas Tandler, écrivain et journaliste

 

Invité d'honneur :

Filip DEWINTER,

député d'Anvers,

porte-parole du Vlaams belang

 

De nombreuses associations et organisations politiques seront présentes. La librairie Primatice aura un stand. Restauration rapide sur place...

 

Participation : 7,00 €

 

 

Programme de la journée : CLIQUEZ ICI 

23 11 08 2ème Journée de SN.pdf

jeudi, 29 mai 2008

La Nouvelle Droite Populaire pour le réveil du peuple...

1437758859.jpgLes déroutes électorales qui accablent notre famille politique depuis 2007 ont suscité des réactions qui, bien qu’étant très diverses, sont révélatrices d’un coup de blues général.

 

Au sein de mouvements constitués comme dans les milieux associatifs ou intellectuels, l’ambiance est plutôt morose.  La fibre militante de nombreux d’entre nous qui ont toujours voulu contribuer à la défense de nos idées, s’est ratatinée au gré des querelles, des disgrâces et des anathèmes qu’on se balance copieusement à coups de communiqués fratricides.

 

Dommage !

 

Et surtout contre productif, alors qu’il est plus que jamais nécessaire de resserrer les rangs, d’admettre des remises en question, de rattraper le temps perdu pour ceux qui peuvent ainsi se retrouver après de longues années d’éloignement, de réfléchir sur l’ardente nécessité de concentrer nos efforts sur les valeurs fondatrices et tangibles que nous voulons donner en héritage aux générations futures.

 

La Nouvelle Droite Populaire nous donne l’occasion de participer à un rassemblement fédérateur. Il doit offrir à des personnalités dont les sensibilités peuvent différer dans certains domaines, comme l’idée de Nation et d’Europe (des axes de réflexion qui doivent justement nous permettre d’avancer), d’agir pour entreprendre l’indispensable refondation de notre famille politique.

 

Une page s’est tournée. La pérennité d’un parti autocratique et héréditaire est une vue de l’esprit. Nombreux sont ceux qui aujourd’hui l’ont compris.

 

Si Nicolas Bay, Secrétaire général du MNR, a choisi d’aller se prosterner sur le perron de Saint-Cloud pour faire allégeance à Marine, c’est son affaire. Et c’est au MNR de se dépatouiller avec ça. Rien ne nous empêche d’être simple adhérent ou responsable d’un mouvement et de mettre nos compétences au service de la NDP, avec l’idée qu’il s’agit pour l’instant d’un socle destiné à préparer et à réinventer un mode de fonctionnement plus propice à la défense de nos idées, dans le respect des uns et des autres et dans la collégialité.

 

J’ai décidé de participer à l’aventure, une belle aventure où la camaraderie et l’amitié sauront servir nos idées. La mienne étant de voir notre peuple se réconcilier avec son histoire, retrouver la fierté de ses racines, renouer avec l’âme chrétienne qui a  porté notre civilisation,  pour se tourner vers l’avenir avec espérance.

 

Chantal Spieler

Présidente de Solidarité alsacienne

mercredi, 28 mai 2008

Un nouveau chapitre de l'histoire de la droite de conviction...

1722363019.2.jpgA quelques jours de la première convention nationale de la Nouvelle Droite Populaire, qui se déroulera dimanche prochain (*), 1er juin, à Paris, la nouvelle crise qui vient d’éclater au sein du Front national, opposant l’agitateur Alain Soral au clan mariniste, semble confirmer l’état de déliquescence dans lequel se trouve le FN. Je ne m’étendrai pas là-dessus. Les faits sont là, certains peuvent les regretter mais force est de reconnaître que, de crises en scissions et d’erreurs stratégiques en exclusions massives, le FN a perdu toute crédibilité au sein de notre famille politique. Il est temps de tourner la page.

 

Parallèlement à cela, le pouvoir sarkozien, qui avait un moment su parfaitement capter une partie non négligeable de la « clientèle » traditionnelle de la Droite nationale, accentue depuis des mois son « ouverture à gauche » au nom d’une supposée stratégie d’isolement de celle-ci. Non seulement cette stratégie ne semble pas atteindre les objectifs espérés - comme on l’a vu lors des municipales, la gauche est toujours là -, mais, de surcroît, l’électorat « droitiste » de Nicolas Sarkozy se détache de plus en plus de lui pour se réfugier dans l’abstention.

 

Toutes les conditions sont donc réunies pour que puisse enfin émerger dans notre pays une véritable formation de droite, attachée à notre indépendance nationale et résolument tournée vers l’Europe, foncièrement opposée à la mondialisation débridée mais garante des libertés économiques pour nos entreprises, une formation politique totalement opposée à l’invasion qui menace notre civilisation et qui mettra au premier plan de ses préoccupations la défense de notre identité française et européenne… Cette formation, c’est la Nouvelle Droite Populaire et, dimanche prochain, elle deviendra une réalité.

 

Dimanche prochain, nous entamerons un nouveau chapitre de la grande histoire de la droite de conviction : je vous invite à venir nombreux nous rejoindre pour l’écrire ensemble…

 

Roland Hélie

 

 

(*) Novotel Vaugirard, 256 rue Vaugirard 75015 Paris de 14 h 00 à 18 h 00

dimanche, 25 mai 2008

Nouvelle Droite Populaire ! Mobilisation des énergies ! Rassemblement ! Unité !

La Nouvelle Droite Populaire, qui sera portée sur les fonts baptismaux, dimanche 1er  juin, est issue d’un constat : l’échec programmé du Mouvement National, qui s’est transformé en petite boutique familiale, a entraîné une sorte de « nervous breakdown », pour reprendre le titre d’une chanson des Rolling Stones des années 70. Un effondrement nerveux de l’électorat, où l’habileté du bonimenteur Sarkozy n’a fait que surfer sur une triste réalité : un corpus idéologique vidé de ses fondamentaux, des comportements médiocres et arrogants, des provocations (que je ne condamne pas, car la liberté de parole doit être totale), qui vont de pair avec des appels aux « branches de l’arbre France ». Comprenne qui pourra…

 

Ceux qui, comme moi, côtoient de près le Vlaams Belang sont stupéfaits par les différences comportementales. Au Vlaams Belang, il existe une chaleur, une sincérité, un vrai respect des militants. Les dirigeants, qui sont « Primum inter Pares » (les premiers au sein d’égaux), sont comme des poissons dans l’eau parmi leurs militants. Pas de garde du corps, pas de culte du chef, une modestie comportementale, un esprit d’amitié et une chaleur combattante…

 

Nous devons nous en inspirer et jeter à la poubelle de l’histoire les modes de fonctionnement périmés.

 

Ce qui signifie : respect absolu des différentes sensibilités, nationalistes, identitaires, régionalistes, catholiques, ou non, autour d’un tronc commun qui a pour nom la défense intransigeante ne nos identités régionales, nationale et européenne.

 

Et une règle intangible : le respect des militants et des électeurs. Les cadres et dirigeants sont à leur service, et non l’inverse.

 

Le retrait de la vie politique de Bruno Mégret confirme la nécessité de constituer ce grand rassemblement des énergies. Je l’ai bien connu et apprécié. Il fut, en même temps que moi, député à l’Assemblée nationale, et le directeur de la campagne présidentielle de Jean-Marie Le Pen en 1988. Je faisais alors partie de l’équipe d’organisation : c’était un remarquable organisateur, doté d’une capacité conceptuelle exceptionnelle et d’une vive intelligence.

 

Je sais que beaucoup l’ont critiqué, lui reprochant de les avoir mené dans une aventure sans issue. Mais avait-il le choix ? Je crois que non. Et, après tout, personne n’était obligé de le suivre… J’espère qu’il reviendra de son exil, il a sa place parmi nous.

 

J’appelle les militants, les cadres, les intellectuels de la mouvance nationale, régionaliste et identitaire, à se rassembler autour de la Nouvelle Droite Populaire.

 

Constituons ensemble le mouvement de résistance et d’espérance, ancré dans la tradition et projeté dans la modernité.

 

    Robert Spieler

 

mardi, 06 mai 2008

NDP : FEDERER LES ENERGIES...

2013581043.jpgA lire les innombrables commentaires qu’a pu susciter l’annonce de la création de notre comité pour une Nouvelle Droite Populaire, à voir le nombre de demandes de contacts (plusieurs centaines  depuis un mois), à constater l’intérêt croissant des médias pour notre entreprise, il est évident que ce que nous sommes en train de mettre en place répond à une demande immense, non seulement de ceux de nos amis qui militent ou ont milité dans les formations de la droite nationale ou identitaire, mais aussi d’un très grand nombre de nos compatriotes tout aussi désespérés par l’impuissance du pouvoir sarkozien que par les contradictions et la démarche suicidaire du Front national. 

 

Nous l’avions dit dès le mois de juin : pour les électeurs de Nicolas Sarkozy, le temps de la déception après tant de promesses non tenues ne pourrait manquer de venir rapidement. Mais nous savions aussi que cette déception ne pourrait en aucun cas conduire ces électeurs à revenir –et encore moins à venir- vers le FN, dès lors que ce dernier ne leur adresserait aucun signal montrant que le message avait été compris de la nécessité d’une réflexion de fond sur les structures, la méthode, la stratégie et le projet, c'est-à-dire d’une remise en cause, c'est-à-dire d’un véritable aggiornamento.

 

Cette remise en cause n’a pas eu lieu. Le Front est aujourd’hui derrière nous.

 

Il nous appartient, dans ces conditions, de répondre à l’attente des Français. C’est bien une nouvelle offre que nous devons leur faire, c’est un nouvel espoir que nous devons leur proposer, c’est un nouvel élan que nous devons, et que nous voulons,  initier à partir des six idées-force sur lesquelles nous entendons bâtir cette Nouvelle Droite Populaire, structure à construire ensemble, dans le respect des sensibilités et avec le souci constant de la libre expression des personnalités qui l’animeront.

 

C’est vers le grand large que nous tournons désormais nos regards. Le grand large politique qui exclut toute nostalgie, toute volonté de revanche, toute polémique stérile, mais aussi tout enfermement.

 

Je crois que la France a besoin d’une Nouvelle Droite Populaire. Je crois que nos petites patries régionales ont besoin d’une Nouvelle Droite Populaire. Je crois que notre Europe a besoin d’une Nouvelle Droite Populaire. Je crois que notre civilisation chrétienne a besoin d’une Nouvelle Droite Populaire.

 

Autant de raisons qui nous poussent à organiser au plus vite ce qui n’est pas à ce stade un parti, mais bien une fédération des énergies, susceptible d’occuper demain une place prépondérante dans la vie politique de notre pays.

 

Jean-François Touzé

 

 

NDLR : Depuis quelques jours, de nombreux lecteurs nous demandent comment adhérer à la Nouvelle Droite Populaire. C'est simple, il vous suffit de cliquer sur BULLETIN D'ADHESION et d'imprimer et de remplir ce bulletin puis de le retourner à l'adresse indiquée.

vendredi, 02 mai 2008

La Nouvelle Droite Populaire s'organise...

475703879.jpgLe Comité d'initiatives pour une Nouvelle Droite Populaire dispose désormais de son propre blog. Vous pouvez le consulter en cliquant sur :

Nouvelle Droite Populaire

Le 1er mai fut pour la NDP une première occasion de faire parler d'elle dans les médias puisque son coordinateur national, Jean-François Touzé, s'est exprimé sur Arte infos (à 12 h 45 et à 19 h 45) ainsi que sur RMC lors du journal de 8 h.00.

 

De plus, afin de préparer la Convention nationale qui se tiendra à Paris le dimanche 1er juin, la NDP organise une série de réunions en province (consulter la liste sur le site indiqué ci-dessus).

 

Renseignements : ndp@club-internet.fr