Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 16 avril 2019

L'attitude des communistes en 1939 1945 examinée sur TV Libertés

19:52 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le discours de Jean-Marie Le Pen au Parlement européen

57333532_2127101567386824_5008256038382600192_n.jpg

56276086_10219043987398540_4429183112739553280_n.jpg

19:45 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Jeudi 18 avril, à l'émission "Synthèse" sur Radio Libertés : Richard Roudier, Président de la Ligue du Midi, convoqué par la "Commission parlementaire" sur les organisations de la résistance identitaire et nationaliste

RL 107 2019 04 18 ROUDIER RICHARD.jpg

LES PRÉCÉDENTES ÉMISSIONS CLIQUEZ ICI

18:24 Publié dans Radio Libertés Synthèse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Notre-Dame : après l’effroi, le temps des questions et de l’indignation

safe_image.png

Un communiqué de la Dissidence française :

Hier soir, un violent incendie s’est déclaré dans la Cathédrale Notre-Dame de Paris, ravageant l’édifice millénaire et plongeant la France entière dans la stupeur et l’effroi.

Malgré les efforts des pompiers de Paris, la flèche de la Cathédrale s’est effondrée et les deux tiers de la toiture sont partis en fumée, défigurant ce monument emblématique du patrimoine religieux, culturel et historique de notre pays.

Si les causes précises de l’incendie ne sont pas encore connues, il est à noter que ce désastre survient le premier jour de la Semaine Sainte et dans un contexte marqué par une vague de vandalisme et de christianophobie sans précédent. Ainsi en 2018, le Ministère de l’Intérieur a dénombré pas moins de 1036 actes antichrétiens en France. Depuis le début de l’année 2019, le nombre de profanations d’églises a explosé (+53% par rapport au 1er trimestre 2018, selon l’Observatoire de la Christianophobie) et pose évidemment la question du caractère criminel ou terroriste de cet incendie dévastateur.

À cette question s’ajoute la colère et l’indignation légitime des Français, face à la jubilation inqualifiable de milliers d’immigrés qui ont affiché publiquement sur les réseaux sociaux leur mépris sarcastique de notre patrimoine et de notre douleur devant cette scène d’horreur. Une telle vague de moqueries conjugue l’indécence à l’affront, et témoigne de la faillite intégrale de la fiction du « vivre-ensemble » et de l’assimilation.

Source cliquez ici

17:42 Publié dans Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

« Je rage d’impuissance, la France brûle et je ne peux rien faire. »

sos.jpgUn volontaire de SOS Chrétiens d’Orient en mission en Syrie :

Je viens d’apprendre l’incendie en cours à la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Je suis volontaire avec l’association SOS Chrétiens d’Orient en Syrie.

J’étais à table, avec les volontaires, et nos téléphones personnels ont presque tous sonné au même moment. S’ensuit un flot de photos toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Tous les groupes de conversation, familiaux, amicaux, sportifs, ne parlent que de ça.

J’ai le cœur serré, l’impression que c’est ma maison qui brûle. A l’heure où j’écris ces lignes, la flèche de la cathédrale vient de tomber. La chrétienté de France perd son toit le plus beau. Plus que du bois et des pierres, c’est la France toute entière qui part en fumée. Je repense au fabuleux spectacle « La Dame de cœur », projeté sur la façade du plus beau monument de Paris. Je pense à ces milliers de pèlerins qui, chaque année, marchent de Notre-Dame de Paris à Notre-Dame de Chartres, dont je suis. Je ne peux m’empêcher de songer aux innombrables attaques qui ont frappé les lieux de cultes chrétiens en France ces derniers mois. J’espère qu’il s’agit d’un simple accident. Je rage d’impuissance, la France brûle et je ne peux rien faire. Je songe aux églises qui ont brûlé ici en Syrie. Le Symbole est lourd.

En ce début de Semaine Sainte, nos cœurs de français chrétiens saignent. Il nous reste la prière et l’espérance de la Résurrection.

Beaucoup de mes amis se dirigent en ce moment vers le monument pour y prier. Je les envie. Je n’ai pas grand-chose d’autre à faire que de m’associer à leur prière. Pour les trésors de l’Eglise de France qui partent en fumée. Pour les pompiers qui se démènent.

Plus tard, il nous faudra la vérité et rebâtir.

Notre-Dame de Paris, priez pour nous.

Source: Le Salon Beige

 
 

13:56 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Il faut reconstruire Notre-Dame comme il faut reconstruire la France

Notre-dame-en-feu-Ligne-droite.jpg

Ligne Droite cliquez ici

L’incendie de Notre-Dame de Paris est un événement tragique qui va marquer profondément notre pays.

Car ce n’est pas seulement le fleuron de notre patrimoine, ce n’est pas seulement un bâtiment public emblématique de la Ville de Paris, ce n’est pas seulement la première des églises françaises, c’est à bien des égards le cœur de la France.

Notre-Dame de Paris c’est, inscrite dans la pierre au centre de notre capitale, l’expression flamboyante de notre identité et de notre existence pérenne à travers les siècles.

La destruction de ce joyau de l’architecture gothique est donc symbolique de  l’effondrement civilisationnel que nous connaissons et de la perte d’identité qui menace l’essence même de notre nation.

La tristesse et l’émotion  qui ont saisi la plupart des Français devant le spectacle terrible de la cathédrale en feu montrent d’ailleurs que même inconsciemment notre peuple ressent cette destruction comme l’expression des fléaux qui l’accablent.

Alors de deux choses l’une : ou l’incendie de Notre-Dame de Paris restera dans l’histoire comme le signe de l’effondrement de la France, ou la reconstruction rapide et spectaculaire de la cathédrale par une volonté inflexible de l’Etat et un puissant soutien populaire fera de cet évènement le symbole de la volonté des Français de renaître. Il faut reconstruire la cathédrale comme il faut reconstruire la France.

12:17 Publié dans Ligne Droite | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

L'incendie de Notre-Dame révèle la profondeur abyssale de l'inculture journalistique

Capture-d’écran-2019-04-16-à-02.32.39.png

Julien Michel La Lettre patriote cliquez ici

Ils ne savent rien. Ils ne comprennent rien. Ils n’ont plus aucune culture. Tout ce qui est éminemment français leur échappe, ne les intéresse pas. Alors pensez, une cathédrale qui brûle, et qui n’a même pas la politesse de s’écrouler pour faire de l’audience…

La prime revient à Bénédicte Le Chatelier, une présentatrice de LCI (ici en illustration), qui a enchaîné les perles. Juste après minuit et demi, pour lancer l’historien Franck Ferrand au téléphone, elle expliquait doctement que “Notre Dame n’est pas un lieu religieux, mais [que] les catholiques continuent de se l’approprier” ! Salauds de Cathos ! S’approprier une cathédrale, c’est-y-pas honteux ?

Ensuite, durant la nuit, la même journaliste est allée de surprise en surprise. Ah bon, il y a cinq messes par jour ? Ah bon, on y fait des ordinations ? Ah bon, il y a des baptêmes ? Que d’étonnement ! C’était une instant avant qu’elle ne rebaptise Mgr Aupetit “Mgr Auprêtre” et s’interroge à haute voix “mais le bourdon, en fait, il est accroché à une poutre en bois ?” Non, il lévite, c’est magique.

Mais la pauvrette n’est pas la seule. Tous les invités, tous les journalistes, un par un, y sont allés de leur boulette, de leur bourde, de leur approximation.

Ca pourrait être drôle, amusant même, si ce n’était le révélateur de l’incroyable déracinement de ces générations d’incultes.


 

11:26 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La Marseillaise à Notre-Dame de Paris

57009156_1367756706698071_4808096161363656704_n.jpg

11:12 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

1 an de prison ferme et mandat d’arrêt contre Alain Soral

18399626lpw-18399659-article-proces-soral-jpg_6135438_660x281.jpg

Source Breizh info cliquez ici

1 an de prison ferme et mandat d’arrêt contre Alain Soral. Telle est la peine infligée à l’essayiste, polémiste et animateur du site Egalité et Réconciliation, ce lundi 15 avril 2019.

Voici ce que l’on peu lire sur le site d’Egalité et Réconciliation à ce sujet :

Affaire Shoah où t’es ? : après avoir été condamné à 10 000 euros d’amende pour « contestation de crime contre l’Humanité », Alain Soral est cette fois condamné à un an de prison ferme avec mandat d’arrêt pour « contestation de l’existence de la Shoah » ! Rappel : il est bien question d’un simple dessin de caricature relayé sur E&R !

Le 27 mars 2019, Alain Soral était définitivement condamné à 10 000 euros d’amende avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement pour avoir diffusé en avril 2016 un dessin de caricature sur le site internet d’Égalité & Réconciliation ! Malgré le fait qu’Alain Soral ne soit ni l’auteur du dessin ni le directeur de la publication du site internet d’E&R, c’est bien lui qui est condamné pour « injure en raison de sa race, de sa religion ou de son origine » et « contestation de crime contre l’Humanité ».

Dans cette même affaire Shoah où t’es ?, le parquet de Paris a jugé Alain Soral et son avocat Damien Viguier pour « contestation de l’existence de la Shoah ». Le motif ? Avoir publié en novembre 2017 sur le site d’E&R les conclusions de Maître Damien Viguier au sortir de la première instance. Le parquet a alors requis six mois de prison ferme contre Alain Soral et 15 000 euros d’amende contre Damien Viguier. Mais le jugement du 15 avril 2019 est plus sévère pour le président d’E&R : un an de prison ferme assorti d’un mandat d’arrêt. Damien Viguier est quant à lui condamné à 5 000 euros d’amende pour « complicité ».

Rappel : la partie civile principale dans cette affaire est la LICRA. L’Union des étudiants juifs de France (UEJF), Avocats sans frontières (ASF), le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), J’accuse ! et l’Action internationale pour la justice (AIPJ), le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) et SOS Racisme étaient également partie civile.

Le compte rendu de Damien Viguier :

Le 4 mars 2019 se déroulait devant la treizième chambre du tribunal de Paris l’audience du procès fait au titre de la loi Gayssot à Damien Viguier et Alain Soral. Le tribunal présidé par Mme Cécile Legidan assistée de Mesdames Jocelyne Palenne et Christine Huertas, Florence Gilbert étant au Parquet, a rendu son jugement ce lundi 15 avril 2019.

Alain Soral était poursuivi à l’initiative du Parquet sur signalement de la LICRA en tant que directeur de la publication du site Égalité & Réconciliation pour la publication d’un article qui faisait le compte-rendu de l’affaire du dessin pastiche de la couverture de Charlie Hebdo « Papa où t’es ? » et reproduisait les conclusions prises par son avocat devant la Cour d’appel de Paris, conclusions qui contenaient les propos poursuivis. Alain Soral pouvait bénéficier de l’immunité journalistique et Maître Viguier de l’immunité du plaideur. Aucun des prévenus n’avait pu prendre connaissance du dossier, le 4 mars ayant été annoncé comme une formalité de fixation du calendrier de procédure. Au fond l’accusation restait très imprécise.

Le Parquet avait requis six mois d’emprisonnement ferme pour Alain Soral et 15 000 euros d’amende pour son avocat. La LICRA, J’accuse, l’UEJF et le MRAP s’étaient portées partie civile.

Les prévenus ont été reconnu coupable de « contestation de l’existence de crime contre l’humanité » et condamnés, pour Alain Soral à un an d’emprisonnement ferme avec mandat d’arrêt, et pour Damien Viguier à 5 000 euros d’amende.

Les parties civiles obtiennent 6 000 euros et la publication du jugement dans la presse.

Alain Soral et Damien Viguier ont fait appel.

NDLR SN : on peut être ou ne pas être d'accord avec Alain Soral. Ses prises de positions sont, parfois, bien éloignées des nôtres. Quoi qu'il en soit, l'essayiste ne manque pas de talent et, même si nous ne l'avons pas attendu pour prendre conscience de certaines réalités, nous ne pouvons que nous réjouir de l'inclure dans le camp anti-mondialiste. La répression dont il est victime relève, à nos yeux, du processus de suppression de la liberté de penser en dehors des clous imposés par le Système et cela est insupportable.

S.N.

10:40 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook