Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 23 septembre 2020

Préfacé par Georges Feltin-Tracol, un nouvel essai de Franck Buleux : LA GUERRE SOCIALE QUI VIENT

Guerre-sociale-qui-vient-quadri.jpg

Cet essai revêt un double objectif : dénoncer, mais aussi prévenir. Notre société doit consacrer une partie de son énergie à lutter contre cette guerre sociale qui vient. Pour cela, deux remèdes s’imposent : l’un est d’ordre policier, le renseignement, l’autre, idéologique : il consiste à délégitimer les actions qui puisent leurs sources dans un combat considéré médiatiquement comme « vertueux ». Cet essai est aussi une mise en garde. L’ordre ne succède pas toujours au chaos.

Franck Buleux, écrivain normand engagé, directeur de la collection Les Cahiers d'Histoire du nationalisme, collabore régulièrement à la revue Synthèse nationale.

La Guerre sociale qui vient, Franck Buleux, Dualpha, préface de Georges Feltin-Tracol, 208 pages, 25 euros (+ 5 euros de port).

Pour le commander cliquez ici

21:56 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le totalitarisme, fils aîné de l'incurie macronienne.

99427773_2040635306079947_6619929021419356160_n.jpg

L'avis de Jean-François Touzé
 
Les mesures annoncées ce mercredi soir par le ministre de la santé, Olivier Véran, enfermant dans une dizaine de métropoles la population dans un carcan réglementaire qui ressemble comme deux gouttes de gel hydro-alcoolique à un reconfinement partiel, imposant un couvre-feu de fait et mettant en péril de nombreux commerces, bars et restaurants, sont punitives, liberticides et totalitaires.
 
Elles sont la conséquence de l'incurie du gouvernement qui, en sept mois, n'a pas pris les décisions qui s'imposaient pour reconstruire un système hospitalier digne de la France, en rouvrant les lits fermés ces dix dernières années pour cause de non-rentabilité et pour redonner aux personnels soignants les moyens matériels d'exercer leurs missions. Un pouvoir qui n'a agi ni sur la porosité sanitaire des frontières ni sur le laisser-aller des zones de non-France dont personne n'ose dire qu'elles ont été parmi les principaux foyers de redémarrage du virus.
 
Un jour les femmes et les hommes de ce régime devront répondre de leurs actes.

21:14 Publié dans Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L'arnaque des masques et l'hystérie collective

Masques-chirurgicaux-a-valve-visieres-Pourquoi-ces-protections-ne-sont-pas-assez-efficaces.jpg

21:06 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Dans la Somme, la résistance "Stop éoliennes 80" veut également vous défendre au Sénat

Capture d’écran 2020-09-23 à 20.45.45.pngCapture d’écran 2020-09-23 à 20.46.45.png

Capture d’écran 2020-09-23 à 20.46.17.png

Capture d’écran 2020-09-23 à 20.47.02.png

STOP EOLIENNES 80

Il faut sauver le département de la Somme !

La prolifération de ces immenses machines appelées « éoliennes », est sur le point de recouvrir en totalité le beau territoire de notre cher département de la Somme le transformant malheureusement en zone industrielle.

Une si belle région, si convoitée, ne peut pas subir un tel sort. C’est pourquoi, en lanceur d’alerte et défenseur du département, je me présente à votre suffrage.

Vous êtes grand électeur et cette importante responsabilité vous engage, en tant qu’élu, à défendre comme moi « bec et ongle » ce territoire pour lequel nombre de nos anciens ont donné leur vie. Nous héritons de la terre de nos parents et devons la préserver pour nos enfants.

Patriote, comme vous j’ai, avec mes colistiers, depuis 8 ans, parcouru du Nord au Sud et d’Est en Ouest notre département afin de répondre à l’appel de la population et d’élus pour combattre et faire échouer avec succès nombre de projets éoliens.

Je mettrai tout en œuvre pour redonner à la population et aux élus leur souveraineté en matière d’installations d’éoliennes.

Je m’engage aussi, à l’approche d’une crise sanitaire et économique déjà douloureusement ressentie, à affecter mes indemnités aux associations, aux communes ayant besoin d’aide pour faire face à tous les inévitables litiges qu’engendreront les démantèlements de ces immenses machines.

Pour terminer, je veux lancer un vibrant appel à nos dirigeants que je rejoindrai, grâce à votre vote, pour sauver le littoral picard menacé de destruction et condamnant les pêcheurs du Tréport, Mers, Le Hourdel, à la faillite. Sur ma liste se trouve l’un d’eux, il représente toute la corporation, il sait que je serai pour eux tel un « corsaire », un fervent défenseur.

La Baie de Somme est l’identité de notre département. 61 éoliennes de 215 mètres sont prévues à sa proximité. Il est impératif de protéger notre joyau.

En vous remerciant d’avance de choisir de poursuivre cette action que vous avez déjà accepté de mener à la tête de vos villages, soyez assurés que quel que soit le résultat de ce scrutin, vous pouvez toujours compter sur moi pour défendre notre territoire.

Le candidat, Jean Marie Desachy

Votez STOP à l’escrologie !

20:38 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Sénatoriales : une liste anti-éoliennes dans l'Aisne

Capture d’écran 2020-09-23 à 18.36.06.png

Capture d’écran 2020-09-23 à 18.38.22.png

Votez pour l’Aisne souveraine

C'est sous le nom de "Désastre éolien 02" que cette liste, dont certains candidats sont de bons amis, se présentera aux élections sénatoriales en dénonçant un péril que la classe politique en place refuse de prendre en compte, malgré de nombreux signalements.

Le péril des éoliennes
qui envahissent notre département !

Péril environnemental, économique et sanitaire:

ENVIRONNEMENTAL : La multiplication des éoliennes enlaidit nos paysages de jour et de nuit, détruit de grandes surfaces agricoles, tue de nombreux animaux volants, oiseaux et chauves-souris.

Où sont les vraies études d’impact ?...

ÉCONOMIQUE : Les éoliennes fournissent un courant électrique cher et aléatoire nécessitant des ponctions importantes sur les factures d’énergie, d’une part et d’autre part, la mise en œuvre de centrales thermiques polluantes pour les périodes sans vent.

Le produit de l’installation est sans aucune mesure avec les frais occasionnés par leur démantèlement en fin de service.

Le capital des riverains disparaît suite à la perte de valeur de l’immobilier.

SANITAIRE: On soupçonne fortement de graves conséquences sur la santé des riverains (céphalées, acouphènes, insomnies, eczema..., voire cancers).

Sans parler des problèmes qui touchent les animaux d’élevage et la faune sauvage.

Enfin, en ce qui concerne l’emploi, les éoliennes sont particulièrement bénéfiques pour les Allemands, les Hollandais et les Danois mais en aucun cas pour les Français.

20:21 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook