Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 05 juillet 2014

Freyming-Merlebach : encore un maire UMP qui subventionne l’égorgement rituel !

images.jpg

Il y a quelques années j’avais voté SEUL au conseil municipal de SAINT-AVOLD contre une subvention de 6 000 euros pour emmener les moutons se faire égorger à METZ. Le Républicain Lorrain l’avait publié, et une telle subvention avait choqué beaucoup d’habitants et donc contribuables de la ville. Depuis le maire n’a plus demandé à subventionner ces abattages (le fait-il de manière détournée ?…).

A FREYMING-MERLEBACH, commune proche, le même problème de subvention d’égorgement vient à nouveau de se poser ! Heureusement que deux conseillers courageux votent « contre », lire ci-dessous . Mais ils représentent certainement la majorité de la population : où est la Démocratie ? Et lorsque Le Républicain Lorrain refuse d’en parler, où est la Démocratie ? Il ne faut pas que les électeurs de Freyming Merlabch sachent à quoi servent leurs impôts ?

Hervé Hocquet, secrétaire départemental adjoint du FN de Moselle

COMMUNIQUE POUR LE REPUBLICAIN LORRAIN

Deux voix s’élèvent contre des pratiques d’’un autre âge, un abattage rituel en « grande pompe » de quelques 400 agneaux ainsi égorgés, en pleine conscience, sans avoir été étourdis auparavant.

C’est le Conseil Municipal de Freyming-Merlebach qui, le 16 juin 2014, a adopté la convention relative à l’’organisation de l’’Aid El Kebir en partenariat avec la ville de Hombourg-Haut. Un sponsoring qui coûte la bagatelle de près de 4000 € aux contribuables de Freyming-Merlebach sans compter les multiples aménagements (tentes, barrières,…) et le personnel (municipal !) pour le nettoyage du site mis à disposition gratuitement.

Où commence et où finit le libre exercice du culte ? Sur une plate forme à l’orée de la forêt de Freyming-Merlebach qui sera tachée de sang de centaines d’agneaux qui auront la trachée, l’œsophage et les principales artères et veines situées dans la région du cou coupés à la vue de leurs congénères vivants.

Nous nous interrogeons sur le bien-fondé d’une telle convention (que nous avions refusée en 2009) et que des fonds publics soient affectés à des sacrifices rituels.

Nous avons voté contre ce point pointant la cruauté et le dégoût que nous inspirent de tels actes. Le maire, bien sûr, a compati à notre mal-être vis-à-vis de cette situation, mais souriant et confiant il a invité l’’assemblée à voter.

A vous de juger, nous nous l’’avons déjà fait, nous disons non…

Patricia MIHELIC et André HOULLE, conseillers municipaux d’opposition de Freyming-Merlebach.

08:14 Publié dans Banalisation... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.