Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 08 février 2015

La conférence-exposition organisée jeudi dernier par Synthèse nationale sur la Syrie

6.jpg

Roland Hélie, Rima Khlifaoui, Robert Spieler et Bassam Tahhan

Jeudi dernier, 5 février, Synthèse nationale organisait à Paris une conférence-exposition sur la guerre en Syrie. Un public nombreux est venu participer à cette soirée.

Cette conférence avait pour objet de rapporter les travaux du colloque international contre le terrorisme islamique qui s'est déroulé à Damas début décembre en présence de plusieurs collaborateurs de notre revue dont Robert Spieler qui est aussi chroniqueur à l'hebdomadaire Rivarol.

Deux invités syriens de marque ont expliqué la situation dans leur pays. Tout d'abord Madame Rima Khlifaoui, Présidente de la Communauté des Syriens de France, qui nous donna de tristes nouvelles de son pays où le matin même des centaines d'obus tirés par les terroristes de l'Etat islamique avaient fait des ravages. Néanmoins, Madame Khlifaoui ne se décourage pas pour autant et elle continue à militer, avec son association, pour défendre l'idée d'une Syrie souveraine et libre. C'est à elle que nous devons la très belle exposition de photos et d'objets que les participants purent apprécier avant et après la conférence.

Puis ce fut le tour du Professeur Bassam Tahhan de nous parler de l'aspect politique et géopolitique du conflit. Ancien professeur, entre autres, à l'Ecole Polytechnique et à l'Ecole de guerre, Bassam Tahhan est très souvent invité dans les médias français pour exposer son avis non conformiste sur le conflit en Syrie. En effet, il fait confiance au Président Bachar el Assad et au peuple syrien pour vaincre le terrorisme islamique. Il a démonté avec talent la politique hasardeuse de la France hollandesque depuis le début des événements. Il nous a donné une vision claire et précise des choses en dénonçant le rôle néfaste joué par les américains, certaines pétro-monarchies et par Israël. Il nous parla aussi de Michael Aflak et de la place du parti Baas dans l'histoire syrienne. Très prochainement vous pourrez écouter sa conférence sur ce site.

Robert Spieler nous rapporta ensuite les travaux du colloque de Damas et Roland Hélie, en guise de conclusion, appela les nationalistes et identitaires à défendre la cause des patriotes syriens face au danger islamique.

Quelques vues de la soirée :

14.jpg

Un public attentif et nombreux

1.jpg

Une exposition appréciée

12.jpg

L'écrivain Patrick Gofman admire l'artisanat syrien

10.jpg

Roland Hélie s'entretient avec des participants.

12:02 Publié dans La vie de l'association Synthèse nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.