Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 22 octobre 2019

L’or et les Bourses montent car la crise monétaire a déjà commencé

gold-296115_960_720-845x475.jpg

Marc Rousset

Le Dow Jones a vu son prix multiplié par 7, entre 1980 et 2008, à environ 14.000, pour retomber à environ 6.000, en 2009, et se retrouver, aujourd’hui, au chiffre stratosphérique d’environ 27.000. La Bourse de Paris, à 5.700, est aussi à son plus haut niveau depuis le 12 décembre 2007. Quant à l’indice du prix des logements rapporté au revenu par ménage, en prenant l’année 1965 comme base de référence, il a toujours oscillé autour de 1 de 1965 à 2000, pour s’élever brusquement à la verticale, à 1,7, de 2000 à 2019.

Il y a donc bien, dans le monde, une méga-bulle boursière et immobilière, suite à l’afflux de liquidités illimitées par les banques centrales. À terme, l’effondrement monétaire est inéluctable, mais cela n’exclut pas un krach boursier dans un premier temps qui ne fera qu’aggraver la crise monétaire qui a déjà commencé.

L’horizon économique s’assombrit en Allemagne, avec 1 % de croissance pour 2020 et 0,5 % pour 2019. L’économie chinoise ralentit, avec une croissance à 6 % au troisième trimestre, soit sa plus faible performance depuis 27 ans, malgré plus de 100 mesures de soutien monétaires et fiscales. Les USA vivent le plus long cycle de croissance répertorié depuis 1854, avec de mauvais chiffres de production industrielle, suite à une croissance artificielle générée par des mesures fiscales et l’injection, en moyenne, de 4 dollars de liquidités par les banques centrales pour un dollar de croissance obtenu. La Banque mondiale et le FMI alertent, de leur côté, sur une chute drastique de la croissance « dans près de 90 % du monde » et des échanges commerciaux.

Kristalina Georgieva, nouvelle patronne du FMI, enfonce le clou : « Si un ralentissement majeur se produisait, la dette des entreprises exposées au risque de défaut de paiement augmenterait à 19.000 milliards de dollars, soit près de 40 % de la dette totale dans huit économies majeures »(notamment Chine, Japon, États-Unis et Europe). En Chine, les dettes risquées ont bondi, en dix ans, de 40 à 75 % du PIB. Le risque de défaut de paiement dans le monde serait alors supérieur aux niveaux observés pendant la crise financière de 2008. Les dettes des entreprises pourraient jouer le rôle des prêts immobiliers subprime aux États-Unis en 2008.

Janet Yellen, ancienne présidente de la Fed, nous avait promis que le resserrement monétaire quantitatif serait aussi ennuyeux « que de regarder de la peinture sécher ». Manifestement elle s’est trompée car la Fed, après avoir réduit la taille de son bilan de 600 milliards de dollars, jusqu’à octobre 2018, est en train de faire marche arrière, sous peine de faire exploser le système financier, en augmentant de nouveau la taille de son bilan de façon permanente. L’achat des bons du Trésor T-bills par les banques américaines réduisait, en effet, leurs liquidités d’une façon très dangereuse, selon la Fed de Dallas.

Suite à la crise monétaire actuelle du « Repo » aux États-Unis, la Fed va acheter au moins 60 milliards d’obligations à court terme par mois jusqu’au second trimestre de 2020, soit environ 400 milliards de dollars. Les États-Unis ne peuvent donc plus se passer de « QE », qui est devenu une drogue irremplaçable, mais mortelle à terme. C’est la Fed qui, en émettant de la monnaie de singe, tout comme la BCE, finance en fait les déficits budgétaires américains (1.200 milliards de dollars en 2019, soit 7 % du PIB). La Fed de Powell est donc en train de faire exactement ce que souhaitent faire Draghi et Lagarde à la BCE.

En Europe, le Parlement des Pays-Bas a alerté la BCE sur les risques de diminution des retraites que les taux très bas et négatifs causaient aux fonds de pension de retraite. En France, pour éviter la faillite de l’assureur Suravenir, suite aux taux négatifs, le Crédit mutuel Arkéa a dû recapitaliser sa filiale à hauteur de 500 millions d’euros. Après Lombard Odier en France, UniCredit, la première banque italienne, toujours en raison des taux d’intérêt négatifs, vient de déclarer qu’elle allait taxer les dépôts de plus de 100.000 euros. La bombe à retardement des taux négatifs pourrait bien même se propager un jour aux États-Unis.

Il n’est donc pas étonnant que les banques centrales et le monde entier s’intéressent de nouveau à l’or qui monte, paradoxalement, en même temps que les Bourses. La seule différence, c’est que les actions et les obligations s’effondreront un jour ou l’autre, tandis que l’or, lui, au moment de l’effondrement monétaire final, continuera son envolée à la verticale, tout comme en Allemagne en 1923 !

14:42 Publié dans Tribunes de Marc Rousset | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

YVAN BENEDETTI : L’ARME DE LA VÉRITÉ FACE À LA CENSURE ET À LA DESTRUCTION DES NATIONS.

