Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 26 mai 2019

Marc Noé, notre camarade, nous a quitté ce matin

61427757_10211288199241111_7634145991720960000_n.jpg

Nous reprenons ici le magnifique hommage que vient de lui rendre notre ami Philippe Kerbourc'h :

J'avais un camarade...

Je viens de rendre à Marc ma dernière visite, chez lui en Périgord. Nous avions le même âge, bien entendu trop jeune et trop tôt pour partir ! Nous avions également suivi un parcours à peu près similaire depuis cette année folle de 1968...

D'abord AF, puis ce fut ON et le PFN où ce colosse faisait merveille dans les SO..

Une période également au plus haut niveau de l'athlétisme français: membre de l'Equipe de France, plusieurs records mondiaux dès l'âge de 15 ans (saut en hauteur et 110m haies)...

UNP, Cercle Saint Michel, responsable de para-club...

Comme certains, il joue la carte RPR, devient Maire de sa commune et conseiller général de Seine et Marne (ici en photo avec Pierre Sergent) puis claque la porte après les trahisons diverses de Coppé et Chirac...

Féru d'histoire, il exerçait le métier d'enseignant avec passion sans jamais adhérer à la pédagogie dogmatique qui a fait tant de ravages chez nos petites têtes (encore...) blondes; mes enfants ont eu la chance de l'avoir en tant que remplaçant...

Des petites escapades internationales et touristiques avec quelques camarades chiens de guerre...

Et puis l'installation en Périgord avec sa charmante Daddie, une vieille maison retapée, le goût de l'authentique et du bon sens paysan...

Et puis beaucoup de temps passé à la rédaction de son blog d'information et de veille : FPI le Gaulois... Et toujours la joie de retrouver et de recevoir d'anciens camarades...

Et dire que ce matin tu ne t'es même pas réveillé pour glisser ton bulletin (le meilleur bien entendu) dans l'urne... Mais promis, comme tu l'avais demandé, ton béret rouge reposera sur le cercueil et tu partiras avec ce magnifique chant : "Les oies sauvages"...

Allez ciao Marco, à la prochaine et rendez-vous au grand banquet des porteurs du marteau de Thor !

Rien a rajouter. Philippe a tout dit.

Lire aussi l'hommage de Pierre Cassen cliquez là

23:53 Publié dans Nous avions un camarade... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.