Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 22 juillet 2011

La surprenante raison de notre endettement...

Actuellement en France nous avons 1 800 milliards de dettes souveraines.

Savez-vous que, à cause de la « loi Rothschild » datant de la Présidence de Georges Pompidou, l'Etat est obligé d'emprunter sur les marchés en payants des intérêts à des préteurs de la finance internationale, ce qui fait que la France ne rembourse actuellement que les intérêts de la dite dette. Il est est bon de rappeler qu’avant d’être Président de la République française, Pompidou avait été employé par la Banque Rothschild.

Cette loi sur la réforme de la Banque de France date donc du 3 janvier 1973. Lorsqu’on la regarde de plus près, on découvre en particulier cet article 25, très court, qui bloque toute possibilité d'avance au trésor : "Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l'escompte de la banque de France." Stupéfiant.

Ce qui signifie que l'article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973 interdit à la Banque de France de faire crédit à l'État français, condamnant la France à se tourner vers des banques privées et à payer des intérêts, alors qu'avant cette loi, quand l'État empruntait de l'argent, il le faisait auprès de la Banque de France qui, lui appartenant, lui prêtait sans intérêt.

Autrement dit : auparavant, l'État français avait le droit de battre monnaie, et avec cette nouvelle loi, il perd ce droit qui est du même coup légué aux banques privées. Celles-ci en profitent pour s'enrichir aux dépends de l'État en lui prêtant, avec intérêt, l'argent dont il a besoin.

Cette décision correspond à une privatisation de l'argent et ramène la nation au même rang que n'importe lequel de ses citoyens.

L'accroissement sans fond de la dette publique trouve son origine précisément là. Voici en effet un graphique représentant l'évolution de la dette, avec et sans intérêt. La courbe rouge représente bien sûr la dette constatée, calculée avec les intérêts.

Que serait la dette avec et sans intérêt ?

graf_gjeld.jpg

Explications du graphique et conclusion

Le graphique montre bien que les intérêts de la dette payés à des financiers apatrides est ce qui fait que la France est encore lourdement endettée.

Il y avait en 1979 239 milliards d'euros de dette, la dette fin 2008 était de 1 327 milliards d'euros !

Ainsi entre 1980 et 2008 la dette a augmenté de 1 088 milliards d'euros et nous avons payées 1 088 milliards d'euros d'intérêts.

1327 - 1306 = 21 Milliards d'Euros !

Si cette loi anti-nationale n’avait pas été votée en 1973, la dette serait quasiment inexistante aujourd'hui. Déjà, à cette époque, la classe politique de notre pays, dans laquelle les gaullistes étaient dominants, était à la solde de la haute finance internationale…

Capitalistes, mondialistes, financiers apatrides, la France appartient au peuple français et pas aux institutions financières !

La Nouvelle Droite P
opulaire combat les banksters !

Source NDP Alsace cliquez ici

11:40 Publié dans Nouvelle Droite Populaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.