Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 05 juillet 2019

Marie-Jeanne Vincent fait condamner la candidate mélanchoniste pour insultes...

7795521610_capture.png

Médias presse info cliquez ici
 
Marie-Jeanne Vincent a été candidate Civitas, Union des Patriotes, lors de la campagne des Législatives de 2017 dans la 7e, circonscription du Pas-de-Calais. Durant les 15 jours de campagne à Calais, cette dernière a été la cible d’une campagne d’injures et de diffamation. Le Journal Nord Littoral qu’elle a poursuivi a été relaxé pour vice de procédure le 26 février. L’antifasciste calaisien Jason Brebion, qui avait tagué sa maison, a été condamné le 14 mars à 300 euros d’amende et 4 mois de prison avec sursis plus les frais de justice. Sursis qui est tombé depuis.

Le deux juillet 2019, Anne-Sophie Ligniert, candidate France Insoumise aux législatives de 2017, a été condamnée pour diffamation par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer à l’encontre de Marie-Jeanne Vincent, professeur de lettres et de théâtre au lycée Sophie-Berthelot de Calais.

Anne-Sophie Ligniert, enseignante de Lettres dans un établissement catholique privé de Boulogne-sur-Mer, avait publié sur sa page personnelle Facebook et sur sa page de campagne un message indiquant que Madame Vincent « qu’en tant qu’enseignante inculquait des valeurs fascistes ». Le jugement rendu le 2 juillet reconnaît Madame Ligniert coupable de diffamation. Elle a été condamnée à une amende de 800 euros (dont 400 avec sursis) au titre de dommages et intérêts pour préjudice moral. Elle est également condamnée à payer la somme de 1 213 euros correspondant aux frais de justice au titre des dispositions 475-1 du code de procédure pénal.

Le 17 octobre, trois militants La France insoumise seront jugés pour injures et diffamation contre Madame Vincent, en tant qu’enseignante, dans le cadre de la campagne des Législatives de 2017.

10:45 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.