Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 29 juin 2019

Un entretien avec Philippe Milliau, président de TV Libertés, sur Riposte laïque

TVL.jpg

Riposte laïque cliquez ici

Nos amis de TV Libertés lancent de nombreux appels pour trouver des fonds et faire en sorte que l’aventure, commencée il y a plus de cinq ans, puisse se poursuivre. L’occasion pour nous de poser quelques questions à Philippe Milliau, le président de cette précieuse chaîne de réinformation.

Riposte Laïque : Les lecteurs de Riposte Laïque qui, nombreux, regardent TV Libertés sont inquiets. Vos messages paraissent alarmistes, que cela soit par les écrits de Philippe Milliau ou par les annonces télévisées de Martial Bild. Il manquerait 40 000 euros pour boucler votre trésorerie, avant le 15 juillet. Que s’est-il passé, pourquoi cet imprévu ?

Philippe Milliau : C’est très simple. La censure  politique de la chaîne TV Libertés par Google en juin dernier nous a amenés à prendre des mesures rapides pour redresser les audiences mais aussi nous protéger de ce type de coups bas. Nous avons donc acheté nos propres serveurs de diffusion afin d’être totalement autonomes et indépendants. Ce surcoût important, indispensable et nécessairement permanent, fait plonger notre économie fragile dans le rouge dans la période estivale où les dons sont moindres… D’où cet appel pressant. La liberté a un prix !

Riposte Laïque : Vous évoquez, dans vos appels, la terrible censure dont vous avez été victimes par YouTube, donc par Google. Pouvez-vous rappeler ces circonstances, pour nos nouveaux lecteurs qui n’auraient pas suivi cet épisode ?

Philippe Milliau : En Juin dernier, par une décision aussi anonyme qu’inique, toutes les chaînes de TV Libertés sur YouTube ont été supprimées. Celui qui a symboliquement appuyé sur le bouton a, en une seconde, supprimé 5 000 émissions, 4 000 heures d’enregistrement. Il a censuré des milliers d’intervenants, intellectuels, artistes, experts ou simples citoyens au seul motif que nous avions, dans un journal télévisé, utilisé 9 secondes d’images de la FIFA au lieu de celles de l’AFP que nous avions achetées. Une erreur humaine réparée dans la demi-heure mais qui a suffi à organiser une tentative de meurtre d’une chaîne qui cumulait des millions et des millions de vues. Les très nombreuses réactions politiques et citoyennes n’ont pas effrayé Google qui s’est enfermé dans le silence le plus total.

Riposte Laïque : Pouvez-vous, pour nos lecteurs qui ne vous connaîtraient pas bien, préciser ce qu’est devenu TV Libertés, depuis cinq années ? Quel est l’ensemble de vos émissions, sur une semaine ? Aujourd’hui, combien de salariés avez-vous, et quelle est votre audience ?

Philippe Milliau : Malgré cet épisode douloureux, TV Libertés a riposté et rétabli l’ensemble de ses émissions. Un travail techniquement titanesque opéré parallèlement à une reconstruction totale du site TVLibertes.com qui est dorénavant à la pointe de la modernité avec, en plus, un fil d’actualité très suivi et très apprécié. Nous avons renforcé notre présence sur les réseaux sociaux pendant qu’ils sont encore un petit espace de liberté. Nous multiplions les enquêtes de terrain avec plusieurs reporters qui ne travaillent qu’à cela. Cela nous a permis de suivre quotidiennement la révolte populaire des Gilets jaunes ou de présenter un document effarant sur les collines du crack à la porte de la Chapelle à Paris. Nous avons renforcé notre antenne dans les pays de l’Est, donné la parole à de jeunes « youtubeurs » de talent. Et puis, nous avons poursuivi notre politique de débats et de zooms sur des personnalités qui n’ont plus le droit de s’exprimer dans la presse de masse. Nous avons retrouvé, grâce à la vingtaine de journalistes et de techniciens qui travaillent quotidiennement à TVL, les audiences de 2018. De ce côté-là, les nouvelles sont au beau fixe.

Riposte Laïque : Peut-on dire que TVL est le navire amiral de la réinfosphère ?

Philippe Milliau : Il ne s’agit pas de faire un concours. Il s’agit d’être le plus efficace pour faire entendre une voix non conforme, dissidente. Cependant, si l’on tient compte du chiffre objectif du nombre d’heures de création, nous pouvons dire que TV Libertés est la première chaîne audiovisuelle alternative de France. Et des chaînes prétendument alternatives comme « Le Média » de Mélenchon, avec des moyens colossaux par rapport aux nôtres, se révèlent être de lourds échecs et finissent en proie aux querelles et règlements de compte internes.

Riposte Laïque : Vous avez toujours voulu ne pouvoir compter que sur l’argent des donateurs, pour préserver votre indépendance par rapport à la publicité. Ne craignez-vous pas une lassitude des contributeurs, qui sont par ailleurs régulièrement sollicités par d’autres sites patriotes ?

Philippe Milliau : Nous n’avons pas l’argent public qui permet de maintenir toute la presse de masse comateuse en soins palliatifs. Nous n’avons pas l’argent des oligarques qui détiennent les grands titre de la presse écrite. Nous n’avons pas l’argent des lobbys, des partis et encore moins des banques. Le rôle des donateurs est donc essentiel, fondamental. Il fonde un modèle économique vertueux puisque nous ne dépendons que de nos téléspectateurs. TV Libertés est la plus belle chose qui est arrivée depuis des lustres. Nous sommes en capacité d’avoir une chaîne nationale qui pourrait, à tout instant, rejoindre la TNT si les conditions politiques étaient réalisées. C’est un outil absolument nécessaire !  C’est notre chance à tous ! Et comme cet outil se renouvelle quotidiennement en offrant des heures de nouveautés, je ne crains pas la lassitude.

Riposte Laïque : Quelles seraient les conséquences, si, par malheur, TVL ne pouvait rassembler la somme de 40 000 euros ?

Philippe Milliau : Je ne me place pas dans cette situation. Cela fait plus de cinq ans que nous bénéficions de la confiance de nos téléspectateurs. Ils savent les raisons de ce trou dans le budget. Nous ne cachons rien. Nous allons à la rencontre de nos téléspectateurs en province. Nos donateurs viennent nous voir dans nos studios. Ils voient ce que nous faisons de leur argent. Et comment nous l’employons avec rigueur et parcimonie, je suis convaincu qu’ils vont nous aider à passer ce « petit mauvais » moment.

Riposte Laïque : Comment nos lecteurs, grâce à qui Riposte Laïque a pu faire face, à ce jour, au harcèlement judiciaire dont nous sommes l’objet, peuvent-ils vous aider ?

Philippe Milliau : Évidemment en apportant leur obole à notre cause mais aussi – et surtout – en relayant nos émissions, en faisant connaître TV Libertés autour d’eux. Bref, en se faisant les VRP de TV Libertés avec la même détermination qu’ils montrent à soutenir vos légitimes combats.

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Philippe Milliau : Oui. Que chaque lecteur de cet entretien dont je vous remercie vivement, se rende sur le site TVLibertes.com. Ils y trouveront les entretiens politiques, associatifs et culturels de personnalités qui refusent d’être soumises !

Propos recueillis par Pierre Cassen

09:31 Publié dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.