Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 08 mai 2019

L’Algérie aux Algériens. L’Afrique aux Africains. Européen maître chez toi !

Korbo. Psychanalyste coop. africain.07.05.2019.jpg

Pieter Kerstens

Les printemps arabes sont derrière nous et les « Révolutions » ont fané le jasmin pour aboutir à des guerres civiles en Lybie et en Syrie, orchestrées par des coalitions ayant des visées nauséabondes.

En Algérie, l’armée a sorti la clique du dictateur Bouteflika et il semblerait que les manifestations populaires successives aboutissent à un nettoyage anticorruption. Des milliardaires comme les frères Kouninef et Issad Rebrab, ainsi que l’ex-premier ministre Ouyahia et l’actuel ministre des Finances Mohamed Loukal devraient rendre des comptes devant la Justice. Depuis 57 ans, l’Algérie était dominée par un parti unique, le FLN (Front de Libération Nationale), qui s’est accaparé tous les leviers du Pouvoir en instaurant un réel régime totalitaire et menant le pays à la ruine alors même qu’il dispose de richesses innombrables qui lui assurait une totale auto-suffisance alimentaire il y a plusieurs décennies. Possédant des ressources pétrolières, gazières, agricoles et industrielles importantes, capables d’assurer un niveau de vie acceptable pour ses 45 millions d’habitants, force est de constater que ses caisses sont vides, que le chômage touche la moitié des 15 à 25 ans et que les colons Français ont été remplacés par des travailleurs chinois qui s’emparent des marchés publics à vil prix.

Quand Emmanuel Macron déclare que « la colonisation a été un crime contre l’humanité » et que quelques mois plus tard il rend hommage à Maurice Audin membre du Parti Communiste Algérien, il oublie de préciser que ce militant communiste avait choisi le camp des ennemis de la France. Parce que depuis le 7 janvier 1957, les militaires agissaient en toute liberté car ils étaient investis des pouvoirs de police que leur avait donné le gouvernement socialiste avec le soutien des communistes, pour mener la bataille d’Alger contre le FLN. Notre devoir de mémoire nous impose ce rappel : François Mitterrand, ministre de l’Intérieur avait aussi déclaré « l’Algérie c’est la France ! ».

PLUS UN EURO POUR L’AFRIQUE. L’ARGENT POUR NOS HOPITAUX D’ABORD !

De tous côtés on entend des propositions aussi variées que saugrenues pour arrêter l’immigration-invasion qui déferle sur l’Europe depuis trop longtemps et avec la complicité des eurocrates de Bruxelles. Ces euro-mondialistes sont évidemment soutenus par les instances de l’ONU, qui en 2000 avaient pondu un rapport signé par un certain Joseph Chamie, rapport qui conseillait aux gouvernements européens d’accueillir 165 millions d’immigrés extra-européens à l’horizon 2025, seule façon de palier au vieillissement des populations et de pouvoir payer les retraites futures.

Lire la suite

16:44 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Thierry Bouclier dédicacera sa biographie d'Alphonse de Chateaubriant (Pardès - Qui suis-je ?) vendredi 17 mai à la Nouvelle Librairie à Paris

IMG_1932.JPG

En savoir plus sur le livre cliquez ici

2017 12 01 PUB SITE 1.jpg

15:18 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

LREM et le règne de la post-vérité

Guillaume de Thieulloy dans  Les 4 Vérités

miege.jpg

Après avoir semblé pourfendre les «fake news»  comme on dit dans le jargon contemporain, qui semble ignorer que le français connaissait les «fausses nouvelles», bien avant l’invention de Twitter!, Emmanuel Macron et ses amis s’embourbent dans les marais de la «post-vérité».

Aura-t-on assez entendu dénoncer les médias russes, les tweets de Donald Trump, la «fachosphère», ou les «populistes», ces derniers mois ?
Aura-t-on vu assez de lois liberticides pour prétendument empêcher la diffusion de fausses nouvelles?

Pourtant, depuis quelques semaines, ce sont les ministres et les dirigeants LREM qui sont pris en flagrant délit de mensonge et qui se trouvent coincés par leurs propres lois ineptes.

Sans prétendre le moins du monde à l’exhaustivité (il y faudrait un dictionnaire!), signalons les déclarations fanfaronnes de Christophe Castaner sur la fameuse attaque de la Pitié Salpêtrière, dont tout le monde sait aujourd’hui qu’il ne s’agissait pas d’une attaque mais de manifestants fuyant une charge de police.

Signalons aussi l’extravagante nouvelle de Marlène Schiappa qui a osé prétendre que la police camouflait des meurtres de femmes par leurs conjoints sous le terme « accident domestique».

Mais la championne toute catégorie du n’importe quoi est sans conteste pour le moment Nathalie Loiseau.

La tête de liste LREM aux européennes multiplie les bourdes.

Ainsi s’est-elle défendue d’une façon bouffonne d’avoir figuré sur une liste «d’extrême droite» quand elle était étudiante.

Elle a d’abord prétendu que la liste était un faux, puis qu’elle ignorait la couleur politique de la liste. Pourtant, bien des hommes politiques ont eu un parcours politique agité dans leur jeunesse (plus souvent à l’extrême gauche qu’à l’extrême droite, il est vrai; mais il n’est peut-être pas inutile de rappeler qu’Occident n’a tué personne, alors que le maoïsme a tué des dizaines de millions d’êtres humains !). Après tout, Mme Loiseau avait bien le droit d’évoluer.

Le pompon fut atteint, lorsque cette ancienne directrice de l’ENA, se félicita du projet macronien de fermeture de l’école alors même qu’elle dénonçait ce genre de projets comme démagogique voici peu.
Le plus drôle est de voir leurs lois idiotes se retourner contre eux.

Nous avons vu récemment Twitter refuser une campagne gouvernementale qui appelait à voter aux européennes.

La semaine dernière, ce fut au tour de YouTube d’annoncer qu’en vertu de la loi, la plateforme vidéo allait annoncer qui était financé par l’argent public.

Aussitôt, tous les médias subventionnés (et Dieu sait s’ils sont nombreux !) de crier au scandale.

Cela fait déjà un quart de siècle que je me bats dans la presse dissidente, mais il y avait bien longtemps que je ne m’y étais pas autant amusé !

2017 12 01 PUB SITE 1.jpg

14:15 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Urgence Mhardeh, ville chrétienne sur la ligne de front en Syrie.

chretiens-orient-mhardeh-syrie-1050x600.jpg

Une partie de la Syrie se relève péniblement de sept années de combats destructeurs. Pourtant, à Mhardeh, la guerre n’est pas finie. Au sud de la province d'Idlib, 20.000 chrétiens vivent sur la ligne de front et subissent quotidiennement des attaques terroristes.

Travaux de rénovation de l’hôpital, donations alimentaires et sanitaires, visites aux familles de martyrs ; face à la l’urgence humanitaire, SOS chrétiens d’Orient se mobilise pour apporter un soutien matériel et psychologique aux habitants de Mhardeh.

2017 12 01 PUB SITE 1.jpg

12:01 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Un entretien avec Vincent Vauclin, tête de liste de la Reconquête présentée par La Dissidence française, sur le site "Nous sommes partout"

59625151_141908106865042_6238383660353978368_n.jpg

Source cliquez ici

La Liste de la Reconquête (cliquez ici) est officiellement validée dans la course aux Européennes. Quelle est votre réaction et celle de vos militants ?

Vincent Vauclin : Quel que soit le score que nous ferons, c’est déjà une grande victoire. La Dissidence Française a opéré sa transformation en parti politique il y a un moins d’un an : réussir à bâtir et à déposer une liste complète, respectant la parité, dans les délais qui nous étaient imposés relève du tour de force pour une organisation comme la nôtre. Mieux : pour la première fois, c’est une liste 100% nationaliste qui sera proposée au suffrage des électeurs, sur l’ensemble du territoire national. Une liste d’union, puisqu’elle rassemble des cadres et militants de la DF, mais aussi des militants issus de plusieurs autres organisations ainsi que des élus locaux. C’est donc une occasion historique pour brusquer le politiquement correct, démasquer les imposteurs de droite comme de gauche, et imposer nos thématiques dans le débat public.
 
Nous imaginons que vous ne pourrez pas livrer des bulletins de vote dans tous les bureaux de France; comment les personnes souhaitant voter pour vous pourront-elles agir ?
 
En effet, compte-tenu du budget que nous souhaitons consacrer à ces élections, vous ne trouverez probablement pas le bulletin de vote de la Liste de la Reconquête dans votre bureau de vote habituel. Mais pas de panique : vous pourrez télécharger et imprimer notre bulletin depuis chez vous pour voter pour notre liste, et ce vote sera effectivement comptabilisé dans les suffrages exprimés.
 
Autre cas de figure : certaines communes sont dotées de machines à voter électroniques, c’est le cas d’une grande ville comme Le Havre par exemple. Dans ce cas, tous les électeurs de la commune pourront normalement voter pour la Liste de la Reconquête.
 
Suite à votre épreuve chez Hanouna (cliquez ici), avez-vous eu des retours positifs voire des adhésions ?
 
Oui cette émission nous a permis d’accroître la notoriété de la Dissidence Française en touchant près de 400 000 téléspectateurs, dont certains nous ont rapidement contactés pour nous rejoindre ou exprimer leur soutien. Cet engouement témoigne de la recomposition du paysage politique français et de l’ouverture d’un espace électoral laissé vacant par le RN : de plus en plus de Français, notamment ceux des nouvelles générations, sont en attente d’une offre politique nouvelle qui assume une certaine radicalité et qui ne passe pas son temps à capituler devant la bien-pensance médiatique.
 
Finalement, dans la bataille des Européennes ce qui compte le plus ce n’est pas tant le résultat mais le fait que notre famille de pensée puisse se faire entendre ?

Si nous participons aux élections, nous y allons pour gagner et faire le score le plus haut possible. Mais au-delà de cette considération, notre objectif est d’abord et avant tout de faire émerger durablement un pôle de droite alternative, capable de défier la pensée unique et de formuler des propositions que personne d’autre que nous n’aurait le courage d’assumer : par exemple la remigration. Et pour cela, nous n’avons d’autre choix que de participer à un maximum de scrutins électoraux, car il faut bien admettre que les formes habituelles de militantisme ont aujourd’hui une portée politique très relative, d’une part à cause de la répression croissante du Système qui se saisit de la moindre occasion pour prononcer interdictions et dissolutions, et d’autre part à cause de la censure que nous subissons de plus en plus sur les réseaux sociaux, et sur internet de manière générale.
 
2017 12 01 PUB SITE 1.jpg
 
Lire aussi sur le site de France Inter (avec au passage une belle pub pour l'émission Synthèse sur Radio Libertés) cliquez là
 

11:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook