Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 décembre 2019

Le Parti de la France demande à Emmanuel Macron de retirer son projet de réforme des retraites.

B9721888148Z.1_20191210211027_000+GNDF3CJM1.2-0.jpg

Jean-François Touzé, 
Délégué général du Parti de la France.

Attaché à la cohésion nationale et aux libertés des Français de travailler, de se déplacer et de bénéficier des services publics, le Parti de la France condamne avec force les grèves/blocage organisées par des syndicats politiques d'extrême gauche uniquement soucieux de leurs intérêts catégoriels et animés par l'idéologie toujours présente de la lutte des classes.

 
Pour autant, cette réforme voulue par le Président de la République, réforme  inéquitable, hasardeuse, incertaine et inutilement aventureuse doit être rejetée en bloc par le peuple français. Sa mise en œuvre telle que présentée ce mercredi midi devant le Conseil économique social et environnemental par le Premier ministre se traduirait, en effet, par des mesures injustes, gravement pénalisantes pour des millions de nos compatriotes et coûteuses pour les finances de l'Etat en raison du report aux calendes grecques d'un plan paramétrique visant à l'équilibre des caisses de retraites et en laissant au bon vouloir des syndicats — la "nouvelle gouvernance" destinée à tenter de séduire la CFDT — le soin d'en fixer une hypothétique trajectoire.
 
Le Parti de la France appelle en conséquence l'ensemble des forces politiques de réelle opposition à se mobiliser, et soutiendra toute initiative civique non paralysante pour le Pays susceptible de contrer cette réforme anti sociale, mal conduite et mal engagée.
 
Nous demandons à Emmanuel Macron de retirer immédiatement ce projet et de soumettre à référendum, comme le permet la loi constitutionnelle du 4 août 1995, la question de l'avenir et de l'architecture générale du système français des retraites.

15:28 Publié dans Communiqués de presse, Jean-François Touzé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.