Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 01 novembre 2012

Erstein (Bas-Rhin) : le maire n’aura pas sa mosquée...

jmwiller_01.jpgQuand les citoyens décident de ne pas se laisser faire, ils peuvent empêcher la construction d’une mosquée dans leur quartier ou dans leur ville.


Alsace d'abord cliquez ici

 

Le maire d’Erstein, Jean-Marc Willer (en médaillon - NDLR), également conseiller régional élu en 2010 sur la liste PS, a la tête des mauvais jours depuis qu’il a appris, le jeudi 25 octobre dernier, l’échec de sa tentative d’imposer une mosquée aux habitants du quartier résidentiel du Bruhly.

 

Et pourtant, Jean-Marc Willer la voulait, sa mosquée. Il n’a pas ménagé sa peine, ni lésiné sur les manœuvres dilatoires et les mesures autoritaires pour imposer aux habitants de ce quartier résidentiel l’installation d’une mosquée et d’un centre culturel turcs.

 

Revenons au printemps 2009. Le maire annonce aux habitants du lotissement l’ouverture prochaine d’une épicerie à l’emplacement de l’ancienne petite COOP située en face de l’école du Briehly, à la satisfaction de tous, les gens étant ravis d’avoir à nouveau un commerce de proximité près de chez eux.

 

Mais la réalité est tout autre. En effet, fin octobre 2009, le maire prévient les habitants par courrier qu’un projet d’aménagement d’un lieu de culte musulman remplacera le projet d’épicerie. La réunion publique qui a eu lieu le 6 novembre 2009 était tout sauf une réunion de concertation. Le maire Jean-Marc Willer a refusé de tenir compte de l’avis des riverains, il s’est contenté d’expliquer qu’outre un lieu de culte, les Turcs disposeraient aussi en cet endroit d’une salle de danse et de musique. Comment un maire peut-il se soucier si peu de l’avis des habitants ? Et pourtant il était évident que les problèmes de stationnement et de circulation étaient réels.

 

Le maire passe en force

 

Jean-Marc Willer a voulu passer en force et a délivré en octobre 2010 un permis de construire mal ficelé. S’estimant certainement au-dessus des lois, il n’a respecté ni les règles des Établissements recevant du public (ERP), ni le Plan d’occupation du sol.

 

Mal lui en a pris. Les habitants ne se sont pas laissés faire. Réunis dans l’association “Bien vivre au Mittelholz“, ils ont déposé un recours contre le permis et ont confié le dossier à Me Pierre-Marie Bonneau, avocat au barreau de Toulouse. Le 13 septembre 2012, le Tribunal administratif a annulé le permis de construire. Le maire s’obstine et fait appel.

 

Occupation illégale ?

 

Chose étrange, pendant toute la durée de l’instruction du recours, l’association turque d’Erstein poursuit les travaux, et continue d’occuper les locaux. On peut se poser la question de savoir si les membres de l’association ont juridiquement le droit d’occuper les lieux, depuis que le tribunal de Nancy a définitivement annulé le permis. Cette occupation est-elle légale ? C’est du moins ce qu’affirme le maire avec beaucoup d’aplomb. Un arrêté municipal autorisant l’exploitation de cet ERP a-t-il été délivré ? En fait, l’occupation n’est pas légale. Mais le maire se garde bien de faire dresser un procès-verbal. Les Ersteinois qui doivent payer des contraventions pour un simple dépassement de temps de stationnement apprécieront moyennement.

 

En tout cas, l’occupation des lieux a permis de se faire une idée des conséquences et des nuisances : stationnement encombré en face des deux écoles maternelles, stationnement en double file et sur le trottoir, rassemblement de scooters et cyclomoteurs sur le terrain de jeux d’en face, installation de tables et chaises sur le trottoir, occupation bruyante tardive parfois jusqu’à trois heures du matin, etc.

 

Les juges annulent le permis

 

Le 25 octobre dernier, la Cour administrative d’appel de Nancy a rendu sa décision qui confirme celle du Tribunal de Strasbourg : le permis de construire est bel et bien annulé.

 

Jean-Marc Willer, sachant que la Cour d’appel lui donnerait tort, n’a pas attendu. Dès le 2 juillet 2012, il a accordé un nouveau permis à l’association turque qui avait déposé sa demande le 29 février 2012. Par quel tour de passe-passe les parkings qui étaient insuffisants pour le premier permis seraient-ils suffisants pour ce nouveau permis ? La réponse ressemble à un gag : les Turcs ont “découvert“ qu’il y aura moins de fidèles qu’ils ne l’avaient déclaré deux ans plus tôt, car un musulman qui prie à genoux occupe plus de places qu’un fidèle qui prie debout. On divise la superficie de la salle de prière par la surface d’un tapis de prière, et hop ! le nombre de personnes fréquentant la mosquée diminue d’un seul coup. À cela on ajoute quelques parkings fictifs, et le tour est joué.

 

Histoire de sous et de subventions

 

Mais pour qui le maire prend-il les magistrats ? et les Ersteinois ? En tout cas, Me Bonneau, pour le compte de l’association “Bien vivre au Mittelholz“ a aussitôt déposé un nouveau recours.

 

Pourquoi Jean-Marc Willer s’obstine-t-il ainsi ? La réponse est une histoire de gros sous. Il faut savoir que le maire a fait voter une subvention de 65 000 € en faveur l’association turque, pour les travaux, et que le Conseil général du Bas-Rhin a aussi accordé une somme de 30 000 €. On comprend l’exaspération des habitants du lotissement. Non seulement on leur impose une mosquée, mais en plus le maire la fait financer avec l’argent du contribuable. Or ces subventions ont été accordées alors qu’il y avait un recours contre le permis. Et maintenant que le permis est annulé, qu’en est-il de ces subventions ? Comment va réagir la communauté turque à qui le maire avait donné toutes les assurances ? Pourtant l’association “Bien vivre au Mittelholz“ avait maintes et maintes fois demandé au maire de revoir sa position.

 

Cette histoire a profondément choqué les Ersteinois, et elle n’est pas finie. Bien entendu, nous vous tiendrons informés de ses prolongements.

10:36 Publié dans Banalisation... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 27 octobre 2012

Pour le Président tunisien, c'est clair : "Il est temps que les Français apprennent l'Arabe"...

Marzouki.png

« Il est temps que les Français apprennent l’arabe ». Tel est le conseil prodigué par Moncef Marzouki, à l’heure où son pays, la Tunisie, entame un grand bond en arrière suite à la chute de Ben Ali et à la ré-islamisation dont il est la proie.

En marge du Sommet de la francophonie qui se tenait à Kinshasa (Congo), le président de la Tunisie islamiste, Moncef Marzouki, invité de TV5Monde, réagissant à une remarque du journaliste de la chaîne qui décrivait une Tunisie métamorphosée sous l’influence des islamistes au pouvoir, privilégiant l’emploi de la langue arabe à celle du français, a lancé : « Moi aussi je préfère la langue arabe. Il est normal qu’en tant qu’Arabe, nous préférions notre langue ».

« Un peuple qui ne possède pas deux, trois langues n’est pas bien dans le monde. Et je pense que les Français aussi feraient mieux d’apprendre d’autres langues que le français »; a insisté le président tunisien.

Source cliquez ici

16:56 Publié dans Banalisation... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 26 octobre 2012

Recrudescence de vols de troupeaux à l’approche de l’aïd des musulmans

vols_d_agneaux.jpg

Les vols d'agneaux se multiplient à l'approche de la fête musulmane de l'Aïd, qui sera célébrée vendredi, « en raison d'une offre légale largement insuffisante », note la fédération des éleveurs d'ovins. La belle excuse !
 
"L'arrivée prochaine de l'Aïd stimule les appétits: c'est comme pour les huitres à l'approche de Noël", constate le président de la Fédération nationale ovine (FNO) Serge Préveraud joint par l'AFP, sans être en mesure de chiffrer le nombre de larcins. "D'autant plus cette année", renchérit le responsable de la fédération dans le Vaucluse, Julien Bonnet, que "la fête tombe à une période de faible disponibilité en agneaux: en ce moment, ce sont plutôt des mises bas et les agneaux du printemps ont déjà été vendus".

Un troupeau de 130 agneaux parqués dans un champ isolé en Isère a ainsi été volé de nuit, la semaine dernière, et le préjudice estimé à 20.000 euros. Pour Rémy Bensson, secrétaire général adjoint de la FNO et responsable des Bouches-du-Rhône, le grand sud-est, région Provence-Alpes-Côte d'Azur en tête, est le plus touché.

LES ÉLEVAGES DU VAUCLUSE MIEUX PROTÉGÉS

"Sur les 50 sites d'abattages temporaires autorisés, 24 se trouvent en PACA", relève-t-il, évoquant "des réseaux de contrebande organisés". "C'est une période propice avec des débouchés extrêmement rapides", ajoute-t-il, précisant que "ce qui intéresse les voleurs, ce sont surtout les agneaux mâles". L'Aïd-el-Kébir ou Aïd-el-Adha est la plus grande fête de l'islam. Elle commémore le sacrifice d'Abraham.

Un agneau de 40 kilos se négocie entre 150 et 160 euros au prix du marché, et peut atteindre jusqu'à 200 euros au marché noir, précise M. Bensson. Ce dernier invite les "éleveurs à signaler les vols". Deux d'entre eux l'ont fait dernièrement dans sa région, dépouillés chaque fois d'une quarantaine de têtes. Même si la parade est difficile. "Nos élevages sont extensifs: (...) les brebis ne sont pas rentrées la nuit et les bergeries sont parfois excentrées".
 
C'est d'ailleurs dans des régions comme le Vaucluse où sévit un prédateur naturel comme le loup que les éleveurs sont le mieux organisés pour protéger leurs troupeaux, parqués et gardés par des chiens. Le phénomène des vols est généralement conjoncturel, insiste enfin Serge Préveraud. "Le reste de l'année, il reste anecdotique".

Le gouvernement et la gauche en général se sont-ils émus de ces atteintes à des biens privés ?... Une enquête approfondie est-elle diligentée en direction des milieux musulmans ?... Des dissolutions sont-elles à l'étude visant les organisations qui célèbrent cette fête responsable de tous ces vols ?...
 
Source France presse infos cliquez là

01:04 Publié dans Banalisation... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Seulement 18% des Français favorables à l'édification de mosquées...

image_61238500.jpgLa communauté musulmane de France s'apprête à fêter (cliquez là), vendredi, Aïd-el-Kébir. Selon un sondage de l'Ifop pour Le Figaro (cliquez ici) 43 % des sondés considèrent l'islam comme une «menace». 60 % pensent que cette religion a désormais «trop d'importance» contre 55 % il y a seulement deux ans.

En 1989, 33 % des sondés se disaient favorables à la construction des mosquées. Ils ne sont plus que 18 %. Pour le voile dans la rue, et sur la même période, les personnes opposées passent de 31 % à 63 %. Quant au voile à l'école, on passe sur la même période de 75 % opposés à 89 % !

Source Le Salon beige cliquez ici via PdF cliquez là

00:44 Publié dans Banalisation..., Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 21 octobre 2012

Voir ce que l'on veut voir....

65312_490885984268410_1869570405_n.jpg

09:19 Publié dans Banalisation... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 13 octobre 2012

Embrasse la main que tu ne peux pas (encore) couper...

Lors d’une distribution de pains au chocolat par un collectif contre l’islamophobie, un courageux citoyen opposé à l’islamisation de la France s’est fait violemment pousser par un collabo qui participait à cette distribution. Les organisations musulmanes et leurs valets gauchistes montrent ainsi aux Français leur vrai visage... Notons au passage la déférence du journaliste chien de garde du Système à l'égard des musulmans.

Source NDP Ile-de-France cliquez ici

20:28 Publié dans Banalisation... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

jeudi, 04 octobre 2012

D'après vous, lequel de ces deux voiles, est-il le plus urgent de retirer ?

2075128792.jpg

Source Parti de la France cliquez là

10:49 Publié dans Banalisation... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 06 décembre 2011

Festival d’Angoulême 2012, tout est sous contrôle...

so-49-80-2048-72-p0.jpgPar Christophe Langeot

Si la bande dessinée pouvait encore, parfois, se révéler un terrain de liberté, la nouvelle édition du festival d'Angoulême, prévue pour la fin janvier 2012, pourrait en signifier la reprise en main par le politiquement correct.

Qu'on en juge : la présidence cette année a été confiée a Art Spiegelman. Ce dessinateur américain c'était taillé un succès commercial avec sa bande dessinée MAUS racontant la vie de sa famille juive polonaise, du ghetto jusqu'à Auschwitz, durant la seconde guerre mondiale. Une tragédie émouvante dont l'originalité mérite d'être soulignée et qui ne peut laisser insensible... Et, pour parachever le tout, il sera fortement recommandé aux visiteurs de s'imprégner de l’œuvre du dessinateur Gilles Rochier sur la joie de vivre en banlieue avec TMLP, entendez "Ta Mère La Pute".

Bref, pour les vrais amateurs de 8e Art, la lecture de la biographie d'Hugo Pratt en BD, par Paolo Cossi chez Vertige Graphic (y figure en citation un haïku d'Erza Pound), est plutôt conseillée. Et pour cela, pas besoin d'aller à Angoulême...  

23:48 Publié dans Banalisation..., Les cibles de Christophe Langeot | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mardi, 22 novembre 2011

Le marché du halal progresse de 10% en France (2011)...

halal-16082010-art.jpg

Selon une étude publiée par Symphony Iri Group, le marché du Halal n’a progressé cette année « que » de 10,5 % (157 millions d’euros en hypermarchés, supermarchés et magasins hard-discount, contre 142 millions d’euros l’année précédente), alors que la croissance de 2010 s’élevait à 25 %. “Le marché a besoin de retrouver un second souffle”, conclut l’étude du 16 novembre.

Pourtant, cette étude révèle, sans grande surprise finalement, que l’assortiment de produits dit « halal » (les guillemets sont indispensables, vous l’aurez compris) ne cesse de s’agrandir, puisque le nombre de références a progressé de 23,1 % sur les douze derniers mois. Les autres faits marquants de cette année sont la continuation du succès de la volaille (44,4 millions d’euros de ventes, +12,8 %) qui reste leader devant la charcuterie (34,8 millions, +10,8 %) et l’épicerie (16,8 millions) et le bond significatif des ventes en supermarchés.

Source PdF 87 cliquez ici

22:28 Publié dans Banalisation... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook