Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 28 septembre 2013

Anvers : le chausseur Christian Louboutin se couche devant l'islamisation de l'Europe...

61380660_57888646.jpgLe chausseur français Christian Louboutin (vous savez les pompes aux semelles rouges), a une curieuse façon de remercier ses clientes de la confiance qu'elles accordent à ses produits. L'histoire qui suit démontre à elle seule le niveau de soumission à la pensée unique de certains chefs d'entreprises européens.

Tout a commencé au début de cette semaine en Flandre. Nos camarades du Vlaams Belang, le droite nationaliste flamande, sous l'impulsion de Filip Dewinter, lancent une nouvelle campagne de sensibilisation contre l'islamisation de l'Europe. Pour ce faire, ils éditent une belle affiche intitulée "L'islam ou la liberté" et sur laquelle figure la charmante sénatrice Anke Vandermeersch (en médaillon) qui fut aussi, il y a quelques années, Miss Belgique. Jusque-là, tout allait bien.

Mais il se trouve que l'élégante Anke avait choisi de porter ce jour-là des chaussures de la marque Christian Louboutin. Il n'en fallait pas plus pour susciter l'émotion et l’indignation des dirigeants de cette entreprise qui décidèrent de suite de porter plainte contre le Vlaams belang et d’exiger le retrait de cette affiche. Une procédure en référé doit avoir lieu vendredi prochain à Anvers.

Pensez donc, une femme européenne portant des Louboutin et alertant ses compatriotes sur les conséquences dramatiques de l’islamisation, c’est impensable cliquez ici.

Pourtant Louboutin devrait savoir que les femmes européennes qui s’opposent à l’islamisation sont de plus en plus nombreuses. Il faut que Louboutin sache aussi que ces femmes seront contentes d’apprendre comment il traite les plus courageuses d’entre elles qui refusent de se retrouver enturbannées et qui prennent le risque de s’afficher pour défendre leur liberté de porter les chaussures et les vêtements qu’elles veulent.

Un Conseil, M. Louboutin : si vous haïssez autant les femmes européennes, reconvertissez-vous dans la fabrique de babouches… Vous serez ainsi logique avec vous-même. 

En ce qui nous concerne, nous tenons à manifester ici notre entière solidarité avec Anke Vandermeersch et le Vlaams belang et suggérons aux femmes françaises qui posséderaient des Louboutin de les user rapidement et de choisir une autre marque lors de leur prochaine visite chez leur marchand de chaussures.

La seule réponse à la méprisable attitude du chausseur Christian Louboutin est le boycott de ses produits… surtout que ce ne sont pas les autres marques qui manquent.

 

Synthèse nationale

02:14 Publié dans Banalisation..., Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.