Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 29 octobre 2009

LE GRAND RENDEZ-VOUS NATIONAL ET IDENTITAIRE DE L'AUTOMNE...

DSCF1907.jpg

 

RASSEMBLER ET RESISTER !

 

LA 3ème JOURNEE DE SYNTHESE NATIONALE

 

Mercredi 11 novembre 2009, de 11 h 00 à 18 h 30, à Paris (Forum de Grenelle - 5, rue de la Croix Nivert 75015 - métro Cambronne), se déroulera la 3ème journée nationale et identitaire organisée à l'occasion du 3ème anniversaire de la revue Synthèse nationale.

Ont déjà annoncé leur participation à cette journée :

- Gabriel Adinolfi, écrivain et journaliste (Rome)
- Francis Bergeron, écrivain
- Hilde De Lobel, Vlaams belang (Anvers)

- André Gandillon, rédacteur en chef de Militant
- Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale
- Anne Kling, écrivain

- Carl Lang, Président du Parti de la France
- Annick Martin, secrétaire générale du MNR
- Frédéric Pichon, président d'Europae Gentes

- Philippe Randa, écrivain et éditeur
- Jean-Claude Rolinat, écrivain et journaliste
- Robert Spieler, délégué général de la NDP
- Nicolas Tandler, écrivain et journaliste

- Alberto Torresano, Identidad (Madrid)
- Pierre Vial, président de Terre et Peuple.

11 h 00 : ouverture des portes, visite des stands.

11 h 45 / 12 h 45 : 1ère table ronde avec des représentants de la presse nationale et du monde associatif.

12 h 45 / 14 h 00 : restauration rapide sur place.

14 h 00 / 15 h 00 : 2ème table ronde sur la nécessaire reconquête culturelle.

15 h 15 / 16 h 00 : interventions des invités européens.

16 h 30 / 18 h 00 : "RASSEMBLER et RESISTER" avec Annick Martin, Pierre Vial, Carl Lang, Robert Spieler et Roland Hélie.

18 h 00 / 18 h 30 : c'est la tournée de Synthèse nationale, apéritif géant offert aux participants...

Les collaborateurs de la revue, Franck Abed, Lionel Baland, François Ferrier, Patrick Parment, Marc Rousset, Vincent Valois... seront présents.

De nombreux stands de librairies, revues, associations, mouvements, blogs sont prévus.

PAF : 10,00 euros.

Nous vous donnerons régulièrement des informations sur la préparation de cette journée.

Retenez cette date, venez nombreux...

Renseignements : synthesenationale@club-internet.fr

 

 

Dès lundi prochain, nous publierons une nouvelle liste de personnalités françaises et européennes qui annoncent leur participation à la 3ème journée nationale et identitaire de Synthèse nationale...

dimanche, 10 mai 2009

C9M : Affrontements à Paris, 19 interpellations

SOURCE : ASSOCIATED PRESS

 

03HCAO0CB1VCALVG2VUCALTD38TCAGYSYCBCAR29NMWCACSMGOPCAR0X97ZCAP63K49CAG3SSSFCAK7OCA4CAEQUSVJCA1U7APPCAY2473QCACOW4D7CAXNQ9K6CAPM48XVCABL3SE0CAMH1R26CAH6PSGV.jpgDix-neuf personnes ont été interpellées hier soir à Paris après des heurts entre des militants d'extrême droite et d'extrême gauche, a-t-on appris aujourd'hui de source policière. Elles ont été placées en garde à vue.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les incidents ont éclaté vers 22 h 00 dans le quartier Pernety dans le XIVème arrondissement de la capitale. Une trentaine de personnes appartenant au Comité du 9 mai (extrême droite) et à la Confédération nationale du travail en sont venues aux mains. "Il n'y a pas eu de blessés parmi les personnes qui se sont affrontées ou les riverains, ni de dégradations", précise-t-on de source policière.

Dix-neuf personnes ont été interpellées, certaines étant poursuivies pour "port d'arme prohibé" et "détention de fumigènes". L'enquête a été confiée au commissariat du XIVème arrondissement. 

dimanche, 11 janvier 2009

Le 1er Conseil national de la Nouvelle Droite Populaire s'est réuni samedi à Paris...

P1010570.JPGSamedi 10 janvier, s’est réuni à Paris le 1er Conseil national de la Nouvelle Droite Populaire.

 

Dans la perspective des élections européennes de juin prochain, le Conseil national de la NDP confirme son soutien apporté à la liste de Carl Lang dans la circonscription Nord Ouest.

 

Fidèle à sa vocation de contribuer à un vaste rassemblement des forces nationales, régionalistes et identitaires, la NDP suit avec intérêt toutes les initiatives qui vont dans ce sens.

 

Consciente des graves menaces qui pèsent sur la France et sur notre civilisation européenne, la NDP met au premier plan de ses préoccupations la lutte contre l’islamisation de notre continent. Dans cet esprit, elle entend multiplier les contacts avec les autres organisations qui, en France et en Europe, mènent le même combat. C’est ainsi que Robert Spieler, son délégué général, participera dimanche prochain à Cologne (Allemagne), en compagnie de représentants du Vlaams belang, à une réunion du mouvement Pro Köln opposé à la construction de la plus grande mosquée d’Europe dans cette ville.

 

Sept mois après sa création, la NDP se félicite des premiers résultats enregistrés. Elle est devenue aujourd’hui une composante reconnue du mouvement national et identitaire. Implantée dans six régions, elle se fixe comme objectif, d’ici son prochain Conseil national prévu au mois de juin prochain, d’être présente dans la majorité des départements. A cet effet, elle lance cette semaine une campagne nationale d’adhésions.

 

 

Voici le texte du discours d'orientations prononcé par Robert Spieler, Délégué général de la NDP :

 

L277xH400_spieler-7592e.jpgLa Nouvelle Droite Populaire, qui réunit ce samedi 10 janvier son 1er Conseil national, s’engage dans une démarche de rassemblement de la famille nationale, régionaliste et identitaire, avec la ferme volonté de dépasser des clivages qui n’ont plus lieu d’exister, vue la situation dramatique de la France et de l’Europe.

 

Espérance et Résistance !

 

Jamais le danger n’a été aussi grand. L’invasion que nous subissons menace les fondements mêmes de notre civilisation. Cette invasion mortelle doit être combattue, vaincue et les responsables de cette forfaiture doivent être désignés et condamnés.

 

Qui sont les responsables ?

 

Les immigrés ne sont pas responsables de cette situation. Serions-nous à leur place, nous ferions de même. Les responsabilités sont à chercher dans la logique libérale du profit à tout prix ayant entraîné, dans les années 1970, l’importation de populations non européennes supposées être malléables et corvéables à merci. Le capitalisme mondialiste, forcément mondialiste et cosmopolite, s’écroule aujourd’hui sous les coups de butoir de sa folie mégalomaniaque.

 

Si le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu et la recherche effrénée du profit rendent totalement fous. « Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre ». Les Grecs anciens avaient déjà désigné la folle démesure de ceux qui veulent, pour leur malheur, se mesurer aux dieux par le terme ubris.

 

Les dirigeants politiques, de droite ou de gauche, et davantage de « droite » au demeurant, portent une responsabilité majeure dans cette situation. Chirac et Giscard ont imposé le regroupement familial, transformant une immigration de travail en une immigration de peuplement. Je le dis très calmement : ils sont, eux et leurs clones, des traîtres à leur Patrie, des traîtres à leur Peuple.

 

Paul Valéry disait : « Rome n’est pas morte de sa belle mort, mais a été assassinée ». Rome est morte le jour où la citoyenneté romaine fut accordée à ceux qui n’étaient pas Romains. Aujourd’hui, de puissants lobbies de gauche, relayés par de misérables vermisseaux de « droite », tout à leurs génuflexions devant la religion des Droits de l’Homme et de la « République », ont imposé leur pensée unique. Nous vivons dans une dictature soft où les combattants nationaux et identitaires sont persécutés, où des lois liberticides interdisent l’expression de la vérité, où des amendes considérables remplacent les bûchers et les gibets.

  

Alors, que faire ?

 

Sur le plan politique, je prône un refus absolu de toute collaboration avec le Système. Nous n’avons pas à considérer que « la droite », c’est mieux que la gauche. Je pense même que c’est pire. Après tout, la gauche fait son boulot et développe ses thèses naturelles. La « droite », quant à elle, se comporte comme le faisait dans l’ancienne D.D.R. un pseudo parti libéral, allié en fait des communistes, qui servait d’attrape-gogos. Je ne peux m’empêcher de penser à Bazaine quand je songe à cette « droite » et au livre de Galtier–Boissière, le fondateur du Crapouillot, De la trahison chez les Maréchaux.

 

Sur le plan idéologique, la défense intransigeante de nos identités provinciales, française et européenne est une ardente nécessité. Peu importe que certains se reconnaissent en priorité dans la petite patrie régionale, dans la Nation française ou dans l’espérance européenne. Ces trois sentiments d’appartenance ne sont nullement contradictoires, mais se complètent. Bien sûr, autant nous refusons le jacobinisme français, autant nous rejetons un centralisme européen piloté par les nains de Bruxelles. Nous exigeons le respect de toutes nos identités !

 

La défense de nos identités passe, qu’on le veuille ou non, par l’émergence d’une Europe de la puissance libérée de la sujétion à l’Empire américain décadent et capable de résister à l’émergence des puissances asiatiques et à l’islamisation de notre continent : une Europe militaire, diplomatique et économique, avec comme partenaire la Russie.

 

Le libéralisme mondialiste entraîne l’Europe vers la ruine. Nous prônons la création d’un espace économique européen aux frontières protégées. Les Chinois n’achèteront plus d’Airbus ? Et alors ? Dès lors que les Européens achèteront européen.

 

Sur les plans organisationnels et comportementaux.

 

La culture du « Führerprinzip » a échoué. On en mesure aujourd’hui les conséquences désastreuses dans notre camp. Il est indispensable de se défaire de cette tentation récurrente chez certains et de s’engager dans une démarche collégiale où le dialogue, le respect de celui qui ne partage pas totalement nos convictions, mais qui fait partie de notre camp, doit remplacer le sectarisme, l’arrogance et l’invective.

 

J’ose le dire : je crois qu’il nous faut aussi pratiquer le pardon des offenses si nous voulons reconstruire demain le mouvement national et identitaire.

 

Construire, reconstruire.

 

Nous reconstruirons, certes, sur un champ de ruines. Mais peut-être fallait-il en passer par là afin que la renaissance fût possible. Cette renaissance passe par le nécessaire rassemblement de toutes les forces nationales, régionales et identitaires. Des milliers de cadres et de militants de valeur sont aujourd’hui perdus dans les ravines du découragement.

 

Je leur demande de reprendre espoir et de songer à ce que leurs aïeux diraient s’ils revenaient parmi nous : « qu’avez-vous fait de la France, qu’avez-vous fait de l’Europe ? » Pour leur mémoire, pour l’avenir de nos enfants, nous n’avons pas le droit de céder au désespoir.

 

Espérance et Résistance !

 

NDP Com. Conseil national 10 01 09.pdf 

NDP Orientations RS 10 01 09.pdf

samedi, 10 janvier 2009

Réunion aujourd'hui du 1er Conseil national de la Nouvelle Droite Populaire...

forum_grenelle_001[1].JPGCet après-midi, se tiendra à Paris le 1er Conseil national de la Nouvelle Droite Populaire.

 

Cette réunion, qui rassemble les membres du Bureau national et les responsables locaux du mouvement, doit permettre de dresser un premier bilan sept mois après la création, le 1er juin dernier, du mouvement.

 

Il s'agira aussi, pour la NDP, de définir une stratégie dans le cadre de la recomposition actuelle du mouvement national. A cet effet, nous vous proposons ici le texte du rapport d'orientation présenté par Robert Spieler, son délégué général.

 

NDP Orientations RS 10 01 09.pdf

mercredi, 07 janvier 2009

Samedi 10 janvier prochain, à Paris : 1er CONSEIL NATIONAL de la NOUVELLE DROITE POPULAIRE...

vague1bann.jpg

 

Samedi 10 janvier, sept mois après sa création, la Nouvelle Droite Populaire réunira son 1er Conseil national à Paris.

 

Ce sera l’occasion pour le mouvement de dresser un premier bilan quant à son implantation et son organisation. Ce sera aussi le moment de préparer l’avenir, de définir nos axes de campagne et de nous doter de structures appropriées à nos ambitions.

 

En sept mois, la NDP a trouvé sa place dans le paysage politique national. Aujourd’hui, elle est un mouvement reconnu avec lequel il faut compter. En multipliant les réunions (Lille, Metz, Nancy, Sarreguemines, Caen, Strasbourg, Paris…), en participant à de nombreuses manifestations identitaires (journée de Synthèse nationale à Paris, fête nationale unitaire à Angoulême, Forum de la Nation à Lyon, riposte européenne à la construction de la mosquée de Cologne…), en entretenant des contacts amicaux avec les forces identitaires en Europe, en lançant des campagnes militantes sur le terrain (dénonciation des responsables de la crise économique en octobre, appel au boycott de TF1 en décembre…) et en intervenant régulièrement dans la presse tant nationale que régionale, la NDP est devenue la force dynamique de combat et de rassemblement indispensable pour le redressement des forces nationales.

 

La NDP n’entend pas en rester là. Dans les mois qui viennent, elle va accentuer son effort d’implantation pour pouvoir être, au mois de juin, présente sur l’ensemble du territoire. Elle va aussi intensifier ses campagnes réactives et continuer à entretenir des contacts constructifs avec l’ensemble des mouvements et associations attachés à la défense de nos identités, que celles-ci soient régionales, nationales ou européennes.

 

La mobilisation de toutes les bonnes volontés et de toutes les énergies est nécessaire pour réussir ce travail d’implantation en profondeur de notre mouvement. Chaque adhérent peut, à son niveau et selon ses possibilités, contribuer à cette entreprise salvatrice pour notre pays et pour notre civilisation. Voilà pourquoi nous vous invitons à assister à ce 1er Conseil national de la Nouvelle Droite Populaire, samedi 10 janvier à Paris.

 

L’aventure mérite d’être vécue. Refusons le confort du découragement qui, trop souvent, légitime l’inaction dans les rangs nationaux depuis les échecs successifs de ces dernières années. Construisons ensemble le mouvement national et identitaire de demain. Nous comptons sur vous.

 

Pour participer à ce Conseil national, vous pouvez en faire la demande en remplissant le bulletin en PJ ci-dessous ou en écrivant à : ndp@club-internet.fr

 

Cliquez sur : NDP Lettre Conseil national 10 01 09.pdf

samedi, 22 novembre 2008

Dimanche 23 novembre : TOUS A LA 2ème JOURNEE DE SYNTHESE NATIONALE !

 

2ème journée de la revue nationale et identitaire

 

Synthèse logo.JPG

 

Fin du Nouvel ordre mondial :

 

 RENAISSANCE EUROPEENNE ! 

 

 

Dimanche 23 novembre 2008 

 

(de 11 h 00 à 18 h 00)

 

Forum de Grenelle

5, rue de la Croix-Nivert 75015 Paris

Métro Cambronne

 

Avec (liste actualisée d’intervenants) par ordre alphabétique :

 

Pierre Descaves, ancien député, conseiller régional de Picardie, Président de France Résistance

André Gandillon, rédacteur en chef de Militant

Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale

Pieter Kerstens, chef d'entreprise

Anne Kling, écrivain

Henry Nitzche, député au Bundestag (ex CDU – Pro Deutschland)

Frédéric Pichon, président de Europae Gentes

Arnaud Raffard de Brienne, écrivain

Philippe Randa, éditeur et écrivain

Jean-Claude Rolinat, écrivain, élu local en Ile-de-France

Rüdiger Schrembs, président de Pro Munich

Robert Spieler, ancien député, délégué général de la Nouvelle Droite Populaire

Nicolas Tandler, écrivain et journaliste

 

Invité d'honneur :

Filip DEWINTER,

député d'Anvers,

porte-parole du Vlaams belang

 

De nombreuses associations et organisations politiques seront présentes. La librairie Primatice aura un stand. Restauration rapide sur place...

 

Participation : 7,00 €

 

 

Programme de la journée : CLIQUEZ ICI 

23 11 08 2ème Journée de SN.pdf

samedi, 13 septembre 2008

Communiqué de la Direction nationale de la Nouvelle Droite Populaire :

La Direction Nationale de la Nouvelle Droite Populaire s’est réunie le samedi 13 septembre 2008 et a désigné Robert Spieler, ancien député, au poste de Délégué général, et Jean-François Touzé, Conseiller régional d’Ile-de-France, au poste de Secrétaire général.

 

La Nouvelle Droite Populaire s’inscrit résolument dans une optique de rupture avec l’idéologie dominante et le « politiquement correct ». Elle propose l’émergence d’une véritable Europe de la puissance, respectueuse de ses identités régionales et nationales, et dégagée de toutes influences tutélaires.

 

La NDP  constate l’échec du camp national. Consciente de la nécessité vitale de continuer le combat pour les valeurs qui lui sont chères, elle appelle toutes celles et tous ceux qui veulent reprendre le flambeau à se rassembler pour constituer le mouvement populaire que les Français attendent.

 

La NDP réunira son Conseil national le 6 décembre prochain à Paris afin de mettre en place l’organisation du mouvement.

 

samedi, 12 avril 2008

Robert Spieler : Comité d'Initiative pour la Refondation

Communiqué de Robert Spieler :

 

J’ai décidé de renoncer à toute responsabilité au sein d’Alsace d’Abord et de quitter la présidence du mouvement que j’ai créé en 1989 avec Jacques Cordonnier.

 

Je souhaite en effet participer à titre personnel et de façon très active au Comité d’Initiative pour la Refondation.

 

Les menaces qui pèsent sur notre civilisation exigent une réponse appropriée qui passe par une refondation de la droite populaire et de conviction et le large rassemblement de toutes les énergies. Les résultats décevants de toutes les listes municipales se réclamant de notre famille politique démontrent que la désunion nous affaiblit et qu’unis, nous serions plus forts.

 

Régionalistes, identitaires, partisans de l’idée de Nation ou d’Europe de la puissance doivent demain se retrouver dans un même élan. Je suis partisan du rassemblement des énergies, en dépassant les différences, et refuse la tentation illusoire de la respectabilité, tout autant que le repliement sur ses vérités et les crispations groupusculaires.

 

J’ai décidé de participer à l’initiative de rassemblement qui verra le jour le samedi 1er juin à Paris, lors d’une Convention nationale.

 

Une première réunion, destinée à préparer cette Convention, a eu lieu le 29 mars, en ma présence et celle d’une quarantaine de cadres, dont une quinzaine de conseillers régionaux. (...)

 

Fidèle à mes convictions, j’entend incarner dans ce rassemblement la sensibilité régionaliste.

 

lundi, 10 mars 2008

NE PAS CEDER AU RENONCEMENT !

Les résultats sont là. De la pseudo droite à la vraie gauche, personne ne peut vraiment crier victoire, personne ne peut non plus pleurer sa défaite. On parle de "rééquilibrage" et chacun trouve de bonnes raisons d’être, en apparence du moins,  plus ou moins satisfait.  On entend tout et le contraire de tout pour justifier tel ou tel recul ou telle ou telle avancée et, finalement, tout le monde s’en remet aux résultats de dimanche prochain qui, probablement, seront le remake de ceux du premier tour. 

 

Curieusement, les Français semblent être satisfaits de la situation dans laquelle ils sont, puisqu’ils ont cautionné par leurs votes les partis du Système en place. L’insécurité est en voie de banalisation, l’immigration-invasion ruine notre pays, l’islamisation de nos villes progresse de jour en jour, la pression fiscale est de plus en plus forte et la classe politique totalement corrompue mais, qu’importe, nos compatriotes qui prennent encore le temps d’aller voter encouragent joyeusement les partis responsables de cet état de faits.

 

Pourtant, il y avait bien, dans une centaine de villes, une alternative à cette situation infernale. Cette alternative, c’était la droite nationale. Or, partout, celle-ci est laminée. Malgré le courage exemplaire et la détermination de ses candidats et de ses militants, les résultats du Front national se liquéfient et l’ensemble du mouvement nationaliste et identitaire en subit les conséquences.

 

Le FN, qui apparaissait encore, il n’y a pas si longtemps que cela, comme le recours salutaire pour notre pays, a quasiment disparu de la scène politique nationale et locale. Voilà le résultat de la politique menée depuis quelques années par sa direction. Le Pen et ses acolytes avaient un boulevard devant eux, ils n’ont pas su l’emprunter, pire encore, ils se sont engouffrés tête baissée dans une impasse sur sa gauche où personne ne les attendait. Voilà où les bêtises accumulées de l’un (la dernière en date étant ses élucubrations –que nous préférons mettre sur le compte de la sénilité- à propos de rapports fantasmés entre certains mouvements nationaux et l’UIMM...) et le fanatisme imbécile des autres auront mené le FN, que tout destinait à un avenir radieux. Tant pis pour lui, tant pis pour nous et, hélas, tant pis pour la France...

 

Car la France, je persiste à le croire, a besoin d’un vrai mouvement national et identitaire digne de ce nom pour la remettre dans le droit chemin. Notre famille politique ne doit pas céder au renoncement. Ce ne sont pas quelques versatilités électorales qui vont entamer notre détermination.

 

Depuis des semaines, certains parmi nous imaginent déjà les bases du renouveau, car renouveau il y aura. Finalement, cette hécatombe du lepénisme moribond aura le mérite d’éclaircir le paysage et de permettre à l’ensemble de notre famille politique d’envisager différemment l’avenir. Fidèle à sa vocation d’être un outil au service du redressement national, la revue Synthèse nationale, avec les réseaux qui se sont formés autour d’elle, entend participer à cette nouvelle croisade. Mais, de tout cela, nous reparlerons très bientôt...

 

Roland Hélie

 

10:53 Publié dans Editoriaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, fn, front national, mnr, identitaires, municipales, synthèse nationale | |  Facebook