Discours de Yvan Benedetti, Les Nationalistes, aux 13es Journées de Synthèse nationale, le samedi 12 octobre 2019 à Rungis.

Yvan Benedetti.jpg

Très visité lors des 13es Journées BBR de Synthèse nationale : le stand du CNC de Roger Holeindre

73034662_995337114142680_5653298751159140352_n.jpg

Roger, visiblement satisfait de retrouver de nombreux camarades et amis...

Diapositive1 copie 3.jpg

Achetez le livre-entretiens Arnaud Menu/Roger Holeindre, "C'est Roger...", qui vient de sortir cliquez ici

12:30 Publié dans 13 - Les 13e Journées de Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

ERNEST TIGORI DÉMONTE L’ESCROQUERIE DE LA REPENTANCE DE LA COLONISATION DES EUROPÉENS EN AFRIQUE.

Discours d’Ernest Tigori, écrivain ivoirien et homme politique, aux 13es Journées de Synthèse nationale, le dimanche 13 octobre 2019 à Rungis.

Ernest Kigali.jpg

Acheter le livre cliquez là

François Bousquet « Sans courage, nous sommes morts à échéance 2050 »

Un demi-siècle de défaites et de renoncements : c’est le bilan accablant de la droite française selon François Bousquet. « Sans courage, nous sommes morts à échéance 2050 », dit-il, et c’est avec l’éthique que la droite française doit en premier lieu renouer.

1042296978.jpg

Source: Sputnik France

11:51 Publié dans Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

SERGE AYOUB : LES PROPOSITIONS CONCRÈTES POUR DÉFENDRE LES INTÉRÊTS DES PEUPLES EUROPÉENS.

Discours de Serge Ayoub, militant solidariste, aux 13es Journées de Synthèse nationale, le dimanche 13 octobre 2019 à Rungis.

Serge Ayoub.jpg

À LIRE : LE NOUVEL ESSAI DE FRANÇOIS BOUSQUET, "COURAGE ! MANUEL DE GUÉRILLA CULTURELLE"

73021597_2495048037278119_2726297166208303104_o.png

"Vivre dans le mensonge nous oblige ou bien à changer de vie ou bien à changer d’idées. La seconde solution étant de loin la plus commode, c’est elle qui s’impose généralement. Comme l’a souvent répété Alain de Benoist, on commence par avoir la stratégie de ses idées et on finit par épouser les idées de sa stratégie."

François Bousquet, "Courage ! Manuel de guérilla culturelle", aux éditions de la Nouvelle Librairie. Pour l'acheter, cliquez ici

RAPPEL :

La conférence de François Bousquet aux Amis franciliens de Synthèse nationale en janvier dernier cliquez ici

11:17 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Yvette Tabu: La restitution à l’Afrique de collections d’art africain conservées en Europe n’est pas une bonne idée.

Yvette-Tabu.jpg

par Pierre-Alain Depauw

En Belgique comme en France, au milieu des discours de repentance, il est de plus en plus fréquent d’entendre des voix de quelques excités africains – pourtant peu soucieux de retourner chez eux servir leur pays d’origine – réclamer la restitution de collections d’art africain exposées dans nos musées à la suite de notre passé colonial.

De passage à Bruxelles, Madame Yvette Tabu, commissaire générale de la Culture et des Arts à Kinshasa, a rapidement répondu aux questions de journalistes à ce sujet, démontrant le caractère grotesque de ces revendications.

En effet, Yvette Tabu a souligné que le Musée de Kinshasa ne peut exposer que 12.000 pièces alors qu’il en possède déjà plus de 50.000. “Il ne faudrait pas que l’on rapatrie des objets que nous serions incapables de conserver dans des conditions idéales”, a-t-elle sagement conclu.

masques-africains-tervuren.jpg

11:09 Publié dans Revue de presse, Sacha de Roye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

JEAN-FRANÇOIS TOUZÉ : LA GRANDEUR DE LA CIVILISATION EUROPÉENNE ET SES MENACES.

Discours de Jean-François Touzé, membre du bureau politique du Parti de la France, aux 13es Journées de Synthèse nationale, le dimanche 13 octobre 2019 à Rungis.

Jean-François Touzé.jpg

Quand Éric Zemmour mouche le suffisant Bernard-Henri Lévy...

L'avis de Pierre Cassen sur les émissions la semaine dernière :

10:23 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13es Journées BBR de Synthèse nationale : ambiance festive au banquet patriotique de samedi soir...

comp 1.JPG

Eric Vieux de Morzadec, un parfait sudiste

comp 2.JPG

Christophe BZH, chanteur breton

comp 4.JPG

Jean Picollec et Philippe Randa, éditeurs de renom

_DSC8842.JPG

Dr Merlin, on ne le présente plus

_DSC8884.JPG

La dame des Feux follets à l'accordéon

comp9.JPG

Richard Roudier, fier de sa réputation

72625934_995337247476000_6609289416764555264_n.jpg

Yvan Benedetti, en campagne

comp5 2 2.JPG

et notre chère Anne Brassié...

01:20 Publié dans 13 - Les 13e Journées de Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook